Composition du dossier de candidature

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Composition du dossier de candidature"

Transcription

1 Composition du dossier de candidature Intitulé de l action : Prévention de la fragilité chez les personnes de + de 65 ans Catégorie : Audiovisuelle Date de réalisation/création : Aout 2015 Résumé : A travers 2 vidéos (format pub et format pédagogique) alerter les personnes âgées et leur entourage -familiale et medico- sociale- sur l importance de la détection des signes de fragilité chez la personne âgée. Prise à temps la fragilité est réversible : la dépendance n est pas une fatalité! 1 - film court type «PUB» : 4 personnages mettent en scène 4 signes de fragilité que l on peut détecter chez les plus de 65 ans. La signature propose au public de se rapprocher de son médecin si besoin. 2 film pédagogique : témoignage de 3 personnes qui ont suivi une journée de détection de la fragilité à l Hôpital de jour de Toulouse. En parallèle, l équipe médicale explique la démarche de prévention. Organisme candidat Nom : Couleur Citron Adresse : 14 Ave de L Europe Ramonville Site Internet : Secteur d activité : Agence de communication Effectif : 18 personnes Responsable du projet / contact Nom : Leblanc Prénom : Thierry Fonction : Directeur - Réalisateur Mail : Téléphone : Votre projet Contexte et problématique : Avec le vieillissement, apparaissent des fragilités et des pathologies chroniques pouvant entrainer une réduction de l autonomie et mener peu à peu à la dépendance. Dépister et prendre en charge ces fragilités auprès des personnes de 65 ans ou plus est donc essentiel pour améliorer et/ou maintenir leur qualité de vie. Depuis les années 40, l Esperance de vie à la naissance s est considérablement allongée (de 65 à 84 ans pour une femme et de 60 à 78,4 ans pour un homme). Mais vivre plus longtemps ne signifie pas forcément vivre en pleine capacité de ses moyens et en complète autonomie.

2 Une fois installées, la dépendance ou les incapacités, sont rarement réversibles. Aujourd hui, les ressources sont essentiellement mobilisées pour la prise en charge des personnes âgées dépendantes. Pourtant, une action plus précoce est souhaitable car la fragilité est un état réversible. Pour prévenir la perte d autonomie, il est essentiel de savoir reconnaitre les signes de fragilités qui vont la précéder. Stratégie proposée : Deux films. L un type pub, très court, qui montre les 4 signes de fragilité principaux. Objectifs : mettre le doigt sur le problème ; indiquer aux personnes âgées et à leurs proches ce qui doit «leur mettre la puce à l oreille» ou ce qu ils doivent remarquer, détecter, dans les comportements de la personne âgée. Le second est un film pédagogique qui explique la démarche à engager lors d un doute chez une personne sur son éventuelle fragilité. Avec la journée de dépistage et son déroulement, des solutions et des résultats concrets sont présentés, faisant suite à la détection mentionnée dans le 1er film. Les films peuvent vivre isolément ou couplés Objectifs et cibles : Campagne de prévention Cibles : Personnes de plus de 65 ans Entourage familiale Aidants et professionnels du champs médico-social et les professionnel de santé (aide à domicile, aide soignants, EHPA, évaluateurs CARSAT, évaluateurs Conseil General,, les professionnels de santé (médecins, médecins, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeute, chirurgiens-dentistes, pédicures-podologue,..) Objectifs : Ces supports de communication sur la fragilité des personnes âgées ont été conçus comme une campagne de prévention de la fragilité. Cette action de communication doit inciter les séniors et leur entourage (familial ou professionnel) à observer plus attentivement leurs comportements et leurs façon de vivre afin d identifier les signes d alerte. Parmi ces supports : - Un spot de prévention courte durée en vue de sensibiliser le grand public au repérage des principaux signes de fragilité des personnes âgées - Un reportage sur le repérage, l évaluation et la prise en charge des personnes âgées fragiles à l hôpital de jour d évaluation des fragilités - Un outil papier de communication en éducation de la santé, accompagnant les films cités cidessus, destiné aux professionnels du domicile notamment les aides à domicile, afin de faciliter l échange entre les professionnels, les personnes âgées et leur entourage autour du concept de fragilité.

3 Ces supports de communication seront d abord diffusés en région Midi-Pyrénées, région pilote en termes du repérage et de la prise en charge des personnes âgées fragiles. Ils seront en outre utilisés pour l enseignement. Choix de l axe créatif : 1- Film court type pub: 4 séniors (Femmes et hommes) sont observés. Ce regard est celui du sénior lui-même (dans la glace pour une scène) ou par son entourage. La caméra observe quelques secondes la personne, remarque / identifie quelque chose de nouveau (signe de fragilité) et le fait comprendre au spectateur. Un texte écran confirme le signe. Le personnage filmé est toujours plus ou moins de côté ou en plongée, jamais il ne regarde la caméra. Il est un peu plus éclairé dans la scène pour mettre en lumière son attitude (sa fragilité) 2 - Film Long : Le film est un entrelacement d interviews qui se répondent les unes les autres entre des seniors, des professionnels du champ médico-social et de santé, ainsi que les professionnels du domicile et les proches. Le film est monté comme un grand flash-back. Les différents protagonistes témoignent un an après la journée de détection de la fragilité. Chacun se souvient. Les patients nous parlent de leur ressenti, de leurs inquiétudes, des bénéfices effectifs constatés un an après, etc L équipe médicale présente, explique les différentes étapes de la détection, le rôle de chacun, les raisons pour lesquelles ce dépistage est essentiel, etc Nous avons écarté la voix off qui aurait éloigné le spectateur de nos protagonistes et du sujet du film. 3 des figurants de la version pub serviront aussi pour ces interviews et pour les illustrations (mise en scène des signes de fragilités). Dans les messages à véhiculer, il ne faut pas dramatiser, ou faire culpabiliser mais mettre en avant que si l on réagit à temps le senior préserve une qualité de vie (ainsi que ses proches) Moyens mis en œuvre : Plusieurs réunions préparatoires ont eu lieu avec l ensemble de l équipe médicale de l hôpital de jour du CHU de Toulouse, ceci afin de nous imprégner de la démarche, d écrire les dialogues au plus proche de la réalité dans la bouche des patients comme des professionnels de santé - tout en proposant un film pédagogique et attrayant. Nous avons pris contact avec plusieurs associations de personnes âgées pour «recruter» nos acteurs amateurs. Nous avons rencontré une dizaine de personnes qui avait acceptée de participer. Il y a eu 2 jours de tournage au sein de l hôpital de jour en équipe restreinte (réalisateur, cadreur et ingé son) et 2 autres jours pour le film court (tournage chez le médecin, dans la rue, chez les «patients», etc..) Plan média mis en œuvre :

4 Les partenaires tels que la CNSA, l Agence Régionale de la Santé, la Mutualité Française et le CHU de Toulouse participent au financement du projet, à l expertise et à la diffusion des supports de communication. Une collaboration étroite existe entre le Gérontopôle de Toulouse/l ERVPD, l ARS, les membres des Equipes Territoriale Vieillissement et Prévention de la Dépendance (réseau de plus de 700 professionnels intervenant dans le parcours des personnes âgées et travaillant dans les secteurs sanitaire, médico-social et social), les responsables des dispositifs gériatriques d évaluation et de prise en charge de la fragilité en région Midi-Pyrénées et au niveau national, et les acteurs du programme PAERPA participeront à la diffusion de ces outils. Plusieurs partenaires participent à la diffusion de ces supports à travers leur réseau d informations (site internet, newsletter, lieux d accueil d usager..): - CARSAT (Caisse Assurance Retraite et Santé Au Travail) - CCAS (Centre Communal de l Action Sociale) Toulouse - Conseil Départemental de la Haute Garonne - CEDIP (CEntre D'Information et de Prévention) - AGIRC-ARRCO - INPES (Institut National de Prévention et d Education pour la Santé) - Mairie de Blagnac, Cugnaux, Colomiers, Toulouse - SIAS (Syndicat Intercommunal d'action Sociale) Escaliu - Association MONALISA - pôle régional de compétences en éducation et promotion de la santé «personne âgée» - France Alzheimer - Fédération hospitalière de France - Caisse des Mines - Académie de médecine - professionnels de santé (URPS) et professionnels du domicile (SSIAD, SAD ) - sites internet spécialisés dans le vieillissement Le spot sera relayé par les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, You tube, Instagram ). Il sera également présenté lors des congrès scientifiques organisés. Une demande de partenariat avec France 3 région (acceptée à ce jour) et national a été demandée en vue de diffuser le spot de 30 secondes. Dans un deuxième temps, les supports de communication pourront être diffusés dans d autres régions dès que ces dernières seront capables de répondre à la demande de la population âgée fragile dans l ensemble de leurs départements. Conclusion La diffusion de ces supports dans la région Midi-Pyrénées va permettre de repérer une population cible à risque élevé d entrée dans la dépendance et de les orienter vers les structures d évaluation et de prise en charge des personnes âgées fragiles opérationnelles déjà depuis quelques années. Une fois réalisée, l impact de cette action sera évalué sur l évolution du nombre de patients fragiles orientés vers ces structures et du nombre de professionnels du domicile formés et sensibilisés au

5 concept de fragilité. Ainsi, la région Midi-Pyrénées servirait de modèle pour une diffusion large de ce projet au niveau national. Un document papier a été créé pour accompagner cette campagne. En quoi la campagne / action est-elle remarquable ou différenciante? Un sujet qui s inscrit dans le cadre de la Silver Economy, et qui est au cœur du questionnement de l avancée en âge de nos sociétés. Ce film aborde un enjeu majeur : le vieillissement de la population et la possibilité du bien-vieillir le plus longtemps possible. Ce sujet complexe car anxiogène est abordé sous un nouvel angle : celui de l alerte pour la Pub et celui de l espoir et de la responsabilité, sans être culpabilisant pour le film pédagogique : Espoir : des solutions concrètes et simples existent pour retarder la dépendance Responsabilité : la personne âgée et son entourage sont des acteurs clés. Démarche d éco-conception ou de RSE : Sujet en lui-même RSE : prolonger l autonomie des personnes âgées (retarder les hospitalisations, les traitements, ) Les résultats : La campagne est lancée en septembre. Les premiers retours donnent un accueil extrêmement enthousiaste de la part des partenaires, des équipes médicales. Budget : 30 Ke

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes

L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes L enjeu du partage d information dans la coordination des parcours de santé complexes Dr Eric KILEDJIAN Chef de projet Territoire de Soins Numérique, organisations et systèmes d information Directeur de

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité

CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité CENTRE 7 Signataire de la charte de la diversité Secteur d activité : industrie papiers / cartons Nombre de salariés : 65 Date de signature de la charte : Juin 2004 Bilan Diversité 2011 Le Bilan diversité,

Plus en détail

Dossier de participation

Dossier de participation Dossier de participation édition 2015 Renseignements : 01 71 16 31 31 - trophee@directions.fr www.directions.fr/trophee 11 e trophée Sous le haut patronnage du ministère des affaires sociales et de la

Plus en détail

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe

Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Interview Steve URSPRUNG Hypophosphatasie Europe 1. Présentation de Steve et de l association Hypophosphatasie Europe Hypophosphatasie Europe, partenaire associé du projet Offensive Science, est une association

Plus en détail

ORGANISATION DES «EVENEMENTS PARALLELES»

ORGANISATION DES «EVENEMENTS PARALLELES» 5 EME FORUM MONDIAL DE L EAU A ISTANBUL, TURQUIE DU 16 AU 22 MARS 2009 ORGANISATION DES «EVENEMENTS PARALLELES» SUR L ESPACE FRANCE Réalisé par Nil BLANCHY, Chargé de Mission Développement International

Plus en détail

Projet d éducation thérapeutique

Projet d éducation thérapeutique Diplôme de formation continue Education Thérapeutique Projet d éducation thérapeutique La prévention des lésions du pied diabétique Dr Samir AOUICHE Mme Fatma zohra DIAF Service Diabétologie CHU MUSTAPHA.

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Repères 2014 : l essentiel

Repères 2014 : l essentiel Atouts Prévention Rhône-Alpes Repères 2014 : l essentiel POUR Ensemble, les caisses de retraite s engagent Le label Pour bien-vieillir permet d identifier les actions de prévention proposées par vos caisses

Plus en détail

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 20- rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 13 31 83 08 Dispositif départemental de Résidences d écrivains, d Illustrateurs ou de Traducteurs Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 Date limite de dépôt

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

Prix des bonnes pratiques «Lieux de travail sains» Être bien sur les lieux de travail quel que soit l âge. Appel à candidatures

Prix des bonnes pratiques «Lieux de travail sains» Être bien sur les lieux de travail quel que soit l âge. Appel à candidatures Lieux de travail sains. Un acquis pour vous. Un atout pour l entreprise. Être bien sur les lieux de travail quel que soit l âge Promouvoir une vie active durable #EUhealthyworkplaces www.healthy-workplaces.eu

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Constat :

PROJET ASSOCIATIF. Constat : PROJET ASSOCIATIF Suite aux différentes mutations intervenues courant 2009 et afin de préciser les missions que l association Géronthau souhaite mettre en œuvre sur le bassin gérontologique n 11, le Conseil

Plus en détail

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les services à la personne, enjeux et perspectives au cœur de la silver économie 8 Octobre 2013 En présence de - Thierry d Aboville, secrétaire général, Un-ADMR -

Plus en détail

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Participants : cf. annexe 1 Mme Estel QUERAL, chef de projet PAERPA, ouvre la séance en remerciant l ensemble des partenaires

Plus en détail

CONCOURS RÉGIONAL. Les sciences et les technologies, c est pour les filles aussi!

CONCOURS RÉGIONAL. Les sciences et les technologies, c est pour les filles aussi! Égalité CONCOURS RÉGIONAL Les sciences et les technologies, c est pour les filles aussi! Dossier de concours pour les établissements d enseignement supérieur Réglement du concours Le Préfet de la région

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie

6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie 6 Rencontre Régionale d Oncogériatrie ANGOULEME le 16 Avril 2015 6ème Rencontre Régionale d Oncogériatrie 2 ème PARTIE Education thérapeutique chez le sujet âgé : thérapies orales L expérience du CHU de

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES POUR LE FINANCEMENT DE PRESTATIONS PAR UN DIETETICIEN EN SAAD, SSIAD ET SPASAD INTERVENANT DANS LES 9 ème, 10 ème et / ou 19 ème ARRONDISSEMENTS DE PARIS (Territoire PAERPA) CAHIER

Plus en détail

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A.

Intégration des services, gestion de cas, et M.A.I.A. L évolution programmée de l accompagnement des malades Alzheimer et de leurs familles: la Maison pour l Autonomie et l Intégration des malades Alzheimer ( M.A.I.A. ) Stéphanie FACHE, Pilote local, Expérimentation

Plus en détail

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PARCOURS DE SOINS

MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PARCOURS DE SOINS MASTER MENTION SANTÉ PUBLIQUE SPÉCIALITÉ QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PARCOURS DE SOINS RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Mention : SANTÉ PUBLIQUE

Plus en détail

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam?

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam? EcoTeams dans les structures publiques Compte rendu de l atelier «Ruche» Rencontre du réseau de coaches internes - Mons Jeudi 12 novembre 2015 Synthèse de l exercice de production en sous-groupes autour

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME

CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME CENTRE DE GESTION DE LA CHARENTE-MARITIME SERVICE «HYGIÈNE, SÉCURITÉ AU TRAVAIL ET PRÉVENTION» Si vous avez des projets pour : Réaliser une démarche de prévention et d évaluation des risques (Document

Plus en détail

Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs

Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs Direction de la culture Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs Année 2013 Période de résidence : entre juillet

Plus en détail

Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication»

Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication» Repérage et Suivi des Personnes Agées Fragiles «Actions de Communication» Expérience du Gérontopôle G de Toulouse Neda Tavassoli Equipe Régionale Vieillissement et Prévention de la Dépendance (ERVPD) Personnes

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre)

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Le plan régional d insertion des travailleurs handicapés (PRITH)

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 15 décembre 2008 pris pour l application du décret n o 2008-1013 du 1

Plus en détail

L Unité Culture de Cépière Formation UCRM *

L Unité Culture de Cépière Formation UCRM * L Unité Culture de Cépière Formation UCRM * Spécialiste du rapport qu entretien le secteur artistique avec l emploi, l Unité Culture de Cépière Formation intervient dans les domaines de : la formation,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CHAMPIONNATS DES ECAILLERS 2014

CAHIER DES CHARGES CHAMPIONNATS DES ECAILLERS 2014 CAHIER DES CHARGES CHAMPIONNATS DES ECAILLERS 2014 I PRESENTATION Le C.N.C.,, est l organisme représentatif des producteurs, distributeurs et transformateurs des coquillages d élevage en France. Il coordonne

Plus en détail

APPEL A PROJET Appui à maîtrise d ouvrage et maître d œuvre sur :

APPEL A PROJET Appui à maîtrise d ouvrage et maître d œuvre sur : APPEL A PROJET Appui à maîtrise d ouvrage et maître d œuvre sur : Mise en œuvre d une démarche expérimentale de GPEC Territoriale UNIFAF Rhône-Alpes UNIFAF est l'organisme paritaire collecteur agréé (OPCA)

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR PARUTION 5 décembre. 2013, 14h Contact : Aurélie RIOCREUX Téléphone : 06 48 95 44 05 NOUVEAUX MODES DE VIE, RÉFORME DE LA DEPENDANCE, CRISE ECONOMIQUE, ETC. : LES ASSOCIATIONS

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DIRECTION GENERALE DES RESSOURCES HUMAINES PROJET DE PROTOCOLE D ACCORD SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES Le présent protocole est conclu entre la société Air France représentée

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Missions de la Prévention et la Gestion des Risques Professionnels de la Carsat Alsace-Moselle.

Missions de la Prévention et la Gestion des Risques Professionnels de la Carsat Alsace-Moselle. Présentation : Missions de la Prévention et la Gestion des Risques Professionnels de la Carsat Alsace-Moselle. Prévenir les risques professionnels, assurer la santé et la sécurité au travail Prévenir les

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Tu as moins de 28 ans? Inscris ton groupe!

Tu as moins de 28 ans? Inscris ton groupe! Tu as moins de 28 ans? Inscris ton groupe! Inscription jusqu au 30 janvier 2016. Dossier à retirer à l Espace Treulon ou sur www.espacetreulon.fr Renseignements au 05.56.16.77.00 La ville de Bruges souhaite

Plus en détail

«Après 60 ans il faut penser à l avenir»

«Après 60 ans il faut penser à l avenir» - DOSSIER DE PRESSE - 1 er octobre 2015 «Après 60 ans il faut penser à l avenir» Campagne d information à destination des personnes âgées en perte d autonomie et des aidants de Reims et de sa métropole

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

«Rien n est permanent

«Rien n est permanent «Rien n est permanent sauf le changement» Pour nous contacter en France et à l étranger: Téléphone: +33 1 45 46 50 64 Télécopie: +33 1 71 33 10 32 Par courriel: contact@dfacto.fr Sur notre site rubrique

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation

Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Accompagner le changement dans le secteur médicosociale: Rôle et place de la formation Journées allocation de ressources 3 et 4 avril 2014 La CNSA, en bref Établissement public créé par la loi du 30 juin

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet»

Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» Cahier des charges Prestataires Programme «Promotion des entreprises (TPE/PME) sur Internet» 1. Le contexte : Pour la grande majorité des TPE/PME, la promotion sur un plan tant national qu international

Plus en détail

Soins palliatifs en EHPAD

Soins palliatifs en EHPAD Soins palliatifs en EHPAD Dr Astrid AUBRY aaubry@ch-aix.fr Centre Hospitalier du Pays d Aix Aix en Provence le 16 mai 2006 Les soins palliatifs en EHPAD Les EHPAD : le domicile des personnes qui y résident,

Plus en détail

AVIS D APPELS A PROJETS

AVIS D APPELS A PROJETS AVIS D APPELS A PROJETS Dans le cadre de la mise en œuvre du programme régional et interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 010-013 et des orientations du plan Solidarité

Plus en détail

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie OBJET Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie Ce document constitue le cahier des charges établi

Plus en détail

formations bibliothèques AU PLUS PRès

formations bibliothèques AU PLUS PRès bibliothèques une offre souple & sur mesure AU PLUS PRès des professionnels Du livre une offre souple et sur mesure Réseau de professionnels du livre, nous proposons aux bibliothèques des compétences diversifiées.

Plus en détail

Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD)

Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD) Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD) La Loi n 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l adaptation de la société au vieillissement

Plus en détail

FACEBOOK, SITE WEB ET CATALOGUE EN LIGNE

FACEBOOK, SITE WEB ET CATALOGUE EN LIGNE FACEBOOK, SITE WEB ET CATALOGUE EN LIGNE DE LA BIBLIOTHÈQUE DE BAGNES Petoud Virginie Bibliothécaire responsable La sur Internet - PLAN DE LA PRÉSENTATION Facebook Présentation du site web Propositions

Plus en détail

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC?

COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? BOÎTE A OUTILS Diffusion Auteur Suzanne Hême de Lacotte Date 2015 Descriptif COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? Éléments de synthèse d'une formation intitulée «Actions culturelles et cinéma

Plus en détail

Quel message voulez-vous diffuser?

Quel message voulez-vous diffuser? Présentation Comité consultatif et stratégique Expérimentation PAERPA LORRAINE Mise en place de la coordination Territoriale d appui (CTA) Quel message voulez-vous diffuser? Lundi 24 novembre 2014 La Coordination

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Notre savoir-faire innovant vous fera découvrir une autre approche des Services à la Personne. Votre projet sera valorisé.

Notre savoir-faire innovant vous fera découvrir une autre approche des Services à la Personne. Votre projet sera valorisé. Vous avez une véritable sensibilité pour l aide au maintien à domicile des personnes âgées, et le sens du service pour les particuliers, rejoignez ceux qui aiment servir les autres. Notre savoir-faire

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE ENTRE : D une part, Le Syndicat Mixte d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Ateliers de prévention

Ateliers de prévention Ateliers de prévention Pôle Aubagne Séniors 1 Un guichet unique pour les seniors actifs ou en perte d autonomie. Aubagne est une ville de 47 000 habitants. Le Pôle Aubagne Seniors est créé en mars 2008.

Plus en détail

Quelles politiques publiques face à la vieillesse et à la perte d autonomie?démographie vieillissement.docx

Quelles politiques publiques face à la vieillesse et à la perte d autonomie?démographie vieillissement.docx Quelles politiques publiques face à la vieillesse et à la perte d autonomie?démographie vieillissement.docx Espérance de vie à la naissance et à 60 ans (source :INSEE, France, portrait social-2014) années

Plus en détail

PROFESSIONNALISATION RH

PROFESSIONNALISATION RH PROFESSIONNALISATION RH Professionnalisation de la fonction RH «création de valeur et développement de l entreprise» programme type Enjeux Le DRH d aujourd hui est confronté à de nouvelles problématiques

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

Appel à candidature 2016

Appel à candidature 2016 Dossier de candidature 2016 projet summer s lab - résidence de recherche et de création au Cube independent art room CANDIDATURE Appel à candidature 2016 summer s lab 2016 Résidence de recherche et de

Plus en détail

Lancement par l'odarc d'un Appel à Manifestation d Intérêt (A.M.I.)

Lancement par l'odarc d'un Appel à Manifestation d Intérêt (A.M.I.) Lancement par l'odarc d'un Appel à Manifestation d Intérêt (A.M.I.) «Développement de dispositifs d accompagnement financier complémentaires au financement bancaire en faveur des Jeunes Agriculteurs en

Plus en détail

Organisation d un évènement autour de la Journée Mondiale de l Eau Le 22 Mars 2011

Organisation d un évènement autour de la Journée Mondiale de l Eau Le 22 Mars 2011 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Organisation d un évènement autour de la Journée Mondiale de l Eau Le 22 Mars 2011 Cahier des charges de consultation d agence de communication OBJET DE LA CONSULTATION: Mission

Plus en détail

évoluer VALUE capitalisation

évoluer VALUE capitalisation UP (pron-(^ p ) La société actuelle appelle à toujours plus de performance. Ex : Les hommes et les femmes d entreprises sont appelés à évoluer en permanence. VALUE (pron-vaelju) Aujourd hui, on parle encore

Plus en détail

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil

A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil PERSONNES ÂGÉES CAPACITÉS D ACCUEIL ET SERVICES POUR PERSONNES ÂGÉES Contexte A u 1er janvier 2012, en France métropolitaine, on compte près de 712 000 places d accueil dans les établissements d hébergement

Plus en détail

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013

Dossier de Presse. Mercredi 10 juillet 2013 Dossier de Presse Mercredi 10 juillet 2013 Pacte territoire santé Provence-Alpes-Côte d Azur Un pacte, pour quoi faire? Le pacte territoire santé vise à garantir et à renforcer l accès aux soins, en particulier

Plus en détail

FORMATION ACCOMPAGNEMENT AU MONTAGE DE PROJET DE SEJOUR «SENIORS EN VACANCES» POUR LES BENEVOLES - ACCOMPAGNANTS

FORMATION ACCOMPAGNEMENT AU MONTAGE DE PROJET DE SEJOUR «SENIORS EN VACANCES» POUR LES BENEVOLES - ACCOMPAGNANTS FORMATION ACCOMPAGNEMENT AU MONTAGE DE PROJET DE SEJOUR «SENIORS EN VACANCES» POUR LES BENEVOLES - ACCOMPAGNANTS 17 DECEMBRE 2014 - CARSAT AUVERGNE 10H00 à 16H30 Pour accompagner les porteurs de projets

Plus en détail

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Monsieur Jean-Michel Lacroix Recteur d académie, directeur général du Cned Monsieur Marc Laborde Directeur de l institut Cned de Toulouse

Plus en détail

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge

Silver Fourchette Concours de gastronomie pour le grand âge Sous le haut patronage de Laurence Rossignol, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, de l Enfance, des Personnes âgées et de l Autonomie PRESENTION DU CONCOURS Silver Fourchette Silver Fourchette Concours

Plus en détail

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT FORMATION RÉGIONALE DES AIDES SOIGNANTES VENDREDI 20 MARS 2015 Florine MAGRIN Assistante sociale CHRU Besançon Odile ROMANET Cadre

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie V e n d r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 2 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de lutte contre la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président

Plus en détail

Festival national du film

Festival national du film A l'initiative de Festival National Partenaires officiels Festival national du film d entreprise Emploi & Handicap se déroulera lors du salon Autonomic 09 10 11 juin 2010 Paris Expo Porte de Versailles

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Ressources Humaines Conditions de participation Si vous êtes : une entreprise PME ou ETI française non filiale d un grand groupe Alors vous pouvez concourir dans une ou plusieurs

Plus en détail

PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR»

PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR» PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR» ÉDITION 2014 Concours ouvert aux collectivités territoriales, associations et propriétaires privés Dossier de candidature Date limite de dépôt des candidatures : 30 septembre

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2016 Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont APPEL À PROJETS - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 1er avril 2016 à

Plus en détail

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Examen d admission dans le cadre de la spécialisation

Plus en détail

Label Vie, pour bien vieillir en Champagne-Ardenne et Lorraine

Label Vie, pour bien vieillir en Champagne-Ardenne et Lorraine Label Vie, pour bien vieillir en Champagne-Ardenne et Lorraine L engagement des caisses de retraite dans une politique de prévention interrégime L offre commune formalisée dans une convention.p.3 Les engagements

Plus en détail

TOURNAGE DE PUBLICITÉ

TOURNAGE DE PUBLICITÉ TOURNAGE DE PUBLICITÉ Ce team building est une expérience formidable, extrêmement créative et enthousiasmante. Chacun pourra y trouver son rôle et le resultat renforcera l ésprit d équipe et d appartenance.

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

SESSION DE FORMATION DES COLLABORATEURS DES MEDIATEURS DE L AMP-UEMOA

SESSION DE FORMATION DES COLLABORATEURS DES MEDIATEURS DE L AMP-UEMOA LE MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE Union Discipline Travail SESSION DE FORMATION DES COLLABORATEURS DES MEDIATEURS DE L AMP-UEMOA Du 22 au 24 octobre 2014 Thème 2 : Communication

Plus en détail