LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE"

Transcription

1 LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté. COMPÉTENCES Échanger, débattre : écouter et prendre en compte ce qui a été dit ; questionner afin de mieux comprendre ; exprimer et justifier un accord ou un désaccord, émettre un point de vue personnel motivé ; participer aux échanges de manière constructive : rester dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, apporter des arguments, mobiliser des connaissances, respecter les règles habituelles de la communication.

2 QU APPELLE-T-ON PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE? La philosophie a fait son entrée à l école primaire depuis plusieurs années. Les objectifs visés par les enseignants ne sont ni la présentation de doctrines philosophiques, ni l enseignement d une nouvelle discipline. Il ne s agit pourtant pas de «philosophie pour enfants», car il n y a pas une philosophie pour enfants et une philosophie pour adultes. Il y a la philosophie. Mais alors qu est-ce que la philosophie? Chaque philosophe tente d y répondre à sa manière et tous s interrogent sur le sens des choses. Philosopher, c est questionner, réfléchir à une question, dialoguer, confronter des idées. Le langage est l outil privilégié du philosophe, il emploie, le plus souvent, les mots de tous les jours et s attache à montrer que les mots sont porteurs de sens et qu il faut sans cesse s interroger sur ce sens. C est en cela que la philosophie répond aux objectifs des programmes et du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, notamment en ce qui concerne la maîtrise de la langue française et les compétences sociales et civiques. Le terme de «débat» lui donne un cadre institutionnel et peut permettre de créer des liens avec les autres disciplines. En philosophie (à l école primaire), les pratiques pédagogiques des enseignants s inspirent de différents courants qui se différencient notamment par la place occupée par l adulte, les supports utilisés, le mode de choix des questions. Quelques noms : Jacques Lévine, Matthew Lipman, Michel Tozzi, Oscar Brénifer, Marc Sautet et Jean-François Chazerans. Voici quelques-unes de ces approches présentées de façon succincte, donc incomplète. L APPROCHE PÉDAGOGIQUE DE JACQUES LÉVINE Il pense la philosophie avec les enfants comme préalable à la pensée : le débat d idées, sans intervention de l adulte, permet la prise en compte de la rigueur de toute réflexion, des ambiguïtés, des paradoxes et fait prendre conscience de l appartenance à un groupe de pensée. L APPROCHE PÉDAGOGIQUE DE MATTHEW LIPMAN Il a élaboré un programme complet pour les enfants de la maternelle au lycée en écrivant des romans suscitant des questions et en proposant un protocole précis ; l adulte applique ce protocole et intervient sur la forme des idées et non sur leur contenu. L APPROCHE PÉDAGOGIQUE DE MICHEL TOZZI Il préfère l expression «discussion à visée philosophique» au terme «atelier». Il a beaucoup travaillé sur la didactique de la philosophie et sur les nouvelles pratiques de la philosophie à l école. Il retient trois objectifs essentiels : problématiser, argumenter, conceptualiser. L adulte est concepteur et garant du dispositif démocratique. 2

3 L APPROCHE PÉDAGOGIQUE D OSCAR BRÉNIFER Il s agit avant tout d aider les élèves à exprimer leur pensée et à identifier les sources de leurs représentations. L adulte guide, accompagne, aide à reformuler, à relier les idées, à synthétiser. L APPROCHE PÉDAGOGIQUE DE MARC SAUTET ET JEAN-FRANÇOIS CHAZERANS Un intervenant philosophe présente un modèle à penser et aide à philosopher ensemble : la rencontre avec un philosophe complète la discussion entre pairs. Ces démarches très différentes ont cependant des points communs : l affirmation que l enfant peut philosopher ; philosopher, c est découvrir le plaisir de penser ; philosopher, c est s intéresser au langage, aux idées d autrui : c est dialoguer, débattre ; philosopher à l école, c est aborder des questions universelles qui sont aussi celles des enfants. C est ce que préconise Kant dans Critique de la raison pure : «Le professeur ne doit pas apprendre des pensées mais à penser. Il ne doit pas porter l élève mais le guider si l on veut qu à l avenir il soit capable de marcher de lui-même.» Pour plus d informations, on peut se reporter aux dossiers du CRDP : les rendez-vous du libraire de janvier 2007 (vidéo), janvier 2006 (vidéo, bibliographie de la médiathèque) ; des ateliers philosophiques avec des enfants : res/ateliers-philo.pdf 3

4 LE DÉBAT «PHILO» LES CADRES DE LA DISCUSSION Le lieu : le débat «philo» s organise en classe ou dans une autre salle si l enseignant préfère un autre cadre, une autre organisation (élèves installés en «U», en cercle, dans la BCD de l école par exemple). Il suffit de veiller aux conditions d écoute et de prise de parole. Le groupe-classe : si cela est possible, le débat «philo» est proposé à un demigroupe pour faciliter la participation de chacun. Le temps : 30 minutes environ LA DISCUSSION Les caractéristiques du débat philosophique Le sujet du débat doit concerner tout homme quelles que soient sa culture et l époque où il vit. Il est universel. De même, les thèmes abordés à l école ont une portée universelle, même s ils concernent directement l enfant. La question philosophique n attend ni une seule solution, ni une «bonne» réponse, ni une réponse factuelle, pas plus que technique ou scientifique. Les interrogations sont : métaphysiques : qu est-ce qui est vrai dans l imaginaire? A-t-on besoin d apprendre à être libre? existentielles : le réel se réduit-il à ce que l on voit? L animal peut-il devenir l ami de l homme? éthiques : a-t-on le droit de tout faire? «Nul n est méchant volontairement.» (Platon) ; esthétiques : qu est-ce que le beau? «L art ne reproduit pas le visible ; il rend visible.» (Paul Klee). Le plus souvent, le débat débute par une question universelle, il se nourrit des interventions des élèves (du général au particulier, du particulier au général). L idéal est de conclure (si on peut conclure un débat philosophique!) sur une pensée universelle. On peut aussi partir d une question sur un fait particulier et montrer que cette interrogation a une dimension universelle. Les trois dimensions du débat philosophique Le débat met en scène une réflexion individuelle et collective. Il a une dimension réflexive (pourquoi je pense cela?), une dimension herméneutique (déchiffrer et interpréter des phénomènes du monde) et une dimension pédagogique (se confronter à l autre et à ses idées). Lire à ce sujet Pratiquer la philosophie à l école 15 débats pour les enfants du cycle 2 au collège, François Galichet, Nathan,

5 Les processus de pensée Le débat est le lieu de la formulation d hypothèses, d arguments, de justifications, d explications. C est aussi un moment pour s entraîner, une fois de plus, à parler fort pour être entendu, à attendre son tour de parole. D autres compétences sont (et peuvent être) entraînées et évaluées : être capable de formuler un argument, d utiliser un vocabulaire précis (notamment des connecteurs), d écouter les arguments des autres et de réagir à ceux-ci, être capable de distribuer la parole (pour le régulateur de débat), de noter les idées clés au tableau (pour le rapporteur). Le rôle de l enseignant L enseignant a pour rôle essentiel de réguler le débat, de le relancer si nécessaire. Il est possible aussi de déléguer ce rôle à un élève. L enseignant est alors simple observateur et/ou secrétaire (pour la mémoire du débat par exemple). Les supports À l école, plusieurs supports peuvent être utilisés pour initier un débat philosophique : la phrase d un philosophe ; un proverbe, une expression populaire ; la question ou l affirmation d un élève ou de l enseignant ; un texte, un album, une comptine, une poésie ; une œuvre d art, une photographie, un film ; les disciplines enseignées à l école (mathématiques, histoire, instruction civique ). La trace écrite On peut proposer aux élèves un cahier de philosophie où seraient notées les questions abordées, les pistes de réflexion, les notes prises par le secrétaire de séance (par un élève ou l enseignant), des documents personnels (des mots, des phrases, des photographies, une œuvre ). Toutefois cette trace écrite n est pas une condition indispensable au «philosopher». 5 5

Animation pédagogique : Mener des ateliers philo aux cycles 1 et2

Animation pédagogique : Mener des ateliers philo aux cycles 1 et2 Animation pédagogique : Mener des ateliers philo aux cycles 1 et2 Définir les objectifs que l on vise à travers les ateliers philo : -objectif langagier compétence 1 du socle -objectif sur le devenir élève,

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Objectif : Donner du sens aux Enseignements d Exploration en évaluant les compétences, placer les dispositifs d évaluation

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

La réunion de coop une réunion hebdomadaire pour vivre ensemble

La réunion de coop une réunion hebdomadaire pour vivre ensemble La réunion de coop une réunion hebdomadaire pour vivre ensemble La réunion de coop' (réunion de coopérative) est un moment institutionnalisé hebdomadaire, de préférence en début de semaine, au cours duquel

Plus en détail

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Nathalie Frieden, natalia.frieden@unifr.ch, université de Fribourg, Suisse Résumé : L expérience

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire

S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire S'intégrer à l'école maternelle: indicateurs affectifs et linguistiques pour des enfants allophones en classe ordinaire Nathalie Gettliffe, Université de Strasbourg Hortense Rengade-Bouchard, Académie

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

La démarche pédagogique. Présentation générale du dossier pédagogique. Présentation du dossier : «Eau rare, eau précieuse»

La démarche pédagogique. Présentation générale du dossier pédagogique. Présentation du dossier : «Eau rare, eau précieuse» Présentation du dossier : «Eau rare, eau précieuse» Présentation générale du dossier pédagogique L Unicef vous propose un dossier pédagogique : «Eau rare, eau précieuse» pour sensibiliser les élèves à

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Catherine Lamboley IEN EG - Christiane Ribat et Dominique Vassal - IEN ET

Catherine Lamboley IEN EG - Christiane Ribat et Dominique Vassal - IEN ET Rénovation de la filière du tertiaire administratif Formation académique institutionnelle 28 mars 2012 Catherine Lamboley IEN EG - Christiane Ribat et Dominique Vassal - IEN ET 1 Rénovation de la filière

Plus en détail

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE Construire une formation pédagogique c est : Considérer L origine. Le public ciblé La forme Les objectifs Le rôle du formateur L andragogie Choisir

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE

PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE Circonscription de l Education Nationale de Marvejols Lozère PROGRESSIONS EN LANGAGE POUR LA MATERNELLE ECOLE MATERNELLE DE LA COUSTARADE stage école année scolaire 2008 2009 Niveau de classe : PS1 PS2

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE

ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE ECRIRE A L ECOLE MATERNELLE Bibliographie : Lire Ecrire Produire des textes Tome 2 A. M. CHARTIER B.CLESSE J. HEBRARD HATIER Pédagogie Ch. BOMPARD IEN 1 LA DICTEE A L ADULTE Compétences visées : Familiarisation

Plus en détail

Le monde d aujourd hui expliqué aux enfants

Le monde d aujourd hui expliqué aux enfants Fiche Collection Le monde d aujourd hui expliqué aux enfants Une collection de livres concrets et amusants pour se repérer dans le monde des grands. SOMMAIRE Introduction p. 1 Fiche 1 L Europe p. 2 Fiche

Plus en détail

Collaborer à l écriture d un récit policier

Collaborer à l écriture d un récit policier Collaborer à l écriture d un récit policier Hélène Lentieul, Collège Albert Ball d Annoeullin, Académie de Lille Niveaux et entrées du programme Numérique et projet d enseignement Supports exploités Objectifs

Plus en détail

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues

DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues DESCRIPTEURS NIVEAU A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE MONOLOGUE SUIVI

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

Guide manager pour l entretien professionnel

Guide manager pour l entretien professionnel Guide manager pour l entretien professionnel Le présent guide a pour objet de faciliter la mise en oeuvre de l entretien professionnel et, de rappeler pour chacune des étapes les activités à conduire et

Plus en détail

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Le droit à l éducation Connaître les droits de l'enfant et une organisation internationale Dégager l'idée essentielle d'un texte S'exprimer à

Plus en détail

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie D LE DREAU CPD Langues Vivantes AVRIL 2015 Les objectifs définis par les programmes

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est

Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est BATIR et UTILISER DES IMAGIERS EN CLASSE MATERNELLE Pour acquérir et diversifier le vocabulaire Pour commencer à structurer le vocabulaire Isabelle Caron, conseillère pédagogique LILLE 1 Est Quelques définitions

Plus en détail

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle éduscol Ressources pour l'école primaire Ressources pour l'école primaire Le langage oral dans les APC à l'école maternelle Fiches d'accompagnement, enseignant-chercheur à l'université de Toulouse II Le

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Aménager des coins jeux pour construire des apprentissages

Aménager des coins jeux pour construire des apprentissages Aménager des coins jeux pour construire des apprentissages Le coin marchande dans une classe de moyenne/grande section 1 AMENAGER LA CLASSE : INSTALLER UN COIN MARCHANDE Projet mené sur l'année Permet

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS?

QU EST-CE QUE TRAVAILLER EN ÎLOTS BONIFIÉS? Travailler en îlots bonifés selon la méthode pédagogique créée par Marie Rivoire. par Catherine Manesse et Anne Dauvergne IPR Langues vivantes Académie de Dijon Cette façon de travailler, dont on entend

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Annie Martin Présidente AGIEM 33 Conseillère pédagogique circonscription de St André de Cubzac - Gironde

Annie Martin Présidente AGIEM 33 Conseillère pédagogique circonscription de St André de Cubzac - Gironde Annie Martin Présidente AGIEM 33 Conseillère pédagogique circonscription de St André de Cubzac - Gironde Préambule : La citoyenneté et l AGIEM : L AGIEM, association générale des enseignants d école maternelle

Plus en détail

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM

ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM ANIMATION PEDAGOGIQUE Le calcul mental Cycle 2 Mercredi 31 mars 2010 IUFM Détour historique En 1909:«Les exercices de calcul mental figureront à l emploi du temps et ne devront pas être sacrifiés à des

Plus en détail

EEPU MOURILLON 26 rue Ernest RENAN 83000 Toulon

EEPU MOURILLON 26 rue Ernest RENAN 83000 Toulon EEPU MOURILLON 26 rue Ernest RENAN 83000 Toulon Réseau du Socle ACTIONS 2012-2013 Considération due aux élèves : -restauration de la confiance dans l élève -restauration de l estime de soi -prise en compte

Plus en détail

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE?

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE? Module sur l utilisation de la vidéo en classe de français langue étrangère JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie. Responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep,

Plus en détail

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève.

L enseignant propose alors une reformulation (feedback) en ayant pris le soin de faire évoluer les propositions orales de l élève. Usage de tablettes numériques à l'école Proposition de progression Niveau : GRANDE SECTION - MATERNELLE Année scolaire : 2014-2015 Projet général / Objectifs : ALBUMS ECHOS NUMERIQUES Afin de favoriser

Plus en détail

Annexe 1 : Illustration de la démarche :

Annexe 1 : Illustration de la démarche : Annexe 1 : Illustration de la démarche : ETAPE 1 : Travail sur les représentations des élèves. Capacités visées : Questionner un sujet, identifier une problématique, développer son esprit critique. Dossier

Plus en détail

Méthode universitaire du commentaire de texte

Méthode universitaire du commentaire de texte Méthode universitaire du commentaire de texte Baptiste Mélès Novembre 2014 L objectif du commentaire de texte est de décrire la structure argumentative et de mettre au jour les concepts qui permettent

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

L accueil de classe en bibliothèque

L accueil de classe en bibliothèque L accueil de classe en bibliothèque La bibliothèque a une mission de promotion de la lecture et du livre auprès des enfants. Elle invite l enfant au plaisir de lire et de découvrir le monde de façon complémentaire

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

UNIVERSITY OF THE FRASER VALLEY. Français 230 Automne 2012 PLAN DE TRAVAIL

UNIVERSITY OF THE FRASER VALLEY. Français 230 Automne 2012 PLAN DE TRAVAIL 1 UNIVERSITY OF THE FRASER VALLEY Français 230 Automne 2012 PLAN DE TRAVAIL Betty-Joan Traverse Heures de bureau : Adresse électronique : lundi de 13h 14h, BettyJoan.Traverse@ufv.ca mercredi de 10h00 à

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition.

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. Animation pédagogique 13 mars 2013. Morlaix. A. Cuvier: maître-formateur Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. PLAN D ANIMATION. Le temps institutionnel: les programmes,

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

Didactique et méthodologie du FLE/FLS

Didactique et méthodologie du FLE/FLS UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Didactique et méthodologie du FLE/FLS Actualiser et dynamiser vos pratiques de classe Descriptifs des modules de formation

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard Mise en œuvre AUTOUR D UN AUTEUR CYCLE 2 et 3 Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard GÉNÉRAUX Découvrir l œuvre d un auteur ou d un auteur illustrateur. Découvrir le plaisir de fouiller,

Plus en détail

Sommaire de la séquence 12

Sommaire de la séquence 12 Sommaire de la séquence 12 Tu viens de voir que le système nerveux permet de s adapter à notre environnement, grâce à des réactions coordonnées par notre cerveau. Dans certains cas, le fonctionnement du

Plus en détail

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline N 327 TITRE DE L ACTIVITÉ : Le futur bébé dans le ventre maternel DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Sciences expérimentales : le fonctionnement du corps humain - Maîtrise de la langue

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère

Plus en détail

CONSTRUCTION DU CONCEPT DE NOMBRE ET DE QUANTITE.

CONSTRUCTION DU CONCEPT DE NOMBRE ET DE QUANTITE. CONSTRUCTION DU CONCEPT DE NOMBRE ET DE QUANTITE. Objectifs : Echanger autour des pratiques de classe à propos de la construction du concept de nombre et de quantité. Réfléchir à partir d apports didactiques

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Je me forme. Je monte un projet théâtre Guide pratique fév. 2006 PNR Théâtre d Angers www.crdp-nantes.fr/artsculture/theatre www.nta-angers.

Je me forme. Je monte un projet théâtre Guide pratique fév. 2006 PNR Théâtre d Angers www.crdp-nantes.fr/artsculture/theatre www.nta-angers. Jean Bauné, chargé de mission Théâtre Éducation NTA Michèle Duterte, coordonnatrice 1 er degré Maine-et-Loire Jean Lataillade, coordonnateur Vendée 40 41 Comment? La formation initiale Pourquoi? Pour permettre

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement

Partie IV. Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Partie IV Responsabilité humaine En termes de santé et d environnement Forum santé et environnement 24/11 et 25/11 Pour chaque intervention, notez ce que vous avez retenu. Les addictions : Le don d organes

Plus en détail

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée Introduction à l analyse de concept Cogmaster - Quinzaine de rentrée L art de la distinction Une partie de la philosophie consiste à faire des distinctions pour éviter que soient confondues des entités

Plus en détail

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS Francette Martin Voici une situation fondamentale faisant intervenir le nombre cardinal : l enfant doit aller chercher

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter)

Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter) Former efficacement les élèves du collège aux compétences du domaine 4 du B2i (s informer se documenter) Les compétences seront travaillées de la 6 ème à la 3 ème, la validation se fera à partir de la

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence : construction (6 x 20 min)

CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence : construction (6 x 20 min) MATIERE OU DOMAINE DISCIPLINAIRE : S'approprier le langage Découvrir l'écrit CYCLE 1 CLASSE MS CRÉER DEUX PLANCHES DE BD À PARTIR DE 12 PHOTOS DE LA MASCOTTE DE LA CLASSE Situation au sein de la séquence

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A2

ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A2 ÉPREUVE DE PRODUCTION ORALE : DELF scolaire A2 25 points Consignes pour les examinateurs Déroulement de l épreuve : en accueillant le candidat, et après avoir vérifié son identité, vous indiquez très clairement

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

ANNEXE IV DEFINITION DES EPREUVES

ANNEXE IV DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IV DEFINITION DES EPREUVES EP1 : TECHNIQUES ESTHETIQUES Epreuve pratique et écrite - Coefficient : 7 - Durée : 3h 30 + coefficient 1 pour l évaluation de la VSP L attestation de formation à l utilisation

Plus en détail

Langage et sciences à l école maternelle. Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu

Langage et sciences à l école maternelle. Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu Langage et sciences à l école maternelle Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu Langage et sciences Plan de l animation : Les démarches et activités scientifiques Les implications langagières : langage oral,

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2

Le cahier de Susi Fiche pédagogique École CP CE1 CE2 CM1 CM2 Supports Documentaire Le cahier de Susi, de Guillaume Ribot, en intégralité à l exception du prologue, et les documents d archives intégrés au DVD. Fac-similé du Cahier de Susi et présentation de Guillaume

Plus en détail

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz

Dossier. Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année. Site de Montigny-Lès-Metz Dossier Master «Enfance Enseignement Education» 2 nd année Site de Montigny-Lès-Metz UE 1019-9 : Unité et spécificités de la didactique des sciences, technologies et mathématiques : Réalisation et analyse

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

L étude de paysage en géographie

L étude de paysage en géographie L étude de paysage en géographie Par Stéphane Chauvin, Christophe Desquesnes INTRODUCTION : RESITUER L ÉTUDE DU PAYSAGE DANS LA DISCIPLINE L étude de paysage constitue un des thèmes majeurs à développer

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice http://gfen.langues.free.fr Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice Maria-Alice Médioni Le projet, autrefois combattu, est aujourd hui à la mode. Il apparaît même incontournable dans la mesure où il

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers

Le Formateur en Institut de Formation en Soins Infirmiers INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS Mission du formateur I.F.S.I. REDACTEUR : Christine BELOEIL : Directeur IFSI DATE : le 21 JANVIER 2005 MIS A JOUR LE 15 SEPTEMBRE 2005 MIS A JOUR LE 31 AOUT 2007

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

-PROJET TICE GUERET 2 ASH- LA WEBRADIO COOPERATIVE DE LA CIRCONSCRIPTION GUERET 2-ASH OU COMMENT «LES TICE TISSENT DES LIENS»

-PROJET TICE GUERET 2 ASH- LA WEBRADIO COOPERATIVE DE LA CIRCONSCRIPTION GUERET 2-ASH OU COMMENT «LES TICE TISSENT DES LIENS» -PROJET TICE GUERET 2 ASH- LA WEBRADIO COOPERATIVE DE LA CIRCONSCRIPTION GUERET 2-ASH OU COMMENT «LES TICE TISSENT DES LIENS» Préambule Comme l indique le titre de ce projet coopératif, son objectif principal

Plus en détail

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ

AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ ASsociation de FOrmation et de REcherche sur le Langage AIDER L ENFANT À APPRENDRE À PARLER AVEC DES JEUX DE SOCIÉTÉ Apprendre à parler L objectif est d aider les enfants de 4 à 6 ans à mieux maîtriser

Plus en détail