LA REALITE VIRTUELLE ET LA REALITE AUGMENTEE POUR L APPRENTISSAGE DANS LE DOMAINE DU TRANSPORT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA REALITE VIRTUELLE ET LA REALITE AUGMENTEE POUR L APPRENTISSAGE DANS LE DOMAINE DU TRANSPORT"

Transcription

1 LA REALITE VIRTUELLE ET LA REALITE AUGMENTEE POUR L APPRENTISSAGE DANS LE DOMAINE DU TRANSPORT

2 FINALITE DE LA REALITE VIRTUELLE permettre à une ou plusieurs personnes des activités sensori-motrices et cognitives dans un monde artificiel, créé numériquement, qui peut être : - imaginaire - symbolique - simulant certains aspects du monde réel

3 un monde artificiel, créé numériquement, qui peut être imaginaire.

4 un monde artificiel, créé numériquement, qui peut être symbolique. Symboles de données à traiter Symboles de phénomènes physiques

5 Centre de Robotique un monde artificiel, créé numériquement, qui peut être symbolique. Symboles temporels Symboles spatiaux T E 4 E 5 E 6 E 7 E 8

6 un monde artificiel, créé numériquement, simulant certains aspects du monde réel. Certaines activités en EV proches des activités correspondantes en ER

7 un monde artificiel, créé numériquement, simulant certains aspects du monde réel. Qu une «partie» de la perception du sujet est similaire à l ER (que certains sens stimulés)

8 un monde artificiel, créé numériquement, simulant certains aspects du monde réel. Qu une «partie» de la perception du sujet est similaire à l ER (substitution sensorielle efficace)

9 un monde artificiel, créé numériquement, simulant certains aspects du monde réel. Qu une «partie» de l EV est réel (lois non réelles, mais efficaces ) Études du geste sportif (IRISA Rennes)

10 un monde artificiel, créé numériquement, simulant certains aspects du monde réel. Qu une «partie» de la perception du sujet est similaire à l ER (vision non réelle, mais efficaces )

11 Les niveaux d (inter)action en EV : - niveau avec un objectif principalement sensori-moteur

12 Simulateurs de formation pour les conducteurs de trains Serge Jung - Corys Formation à la manoeuvre maritime Hervé Baudu - ENMM et Transas GVT : environnement virtuel de formation à la maintenance Michel Fornos - Nexter Training

13 Les niveaux d (inter)action en EV : - niveau avec un objectif principalement cognitif

14 SCANeR : produit logiciel pour des simulateurs de formation à la conduite Gilles Gallée - Oktal Méthode de développement de jeux sérieux pour le contrôle aérien Serge Causse - ENAC et Jean-Yves Plantec - IODE Consulting SIMVIZ : simulation en temps réel de gestion de trafic et d'accidents à l'attention des concepteurs et exploitants de tunnels Fabrice Carré et Jean-Paul Digeon - SC2X icat : formation du personnel des salles de contrôle à Maastricht Hermann Baret - Eurocontrol et Randall Roberts - KTM Advance Génération d'environnements synthétiques pour la supervision d'infrastructures (simulation, prototypage et formation) Fabien Flacher et Christophe Meyer - Thalès Transportation Systems

15 DEFINITION DE LA REALITE AUGMENTEE

16 DEFINITION DE LA REALITE AUGMENTEE Association visuelle d une scène réelle avec des entités virtuelles : Le monde réel est vu directement et les images de synthèse sont affichées sur un visiocasque à écran semitransparent, Ou les images de synthèse sont affichées sur un écran avec des images vidéo de caméras observant le monde réel.

17

18 Formation en RV et Serious games Scénario déterministe ou non? Scénario de jeux ou non? Immersion et Interaction sensori-motrices (I² s-m) élevées ou non? Mise en scène ou non? Aspect ludique ou non? Définition des serious games :Un défi cérébral, joué avec un ordinateur selon des règles spécifiques, qui utilise le divertissement en tant que valeur ajoutée pour la formation et l entraînement (Michael Zyda)

19 Approche de l activité du sujet et non Approche communication - langage

20 Approche communication Personne Communication à instant t 1 Communication à instant t 2 Monde virtuel

21 Approche activité Personne Action Perception Monde virtuel

22 Sujet Environnement réel Environnement virtuel

23 Sujet Environnement réel Environnement virtuel

24 I² Sujet Environnement réel Environnement virtuel I² = Immersion & Interaction

25 Visualisation d une planche de bord en position de conduite (orthostéréoscopie et tête traquée)

26 IMMERSION ET INTERACTION (I²) FONCTIONNELLES Activités de l homme dans le monde virtuel PCV I² SENSORI- MOTRICES L HOMME I² COGNITIVES Sens Centres nerveux Sens Schèmes Processus cognitifs Métaphores Réponses motrices Motricité désirée Perception désirée Interfaces motrices Interfaces sensorielles Logiciel RV ALCog Logiciel Temps réel ALS-M MODELISATION COMPORTEMENTALE DU MONDE VIRTUEL REALISATION PHYSIQUE DU MONDE VIRTUEL LE MONDE VIRTUEL

27 LES DIFFERENTS TYPES D APPLICATIONS pour L APPRENTISSAGE dans le domaine du transport

28 Les simulateurs de formation

29 Contrôle et supervision d'infrastructures

30 Etude d assemblage

31 Simulation d assemblage avec retour d effort et «pops»

32 Maintenance

33 Avec les techniques RA

34 Sécurité

35 Formation en environnement virtuel SIMULATEUR DE VOIES A LA SNCF

36

37 1- Simulateur de Voies (SOFI) Situation actuelle Public : conducteurs de TGV SNCF Contrôle et Manœuvre d aiguille sur LGV PAR régule le trafic Faible probabilité d exercer cette activité suite à PB rare Si incident : stress + connaissances théoriques Ne permet pas de traiter le problème efficacement

38 1- Simulateur de Voies (SOFI) Formation actuelle Formation classique : (Formation théorique) Formation sur le terrain Inconvénients : Trafic perturbé /ligne très fréquentée = coût élevé Un élève actif, les autres regardent L'élève est guidé, pas d erreurs possibles Dépendance conditions climatiques, circulation, etc.. Pas de situations de stress, inattendues, etc.

39 2- Avantages RV/formation Mieux que la formation classique Variabilité des situations Erreurs possibles Rejeux Individualisation Disponibilité matériel

40 2- Avantages RV/formation S éloigner du réel pour mieux comprendre le réel Mécanismes cachés Phénomènes physiques invisibles à l œil nu Collage : Pointe à droite, Cœur à droite Direction : GAUCHE Représentations schématiques Points de vue différents Concepts abstraits

41

42 V3S (Virtual Reality for Safe Seveso Substractors) : Scénarisation en EVF à la prévention des risques sur sites SEVESO

43 Contexte Formation et aide à la décision Prévention et management des risques Interventions sous-traitances sur sites SEVESO Acteurs : manager opérateurs/exécutants l apprenant peut jouer n importe quel rôle et les autres sont joués par des personnages virtuels autonomes Projet financé par l ANR/RNTL 43

44 Personnages Virtuels Autonomes Comment doter les PVA de capacités décisionnelles : Modèles cognitifs Selon certaines caractéristiques statiques ou dynamiques, les PVA ne perçoivent pas, de décident pas de la même manière et leurs buts changent o o o Traits de personnalité (e.g. prudent/imprudent) Etats physiologiques (e.g. fatigue, soif, stress) Expertise (e.g. l expert sait que les tuyaux sont rarement vides même si on lui a dit le contraire) 44

45 Suivi de l apprenant Besoin Scénarisation adaptative et située o Déclenchement des événements en lien avec les objectifs de formation, le niveau de l apprenant et les actions de l apprenant Traces de l activité, explications et indicateurs de performances Assistances pédagogiques Utilisation des mêmes modèles que pour la génération de comportements 45

46 Les trois principaux problèmes scientifiques? Personne?? Monde virtuel Interactivité simulé Interfaces comportementales Ordinateur

47 Le traité de la réalité virtuelle 101 auteurs, volumes, 2000 pages, Editeur : les Presses de L Ecole des Mines de Paris

48 L ATELIER DE RÉFLEXION PROSPECTIVE (ARP) de l ANR Prospective pour la Recherche : Education et Apprentissage à l horizon 2030 (PREA 2030) Contact : Burkhardt Jean-marie

49

Système tutoriel intelligent pour l apprentissage de travail procédural et collaboratif

Système tutoriel intelligent pour l apprentissage de travail procédural et collaboratif Système tutoriel intelligent pour l apprentissage de travail procédural et collaboratif Cédric Buche buche@enib.fr Pierre De Loor deloor@enib.fr Ronan Querrec querrec@enib.fr Laboratoire d Ingénierie Informatique

Plus en détail

Laboratoire d Ingénierie Informatique

Laboratoire d Ingénierie Informatique Laboratoire d Ingénierie Informatique CERV Centre Européen de Réalité Virtuelle Frédéric Julliard Plan Laboratoire d Ingénierie Informatique Qui sommes-nous? Que faisons-nous? LI2 Réalité Virtuelle Intégrer

Plus en détail

Laboratoires partenaires :

Laboratoires partenaires : Les Serious Games, pour quels usages? Workshop 4-5 juin 2014 Lieu de la manifestation : Université Jean-François Champollion, place de Verdun 81 000 ALBI Maison multimédia - Auditorium 1 Inscription obligatoire

Plus en détail

Dossier FEDER «Plate forme Serious Games OnMap CAMPUS» (Présage 41417)

Dossier FEDER «Plate forme Serious Games OnMap CAMPUS» (Présage 41417) Dossier FEDER «Plate forme Serious Games OnMap CAMPUS» (Présage 41417) Dans le cadre de l axe 2 «: Favoriser l innovation et renforcer la compétitivité du tissu économique francilien» de l action 2-4 «Soutien

Plus en détail

Coll l o l qu q e u e T I T C I Sant n é é 2 0 2 1 0 1 1 1 8 février 2011

Coll l o l qu q e u e T I T C I Sant n é é 2 0 2 1 0 1 1 1 8 février 2011 Colloque TIC Santé 2011 8 février 2011 Sim ADVF un simulateur pour la formation à la prévention des risques et l intervention en situations d urgence lors de la garde des enfants à leur domicile -Georges

Plus en détail

Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble

Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble Francis JAMBON Laboratoire d Informatique de Grenoble Mise en œuvre de l oculométrie dans différents contextes d usage Analyse ergonomique Tuteurs intelligents IHM adaptatives Interaction via le regard

Plus en détail

EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC

EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC EDHEC EXECUTIVE EDUCATION La formation sur mesure du Groupe EDHEC Jeux sérieux, nouvelle façon d étudier? STÉFAN CRISAN DIRECTEUR DÉLÉGUÉ EDHEC EXECUTIVE EDUCATION CAMPUS DE NICE stefan.crisan@edhec.edu

Plus en détail

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR

Atelier Cognisud. Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Atelier Cognisud Contribution à PIRSTEC pour un appel d offre ANR Ces notes sont une contribution à la réflexion dans le cadre de PIRSTEC, faite par le réseau Cognisud suite à un atelier organisé le Jeudi

Plus en détail

Balises : Motif Qrcode Image Objet

Balises : Motif Qrcode Image Objet Réalité augmentée en technologie La réalité augmentée désigne toutes les interactions rendues possibles par des applications entre des éléments réels et virtuels. Elle désigne les différentes méthodes

Plus en détail

Créateur d innovation 3D

Créateur d innovation 3D Créateur d innovation 3D www.virdys.com Sommaire sommaire Qui sommes nous? Constats Marché Solutions Virdys Présentation de Virtual Inside 3D Questions/réponses Qui sommes-nous? Qui sommes-nous? Editeur

Plus en détail

Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés. GéoEduc3D

Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés. GéoEduc3D Les enjeux de la mobilité et de la réalité augmentée dans les jeux éducatifs localisés Le projet de recherche GéoEduc3D Sylvain GENEVOIS Chargé d études et de recherche (INRP, équipe EducTice) Docteur

Plus en détail

Environnements 3D en simulation de conduite pour la conception de véhicules Vincent HONNET

Environnements 3D en simulation de conduite pour la conception de véhicules Vincent HONNET Environnements 3D en simulation de conduite pour la conception de véhicules Vincent HONNET Environnements 3D en simulation de conduite pour la conception de véhicules Les moyens de Simulation de Conduite

Plus en détail

Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004. B. Arnaldi http://www.perfrv.org

Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004. B. Arnaldi http://www.perfrv.org 1 Journées PERF-RV 14-15 Octobre 2004 B. Arnaldi http://www.perfrv.org Objectifs de PERF-RV Plate-forme exploratoire Début des travaux : février 2001 Fin des travaux : août 2004 La réalité virtuelle, contexte

Plus en détail

Immersion - Vision 3D dans la RV.

Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours RVS Master II IVA Immersion - Vision 3D dans la RV. Cours de Réalité Virtuelle et Simulation Master II - IVA A. Mebarki - Maître de Conférences Département d'informatique Faculté des Mathématiques

Plus en détail

Conception pédagogique Multimédia

Conception pédagogique Multimédia 1 Conception pédagogique Multimédia Le point de vue d'un indépendant sur les tendances de la formation professionnelle en entreprise Louis Brunier 2 Sommaire 1 ère Partie 2 ème Partie 3 ème Partie 3 Première

Plus en détail

Conférence de presse sur la plate-forme de réalité virtuelle PerfRV

Conférence de presse sur la plate-forme de réalité virtuelle PerfRV Conférence de presse sur la plate-forme de réalité virtuelle PerfRV 14 octobre 2004 La réalité virtuelle : pourquoi? Objectifs et enjeux La RV Placer un utilisateur en interaction sensori-motrice avec

Plus en détail

Pour vous, nous avons créé le premier simulateur de situations professionnelles en anglais : SIMULANG

Pour vous, nous avons créé le premier simulateur de situations professionnelles en anglais : SIMULANG VOS ATTENTES Vous êtes salarié en entreprise et vous avez besoin de progresser en anglais Vous avez besoin d améliorer votre anglais scolaire ou d entretenir votre niveau Vous n êtes pas complètement à

Plus en détail

N 2737 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2737 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2737 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 juillet 2010. PROPOSITION DE LOI visant à mieux garantir le droit

Plus en détail

cerveauordinateur Commander «par la pensée» avec les interfaces D après la conférence d Anatole Lécuyer

cerveauordinateur Commander «par la pensée» avec les interfaces D après la conférence d Anatole Lécuyer Commander «par la pensée» avec les interfaces cerveauordinateur? D après la conférence d Anatole Lécuyer Anatole Lécuyer est directeur de recherche à l Institut National de Recherche en Informatique et

Plus en détail

Gestion des Connaissances

Gestion des Connaissances Parole et illustrations Serge Aries consultant serge_aries@hotmail.com http://aries.serge.free.fr Gestion des Connaissances Présentation sur nappe en papier il arrive d avoir à rfpondre à une question

Plus en détail

Plateforme de «Jeux Sérieux» mutualisée et pluridisciplinaire : les IUT en première ligne

Plateforme de «Jeux Sérieux» mutualisée et pluridisciplinaire : les IUT en première ligne Plateforme de «Jeux Sérieux» mutualisée et pluridisciplinaire : les IUT en première ligne CNR - 12 juin 2013 T. Carron, P. Pernelle 2 Sommaire Est-il vraiment sérieux de jouer? La plateforme "Learning

Plus en détail

Pour une mobilité sure et durable des

Pour une mobilité sure et durable des Safe Move For older drivers Pour une mobilité sure et durable des conducteurs âgés Claude Marin-Lamellet IFSTTAR-TS2-LESCOT 2 Partenaires Projet miroir en Suède Financeurs 3 Personnes impliquées IFSTTAR

Plus en détail

Environnement Architecture de controle. Décisions

Environnement Architecture de controle. Décisions Chapitre 1 Introduction 1.1 Robot Mobile Il existe diverses définitions du terme robot, mais elles tournent en général autour de celle-ci : Un robot est une machine équipée de capacités de perception,

Plus en détail

GOBELINS, l école de l image. Marie France ZUMOFEN Directeur Adjoint

GOBELINS, l école de l image. Marie France ZUMOFEN Directeur Adjoint Marie France ZUMOFEN Directeur Adjoint 1 GOBELINS et le Digital Publishing : stratégie et initiatives 2 CCIP Acteur de référence dans les formations aux métiers de l image, GOBELINS, l école de l image

Plus en détail

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale

CONTENU DES U.E MASTER JMIN. Expression écrite, orale CONTENU DES U.E MASTER JMIN Contenu des U.E UE 101 Communication, culture et expression (anglais, expression écrite et orale) UE 102 Conception et développement informatique UE 103 Conception sonore Expression

Plus en détail

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL

PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL PLANIFICATION ET OPERATIONS INTEGREES DU TRANSPORT MULTIMODAL KEYWORDS : SYSTEMX, Transport, Multimodal, Simulation, Optimisation, Supervision CONTEXTE de l IRT SYSTEMX L IRT SystemX est un institut de

Plus en détail

EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE

EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE L élève est-il accompagné OUI NON Si, oui, ouverture de droit jusqu au : Nombre d heures allouées : Niveau de classe actuelle : année suivante : Temps de scolarisation

Plus en détail

UN NOUVEL OUTIL DE FORMATION A LA TRANSFUSION SANGUINE : «FLORENCE»

UN NOUVEL OUTIL DE FORMATION A LA TRANSFUSION SANGUINE : «FLORENCE» 1 UN NOUVEL OUTIL DE FORMATION A LA TRANSFUSION SANGUINE : «FLORENCE» M. SANDLARZ (1), P. CABRE (1), M. LAMIAUX (2), E. POULAIN (3) (1): Cellule Régionale d Hémovigilance Nord Pas-de-Calais, (2): AUDACE,

Plus en détail

Solutions 3D innovantes pour la communication, la vente et la formation.

Solutions 3D innovantes pour la communication, la vente et la formation. Solutions 3D innovantes pour la communication, la vente et la formation. Société Virdys / Cap Omega - Rond-point Benjamin Franklin CS39521 / 34960 MONTPELLIER Cedex 2 Tel: +33 (0)9 80 691 691 / Mail: contact@virdys.com

Plus en détail

Modélisation et conception d'un. environnement de suivi pédagogique synchrone. d'activités d'apprentissage à distance

Modélisation et conception d'un. environnement de suivi pédagogique synchrone. d'activités d'apprentissage à distance Modélisation et conception d'un environnement de suivi pédagogique synchrone d'activités d'apprentissage à distance Christophe DESPRÉS Laboratoire d Informatique de l'université du Maine Plan de la présentation

Plus en détail

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme

Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Terra Magna : premiers pas vers la définition d un SIG 3D pour l aménagement et l urbanisme Cécile Haëck Nicolas Klein Rencontres SIG la Lettre 2009 Session «Le grand boom de la 3D» 1 En rubriques 1. Le

Plus en détail

Étude des Serious Games en Réalité Virtuelle Distribuée

Étude des Serious Games en Réalité Virtuelle Distribuée Université Paul Sabatier Toulouse 3 Étude des Serious Games en Réalité Virtuelle Distribuée MÉMOIRE présenté et soutenu publiquement le 26 juin 2007 pour l obtention du Master Recherche (Spécialité Image,

Plus en détail

La dyspraxie visuo-spatiale

La dyspraxie visuo-spatiale 1 La dyspraxie visuo-spatiale 2 Définition Dyspraxie visuo-spatiale Introduction La plus fréquente des dyspraxies Association d un trouble du geste de nature dyspraxique et d un trouble visuo-spatial Pathologie

Plus en détail

Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE. Mentions Image et Réalité Virtuelle Intelligence Artificielle et Robotique

Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE. Mentions Image et Réalité Virtuelle Intelligence Artificielle et Robotique É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Programme scientifique Majeure INTELLIGENCE NUMERIQUE Langage Java Mentions

Plus en détail

Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution

Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution Devant l absence de prises en charges ou de structures comportementales adaptées

Plus en détail

Master Théorie et pratiques des arts interactifs

Master Théorie et pratiques des arts interactifs Master Théorie et pratiques des arts interactifs Co-directeurs du Master Université de Poitiers Bertrand Augereau augerau@sic.univ-poitiers.fr École Européenne Supérieure de l Image Sabrina GRASSI-FOSSIER

Plus en détail

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES

L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES L OUTIL NUMERIQUE CARACTERISTIQUES ET FONCTIONNALITES Aujourd hui, le numérique est partout. Il se retrouve principalement dans les nouvelles technologies, mais également dans l art, les livres, notre

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types

Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Analyse des déplacements des objets mobiles : définition de comportements types Thomas Devogele Université François Rabelais (Tours) thomas.devogele@univ-tours.fr Les déplacements L analyse des déplacements

Plus en détail

LA CONCEPTION DIGITAL LEARNING

LA CONCEPTION DIGITAL LEARNING LA CONCEPTION DIGITAL LEARNING Définir et valider un projet de formation en e-learning ou mix-learning : Objectifs : Savoir évaluer l opportunité et la faisabilité de nouveaux dispositifs de formation

Plus en détail

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome

Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome Modélisation agent d une Architecture Logicielle de commande d un Véhicule Autonome ENNAJI Mourad LASC université de Metz Ile du Saulcy B.P 80794 57 012 METZ Ennaji@lasc.sciences.univ-metz.fr Résumé Cet

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB

MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB MASTER (LMD) PARCOURS ARCHITECTURE & INGÉNIERIE DU LOGICIEL & DU WEB RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : INFORMATIQUE Spécialité

Plus en détail

ANNEXE 1. Si vous souhaitez ajouter un descriptif plus détaillé de l offre à votre annonce, merci de le joindre accompagné de ce formulaire.

ANNEXE 1. Si vous souhaitez ajouter un descriptif plus détaillé de l offre à votre annonce, merci de le joindre accompagné de ce formulaire. ANNEXE 1 Entreprises, pour proposer un sujet de thèse soutenue par le dispositif CIFRE, merci de remplir les champs suivants, et d envoyer le document à : cifre@anrt.asso.fr Si vous souhaitez ajouter un

Plus en détail

L écriture chez l enfant ; développement et pathologies

L écriture chez l enfant ; développement et pathologies 1 Université de Bourgogne Option L3 Psychologie L écriture chez l enfant ; développement et pathologies Annie VINTER, LEAD-CNRS 5022, UB Plan de cours Acte élémentaire, acte finalisé Les niveaux de description

Plus en détail

Apprentissage d une Tâche de Contrôle pour un Robot Mobile en LEGO Mindstorms

Apprentissage d une Tâche de Contrôle pour un Robot Mobile en LEGO Mindstorms Apprentissage d une Tâche de Contrôle pour un Robot Mobile en LEGO Mindstorms Mémoire présenté par Benjamin Haibe-Kains Directeur de mémoire: M. Gianluca Bontempi Mémoire Plan Introduction Contributions

Plus en détail

Forum TER@TEC, 16 juin 2010

Forum TER@TEC, 16 juin 2010 Patrimoine et contenu Numérique TerraNumerica Numérisation des territoires et de leurs ressources et accès au contenu géolocalisé Un investissement Budget : 12,4 M TerraNumerica en chiffres Un consortium

Plus en détail

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio

Mode d emploi. www.itycom.com/itystudio Mode d emploi www.itycom.com/itystudio Sommaire Glossaire Introduction 6 Qu est ce qu ITyStudio? 6 A qui est-il destiné? 6 Le concept 7 Fonctionnement Global 8 Interface générale 9 Header 9 Création d

Plus en détail

Jeux sérieux : définition, pertinence, étude de cas

Jeux sérieux : définition, pertinence, étude de cas Jeux sérieux : définition, pertinence, étude de cas J.-Y. Plantec - plantec@iode.eu 12/01/10 Vivaldi 11-13/01/10 1/36 Intention Intention Pas une conférence exhaustive sur les jeux sérieux Historique Marché

Plus en détail

Contributions à l'apprentissage automatique de réseau de contraintes et à la constitution automatique de comportements sensorimoteurs en robotique.

Contributions à l'apprentissage automatique de réseau de contraintes et à la constitution automatique de comportements sensorimoteurs en robotique. Contributions à l'apprentissage automatique de réseau de contraintes et à la constitution automatique de comportements sensorimoteurs en robotique. Mathias PAULIN LIRMM (CNRS, Univ. Montpellier II) 161

Plus en détail

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique

Les sections 6 et 7. du ComitéNational de la RechercheScientifique Les sections 6 et 7 du ComitéNational de la RechercheScientifique (CoNRS) Frédérique Bassino et Michèle Basseville Plan Le comité national Les missions des sections Les sections 6 et 7 Le comiténational

Plus en détail

Cours IFT6266, Exemple d application: Data-Mining

Cours IFT6266, Exemple d application: Data-Mining Cours IFT6266, Exemple d application: Data-Mining Voici un exemple du processus d application des algorithmes d apprentissage statistique dans un contexte d affaire, qu on appelle aussi data-mining. 1.

Plus en détail

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION

LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION LES CARTES À POINTS : POUR UNE MEILLEURE PERCEPTION DES NOMBRES par Jean-Luc BREGEON professeur formateur à l IUFM d Auvergne LE PROBLÈME DE LA REPRÉSENTATION DES NOMBRES On ne conçoit pas un premier enseignement

Plus en détail

Mini-projets infographie 50h de travail

Mini-projets infographie 50h de travail Mini-projets infographie 50h de travail Note importante : Aucun de ces projets WebGL ne peut utiliser de bibliothèques externes de haut niveau telles que three.js ; toutes les sources doivent être libres

Plus en détail

Maîtriser les patterns experts : les patterns d application virtuelle

Maîtriser les patterns experts : les patterns d application virtuelle Maîtriser les patterns experts : les patterns d application virtuelle Comment les patterns d application virtuelle IBM PureSystems peuvent accélérer le déploiement, simplifier la gestion, réduire le risque

Plus en détail

Agence de communication 3D

Agence de communication 3D Agence de communication 3D QUI SOMMES-NOUS? ora Concept est une agence bordelaise spécialisée dans la communication Hdigitale 3D. Nous sommes une équipe d experts en Communication, en Infographie 2D/3D,

Plus en détail

ÉCHANGE DE PRATIQUES : INTRODUCTION DU SCÉNARIO PROFESSIONNEL DANS LA FILIÈRE COMMERCIALE

ÉCHANGE DE PRATIQUES : INTRODUCTION DU SCÉNARIO PROFESSIONNEL DANS LA FILIÈRE COMMERCIALE ÉCHANGE DE PRATIQUES : INTRODUCTION DU SCÉNARIO PROFESSIONNEL DANS LA FILIÈRE COMMERCIALE CONCEPT CLÉ Milieu construit par l enseignant pour mettre l élève en activité Simulateur d activité Contexte professionnel

Plus en détail

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1

Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012. «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» Introduction. p.1 Compte rendu de l animation pédagogique du 18 janvier 2012 «Mémoire et apprentissages aux cycles 2 et 3» (Intervention de M. Jean- Marc LOUIS, IEN ASH) Une bibliographie "Mémoire et apprentissages" a été

Plus en détail

Réalité Virtuelle et Interaction Homme/Machine Part. I

Réalité Virtuelle et Interaction Homme/Machine Part. I Réalité Virtuelle et Interaction Homme/Machine Part. I De la Boucle Perception/Action dans un monde réel puis virtuel Samir OTMANE (PR UEVE), Frédéric DAVESNE (IGR UEVE) samir.otmane@ibisc.univ-evry.fr,

Plus en détail

Master Sciences et technologies Mention MI : Management de l Innovation

Master Sciences et technologies Mention MI : Management de l Innovation Master Sciences et technologies Mention MI : Management de l Innovation M2 Spécialité Ingénierie et Management de la Formation (IMFL ) Présentation des UE UE de spécialité UE1 «Management des connaissances

Plus en détail

1) SÉPARATION MÈRE / ENFANT // CONSTRUCTION IDENTITAIRE. a) Le playing (l activité de jouer selon Winnicott) : le «comme si» du jeu

1) SÉPARATION MÈRE / ENFANT // CONSTRUCTION IDENTITAIRE. a) Le playing (l activité de jouer selon Winnicott) : le «comme si» du jeu A) L IMPORTANCE DU JEU CHEZ L ENFANT 1) SÉPARATION MÈRE / ENFANT // CONSTRUCTION IDENTITAIRE a) Le playing (l activité de jouer selon Winnicott) : le «comme si» du jeu b) Le jeu est nécessaire à l enfant

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

Interaction Homme/Machine Part. III

Interaction Homme/Machine Part. III Interaction Homme/Machine Part. III Notion d Interaction 3D multi-utilisateurs en RV et RA Samir OTMANE (PR UEVE), Frédéric DAVESNE (IGR UEVE) samir.otmane@ibisc.univ-evry.fr, frederic.davesne@ibisc.univ-evry.fr

Plus en détail

Management de. Simulation Statique. Dynamique. Mots clés : Usagers, Communication, Formation, Réalité Virtuelle

Management de. Simulation Statique. Dynamique. Mots clés : Usagers, Communication, Formation, Réalité Virtuelle TECHNOLOGIE DE RÉALITÉ VIRTUELLE - NOUVEAUX ENJEUX POUR L ERGONOMIE TONNOIR SANDRINE DROUIN ANNIE EDF Recherche & Développement Service MTI Département NTIC Groupes CAO & AASI 1, avenue du Général de Gaulle

Plus en détail

2. Stimulations sensorielles

2. Stimulations sensorielles 2. Stimulations sensorielles 2.1. Introduction Position spatiale et orientation «Route» map «Survey» map Trajet défini Exécution motrice 2.1. Introduction Mémoire spatio-temporelle du trajet Position spatiale

Plus en détail

Comprendre pour mieux apprendre. Centre de recherche. sur le développement neuro-cognitif et les apprentissages : du bébé au jeune enfant

Comprendre pour mieux apprendre. Centre de recherche. sur le développement neuro-cognitif et les apprentissages : du bébé au jeune enfant Comprendre pour mieux apprendre Centre de recherche sur le développement neuro-cognitif et les apprentissages : du bébé au jeune enfant Directeur : Edouard Gentaz Apprendre : un instinct à développer La

Plus en détail

laboratoire artistique transdisciplinaire

laboratoire artistique transdisciplinaire laboratoire artistique transdisciplinaire «Insula Prod, spécialiste du Mapping Vidéo et des immersions interactives» L ART D AUGMENTER LA RÉALITÉ Une expérience sensorielle unique De plus en plus présent

Plus en détail

Former n est pas jouer.

Former n est pas jouer. Former n est pas jouer. Pour quels objectifs et à quelles conditions miser sur la pédagogie ludique? Emmanuelle ROHOU, Consultante-experte en Sciences de l Education 1. Le principe de l utilisation du

Plus en détail

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,!

!-.!#- $'( 1&) &) (,' &*- %,! 0 $'( 1&) +&&/ ( &+&& &+&))&( -.#- 2& -.#- &) (,' %&,))& &)+&&) &- $ 3.#( %, (&&/ 0 ' Il existe plusieurs types de simulation de flux Statique ou dynamique Stochastique ou déterministe A événements discrets

Plus en détail

Notre chaîne YouTube

Notre chaîne YouTube Notre chaîne YouTube Fondé en 1996 à Laval, CLARTE est : Une Plateforme régionale d innovation (PRI), cellule de diffusion technologique (CDT) auprès des TPE/PME Un centre de recherche, d ingénierie et

Plus en détail

AXES DE RECHERCHE - DOMAINE D'INTERET MAJEUR LOGICIELS ET SYSTEMES COMPLEXES

AXES DE RECHERCHE - DOMAINE D'INTERET MAJEUR LOGICIELS ET SYSTEMES COMPLEXES 1 AXES DE RECHERCHE - DOMAINE D'INTERET MAJEUR LOGICIELS ET SYSTEMES COMPLEXES 2 Axes de recherche L activité du DIM LSC concerne la méthodologie de la conception et le développement de systèmes à forte

Plus en détail

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique

Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Génie Industriel : Optimisation de la chaîne logistique Amélioration des performances de l entreprise : Piloter les systèmes de production (de biens et de services), Optimiser les flux (stock, délai, matière

Plus en détail

PRÉFACE. François d Aubert

PRÉFACE. François d Aubert PRÉFACE François d Aubert En parcourant le traité de la réalité virtuelle, le lecteur découvrira une large réflexion collective sur ce nouveau secteur d activités, issu de recherches à la croisée des sciences

Plus en détail

Activité 2 : Présentation de différents médias et analyse d exemple

Activité 2 : Présentation de différents médias et analyse d exemple !"#$%&'()!'*+,+-,*'./0'1'2345%6$')7809:!!.' Activité 2 : Présentation de différents médias et analyse d exemple Multimodal et multimédia : Comme le rappel Serge Arbiol dans son article «Multimodalité et

Plus en détail

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode Identification des besoins : la méthode des Focus Group Définition et descriptif de la méthode Identifier les besoins des utilisateurs Le Focus Group Le Focus Group est une activité de groupe ayant pour

Plus en détail

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public»

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Juillet 2014 Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : bilan de l enquête

Plus en détail

Serious Games : A quoi jouent les futurs managers? Enjeux et stratégie d intégration des jeux de simulation. dans l enseignement supérieur

Serious Games : A quoi jouent les futurs managers? Enjeux et stratégie d intégration des jeux de simulation. dans l enseignement supérieur Enjeux et stratégie d intégration des jeux de simulation dans l enseignement supérieur Hélène MICHEL (Grenoble Ecole de Management helene.michel@grenoble-em.com) Imed BOUGHZALA (Institut TELECOM/T&M Sud

Plus en détail

Le CNRS et Renault s associent pour la recherche dans le domaine de la réalité virtuelle

Le CNRS et Renault s associent pour la recherche dans le domaine de la réalité virtuelle COMMUNIQUÉ DE PRESSE LE 24 MAI 2005 Le CNRS et Renault s associent pour la recherche dans le domaine de la réalité virtuelle Le CNRS et Renault créent le Laboratoire de perception et contrôle du mouvement

Plus en détail

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS

DÉFINITIONS. Motricité. Robert Rigal ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS ÉDUCATION MOTRICE DE L ENFANT DE 4 À 11 ANS Robert Rigal DÉFINITIONS Motricité Ensemble des fonctions qui assurent les mouvements autogénérés d un organisme; Étude des mouvements humains et de leurs caractéristiques

Plus en détail

GRAPHISME 570-A0 DESCRIPTION DES COURS

GRAPHISME 570-A0 DESCRIPTION DES COURS GRAPHISME 570-A0 DESCRIPTION DES COURS GRAPHISME ET ESQUISSE i 570-JCA-04 Compétences : 00NQ (p) 00NS (p) Dans ce cours, l élève se familiarise aux différentes étapes d un projet de graphisme, de la recherche

Plus en détail

Prise en main rapide

Prise en main rapide Objectif terminal Réaliser un objet communicant Pourquoi? : 20 millards d objets connectés en 2020! Quelques mots sur l outil de développement App Inventor App Inventor pour Android est une application

Plus en détail

Cours. Cours 8 : Révisions. Importance. Interface homme-machine

Cours. Cours 8 : Révisions. Importance. Interface homme-machine Cours 1) Introduction Définitions Histoire Cours 8 : Révisions jgarcia@ircam.fr 2) Programmation des interfaces graphiques principes de conception 3) MVC Java2D Styles d interaction 4) Interaction graphique

Plus en détail

La connaissance et la perception des jeux vidéo comme outil didactique par les enseignants stagiaires de la langue Amazighe

La connaissance et la perception des jeux vidéo comme outil didactique par les enseignants stagiaires de la langue Amazighe La connaissance et la perception des jeux vidéo comme outil didactique par les enseignants stagiaires de la langue Amazighe Ibrahim Ouahbi 1, Hassane Darhmaoui 2, Fatiha Kaddari 1, Abdelrhani Elachqar

Plus en détail

REX sur l incident du Lundi 05 mars 2012 à 17h12. Présentation du 24/05/2012

REX sur l incident du Lundi 05 mars 2012 à 17h12. Présentation du 24/05/2012 REX sur l incident du Lundi 05 mars 2012 à 17h12 Présentation du 24/05/2012 Sommaire 1 - L incident 2 - Les répercussions 3 - Retour d expérience - Mesures prises 4 Les projets à l étude pour améliorer

Plus en détail

Apport des méthodes de planification automatique dans les simulations interactives d'industrialisation et de maintenance en réalité virtuelle

Apport des méthodes de planification automatique dans les simulations interactives d'industrialisation et de maintenance en réalité virtuelle Institut National Polytechnique de Toulouse(INP Toulouse) Nicolas LADEVEZE Systèmes Automatiques lundi 19 avril 2010 Apport des méthodes de planification automatique dans les simulations interactives d'industrialisation

Plus en détail

ALLEGRO. Auftakt-Begleitausschuss / Première réunion du Comité d accompagnement

ALLEGRO. Auftakt-Begleitausschuss / Première réunion du Comité d accompagnement ALLEGRO Auftakt-Begleitausschuss / Première réunion du Comité d accompagnement Partenaires 2 Aperçu Motivation Objectifs Actions Communication 3 Motivation générale La maîtrise des langues étrangères est

Plus en détail

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON

FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON DYSPRAXIES / TAC FORMATION 03/04/2014 CONSEIL GENERAL DIJON Diaporama réalisé par Julie LAPREVOTTE, ergothérapeute - D.U. en Neuropsychologie - Certificat Post Grade en Intégration Sensorielle - D.U. PATA

Plus en détail

Ingénierie de Systèmes Intelligents

Ingénierie de Systèmes Intelligents Ingénierie de Systèmes Intelligents p. 1/? Ingénierie de Systèmes Intelligents Maria Malek maria.malek@eisti.fr Ecole Internationale des Sciences de Traitement de l Information (EISTI) http://www.eisti.fr/

Plus en détail

Mondes Virtuels : une nouvelle forme de sociabilité

Mondes Virtuels : une nouvelle forme de sociabilité Mai 2008 P. 1 / 6 Mondes Virtuels : une nouvelle forme de sociabilité Cet article a été écrit pour la revue «Centraliens» (Revue des anciens de l école Centrale) à paraître en août 2008. Avec son mélange

Plus en détail

L'ordinateur oblige à l'autonomie?

L'ordinateur oblige à l'autonomie? L'ordinateur oblige à l'autonomie?!!pas d'autonomie, pas de séance d'informatique...!!les logiciels interactifs permettent d alterner avec la liaison frontale professeur élèves!!mémoire PE2 : Debernardi,

Plus en détail

APPRENTISSAGE ET TRAITEMENT DE L INFORMATION

APPRENTISSAGE ET TRAITEMENT DE L INFORMATION APPRENTISSAGE ET TRAITEMENT DE L INFORMATION MLH 2004/2005 CAPEPS 1) D OU VIENT L UTILISATION DE CE CONCEPT EN EPS? «INFORMATION EST PARFOIS ASSOCIÉE À LA NOTION DE CONNAISSANCE, À CAUSE DE L USAGE COURANT,

Plus en détail

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Modélisation et simulation du trafic Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Plan de la présentation! Introduction : modèles et simulations définition

Plus en détail

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle

Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Incidence du type de véhicule croisé sur le comportement perceptivo-moteur de l automobiliste en Réalité Virtuelle Encadrement : Catherine BERTHELON (directrice de recherche) Laboratoire Mécanismes D Accident,

Plus en détail

systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable

systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable systra conseil l ingénierie-conseil de la mobilité durable nos domaines d intervention Nous intervenons en assistance à maîtrise d ouvrage ou exécution Aménagement du territoire/urbanisme Intégration et

Plus en détail

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3

LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 Des compétences professionnelles partagées en santé mentale et en relations humaines: la personne au premier plan LES ÉVALUATIONS RELIÉES À L IDENTIFICATION DES TROUBLES ACTIVITÉS 3.6.1 3.6.2 3.6.3 LES

Plus en détail

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du cancer : enjeux et opportunités Début de cartographie des enjeux cliniques et technologiques gq Jean-François MENUDET, Cluster I-Care Cartographie

Plus en détail

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel

Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel ETR 07 4 septembre 2007 Architectures logicielles pour les systèmes embarqués temps réel Jean-Philippe Babau, Julien DeAntoni jean-philippe.babau@insa-lyon.fr 1/31 Plan Architectures logicielles pour les

Plus en détail

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014

Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Un centre de simulation : pourquoi et comment? Conférence Management, CHU Toulouse Anne-Claude Allin 9 avril 2014 Plan de présentation 2 Vous avez dit simulation? La simulation est une technique d enseignement

Plus en détail

Mise au point de méthodes m l utilisabilité,, et le Gameplay des jeux vidéo

Mise au point de méthodes m l utilisabilité,, et le Gameplay des jeux vidéo Mise au point de méthodes m pour l apprenabilité, l utilisabilité,, et le Gameplay des jeux vidéo Charles Tijus LUTIN,, UMS CNRS 2109 Journée e du Département D DAPA - LIP6 - Un laboratoire CNRS, UMS 2809

Plus en détail

orion frossard " orion.frossard@gmail.com N Showreel : www.orionfrossard.fr/showreel.html 28 rue Jean Jaurès, 59000 Lille Moulins

orion frossard  orion.frossard@gmail.com N Showreel : www.orionfrossard.fr/showreel.html 28 rue Jean Jaurès, 59000 Lille Moulins orion frossard N Showreel : www.orionfrossard.fr/showreel.html 28 rue Jean Jaurès, 59000 Lille Moulins " orion.frossard@gmail.com x www.orionfrossard.fr 1 06.40.21.08.84 PORTFOLIO Graphisme ILLUSTRATion

Plus en détail