Chiffres clefs. de la Famille

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chiffres clefs. de la Famille"

Transcription

1 Chiffres clefs de la Famille 2014

2

3 EDITO Les «vrais» chiffres de la Famille Rencontrer une personne avec qui vivre, fonder une famille, l agrandir : ces choix si personnels s additionnent, se combinent et rapportent chaque année leur moisson de données démographiques. Ces résultats sont un message. Quand on constate que les parents désirent en moyenne 2,39 enfants mais n en ont que deux, cela rappelle le bien fondé d un objectif du mouvement familial : permettre aux familles d avoir le nombre d enfants qu elles souhaitent. Les familles d aujourd hui Connus ou à faire connaître, les chiffres de ce recueil vont parfois à l encontre d idées reçues. Ils doivent aider les militants familiaux à rappeler aux pouvoirs publics - à chaque fois que nécessaire - l importance des réalités familiales, pour que chaque famille compte dans les choix politiques des années à venir. François FONDARD Président de l UNAF

4 65,82 millions C est la population de la France au 1 er janvier La France, 2 e pays le plus peuplé d Europe, compte le plus grand nombre de mineurs : 14,6 millions en 2013 (contre 13,5 au Royaume-Uni et 13,2 en Allemagne). Population des 27 pays de l Union Européenne estimée au 1 er janvier 2013, classée selon le nombre total d enfants de 0 à 17 ans. Source : INSEE et Eurostat,

5 C est le nombre d enfants nés en France en Soit de moins qu en Solde naturel* : personnes, solde migratoire : personnes. La France doit 86% de l accroissement de sa population à sa natalité. Nombre de naissances (à gauche) et indicateur conjoncturel de fécondité (ICF) (à droite). Par comparaison, le solde naturel allemand est négatif depuis 40 ans ( en 2012). *Différence annuelle entre naissances et décès Source : INSEE, Eurostat 5

6 2,39 C est en France le nombre idéal d enfants souhaité. Ce nombre varie peu entre les pays européens. «Personnellement, quel serait le nombre idéal d enfants que vous aimeriez ou auriez aimé avoir?»* Base : population de plus de 15 ans. En France en 2011, 37% des plus de 15 ans souhaitent ou auraient souhaité trois enfants ou plus* En 2010, 87,5% des ans étaient déjà parents**. En 2013, 68% des parents auraient voulu davantage d enfants***. Sources : *Eurobaromètre spécial 2011, **INSEE 2014 ***UNAF Désir d enfant 2014, base : parents ne prévoyant plus d avoir d autres enfants 6

7 1,99 C est le nombre moyen d enfants par femme en France en «Au sein de l UE, la France et l Irlande restent les pays les plus féconds (INSEE 2013). A gauche : Indicateur conjoncturel de fécondité (nombre moyen d enfant par femme). A droite : Taux de croissance du PIB. Pour la première fois depuis 2008, l indicateur conjoncturel de fécondité est de moins de 2 enfants par femme. Source : INSEE, INED, HCF *ayant au moins 1 enfant de moins de 18 ans 7

8 30,1 ans C est l âge moyen des mères à l accouchement en Celui des pères est d environ 33 ans. L âge moyen des mères et pères à la naissance des enfants continue de s élever. En 2013, seule la fécondité des ans a progressé par rapport à Taux de fécondité par âge en France métropolitaine. En trois décennies, le «pic» de fécondité des mères est passé de 25 ans à 30 ans. Dans la plupart des pays de l UE, l âge moyen à l accouchement se situe aujourd hui autour ou au-delà de 30 ans. Sources : INSEE 2013, Eurostat 8

9 81,4 % C est en 2012 le taux d emploi des femmes avec deux enfants (de plus de 3 ans). Mères ou pères, les parents d enfants (hors Petite enfance) sont plus fréquemment en emploi que les personnes d âge actif n ayant pas (ou plus) d enfant chez eux. Taux d emploi par sexe (champ : population de 20 à 64 ans). Source : PLFSS PQE Famille, indicateur

10 C est le nombre estimé d enfants de moins de 3 ans en France au 1 er janvier Parmi eux, on estime que 63% sont gardés principalement par leurs parents (en journée et en semaine). Mode de garde principal des enfants de moins de 3 ans en Plus d un quart des enfants dont les deux parents travaillent à plein temps sont gardés à titre principal par eux. Source: INSEE DREES Enquête modes de garde

11 C est l estimation du besoin non satisfait* en places d accueil de la Petite enfance en En France, «la capacité théorique d accueil de la Petite enfance ne permet de couvrir qu environ une moitié des enfants de la tranche d âge concernée.» Taux de couverture en modes de garde formels. de 60,8 à 80,2 (18 départements) de 48,6 à 60,6 (45 départements) de 36,6 à 48,6 (31 départements) de 8,8 à 36,6 (6 départements) Source : Haut Conseil de la Famille *Ce chiffre inclut notamment les parents s arrêtant de travailler faute de pouvoir faire garder leur enfant, et les parents qui travaillent tous les deux et qui n ont pas trouvé de mode satisfaisant de garde. 11

12 75,2% des 13,7 millions d enfants mineurs vivent avec leurs deux parents vivant ensemble. 18% vivent avec un seul parent 7% vivent avec un parent et un beau-parent. Avec qui vivent les enfants lorsqu ils vivent en famille? (Champ : moins de 18 ans, vivant en famille*, 2010). 81,4% vivent en permanence ou régulièrement avec leurs deux parents (vivant ensemble ou séparément) ; 83,4% avec leur père; 97,9% avec leur mère. *Sont exclus du champ les enfants ne vivant pas en famille ( en 2006, vivant seuls, en couple, chez un tiers ou hors ménage ) Source : INSEE 2010,

13 C est le nombre de mariages célébrés en 2013 en France dont environ mariages entre personnes de même sexe. Le nombre de pacs a cessé de progresser (forte baisse en 2011). Nombre de mariages et de PACS depuis Nombre de divorces et dissolutions de PACS En 2012, 32% des couples mariés en 1992 avaient divorcé. En 2010, 1% des quelque 12 millions de couples mariés ont divorcé. 6% des 3,5 millions de couples en union libre et non pacsés se sont séparés. 45% des pacs dissous en 2011 l ont été pour cause de mariage. Sources : INSEE, Chancellerie 13

14 73,1 % C est la proportion de couples mariés sur les 15,8 millions de couples vivant en France en ,6% des couples vivent en union libre, 4,5% sont pacsés. Sont cohabitants : 96% des couples et 99% des couples mariés. 7,2 millions de couples (dont 72% sont mariés) ont des enfants de moins de 25 ans. Répartition des couples en 2011 selon le statut matrimonial légal et le nombre d enfants de moins de 25 ans au foyer. Source : INSEE 14

15 /an C est la différence de niveau de vie médian d un couple avec 3 enfants par rapport à un couple sans enfant. Elle est de /an pour une famille monoparentale. Différence de niveau de vie annuel (par UC*) des couples avec enfant par rapport aux couples sans enfant. Par rapport à l écart entre 1 et 2 enfants, passer de 2 à 3 enfants correspond à une perte de niveau de vie 4,6 fois supérieure. * L INSEE compte 1 UC (unité de consommation) pour la personne de référence du foyer, 0,5 pour toute autre personne de plus de 14 ans, et 0,3 pour tout enfant de moins de 14 ans. Sources : Insee-DGFiP-Cnaf-Cnav-CCMSA, enquête Revenus fiscaux et sociaux 2011, 2010,

16 2 931 de revenus mensuels. C est le seuil de pauvreté pour un couple avec 3 adolescents. Ce chiffre est de pour un couple avec 4 adolescents et de 977 pour une personne seule. Seuils de pauvreté monétaire selon les structures familiales. Le nombre de personnes à charge influe considérablement sur le niveau de vie. Source : INSEE 2010 Seuil de pauvreté : INSEE

17 2,5 millions C est le nombre d enfants qui vivent dans une famille pauvre* soit 18,6% des enfants. Un tiers vivent dans une famille d un couple et 1 à 2 enfants. Un tiers vivent dans une famille nombreuse. Un tiers vivent dans une famille monoparentale. Par ailleurs, environ enfants pauvres vivent hors famille. Source : ERFS 2010 & 2011 INSEE *Niveau de vie par unité de consommation inférieur à 60 % du niveau médian (après transferts sociaux). Pour les familles de 4 enfants et plus, une moyenne de 4,5 enfants a été retenue 17

18 90% C est fin 2013, la proportion de personnes qui jugent que les entreprises devraient cotiser pour la protection sociale autant qu aujourd hui ou davantage. Cette proportion croît depuis le début du siècle. Source : DREES

19 26% C est en France en 2012 la part d actifs en emploi qui trouvent difficile d assumer leurs responsabilités familiales en raison du temps passé au travail. Cet indicateur se dégrade : il était de 17% en «Il m a été difficile d assumer mes responsabilités familiales en raison du temps que je passe au travail» (au moins plusieurs fois par mois). Source : Eurofound, 2007 et

20 28 place Saint Georges PARIS

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives

Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Famille multirésidence : recensement et sources alternatives Groupe de travail sur la rénovation du questionnaire de recensement Pascale BREUIL Chef de l Unité des Etudes Démographiques et sociales 28/09/2011

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#13 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL

PLAFONNEMENT DES EFFETS DU QUOTIENT FAMILIAL 2041 GT N 50883#14 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2014 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. PLAFONNEMENT

Plus en détail

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse

En tendance, le nombre de mariages et le taux de nuptialité sont en baisse Le nombre de mariages est en baisse tendancielle. Il passe de 2 236 en 196 à 1 714 en 211. Inversement, le nombre de divorces a augmenté fortement en passant de 13 en 196 à 1 27 en 211. Les mariages entre

Plus en détail

QUELQUES DONNEES STATISTIQUES SUR LES FAMILLES ET LEURS EVOLUTIONS RECENTES

QUELQUES DONNEES STATISTIQUES SUR LES FAMILLES ET LEURS EVOLUTIONS RECENTES QUELQUES DONNEES STATISTIQUES SUR LES FAMILLES ET LEURS EVOLUTIONS RECENTES Version du 10 octobre 2012 Version 2012 Avant propos La présente note a pour objet de présenter de façon relativement synthétique

Plus en détail

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation

Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO. Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Panorama du Crédit à la Consommation de SOFINCO Les Jeunes & le Crédit à la Consommation Étude de SOFINCO Novembre 2008 Synthèse Avec 14 millions d individus, les 18-34 ans représentent 28% de la population

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

Les aides aux familles

Les aides aux familles Les aides aux familles Rapport établi par Bertrand FRAGONARD, Président du Haut Conseil de la Famille avec la collaboration d Elizabeth LE HOT, Frédérique LEPRINCE et Pascale BONNEVIDE 9 Avril 2013 2 SOMMAIRE

Plus en détail

couple naissance Famille mariage séparation divorce cohabitation légale médiation accueil des enfants grossesse

couple naissance Famille mariage séparation divorce cohabitation légale médiation accueil des enfants grossesse séparation mariage naissance cohabitation légale médiation accueil des enfants grossesse couple divorce Famille Nous vivons ensemble mais nous ne voulons pas nous marier. Est-ce possible? Oui. En Belgique,

Plus en détail

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz)

Synthèse. Le travail à temps partiel. Mathilde Pak. Numéro 04 Juin 2013. (avec la participation de Sandra Zilloniz) Synthèse Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 04 Juin 2013 Le travail à temps partiel Mathilde Pak (avec la participation de Sandra Zilloniz) Sommaire SYNTHèSE...

Plus en détail

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles

CHAPITRE 2. Population, ménages et familles CHAPITRE 2 Population, ménages et familles Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Distribution spatiale, structure par âge et par sexe de la population Le taux d urbanisation de

Plus en détail

Observatoire de la Démographie

Observatoire de la Démographie - INSTITUT MONÉGASQUE DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Observatoire de la Démographie Données 2013 Publication 2014 - 2 - 1 INTRODUCTION...5 1.1 CONTEXTE DE REALISATION ET SPECIFICITES...5 1.2

Plus en détail

Observatoire Landais de l aide à domicile

Observatoire Landais de l aide à domicile Observatoire Landais de l aide à domicile Bulletin n 5 Avril 2014 Analyse de L aide à domicile sur le territoire Landais entre 2010 et 2012 La DREES 1 estime que les dépenses liées à la dépendance en 2011,

Plus en détail

Fisher Litwin / Jupiterimages

Fisher Litwin / Jupiterimages Fisher Litwin / Jupiterimages 6 Après deux ans de vie commune, Marine et Guillaume ont décidé de se pacser en 2010, comme 185 000 autres couples, quand 249 000 mariages étaient célébrés la même année née

Plus en détail

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N

D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N D É P A R T E M E N T D E S S T A T I S T I Q U E S, D E S É T U D E S E T D E L A D O C U M E N T A T I O N Infos migrations Secrétariat général à l immigration et à l intégration Numéro 21 - février

Plus en détail

Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique

Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique 40 Partie I Données de cadrage Indicateur n 9 : Coût des différents modes de garde «formels» pour les finances publiques Sous-indicateur n 9-1 : Au niveau microéconomique Ventilation de la charge d une

Plus en détail

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous?

L INSEE EN BREF. L Insee en bref. Le recensement de la population. À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? L INSEE EN BREF L Insee en bref Le recensement de la population À quoi sert le recensement de la population? Combien sommes nous? Qui sommes nous? La population des 36 680 communes françaises Quelles régions

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

4.14 Prestations de l AI Contribution d assistance de l AI

4.14 Prestations de l AI Contribution d assistance de l AI 4.14 Prestations de l AI Contribution d assistance de l AI Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Cette prestation permet au bénéficiaire d une allocation pour impotent qui vit ou souhaite vivre à domicile

Plus en détail

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS

SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS IRES INSTITUT DE RECHERCHES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES.1 - N 2.1 SALARIÉS À «BAS SALAIRE» ET TRAVAILLEURS PAUVRES : UNE COMPARAISON FRANCE - ÉTATS-UNIS Par de nombreuses caractéristiques, les salariés à «bas

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les régimes matrimoniaux 05/2013 1. Régime matrimonial légal Le régime matrimonial légal s applique d office lorsque

Plus en détail

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période Dares Analyses MARS 1 N 1 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse

Plus en détail

PARMI les diverses réformes introduites ces dernières années pour réduire

PARMI les diverses réformes introduites ces dernières années pour réduire Réformes des allocations logement: quels impacts sur les ménages à bas revenus? Lisa Fratacci (Dp) PARMI les diverses réformes introduites ces dernières années pour réduire les trappes à inactivité (prime

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

Les Budgets de référence : une méthode d évaluation des besoins pour une participation effective à la vie sociale. Rapport ONPES 2014-2015

Les Budgets de référence : une méthode d évaluation des besoins pour une participation effective à la vie sociale. Rapport ONPES 2014-2015 Les Budgets de référence : une méthode d évaluation des besoins pour une participation effective à la vie sociale Rapport ONPES 2014-2015 L Union européenne a initié une réflexion sur ce que pourrait être

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS

FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS PRB 05-107F FARDEAU FISCAL INTERNATIONAL : PERSONNES SEULES AVEC OU SANS ENFANTS Alexandre Laurin Division de l économie Le 15 février 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION

Plus en détail

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Muriel Nicolas Florence Thibault CNAF Direction des Statistiques, des Études et de la Recherche. Département des Statistiques, des Prévisions

Plus en détail

4.04 Etat au 1 er janvier 2013

4.04 Etat au 1 er janvier 2013 4.04 Etat au 1 er janvier 2013 Rentes d invalidité de l'ai Généralités 1 Les personnes assurées qui, du fait d une atteinte à la santé, sont totalement ou partiellement empêchées de travailler ou d accomplir

Plus en détail

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref

Statistique de la prévoyance vieillesse L essentiel en bref BÜRO FÜR ARBEITS- UND SOZIALPOLITISCHE STUDIEN AG KONSUMSTRASSE 20. CH-3007 BERN. TEL +41 (0)31 380 60 80. FAX +41 (0)31 398 33 63 INFO@BUERO.CH. WWW.BUERO.CH Statistique de la prévoyance vieillesse L

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Fiches thématiques. Revenus

Fiches thématiques. Revenus Fiches thématiques Revenus 1.1 Revenu des ménages en comptabilité nationale u niveau de la Nation, la masse des A ressources disponibles de l ensemble des ménages est mesurée par le revenu disponible brut

Plus en détail

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS

3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS 3.01 Prestations de l AVS Rentes de vieillesse et allocations pour impotent de l AVS Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Lorsque vous atteignez l âge ordinaire de la retraite, vous avez droit à une rente

Plus en détail

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires

Les propriétaires plus satisfaits de leur logement que les locataires Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Communiqué de presse Embargo: 09.12.2013, 9:15 20 Situation économique et sociale de la population N 0351-1313-70 Enquête 2012

Plus en détail

Vous êtes marié avec un conjoint de

Vous êtes marié avec un conjoint de Divorce et résidence à l étranger Quel tribunal peut-on saisir? Les époux peuvent-ils choisir la loi applicable à leur divorce? Sous quelle forme? À défaut, quelle sera la loi applicable au divorce? Quels

Plus en détail

Tout savoir sur le boni pour enfants et les changements dans l imposition

Tout savoir sur le boni pour enfants et les changements dans l imposition Tout savoir sur le boni pour enfants et les changements dans l imposition changement de la loi au 21 décembre 2007 inclus le partenariat, les abattements, les heures supplémentaires, le travail de nuit,

Plus en détail

ACTIVITÉ FÉMININE ET COMPOSITION FAMILIALE DEPUIS

ACTIVITÉ FÉMININE ET COMPOSITION FAMILIALE DEPUIS Dares Analyses MAI 2010 N 027 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques ACTIVITÉ FÉMININE ET COMPOSITION FAMILIALE DEPUIS 19 En 2008, % des femmes âgées

Plus en détail

Bébés et employeurs: la Suisse face aux autres pays de l OCDE

Bébés et employeurs: la Suisse face aux autres pays de l OCDE Bébés et employeurs: la Suisse face aux autres pays de l OCDE Élever des enfants et poursuivre une carrière sont deux objectifs importants dans la vie de la plupart des individus. Beaucoup de parents en

Plus en détail

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden*

Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes. Mélanie Vanderschelden* Population, famille 1 Position sociale et choix du conjoint : des différences marquées entre hommes et femmes Mélanie Vanderschelden* Certaines professions sont nettement plus féminisées que d autres.

Plus en détail

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011

Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les chiffres essentiels des retraites Mis en ligne en mars 2011 Les bénéficiaires de retraites Nombre de retraités, selon les différents régimes (COR janvier 2010) : 16 millions dont : 11,3 millions :

Plus en détail

1. Les comptes de dépôt et d épargne

1. Les comptes de dépôt et d épargne 1. Les comptes de dépôt et d épargne 1.1 Les comptes de dépôt 1.1.1 Le taux de possession d un compte de dépôt Le premier constat est celui d un accès important aux comptes de dépôt, quelle que soit la

Plus en détail

Divorcer à la retraite : quelle variation des revenus?

Divorcer à la retraite : quelle variation des revenus? CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 15 octobre 2014 à 14 h 30 «Structure des ménages, comportements conjugaux et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence Populations en situation de vulnérabilité Précarité économique > Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu. > Proportionnellement plus de familles allocataires du Revenu

Plus en détail

Nombre d enfants à charge des retraités : simulations en projection. Fanny Godet, note INSEE n 22 / DG75-G210 pour le COR, novembre 2015

Nombre d enfants à charge des retraités : simulations en projection. Fanny Godet, note INSEE n 22 / DG75-G210 pour le COR, novembre 2015 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 04 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Chapitre XVI La fonction redistributive des prestations familiales conditionnées par les ressources

Chapitre XVI La fonction redistributive des prestations familiales conditionnées par les ressources Chapitre XVI La fonction redistributive des prestations familiales conditionnées par les ressources LA FONCTION REDISTRIBUTIVE DES PRESTATIONS FAMILIALES CONDITIONNEES PAR LES RESSOURCES 461 PRESENTATION

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

DONNÉES SOCIALES NAISSANCE ET ACCUEIL DU JEUNE ENFANT. Données 2011 ÉDUQUER PARTICI PER NAÎTRE SE LOGER GRANDIR ACCUEILLIR JOUER SE CONSTRUIRE

DONNÉES SOCIALES NAISSANCE ET ACCUEIL DU JEUNE ENFANT. Données 2011 ÉDUQUER PARTICI PER NAÎTRE SE LOGER GRANDIR ACCUEILLIR JOUER SE CONSTRUIRE Données 2011 ÉDUQUER Cahier des DONNÉES SOCIALES NAISSANCE ET ACCUEIL DU JEUNE ENFANT PARTICI PER 2012 NAÎTRE SE LOGER GRANDIR ACCUEILLIR JOUER SE CONSTRUIRE Fédération bretonne des CAF EDITO Les Caf de

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine. Conférence

Les Arènes du Patrimoine. Conférence Les Arènes du Patrimoine Conférence «Mariage, Pacs, Union libre, Famille recomposée: Ecueils et solutions» Le Régime matrimonial Intérêts familiaux et patrimoniaux Me Valéria DIONISIO, Notaire Le Régime

Plus en détail

La Lettre du Haut Conseil de la famille

La Lettre du Haut Conseil de la famille m a i 2 0 1 2 n 0 8 La Lettre du Haut Conseil de la famille Familles et logement : état des lieux et principales propositions du HCF Le Haut conseil de la famille a analysé la situation du logement des

Plus en détail

PARTIE I DONNEES DE CADRAGE

PARTIE I DONNEES DE CADRAGE PARTIE I DONNEES DE CADRAGE Programme «Famille» 13 LISTE DES INDICATEURS DE CADRAGE ET DES PRODUCTEURS TECHNIQUES Partie I-Données de cadrage 1 - Part des dépenses en faveur de la famille dans le PIB,

Plus en détail

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois

La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois La précarité énergétique des ménages dans leur logement sur le SCOT de l Angoumois Avril 2013 1. Carte d identité du territoire et chiffres-clefs Nombre d habitants SCOT (2012) : 139 345 Nombre de communes

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité?

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Accueillir Héberger Accompagner Insérer Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Comité d Etude et d Observation 14 octobre 2008 FNDSA Comité d Etude et d Observation 14_10_2008 1 Les critères de référence

Plus en détail

Conventions d entreprise Page :

Conventions d entreprise Page : 1 TITRE 14 : ACHATS DE BILLETS CHAPITRE 1 : PRINCIPE GÉNÉRAL En application notamment des résolutions IATA 788 et ATAF 120, les compagnies aériennes peuvent vendre à leur personnel des billets à tarifs

Plus en détail

Le Soutien aux enfants : évolution de 2005 à 2012

Le Soutien aux enfants : évolution de 2005 à 2012 2012 Le Soutien aux enfants : évolution de 2005 à 2012 Rédaction Denis Carbonneau Mise en page Myriam Duquet Sabrina Vallée Production Direction des communications Régie des rentes du Québec Date de parution

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

«Etre parent solo aujourd hui»

«Etre parent solo aujourd hui» Observatoire de la Famille «Etre parent solo aujourd hui» Rapport d étude Version finale Avril 2013 Sommaire Sommaire... 2 Les objectifs de l étude... 4 La méthodologie... 6 1. Qui sont les parents solos?...

Plus en détail

La protection sociale en Belgique :

La protection sociale en Belgique : La protection sociale en Belgique : données sespros 2009 1 La protection sociale en Belgique : données sespros 2009 Préface Après plus d un siècle d existence, l importance de la protection sociale dans

Plus en détail

Les familles en Suisse Rapport statistique 2008

Les familles en Suisse Rapport statistique 2008 Les familles en Suisse Rapport statistique 2008 Kind Mère Vater Paare Madre Mutter Famille Epouse Divorce Famiglia Einzelkind Verwandte Lebenspartner Ménage collectif Einelternhaushalt Lebensgemeinschaft

Plus en détail

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010

informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 statnews informations statistiques récentes n 23/2010 08/06/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Nuptialité et divortialité

Plus en détail

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012

Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement 80 e Congrès de l ACFAS, Montréal, 7 mai 2012 Les différences entre les sexes dans la prise de décision en matière d épargne et d investissement : résultats tirés de l ECCF de 2 0 0 9 Carole Vincent Colloque du CIQSS et de l ISQ sur le vieillissement

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Rapport réalisé par le CRÉDOC pour le Comité consultatif du secteur financier Département Évaluation des politiques

Plus en détail

Inégalités de niveau de vie et pauvreté

Inégalités de niveau de vie et pauvreté Inégalités de niveau de vie et pauvreté Cédric Houdré, Nathalie Missègue, Juliette Ponceau* En 2010, le niveau de vie de la majorité de la population stagne ou baisse, après avoir faiblement augmenté l

Plus en détail

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne situation en juillet 2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les procédures de divorce en France et en Allemagne I. Compétence judiciaire 1. Compétence

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 27 DU 25 FEVRIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 5 B-15-10 INSTRUCTION DU 15 FEVRIER 2010 IMPOT SUR LE REVENU. DETERMINATION DU QUOTIENT FAMILIAL DES CONTRIBUABLES

Plus en détail

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008

Assurances de personnes. Enquête Mai 2008 Assurances de personnes Enquête Mai 2008 Les Perp en 2007 Cette étude peut être consultée et téléchargée à partir de l espace adhérents e-ffsa. Pour tout renseignement : effsa@ffsa.fr Ce document est la

Plus en détail

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES

Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Tableau de bord des communautés de l Estrie DEUXIÈME ÉDITION INDICATEURS DÉMOGRAPHIQUES ET SOCIOÉCONOMIQUES Communauté locale de la Vallée de la Missisquoi Nord MRC de Memphrémagog Ce que les chiffres

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à tous!!

Bonjour et bienvenue à tous!! HAINAUT DEVELOPPEMENT CHIMAY, le 26 novembre 2010 «Le thème : les rémunérations alternatives» Bonjour et bienvenue à tous!! Laure LEPERCQ - Conseil en Ressources Humaines Cabinet NUANCES p. 1 / 35 A la

Plus en détail

En janvier 2005, le nombre de Rhônalpins de moins de 3 ans était estimé à 233 000. Dès 3 ans, les taux

En janvier 2005, le nombre de Rhônalpins de moins de 3 ans était estimé à 233 000. Dès 3 ans, les taux DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DE RHÔNE-ALPES 1 er semestre 2008 Numéro 13 Petite enfance : modes de garde et précarité en Rhône-Alpes En janvier 2005, le nombre de Rhônalpins

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

La Lettre du Haut Conseil de la famille

La Lettre du Haut Conseil de la famille j u i l l e t 2 0 1 0 n 0 5 La Lettre du Haut Conseil de la famille Ruptures et discontinuités de la vie familiale Les séparations et divorces des parents Le Haut Conseil de la Famille a analysé les ruptures

Plus en détail

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES

FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES FÉDÉRAL MISE À JOUR DES PROJECTIONS ÉCONOMIQUES ET BUDGÉTAIRES Le 12 novembre 2014 Mise à jour des projections économiques et budgétaires Fédéral LP TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures visant l impôt

Plus en détail

Le régime matrimonial optionnel issu de l accord franco- allemand du 4 février 2010

Le régime matrimonial optionnel issu de l accord franco- allemand du 4 février 2010 Le régime matrimonial optionnel issu de l accord franco- allemand du 4 février 2010 Le domaine du droit de la famille a toujours été considéré comme un domaine sensible peu approprié à l harmonisation

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

PROJET DE LOI 21 Modifiant les règles de fixation des Pensions alimentaires pour enfants

PROJET DE LOI 21 Modifiant les règles de fixation des Pensions alimentaires pour enfants Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec 8059, boulevard Saint-Michel Montréal (Québec), H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514) 729-6746 www.cam.org/fafmrq

Plus en détail

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51

DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 DEMANDE D HEBERGEMENT et/ou LOGEMENT ADAPTE SIAO 51 N de dossier :. Date de la demande :.. /.. /.. PERSONNE(S) ET STRUCTURE AYANT EFFECTUE L ENTRETIEN Travailleur social qui oriente :.. Structure :.. Référent

Plus en détail

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation

Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation 1 Septembre 2014 Quelles ressources pour vivre seul, en 2014, dans une commune du Doubs? Essai d évaluation Grand-Charmont est une commune de 5200 habitants qui compte 57 % de logements sociaux. Les revenus

Plus en détail

Évolutions et perspectives des retraites en France

Évolutions et perspectives des retraites en France Évolutions et perspectives des retraites en France Rapport annuel du COR Juin 2015 Conseil d orientation des retraites, Paris 2015 Sommaire Introduction p. 5 Partie 1. Le contexte : les évolutions démographiques

Plus en détail

Perdre un parent pendant l enfance: quels effets sur le parcours scolaire, professionnel, familial et sur la santé à l âge adulte?

Perdre un parent pendant l enfance: quels effets sur le parcours scolaire, professionnel, familial et sur la santé à l âge adulte? études résultats et N 668 octobre 2008 Perdre un parent pendant l enfance: quels effets sur le parcours scolaire, professionnel, familial et sur la santé à l âge adulte? Même si cela est devenu plus rare

Plus en détail

Chapitre 2 Les enfants

Chapitre 2 Les enfants Chapitre 2 Les enfants Si vous avez un ou des enfants, c est le problème capital de votre séparation. Que vous soyez marié, pacsé ou en concubinage, les enfants qui sont nés de votre union, enfants dits

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE

FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE PATRIMOINE TYPE DE DÉCLARATION: Entrée en Fonction Référence : Loi du 20 Février 2008 et Moniteur No. 17 Sortie de Fonction Titre de la Fonction Date de la déclaration../ /.

Plus en détail

Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014

Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014 Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014 2 Directrice de publication : Marie-Caroline Bonnet-Galzy Présidente, par intérim, du Conseil d orientation de l Observatoire national des

Plus en détail

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques

Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a. sur les familles en horaires atypiques sur les familles en horaires atypiques Suite au diagnostic petite enfance mené en 2011, Saint-Brieuc Agglomération a retenu un axe d étude : les modes de garde en horaires atypiques. Il s agit de rendre

Plus en détail

Accès financier aux soins

Accès financier aux soins Accès financier aux soins 1 L accès aux soins Toute la population résidente en France est couverte par l assurance maladie de base et 95% par une complémentaire santé Un accès libre au système de soins

Plus en détail

Les Français et le découvert bancaire

Les Français et le découvert bancaire Les Français et le découvert bancaire Octobre 2014 Contacts Presse : Héloïse Guillet / 01 75 43 33 82 / heloise@lanouvelle-agence.com Sommaire Synthèse de Présentation de Panorabanques.com Contacts Méthodologie

Plus en détail

Analyse des données statistiques sur les FAMILLES PARISIENNES

Analyse des données statistiques sur les FAMILLES PARISIENNES ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Analyse des données statistiques sur les FAMILLES PARISIENNES Juin 2007 L Observatoire

Plus en détail

1 - LES PRINCIPALES ÉTUDES PUBLIÉES MINISTÈRE DE LA JUSTICE

1 - LES PRINCIPALES ÉTUDES PUBLIÉES MINISTÈRE DE LA JUSTICE Nouveaux éléments d informations sur les pensions alimentaires pour les enfants 1 depuis le rapport du Haut Conseil de la famille sur les Ruptures familiales d avril 2014 1 - LES PRINCIPALES ÉTUDES PUBLIÉES

Plus en détail

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus

Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement plus ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES LITTORALES ET MARITIMES Revenu fiscal des Ménages dans les métropolitains Les risques A RETENIR Le revenu fiscal moyen des ménages rapporté à l unité de consommation (UC) est légèrement

Plus en détail

Minimum vieillesse et niveau de vie : Enjeux et coûts d une revalorisation

Minimum vieillesse et niveau de vie : Enjeux et coûts d une revalorisation CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 19 décembre 2007-9 h 30 «Niveaux de vie des retraités et petites retraites» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Minimum vieillesse

Plus en détail

EN FINIR AVEC LES IDÉES REÇUES L ESSENTIEL EN

EN FINIR AVEC LES IDÉES REÇUES L ESSENTIEL EN EN FINIR AVEC LES IDÉES REÇUES 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE EST EN PERTE DE VITESSE La France est la 5 e puissance économique mondiale et la 2 e europé enne en termes de PIB, avec un marché de

Plus en détail

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud

Saint-Vallier-de-Thiey Bar-sur-Loup. Grasse. Grasse-sud PROVENCE-ALPES-COTE D'AZUR 17 rue Menpenti 13387 MARSEILLE CEDEX 1 Tél. : 4 91 17 57 57 Fax : 4 91 17 59 59 http://www.insee.fr TERRITOIRE CA POLE AZUR PROVENCE 5 communes, 2 chefs lieux de cantons, unité

Plus en détail

LE CONSEIL GÉNÉRAL VOUS PRÉSENTE. Constitution du dossier de demande d agrément

LE CONSEIL GÉNÉRAL VOUS PRÉSENTE. Constitution du dossier de demande d agrément LE CONSEIL GÉNÉRAL VOUS PRÉSENTE haute-garonne.fr Le dossier de demande Constitution du dossier de demande d agrément Les pièces à communiquer à la confirmation de la demande : u Le formulaire «ADOPTION-Demande

Plus en détail

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille

TD de démographie Licence Sciences Sociales Année 2005-2006 - Semestre 2 Thématique : Fécondité - Famille Exercice 1 : Evolution de la fécondité en France Fécondité selon l âge de la mère et le rang de naissance 1 Par lecture, déterminer et commenter les valeurs des points correspondant au groupe d âges 20-24

Plus en détail

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS

L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN 2003 : UNE ANALYSE TERRITORIALISÉE DES PROFILS D OCCUPATION DES PARCS ET DES QUARTIERS ATELIER PARISIEN D URBANISME - 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Observatoire de l'habitat de Paris L ANALYSE DU «PARC SOCIAL DE FAIT» PARISIEN EN

Plus en détail