Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15"

Transcription

1 Table des matières CHAPITRE 1: LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE 13 D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15 CHAPITRE 2 : HOSPITALISATION À LA DEMANDE D UN TIERSET 19 HOSPITALISATION D OFFICE Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 9 I. LES DIFFÉRENTES MODALITÉS D HOSPITALISATION EN SECTEUR PSYCHIATRIQUE 19 II. INDICATION D UNE HOSPITALISATION SANS CONSENTEMENT 22 CHAPITRE 3 : ORGANISATION DES SYSTÈMES DE SOINS. 31 FILIÈRES ET RÉSEAUX Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 13 I. GÉNÉRALITÉS 31 II. RÉSEAUX DE SOINS EN PSYCHIATRIE 32 CHAPITRE 4 : TROUBLES PSYCHIQUES DE LA GROSSESSE 35 ET DU POST-PARTUM Module 2 : «De la conception à la naissance» Question 19 I. INTRODUCTION. ÉPIDÉMIOLOGIE 35 II. TROUBLES PSYCHIQUES PENDANT LA GROSSESSE 36 III. TROUBLES PSYCHIQUES DU POST-PARTUM 37 IV. TRAITEMENT DES TROUBLES PSYCHIATRIQUES DE LA GROSSESSE ET DU POST-PARTUM 39

2 6 Psychiatrie CHAPITRE 5 : TROUBLES DU COMPORTEMENT 43 DE L ENFANT ET DE L ADOLESCENT Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 39 I. GÉNÉRALITÉS SUR L ADOLESCENCE «NORMALE» 43 II. TROUBLES DU COMPORTEMENT À L ADOLESCENCE 45 CHAPITRE 6 : SEXUALITÉ NORMALE ET SES TROUBLES 49 Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 40 I. DÉFINITIONS 49 II. SEXUALITÉ NORMALE 50 III. ÉVALUATION CLINIQUE 51 IV. TROUBLES SEXUELS 52 CHAPITRE 7 : TROUBLES ANXIEUX, TROUBLES PHOBIQUES, 59 TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS, TROUBLES CONVERSIFS, ÉTAT DE STRESS POST- TRAUMATIQUES ET TROUBLES DE L ADAPTATION Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 41 I. TROUBLES ANXIEUX 60 II. TROUBLES PHOBIQUES 62 III. TROUBLES OBSESSIONNELS COMPULSIFS 65 IV. TROUBLES CONVERSIFS 68 V. ÉTAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE 71 VI. TROUBLE DE L ADAPTATION 73 CHAPITRE 8 : TROUBLE DU COMPORTEMENT ALIMENTAIRE 77 DE L ENFANT ET DE L ADULTE Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 42 I. ANOREXIE 77 II. BOULIMIE 82

3 Table des matières 7 CHAPITRE 9 : TROUBLES DU SOMMEILDE L ENFANT ET DE L ADULTE 87 Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 43 I. LE SOMMEIL PHYSIOLOGIQUE 87 II. LES TROUBLES DU SOMMEIL 89 III. LES DYSSOMNIES 91 IV. LES PARASOMNIES 100 V. TROUBLES DU RYTHME CIRCADIEN 102 CHAPITRES 10 : RISQUE ET CONDUITES SUICIDAIRES 105 DE L ENFANT, DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE :IDENTIFICATION ET PRISE EN CHARGE Module 11 : «Synthèse clinique et thérapeutique» Question 189 Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 44 I. DÉFINITIONS ET DONNÉES ÉPIDÉMIOLOGIQUES ACTUELLES 105 II. FACTEURS DE RISQUE 108 III. RISQUE SUICIDAIRE DE L ADOLESCENT 110 IV. MODALITÉ DE PRISE EN CHARGE D UNE CRISE SUICIDAIRE 111 VI. SPÉCIFICITÉ DU RISQUE SUICIDAIRE DE L ENFANT 112 V. PRÉVENTION DU RISQUE SUICIDAIRE 114 CHAPITRE 11 : ADDICTION ET CONDUITES DOPANTES : 115 ÉPIDÉMIOLOGIE, PRÉVENTION, DÉPISTAGE. MORBIDITÉ, COMORBIDITÉ ET COMPLICATIONS. PRISE EN CHARGE, TRAITEMENT SUBSTITUTIF ET SEVRAGE : ALCOOL, TABAC, PSYCHO-ACTIFS ET SUBSTANCES ILLICITES Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 45 I. GÉNÉRALITÉS 115 II. ALCOOL 117 III. OPIACÉS 134 IV. CANNABIS 140 V. PSYCHOSTIMULANTS ET DROGUES DE SYNTHÈSE 143 VI. TABAC 150 VII. DOPAGE ET CONDUITES DOPANTES 158 VIII. LE JEU PATHOLOGIQUE 160

4 8 Psychiatrie CHAPITRE 12 : SUJETS EN SITUATION DE PRÉCARITÉ : 163 FACTEURS DE RISQUE ET ÉVALUATION. MESURE DE PROTECTION SOCIALE. MORBIDITÉ ET COMORBIDITÉ : DIAGNOSTIC, COMPLICATIONS ET TRAITEMENTS Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 46 I. QUELQUES DÉFINITIONS ET REPÈRES ÉPIDÉMIOLOGIQUES 163 II. LA SANTÉ MENTALE DES SUJETS EN SITUATION DE PRÉCARITÉ 164 III. LA PRISE EN CHARGE PSYCHIATRIQUE DES SUJETS EN SITUATION DE PRÉCARITÉ 166 CHAPITRE 13 : BASES PSYCHOPATHOLOGIQUES 169 DE LA PSYCHOLOGIE MÉDICALE Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 47 I. GÉNÉRALITÉS 169 II. LA MALADIE, LE MALADE, LE MÉDECIN, LE MÉDICAMENT ET LA PSYCHOLOGIE 169 CHAPITRE 14 : GRANDS COURANTS DE LA PENSÉE PSYCHIATRIQUE 173 Module 3 : «Maturation et vulnérabilité» Question 48 I. PSYCHOTHÉRAPIES INDIVIDUELLES 173 II. PSYCHOTHÉRAPIES COLLECTIVES 175 CHAPITRE 15 : LE HANDICAP MENTAL. TUTELLE, 179 CURATELLE, SAUVEGARDE DE JUSTICE Module 4 : «Handicap incapacité dépendance» Question 52 I. PRINCIPES GÉNÉRAUX 179 II. LA PROTECTION DE L INCAPABLE MAJEUR 180 CHAPITRE 16 : CONFUSION, DÉPRESSION, DÉMENCES 185 CHEZ LE SUJET ÂGÉ Module 5 : «Vieillissement» Question 63 I. CONFUSION CHEZ LE SUJET ÂGÉ 185 II. SYNDROME DÉMENTIEL CHEZ LE SUJET ÂGÉ 186 III. DÉPRESSION CHEZ LE SUJET ÂGÉ 195

5 Table des matières 9 CHAPITRE 17 : DEUIL NORMAL ET PATHOLOGIQUE 199 Module 6 : «Douleur soins palliatifs accompagnement» Question 70 I. DEUIL NORMAL 199 II. DEUIL PATHOLOGIQUE 201 CHAPITRE 18 : PRISE EN CHARGE ET ACCOMPAGNEMENT 203 D UN MALADE CANCÉREUX À TOUS LES STADES DE LA MALADIE. TRAITEMENTS SYMPTOMATIQUES. MODALITÉS DE SURVEILLANCE. PROBLÈMES PSYCHOLOGIQUES, ÉTHIQUES ET SOCIAUX Module 10 : «Cancérologie oncohématologie» Question 142 I. RISQUE SUICIDAIRE ET CANCER 203 II. ÉPISODES DÉPRESSIFS CHEZ LES PATIENTS CANCÉREUX 204 III. CONCLUSION 206 CHAPITRE 19 : EFFET PLACEBO ET MÉDICAMENTS PLACEBO 207 Module 11 : «Synthèse clinique et thérapeutique» Question 168 I. DÉFINITION DU PLACEBO 207 II. EFFET PLACEBO 207 III. UTILISATION DU MÉDICAMENT PLACEBO 208 CHAPITRE 20 : PRESCRIPTION ET SURVEILLANCE 209 DES PSYCHOTROPES Module 11 : «Synthèse clinique et thérapeutique» Question 177 I. CLASSIFICATION DES PSYCHOTROPES 209 II. LES NEUROLEPTIQUES (ANTIPSYCHOTIQUES) 209 III. LES ANTIDÉPRESSEURS 215 IV. LES ANXIOLYTIQUES 222 V. LES HYPNOTIQUES 225 VI. LES THYMORÉGULATEURS 227 VII. LES PSYCHOSTIMULANTS 230

6 10 Psychiatrie CHAPITRE 21 : ACCUEIL D UN SUJET VICTIME 233 DE VIOLENCES SEXUELLES Module 11 : «Synthèse clinique et thérapeutique» Question 183 I. ACCUEIL ET INFORMATION DE LA VICTIME 233 II. EXAMEN CLINIQUE 234 III. PRÉLÈVEMENTS 235 IV. CONDUITE À TENIR APRÈS L EXAMEN CLINIQUE 236 V. AIDE PSYCHOLOGIQUE 236 VI. RÉDACTION D UN CERTIFICAT MÉDICAL 237 CHAPITRE 22 : AGITATION ET DÉLIRE AIGUS 239 Module 11 : «Synthèse clinique et thérapeutique» Question 184 I. AGITATION 239 II. DÉLIRE AIGU 246 CHAPITRE 23 : CRISE D ANGOISSE AIGUË ET ATTAQUE DE PANIQUE 251 Module 11 : «Synthèse clinique et thérapeutique» Question 191 I. ÉPIDÉMIOLOGIE 251 II. DIAGNOSTIC 251 III. DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL 253 IV. ÉVOLUTION 253 V. TRAITEMENT 254 CHAPITRE 24 : ÉTAT CONFUSIONNEL ET TROUBLE DE CONSCIENCE 255 Module 11 : «Synthèse clinique et thérapeutique» Question 199 I. INTRODUCTION 255 II. DÉFINITION ET CLINIQUE DU SYNDROME CONFUSIONNEL 255 III. ÉTIOLOGIES DES SYNDROMES CONFUSIONNELS 259 IV. DÉMARCHE DIAGNOSTIQUE 260 V. PRISE EN CHARGE 261

7 Table des matières 11 CHAPITRE 25 : PSYCHOSES ET DÉLIRE CHRONIQUE 263 Deuxième partie «Maladies et grands syndromes» Question 278 I. INTRODUCTION 263 II. LES SCHIZOPHRÉNIES OU PSYCHOSES DISSOCIATIVES 265 III. LES PSYCHOSES NON DISSOCIATIVES OU DÉLIRES CHRONIQUES 277 CHAPITRE 26 : TROUBLE DE L HUMEUR. 285 PSYCHOSE MANIACO-DÉPRESSIVE Deuxième partie «Maladies et grands syndromes» Question 285 I. LE SYNDROME DÉPRESSIF OU ÉPISODE DÉPRESSIF MAJEUR (EDM) 285 II. L ÉPISODE MANIAQUE 291 III. LES TROUBLES RÉCURRENTS DE L HUMEUR UNIPOLAIRES ET BIPOLAIRES 295 CHAPITRE 27 : TROUBLE DE LA PERSONNALITÉ 299 Deuxième partie «Maladies et grands syndromes» Question 286 I. DÉFINITIONS 299 II. CLASSIFICATION 300 III. LES DIFFÉRENTS TROUBLES DE LA PERSONNALITÉ 300 CHAPITRE 28 : TROUBLE PSYCHO-SOMATIQUE 309 Deuxième partie «Maladies et grands syndromes» Question 289 I. GÉNÉRALITÉS 309 II. ÉLÉMENTS DE PSYCHOPATHOLOGIE 311 III. DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIELS 311 IV. PRISE EN CHARGE 312

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Affections psychiatriques de longue durée Troubles anxieux graves

LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Affections psychiatriques de longue durée Troubles anxieux graves LISTE DES ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Affections psychiatriques de longue durée Troubles anxieux graves Juin 2007 33 33 Sommaire 1. Avertissement _ II 2. Critères médicaux actuels d

Plus en détail

43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte

43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte 43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte Diagnostiquer les troubles du sommeil du nourrisson, de l enfant et de l adulte Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient RÉPONSES

Plus en détail

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs

Patricia Garel. Patricia Garel. Plan et objectifs Plan et objectifs Synthèse de la conférence CAO2010 (l imparfait au présent) Les trois grandes raisons pour lesquelles un enfant semble ne pas apprendre De qui parle-t-on: Quelques histoires Que peut apporter

Plus en détail

DEUXIÈME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Objectif 283 TROUBLES DE L HUMEUR ET TROUBLES BIPOLAIRES A L ADOLESCENCE

DEUXIÈME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES. Objectif 283 TROUBLES DE L HUMEUR ET TROUBLES BIPOLAIRES A L ADOLESCENCE DEUXIÈME PARTIE : MALADIES ET GRANDS SYNDROMES Objectif 283 TROUBLES DE L HUMEUR ET TROUBLES BIPOLAIRES A L ADOLESCENCE Rédaction : Jean-Philippe RAYNAUD Objectifs : Connaître les différentes formes de

Plus en détail

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003

Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Troubles psychiques de la grossesse et du post-partum Q19 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Pendant la grossesse Troubles mineurs, dépressions

Plus en détail

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée

N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée N 59. Connaître les bases des classifications des troubles mentaux de l enfant à la personne âgée Auteur : J.-A. M. Relecteurs : C. Q., C. L. Statistiques ECN 2008, dossier 4 2008, dossier 7 2010, dossier

Plus en détail

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013

Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Dr Azizi Fatima MG Rabat 11/04/2013 Introduction L anxiété fait partie du registre émotionnel normal de l être humain Le caractère pathologique doit être évalué à partir de critères diagnostiques aussi

Plus en détail

LES TROUBLES ANXIEUX. II- Schéma explicatif :

LES TROUBLES ANXIEUX. II- Schéma explicatif : LES TROUBLES ANXIEUX INTRODUCTION I- Définitions: 1. Anxiété : w Sentiment pénible d attente d un danger imprécis crainte. 2. Troubles anxieux: w Tr n altérant pas le contact avec la réalité w Tr produisant

Plus en détail

Fiche Mémo Patient avec un trouble bipolaire : repérage et prise en charge initiale en premier recours

Fiche Mémo Patient avec un trouble bipolaire : repérage et prise en charge initiale en premier recours Fiche Mémo Patient avec un trouble bipolaire : repérage et prise en charge initiale en premier recours Juin 2015 Préambule Le trouble bipolaire est une maladie psychiatrique chronique et récurrente, de

Plus en détail

COMPÉTENCES CLINIQUES - SANTÉ MENTALE CONNAISSANCES PRÉALABLE OBJECTIFS 1. ENTRETIEN PSYCHIATRIQUE. 1.1. Les buts de l entretien psychiatrique

COMPÉTENCES CLINIQUES - SANTÉ MENTALE CONNAISSANCES PRÉALABLE OBJECTIFS 1. ENTRETIEN PSYCHIATRIQUE. 1.1. Les buts de l entretien psychiatrique CONNAISSANCES PRÉALABLE Les séminaires de compétences cliniques de santé mentale se basent sur l enseignement «Anamnèse et compétences psychosociales» du N. Blondel & C. Salathé (2014) et les cours de

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie

TROUBLES ANXIEUX. Filipe Galvão interne DES psychiatrie TROUBLES ANXIEUX Filipe Galvão interne DES psychiatrie PLAN Historique du concept de trouble anxieux Attaque de panique - Trouble panique Trouble anxieux généralisé Les troubles phobiques : Agoraphobie

Plus en détail

Module 2. De la conception à la naissance

Module 2. De la conception à la naissance Module 2. De la conception à la naissance ITEM 17. Principales complications de la grossesse Diagnostics différentiels d une hémorragie génitale Hématurie Rectorragie Diagnostics différentiels de l HTA

Plus en détail

CERTIFICAT UNIVERSITAIRE DES HAUTES ETUDES EN EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE

CERTIFICAT UNIVERSITAIRE DES HAUTES ETUDES EN EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE CERTIFICAT UNIVERSITAIRE DES HAUTES ETUDES EN EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE Expertise Criminologique IHECRIM de Niveau 3 / 3 ème année MENTION PSYCHIATRE CRIMINELLE ET EXPERTISE CRIMINOLOGIQUE RESPONSABLE :

Plus en détail

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades

Les Grands enjeux de santé publique : 1. Enjeux de la Politique de Santé a. Les droits des personnes malades Définitions : 1. OMS en 1988 définit la Santé Publique : Un concept social et politique qui vise une amélioration de la santé, une plus grande longévité et un accroissement de la qualité de la vie de toutes

Plus en détail

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003

Névroses Q266. Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Névroses Q266 Psychiatrie adulte Module D Pr Jean Louis Senon Année Universitaire 2002-2003 Plans et objectifs Hystérie Névrose d angoisse Phobies TOC PTSD Diagnostic d une conversion hystérique Diagnostic

Plus en détail

9.11 Les jeux de hasard et d argent

9.11 Les jeux de hasard et d argent 9.11 Les jeux de hasard et d argent Maud Pousset, Marie-Line Tovar 288 Les jeux de hasard et d argent (JHA) constituent une activité ancienne et répandue, mais longtemps interdite. Leur offre s est étoffée,

Plus en détail

Chapitre 16 Maladies mentales. (Traduction de la p 171) Aperçu du chapitre

Chapitre 16 Maladies mentales. (Traduction de la p 171) Aperçu du chapitre Chapitre 16 Maladies mentales (Traduction de la p 171) Aperçu du chapitre Les pathologies mentales sont classées dans le chapitre 5 d ICD-10-CM. Le trouble anxieux organique est une psychose et est un

Plus en détail

«L insomnie est signe d anxiété.»

«L insomnie est signe d anxiété.» «L insomnie est signe d anxiété.» Ni pavot, ni mandragore Ni aucun sirop de sommeil au monde Ne te rendront jamais ce sommeil délicieux Que tu possédais hier. Shakespeare, Othello, 1604 N est-ce pas l

Plus en détail

Addictions. d information. Livret. CRIJ Franche-Comté. Consommation, comportement... tous addicts?

Addictions. d information. Livret. CRIJ Franche-Comté. Consommation, comportement... tous addicts? Addictions Boris Lechaftois - Flickr Consommation, comportement... tous addicts? Livret d information CRIJ Franche-Comté 27 rue de la République à Besançon 03 81 21 16 16 - www.jeunes-fc.com Addictions

Plus en détail

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale

Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Sondage 2: Sondage sur la surveillance de la santé mentale Caractéristiques démographiques du client 1. Sexe du client: Homme Femme Transgenre 2. Âge du client: 3. Y compris la séance d aujourd hui, combien

Plus en détail

DÉPRESSION ET MÉDECINE GÉNÉRALE: TROP OU TROP PEU? Dr Daniel SOUERY PsyPluriel Laboratoire de psychologie médicale, ULB

DÉPRESSION ET MÉDECINE GÉNÉRALE: TROP OU TROP PEU? Dr Daniel SOUERY PsyPluriel Laboratoire de psychologie médicale, ULB 2014 DÉPRESSION ET MÉDECINE GÉNÉRALE: TROP OU TROP PEU? Dr Daniel SOUERY PsyPluriel Laboratoire de psychologie médicale, ULB DEUIL ET DÉPRESSION Responses to a significant loss (e.g., bereavement ) may

Plus en détail

SPORT ET PSYCHIATRIE. Michel BERENGUER Psychiatre des Hôpitaux Médecin du CDOS Commission médicale FFA

SPORT ET PSYCHIATRIE. Michel BERENGUER Psychiatre des Hôpitaux Médecin du CDOS Commission médicale FFA SPORT ET PSYCHIATRIE Michel BERENGUER Psychiatre des Hôpitaux Médecin du CDOS Commission médicale FFA INTRODUCTION Sport = Santé ( Mens sana in corpore sano) Excès liés au sport / avatars de la pratique

Plus en détail

Cas clinique N 2. II. Doit-on prescrire des examens complémentaires? Justifiez votre réponse.

Cas clinique N 2. II. Doit-on prescrire des examens complémentaires? Justifiez votre réponse. Cas clinique N 2 Une jeune femme de 18 ans, M. L., vous est amenée aux urgences par ses parents dans un état d'agitation anxieuse importante. A l'interrogatoire, M. L. raconte qu'elle est harcelée de messages

Plus en détail

La prise en charge d un trouble bipolaire

La prise en charge d un trouble bipolaire GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge d un trouble bipolaire Vivre avec un trouble bipolaire Décembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide pour vous informer

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

Drogues, toxicomanies, conduites addictives

Drogues, toxicomanies, conduites addictives Drogues, toxicomanies, conduites addictives Jean-Etienne PODIK Mots clefs Addictions, dépendance Toxicomanies Politique de réduction des risques Comportements à risques Coûts Tabac Alcool Drogues licites,

Plus en détail

Addictions et dépendances

Addictions et dépendances Addictions et dépendances Joëlle Visier Médecin Tabacologue CES de Bobigny/CPAM 93 Dr Hervé LE CLESIAU - Médecin Directeur Drogue, toxicomanie, addiction Faiblesse, vice, manie Souffrance, maladie Récompense,

Plus en détail

Premier entretien et diagnostic. Dr Dominique SERVANT Unité stress et anxiété CHRU de Lille

Premier entretien et diagnostic. Dr Dominique SERVANT Unité stress et anxiété CHRU de Lille Premier entretien et diagnostic Dr Dominique SERVANT Unité stress et anxiété CHRU de Lille Auteurs JP Boulenger, JP Lépine, J Tignol, C André, D Servant Association française des troubles anxieux et de

Plus en détail

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.»

«Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» «Tout le monde devrait faire une psychothérapie.» Moins je me connais, mieux je me porte. Clément Rosset, Loin de moi, 1999 Faut-il tout «psychiatriser»? Tout événement de vie difficile tel qu une rupture

Plus en détail

Traitements médicamenteux de la dépressiond

Traitements médicamenteux de la dépressiond Traitements médicamenteux de la dépressiond Les antidépresseurs Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine Inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline Inhibiteurs

Plus en détail

Troubles anxieux du sujet âgé

Troubles anxieux du sujet âgé Troubles anxieux du sujet âgé Dr P.JAULIN Unité de psychiatrie sujet âgé Nantes Conflit d intérêt: aucun Qu est ce que l anxiété? Peur sans objet Anxiété/angoisse Part subjective Équation de Salkovskis:

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR L ADMISSIBILITÉ PRESTATIONS D INVALITITE

LIGNES DIRECTRICES SUR L ADMISSIBILITÉ PRESTATIONS D INVALITITE LIGNES DIRECTRICES SUR L ADMISSIBILITÉ PRESTATIONS D INVALITITE Page 1 of 9 CPM 03000 CIM-9 300.02 CIM-10 41.1 DÉFINITION Le Trouble d anxiété généralisée est caractérisé par une anxiété et des soucis

Plus en détail

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012

Les Addictions Comportementales. Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 Les Addictions Comportementales Dr Basile Vareltzis Médecine Psychosomatique / Addictologie Décembre 2012 C est quoi une addiction? Il s agit d une substance ou d une activité qui stimule le centre de

Plus en détail

«Psychothérapie, trois approches évaluées» Une Expertise Collective de l Inserm

«Psychothérapie, trois approches évaluées» Une Expertise Collective de l Inserm Paris, le 26 février 2004 Dossier de presse «Psychothérapie, trois approches évaluées» Une Expertise Collective de l Inserm Dans le cadre du Plan santé mentale mis en place par le ministère de la Santé

Plus en détail

Troubles anxieux. Dr Marion Larquet (filière urgence) Dr Vincent Feuga (psychiatre de liaison) Centre Hospitalier de Versailles

Troubles anxieux. Dr Marion Larquet (filière urgence) Dr Vincent Feuga (psychiatre de liaison) Centre Hospitalier de Versailles Troubles anxieux Dr Marion Larquet (filière urgence) Dr Vincent Feuga (psychiatre de liaison) Centre Hospitalier de Versailles Troubles anxieux : généralités (1) Pathologie fréquente : 19, 5 % des individus

Plus en détail

DOCTEUR CAROLE VUONG

DOCTEUR CAROLE VUONG S0MMAIRE Normes OMS Définitions des conduites d alcoolisation Comment reconnaître une personne qui a un problème d alcool? Que faire? DOCTEUR CAROLE VUONG COMMENT AIDER LE SALARIE ALCOOLO-DEPENDANT? 4

Plus en détail

Sevrage du patient alcoolodépendant

Sevrage du patient alcoolodépendant Sevrage du patient alcoolodépendant 1/17 Motivation Le 1 er temps de la prise en charge = temps de renforcement de la motivation. Objectif : proposer au patient un sevrage s il est prêt, sinon l aider

Plus en détail

CONGRÈS DU CQJDC 3 MAI 2012

CONGRÈS DU CQJDC 3 MAI 2012 CONGRÈS DU CQJDC 3 MAI 2012 Formation élaborée par les services régionaux de soutien et d expertise TRP de la Montérégie et de Laval-Laurentides-Lanaudière Anne-Marie Beaulieu, Carole Carrière et Louise-Hélène

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

Handicap psychique en Poitou-Charentes : état des lieux quantitatif

Handicap psychique en Poitou-Charentes : état des lieux quantitatif Avril 2014 HANDICAP PSYCHIQUE ADULTES POITOU-CHARENTES ETAT DES LIEUX Handicap psychique en Poitou-Charentes : état des lieux quantitatif Rapport n 158 Avril 2014 Handicap psychique en Poitou-Charentes

Plus en détail

Approfondissement clinique et psychopathologique destiné aux infirmiers diplômés

Approfondissement clinique et psychopathologique destiné aux infirmiers diplômés 2008 / 2009 Diplôme Universitaire Approfondissement clinique et psychopathologique destiné aux infirmiers diplômés Responsables : Alain Vanier - Jean-Paul Mouras En partenariat avec l E.P.S. de Maison

Plus en détail

Arrêt des hypnotiques Conduite à tenir dans le contexte du retrait du Noctran et de la Mépronizine. Mise au point

Arrêt des hypnotiques Conduite à tenir dans le contexte du retrait du Noctran et de la Mépronizine. Mise au point Mise au point Arrêt des hypnotiques Conduite à tenir dans le contexte du retrait du Noctran et de la Mépronizine M E S S A G E S- C L E S Les spécialités Noctran et Mépronizine seront retirées du marché

Plus en détail

Les addictions chez les adolescents

Les addictions chez les adolescents Les addictions chez les adolescents L adolescence Adolescence signifie en latin «grandir» Le passage entre l enfance et l âge adulte Une génération intermédiaire Le sentiment d identité ne peut être ni

Plus en détail

Règles de prescription des Antidépresseurs

Règles de prescription des Antidépresseurs Dr GERAUD - Groupe Angevin d'etudes en Psychopharmacologie et en Psychiatrie Biologique - Février 2007 Prévalence des troubles psychiatriques dans la population générale française et dans cinq pays européens

Plus en détail

ADDICTION. Comprendre et s en libérer. Remerciements. Projet réalisé par Cindy et Magali Etudiantes infirmières

ADDICTION. Comprendre et s en libérer. Remerciements. Projet réalisé par Cindy et Magali Etudiantes infirmières Projet réalisé par Cindy et Magali Etudiantes infirmières ADDICTION Comprendre et s en libérer Remerciements Les stagiaires pour leur participation Véronique et Cindy pour leur disponibilité et leur implication

Plus en détail

testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité!

testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! : t i u t a r g t i Extra testez-vous! Préparez vos partiels en toute sénérité! Enoncé Un fan de casino Vous êtes praticien dans la belle ville d Enghien (célèbre pour son casino ). Vous recevez Joël 43

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS

HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS HEBERGEMENT SOCIAL ET ADDICTIONS Pourquoi et comment une porte d entrée par la précarité dans une association qui a centré ses activités sur l addictologie? C PEQUART F MOISAN Association CHARONNE 1 logique

Plus en détail

SYNDROME DE SEVRAGE ALCOOLIQUE. Diane PAUL IMG 2eme Semestre 18/06/15

SYNDROME DE SEVRAGE ALCOOLIQUE. Diane PAUL IMG 2eme Semestre 18/06/15 SYNDROME DE SEVRAGE ALCOOLIQUE Diane PAUL IMG 2eme Semestre 18/06/15 CAS CLINIQUE Patient de 37 ans amené par les pompiers pour syndrome confusionnel aigu avec hallucinations associés à une crise convulsive

Plus en détail

Partie du système nerveux central qui relie certains groupes de neurones à l origine de fortes sensations de plaisir et de satisfaction.

Partie du système nerveux central qui relie certains groupes de neurones à l origine de fortes sensations de plaisir et de satisfaction. avec la collaboration du Centre de vulgarisation de la connaissance, Université Paris XI LEXIQUE LE CANNABIS SOUS L ŒIL DES SCIENTIFIQUES Addiction État de besoin vis-à-vis d une drogue ou d une pratique

Plus en détail

ADOLESCENCE ET ADDICTION Le cannabis en questions. Diaporama réalisé par. Yves GERVAIS

ADOLESCENCE ET ADDICTION Le cannabis en questions. Diaporama réalisé par. Yves GERVAIS 1 ADOLESCENCE ET ADDICTION Le cannabis en questions Diaporama réalisé par Yves GERVAIS Psychosociologue, psychothérapeute pour adolescents Chargé de Mission Sécurité Routière Chargé d Enseignement Universitaire

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile.

Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile. Grossesse, addictions, VIH: projet de soins autour des femmes en grande vulnérabilité : hospitalisation à domicile Hélène Heckenroth l'auteur déclare n'avoir aucun conflit d'intérêt avec l'industrie pharmaceutique

Plus en détail

Urgence psychiatrique

Urgence psychiatrique Encyclopédie Médico-Chirurgicale 37-678-A-10 (2004) Urgence psychiatrique C. Boiteux M. Clostre C. Querel T. Gallarda Résumé. L intérêt, la réflexion et le développement des urgences psychiatriques coïncident

Plus en détail

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE

PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE PROTOCOLE DE SEVRAGE EN AMBULATOIRE Objet : Sevrage d une dépendance physique aux opiacés ou apparentés Ce protocole tient compte de la sécurité du patient qui doit être optimale à son domicile comme en

Plus en détail

Se rétablir au quotidien

Se rétablir au quotidien Institut universitaire en santé mentale de Montréal Se rétablir au quotidien Vous vous trouvez aujourd hui en situation de devoir travailler à récupérer un bien extrêmement précieux : votre santé mentale.

Plus en détail

Les troubles anxieux : quels liens avec la dépression? Corinne Mar*n Guehl

Les troubles anxieux : quels liens avec la dépression? Corinne Mar*n Guehl Les troubles anxieux : quels liens avec la dépression? Corinne Mar*n Guehl Anxiété et dépression : différences et ressemblances Symptômatologie anxieuse et dépressive : rela*ons poten*elles Anxiété Dépression

Plus en détail

Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques

Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques Sexualité, addiction et genre: aspects médicobiologiques Barbara Broers Département de Médecine Communautaire Rencontre réseau genre, Infodrog 13/11/07 Plan de la présentation Concepts généraux Sexualité

Plus en détail

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs

Théorie Comportementale Cognitive. Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Théorie Comportementale Cognitive Phobies et Troubles Obsessionnels Compulsifs Elsa Lambrescak DCEM3, nov 2010 Antoine, 12 ans Est amené par sa maman au cabinet médical pour : Des difficultés d endormissement

Plus en détail

Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine

Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine Guide d aide à la recherche documentaire dans la pédagothèque de l Ireps Aquitaine Ce guide a pour objectif de vous aider dans la recherche documentaire de supports pédagogiques (outils et guides) dans

Plus en détail

Troubles de l humeur et dépressions des sujets âgés. (Pr Ph. Meire)

Troubles de l humeur et dépressions des sujets âgés. (Pr Ph. Meire) Troubles de l humeur et dépressions des sujets âgés (Pr Ph. Meire) 1 Face aux malentendus et confusions, priorité à la clinique! Changement de personnalité ou de comportement = signal d alarme en gériatrie

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

Cas clinique 1. Prévention des pathologies liées à l alcool

Cas clinique 1. Prévention des pathologies liées à l alcool Cas clinique Prévention des pathologies liées à l alcool Mr E., qui est un patient âgé de 70 ans, consulte à votre cabinet pour dysfonction érectile. L'interrogatoire vous apprend qu'il ne présente pas

Plus en détail

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine

Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Protocole de Sevrage d une dépendance à la nicotine Avant le sevrage : Evaluation de la de la dépendance comportementale, psychologique ou physique, Autoobservation, test de Fagerstrom (Fagerstrom en annexe)

Plus en détail

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive

Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive Addictions sexuelles Les stratégies thérapeutiques pour réajuster une sexualité compulsive PARIS CSAPA BIZIA Dr Daulouède (Bayonne) lagadecaddiction@gmail.com Marthylle LAGADEC Psychologue clinicienne

Plus en détail

Nouvelles addictions. Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie

Nouvelles addictions. Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie Nouvelles addictions comportementales Dr Marie VERSCHAVE Praticien hospitalier Service de médecine interne E et addictologie Item N 77. Addictions comportementales Diagnostiquer, évaluer le retentissement

Plus en détail

Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne. SCOR inform - Septembre 2012

Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne. SCOR inform - Septembre 2012 Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne SCOR inform - Septembre 2012 Les troubles mentaux dans le contexte de l Assurance de Personne Auteur Dr Lannes Médecin-Conseil SCOR Global

Plus en détail

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein

Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Les balafrés du corps Comment se reconstruire? Exemple du cancer du sein Dr Reich Michel Équipe de Psycho-Oncologie Centre Oscar Lambret (Lille) Congrès AFSOS, Paris 17 septembre 2010 Introduction Dans

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

OUVERTURE DE LA CONFERENCE

OUVERTURE DE LA CONFERENCE 2 novembre 2015 OUVERTURE DE LA CONFERENCE Monsieur Henri PESLIN, Vice Président de la Mutualité Française Bourgogne 2 INTERVENANTS Dr Thierry Psychiatre. Praticien hospitalier, CHS Sevrey Sophie MORIN

Plus en détail

Formation en sophrologie Une spécialisation : Devenir Sophrothérapeute

Formation en sophrologie Une spécialisation : Devenir Sophrothérapeute La nature donne le génie, la société l esprit, les études, le goût Sainte Beuve Formation en sophrologie Une spécialisation : Devenir Sophrothérapeute Cette spécialisation permet : d étendre ses connaissances

Plus en détail

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres

Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS. 1. L avis du psychologue. 2. Les risques et leur prévention. Quelques chiffres Les drogues POUR EN SAVOIR PLUS 1. L avis du psychologue La consommation de drogues, qu elles soient licites (alcool, tabac) ou illicites (cannabis, crack, etc.), fait partie des conduites à risques fréquemment

Plus en détail

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD

Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD Intérêt de la Thérapie Comportementale et Cognitive dans la prise en charge thérapeutique du PTSD F.OLIVIER P. LAMY Journée Scientifique «La recherche en psychiatrie : Etat de stress posttraumatique» ALBI

Plus en détail

Risques psychosociaux: regards croisés

Risques psychosociaux: regards croisés Risques psychosociaux: regards croisés Dr Danzin Psychiatre - PH hôpital Charcot (Plaisir) - Attachée à la consultation «souffrance et travail» du service de Pathologie Professionnelle de l hôpital Raymond

Plus en détail

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens

Les Angoisses du normal au pathologique. Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Les Angoisses du normal au pathologique Dr Cyrille Guillaumont Chef de Pôle de Psychiatrie Adulte Centre Hospitalier Philippe Pinel Amiens Quelques éléments de définition Stress : Anxiété : Angoisse :

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Diplômes d Université et Formations Qualifiantes Année universitaire 2015-2016. Informations rentrée 2015-2016

FORMATION CONTINUE. Diplômes d Université et Formations Qualifiantes Année universitaire 2015-2016. Informations rentrée 2015-2016 Informations rentrée 2015-2016 UFR d Études psychanalytiques FORMATION CONTINUE Diplômes d Université et Formations Qualifiantes Année universitaire 2015-2016 L UFR d Études psychanalytiques de l Université

Plus en détail

FORMATIONS 2015-2016 «PARCOURS DE SOINS DES JEUNES EN ITEP»

FORMATIONS 2015-2016 «PARCOURS DE SOINS DES JEUNES EN ITEP» N activité : 23 76 04 966 76 Coordonnateur : D. BERTHELOT Secrétaire : M. DELHAIE FORMATIONS 2015-2016 «PARCOURS DE SOINS DES JEUNES EN ITEP» «Sensibilisation aux difficultés psychologiques des enfants,

Plus en détail

Sommaire. Sommaire. L Entreprise Page 3. Qu est-ce que la PNL? Page 4. Thérapie PNL et hypnose ericksonienne Page 7

Sommaire. Sommaire. L Entreprise Page 3. Qu est-ce que la PNL? Page 4. Thérapie PNL et hypnose ericksonienne Page 7 Sommaire L Entreprise Page 3 Qu est-ce que la PNL? Page 4 Thérapie PNL et hypnose ericksonienne Page 7 Préparation mentale pour sportif Page 8 Arrêter de fumer Page 11 Mincir par l hypnose Page 12 Traitement

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS

4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS 4.3 PSYCHOLOGIE OBJECTIFS D une manière ou d une autre, à des degrés divers, chacun d entre nous est appelé à vivre avec la part secrète et douloureuse de sa personnalité. Le cours de psychologie est conçu

Plus en détail

LES CONDUITES ADDICTIVES

LES CONDUITES ADDICTIVES EOM N.I LES CONDUITES ADDICTIVES I. introduction : - addiction : assuétude, asservissement, dépendance, toxicomanie. - Problème majeur de la santé publique. - Mortalité et morbidité élevées. pertes de

Plus en détail

A L C O O L E T S A N T É ALCOOL ET SANTÉ MENTALE

A L C O O L E T S A N T É ALCOOL ET SANTÉ MENTALE TABLE DES MATIÈRES Présentation 1 La santé mentale au Québec 2 Santé mentale et alcool 5 Santé mentale et dépendance 6 Effets pervers : maladie mentale et alcool 10 Conclusion 12 ISBN 978-2-923548-30-2

Plus en détail

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans)

CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Recommandations pour la pratique clinique Septembre 2004 (ANAES) CÉPHALÉES CHRONIQUES QUOTIDIENNES (CCQ) Diagnostic, rôle de l abus médicamenteux, prise en charge (actualisation programmée : 5 ans) Définition

Plus en détail

Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée

Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée Trouble bipolaire en milieu professionnel: Du diagnostic précoce àla prise en charge spécialisée Dr G. Fournis Service de Psychiatrie et d Addictologie CHU Angers Faculté de Médecine Angers 1 Introduction

Plus en détail

IFSI Formations e-learning Modules e-learning au service de votre projet pédagogique

IFSI Formations e-learning Modules e-learning au service de votre projet pédagogique IFSI Formations e-learning Modules e-learning au service de votre projet pédagogique LE POLE E-LEARNING EN CHIFFRES ans d existence apprenants sur nos plateformes ans d expertise santé du GRIEPS heures

Plus en détail

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin

La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin La dépression, une pathologie hautement récidivante? Dr J.M. Bonnin PSYCHIATRE CLINIQUE ANOUSTE (Bordeaux) Thérapeute Comportemental et Cognitif Enseignant à l IRCCADE La dépression Un des principaux problèmes

Plus en détail

Consommation de drogues (alcool) et santé mentale AQPAMM

Consommation de drogues (alcool) et santé mentale AQPAMM Consommation de drogues (alcool) et santé mentale «La consommation (drogues/alcool) n est pas un sport de spectateur. Un jour ou l autre, c est toute la famille qui participe.» Joyce Rebeta-Burditt Atelier

Plus en détail

Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique

Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique Addictions sexuelles Approche clinique et thérapeutique Marthylle LAGADEC lagadecaddiction@gmail.com Hôpital Paul Brousse Service d Addictologie du Pr. Reynaud (Villejuif) Institut Fédératif des Addictions

Plus en détail

Livre des plans de santé publique

Livre des plans de santé publique Livre des plans de santé publique 2 e édition: Prévention et sécurité sanitaire Novembre 2009 SOMMAIRE PRÉFACE... 4 INTRODUCTION MÉTHODOLOGIQUE... 6 SANTÉ GÉNÉRALE DES POPULATIONS... 9 Plan gouvernemental

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 2 février 2005

AVIS DE LA COMMISSION. 2 février 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 2 février 2005 TRANXENE 20 mg, gélule Boîte de 28 TRANXENE 20 mg, gélule Boîte de 50 SANOFI SYNTHELABO FRANCE Clorazépate dipotassique

Plus en détail

Les métronomes de l espoir

Les métronomes de l espoir Les métronomes de l espoir Stéphane Bujold, psychologue Conseiller clinique au Centre en dépendance de Laval Colloque sur le suicide Laval, le 9 février 2012 Les métronomes de l espoir Plan de travail

Plus en détail

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises.

Les stagiaires, au nombre de 12 maximum, disposent de tables de travail et de chaises. Créé en 2005, l Institut Mots pour Maux est une association d accompagnement et d aide à la personne. Son objectif est de favoriser et de développer l amélioration de la condition de l être humain et son

Plus en détail

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage.

Santé mentale. lien. créent du. Soins. Respect. Les Établissements MGEN. Quand. les soins. Aides. Psychiatrie. Dépistage. Dépistage Soins Respect Orientations Éducation thérapeutique Quand les soins créent du lien Aides Séjours personnalisés Santé mentale Les Établissements MGEN Relais Équipes soignantes Qualité de soins

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS

PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS PRISE EN CHARGE EN VILLE DES PERSONNES DÉPENDANTES AUX OPIACÉS Constance Legroux (DCEM3) QUELQUES CHIFFRES 150 000 toxicomanes en France, dont moins de Diminution de la mortalité grâce à la mise sur le

Plus en détail

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Marie-Josée Filteau, MD, FRCP(C) Patricia Gravel Clinique Marie-Fitzbach Plan Stress au travail Burnout Trouble de l adaptation Dépression majeure Troubles

Plus en détail

CUMP SAMU 59 & Clinique Universitaire de Psychiatrie

CUMP SAMU 59 & Clinique Universitaire de Psychiatrie ETAT DE STRESS POST- TRAUMATIQUE : CLINIQUE ET NOSOGRAPHIE Dr Francois DUCROCQ CUMP SAMU 59 & Clinique Universitaire de Psychiatrie CHRU de Lille, France 1 Situation du problème Définition précise du trauma

Plus en détail

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003)

Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) Compte rendu de la conférence sur la prévention des conduites à risques chez l adolescent (05/12/2003) INTERVENTION DE MARIE CHOQUET Le suicide est la 2 ième cause de mortalité des 16/25 ans. On compte

Plus en détail

Approche thérapeutique du «Burn Out».

Approche thérapeutique du «Burn Out». Approche thérapeutique du «Burn Out». Alain Souche Psychiatre Psychothérapeute FMH alain.souche@sunrise.ch ASPCo ASSOCIATION SUISSE DE PSYCHOTHERAPIE COGNITIVE www.aspco.ch Un bon équilibre de vie Une

Plus en détail

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie

Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie Olivier GRONDIN, Maître de Conférences Psychologie Clinique, Psychologue clinicien. Département de Psychologie 1. Anxiété de séparation 2. Phobie spécifique 3. Phobie sociale 4. Anxiété généralisée 5.

Plus en détail

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET

Le médecin de prévention face aux RPS. Docteur Isabelle THOMINET Le médecin de prévention face aux RPS Docteur Isabelle THOMINET 1. Définition des RPS Les risques psychosociaux sont souvent résumés par simplicité sous le terme de «stress». En réalité, ils recouvrent

Plus en détail