La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La sécurité routière en France Bilan de l année 2007"

Transcription

1 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR)

2 La sécurité routière en France : bilan de l année Un net ralentissement de la baisse des tués 2. Une évolution contrastée des comportements 3. Une aggravation pour les motocyclettes 4. L impact des contrôles et des sanctions 5. La tendance pour 2008

3 1. Un net ralentissement de la baisse des tués L évolution comparée 2007/2006 Métropole DOM Tués Accidents corporels Blessés hospitalisés Blessés légers Total blessés Evolution -1,9% 1,2% -5,0% 5,1% 1,1% Evolution -6,4% -3,9% -5,6% -10,5% -9,0% France entière Evolution -2,1% 1,0% -5,1% 4,4% 0,7%

4 1. Un net ralentissement de la baisse des tués Après cinq ans de fortes baisses, on observe une baisse beaucoup plus faible en Evolution du nombre de tués à 30 jours de 1986 à % - 10,7 % ,9 %

5 1. Un net ralentissement de la baisse des tués On constate d importants progrès pour les cyclistes (qui n avaient pas connu de baisse en 2006), et forts pour les voitures légères. A l inverse, on note une dégradation des résultats pour les motocyclettes. Évolution des victimes tuées par type de véhicules Piétons + 4,9% Bicyclettes - 21,5% Cyclomoteurs Motocyclettes + 2,5% + 7,9% Voitures de tourisme Accidents impliquant un poids lourd - 6,2% - 3,4% -25% -20% -15% -10% -5% 0% 5% 10%

6 1. Un net ralentissement de la baisse des tués La répartition par type de réseaux montre les progrès sur les autoroutes et l effet des modifications du réseau des routes nationales et départementales induite par la décentralisation. Sur ces réseaux, la part des victimes dues à des chocs frontaux et des chocs sur arbres et poteaux est très importante. nombres de tués autoroutes de liaison autoroutes de dégagement routes nationales routes départementales routes nationales et départementales autres routes total Évolution -7,5% -8,2% -36,6% 10,2% -1,6% -1,3% -1,8% chocs frontaux 8,2% 3,4% 46,9% 22,9% 26,8% 11,8% 13,0% arbres et poteaux 1,6% 5,6% 12,1% 18,4% 17,4% 12,3% 8,9%

7 La sécurité routière en France : bilan de l année Un net ralentissement de la baisse des tués 2. Une évolution contrastée des comportements 3. Une aggravation pour les motocyclettes 4. L impact des contrôles et des sanctions 5. La tendance pour 2008

8 2. Une évolution contrastée des comportements Les dépassements de plus de 10 km/h de la vitesse limite autorisée continuent à baisser pour les véhicules légers, sont stables pour les poids lourds mais remontent pour les motos. Taux de dépassement > à 10 km/h des vitesses maximales autorisées 60% 50% MOTOS 40% 30% VL 20% 10% PL hors autoroutes 0%

9 2. Une évolution contrastée des comportements Les grands excès de vitesse restent stables. Grands excès de vitesse 5% 4% 3% 2% 1% 0% 1er e e er e e er e e er e e er e e er e e 2007 Dépassements > 30 km/h Dépassements > 40 km/h 9

10 2. Une évolution contrastée des comportements L absence de progrès en matière d alcool constatée au cours des dix dernières années se confirme en Part des conducteurs au taux d'alcoolémie positif dans les accidents mortels Part des conducteurs avec une alcolémie illégale dans les accidents mortels 25% 20% 15% 10% 5% 0%

11 2. Une évolution contrastée des comportements Le risque est important la nuit, tant le week-end que la semaine. 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Part des accidents mortels avec alcool selon le moment de la journée et de la semaine Semaine Week-end Ensemble Jour Nuit Ensemble 11

12 2. Une évolution contrastée des comportements L alcool sur la route n est pas seulement le fait des jeunes conducteurs. Part de s conducte urs ave c une alcoolé mie illé gale 25% 20% 15% 10% 5% 0% 0-17 ans ans ans Impliqués dans un accident corporel ans 65 ans et plus Impliqués dans un accident mortel total 12

13 2. Une évolution contrastée des comportements Les fortes alcoolémies prédominent (taux moyen 1,6 g/l dans les accidents corporels). Nombre de conducteurs impliqués dans un accident corporel en fonction de l'alcoolémie 60 valeur moyenne 1,6 g/l Nombre de conducteurs ,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 Alcoolémie en g/l 13

14 La sécurité routière en France : bilan de l année Un net ralentissement de la baisse des tués 2. Une évolution contrastée des comportements 3. Une aggravation pour les motocyclettes 4. L impact des contrôles et des sanctions 5. La tendance pour 2008

15 3. Une aggravation pour les motocyclettes La hausse des motocyclistes tués est principalement due à la hausse du trafic : le transfert des parcours de la voiture (ou des transports collectifs) vers la moto a des conséquences fortes sur les résultats de la sécurité routière. part des motos dans les tués et dans le trafic part dans trafic part dans les tués 1,2% 20% 18% 1,0% 16% 14% 0,8% 12% 0,6% 10% 8% 0,4% 6% 4% 0,2% 2% 0,0% 0% part du trafic parc part des tués 15

16 3. Une aggravation pour les motocyclettes Il existe un sur-risque moto spécifique à la France. Risque par milliard de kilomètres parcourus des motos et des voitures de tourisme en Danemark (2004) Finlande Allemagne Autriche Belgique France Motos >50 cm3 Voitures de tourisme 16

17 3. Une aggravation pour les motocyclettes Le sur-risque moto ne s explique qu en partie par une responsabilité un peu plus grande des automobilistes. Responsabilités respectives dans les accidents moto - véhicules légers 60% 50% 40% 30% 44% 41% 31% 51% 24% 47% 47% 29% 41% 50% 51% 36% 34% 34% 38% 47% 20% 10% 0% Rase campagne Agglos < hbts + de hbts Total acc corporels Rase campagne Agglos < hbts + de hbts Total acc mortels Accidents corporels Accidents mortels % de moto responsables % de VL responsables 17

18 3. Une aggravation pour les motocyclettes Les caractéristiques des accidents : - essentiellement des motos puissantes, - des conducteurs de plus en plus âgés, - sur un très petit nombre de régions urbaines, - mais en rase campagne. Des scénarios très typés : - le «tourne à gauche» du conducteur du véhicule léger (qui ne voit pas la moto, celui-ci imaginant avoir été vu), - les manœuvres dangereuses du conducteur du véhicule léger (changement brusque de direction ou demi-tour), - des vitesses mal maîtrisées du pilote de la moto (accident véhicule seul, choc frontal ou impossibilité de freiner). 18

19 3. Une aggravation pour les motocyclettes Les possibilités de progrès : Du côté des automobilistes : - par une meilleure prise en compte des motocyclistes qui sont mal décelés pendant la conduite. Du côté des motocyclistes : - par un meilleur respect des règles : 50 % des vies seraient sauvées si tous les motocyclistes respectaient les limitations de vitesse et le taux légal d alcoolémie. - par le port d un équipement complet et adapté : blouson, gants, pantalon, chaussures. 19

20 La sécurité routière en France : bilan de l année Un net ralentissement de la baisse des tués 2. Une évolution contrastée des comportements 3. Une aggravation pour les motocyclettes 4. L impact des contrôles et des sanctions 5. La tendance pour 2008

21 4. Le système de contrôle sanction Les contraventions radars fixes ( 0,2%) et des contrôles traditionnels (+0,7%) sont stables. Les contraventions des radars mobiles augmentent nettement (+ 36,4%). Evolution mestrielle du nombre de PV pour excès de vitesse radars traditionnels et mobiles : PV dont radars fixes PV traditionnels er e e er e e er e

22 4. Le système de contrôle sanction Le nombre de contrôles préventifs alcool cesse d augmenter, mais le ciblage s améliore (2,84 % de positifs contre 2,75 % en 2006). contrôles préventifs Nombre de contrôles préventifs et taux de positivité taux de positivité ,0% 2,5% 2,0% 1,5% 1,0% 0,5% 0,0% contrôles préventifs Taux de positivité 22

23 4. Le système de contrôle sanction Le permis à points joue un rôle important de modération des comportements : 2,1% Récupération des 12 points 2006 : 3,1% 2007 : 3,8 % Conducteurs avec 12 points Conducteurs < 12 points 2001 : 7,7% 2006 : 20% Annulation permis 2001 : 0,04% 2006 : 0,19% 2007 : 0,24 % 2001 : 2,4% Nouveaux infractionnistes 2006 : 5,9% Année 2001 Année

24 4. Le système de contrôle sanction Les pertes de permis ne résultent pas de la mise en place des radars. Répartition selon la catégorie d'infraction des points perdus entre 2004 et 2006 pour l'ensemble des conducteurs et ceux ayant vu leur permis invalidé pour solde nul 50% 40% 30% 20% 10% 0% Vitesse Ceinture - Casque Manoeuvres Priorite - Intersections Alcool - Stup Téléphone Autres Ensemble des conducteurs Conducteurs ayant atteint un solde nul Dans plus de 50 % des cas de retrait de permis, il y a eu un contrôle qui a entraîné un retrait d'au moins six points. 24

25 4. Le système de contrôle sanction La conduite sans permis peut être estimée par la proportion de conducteurs sans permis impliqués dans un accident mais non-responsables de cet accident. Sans permis Sans assurance Non - responsable 0,8% 0,9% Responsable 3,0% 2,6% Total 1,8% 1,6% Les conducteurs sans permis représentent un pourcentage de 0,8 %, dont seulement 0,3 % pour permis annulé. Ce résultat est cohérent avec les taux de retraits de permis des dernières années. Par ailleurs, ce tableau montre que les conducteurs sans permis sont proportionnellement beaucoup plus souvent déclarés responsables par les forces de l ordre. Dans les accidents, la conduite sans permis valide est très associée à l alcool et aux 25 motocyclettes.

26 La sécurité routière en France : bilan de l année Un net ralentissement de la baisse des tués 2. Une évolution contrastée des comportements 3. Une aggravation pour les motocyclettes 4. L impact des contrôles et des sanctions 5. La tendance pour 2008

27 5. La tendance pour 2008 En dehors du mois de mars 2008, des résultats plutôt encourageants. Évolution de la tendance mensuelle CVS juil-05 sept-05 nov-05 janv-06 mars-06 mai-06 juil-06 sept-06 nov-06 janv-07 mars-07 mai-07 juil-07 sept-07 nov-07 janv-08 mars-08 mai-08

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace

Bilan 2010 des accidents corporels en Alsace RAPPORT Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Service Transports Février 22 Bilan 2 des accidents corporels en Avis aux lecteurs Définitions Accident corporel : accident

Plus en détail

Découverte de l accident. Découverte de l accident

Découverte de l accident. Découverte de l accident Découverte de l accident 1 Découverte de l accident Découverte de l accident Pour vous, un accident de la route, c'est quoi? 2 Découverte de l accident Pour certain un accident c est : Un fait divers dans

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau

Conseil national de la sécurité routière. Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Conseil national de la sécurité routière Mardi 27 novembre 2012 Hôtel de Beauvau Sommaire 27 novembre 2012 : Manuel Valls, ministre de l Intérieur, relance le Conseil national de la sécurité routière (CNSR)

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

Accidents à un seul véhicule sans piéton

Accidents à un seul véhicule sans piéton Accidents à un seul véhicule sans piéton Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux

Évolution de l accidentalité et futurs enjeux COTITA Centre Est 29 mai 2012 Évolution de l accidentalité et futurs enjeux Christian Machu Secrétaire général-adjoint Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) Sommaire 1.

Plus en détail

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ

DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ PARTIE 6 # DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ DONNÉES DÉTAILLÉES DE L ACCIDENTALITÉ / LES ACCIDENTS ET LES USAGERS Les accidents et les usagers Selon les modes de déplacement 161 DONNÉES GÉNÉRALES D

Plus en détail

La sécurité routière en france

La sécurité routière en france o bservatoire national interministériel de sécurité routière 2010 La sécurité routière en france Bilan de l année 2010 La documentation Française La sécurité routière en France Bilan de l année 2010 La

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30

Dossier de presse. Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015. Conférence de presse Vendredi 13 février 2015 à 11h30 Cabinet du préfet Bureau de la communication interministérielle Fort-de-France, le 2015 Dossier de presse Sécurité routière en Martinique Bilan 2014 et plan 2015 Conférence de presse Vendredi 13 février

Plus en détail

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N i1007 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et la sécurité

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité

Savoirs de base en sécurité routière. Vitesse et mortalité Sétra Savoirs de base en sécurité routière mars 2006 Vitesse et mortalité Avertissement : cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie est le risque d erreur et

Plus en détail

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions

les principales infractions au code de la route et leurs sanctions Pour connaître le nombre de points sur votre permis, connectez-vous sur le site : www.interieur.gouv.fr les principales infractions au code de la route et leurs sanctions En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

Plus en détail

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS

BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS C-4052 DOSSIER STATISTIQUE BILAN 2001 DES TAXIS, DES AUTOBUS ET DES CAMIONS ET TRACTEURS ROUTIERS Service des

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route

L ASSR. Le BSR. Les accidents de la route L ASSR L'ASSR de premier niveau est obligatoire pour pouvoir conduire un cyclomoteur. Pour conduire un cyclomoteur, il faut en effet avoir quatorze ans et posséder le brevet de sécurité routière (BSR).

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

Bilan des accidents de la route 2013

Bilan des accidents de la route 2013 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances Comparaison 2012 / 2013 2012 2013 Diff. en % Accidents corporels 1019 949-7 dont mortels 34 41 +21 Victimes tuées 34 45 +32 Blessés graves 339

Plus en détail

Calcul du coût moyen d un type d accidents donné

Calcul du coût moyen d un type d accidents donné Calcul du coût moyen d un type d accidents donné L ONISR fournit chaque année dans son bilan de la sécurité routière en France les coûts actualisés des victimes et des dégâts matériels résultant de l insécurité

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001

BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, J. 5242 DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT BEPECASER EPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Session du 16 mai 2001 Question n 1 Un automobiliste arrive à une intersection où est implanté

Plus en détail

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012

BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 16 mai 2012 J. 121300 MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER ÉPREUVE DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 16 mai 2012 Question 1 Le fait pour un conducteur

Plus en détail

La situation en France

La situation en France La situation en France Motocyclettes et cyclomoteurs = moins de 2% du trafic 26% des morts (chiffres 2010) 1/3 des morts en milieu urbain 2/3 en milieu rural 2/3 des blessés en milieu urbain 1/3 en milieu

Plus en détail

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière

Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Dossier de presse... Petit déjeuner - sécurité routière Mercredi 1er juillet 2015 Bilan de l accidentologie en Saône-et-Loire Évolution des ATBH 2015/2014 pour la période du 1er janvier au 28 juin Période

Plus en détail

PREFECTURE DE VAUCLUSE

PREFECTURE DE VAUCLUSE 1 PREFECTURE DE VAUCLUSE DGO rédigé en décembre 2008 par la coordination sécurité routière de Vaucluse 2 Page 3 : Préambule Page 5 : Les caractéristiques de l'insécurité routière du département de Vaucluse

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE 5 janvier 2005 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail sécurité et circulation

Plus en détail

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR)

Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) 8 novembre 2006 Permis à points : Sur la base des conclusions de la mission d évaluation du Préfet Aribaud COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012

Dossier de presse. Création de l observatoire sanef 1 ère étude scientifique des comportements au volant sur autoroute JUILLET 2012 Dossier de presse SOMMAIRE Présentation...3 Une étude scientifique pour dresser un état des lieux des comportements sur autoroute...4 L occupation des voies : des résultats venant confirmer l importance

Plus en détail

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone

Contrôle routier du 26 juin 2015. Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contrôle routier du 26 juin 2015 Rond point des 4 Vents à Villeneuve les Maguelone Contacts presse : Préfecture de région : 04 67 61 61 25 pref-communication@herault.gouv.fr Facebook : facebook.com/prefet34lr

Plus en détail

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR)

Le téléphone portable au volant. Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Le téléphone portable au volant Jean Chapelon et Pierre Sibi (ONISR) Contexte 2003 : interdiction d'utiliser le téléphone portable tenu en main uniquement au volant en France. Cette décision s'appuyait

Plus en détail

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités

Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités Conducteurs et passagers: à chacun ses responsabilités La sécurité du passager dépend pour une grande part du conducteur, mais il a aussi sa part de responsabilité. Des règles spécifiques en fonction du

Plus en détail

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière

Plan d action sécurité routière. Table ronde contre l insécurité routière Plan d action sécurité routière Table ronde contre l insécurité routière Objectif : combattre l insécurité routière durablement Vision Zéro Zéro mort Zéro blessé grave 2 Plan d action «sécurité routière»

Plus en détail

Campagne motards 2015 Les chiffres

Campagne motards 2015 Les chiffres Campagne motards 2015 Les chiffres Le printemps est synonyme du retour de nombreux motards sur nos routes. Le mois d avril marque également le début de la période la plus meurtrière pour les motards. Même

Plus en détail

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels

I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels I.5.5. La sécurité routière et les accidents corporels Les informations qui suivent sont extraites des bilans établis par : la Gendarmerie Nationale, Groupement de Nouvelle-Calédonie, la Police Nationale,

Plus en détail

Observatoire national interministériel de sécurité routière

Observatoire national interministériel de sécurité routière Observatoire national interministériel de sécurité routière Le 3 juillet 2012 Base de données accidents sur 6 années avec informations de géolocalisation Cette base est extraite du fichier national des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Le ministère de l Intérieur organise, du mercredi 8 au samedi 11 octobre 2014 inclus, les deuxièmes Rencontres de la sécurité sur l ensemble du territoire, en métropole

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr twitter.com/routeplussure Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex DSCR - AVRIL 2013 -

Plus en détail

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière

Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière Le fichier national des accidents corporels de la circulation routière joue un rôle central dans l orientation et l évaluation de

Plus en détail

CLASSIFICATION PÉNALE RÉPARTITION DES INFRACTIONS LES RETRAITS DE POINTS

CLASSIFICATION PÉNALE RÉPARTITION DES INFRACTIONS LES RETRAITS DE POINTS Le permis à points en 2006 Le système du permis à points en France a été institué par la loi n 89-469 du 10 juillet 1989 relative à diverses dispositions en matière de sécurité routière et en matière de

Plus en détail

Suspension 3 ans (sans sursis) Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans

Suspension 3 ans (sans sursis) Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans. 6 Suspension 3 ans. 6 Suspension 3 ans - Annulation 3 ans Conduite en état d'ivresse ou sous l'emprise d'un état alcoolique (de 0,8 g/l de sang ou 0,4 mg/l d'air expiré Refus de se soumettre au contrôle d'alcoolémie ou de produits stupéfiants. Conduite sous l'influence

Plus en détail

Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7

Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7 Sommaire 1. LE PERMIS A POINTS 2 2. REGLEMENTATION DU PERMIS A POINTS 5 3. STAGE PERMIS A POINTS 7 4. LES INFRACTIONS ET LE NOMBRE DE POINTS RETIRES 9 5. LE PERMIS A POINTS PROBATOIRE 11 6. IMPACT DE LA

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord,

Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord, Accidents de la route des handicaps et des décès évitables dossier Dossier coordonné par Problème de transport au premier abord, Pascale Gayrard les accidents de la route constituent Médecin de santé publique,

Plus en détail

INTERVENTIONS EN MILIEU SCOLAIRE

INTERVENTIONS EN MILIEU SCOLAIRE LIGUE CONTRE LA VIOLENCE ROUTIERE DES ALPES-MARITIMES 5 & 6 Rue Saint-Véran 06140 VENCE Tél/Fax : 04.93.58.72.65 Port : 06.24.46.23.25 E.mail : lcvr06@free.fr VERS UN COMPORTEMENT SECURITAIRE INTERVENTIONS

Plus en détail

Infractions dans la circulation routière: LCR + ordonnances et liens avec le CPS

Infractions dans la circulation routière: LCR + ordonnances et liens avec le CPS Infractions dans la circulation routière: LCR + ordonnances et liens avec le CPS Notes de cours du Prof. Nicolas QUELOZ (Décembre 2005) 1. Introduction La question de la sécurité sur les routes d une part

Plus en détail

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la

Le nombre de morts sur la route. en fonction des évolutions de la réglementation. Rapport adressé à AutoPlus. par la Société de Calcul Mathématique, S. A. Algorithmes et Optimisation Le nombre de morts sur la route en fonction des évolutions de la réglementation Rapport adressé à AutoPlus par la Société de Calcul Mathématique

Plus en détail

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions

La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 2014 et évolutions La sécurité routière en Ille-et-Vilaine Bilan 201 et évolutions Observatoire Départemental de la Sécurité Routière d Ille-et-Vilaine Sommaire, indicateurs et définitions Sommaire Les définitions Page

Plus en détail

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45

cyclomoteur Non autorisé En général non autorisé sinon 45 45 45 L ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE NIVEAU 3 L attestation scolaire de sécurité routière comporte : - une attestation scolaire de sécurité routière (ASSR) de premier niveau qui se passe en 5 e

Plus en détail

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR

OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR OUTILS DE SENSIBILISATION : PIÉTON / CYCLISTE / AUTOMOBILISTE / CYCLOMOTEUR Piétons Les causes possibles d'accidents impliquant des piétons et des véhicules sont bien connues. La négligence, l'inattention

Plus en détail

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE

Les points. d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE Les points d inaptitude PERMIS DE CONDUIRE points En vue d améliorer la sécurité routière au Québec, la Société de l assurance automobile du Québec (SAAQ) applique depuis 17 un système de points d inaptitude.

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL

PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL PRÉFET DU CANTAL PLAN DÉPARTEMENTAL DE CONTRÔLES ROUTIERS DU CANTAL ANNÉE 2012 Le préfet du Cantal Marc-René BAYLE SOMMAIRE Préambule 1 - La situation départementale 1.1 Rappel des objectifs antérieurs

Plus en détail

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème

ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème ATTESTATION SCOLAIRE DE SECURITE ROUTIERE (ASSR) - NIVEAU 1 5 ème Au collège, les élèves doivent obtenir La partie théorique du BSR (Brevet de Sécurité Routière). Il est important de bien préparer cet

Plus en détail

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque

Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité sur la route, mais toujours des prises de risque Communiqué de presse Mardi 16 septembre 2014 Baromètre AXA Prévention sur le comportement des Français en deux-roues motorisés Motards et Scootéristes, le paradoxe : Un sentiment croissant d insécurité

Plus en détail

BILAN DU COMPORTEMENT DES USAGERS DE LA ROUTE

BILAN DU COMPORTEMENT DES USAGERS DE LA ROUTE BILAN DU COMPORTEMENT DES USAGERS DE LA ROUTE ANNEE 2006 Direction des Libertés Publiques et des Affaires Juridiques Sous-Direction de la Circulation et de la Sécurité Routières Bureau de la Surveillance

Plus en détail

Guide du nouveau Code de la Route

Guide du nouveau Code de la Route Guide du nouveau Code de la Route Sommaire AVANT-PROPOS I- PRÉSENTATION DU NOUVEAU CODE DE LA ROUTE 1- Principaux changements A- Nouveau permis B- Nouveautés pour les transporteurs C- Nouveautés pour

Plus en détail

La sécurité routière en France

La sécurité routière en France Observatoire national interministériel de 12 20 la sécurité routière La sécurité routière en France Bilan de l'accidentalité de l'année 2012 La sécurité routière en France Bilan de l'accidentalité de

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

Statistique vaudoise des accidents

Statistique vaudoise des accidents Statistique vaudoise des accidents 2013 Table des matières Page Page 1 Table des matières Influence de l'alcool 2 Légendes et abréviations 18 Ivresse et circulation Accidentologie dans le temps 19 Ivresses

Plus en détail

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode

Identification des besoins : la méthode des Focus Group. Définition et descriptif de la méthode Identification des besoins : la méthode des Focus Group Définition et descriptif de la méthode Identifier les besoins des utilisateurs Le Focus Group Le Focus Group est une activité de groupe ayant pour

Plus en détail

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute

- Les équipements. Route à accès réglementé. Autoroute SECURITE ROUTIERE : QUELQUES ELEMENTS A RETENIR Pour réviser, vous pouvez vous entrainez sur le site : http://eduscol.education.fr/cid46889/preparation-auxepreuves-securite-routiere.html L ASSR est l attestation

Plus en détail

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011

EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES. 7 septembre 2011 J. 11 1203 MINISTERE DE L INTERIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITES TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION BEPECASER EPREUVE DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 7 septembre 2011 Question 1 Dans le cadre de l apprentissage

Plus en détail

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A.

Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. Epidémiologie des accidents de la route au Togo BENISSAN A. SETODJI K. ABALO A. YAWOVI K. KOUSSOUGBO K. DOSSIM A. INTRODUCTION Moyens de transport = élément clé de expansion économique; Certains effets

Plus en détail

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE

PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE PRÉFET DE LA LOIRE PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE (PDASR) DE LA LOIRE Année 2015 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...3 1. BILAN 2014...4 1.1. Accidentologie dans le département de la Loire

Plus en détail

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits

TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS. Délits TABLEAU DES INFRACTIONS ROUTIÈRES ET DE LEURS SANCTIONS Délits Délits Article code CR: code de la route CP: code pénal maxi en Retrait de permis Perte de Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

PERMIS A POINTS. Faisons le point

PERMIS A POINTS. Faisons le point PERMIS A POINTS Faisons le point Capital de départ 12 POINTS (6 points pendant la période probatoire de 3 ans) 1, 2, 3, 4 ou 6 points sont retirés à chaque infraction. Quand il ne reste plus aucun point,

Plus en détail

Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!!

Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!! Liste des délits et infractions Les plus importants : A apprendre!! Les délits : Conduite en état d'ivresse manifeste ou sous l'empire d'un état alcoolique (>= 0.8 g/l de sang ou 0.4 mg/l d'air expiré)

Plus en détail

2004 2014 : un risque a chassé l autre

2004 2014 : un risque a chassé l autre 2004 2014 : un risque a chassé l autre En 10 ans, le profil des conducteurs français a évolué, leur rapport à la conduite aussi. Pour autant le poids des bons et mauvais conducteurs est resté stable, de

Plus en détail

L actualité. en q uestion. 21 tués. Stop à l hécatombe! Janvier-mai 2014 : sur les routes du département, Sécurité routière.

L actualité. en q uestion. 21 tués. Stop à l hécatombe! Janvier-mai 2014 : sur les routes du département, Sécurité routière. Sécurité routière L actualité en q uestion La lettre des services de l État en Vendée Janviermai 4 : 2 tués sur les routes du département, Stop à l hécatombe! Photo : Simon Bourcier Mai 4 La lettre des

Plus en détail

Ce que la France peut apprendre de la Suède = BEAUCOUP. et ce que la Suède peut apprendre de la France = AUTANT

Ce que la France peut apprendre de la Suède = BEAUCOUP. et ce que la Suède peut apprendre de la France = AUTANT Ce que la France peut apprendre de la Suède = BEAUCOUP et ce que la Suède peut apprendre de la France = AUTANT Åsa ERSSON Swedish Road Administration 1 Vous connaissez peut-être Volvo ABBA Ericsson Zlatan

Plus en détail

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés.

La Réforme 2010. - Je peux stationner dans une zone de rencontre uniquement sur des emplacements aménagés. La Réforme 2010 - La consommation de drogue peut être décelée avec un test salivaire ou urinaire. - La première cause de mortalité des jeunes de 18 à 24 ans au volant est l alcool. - Dans une «zone 30»les

Plus en détail

BILAN DU COMPORTEMENT DES USAGERS DE LA ROUTE

BILAN DU COMPORTEMENT DES USAGERS DE LA ROUTE BILAN DU COMPORTEMENT DES USAGERS DE LA ROUTE Année 2007 DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES AFFAIRES JURIDIQUES SOUS-DIRECTION DE LA CIRCULATION ET DE LA SECURITE ROUTIERES BUREAU DE LA SECURITE ET

Plus en détail

N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2527 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 20 mai 2010. PROPOSITION DE LOI visant à renforcer la protection et

Plus en détail

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents

Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS 2014. bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse STATUS bpa Bureau de prévention des accidents Statistique des accidents non professionnels et du niveau de sécurité en Suisse

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. J u i n2 0 1 2 Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière de la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnatrice

Plus en détail

COPYRIGHT AUTO ECOLE MILLELIRI P.1

COPYRIGHT AUTO ECOLE MILLELIRI P.1 COPYRIGHT AUTO ECOLE MILLELIRI P.1 1 Le risque routier moto / Comportement en présence d un accident Le risque routier moto Gravité Comportement en présence d un accident Le risque routier moto La moto

Plus en détail

Bilan des actions août 2015

Bilan des actions août 2015 Ministère de l Intérieur Le 13 août 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation Présentées le 26 janvier 2015 par Bernard CAZENEUVE, ministre de l Intérieur. Bilan des actions août

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Aggravation des sanctions pour les faits d homicide et de blessures involontaires par un conducteur

SOMMAIRE. 1. Aggravation des sanctions pour les faits d homicide et de blessures involontaires par un conducteur SOMMAIRE Communiqué de presse Communications de Dominique PERBEN et de Gilles de ROBIEN Fiches techniques relatives au projet de loi 1. Aggravation des sanctions pour les faits d homicide et de blessures

Plus en détail

Communiqué de presse CISR 2002

Communiqué de presse CISR 2002 le 18 décembre 2002 Communiqué de presse CISR 2002 La situation sur les routes françaises reste inacceptable. Cette situation a amené le Président de la République, le 14 juillet dernier, à faire de la

Plus en détail

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE

CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE CENTRE DE CONNAISSANCE SÉCURITE ROUTIÈRE ANALYSE STATISTIQUE DES ACCIDENTS DE LA ROUTE 2010 Merci de référer à ce document de la façon suivante : Nuyttens, N., Focant F., Casteels Y. (2012) Analyse statistique

Plus en détail

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx

Projet d action de prévention routière. la société xxxxxx Projet d action de prévention routière À l attention de: Le aa/aa/ 2013 la société xxxxxx Comité du VAL D OISE CATALOGUE DES ACTIONS EN ENTREPRISE Association Prévention Routière (APR) Crée en 1949 loi

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017

SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 SECURITE ROUTIERE DOCUMENT GENERAL D ORIENTATION 2013-2017 18 avril 2013 2 SOMMAIRE INTRODUCTION...4 DEMARCHE...5 LES CARACTERISTIQUES GENERALES DE L ACCIDENTALITE...6 LES ENJEUX...7 LES JEUNES... 7 LES

Plus en détail

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE

LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE LE DEPISTAGE DE L'IMPREGNATION ALCOOLIQUE PLAN DU COURS 1. Définitions. Le DIA La CEA La CEI 2. Quels sont les personnes et les véhicules concernés? 3. Quand effectue - ton un DIA? Le DIA est obligatoire

Plus en détail

Près d un accident de la route sur dix associé à l utilisation du téléphone au volant

Près d un accident de la route sur dix associé à l utilisation du téléphone au volant Près d un accident de la route sur dix associé à l utilisation du téléphone au volant Présentation du rapport «Téléphone et sécurité routière» État des lieux et perspectives sur l utilisation du téléphone

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

Formation SDIS 14 Page 1-06/09/2010 Adj Thérin

Formation SDIS 14 Page 1-06/09/2010 Adj Thérin Formation SDIS 14 Page 1-06/09/2010 «Les véhicules des services d incendie et de secours et le nouveau code de la route» Le nouveau code de la route, pris en application des décrets du 22 mars 2001 (publiés

Plus en détail

2 ROUES, Adoptez la bonne conduite en toute sécurité L S C O N P R É V E N T I O N. www.groupama.fr

2 ROUES, Adoptez la bonne conduite en toute sécurité L S C O N P R É V E N T I O N. www.groupama.fr 2 ROUES, QUADS C O N S E I L S P R É V E N T I O N Adoptez la bonne conduite en toute sécurité www.groupama.fr SOMMAIRE 1 Le 2 roues à moteur : un mode de déplacement dangereux p. 4 2 Quel permis pour

Plus en détail

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière.

Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Le présent bilan a été préparé par la Direction des études et des stratégies en sécurité routière à la Vice-présidence à la sécurité routière. Vice-présidente : Directrice : Coordonnateur et rédacteur

Plus en détail

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention

Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention COMMUNIQUE DE PRESSE Paris - 19 mai 2011 Moto 125 Le nouvel espace dédié aux conducteurs de 125 cm3 sur les sites des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention Embouteillages, problèmes

Plus en détail

C O M M U N I Q U É DE PRESSE

C O M M U N I Q U É DE PRESSE Bordeaux, le 5 juillet 2014 C O M M U N I Q U É DE PRESSE Sécurité Routière : bilan du 1er semestre 2014 en Gironde Le Préfet de la région Aquitaine, Préfet de la Gironde, Michel DELPUECH, a participé

Plus en détail

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme

Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Invitation presse Amiens, le 5 avril 2013 Le printemps de la sécurité routière dans la Somme Du samedi 6 au samedi 13 avril 2013 Conférence de presse du préfet le mardi 9 avril à Amiens M. Jean-François

Plus en détail

GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES

GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES GRANDS EXCÈS DE VITESSE : DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES DES SANCTIONS PLUS SÉVÈRES POUR VITESSE EXCESSIVE Chaque année, sur les routes du Québec, la vitesse tue environ 175 personnes et en blesse près de

Plus en détail

BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE

BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE BILAN 2013 DE L ACTIVITE DES SERVICES DANS LES YVELINES DANS LA LUTTE 1 CONTRE LA DELINQUANCE ET L INSECURITE ROUTIERE SOMMAIRE 2 Pages 3-7 Les atteintes aux biens Pages 8-10 Les atteintes volontaires

Plus en détail

MEDICAMENTS PSYCHOTROPES ET ACCIDENTS DE LA CIRCULATION, une étude auprès des médecins généralistes du 8ème arrondissement de Lyon

MEDICAMENTS PSYCHOTROPES ET ACCIDENTS DE LA CIRCULATION, une étude auprès des médecins généralistes du 8ème arrondissement de Lyon UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 FACULTE DE MEDECINE LYON SUD Année 2006 THESE n UTHESE ******************** MEDICAMENTS PSYCHOTROPES ET ACCIDENTS DE LA CIRCULATION, une étude auprès des médecins généralistes

Plus en détail