Les comptes de l exercice , se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les comptes de l exercice 2013-14, se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014."

Transcription

1 Comptes Les comptes de l exercice , se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin Consultez un résumé des pertes et profits, ainsi que du bilan. Pour la version complète, veuillez-vous adresser au secrétariat de l EPG : Les résultats des comptes et leur analyse s insèrent dans le contexte du plan de redressement multi-annuel adopté par l EPG pour équilibrer ses comptes et pour être en mesure de financer les missions de l Eglise. Constat : En 2012, le déficit s élevait à 3 millions de francs, soit 25% des revenus. En 2013, les mêmes difficultés étaient anticipées en début d exercice. Cette situation, due à une continuelle baisse du nombre de protestants et de donateurs, a créé une crise de trésorerie et représentait un danger pour la viabilité de l EPG. Solution : Un plan de redressement ambitieux jusqu en 2020 qui vise à supprimer les déficits de deux manières : réduction des dépenses, essentiellement par le non renouvellement des départs à la retraite jusqu en augmentation des dons, notamment en élargissant le cercle des foyers protestants donateurs de 3% par an. L objectif est de parvenir à un équilibre budgétaire à CHF 11.5 millions en 2020 en évitant des licenciements, source d incompréhension et de déchirements. A fin 2014, la mise en œuvre de ce plan de redressement avance conformément à nos ambitions. Progrès durant l exercice comptable 2013/14 Les objectifs de l année ont été atteints grâce à une contribution exceptionnelle à tous les niveaux. Les dépenses ordinaires ont pu être ramenées à CHF 13.6 millions, en diminution de près d un million par rapport à 2011/12. Les revenus de dons ont augmenté de près de 10%, reflétant une mobilisation des donateurs. Les paroisses ayant des ressources immobilières ont versé une contribution solidaire supplémentaire de CHF 150'000. Comptes EPG

2 La répartition des revenus ordinaires reflète l extrême importance des dons La répartition des charges ordinaires confirment que les trois catégories les plus importantes sont les charges salariales liées directement aux ministères (63%), les charges d administration contenues à 13 %, et les dotations et subventions (notamment pour la Faculté de théologie, et aux missions communes des Eglises réformées tant au niveau suisse que romand), s élevant à 8%. Comptes EPG

3 Le déficit des comptes ordinaires de 2'097'893 francs suisse, est partiellement compensé par les activités hors mission: - le rendement immobilier (contribution nette de CHF 370'367) - le rendement de titres (contribution nette de CHF 336'373) Ce qui ramène le déficit opérationnel à un montant de CHF 1'398'153, en net recul par rapport au budget, ce qui est un soulagement. Les opérations extraordinaires, principalement des dons exceptionnels et non récurrents, (contribution nette de CHF 1'847'718) donne un résultat des comptes consolidés de CHF 456'565. Caisse de pension : un changement nécessaire et coûteux Constat : La caisse de pension en grave sous couverture (82%) comme bien d autres ne pouvait plus espérer être remise à flot par le seul rendement favorable du marché des capitaux. Solution : Il a été décidé de changer de système et de passer en primauté de cotisation, d offrir des mesures d accompagnement pour les collaborateurs les plus âgés afin qu une diminution éventuelle de retraite n excède pas 10%, et de recapitaliser la caisse pour assurer sa pérennité. La recapitalisation est financée par des cotisations supplémentaires à la fois des employés et de l employeur, et surtout par des versements étalés sur plusieurs années provenant de l Eglise. Celle-ci s est engagée à verser plus de CHF 8 millions étalés sur 5 ans, et CHF 5 millions supplémentaires étalés sur les prochains 10 ans. Comptes EPG

4 L ensemble de ces mesures, déjà comptabilisées dans l exercice 2012/13 (CHF 13.2 millions de provisions), ont commencé à être mises en œuvre en Le passage au nouveau système s est fait en juillet L Eglise a déjà versé CHF 5 millions pour la recapitalisation et les mesures d accompagnement. Trésorerie et dettes Grâce à des prêts de nombreuses paroisses, nous avons pu financer l essentiel du déficit opérationnel en «interne» sans avoir à procéder à des ventes ou des emprunts aux banques. En parallèle, les dettes externes ont été réduites de manière significative : CHF 5 millions vis-à-vis du fonds de pension (voir ci-dessus), CHF 4 millions de dettes hypothécaires. En net, les dettes de l EPG ont diminué de près de CHF 6 millions! Malgré tout, le défi de trésorerie pour les prochaines années reste énorme : sur les CHF 22 millions de financement nécessaire pour le plan de redressement et la recapitalisation de la caisse de pension, il reste la moitié à trouver. Vue générale cantonale Au-delà des comptes de l EPG, une vue générale incluant les comptes des paroisses est nécessaire pour mieux appréhender toutes les ressources de l Eglise et aussi identifier les possibles économies. Les trésoriers des différentes paroisses l ont compris et ont adopté un plan comptable unique. L étape suivante en cours est une consolidation totale qui sera disponible dans quelques mois. Perspective Le budget de la nouvelle année prévoit des charges ordinaires en diminution de CHF 600'000 par rapport à l exercice qui vient de se terminer. Malgré cela, le déficit prévu reste trop élevé, à CHF 1'358'652. Sur la base des premiers mois de l année, l exercice s annonce tendu concernant l évolution des recettes, avec des dons en net repli. La grande majorité des donateurs restent présents, et c est extrêmement réjouissant. Dans la mesure de leurs moyens, la solidarité de tous les protestants est indispensable pour atteindre au moins le budget, et idéalement ramener le déficit en dessous de la barre du million de francs. Diminuer le déficit de deux tiers en deux ans serait un immense pas en avant dans notre objectif de redressement financier. Comptes EPG

5 Pertes et profits Il s agit d une version résumée des comptes; pour une copie des comptes dans leur version officielle et complète, les demander à Pertes-et-Profits Milliers de FRS % Comptes ordinaires Contribution ecclésiastiques et dons % Impôt ecclésiastique Appels financiers Dons directs Personnes morales 504 Actes pastoraux % Legs % Revenus immobiliers des presbytères % Vie protestante % Contribution des paroisses % Autres recettes ordinaires % Total recettes ordinaires % Recherche de Fonds % Entretien immobilier % Vie Protestante % Ministères % Subventions et Dotations % Administration % Conseil du Consistoire % Autres charges % Total charges ordinaires % Résultat des comptes ordinaires Résultats hors mission Titres % Rendement immobiliers % Total de la contribution hors mission % Résultat des opérations ordinaires et hors mission Comptes extraordinaires Dons extraordinaires et non récurrents Autres recettes 571 Réserve pour fonds Jeune Ministre -300 Autres dépenses extraordinaires -423 Total des comptes extraordinaires Résultat Final 457 Comptes EPG

6 Bilan Bilan Actifs Milliers de Frs Disponibilités 4766 Réalisable à court terme 2784 Titres fonds inaliénables et affectés Compte de passage 105 Actifs transitoires 477 Immobilisation Total de l actif Passifs Dettes à court terme 2441 Passifs transitoires et autres 142 Dettes à long terme Fonds et provisions Provisions et réserves spécifiques 4103 Fonds inaliénables et affectés Provisions pour fluctuations de cours 4671 Provision à long terme (fonds de pension) 3871 Fonds propres 1985 Total du passif Comptes EPG

21/11/2014. Informations de prévoyance.ne aux représentants des employeurs et des associations professionnelles. Déroulement de la séance

21/11/2014. Informations de prévoyance.ne aux représentants des employeurs et des associations professionnelles. Déroulement de la séance Informations de prévoyance.ne aux représentants des employeurs et des associations professionnelles Lundi 24.11.2014, Club 44, La Chaux-de-Fonds Mercredi 26.11.2014, gérance.ne, La Chaux-de-Fonds Mercredi

Plus en détail

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015)

Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Illustration de la politique immobilière de l EPG dans une région, celle de Plateau-Champagne (Août 2015) Ce rapport explique comment la politique immobilière de l EPG est concrètement mise en œuvre dans

Plus en détail

Situation financière de la caisse de pensions des CFF

Situation financière de la caisse de pensions des CFF Département fédéral des finances DFF Documentation de base Date 2 juillet 2008 Caisse de pensions des CFF Situation financière de la caisse de pensions des CFF Compte tenu d un taux d intérêt technique

Plus en détail

L exercice en bref 09

L exercice en bref 09 L exercice en bref 09 Introduction PKRück poursuit son succès PKRück peut se montrer plus que satisfaite de son évolution. Au terme de son cinquième exercice, l entreprise enregistre déjà 10 % de part

Plus en détail

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS

PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS PRESENTATION DES COMPTES ANNUELS I LE BILAN Il décrit l ensemble des éléments composant le patrimoine de l association, ce qu elle possède, ses créances moins ses dettes, à une date donnée (en général,

Plus en détail

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF

414.123 Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF Ordonnance sur les finances et la comptabilité du domaine des EPF du 5 décembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 35a, al. 5, et 39, al. 2, de la loi fédérale du 4

Plus en détail

TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF

TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF Fiche méthodologique Les outils comptables et financiers Décembre 2012 Le bilan, le compte de Le bilan, le compte de sont trois documents comptables complémentaires utilisés dans le cadre d une comptabilité

Plus en détail

Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan

Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan Concevoir la stratégie économique de l ACI : Lire et analyser un bilan Le bilan = l état du patrimoine à un instant T. Une photographie de ce que la structure a comme ressources et de l utilisation qu

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Bénéfices et dividende en hausse Porrentruy, le 28 janvier 2014 La Banque Cantonale du Jura a bouclé l année 2013 sur de très bons résultats. Le bénéfice brut dépasse la barre des

Plus en détail

Règlement sur la liquidation partielle et totale. GEMINI Fondation collective

Règlement sur la liquidation partielle et totale. GEMINI Fondation collective Règlement sur la liquidation partielle et totale GEMINI Fondation collective Valable à partir du 1 er janvier 2011 La version originale en langue allemande fait foi dans tous les cas. Table des matières

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

30MAI 2015 CEMEA de Haute -Normandie. Rapport financier année 2014

30MAI 2015 CEMEA de Haute -Normandie. Rapport financier année 2014 Assemblée Générale 30MAI 2015 CEMEA de Haute -Normandie Rapport financier année 2014 Compte de Une année excédentaire +18 460 450 000 400 000 350 000 387 667 352 380 CEMEA - Produits 2014 1 049 033 300

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes Rapport financier 2007 Budget prévisionnel 2008 Rapport du commissaire aux comptes Parc Euromédecine 209 rue des Apothicaires 34196 Montpellier cedex 5 Tél 04 67 52 64 17 Fax 04 67 52 02 74 E-mail contact@ors-lr.org

Plus en détail

Le projet de loi article par article

Le projet de loi article par article Le projet de loi article par article L article 1er prévoit la mise en place d un Comité de pilotage des organismes de retraite. Sa mission est de s assurer de la pérennité financière des régimes, de l

Plus en détail

Entreprise modèle dans la construction métallique Comment dériver les taux de calcul

Entreprise modèle dans la construction métallique Comment dériver les taux de calcul Entreprise modèle dans la construction métallique Comment dériver les taux de calcul 2 1. Introduction Un modèle pour le succès La rentabilité de votre entreprise indique le niveau de bénéfice qui a été

Plus en détail

Le bilan fonctionnel. Préambule. Mots clés. Auteurs. Mois AAAA

Le bilan fonctionnel. Préambule. Mots clés. Auteurs. Mois AAAA Mois AAAA Mois décembre AAAA 2009 Préambule La majeure partie des associations du secteur social et médico-social gère un ou plusieurs établissements ou services et propose des prestations de services

Plus en détail

Société Protectrice des Animaux 39, boulevard Berthier 75 017 Paris

Société Protectrice des Animaux 39, boulevard Berthier 75 017 Paris Société Protectrice des Animaux 39, boulevard Berthier 75 017 Paris RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES COMPTES DE L EXERCICE CLOS LE 31 12 2008 Mesdames, Messieurs les adhérents, Conformément

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 11 décembre 2008 portant homologation du règlement n o 2008-12 du Comité de la réglementation

Plus en détail

Compte de résultats bénéficiaire de CHF 793 648, diminution de la dette de CHF 21,5 millions entre 2012 et 2014

Compte de résultats bénéficiaire de CHF 793 648, diminution de la dette de CHF 21,5 millions entre 2012 et 2014 COMMUNE DE VAL-DE-RUZ Information aux médias Comptes et gestion 2014 Les comptes 2014 présentent un bilan plus favorable que celui au 31 décembre 2013. La dette a diminué de CHF 13,2 millions pour atteindre

Plus en détail

Comptes annuels 2003. 1. Comptes annuels. 1.1 Revenus

Comptes annuels 2003. 1. Comptes annuels. 1.1 Revenus Comptes annuels 2003 Comptes annuels 2003 Avec un montant total de charges de 452,5 millions de francs, les comptes annuels se soldent avec un excédent de charges de 3,6 millions de francs. Ce dernier

Plus en détail

LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE

LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE LES INDEMNITÉS DE FIN DE CARRIÈRE Présentation pour : Ordre des Experts Comptables mardi 11 mai 2010 Intervenant(s) : Caroline DUJEUX et Thierry BINETRUY AG2R LA MONDIALE Sommaire Présentation du groupe

Plus en détail

PRÉSENTATION DU BILAN

PRÉSENTATION DU BILAN Chapitre 1: PRÉSENTATION DU BILAN Introduction L actif, le passif et le hors bilan sont présentés chacun sur un feuillet conformément au modèle en annexe. Les rubriques de l actif qui font l objet d amortissements

Plus en détail

du canton de Berne Récapitulatif

du canton de Berne Récapitulatif Rapport de gestion et comptes annuels de l'exercice 2014 du canton de Berne Récapitulatif Graphisme et layout de la couverture : Design Daniel Dreier, Nadine Wüthrich, Berne Comptes annuels de 2014...

Plus en détail

Rapport de gestion ANNÉE 2014

Rapport de gestion ANNÉE 2014 1 Rapport de gestion ANNÉE 2014 Sommaire 2 Préambule Les Produits d Exploitation Les Charges d Exploitation Produits et Charges Exceptionnels et Financiers L Actif du Bilan Le Passif du Bilan Analyse Budgétaire

Plus en détail

Les comptes de l année

Les comptes de l année Fondation Mouvement pour les Villages d Enfants Reconnue d utilité publique Les comptes de l année LE MOT DU TRÉSORIER Pour ce deuxième exercice en tant que Fondation, l année se présente sous le signe

Plus en détail

RÈGLEMENT sur la comptabilité des communes (RCCom)

RÈGLEMENT sur la comptabilité des communes (RCCom) 75.3. RÈGLEMENT sur la comptabilité des communes (RCCom) du 4 décembre 979 (état: 0.03.006) LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu l'article 93a de la loi du 8 février 956 sur les communes A vu le préavis

Plus en détail

Sopra Group Objectifs 2007 atteints

Sopra Group Objectifs 2007 atteints Communiqué de Presse Paris, le 14 février 2008 Sopra Group Objectifs atteints Chiffre d affaires : 1 milliard d euros Croissance totale : + 11,6% Croissance organique : +9,4% Marge opérationnelle courante

Plus en détail

Circulaire d'information à toutes les institutions de prévoyance

Circulaire d'information à toutes les institutions de prévoyance AUTORITÉ CANTONALE DE SURVEILLANCE DES FONDATIONS ET DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Rue du Stand 26 CP 3937 1211 Genève 3 Tél. 022 / 546.05.00 Fax 022 / 546.05.13 Circulaire d'information à toutes les

Plus en détail

Annexe financière pour l année 2013

Annexe financière pour l année 2013 1/5 Nom de votre association ----------------------------------------------------------------------------- Sigle -----------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES pour l exercice financier se terminant le 31 DÉCEMBRE 2009

ÉTATS FINANCIERS de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES pour l exercice financier se terminant le 31 DÉCEMBRE 2009 ÉTATS FINANCIERS de la CAISSE D ASSISTANCE AU PERSONNEL DES FORCES CANADIENNES pour l exercice financier se terminant le 31 DÉCEMBRE 2009 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics CAISSE

Plus en détail

Présentation du Budget 2010

Présentation du Budget 2010 Présentation du Budget 2010 SOMMAIRE 1 UN BUDGET MARQUÉ PAR UNE AUGMENTATION DU NOMBRE DE PERSONNES À ASSISTER ET PAR LA RÉNOVATION DU PARC IMMOBILIER 2 2 ANALYSE PAR MÉTIER 3 2.1 Direction 3 2.2 Support

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 1) LE COMPTE DE RESULTAT 1.1 Analyse du résultat : Le compte de résultat fait apparaitre un total de produits de 4 892 976 y compris le report de ressources inutilisés pour un total

Plus en détail

Rapport de l Office fédéral des assurances sociales sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs-vie

Rapport de l Office fédéral des assurances sociales sur la situation financière des institutions de prévoyance et des assureurs-vie Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Prévoyance vieillesse et survivants Décembre 2010 Rapport de l Office fédéral des assurances sociales sur la situation

Plus en détail

Présentation de vos principaux indicateurs financiers

Présentation de vos principaux indicateurs financiers ENTREPRISE INDIVIDUELLE DURAND Coiffure Madame Catherine DURAND 63400 CHAMALIERES Votre Bilan Année 2009 ENTREPRISE INDIVIDUELLE DURAND Présentation de vos principaux indicateurs financiers Cette présentation

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ASSOCIATION POUR LES ASSURANCES MEDICALES 79, rue de Tocqueville - 75017 PARIS -Association régie par la Loi de 1901- RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE 2012 Chers adhérents,

Plus en détail

Statuts de l ASP. ASP Fondatrice, Accompagnement, développement en Soins Palliatifs

Statuts de l ASP. ASP Fondatrice, Accompagnement, développement en Soins Palliatifs Statuts de l ASP Création : Dépôt légal 13 décembre 1984 Journal officiel du 2 janvier 1985 Modifications des statuts approuvées par l Assemblée générale des 17 mai 1999, 06 mai 2003, 17 mai 2005 et 22

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX BANQUES N 87-46

CIRCULAIRE AUX BANQUES N 87-46 Tunis, le 18 Décembre 1987 CIRCULAIRE AUX BANQUES N 87-46 OBJET : Division, couverture des risques et suivi des engagements. L objet de la présente circulaire est de fixer les règles à adopter en matière

Plus en détail

CONNECTING FOR PROGRESS

CONNECTING FOR PROGRESS RAPPORT FINANCIER edhec EXERCICE alumni 2014 2015 CONNECTING FOR PROGRESS BuSineSS Getting ahead in business people Networking around the world career Enhancing opportunities www.edhecalumni.com RESULTATS

Plus en détail

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 62/14 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2015. François Bryand, Syndic

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 62/14 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2015. François Bryand, Syndic Commune de Prangins Municipalité Préavis No 62/14 Au Conseil Communal Arrêté d'imposition pour l'année 2015 François Bryand, Syndic Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L'arrêté

Plus en détail

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT COMMUNIQUE FINANCIER DE SALAFIN : RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat Net de 92 MDH - Maintien du niveau de rentabilité de 15% Progression des crédits distribués dans un marché en retrait. Poursuite de la

Plus en détail

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma?

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? 1 EXFILO cabinet de conseil en finances publiques locales Ce document a été réalisé par les consultants du cabinet EXFILO, conseil en finances

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes

Rapport du Commissaire aux Comptes Rapport du Commissaire aux Comptes 2010 10 A Messieurs les Membres de l Assemblée Générale Ordinaire de la SPA GULF BANK ALGERIA (AGB) OBJET : Rapport de certification Messieurs ; Dans le cadre de notre

Plus en détail

(«Association des EMS intercommunaux de la Gruyère») Statuts

(«Association des EMS intercommunaux de la Gruyère») Statuts Association intercommunale pour la construction, la rénovation et l exploitation des EMS pour personnes âgées des communes de Bulle, Echarlens, Gruyères, Le Pâquier, Marsens, Pont-en-Ogoz, Riaz et Sorens

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Caisse de Pension Avenir de la caisse: Proposition du GT Fin Plan de la présentation Contexte Objectif Processus Démarches réalisées Solutions proposées Conclusion 2 1 Contexte Nouvelles exigences fédérales

Plus en détail

Rapport de gestion 2014 et budget prévisionnel 2015

Rapport de gestion 2014 et budget prévisionnel 2015 Rapport de gestion 2014 et budget prévisionnel 2015 Sommaire Quelques faits marquants 1 Modèle économique de l association 2 Présentation des comptes 2 Bilan simplifié 2 Compte d emploi des ressources

Plus en détail

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental

La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental La caisse de retraite des anciens membres du Conseil économique, social et environnemental PRESENTATION La «Caisse des anciens membres du Conseil économique et social, de leurs veuves et orphelins mineurs»,

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION Madame, Monsieur, Vous êtes une association à caractère culturel dont le projet relève des activités suivantes : musique et chant, théâtre, cinéma, sculpture, peinture,

Plus en détail

Introduction. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Introduction. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme

Plus en détail

Comparatif. des finances cantonales et communales. Frequently Asked Questions Foire Aux Questions

Comparatif. des finances cantonales et communales. Frequently Asked Questions Foire Aux Questions Comparatif des finances cantonales et communales Frequently Asked Questions Foire Aux Questions Nils.Soguel@unil.ch Evelyn.Munier@unil.ch www.unil.ch/idheap > finances publiques Questions Page Le Comparatif

Plus en détail

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre

Cessation d activité. Cessation d activité : les procédures à suivre Cessation d activité Cessation d activité : les procédures à suivre Adie Conseil Cessation d activité Introduction Cette fiche récapitule les formalités de cessation pour les cas les plus fréquemment rencontrés

Plus en détail

Les coordonnées de votre association ont-elles changé depuis le 01/01/2015? Non. Courriel :.

Les coordonnées de votre association ont-elles changé depuis le 01/01/2015? Non. Courriel :. Au titre de la saison 2014/2015 Nom de l association :.. Les coordonnées de votre association ont-elles changé depuis le 01/01/2015? Non Oui, compléter les informations ci-dessous Adresse postale du siège

Plus en détail

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg 96. Loi du novembre 988 sur la Banque cantonale de Fribourg Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du mai 988 ; Sur la proposition de cette autorité, Décrète : CHAPITRE

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Conseil Municipal du 26 février 2015 Table des matières Préambule I - Analyses et perspectives économiques 2015 a) Contexte international et national b) L impact

Plus en détail

Rapport annuel 2010 de la Caisse de pension SHP (version abrégée)

Rapport annuel 2010 de la Caisse de pension SHP (version abrégée) Rapport annuel 2010 de la Caisse de pension SHP (version abrégée) Rapport annuel 2010 du Conseil de la Fondation Pour une caisse de pension, surtout dans une période où les marchés financiers sont plutôt

Plus en détail

Fondation Interprofessionnelle Sanitaire de Prévoyance. Fondation Plein Soleil. Rapport de liquidation partielle au 31.12.2012

Fondation Interprofessionnelle Sanitaire de Prévoyance. Fondation Plein Soleil. Rapport de liquidation partielle au 31.12.2012 Fondation Interprofessionnelle Sanitaire de Prévoyance Fondation Plein Soleil Rapport de liquidation partielle au 31.12.2012 Rapport liquidation Plein Soleil v07 GiTeC Prévoyance SA Conseil en prévoyance

Plus en détail

La Mairie de l Union a confié à MAZARS une mission visant à réaliser un examen de la situation de l ASU.

La Mairie de l Union a confié à MAZARS une mission visant à réaliser un examen de la situation de l ASU. Mairie de l Union PRÉAMBULE La Mairie de l Union a confié à MAZARS une mission visant à réaliser un examen de la situation de l ASU. Cette démarche comprend plusieurs parties : Analyse de la situation

Plus en détail

La MSA de MAINE-et-LOIRE

La MSA de MAINE-et-LOIRE La MSA de MAINE-et-LOIRE attentive à chacun, essentielle pour tous www.msa49.fr Une institution démocratique et dynamique Anne GAUTIER Présidente Un réseau de 257 représentants cantonaux élus en janvier

Plus en détail

Rapport d activité 2011

Rapport d activité 2011 Rapport d activité 2011 L individualisation maximale dans la prévoyance professionnelle Fondation collective PensFlex Organes et organisation Fondatrices Président du Conseil de Fondation Membres du Conseil

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

RESULTATS SEMESTRIELS CONFORMES AUX OBJECTIFS POUR L ENSEMBLE DE L EXERCICE

RESULTATS SEMESTRIELS CONFORMES AUX OBJECTIFS POUR L ENSEMBLE DE L EXERCICE COMMUNIQUÉ DU 30 AOÛT 2012 RESULTATS SEMESTRIELS CONFORMES AUX OBJECTIFS POUR L ENSEMBLE DE L EXERCICE Investissements de croissance qui pèsent ponctuellement sur le semestre Poursuite du désendettement

Plus en détail

Société des amis de l IMA

Société des amis de l IMA Société des amis de l IMA Projet de modification des statuts Article 1 er Constitution et dénomination Il est formé une association qui est régie par la loi 1901, le décret du 16 Août 1901, et toutes dispositions

Plus en détail

Plan d urgence Officine

Plan d urgence Officine Plan d urgence Officine Maintien de l accès au médicament sur l ensemble du territoire Les officines ont été sévèrement impactées par les baisses de prix sur le médicament. L analyse des comptes des officines

Plus en détail

Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois

Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois Présentation de Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures, Eclépens, le 15 avril 2016 2005-2015 :

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

Lourmel Épargne salariale

Lourmel Épargne salariale PERCOI PEI des Industries Graphiques Lourmel Épargne salariale GROUPE LOURMEL C est à vous d en profiter Qu est-ce que l épargne salariale? L épargne salariale regroupe un ensemble de dispositifs que vous

Plus en détail

Modèle de plan comptable pour les organisations faîtières de la construction de logements d utilité publique 1/9

Modèle de plan comptable pour les organisations faîtières de la construction de logements d utilité publique 1/9 Modèle de plan comptable pour les organisations faîtières de la construction de logements d utilité publique 1/9 Plan comptable 1 ACTIFS 10 Actifs circulants 100 Liquidités 1000 Caisse 1010 Compte de chèques

Plus en détail

Inscription. A remplir. Votre signature

Inscription. A remplir. Votre signature Conditions pour une assurance dans le cadre de la prévoyance professionnelle auprès de la CPJ Personnes qui participent à la publication d informations : assurance auprès de la CPJ sans affiliation à une

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE

STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE STATUTS DE L ASSOCIATION GROUPEMENT D EMPLOYEURS SPORT ANIMATION LOISIRS TOURISME DORDOGNE ARTICLE 1 : CONSTITUTION DENOMINATION Entre les adhérents aux présents statuts il est créé une association dénommée

Plus en détail

La Chaux-de-Fonds Données fiscales

La Chaux-de-Fonds Données fiscales STATISTIQUE FINANCIERE ANNEE Données fiscales Coefficient d'impôt communal en points 11 Commune District 37 communes 1 9 8 7 6 5 4 3 Le coefficient d'impôt est fixé par la commune par rapport à un barème

Plus en détail

Conditions de retraite du personnel occupant des professions pénibles

Conditions de retraite du personnel occupant des professions pénibles Conditions de retraite du personnel occupant des professions pénibles Transfert au sein des dispositions PPP Alain Kolonovics Responsable Secteur Droits & Conseils Expert fédéral diplômé en matière de

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

Evolution future du référentiel comptable en Suisse

Evolution future du référentiel comptable en Suisse Evolution future du référentiel comptable en Suisse PETIT DEJEUNER DES PME ET START-UP Service de la Promotion Economique Genève, le 29 juin 2012 Présentateur: Matthias Paffrath, BDO Genève Page 1 EVOLUTION

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Initiation à la comptabilité simplifiée Les obligations comptables Obligations minimales Obligations de fait Obligations légales Les règles de la comptabilité de trésorerie Principes d enregistrement Utilisation

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck Communiqué de presse La SaarLB en 2014 : meilleure performance et moins de risques l approche commerciale de la «banque régionale franco-allemande» est bien établie et donne de bons résultats Très bon

Plus en détail

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015 1 Introduction 1. Généralités Le particulier est confronté à titre principal à trois impositions : - l imposition de sa consommation (TVA, taxes sur les carburants, tabacs, alcools,...) : c est l imposition

Plus en détail

Organismes sans but lucratif : Nouvelles

Organismes sans but lucratif : Nouvelles Décembre 2010 www.bdo.ca Certification et comptabilité Organismes sans but lucratif : Nouvelles orientations En décembre 2010, le Conseil des normes comptables (CNC) et le Conseil sur la comptabilité dans

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DE LA VILLE DE NEUILLY-SUR-SEINE

DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DE LA VILLE DE NEUILLY-SUR-SEINE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT DE LA VILLE DE NEUILLY-SUR-SEINE RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX DE L ASSOCIATION Nom de l association (nom statutaire en toutes lettres) :......................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

Accompagner les entreprises pour préserver l emploi. Angers 1 er décembre 2009

Accompagner les entreprises pour préserver l emploi. Angers 1 er décembre 2009 Accompagner les entreprises pour préserver l emploi Angers 1 er décembre 2009 Accompagner les entreprises pour préserver l emploi Dans le contexte de crise économique, la Région a pris des mesures (votées

Plus en détail

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS 1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS Cas 1 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT INDIVIDUELS ÉNONCÉ La balance, après retraitements d inventaire, au 31 décembre N, de la société Alpha vous est présentée en annexe

Plus en détail

La prévoyance professionnelle suisse CORRIGE DE L'EXAMEN

La prévoyance professionnelle suisse CORRIGE DE L'EXAMEN FACULTE DES HAUTES ETUDES COMMERCIALES DE L'UNIVERSITE DE LAUSANNE Professeur : S. BASAGLIA Matière : La prévoyance professionnelle suisse Session : Eté 2012 CORRIGE DE L'EXAMEN 1/10 Question 1 (2 points)

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 1 er octobre 2010 Clôture annuelle du groupe CREALOGIX CREALOGIX: hausse du bénéfice en dépit du recul du chiffre d affaires En dépit du recul de son chiffre d affaires,

Plus en détail

SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013

SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013 SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013 Sommaire 1 Introduction 3 2 Evolution de l emploi dans le secteur bancaire 4 2.1 Evolution historique 4 2.2 Suppressions

Plus en détail

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites

Hongrie. Rémunération du salarié moyen. Dépenses publiques au titre des retraites Hongrie Hongrie : le système de retraite en 212 Le système de retraite hongrois est un système par répartition obligatoire, uniforme, à prestations définies, composé d une pension publique liée aux revenus

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans le cadre de la protection sociale en France

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL FINANCES 13-4402 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant la création de la réserve de préfinancement pour l assainissement de prévoyance.ne (Du 25 mars 2013) Madame la Présidente, Mesdames,

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU 30 JUIN 2015 BILAN Arrêté au 30 Juin 2015 (en Milliers de dinars) Note 30/06/2015 30/06/2014 31/12/2014 ACTIFS Caisse et avoirs

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

Centre Ain Initiative est une association loi 1901 créée en 1999

Centre Ain Initiative est une association loi 1901 créée en 1999 Qui sommes nous? Centre Ain Initiative est une association loi 1901 créée en 1999 Elle est à la fois membre des réseaux Initiative France et France Active qui fédèrent plus de 200 associations permettant

Plus en détail

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 28 Rabie El Aouel 1430 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 1 - CLASSE 1 - COMPTES DE CAPITAUX 10 Capital, réserves et assimilés 101 Capital émis

Plus en détail

Association suisse des services d'aide et de soins à domicile. Statuts

Association suisse des services d'aide et de soins à domicile. Statuts Association suisse des services d'aide et de soins à domicile Statuts Association suisse des services d'aide et de soins à domicile, Secrétariat central, Sulgenauweg 38, Case postale 1074, 3000 Berne 23

Plus en détail

Préavis N 19-2011 au Conseil communal

Préavis N 19-2011 au Conseil communal Municipalité Préavis N 19-2011 au Conseil communal Fixation du plafond d'endettement et du plafond pour les cautionnements Responsabilité(s) du dossier : Direction de l administration générale, des finances

Plus en détail

Questions-réponses Certification des comptes des organisations syndicales

Questions-réponses Certification des comptes des organisations syndicales Questions-réponses Certification des comptes des organisations syndicales Que dit la loi de démocratie sociale d août 2008? La loi du 20 août 2008 sur la rénovation de la démocratie sociale fixe de nouveaux

Plus en détail