SPORTS Montage d un parquet de basket

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SPORTS Montage d un parquet de basket"

Transcription

1 SPORTS Montage d un parquet de basket Version 1 Créée le 14/09/2011 Mise à jour : 23/04/12 GENERALITES Activité observée : Montage d un parquet de basket : activité réalisée environ 5 fois par an. L équipe est composée de huit hommes âgés de 33 à 54 ans avec une ancienneté de 5 à 20 ans. Deux d entre eux sont affectés à un autre site et viennent en renfort pour cette activité. Ce nombre peut varier en fonction de l effectif disponible Les horaires de travail théoriques diffèrent selon la saison : Hiver : 8 h h / 13 h h Eté : 7 h / 14 h Travail prescrit : Les agents mettent 5 à 6 h pour réaliser le montage transport du matériel du sous-sol à proximité de la zone de pose pose du tapis en mousse pose des plaques du parquet (travail à deux) pose des praticables (travail à deux) pose des paniers de basket (travail à cinq) branchement électrique et essai du chronomètre pose des tribunes et de leurs garde-corps Date et durée de l observation : 29/02/2012 de 8h15 à 10h Caractéristiques de l agent : (Un seul agent est analysé) Homme Femme 20 à 30 ans 30 à 40 ans 40 à 50 ans 50 à 60 ans

2 POSTURES MAINTENUES OU REPETITIVES Type Bcp Parfois Jamais Type Bcp Parfois Jamais DOS - EPAULES MAIN POIGNET - COUDE Serrer avec la main Appui carpien COU GENOU Remarques (ou autres postures observées) : La position à genou est maintenue sur un tapis en mousse ce qui limite les sollicitations Type d efforts en % : Dynamique : 95% / Statique : 5% Intensité et pénibilité (ressentie par les opérateurs: de 0 à 10): 8

3 Nature de la charge (outils compris) Tapis de mousse (15) Plaques de parquet sans ferraille (324) Plaques de parquet avec ferraille (82) Garde-corps (80) Poids unitaire Poids par agent MANUTENTION Caractéristiques des charges Nbre de soulève ments Volume Dimension Tps de maintien (l, m, c) Prises possibles (Oui / Non) Possibilité de superposition de centre de gravité Port à plusieurs nécessaire *? c non non oui *0.78 m oui non oui *0.9 m oui non oui *0.6 m oui non non Praticables (6) *1.2 c oui non oui Palettes (16) *0.85 c oui non non Tables?? 1 1.2*0.6 c oui non non Chaises?? 2 / c oui oui non Poids total soulevé = (poids unitaire agent *nombre de soulèvement) = 2280 kg sans les tables et les chaises. Sans oublier les efforts de tirer / pousser des tribunes et des paniers Environnement spatial Dénivellement Surface glissante Encombrement Oui Non Oui Non Oui Non Agencement spatial Position de l objet lors de la prise Hauteur : 0.22 à 1m10 (au fur et à mesure des éléments sur les palettes) Lieux de prise par rapport au dépôt Distance à parcourir : De 1 m à 10 m en fonction de l avancement du parquet Plus de 20 m pour les paniers Position des charges : sur des palettes, à plat Hauteur : 1.10 m à 0.22 m vers le sol pour le parquet, les tapis, les praticables, les tables et les chaises 1.10 à 0.22 m vers différentes hauteurs allant d environ 2 m 30 à 1m pour la mise en place des gardes corps Accessibilité : Le tapis de mousse gène les déplacements notamment lors du démontage du parquet Présence d obstacles : Non Vibrations dues aux machines Vibrations dues aux engins et véhicules FACTEURS AGGRAVANTS Température froide Contraintes de temps Chantier non préparé Oui Non Oui Non Oui Non Oui Non Oui Non Nuisances sonores Eclairage insuffisant Stress perceptible Présence de poussières Absence d aides à la manutention Oui Non Oui Non Oui Non Oui Non Oui Non

4 REMARQUES L activité est très sollicitante pour les agents. Les déplacements sont nombreux, les gestes sont le plus souvent répétitifs, le poids des éléments est important et les postures sont contraignantes. Les hauteurs de prise varient, plus le temps avance, plus la fatigue est présente et plus les agents doivent se baisser pour prendre les éléments au ras du sol. La prise des tapis est plus difficile compte tenu du volume de ces derniers. La phase de démontage n a pas pu être visualisée. Cependant, les agents expriment que le démontage du parquet est plus contraignant que la pose en raison du tapis en mousse sur lequel ils vont marcher longuement. B C D A monte-charge E G F tribunes paniers praticables+tables

5 Situations observées Postures les plus contraignantes Flexion du dos (plaques de 20 à 35 kg) Bras au dessus des épaules (garde-corps de 20 kg) Risque de chute important Tribunes à tirer avec une flexion importante du dos Paniers de 1200 kg à tirer et pousser (5 agents)

6 Autres déterminants de l activité physique Les horaires réels de travail varient selon l ampleur des manifestations et de l importance des tâches à effectuer avant et après la manifestation par rapport aux effectifs disponibles. L amplitude journalière peut être alors importante et le travail de nuit est indispensable dans certains cas. Certaines manifestations ont lieu de manière récurrente tous les ans à la même époque. Pour celles-ci, la planification des équipes peut être prévue longtemps à l avance. La durée de l installation varie donc selon le nombre d agents en poste. Ce nombre est déterminant pour la santé des agents (fatigue, douleurs), et peut induire sur la motivation et la qualité du travail à réaliser dans un temps quelquefois court par rapport à la charge de travail. Les nombreux montages/démontages ont fragilisé certains matériels, tels que les tapis en mousse et les plaques du plancher. Les agents expliquent que le plancher était conçu à l origine pour être démonté 3 fois par an. L usure occasionne des temps de montage et de démontage plus longs. La majorité des agents ont plus de 40 ans. Pistes de réflexion TECHNIQUES Tapis (au choix) : Changement des tapis Achat d un nouveau parquet avec mousse intégrée lorsque celui-ci sera abimé Tribunes D et E : un remplacement doit être envisagé par des tribunes avec système électrique Les tribunes B, C, F et G : Afin de minimiser les efforts posturaux, il est préférable de privilégier les gestes de poussée. Barre amovible positionnée à chaque extrémité des tribunes afin de permettre aux agents d exercer une pression sur la barre pour déployer l arrière de la tribune Mise en place de points d ancrage avec utilisation de barres métalliques à l avant des tribunes. Il s agirait de créer le système utilisé actuellement pour déployer les tribunes D et E Acquisition de deux transpalettes avec table élévatrice Tables légères Montage des paniers de baskets : afin de minimiser les sollicitations posturales lors du vissage des écrous dans le sol, les agents pourraient envisager de fixer en premier lieu l arrière des paniers et de lever immédiatement le panier, ce qui dégagerait davantage d espace pour fixer les attaches avant Utilisation du monte-charge : Lorsqu un agent actionne le monte-charge, il se trouve dans le vide, risquant une chute de hauteur. Il faudrait déplacer le bouton marche/arrêt ou pouvoir actionner l alimentation à distance

7 TECHNIQUES (suite) La phase de mise en place des garde-corps est problématique pour les efforts physiques et pour le risque de chute de hauteur. Lors du remplacement futur des tribunes veiller à ce qu elles soient équipées de garde-corps escamotables. Pour l instant, envisager de réfléchir sur la mise en place d aides mécaniques à la manutention (nacelle, chariot ) et d une protection du risque de chute lors de la phase de montage (harnais, nacelle ) Envisager de réfléchir sur un moyen de transport plus adapté pour les tapis (barre métallique avec protections aux extrémités par exemple ) ORGANISATIONNELLES Une réflexion commune entre le service des plannings et le personnel pourrait permettre d échanger sur les temps réels nécessaires à la mise en place du matériel afin de prévoir non seulement le personnel nécessaire mais également anticiper sur les heures supplémentaires qui vont être réalisées et devront être récupérées Prise en compte de l avis des agents lors du changement de matériel ou d équipements Formation Acteur PRAP HUMAINES

ANALYSE SITUATION DE TRAVAIL Pose d enrobé

ANALYSE SITUATION DE TRAVAIL Pose d enrobé ANALYSE SITUATION DE TRAVAIL Pose d enrobé Version 1 Créée le 14/09/2011 Mise à jour : 23/04/12 GENERALITES Activité observée : Pose d un enrobé à chaud Date et durée de l observation : 26/06/2012 1h30

Plus en détail

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves:

Les activités de manutention manuelle peuvent provoquer de nombreux accidents de travail, plus ou moins graves: 1. REGLEMENTATION Code du travail articles R. 4541-1 à R. 4541-11 et R. 4612-7 (décret du 3 septembre 1992 fixant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle

Plus en détail

CUISINE Poste de plonge

CUISINE Poste de plonge CUISINE Poste de plonge Version 1 Créée le 14/09/2011 Mise à jour : 23/04/12 GENERALITES Activité observée : Deux agents sont chargés d assurer le nettoyage de la vaisselle et des couverts utilisés lors

Plus en détail

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1

Evaluation du risque. Connaissance de notre dos 4.1 4 Evaluation du risque 4.1 Connaissance de notre dos Si les règles qui régissent le fonctionnement du corps humain ne sont pas respectées, la fatigue se fera sentir plus vite et le risque d accident augmentera.

Plus en détail

Article 1 er. Article 2

Article 1 er. Article 2 Arrêté n 2009 4271/GNC du 22 septembre 2009 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorsolombaires pour

Plus en détail

MANUTENTIONS MANUELLES

MANUTENTIONS MANUELLES MANUTENTIONS MANUELLES - Fiche d identification des facteurs de risques liés à la manutention Avril 2008 Direction générale Humanisation du travail Consignes d utilisation La fiche d identification des

Plus en détail

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte)

Analyse Ergonomique. Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles. (modèle moyen, 1 porte) Analyse Ergonomique Postes de fabrication des boites aux lettres individuelles (modèle moyen, 1 porte) Plan de l exposé Observations Conséquences Aménagements et pistes d amélioration 1ère Partie : OBSERVATIONS

Plus en détail

Service Prévention, Hygiène & Sécurité. Vous présente :

Service Prévention, Hygiène & Sécurité. Vous présente : Service Prévention, Hygiène & Sécurité Vous présente : Le Mal de dos La législation définit par manutention manuelle toute opération de transport ou de soutien d une charge dont le levage, la pose, la

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

Illustration du guide SOBANE TMS

Illustration du guide SOBANE TMS Illustration du guide SOBANE TMS Application dans une entreprise de montage électrique Dr Guy Vogt Conseiller en prévention Plan de l exposl exposé 1. Introduction généraleg 2. Présentation de la situation

Plus en détail

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver

Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Des pare-brises à changer, des salariés à préserver Marie-Astrid KERVELLEC CARSAT du Languedoc Roussillon, 29 cours Gambetta, 34068 Montpellier, France Résumé Le parc automobile français représentant aujourd

Plus en détail

AIDE AU REPÉRAGE DE SITUATIONS À RISQUE DE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) POUR LES TPE/PME DU SECTEUR DE LA MÉTALLURGIE

AIDE AU REPÉRAGE DE SITUATIONS À RISQUE DE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) POUR LES TPE/PME DU SECTEUR DE LA MÉTALLURGIE AIDE AU REPÉRAGE DE SITUATIONS À RISQUE DE TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) POUR LES TPE/PME DU SECTEUR DE LA MÉTALLURGIE >> TOUT VA BIEN DANS MON ENTREPRISE... EN êtes-vous vraiment SûR? les tms, ça

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail

Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail 1 Identification des problèmes liés à l ergonomie des postes de travail Votre entreprise est elle aux prises avec un certain nombre de problèmes comme une fréquence élevée des lésions musculo squelettiques,

Plus en détail

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant,

Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, Des notions d anatomie Quel paysagiste n a jamais eu mal au dos? Probablement aucun. Pour autant, cette douleur ne doit pas être considérée comme une fatalité. Agissons ensemble! Pourquoi a t-on mal au

Plus en détail

Centre de la petite enfance. Méthode de travail et Organisation de son travail

Centre de la petite enfance. Méthode de travail et Organisation de son travail Centre de la petite enfance Méthode de travail et Organisation de son travail Colloque ASSTSAS 2001 Plan de la présentation Facteurs de risque en CPE Comment réduire ces facteurs de risque Nouvelles façons

Plus en détail

Modifications réglementaires

Modifications réglementaires Modifications Décret 2015-514 et arrêté du 7 mai 2015 Relatif à la détention et au port du gilet de haute visibilité Désormais, la présence d un gilet haute visibilité est aussi obligatoire pour les conducteurs

Plus en détail

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits.

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. DC 500-141-1 2008 (final).qxd 20/05/08 10:40 Page 1 Prévention des chutes de toits de haut Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. Table

Plus en détail

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER

MÉMO SANTÉ. Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER MÉMO SANTÉ PAYSAGISTES Contraintes physiques: LES RÉFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité tout au long de sa vie

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015.

Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Synthèse du dispositif pénibilité applicable à compter du 1er janvier 2015. Les décrets sur la pénibilité, ont été publiés au Journal officiel vendredi 10 octobre 2014. Ils y a 10 facteurs de pénibilité,

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

Sécurité en exploitation forestière : quels enseignements tirer de l analyse des accidents?

Sécurité en exploitation forestière : quels enseignements tirer de l analyse des accidents? INFORMATIONS - FORÊT N 2-2002 Fiche n 649 Mots clés! Accidents du travail! Exploitation forestière! Prévention des risques! Sécurité Sécurité en exploitation forestière : quels enseignements tirer de l

Plus en détail

Ergonomie. Prévention des risques: Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents. page 1.

Ergonomie. Prévention des risques: Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents. page 1. Prévention des risques: Ergonomie Travailler en sécurité, cela me concerne! Infos pratiques sur l assurance-accidents Page: 1 page 1 1 Les risques, c est quoi? Tout ce qui peut mener à des accidents ou

Plus en détail

actu en images Textile La prévention se tisse au quotidien 2 Travail & Sécurité 05-08

actu en images Textile La prévention se tisse au quotidien 2 Travail & Sécurité 05-08 actu en images Textile La prévention se tisse au quotidien 2 Travail & Sécurité 05-08 Entreprise fabriquant des tissus pour vêtements professionnels, TDV Industries s implique dans la prévention des risques

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

LA PREVENTION EN ENTREPRISE

LA PREVENTION EN ENTREPRISE LA PREVENTION EN ENTREPRISE Bien dans son corps, bien dans sa tête, mieux dans son travail La compétitivité de l entreprise et l efficacité des salariés reposent de plus en plus sur leur bien-être au travail.

Plus en détail

7/06/2016 P.Carton / C. De Laage Le CPP, une raison de plus pour faire de la prévention LE CPP, UNE RAISON DE PLUS POUR FAIRE DE LA PRÉVENTION

7/06/2016 P.Carton / C. De Laage Le CPP, une raison de plus pour faire de la prévention LE CPP, UNE RAISON DE PLUS POUR FAIRE DE LA PRÉVENTION LE CPP, UNE RAISON DE PLUS POUR FAIRE DE LA PRÉVENTION 1 >PLAN DE PRESENTATION 7/06/2016 P.Carton / C. De Laage Le CPP, une raison de plus pour faire de la prévention Le dispositif pénibilité (E. Harlé,

Plus en détail

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013

Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques. 17 décembre 2013 1 Etude régionale sur le métier de monteur régleur dans l injection des matières plastiques 17 décembre 2013 Sommaire 2 Contexte, objectifs et périmètre de l étude Le métier de monteur régleur et ses spécificités

Plus en détail

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1

AUDITEUR : CHRISTELLE GERVAIS - TECHNICIENNE HSE ACMS CONGRES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES 2015 1 Analyse des risques liés à la charge physique de travail et Evaluation de l'exposition au facteur de risque «postures pénibles» chez les plombiers chauffagistes d'une PME TRAVAIL DANS LE BTP - LIMOGES

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS

ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS ANALYSE des RISQUES PROFESSIONNELS dans un HYPERMARCHE et PRECONISATIONS Pourquoi la grande distribution Important secteur d emploi Sinistralité notable Métiers nombreux et variés La grande distribution

Plus en détail

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012

Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012 Recommandation R457 Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants 1 Mesures de prévention principales Effectuer une évaluation préalable des risques Choisir du matériel

Plus en détail

CAPSULE DE PRÉVENTION

CAPSULE DE PRÉVENTION CAPSULE DE PRÉVENTION Au mois de juin dernier, vous receviez la capsule «À la soupe!...» qui s intéressait aux problématiques entourant le service des repas par les éducatrices. Dans la même veine, la

Plus en détail

Constructions modulaires Une réorganisation teintée d ambition

Constructions modulaires Une réorganisation teintée d ambition Constructions modulaires Le site d assemblage de modules Algeco ( 1 ), situé à Saint-Amour, dans le Jura, a récemment revu intégralement l organisation de ses lignes de production. Un projet dans lequel

Plus en détail

RECO. Mise en rayon Prévenir les risques liés à la manutention manuelle R.478

RECO. Mise en rayon Prévenir les risques liés à la manutention manuelle R.478 RECO R.478 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES SERVICES, COMMERCES ET INDUSTRIES DE L'ALIMENTATION Mise en rayon Prévenir les risques liés à la manutention manuelle Des mesures de prévention pour réduire

Plus en détail

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation

La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Plan de la présentation La manutention manuelle et la prévention des maux de dos. Joëlle Harrisson Prévention-Inspection, CSST Colloque CSST 2014, Abitibi-Témiscamingue Plan de la présentation Anatomie de la colonne vertébrale

Plus en détail

Méthode FIFARIM SPF emploi, travail, concertation sociale

Méthode FIFARIM SPF emploi, travail, concertation sociale Méthode FIFARIM SPF emploi, travail, concertation sociale Formulaire modifié de recueil de données 1. Tronc penché en avant (flexion au delà de 45 ) La flexion du tronc vers l'avant accroît la pression

Plus en détail

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet

Ergodistrib Ergonomie des postes de travail. 2 e volet Ergodistrib Ergonomie des postes de travail 2 e volet 1 Ergodistrib Observation des postes de travail 2 e volet 2 Sollicitations biomécaniques T.M.S. Organisation du travail Quand? et Pourquoi? Nous savons,

Plus en détail

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT

FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT FICHES PDSB - MANŒUVRES AU LIT Asseoir sur le bord du lit Supervision S'asseoir sur le bord d'un lit o plat 1-111a o électrique 1-111b o électrique en se tournant sur le côté 1-111c Assistance partielle

Plus en détail

La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues

La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues La prévention des risques professionnels EXPERTIS - Pôle Prévention 1 Membre de l association régionale des services de santé au travail

Plus en détail

Exercices d étirement au travail

Exercices d étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Même si un poste de travail est bien aménagé, des problèmes peuvent survenir si vous n'accordez aucune attention à la façon dont le travail est effectué. Travailler

Plus en détail

Les matériels et produits

Les matériels et produits Les matériels et produits Faible utilisation du lève-malade : «Ils n'aiment pas être suspendus, ça les angoisse» Pour les personnels de soins, le risque le plus important est le risque lié à la manutention

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501

NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501 NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501 Le plateau rénovation est un accessoire qui s utilise sur des monte-matériaux installés en oblique et permet de transporter des matériels et matériaux

Plus en détail

Pénibilité : que disent les décrets d application?

Pénibilité : que disent les décrets d application? Pénibilité : que disent les décrets d application? La loi du 24 janvier 2014 garantit l avenir et la justice du système de retraite et a acté une mesure relative à la prise en compte de la pénibilité au

Plus en détail

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE

Optimiser. la hauteur. d une table de travail REPÈRES POUR OPTIMISER LA HAUTEUR DE LA TABLE PREMIER REPÈRE LE TYPE DE TÂCHE E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

Exercices avec la Thera-Band et des mini-haltères

Exercices avec la Thera-Band et des mini-haltères Exercices avec la Thera-Band et des mini-haltères Par : Kate Blanchette, B. Sc. inf., IA spécialiste de l exercice (ACSM) agréée Trevor Harris, kinésithérapeute agréé Conseils techniques RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

les Manutentions manuelles. fiche 1 - Zone de confort

les Manutentions manuelles. fiche 1 - Zone de confort fiche Manutentions manuelles. La préparation et la livraison des commandes sont des tâches très exigeantes physiquement : en termes de charges unitaires à manipuler (ex. packs d'eau, sacs d'aliments, lessives

Plus en détail

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande

5, D. Détecteurs de sécurité photoélectriques Pédale de commande PRESSE PLIEUSE HYDRAULIQUE : le mouvement du coulisseau est assuré par des cylindres hydrauliques. 3 2 C A B 1 5, D Éléments de la presse plieuse hydraulique 1 Bâti Dispositifs de sécurité 2 Coulisseau

Plus en détail

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant.

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Un certain nombre de connaissances et de formations sont obligatoires pour répondre : - aux exigences du code du travail vis à vis de la sécurité du

Plus en détail

Évaluation ergonomique d un poste de travail

Évaluation ergonomique d un poste de travail Évaluation ergonomique d un poste de travail 1. Évaluation du type de travail effectué par la personne rencontrée Dès le début de l évaluation, il s agit de déterminer les tâches principales dont la personne

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage Identification de l équipement : Date: Meuleuses fixes et meuleuses portatives Poste de meulage Éléments du poste de meulage 1 Arbre 2 Flasques Meule 2 4 Tampons 5 Écrou 6 Porte-outil 1 7 Rodoir Équipements

Plus en détail

Les différentes. Immobilisations. Aux. Urgences

Les différentes. Immobilisations. Aux. Urgences Les différentes Immobilisations Aux Urgences Stéphane Courteaud Infirmier Service des Urgences C.H.P. Claude Gallien 20 route de boussy 91480 Quincy sous Sénart Principes de bases Dans la plus part des

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Presses plieuses Identification de l équipement : Complété par : Date : Presses plieuses G A PRESSE PLIEUSE MÉCANIQUE À EMBRAYAGE À FRICTION : le mouvement du tablier est assuré par le volant d entraînement il est possible

Plus en détail

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI

ELECTRICITE : PNEUMATIQUE : RESSOURCES MEI La manutention Page : 1/14 Documents de références : Aucuns Définitions : Aucunes Modifications : Ind.: Date : Nature de la modification : A 30/10/06 Création B C D E F Rédacteur : DESSOMMES C. Date :

Plus en détail

Gardons la forme! S exercer au quotidien, une liberté préservée.

Gardons la forme! S exercer au quotidien, une liberté préservée. Gardons la forme! S exercer au quotidien, une liberté préservée. 2 S exercer au quotidien, une liberté préservée Depuis sa création le Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique (CLIC)

Plus en détail

Maria. Table design à hauteur réglable

Maria. Table design à hauteur réglable Maria Table design à hauteur réglable Caractéristiques Instructions d assemblage Johannes Torpe Maria Étape 1 Conçue par le célèbre designer danois Johannes Torpe pour Haworth, Maria est destinée à offrir

Plus en détail

Collection PIEGES AUX RISQUES

Collection PIEGES AUX RISQUES Collection PIEGES AUX RISQUES objectif: repérer les situations à risques au cours d'une activité professionnelles et proposer des mesures correctives cibles chefs d'entreprises et salariés (métiers coiffure,

Plus en détail

PROTECTION DU PLANCHER

PROTECTION DU PLANCHER «MIEUX VAUT PREVENIR QUE GUERIR» PROTECTION DU PLANCHER PELVIEN ET DU DOS PREVENTION DES INCONTINENCES URINAIRES CHEZ LES JEUNES FEMMES ET DES HERNIES INGUINALES CHEZ LES GARCONS. L analyse des statistiques

Plus en détail

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10 EPLOITATION EPLOITATION AGRICOLE EARL 72 DATE DE CRÉATION 1 juil. 10 MISE À JOUR 6 déc. 10. exploitante dates tâches si spécifiques travaux sur machines traitement Travailleurs permanents Y. YYYYY conjoint

Plus en détail

Guide général pour l'identification des risques liés à l ergonomie

Guide général pour l'identification des risques liés à l ergonomie Guide général pour l'identification des risques liés à l ergonomie But Le présent Guide général pour l identification des risques liés à l ergonomie a été conçu pour vous fournir un moyen relativement

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau

Risques liés à l'activité physique au travail. Mireille Loizeau Risques liés à l'activité physique au travail Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes- janvier 2016 1 Activité physique 2 Définition Quotidien Travail Loisirs Sports... Définition Organisation Mondiale

Plus en détail

Prévention Santé Environnement. Mme COELHO DE MATOS

Prévention Santé Environnement. Mme COELHO DE MATOS santé environnement Prévention Santé Environnement Mme COELHO DE MATOS Chapitre 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail Mme Coelho de Matos Virginie.PSE. LP Aristide Briand. EVREUX Chapitre

Plus en détail

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER)

Entreprises de travail à façon de la viande. Document unique d évaluation des risques (DUER) Entreprises de travail à façon de la viande Document unique d évaluation des risques (DUER) La sécurité du personnel passe par une démarche d identification et d analyse des risques, puis de recherche

Plus en détail

La mécanique sous le capot

La mécanique sous le capot La mécanique sous le capot L ergonomie Comment éviter et diminuer les TMS aux membres supérieurs Pourquoi vos articulations vous font-elles souffrir? De nombreux travailleurs souffrent de troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Charges. Charges Page 1 sur 6

Charges. Charges Page 1 sur 6 Charges Charges Page 1 sur 6 Dangers principaux Un certain nombre d études permettent d établir un lien entre le déplacement et le levage de charges et des problèmes de santé de toute nature, dont les

Plus en détail

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures,

Ce présent guide a pour objet : d identifier les situations de travail pouvant entrainer des problématiques de gestes et postures, Copyright Leem 2011 L'emploi des seniors en France est un véritable défi que l ensemble des acteurs concernés doit relever. Pour se faire, les partenaires sociaux des entreprises du médicament ont signé,

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

Partie I Présentation de la zone Frappe à froid Hypothèse ergonomique

Partie I Présentation de la zone Frappe à froid Hypothèse ergonomique Partie I Présentation de la zone Frappe à froid Hypothèse ergonomique FRAPPE A FROID BV 5E Forgeage/Usinage Galets d entraînement Présentation de la BV 5E Portoir horizontal Caisse à outils Poste Contrôle

Plus en détail

Guide de formation des employés sur les lésions musculo-squelettiques

Guide de formation des employés sur les lésions musculo-squelettiques Guide de formation des employés sur les lésions musculo-squelettiques De nombreux risques en milieu de travail peuvent mener à des lésions professionnelles. La Partie XIX du Règlement canadien sur la santé

Plus en détail

Bien chez moi. Nos valeurs. 2 usines en Normandie

Bien chez moi. Nos valeurs. 2 usines en Normandie Les monte-escaliers POURQUOI CHOISIR ETNA FRANCE? Bien chez moi et pour longtemps Lorsque monter et descendre ses escaliers devient difficile, il ne faut plus hésiter à s équiper d un monte-escaliers.

Plus en détail

Les conseils de. Les appareils de cardio-training

Les conseils de. Les appareils de cardio-training Les conseils de Les appareils de cardio-training Aujourd hui, toutes les salles de fitness disposent d une gamme variée d appareils de cardio-training permettant d améliorer sa condition physique dans

Plus en détail

5.3 Les gestes et postures

5.3 Les gestes et postures 5.3 Les gestes et postures Répétition ou maintien prolongé de gestes sans charge Lorsqu il n est pas possible de procéder à des aménagements ergonomiques, ou en complément de ceux-ci, les gestes adéquats

Plus en détail

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES.

PROTOCOLE D ÉVALUATION POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES SUIVANTES. PROTOCOLE D ÉVALUATION Produire une séquence Concevoir un entraînement Analyser sa prestation 10 points 7points 3 points POUR PRODUIRE UNE SÉQUENCE EFFECTIVE : IL S AGIT DE MAÎTRISER LES CONNAISSANCES

Plus en détail

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes

Travailleur isolé. Cependant pour des travaux très dangereux, la notion de travailleur isolé peut s entendre pour des périodes de quelques minutes Conseils prévention Santé au travail Travailleur isolé Crée le 20/09/2012 par Frédérique Sierra 1 Définition du travailleur isolé (INRS, ED 985, travail isolé) Une personne devra être considérée comme

Plus en détail

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES

ERGONOMIE POSTURES ET GESTES Hygiène Industrielle - Santé au Travail ERGONOMIE Ingénieurs en Sécurité Industrielle POSTURES ET GESTES I - RAPPEL D'ANATOMIE... 1 II - POSTE DE TRAVAIL... 3 1 - Postures...3 2 - Effet sur l organisme...3

Plus en détail

Prévention et risques

Prévention et risques Page 1 sur 11 1) DEFINITIONS : Manutention : Déplacement de marchandises, de produits industriels ou d'une charge sur de courtes distances. Les actions et les moyens liés à la manutention : LEVER MAINTENIR

Plus en détail

L APPORT DE L ERGONOMIE DANS LES SYSTEMES PRODUCTIFS

L APPORT DE L ERGONOMIE DANS LES SYSTEMES PRODUCTIFS Page 1 Avril 2009 L APPORT DE L ERGONOMIE DANS LES SYSTEMES PRODUCTIFS (compte rendu de la participation à 2 événements : Expérimenter l ergonomie organisé par l université de Provence et la journée mondiale

Plus en détail

> Exercices d'étirement au travail

> Exercices d'étirement au travail Page 1 sur 7 Accueil > Réponses SST > Ergonomie > Ergonomie au bureau - Le bureau moderne > Exercices d'étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Que peut-on faire pour minimiser les

Plus en détail

Prévention du mal de dos chez le couvreur. Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction

Prévention du mal de dos chez le couvreur. Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction Troubles musculosquelettiques dans les métiers de la construction Prévention du mal de dos chez le couvreur SPF Emploi, Travail et Concertation sociale Quels sont les principaux risques pour le dos? 1.

Plus en détail

39HQ Centrale de traitement d air Airovision

39HQ Centrale de traitement d air Airovision 39HQ Centrale de traitement d air Airovision Instructions de montage TABLE DES MATIÈRES 1 - INSTRUCTIONS DE TRANSPORT ET DE MANUTENTION...3 1.1 - Généralités...3 1.2 - Transport et stockage...3 1.3 - Protection

Plus en détail

QU EST-CE QUE L ERGONOMIE?

QU EST-CE QUE L ERGONOMIE? QU EST-CE QUE L ERGONOMIE? Pour poser un diagnostic qui prenne en compte la globalité des situations de travail et proposer des solutions qui n entraînent pas d effets pervers, l entreprise peut faire

Plus en détail

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale

mémo santé contraintes physiques : les reflexes à adopter et de l isolation métiers du plâtre Chef d entreprise artisanale mémo santé Chef d entreprise artisanale métiers du plâtre et de l isolation contraintes physiques : les reflexes à adopter Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser

Plus en détail

Béquilles : Comment les utiliser

Béquilles : Comment les utiliser Béquilles : Comment les utiliser La page suivante donne un aperçu des points à surveiller lorsque vous vous procurez des béquilles pour votre enfant de même que les consignes sur la façon dont votre enfant

Plus en détail

GRILLE DE REPERAGE POUR LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L'ACTIVITE PHYSIQUE

GRILLE DE REPERAGE POUR LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L'ACTIVITE PHYSIQUE GRILLE DE REPERAGE POUR LA PREVENTION DES RISQUES LIES A L'ACTIVITE PHYSIQUE Collectivité Direction et service concernés Direction des services techniques, service espaces verts Nature de l'opération observée

Plus en détail

Son objectif est de sensibiliser aux conséquences des TMS et de proposer des pistes de réflexion sur les axes d actions de prévention possibles.

Son objectif est de sensibiliser aux conséquences des TMS et de proposer des pistes de réflexion sur les axes d actions de prévention possibles. Troubles MusculoSquelettiques (TMS) et Industries Agroalimentaires Ce diaporama s adresse à toute entreprise agroalimentaire souhaitant disposer d un premier niveau d information sur les Troubles MusculoSquelettiques.

Plus en détail

SERVICE DE STERILISATION

SERVICE DE STERILISATION Enquête du CHSCT SERVICE DE STERILISATION mai 2012 2 Sommaire Introduction Organisation du travail Les locaux Transport/réception du matériel La zone de lavage La zone conditionnement La zone de déchargement

Plus en détail

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI ergonomie SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI propose une gamme complète d appareils industriels,

Plus en détail

Mât Chinois. Table des matières. Partie 1 - Informations techniques. Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale

Mât Chinois. Table des matières. Partie 1 - Informations techniques. Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale Partie 1 - Informations techniques Partie 2 - Préparation physique 1. Préparation physique générale 2. Préparation physique spécifique Partie 3 - Techniques de base sur le mât chinois 1/ Montées 1 Montée

Plus en détail

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois.

Répétez l exercice 10 à 15 fois, prenez un repos d une ou deux minutes, puis répétez la séquence une deuxième fois. Épaule 67 I. Exercices pour une tendinite de l épaule Les exercices qui suivent visent à renforcer la musculature de votre épaule. Vous devez les faire au moins 2 fois par jour, tous les jours. Ils peuvent

Plus en détail

AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes

AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes L équipement et l organisation du travail sont les déterminants les plus importants pour prévenir les tendinites Les activités

Plus en détail

MANUEL DU FORMATEUR PRAP

MANUEL DU FORMATEUR PRAP MANUEL DU FORMATEUR PRAP A destination des formations ACTEURS PRAP mises en œuvre pour les élèves, les apprentis et les enseignants de la formation initiale Manuel du formateur PRAP version 2015 1 Ce manuel

Plus en détail

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992

Manutentions manuelles Statistique nationale / Ile de France 1992 Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 www.ergonomie.chups.jussieu.fr DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option1 Ergonomie du travail

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE OBJECTIF Améliorer l efficacité des Responsables de Chantier en développant des compétences techniques, gestionnaires et relationnelles nécessaires à la

Plus en détail

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.

I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I. Introduction I/ La prévention du mal de dos et des TMS I.1 notions d anatomie I.2 notions de biomécanique I.3 les grands principes I.4 Applications II/ La réglementation III/ Les autres risques liés à

Plus en détail

Programme des formations

Programme des formations Les participants devront être volontaires et motivés. L enseignement étant centré sur la pratique gestuelle et la participation active, le jour de la formation, les travailleurs inscrits devront être capables

Plus en détail

Travailler. au binoculaire. z Essayez d alterner les périodes. z Si le travail comporte des ASTUCES

Travailler. au binoculaire. z Essayez d alterner les périodes. z Si le travail comporte des ASTUCES E R G O N O M I E Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur de la fabrication de produits en métal, de la fabrication de produits électriques et des industries de l habillement

Plus en détail

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE

INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE INTRODUCTION À L ERGONOMIE: VOTRE POSTE DE TRAVAIL LIEU OÙ LE TRAVAIL EST FAIT; DANS UNE JOURNÉE, PLUS D UN POSTE DE TRAVAIL; COMPREND AUSSI LE MILIEU PHYSIQUE (TEMPÉRATURE, ÉCLAIRAGE, BRUIT). LE BUREAU:

Plus en détail

«La prévention de la pénibilité : un enjeu pour la santé au travail?»

«La prévention de la pénibilité : un enjeu pour la santé au travail?» BANDEAU DE SVB A l occasion de la parution au Journal Officiel le 10 octobre 2014 de six décrets d application de la loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l avenir et la justice du système de retraites,

Plus en détail