RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE"

Transcription

1 RAPPORT STATISTIQUE DE LA MAROQUINERIE Publication 2011 Chiffres 2010 CHIFFRES CLES DE LA MAROQUINERIE STRUCTURES REGIONALES IMPORTATIONS / EXPORTATIONS Fédération Française de la Maroquinerie 16 rue Martel PARIS

2 SOMMAIRE 1. CHIFFRES CLES DE LA MAROQUINERIE p.3 - Chiffres clés de l industrie de la Maroquinerie (échantillon 154 entreprises) - Autres détermination des chiffres clés en terme d effectif. 2. STRUCTURES REGIONALES p.5 - Chiffre d Affaires - Nombre d entreprises - Effectifs 3. IMPORTATIONS / EXPORTATIONS p.10 - Importations françaises de Maroquinerie - Exportations françaises de Maroquinerie : 4. CONCLUSION p

3 1. CHIFFRES CLES DE LA MAROQUINERIE A. Chiffres clés de l industrie de la Maroquinerie Les chiffres s entendent pour les 154 entreprises concernées par l enquête de l INSEE confiée au Conseil National du Cuir (CNC), qui ne prend en compte que quelques entreprises de moins de 10 salariés. 1) Le solde des créations d'entreprises par rapport aux disparitions est négatif en 2010 pour la huitième année consécutive (- 2 entreprises). Mais on constate que la baisse du nombre d entreprises s est ralentit depuis 4 ans. Le nombre d entreprises a tendance à se stabiliser. Cette baisse du nombre d entreprises traduit surtout le centrage de la production autour de quelques grandes maisons qui rachètent des entreprises. Il ne s agit donc pas nécessairement d entreprises qui ferment mais cela peut être aussi le fait d entreprises qui sont rachetées d où un effectif constant. 2) Le chiffre d affaires total hors taxes du secteur est néanmoins en progression de 13,6 % par rapport à 2009 et atteint millions d euros (1,8 milliard). 3) Cette hausse du chiffre d affaires total s est accompagnée d une très légère augmentation des effectifs de l échantillon INSEE-CNC (+ 1,7 %), qui passent de à salariés, dont 82 % d ouvriers. 4) Le taux de couverture augmente pour la 3 ème année consécutive pour atteindre 173 % ce qui révèle la propension à exporter les produits fabriqués en France. B. Autres déterminations des chiffres clés en terme d effectif. Une estimation de la situation concernant la profession peut être faite en recoupant diverses sources d information. Nous savons par l OPCA de la Branche que : entreprises de plus de 10 salariés comptabilisent emplois entreprises de moins de 10 salariés occupent 863 emplois. (Source Rapport d activité Forthac 2010) Ainsi, la branche comptabilise au minimum salariés sans compter le monde artisanal que l on estime à 800 personnes environ. Ainsi, on compte environ emplois dans la branche de l industrie de la maroquinerie

4 CHIFFRES-CLES DU SECTEUR DE LA MAROQUINERIE Nombre d'entreprises Créations/disparitions Variation annuelle (%) 3,6 1,3-4,3-6,3-3,8-4,5-9,4-5,7-4,9-1,3 Cumul depuis 2000(%) -14,0 3,6 5,0 0,5-5,9-9,5-13,5-21,6-26,1-29,7-30,6 Effectif Variation annuelle (%) 8,4-5,9-1,4-2,1-0,7-2,6 0,7 6,1 2,6 1,7 Cumul depuis 2000 (%) -0,8 8,8 2,1 0,6-1,6-2,3-5,0-4,3 1,9 4,7 6,5 CA total (MF) CA total en Millions uros Variation annuelle (%) 14,0-2,5 0,5 7,3 4,5 6,2 7,4 9,9 3,4 13,6 Corrigée de l'inflation 10,5 8,6-4,0-1,6 5,1 2,7 4,5 5,8 Taux de couverture Taux d'inflation (Insee) 1,6 1,4 1,6 2,1 2,1 1,8 1,6 1,5 1,1 0,9 1,8 Sources : CNC, INSEE Ne comprend que les entreprises de plus de 5 salariés Source : CNC - 4 -

5 2. STRUCTURES REGIONALES 1) Chiffre d Affaires L Ile de France regroupe un grand nombre de sièges sociaux et reste en première place avec 49,1 % du chiffre d affaires, suivi de la région Rhône-Alpes qui représente 8,8 % du chiffre d affaires. Le chiffre de l île de France est en grande partie dû à la centralisation des informations au niveau du siège de l une des grandes maisons. Ces deux régions produisent ainsi à elles seules plus de 50 % du chiffre d'affaires national. Le poids de chaque région dans le chiffre d'affaires national varie peu. Voici le classement des six premières régions en part du chiffre d'affaires national : Ile de France...49,1 % Rhône-Alpes...8,8 % Bourgogne...6,1 % Centre...5,8 % Pays de la Loire...4,7 % Picardie...5,4% Ces six régions totalisent environ 80% du chiffre d affaires national. 2) Nombre d'entreprises Le solde des créations/disparitions (- 2) laisse supposer une faible diminution du nombre d'entreprises par région. Il y a ainsi : - Une entreprise en moins en Poitou Charente - Deux entreprises en moins en Midi Pyrénées - Une entreprise en plus en Aquitaine Le classement régional du nombre d'entreprises est le suivant : Ile de France...38 Rhône-Alpes...19 Pays de la Loire...18 Centre...15 Midi-Pyrénées...13 La région Midi-Pyrénées ayant surtout des petites unités de production en maroquinerie perd peu à peu du terrain par rapport aux autres régions de par la fragilité des entreprises au sein de son territoire. 3) Effectifs On constate une très légère hausse des effectifs : avec une progression de 1,7 % par rapport à 2009, l effectif salarié de l échantillon CNC-INSEE passe de à personnes. L Ile de France, Rhône-Alpes et le Centre sont les trois régions qui comptent le plus d effectifs. Cet ordre se retrouve dans le classement des chiffres d affaires générés par ces régions

6 Voici le classement régional concernant les effectifs : Ile de France (en perte par rapport à 2007 qui est la dernière statistique connue) Rhône-Alpes (+77 par rapport à 2007) Centre (+65 par rapport à 2007) Pays de la Loire (+ 131 par rapport à 2007) Auvergne (+437 par rapport à 2007) STRUCTURES REGIONALES DE 2004 A 2010 Régions Nombre d'entreprises En % du CA total Ile de France ,9 50,3 52,2 47,0 49,6 49,1% Franche Comté ,0 3,1 3,1 3,0 2,8 3,3% Languedoc- Roussillon NC NC 1,0 1,4 0,8 1,2% Picardie ,4 5,2 4,9 4,8 4,6 5,4% Rhône-Alpes ,6 10,3 9,7 9,6 9,2 8,8% Pays de la Loire ,8 4,6 4,1 4,8 4,7 4,7% Bretagne ,0 1,8 1,8 1,7 1,4 1,3% Basse-Normandie ,0 2,3 2,5 3,1 3,3 3,7% Poitou-Charentes ,0 2,8 2,7 2,9 3,3 3,5% Centre ,3 7,3 6,7 6,7 6,3 5,8% Nord Pas de Calais ,3 1,9 2,3 1,5 NC Bourgogne ,4 1,4 1,4 6,3 6,3 6,1% Auvergne ,5 4,5 4,0 4,0 4,8 4,4% Champagne-Ardenne ,6 1,3 1,2 1,5 0,7 0,8% Aquitaine ,0 1,0 0,9 0,8 0,8 0,8% Midi-Pyrénées ,4 1,2 0,9 0,7 0,6 0,6% Haute-Normandie NC NC 0,1 0,1 0,1 0,1% Limousin ,5 0,4 NC NC NC Alsace- lorraine NC NC NC NC NC PACA-Corse ,0 0,0 0,0 0,0 NC 0 0,0 0,0 0,0 0,0 0,0 TOTAL ,0% Valeur en millions d' uros Sources : CNC, INSEE NC = non communiqué pour secret statistique (nombre d'entreprises dans une région 2) Année 2008 : pas de statistique - 6 -

7 Echantillon : 154 entreprises NOMBRE D ENTREPRISES PAR REGION EN 2010 Solde créations - disparitions par rapport à 2009 Source : CNC (Attention, le CNC ne prend en compte que quelques entreprises de moins de 10 salariés) Nord Pas de Calais 1 Bretagne 3 Haute Normandie Basse 3 Normandie 3 Pays de la Loire 18 Centre 15 Ile de France 38 Picardie 3 Champagne Ardenne 3 Bourgogne 3 Lorraine 0 2 Franche Comté 7 Alsace 1 Poitou Charente 8 (-1) Limousin 2 Auvergne 5 Rhône Alpes 19 Aquitaine 6 (+1) Midi Pyrénées 13 (-2) PACA Languedoc Roussillon 3-7 -

8 France : salariés NOMBRE DE SALARIES PAR REGION EN 2010 N.B. : L échantillon CNC ne prend en compte que quelques entreprises de moins de 10 salariés. NC : Non Communiqué pour secret statistique Nord Pas de Calais NC Bretagne 398 Basse Normandie 664 Haute Normandie 28 Picardie 572 Ile de France 2553 Champagne Ardenne 282 Lorraine 0 Alsace NC Pays de la Loire 1002 Centre 1344 Bourgogne 1031 Franche Comté 779 Poitou Charentes 407 Limousin NC Auvergne 776 Rhône Alpes 2116 Aquitaine 244 Midi-Pyrénées 128 Provence Alpes Côte d Azur 0 Languedoc Roussillon 48 Corse 0-8 -

9 CHIFFRE D AFFAIRES PAR REGION EN 2010 Echantillon : 154 entreprises Source : CNC Nord Pas de Calais Bretagne 1,3 % Basse Normandie 3,7 % Haute Normandie 0,1 % Picardie 5,4 % Ile de France 49,1 % Champagne Ardenne 0,8 % Pays de la Loire Centre 4,7 % 5,8 % Bourgogne 6,1 % Lorraine 2 Franche Comté 3,3 % Alsace Poitou Charente 3,5 % Limousin Auvergne 4,4 % Rhône Alpes 8,8 % Aquitaine 0,8 % Midi Pyrénées 0,6 % Languedoc Roussillon 1,2 % PACA 0-9 -

10 4. IMPORTATIONS - EXPORTATIONS En 2010, les importations de produits de maroquinerie ont à nouveau fortement progressé, mais la croissance des exportations a bondi de 20 % dépassant en valeur le montant des importations. Les importations s élèvent à 2,06 milliards d euros en Elles sont à nouveau en forte hausse par rapport à l année précédente (+ 16 %). Les importations venant d Asie (56 % du total) et d Europe (3 % du total) ont respectivement augmenté de 13 % et de 24 %. Les exportations représentent 3,57 milliards d euros en 2010 et se sont accrues de 20%. Elles sont en progression vers presque tous les pays, mais l intensification se fait encore plus ressentir vers avec la Chine (+ 63 %) et surtout Hong-Kong (+ 46 %) qui est le premier client mondial depuis 2009 On note également la forte progression des Etats-Unis de 27 % après une année 2009, où les exportations avaient reculé de 16% à cause de la crise financière fin Par contre les ventes au Japon reculent pour la cinquième année consécutive de 5 %. Le recul de 20 % de la Grèce est le résultat d une année de crise financière. Le taux de couverture, qui est le rapport des exportations sur les importations revient à un l un des niveaux les plus élevé avec 173 %. La balance commerciale de la maroquinerie est encore excédentaire, elle s élève à millions d euros. La France exporte plus qu elle n importe en valeur, mais si l on considère les échanges en volume, le constat est bien différent. Par exemple pour le sac à main, on exporte 23,67 millions de pièces au prix moyen de 75 alors qu on en importe 89,25 millions au prix moyen de 9. Cette différence de prix explique notre balance commerciale excédentaire car si on importe 5 fois plus qu on exporte (tous produits confondus), les prix à l export sont plus de 8 fois supérieurs aux prix à l import. N.B. : Le montant de 3,57 milliards d euros d exportations est compté par les douanes ; il représente les articles de maroquinerie qui sortent de France et inclut donc le réexport et les ventes de détail détaxées en France

11 A. Importations La Chine est de loin le premier pays fournisseur des importations françaises de maroquinerie avec 48 % des importations en valeur qui proviennent de ce pays, ce qui représente une augmentation de 23 % par rapport à En volume, la part de la Chine est encore plus élevée ; elle représente plus de 70 % des importations. L Italie, second pays fournisseur, représente 22 % des importations françaises et le montant de ses exportations vers la France progresse encore (+7%). Ces deux pays, la Chine et l Italie, représentent 70 % des importations. L Espagne reste en troisième place avec presque 6 % des importations françaises, et progresse de 5% par rapport à l année dernière. On remarque que l Inde est passée devant le Vietnam en quatrième position avec moins de 3 % des importations, et une progression du montant des importations de 28 % en Cependant, il faut noter qu une part importante des produits importés d Europe sont en fait d origine chinoise et ne font que transiter par ces pays. D une manière générale, la règle de la «première origine» du produit importé est difficile à appliquer pour les pays membres de l Union Européenne, car le dédouanement se fait dans le premier pays européen d arrivée. Ainsi des pays comme la Belgique ou l Allemagne, les prix importés des produits sont très faibles ce qui prouve qu ils viennent de pays à faible coût de main d œuvre. De même, il est vraisemblable qu une partie des importations d Espagne et d Italie soient du réexport mais les prix sont relevés par les exports de produits fabriqués dans ces pays. D ailleurs l Italie et l Espagne sont les seuls pays en Europe avec la France à avoir une industrie manufacturière en maroquinerie. Enfin, les sacs représentent la grande majorité des produits importés (40%) suivis par les bagages (26%). Le fort taux d importation des bagages s explique par le fait qu il n y a plus de fabrication de valises en France

12 IMPORTATIONS PAR PAYS 2010 EXPRIMEES EN VALEUR (K ) Source Douane - CNC IMPORTATIONS 2010 RANG PRINCIPAUX PAYS FOURNISSEURS 2010 en K * % 10/09 % Monde 1 Chine ,77% 48,67% 2 Italie ,93% 22,17% 3 Espagne ,18% 5,94% 4 Inde ,14% 2,90% 5 Viet-Nam ,82% 2,87% 6 Belgique/Luxembourg ,91% 2,26% 7 Allemagne ,07% 1,71% 8 Tunisie ,81% 1,70% 9 Royaume Uni ,37% 1,13% 10 Thaïlande ,55% 0,94% 11 Maroc ,60% 0,90% 12 Suisse ,35% 0,85% 13 Pays-Bas ,46% 0,71% 14 Roumanie ,69% 0,64% 15 Hong Kong ,86% 0,60% 16 Madagascar ,84% 0,50% 17 Maurice ,56% 0,44% 18 Etats Unis ,85% 0,43% 19 Hongrie ,87% 0,41% 20 Turquie ,30% 0,38% 21 Taïwan ,98% 0,27% Autres pays ,21% 3,59% TOTAL Monde Sources : Douanes ,25% 100%

13 RAPPORT DES IMPORTATIONS PRIX / MASSE 2010 Source douane - CNC IMPORTATIONS Année 2010 RANG PRINCIPAUX PAYS FOURNISSEURS en K * Masse des produits en kilogramme prix du kilo en 1 Chine Italie Espagne Inde Viet-Nam Belgique/Luxembourg Allemagne Tunisie Royaume Uni Thaïlande Maroc Suisse Pays-Bas Roumanie Hong Kong Madagascar Maurice Etats Unis TOTAL Monde Source : Douanes

14 IMPORTATIONS PAR TYPE DE PRODUITS 2010 Source Douane - CNC Importations K 2009 K 2010 Répartition % 2010/2009 Sacs dame, fillette, homme % 15,58% Bagages et articles de voyage % 21,40% Articles divers dont gainerie % 19,62% Petite Maroquinerie % 4,49% Ceintures % 13,14% Bracelets montre (cuir) % 40,19% Articles de sellerie Bourrellerie % 11,03% TOTAL % 16,25%

15 B. Exportations Les exportations bénéficient d une très forte hausse de 20 % cette année. Depuis une dizaine d années, le poids du Japon dans les exportations baisse régulièrement. Le Japon autrefois premier pays client est en perte de vitesse constante au cours des dernières années, Il est le second pays client et représente 12 % des exportations mondiales. Depuis deux ans, c est Hong Kong qui occupe la première place dans les exportations. Hong Kong représente 21 % des exportations avec une hausse de 46 % en On observe de très fortes hausses d exportations vers d autres pays asiatiques tels que la Chine (+67%), Singapour (29%), Corée du Sud (19%). On constate que les produits exportés sont des produits à très fortes valeurs (235 /kg vers la Chine à 696 /kg vers le Japon). Hong-Kong est le lieux où se vendent les produits les plus chers (1070 /kg). Malgré une forte hausse de 27 %, les Etats-Unis restent en troisième position, tout juste derrière le Japon avec 11 % des exportations. En effet, les exportations vers les Etats-Unis croissaient à un rythme régulier jusqu à 2009 où elles ont brutalement diminué de 16 %, dans le contexte d une importante crise financière. L Italie, toujours en quatrième place, continue à importer de plus en plus de produits de maroquinerie en provenance de la France (+5 %) mais à un rythme moins soutenu que les années précédentes contrairement à l Allemagne, la Suisse et le Royaume Uni. Une partie de l export vers les pays Européen (notamment Belgique et Allemagne) sont du réexport de produits dédouanés en France. Il faut noter que l exportation des sacs a fortement augmenté en 2010 (+27,9 %) et ce n est pas neutre quand on sait que les sacs représentent 50 % des produits exportés en valeur. Ainsi, l exportation en maroquinerie est dépendante des ventes de sacs à main. On peut noter que les exportations de sacs à main ont plus augmenté en valeur que les importations. La petite maroquinerie (portefeuilles, porte cartes ) participent aussi à l essor de la maroquinerie française car elle représente 22 % des exportations. Il est évident que les exportations visées sont essentiellement le fait de quelques sociétés de luxe ou de haut de gamme qui servent de locomotive à l ensemble de la filière. Source : Douanes par le CNC

16 EXPORTATIONS PAR PAYS 2010 EXPRIMEES EN VALEUR (K ) Source Douane - CNC EXPORTATIONS Année 2010 RANG PRINCIPAUX PAYS CLIENTS 2010 en K * % 10/09 % Monde 1 Hong-Kong ,11% 21,23% 2 Japon ,47% 12,75% 3 Etats-Unis ,81% 11,29% 4 Italie ,89% 8,75% 5 Allemagne ,02% 5,40% 6 Royaume-Uni ,41% 4,80% 7 Singapour ,53% 4,76% 8 Suisse ,11% 3,92% 9 Corée du Sud ,55% 3,39% 10 Espagne ,57% 3,36% 11 Belgique/Luxembourg ,99% 2,34% 12 Chine ,83% 2,10% 13 Emirats Arabes Unis ,81% 1,77% 14 Canada ,08% 1,17% 15 Russie ,51% 0,89% 16 Taïwan ,83% 0,82% 17 Autriche ,70% 0,76% 18 Pays Bas ,90% 0,75% 19 Grèce ,04% 0,69% 20 Portugal ,02% 0,51% Autres pays ,85% 8,56% TOTAL Monde ,27% 100% Source : Douanes

17 RAPPORT DES EXPORTATIONS PRIX / MASSE 2010 Source douane - CNC EXPORTATIONS Année 2010 RANG PRINCIPAUX PAYS CLIENTS 2010 en K * Masse des produits en kilogramme prix du kilo en 1 Hong-Kong Japon Etats-Unis Italie Allemagne Royaume-Uni Singapour Suisse Corée du Sud Espagne Belgique/Luxembourg Chine Emirats Arabes Unis Canada Russie Taïwan TOTAL Monde Source : Douanes

18 EXPORTATIONS PAR TYPE DE PRODUITS 2010 Source Douane - CNC PRODUITS exportés K 2009 K 2010 Répartition % 2010/2009 Sacs dame, fillette, homme % 27,90% Petite Maroquinerie % 10,08% Bagages et articles de voyage % 8,39% Articles divers dont gainerie % 13,15% Ceintures % 43,49% Bracelets montre (cuir) % 60,50% Articles de sellerie Bourrellerie % 7,35% TOTAL % 20,27%

19 5. CONCLUSION Le chiffre d affaires de la production française est de 1,8 milliard d euros en 2010, il a augmenté de 13,6 % par rapport à Cette progression est à mettre en corrélation avec la hausse des valeurs des exportations de 20%. La production française est tirée par les exportations. D ailleurs le nombre d entreprise est relativement stable entre 2009 et On assiste d ailleurs à une augmentation des effectifs ce qui démontre l augmentation des besoins de production. La moitié des entreprises de maroquinerie de l échantillon CNC-INSEE est située en Ile de France, Rhône- Alpes et Centre. L Ile de France réalise près de la moitié du chiffre d affaires total et plus de 80% de la production exportée direct usine. Si l on se concentre sur les quatorze entreprises qui emploient plus de 201 salariés, on remarque qu elles concentrent les deux tiers des facturations totales, plus des trois quarts des facturations export direct usine et emploient plus de la moitié des salariés de l échantillon CNC-INSEE. La Profession reste scindée en trois groupes distincts : D'un côté les très grandes entreprises, souvent de grandes marques de luxe et de haut de gamme à réputation mondiale et fortement exportatrices, De l'autre, les petites entreprises dont la taille moyenne diminue, qui font un gros effort de rationalisation des coûts mais ont de plus en plus de mal à trouver des fournisseurs qui acceptent de prendre des commandes de petites quantités, Au milieu, les sous-traitants des marques de luxe et des grandes marques, qui accompagnent le développement de ces marques, mais qui doivent de manière récurrente, diminuer leur prix de revient pour satisfaire leurs donneurs d ordres. A ces trois groupes, il faut rajouter le monde artisanal de la profession présenté en page 3, dont le chiffre d affaires total de mise sur le marché est équivalent au tiers du chiffre d affaires des entreprises présentées dans l échantillon CNC-INSEE, et dont les produits sont commercialisés via des circuits courts de distribution

BUREAU DE LA FORMATION

BUREAU DE LA FORMATION Direction générale de la Compétitivité, de l Industrie et des Services SERVICE DE LA COMPETITIVITE ET DU DEVELOPPEMENT DES PME SOUS DIRECTION DES CHAMBRE CONSULAIRES BUREAU DE LA FORMATION BILAN DE L ACTIVITE

Plus en détail

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33 beurre / crème / fromages / cheptel / collecte / consommation vaches / brebis / chèvres / échanges produits laitiers / France/Europe/Monde Les cahiers de FranceAgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE.

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Filière porcine. Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59

Filière porcine. Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59 Filière porcine cheptel / abattages / consommation / échanges. / /Europe/Monde Les cahiers de AgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59 > Filière porcine Cheptel porcin en en 29 La production porcine

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Les Échanges. Internationaux. de l Aquitaine

Les Échanges. Internationaux. de l Aquitaine Les Échanges Internationaux de l Aquitaine en 2009 2009 : Tendances et faits marquants Baisse généralisée des exportations et importations Exportations Importations Aquitaine Valeur 2009 12 083 9 664 Evolution

Plus en détail

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS

LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS LA FRANCE ATTIRE LES INVESTISSEMENTS ETRANGERS La France : 4 e destination mondiale Une croissance du nombre de projet Après trois années de stabilité, le nombre des projets d investissements étrangers

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009

Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 2009 Enquête qualitative Dispositif Congé Individuel de Formation 29 RÉSULTATS CONSOLIDÉS Novembre 21 Synthèse... pages 1 à 11 Tous OPA CDI + intérimaires... pages 12 à 17 CDD + intermittents... pages 18 à

Plus en détail

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable Agreste Synthèses Grandes cultures Pomme de terre Juin 211 n 211/148 Pomme de terre - Juin 211 Grandes cultures Synthèses n 211/148 Campagne 29/21 : production française en hausse et commerce extérieur

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL

AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL AMBASSADE DE FRANCE EN ALLEMAGNE SERVICE ÉCONOMIQUE RÉGIONAL La Ministre Conseillère pour les Affaires Economiques Berlin, le 31 octobre 2014 Dossier suivi par Lucie Petit Relu par Nicolas Studer NOTE

Plus en détail

en Midi-Pyrénées entre 1995 et 2006 Décembre 2009 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Midi-Pyrénées

en Midi-Pyrénées entre 1995 et 2006 Décembre 2009 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Midi-Pyrénées Décembre 2009 Transport de matières dangereuses en Midi-Pyrénées entre 1995 et 2006 Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Midi-Pyrénées Ministère de l'écologie, de l'énergie,

Plus en détail

POINT D ETAPE PASA, UHR, ASG MAI 2012

POINT D ETAPE PASA, UHR, ASG MAI 2012 POINT D ETAPE PASA, UHR, ASG MAI 2012 SYNDICAT NATIONAL DES ETABLISSEMENTS ET RESIDENCES PRIVES POUR PERSONNES AGEES Pôles social et médico-social SYNDICAT NATIONAL DES ETABLISSEMENTS ET RESIDENCES PRIVES

Plus en détail

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement...

La forêt en Europe... 2. La forêt en France métropolitaine... 4. L évolution de la surface forestière... 5. Le taux de boisement... Sommaire La forêt en Europe... 2 La forêt en France métropolitaine... 4 L évolution de la surface forestière... 5 Le taux de boisement... 6 par département... 6 par sylvoécorégion... 7 À qui la forêt appartient-elle?...

Plus en détail

L'évolution des consommations finales d'énergie

L'évolution des consommations finales d'énergie Thème : Changement climatique et maîtrise de l'énergie Orientation : Maîtriser la consommation d'énergie et développer les énergies renouvelables L'évolution des consommations finales d'énergie par région

Plus en détail

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai

La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes du commerce mondial? Une analyse croisée par secteurs et pays Conférence de presse Paris - 17 mai 2011 La crise 2008/2009 a-t-elle redistribué les cartes

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des infirmiers diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources Documentaires

Plus en détail

LES TRAFICS PASSAGERS DE LA CORSE AU COURS DE LA SAISON 2015. ( Mai à Septembre )

LES TRAFICS PASSAGERS DE LA CORSE AU COURS DE LA SAISON 2015. ( Mai à Septembre ) LES TRAFICS PASSAGERS DE LA CORSE AU COURS DE LA SAISON 215 ( Mai à Septembre )! Légère progression des trafics passagers estivaux en 215 avec 5 483 181 passagers à l arrivée et au départ de Corse ( hors

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

Statistiques France et International

Statistiques France et International Statistiques France et International Repères statistiques 2013 données 2012 Juin 2013 0 Sommaire Première partie Statistiques France Deuxième partie Statistiques internationales 1 Périmètre de l'étude

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011

COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 COMMERCE EXTERIEUR DE LA TUNISIE PREMIER TRIMESTRE 2011 1 1) Hausse des exportations des biens en valeur de 10.3 % (5898.5 M.D contre 5349.3 M.D) 2) Progression des exportations des industries manufacturières

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide

Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide COMMUNIQUE DE PRESSE Paris le novembre Les FIP Fonds d investissement de proximité connaissent un développement rapide Principaux enseignements : - Avec millions d euros levés et fonds créés en et, les

Plus en détail

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME Evolutions 2008-2014 OBSERVATOIRE A'rH de l'information financière ATH publie, dans le cadre de son Observatoire de l information financière, une

Plus en détail

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e POUR L ' ALSACE N 51 JUIN 2014 Croissance économique en retrait dès l'année 2000 en Alsace Rapportée à sa population, la contribution de l'alsace à la richesse nationale la situe toujours, en 2011, dans

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013,

Points. forts DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE BILAN. De la Polynésie française COMMERCE EXTÉRIEUR 2013, Points 7 forts BILAN 213 INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE 213, DES ÉCHANGES ATONES ET UN DÉFICIT COMMERCIAL QUI SE RENFORCE La balance commerciale de la Polynésie française continue

Plus en détail

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE Photographie Nationale de la Branche Plasturgie Année 2013 PREAMBULE L Observatoire National Paritaire Prospectif des Métiers, des Emplois et des Qualifications de la Plasturgie remercie OPCA DEFI, Organisme

Plus en détail

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 Communiqué de presse Nanterre, le 10 décembre 2013 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 LEGERE REPRISE DE L EMPLOI ATTENDUE

Plus en détail

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber :

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber : Septembre 2013 N 68 Sommaire I- La France a) Export de grumes de chêne p 2 b) Export de sciages de chêne p 3 c) Export de grumes de hêtre p 4 d) Export de sciages de hêtre p 5 e) Export grumes de résineux

Plus en détail

Tableau de bord interrégional de la construction

Tableau de bord interrégional de la construction Tableau de bord interrégional de la construction Cette étude a été réalisée pour le bureau de l'analyse des secteurs professionnels du MEEDDM par le réseau des Cellules Economiques Régionales de la Construction.

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009 FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY Mars 2009 REPARTITION DES REPONDANTS EN % INTRODUCTION 4,1% 7,3% 5,7% PAR REGION 13,8% 14,6% L étude Horwath HTL Global Hotel Market Sentiment Survey a été lancée afin

Plus en détail

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009

Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Activité d investissement des FCPI dans les entreprises innovantes TABLEAU DE BORD 1997-2009 Tableau de bord 1997-2009 Sommaire 5,5 Md de fonds levés dont 3,3 Md destinés à l innovation page 3 3 Md investis

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 15 JUIN 2012. I Analyse globale du marché de la bière dans le monde. II Analyse du marché de la bière en France. III - Perspectives

ASSEMBLEE GENERALE 15 JUIN 2012. I Analyse globale du marché de la bière dans le monde. II Analyse du marché de la bière en France. III - Perspectives ASSEMBLEE GENERALE 15 JUIN 2012 I Analyse globale du marché de la bière dans le monde II Analyse du marché de la bière en France III - Perspectives 2 1 I Analyse globale du marché de la bière dans le monde

Plus en détail

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015

Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Conjoncture de l industrie française à l automne 2015 Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode 26 Novembre 2015 Agenda 1 3 faits marquants du paysage économique mondial pour l industrie 2 L activité

Plus en détail

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département

Situation au 1 er trimestre 2013 > par département Résultats 1 er trimestre 13 n 31 Juin 13 BULLETIN STATISTIQUE & ÉCONOMIQUE DE LORRAINE 5. MEURTHE-ET-MOSELLE 55. MEUSE 57. MOSELLE. VOSGES Au premier trimestre 13, le repli de l emploi salarié amorcé fin

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX

Observatoire de suivi de l économie touristique. Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX Observatoire de suivi de l économie touristique Comité Départemental du Tourisme BP40032 24002 PERIGUEUX CEDEX SOMMAIRE Le tourisme en Dordogne, parc et évolution Le tourisme en Dordogne, les principaux

Plus en détail

III. Commerce des services commerciaux

III. Commerce des services commerciaux III. Commerce des services commerciaux Les exportations de services commerciaux ont augmenté de 11 pour cent. Faits saillants de l évolution en 211: vue d ensemble Données commerciales Liste des tableaux

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE et MINISTÈRE DE LA RECHERCHE00.47 NOVEMBRE En 1998, les États de la zone OCDE financent un tiers de la dépense intérieure de recherche et développement.

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr

CHIFFRES CLÉS CONTACTS PRESSE. Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail : y.mahe@franceclat.fr CHIFFRES CLÉS H O R L O G E R I E - B I J O U T E R I E - J O A I L L E R I E DOSSIER DE PRESSE F É V R I E R 2 0 1 5 CONTACTS PRESSE Comité Francéclat Contact : Yves Mahé Tél : 01 53 77 29 00 E-mail :

Plus en détail

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Enquête quantitative (1ère partie) - Juin 2005 - SOMMAIRE!"#$%&'(! )! *+, -!! $./ 0 1#2'3# 4! & 5 1.1 Destinations de vacances

Plus en détail

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN

Synthèse des premières données export 2013 Avec au global 62 776 hl AOP vins secs et VDN Synthèse des premières données export 2013 Au niveau national et à fin 2013, les exportations d AOP sont stables tant en volume qu en valeur et dans un contexte régional où les volumes globaux de vin AOP

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 1 tourisme n 35 juin 213 L hôtellerie genevoise a vécu une année 212 mitigée. En repli de,9 % par rapport à 211, le nombre de nuitées enregistrées s élève à 2,8 millions en 212. Un contexte économique

Plus en détail

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS > Les synthèses de FranceAgriMer Avril 2015 numéro VINS / 27 OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30

Plus en détail

Montagne et Zones de revitalisation rurale

Montagne et Zones de revitalisation rurale Montagne et Zones de revitalisation rurale Politique, méthodologie, bilan Marie-Aimée BUFFET Master 2 Montagne Photo 1 : Résidence de tourisme Odalys «Les Balcons de la Vanoise» à La Norma (Savoie) Source

Plus en détail

2.3. Les autres professionnels de santé. La santé observée dans les régions de France

2.3. Les autres professionnels de santé. La santé observée dans les régions de France La santé observée dans les régions de France Les autres professionnels de santé 2.3 Le contexte Outre les médecins, le secteur de la santé regroupe de multiples professionnels qui interviennent dans la

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 7 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 98 Paris La Défense cedex - Tél. 47 7 6 6 - Fax 47 7 6 8 Coe-Rexecode - 9 avenue

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA

UNION DES COMORES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 2009/2010. Présenté par MOINDJIE MMADI. Administrateur SYDONIA UNION DES COMORES MINISTERE DES FINANCES DU BUDGET ET DES INVESTISEMENTS DIRECTION GENERALE DES DOUANES LES CHIFFRES DU COMMERCE EXTERIEUR DE L UNION DES COMORES 29/21 Présenté par MOINDJIE MMADI Administrateur

Plus en détail

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010

PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 PROMOTEUR IMMOBILIER 2010 03 Qu est-ce Qu un promoteur ImmoBILIer? Le métier de promoteur immobilier consiste à prendre l initiative de réalisations immobilières. Il choisit, dirige et coordonne l ensemble

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS Activité 2014 D «Malgré la crise, le bois poursuit son développement» epuis la dernière publication des chiffres de la construction bois en 2013, la filière forêt

Plus en détail

FREQUENTATION TOURISTIQUE

FREQUENTATION TOURISTIQUE 03 Tourisme Décembre 2011 FREQUENTATION TOURISTIQUE La fréquentation touristique en Polynésie progresse de 2,2 % au mois de décembre 2011 par rapport à décembre 2010, avec l'arrivée de 14 106 touristes.

Plus en détail

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013

Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Le commerce extérieur du Mozambique en 2013 Résumé En 2013, les échanges extérieurs du Mozambique se sont élevés à 12,6 Mds USD, en hausse de 7,4% par rapport à 2012. Les exportations sont principalement

Plus en détail

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant LE DON DU VIVANT Greffe rénale à partir d un donneur vivant Quelle situation aujourd hui? Quelles économies de santé possibles? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN le don du vivant /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne

BIVB. Le BIVB et les ventes de Bourgogne BIVB Le BIVB et les ventes de Bourgogne Eléments clés de la Bourgogne viticole BIVB/ PôleMarchés et Développement Le système Bourguignon : l exceptionnelle diversité 5 grands terroirs Chablis - Auxerrois

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL NOVEMBRE 2013 COMMERCE INTERNATIONAL AQUITAINE Enquête auprès des entreprises exportatrices aquitaines LES EXPORTATEURS AQUITAINS : QUI SONTILS? Présentation de l échantillon Ce document présente une synthèse

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

e poids économique du sport en 2008

e poids économique du sport en 2008 e poids économique du sport en 2008 En 2008, la dépense sportive en France s est élevée à 33,9 milliards d euros, soit une progression, en valeur, de 2,4 % par rapport à 2007. Les ménages représentent

Plus en détail

Premier semestre 2015

Premier semestre 2015 http://lekiosque.finances.gouv.fr Amélioration du déficit liée à l'allègement de la facture énergétique Premier semestre 2015 Au premier semestre 2015, la reprise des exportations se confirme (+3,4 %,

Plus en détail

Présentation du marché belge et luxembourgeois

Présentation du marché belge et luxembourgeois Présentation du marché belge et luxembourgeois 1. Aperçu général du marché touristique et économique luxembourgeois et belge 2. Destination France 3. Tendances été 2009 4. Objectifs et orientations stratégiques

Plus en détail

La consommation des produits biologiques

La consommation des produits biologiques La Bio en France La consommation des produits biologiques Un marché de l ordre de 4 milliards d euros avec : 3,75 milliards d euros d achats de produits bio pour la consommation à domicile en 2011 158

Plus en détail

La fiscalité appliquée aux Non-Résidents propriétaires d une résidence secondaire

La fiscalité appliquée aux Non-Résidents propriétaires d une résidence secondaire Édition 2014 La fiscalité appliquée aux Non-Résidents propriétaires d une résidence secondaire Analyse comparée entre la France et 8 autres pays 1 Sommaire La 6ème édition de l Observatoire Investing &

Plus en détail

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org

56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org 56 rue Laffitte - 75320 PARIS CEDEX 09 Tél. : 01 55 07 85 85 Site internet : www.sett.org I. UNE CROISSANCE DE L EMPLOI INTERIMAIRE LIMITEE A 2,6% EN 2004 PAGE 4 L intérim n a pas connu en 2004, en dépit

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

"Economie mondiale du vin Rosé : production & consommation"

Economie mondiale du vin Rosé : production & consommation "Economie mondiale du vin Rosé : production & consommation" atelier d information économique-millésime Côtes de Provence lundi 23/03/2015 16h à 16h30 1 Economie mondiale du vin Rosé III. L observatoire

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Les filières de l élevage français

Les filières de l élevage français > ÉDITION août 214 Filière bovine Filière ovine Filière chevaline Filière porcine Filière avicole Filière laitière...cheptels vaches allaitantes / vaches laitières échanges /Europe> abattage /Europe Les

Plus en détail

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013

Bilan du commerce extérieur de la Corée en 2013 Résumé Bilan du commerce extérieur de la Corée en 213 Malgré une croissance modeste en 213 (+,7% contre 1% en moyenne par an entre 2 et 21), les échanges commerciaux coréens se sont maintenus au-dessus

Plus en détail

Tableau de bord. Année 2012. Office de Tourisme Pléneuf Val André

Tableau de bord. Année 2012. Office de Tourisme Pléneuf Val André Tableau de bord Année 2012 Office de Tourisme Pléneuf Val André SOMMAIRE I. Offre touristique de Pléneuf Val André a) Nombre d établissements actifs par activité et capacité d hébergement P. 3 b) Estimation

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

137, rue de l Université 75007 PARIS

137, rue de l Université 75007 PARIS 82, bd des Batignolles - 75017 Paris - FRANCE FEBEA FEB_07_1394_Logo_pant 14/12/2007 Tél. : +33 (0)1 53 42 35 35 / Fax : +33 (0)1 42 94 06 78 Web : www.carrenoir.com ÉQUIVALENCE PANTONES PANTONE Warm Gray

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Source : Douanes françaises Commerce extérieur français des pommes de terre de conservation Une campagne dans la moyenne 1,76 million de pommes de terre françaises

Plus en détail

Enquêtes sur les aires d autoroutes auprès des clientèles de la destination Paris Ile-de-France

Enquêtes sur les aires d autoroutes auprès des clientèles de la destination Paris Ile-de-France Enquêtes sur les aires d autoroutes auprès des clientèles de la destination Paris Ile-de- Résultats cumulés du 2 ème semestre 2013 et du 1 er semestre 2014 Méthodologie Face à la nécessité de disposer

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail