ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ou recherche sur la personne biomédicale la recherche GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES"

Transcription

1 GUIDE À L USAGE DES PERSONNES CONCERNÉES la recherche biomédicale ou recherche sur la personne

2 p4 p6 p6 p8 p 10 p 10 p 11 p 12 Quoi? Pourquoi? Comment? Étape par étape Pour préparer la recherche Lorsque la recherche débute Pendant la recherche A la fin de la recherche Des prélèvements biologiques, pour quoi faire? Des droits et des contraintes pour les participants Sommaire 4 Quoi? Pourquoi? Comment?

3 Quoi? La recherche biomédicale est un domaine d études qui vise à améliorer les connaissances en matière de santé. Pour ce faire, elle se base notamment sur le recueil, chez des personnes volontaires, d informations à caractère biologique et/ou médical. Recherche médicale, recherche clinique, essai clinique, essai thérapeutique Quelle différence? Au sens de la loi, tous ces termes désignent des recherches biomédicales, c est-à-dire des recherches menées chez l être humain. Pourquoi? La recherche biomédicale vise à mieux connaître les maladies, et à mieux : les dépister ou les contrôler (par exemple grâce aux tests diagnostiques), les guérir ou encore les prévenir (avec des médicaments, des dispositifs médicaux ). Elle est indispensable au progrès médical. Comment? Les recherches biomédicales suivent un processus étape par étape, de leur conception à l analyse des résultats. En effet, pour assurer une sécurité maximale aux participants, les recherches en France sont strictement encadrées par la loi : Elles sont conçues et menées par des équipes pluridisciplinaires de personnes qualifiées (médecins, techniciens, statisticiens, infirmiers ). Ces équipes travaillent selon un protocole établi. Des autorités contrôlent les recherches (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé ou Afssaps, Comité de protection de personnes ou CPP). Tout au long d une recherche, des comités surveillent généralement son déroulement. Quoi? Pourquoi? Comment? 5 Étape par étape Pour préparer la recherche Comment naît la recherche? En science et en médecine, de nombreuses questions se posent en permanence. C est pour tenter de répondre à ces questions que les scientifiques lancent des recherches. Chaque recherche possède donc des objectifs précis, qui guideront la «forme» du protocole. Une question scientifique est posée. L idée d une recherche est lancée. L investigateur coordonnateur écrit le protocole de recherche Le promoteur sollicite les autorisations pour la réalisation de la recherche. L investigateur coordonnateur et le promoteur organisent la mise en place de la recherche dans les centres de recherche. Ainsi, on pourra choisir de suivre sur plusieurs mois des patients atteints d une maladie donnée pour collecter des informations médicales (par exemple, sur l évolution de la maladie). On pourra aussi observer les effets (efficacité, tolérance) de traitements. Il est alors possible : de comparer entre eux plusieurs médicaments ou d autres produits de santé que des médicaments (pansements, prothèses, produits dérivés du sang, etc.), de comparer un médicament à un placebo. Le placebo a la même apparence qu un médicament mais ce n est pas un médicament. Il ne contient aucune substance active. 6

4 Comprendre les termes techniques Faire une rando? Votre médecin vous a parlé d une «rando» en début de recherche? Et vous avez préparé vos chaussures et votre sac à dos? Hum, ne partez pas trop vite Dans le cadre de la recherche, la randomisation («rando» pour les pros) correspond à un tirage au sort par ordinateur visant à répartir au hasard les participants dans différents groupes. Par exemple, des recherches sur les traitements comparent parfois plusieurs groupes de participants entre eux : le 1 er groupe reçoit le traitement A le 2 e groupe reçoit le traitement B A la fin de l essai, la comparaison des résultats par groupe permet de déterminer le traitement le plus efficace et le mieux toléré pour l ensemble des participants. La recherche se fera en aveugle On dit parfois d une recherche qu elle se fait «en aveugle» Lorsqu on ne connaît pas cette expression, cela peut sembler inquiétant mais Cela n a aucun rapport avec un éventuel handicap visuel! Alors qu entend-on par là? Dans une recherche dite «en double aveugle» : ni les volontaires, ni les médecins ne savent qui reçoit quel traitement. Dans une recherche «en simple aveugle» : les participants ne savent pas quel traitement ils reçoivent, mais les médecins le savent. Ce procédé permet d obtenir des résultats plus objectifs, moins influencés par les impressions personnelles des participants et/ou des médecins investigateurs. Par opposition, un essai où les participants et les médecins connaissent les traitements pris est dit «en ouvert». Pour préparer la recherche 7 8 Lorsque la recherche débute Note d information Les médecins investigateurs proposent aux personnes concernées de participer à la recherche : ils leur donnent toutes les informations utiles. Ils leur remettent également une note d information. Les personnes sollicitées disposent d un délai de réflexion (quelques jours en général) Si les personnes sont volontaires, elles donnent leur accord de participation à la recherche en signant un formulaire de consentement éclairé. Lorsque la recherche débute

5 Comprendre les termes techniques La note d information Si votre médecin vous propose de participer à une recherche, afin de vous aider à prendre votre décision, il vous transmet les informations suivantes : les objectifs de la recherche, vos droits dans le cadre de la recherche, les risques auxquels vous pourriez être exposé durant la recherche, les contraintes imposées par la recherche. Ces informations sont réunies dans un document remis à tous les participants : la note d information. Délai de réflexion Sauf situation exceptionnelle (urgence médicale notamment), vous disposez d un délai de réflexion pour prendre votre décision de participation à la recherche. Si vous le souhaitez, vous pouvez parler de la recherche avec votre médecin traitant, un ami, un parent, une association Consentir de manière libre et éclairée Une fois informé et si vous êtes d accord pour participer, il vous est demandé de signer un formulaire de consentement éclairé. Exceptionnellement, le consentement peut être donné par oral, en présence d un témoin indépendant de votre choix, pour les personnes ne sachant pas ou ne pouvant pas écrire. Lorsque la recherche débute 9 Pendant la recherche Les participants suivent les instructions du médecin-investigateur selon un calendrier défini dans la note d information. Ce calendrier comprend : des visites programmées, des examens à réaliser, des questionnaires à compléter, des traitements à prendre, et/ou d autres consignes utiles à la recherche devant être suivies par tous les participants. A la fin de la recherche Les données recueillies sont analysées en fonction des objectifs initiaux de la recherche. Les résultats globaux de la recherche (c est-à-dire les résultats pour l ensemble des participants) sont : communiqués aux médecins ainsi qu aux personnes ayant participé à la recherche si elles le souhaitent, diffusés au sein de la communauté médicale (conférence, publication). 10 Pendant la recherche

6 Des prélèvements biologiques, pour quoi faire? Un prélèvement biologique : c est quoi? Prise de sang, prélèvement de peau, recueil de sperme, frottis vaginal Tout recueil d un échantillon de liquide corporel (sang, salive, liquide vaginal, sperme, lait ) ou de tissu (peau, foie, muqueuse ) du corps humain est un prélèvement (ou échantillon) biologique. Dans le cadre de la recherche Après recueil, les échantillons biologiques sont anonymisés (les noms des personnes sont remplacés par un code) et enregistrés. La collection d échantillons ainsi obtenue (et conservée dans une biothèque) peut servir à mener de nombreuses études, par exemple sur : l efficacité du traitement, sa tolérance, son mode d action dans l organisme, etc. Les biothèques sont devenues indispensables au travail des chercheurs. Elles permettent de recueillir des informations précises, de mener des recherches approfondies, de vérifier et de comprendre de nombreux mécanismes. Que deviennent les prélèvements à la fin de la recherche? Si l ensemble des prélèvements n est pas utilisé durant la recherche, les chercheurs peuvent souhaiter les conserver pour des compléments de recherche ou pour d autres types de recherches («recherches ultérieures»). Lorsque vous signez le consentement de participation à la recherche, on peut vous demander si vous autorisez «la conservation et l utilisation de vos prélèvements pour des recherches ultérieures». Si vous ne le souhaitez pas, informez-en votre médecin Des droits et des contraintes pour les participants

7 Les droits A tout moment de la recherche, vous disposez du droit de recevoir les meilleurs soins possibles. Vous pouvez avoir accès aux informations concernant votre santé. A la fin de l essai, vous pouvez également connaître les résultats globaux de la recherche. Sans avoir à donner de raison, vous pouvez arrêter votre participation à la recherche à tout moment, en conservant les meilleurs soins possibles. Durant la recherche, la confidentialité de vos informations personnelles et de votre état de santé est préservée : les documents comportant vos nom et prénom sont placés dans des lieux sécurisés et ne sont accessibles qu aux médecins-investigateurs. Sur les documents transmis à l équipe de recherche, un code remplace vos nom et prénom. Si un élément nouveau survient en cours de recherche (nouvel effet indésirable par exemple), vous êtes informé par le médecin investigateur. Si l événement est important, on peut vous demander de confirmer votre consentement de participation à la recherche. En cas d accident ou de conséquence négative liés à la recherche, vous pouvez recevoir une indemnisation. Ce droit reste valable même après la fin de la recherche. A noter : ceci ne constitue pas une liste exhaustive des droits des participants à la recherche. Pour les connaître, il faut se reporter aux textes de loi. Les contraintes Participer à une recherche médicale peut être contraignant : beaucoup de visites, d examens, d hospitalisations, etc. Lire attentivement la note d information permet de connaître les contraintes imposées par l essai avant de prendre sa décision de participation. Ces contraintes sont nécessaires pour recueillir les informations utiles à la recherche, mais permettent aussi d assurer votre sécurité en tant que volontaire. Au cours de la recherche, si vous ne pouvez pas vous rendre à une visite ou à un examen, pensez toujours à prévenir le médecin-investigateur. Penser aux interactions avec les autres médicaments! Pendant une recherche, il peut être déconseillé, voire contre-indiqué, de prendre certains médicaments. Ces derniers peuvent interagir avec des traitements prescrits dans le cadre de la recherche, ou poser des problèmes pour l interprétation des résultats. Si vous souhaitez prendre des médicaments pendant la recherche, vérifiez toujours auprès de votre médecin investigateur que cela est possible et ne risque pas de nuire à votre santé. Des droits et des contraintes pour les participants 13

8 De l anglais random qui signifie «au hasard». Il s agit d un tirage au sort effectué par ordinateur. Randomisation Il décrit en détail les conditions de la recherche. Protocole Il est le responsable légal de la recherche. Promoteur Il a la même apparence qu un médicament, mais ce n est pas un médicament. Il ne contient aucune substance active. Placebo Ce document présente des informations essentielles sur la recherche. Il est destiné aux personnes susceptibles de devenir des volontaires de la recherche. Note d information C est le médecin qui dirige et surveille la réalisation de la recherche dans un centre donné. Médecininvestigateur coordonner la recherche. Il s agit de l investigateur-coordonnateur. «Principes éthiques applicables aux recherches médicales sur des sujets humains» Code de la santé publique : Loi n du 6 août 2004 relative à la bioéthique Déclaration d Helsinki de l Association Médicale Mondiale : Références : Lorsqu il y a plusieurs investigateurs, un médecin est désigné parmi eux pour Investigateurcoordonnateur Il sert à formaliser l accord de participation d une personne à une recherche. Toute personne volontaire pour entrer dans une recherche doit signer ce formulaire. Formulaire de consentement éclairé Il s agit des éléments, situés au cœur de la cellule humaine (sur les chromosomes), qui fondent notre identité en tant qu individu unique. C est pour cela que ce sont des données qui méritent une attention particulière. Caractéristiques génétiques Comme une bibliothèque est une collection de livres, une biothèque est une collection d échantillons biologiques et désigne, par extension, le lieu de conservation de cette collection. Biothèque Glossaire Imprimé avec des encres végétales sur papier 60 % recyclé / création graphique : / avril 2011 Les infirmières, techniciens d analyse ou médecins représentés dans cette brochure sont des personnages de fiction, aux postures délibérément comiques. Toute ressemblance avec des personnes réelles, existant ou ayant existé, serait purement fortuite. Avec le soutien de ARCAT rue de Buzenval Paris Tél. : * Editeur *

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

TYPOLOGIE DE LA RECHERCHE SUR LA PERSONNE

TYPOLOGIE DE LA RECHERCHE SUR LA PERSONNE TYPOLOGIE DE LA RECHERCHE SUR LA PERSONNE La réglementation française applicable à la recherche sur la personne n est pas la même selon la typologie de la recherche. On distingue 3 catégories de recherches

Plus en détail

PROCESSUS de GESTION d un ESSAI CLINIQUE

PROCESSUS de GESTION d un ESSAI CLINIQUE PROCESSUS de GESTION d un ESSAI CLINIQUE QUELQUES INFORMATIONS PREALABLES LES AUTORISATIONS Pour débuter l essai doit avoir obtenu un avis favorable du Comité de protection des personnes (CPP) et une autorisation

Plus en détail

Protocole: éléments pratiques

Protocole: éléments pratiques Protocole: éléments pratiques Qui le rédige? A quoi sert le protocole? Protocole Document de référence Elaboré par l investigateur principal Pour la partie scientifique En collaboration avec le promoteur,

Plus en détail

REQUITE Note d information v1.1 ; 22 avril 2014 Page 2 of 6

REQUITE Note d information v1.1 ; 22 avril 2014 Page 2 of 6 NOTE D INFORMATION DESTINEE AUX PERSONNES PARTICIPANT AU PROTOCOLE DE RECHERCHE BIOMEDICALE Etude REQUITE Version 1.1, 22 avril 2014 Titre de l étude : REQUITE - Validation de modèles prédictifs et des

Plus en détail

Pourquoi et comment faire des essais thérapeutiques dans l attaque cérébrale?

Pourquoi et comment faire des essais thérapeutiques dans l attaque cérébrale? La recherche dans l attaque cérébrale Comment être acteur de la recherche dans l attaque cérébrale Pourquoi et comment faire des essais thérapeutiques dans l attaque cérébrale? Un essai thérapeutique dans

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier médical personnel et MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire

Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire Instructions pour la sauvegarde et l envoi du questionnaire 1) Pour accéder aux options de sauvegarde et d envoi du questionnaire, veuillez cliquer sur le bouton représenté ci-après, situé en dernière

Plus en détail

Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR)

Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR) Document d obtention du consentement des patients pour l inscription au Registre canadien de greffe (Registre CTR) Objet Le Registre canadien de greffe (Registre CTR) comprend la liste nationale des patients

Plus en détail

Diplômes de français professionnel. Informations pour le candidat

Diplômes de français professionnel. Informations pour le candidat Diplômes de français professionnel Informations pour le candidat Vous êtes inscrit(e) à un Diplôme de français professionnel (DFP) de la Chambre de commerce et d industrie de Paris (CCIP). Ces diplômes

Plus en détail

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01).

Politique relative à la gestion des dossiers des élèves jeunes et adultes (5211-03-01). RECUEIL DE GESTION SECTEUR DIRECTION GÉNÉRALE IDENTIFICATION CODE : 5211-03-03 TITRE : PROCÉDURE RELATIVE À LA GESTION DES DOSSIERS DES ÉLÈVES DU PRÉSCOLAIRE, DU PRIMAIRE ET DU SECONDAIRE Adoption : Le

Plus en détail

Culture générale A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE

Culture générale A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE Culture générale Méthodologie de l écrit (I) I. Conseils généraux A. PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE Commune aux deux concours, l épreuve écrite de culture générale, en lien avec le domaine sanitaire et social,

Plus en détail

et à la PERSONNE en fin de vie

et à la PERSONNE en fin de vie association pour le droit de mourir dans la dignité les DROITS RELATIFS à la PERSONNE MALADE et à la PERSONNE en fin de vie A lire attentivement et à emporter avec vous en cas d hospitalisation Les accueillants

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Février 2014 / V2 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité et à la circulation routières RCS PARIS B 562 111 732 JANVIER 2010 DEP200919 En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014

LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 LES ELECTIONS PROFESSIONNELLES 2014 Notice à l attention des professeurs des écoles de la CORREZE Les élections professionnelles se dérouleront du 27 novembre à 10h au 4 décembre 2014 à 17h Les professeurs

Plus en détail

810.301 Ordonnance relative à la recherche sur l être humain à l exception des essais cliniques

810.301 Ordonnance relative à la recherche sur l être humain à l exception des essais cliniques Ordonnance relative à la recherche sur l être humain à l exception des essais cliniques (Ordonnance relative à la recherche sur l être humain, ORH) du 20 septembre 2013 (Etat le 1 er janvier 2014) Le Conseil

Plus en détail

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Examen d admission dans le cadre de la spécialisation

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons Assistance médicale à la procréation La conservation des embryons Sommaire La conservation des embryons, pourquoi, comment? 2 Le transfert des embryons congelés en pratique 5 Un choix éclairé et encadré

Plus en détail

Formation écoles de commerce

Formation écoles de commerce Unités de formation Aperçu Au cours des unités de formation (UF), la personne en formation montre qu elle est à même de reconnaître, de comprendre et de documenter des processus de travail. Les UF englobent

Plus en détail

Récépissé de depôt d une déclaration préalable

Récépissé de depôt d une déclaration préalable Récépissé de depôt d une déclaration préalable MINISTÈRE CHARGÉ Madame, Monsieur, Vous avez déposé une déclaration préalable à des travaux ou aménagements non soumis à permis. Le délai d instruction de

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Lutte contre le stress en tant que cause d accident. Informations pour cadres

Lutte contre le stress en tant que cause d accident. Informations pour cadres Lutte contre le stress en tant que cause d accident Informations pour cadres Pourquoi une offre Suva au sujet du stress? Comment savoir si vos collaborateurs sont stressés? Le stress est l un des problèmes

Plus en détail

Carte de donneur d organes

Carte de donneur d organes Carte de donneur d organes Déclaration pour ou contre le prélèvement d organes, de tissus et de cellules à des fins de transplantation Carte à remplir au verso. Le don d organes sauve des vies. Décidez-vous.

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE

1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE 1. L HAD : UN MODE D HOSPITALISATION À PART ENTIÈRE Le code de la santé publique (CSP) considère les structures d HAD comme des alternatives à l hospitalisation. L article R. 6121-4 du CSP définit que

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-012452 CHU - Pierre Zobda Quitman Route de Chateauboeuf - BP 632 97261 Fort-de-France

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-012452 CHU - Pierre Zobda Quitman Route de Chateauboeuf - BP 632 97261 Fort-de-France RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 22 avril 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-012452 CHU - Pierre Zobda Quitman Route de Chateauboeuf - BP 632 97261 Fort-de-France Objet : Inspection sur le thème

Plus en détail

INTERACTIONS GENES-ENVIRONNEMENT DANS L'EXPRESSION CLINIQUE DU MELANOME FICHE D INFORMATION AUX PATIENTS

INTERACTIONS GENES-ENVIRONNEMENT DANS L'EXPRESSION CLINIQUE DU MELANOME FICHE D INFORMATION AUX PATIENTS INTERACTIONS GENES-ENVIRONNEMENT DANS L'EXPRESSION CLINIQUE DU MELANOME 1 FICHE D INFORMATION AUX PATIENTS Dr. Marie Françoise Avril, Service de Dermatologie. Institut Gustave Roussy Dr. Agnès Chompret.

Plus en détail

Directives anticipées. Conseils pour les rédiger

Directives anticipées. Conseils pour les rédiger Directives anticipées Conseils pour les rédiger Un droit inscrit dans la loi Quel objectif? Cette brochure a pour objectif de vous expliquer le sens des directives anticipées. Elle vous donne des conseils

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-50 DU 12 MARS 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr

Livret d accueil. Centre d Accueil de Jour «L INTERVALLE» : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr Bel-Air 37390 La Membrolle-sur-Choisille «L INTERVALLE» Livret d Accueil : 02.47.42.43.43 @ : lintervalle.belair@croix-rouge.fr 1 Sommaire Introduction -----------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Dire oui au don d organes, c est donner l accord. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie.

Dire oui au don d organes, c est donner l accord. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie. Le don d organes, c est l autre façon de donner la vie. Dire oui au don d organes, c est donner l accord de son vivant, à un éventuel prélèvement après son décès. Ce livret est destiné à fournir les informations

Plus en détail

Démarche de Soins Infirmiers

Démarche de Soins Infirmiers Démarche de Soins Infirmiers La reconnaissance de l infirmière dans son rôle propre. Sommaire Rappel historique Qui est concerné par la Démarche de Soins Infirmiers? Comment se met-elle en place? Comment

Plus en détail

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ?

1. QU EST-CE QUE DOLIPRANE 1000 mg, gélule ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISÉ? NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR DOLIPRANE 1000 mg paracétamol gélule Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle contient des informations importantes pour votre

Plus en détail

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Toute reprise ou reproduction totale ou partielle du texte ou illustration de cette brochure n est autorisée que moyennant mention

Plus en détail

Carte de donneur d organes

Carte de donneur d organes Le court-métrage sur le sujet transplantinfo.ch 316.728.f Carte de donneur d organes Déclaration pour ou contre le prélèvement d organes, de tissus et de cellules à des fins de transplantation Carte à

Plus en détail

Demande de prise en charge d un congé

Demande de prise en charge d un congé Demande de prise en charge d un congé C D I À COMPLÉTER PAR LE DEMANDEUR Nom CADRE RÉSERVÉ À L AGECIF CAMA Prénom Date de réception Tél. port. Tél. prof. Numéro de dossier E-mail Adresse Code Postal Ville

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Déclaration Vie privée Date de dernière modification: le 14 novembre 2013

Déclaration Vie privée Date de dernière modification: le 14 novembre 2013 Déclaration Vie privée Date de dernière modification: le 14 novembre 2013 Le Groupe Delhaize prend la protection de vos données personnelles très au sérieux. Dans la présente Déclaration, nous vous expliquons

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 23 février 2007 relatif à la définition des appareillages réservés aux orthopédistesorthésistes, aux conditions

Plus en détail

Directives anticipées

Directives anticipées Directives anticipées DIRECTIVES ANTICIPEES, NOUS SOMMES TOUS CONCERNES Code de la santé publique : articles L1111-4, L1111-11 & L1111-13 Articles R 1111-17 à R1111-20 Articles R1112-2 & R 4127-37 IL EST

Plus en détail

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire

Vous bénéficiez de la CMU complémentaire vous guider Particuliers Partenaires Vous bénéficiez de la CMU complémentaire n Mode d emploi www.msa.fr Vous avez de faibles ressources et, à ce titre, vous bénéficiez de la couverture maladie universelle

Plus en détail

CFDT LCL Section IDF OUEST-NORD 15 rue Feydeau 75002 PARIS 01 42 95 11 23 LCL

CFDT LCL Section IDF OUEST-NORD 15 rue Feydeau 75002 PARIS 01 42 95 11 23 LCL CFDT LCL Section IDF OUEST-NORD 15 rue Feydeau 75002 PARIS 01 42 95 11 23 LCL NOM :.. Prénom : Date de Naissance :.. /.. /.. Adresse personnelle :... Code postal : VILLE : Téléphone : Mail:. Agence ou

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

Mise en œuvre dans des circonstances spécifiques

Mise en œuvre dans des circonstances spécifiques Mise en œuvre dans des circonstances spécifiques Un point de contact national contribue à la résolution des questions soulevées par la mise en œuvre des principes directeurs dans des circonstances spécifiques

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience

Validation des Acquis de l Expérience Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Numéro de la demande : (reprendre le numéro qui figure sur l accusé de réception du livret 1) Validation des Acquis de l Expérience Académie : LIVRET 2 Diplôme

Plus en détail

Formulaire de consentement Participants avec maladie de Parkinson

Formulaire de consentement Participants avec maladie de Parkinson Formulaire de consentement Participants avec maladie de Parkinson 1 - Titre du projet Mécanismes d épisodes de blocage moteur des membres supérieurs et inférieurs des 2 - Responsable(s) du projet Julie

Plus en détail

Le Bilan de Compétences

Le Bilan de Compétences Le Bilan de Compétences Le bilan de compétences est un dispositif permettant d analyser ses compétences professionnelles et personnelles, aptitudes et motivations pour définir un projet professionnel ou

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection»

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» 1. ACCES AU SITE ET CHOIX DE LA LANGUE... 1 2. PRESENTATION DE LA PAGE D ACCUEIL... 2 3. LES PAGES PUBLIQUES DU SITE... 3 4. VOTRE ZONE PRIVEE... 5 1.

Plus en détail

Comment utiliser les formulaires dynamiques

Comment utiliser les formulaires dynamiques Comment utiliser les formulaires dynamiques Un formulaire dynamique permet de nombreux contrôles avant son traitement (zones obligatoires, calculs automatiques ). Les formulaires que vous allez utiliser

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Technicien

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

Maternité et contrat de travail

Maternité et contrat de travail Actualités juridiques D o s s i e r r é a l i s é p a r l e s j u r i s t e s d u C I D F F P h o c é e n Maternité et contrat de travail A c t u a l i s a t i o n M a r s 2 0 1 1 Avertissement Les dispositions

Plus en détail

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS

CHRU de Besançon GIRCI Est CeNGEPS MISSION «EVALUATION REGLEMENTAIRE ET JURIDIQUE DES PRATIQUES D INVESTIGATION CLINIQUE» FINANCEE PAR LE FONDS D ACTIONS CIBLEES 2011 GIP CENGEPS FICHES PRATIQUES : LOT 3 ET 4 CHRU de Besançon GIRCI Est

Plus en détail

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER

GARANTIES SANTÉ LIGNE MÉTIER GARANTIES SANTÉ SOINS DE VILLE DENTAIRE OPTIQUE HOSPITALISATION PRÉVENTION 4 FORMULES PACKAGÉES ADAPTÉES À VOTRE SECTEUR Nos remboursements sont en complément de la Sécurité sociale et dans la limite des

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE

Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE Chaque jour, agir ensemble pour vaincre DOSSIER DE PRESSE LE CANCER EN QUELQUES CHIFFRES Problème majeur de santé publique avec près de 355 000 nouveaux cas estimés chaque année, le cancer est la première

Plus en détail

Les nouveaux enjeux éthiques de la médecine prédictive et personnalisée

Les nouveaux enjeux éthiques de la médecine prédictive et personnalisée Les nouveaux enjeux éthiques de la médecine prédictive et personnalisée Dr MF Mamzer MD, PhD Service de transplantation rénale et soins intensifs Hôpital Necker, Paris Laboratoire d éthique médicale et

Plus en détail

Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement

Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement Règles et procédures de modifications de projet et de révision des décisions de financement Guide Utilisateur pour compléter le Formulaire de Modification Investir dans notre futur commun Guide Utilisateur

Plus en détail

Déclaration pour la retenue d impôt 2016

Déclaration pour la retenue d impôt 2016 TP-1015.3 2016-01 1 de 6 Déclaration pour la retenue d impôt 2016 Vous devez remplir ce formulaire et le remettre à votre employeur ou au payeur pour qu il détermine l impôt à retenir sur les sommes qu

Plus en détail

Guide de prise en main rapide Solutions IR/FP

Guide de prise en main rapide Solutions IR/FP Guide de prise en main rapide Solutions IR/FP Solutions IR/FP est un logiciel de gestion des déclarations fiscales de patrimoine. Il contient un module administrateur, responsable de l affectation des

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS

VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS 23 VOTRE VISITE AUX SOINS INTENSIFS Comportement de votre parent ou ami et votre participation à ses soins Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone:

Plus en détail

Diplôme Inter Universitaire des Infirmières et Techniciens d Etudes Cliniques en Recherche Clinique 5 décembre 2014 Université Paris-Descartes

Diplôme Inter Universitaire des Infirmières et Techniciens d Etudes Cliniques en Recherche Clinique 5 décembre 2014 Université Paris-Descartes Diplôme Inter Universitaire des Infirmières et Techniciens d Etudes Cliniques en Recherche Clinique 5 décembre 2014 Université Paris-Descartes Donner une information et contacter les patients par téléphone

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée

Demander un placement dans une maison de soins de longue durée Demander un placement dans une maison de soins de longue durée CASC du Nord-Ouest Présenter une demande de placement dans une maison de soins de longue durée Après avoir décidé de demander un placement

Plus en détail

ASSISTANT SOCIAL (M/F)

ASSISTANT SOCIAL (M/F) ASSISTANT SOCIAL (M/F) DIRECTION GENERALE OFFICE DES ETRANGERS : CENTRES FERMES LIEGE SPF INTERIEUR AFG07829 Contexte de la fonction L Office des Etrangers fait partie du SPF Intérieur et est chargé d

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

Anatomie d un sinistre

Anatomie d un sinistre Anatomie d un sinistre Automne 2007 Cette présentation permettra à nos membres de bien comprendre comment des incidents peuvent devenir des sinistres et même donner lieu à des poursuites. Si elles comprennent

Plus en détail

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENTS BANK AUDI FRANCE

POLITIQUE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENTS BANK AUDI FRANCE POLITIQUE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS CLIENTS BANK AUDI FRANCE Sommaire 1. Comment nous contacter? 3 2. Les délais de traitement 4 3. Le traitement des réclamations 5 4. Protection des données à caractère

Plus en détail

Vous êtes blessé à la suite d un accident CHECK-LIST DES DOCUMENTS A GARDER DANS VOTRE DOSSIER

Vous êtes blessé à la suite d un accident CHECK-LIST DES DOCUMENTS A GARDER DANS VOTRE DOSSIER Vous êtes blessé à la suite d un accident CHECK-LIST DES DOCUMENTS A GARDER DANS VOTRE DOSSIER En vue de votre indemnisation, TOUS les documents relatifs à votre dommage sont importants. Vous devez les

Plus en détail

Marche pour la SLA Fonctions les plus utilisées du site internet

Marche pour la SLA Fonctions les plus utilisées du site internet Marche pour la SLA Fonctions les plus utilisées du site internet TABLE DES MATIÈRES 1. Comment s inscrire, joindre ou créer une équipe pour la marche?...2 2. Comment ouvrir une session (entrer dans son

Plus en détail

COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE

COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE Docteur Gérard ALEXANDRE Professeur François BLANC Docteur Christian JEAMBRUN Docteur Yannick MARTIN Professeur Bernard NEMITZ Docteur

Plus en détail

E-commerce : tarification et souscription en ligne Comment apprivoiser les contraintes légales

E-commerce : tarification et souscription en ligne Comment apprivoiser les contraintes légales E-commerce : tarification et souscription en ligne Comment apprivoiser les contraintes légales Isabelle MONIN LAFIN Avocate au Barreau de Paris 72, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 PARIS Tél : 01.46.10.

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance : Etre capable de

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC UN CHIRURGIEN

ENTRETIEN AVEC UN CHIRURGIEN ENTRETIEN AVEC UN CHIRURGIEN Suite au bilan dont elle a bénéficié, Mme Gerusa consulte le chirurgien qui lui a été conseillé, dans la clinique où celui-ci exerce. Elle sait qu elle a une tumeur qui doit

Plus en détail

Mammographie de dépistage

Mammographie de dépistage Pour avoir plus d information sur le PQDCS : CENTRE DE COORDINATION DES SERVICES RÉGIONAUX DE MONTRÉAL Ligne d information : 514 528-2424 Mammographie de dépistage destinée aux femmes de 50-69 ans CONCERTATION-FEMME

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 mai 2010 N/Réf. : CODEP-PRS-2010-027150 Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection Installation : Coronarographie Identifiant de la visite

Plus en détail

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice

eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice eservice Le moyen le plus simple pour gérer vos produits Ricoh Guide utilisateur RICOH eservice D une convivialité sans pareil, le portail eservice permet, en quelques clics, d échanger des informations

Plus en détail

Déclaration Vie privée Carte-plus

Déclaration Vie privée Carte-plus Déclaration Vie privée Carte-plus Date de dernière modification: le 5 novembre 2013 Le Groupe Delhaize prend la protection de vos données personnelles très au sérieux. Dans la présente Déclaration, nous

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

Unité de Chirurgie Plastique. Unité de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique

Unité de Chirurgie Plastique. Unité de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique Unité de Chirurgie Plastique Unité de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique Comment limiter les risques en chirurgie plastique? Le risque «zéro» n existe pas mais on peut le réduire de façon

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Charte De Protection Des Données Personnelles

Charte De Protection Des Données Personnelles Charte De Protection Des Données Personnelles La présente Charte de protection des données personnelles (ci-après la Charte ) fait partie intégrante des d utilisation du service One-etere. La Charte s

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL AUTO/MED/SCAN DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL Ce formulaire de demande concerne les demandes d autorisation prévues par l article R.1333-23 du code

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Septembre 2009 Cadre juridique Accompagnement du diagnostic Prérequis à l annonce du diagnostic Cas particuliers Annonce

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

Portail intérim Guide des utilisateurs

Portail intérim Guide des utilisateurs Portail intérim Guide des utilisateurs https://aptinterim.val-solutions.fr Décembre 2015 Introduction Vous êtes une entreprise de travail temporaire et vous souhaitez vérifier si vos salariés intérimaires

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement OCTOBRE 2014 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement SEPA Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail