CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D'HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D'HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES"

Transcription

1 CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES MASSEURS-KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D'HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L'établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes XXXXX (ci-après désigné par le terme EHPAD ), représenté par son directeur M. ou Mme XXXXX, D'une part Et : M. ou Mme XXXXX, masseur-kinésithérapeute libéral intervenant au même titre dans l'ehpad, déclaré comme masseur-kinésithérapeute d'un ou plusieurs résidents (ciaprès désigné par le terme masseur-kinésithérapeute ) et inscrit à l'ordre sous le numéro, D'autre part. Considérant que : - l'article L du code de la santé publique garantit la liberté du choix du praticien au malade ; - l'article L du code de l'action sociale et des familles rappelle que l'exercice des droits et libertés individuelles est garanti à toute personne prise en charge au sein d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Conformément à l'article L du code de l'action sociale et des familles, une charte des droits et libertés de la personne accueillie est délivrée au résidant ou à son représentant ; - l'article L du code de l'action sociale et des familles prévoit que : - des conditions particulières d'exercice des professionnels de santé exerçant et intervenant à titre libéral sont mises en œuvre dans les établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes ; - ces conditions particulières d'exercice des professionnels de santé exerçant à titre libéral visent notamment à assurer l'organisation, la coordination et l'évaluation des soins, l'information et la formation ; - un contrat sur ces conditions est conclu entre le professionnel et l'ehpad. - l'article L du code de l'action sociale et des familles donne obligation aux établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes de comporter un médecin coordonnateur dont le statut et les missions sont définis aux articles D et suivants du même code. Il est convenu ce qui suit :

2 Préambule Dans le respect de la législation, l'ehpad respecte la liberté des résidents de choisir leur masseur-kinésithérapeute qui, pour pouvoir intervenir au sein de l'ehpad, conclut avec celui-ci le présent contrat. Dans le cas où le résident n'aurait pas de masseur kinésithérapeute, l'établissement lui propose, à titre informatif, la liste des masseurs kinésithérapeutes intervenant dans l'ehpad signataires dudit contrat. Article 1er Objet du contrat L'accueil d'un résident dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes et sa bonne prise en charge par une équipe soignante impliquent un contexte différent de soins de celui existant au domicile et rendent nécessaire l'organisation d'une coopération entre l'établissement et le masseur-kinésithérapeute libéral désigné par le résident ou son représentant légal. Dans l'intérêt du résident, le présent contrat a donc pour but de lui assurer une prise en charge et des soins de qualité à travers, notamment, une bonne coopération entre le masseur-kinésithérapeute, l'ehpad et le médecin coordonnateur de l'établissement. Par ailleurs, l'ehpad est tenu de veiller au respect de la réglementation, d'assurer les conditions de mise en œuvre des bonnes pratiques médicales, notamment par l'intermédiaire du médecin coordonnateur, et de garantir le bon fonctionnement au quotidien de l'équipe soignante de l'établissement. Le présent contrat vise donc à décrire les conditions particulières d'intervention des masseurs-kinésithérapeutes exerçant à titre libéral au sein de l'ehpad afin d'assurer notamment la transmission d'informations, la coordination, la formation, en vue d'une qualité des soins. Les conditions particulières d'exercice décrites ci-dessous garantissent ainsi, d'une part, au résident le respect de la charte des droits et libertés et les engagements du contrat de séjour et, d'autre part, au masseur-kinésithérapeute, la liberté d'exercice dans le respect des règles déontologiques (1) en coopération avec le médecin coordonnateur et l'équipe soignante de l'ehpad afin qu'il puisse s'impliquer dans la mise en œuvre du projet de soins de l'ehpad. (1) Code de déontologie des masseurs kinésithérapeutes : code de la Santé Publique, articles R à R Article 2 Modalités d'intervention et de transmission d'information relatives à l'intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l'ehpad 2.1. L'EHPAD s'engage à présenter au masseur-kinésithérapeute :

3 - le projet d'établissement et, en lien avec le médecin coordonnateur, le projet de soins et les protocoles de soins qui s'y rapportent ; - le rôle et les missions du médecin coordonnateur ; - le rôle et les missions du pharmacien chargé de la gérance de la pharmacie à usage intérieur (PUI) ou, pour les EHPAD sans PUI, des pharmaciens d'officine dispensatrices et du pharmacien d'officine référent mentionné à l'article L du code de la santé publique, ainsi que le circuit du médicament retenu par l'ehpad ; - le fonctionnement de l'ehpad, le règlement de fonctionnement prévu à l'article L du code de l'action sociale et des familles, les objectifs qualité de la convention tripartite et le régime de dotation dont relève l'établissement ; - toutes notes ou directives adressées par les autorités sanitaires et publiques intéressant le masseur-kinésithérapeute L'EHPAD s'engage à faciliter l'accès et l'intervention du masseur-kinésithérapeute en : - assurant la conservation des dossiers médicaux et de soins des résidents et leur accessibilité, y compris en cas d'urgence, dans des conditions propres à assurer leur confidentialité par des modalités pratiques dont il donne la description et qui sont annexées au présent contrat ; - mettant à disposition du masseur-kinésithérapeute les informations nécessaires au suivi paramédical du résident par une transmission ou un contact avec le médecin coordonnateur ou un membre de l'équipe soignante et avec le médecin traitant ; - respectant l'intimité des personnes et garantissant les bonnes conditions du déroulement du colloque singulier avec les résidents ; - l'informant au préalable de la liste des produits de santé ayant fait l'objet d'une convention d'achat avec un fabricant/fournisseur d'une marque donnée (dispositifs médicaux ou produits diététiques) tenue à sa disposition Le masseur-kinésithérapeute s'engage à : - adhérer aux objectifs du projet de soins de l'ehpad ; - respecter la charte des droits et libertés, le règlement de fonctionnement de l'ehpad prévu à l'article L du code de l'action sociale et des familles et éviter pour ses visites, sauf urgence, les horaires de repas ; - organiser la continuité des soins conformément à l'article R du code de la santé publique, hors permanence des soins ; - prendre en compte dans son exercice et ses prescriptions les spécificités de fonctionnement de l'ehpad évoquées au 2.1. ;

4 - signaler sa présence lors de son arrivée dans l'établissement afin de faciliter au personnel soignant la transmission des informations. Article 3 Modalités de coordination des soins entre le masseur-kinésithérapeute et le médecin coordonnateur Cet article étant relatif à la coordination des soins et au suivi médical des patients, il traite des relations entre le masseur-kinésithérapeute et le médecin coordonnateur, salarié de l'ehpad Conformément à ses missions, le médecin coordonnateur est chargé de : - mettre en place le dossier médical et de soins type du résident. Le dossier est accessible au masseur-kinésithérapeute 24 h/24 au sein de l'ehpad et dans des conditions propres à assurer sa confidentialité telles que décrites au 2.2 et figurant en annexe au présent contrat. Il doit contenir toutes les informations sur l'état de santé du résident et, notamment, sur les actes médicaux qui ont été pratiqués, soit par les médecins spécialistes, soit en cas d'urgence en l'absence du médecin traitant ; - présenter le projet de soins de l'ehpad aux masseurs-kinésithérapeutes en lien avec la direction, l'équipe soignante et les autres professionnels de santé intervenant ; - informer le masseur-kinésithérapeute des protocoles de soins et des procédures de prise en charge au sein de l'ehpad, notamment les diverses recommandations de bonnes pratiques gériatriques ; - réunir dans le cadre de la commission de coordination gériatrique les professionnels de santé libéraux exerçant dans l'ehpad afin de les consulter sur le projet de soins et, notamment, les protocoles de soins gériatriques ; - informer le masseur-kinésithérapeute de la liste des médicaments à utiliser préférentiellement par classe pharmaco-thérapeutique, élaborée en collaboration avec les médecins traitants et le pharmacien gérant la PUI ou le pharmacien référent Afin d'assurer la coordination des soins autour du patient et de garantir la qualité de la prise en charge au sein de l'ehpad, le masseur-kinésithérapeute s'engage à collaborer avec le médecin coordonnateur. Tout particulièrement, le masseur-kinésithérapeute s'engage à : - transmettre, après consentement éclairé du patient ou de son représentant légal ou de la personne de confiance mentionnée à l'article L du code de la santé publique, les informations et documents pertinents dont il dispose pour compléter le dossier médical et de soins du patient à son arrivée dans l'ehpad facilitant la continuité des soins ; - renseigner le dossier médical et de soins du résident à chaque visite, en respectant, le cas échéant, les modèles types de dossiers médicaux et de soins mis en place par le

5 médecin coordonnateur. Le dossier médical et de soins du résident est conservé dans l'ehpad ; - fournir la fiche de synthèse du bilan diagnostique kinésithérapique selon la réglementation en vigueur (article R du code de la santé publique) ; - échanger autant que de besoin sur le projet individuel de soins du résident avec le médecin coordonnateur ; - mettre en œuvre les bonnes pratiques adaptées aux impératifs gériatriques. Par ailleurs, il est consulté lors de l'élaboration des protocoles le concernant ; - participer à une réunion par an organisée par le médecin coordonnateur, telle que prévue à l'article D du code de l'action sociale et des familles, relative à l'organisation des soins dans l'ehpad. Sa participation est indemnisée par l'ehpad sur le fondement des articles R et suivant du code de l'action sociale et des familles L'EHPAD s'engage à : Article 4 Modalités de formation - informer le masseur-kinésithérapeute des formations internes dispensées aux salariés de l'établissement et auxquelles ce dernier peut assister ; - assurer au masseur-kinésithérapeute, si le dossier est informatisé et si nécessaire, une information à l'utilisation du logiciel médical Le masseur-kinésithérapeute s'engage à prendre en compte dans sa pratique les référentiels de bonnes pratiques gériatriques mises à disposition par le médecin coordonnateur. (Annulé) Article 5 Droit de rétractation Article 6 Résiliation du contrat et règlement des litiges En cas de désaccord soulevé par l'interprétation du présent contrat ou par son exécution, les deux parties conviennent de soumettre leur différend à deux conciliateurs afin de trouver une solution à l'amiable. L'un des conciliateurs devra être un membre du conseil départemental de l'ordre des masseurs-kinésithérapeutes, l'autre

6 est choisi par le directeur de l'ehpad. Le masseur-kinésithérapeute et le directeur de l'ehpad peuvent se faire assister par la personne de leur choix. Article 7 Communication du contrat Ce contrat, en application de l'article L du code de la santé publique, sera communiqué, dans le mois qui suit sa signature, par le praticien, au conseil départemental de l'ordre au Tableau duquel il est inscrit. Fait à, le. (en X exemplaires originaux) Signataires : Directeur EHPAD Masseur-kinésithérapeute inscrit à l'ordre sous le numéro... Fait à Paris, le 30 décembre Le ministre du travail, de l'emploi et de la santé, Pour le ministre et par délégation : Par empêchement du directeur de la sécurité sociale : Le chef de service, adjoint au directeur de la sécurité sociale, J.-L. Rey La ministre des solidarités et de la cohésion sociale, Pour la ministre et par délégation : Le directeur général

7 de la cohésion sociale, F. Heyriès

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D'INTERVENTION DES JORF n 0303 du 31 décembre 2010 page 23517 texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre libéral

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille,

Le Premier ministre. Sur le rapport du ministre des solidarités, de la santé et de la famille, MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE ET DE LA FAMILLE DECRET relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l article L.162-22-7 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail

Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Modèle de Contrat pour un Médecin du travail salarié d'un Service interentreprises de Santé au travail Adopté par le Conseil national de l Ordre des médecins Session des 30 et 31 janvier 2003 Entre : Monsieur

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LE FONCTION PUBLIQUE Direction générale de l'offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins, Bureau

Plus en détail

CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE

CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE E CONTRAT DE BON USAGE DES MÉDICAMENTS ET DES PRODUITS ET PRESTATIONS PERIODE 2014 2018 «ETABLISSEMENT» «ADRESSE» «CP» «VILLE» N FINESS :«NFINESS» Entre : D une part : Le Directeur Général de l Agence

Plus en détail

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré "Les Grandes Hières"

Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré Les Grandes Hières Convention fixant les modalités de prise en charge et le tarif journalier d accueil de mineurs au sein de l établissement déclaré "Les Grandes Hières" Entre d'une part, le Département des Vosges, 8 rue

Plus en détail

Docteur Michel Legmann

Docteur Michel Legmann 1 Docteur Michel Legmann Président Mme Nora BERRA Secrétaire d Etat aux Aînés 55 rue Saint Dominique 75007 PARIS Nos références à rappeler sur tout échange de correspondance ML/FJ/np/Exercice professionnel

Plus en détail

Quelle place pour Le Médecin traitant dans l E.H.P.A.D.?

Quelle place pour Le Médecin traitant dans l E.H.P.A.D.? Quelle place pour Le Médecin traitant dans l E.H.P.A.D.? Analyse des problématiques actuelles et futures Docteur Jean-Marc LUEZ Médecin généraliste à Lille Septembre 2010 Plan I. Introduction II. Première

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES - OBLIGATION - DUREE

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES - OBLIGATION - DUREE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES - OBLIGATION - DUREE Arrêté du 19 décembre 2008 relatif à la formation professionnelle des commissaires aux comptes (J.O. n 303 du 30 décembre

Plus en détail

L examen des contrats - L étendue de la mission du conseil départemental

L examen des contrats - L étendue de la mission du conseil départemental Pascale Mathieu Secrétaire générale Jean-François Dumas Délégué du président aux affaires juridiques Mathilde Guest Conseillère juridique Ns. Ref. : DJA/PM/MG/ n 1/ 2012.09.06 L examen des contrats - L

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL

REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES CONSEIL GENERAL Délibération affichée, rendue exécutoire, après transmission au Contrôle de la Légalité le : 23/07/12 AR n : A078-227806460-20120713-63615-DE-1-1_0 REPUBLIQUE FRANÇAISE DEPARTEMENT DES YVELINES 2012-CG-4-3633.1

Plus en détail

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique

Paris, le 09 NOV 2011. Le ministre de la fonction publique MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE Paris, le 09 NOV 2011 Direction générale de l administration et de la fonction publique B9 n 11- MFPF1130836C Le ministre de la fonction publique A Monsieur le ministre

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Déploiement des contrats de coordination des professionnels de santé libéraux intervenant en EHPAD

COMMUNIQUE DE PRESSE. Déploiement des contrats de coordination des professionnels de santé libéraux intervenant en EHPAD Direction de la Sécurité sociale Paris, le 6 avril 2011 Direction générale de la Cohésion sociale COMMUNIQUE DE PRESSE Déploiement des contrats de coordination des professionnels de santé libéraux intervenant

Plus en détail

Modèle de Contrat de travail

Modèle de Contrat de travail Modèle de Contrat de travail Elaboré par le Comité Régional Olympique et Sportif de Lorraine et le Conseil régional de l Ordre des Masseurs kinésithérapeutes de Lorraine... POUR LA SURVEILLANCE DES EPREUVES

Plus en détail

CONVENTION D'OBJECTIFS PORTANT DEFINITION DU SOUTIEN APPORTE PAR LE DEPARTEMENT DES PYRENEES-ORIENTALES *******************

CONVENTION D'OBJECTIFS PORTANT DEFINITION DU SOUTIEN APPORTE PAR LE DEPARTEMENT DES PYRENEES-ORIENTALES ******************* Annexe à la délibération N 22 CONVENTION D'OBJECTIFS PORTANT DEFINITION DU SOUTIEN APPORTE PAR LE DEPARTEMENT DES PYRENEES-ORIENTALES ******************* ENTRE Le Président du Conseil Général des Pyrénées-Orientales

Plus en détail

Annexe Rapport 11. Entre

Annexe Rapport 11. Entre Annexe Rapport 11 CONVENTION FINANCIERE POUR LE VERSEMENT D'UNE DOTATION ANNUELLE A «XXXXX» DANS LE CADRE DE L'EXPERIMENTATION ENGAGEE PAR LE CONSEIL GENERAL DES PYRENEES-ORIENTALES SUR LES SERVICES D'AIDE

Plus en détail

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD

Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD c1 Rôle et missions du médecin coordonnateur en EHPAD Capacité de Gériatrie Dr Corinne HAGLON DUCHEMIN 17 Février 2014 Diapositive 1 c1 clientleger; 12/02/2014 Décrets et Fonction du médecin coordonnateur

Plus en détail

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Règlement médical de l UFOLEP REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Adopté par le comité directeur national de l Ufolep le 11 avril 2008 1 PREAMBULE L article L. 231-5

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE

REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE REGLEMENT INTERIEUR SERVICE D'HOSPITALISATION A DOMICILE Préambule Ce règlement intérieur définit les conditions d'organisation et de fonctionnement du service d'hospitalisation à domicile. Il précise

Plus en détail

ACCORD ADMINISTRATIF. La Commission des Opérations de Bourse ("COB") et la Commodity Futures Trading Commission ("CFTC");

ACCORD ADMINISTRATIF. La Commission des Opérations de Bourse (COB) et la Commodity Futures Trading Commission (CFTC); REPUBLIQUE COMMISSION DE BOURSE FRANCAISE DES OPERATIONS UNITED STATES COMMODITY FUTURES TRADING COMMISSION ACCORD ADMINISTRATIF La Commission des Opérations de Bourse ("COB") et la Commodity Futures Trading

Plus en détail

Cent soixante-dixième session RÈGLEMENTS FINANCIERS PARTICULIERS PRÉSENTÉS CONFORMÉMENT À L'ARTICLE 6.7 DU RÈGLEMENT FINANCIER DE L'UNESCO RESUME

Cent soixante-dixième session RÈGLEMENTS FINANCIERS PARTICULIERS PRÉSENTÉS CONFORMÉMENT À L'ARTICLE 6.7 DU RÈGLEMENT FINANCIER DE L'UNESCO RESUME ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent soixante-dixième session 170 EX/21 PARIS, le 12 juillet 2004 Original anglais Point 8.3 de l'ordre du

Plus en détail

Règlement des stages. Règlement Voté en CA le 12 juillet 2013

Règlement des stages. Règlement Voté en CA le 12 juillet 2013 Règlement des stages TEXTES DE REFERENCE (DISPONIBLES SUR LE SITE WEB BORDEAUX 3, RUBRIQUE ENTREPRISES/STAGES OU SUR L ESPACE ETUDIANT RUBRIQUE ORIENTATION INSERTION / FAIRE UN STAGE - TROUVER UN EMPLOI

Plus en détail

CONVENTION DE PÔLE ASSOCIÉ DE DÉPÔT LÉGAL N 2015. ENTRE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE ET

CONVENTION DE PÔLE ASSOCIÉ DE DÉPÔT LÉGAL N 2015. ENTRE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE ET CONVENTION DE PÔLE ASSOCIÉ DE DÉPÔT LÉGAL N 2015. ENTRE LA BIBLIOTHÈQUE NATIONALE DE FRANCE ET.. ENTRE La Ville / Communauté d agglomération / Département / adresse représentée par agissant pour le compte

Plus en détail

Texte modèle approuvé par le Comité des Ministres du Conseil de l'europe ACCORD

Texte modèle approuvé par le Comité des Ministres du Conseil de l'europe ACCORD le 18 janvier 1972 Texte modèle approuvé par le Comité des Ministres du Conseil de l'europe ACCORD portant sur un placement au pair conclu conformément aux dispositions de l'accord européen sur le Placement

Plus en détail

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme L article L. 133-3 du Code du tourisme, dispose : «L'office de tourisme assure l'accueil et l'information des touristes ainsi que la promotion

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE Faculté de SSP - Institut de Psychologie Personnes de contact : Pour les étudiants de l orientation - Psychologie du conseil et de l orientation

Plus en détail

TITRE V LA TRANSMISSION PAR VOIE ÉLECTRONIQUE DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AU REMBOURSEMENT OU À LA PRISE EN CHARGE

TITRE V LA TRANSMISSION PAR VOIE ÉLECTRONIQUE DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AU REMBOURSEMENT OU À LA PRISE EN CHARGE Convention Nationale des Chirurgiens-dentistes juin 2006 TITRE V LA TRANSMISSION PAR VOIE ÉLECTRONIQUE DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AU REMBOURSEMENT OU À LA PRISE EN CHARGE Les Parties signataires entendent

Plus en détail

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP

ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP ASSOCIATION DE GESTION AGREEE DES PROFESSIONS LIBERALES DE PROVENCE AGA.PLP réglement intérieur mis à jour lors de l Assemblée Générale Extraordinaire du 26 juin 2015 Association déclarée régie par la

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES

CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES CONSEIL DE L'EUROPE COMITÉ DES MINISTRES RECOMMANDATION N R (97) 5 DU COMITÉ DES MINISTRES AUX ÉTATS MEMBRES RELATIVE À LA PROTECTION DES DONNÉES MÉDICALES (adoptée par le Comité des ministres le 13 février

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL

CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA PRISE EN CHARGE EN HOSPITALISATION A DOMICILE DE RESIDENTS EN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT SOCIAL Vu les articles R 6121-4-1 et D 6124-311 du code de la santé publique,

Plus en détail

Annexe : Référentiel national de gestion du temps de travail médical applicable dans les structures de médecine d urgence

Annexe : Référentiel national de gestion du temps de travail médical applicable dans les structures de médecine d urgence Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Titre 6 Formation continue conventionnelle

Titre 6 Formation continue conventionnelle Arrêté du 24 décembre 2007 portant approbation de la convention nationale destinée à organiser les rapports entre les pédicures-podologues libéraux et les caisses d'assurance maladie Titre 6 Formation

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation DOSSIER DE PRESSE Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation Mars 2014 1 TEXTE DE LA CHARTE DE GÉOLOCALISATION Charte sur les bonnes pratiques relatives

Plus en détail

La vérité sur MSSanté

La vérité sur MSSanté La vérité sur MSSanté Suite aux nombreuses informations erronées diffusées dans les médias depuis vendredi soir, l ASIP Santé souhaite rappeler les principes et la vocation de l espace de confiance MSSanté.

Plus en détail

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C

C O N T R A T D E S E J O U R F O Y E R D A C U E I L M E D I C A L I S E C E N T R E D E M E Y Z I E U - A R I M C ARIMC CENTRE DE MEYZIEU 112 rue de la République 69330 MEYZIEU Foyer d accueil médicalisé CONTRAT DE SEJOUR Dispositions législatives : loi 2002-2 rénovant l action sociale et médico-sociale et les décrets

Plus en détail

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne

Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Règlement intérieur du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail de l Université de Picardie Jules Verne Article 1 er Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre

Plus en détail

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP)

Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) Contrat de sous-traitance (construction, bâtiment, BTP) ENTRE LES SOUSSIGNES : [Nom de la Société], [Forme juridique de la Société] Au capital social de [Montant] euros, Dont le siège social se situe au

Plus en détail

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE TUNISIENNE COMMISSION DES OPERATIONS DEBOURSE CONSEIL DU MARCHE FINANCIER CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS La Commission des opérations de bourse et

Plus en détail

Code de droit économique. Livre IX

Code de droit économique. Livre IX Code de droit économique Livre IX Table des matières LIVRE IX. - Sécurité des produits et des services... 3 CHAPITRE 1. - Obligation générale de sécurité... 3 CHAPITRE 2. - Structures d'information et

Plus en détail

Guide de l HMONP à destination des structures d accueil et des tuteurs

Guide de l HMONP à destination des structures d accueil et des tuteurs en Île-de-France l Ordre des architectes Guide de l HMONP à destination des structures d accueil et des tuteurs 1) Contexte... 2 2) Objectifs... 2 3) Organisation et modalités de la formation... 2 a) Le

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE POPULAIRE ACCORD DU 28 SEPTEMBRE 2012 RELATIF AU FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9326) sur la commission de surveillance des professions de la santé et des droits des patients (K 3 03) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Titre I Dispositions

Plus en détail

est situé à...(siège social) représentée par...(prénom)...(nom), en sa qualité de...(qualité),

est situé à...(siège social) représentée par...(prénom)...(nom), en sa qualité de...(qualité), Entre les soussignés, Personne morale :...(dénomination sociale),...(forme),...(capital),...(rcs),...(numéro SIREN) dont le siège social est situé à...(siège social) représentée par...(prénom)...(nom),

Plus en détail

LA LISTE DES PRESTATIONS ESPECES PAYEES A LEURS SALARIES»

LA LISTE DES PRESTATIONS ESPECES PAYEES A LEURS SALARIES» DELIBERATION N 2012-50 DU 2 AVRIL 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LA CAISSE DE COMPENSATION DES SERVICES SOCIAUX (CCSS)

Plus en détail

ANNEXES A LA DELIBERATION

ANNEXES A LA DELIBERATION 2 ANNEXES A LA DELIBERATION 3 CONVENTION TRIPARTITE DE MISE A DISPOSITION D EQUIPEMENTS SPORTIFS COMMUNAUX LYCEE FRANCOIS RABELAIS A DUGNY(93) Entre les soussignés : La ville de Dugny, représentée par

Plus en détail

CONVENTION CONCLUE ENTRE L ETAT DU GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ET L UNION DES CAISSES DE MALADIE

CONVENTION CONCLUE ENTRE L ETAT DU GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ET L UNION DES CAISSES DE MALADIE GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG MINISTERE DE LA SANTE CONVENTION UNION DES CAISSES DE MALADIE CONCLUE ENTRE L ETAT DU GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ET L UNION DES CAISSES DE MALADIE PORTANT INSTITUTION D'UN PROGRAMME

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE DU PAYS DE BORN

SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE DU PAYS DE BORN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE DU PAYS DE BORN Règlement de Fonctionnement Règlement de fonctionnement du SSIAD du PAYS DE BORN - 1 - Ce document définit les règles générales et permanentes d organisation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PROJET DE CONVENTION

REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PROJET DE CONVENTION REPUBLIQUE FRANCAISE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE COMMISSION D'ORGANISATION ET DE SURVEILLANCE DES OPERATIONS DE BOURSE PROJET DE CONVENTION DE COOPERATION

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

Quelles synergies pour la mise en place d'un projet de soins palliatifs en EHPAD

Quelles synergies pour la mise en place d'un projet de soins palliatifs en EHPAD Quelles synergies pour la mise en place d'un projet de soins palliatifs en EHPAD Ophélie Daniel Infirmière coordinatrice EHPAD Sainte Monique (Toulouse) Introduction L'EHPAD est un lieu de vie où on accompagne

Plus en détail

CONVENTION DE FINANCEMENT CPAM DE PARIS / RESEAU SAINT LOUIS SEIN

CONVENTION DE FINANCEMENT CPAM DE PARIS / RESEAU SAINT LOUIS SEIN < CONVENTION DE FINANCEMENT CPAM DE PARIS / RESEAU SAINT LOUIS SEIN DOCUMENT REGIONAL ILE-DE-FRANCE Vu les articles L 162-43 à L 162-46 du code de la sécurité sociale Vu l'article L 6321-1 du code de la

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION V2010 CENTRE HOSPITALIER DE HOUDAN 42 rue de paris - 78550 - Houdan OCTOBRE 2014 SOMMAIRE PREAMBULE 1. Présentation du document 2. Les niveaux de certification 1.PRESENTATION

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'egalité (HALDE), Autorité administrative indépendante, créée par la loi du 30 décembre 2004, dont le siège

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

Document unique de délégations EHPA et EHPAD publics non autonomes

Document unique de délégations EHPA et EHPAD publics non autonomes Direction logistique et prospective / Direction services extérieurs Conseil juridique / Etudes et formation referent.medicosocial@cdg22.fr Document unique de délégations EHPA et EHPAD publics non autonomes

Plus en détail

Charte des droits et libertés de la personne accueillie

Charte des droits et libertés de la personne accueillie Charte des droits et libertés de la personne accueillie Arrêté du 8 septembre 2003 relatif à la charte des droits et libertés de la personne accueillie, mentionnée à l'article L. 311-4 du code de l'action

Plus en détail

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ;

- ou la Mutuelle ayant son siège à, régie par le code de la mutualité, représentée par ; Modèle de contrat de travail [à durée déterminée / indéterminée] de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes Préambule La présence d un médecin coordonnateur

Plus en détail

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre»

CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» CONVENTION D HABILITATION INDIVIDUELLE «société d assurance rattachée à une convention cadre» Les parties à la convention - Le Ministre de l intérieur représenté par le Préfet de - Raison sociale numéro

Plus en détail

L Assistant de Prévention : rôle, nomination et formation

L Assistant de Prévention : rôle, nomination et formation L Assistant de Prévention : rôle, nomination et formation Avec la modification, en début d année 2012, du décret n 85-603 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine professionnelle

Plus en détail

EXTRAIT CODE DE LA SANTE PUBLIQUE ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC. Obstétrique, néonatologie, réanimation néonatale.

EXTRAIT CODE DE LA SANTE PUBLIQUE ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC. Obstétrique, néonatologie, réanimation néonatale. EXTRAIT CODE DE LA SANTE PUBLIQUE ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC Obstétrique, néonatologie, réanimation néonatale. Article D6124-35 L'établissement de santé autorisé à pratiquer

Plus en détail

MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION

MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION MISSION RÉGIONALE DE SANTÉ LA RÉUNION CGSS REUNION DECISION N 04/2009 Vu les articles L.6321-1, L.6321-2 et D6321-1 à D6321-7 du Code de la Santé Publique ; Vu les articles L.162-45 à L.162-47 et R.162-59

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de..,

CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de.., Annexe 2 MODELE CONVENTION-TYPE DE PARTENARIAT «CG Solid'R» entre le Département des Deux-Sèvres et Le Centre socioculturel de.., «Agir ensemble pour un autre lien social et pour préparer un autre avenir

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-15 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-15 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-15 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Version Conseil d Etat 1

Version Conseil d Etat 1 Version Conseil d Etat 1 Décret n xx relatif à la tarification des établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes et à la règlementation financière et budgétaire des établissements et services

Plus en détail

NOTE N 2011 / 5 du 25 mars 2011 MODIFICATION

NOTE N 2011 / 5 du 25 mars 2011 MODIFICATION fa GROUPE NORD PAS-DE-CALAIS PICARDIE tlugecam Soigner, rééduquer/réinsérer : la santé sans préjugés NOTE N 2011 / 5 du 25 mars 2011 DESTINATAIRES : Pour mise en œuvre à effet du 1 er avril 2011 :» Directeurs

Plus en détail

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ;

Vu la Convention de sauvegarde des droits de l homme et des libertés fondamentales du Conseil de l Europe du 4 novembre 1950 ; DELIBERATION N 2012-86 DU 11 JUIN 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR LE MINISTRE D ETAT RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE PAR LA

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006

REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 REGLEMENT INTERIEUR DU CHSCT DE COORDINATION D'AÉROPORTS DE PARIS APPROUVÉ EN SEANCE DU 04/07/2006 Texte de référence : o Loi 82-1097 du 23 décembre 1982 (L.236-6) o Circulaire n 93/15 du 25 mars 1993

Plus en détail

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6

Contrat de séjour. Association les Jardins 1 / 6 Contrat de séjour PREAMBULE Le contrat de séjour définit les droits et les obligations de l établissement et du résident avec toutes les conséquences juridiques qui en résultent. Les particuliers appelés

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre I : Dispositions générales

Plus en détail

La loi de Modernisation Sociale

La loi de Modernisation Sociale La loi de Modernisation Sociale Extraits concernant la validation des acquis de l'expérience Le texte complet se trouve sur http://www.legifrance.gouv.fr Section 1 Validation des acquis de l'expérience

Plus en détail

Equipe Spécialisée Alzheimer Règlement de Fonctionnement

Equipe Spécialisée Alzheimer Règlement de Fonctionnement Equipe Spécialisée Alzheimer Règlement de Fonctionnement 13/14 Sommaire 1. Dispositions générales... 4 1.1. Présentation de l Equipe Spécialisée Alzheimer (ESA)... 4 1.2. Missions de l ESA... 4 1.3. Financement...

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels

Plus en détail

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade?

Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Vous souhaitez signer une convention délégation de paiement avec la Mutuelle Myriade? Alors complétez et adressez cette fiche à : Mutuelle MYRIADE - Service Conventionnement Tiers Payant Allée de la Capère

Plus en détail

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières.

Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Ordonnance Souveraine n 1.284 du 10 septembre 2007 portant application de la loi n 1.338 du 7 septembre 2007 sur les activités financières. Vu l'article 68 de la Constitution ; ALBERT II PAR LA GRACE DE

Plus en détail

Arrêtons: Chapitre 1 er - De la pharmacie hospitalière

Arrêtons: Chapitre 1 er - De la pharmacie hospitalière Règlement grand-ducal du 1er mars 2002 relatif à la pharmacie hospitalière et au dépôt hospitalier de médicaments. - base juridique: L du 28 août 1998 (Mém. A - 78 du 18 septembre 1998, p. 1564) L du 19

Plus en détail

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA Du Bon Usage de la Télémédecine Exemple d application aux UCSA Contexte général 1 Nombreux champs d application : - téléconsultation - téléexpertise - téléformation - téléassistance Contexte général 2

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL

EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du Jeudi 2 Octobre 2014 Nombre de Conseillers : 33 En exercice : 32 Présents ou représentés : 32 Nombre de votants : 32 Le Jeudi

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES RESSOURCES HUMAINES RH-P-03

COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES RESSOURCES HUMAINES RH-P-03 COMMISSION SCOLAIRE DES APPALACHES RESSOURCES HUMAINES RH-P-03 P O L DATE D APPROBATION : 1997-06-25 RÉSOLUTION NUMÉRO: CC-9697-201 I T DATE DE RÉVISION : RÉSOLUTION NUMÉRO : I Q ENTRÉE EN VIGUEUR : 1997-06-25

Plus en détail

Stage actif 2015-2016

Stage actif 2015-2016 Collège Sciences de la santé Stage actif 2015-2016 UFR d Odontologie UFR des Sciences odontologiques Chères Consœurs, Chers Confrères, La réforme des études de Chirurgie Dentaire de 1994 a instauré une

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION

CONVENTION DE COLLABORATION CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE LES SOUSSIGNES : - L'Office du Tourisme de SERRE CHEVALIER VALLEE, prise en la personne de son Directeur, numéro d'immatriculation IM005100012. Ci-après dénommé "SERRE

Plus en détail

Diplômes et capacités professionnelles dans le secteur funéraire

Diplômes et capacités professionnelles dans le secteur funéraire Diplômes et capacités s dans le secteur funéraire En application de l article L. 2223-25-1 du code général des collectivités territoriales (CGCT), issu de l article 2 de la loi n 2008-1350 du 19 décembre

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENTS RECIPROQUES ENTRE L ASSISTANT MATERNEL NOUVELLEMENT AGREE ET LA CAF

CHARTE D ENGAGEMENTS RECIPROQUES ENTRE L ASSISTANT MATERNEL NOUVELLEMENT AGREE ET LA CAF CHARTE D ENGAGEMENTS RECIPROQUES ENTRE L ASSISTANT MATERNEL NOUVELLEMENT AGREE ET LA CAF Entre : l assistant maternel nouvellement agréé ci-dessous désigné : Civilité :... Prénom :... Nom :... né(e) le

Plus en détail

ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR)

ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) AIDE ENTREPRISE ACTION DE FORMATION PRÉALABLE AU RECRUTEMENT (AFPR) «Les données caractère personnel collectées dans ce formulaire sont destinées l étude des dossiers relatifs l action de formation préalable

Plus en détail

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS EN MATIERE DE REGULATION DES MARCHES D'INSTRUMENTS FINANCIERS

CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS EN MATIERE DE REGULATION DES MARCHES D'INSTRUMENTS FINANCIERS UNION MONETAIRE DE L'OUEST AFRICAIN REPUBLIQUE FRANCAISE CONSEIL REGIONAL DE L'EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE CONVENTION DE COOPERATION ET D'ECHANGE D'INFORMATIONS

Plus en détail

ANNEXE I. Charte du patient

ANNEXE I. Charte du patient ANNEXE I Charte du patient Premièrement Principes généraux 1- Toute personne a droit à la protection de sa santé dans les meilleures conditions possibles, sans discrimination en raison de sa religion,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) En partenariat avec :

GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) En partenariat avec : GUIDE PRATIQUE A L USAGE DES PARENTS POUR REDIGER LE CONTRAT DE TRAVAIL AVEC UN(E) ASSISTANT(E) MATERNEL(LE) 1 INTRODUCTION Vous êtes parent (communément désigné sous le terme de particulier employeur)

Plus en détail

Cent cinquante-sixième session

Cent cinquante-sixième session ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent cinquante-sixième session 156 EX/6 PARIS, le 5 mars 1999 Original anglais Point 3.2.2 de l'ordre du jour

Plus en détail

Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes 180, boulevard Haussmann 75389 PARIS CEDEX 08 Tél. 01 53 89 32 00 Fax. 01 53 89 32 01 http : //www.conseil-national.medecin.fr Modèle de contrat de médecin coordonnateur en établissement d hébergement

Plus en détail

CHAPITRE III. - DROITS DU PATIENT

CHAPITRE III. - DROITS DU PATIENT 22 AOUT 2002. - Loi relative aux droits du patient Loi 22 août 2202 Droits des patients Publié le : 26.09.2002 Modifié : Erratum M.B. 20.12.2002 Art. : note documents parlementaires L. 24.11.2004 M.B.

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail