Périnée et grossesse. Pregnancy and pelvic floor. Grossesse et maladies digestives. Resume. Abstract. HEPATO GASTRO et Oncologie digestive

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Périnée et grossesse. Pregnancy and pelvic floor. Grossesse et maladies digestives. Resume. Abstract. HEPATO GASTRO et Oncologie digestive"

Transcription

1 Grossesse et maladies digestives Périnée et grossesse Pregnancy and pelvic floor Philippe Godeberge Institut Mutualiste Montsouris, Universite Paris V, 42 boulevard Jourdan, Paris, France ; Clinique du Trocadero, 62 rue de la Tour, Paris, France Resume Grossesse et accouchement peuvent induire des lesions perineales dominees, dans le quadrant posterieur, par les lesions du sphincter anal. Longtemps meconnues, ces lesions ne sont symptomatiques que dans 1 cas sur 4 ; elles exposent a l incontinence anale et a des troubles de la statique. L impact de l accouchement s estompe avec le temps car d autres facteurs viennent se surajouter. La prevention repose sur des precautions obstetricales, mais elle ne peut ^etre absolue, y compris gr^ace a la cesarienne qui n efface pas les risques de sequelles. La maladie hemorroïdaire peut s exacerber dans cette periode principalement sous forme de thrombose. Quelle que soit la pathologie, le traitement de premiere ligne est avant tout medical chez ces patientes jeunes ; les explorations sont rarement necessaires. La chirurgie concerne essentiellement les ruptures sphincteriennes symptomatiques et les fistules rectovaginales. L impact psychique est important et doit ^etre pris en compte, y compris dans les rares indications gastroenterologiques de cesarienne preventive. n Mots cles : perinee, accouchement, grossesse, rectocele, incontinence anale, hemorroïdes Abstract Pelvic floor disorders could result from childbirth or pregnancy. For gastroenterologist, the main lesions are sphincter laceration and prolapse. Most of the lesions recently recognized are asymptomatic; they are associated with anal incontinence in 1/4 of cases. Within the time, the impact of these lesions get down as other factors appear, related to ageing. Prevention measures are devoted to obstetricians. They are not absolute, including cesarean section. Hemorrhoidal disease could increase in that period; the symptoms are mainly thrombotic. For all these diseases, the first line treatment is medical in these young females. Explorations are more often unnecessary. Surgery is indicated mainly to treat sphincter disruption or rectovaginal fistula. The psychic consequences must be taken in account, particularly in the case of preventive cesarean section. n Key words: pelvic floor, childbirth, pregnancy, rectocele, anal incontinence, hemorrhoids HEPATO GASTRO et Oncologie digestive y Tires a part : P. Godeberge I l y a en France naissances (chiffre OCDE 2012) ; 20 % le seront par cesarienne. Il est donc inevitable qu au cours de sa carriere un praticien soit amene a prendre en charge une maladie digestive pendant ou au voisinage d une grossesse (et de son corollaire, l accouchement). Nous nous concentrerons sur les maladies du perinee posterieur et l incontinence anale. M^eme si stricto sensu la maladie hemorroïdaire n est pas une atteinte du perinee, il est difficile de ne pas en parler du fait de son extr^eme frequence et du lien physiopathologie marque tant avec le perinee qu avec l accouchement. D ailleurs, beaucoup de patientes font Pour citer cet article : Godeberge P. Perinee et grossesse. Hepato Gastro 2013 ; 20 : doi : /hpg doi: /hpg HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive

2 Perinee et grossesse debuter leur maladie hemorroïdaire au decours de leur premier accouchement. Physiopathologie des troubes périnéo-sphinctériennes Les mecanismes qui concourent a l alteration du perinee sont identiques pour l incontinence anale (IA) et les prolapsus. Les donnees sont issues essentiellement d une litterature obstetricale observationnelle ; la randomisation n est pas possible dans ce domaine pour des raisons de bon sens. Les mécanismes qui concourent à l altération du périnée sont identiques pour l incontinence anale et les prolapsus Les traumatismes du plancher pelvien Celui-ci est compose notamment du chef puborectal du muscle elevateur de l anus et du sphincter anal. Les lesions du puborectal peuvent entraîner un elargissement de la filiere urogenitale et favoriser l apparition d un prolapsus. En IRM, les lesions du puborectal sont plus frequentes en cas de prolapsus [1]. Le risque de survenue d une lesion est augmente en cas de recours a des forceps [2]. Le sphincter anal interne comme externe peut ^etre lese par l accouchement. Les lacerations du sphincter anal sont un facteur de risque independant d incontinence du postpartum. Lors d un accouchement par voie basse (AVB), le risque d IA est multiplie par deux en cas de lesion sphincterienne. Les lacérations du sphincter anal sont un facteur de risque indépendant d incontinence du post-partum Les traumatismes neurologiques Le nerf pudendal issu de S2, S3 et S4 innerve le sphincter uretral et anal. Il a un trajet tres particulier ; il emerge dans la cavite pelvienne au-dessus du plancher pelvien, au niveau des plexus sacres situes a la face anterieure du sacrum. Il passe dans la partie superficielle du perinee. Pour cela, il contourne le plancher pelvien par l orifice ischiatique en arriere de l epine ischiatique. Il est donc tendu entre un point fixe (les plexus sacres) et un point mobile (le perinee) en contournant l epine ischiatique qui peut faire office de billot. Une alteration pudendale est notee dans 38 a42% des accouchements par voie vaginale [3]. Ces alterations ne sont donc ni systematiques (bien que frequentes), ni definitives ou symptomatiques. Dans un groupe de primipare ayant une IA du post-partum, 31 % ont des lesions pudendales patentes [3]. Une altération pudendale est notée dans 38 à 42 % des accouchements par voie vaginale Les altérations des tissus de soutien et mécanismes divers L aponevrose pelvienne et ses differentes expansions fibreuses constituent un ensemble de fascia susceptibles d ^etre etires et degrades au cours d un accouchement. Cette donnee peut jouer un r^ole ; il s agit d un avis d experts trouve dans la litterature. Les donnees objectives sont tirees d etudes in vitro sur les caracteristiques histologiques des tissus ou de modele animaux. Des modalites variables d expression des genes impliques dans le metabolisme de l elastine ont ete rapportees au cours des incontinences urinaires de stress. Enfin, certains facteurs anatomiques constitutionnels pourraient intervenir (cul-de-sac de Douglas profond, malformation des structures de soutien). Facteurs de risque des troubles périnéosphinctériennes A c^ote de l obesite et de la chirurgie, l accouchement vaginal est le facteur de risque predominant des troubles perineo-sphincteriens (TPS). Rôle de la parité (nombre d accouchements) À les nullipares âge équivalent, le risque de TPS est plus important après accouchement que chez Ce risque est surtout marque entre 20 et 34 ans, la difference disparaissant au-dela de 65 ans, d^u a l augmentation de la part de la degenerescence liee a l ^age. Pour les troubles du perinee anterieur, leur frequence s accroît avec le nombre d accouchement. Sur une enqu^ete portant aux USA sur patientes, il existe un lien significatif entre les TPS (incontinence anale incluse) avec une frequence de 12,8 %, 18,4 %, 24,6 % et 32,4 % pour HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive 609

3 une parite respective de 0, 1, 2, 3 ou plus, accouchements [4]. Impact du mode de délivrance La delivrance vaginale expose a plus de troubles que la cesarienne (58 % vs 43 %) [5] ; mais cette difference n est pas significative dans le temps sauf pour le groupe avec assistance instrumentale. Par contre, l existence de lacerations perineales (grades 3 et 4) a ete trouvee comme le seul facteur etiologique d une incontinence du postpartum [6]. Autres facteurs associés à l accouchement Plusieurs autres parametres de nature obstetricale interviennent dans l apparition des TPS. Ils se combinent pour induire les troubles, mais le facteur le plus significativement a risque est la delivrance instrumentale. Une etude randomisee a montre que le risque etait eleve avec les forceps (60 % de troubles de la continence fecale) et significativement plus qu avec le recours a une ventouse [7]. Le facteur le plus significativement à risque est la délivrance instrumentale L episiotomie est largement rentree dans la pratique obstetricale. Son benefice reste controverse [8]. Elle ne diminue pas le taux de lacerations perineales, d incontinence fecale ou de prolapsus. Or, la presence de lacerations est reliee a une incontinence fecale plus frequente ou plus severe. L episiotomie systematique reste donc debattue ; il faut temperer ces resultats qui sont issus d une litterature internationale etudiant les habitus anglo-saxons domines par l episiotomie mediane. L impact negatif de l episiotomie mediolaterale, celle pratiquee en France, semble nettement moins important car elle lese moins les structures medianes de soutien du perinee. L épisiotomie systématique reste débattue Il semble que la duree de la deuxieme partie du travail joue un r^ole dans la survenue des lacerations pelviennes et des TPS. La compression, l ischemie, la duree de l etirement neurologique sont autant de mecanismes potentiels. Ce serait un facteur d alteration du plancher pelvien au m^eme titre que la presentation, la taille de l enfant. L ^age du premier enfant interviendrait avec un risque de chirurgie pour prolapsus de 14 % en cas de premier accouchement apres 30 ans contre 6 % pour les autres. Ces facteurs ne sont pas independants les uns des autres. Pourquoi s intéresser à ces mécanismes et à ces facteurs de risque? La connaissance des mecanismes et des facteurs de risque des lesions perineales permet de mettre en place des mesures preventives. Mais le gastroenterologue a peu de prise sur ces mesures preventives qui sont de nature obstetricale. Il est consulte apres que les deg^ats soient apparus et du fait de sympt^omes. Cette connaissance a deux objectifs : pouvoir repondre aux questions des patients qui consultent (pourquoi ai-je une incontinence anale?) ; l aider a formuler des conseils pour l accouchement suivant. La rectocèle Ce terme designe une anomalie anatomique. Mais il regroupe probablement des maladies differentes tant par le mecanisme que par leur prise en charge. Si l accouchement est considere comme un facteur de risque de rectocele, son influence n est plus trouvee quand on s adresse a des patientes de plus de 50 ans. Il n est alors plus trouve de difference entre les nullipares et les multipares. D autres facteurs confondant apparaissent avec le temps : menopause, hyperpression abdominale chronique (obesite, constipation, maladie pulmonaire chronique). Apres AVB, l apparition ou l aggravation d une constipation est possible et peut ^etre rapporte a une rectocele. Il s agit-la d une maladie non du rectum mais de la cloison rectovaginale, plus par affaissement que par pulsion. Ce type de rectocele s accompagne a des degres divers d un perinee descendant et d une neuropathie. Elle se definit par la protrusion de la face anterieure du rectum dans le vagin. Du c^ote vaginal, la constatation du refoulement de la paroi posterieure fait parler de colpocele posterieure. Si l accouchement est considéré comme un facteur de risque de rectocèle, son influence n est plus trouvée quand on s adresse à des patientes de plus de 50 ans Symptômes rapportables à la rectocèle Les sympt^omes rapportables a une rectocele sont : (a) une g^ene a l evacuation imposant des efforts de poussee pour obtenir une exoneration ; (b) une fragmentation de l evacuation avec polychesie ; 610 HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive

4 Perinee et grossesse (c) une sensation de fausse route lors des efforts defecatoires ; (d) une digitation pour assister l evacuation, principalement en effectuant un contre appui directement sur la face posterieure du vagin ou au niveau de la fourchette anovulvaire (un appui perineal evoquant plus un perinee descendant). Ils sont presents dans plus de 50 % des cas. La digitation vaginale est le sympt^ome le plus specifique [9]. La digitation vaginale est le symptôme le plus spécifique Examen physique L examen est pratique idealement en position gynecologique mais il est tres utilement complete par un examen accroupi car l effort de poussee sur le dos est mediocre et peu physiologique. Lors de la poussee on voit apparaître la colpocele posterieure qui ecarte la vulve (figure 1). Le toucher rectal en crochet fait saillir la rectocele. Il apprecie le reste des parametres communs a tout examen pour trouble de la statique pelviperineale : tonicite musculaire, sensibilite marginale, longueur de la fourchette anovulvaire, recherche endoscopique d intussusception. La rectocele peut ^etre masquee par un prolapsus vesical ou uterin qu il faut recliner pour mettre en evidence la rectocele. Faut-il faire des examens complémentaires? Si le praticien a confiance dans son examen, l examen clinique est suffisant pour initier la prise en charge. S il n a pas confiance (manque d expertise, sujet difficile ou obese) un examen morphologique se discute. L exploration de reference est le rectocolopocystogramme avec opacification des anses gr^eles. Cet examen doit ^etre envisage avec certaines restrictions chez une femme en ^age de procreer ou susceptible d ^etre enceinte (figure 2). L IRM dynamique, moins performante, peut ^etre suffisante pour mettre ne route une prise en charge medicale. Si le praticien a confiance dans son examen, l examen clinique est suffisant pour initier la prise en charge Spécificité de la prise en charge de la rectocèle au décours d un accouchement Comme pour tout trouble de la statique, une question essentielle est la realite du lien entre la rectocele et les sympt^omes. Ce lien apparaît plausible si elle est de grande taille (> 4 cm), si le traitement d une constipation de transit est un echec, si la plainte principale est une Figure 1. Rectocele a l examen clinique (credits photographiques/ copyright : Ph. Godeberge). Figure 2. Rectocele mise en evidence au rectocolpocystogramme (credits photographiques/copyright : Ph Godeberge). HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive 611

5 constipation terminale, si des manœuvres digitales vaginales sont necessaires pour assister la defecation et si les sympt^omes sont reguliers et anciens (plus de 1 an) [10]. Comme pour toute maladie fonctionnelle, les diverses possibilites doivent ^etre envisagees : succes, echec immediat ou a moyen terme (recidive), amelioration partielle. La possibilite de complications doit ^etre precisee. Dans le post-partum, a court et moyen terme, il existe des specificites qui disparaissent apres 50 ans ; au-dela le traitement se confond avec celui des rectoceles habituelles. Ce qui est particulier c est que l on s adresse a des femmes jeunes. La possibilite d une degradation dans le temps des resultats doit ^etre evoquee. Tout cela doit ^etre soigneusement evalue, car chez une femme qui vient d accoucher la demande de soins mise en avant peut «masquer» une demande moins patente : recuperation d une image corporelle perçue comme degradee, desir de retour a l etat physique anterieur, lien non verbalise entre des troubles sexuels et une rectocele. Enfin, il faut connaître le desir de grossesse supplementaire. Dans le post-partum, à court et moyen terme, il existe des spécificités qui disparaissent après 50 ans ; au-delà le traitement se confond avec celui des rectocèles habituelles Traitement Il ne differe pas du traitement des rectoceles «classiques» sinon que l on va privilegier avant tout le traitement medical : prevention des efforts de poussee, biofeedback en cas d echec, regularisation du transit. Tout cela n est pas necessairement simple chez une jeune active, une femme allaitante. Il faut insister sur l association rectocele et incontinence. Les sympt^omes d une insuffisance sphincterienne peuvent ^etre aggraves en cas de mauvaise vidange rectale. Pour ces incontinences «a rectum plein», l objectif du traitement de la rectocele n est pas que le soulagement de la constipation distale, mais egalement la vidange complete du rectum. des lesions. A c^ote de cette dichotomie anatomie/ sympt^ome, les etudes ne sont pas toutes comparables car elles ne considerent pas les patientes au m^eme moment. Certaines incluent et d autres excluent les delivrances instrumentales. Enfin, si l IA peut s observer apres cesarienne, il n y a pas de rupture sphincterienne apres cesarienne. Les lésions anatomiques sont plus fréquentes que l incontinence anale ; les patientes qui ont une incontinence anale ont plus souvent des lésions anatomiques Un problème fréquent L IA du post-partum concerne 13 % des parturientes (surtout aux gaz) mais 1 a 2 % aux selles liquides [11, 12]. Les chiffres initiaux de lesions sphincteriennes lors des premieres publications etaient inquietants, posant m^eme le probleme de leur signification en termes pathologiques. Ce qui est admis, c est que l incidence des lesions augmente avec la parite avec un impact moins net au-dela de2 accouchements, et que la ventouse est moins morbide que les forceps (figure 3). Tous les defects ne sont pas symptomatiques. L incontinence anale du post-partum concerne 13 % des parturientes (surtout aux gaz) mais 1 à 2 % aux selles liquides Des chiffres moins importants ont ete rapportes ulterieurement [13]. En cas d IA, une rupture L incontinence anale Il y a d un c^ote la survenue d une incontinence anale, majoritairement mineure (au gaz) et de l autre, l incidence des lesions anatomiques detectees par l echographie endoanale. Les lesions anatomiques sont plus frequentes que l IA ; les patientes qui ont une IA ont plus souvent des lesions anatomiques. Si les sympt^omes peuvent regresser, leur persistance est plus frequente chez les patientes ayant Figure 3. Rupture perineale complete (grade 4) (credits photographiques/copyright : Ph Godeberge). 612 HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive

6 Perinee et grossesse sphincterienne est observee dans 45 a 96 % des cas et en cas de rupture 1/4 a 1/2 sont associees a une IA. Une metaanalyse des etudes les plus importantes a trouve chez les primipares 26,9 % de lesions occultes et de 8,5 % de lesions supplementaires chez les multipares [14]. Les 2/3 de ces ruptures sont asymptomatiques mais la probabilite d avoir une rupture en cas d IA est en moyenne de 80 %. Les 2/3 des ruptures sont asymptomatiques mais la probabilité d avoir une rupture en cas d incontinence anale est en moyenne de 80 % La prise en charge rejoint le traitement classique de l IA. Le caractere recent d une eventuelle rupture sphincterienne conduit dans cette population a une plus grande frequence des reparations sphincteriennes mais dont les resultats habituellement se degradent avec le temps. Que dire à une patiente qui vous consulte pour une incontinence anale Cette IA peut regresser (elle peut aussi apres disparition reapparaître ulterieurement). Ainsi a 5 ans, des lesions neurologiques du pudendal sont constatees m^eme si une amelioration partielle a ete possible [15]. La recommandation est de toute façon de ne pas declencher d explorations complementaires avant 6 mois [16]. Des accouchements successifs, surtout s ils sont traumatiques, peuvent aggraver l IA ou entretenir le trouble ; les facteurs de risque d une IA sont : dechirure perineale, coexistence d une incontinence urinaire [17], multiparite ; par consequente si la patiente a une IA associee a ces divers facteurs pronostiques on peut craindre que l AVB suivant sera plus a risque de sequelles. Quand faut-il recommander une césarienne préventive? On ne dispose actuellement pas de donnees validees dans la litterature mais les RPC distinguent plusieurs situations que l on peut regrouper en 3 ensembles pour lesquels la force de recommandation va en decroissant (tableau 1). Dans le groupe 3, les parametres qui peuvent etayer une decision sont : une hypotonie de repos et une baisse de la contraction volontaire a la manometrie ; une rupture de l appareil sphincterien a l echographie endo-anale (figure 4) ; peut-^etre une atrophie ou un traumatisme du puborectal a l IRM. Pour autant actuellement la proposition resulte d un dialogue avec la patiente ; dialogue qui peut aussi ^etre generateur d anxiete compte tenu de la complexite du probleme et du manque de donnees validees pour Tableau 1. Indication gastroentérologique de césarienne préventive (commentaires dans le texte). Groupe 1 : il existe une incontinence anale patente ou un risque spontané très élevé Incontinence anale évolutive Maladie neurodégénérative évolutive (sclérose en plaques), Lésions anopérinéales sévères de la maladie de Crohn Rupture réparée du sphincter anal Groupe 2 : la continence est normale mais le capital sphinctérien est altéré avec une atteinte anatomique constante aux examens (échographie endoanale) Constitutionnellement (malformations opérées) Antécédent de chirurgie proctologique ayant impliqué le sphincter (notamment la chirurgie des fistules) Groupe 3 : la continence est normale mais il s agit d un équilibre qui peut ^etre décompensé par l accouchement Chirurgie rectale et/ou abord trans-anale : anastomose iléo-anale ou rectale, résection trans-anale de lésion rectale, anastomose colorectale Incontinence anale transitoire post-partum Antécédent d accouchement traumatique (lacérations spontanées, forceps) Coexistence d autres facteurs : primipare de plus de 30 ans, obésité. permettre un choix raisonnable. La cesarienne ne protege pas de tout et comporte des risques specifiques non predictibles. Dans une meta-analyse, la cesarienne n a pas ete montree comme protegeant de l IA pour une primipare ; afin de preserver la continence, il faut realiser 198 cesariennes pour proteger une patiente de l IA [18]. La proposition d une césarienne préventive résulte d un dialogue avec la patiente ; dialogue qui peut aussi ^etre générateur d anxiété compte tenu de la complexité du problème et du manque de données validées pour permettre un choix raisonnable La maladie hémorroïdaire La maladie hemorroïdaire est dominee chez la femme enceinte et la parturiente par la thrombose hemorroïdaire externe (figure 5). Elle est rapportee, dans les etudes ayant HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive 613

7 Figure 4. Rupture multiloculaire du sphincter externe et du sphincter externe (credits photographiques/copyright : Ph Godeberge). realise un examen systematique chez les parturientes, dans 8 % des cas durant le troisieme trimestre de grossesse et 20 % dans le post-partum immediat [19]. Le r^ole de l accouchement semble primordial puisque les thromboses du post-partum surviennent dans 91 % des cas dans les 24 heures suivant la delivrance. Il est moins observe de thrombose apres les accouchements par cesarienne qu apres voie vaginale (4 % vs 23 % ; p < 0,089). Enfin, la thrombose hemorroïdaire de la parturiente est favorisee par un accouchement difficile et une constipation terminale [5]. La maladie hemorroïdaire en revanche, beaucoup moins etudiee, ne semble pas evoluer sur un mode different de la population generale. La maladie hémorroïdaire est dominée chez la femme enceinte et la parturiente par la thrombose hémorroïdaire externe La litterature est pauvre dans ce domaine et une analyse de la Cochrane Library, surtout devolue aux phlebotropes, ne peut pas conclure, y compris pour les mesures classiques [20]. Le traitement medical combine les 4 types de molecules : laxatifs : les laxatifs osmotiques, de lest et huileux sont autorises chez la femme enceinte ou allaitante, ainsi que les habituels conseils hygieno-dietetiques ; les antalgiques : les possibilites sont plus restreintes. Seul le paracetamol, en l absence d allergie ou de cholestase, est sans risque. Tous les antalgiques ayant un potentiel depresseur respiratoire sont deconseilles (1 er et 2 e trimestres), contre-indiques (3 e trimestre et allaitement). C est donc le cas de la codeine ; les donnees sont moins etablis pour le tramadol qui reste deconseille ; les anti-inflammatoires : les AINS sont contre-indiques pendant la grossesse ; dans le post-partum, on peut y recourir en cure courte, toujours avec l accord de l obstetricien et du pediatre. La biodisponibilite est identique par voie rectale et il n y a pas de securite supplementaire a recourir a la forme suppositoire (sans compter l inconfort de sa mise en place). Les corticoïdes a 1 mg/kg remplacent les AINS, en cure courte sans contre-indication pour l enfant. Ils peuvent desequilibrer un diabete gestationnel. Les topiques classiques, a excipient gras ou avec de l hydrocortisone, sont utilises sans niveau de preuve. Les AINS sont contre-indiqués pendant la grossesse Il faut rester prudent sur les gestes instrumentaux. La thrombose de la femme enceinte est souvent tres œdematiee et polythrombotique. Un geste fait a proximite de l accouchement risque de ne pas soulager la patiente, de ne pas emp^echer une nouvelle thrombose du post-partum et va ajouter un hematome a la thrombose et a l episiotomie. Dans les formes tres invalidantes, une chirurgie peu se discuter, mais toujours avec a proximite danslam^eme institution une unite d obstetrique et un benefice discutable car la recidive est peu probable apres l accouchement. Figure 5. Thrombose hemorroïdaire externe circulaire du post-partum (credits photographiques/copyright : Ph Godeberge). Il faut rester prudent sur les gestes instrumentaux Le traitement de la maladie hemorroïdaire interne ne doit pas induire de risque specifique. Elle repose sur un 614 HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive

8 Perinee et grossesse traitement medical assez proche de celui de la thrombose. Les gestes instrumentaux sont discutables : l infrarouge n est pas valide, la ligature expose a une hemorragie potentiellement deletere sur ce terrain (anemie aig ue, difficultes post-transfusionnelles) ; la sclerotherapie est contre-indiquee. Maladies diverses La fissure anale est frequente, trouvee dans une etude prospective chez 15 % des parturientes [19]. Si l accouchement en est le facteur declenchant, il est note une dyschesie plus frequemment associee que chez les patientes sans fissure. La fissure peut ^etre anterieure ; alors qu au sein des fissures la topographie anterieure represente moins de 10 %, elle constitue 25 % des localisations chez la femme. Si la chirurgie de reference pour la fissure est la sphincterotomie laterale, cette procedure est loin de faire consensus dans cette topographie d autant que le r^ole de l hypertonie y est probablement moins marque ; le traitement reste resolument medical. La fissure anale est fréquente, trouvée dans une étude prospective chez 15 % des parturientes Enfin les fistules rectovaginales acquises sont dans la majorite des cas d origine obstetricale. Sur accouchements une etude rapporte 0,1 % de fistule rectovaginale, toutes apres dechirures du 3 e ou 4 e degre reparees [21]. Les fistules rectovaginales acquises sont dans la majorité des cas d origine obstétricale Conclusion Les donnees exposees ont des limites car le niveau de preuve de la litterature est faible. D ou l importance dans la pratique du dialogue entre les differentes specialites impliquees dans leur prise en charge. On avait cru il y a quelques annees qu il y aurait la place pour une specialite nouvelle «la perineologie» ; la pratique montre qu il y a plut^ot la place pour des reseaux et des reunions de concertation au sein desquels les specialites dialoguent pour determiner la meilleure strategie de soin. T ake home messages & Les lesions du sphincter anal et du perinee surviennent apres accouchement dans 10 a 20 % des cas. Toutes les lesions ne sont pas symptomatiques. & Elles sont favorisees par l utilisation de forceps, la multiparite et l accouchement par voie vaginale. & Une rectocele peut apparaître apres accouchement. Son traitement est avant tout medical. Avec le temps, d autres facteurs se surajoutent et participent a sa physiopathologie. & L incontinence anale peut toucher jusqu a 15 % des accouchees ; il s agit essentiellement d incontinence mineure aux gaz. Elle ne regresse pas constamment et est plus severe en cas de lesions sphincteriennes associees. & On peut ^etre amene a proposer une cesarienne pour proteger le perinee des consequences d un nouvel accouchement. Mais l effet protecteur n est pas constant et les bases scientifiques d une telle preconisation sont mediocres. & La maladie hemorroïdaire est dominee chez la femme enceinte et la parturiente par la thrombose hemorroïdaire externe. & La chirurgie de la maladie hemorroïdaire est exceptionnelle ; les traitements instrumentaux doivent ^etre tres limites surtout a proximite de l accouchement. & Les antalgiques type codeine, tramadol, doivent ^etre utilises avec prudence et toujours en accord avec l obstetricien. L impact détaillé ici a concerné essentiellement des maladies organiques. Mais les conséquences psychiques de ces troubles, qui atteint une population jeune, sont importantes. D autant qu elle touche tous les compartiments de l existence, image corporelle, sexualité, maternité etféminité Liens d inter^ets : L auteur a perçu des honoraires dans le cadre d activite de conseil ou de conferences de Mac Neill sante grand public, les Laboratoires Servier, Ethicon Endosurgery, Ipsen Beaufour, Norgine. Il a ete laureat de la bourse delivree par le laboratoire Tonipharm. & HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive 615

9 Références Les references importantes apparaissent en gras 1. DeLancey JO, Morgan DM, Fenner DE, et al. Comparison of levator ani muscle defects and function in women with and without pelvic organ prolapse. Obstet Gynecol 2007 ; 109 (2 Pt 1) : Shek KL, Dietz HP. Intrapartum risk factors for levator trauma. BJOG 2010 ; 117 : Fitzpatrick M, O Brien C, O Connell PR, O Herlihy C. Patterns of abnormal pudendal nerve function that are associated with postpartum fecal incontinence. Am J Obstet Gynecol 2003 ; 189 : Nygaard I, Barber MD, Burgio KL, et al. Prevalence of symptomatic pelvic floor disorders in US women. JAMA 2008 ; 300 : MacLennan AH, Taylor AW, Wilson DH, Wilson D. The prevalence of pelvic floor disorders and their relationship to gender, age, parity and mode of delivery. BJOG 2000 ; 107 : Bols EM, Hendriks EJ, Berghmans BC, Baeten CG, Nijhuis JG, de Bie RA. A systematic review of etiological factors for postpartum fecal incontinence. Acta Obstet Gynecol Scand 2010 ; 89 : Fitzpatrick M, Behan M, O Connell PR, O Herlihy C. Randomised clinical trial to assess anal sphincter function following forceps or vacuum assisted vaginal delivery. BJOG 2003 ; 110 : Hartmann K, Viswanathan M, Palmieri R, Gartlehner G, Thorp J Jr, Lohr KN. Outcomes of routine episiotomy : a systematic review. JAMA 2005 ; 293 : Dietz HP, Clarke B. Prevalence of rectocele in young nulliparous women. Aust N Z J Obstet Gynaecol 2005 ; 45 : Rotholtz NA, Efron JE, Weiss EG, Nogueras JJ, Wexner SD. Anal manometric predictors of significant rectocele in constipated patients. Tech Coloproctol 2002 ; 6 : Abramowitz L, Sobhani I, Ganansia R, et al. Are sphincter defects the cause of anal incontinence after vaginal delivery? Results of a prospective study. Dis Colon Rectum 2000 ; 43 : Sultan AH, Kamm MA, Hudson CN, Thomas JM, Bartram CI. Analsphincter disruption during vaginal delivery. N Engl J Med 1993 ; 329 : de Parades V, Etienney I, Thabut D, et al. Anal sphincter injury after forceps delivery: myth or reality? A prospective ultrasound study of 93 females. Dis Colon Rectum 2004 ; 47 : Oberwalder M, Connor J, Wexner SD. Meta-analysis to determine the incidence of obstetric anal sphincter damage. Br J Surg 2003 ; 90 : Snooks SJ, Swash M, Mathers SE, Henry MM. Effect of vaginal delivery on the pelvic floor: a 5-year follow-up. Br J Surg 1990 ; 77 : Lehur PA, Leroi AM. Anal incontinence in adults. Guidelines for clinical practice. National French Gastroenterology Society. Gastroenterol Clin Biol 2000 ; 24 : Groutz A, Fait G, Lessing JB, et al. Incidence and obstetric risk factors of postpartum anal incontinence. Scand J Gastroenterol 1999 ; 34 : Nelson RL, Westercamp M, Furner SE. A systematic review of the efficacy of cesarean section in the preservation of anal continence. Dis Colon Rectum 2006 ; 49 : Abramowitz L, Sobhani I, Benifla JL, et al. Anal fissure and thrombosed external hemorrhoids before and after delivery. Dis Colon Rectum 2002 ; 45 : Quijano CE, Abalos E. Conservative management of symptomatic and/or complicated haemorrhoids in pregnancy and the puerperium. Cochrane Database Syst Rev 2005;CD Venkatesh KS, Ramanujam PS, Larson DM, Haywood MA. Anorectal complications of vaginal delivery. Dis Colon Rectum 1989 ; 32 : HEPATO-GASTRO et Oncologie digestive

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

Incontinence anale du post-partum

Incontinence anale du post-partum Incontinence anale du post-partum Laurent Abramowitz Unité de proctologie médico-chirurgicale de l hôpital Bichat, Paris Et cabinet libéral Prévalence Inc anale France (1) : 11% > 45 ans Damon et al (2):Pop

Plus en détail

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D.

Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères. Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Prise en charge des déchirures périnéales obstétricales sévères Courjon M, Ramanah R, Eckman A, Toubin C, Riethmuller D. Introduction Incidence : 0,5 à 3 % Importance de la reconnaissance et d un traitement

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

Lésions anales neurosphinctériennes induites par l accouchement

Lésions anales neurosphinctériennes induites par l accouchement Lésions anales neurosphinctériennes induites par l accouchement L. Abramowitz et A. Batallan Parturientes par lesquelles on doit discuter un accouchement par césarienne : antécédent de chirurgie colo-proctologique

Plus en détail

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France

Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Césarienne : la protection périnéale parfaite? R. de Tayrac Service de Gynécologie-Obstétrique, CHU de Nîmes, France Fréquence des complications périnéales du post-partum Les complications périnéales post-natales

Plus en détail

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux!

Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Séminaire DES! 13/02/2010! O. Roux! Incontinence anale! Définitions! Diagnostic! Score! Explorations! Traitements.! !Lʼappareil sphinctérien! Sphincter interne : continence basale!

Plus en détail

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure

La déchirure. Les risques. Troubles périnéaux du post-partum. La déchirure Troubles périnéaux du post-partum La déchirure T. Linet La déchirure Les risques Entre 2 et 6 % de périnée complet mais TRES sous diagnostiqué car ± rupture du sphincter interne sur périnée semblant intact

Plus en détail

Que lui proposez vous en première intention?

Que lui proposez vous en première intention? Mme F. 30 ans consulte pour besoins exonérateurs impérieux et incontinence aux gaz apparus 1 mois après un accouchement par voie vaginale avec forceps. Au toucher rectal, le tonus anal est normal mais

Plus en détail

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique

Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique CNGOF 2013 : «PROLAPSUS» Dyschésie et Prolapsus Algorithme diagnostique et thérapeutique Dr Pauline Roumeguère Service de gastroentérologie CHU de Bordeaux Hôpital St André Service de proctologie Clinique

Plus en détail

Laurent SIPROUDHIS P COULOM

Laurent SIPROUDHIS P COULOM Laurent SIPROUDHIS P COULOM Intérêt des explorations complémentaires dans les troubles de la statique pelvienne - Connaitre les explorations complémentaires dans les troubles de la statique - Connaitre

Plus en détail

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Les hémorroïdes : A. Sont des formations vasculaires physiologiques B. Participent à la continence anale C. Les hémorroïdes internes sont constitués de 5 paquets

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE

DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE DIPLÔME INTER-UNIVERSITAIRE DE PELVI PERINEOLOGIE SEMINAIRE 1 FACULTE DE MEDECINE VERSAILLES / St QUENTIN EN YVELINES Hôpital Ambroise Paré - Boulogne Billancourt (Métro : Boulogne Jean Jaurès, ligne 10)

Plus en détail

Conséquences pelv-périnéales des grossesses et des accouchements

Conséquences pelv-périnéales des grossesses et des accouchements Conséquences pelv-périnéales des grossesses et des accouchements Arnaud Fauconnier, EA 7285, Université Versailles Saint-Quentin, CHI Poissy-Saint- Germain Xavier FRITEL, Inserm U1018, CIC1402, Centre

Plus en détail

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées 31 èmes journées nationales d étude et de perfectionnement de l UNAIBODE V. BLONDEY IBODE S. CUENOT IBODE P. MATHIEU Chirurgien

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002

Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Prolapsus génital et incontinence urinaire chez la femme Professeur Pierre BERNARD Septembre 2002 Pré-Requis : Connaissance de bases : Anatomie du pelvis Classification des troubles de la statique génitale

Plus en détail

Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum?

Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum? Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum? Xavier Fritel To cite this version: Xavier Fritel. Pour ou contre la rééducation périneale du post-partum?. Gynécologie Obstétrique & Fertilité,

Plus en détail

CONSTIPATION TERMINALE

CONSTIPATION TERMINALE CONSTIPATION TERMINALE Dr El Mekkaoui Amine Service de gastro-entérologie Faculté de médecine et de pharmacie d Oujda (FMPO) Journée du printemps, Programme Scientifiq ue, Vendredi 16 Mai 2014 Hôtel Royal

Plus en détail

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE

EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE EXAMEN CLINIQUE D UN TROUBLE DE LA STATIQUE PELVIENNE Pr Claude Hocké Pôle Gynécologie- Obstétrique-Reproduction Hôpital Pellegrin CHU Bordeaux 1 INTERROGATOIRE IL RESTE FONDAMENTAL ET PEUT ÊTRE DIVISÉ

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Section de médecine clinique Département de Gynécologie- Obstétrique Service d obstétrique

Section de médecine clinique Département de Gynécologie- Obstétrique Service d obstétrique UNIVERSITE DE GENEVE FACULTE DE MEDECINE Section de médecine clinique Département de Gynécologie- Obstétrique Service d obstétrique Thèse préparée sous la direction du Professeur Olivier Irion SANTE DES

Plus en détail

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux)

Incontinence anale. F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Incontinence anale F. PIGOT (Talence) F. ZERBIB (Bordeaux) Tirés à part : F. Zerbib Service de gastroentérologie, Hôpital Saint André, 1, rue J. Burguet, 33075 Bordeaux Cedex. Introduction Le sujet a déjà

Plus en détail

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007

Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 COLLÈGE NATIONAL DES GYNÉCOLOGUES ET OBSTÉTRICIENS FRANÇAIS Président : Professeur J. Lansac Extrait des Mises à jour en Gynécologie et Obstétrique Tome XXXI - 2007 publié le 12.12.2007 TRENTE ET UNIÈMES

Plus en détail

Complications anales durant la grossesse et le post-partum 1 re partie Incontinence anale

Complications anales durant la grossesse et le post-partum 1 re partie Incontinence anale POST U ( 2014 ) > 1-10 Complications anales durant la grossesse et le post-partum 1 re partie Incontinence anale ;; Laurent Abramowitz (u) Proctologie médico-chirurgicale du service de gastro-entérologie,

Plus en détail

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique

Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique Apport de l IRM pelvienne dynamique pour l exploration des troubles de la statique S Novellas,F Dausse,, P Chevallier,, M Fournol,, T Piche,, JN Bruneton Service d imagerie médicale Hopital de l archet

Plus en détail

LE PROLAPSUS DU RECTUM. Prise en charge optimale. Guénolé SIMON DESC Brest 2014

LE PROLAPSUS DU RECTUM. Prise en charge optimale. Guénolé SIMON DESC Brest 2014 LE PROLAPSUS DU RECTUM Prise en charge optimale Guénolé SIMON DESC Brest 2014 Généralités Trouble de la statique du rectum aboutissant à son extériorisation à travers l'anus Généralités Une pathologie

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

Fonctions du plancher pelvien :

Fonctions du plancher pelvien : le point sur Fonctions du plancher pelvien : de la phase expulsive à la consultation du post-partum Rev Med Suisse 2011 ; 7 : 2078-83 S. Meyer C. Achtari Pr Sylvain Meyer Département de gynécologie et

Plus en détail

Césarienne pour toutes

Césarienne pour toutes Césarienne pour toutes Méthodologie Revue de la littérature : - PUBMED de 2003 à nos jours - Mots clefs: urinary incontinence AND cesarean section (210 publications) fecal incontinence AND cesarean section

Plus en détail

Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008

Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008 Traitement médical de l incontinence SIFUD PP FMC 11 01 2008 Traiter un symptôme Position du problème Ampleur de la plainte Histoire naturelle Mode de prise en charge actuelle Règles hygiéniques Rééducation

Plus en détail

QUELS SONT LES PARAMÈTRES CLINIQUES LES PLUS UTILES DANS LA PRISE EN CHARGE D UNE INCONTINENCE FÉCALE?

QUELS SONT LES PARAMÈTRES CLINIQUES LES PLUS UTILES DANS LA PRISE EN CHARGE D UNE INCONTINENCE FÉCALE? QUELS SONT LES PARAMÈTRES CLINIQUES LES PLUS UTILES DANS LA PRISE EN CHARGE D UNE INCONTINENCE FÉCALE? D.SOUDAN Institut de Proctologie Léopold Bellan Hôpital Paris Saint Joseph Siproudhis L, Pigot F,

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications

La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications La promontofixation chez la femme: indications, techniques, imagerie et complications M Pouquet (1), M Mathonnet (1), H Caly (1), K Lacheheub (1), P Bouillet (1), JP Rouanet (2), A Maubon (1) (1)Limoges

Plus en détail

Les traumatismes ano-rectaux d origine obstétricale

Les traumatismes ano-rectaux d origine obstétricale Les traumatismes ano-rectaux d origine obstétricale Incidence Les conséquences directes et indirectes de l accouchement par voie vaginale sont nombreuses : Tels les troubles de la statique pelvienne. L

Plus en détail

Proctologie de la femme enceinte (post-partum exclu)

Proctologie de la femme enceinte (post-partum exclu) Post U (2011) 213-218 Proctologie de la femme enceinte (post-partum exclu) Objectifs pédagogiques Connaître les principales affections proctologiques observées au cours de la grossesse Connaître les principaux

Plus en détail

Rééducation du périnée en 2013

Rééducation du périnée en 2013 26/10/13 Rééducation du périnée en 2013 Congrès GEMO BPL Nantes 2013 RégineBrissot Rennes Préalable toujours un diagnostic avant le traitement notamment en matière de douleurs pelvipérinéales. métastase

Plus en détail

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011

M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 La proctologie en pratique quotidienne M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Luxembourg Décembre 2011 Matériel de proctologie Les oreilles, les yeux et les doigts Source de lumière froide Anuscopes, proctoscope,

Plus en détail

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS

L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE. Vincent de PARADES PARIS L ATROPHIE DU SPHINCTER ANAL EXTERNE en ENDOSONOGRAPHIE TRIDIMENSIONNELLE Vincent de PARADES PARIS INTRODUCTION L incontinence anale du post-partum partum relève de deux mécanismes : la déchirure de l

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie

Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Troubles de la statique rectale et pelvienne De la rectopexie à la triple pexie Marc Papillon ASRCC 2012 Différents troubles de la statique rectale : - Prolapsus extériorisé du rectum - Prolapsus rectal

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie?

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Mémoire de DESC de chirurgie hépatobiliaire et digestive SCVO, RENNES

Plus en détail

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris

Incontinence urinaire. DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris Incontinence urinaire DR.L.PEYRAT C.H.U. Tenon, Paris INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION 2002 ICS (Internationnal Contience Society) : perte involontaire d urine, on distingue Symptôme : élément décrit

Plus en détail

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation?

Examen clinique. Motif de la rééducation : Pourquoi la patiente vient? Quel est sa motivation? Examen clinique L examen clinique ne peut être réalisé en une seule fois. La 1 ère séance est explicative : donner des infos (planches anatomiques, examen réalisés ) et cerner la patiente par rapport à

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Conseil de pratique. Traitements de la maladie hémorroïdaire. Rédacteurs : Laurent Siproudhis & Thierry Higuero

Conseil de pratique. Traitements de la maladie hémorroïdaire. Rédacteurs : Laurent Siproudhis & Thierry Higuero Traitements de la maladie hémorroïdaire Rédacteurs : Laurent Siproudhis & Thierry Higuero Date de production : janvier 2013 Relecteurs : conseil d administration de la SNFCP au 10 mars 2013. Références

Plus en détail

Fissures anales. thierryhiguero@yahoo.fr

Fissures anales. thierryhiguero@yahoo.fr 2 DOI : 10.4267/2042/47398 Fissures anales Thierry Higuero (Beausoleil), Anne-Laure Tarrerias (Paris) thierryhiguero@yahoo.fr Introduction PROCTOLOGIE La fissure anale est le deuxième motif de consultation

Plus en détail

IRM pelvienne dynamique

IRM pelvienne dynamique IRM pelvienne dynamique Valérie Laurent, Laurent Bresler Service de Radiologie Adultes Hôpital de Brabois CHU - NANCY Introduction Gde fréquence des troubles de la statique pelvienne Diagnostic et traitement

Plus en détail

La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) La maladie hémorroïdaire (273a) Professeur Jean-Luc FAUCHERON Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Séméiologie chirurgicale DCEM1 Anatomie du canal anal Résumé : La maladie hémorroïdaire, très

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte

Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte Recommandations pour la pratique clinique : la constipation chronique de l adulte Michel DAPOIGNY Clermont-Ferrand Thierry PICHE Nice RPC Constipation chronique de l adulte Promoteur SNFGE Co-Promoteurs

Plus en détail

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454

Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 Evidence-based labor and delivery management V Berghella, JK Baxter, SP Chauhan. Am J Obstet Gynecol 2008, 199, 5:445-454 (Résumé Dr S Favrin) Le but est de baser la prise en charge des accouchements sur

Plus en détail

L incontinence anale en post-partum : état des lieux des connaissances des professionnels de santé

L incontinence anale en post-partum : état des lieux des connaissances des professionnels de santé L incontinence anale en post-partum : état des lieux des connaissances des professionnels de santé Aude Clautrier To cite this version: Aude Clautrier. L incontinence anale en post-partum : état des lieux

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD

PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD PRISE EN CHARGE DES DOULEURS DU POST-PARTUM ET DES DOULEURS POST-CHIRURGICALES MARTINE CORNILLET-BERNARD Douleurs du post-partum : Douleurs cicatricielles (déchirures ou épisio) Dyspareunies orificielles

Plus en détail

Périnée Obstétrique - Sexualité

Périnée Obstétrique - Sexualité Université Montpellier I FACULTÉ de MÉDECINE Montpellier - Nîmes Périnée Obstétrique - Sexualité!"#$%$&'(&")%(*+,+-&+&"." P. MARES MARSEILLE 2012 L accouchement et la naissance Marqueurs de qualité mortalité

Plus en détail

Prolapsus vaginal : Pratique au quotidien, qu est-il raisonnable de faire?

Prolapsus vaginal : Pratique au quotidien, qu est-il raisonnable de faire? Prolapsus vaginal : Pratique au quotidien, qu est-il raisonnable de faire? Dr Yannick THIROUARD yannick.thirouard@ch-larochelle.fr Groupe hospitalier La rochelle Ré Aunis Introduction La prévalence du

Plus en détail

Maternité et activités sportives

Maternité et activités sportives Maternité et activités sportives L obstétricien est de plus en plus souvent interrogé sur les avantages et les risques de maintenir ou de débuter une APS ou de loisir pendant la grossesse. Transformations

Plus en détail

PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET

PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET PROLAPSUS: chirurgie ou pas? Dr FOURNET Prévalence prolapsus > 45 ans Classification POP-Q (pelvic organ prolapse quantification) Etude WHI POUR LA CHIRURGIE POUR LA CHIRURGIE Echec de la contention Âge

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2, 2008

Université Victor Segalen Bordeaux 2, 2008 Université Victor Segalen Bordeaux 2, 2008 Contenu du dossier Énoncé. Article à analyser. Corrigé. Article avec texte surligné. Énoncé Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR des Sciences Médicales 1

Plus en détail

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital

CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN. Prolapsus génital CENTRE D UROLOGIE PRADO-LOUVAIN Prolapsus génital Qu est-ce que c est? Le prolapsus génital est une affection féminine. Il se définit par une saillie des organes pelviens (vessie, utérus, rectum) à travers

Plus en détail

Epidémiologie de l Incontinence Urinaire et du Prolapsus Génital

Epidémiologie de l Incontinence Urinaire et du Prolapsus Génital Epidémiologie de l Incontinence Urinaire et du Prolapsus Génital Master 2 ReClip 2014 Xavier FRITEL CHU Poitiers, Inserm U1018 Paris 1783 2 1 Introduction Plan, Méthodes Epidémiologie de l incontinence

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Dr. René Yiou Service d urologie et département d anatomie CHU Henri Mondor 51, avenue du Maréchal de-lattre-de-tassigny 94010 Créteil Tel: 0149812559 Fax: 01.49.81.25.52 Email: rene.yiou@hmn.ap-hop-paris.fr

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme Dr Mehdi Jaidane Introduction - Définition Incontinence : symptôme, signe, pathologie Définition : «perte involontaire d urine d par l urèthre» Nouvelle définition d

Plus en détail

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Groupe de veille documentaire Nambotin P, Boussageon R, Jamet S, Mas Jl, Oriol JM, Senez B FORGENI 18 sept 2008 «Recommandations pour

Plus en détail

Lésions obstétricales du sphincter anal (LOSA) : Prévention, identification et réparation

Lésions obstétricales du sphincter anal (LOSA) : Prévention, identification et réparation N 330, décembre 2015 Lésions obstétricales du sphincter anal (LOSA) : Prévention, identification et réparation La présente directive clinique a été rédigée par le comité d urogynécologie, analysée par

Plus en détail

B. BOQUET, F. DEMARIA, J. ROSENBLATT, R. PORCHER, JM. JOUANNIC, JL. BENIFLA Hôpital Rothschild, 33 Bd de Picpus 75012 PARIS

B. BOQUET, F. DEMARIA, J. ROSENBLATT, R. PORCHER, JM. JOUANNIC, JL. BENIFLA Hôpital Rothschild, 33 Bd de Picpus 75012 PARIS ETUDE PRELIMINAIRE DU SPHINCTER URETHRAL CHEZ LA PARTURIENTE Caractérisation anatomique et fonctionnelle du sphincter uréthral par une évaluation échographique 3D et urodynamique en pré et post-partum

Plus en détail

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles

Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles Association de troubles de la statique pelvienne : démarches rationnelles R. Villet* P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Devant une patiente consultant pour des troubles de l un des étages du plancher

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

REEDUCATION DU POST-PARTUM

REEDUCATION DU POST-PARTUM Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@medical78.com Web:

Plus en détail

Observations infirmières et incontinence fécale

Observations infirmières et incontinence fécale Observations infirmières et incontinence fécale Novembre 2012 Françoise FIEVET Infirmière Stomathérapeute CHU Brugmann Incontinence Fécale: selles uniquement Anale: gaz + selles La continence nécessite

Plus en détail

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse

Traitements néoadjuvants des cancers du rectum. Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Traitements néoadjuvants des cancers du rectum Pr. G. Portier CHU Purpan - Toulouse Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d Oncologie Digestive 2010 CONFLITS D INTÉRÊT Pas de conflit d intérêt

Plus en détail

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

Item 273 : Pathologie hémorroïdaire

Item 273 : Pathologie hémorroïdaire Item 273 : Pathologie hémorroïdaire Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Données épidémiologiques et facteurs de risque... 1 1. 1 Épidémiologie et filières de

Plus en détail

LES URGENCES CHIRURGICALES

LES URGENCES CHIRURGICALES LES URGENCES CHIRURGICALES INTRODUCTION Pathologies rares Essentiellement liées à des malformations congénitales Deux pics de fréquence pour la présentation clinique à la période néo-natale à la puberté

Plus en détail

Dans notre culture, le périnée est resté longtemps

Dans notre culture, le périnée est resté longtemps dossier formation La connaissance et maîtrise du périnée (CMP), évaluation des bénéfices d une méthode d éducation périnéale La CMP, connaissance et maîtrise du périnée, est une méthode d éducation périnéale

Plus en détail

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Diabète gestationnel Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Deux risques, un progrès - Considérer que c est un «petit diabète» - En faire trop et

Plus en détail

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme

Mise au point sur l IRM l troubles de la statique pelvienne chez la femme Mise au point sur l IRM l et les troubles de la statique pelvienne chez la femme V.FAUTH P.MESTDAGH M.COSSON J.P.LUCOT E.PONCELET Service d imagerie d médicalem Hôpital Jeanne de Flandres - CHRU Lille

Plus en détail

FAIRE. LE PERINEE, Place du chirurgien et du plasticien: Que faire ou ne pas faire? 7 lésions élémentaires. Evaluer les troubles fonctionnels

FAIRE. LE PERINEE, Place du chirurgien et du plasticien: Que faire ou ne pas faire? 7 lésions élémentaires. Evaluer les troubles fonctionnels LE PERINEE, Place du chirurgien et du plasticien: Que faire ou ne pas faire? J. MOUCHEL Groupement Européen de Périnéologie www.perineology.com France 7 lésions élémentaires ( NFC ) Rupture du Noyau fibreux

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er décembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er décembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er décembre 2010 TRONOTHANE 1% gel pour application locale Boîte de 10 tubes de 30g, CIP : 553 563-9 Laboratoires LISAPHARM Chlorhydrate de pramocaïne Propylène glycol

Plus en détail

Pour le médecin, la constipation se définit

Pour le médecin, la constipation se définit Cas clinique La constipation : Comment s y prendre pour mieux la traiter? Mickael Bouin, MD, Ph.D. Le cas de Josette Josette, âgée de 50 ans, sans antécédents, vous consulte pour une constipation qui dure

Plus en détail

Fistule urogénitale obstétricale: a propos de deux observations en France [Obstetric vesicovaginal. reporting two cases in France].

Fistule urogénitale obstétricale: a propos de deux observations en France [Obstetric vesicovaginal. reporting two cases in France]. Fistule urogénitale obstétricale: a propos de deux observations en France [Obstetric vesicovaginal fistula: reporting two cases in France]. Amandine Labarrère, Ameth Gueye, Frédéric Ouaki, Christophe Pires,

Plus en détail

Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic.

Fissures anales. Définition et épidémiologie. Causes, facteurs favorisant. Signes et symptômes. Diagnostic. Fissures anales. Définition et épidémiologie. «Ulcération allongée et superficielle généralement très douloureuse siégeant dans les plis radiés de l anus.» 1 La fissure survient le plus souvent chez les

Plus en détail

Hegel Vol. 1 N 4 2011 3

Hegel Vol. 1 N 4 2011 3 Hegel Vol. 1 N 4 2011 3 DOI 10.4267/2042/45841 PROCTOLOGIE Incontinence anale Thierry Higuero (Beausoleil), Anne-Laure Tarrerias (Paris) thierryhiguero@yahoo.fr Résumé L'incontinence anale se définit comme

Plus en détail

Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme

Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme Les troubles de la statique pelvi-périnéale chez la femme Rappels anatomo-cliniques élémentaires* Dr Didier CORBERON Gynécologie médicale, Dijon Soirée café-réseau de l Association Réseau Rééducation Périnéale

Plus en détail

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement :

DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE. Responsables de l enseignement : DIU de rééducation pelvi-périnéale DIU DE REEDUCATION PELVI-PERINEALE Responsables de l enseignement : Pr. Gérard AMARENCO (UPMC), Pr. Michel COSSON (CHU Lille), Pr. Gilberte ROBAIN (UPMC) 1. Cible La

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Pathologie hémorroïdaire.

Pathologie hémorroïdaire. + Pathologie hémorroïdaire. Sophie Ribière, IHP, DES Hépato-gastro. 13 janvier 2012 + Anatomie n Anus = marge anale + canal anal n Hémorroïdes = formations vasculaires physiologiques, provenant principalement

Plus en détail

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL

FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL FISSURES, FISTULES ANALES, THROMBOSE HEMORROIDAIRE CANCER DU CANAL ANAL Pr A GAINANT (octobre 2003) I -RAPPEL ANATOMIQUE DU CANAL ANAL II - FISSURE DE L'ANUS C'est une ulcération anale. A - Etiopathogénie

Plus en détail

L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet

L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet L intestin dans tous ses états L incontinence anale la fable du médecin sourd et du patient muet Mickael Bouin 5 M me Dutrou,50 ans,adore le golf.toutefois,à chaque effort,elle risque de tacher ses sous-vêtements

Plus en détail

Prise en charge globale des troubles de la statique pelvienne. Vers une nouvelle entité : la pelvi-périnéologie

Prise en charge globale des troubles de la statique pelvienne. Vers une nouvelle entité : la pelvi-périnéologie Prise en charge globale des troubles de la statique pelvienne. Vers une nouvelle entité : la pelvi-périnéologie R VILLET Service de chirurgie viscérale et gynécologique Groupe Hospitalier Diaconesses Croix

Plus en détail

FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer?

FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer? COMITE MEDICO-SCIENTIFIQUE FICHE PATIENT KINESITHERAPIE N 2 Les différentes douleurs pelvi-périnéales Comment les classer? Les fiches thématiques élaborées sous l égide du comité médico scientifique ont

Plus en détail

La fistule vésico-vaginale

La fistule vésico-vaginale La fistule vésico-vaginale Dr Mehdi Jaidane I- Introduction Définition : La fistule vésico-vaginale (FVV) est définie comme l existence «d un trajet anormal reliant la vessie au vagin». Il s agit d une

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 mars 2005 MOVICOL ENFANT, poudre pour solution buvable en sachet-dose de 6,9 g (Boîtes de 20) Laboratoire NORGINE PHARMA macrogol Date de l'amm

Plus en détail

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015

Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques. JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques 1 JOURNEES DES HGE LILLE avril 2015 Constipation: physiopathologie et implications thérapeutiques PLAN: 2 A- Généralités -Définition -Epidémiologie

Plus en détail

Muscles et fascias du petit bassin

Muscles et fascias du petit bassin Muscles et fascias du petit bassin Le petit bassin est ouvert au dessus et communique largement avec l'abdomen, dont il est séparé par la limite virtuelle de la ligne terminale, appelée en obstétrique

Plus en détail