La ville et le village intelligent:

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La ville et le village intelligent:"

Transcription

1 La ville et le village intelligent: L opportunité du numérique 3 avril 2014 C. Despins 4ème Rencontre municipale de l énergie / 3 avril 2014 / Prompt inc.

2 LE QUÉBEC FACE À DES DÉFIS DE TAILLE Productivité et croissance économique anémique Vieillissement de la population Secteur manufacturier à relancer, recréer Déficit budgétaire «structurel» au gouvernement du Québec: Coûts croissants en santé, éducation, etc. Revenus stagnants pour l état; Fiscalité déjà fort imposante. Impact sur les municipalités: Autonomie municipale et appropriation du territoire Fracture urbaine rurale

3 ÉLECTION DU PAPE BENOÎT XVI (CITÉ DU VATICAN) 4ème Rencontre municipale de l énergie / 3 avril 2014 / Prompt inc.

4 ÉLECTION DU PAPE FRANÇOIS (CITÉ DU VATICAN) 4ème Rencontre municipale de l énergie / 3 avril 2014 / Prompt inc.

5 UN REGARD SUR LE PASSÉ... POUR PRÉPARER L AVENIR La maîtrise de l énergie a transformé notre civilisation au 20 ème siècle Ampoule électrique, moteur à combustion; On se croit rarement dans l ère de l énergie mais sans elle, notre civilisation disparaît on utilise l électricité sans y penser 63 ans entre les frères Wright (1906) et le premier homme sur la lune (1969) qui l aurait prédit en 1906? La maîtrise de l information transformera notre civilisation au 21 ème siècle En s appuyant sur notre maîtrise de l énergie; Omniprésence de la maîtrise de l information; Nous utiliserons l information sans y penser Une transformation radicale de nos sociétés que seront-elles dans 63 ans?

6 LA RÉVOLUTION NUMÉRIQUE: PAR LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DES COMMUNICATIONS (TIC) Symptômes de la révolution: Connectivité des personnes et des objets «internet of things» Forage de données et analytique «Big data» La nuagique et les centres de données. L infrastructure numérique devra être sécurisée et résiliente: Aussi essentielle que l infrastructure énergétique Pour bien servir la société, ces infrastructures devront créer des bénéfices en terme de développement durable: ü Économiques ü Environnementaux ü Sociaux

7 L IMPACT ENVIRONNEMENTAL DU NUMÉRIQUE Le défi: Les émissions de gaz à effet de serre (GES) du secteur des TIC sont semblables à celles de l aérospatiale: 2% des émissions mondiales. La plus forte croissance en consommation d énergie de tous les secteurs de la société elle double aux quatre ans. cependant L opportunité: Verdir les TIC et Verdir par les TIC Économies annuelles mondiales d énergie de 1900 milliards $ Élimination de 16,5% des émissions mondiales de GES Plus de sept fois l empreinte de GES des TIC $$$ par des taxes et/ou marchés du carbone

8 EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET RÉDUCTION D ÉMISSIONS DE GES Le lien entre l efficacité énergétique et les émissions de GES peut être mais n est pas toujours direct Ø Les réseaux électriques s appuient en général sur un amalgame de sources fossiles (moins chères) et renouvelables (plus chères) Tout gain en efficacité énergétique sera alors utilisé pour limiter l utilisation de sources renouvelables d énergie. Ø Ainsi, une amélioration de l efficicacité énergétique ne mène pas nécessairement à une réduction des émissions de GES.

9 AMÉLIORER L ÉFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET RÉDUIRE LES ÉMISSIONS DE GES 1. Utiliser l énergie renouvelable pour alimenter les infrastructures et les applications des TIC: Nuagique et centres de données carbo-neutres. Des technologies liées permettent de partager et d allumer la fibre sur demande. 2. Développer des normes de carbone pour les TIC Le protocole ISO14064 s applique difficilement aux TIC. Normes pour quantifier le potentiel de réduction d émissions de GES des TIC. 3. Intégrer les TIC dans une future économie du carbone Régimes de plafonnement et d échanges: É.-U., Canada: Western Climate Initiative, Regional GHG Initiative. Europe: Emission Trading System (ETS). Chine: Shanghai ETS. Créer des incitatifs pour les utilisateurs des TIC.

10 GREENSTAR (GSN): UN PROJET PILOTE DE RÉSEAU CARBO-NEUTRE DE TÉLÉCOMMUNICATIONS GreenStar CANARIE

11 LIER LES BÉNÉFICES ENVIRONNEMENTAUX ET SOCIO-ÉCONOMIQUES ÉNERGIE (co-située) Stratégie numérique Distribuer l information et non l énergie Efficacité énergétique $$ Réduction d émissions de GES $$ ÉNERGIE (distributée)

12 LA ROBUSTESSE DES INFRASTRUCTURES ET LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES L adaptation aux événements climatiques extrêmes: ü Les infrastructures numériques (internet) et énergétiques sont de plus en plus vulnérables aux orages violents, aux sécheresses, etc. ü Le Connecticut a lancé des micro-réseaux électriques suite à l ouragan Sandy. La nuagique et les micro-réseaux électriques peuvent accroître la disponibilité de l internet lorsque les sources conventionnelles d énergie sont peu fiables. Conception des réseaux de télécommunications pour une fiabilité (temporaire) en absence des dorsales. Les véhicules électriques comme mécanisme de distribution d énergie (notamment pour les réseaux de télécommunications).

13 RÉSEAUX OUVERTS ET NEUTRES DE FIBRE OPTIQUE Les conséquences d infrastructures parallèles de télécoms: ü Coûts élevés des services. ü Déploiement inégal entre l urbain et le rural. ü Problématique accrue par une faible densité de population. Un autre modèle d affaires: les réseaux ouverts municipaux ü Fibre passive, accessible à tout fournisseur de service et au même prix. ü L infrastructure télécom devient alors une infrastructure publique essentielle. ü Les citoyens et les entreprises définissent la gamme de services correspondant à leur définition d une «communauté intelligente»: Ø Santé Ø Éducation Ø Sécurité publique Ø Culture Ø Transport Ø Énergie («smart grid») Ø Gouvernement en ligne et participation citoyenne Ø Etc. etc., etc.

14 RÉSEAUX OUVERTS: L EXPÉRIENCE DE STOCKHOLM STOKAB ( ü Une société municipale, fournisseur neutre d infrastructure de fibre optique. ü 800 clients (fournisseurs de services télécoms et autres) ü Lancé en 1994 et rentable en moins de dix ans: Ø Nouvelle source de revenus pour la municipalité. Ø Applicabilité du modèle à déterminer pour le Québec. Impact socio-économique ü Coûts plus faibles des services ü Stimulation du marché des services ü Accélération du déploiement du sans-fil par les exploitants privés ü Impact documenté sur l emploi, développement et attraction des entreprises, la valeur des propriétés, etc.

15 LE QUÉBEC: PLAQUE TOURNANTE NUMÉRIQUE? Climat froid Le Québec dispose d avantages marqués pour attirer des centres de données: Énergie renouvelable abondante Proximité du nord-est américain (et sans le «Patriot Act») Un changement de paradigme pour le Québec? exporter l information plutôt que l énergie L autonomie énergétique croissante des É.-U. limitera l exportation d énergie Un centre de données créé relativement peu d emploi mais créé un besoin pour la fibre optique (dont des réseaux ouverts).

16 UNE STRATÉGIE NUMÉRIQUE POUR LE QUÉBEC Une stratégie globale et le vecteur de développement durable pour pleinement propulser le Québec dans le 21 ème siècle 1. CONNECTIVITÉ Accès à débit très élevé pour les populations urbaines et rurales Réseaux ouverts en complément aux fournisseurs de services du privé Centres de données Convergence d une stratégie numérique avec une politique énergétique 2. APPROPRIATION Capacité des individus, organisations et communautés d utiliser à plein et bon escient le numérique dans toute la société «Communautés intelligentes» définies par les citoyens

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE

Ce qui est fondamental, c est la volonté politique pour y arriver. CONTEXTE CONTEXTE Cette année, la lutte aux changements climatiques pourrait connaître un tournant majeur. La Conférence de Paris en décembre présente une occasion aux leaders politiques et aux chefs d entreprises

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Programme Communautés rurales branchées Portrait et perspectives

Programme Communautés rurales branchées Portrait et perspectives Portrait et perspectives Colloque TI Cultiver le numérique Drummondville, 31 janvier 2013 Daniel Roberge Directeur de l économie numérique Plan de la présentation Contexte Programme Communautés rurales

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT Dans le cadre de la consultation sur la politique québécoise de la mobilité durable LibrOTO 13 juin 2013 www.libroto.ca TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 2 LIBROTO APPUIE

Plus en détail

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA

L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA L HYDROÉLECTRICITÉ EN 5 POINTS LA PREMIÈRE SOURCE D ÉLECTRICITÉ AU CANADA www.canadahydro.ca info@canadahydro.ca Twitter @CanadaHydro 1. L HYDROÉLECTRICITÉ EST UNE ÉNERGIE PROPRE ET RENOUVELABLE. Une centrale

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008

Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008 25/03/2008 1 Introduction au Code de la compensation CO2 - Mars 2008 La compensation volontaire implique le financement de réductions d émissions de dioxyde de carbone équivalentes aux émissions qu un

Plus en détail

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis

Axes prioritaires d interventions économiques de la. Chambre de commerce de Lévis 1 Axes prioritaires d interventions économiques de la Chambre de commerce de Lévis Préambule Regroupant près de 140 000 habitants et plus de 65 000 travailleurs, le territoire de la Ville de Lévis profite

Plus en détail

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030

POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 POSITION SUR LA CIBLE DE RÉDUCTION DES GAZ À EFFET DE SERRE DU QUÉBEC POUR 2030 Présentée au ministère du Développement durable, de l Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques OCTOBRE

Plus en détail

Analyse financière des projets énergétiques

Analyse financière des projets énergétiques Analyse financière des projets énergétiques Jim Nostedt, ing. Bureau de la durabilité de la Force aérienne Wayne Cole SRP Canada SRP CANADA Le coût total de possession de bâ1ments Ordre du jour Situation

Plus en détail

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques.

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. PRÉSENTATION Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. Impliqué depuis plusieurs années dans le développement des nouvelles technologies et de l Internet, mes

Plus en détail

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES

LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES LES PERSPECTIVES MONDIALES DES TECHNOLOGIES ENERGETIQUES A L'HORIZON 2050 (WETO-H2) MESSAGES CLES L étude WETO-H2 a permis d élaborer une projection de référence du système énergétique mondial ainsi que

Plus en détail

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014

CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 CONTRIBUTION DES DIRIGEANTS DE GRANDS GROUPES ÉNERGÉTIQUES EUROPÉENS AU CONSEIL EUROPÉEN DES 20 ET 21 MARS 2014 La politique énergétique et climatique européenne se trouve à la croisée des chemins. Les

Plus en détail

Rencontre municipale de l énergie

Rencontre municipale de l énergie Rencontre municipale de l énergie 4 avril 2013 Localisation de la MRC d Argenteuil 9 municipalités Population = 32 500 Superficie = 1300 km carrés 1 Hydro- Québec www.subventionsquebec.net 2 www.sadclaurentides.org

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990 Inde Mise en route Objectif climatique : 33-35 % d une baisse de l intensité carbone à l horizon 2030 par rapport au niveau de 2005 Émissions de CO 2 actuelles par rapport au niveau de 1990 : 238 % Émissions

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail

Vers une «bataille» de l Arctique?

Vers une «bataille» de l Arctique? Conférence du Cercle Géopolitique du 30 octobre 2013 Vers une «bataille» de l Arctique? Patrice Geoffron En cette rentrée 2013, le cycle de conférences du Cercle Géopolitique s est ouvert sur l intervention

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Octobre 2014 Olivier Messager 06 16 18 30 67 Messager@o2mconseil.fr Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Positionner la France comme un pionnier dans la lutte contre

Plus en détail

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS»

LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» LES FRANCAIS DEBOURSENT 51% DE PLUS POUR DES PRODUITS «VERTS» Malgré des prix plus élevés, les ventes de produits «verts» en France devraient augmenter de 105%, de 10,6 milliards d euros en 2009 à 21,7

Plus en détail

Matériaux de construction

Matériaux de construction Cette étude des matériaux de construction couvre les produits d extraction et les matériaux issus de leurs transformations successives. Le domaine ainsi défini se répartit donc en deux sous ensembles :

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE. Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 5 avril 2013 DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Le protocole de Kyoto: (1997) Réduction des émissions de gaz à effet de serre. Le Facteur

Plus en détail

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence

Hybrid Air. Une solution innovante full hybride essence Hybrid Air Une solution innovante full hybride essence 22 janvier 2013 Hybrid Air Une solution innovante «full hybride» essence Une étape clé vers la voiture 2l/100 km à l horizon 2020 I. Une rupture technologique

Plus en détail

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS

CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS CONSULTATION DES CITOYENS SUR LA RÉORGANISATION TERRITORIALE DE CERTAINES MUNICIPALITÉS Résumé de l étude sur les conséquences et les coûts du démembrement de L ACTUELLE VILLE DE TROIS-RIVIÈRES et de la

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement

Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2010-2011 Rapport sur l application de la Loi sur les carburants de remplacement Exercice 2010-2011 Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le président du Conseil du Trésor, 2011

Plus en détail

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air

bilan Gaz à Effet faveur du climat Qualit air bilan Gaz à Effet de Serre Votre outil pour calculer vos émissions de gaz à effet de serre Engagez votre territoire en faveur du climat bilan Gaz à Effet de Serre Une approche globale L outil Bilan GES

Plus en détail

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS 1. INTRODUCTION 1.1 Le transport aérien de passagers est étroitement associé au tourisme, lequel

Plus en détail

BUDGET PROVINCIAL 2016

BUDGET PROVINCIAL 2016 BUDGET PROVINCIAL 2016 MESURES IMPACTANT L INDUSTRIE DE LA FABRICATION DE MEUBLES Le gouvernement du Québec a déposé le 17 mars dernier son budget 2016-2017. La lecture du Plan économique du Québec a permis

Plus en détail

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada?

Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? Juillet 2011 Note d information Le gaz naturel est-il une bonne solution pour contrer le changement climatique au Canada? par l Institut Pembina et la Fondation David Suzuki La Fondation David Suzuki et

Plus en détail

Confort et productivité. Efficacité et flexibilité énergétiques. Optimisation et «à énergie positive» Autonomie et résilience

Confort et productivité. Efficacité et flexibilité énergétiques. Optimisation et «à énergie positive» Autonomie et résilience La gestion active de l énergie : un système qui se décline à toutes les échelles depuis chaque pièce d un bâtiment jusqu au smart grid et à la smart city Au niveau pièce et LOCAL Charges : les équipements

Plus en détail

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DE L ACIER MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie. L évaluation

Plus en détail

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Michel Tissot L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13320-2 2 E ÉDITION SOMMAIRE Z SOMMAIRE Avant-propos GÉNÉRALITÉS 2 Chapitre 1 Le solaire : l énergie

Plus en détail

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi?

Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Conjoncture actu La transition énergétique en Ile-de-France, levier du développement économique et relais pour l emploi? Novembre 2015 La convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques

Plus en détail

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 2008 2012 Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416)

Plus en détail

Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse

Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse Le nombre de citadins dans le monde a crû à une rapidité inégalée ces dernières années : plus de la moitié de la population mondiale vit actuellement

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Solutions novatrices d éclairage urbain

Solutions novatrices d éclairage urbain Solutions novatrices d éclairage urbain Une nouvelle gamme de produits et systèmes de contrôle pour une performance d éclairage supérieure, efficace et rentable Découvrez nos solutions novatrices d éclairage

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DES CENTRES DE DONNÉES

L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DES CENTRES DE DONNÉES L AVANTAGE CARBONE QUÉBÉCOIS LE CAS DES CENTRES DE DONNÉES MISE EN CONTEXTE L empreinte carbone d un produit correspond à la somme des gaz à effet de serre (GES) émis tout au long de son cycle de vie.

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013

Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Séance de visualisation d avenir du conseil Le 15 mai 2013 Les transports. Les transports sont les fils conducteurs d une communauté. Ils façonnent le tissu urbain qui influe sur notre santé économique,

Plus en détail

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme

2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme L 2 effet de serre un mécanisme naturel utile, déréglé par l homme Lors de sa formation, il y a 4,6 milliards d années, la terre ne possédait pas d atmosphère. Il a fallu plusieurs millions d années pour

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique Municipalité de Moutier Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Le Conseil Municipal, vu le droit supérieur, vu le règlement communal sur les taxes et redevances

Plus en détail

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire

Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire Bâtir un programme d innovation : Investir dans la croissance économique et dans des services efficaces Présentation prébudgétaire MaRS Discovery District Février 2016 SOMMAIRE Le gouvernement du Canada

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN.

NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN. NEXITY, AG2R LA MONDIALE, SODEXO ET SUEZ ENVIRONNEMENT CRÉENT LE PRIX «HAPPY CITY» EN FAVEUR DU BIEN-ÊTRE CITOYEN. Paris, le 5 février 2015 Nexity, AG2R LA MONDIALE, Sodexo et Suez Environnement unissent

Plus en détail

ADM 995C Design des réseaux logistiques et de transport

ADM 995C Design des réseaux logistiques et de transport École des sciences de la gestion Département de management et technologie Université du Québec à Montréal PLAN DE COURS ADM 995C Design des réseaux logistiques et de transport Teodor Gabriel Crainic Chaire

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

Les critères de priorisation en transport au Québec

Les critères de priorisation en transport au Québec Les critères de priorisation en transport au Québec France Dompierre Forum Urba 2015 Montréal 13 décembre 2012 Plan de présentation Les pratiques actuelles La planification générale et les intervenants

Plus en détail

Services partagés Canada : Promouvoir l innovation dans le secteur public

Services partagés Canada : Promouvoir l innovation dans le secteur public Services partagés Canada : Promouvoir l innovation dans le secteur public Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Le 8 décembre 2014 Michel Fortin, sous-ministre

Plus en détail

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio Organisation et tendances de la distribution des produits bio 1-Quelques généralités sur la distribution La fonction économique principale de la distribution est de rendre un produit accessible au consommateur

Plus en détail

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE

CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L ENERGIE, DES MINES, DE L EAU ET DE L ENVIRONNEMENT CONTRIBUTION DE LA VEILLE STRATEGIQUE A L ELABORATION DE LA POLITIQUE ENERGETIQUE Mohammed Taoufik Adyel Ministère de

Plus en détail

Le développement durable c est l affaire de chacun

Le développement durable c est l affaire de chacun Le développement durable c est l affaire de chacun Claude Villeneuve Professeur titulaire Directeur de la Chaire en éco-conseil Département des sciences fondamentales Université du Québec à Chicoutimi

Plus en détail

Coups de ciseaux verts : où couper et où investir

Coups de ciseaux verts : où couper et où investir COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate 26 mars 2012 Coups de ciseaux verts : où couper et où investir OTTAWA - Éliminer le gaspillage et renforcer l économie doit être le principal objectif de prochain

Plus en détail

5/5/5. orientations stratégiques 2014-2018. Un plan qui positionne le tourisme comme vecteur économique clé pour la relance de Montréal

5/5/5. orientations stratégiques 2014-2018. Un plan qui positionne le tourisme comme vecteur économique clé pour la relance de Montréal Le plan 5/5/5 orientations stratégiques 2014-2018 Un plan qui positionne le tourisme comme vecteur économique clé pour la relance de Montréal 5 ans 5 millions de nuitées 5 % d augmentation des dépenses

Plus en détail

70'000. 1'000 collaborateurs. Des réseaux intelligents pour aujourd hui et demain

70'000. 1'000 collaborateurs. Des réseaux intelligents pour aujourd hui et demain Rubrik Titel Thema 1 2 Titel Thema Rubrik 70'000 mandats de service et de construction chaque année 1'000 collaborateurs 19 sites de service 1 entreprise cablex SA Tél. 0848 222 539 www.cablex.ch Des réseaux

Plus en détail

Etude de faisabilité pour le haut débit d

Etude de faisabilité pour le haut débit d Etude de faisabilité pour le haut débit d sur le territoire Nord Isère et Moyenne Vallée e du Rhône Séminaire du 2007 L Isle d Abeaud Stéphane LELUX, Président du cabinet TACTIS slelux@tactis.fr 1 Points

Plus en détail

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures

Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso. Jorgen Schytte/StillPictures Centrale électrique à Bobo-Dioulasso, Burkina-Faso Jorgen Schytte/StillPictures 3 Collecte des données Questions traitées dans ce chapitre Quels outils utiliser pour recueillir des données sur l économie

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

Politique de l eau en France

Politique de l eau en France Politique de l eau en France Le tournant en France a été la seconde guerre mondiale, pour voir la mise en place d une véritable de l eau avec une vision globale (codifié, réglementé ). Elle va se faire

Plus en détail

GENEDIS. Visioconférence Téléprésence Communication Unifiée. les outils du succès pour une stratégie de développement durable

GENEDIS. Visioconférence Téléprésence Communication Unifiée. les outils du succès pour une stratégie de développement durable Visioconférence Téléprésence Communication Unifiée les outils du succès pour une stratégie de développement durable Le contexte économique Une situation internationale plus instable Des déplacements plus

Plus en détail

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation Référentiel des villes apprenantes Liste de caractéristiques et méthodes d évaluation Adopté à la Conférence internationale sur les villes apprenantes Pékin, Chine, - octobre 0 Référentiel des villes apprenantes

Plus en détail

USAGE INTERNE UNIQUEMENT. Thème 27: électromobilité. Position de la branche

USAGE INTERNE UNIQUEMENT. Thème 27: électromobilité. Position de la branche USAGE INTERNE UNIQUEMENT Thème 27: électromobilité Position de la branche Remplacer les véhicules à essence et diesel par des véhicules électriques permet d'améliorer l'efficacité énergétique globale grâce

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

Le changement climatique : un défi incontournable

Le changement climatique : un défi incontournable CEP G 12/02/2009. Le changement climatique : un défi incontournable Dominique Defrise Constat Le capitalisme génère non seulement une crise financière majeure mais aussi une crise climatique. Les réponses

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable

Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Mémoire sur la Stratégie gouvernementale de développement durable Révisée (2015-2020 Projet) CTE - 043M C.P. - Développement durable révisée 2015-2020 Déposé par Communauto Février 2015 Communauto : une

Plus en détail

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique

Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010. Réponse de COVAGE à la consultation publique Consultation publique Accès au Génie Civil de France Télécom Du 17 décembre 2009 au 15 février 2010 Réponse de COVAGE à la consultation publique Question n 1 : COVAGE cautionne la démarche retenue par

Plus en détail

Qu est-ce que la SÉMER? C est une entreprise privée qui gère l usine de biométhanisation et dont les actionnaires sont :

Qu est-ce que la SÉMER? C est une entreprise privée qui gère l usine de biométhanisation et dont les actionnaires sont : Michel Morin, président de la SÉMER Dîner du CDE du 20 septembre 2012 1 Qu est-ce que la SÉMER? C est une entreprise privée qui gère l usine de biométhanisation et dont les actionnaires sont : 25,5 % municipalités

Plus en détail

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE PIERRE-CHARLES TARDIF & STÉPHAN TREMBLAY COLLOQUE PERFORMANCE 19 FÉVRIER 2013 Pierre-Charles Tardif, CPA auditeur, CGA, CFE Pierre-Charles Tardif,

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL LES SOCIÉTÉS DE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL, DES ACTEURS DE PREMIER PLAN DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Mémoire présenté à la Commission permanente sur le développement économique et urbain et l habitation

Plus en détail

PROJET D IMPLANTATION DU RÉSEAU DE FIBRE OPTIQUE SÉANCE D INFORMATION

PROJET D IMPLANTATION DU RÉSEAU DE FIBRE OPTIQUE SÉANCE D INFORMATION PROJET D IMPLANTATION DU RÉSEAU DE FIBRE OPTIQUE SÉANCE D INFORMATION 2 mai 2016 MISSION VILLE DE BÉCANCOUR On est fait pour organiser et maintenir un milieu de vie gratifiant pour tous, par des services

Plus en détail

ENQUÊTE ET AUDIENCE PUBLIQUE

ENQUÊTE ET AUDIENCE PUBLIQUE ENQUÊTE ET AUDIENCE PUBLIQUE Développement durable de l industrie du gaz de schiste au Québec Bilan préliminaire comparatif des GES gaz de schiste VS source conventionnelle en Alberta Par Jean-Luc Allard

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions

Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions Un approvisionnement en gaz naturel diversifié et à prix compétitif favorise l'économie du Québec et de ses régions CTE 001M C.P. P.L. 37 Gaz naturel dans le schiste Mémoire présenté à la Commission des

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Services. d entretien TI

Services. d entretien TI Services d entretien TI 1986 Année de fondation 3 000+ Clients dans plus de 70 pays MAINTENIR Comme partie intégrante de ses solutions TI, Hypertec Systèmes offre une grande variété de services d'entretien

Plus en détail

Efficacité énergétique : les moyens d une politique

Efficacité énergétique : les moyens d une politique Efficacité énergétique : les moyens d une politique BERNARD LAPONCHE / JANVIER 2012 Ancien directeur général de l Agence française pour la maîtrise de l énergie (AFME, aujourd hui ADEME), Bernard Laponche

Plus en détail

ISES Livre Blanc «En transition vers un futur de l Energie Renouvelable»

ISES Livre Blanc «En transition vers un futur de l Energie Renouvelable» ISES Livre Blanc «En transition vers un futur de l Energie Renouvelable» (Ecrit par Donald W. Aitken, P.D., Sous contrat de la Société Internationale pour l Energie Solaire.) Traduit par André C. Gillet,

Plus en détail

Compte rendu de la table ronde «Transport maritime et mondialisation : toujours plus ou toujours moins?»

Compte rendu de la table ronde «Transport maritime et mondialisation : toujours plus ou toujours moins?» Compte rendu de la table ronde «Transport maritime et mondialisation : toujours plus ou toujours moins?» Par Nicolas Lelièvre, PLP Lettres-Histoire-Géographie, académie de Rouen, octobre 2009 Saint Dié

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail