Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats»"

Transcription

1 Alerte info financière NCECF JANVIER 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en septembre 2014 le chapitre 3056 de la Partie II (Normes comptables pour les entreprises à capital fermé) du Manuel de CPA Canada Comptabilité, «Intérêts dans des partenariats». Le chapitre 3056 remplace le chapitre 3055, «Participations dans des coentreprises». Le présent bulletin Alerte info financière de CPA Canada souligne les principales différences entre les chapitres 3055 et 3056, et explore certaines des répercussions que les nouvelles dispositions pourraient avoir sur l entreprise, même au-delà de la stricte comptabilité. En quoi le chapitre 3056 est-il important pour moi? Le chapitre 3056 réduit le choix de méthodes de comptabilisation des partenariats, afin que la méthode retenue représente plus fidèlement la nature du placement. Vous pourriez avoir à changer de méthode de comptabilisation des participations que vous détenez dans un partenariat. Qui est visé par le chapitre 3056? Les entreprises à capital fermé qui appliquent la Partie II du Manuel de CPA Canada Comptabilité. 1

2 Le chapitre 3056 ne trouve pas application auprès des organismes sans but lucratif (OSBL). Les OSBL qui appliquent la Partie III doivent continuer d appliquer le chapitre 4450, «Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif». Quand le chapitre 3056 entre-t-il en vigueur? Le chapitre 3056 s applique aux états financiers annuels des exercices ouverts à compter du 1 er janvier L application anticipée est permise. L entité détentrice qui applique le chapitre 3056 avant le 1 er janvier 2016 doit l indiquer dans ses états financiers et appliquer simultanément les paragraphes 14 à 17 du chapitre 3051, «Placements». Quels sont les principaux changements? 1. Terminologie Chapitre 3055 Chapitre 3056 Coentreprise Coentrepreneur Partenariat Investisseur 2. Comptabilisation Chapitre 3055 Chapitre 3056 Le chapitre donnait la possibilité de choisir, pour comptabiliser tout type de coentreprise, la méthode de la consolidation proportionnelle, la méthode de la comptabilisation à la valeur de consolidation ou la méthode de la comptabilisation à la valeur d acquisition. Ce choix permettait de maintenir le traitement différentiel prévu dans les normes prébasculement de la Partie V du Manuel. La possibilité de choisir, pour comptabiliser tout type de coentreprise, la méthode de la consolidation proportionnelle, la méthode de la comptabilisation à la valeur de consolidation ou la méthode de la comptabilisation à la valeur d acquisition a été éliminée. L investisseur comptabilise comme suit les intérêts qu il possède dans un partenariat, en fonction de ses droits et obligations découlant de ce partenariat : Dans le cas d activités sous contrôle conjoint ou d actifs sous contrôle conjoint, l investisseur a des droits sur chacun des actifs et des obligations au titre de chacun des passifs relatifs au partenariat. Il comptabilise ses intérêts dans le partenariat en constatant sa part des actifs contrôlés, des passifs assumés ainsi que des produits et des charges. Cette comptabilisation s apparente à la méthode de la consolidation proportionnelle, mais pourrait aboutir à des résultats différents selon les caractéristiques du partenariat. Selon la méthode de la consolidation proportionnelle, les montants comptabilisés étaient fondés sur la participation que détenait l investisseur, ce qui pouvait différer de ses droits sur les actifs et de ses obligations au titre des passifs précisés dans le contrat de partenariat. 2 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Janvier 2015

3 Dans le cas des intérêts détenus dans une entreprise sous contrôle conjoint, l investisseur doit adopter l une ou l autre des trois méthodes comptables suivantes, à savoir : 1. comptabiliser tous ces intérêts selon la méthode de la comptabilisation à la valeur de consolidation, au sens du chapitre 3051, «Placements»; 2. comptabiliser tous ces intérêts selon la méthode de la comptabilisation à la valeur d acquisition, au sens du chapitre 3051, «Placements»; 3. analyser tous ces intérêts pour déterminer s ils représentent un droit sur l actif net ou des droits sur les éléments d actif et des obligations au titre des éléments de passif qui ont trait au partenariat. Selon les résultats de l analyse, l investisseur : comptabilise les intérêts dans l actif net soit à la valeur de consolidation, soit à la valeur d acquisition, comptabilise les intérêts dans les éléments d actif et de passif de la même manière qu une participation dans des activités sous contrôle conjoint ou des actifs sous contrôle conjoint (c est-à-dire qu il comptabilise sa part des actifs contrôlés, des passifs assumés ainsi que des produits et des charges). L investisseur doit comptabiliser selon la même méthode tous ses intérêts dans des entreprises sous contrôle conjoint (c est-à-dire selon l option 1, 2 ou 3). Lorsque l investisseur applique l option 3 et que l analyse démontre qu il s agit d une part dans des éléments d actif et de passif, il est alors tenu de comptabiliser ces éléments d actif et de passif. Le chapitre 3056 contient un guide d application à l intention des investisseurs qui choisissent de procéder à l analyse décrite ci-dessus. Il est primordial de procéder à cette détermination, puisqu elle oriente le choix de la méthode comptable. Janvier 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» 3

4 Foire aux questions Q R Q R Q R L investisseur dans une entreprise sous contrôle conjoint est-il TENU d effectuer l analyse pour déterminer ce que représentent ses intérêts? Non. Il s agit d un choix. Si l investisseur choisit l option 3, une fois que l analyse a été effectuée, la comptabilisation qui en découle est alors une exigence. Toutefois, si l investisseur n effectue pas l analyse, il a le choix de comptabiliser le placement soit à la valeur de consolidation, soit à la valeur d acquisition. Si l investisseur choisit l option 3, à quelle fréquence doit-il procéder à cette analyse? À moins qu une modification n ait été apportée à l accord de partenariat, l analyse n est pas susceptible de changer. Cela dit, toutes les normes concernant les éléments du bilan sont appliquées en fonction des faits et circonstances à la date du bilan, et l exercice du jugement professionnel est encouragé pour déterminer s il y a eu un changement dans les faits et circonstances pertinents depuis l analyse précédente qui nécessiterait une réévaluation. De quels facteurs l investisseur devrait-il tenir compte lorsqu il procède à l analyse prévue à l option 3? Le chapitre 3056 contient un guide d application pour aider l investisseur à évaluer les stipulations courantes de l accord contractuel, ainsi que les autres faits et circonstances qui pourraient être pertinents pour déterminer si les intérêts qu il détient représentent un droit sur l actif net ou des droits sur les éléments d actif et des obligations au titre des éléments de passif. Le chapitre contient aussi le diagramme suivant, qui porte sur le classement des intérêts d un investisseur dans une entreprise sous contrôle conjoint. Forme juridique de l entreprise sous contrôle conjoint Stipulations de l accord contractuel Autres faits et circonstances La forme juridique de l entreprise sous contrôle conjoint confère-t-elle aux investisseurs des droits sur les éléments d actif et des obligations au titre des éléments de passif relatifs à l entreprise sous contrôle conjoint? Non Les stipulations de l accord contractuel précisent-elles que les investisseurs ont des droits sur les éléments d actif et des obligations au titre des éléments de passif relatifs à l entreprise sous contrôle conjoint? Non Les investisseurs ont-ils conçu l entreprise sous contrôle conjoint de sorte : a) que ses activités visent principalement à fournir aux investisseurs la production générée (c est-à-dire que les investisseurs ont droit à la quasi-totalité des avantages économiques des éléments d actif détenus dans l entreprise sous contrôle conjoint); b) qu elle dépend systématiquement des investisseurs pour le règlement des éléments de passif relatifs aux activités réalisées par son intermédiaire? Oui Oui Oui L investisseur a des droits sur les éléments d actif et des obligations au titre des éléments de passif qui ont trait à l entreprise sous contrôle conjoint (voir les paragraphes et.18). Non L investisseur a des droits sur l actif net de l entreprise sous contrôle conjoint (voir les alinéas a) et b)). 4 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Janvier 2015

5 3. Apports et transactions Chapitre 3055 Chapitre 3056 La comptabilisation immédiate d un gain n était permise qu au prorata de la contrepartie reçue en espèces ou de la juste valeur des autres actifs reçus qui ne constituaient pas un droit sur les actifs de la coentreprise. Toute fraction restante du gain était soit reportée et amortie, soit constatée lorsque les actifs apportés étaient cédés par la coentreprise. Le chapitre 3055 traitait de l utilisation de la méthode de la consolidation proportionnelle pour la comptabilisation des apports faits à une coentreprise et des transactions conclues avec celle-ci, mais pas de l utilisation de la méthode de la comptabilisation à la valeur de consolidation à cet égard. L exigence de report et d amortissement a été éliminée, car l exigence de report ne répond pas au critère de l équilibre coûts-avantages. À présent, tout gain ou perte découlant du transfert ou de la vente d éléments d actif à un partenariat doit, au moment de l opération, être comptabilisé dans les résultats de l investisseur au prorata des parts des autres investisseurs non apparentés. Lorsqu une entreprise sous contrôle conjoint est comptabilisée selon la méthode de la comptabilisation à la valeur de consolidation, le chapitre 3056 dirige l investisseur vers le chapitre 3051, «Placements». Des indications conformes à celles du chapitre 3056 concernant les apports faits à une entité émettrice comptabilisée à la valeur de consolidation et les transactions conclues avec celle-ci ont été ajoutées au chapitre 3051 (voir l Alerte info financière de CPA Canada sur le chapitre 3051). 4. Dépréciation Chapitre 3055 Chapitre 3056 Le chapitre 3055 comprenait des dispositions sur la dépréciation des intérêts dans des partenariats évalués au coût ou comptabilisés à la valeur de consolidation qui sont essentiellement les mêmes que celles du chapitre Le chapitre 3056 exige que les intérêts dans des partenariats évalués au coût ou comptabilisés à la valeur de consolidation soient comptabilisés selon le chapitre Par conséquent, les dispositions sur la dépréciation du chapitre 3055 n ont pas été incluses dans le chapitre 3056, parce qu il s agirait d un dédoublement inutile des dispositions du chapitre Janvier 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» 5

6 Le chapitre 3056 impose-t-il de nouvelles obligations d information et de présentation? Non, les obligations d information existantes ont été conservées, et aucune obligation nouvelle n a été ajoutée. Le chapitre 3055 exigeait que soit indiquée la méthode appliquée aux fins de la comptabilisation des participations d un investisseur dans des coentreprises, et donc que la même méthode comptable soit utilisée dans le cas de toutes les coentreprises. Le chapitre 3056 exige que soit seulement indiquée la méthode appliquée par l investisseur pour comptabiliser ses intérêts dans une entreprise sous contrôle conjoint. Il n est pas obligatoire d indiquer la méthode appliquée aux fins de la comptabilisation des autres types d intérêts dans un partenariat, car il n y a aucun choix en ce qui concerne la façon de les comptabiliser. En quoi consistent les dispositions transitoires? Puisque le retraitement rétrospectif des intérêts dans des partenariats ne répondrait pas toujours au critère de l équilibre coûts-avantages, des dispositions transitoires simplifiées ont été prévues. Lors du passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la comptabilisation à la valeur de consolidation ou à la valeur d acquisition, l investissement dans l actif net d un partenariat doit, au début de la première période pour laquelle des chiffres sont présentés, être évalué à la valeur comptable nette des actifs et passifs que l investisseur avait auparavant comptabilisés selon la méthode de la consolidation proportionnelle. Lors du passage de la méthode de la comptabilisation à la valeur de consolidation ou à la valeur d acquisition à la comptabilisation de la part de l investisseur dans chacun des actifs et des passifs du partenariat, l investisseur peut : soit procéder à une application rétrospective intégrale; soit utiliser les valeurs comptables des actifs et des passifs selon les états financiers du partenariat à l ouverture de la période précédant immédiatement l adoption du chapitre 3056; soit utiliser la juste valeur des actifs corporels et des passifs du partenariat à la même date. Tout écart entre la valeur nette des actifs et des passifs du partenariat inclus dans le bilan de l investisseur et la valeur des intérêts dans le partenariat préalablement comptabilisés sera porté au solde d ouverture des bénéfices non répartis. Des modifications corrélatives ont-elles été apportées? Au chapitre 1500, «Application initiale des normes», pour permettre aux entités qui adoptent la Partie II d appliquer les dispositions transitoires des chapitres 3051 et Au chapitre 1506, «Modifications comptables», afin que le choix de méthode comptable relatif aux entreprises sous contrôle conjoint ne soit pas soumis aux critères de pertinence et de fiabilité. Au chapitre 1520, «État des résultats», afin d exiger que les revenus tirés des intérêts dans des partenariats comptabilisés à la valeur d acquisition ou à la valeur de consolidation soient présentés séparément dans l état des résultats. Au chapitre 1521, «Bilan», afin d exiger que les intérêts dans des partenariats comptabilisés à la valeur d acquisition ou à la valeur de consolidation soient présentés séparément dans le bilan. 6 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Janvier 2015

7 Au chapitre 3831, «Opérations non monétaires», pour faire mention des indications du chapitre 3051, «Placements», concernant le traitement des gains et des pertes résultant d opérations non monétaires. Quelles sont les incidences sur l audit? Les nouvelles dispositions peuvent exiger que l auditeur et la direction s entretiennent au sujet : de la question de savoir si la direction a l intention d appliquer les exigences du chapitre 3056 avant leur date d entrée en vigueur; de l identification des types d intérêts dans des partenariats que détient l entité; de la nécessité d obtenir de nouvelles informations étant donné, par exemple, qu une entreprise qui comptabilisait antérieurement à la valeur d acquisition ou à la valeur de consolidation ses intérêts dans des activités sous contrôle conjoint et des actifs sous contrôle conjoint doit désormais comptabiliser sa part des éléments d actif et de passif, des produits et des charges. La direction devra fournir des informations financières concernant les activités ou les actifs sous contrôle conjoint qui soient suffisantes pour assurer une comptabilisation appropriée de ses intérêts dans les éléments d actif et de passif, les produits et les charges; de la méthode choisie pour ce qui est de la façon dont l entité comptabilisera ses intérêts dans des entreprises sous contrôle conjoint; selon le choix de méthode comptable, de l analyse permettant de déterminer si un intérêt dans une entreprise sous contrôle conjoint représente un droit sur l actif net ou un droit sur les éléments d actif et de passif. Les incidences sur l audit peuvent consister notamment pour l auditeur à devoir faire ce qui suit : Examiner les exigences de la NCA 300, Planification d un audit d états financiers, et leur incidence sur le plan de mission pour déterminer si les procédures planifiées sont appropriées. Par exemple, il peut être tenu de réaliser une évaluation de l analyse qu a faite la direction des intérêts dans une entreprise sous contrôle conjoint, ce qui n aurait pas été obligatoire auparavant selon le chapitre 3055, «Participations dans des coentreprises». Examiner les exigences de la NCA 315, Compréhension de l entité et de son environnement aux fins de l identification et de l évaluation des risques d anomalies significatives, et notamment réviser au besoin la documentation relative à sa compréhension de l entité de sorte qu elle reflète adéquatement la situation actuelle de celle-ci, par exemple, en ce qui concerne l identification des intérêts qu elle détient dans des partenariats et son choix de méthode comptable aux fins de la comptabilisation de ses intérêts dans des entreprises sous contrôle conjoint. Examiner les obligations de rapport relatives à l application rétrospective. Il se peut que l auditeur doive mettre en œuvre des procédures supplémentaires et que l étendue de ses responsabilités augmente en ce qui concerne les informations comparatives, comme l indique la NCA 710, Informations comparatives chiffres correspondants et états financiers comparatifs. Janvier 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» 7

8 Quelles sont les ressources à ma disposition? CPA Canada Alerte info financière : Chapitre 3051, «Placements» Webinaire Zone praticiens (février 2015) Conseil des normes comptables Bulletin express du CNC Partenariats et placements : accueillir les changements Les webinaires sur le Manuel Soyez au fait de l évolution des NCECF : automne 2014 Merci de faire parvenir vos commentaires sur le présent bulletin Alerte info financière, ou vos suggestions pour les prochains bulletins, à : Taryn Abate, CPA, CA, CPA (Ill.) Directrice de projets Recherche, orientation et soutien Comptables professionnels agréés du Canada 277, rue Wellington Ouest Toronto (Ontario) M5V 3H2 Courriel : AVERTISSEMENT Le présent document, préparé par les Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada), fournit des indications ne faisant pas autorité. Il n a pas été approuvé par le Conseil des normes comptables (CNC) du Canada. CPA Canada et les auteurs déclinent toute responsabilité ou obligation pouvant découler, directement ou indirectement, de l utilisation ou de l application de cette publication. COPYRIGHT Copyright 2015 Comptables professionnels agréés du Canada (CPA Canada) Tous droits réservés. Cette publication est protégée par des droits d auteur et ne peut être reproduite, stockée dans un système de recherche documentaire ou transmise de quelque manière que ce soit (électroniquement, mécaniquement, par photocopie, enregistrement ou toute autre méthode) sans autorisation écrite préalable. Pour obtenir des renseignements concernant l obtention de cette autorisation, veuillez écrire à Janvier 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» 8

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi?

En quoi le chapitre 1591 est-il important pour moi? Alerte info financière NCECF MAI 2015 Chapitre 1591, «Filiales» En septembre 2014, le Conseil des normes comptables (CNC) a publié le chapitre 1591, «Filiales», de la Partie II (Normes comptables pour

Plus en détail

CPA Canada Alerte info financière

CPA Canada Alerte info financière FéVRIER 2014 CPA Canada Alerte info financière En octobre 2013, le Conseil des normes comptables (CNC) a apporté plusieurs modifications visant à améliorer les Normes comptables pour les entreprises à

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014 Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014 Ordre du jour Développements en 2014 Amélioration majeure Avantages sociaux futurs Améliorations

Plus en détail

Foire aux questions. Exposé-sondage du Conseil des normes comptables, Avantages sociaux futurs

Foire aux questions. Exposé-sondage du Conseil des normes comptables, Avantages sociaux futurs Foire aux questions Exposé-sondage du Conseil des normes comptables, Avantages sociaux futurs Le présent document a été préparé par les permanents du Conseil des normes comptables (CNC) et il n a pas été

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCA FÉVRIER 2015 NCA 610 : Recours à l assistance directe des auditeurs internes dans le cadre de l audit Le présent bulletin Alerte audit et certification vise à faire mieux

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP Paiements de transfert Chapitre SP 3410 Avril 2011 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 33 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en mars 2011, comprenait le chapitre

Plus en détail

Organismes sans but lucratif : Nouvelles

Organismes sans but lucratif : Nouvelles Décembre 2010 www.bdo.ca Certification et comptabilité Organismes sans but lucratif : Nouvelles orientations En décembre 2010, le Conseil des normes comptables (CNC) et le Conseil sur la comptabilité dans

Plus en détail

NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous?

NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous? NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous? Bienvenue au tour d horizon annuel de Deloitte des nouvelles et activités relatives aux Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé (NCECF),

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015 Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (NCECF) Où en sommes-nous à présent? Où allons-nous? 16 décembre 2015 Questions Envoyez vos questions pendant ou après la conférence téléphonique

Plus en détail

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Préparée par les permanents du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Octobre 2009 TABLE DES MATIÈRES PARAGRAPHE Introduction....01

Plus en détail

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs Le présent document a été

Plus en détail

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés*

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* L article 36.4 du Code de déontologie des comptables professionnels agréés, entré en

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS 31 mars 2015 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif

Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Manuel de l ICCA Comptabilité, Partie III Historique et fondement des conclusions Avant-propos Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NCSC OCTOBRE 2014 Nouvelle NCSC 4460, Rapports sur les autres éléments relevés dans le cadre d une mission d audit ou d examen : êtes-vous prêts? Le présent bulletin Alerte

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 (en dollars canadiens)

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 (en dollars canadiens) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS INTERMÉDIAIRES CONDENSÉS NON AUDITÉS AU 30 JUIN 2014 Les états financiers consolidés intermédiaires condensés ci-joints ont été dressés par la Direction de Ressources Strateco

Plus en détail

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées

Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Norme comptable internationale 24 Information relative aux parties liées Objectif 1 L objectif de la présente norme est d assurer que les états financiers d une entité contiennent les informations nécessaires

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence

IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence IFRS 11 : Coentreprises Passage de la méthode de la consolidation proportionnelle à la méthode de la mise en équivalence Extrait, Groupe de discussion sur les IFRS Compte rendu de la réunion du 18 octobre

Plus en détail

CPA A lerte info IFRS

CPA A lerte info IFRS JUILLET 2013 CPA A lerte info IFRS Contrats de location Quelles sont les incidences des modifications proposées en matière de comptabilisation des contrats de location? Le présent bulletin Alerte info

Plus en détail

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains 1. Le présent document fournit un résumé général de la mesure dans laquelle on peut s attendre à ce que la convergence des normes canadiennes avec les normes internationales d information financière (International

Plus en détail

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463

Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ AVANTAGES SOCIAUX FUTURS Ce que vous devez savoir au sujet des chapitres 3462 et 3463 La comptabilisation des avantages sociaux futurs peut être complexe, mais

Plus en détail

Bulletin Service Questions professionnelles et techniques, risque et qualité

Bulletin Service Questions professionnelles et techniques, risque et qualité Bulletin Service Questions professionnelles et techniques, risque et qualité Le 18 novembre 2008 Continuité d exploitation, liquidité et situation de trésorerie, et recouvrabilité Questions relatives aux

Plus en détail

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n o 12 avril 2014 Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n 12 avril 2014 Le

Plus en détail

NORMES COMPTABLES POUR LES ENTREPRISES À CAPITAL FERMÉ (NCECF) : MISE À JOUR 2015

NORMES COMPTABLES POUR LES ENTREPRISES À CAPITAL FERMÉ (NCECF) : MISE À JOUR 2015 octobre 2015 www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ NORMES COMPTABLES POUR LES ENTREPRISES À CAPITAL FERMÉ (NCECF) : MISE À JOUR 2015 Introduction Au cours du dernier exercice, certaines modifications

Plus en détail

Évaluation annuelle de l auditeur externe

Évaluation annuelle de l auditeur externe Évaluation annuelle de l auditeur externe OUTIL À L INTENTION DES COMITÉS D AUDIT Janvier 2014 AMÉLIORATION DE LA QUALITÉ DE L AUDIT COMITÉS D AUDIT iii Table des matières Introduction 1 1. Déterminer

Plus en détail

CENTRE DE SOUTIEN ENTR AIDANTS RAPPORT FINANCIER 31 MARS 2015

CENTRE DE SOUTIEN ENTR AIDANTS RAPPORT FINANCIER 31 MARS 2015 Yvon Boisselle, CPA, CA Alain Girard, CPA, CA Jacques Renaud, CPA, CA Robert Brunelle, CPA, CA Robert Arbour, CPA, CA André Létourneau, CPA, CA Linda Leduc, CPA, CGA Serge Jacques, CPA, CA Félicienne Picard,

Plus en détail

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC au 31 mars 2011 Objet : 1. La Préface des normes comptables pour le

Plus en détail

Externalisation de la fonction finance et comptabilité

Externalisation de la fonction finance et comptabilité Externalisation de la fonction finance et comptabilité OUTIL DE GESTION Eric Krell Quel est l enjeu? L externalisation de la fonction finance et comptabilité a considérablement évolué ces dernières années,

Plus en détail

Une introduction aux placements entraînant une influence notable ou un contrôle

Une introduction aux placements entraînant une influence notable ou un contrôle RÉSUMÉ DU MODULE 3 Une introduction aux placements entraînant une influence notable ou un contrôle Le présent module s intéresse à la comptabilisation de trois types de placements pouvant être faits par

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NORMES CANADIENNES DE MISSIONS DE CERTIFICATION (NCMC) JUILLET 2015 NCMC 3000, Missions d attestation autres que les audits ou examens d informations financières historiques

Plus en détail

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2015

FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE (Loi sur les déchets de combustible nucléaire) ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2015 FONDS EN FIDUCIE D ÉNERGIE ATOMIQUE DU CANADA LIMITÉE ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2015 États financiers 31 décembre 2015 TABLE DES MATIÈRES Page Rapport du vérificateur indépendant 1-2 État de la situation

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme d inspection professionnelle Version 2.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme d inspection professionnelle Version 2.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby (C.-B.) Canada V5J 5K7 CGA-Canada, 2013 Tous

Plus en détail

Norme ISA 701, Communication des questions clés de l audit dans le rapport de l auditeur indépendant

Norme ISA 701, Communication des questions clés de l audit dans le rapport de l auditeur indépendant Prise de position définitive 2015 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 701, Communication des questions clés de l audit dans le rapport de l auditeur indépendant Élaborée par : Élaborée par : Traduite

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions de compilation. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions de compilation. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions de compilation préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 1 er février 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

Règles de reddition de comptes Rapport financier annuel 2014-2015

Règles de reddition de comptes Rapport financier annuel 2014-2015 Règles de reddition de comptes Rapport financier annuel 2014-2015 CENTRES DE LA PETITE ENFANCE GARDERIES SUBVENTIONNÉES BUREAUX COORDONNATEURS DE LA GARDE EN MILIEU FAMILIAL Tous les termes qui renvoient

Plus en détail

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles Mise à jour : CCSP Au programme Chapitre SP 3150 Questions techniques NOSP-7 Suggestions de mise en œuvre Exposé-sondage

Plus en détail

Les participations et les coentreprises

Les participations et les coentreprises RÉSUMÉ DU MODULE 6 Les participations et les coentreprises Le présent module traite des actions privilégiées des filiales ainsi que des variations du pourcentage de la participation détenue par la société

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada. États financiers consolidés 31 décembre 2014

Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada. États financiers consolidés 31 décembre 2014 Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada États financiers consolidés Le 7 mai 2015 Rapport de l auditeur indépendant Aux administrateurs de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile

Plus en détail

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011 États financiers 31 décembre 2011 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers

Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers Objectif 1 La présente norme prescrit la base de présentation des états financiers à usage général, afin qu ils soient comparables tant

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 CONTENU RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS ÉTATS FINANCIERS BILAN 3 ÉTAT DES OPÉRATIONS ET ÉVOLUTION DES

Plus en détail

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014 La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec États financiers combinés États financiers combinés Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant...

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur de la construction Mars 2015 L International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting

Plus en détail

Institut des vérificateurs internes, Section de Québec

Institut des vérificateurs internes, Section de Québec Institut des vérificateurs internes, Section de Québec États financiers Au 31 mars 2011 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Mallette SENCRL Comptables agréés Bureau 200 3075, chemin des Quatre-Bourgeois

Plus en détail

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations Mars 2013 Immobilisations 1 Entrée en vigueur: exercices ouverts à compter du 1 er janvier 2012 CHAMP D'APPLICATION S'applique : À la comptabilisation des immobilisations

Plus en détail

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1)

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1) Instruments financiers Couvertures Chapitre 3865 Instruments financiers (diapo 1) Cette présentation vise à offrir un aperçu du chapitre 3865, «Couvertures», publié par le Conseil des normes comptables

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE LESTER B. PEARSON

COMMISSION SCOLAIRE LESTER B. PEARSON États financiers de la COMMISSION SCOLAIRE LESTER B. PEARSON 30 juin 2010 Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. 1, Place Ville Marie Bureau 3000 Montréal QC H3B 4T9 Canada Rapport des vérificateurs

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Annexe 4 TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque africaine de développement (la Banque)

Plus en détail

Association canadienne du personnel administratif universitaire

Association canadienne du personnel administratif universitaire Association canadienne du personnel administratif universitaire Note d information concernant les états financiers Instruments financiers Novembre 2011 Objet Les universités et les collèges canadiens,

Plus en détail

Version abrégée de la comparaison des PCGR canadiens et des IFRS

Version abrégée de la comparaison des PCGR canadiens et des IFRS Version abrégée de la comparaison des PCGR canadiens et des IFRS au 31 juillet 2008 1. La présente analyse comparative a été a été préparée par les permanents du Conseil des normes comptables (CNC) mais

Plus en détail

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre Règles des courtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Audit interne Comptabilité réglementaire Crédit Financement

Plus en détail

Montant de retenue et obligation de remboursement

Montant de retenue et obligation de remboursement Guide technique sur le développement des systèmes à l intention des fournisseurs de REEI Montant de retenue et obligation de remboursement Les institutions financières sont responsables de déterminer les

Plus en détail

IAS 34 Information financière intermédiaire. Le point de vue canadien

IAS 34 Information financière intermédiaire. Le point de vue canadien IAS 34 Information financière intermédiaire Le point de vue canadien juillet 2010 Table des matières 1 Introduction et champ d application... 1 2 Contenu d un rapport financier intermédiaire... 5 3 États

Plus en détail

Une vision claire des IFRS. Aller de l avant dans un monde IFRS Guide pratique de mise en œuvre IFRS 11 Partenariats

Une vision claire des IFRS. Aller de l avant dans un monde IFRS Guide pratique de mise en œuvre IFRS 11 Partenariats Une vision claire des IFRS Aller de l avant dans un monde IFRS Guide pratique de mise en œuvre IFRS 11 Partenariats Table des matières Aperçu...2 Champ d application et termes clés...3 Classement : quels

Plus en détail

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs États financiers Fondation communautaire du grand Québec États financiers au 31 décembre 2007 Accompagnés du rapport des vérificateurs RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Aux membres de la Fondation communautaire

Plus en détail

Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes *

Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes * Norme comptable internationale 29 Information financière dans les économies hyperinflationnistes * Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers individuels, y compris

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 DÉCEMBRE 2013 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 Introduction La plupart des organismes sans but lucratif (OSBL)

Plus en détail

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 RÈGLEMENT (CE) N o 1136/2009 DE LA COMMISSION du 25 novembre 2009 modifiant le règlement (CE) n o 1126/2008 de la Commission portant adoption de

Plus en détail

l Association des déchets solides du Nouveau-Brunswick

l Association des déchets solides du Nouveau-Brunswick Exposé pour l Association des déchets solides du Nouveau-Brunswick Normes comptables du secteur public et incidences sur les commissions des déchets solides 28 octobre 2010 Présenté par John Sanford, FCA,

Plus en détail

Ligne directrice sur l audit externe du Rapport d un parti enregistré sur les dépenses d une élection générale

Ligne directrice sur l audit externe du Rapport d un parti enregistré sur les dépenses d une élection générale Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation En vertu de l article 16.1 de la Loi électorale du Canada, le directeur général des élections établit des lignes directrices et des notes d interprétation

Plus en détail

Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014

Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014 Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014 Sommaire 1. Contrats d assurance... 2 2. Contrats de location... 4 3. Campagne d améliorations 2012-2014... 5 4. Vente ou apport en nature d actifs

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

Entreprises à capital fermé, OSBL et régimes de retraite

Entreprises à capital fermé, OSBL et régimes de retraite Entreprises à capital fermé, OSBL et régimes de retraite Juillet 2013 En bref Les bulletins En bref offrent un condensé des plus récentes nouvelles et publications provenant des normalisateurs en ce qui

Plus en détail

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA

FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU CANADA États financiers de la FONDATION DES CLUBS GARÇONS ET FILLES DU KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002 Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs Le Comité de la réglementation comptable, Vu la loi n 98-261 du 6

Plus en détail

La cartographie des stratégies

La cartographie des stratégies La cartographie des stratégies UTILISATION DES GRILLES STRATÉGIQUES POUR ACCROÎTRE LA PERFORMANCE Cam Scholey Quel est l enjeu? On trouve, dans bien des organisations, un décalage entre la formulation

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

CCSP EN UN COUP D OEIL. Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif

CCSP EN UN COUP D OEIL. Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif CCSP EN UN COUP D OEIL Chapitre SP 4250 Présentation des entités contrôlées et apparentées dans les états financiers des organismes sans but lucratif Mars 2014 Chapitre SP 4250 Présentation des entités

Plus en détail

IFRS 10 États financiers consolidés

IFRS 10 États financiers consolidés IFRS 10 États financiers consolidés PLAN DE LA PRÉSENTATION Aperçu Application Dispositions transitoires Prochaines étapes Ressources PRÉSENTATEURS Alex Fisher, CPA, CA Directeur de projets, Orientation

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL CANADIEN SUR LE VIH ET LA RÉINSERTION SOCIALE

GROUPE DE TRAVAIL CANADIEN SUR LE VIH ET LA RÉINSERTION SOCIALE GROUPE DE TRAVAIL CANADIEN SUR LE VIH ET LA RÉINSERTION SOCIALE ÉTATS FINANCIERS 31 MARS 2013 ET 2012 Brendan Pennylegion C O M P T A B L E A G R É É RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT Aux membres du Groupe

Plus en détail

Note de service À : De : Objet :

Note de service À : De : Objet : À : De : Note de service Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires et autres parties intéressées Jim Christie, président Conseil des normes actuarielles

Plus en détail

GUIDE DE REDRESSEMENT

GUIDE DE REDRESSEMENT GUIDE DE REDRESSEMENT BASCULEMENT AUX NORMES COMPTABLES CANADIENNES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) LIÉS PAR UNE CONVENTION AVEC LA SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT (SCHL)

Plus en détail

IFRS et audit IFRS et audit Janet Stockton, Jane CA t Stoc kton, O Dunw ood BDO y S.E.N.C Dunwood.R.L.

IFRS et audit IFRS et audit Janet Stockton, Jane CA t Stoc kton, O Dunw ood BDO y S.E.N.C Dunwood.R.L. Janet Stockton, Janet CA Stockton, CA Gordon Heard, Gordon CA Heard, CA IFRSet et audit BDO Dunwoody BDO Dunwoody S.E.N.C.R.L./s.r.l. S.E.N.C.R.L./s.r.l. The Finance The Finance Group Group IFRS et audit

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque Africaine de Développement appuie le Gouvernement de la République Démocratique

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES États financiers de L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 5140 Yonge Street Suite 1700 Toronto (Ontario) M2N 6L7 Canada Tél. : 416-601-6150 Téléc. : 416-601-6151 www.deloitte.ca

Plus en détail

Outil d aide à la mise en œuvre à l intention des professionnels en exercice

Outil d aide à la mise en œuvre à l intention des professionnels en exercice Outil d aide à la mise en œuvre à l intention des professionnels en exercice Norme canadienne de services connexes (NCSC) Avril 2015 Norme abordée NCSC 4460, Rapports sur les autres éléments relevés dans

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE Septembre 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils sont notamment

Plus en détail

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation La présente fiche d information porte sur l évaluation de la situation, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le deuxième volet de l Approche

Plus en détail

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS

LOIS SUR LES INVESTISSEMENTS ÉTRANGERS Introduction 17 Seuils relatifs à l examen 20 Généralités 24 Par Shanon Grauer INTRODUCTION Lois sur les investissements étrangers 19 La Loi sur Investissement Canada (LIC) est la seule loi fédérale sur

Plus en détail

UNION CITOYENNE DU QUÉBEC QUÉBEC CITIZENS' UNION ÉTATS FINANCIERS EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2013

UNION CITOYENNE DU QUÉBEC QUÉBEC CITIZENS' UNION ÉTATS FINANCIERS EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2013 UNION CITOYENNE DU QUÉBEC QUÉBEC CITIZENS' UNION ÉTATS FINANCIERS EXERCICE TERMINÉ LE 31 DÉCEMBRE 2013 LOUIS M. DOYON CPA, CMA COMPTABLE PROFESSIONNEL AGRÉE RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT À la direction

Plus en détail