Michel François DELANNOY Maire de Tourcoing Premier Vice-Président de Lille Métropole, délégué à la Gouvernance et au Développement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Michel François DELANNOY Maire de Tourcoing Premier Vice-Président de Lille Métropole, délégué à la Gouvernance et au Développement"

Transcription

1

2 Faire le pari de l aménagement économique du 21 ème siècle, au nom du développement durable, de la compétitivité du territoire et dans l intérêt des entreprises et des salariés métropolitains. Lille Métropole porte depuis 2012 une dynamique de montée en qualité des parcs et quartiers d activités de son territoire, qui traduit ses ambitions en matière de ville intense, de mobilité et de développement durable sur les espaces d activités. Pour Lille Métropole, ces parcs et quartiers du 21 ème siècle doivent être : - Durables écologiquement, économiquement et socialement - Attractifs économiquement pour tous types d entreprises et principalement celles de la production et de la logistique - Innovants dans leur conception, leur réalisation, leur gestion et leur gouvernance - Ambitieux dans leurs formes architecturales, leurs aménagements et leur vie ultérieure Une charte des Parcs d activités du 21 ème siècle voit donc le jour aujourd hui. Celle-ci guide l action d aujourd hui en s appliquant aux parcs d activités en cours d aménagement, et dresse l avenir des parcs de demain, identifiés dans le futur Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT). Chacun de ces parcs d activités participera à l ambition de l Eurométropole du 21 ème siècle. Cette charte est un véritable atout au service de la Métropole entreprenante : elle donne un temps d avance au territoire en matière d attractivité et de compétitivité de son offre foncière et immobilière, et elle permet d anticiper les mutations économiques que nous connaissons actuellement, en dotant la métropole d importants atouts différenciants, au service de l emploi local. L esprit de la démarche est de garantir un accueil optimal pour toutes les entreprises. Confrontées souvent à des contraintes règlementaires et financières, les entreprises productives et logistiques doivent elles aussi pouvoir se prévaloir des bénéfices liés au développement durable, tant d un point de vue d image, que d économies et d insertion dans leur environnement immédiat. Ainsi, leur acceptation par les riverains et donc leur développement pérenne seront facilités. Cette démarche ambitieuse a été réalisée de manière participative, en coproduction avec l ensemble des partenaires aménageurs et institutionnels de Lille Métropole, fédérant et mobilisant toutes les énergies aménageuses autour d ambitions de qualité partagées. Je souhaite remercier chacun des partenaires pour leur collaboration lors de l élaboration de ce nouvel outil, mais également pour leur implication dans la démarche que nous lançons collectivement aujourd hui. Nous participons ensemble à la construction de la compétitivité de notre territoire! Michel François DELANNOY Maire de Tourcoing Premier Vice-Président de Lille Métropole, délégué à la Gouvernance et au Développement 2

3 Le Parc d activités du 21 ème siècle, c est quoi? Il est fondé par une charte, comprenant 6 valeurs et des recommandations les déclinant. DENSITE : aménager des parcs d activités denses et intenses pour en faire des consommateurs intelligents de foncier, à travers l application de COS cibles ville intense, une gestion optimisée des réserves foncières des entreprises, la rationalisation et la mutualisation de certains usages, des approches architecturales de qualité pour donner une identité à l objet «parc» C est également travailler sur l emploi local et la valeur sociale de ces espaces de villes. MIXITES : faire des parcs d activités des espaces ouverts et perméables, de véritables lieux de vie pour entreprises, salariés et habitants, s intégrant au mieux dans leur environnement et à la ville, en faisant du parc un lieu d accueil de toutes les économies, en développant la mixité des fonctions urbaine et économique MOBILITES : organiser le parc comme un lieu efficace pour toutes les mobilités et inciter à l utilisation des modes doux, développer l utilisation des transports collectifs, organiser la mobilité des marchandises avec pour objectifs la rationalisation des flux et l intermodalité. C est aussi développer la mobilité des données, par le raccordement de tous les parcs au Très Haut Débit et le développement des usages numériques au service des entreprises et des salariés. PERFORMANCE ECOLOGIQUE : utiliser les différents espaces pour préserver et même valoriser la biodiversité, valoriser davantage les déchets et tendre vers des démarches d écologie industrielle et d économie circulaire. Bref, faire du parc un outil écologique! EFFICIENCE ENERGETIQUE : appliquer les principes de la sobriété énergétique et permettre aux acteurs du parc de réduire leur consommation et même de devenir producteur d énergies nouvelles renouvelables. GOUVERNANCE : adopter une gouvernance dynamique dès la naissance du parc d activités, le construire avec les communes et les habitants, animer et gérer durablement le parc avec les entreprises, salariés et habitants. Le faire vivre, tout simplement 3

4 Quels seront les parcs d activités du 21 ème siècle? Cette charte pourra s appliquer sur les parcs d activités qui voient le jour sur la Métropole, qu ils soient issus de la politique des 1000 ha ou demain du SCOT qu ils soient aménagés par Lille Métropole ou par ses partenaires (Chambre de Commerce et d Industrie, Sociétés d Economie Mixte, privés ) Un label Parcs 21 La charte met en place une labellisation des parcs d activités, pour encourager et distinguer les initiatives qui répondent aux 6 valeurs fondamentales de la charte. Si elle reprend certaines des méthodes de certification existantes, elle est adaptée à la situation de la métropole. Cette labellisation sera décernée par un comité de suivi de la Charte, sur la base d'une convention opérationnelle, un projet co-construit avec l aménageur et déclinant les valeurs de la charte. 4

5 Privilégier la contextualisation et la coproduction La mise en œuvre de ce nouveau référentiel Parcs d activités du 21 ème siècle se veut pragmatique, adaptée au contexte propre à chaque parc d activités en tenant compte de ses spécificités (localisation, contraintes et environnements différents, programmation). Une convention opérationnelle, traduira la charte des Parcs d activités du 21 ème siècle sur chaque projet et permettra de contractualiser les approches et la mise en œuvre. Lille Métropole souhaite apporter aux aménageurs et aux entreprises qui feront le choix de Parcs 21 un accompagnement spécifique, à travers notamment la mise à disposition d outils d ingénierie et d études pour définir ensemble les orientations optimales d application de la charte. 5

6 Des parcs «prototypes» Dans une démarche qui se veut pragmatique et incitative, la charte sera appliquée notamment sur des parcs d activités «prototypes», sortes de laboratoires d expérimentation permettant de tester et d évaluer les impacts, la portée et les modalités d application des différentes recommandations de la charte. 3 prototypes seront réalisés par Lille Métropole, qui ambitionne de tester les recommandations les plus ambitieuses et innovantes de la Charte, de manière à vérifier leur faisabilité et tirer les enseignements pour favoriser leur reproductibilité si elles prouvent leur efficacité. Le site de La Lainière à Roubaix et Wattrelos : au confluent de deux villes, cet ancien ensemble textile d une vingtaine d hectares, symbole du passé industriel de la Métropole, est identifié comme prototype pour y développer un quartier accueillant des activités productives, logistiques, artisanales et de l habitat. Le site de Rhodia à Marquette-lez-Lille et St André-lez-Lille : le long du canal de la Deûle, ce site s insère dans de nouveaux quartiers d habitat, et doit permettre de concilier l utilisation récréative de la voie d eau et son utilisation à des fins économiques pour le transport de marchandises par voie fluviale. Le site de Seclin A1 Est : en extension urbaine, ce site fortement attractif de 65 ha est positionné en entrée d agglomération. Il s agit d imaginer l architecture de qualité qui permettra de faire du site la porte d entrée sud de la Métropole, mais aussi de faire vivre la relation entre le parc et l économie agricole environnante et de développer de nouvelles formes de mobilités pour les salariés. Les partenaires de Lille Métropole pourront proposer d autres prototypes. C'est déjà le cas de la CCI Grand Lille. 6

7 Mobiliser durablement toutes les énergies aménageuses et institutionnelles Une démarche partenariale et participative La Charte des Parcs d activités du 21 ème siècle est le fruit d un véritable travail partenarial. La Chambre de Commerce et d Industrie Grand Lille, des aménageurs privés et semi-publics ont collaboré activement, autour de Lille Métropole, à l élaboration de ce référentiel pour partager, ensemble, les ambitions de développement durable, d innovation et d attractivité qui doivent présider à l aménagement économique du territoire. D autres partenaires institutionnels soutiennent la démarche : l Etat et l ADEME, et le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais. Une gouvernance au service de la qualité durable des parcs d activités La Charte propose une gouvernance pérenne et multipartenariale, autour de 3 instances aux objectifs complémentaires : Le conseil de gouvernance de la Charte, qui réunit l ensemble des signataires de la charte et des partenaires institutionnel : chargé de toutes les décisions importantes concernant la charte et son application, il en assure également l évaluation et l évolution. Le comité de suivi : organe resserré examinant les projets et déterminant la labellisation de chaque projet, il assure l application de la charte. Le comité consultatif Parcs 21 : réunissant des professionnels de l architecture et du développement économique, il a un rôle d expertise, de réservoir d idées et de poil à gratter pour abonder la réflexion sur l application et l évolution de la charte. Signature de la Charte de Partenariat Lille Métropole - CCI Grand Lille le 27 octobre

8 Document imprimé en mars 2013

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE»

PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» PLAN REGIONAL POUR DES EXPERIMENTATIONS D ACTIONS EN FAVEUR DES JEUNES DE 16 A 25 ANS «PERDUS DE VUE» REGION ALSACE 1 CAHIER DES CHARGES FINALITES - Développer des actions d accompagnement des jeunes «perdus

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

CONVENTION DE COOPERATION DECENTRALISEE DES VILLES ET PORTS DE L OCEAN INDIEN

CONVENTION DE COOPERATION DECENTRALISEE DES VILLES ET PORTS DE L OCEAN INDIEN OBSERVATOIRE REGIONAL DES VILLES ET PORTS DE L OCEAN INDIEN CONVENTION DE COOPERATION DECENTRALISEE DES VILLES ET PORTS DE L OCEAN INDIEN (CHARTE POUR LE DEVELOPPEMENT D UN ESPACE CULTUREL ECONOMIQUE ET

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07

CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE. Présentation de la version votée le 20/12/07 CHARTE DES ECO-QUARTIERS DE LILLE METROPOLE Présentation de la version votée le 20/12/07 Les différents documents La charte : fixe les objectifs et niveaux d excellence pour l éco-quartier => soumis aux

Plus en détail

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane

La politique locale de l habitat de Brest métropole océane La politique locale de l habitat de Brest métropole océane Pôle développement économique et urbain / Habitat Suivi de la politique locale de l habitat Le contexte: le projet métropolitain de l agglomération

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable le 27 novembre 09 > Programme U n g r a n d d é b a t L i l l e M é t r o p o l e C o m m u n a u t é u r b a i n e Développement durable le 27 novembre 2009 En mobilisant élus, experts,

Plus en détail

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR)

SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Avis CCI de région PACA SCHEMA REGIONAL de RACCORDEMENT au RESEAU des ENERGIES RENOUVELABLES (S3REnR) Suite à la validation du Schéma régional Climat Air Energie (SRCAE) en juillet 2013, les ambitions

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Projet culturel et artistique de l Adem Florida

Projet culturel et artistique de l Adem Florida Projet culturel et artistique de l Adem Florida L Adem/ Florida a défendu et mis en œuvre depuis 1999, un projet culturel et artistique validé par l assemblée générale extraordinaire de l Adem du 05 février

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE Axes / Mesures du po Critères inscrits dans le PO

Plus en détail

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 A. La Grande Ecole Les conditions d accès Le concours est ouvert aux : 1. Elèves des classes préparatoires, âgés de 22 ans

Plus en détail

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE 15.08.2. Quartiers durables des villes et villages. Annexe 3.6 AMENAGEMENT DU TERRITOIRE URBANISME DURABLE Quartiers durables des villes et villages 15.08.2 Annexe 3.6 La Région qualité, une des quatre valeurs collectives qui fondent le projet et l ambition du SRADDT,

Plus en détail

GUIDE COMMERCE MARS 2013

GUIDE COMMERCE MARS 2013 MARS 2013 GUIDE COMMERCE GUIDE COMMERCE SOMMAIRE... 1 PREAMBULE : STATUT DU DOCUMENT... 3 OBJECTIF 1 : RAPPROCHER LES LIEUX DE CONSOMMATION DES LIEUX D HABITAT... 5 OBJECTIF 2 : REEQUILIBRER LA REPARTITION

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

Le diagnostic territorial participatif

Le diagnostic territorial participatif 1 Le diagnostic territorial participatif Eléments méthodologiques Le diagnostic territorial participatif de la situation des quartiers prioritaires au sein de l'intercommunalité est conjointement piloté

Plus en détail

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS L ADEME Bretagne souhaite impulser une dynamique sur le territoire breton en accompagnant les collectivités

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Centre-ville de Brest

Centre-ville de Brest ÉTUDE D UNE AIRE DE MISE EN VALEUR DE L ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE Centre-ville de Brest Les travaux de toute nature dans le centre-ville ces dernières années, qu ils soient d initiative publique ou

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

AVEC LA MAISON DE L ENTREPRISE INNOVANTE, LA CCI SEINE-ET-MARNE INVESTIT POUR L AVENIR ECONOMIQUE DU VAL MAUBUEE

AVEC LA MAISON DE L ENTREPRISE INNOVANTE, LA CCI SEINE-ET-MARNE INVESTIT POUR L AVENIR ECONOMIQUE DU VAL MAUBUEE LA MAISON DE L ENTREPRISE INNOVANTE, VITRINE DE L INNOVATION A LA CITE DESCARTES Facteur de compétitivité des entreprises et des territoires, l innovation est au cœur de nos préoccupations. Il ne s agit

Plus en détail

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme.

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme. UN LABEL, UN RÉSEAU Le ministère de la Culture et de la Communication assure depuis 1985, dans le cadre d un partenariat avec les collectivités territoriales, la mise en œuvre d une politique de valorisation

Plus en détail

du Cnam des Pays de la Loire

du Cnam des Pays de la Loire 2011-2014 Axes stratégiques du Cnam des Pays de la Loire Servir les hommes et l économie du territoire Le processus de détermination des axes stratégiques de l Association s est élaboré de mars à septembre

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

Dispositif des certificats d économies d énergie Programme innovation. modèles et outils d aide à la décision. Artelys - Agence Parisienne du Climat

Dispositif des certificats d économies d énergie Programme innovation. modèles et outils d aide à la décision. Artelys - Agence Parisienne du Climat Dispositif des certificats d économies d énergie Programme innovation, modèles et outils d aide à la décision Artelys - Agence Parisienne du Climat Contact : Nathalie Faure Tel : 01 44 77 89 04 E-mail

Plus en détail

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire»

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» 2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» Le scénario de polarités fonctionnelles demeure inscrit dans une perspective d évolution démographique soumise à l accueil d activités

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois 20082008-2013 Passer de l idée à l action pour notre Territoire! Le Pays Beaunois Le Pays Beaunois est un espace qui, depuis 2004,

Plus en détail

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL

CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL CHARTE POUR L INSERTION ET L EMPLOI LOCAL 1/14 SOMMAIRE OBJECTIF N 1 : P.4 Recruter au sein des effectifs de Lyonnaise des Eaux des personnes éloignées de l emploi OBJECTIF N 2 : P.5 Inciter les sous-traitants

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s.

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. POUR UNE APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE DE L ARCHITECTURE D INNOVATION S a n d r i n e G E R M A I N - A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. o r g La

Plus en détail

Conventionnement global de patrimoine

Conventionnement global de patrimoine Conventionnement global de patrimoine Cadre de définition et d exercice de la mission des organismes d Hlm Brigitte Brogat Délégation à l action professionnelle L Union sociale pour l habitat T él. 01

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Projet de Revitalisation de Centre-Bourg et de Développement du Territoire

Projet de Revitalisation de Centre-Bourg et de Développement du Territoire erergere Projet de Revitalisation de Centre-Bourg et de Développement du Territoire Jeudi 10 décembre 2015 - REUNION PUBLIQUE Compte-rendu 53 Personnes présentes Mot d accueil et introduction par Mme HAMARD

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

des idées pour Nantes? Venez les partager.

des idées pour Nantes? Venez les partager. Vous avez des idées pour Nantes? Venez les partager. 5 objectifs objectifs règles du jeu Nantaises, Nantais, jouez collectif! La Ville de Nantes invite toutes les Nantaises et tous les Nantais à s investir

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE ENTRE : D une part, Le Syndicat Mixte d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire-Atlantique et

Plus en détail

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial

SYBARVAL. ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC. Document d Aménagement Commercial Département de la Gironde Préfecture de la Gironde Syndicat Intercommunal du Bassin d Arcachon et du Val de l Eyre SYBARVAL ENQUÊTE PUBLIQUE relative au DAC Document d Aménagement Commercial du 17 décembre

Plus en détail

Agenda 21 lillois. Développement durable lillois. 1- la protection de l environnement, l amélioration de la santé et du bien être des habitants

Agenda 21 lillois. Développement durable lillois. 1- la protection de l environnement, l amélioration de la santé et du bien être des habitants les axes Il comprend 4 axes : la protection de l environnement, l amélioration de la santé et du bien être des habitants l éducation et la sensibilisation à l environnement et au Développement Durable

Plus en détail

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop

INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES. www.e2s.coop INGéNIERIE, CRéATION & GESTION DE MODES D'ACCUEIL SOLIDAIRES LA SCOP E2S Acteur de l économie sociale et solidaire, E2S Développement s inscrit dans une recherche d innovation sociale pour répondre à des

Plus en détail

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES Le domaine des relations internationales doit être un élément fort du

Plus en détail

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015

Le Label MARPA 2015. ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 La MARPA Un Label ANNEXE note ASS 2.3.1 CCMSA CASS du 14 avril 2015 Le Label MARPA 2015 Le Label MARPA est attribué par la Caisse Centrale de Mutualité Sociale Agricole aux projets qui concrétisent les

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes.

Boigny sur Bionne. Bou. Chanteau. Chécy. Combleux. Fleury les Aubrais. Ingré. Mardié. Marigny les Usages. Olivet. Orléans. Ormes. Boigny sur Bionne Bou Chanteau Chécy Combleux Fleury les Aubrais Ingré La Chapelle Saint Mesmin Mardié Marigny les Usages Olivet Orléans Ormes Saint Cyr en Val Saint Denis en Val Saint Jean le Blanc Saint

Plus en détail

Nouveau Contrat de Ville

Nouveau Contrat de Ville Nouveau Contrat de Ville La Loi du 21 février 2014, dite Loi Lamy, a considérablement modifié la politique de la ville afin de la rendre plus lisible, plus cohérente et plus efficace. Une nouvelle génération

Plus en détail

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne

Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Une nouvelle dynamique de l insertion en Mayenne Permettre aux personnes en situation d exclusion, de retrouver leur autonomie, leur dignité et leur place dans la société; faciliter et encourager le retour

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants 23/05/2012 Certivéa : un partenaire du changement Certivéa, filiale du Groupe CSTB, est un partenaire du changement pour les acteurs

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e p r e s s e

C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u é d e p r e s s e 13 octobre 2015 LE CONTRAT DE VILLE DU TERRITOIRE DE CAEN LA MER: UNE APPROCHE INTERCOMMUNALE POUR DES QUARTIERS REVALORISES Caen la mer, l Etat et leurs partenaires

Plus en détail

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims Congrès Fédéral 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims LE CLUB DANS SON FONCTIONNEMENT Le Club de demain : une offre de pratiques diversifiées Constats Une forte demande sociale et une évolution des pratiques

Plus en détail

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011

Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Mobilisation des acteurs publics et privés en Pays Basque autour du DD Comité régional A21 29 juin 2011 Plan Le dispositif d animation du Pays Basque Le projet de territoire et l agenda 21 L engagement

Plus en détail

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE Contenu des modules de formation Association I.E.F. 54 Rue de Rome 13001 Marseille tél 04 96 10 11 96 tél 04 96 10 11 98 Association I.E.F. Loi 1901 N 0133102851 DU 12

Plus en détail

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Mission de Formation des Cadres Tout au Long de la Vie Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Présentation du dispositif 1 Formation préparatoire aux fonctions de directeur

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

un événement de www.nimes.cci.fr Faire avancer toutes les envies d entreprendre

un événement de www.nimes.cci.fr Faire avancer toutes les envies d entreprendre un événement de www.nimes.cci.fr Faire avancer toutes les envies d entreprendre é dito Dès le début de mon mandat de Président de la CCI Nîmes, j ai fait le choix d une importante présence sur le terrain

Plus en détail

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Huit fiches de synthèse pour un diagnostic partagé La Ville de Paris a lancé son Agenda

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL

Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam?

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam? EcoTeams dans les structures publiques Compte rendu de l atelier «Ruche» Rencontre du réseau de coaches internes - Mons Jeudi 12 novembre 2015 Synthèse de l exercice de production en sous-groupes autour

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD

CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD au 30 juin 2013 «Pour être efficaces les politiques conduites doivent être coordonnées et complémentaires. Le pilotage coordonné des dispositifs de l État, de la Région, des

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence

PROJET MASEN. Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique. Termes de référence PROJET MASEN Rédaction des termes de référence de l étude d impact socio-économique Mission du 07 juin au 11 juin 2010 1. Présentation du projet Afin de s affranchir de la dépendance aux énergies fossiles,

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

La politique bois énergie du Syndicat Mixte du Pays Loue Lison

La politique bois énergie du Syndicat Mixte du Pays Loue Lison La politique bois énergie du Syndicat Mixte du Pays Loue Lison Clerval, le 18 avril 2012 Sommaire de la présentation 1. Situation géographique du Pays Loue Lison 2. Historique de la politique Bois Energie

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain PLU Grenelle : Fiches pratiques 1. Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Novembre 2014 1 Modération de la consommation d espace et lutte contre l étalement urbain Modération

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Stratégie Smart City 2015-2020

Stratégie Smart City 2015-2020 Stratégie Smart City 2015-2020 ENSEMBLE, CONSTRUISONS LA MÉTROPOLE DE DEMAIN Ce document vous présente les grandes lignes du projet Smart City impulsé par Toulouse Métropole et co-construit par l ensemble

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux

inet La formation des élèves administrateurs territoriaux inet La formation des élèves administrateurs territoriaux Institut National des Études Territoriales Devenir administrateur territorial c est : être lauréat d un concours de haut niveau, intégrer la grande

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES

APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL PROJETS DE SERVICES & USAGES NUMERIQUES Direction Recherche, innovation, enseignement supérieur Unité Développement Sous-direction de la recherche et de l innovation APPEL A PROJETS 2008 SOUTIEN AUX ACTEURS ASSOCIATIFS A ANCRAGE TERRITORIAL

Plus en détail

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets

Travaux Publics. Enjeux. des plans. de gestion. de déchets Travaux Publics Enjeux des plans de gestion de déchets Nos propositions Instaurer un audit préalable des chantiers de Travaux publics et l obligation d un état des lieux environnemental La profession des

Plus en détail

Aménagement : Fives Cail Babcock (FCB) Concession

Aménagement : Fives Cail Babcock (FCB) Concession Aménagement : Fives Cail Babcock (FCB) Concession Un projet ambitieux de renouvellement urbain de la métropole lilloise Les principaux enjeux du projet urbain : Désenclaver le secteur en réactivant la

Plus en détail