chapitre 2 interférences non localisées entre deux ondes monochromatiques cohérentes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "chapitre 2 interférences non localisées entre deux ondes monochromatiques cohérentes"

Transcription

1 nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes chptre nterférences non loclsées entre deu ondes onochrotques cohérentes. epérence, condton d'nterférence, contrste. epérence des rors de Fresnel, et des fentes de Young rors de Fresnel source zone d'nterférence rors écrn spect de l zone centrle de l'écrn : on observe des frnges prllèles à l'rête du dèdre foré pr les rors; on constte que ces frnges sont observbles dns une lrge régon de l'espce, lorsqu'on déplce l'écrn; on prle d'nterférences non loclsées. l'optque géoétrque ne sufft plus pour nterpréter ce phénoène : on devrt vor spleent superposton des éclreents des fsceu provennt de chque ror. En ft, l y nterférence entre les ondes provennt des sources secondres cohérentes, forées des ges de l source pr chque ror (vor fgure pge suvnte. fentes (ou trous d'young rôle de l dffrcton : une ouverture de pette denson dffrcte l luère et joue le rôle d'une "source secondre" fente dffrctnte α ntensté luneuse onde plne pr eeple pour une fente de lrgeur éclrée pr des ryons prllèles, sur un écrn plcé très lon, l plus grnde prte de l'énerge luneuse se trouve concentrée dns une "tche de dffrcton" de lrgeur ngulre donnée pr snα / on rélse ns une fente source. ce phénoène n'est ps non plus eplqué pr l'optque géoétrque, et son nterprétton nécesste de prendre en copte l'spect ondultore de l luère : on ttent les ltes de l'optque géoétrque, lorsque l'pltude des ondes vre beucoup sur des dstnces de l'ordre de l longueur d'onde; c'est le cs pour le bord d'un écrn ou une pette ouverture. en éclrnt deu fentes fnes prllèles pr l êe source, on rélse à nouveu deu sources secondres cohérentes, et on observe encore des frnges prllèles, non loclsées, sur un écrn plcé perpendculreent à l'e des fentes (vor fgure pge suvnte. les ngles entre les ryons luneu et l'e des fentes étnt fbles, on se trouve u vosnge du centre de l tche de dffrcton, et on pourr générleent consdérer que l'pltude des ondes est sensbleent constnte u vosnge du centre. nous ne prendrons donc ps en copte l vrton d'pltude en foncton de l'ngle dns le clcul de l'ntensté luneuse pour les fentes de Young.

2 nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes source epérence des rors de Fresnel H + l'ngle entre les deu sources secondres est : (O,O(O,OH+(OH,OH+(OH,O (OH,O+(OH,OH+(O,OH (OH,OH α H α c'est donc deu fos l'ngle entre les rors (O,O α α O et α O sources secondres rors epérence des fentes de Young F L L O F écrn éclreent (ntensté luneuse, déphsge,et dfférence de rche: ϕ ϕ ϕ ϕ cos²( π n

3 nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes. condton d'nterférence : E r E r u nveu de l'écrn, les chps électrques sont sensbleent prllèles : on consdèrer les grndeurs vbrtores ssocées à chque onde : en un pont pprtennt à l'écrn : s cos( ωt + ϕ s cos( ωt + ϕ et les phses ϕ et ϕ dépendent des chens optques prcourus sources écrn l'pltude résultnte en est s s + s et l'ntensté luneuse (ou éclreent est : k < s² > s² ( cos( ωt + ϕ + cos( ωt + ϕ ² ( cos( ωt + ϕ² + ( cos( ωt + ϕ ² + cos( ωt + ϕ cos( ωt + ϕ ( cos( ωt + ϕ ² + ( cos( ω t + ϕ ² + cos[( ω + ω t + ( ϕ + ϕ ] + cos[( ω ω t + ( ϕ ] et < s² > + + < cos[( ω + ω t + ( ϕ + ϕ ] > + < cos[( ω ω t + ( ϕ ] > s ω et ω sont quelconques, < s² > + et l ne peut y vor d'nterférences ( cte s <s²> pourr dépendre de ϕ et ϕ s ω - ω on lors : k < s² > k( + + cos( ϕ (relton fondentle des nterférences à deu ondes on ne peut observer des nterférences que pour des ondes de êe fréquence, dont l dfférence de phse en un pont dépend du pont chos; on prle d'ondes cohérentes, en relton de phse.l'ntensté luneuse dépend de ϕ - ϕ. cec est obtenu dns le cs des rors de Fresnel, et des fentes de Young, en rélsnt deu sources secondres à prtr d'une êe source, pr dvson du front d'onde..3 vsblté des frnges; contrste. les frnges seront d'utnt plus vsbles, que l'ntensté le (frnges brllntes ser dfférente de l'ntensté nle (frnges sobres on défnt le contrste C (ou vsblté pr : C s cos( ϕ sot ϕ - ϕ [π] et k( + + n s cos( ϕ - sot ϕ - ϕ π[π] et n k( + ( + + ( + d'où C C + + ( ( + + le contrste dépendr des pltudes des ondes, et on pourr écrre : k( + + cos( ϕ k( + ( + cos( ϕ + n n ou ( + Ccos( ϕ ' eeple : s C et ( + cos( ϕ cos ²( s / C,8 s / C, les frnges sont de ons en ons vsbles. on chercher donc à rélser des sources secondres de êe pltude. ϕ 3

4 nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes epresson de l'éclreent en foncton de l dfférence de rche; ordre d'nterférence.. dfférence de rche, ordre d'nterférence le clcul détllé de l dfférence des chens optques, encore ppelée dfférence de rche, donne pour deu trous sources dns un leu d'ndce n : L L n L L on peut ontrer que cette dfférence reste l êe s le pont se déplce perpendculreent u pln de l fgure; cec peret de ontrer qu'on obtendr le êe phénoène en utlsnt des fentes prllèles à l plce de trous. c'est l dfférence de rche géoétrque, que nous dstnguerons plus trd de l dfférence de rche ondultore, lorsque des déphsges dus à des réfleons vtreuses seront prs en copte. ce clcul reste vlble pour tout phénoènes d'nterférences à deu ondes. ordre d'nterférence p p ϕ L L ou encore π p n. clcul de l'éclreent replçons ϕ et ϕ dns l'epresson de l'éclreent obtenue plus hut : ϕ πn π cos ²( cos ²( prenons C ' ( + cos( ϕ cos²( π sot cos ²( spect du chp d'nterférences : frnge brllnte s p enter lors ϕ - ϕ ±π, ±4π, etc.. et est égl à un nobre enter de longueurs d'ondes frnge centrle pour p (ou lors ϕ - ϕ et frnge sobre s p de-enter lors ϕ - ϕ ±π, ±3π, etc.. et est égl à un nobre de-enter enter de longueurs d'ondes l dstnce entre deu frnges de êe nture est l'nterfrnge n - -,5 - -,5,5,5-4π -3π -π -π π π 3π 4π / / p ϕ - ϕ 4

5 nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes 3. dspostfs prtculers 3. observton des frnges dns le pln focl d'une lentlle nce les chens optques (F et (F sont égu, de êe pour (F et (H (proprété des lentlles nces,vor ch l dfférence de rche s'écrt donc c: L - L (FH sn F π π sn cos ²( cos ²( s sn tn / f' F H f' π. cos ²( f ' 3. déplceent de l source dns le cs des fentes de Young à drote du pln des fentes : n L L de êe à guche, s l source vent en ': n' ' L' L ' ' et l dfférence de rche totle est : n L' + L (L' + L tot ( + n' ' O' ' ' L' L' ' n L L O l frnge centrle ( tot est donc déclée vers le hut de l quntté ' (' < c ( n '( ' n ( '' le systèe de frnge est déclé de nterfrngesvers le hut. ' 3.3 nterposton d'une le sur un des trjets en supposnt l'ncdence qus-norle L' L +e(n' - n n L L e n' d'où n ' L L' (L L + (L L' + e(n n' l frnge centrle s'obtent vec ' sot e(n n' le systèe de frnges se décle donc vers le hut de n e n' + ou ( n e n' n e ( (n' n n pplcton : en coptnt les frnges qu déflent, on déterne l'ndce n' nterfrnges s n' > n 5

6 nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes 3.4 nterféroètre éclré pr une re double pr eeple l luère provennt d'une lpe à vpeur de sodu 589,n 589,6n chque re spectrle se coporte coe une source ncohérente vs à vs de l'utre (ps de relton de phse l fut donc ddtonner les ntenstés luneuses, et non les pltudes ( + cosπ ( + cosπσ en posnt σ ( nobre d'onde et c n ( + cosπ ( + cosπσ en posnt σ tot ( + cos πσ + + cos πσ ( + cos π( σ σ cos π( σ + σ π que l'on peut écrre ( + Ccos π( σ + σ ( + Ccos vec + on obtent le contrste C n cos π( σ σ cos π vec toujours et 3 5 les frnges sont broullées pérodqueent lorsque ±, ±, ±... etc... on obtent un nterférogre qu cette llure : pr eeple pour le doublet june du sodu : 589,n 589,6n 589,3n,6n le contrste (donc l vsblté des frnges s'nnule une preère fos pour -,89 4 pus pour 3-8,68 4 etc... le nobre de frnges entre deu broullges est donné pr 98 frnges on peut donc en dédure - en coptnt le nobre de frnges entre deu broullges 6

7 nterférences non loclsées de deu ondes cohérentes 3.5 nterféroètre éclré pr deu sources ponctuelles ncohérentes déclées de êe longueur d'onde l fut encore une fos ddtonner les ntenstés des systèes de frnges créées pr chque source. ces systèes de frnges seront déclés d'une dstnce qu est foncton des prètres du problèe, et pourront se renforcer (C ou se détrure (C on peut ns retrouver l dstnce ngulre entre les deu coposntes d'une étole double (vor T b ' ' O 3.6 réfleon sur un leu plus réfrngent; dfférence de rche ondultore n n rppel: coeffcents de refleon et de trnssson pour l'pltude : r t t n + n n + n on vot que pour une onde se réfléchssnt sur un leu d'ndce supéreur à celu du leu dns lequel elle se trouve, (pr eeple nterfce r-verre resp., et,5 l y un chngeent de sgne à l réfleon. Cel revent à jouter une dfférence de phse de π ou une dfférence de rche de /. r l nouvelle dfférence de rche est ppelée "dfférence de rche ondultore": dns le cs des rors de Fresnel, les deu ryons qu nterfèrent subssent une réfleon sur un ror donc ond géo + géo et cel n'ntervent ps dns le clcul pr contre pour certns nterféroètres (chelson pr eeple ond ond ser dfférente de géo géo n + 7

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES

EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICES SUR LES PROPRIETES DES ONDES EXERCICE 1 : Les ondes rdio Un élève consulte Internet pour récolter des informtions sur les ondes rdio. Il lit: «Lorsqu'une onde rencontre un obstcle de grnde dimension

Plus en détail

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE TRAITEENT des IAGES et VISION pr ACHINE ASTER PRO INFO / Jen-rc Vézen Jen-rc.Vezen@lms.fr Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Avnt trtement

Plus en détail

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H)

Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) TS jn 2014 Devoir de physique-chimie n 4bis (2H) Nom:...... LES EXERIES SNT INDEPENDANTS ALULATRIE AUTRISEE PHYSIQUE : ETILE BINAIRE /20 1. Le télescope 8 Les 3 prties sont indépendntes. Document 1 : L

Plus en détail

Rappels Mathématiques

Rappels Mathématiques Chptre I Rppels Mthémtques I. Générltés sur les grndeurs physques On dstngue deux types de grndeurs - grndeurs physques repérles - grndeurs physques mesurles. Grndeurs physques repérles Une grndeur physque

Plus en détail

Stage M2 recherche Sciences Mécanique Physique et Ingénierie Spécialité acoustique RAPPORT DE STAGE

Stage M2 recherche Sciences Mécanique Physique et Ingénierie Spécialité acoustique RAPPORT DE STAGE Ynn Doh Unverstés d Ax Mrselle Stge M recherche Scences Mécnque Physque et Ingénere Spéclté coustque RAPPORT D STAG «MODL D ATTNUATION INTR-FRQUNTILL POUR L STIMATION D LA DISTANC D PROPAGATION SOURC-

Plus en détail

CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE

CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE Prof. H. NAJIB Optique Physique Version : sept. 006 CHAPITRE II INTERFERENCES A DEUX ONDES LUMINEUSES PAR DIVISION DU FRONT D ONDE II.1- Définition On dit que deux ondes (ou plusieurs) interfèrent lorsque

Plus en détail

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments

Mécanique: chapitre 2. Forces; Moments écnique: chpitre orces; oents INTRDUCTIN Toute ction écnique s'eerçnt sur un objet pour eet soit: de odiier son ouveent ou de le ettre en ouveent, de le intenir en équilibre, de le déorer. Toute ction

Plus en détail

Chapitre 3.5a La diffraction

Chapitre 3.5a La diffraction Chpitre. L diffrction Le phénomène de l diffrction L diffrction est le comportement ondultoire déformnt une onde plne en onde sphérique lorsque celle-ci rencontre un obstcle ou une ouverture. L déformtion

Plus en détail

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL

DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL Première Distnces de l Terre à l Lune et u Soleil Pge 1 TRAVAUX DIRIGES DISTANCES DE LA TERRE A LA LUNE ET AU SOLEIL -80 II ème siècle p J-C 153 1609 1666 1916 199 ARISTARQUE de Smos donne une mesure de

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

DISPOSITIF INTERFÉRENTIEL PAR DIVISION DU FRONT D ONDE : TROUS D YOUNG

DISPOSITIF INTERFÉRENTIEL PAR DIVISION DU FRONT D ONDE : TROUS D YOUNG ISPOSITIF INTERFÉRENTIEL PAR IVISION U FRONT ONE : TROUS YOUNG http://www.scientillul.net/tstc/physique/diffrction_lumiere/interferences.html http://scphysiques.free.fr/ts/physiquets/young.swf http://scphysiques.free.fr/ts/physiquets/interferences.swf

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

Filtrage en lumière cohérente

Filtrage en lumière cohérente Chpitre Filtrge en lumière cohérente. Diffrction de Frunhofer u foyer d une lentille convergente L diffrction de Frunhofer est séduisnte pr s cpcité à produire instntnément des trnsformées de Fourier bidimensionnelles.

Plus en détail

interférences à deux ondes ; fentes de Young (1h) étude sommaire de la diffraction (30 mn) polariseurs (30 mn)

interférences à deux ondes ; fentes de Young (1h) étude sommaire de la diffraction (30 mn) polariseurs (30 mn) interférences à deux ondes ; fentes de Young (1h) étude sommire de l diffrction (3 mn) polriseurs (3 mn) 1. interférences des fentes de Young : étude vec un viseur (durée 3 mn) 1.1 perçu théorique Une

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ ACULTÉ D CINC D L INGÉNIUR CTION TRON COUN LD LD : IÈR ANNÉ Cous Phsque : lectcté et gnétsme Chte e II Chm et Potentel lectque I Rel su le chm et otentel gvttonnel Chm Il est ben étbl qu'une msse m, stuée

Plus en détail

Racines carrées d un nombre complexe

Racines carrées d un nombre complexe Rcnes crrées d un nombre complexe I Exemple Détermnons les rcnes crrées de 3 Les rcnes sont et 4 ' x x ou x On lors : (mpossble cr x ) ou x 4 On cherche les nombres complexes z tels que z 3 (E) On se grde

Plus en détail

RIRE PROVENCE ALPES COTE D'AZUR

RIRE PROVENCE ALPES COTE D'AZUR Mnstère de l'industre, des Postes et Télécounctons et du Coerce extéreur DIRECTION RÉGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT PROVENCE-ALPES-CÛTE D'AZUR RIRE PROVENCE ALPES COTE D'AZUR > II MARTCRAU : Actulston du odèle

Plus en détail

La lumière : une onde

La lumière : une onde P g e TS Physique Exercice résolu Enoncé Remrque : les 3 prties sont indépendntes. e texte ci-dessous retrce succinctement l évolution de quelques idées à propos de l nture de l lumière : Pr nlogie à l

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

EXERCICES AVEC SOLUTIONS (STATIQUE)

EXERCICES AVEC SOLUTIONS (STATIQUE) EXEIES VE SLUINS (SIQUE) Eercce 1 : Détermner les tensons des câbles dns les fgures suvntes : 4 7 4N 1 Soluton : Fgure 1 : u pont nous vons : + + L projecton sur les es donne : cos 4 + cos sn 4 + sn 6Kg

Plus en détail

uur uur u ur Remarque : la superposition d'une lumière naturelle et d'une lumière totalement polarisée est une lumière partiellement polarisée.

uur uur u ur Remarque : la superposition d'une lumière naturelle et d'une lumière totalement polarisée est une lumière partiellement polarisée. T OLRITION RECTILIGNE DE L LUMIERE 1 - Descrpton de l'onde lumneuse naturelle : Une lumère naturelle résulte de la désectaton d'atomes qu émettent alors des vbratons (ou trans d'onde) de pérode de l'ordre

Plus en détail

STI2D - 1N5 - FONCTION DERIVEE ET APPLICATIONS COURS (1/5)

STI2D - 1N5 - FONCTION DERIVEE ET APPLICATIONS COURS (1/5) www.mthsenlgne.com STI2D - 1N5 - FNCTIN DERIVEE ET APPLICATINS CURS (1/5) PRGRAMMES CAPACITES ATTENDUES CMMENTAIRES Dérvton Nomre dérvé d une foncton en un pont. Le nomre dérvé est défn comme lmte du f(

Plus en détail

1. Introduction : Contexte et Etat de l Art O. MALOBERTI 1, G. FRIEDRICH 1, K. EL-KADRI-BENKARA 1, L. CHARBONNIER 1, A. GIMENO 1

1. Introduction : Contexte et Etat de l Art O. MALOBERTI 1, G. FRIEDRICH 1, K. EL-KADRI-BENKARA 1, L. CHARBONNIER 1, A. GIMENO 1 Électrotechnque du Futur 14&15 décebre 211, Belfort Anlyse Therque 3D d un Alternteur à Grffes : Modélston, Sulton et Identfcton Expérentle de l convecton lbre du odèle en rége therque étbl. O. MALOBERTI

Plus en détail

ICNA - SESSION 2009 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ

ICNA - SESSION 2009 ÉPREUVE OPTIONNELLE DE PHYSIQUE CORRIGÉ ICNA - SESSION 9 ÉPREUVE OPTIONNEE DE PHYSIQUE CORRIGÉ Diffusion thermique dns un câble électrique.. puissnce volumique dissipée pr effet Joule dns le conducteur est donnée pr P. Je J J.E e γ I e vecteur

Plus en détail

Les puissances à exposants négatifs

Les puissances à exposants négatifs CHAPITRE Les puissces à exposts égtifs. Itroductio : les puissces de Nous coissos bie l ottio où est u etier positif : E géérl : ( ) 0 8 6 N... fcteurs Rerquos qu'il y ue reltio évidete etre deux puissces

Plus en détail

Chapitre 6- Schéma fonctionnel et graphe de fluence

Chapitre 6- Schéma fonctionnel et graphe de fluence Chptre 6 : chém fonctonnel et grphe de fluence Chptre 6 chém fonctonnel et grphe de fluence 6.. chém fonctonnel 6... Défnton Un schém fonctonnel est une représentton smplfée d un processus ms en œuvre.

Plus en détail

Nature ondulatoire de la lumière Diffraction et Interférences

Nature ondulatoire de la lumière Diffraction et Interférences iffrction et Interférences 1. Mise en évience u phénomène e iffrction iffrction 'une one à l surfce 'un liquie. Si est grn evnt : (photo 1) Il y propgtion sns moifiction e l nture e l one. On limite l

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIERE

POLARISATION DE LA LUMIERE TP PHYSQU POLARSATON D LA LUMR OBJCTFS : Obtenton d'une lumère polarsée. Acton des lames λ/4 et λ/2. Polarsaton de la lumère par réflexon. BOGRAPH : H prépa optque (Hachette) - TUD THORQU. 1- Descrpton

Plus en détail

TP N 4 MESURES SUR LES BOBINES

TP N 4 MESURES SUR LES BOBINES Unversté de TOUON et d Nos Prénos : Insttt Unverstre de Technologe Note : GENIE EECTIQUE & INFOMTIQUE INDUSTIEE Trvx Prtqes d Electrotechnqe Grope : Dte : PEPTION : TP N 4 MESUES SU ES BOBINES 1 ) Coent

Plus en détail

MP1 Janson DS6 du 17 janvier 2014/2015. 1 n x.

MP1 Janson DS6 du 17 janvier 2014/2015. 1 n x. MP Jnson DS6 du 7 jnvier 24/25 Problème (CCP) Toutes les fonctions de ce problème sont à vleurs réelles. PARTE PRÉLMNARE Les résultts de cette prtie seront utilisés plusieurs fois dns le problème.. Fonction

Plus en détail

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 7 Le transformateur triphasé. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition 03/06/2010

ELECTROTECHNIQUE. Chapitre 7 Le transformateur triphasé. Électromagnétisme. Michel PIOU. Édition 03/06/2010 ELECTOTECHNIQUE Életromgnétsme hel PIOU Chptre 7 Le trnsformteur trphsé Édton 03/06/00 Extrt de l ressoure en lgne gnelepro sur le ste Internet Tle des mtères TNSFOTEU TIPHSE EN EGIE LINEIE Le rut mgnétque

Plus en détail

Dérivation. 1. Nombre dérivé, tangente 2. Fonction dérivée 3. Fonction dérivée et variations 4. Fonction dérivée et extrema

Dérivation. 1. Nombre dérivé, tangente 2. Fonction dérivée 3. Fonction dérivée et variations 4. Fonction dérivée et extrema «À l utomne 97 le présdent Non nnoncé que le tu d ugmentton de l nflton dmnué C étt l premère fos qu un présdent en eercce utlst l dérvée terce pour ssurer s réélecton» Hugo Ross, mtémtcen, à propos d

Plus en détail

La méthode CALPHAD : principe, outils et possibilités

La méthode CALPHAD : principe, outils et possibilités Déprtement CPS Equpe 6 Surfce et Interfce : Réctvté Chmque des Mtéru L méthode CALPHAD : prncpe, outls et possbltés Ncols DAVID Jen-Mrc FIORANI Mchel VILASI Insttut Jen Lmour UMR 798 Unversté de Lorrne

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle

Miroirs sphériques Dioptres sphériques. 1 Miroirs sphériques. 1.1 Introduction : focaliser la lumière. 1.2 Miroir concaves faisceau parallèle Mrors spérques Doptres spérques Nous allons mantenant aborder des systèmes optques un peu plus complexes, couramment utlsés pour produre des mages. Nous allons commencer par étuder un mror spérque de façon

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Cours 6 : Tableaux de contingences et tests du χ 2

Cours 6 : Tableaux de contingences et tests du χ 2 PSY 14 Technques d nlyses en psychologe Cours 6 : Tbleux de contngences et tests du χ Tble des mtères Secton 1. Attrbut moyen vs. réprtton d'ttrbuts... Secton. Test non prmétrque sur les fréquences....1.

Plus en détail

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET

Calculs financiers. Auteur : Philippe GILLET Clculs fcers Auteur : Phlppe GILLET Le tux d térêt Pour l empruteur qu e dspose ps des fods écessres, l représete le prx à pyer pour ue cosommto mmédte. Pour le prêteur, l représete le prx ecssé pour l

Plus en détail

Fonctions de référence

Fonctions de référence Chpitre 7 Clsse de Seconde Fonctions de référence Ce que dit le progrmme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Fonctions de référence Fonctions linéires et fonctions ffines Vritions de l fonction

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte.

T.P. Le redressement commandé : le pont mixte. I Introdcton : T.P. Le redressement commandé : le pont mxte. Précédemment, nos avons v qe nos povons réalser la converson d'ne tenson alternatve snsoïdale t =U 2sn t en ne tenson contne grâce à l'tlsaton

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus :

Figure 43. Des relevés effectués sur cette diode branchée en direct sont donnés dans le tableau ci-dessus : 1. Une dode est utlsée dans le montage c-dessous : 3,3 générateur + 2,5 =4,5 V V Fgure 43 Des relevés effectués sur cette dode branchée en drect sont donnés dans le tableau c-dessus : v (V) 0 0,6 0,7 0,8

Plus en détail

TABLE DES MATIERES NOMENCLATURE... 5 1 L ENERGIE SOLAIRE... 7. 1.1 Introduction... 7 1.1.1 Le contexte... 7 1.1.2 Aperçu de la ressource...

TABLE DES MATIERES NOMENCLATURE... 5 1 L ENERGIE SOLAIRE... 7. 1.1 Introduction... 7 1.1.1 Le contexte... 7 1.1.2 Aperçu de la ressource... Yves JANNO Mrs 0 ABLE DES MAIERES NOMENCLAURE... 5 L ENERGIE SOLAIRE... 7. Introducton... 7.. Le contexte... 7.. Aerçu de l ressource... 7. Asects géométrques... 8.. Mouvements de l erre... 8.. Mouvement

Plus en détail

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon

Maquette Tournesol Soleil, Terre et rotations La géométrie et mathématiques du système Maquette pour comprendre PhM Observatoire de Lyon Maquette ournesol olel, erre et rotatons La géométre et mathématques du sstème Maquette pour comprendre hm Observatore de Lon Les repères classques éclptque (longtudes et lattudes éclptques) et équatoral

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance.

On dépose une espèce à une certaine concentration, puis on observe comment sa concentration se répartit en fonction de la distance. Moblté des espèces en soluton I_ Les dfférents modes de transport En soluton, les molécules peuvent se déplacer selon tros modes dfférents : onvecton, la matère est déplacée par contrante mécanque (agtaton)

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)?

Rattrapage. 4 ] Quelle est la complexité dans le pire cas de l algorithme de tri fusion (pour trier n éléments)? IN 02 6 mrs 2009 Rttrpge NOM : Prénom : ucun document n est utorisé. ce QCM outit à une note sur 42 points. L note finle sur 20 ser otenue simplement en divisnt l note sur 42 pr 2. Il suffit donc de donner

Plus en détail

Samedi 20 septembre PCSI A Devoir surveillé n 1 Physique Salle Jean Villard

Samedi 20 septembre PCSI A Devoir surveillé n 1 Physique Salle Jean Villard Sedi septere PCSI Devoir surveillé n Physique Slle Jen Villrd Oscillteur hronique ppliquer l RFD à un point tériel de sse retenu pr un ressort horizontl de rideur k en fonction de l vrile d écrt (t. Donner

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Ajustement sttstque Dns l prte conscree l sttstque descrptve, nous vons exmne le len entre deux vrbles en utlsnt un grphque en forme de nuge de ponts et en clculnt le coecent de correlton. Nous voulons

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D.

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D. Corretion exerie. Évolution des idées sur l lumière.. es ondes méniques néessitent un milieu mtériel (solide, liquide ou gz) pour se propger tndis que les ondes lumineuses peuvent se propger en l bsene

Plus en détail

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels Chpitre I Introduction ux problèmes vritionnels I.1. Introduction. Le clcul des vritions concerne l recherche d extrems (minimums ou mximums), et peut être considéré comme une brnche de l optimistion.

Plus en détail

Décomposition d un entier en produit de facteurs premiers avec TI nspire. Application au problème 1 du concours général 2012

Décomposition d un entier en produit de facteurs premiers avec TI nspire. Application au problème 1 du concours général 2012 Ecrt CAPES Mthémtques Décomoston d un enter en rodut de cteurs remers vec TI nsre. Alcton u rolème du concours générl 0. Décomoston d un nomre enter en rodut de cteurs remers.. Créton d une lste de nomres

Plus en détail

Transformations géodésiques en France Métropolitaine

Transformations géodésiques en France Métropolitaine Trnsformtions géodésiques en Frnce Métropolitine 1 Processus de chngement de système... 1.1 Définitions... 1. Similitude 3D à 7 prmètres... 1.3 Modèle «à 7 prmètres»... 3 1.4 Coordonnées géogrphiques (,,h)

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires L-MATH II-(25-26). Résumé sur les Intégrles Impropres & eercices supplémentires Une fonction définie sur un intervlle I est dite loclement intégrble sur I si f est Riemnnintégrble sur tout intervlle [,

Plus en détail

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant

Champ magnétique. 1 Notions préliminaires. 1.1 Courant électrique et densité de courant 4 Champ magnétque 1 Notons prélmnares 1.1 Courant électrque et densté de courant Un courant électrque est défn par un déplacement de charges électrques élémentares (ex : les électrons de conducton dans

Plus en détail

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté»

Chapitre IV Les oscillations couplées «Les oscillations libres d un système à plusieurs degrés de liberté» Chre IV, cours de vbrons, ondes _Phs, Pr. Bds Bennecer MD 8-9 Chre IV es oscllons coulées «es oscllons lbres d un ssèe à luseurs degrés de lberé» Dns ce chre, nous llons coencer r éuder les oscllons lbres

Plus en détail

Calcul du coût du MWh d électricité à la production 1

Calcul du coût du MWh d électricité à la production 1 Clcul du coût du MWh d électrcté à l producton Hervé fenecer Résumé Le coût de producton du MWh résulte de l ddton de tros contrbutons : un coût d nvestssement, un coût de fonctonnement fxe, ndépendnt

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot Scence Indutrelle Précon de ytème erv Pncol Robert Lycée Jcque Amyot I - PRECISION DES SYSTEMES ASSERVIS A. Poton du roblème 1. Préentton On vu que le rôle d un ytème erv et de fre uvre à l orte (t) une

Plus en détail

% f (t) e #i!t dt. $ f (x) e "ikx dx. Généralité de la Transformation de Fourier

% f (t) e #i!t dt. $ f (x) e ikx dx. Généralité de la Transformation de Fourier Générlité de l Trnsformtion de Fourier 3. Trnsformée de Fourier, diffrction et interférences : l eemple des ondes lumineuses Sons (ou phénomène dépendnts du temps) : temps t et fréquence (ou fréquence

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

PHR-103 Prévention des risques physiques Session : Juin 2011

PHR-103 Prévention des risques physiques Session : Juin 2011 PHR-03 Préventon des rsques pysques Sesson : Jun 0 Prte n : Rsques termques Problème n. A quel tux (g/) dot-on trnsprer pour débrrsser le orps de 44, W de pussne termque? On supposer pour smplfer les luls

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

UE 41c : Mécanique du Solide

UE 41c : Mécanique du Solide UE 4c : écnqu du Sold DEUG Scncs d l tèr è nné Nots d cours Exrccs Sujts d xn PFrty Lbortor d Crstllogrph t odélston ds térux nérux t Bologqus UPESA CNS N 7036 - Unvrsté Hnr Poncré, Nncy Fculté ds Scncs,

Plus en détail

Chapitre 7: Bandes d énergie. On ne fera pas le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171-2

Chapitre 7: Bandes d énergie. On ne fera pas le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171-2 Chpitre 7: Bndes d énergie On ne fer ps le modèle de Kronig-Penney: p. 165-7,171- ppel Gz d électrons libres: Modèle le plus simple pour un métl Électrons libres dns une boîte de LLL On résout l éqution

Plus en détail

Chapitre 2 : Les déterminants des taux d'intérêt

Chapitre 2 : Les déterminants des taux d'intérêt Chptre 2 : Les détermnnts des tux d'ntérêt I. Dstncton entre tux nomnux et tux réels : l relton de Fsher II. Les détermnnts des tux courts : l poltque monétre et les nterdépendnces nterntonles III. Les

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices

Corrigé transformateurs triphasés Cours et exercices Exercice I Répondre ux questions suivntes Corrigé trnsformteurs triphsés Cours et exercices. L puissnce ctive nominle est indiquée sur l plque signlétique d un trnsformteur : vri ou fux? C'est fux, c'est

Plus en détail

Exercices sur la géométrie plane

Exercices sur la géométrie plane Eercces sur la géoétre plane Sot un trangle équlatéral et M un pont ntéreur au trangle n note H, K, L les projetés orthogonau respectfs de M sur les tros côtés éontrer que la soe MH + MK + ML est constante

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique

MECANIQUE QUANTIQUE Chapitre 6 : Oscillateur Harmonique Quantique MECANIQUE QUANTIQUE Cpitre 6 : Oscillteur Hroique Qutique Pr. M. ABD-LEFDIL Uiversité Moed V- Agdl Fculté des Scieces Déprteet de Pysique Aée uiversitire 6-7 Filières SM-SMI Itroductio L'oscillteur roique

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=reco&id_numpublie=reco_594&id_article=reco_594_0843

Cet article est disponible en ligne à l adresse : http://www.cairn.info/article.php?id_revue=reco&id_numpublie=reco_594&id_article=reco_594_0843 Cet rtcle est dsponble en lgne à l dresse : http://www.crn.nfo/rtcle.php?id_revuereco&id_numubliereco_594&id_articlereco_594_0843 Les prdoxes de Lucs et Romer pr hlppe DARREAU et Frnços IGALLE resses de

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

Diffraction de la lumière

Diffraction de la lumière Terminle S iffrction de l lumière Objectifs : - Observer des phénomènes de diffrction. - Rechercher les fcteurs ynt une influence sur l figure de diffrction : * en déduire l lrgeur d une fente fine à l

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Exercice 2 Soit N un nombre entier qui s écrit avec 4 chiffres en base 4, et avec 6 chiffres en base 3? Trouver toutes les valeurs possibles de N.

Exercice 2 Soit N un nombre entier qui s écrit avec 4 chiffres en base 4, et avec 6 chiffres en base 3? Trouver toutes les valeurs possibles de N. Groupe seconde chnce Feuille d exercice n 7 Exercice 1 On considère Un segment [AC] de longueur 16 cm, et le point B situé sur [AC] à 6 cm de C. P est un point du cercle de dimètre [AB] tel que AP = 8

Plus en détail

Interférences par division du front d'onde Notes de cours

Interférences par division du front d'onde Notes de cours physique nnée scolire 014/015 Interférences pr division du front d'onde Notes de cours mrdi 16 décembre 014 Trous et fentes d'young expérience de cours Le pssge des trous ux fentes d'young permet de ggner

Plus en détail

Primitive et intégrale d une fonction continue

Primitive et intégrale d une fonction continue Primitive et intégrle d une fonction continue O. Simon, Université de Rennes I 24 mi 2005 Avertissement : Ceci n est ps le contenu d une leçon de CAPES. Dns le progrmme 2002 de terminles S, on introduit

Plus en détail

ANNEXE 3. QUELQUES FONCTIONS DE LA THEORIE DU CONSOMMATEUR...1

ANNEXE 3. QUELQUES FONCTIONS DE LA THEORIE DU CONSOMMATEUR...1 ANNEXE 3. QELQES FONCTIONS DE LA THEOIE D CONSOMMATE.... PESENTATION.... APPLICATION DANS LE CAS DE LA FONCTION D'TILITE COBB-DOGLAS... 7 3. L'EQATION DE SLTSKY... 9 3.. Comenston de Hcks... 0 3.. Comenston

Plus en détail

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE

CEM : ETUDE DES DIFFERENTS MODES DE COUPLAGE ECOE SUPEIEUE e PASTUGIE TP CEM CEM : ETUDE DES DIFFEENTS MODES DE COUPAGE I ) Introuction DES PETUBATIONS EECTOMAGNETIQUES e but e ce TP consiste à mettre en évience les ifférents moes e couplge es perturbtions

Plus en détail

Chapitre V: Transformateur triphasé

Chapitre V: Transformateur triphasé . Constitution : Le trnsforteur triphsé est coposé de trois bobinges priires et trois bobinges secondires enroulés sur un ou plusieurs circuits gnétiques. n trnsforteur triphsé est insi considéré coe étnt

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

physique année scolaire Interféromètre en "lame d'air"

physique année scolaire Interféromètre en lame d'air physique nnée scolire 014-015 Corrigé du DS commun de physique n 6 - Optique I- Interéromètre de Michelson et plnéité d'un miroir I.A - Interéromètre en "lme d'ir" 1. /1 L diérence de phse entre les deux

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail