I. Allocution d ouverture. de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. Allocution d ouverture. de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie"

Transcription

1 I. Allocution d ouverture de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie

2

3 ALLOCUTION DE ROGER DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie Mesdames et Messieurs, Chers collègues, Permettez moi tout d abord de vous souhaiter la bienvenue et de vous transmettre les salutations de notre Secrétaire général, le Président DIOUF, qui attache à nos travaux et, particulièrement à cette table ronde, une grande attention. Car, pour lui, la problématique à la fois de l accès aux financements pour le développement et de la bonne gouvernance, est, vous le savez, et toute son histoire en témoigne, d un intérêt tout à fait fondamental. Mesdames et Messieurs, si le financement n est pas, loin s en faut, la condition suffisante du développement, nous savons bien que c est néanmoins une condition nécessaire. Sans financements, pas de développement possible. Et vous savez que la Conférence de Monterrey a mis clairement en évidence que les volumes financiers nécessaires pour cette politique de développement sont tout à fait insuffisants, notamment pour atteindre les objectifs qui ont été définis dans la Déclaration du Millénaire. Dès lors, la communauté internationale s est engagée à augmenter les montants de l aide publique au développement. On constate, à cet effet, que si, pendant plusieurs années, le volume a baissé, ces dernières années, l aide au développement semble bénéficier de crédits plus importants. La conjoncture économique internationale, la situation des finances des Etats contributeurs, doivent cependant tempérer notre enthousiasme et notre optimisme car nous ne sommes pas convaincus que ce mouvement de progression va se maintenir. De même, nous pensons, et tous les derniers rapports du PNUD en témoignent, que les moyens pour l aide publique au développement resteront bien en deçà des niveaux requis. Par ailleurs on constate que les flux émanant du secteur privé et en particulier des investissements directs étrangers en direction des pays en développement, sont en croissance. Cependant, si l on veut analyser de manière un peu plus fine la manière dont sont affectés ces crédits, on constate qu ils se concentrent sur un nombre limité de secteurs et de pays, c'est-à-dire les pays émergents. Les pays les moins avancés qui ont évidemment le plus besoin de cette aide ne bénéficient que très marginalement de ces flux financiers privés. Il y a donc là une sorte de dynamique politico-économique contradictoire et inédite qu il est important d explorer. D une part, l enjeu crucial du développement est reconnu et affirmé par tous, comme, solennellement, à Monterrey, mais, d autre part, malgré une volonté politique manifeste, le financement public est limité et reste insuffisant. S il y a un vrai potentiel du secteur privé en direction des pays en développement, nous voyons bien aussi que ces financements sont limités. Une réflexion originale est née ces dernières années dans nos enceintes. Elle consiste à voir comment l aide publique pourrait servir en quelque sorte de levier ou d effet multiplicateur pour provoquer l investissement privé. Il me semble, à cet égard, que le projet NOPADA/NEPAD est un bon exemple de cette volonté d articulation entre le public et le privé. ACTES DE LA TABLE RONDE PRÉPARATOIRE N 3 : LA BONNE GOUVERNANCE : OBJET ET CONDITION DU FINANCEMENT 3

4 C est dans le cadre de cette réflexion que les Conférences ministérielles de la Francophonie, à Paris d abord, en janvier 2002 et à Lausanne, en décembre 2002, ont souhaité que la Francophonie se mobilise pour prendre sa part, non pas à la diffusion et à la distribution de moyens, mais pour examiner de quelle manière nous pourrions développer une stratégie susceptible d aider nos pays membres, particulièrement les PMA, à accéder mieux et davantage à ce financement international. Et c est la raison pour laquelle la Conférence ministérielle a demandé à l Agence d organiser un Symposium sur l accès aux financements internationaux. Ce Symposium, qui aura lieu du 5 au 7 mai 2004 à Paris, aura été préparé par un certain nombre d études et par des tables rondes : trois tables rondes qui doivent nous permettre de faire le point, de développer des réflexions, de provoquer des échanges sur un certain nombre de thématiques majeures pour la Francophonie. La première table ronde portait sur l économie et le développement durable. Elle fut particulièrement importante non seulement parce que l économie et le développement durable sont des enjeux fondamentaux, mais aussi parce que nous préparons le X e Sommet de la Francophonie qui se tiendra à Ouagadougou (Burkina Faso) et qui sera luimême consacré, en 2004, au thème du développement. Dès lors, ce Symposium et cette table ronde vont constituer une contribution que nous espérons essentielle à ce Sommet. La deuxième table ronde portait, il y a un mois, sur l éducation, la culture, la formation professionnelle. Enfin, nous abordons, aujourd hui les questions liées à la bonne gouvernance. Quel est l objectif de cette table ronde? D abord faire le point sur les nouveaux partenariats. Nous avions un moment imaginé consacrer des tables rondes isolément par types de bailleurs de fonds, mais, durant l organisation du Symposium, il nous est apparu que la méthode thématique réunissant l ensemble des partenaires, les Organisations internationales, les coopérations bilatérales et les Etats constituait une approche plus riche qui allait nous permettre de définir et de mieux faire connaître les nouveaux partenariats, les bonnes pratiques et les problèmes nouveaux qui sont apparus ces derniers temps au niveau des Etats. Et puisqu il s agit de nouveaux partenariats, il est apparu utile que les responsables gouvernementaux puissent découvrir ces nouvelles approches, poser des questions aux différentes Organisations présentes, que je salue à nouveau et que je remercie, poser les questions directement aux experts et faire part de leurs préoccupations. Le troisième objectif, et c est évidemment l objectif de toute rencontre, ce sont l échange et les suggestions. Le dossier est largement ouvert, puisque pour nous les tables rondes constituent des préparations, des études, des recherches, des contributions, qui seront déposées sur la table du Symposium. C est donc là tout un processus à la fois riche et complexe qui va nous permettre, depuis le mois de septembre jusqu au mois de mai, à partir de vos interventions, de préparer ce Symposium. Et ce Symposium devrait constituer le moment privilégié où les responsables des organisations internationales, des coopérations bilatérales, seront à même de vérifier de quelle manière, de manière coordonnée, en tout cas, dans l espace francophone, il convient d aider au financement du développement. Nous souhaitons être concrets. Concrets, à l occasion des tables rondes et concrets, nous l espérons, dans les conclusions du Symposium. Après la tenue de celui-ci, la Francophonie sera à même de mettre en place, par exemple, des formations permettant aux experts, aux fonctionnaires de nos Etats membres de présenter des projets, de les rédiger, de les évaluer, de les mener. Nous avons créé une banque d experts internationaux qui devrait permettre à chaque gouvernement de faire appel à des personnes ressources par rapport à une problématique ou une organisation de financement précise. Cette banque d experts sera opérationnelle dès janvier Nous espérons la mettre à disposition des gouvernements à la fin de l année ACTES DE LA TABLE RONDE PRÉPARATOIRE N 3 : LA BONNE GOUVERNANCE : OBJET ET CONDITION DU FINANCEMENT

5 L idée du Symposium n est pas d organiser un colloque de plus, mais correspond à la volonté d aboutir à des propositions extrêmement pratiques et concrètes pour l ensemble de nos Etats et gouvernements. S agissant de la table ronde n 3, je ne veux absolument pas anticiper nos débats mais simplement, si vous le permettez, ouvrir quelques pistes de réflexion. A la lumière des premiers constats qui se dégagent à l occasion des rencontres internationales et des différentes études menées dans ce sens, le concept même de gouvernance est un concept importé d Europe, qui nous revient souvent d outre Atlantique avec des connotations qui doivent nous interpeller. Y a-t-il une approche mondiale de la bonne gouvernance? Est-elle concevable? Et comment concilier le concept de bonne gouvernance avec les réflexions, les Déclarations, les documents de la Francophonie relatifs au Symposium de Bamako? A Bamako, la Francophonie a affirmé que «si Francophonie et démocratie sont indissociables, il n y a pas de mode d organisation unique de la démocratie et que, dans le respect des principes universels, les formes d expression de la démocratie doivent s inscrire dans les réalités et les spécificités historiques, culturelles et sociales de chaque peuple». Et nous savons bien que ces spécificités sont fondamentales et sont souvent à la base d incompréhensions entre les uns et les autres. Donc, à l occasion de cette table ronde, nous sommes invités à imaginer, à partir de ce principe, des passerelles et des modes d accès aux instruments qui constituent les concours financiers des grands bailleurs de fonds afin d atteindre l objectif du développement durable tel qu il a été conçu à Johannesburg. La gouvernance constitue l un des dispositifs, l un des axes majeurs de la dynamique nouvelle que nous souhaitons impulser, en cela qu elle s impose à la fois comme objet mais aussi comme condition du financement. Et je veux retenir à cet égard la Conférence sur la gouvernance qui s est tenue à Yaoundé en juillet dernier et dont les conclusions ont conduit à «réaffirmer l importance du rôle de l Etat pour le développement, la distribution de la richesse et la lutte contre la pauvreté.». Cette assertion vient nous conforter dans les efforts menés par la Francophonie depuis longtemps pour consolider l Etat de droit et œuvrer au renforcement des capacités des institutions. Les conclusions issues de Yaoundé ont par ailleurs tenu à «reconnaître de plus en plus l importance stratégique d un développement harmonieux entre l Etat, l économie et la société civile. Et, enfin, à «appeler à l action et à la mobilisation ainsi qu à une célébration de la diversité dans le monde et dans les affaires du monde.» De toutes ces affirmations, nous pouvons retirer un double sentiment, d une part persévérer dans les actions engagées au titre de la coopération francophone et, d autre part, nous mobiliser toujours davantage mais surtout harmoniser nos interventions. Là aussi nous avons le sentiment que nos interventions sont souvent dispersées et que ce type de rencontre devrait nous permettre de dégager des synergies voire des coordinations. Voilà, Mesdames et Messieurs, chers collègues de la Francophonie, les quelques réflexions que je voulais vous livrer à l ouverture de vos travaux, vous redire encore combien moi-même, bien sûr, mais aussi le Président DIOUF prendrons avec énormément d intérêt les connaissances de vos conclusions et de vos propositions. Je tiens encore à vous remercier et à vous souhaiter une excellente participation à cette table ronde. ACTES DE LA TABLE RONDE PRÉPARATOIRE N 3 : LA BONNE GOUVERNANCE : OBJET ET CONDITION DU FINANCEMENT 5

6

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Discours de Monsieur Philippe GERMAIN, Président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie Réunion d information sur le projet de «politique climat» de la Nouvelle- Calédonie et sur la COP 21 Auditorium

Plus en détail

4 ème Congrès de l Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l usage du français

4 ème Congrès de l Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l usage du français 4 ème Congrès de l Association des Cours constitutionnelles ayant en partage l usage du français Allocution de Son Excellence Monsieur Abdou DIOUF Secrétaire général de la Francophonie Paris, le 13 novembre

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec)

Contribution présentée par Madame Lise Thériault (Québec) La représentation des femmes dans les postes décisionnels; dans la haute direction des sociétés d État et de la fonction publique, et dans les entreprises privées Contribution présentée par Madame Lise

Plus en détail

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Monsieur le Directeur du SESC de São Paulo, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler)

Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Discours de clôture du colloque «Développer la marche en ville : mobilité, santé, sécurité du piéton» 15 septembre 2011 Paris ( Philippe Maler) Mesdames et messieurs, Il me revient de conclure cette journée

Plus en détail

Notes pour une allocution de. Monsieur Jean St-Gelais Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers

Notes pour une allocution de. Monsieur Jean St-Gelais Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Notes pour une allocution de Monsieur Jean St-Gelais Président-directeur général de l Autorité des marchés financiers Pour le petit-déjeuner conférence de l Institut des administrateurs de sociétés Montréal,

Plus en détail

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent.

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent. Clôture des Journées Nationales des Parcs Naturels Régionaux de France (Antoine KARAM, Président de Région - Vendredi 15 Octobre 2004) Intervention du Président de Région Antoine KARAM dans le cadre de

Plus en détail

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009 Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement scolaire MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Sous-direction de la

Plus en détail

Cérémonie d ouverture de la 9 e conférence des OING/OSC de la Francophonie

Cérémonie d ouverture de la 9 e conférence des OING/OSC de la Francophonie 2 Dakar, le 4 juin 2014 Cérémonie d ouverture de la 9 e conférence des OING/OSC de la Francophonie Discours de SEM Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie Seul le texte prononcé fait foi Je

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

B, Allocution De Monsieur Elyes Fakhfakh Ministre du Tourisme A la conférence internationale sur le tourisme Méditerranéen Djerba le 16 Avril 2012

B, Allocution De Monsieur Elyes Fakhfakh Ministre du Tourisme A la conférence internationale sur le tourisme Méditerranéen Djerba le 16 Avril 2012 B, Allocution De Monsieur Elyes Fakhfakh Ministre du Tourisme A la conférence internationale sur le tourisme Méditerranéen Djerba le 16 Avril 2012 Monsieur le Secrétaire général de l Organisation mondiale

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO

FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ FORUM POUR L ADOPTION DE LA CHARTE NATIONALE DE SOLIDARITÉ AU BURKINA FASO DISCOURS DU PRÉSIDENT DE LA

Plus en détail

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management

DIRIGEANTS DE PME. Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? avril. Collection Management DIRIGEANTS DE PME avril 2007 Comment répondre aux nombreux candidats qui vous écrivent? Collection Management Comme toutes les entreprises, les PME reçoivent de nombreux cv de candidats qui souhaitent

Plus en détail

---------------------

--------------------- BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST SYMPOSIUM DE L ABCA SUR LE THEME «LES BANQUES CENTRALES ET LEUR ROLE DANS LA LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DE CAPITAUX : COOPERATION ET ECHANCE D EXPERIENCES»

Plus en détail

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada

Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Notes pour une allocution de Mme Marie-France Kenny, présidente Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada Au Forum provincial des réseaux de soutien à l immigration francophone

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA.

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA. Discours de Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion, à l occasion du 10 ème anniversaire de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie

Plus en détail

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement,

Monsieur le Président Directeur Général de la Banque Nationale d Investissement, Projet Allocution de Monsieur le Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur Charles KOFFI DIBY Cérémonie de Présentation Officielle de BNI GESTION Juillet 2009 Monsieur le Président de la Banque

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé 27 Avril 2015, Sofitel Hôtel Ivoire 1 Monsieur le Premier Ministre

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

Discours à l ouverture Du CSO

Discours à l ouverture Du CSO Check upon delivery Discours à l ouverture Du Monique Barbut, Directrice Générale et Présidente Fonds pour l environnement Mondial La Réunion du Quatrième Assemblée du FEM Punta del Este, Uruguay Lundi

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains,

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains, 1 Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Colloque mécénat : financement privé et public de la culture en France et aux Etats-Unis Mesdames, Messieurs, Chers amis

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy. Inauguration de la Mission locale

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy. Inauguration de la Mission locale Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Inauguration de la Mission locale 25 septembre 2013 1 Monsieur le Conseiller régional, Mesdames messieurs les élus, Monsieur le Directeur, Mesdames et messieurs

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE. -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007 Tél :04 74 32 58 45

DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE. -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007 Tél :04 74 32 58 45 REPUBLIQUE FRANCAISE ---------- DEPARTEMENT DE L AIN -------- DIRECTION DE LA PREVENTION ET DE L ACTION SOCIALE -------- Service Logement CONSEIL GENERAL -------- Jacques Chapeau Réunion de décembre 2007

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

9 ème REUNION DU GROUPEMENT DES CAISSES D EPARGNE ET DES CHEQUES POSTAUX DE LA ZONE UEMOA

9 ème REUNION DU GROUPEMENT DES CAISSES D EPARGNE ET DES CHEQUES POSTAUX DE LA ZONE UEMOA MINISTERE DELGUE AUPRES DU PREMIER MINSITRE CHARGE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES ----------------------- CABINET ----------------------- REPUBLQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discpline-Travail 9 ème REUNION

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB

«seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la. conférence du CECOGEB «seul le prononcé fait foi» Discours du Préfet à l occasion de la conférence du CECOGEB le lundi 7 octobre 2013 Monsieur le Président du Conseil régional, Messieurs les Présidents des Chambres consulaires,

Plus en détail

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE

LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE LES RELATIONS INTERPARLEMENTAIRES ET INTERNATIONALES DE L ASSEMBLÉE NATIONALE : 2 ÉVÉNEMENTS MARQUANTS DE SON ACTION INTERNATIONALE NOTES POUR UNE ALLOCUTION DE LA VICE PRÉSIDENTE DE L ASSEMBLÉE NATIONALE

Plus en détail

ÉVÉNEMENT DE HAUT NIVEAU SUR LA COOPÉRATION SUD-SUD ET LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS

ÉVÉNEMENT DE HAUT NIVEAU SUR LA COOPÉRATION SUD-SUD ET LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS ÉVÉNEMENT DE HAUT NIVEAU SUR LA COOPÉRATION SUD-SUD ET LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS Déclaration de Bogotá Instaurer des partenariats constructifs et ouverts pour le développement (VERSION FINALE, 25 mars

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions :

Mes besoins et mes objectifs Les buts de cet outil sont de vous : Instructions : Outil Mes besoins et mes objectifs L outil Mes besoins et mes objectifs est un guide de réflexion qui contient une série de pistes et de questions à aborder en vue de préparer le transfert de votre entreprise.

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ouverture du colloque «Observance, autonomie, responsabilité» Lundi 1 er juin 2015 Seul le prononcé

Plus en détail

Licence Mécanique et ingénieries

Licence Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Mécanique et ingénieries Université Joseph Fourier Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste 12 Type d exercice : Public : Durée : Application en contexte Toute personne participant aux processus de traitement de la violence sexuelle et sexiste (ex. : personnels ministériels, OSC, personnels de

Plus en détail

CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA

CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------- La Commission CEREMONIE DE LANCEMENT DU TOURNOI DE FOOTBALL DE L UEMOA ALLOCUTION DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA Mardi

Plus en détail

CONFERENCE MENAREC 5. Intervention du Secrétaire Général

CONFERENCE MENAREC 5. Intervention du Secrétaire Général CONFERENCE MENAREC 5 Intervention du Secrétaire Général Messieurs les Ministres, Messieurs les secrétaires généraux et directeurs, Mesdames et Messieurs, Je souhaite tout d abord remercier les organisateurs

Plus en détail

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation»

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation» Episode #3 - Le pilotage des Risques, bien sûr! Une évidence pas toujours si claire. Alexis Missoffe Senior Manager @Décision Performance Conseil (DPC) L Episode 2 de notre série sur les risques a introduit

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Le label Agir ensemble contre l illettrisme

Le label Agir ensemble contre l illettrisme En 2014, des évènements, manifestations, temps forts labellisés «Agir ensemble contre l illettrisme» Avec comme point d orgue la semaine du 8 septembre 2014, Journées nationales d action contre l illettrisme

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Orientations pour l Enseignement catholique de Paris

Orientations pour l Enseignement catholique de Paris Orientations pour l Enseignement catholique de Paris Développement en Axes, Objectifs et Actions Enseignement catholique de Paris Aux différents acteurs de l Enseignement catholique de Paris Chers amis,

Plus en détail

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action

Conférence ministérielle africaine sur l environnement. Renforcer la capacité d adaptation au climat en Afrique : de l engagement politique à l action NATIONS UNIES DOCUMENT DE TRAVAIL POUR LE DIALOGUE MINISTERIEL SUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES EP Conférence ministérielle africaine sur l environnement Version non éditée Distr.: Générale

Plus en détail

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministère des Postes et des Télécommunications,

Plus en détail

PLAN DE COURS. Diplôme en enseignement (DE)

PLAN DE COURS. Diplôme en enseignement (DE) PLAN DE COURS Diplôme en enseignement (DE) Titre du cours : Ingénierie pédagogique et télé-apprentissage Sigle du cours : PED878 Séquentiel : 68.122 Nombre de crédits : 3 DESCRIPTION OFFICIELLE DU COURS

Plus en détail

Allocution de Mme Maria Luisa Fornara, Représentante de l UNICEF en Tunisie

Allocution de Mme Maria Luisa Fornara, Représentante de l UNICEF en Tunisie TUNISIE Allocution de Mme Maria Luisa Fornara, Représentante de l UNICEF en Tunisie Présentation des résultats de l'étude sur Les représentations de l enfant, de l adolescent et du jeune dans les médias

Plus en détail

2 Au-delà de cette dimension interne, l orientation de la gestion vers les résultats vise à mieux éclairer les décisions de politiques publiques en fournissant des informations pertinentes sur les coûts

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours Programme des Nations Unies pour le développement Discours Atelier technique de mobilisation des parties prenantes au processus de formulation de l Agenda d Action-Pays (AAP) et la formulation du Programme

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

Négocier avec son employeur

Négocier avec son employeur Thierry KRIEF Négocier avec son employeur Techniques de négociation commerciales appliquées au marché de l emploi, 2008 ISBN : 978-2-212-54138-0 Cas 1 Négocier un départ quand l entreprise veut vous garder

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

L administrateur et l investisseur

L administrateur et l investisseur L administrateur et l investisseur Enjeux Désigné par l assemblée générale, le conseil doit agir dans l intérêt et pour le compte de tous les actionnaires. A long terme, l intérêt social doit nécessairement

Plus en détail

PLATEFORME DE DIALOGUE POLITIQUE DE HAUT NIVEAU UE-AFRIQUE SUR LA SCIENCE, LA TECHNOLOGIE ET INNOVATION NOTE DE CONCEPT

PLATEFORME DE DIALOGUE POLITIQUE DE HAUT NIVEAU UE-AFRIQUE SUR LA SCIENCE, LA TECHNOLOGIE ET INNOVATION NOTE DE CONCEPT PLATEFORME DE DIALOGUE POLITIQUE DE HAUT NIVEAU UE-AFRIQUE SUR LA SCIENCE, LA TECHNOLOGIE ET INNOVATION NOTE DE CONCEPT Juillet 2011 1 CONTEXTE 1. Une étape très importante a été franchie à Lisbonne, au

Plus en détail

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre.

Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Rencontre des cadres du secteur, Alger, 25 mai 2015. Allocution introductive de M. le Ministre. Nous sommes honorés de la tenue de cette rencontre présidée par M. le Premier Ministre et qui dénote l importance

Plus en détail

Monsieur le Directeur de l Office Fédéral de la Santé Publique, Monsieur le Conseiller d Etat, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Directeur de l Office Fédéral de la Santé Publique, Monsieur le Conseiller d Etat, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Directeur de l Office Fédéral de la Santé Publique, Monsieur le Conseiller d Etat, Mesdames, Messieurs, L information, c est déjà un soin. Je paraphrase ici la maxime d un professeur américain,

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Convention-cadre sur les changements climatiques

Convention-cadre sur les changements climatiques NATIONS UNIES Convention-cadre sur les changements climatiques Distr. GÉNÉRALE FCCC/AWGLCA/2008/8 15 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS GROUPE DE TRAVAIL SPÉCIAL DE L ACTION CONCERTÉE À LONG TERME

Plus en détail

«Accueil Ecoute des Jeunes en Souffrance : Lisibilité et Pilotage des dispositifs en Région PACA»

«Accueil Ecoute des Jeunes en Souffrance : Lisibilité et Pilotage des dispositifs en Région PACA» «Accueil Ecoute des Jeunes en Souffrance : Lisibilité et Pilotage des dispositifs en Région PACA» SÉMINAIRE DRJSCS PACA, et FESJ 28 novembre 2013 à Aix-en-Provence OUVERTURE Marc Leray, Président de l

Plus en détail

DISCOURS DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA

DISCOURS DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission DISCOURS DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA A L OCCASION DE LA SIGNATURE DE L ACCORD DE DON

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015

ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 FR ASSEMBLÉE INTERNATIONALE DISCOURS SAN DIEGO (ÉTATS-UNIS) DU 18 AU 24 JANVIER 2015 Ce que j attends de moi, je l attends aussi de vous K.R. Ravindran Président élu du Rotary Lorsque je me suis adressé

Plus en détail

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996)

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) Préambule Les chefs d État et de Gouvernement, réunis lors de leur sixième

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable

Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014. Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Conseil des ministres franco-allemand Paris, le 19 février 2014 Déclaration conjointe Energie, climat et développement durable Face à la réalité indéniable du réchauffement global, l Allemagne et la France

Plus en détail

«LES FORMATIONS DANS LES DOMAINES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION»

«LES FORMATIONS DANS LES DOMAINES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION» REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENERGIE ET DES MINES Allocution de Monsieur le Secrétaire Général du Ministère de l Energie et des Mines A l occasion de la troisième conférence

Plus en détail

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives»

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» De 14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» Mot liminaire de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise

Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Discours de M. Mohammed ABBOU à l occasion du Symposium sur les Relations Économiques Maroc- Gabonaise Libreville, Mercredi 24 septembre 2014 L honneur m échoit d être parmi vous aujourd hui à la tête

Plus en détail

CONSULTATION MULTI PARTIES PRENANTES SUR L EFFICACITE DE L AIDE DISCOURS D OUVERTURE DU DSRSG/RC/HC DES NATIONS UNIES

CONSULTATION MULTI PARTIES PRENANTES SUR L EFFICACITE DE L AIDE DISCOURS D OUVERTURE DU DSRSG/RC/HC DES NATIONS UNIES CONSULTATION MULTI PARTIES PRENANTES SUR L EFFICACITE DE L AIDE Enquête 2011 combinée sur l efficacité de l aide (Déclaration de Paris) et sur l engagement international dans les États fragiles - 12 avril

Plus en détail

------------ -------------

------------ ------------- Ministère d Etat, République de Côte d Ivoire Ministre des Affaires Etrangères Union Discipline-Travail ------------ ------------- ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE MONSIEUR CHARLES KOFFI DIBY MINISTRE D ETAT,

Plus en détail

Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié

Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié Janvier 2016 Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 INSTITUT NATIONAL DU CANCER RAPPORT AU COMITE D AUDIT Page 1 Sommaire I. TRAVAUX DU COMITE D AUDIT EN 2012... 3 II. PLAN ANNUEL D AUDIT 2012... 3 1. CONTEXTE... 3 2.

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE. Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 10 juillet 2006.

PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE. Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 10 juillet 2006. PROGRAMME REGIONAL PARIS21 AFRIQUE FRANCOPHONE Notes préparées par les pays participants à la visioconférence SNDS du 10 juillet 2006. Cameroun Gabon Madagascar Mauritanie RDC Sénégal Cameroun... 1 Gabon...

Plus en détail

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE Note d' information n 102 en date du mercredi 10 septembre 2014 Objet : Commission Permanente des 20, 21 et 22 août 2014 A l intention des membres du CNEC,

Plus en détail

La réforme des finances publiques au Maroc

La réforme des finances publiques au Maroc La réforme des finances publiques au Maroc La réforme de la comptabilité de l Etat au Maroc : Spécificités et enseignements de l expérience Abdelkrim GUIRI Directeur de la recherche, de la réglementation

Plus en détail

Intervention de M. l Ambassadeur. Congrès fédéral de l Association des enseignants de français Iena, 26 mars 2009. Proposition de discours

Intervention de M. l Ambassadeur. Congrès fédéral de l Association des enseignants de français Iena, 26 mars 2009. Proposition de discours Intervention de M. l Ambassadeur Congrès fédéral de l Association des enseignants de français Iena, 26 mars 2009 Proposition de discours - Monsieur le Secrétaire d Etat, - Monsieur le Recteur, - Monsieur

Plus en détail

Planification pour une meilleure transition

Planification pour une meilleure transition Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience

Plus en détail

Allocution de Monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise ---------------------- Soirée sur l Emprunt Obligataire National

Allocution de Monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise ---------------------- Soirée sur l Emprunt Obligataire National Allocution de Monsieur Ali HADDAD Président du Forum des Chefs d Entreprise ---------------------- Soirée sur l Emprunt Obligataire National 28 Juin 2016, Hôtel Aurassi Draft 2 Juin 2016 1 Monsieur le

Plus en détail

Docteur Michel Legmann

Docteur Michel Legmann 1 Docteur Michel Legmann Président Mme Nora BERRA Secrétaire d Etat aux Aînés 55 rue Saint Dominique 75007 PARIS Nos références à rappeler sur tout échange de correspondance ML/FJ/np/Exercice professionnel

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 GRAND CONSEIL D ORIENTATION DE L AGENCE BIO 12 SEPTEMBRE 2007 ALLOCUTION DE MICHEL BARNIER AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 I) INTRODUCTION Je suis très heureux d être parmi vous pour ce Grand conseil

Plus en détail

diversifier - Développer - Pérenniser

diversifier - Développer - Pérenniser diversifier - Développer - Pérenniser SOMMAIRE 1/ BMCE Capital Gestion Privée Mot du Directeur Général Une société issue d un groupe bancaire de dimension internationale Une gestion patrimoniale bénéficiant

Plus en détail

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique»

SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» SEMINAIRE «Réussir la modernisation de la fonction publique» CLÔTURE DES TRAVAUX PAR MADAME CYNTHIA LIGEARD PRESIDENTE DU GOUVERNEMENT DE LA NOUVELLE-CALEDONIE 6 novembre 2014 1 Mesdames, Messieurs les

Plus en détail

COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE PROGRAMME D APPUI A LA SOCIETE CIVILE (PASC)

COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE PROGRAMME D APPUI A LA SOCIETE CIVILE (PASC) COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE PROGRAMME D APPUI A LA SOCIETE CIVILE (PASC) ATELIER DE CLOTURE DE LA PHASE OPERATIONNELLE Yaoundé, CCIMA 26 27 août 2015 ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. GILBERT DIDIER

Plus en détail

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS

PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS PARTIE 1 LISTEZ VOS REALISATIONS Quel est l objectif de cet exercice? Recenser et trier vos réalisations Préparer un éventail de réalisations pour vos entretiens de recrutement A quoi va-t-il vous servir?

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

Tout d abord, je tiens

Tout d abord, je tiens La lettre d information N 8 Septembre 2013 lettre d actualité aux professionnels de la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme L ÉDITO M. Albert Allo Directeur adjoint Tout

Plus en détail

Allocution du président- directeur général de la Régie de l assurance maladie du Québec. Monsieur Jacques Cotton

Allocution du président- directeur général de la Régie de l assurance maladie du Québec. Monsieur Jacques Cotton CSSS - 002M C.P. P.L. 92 Accroître les pouvoirs de la RAMQ VERSION RÉVISÉE Allocution du président- directeur général de la Régie de l assurance maladie du Québec Monsieur Jacques Cotton Commission de

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA MISE EN PLACE D UNE FISCALITE DE DEVELOPPEMENT AU SEIN DE L UEMOA

SEMINAIRE SUR LA MISE EN PLACE D UNE FISCALITE DE DEVELOPPEMENT AU SEIN DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SEMINAIRE SUR LA MISE EN PLACE D UNE FISCALITE DE DEVELOPPEMENT AU SEIN DE L UEMOA DISCOURS DE SON EXCELLENCE

Plus en détail

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction Politique prudentielle banques et assurances Bruxelles, le 6 novembre 2007 Communication de la CBFA sur sa politique concernant les questions d externalisation de services de gestion de portefeuille de

Plus en détail