COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC?"

Transcription

1 BOÎTE A OUTILS Diffusion Auteur Suzanne Hême de Lacotte Date 2015 Descriptif COMMENT ACCOMPAGNER UN FILM AUPRÈS DU PUBLIC? Éléments de synthèse d'une formation intitulée «Actions culturelles et cinéma : quelles dynamiques communes à l'échelle d'un territoire» organisée par l'acap. Cette formation avait pour but de donner aux participants un certain nombre de clés afin de préparer au mieux des séances et activités liées au cinéma, et de créer des rencontres et synergies entre les différents acteurs mettant en œuvre des projets d action culturelle liés au cinéma. Cette intervention s est articulée autour de deux exemples précis, l occasion de donner quelques pistes concrètes d exploitation d un film en amont de la séance, pendant et après la séance : 1) Un épisode du programme jeune public «Pat et Mat» de Marek Beneš 2) Le court métrage «Eût-elle été criminelle...» de Jean-Gabriel Périot Introduction En guise d introduction, nous avons tenu à rappeler aux différents participants qu un film s inscrit dans ce qu on appelle la «chronologie des médias», qui implique une certaine temporalité en fonction du mode de diffusion du film (ou «mode d exploitation» du film). Délai pour la première exploitation Dès l'obtention du visa d'exploitation 4 mois 10 mois - Réduction accordée à titre dérogatoire - exploitation en salle 4 semaines au plus avant le délai légal 7 mode d'exploitation vente et location de supports vidéographiques, vidéo à la demande avec paiement à l'acte 12 mois - télévision payante de cinéma 22 mois - télévision payante de cinéma ayant signé un accord avec les organisations du cinéma télévision payante (hors cinéma) ou non payante et coproductrice du film 30 mois - télévision payante (hors cinéma) ou non 36 mois - vidéo à la demande par abonnement 48 mois - mise à disposition en vidéo à la demande gratuite 1/5

2 Au-delà de cette chronologie qui régit l exploitation d un film dans les premiers mois de sa sortie, il existe bien évidemment d autres possibilités de le diffuser, à destination de divers publics : - dans le cadre de ressorties au cinéma ou à l occasion de séances ponctuelles, - dans le cadre des dispositifs d éducation à l image (Ecole et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma), - dans le cadre de festivals de cinéma Quel est l intérêt d une projection en salle de cinéma? Outre le fait qu il s agit du premier lieu où le film est visible (hors piratage!), la salle de cinéma offre plusieurs particularités. Elle permet une expérience collective (voir un film ensemble ne suscite pas le même ressenti que voir un film seul devant un écran individuel), elle permet d échanger autour du film après la séance, éventuellement de rencontrer des professionnels (ayant participé au film ou travaillant au sein de la salle), c est donc un lieu de convivialité qui offre les meilleures conditions techniques pour assister à une séance (la plupart des films qui sortent au cinéma ont été conçus pour le grand écran). C est aussi un lieu de mémoire, qui nous permet de nous rappeler que les films étaient projetés presque dans les même conditions il y a maintenant plus de 100 ans (même si les conditions techniques ont beaucoup évolué). C est aussi un lieu où le directeur de la salle, dans le meilleur des cas, établit une programmation cohérente (un choix de films) et propose parfois des animations autour de ces films, pour le jeune public ou les adultes. Quelques points de législation Les films sont soumis au droit d auteur. On ne peut donc pas projeter un film sans en demander l autorisation à l ayant droit (sauf si le film est tombé dans le domaine public). En outre, l exploitant devra louer la copie du film à un distributeur. Une séance en salle ne peut donc pas s improviser et ne peut se faire que dans le respect de certaines conditions techniques (projeter un DVD en salle n a pas de sens, la qualité sera très mauvaise, aujourd hui les films sont le plus souvent projetés à partir de DCP). La législation est différente pour les autres lieux recevant du public comme les médiathèques ou les établissements scolaires par exemple. Dans ce cas, des DVD avec les droits institutionnels (de prêt et de consultation sur place) peuvent être achetés auprès de sociétés spécialisées (ADAV, Colaco ). Mais dans ce cas, les projections ne peuvent pas faire l objet d une publicité extérieure à l établissement et l entrée doit être gratuite. Comment concevoir une séance en salle de cinéma? Comment l accompagner, avant, pendant, après? Il ne peut pas y avoir de réponse univoque car cela dépend du film programmé (patrimoine, d actualité, connu du grand public ou non), du contexte (festival, sortie en classe, événement spécial) mais aussi du public accueilli (jeune public, scolaire ou non, public adulte ). Mais à chaque fois il s agit de réfléchir et d imaginer des actions à mener : - Avant la séance - Pendant la séance - Après la séance Et pour cela on dispose de nombreux outils et ressources. Exemple d un film pour le jeune public : un épisode («Le Projecteur») du programme «Pat et Mat» de Marek Beneš, distribué par Cinéma Public Films. 2/5

3 Dans le cadre d une séance jeune public, on peut imaginer qu elle sera préparée en amont par les accompagnateurs, les enseignants. Pour cela ils ont à leur disposition de nombreuses informations, dossiers pédagogiques, visuels, bande-annonce, dossiers de presse sur le site du distributeur : Les distributeurs de ce programme proposent même des mallettes pédagogiques avec des marionnettes à l effigie de Pat et Mat pour les séances en salles. En amont de la séance on peut aussi travailler avec les enfants à partir de l affiche en la dévoilant morceau par morceau pour leur faire découvrir l univers et les personnages du film et leur faire prendre conscience de la notion de hors-champ par exemple (ce qui est vu, ce qui est caché, ce qui n est pas encore vu). Ce film peut, après la projection, aussi être l occasion de revenir sur la notion de cinéma d animation : Des films en image par image réalisés à l aide d un appareil photo ou d un Ipad peuvent être réalisés très simplement à l aide de logiciels simples d utilisation et gratuits comme celui-ci : La thématique de l épisode de «Pat et Mat» (la projection d un film) peut aussi être l occasion de revenir sur l invention des techniques du cinéma, de la lanterne magique, au praxinoscope en passant par le phénakistiscope. La visite d une cabine de projection par le projectionniste à l issue de la séance peut aussi être envisagée. Une lanterne magique Un praxinoscope Enfin, un travail d imagination peut être mis en place : faire parler les personnages du film, leur faire raconter leur vie, leur rencontre, leurs autres aventures etc. 3/5

4 A ce sujet voir : Exemple d un film pour lycées et adultes : «Eût-elle été criminelle...» de Jean-Gabriel Périot La question de la préparation du film se pose : soit on laisse au spectateur le «choc» de découvrir ce film qui dans sa forme et dans son fond ne peut laisser indifférent, et travailler sur ces émotions dans un second temps, soit on sensibilise les spectateurs en amont à la question de la tonte des femmes à la Libération afin qu ils saisissent bien le contexte des images qui leur est proposé. Dans tous les cas, ce film invite à questionner la notion de : - Montage - Point de vue et cadrage - Image d archives - Mémoire collective - Bande-son Après la séance, soit lors d un débat, soit de retour en classe s il s agit de lycéens, il est important de recueillir les émotions de chacun. Une émotion n est jamais erronée, elle est toujours un bon point de départ pour une discussion. Le film de Jean-Gabriel Périot s y prête particulièrement même si «Eût-elle été criminelle...» est un film qui va bien évidemment au-delà de la seule indignation. De nombreux dossiers ont été rédigés sur le film et de nombreuses ressources existent en ligne : Site de Jean-Gabriel Périot : Quelques infos sur le film et entretien avec J. G. Périot : %E2%80%A6-de-jean-gabriel-periot/ Pistes pédagogiques : Dossier Ciclic : Questions de mise en scène : Dans tous les cas, il faut retenir que : Une séance se prépare, cela demande un peu de travail mais compte tenu des compétences de chacun et des ressources disponibles, cela n a rien d insurmontable. En amont : on peut travailler à partir des dossiers de presse (sur les sites de distributeurs), des articles de presse, des entretiens et interviews, quand le film est encore à l affiche, à partir d ouvrages, de dossiers pédagogiques et de ressources en ligne quand le film est plus ancien. Les films faisant partie des dispositifs d éducation à l image sont parmi les mieux «dotés» en matière de ressources pédagogiques. On peut aussi se servir de l affiche, éventuellement de la bande-annonce (la bande-annonce peut faire l objet d une étude en soi!), de l imaginaire véhiculé par le film (à travers son genre, son esthétique, ses acteurs ). Pendant la séance, une courte présentation est souhaitable, ne serait-ce que pour identifier le responsable de la salle ou son représentant, mais aussi donner quelques indications sur le film (réalisateur, pays, date de sortie, genre). L annonce d un débat s il y a lieu. Animer un débat peut être intimidant mais est moins complexe qu il n y paraît. Soit il s agit de faire parler les spectateurs et en général il suffit de lancer quelques pistes pour que la parole circule, soit on a la chance d avoir un invité et dans ce cas il vaut mieux préparer à l avance quelques questions pour pallier le silence (en début de débat) des spectateurs. 4/5

5 Après la séance, si on en a le temps (c est plus souvent le cas avec les publics scolaires), on peut revenir en classe sur le film de diverses manière : par sa technique, ses métiers, son genre, son esthétique, ses thématiques Des ponts peuvent être créés en les disciplines et les lieux culturels (médiathèques, associations ) Quelques idées de sites ressources sur les films et le cinéma : Informations pratiques - Base de données sur les films : (site en anglais) - Images, bandes-annonces : Analyses et ressources sur les films, les réalisateurs, les genres... - Fiches techniques et descriptives sur les films, revues de presse : Cinéma Le France - Pistes thématiques : Zéro de Conduite (site conçu pour les enseignants, les films sont analysés en fonction de leur intérêt pour une discipline) - Synopsis, pistes d analyse, pistes critiques, dossiers pédagogiques : le site des dispositifs d éducation à l image (Ecole et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma). Une mine d or! - Analyses de films : Le ciné-club de Caen (approche par film, par genre, par cinéaste, par thème ) - Canopé (ex CNDP) : https://www.reseau-canope.fr/arts-visuels/cinema.html - Initiation au vocabulaire de l analyse filmique et autres ressources très précieuses sur le cinéma : UPOPI Portail ressources de l Acap : - Archives vidéo sur les réalisateurs : l INA (Institut National de l Audiovisuel) Critiques - 2 sites de référence et très bien conçus : 5/5

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e )

FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) FICHE N 3 Écrire une bande annonce pour rendre compte d une lecture (5 e ) Pascale Grégoire et Laurène Michaud, académie de Grenoble Niveaux et thèmes de programme 5 e, adaptable à tout niveau. Problématique

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014

BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 BOURGOGNE - RÈGLEMENTS 2014 AIDE À LA CRÉATION ET A LA PRODUCTION CINÉMATOGRAPHIQUE ET AUDIOVISUELLE Le fonds d aides à la création et à la production cinématographique et audiovisuelle vise - en pleine

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

Une résidence-mission sur le territoire

Une résidence-mission sur le territoire La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord Pas-de-Calais, Le Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur Université Lille Nord de France (PRES ULNF), en partenariat avec L Université du

Plus en détail

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis.

Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Un regard sur le travail social en Seine-Saint-Denis. Outils de réflexion et de valorisation des actions de prévention. Ce projet est né de notre participation aux rencontres Carrefour-Prévention proposées

Plus en détail

L intervention a été réalisée auprès des classes de seconde et première.

L intervention a été réalisée auprès des classes de seconde et première. Photographie et cinéma Cette intervention, constituée d un bloc théorique et d un bloc pratique, a été donné pour la première dans le cadre de l option CINEMA AUDIOVISUEL du Lycée Jean Lurçat, à Martigues,

Plus en détail

Non-Violence Actualité

Non-Violence Actualité Non-Violence Actualité Qui sommes-nous? Association agréée par le Ministère de l Éducation nationale Centre de ressources sur l éducation citoyenne pour prévenir la violence : - Livres - DVD - Jeux coopératifs

Plus en détail

L animateur doit être capable de captiver son auditoire par sa technique d animation et sa présence.

L animateur doit être capable de captiver son auditoire par sa technique d animation et sa présence. Animateur(trice) radio Version du 25/10 «Animateur(trice) radio» APPELLATION(S) DU METIER Animateur(trice) radio, Personnel d Antenne des Radios Locales PARL DEFINITION DU METIER L animateur radio est

Plus en détail

«LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural

«LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural RECUEIL D EXPERIENCES : SERVICES AUX POPULATIONS EN MILIEU RURAL «LES PETITES SCENES VERTES» Spectacles vivants jeune public en milieu rural INFORMATIONS : Territoire concerné : Bassin de vie de Bourg

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

MASTER CRÉATION ARTISTIQUE

MASTER CRÉATION ARTISTIQUE MASTER CRÉATION ARTISTIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Arts, Lettres, Langues Présentation La mention Création artistique est une mention particulièrement originale

Plus en détail

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image

Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1. MEDIACOACH Les plans cadrage. Lecture de l image et pratique de l image Joel HORTEGAT- Les Auberges de Jeunesse 1 MEDIACOACH Les plans cadrage Lecture de l image et pratique de l image Introduction Amateur de cinéma, ayant participé moi-même à des tournages, téléspectateur

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-17

Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-17 Paris, le 25 février 2013 Décision du Défenseur des droits n MDE-2013-17 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007-

La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N 16 Novembre 2007- PAYS PLAINE DE SAONE VINGEANNE (Communautés de Communes du Val de Vingeanne, Mirebellois, Canton de Pontailler/S, Auxonne Val de Saône) La lettre des Associations du Pays Plaine de Saône Vingeanne. -N

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Favoriser l'autonomie des élèves de lycée à la maison grâce à l'ent

Favoriser l'autonomie des élèves de lycée à la maison grâce à l'ent Favoriser l'autonomie des élèves de lycée à la maison grâce à l'ent 1. Le scénario : L espace numérique de travail (E.N.T.) dans les établissements publics locaux d enseignements est utilisé comme une

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE : CLASSE DE DECOUVERTE.

PROJET PEDAGOGIQUE : CLASSE DE DECOUVERTE. Ecole de Margencel 108 route de Jouvernex 74 200 MARGENCEL 04 50 70 41 91 Ce.0740873x@ac-grenoble.fr PROJET PEDAGOGIQUE : CLASSE DE DECOUVERTE. Cette sortie s inscrit dans le cadre d activités avec nuitées

Plus en détail

RAPPORT DE LA SURTAXE

RAPPORT DE LA SURTAXE RAPPORT DE LA SURTAXE L ÉCOLE DU CARREFOUR SURTAXE SCOLAIRE 2006-2008 PARTIE A : OBJECTIFS Planification pour l amélioration du rendement des élèves et la performance de l école. Dépenses planifiées en

Plus en détail

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo»

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» L hôpital de jour pour adolescents de l ASM13 accueille pour des soins de longue durée des patients ayant tous présenté des troubles psychiques

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire

ECOLE ET CINEMA. Les compétences du Livret scolaire ECOLE ET CINEMA Ancrage dans les instructions officielles Les compétences du Livret scolaire PALIER 1 : COMPETENCE 1 LA MAITRISE DE LA LANGUE FRANÇAISE DIRE S exprimer clairement à l oral en utilisant

Plus en détail

Projet La soirée du hockey (éthique) Une soirée du hockey, en direct!

Projet La soirée du hockey (éthique) Une soirée du hockey, en direct! Projet La soirée du hockey (éthique) Une soirée du hockey, en direct! Proposition pour travailler la réflexion éthique en Éthique et culture religieuse Par Valérie Touchette, Nancy Lessard et Benoit Petit

Plus en détail

L AIPCR a la responsabilité de la création du contenu technique du Congrès.

L AIPCR a la responsabilité de la création du contenu technique du Congrès. Note pour les candidatures à l organisation du XXVIe Congrès mondial de la route en 2019 1 Termes de référence 1.1 Cadre d organisation du Congrès Le Congrès mondial de la route est une manifestation dont

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

Fiche des définitions

Fiche des définitions Le vocabulaire du cinéma Niveau : CE2 6 e Fiche des définitions Avant le tournage du film : la pré-production Le scénariste écrit un synopsis sur quelques pages puis le scénario dialogué de ce que sera

Plus en détail

«La question de l appropriation et de la transmission en recherche filmique en protection de l enfance»

«La question de l appropriation et de la transmission en recherche filmique en protection de l enfance» Communication n 2 Atelier 37 : Petite enfance «La question de l appropriation et de la transmission en recherche filmique en protection de l enfance» Nathalie Chapon, Enseignante Université de Provence,

Plus en détail

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales Groupe de travail 4.1 : Universitarisation des formations paramédicales et de sages-femmes Dijon, le jeudi 14 mars 2013 Personnes

Plus en détail

Le label Agir ensemble contre l illettrisme

Le label Agir ensemble contre l illettrisme En 2014, des évènements, manifestations, temps forts labellisés «Agir ensemble contre l illettrisme» Avec comme point d orgue la semaine du 8 septembre 2014, Journées nationales d action contre l illettrisme

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

DANS LE CADRE DE L ÉVÉNEMENT

DANS LE CADRE DE L ÉVÉNEMENT DANS LE CADRE DE L ÉVÉNEMENT «La culture c est notre affaire» a comme objectif de stimuler les liens entre les acteurs du milieu culturel et les intervenants d autres sphères de développement socio-économique.

Plus en détail

Fonds Régional d Aide aux Projets Lycéens et Apprentis DONT CLASSES NORD-SUD

Fonds Régional d Aide aux Projets Lycéens et Apprentis DONT CLASSES NORD-SUD Fonds Régional d Aide aux Projets Lycéens et Apprentis DONT CLASSES NORD-SUD Dans le cadre de sa politique d action éducative, de soutien et d accompagnement aux établissements, et de développement de

Plus en détail

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel

Expression écrite : approche méthodologique et collaborative. Laurence Langlois / Hélène Orivel * Expression écrite : approche méthodologique et collaborative Laurence Langlois / Hélène Orivel * 1. Le projet a) Description générale du projet b) Objectifs du projet 2. Les supports a) Lieu d échanges

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Composition du dossier de candidature

Composition du dossier de candidature Composition du dossier de candidature Intitulé de l action : Prévention de la fragilité chez les personnes de + de 65 ans Catégorie : Audiovisuelle Date de réalisation/création : Aout 2015 Résumé : A travers

Plus en détail

Les arts et le multimédia. Colloque école orientante 24 mars 2011

Les arts et le multimédia. Colloque école orientante 24 mars 2011 Les arts et le multimédia Colloque école orientante 24 mars 2011 Intentions de l atelier Informer les participants sur les programmes d arts et multimédia du secondaire Présenter quelques avenues professionnelles

Plus en détail

La Maison Courants d Air. Cirque Musical dès 4 ans. Projet pédagogique - ateliers Plan EAC 2014-2015

La Maison Courants d Air. Cirque Musical dès 4 ans. Projet pédagogique - ateliers Plan EAC 2014-2015 La Maison Courants d Air Cirque Musical dès 4 ans Projet pédagogique - ateliers Plan EAC 2014-2015 Proposition artistique Nous vous présentons le spectacle «La Maison Courants d Air», qui propose la rencontre

Plus en détail

FORMATION A L ASSISTANCE DE PROXIMITE. Campagne d information du grand public Passage à la télé tout numérique PRESENTATION

FORMATION A L ASSISTANCE DE PROXIMITE. Campagne d information du grand public Passage à la télé tout numérique PRESENTATION FORMATION A L ASSISTANCE DE PROXIMITE Campagne d information du grand public Passage à la télé tout numérique PRESENTATION Sommaire Qui sommes-nous et pourquoi sommes-nous là? Qu est-ce que le passage

Plus en détail

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA

STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA STAGE AUX ARCHIVES HISTORIQUES DE PATEK PHILIPPE SA Partie A Mathieu Lourdin Responsable du stage : Mme Flavia Ramelli Cours : stage professionnel Professeure : Mme Ariane Rezzonico Août-octobre 2014 1

Plus en détail

Les jeunes et le cinéma

Les jeunes et le cinéma 18 èmes Rencontres Nationales Art et Essai Jeune Public 16 septembre 2015 Les jeunes et le cinéma Benoît DANARD Directeur des études, des statistiques et de la prospective Combien de spectateurs en 2014?

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CHAMPIONNATS DES ECAILLERS 2014

CAHIER DES CHARGES CHAMPIONNATS DES ECAILLERS 2014 CAHIER DES CHARGES CHAMPIONNATS DES ECAILLERS 2014 I PRESENTATION Le C.N.C.,, est l organisme représentatif des producteurs, distributeurs et transformateurs des coquillages d élevage en France. Il coordonne

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

ATELIER «LES NON TITULAIRES» La procédure de recrutement dans la fonction publique territoriale Le 12 septembre 2011

ATELIER «LES NON TITULAIRES» La procédure de recrutement dans la fonction publique territoriale Le 12 septembre 2011 ATELIER «LES NON TITULAIRES» La procédure de recrutement dans la fonction publique territoriale Le 12 septembre 2011 La définition du besoin de recrutement La gestion du besoin de recrutement se réalise,

Plus en détail

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars 2012 1 e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Réalisation d un film à partir d un story-board

Réalisation d un film à partir d un story-board Réalisation d un film à partir d un story-board => Story-board et bande-annonce de «Die Goldene Stadt» => Story-board et dessin animé de «Les Papillons de nuit» => Story-board et film d animation de «Une

Plus en détail

Accueil et cadre réglementaire. Les Espaces du CDI

Accueil et cadre réglementaire. Les Espaces du CDI ETAT DES LIEUX : RESSOURCES HUMAINES ET MATERIELLES DU C.D.I. Accueil et cadre réglementaire Le centre de documentation du lycée Jacques Feyder est occupé par 2 postes à temps complet de professeurs certifiés

Plus en détail

La biodiversité des jardins de Créteil Jorge Pardo, académie de Créteil

La biodiversité des jardins de Créteil Jorge Pardo, académie de Créteil La biodiversité des jardins de Créteil Jorge Pardo, académie de Créteil Niveau et thème de programme Seconde Thème 1 : La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant Biodiversité Problèmes à

Plus en détail

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Pour vous procurer le programme des formations l Accueil-Information

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE Vous êtes ici : Travailler 6 e année AXE : L analyse du cycle de vie CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE 1. FICHE SIGNALÉTIQUE Description deà partir de la méthode de l analyse du cycle de vie,

Plus en détail

Rencontrer un auteur ou un illustrateur

Rencontrer un auteur ou un illustrateur Rencontrer un auteur ou un illustrateur «Il paraît vain de vouloir parachuter un écrivain dont les élèves n ont jamais entendu parler si cette visite n est pas sérieusement préparée. Les parachutages d

Plus en détail

J entends le bruit du monde. résidence de Marie-Célie Agnant

J entends le bruit du monde. résidence de Marie-Célie Agnant J entends le bruit du monde. résidence de Marie-Célie Agnant Présentation de l auteure Marie-Célie Agnant est née en Haïti, à Port-au-Prince, mais vit au Québec depuis plus de 40 ans. Elle y a enseigné

Plus en détail

OBSTACLES ET REUSSITES

OBSTACLES ET REUSSITES OBSTACLES ET REUSSITES Description de l obstacle Pistes de résolution COMPETENCE : COMPRENDRE A L ORAL Comprendre des consignes orales Tout au long de la journée, utiliser des mots de vocabulaire simples

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

Solidaire autrement UN PROJET NORD-SUD C EST...

Solidaire autrement UN PROJET NORD-SUD C EST... Solidaire autrement UN PROJET NORD-SUD C EST... POUR PARTICIPER Pas de conditions particulières, si ce n est d avoir 18 ans et de suivre la formation Asmae dans son ensemble. Cette formation comporte 6

Plus en détail

Nos Yeux Grands ouverts 2011

Nos Yeux Grands ouverts 2011 L association présente Dossier de Candidature Edition 2011 Nos Yeux Grands ouverts 2011 Nous vous donnons rendez-vous pour la troisième édition du Festival Nos Yeux Grands Ouverts le jeudi 31 mars 2011

Plus en détail

DES RACINES ET DES HAIES

DES RACINES ET DES HAIES DES RACINES ET DES HAIES DOSSIER DE PRESSE Octobre 2015 Ce documentaire a poussé dans le bocage brayon, en Normandie, et à travers lui, c est l histoire d hommes d hier et d aujourd hui qui vous est proposée.

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

VALORISATION DES MÉTIERS DE L INDUSTRIE EN FRANCHE-COMTÉ

VALORISATION DES MÉTIERS DE L INDUSTRIE EN FRANCHE-COMTÉ VALORISATION DES MÉTIERS DE L INDUSTRIE EN FRANCHE-COMTÉ PROGRAMME D INVESTISSEMENTS D AVENIR FESTIVAL FILM IT INNOV objet Exposition IT INNOV Ateliers PROJET IN Salon SMILE VALORISATION DES MÉTIERS DE

Plus en détail

Le studio télé (pour les 8-15 ans) Guide de préparation à l intention des enseignants

Le studio télé (pour les 8-15 ans) Guide de préparation à l intention des enseignants Le studio télé (pour les 8-15 ans) Guide de préparation à l intention des enseignants Au cours de l atelier «studio télé», vous serez invités, vous et vos élèves, à vous plonger dans l ambiance d un studio

Plus en détail

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences.

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences. Jeux Histoire Citoyenneté Partage Collectif Droits de l enfant Rencontres Egalité Loisirs Expériences Différence Projets Coopération Investissement 1 Culture Découverte Notre identité, notre histoire Mouvement

Plus en détail

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Un dossier réalisé par le Relais Culturel de Wissembourg pour préparer la venue au spectacle des jeunes spectateurs «Le théâtre pour enfants,

Plus en détail

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1

Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Utilisation du Cahier de vie et d écrits au cycle 1 Fiches séances Thème n 2 Concevoir une page à partir d activités vécues en classe Domaines S approprier le langage Découvrir l écrit Devenir élève Fonction

Plus en détail

Le Théâtre de vos Passions

Le Théâtre de vos Passions Saint-Laurent Le Théâtre de vos Passions Dramatique & d Art Musique de Conservatoire Municipal Ville à vivre Qu'est ce que l'art théâtral au sein du conservatoire? L 'art théâtral au sein du conservatoire

Plus en détail

Edition 2015 de la semaine de la sécurité des patients. Cahier des charges du concours d affiches

Edition 2015 de la semaine de la sécurité des patients. Cahier des charges du concours d affiches Edition 2015 de la semaine de la sécurité des patients Cahier des charges du concours d affiches Date limite de candidature : 15 octobre 2015 Dans le cadre de la prochaine édition de la semaine de la sécurité

Plus en détail

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Doisneau à l école Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Classe de 6 ème SEQUENCE N 1 Les études à travers les âges : Quelle école pour quels élèves? Niveaux et entrées du programme

Plus en détail

Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles

Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles Direction Régionale des Affaires Culturelles d Ile-de-France Ville de Clichy-sous-Bois Ville de Montfermeil Appel à candidature pour une résidence-mission autour des musiques actuelles dans le cadre du

Plus en détail

FICHE METIER. «Responsable du planning» Chargé de planning Responsable de planification Responsable ordonnancement APPELLATION(S) DU METIER

FICHE METIER. «Responsable du planning» Chargé de planning Responsable de planification Responsable ordonnancement APPELLATION(S) DU METIER Responsable du planning Version 1 «Responsable du planning» APPELLATION(S) DU METIER Chargé de planning Responsable de planification Responsable ordonnancement DEFINITION DU METIER Le responsable du planning

Plus en détail

L arme absolue pour recruter et évaluer

L arme absolue pour recruter et évaluer L arme absolue pour recruter et évaluer uel est le secret d un recrutement réussi? Qu est-ce qui fait la différence entre un bon recrutement et un recrutement raté? Comment évaluer correctement un candidat,

Plus en détail

Avis général de la médiatrice du cinéma sur les propositions d engagements de programmation Décembre 2012

Avis général de la médiatrice du cinéma sur les propositions d engagements de programmation Décembre 2012 Avis général de la médiatrice du cinéma sur les propositions d engagements de programmation Décembre 2012 La Médiatrice du cinéma est chargée de formuler son avis sur les propositions d engagements de

Plus en détail

SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille

SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille Niveaux et entrées du programme Numérique et projet d enseignement Supports exploités Objectifs littéraires

Plus en détail

Comment créer un lieu de réflexion éthique?

Comment créer un lieu de réflexion éthique? Comment créer un lieu de réflexion éthique? Les professionnels des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux sont de plus en plus souvent confrontés dans leur activité quotidienne à des questions

Plus en détail

«Collège au cinéma» en Seine-et-Marne. Cahier des charges 2013-2014 (à diffuser à tous les participants au dispositif)

«Collège au cinéma» en Seine-et-Marne. Cahier des charges 2013-2014 (à diffuser à tous les participants au dispositif) «Collège au cinéma» en Seine-et-Marne Cahier des charges 2013-2014 (à diffuser à tous les participants au dispositif) Le dispositif national «Collège au cinéma» a été initié en 1989 par le Ministère de

Plus en détail

Concours Coup D Ciné de Courts-Métrages

Concours Coup D Ciné de Courts-Métrages 3 ème édition du festival Coup D Ciné Concours Coup D Ciné de Courts-Métrages Inscriptions : à partir du 28 avril 2014 Renseignements par mail à l adresse suivante coupdcine@yahoo.fr, et sur le site internet

Plus en détail

CHARTE. 1. Légitimité du projet Enjeu artistique démocratique Enjeu économique Enjeu temporel Enjeu du vivre ensemble Enjeu paysager et touristique

CHARTE. 1. Légitimité du projet Enjeu artistique démocratique Enjeu économique Enjeu temporel Enjeu du vivre ensemble Enjeu paysager et touristique CHARTE CHARTE 1. Légitimité du projet Enjeu artistique démocratique Enjeu économique Enjeu temporel Enjeu du vivre ensemble Enjeu paysager et touristique 2. Méthode : Sélection Production - Vie de l œuvre

Plus en détail

BILAN D ACTIVITE 2011 BIBLIOTHEQUES/MEDIATHEQUES

BILAN D ACTIVITE 2011 BIBLIOTHEQUES/MEDIATHEQUES BILAN D ACTIVITE 2011 BIBLIOTHEQUES/MEDIATHEQUES Missions Au service de la population, les onze médiathèques du réseau de Plaine centrale ont pour mission de favoriser le plaisir de la découverte et l

Plus en détail

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC

REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS. 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC REAMENAGEMENT DE LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS 1. Synthèse des réponses au questionnaire du CNC 2. Propositions élaborées par le CNC afin d alimenter la réflexion des acteurs concernés par le réaménagement

Plus en détail

PARTICIPATION DES GROUPES SCOLAIRES

PARTICIPATION DES GROUPES SCOLAIRES DOSSIER D INSCRIPTION AU CONCOURS Écoles, collèges, lycées PARTICIPATION DES GROUPES SCOLAIRES Qui peut s inscrire? Les classes des trois réseaux d enseignement initial bilingue et immersif français-breton

Plus en détail

La Jaula de oro / Rêves d or

La Jaula de oro / Rêves d or La Jaula de oro / Rêves d or Diego Quemada-Diez I. Présentation du film Juan, Sara et Samuel, adolescents du Guatemala rêvent d une vie meilleure et projettent de rejoindre les États-Unis, par leurs propres

Plus en détail

Les médias décortiquer la construction de l information et sa diffusion dans notre monde contemporain.

Les médias décortiquer la construction de l information et sa diffusion dans notre monde contemporain. Classes de seconde Année scolaire 2010/2011 Accompagnement personnalisé Les médias décortiquer la construction de l information et sa diffusion dans notre monde contemporain. Récupérer les fiches métiers

Plus en détail

LES ETAPES DANS L ORGANISATION D UN EVENEMENT

LES ETAPES DANS L ORGANISATION D UN EVENEMENT LES ETAPES DANS L ORGANISATION D UN EVENEMENT Lancer un projet Les bonnes questions à se poser : - Quoi? : quel type d événement? - Pourquoi? : quels objectifs? quels résultats attendus? - Pour qui? :

Plus en détail

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ)

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) Consultation du milieu des arts interdisciplinaires sur les besoins en création, diffusion, résidences, documentation et formation ainsi que sur la vision d un lieu identitaire destiné aux pratiques interdisciplinaires

Plus en détail

LE REMEDE - 7 rue du collège Arthur 97410 St-Pierre Tél. : 0262 35 46 16 email : contact@le-remede.com - Numéro de déclaration 98 97 03082 97

LE REMEDE - 7 rue du collège Arthur 97410 St-Pierre Tél. : 0262 35 46 16 email : contact@le-remede.com - Numéro de déclaration 98 97 03082 97 LE REMEDE - 7 rue du collège Arthur 97410 St-Pierre Tél. : 0262 35 46 16 email : contact@le-remede.com - Numéro de déclaration 98 97 03082 97 Statut : SARL APE : 5911B SIRET : 489 487 926 000 11 SIREN

Plus en détail

Festival LIVRE & MER

Festival LIVRE & MER Festival LIVRE & MER CONCARNEAU www.livremer.org LIVRET D ACCUEIL DES BÉNÉVOLES Bienvenue! Le mot de la Présidente Bienvenue à tous pour cette nouvelle édition du Festival Livre & Mer. Devenir bénévole

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

Présentation et Ordre du jour

Présentation et Ordre du jour TOGETHER France TOGETHER international Immeuble Gironde Praça da Republica Esplanade Charles de Gaulle 7630-139 Odemira 33074 Bordeaux cedex Portugal QUATRIEME SEMINAIRE-FORMATION DES DYNAMISEURS SPIRAL

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut.

Cliquez sur les onglets Page, Temps, Objets et Guidage pour vérifier les autres paramètres. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut. Il est difficile de résister à la magie du montage non-linéaire une fois qu on y a goûté. Si vous n avez pas encore plongé, suivez-nous dans cette prise en main. Vous pourrez reproduire chez vous toutes

Plus en détail

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr

Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Présentation d'arago, le portail de la photographie en ligne www.photo-arago.fr Le Ministère de la Culture et de la Communication a confié à la Rmn-Grand Palais, en liaison avec la mission de la photographie

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DE MUSIQUE

REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DE MUSIQUE REGLEMENT INTERIEUR ECOLE DE MUSIQUE I - Définition et objectifs L école de musique de L Huisserie est un établissement municipal dont les enjeux se déclinent en deux axes principaux dans le respect du

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique)

Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) 1 Compte-rendu de l atelier 3 «Compétences et pratiques pédagogiques innovantes» Animé par Marianne Poumay, Université de Liège (Belgique) INTRODUCTION Le développement des compétences nécessité des situations

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

COMPETENCES EN ARTS PLASTIQUES CLASSE DE 6 ème

COMPETENCES EN ARTS PLASTIQUES CLASSE DE 6 ème COMPETENCES EN ARTS PLASTIQUES CLASSE DE 6 ème Nom : Prénom : Classe : S1 Compétence évaluée lors de cette séquence A X Une compétence peut être évaluée lors de plusieurs séquences. Compétence acquise

Plus en détail