DOSSIER DE PRESSE CONFERENCE DE PRESSE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE FRANCE, PARIS-ÎLE-DE-FRANCE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE CONFERENCE DE PRESSE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE FRANCE, PARIS-ÎLE-DE-FRANCE"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE CONFERENCE DE PRESSE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE FRANCE, PARIS-ÎLE-DE-FRANCE Chambre des Notaires de Paris - Mardi 15 janvier 2008

2 CONFERENCE DE PRESSE CONJONCTURE IMMOBILIERE FRANCE, PARIS-ILE-DE-FRANCE Chambre des Notaires de Paris Mardi 15 janvier 2008 CONTENU DU DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME DE LA CONFERENCE COMMUNIQUE - LA SITUATION DES MARCHES IMMOBILIERS EN FRANCE A LA FIN 2007 D APRES LES STATISTIQUES DES BASES NOTARIALES : UN DYNAMISME MAINTENU PRESENTATION DES INDICES NOTAIRES-INSEE ET DE LEUR EVOLUTION LA CONJONCTURE IMMOBILIERE EN ILE-DE-FRANCE (Paris, Petite et Grande Couronne) COMPARAISON ET EVOLUTION DES PRIX EN GRANDE COURONNE D ILE-DE-FRANCE ET EN 3 E COURONNE LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN FRANCE LISTE DES NOTAIRES DE L OBSERVATOIRE DU MARCHE DE L IMMOBILIER DES NOTAIRES (OMIN)

3 CONFERENCE DE PRESSE CONJONCTURE IMMOBILIERE FRANCE, PARIS-ILE-DE-FRANCE Chambre des Notaires de Paris Mardi 15 janvier 2008 Interventions de : DEROULEMENT DE LA CONFERENCE Me Gérard CANALES, Président de la Chambre des Notaires de Paris Me Pierre VOLLAND, Deuxième Vice-Président du Conseil Supérieur du Notariat Présentation des Indices Notaires-INSEE Catherine ROUGERIE, Directrice de la Division Logement de l INSEE Présentation des chiffres et volumes des ventes de Paris-Ile-de-France (3 e trimestre 2007) Mes Jean-Marie MONTAZEAUD (92), Jérôme DRAY (75), Frédéric DUMONT (93) et Philippe SANSOT (95) Comparaison et évolution des prix immobiliers en Grande Couronne d Ile-de- France et en 3 e Couronne (Période du 1 er octobre 2006 au 31 septembre 2007) Me Gilles OURY (75) Présentation des chiffres de ventes France entière (Période du 1 er octobre 2006 au 31 septembre 2007) Mes Pierre BAZAILLE (69), Président de l Institut de Droit Immobilier (INDI), Nadine PERRUSSEL (48), Michel PAGES (06), Sylvain SARCELET (51) et François GRANIER (34) Conclusion Me Pierre BAZAILLE Me Gérard CANALES

4 Paris, le 15 janvier 2008 COMMUNIQUE DE PRESSE LA SITUATION DES MARCHES IMMOBILIERS EN FRANCE A LA FIN 2007 D APRES LES STATISTIQUES DES BASES NOTARIALES : UN DYNAMISME MAINTENU Communiqué commun du Conseil Supérieur du Notariat et de la Chambre Interdépartementale des Notaires de Paris Tout au long de l année 2007, et notamment au cours des derniers mois, le marché immobilier s est caractérisé, en France, et plus particulièrement dans les grandes agglomérations comme l Ile-de- France, par une grande vitalité. Comme en 2006, le nombre de transactions dans l ancien a avoisiné l an passé dans notre pays les et aucun mouvement de décrue significative du nombre de transactions n est donc constaté. En Ile-de-France, d après les données arrêtées à la fin du mois de novembre, le marché s est révélé particulièrement actif depuis la fin de l été puisque le léger retard constaté en termes d activité au cours des six premiers mois était complètement comblé à la fin novembre, grâce à une reprise de la progression des transactions dès la rentrée de septembre qui s est poursuivie en octobre et en novembre. Les prix ont continué d une manière générale à progresser, mais à un plus faible niveau qu au cours des années antérieures. La décélération de la hausse, qui s est fort heureusement manifestée depuis maintenant deux ans, s est poursuivie à un rythme différent selon les secteurs géographiques du pays. Mais calculés à partir des données notariales et des indices Notaires/INSEE, nos résultats et nos estimations divergent de ceux d autres observateurs qui ont pu parler de stabilité, voire, dans certains cas, de baisse des prix. Les statistiques notariales ne montrent en aucune manière un tel mouvement. Les prix augmentent presque partout en France, même si c est sur un rythme irrégulier selon les régions et les villes. La progression des prix reste notamment forte à Paris où la décélération est même interrompue depuis trois mois pour faire face à une nouvelle accélération. La hausse annuelle des prix à fin octobre se situait à environ 9 %. C est probablement le chiffre qui sera constaté sur l année 2007 dans la capitale.

5 Un tel dynamisme des marchés immobiliers peut surprendre dans une période aussi incertaine que celle traversée par le pays depuis quelques mois, avec une hausse relativement sensible des taux d intérêt, une attitude plus restrictive des banques dans le contexte de la crise des subprimes, et un niveau de prix des logements devenu très élevé. Mais ce contexte n a pas fondamentalement altéré la volonté de beaucoup de ménages, et notamment de jeunes ménages, d accéder à la propriété, ne serait-ce que pour échapper à la fatalité de verser «à fonds perdus» des loyers devenus eux aussi très hauts, spécialement mais pas seulement en Ile-de-France. A cet égard, il convient de rappeler que l âge médian des acquéreurs en 2007 est de 40 ans à Paris, 35 ans en Petite Couronne, 34 ans en Grande Couronne, 40 ans pour les appartements et 39 ans pour les maisons en province. En 10 ans, cet âge médian sur l ensemble de la France s est abaissé de 4 ans. Pour l exemple de l Ile-de-France, la part des acquéreurs de moins de 30 ans est de 25%. Elle est de l ordre de 34% pour les biens vendus à moins de euros. En Grande Couronne, en septembre 2007, cette part des jeunes acquéreurs s était élevée à 40%. L accession à la propriété fait donc très tôt partie de la stratégie patrimoniale de nos concitoyens. Dans ce contexte, la loi TEPA d août 2007 a probablement favorisé grandement ce dynamisme des marchés en soutenant et en solvabilisant la demande. Cela a été le cas pour la déductibilité fiscale des intérêts d emprunt, mais de manière insuffisante en raison de l incertitude qui a pesé sur l entrée en vigueur du dispositif, et en raison des plafonds relativement faibles qui ont été fixés pour cette mesure. La déductibilité des intérêts devrait logiquement porter sur l intégralité de l investissement correspondant à un logement familial, afin de ne pas défavoriser les acquéreurs des secteurs urbains qui supportent d ores et déjà un effort financier maximal. L allègement des droits sur les donations (avec notamment l instauration d un abattement de par enfant) a également joué un effet de catalyseur important. Beaucoup de familles ont profité de sa mise en œuvre pour exercer une décision de donation auprès de leurs enfants, permettant à ceux-ci d engager une démarche d accession à la propriété avec un apport personnel conséquent. Il convient d espérer, dans ce contexte, que la relance de la construction neuve sur tous les segments du marché du logement qui est constatée dans notre pays depuis 2 ans permette, grâce à une offre plus grande de produits correspondant aux souhaits et aux possibilités financières de la population, d assainir durablement les marchés immobiliers. Encore est-il souhaitable que cette relance se produise aussi dans les secteurs où le marché est le plus tendu, et notamment l Ile-de- France. CONTACTS PRESSE : Conseil Supérieur du Notariat : Caroline Gaffet Chambre des Notaires de Paris : Maurice Mongelard Agence CDMN : Marc Nilot

6 Catherine Rougerie Insee, Division Logement Présentation des indices Notaires-Insee et grandes tendances au 3ème trimestre 2007

7 Méthode de calcul : la grandeur observée Un logement est une combinaison de nombreuses caractéristiques Un logement change rarement de mains en proportion du parc existant Page 2 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

8 Méthode de calcul : plusieurs méthodes possibles Prix hédoniques Ventes répétées Prix moyens Page 3 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

9 Doublement du prix des maisons depuis fin 2000 Indices de prix des logements anciens Séries CVS Province - Maisons 240,0 220,0 Ile-de-France - Maisons 200,0 180,0 160,0 140,0 120,0 100,0 2000T4 2001T1 2001T2 2001T3 2001T4 2002T1 2002T2 2002T3 2002T4 2003T1 2003T2 2003T3 2003T4 2004T1 2004T2 2004T3 2004T4 2005T1 2005T2 2005T3 2005T4 2006T1 2006T2 2006T3 2006T4 2007T1 2007T2 2007T3 Source : Insee, Notaires d'île de France - Base BIEN, Perval Base 100 : 4e trimestre 2000, (p) : provisoire Page 4 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

10 Le prix des appartements a progressé encore plus vite Indices de prix des logements anciens Séries CVS Province - Appartements 240,0 220,0 200,0 180,0 160,0 140,0 120,0 100,0 Ile-de-France - Appartements Province - Maisons Ile-de-France - Maisons 2000T4 2001T1 2001T2 2001T3 2001T4 2002T1 2002T2 2002T3 2002T4 2003T1 2003T2 2003T3 2003T4 2004T1 2004T2 2004T3 2004T4 2005T1 2005T2 2005T3 2005T4 2006T1 2006T2 2006T3 2006T4 2007T1 2007T2 2007T3 Source : Insee, Notaires d'île de France - Base BIEN, Perval Base 100 : 4e trimestre 2000, (p) : provisoire Page 5 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

11 Les hausses annuelles retrouvent des rythmes inférieurs à ceux de 2001 et 2002 Evolution des indices de prix des logements anciens (glissement annuel) 20% 15% 10% 5% Province Ile de France 0% 2001T2 2001T3 2001T4 2002T1 2002T2 2002T3 2002T4 2003T1 2003T2 2003T3 2003T4 2004T1 2004T2 2004T3 2004T4 2005T1 2005T2 2005T3 2005T4 2006T1 2006T2 2006T3 2006T4 2007T1 2007T2 2007T3p Source : Insee, Notaires d'île de France - Base BIEN, Perval (p) : provisoire Page 6 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

12 Le ralentissement concerne les maisons comme les appartements Evolution des indices de prix des logements anciens (glissement annuel) 20% 15% 10% 5% 0% 2002T2 2002T3 2002T4 2003T1 2003T2 2003T3 2003T4 2004T1 2004T2 2004T3 2004T4 2005T1 2005T2 2005T3 2005T4 2006T1 2006T2 2006T3 2006T4 2007T1 2007T2 2007T3 Appts Maisons Source : Insee, Notaires d'île de France - Base BIEN, Perval (p) : provisoire Page 7 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

13 Régions Paca et Rhône-Alpes 25% 20% Mais ons glissements annuels Province Rhône-Alpes PACA 15% 10% 5% 0% 2002T2 2002T4 2003T2 2003T4 2004T2 2004T4 2005T2 2005T4 2006T2 2006T4 2007T2 Source : Insee, Perval Page 8 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

14 2007T2 Régions Paca et Rhône-Alpes Appartements glissements annuels 25% 20% 15% 10% 5% 0% Appts Province Appts Rhône-Alpes Appts PACA 2002T2 2002T4 2003T2 2003T4 2004T2 2004T4 2005T2 2005T4 2006T2 2006T4 Source : Insee, Perval Page 9 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

15 Sur le site insee.fr Évolutions en rythme trimestriel Toutes les séries d indices Notaires-Insee Séries corrigées des variations saisonnières (CVS) Explications méthodologiques Page 10 Conférence de presse CINP du 15 janvier 2008

16 CONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE P RESSE J ANVIER 2008 Pas de baisse du prix des logements sur le marché francilien - 3 e trimestre 2007 Ventes des appartements 3 e trimestre ,1% ancien (10 138) Paris +16,6% neuf (227) Petite Couronne +3,7% ancien (12 244) +6,0% neuf (2 666) Grande Couronne +3,5% ancien (9 114) -2,5% neuf (2 294) Ventes des maisons 3 e trimestre 2007 Petite Couronne Des professionnels de l immobilier avaient annoncé, en octobre dernier, une baisse du prix des logements anciens durant les mois d été. Cette anticipation qui n était pas inscrite, à l époque, dans les premières tendances des statistiques du notariat francilien, est aujourd hui contredite par les faits. Les prix ont continué de croître en ile-de-france, au troisième trimestre 2007, même si la décélération de la hausse s est poursuivi au cours de la période. Quant aux ventes, elles ont repris de la vigueur en Ile-de-France. La progression de l activité immobilière a été principalement le fait du marché des appartements, tandis que le secteur de la maison individuelle a connu un léger reflux. Au total, le marché francilien devrait se solder en 2007 par le maintien du volume des ventes au niveau de 2006 et la poursuite du ralentissement de la hausse des prix. Reprise sélective des ventes selon les segments de marché et les départements Alors que les notaires s interrogeaient, lors du dernier point de conjoncture, sur le niveau d activité du marché francilien au 3 e trimestre en raison de la crise qui affectait l immobilier aux Etats-Unis et de ses possibles répercussions en France, force est de constater que les résultats enregistrés ont marqué un regain de vitalité en Ile-de-France. En effet, les ventes, tous biens immobiliers confondus, ont progressé, au troisième trimestre, de 1,5 % par rapport à la même période de Ce résultat global, qui marque une amélioration par rapport aux trimestres précédents, est toutefois contrasté selon les compartiments du marché et les zones géographiques. Prix des appartements anciens 3 e trimestre 2007 Paris (6 181 /m 2 ) +3,4% variation trimestrielle +8,7% variation annuelle Petite Couronne (3 795 /m 2 ) +2,3% variation trimestrielle +6,2% variation annuelle Grande Couronne (2 970 /m 2 ) +1,5% variation trimestrielle +4,7% variation annuelle Prix des maisons anciennes 3 e trimestre 2007 Petite Couronne ( /m 2 ) +2,6% ancien (3 817) +1,9% neuf (191) Marché dominant en Ile-de-France, le segment des appartements a connu une reprise significative des ventes tant pour l ancien avec logements (+3,5 %) que pour le neuf avec logements (+2,5 %). +3,6% variation trimestrielle +6,3% variation annuelle Base BIEN Grande Couronne -1,2% ancien (10 837) -8,8% neuf (762) Mais alors que Paris et la Petite Couronne ont affiché des performances positives dans l ancien, avec des hausses respectives de 3,1 % et 3,7 %, et plus encore dans le neuf puisque les hausses ont été fortes, (+16,6 % et +6,0 %), la Grande Couronne a vu son activité croître dans le premier segment de marché (+3,5 %) mais décroître dans le second (-2,5 %). Grande Couronne ( /m 2 ) +1,9% variation trimestrielle +5,4% variation annuelle Indices Notaires INSEE Dossier réalisé avec les données de la Base BIEN Notaires Paris - Ile-de-France - 12, avenue Victoria Paris

17 CONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS ILE- DE-FRANCE 15 JANVIER 2008 Pendant cette même période, les ventes de maisons ont progressé, en Petite Couronne, aussi bien dans l ancien (+2,6 %à3817unités)quedans le neuf (+ 1,9 % à 191 unités) et fléchi en Grande Couronne, avec une baisse de 1,2 % pour le volume des maisons anciennes (10 837) et de 8,8 % pour celui des maisons neuves (762). Evolution des ventes des appartements anciens Sur les 9 premiers mois Dans la plupart des départements de la Grande Couronne, les maisons mises en vente trouvent moins facilement un acquéreur au-delà d un certain montant de prix, lequel est variable selon la localisation. Les effets de seuil, déjà constatés au trimestre précédent, poussent certains accédants à sortir du périmètre, géographique de l Ile-de-France, pour s intéresser aux marchés immobiliers de la Troisième Couronne. 0 Sur les neuf premiers mois de l année , quelque logements ont Paris Petite Couronne Grande Couronne par rapport à la même période de Dans la capitale, l activité a été vendus en Ile-de-France (-1,5 %) progressé (+1,1 %, avec ventes), alors qu elle a fléchi en Petite Couronne (-0,8 % à unités) et baissé en Grande Couronne (-3,5 % à ). Si la reprise de l activité se confirmait en fin d année, ce que laisse présager l enquête permanente réalisée auprès des études d Ile-de- France, on obtiendrait un nombre de ventes proche de celui de Ralentissement des hausses de prix avec des amplitudes variables en fonction des zones géographiques Si les volumes de ventes ont souvent des évolutions en dents-de-scie d un trimestre et d un département à l autre, le ralentissement de la hausse des prix est désormais une donnée tendancielle. Seule son amplitude varie en fonction des zones géographiques. Pour les appartements anciens, les hausses des prix ont, en rythme annuel, selon les Indices Notaires INSEE au troisième trimestre 2007 par rapport au même trimestre en 2006, faiblement ralenti à Paris (+8,7 % contre +10,1 %) et fléchi en Petite Couronne (+6,2 % contre +11,2 %) et en Grande Couronne (+4,7 % contre +13,2 %). Au total en Ile-deFrance, la progression des prix est passée, en variation annuelle, de 11,1% à 7,1%. À Paris, les prix des appartements anciens ressortaient, au troisième trimestre, à euros/m 2 contre euros/m 2 un an plus tôt. Si les prix ont désormais dépassé les euros/m 2 dans le 6 e arrondissement, ils se situent encore en deçà des euros/m 2 dans un seul arrondissement de la capitale, le 19 e. Paris se distingue également des autres départements de l Ile-de-France, dans la mesure où, dans quatre arrondissements (5 e,7 e,16 e et 19 e ), l évolution annuelle des prix des appartements anciens demeure supérieure à 10 %. Pour les maisons anciennes, le ralentissement de la hausse des prix en Ile-de-France est encore plus net que pour les appartements. L évolution annuelle des Indices Notaires INSEE, calée sur le troisième trimestre 2007, en témoigne : +6,3 % contre +13,0 % en Petite Couronne, + 5,4 % contre +12,0 % en Grande Couronne. Mention obligatoire pour les chiffres cités : Source Notaires Paris Ile-de-France - Base BIEN 2

18 CONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS ILE- DE-FRANCE Tous les départements ont enregistré un ralentissement significatif des prix des maisons. Pour autant, ceux-ci ne baissent pas. Pour exemples, le prix moyen des maisons en Seine-Saint- Denis était de euros au troisième trimestre 2007 contre euros un an plus tôt, et dans l Essonne, euros contre euros. 15JANVIER 2008 Variations annuelles des Indices Notaires INSEE (prix des appartements anciens) Sur le front des prix, les phénomènes de décélération constatés démontrent, s il en était besoin, que des ajustements entre l offre et la demande s opèrent, certes lentement mais progressivement, pour prendre en compte la capacité d endettement des ménages. Seuls certains quartiers de la capitale résistent à ce mouvement général. Vers un marché en voie de normalisation des prix du logement en 2008 L année 2007 s est terminée sur un niveau d activité immobilière relativement soutenu, laissant augurer un nombre de ventes sensiblement identique à celui de 2006 ainsi que sur une nouvelle hausse du prix des logements. Telles sont les tendances que les notaires ont observées dans leurs études au dernier trimestre et que devraient confirmer les données collectées par la Base BIEN. Après la forte baisse des prix, qui avait été enregistrée au cours de la décennie 1990 et les hausses vigoureuses, qui ont marqué le début des années 2000, le marché des logements anciens semble désormais en voie de régulation sous la pression d une demande en mal de solvabilité. Il tend à s adapter peu ou prou aux moyens financiers des ménages. Dans ces conditions,il est envisageable que l évolution du prix des logements au cours des premiers mois de l année 2008 s ajuste sur celle du coût de la vie. Parfois pronostiquée par certains et attendue par d autres, la baisse des prix ne semble pas à l ordre du jour, compte tenu d un marché immobilier francilien encore trop déséquilibré, sous la pression de la demande. Marché dont il faut noter que l offre est non seulement insuffisante en nombre mais aussi parfois inadaptée en surfaces et en prix par rapport aux attentes des ménages. La principale inconnue en ce début d année 2008 concerne la politique du crédit conduite par la Banque Centrale Européenne, laquelle, soucieuse de maîtriser une inflation qui semble repartir à la hausse pourrait décider d augmenter les taux d intérêt. Dans le contexte économique actuel, tout renchérissement du loyer de l argent serait une mauvaise nouvelle pour les accédants à la propriété. Car le ralentissement de la hausse des prix serait alors inévitablement absorbé par l augmentation des taux du crédit immobilier! Informations presse Chambre des Notaires de Paris Maurice MONGELARD : Agence CDMN Marc NILOT : Mention obligatoire pour les chiffres cités : Source Notaires Paris Ile-de-France - Base BIEN 3

19 - I - LES VOLUMES DES VENTES Résultats comparés entre le 3 ème trimestre 2007 et le 3 ème trimestre ) Les appartements anciens libres : + 3,5% en volume La progression de 3,5% des ventes d'appartements anciens enregistrée au 3 ème trimestre 2007 en Ilede-France, confirme le tonus que ce marché a retrouvé depuis le début de l'année. Cette hausse se vérifie tant à Paris qu en Petite et Grande Couronne et se situe à des niveaux comparables sur l'ensemble de ces trois zones géographiques. La Seine-Saint-Denis et le Val-d'Oise font cependant figure d'exception dans ce mouvement général de hausse, qui est, par ailleurs, inégal selon les départements comme en attestent les résultats suivants : Paris + 3,1% Petite Couronne + 3,7% Hauts-de-Seine + 3,7% Seine-Saint-Denis - 1,8% Val-de-Marne + 8,2% Grande Couronne + 3,5% Seine-et-Marne + 6,2% Yvelines + 0,7% Essonne + 15,7% Val-d'Oise - 6,6% Avec ventes réalisées au 3 ème trimestre, le marché des appartements anciens représente, à lui seul, près de la moitié du total des transactions (64 005), tous biens immobiliers confondus, conclues en Ile-de-France. Près du tiers des ventes ont été réalisées à Paris ( ventes), devançant les Hauts-de-Seine (5 852 ventes) et le Val-de-Marne (3 699 ventes). En Grande Couronne, où ventes ont été signées, le marché dominant est celui des Yvelines (3 172 unités) et le plus dynamique celui de l'essonne (2 389 unités), avec la plus forte progression d'activité en Ile-de-France sur ce type de produits. 2) Les appartements neufs ou récents vendus libres : + 2,5% en volume Après avoir enregistré des chutes respectives des ventes de 25,7% et 22,1% au cours des deux premiers trimestres de 2007, lesquelles succédaient déjà à une baisse de 7,9% en 2006, le marché francilien des appartements neufs s'est repris au 3 ème trimestre en affichant une progression de son activité de 2,5%. Cette hausse globale recouvre néanmoins de fortes disparités selon les zones géographiques, comme l indiquent les évolutions suivantes : Paris + 16,6% Petite Couronne + 6,0% Hauts-de-Seine - 5,5% Seine-Saint-Denis + 19,8% Val-de-Marne + 14,3% 4

20 Grande Couronne - 2,5% Seine-et-Marne - 13,1% Yvelines + 4,6% Essonne + 17,7% Val-d'Oise - 12,5% À l exception de Paris, où la hausse constatée n est pas significative en raison de la faiblesse du nombre de ventes réalisées (227 unités), l activité a été tirée au 3 ème trimestre par la vitalité de la Petite Couronne (2 666 transactions) et, en l'occurrence, celle des départements de Seine-Saint- Denis (715 ventes) et du Val-de-Marne (796 ventes). En Grande Couronne (2 294 ventes), ce segment de marché, en reflux, a été soutenu par les ventes dans l Essonne (547 ventes) et les Yvelines (607 ventes). 3) Les maisons anciennes vendues libres : - 0,2% en volume Le marché de la maison individuelle ancienne est resté stable, au 3 ème trimestre, en Ile-de-France (- 0,2%). Cette stabilité masque toutefois une ligne de clivage entre la Petite Couronne, où tous les départements ont affiché des hausses d'activité, et la Grande Couronne, où seul l'essonne a résisté au mouvement à la baisse qui affecte cette zone géographique. Paris NS Petite Couronne + 2,6% Hauts-de-Seine + 0,1% Seine-Saint-Denis + 4,3% Val-de-Marne + 2,5% Grande Couronne - 1,2% Seine-et-Marne - 0,3% Yvelines - 3,2% Essonne + 5,6% Val-d'Oise - 6,5% Tout en demeurant le premier débouché de la maison ancienne, avec transactions sur les conclues au 3 ème trimestre en Ile-de-France, le marché de la Grande Couronne fléchit, trimestre après trimestre, depuis deux ans, comme l'indique le nombre des ventes qui a baissé de 11,3% entre le 3 ème trimestre 2007 et celui de 2005, et de 5,9% sur les neuf premiers mois de l'année 2007 par rapport à la période correspondante de Cette tendance de fond est une illustration des effets de seuil, qui contraignent nombre d'acquéreurs désolvabilisés par des prix de vente trop élevés, soit à surseoir à leurs acquisitions, soit à s intéresser à des secteurs géographiques plus lointains ou à des produits moins onéreux. Cette récurrence, corroborée par la forte décélération des prix constatée sur l'ensemble des départements de la Grande Couronne, épargne la Petite Couronne dont le niveau des ventes est quasi stable : -0,8% sur les trois premiers trimestres de l'année par rapport à ceux de 2005 et de À noter que la bonne activité au 3 ème trimestre y est essentiellement le fait du marché de Seine-Saint-Denis (1 549 ventes) et du Val-de-Marne (1 332 ventes). 5

21 4) Les maisons neuves ou récentes vendues libres : - 6,9% en volume De tous les compartiments du logement, le marché des maisons neuves est le seul à avoir enregistré, en Ile-de-France, une baisse de régime au 3 ème trimestre (-6,9%). Cependant, et à l'instar du marché des maisons anciennes, le secteur de la maison individuelle neuve s est montré plus actif en Petite Couronne qu en Grande Couronne, où l'activité s'est inscrite en net recul, à l exception de la Seine-et- Marne. Paris NS Petite Couronne + 1,9% Hauts-de-Seine NS Seine-Saint-Denis NS Val-de-Marne NS Grande Couronne - 8,8% Seine-et-Marne + 16,7% Yvelines - 31,3% Essonne - 28,1% Val-d'Oise - 11,5% Ces évolutions erratiques tiennent à l'étroitesse du marché qui ne représente que 953 ventes au 3 ème trimestre, soit moins de 2% du nombre global des ventes régionales de logements, tous secteurs confondus. La Grande Couronne capte 80% des transactions (762 unités). Le seul marché, un tant soit peu significatif, est celui de la Seine-et-Marne, où il a été vendu 372 maisons neuves, soit près de trois plus que les autres départements de la Grande Couronne (entre 126 pour les Yvelines et 137 pour l'essonne), laissant la portion congrue à ceux de la Petite Couronne : 32 ventes dans le Val-de- Marne, 64 dans les Hauts-de-Seine et 95 en Seine-Saint-Denis. 5) Les chambres de service : + 6,1% en volume L'activité des chambres de service a enregistré une progression globale des ventes de 6,1% au 3 ème trimestre Et ce, grâce aux résultats de Paris (+12,2%), où ont été signées 662 transactions sur les 837 conclues en Ile-de-France. Un tel marché a accusé, avec 115 ventes, une baisse en Petite Couronne (-23,5%) et demeure, avec 59 ventes, anecdotique en Grande Couronne (+25,2%). 6) Les parkings et garages individuels : + 9,6% en volume Le Val-de-Marne (-5,9%) et le Val-d'Oise (-9,4%) sont les seuls départements à avoir fait exception à la progression globale des ventes enregistrée au 3 ème trimestre 2007 sur le marché des parkings et des garages individuels : + 9,6%, portant à le nombre de transactions conclues en Ile-de- France. La Grande Couronne est la première zone géographique à bénéficier de cette hausse (+ 24,4% avec 603 ventes), suivie de la Petite Couronne (+ 7,2%, soit transactions) et de Paris (+ 4,2%, avec 945 ventes). 6

22 7) Les terrains : - 5,2% en volume Au 3 ème trimestre 2007, il a été vendu terrains en Ile-de-France, soit 5,2% de moins qu'un an plus tôt. Cette baisse globale masque toutefois des disparités d une zone géographique à l autre. En progression de 9,1% en Petite Couronne, le marché foncier a connu un reflux dans les départements de la Grande Couronne, où se concentrent plus de 80% des ventes (1 852 unités). La Seine-et- Marne, qui demeure le premier marché régional avec 824 transactions foncières conclues, est le seul département de la Grande Couronne ayant connu une hausse d'activité (+7,3%). Paris NS Petite Couronne + 9,1% Hauts-de-Seine - 5,0% Seine-Saint-Denis + 13,8% Val-de-Marne + 15,1% Grande Couronne - 7,1% Seine-et-Marne + 7,3% Yvelines - 22,8% Essonne - 6,2% Val-d'Oise - 20,6% 8) Les immeubles entiers : + 12,4% en volume A l exception de Paris (68 ventes) et des Hauts-de-Seine (98 ventes), les départements d Ile-de- France ont enregistré une forte hausse d activité sur ce segment de marché (+12,4%), lequel totalise 818 ventes au 3 ème trimestre, dont 399 en Grande Couronne et 351 en Petite Couronne. Paris - 33,1% Petite Couronne + 17,4% Hauts-de-Seine - 9,3% Seine-Saint-Denis + 28,5% Val-de-Marne + 37,6% Grande Couronne + 22,1% Seine-et-Marne + 8,3% Yvelines + 2,4% Essonne + 34,2% Val-d'Oise + 49,0% 7

23 - II - LES PRIX 1) Les prix des appartements anciens libres en Ile-de-France - Les prix des appartements anciens libres à Paris L indice Notaires-INSEE provisoire s'établit au 3 e trimestre 2007 à 207,7, tandis que l indice définitif du 2 e trimestre 2007 ressort à 200,9. L augmentation trimestrielle est de 3,4% et annuelle de 8,7%. Le prix moyen au m2 s établit à euros. Indices Notaires-INSEE Paris et valorisation des prix au m2 Paris T T T T T T Indice 185,2 191,0 193,5 197,3 200,9 207,7 Prix au m² ( ) Variation annuelle 12,5% 10,1% 9,7% 8,8% 8,4% 8,7% Variation trimestrielle 2,2% 3,1% 1,3% 2,0% 1,8% 3,4% L arrondissement le plus cher est le 6 ème, avec /m2 (+7,6%), suivi du 7 ème, avec /m2 (+12,4%), du 4 ème à /m2 (+8,2%) qui reste devant le 5 ème à /m2 (+12,5%) et le 8 ème à /m2 (+9,6%), devant le 1 er à /m2 (+9,3%), et le 16 ème à /m2 (+12,7%). A l'opposé, l'arrondissement le moins cher demeure le 19 ème à /m2 (+10,2%), suivi du 20 ème à /m2 (+6,7%), du 18 ème à /m2 (+5,9%), du 10 ème à /m2 (+8,9%) et du 12 ème à /m2 (+6,6%). Les arrondissements enregistrant les plus fortes progressions, en variation annuelle (3 ème trimestre 2007 / 3 ème trimestre 2006), sont les : 16 ème + 12,7% (7 350 /m2) 5 ème + 12,5% (8 291 /m2) 7 ème + 12,4% (8 660 /m2) 19 ème + 10,2% (4 884 /m2) 8 ème + 9,6% (7 791 /m2) 1 er + 9,3% (7 630 /m2) 3 ème + 9,1% (7 147 /m2) 2 ème + 9,0% (6 755 /m2) 10 ème + 8,9% (5 479 /m2) 17 ème + 8,6% (5 942 /m2) 4 ème + 8,2% (8 371 /m2) 11 ème + 8,2% (5 788 /m2) 13 ème + 7,9% (5 952 /m2) 9 ème + 7,7% (6 250 /m2) 6 ème + 7,6% (9 144 /m2) 8

24 - Les prix des appartements anciens libres en Petite Couronne L indice Notaires-INSEE provisoire pour la Petite Couronne s'établit, au 3 ème trimestre 2007, à 213,8, tandis que l indice définitif du 2 ème trimestre 2007 est à 209,1. L'augmentation trimestrielle est de 2,3% et annuelle de 6,2%. Le prix moyen au m2 ressort à euros. Indices Notaires-INSEE en Petite Couronne et valorisation en prix au m2 Petite Couronne T T T T T T Indice 195,1 201,4 203,4 206,2 209,1 213,8 Prix au m² ( ) Variation annuelle 14,0% 11,2% 10,6% 7,8% 7,2% 6,2% Variation trimestrielle 2,0% 3,2% 1,0% 1,4% 1,4% 2,3% Indices Notaires-INSEE par département et valorisation en prix au m2 Hauts-de-Seine T T T T T T Indice 186,6 192,0 194,1 198,1 199,9 204,9 Prix au m² ( ) Variation annuelle 12,2% 9,4% 9,3% 8,2% 7,1% 6,7% Variation trimestrielle 1,9% 2,9% 1,1% 2,1% 0,9% 2,5% Seine-Saint-Denis T T T T T T Indice 215,8 225,2 227,3 232,4 235,0 241,1 Prix au m² ( ) Variation annuelle 19,4% 15,7% 14,1% 9,3% 8,9% 7,0% Variation trimestrielle 1,4% 4,4% 0,9% 2,3% 1,1% 2,6% Val-de-Marne T T T T T T Indice 201,1 207,3 209,3 208,7 213,9 217,2 Prix au m² ( ) Variation annuelle 14,7% 12,3% 11,2% 6,4% 6,3% 4,8% Variation trimestrielle 2,5% 3,1% 0,9% -0,3% 2,5% 1,6% 9

25 Parmi les communes, enregistrant un volume significatif de transactions immobilières, qui connaissent les hausses annuelles de prix les plus importantes, citons : Bondy + 10,6% (2 789 /m2) Saint-Denis + 10,6% (2 827 /m2) Clichy + 10,4% (4 105 /m2) Aulnay-sous-Bois + 9,7% (2 321 /m2) Vitry-sur-Seine + 9,6% (2 947 /m2) Fontenay-sous-Bois + 8,9% (4 063 /m2) Rueil-Malmaison + 8,7% (4 368 /m2) Epinay-sur-Seine + 8,7% (2 304 /m2) Pantin + 7,9% (3 506 /m2) Neuilly-sur-Seine + 7,8% (6 913 /m2) Vincennes + 7,6% (5 286 /m2) Montreuil + 7,3% (3 504 /m2) Courbevoie + 7,2% (4 619 /m2) Aubervilliers + 7,1% (2 720 /m2) Issy-les-Moulineaux + 6,8% (4 919 /m2) Asnières-sur-Seine + 6,8% (4 119 /m2) Choisy-le-Roi + 6,8% (2 956 /m2) Nogent-sur-Marne + 6,2% (4 333 /m2) Boulogne-Billancourt + 5,7% (5 363 /m2) Maisons-Alfort + 5,7% (3 751 /m2) Noisy-le-Grand + 5,6% (2 877 /m2) Levallois-Perret + 5,4% (5 600 /m2) Champigny-sur-Marne + 5,3% (3 118 /m2) Saint-Maur-des-Fossés + 3,7% (4 031 /m2) À noter que les communes connaissant les plus faibles hausses annuelles de prix dans chacun des trois départements de la Petite Couronne sont : Clamart (+ 1,6%), Sèvres (+ 1,4%) et Le Plessis Robinson (+1,0%) pour les Hauts-de- Seine ; Neuilly Plaisance (+ 1,9%), Les Lilas (+ 1,6%) et Gagny (+ 0,1 %) pour la Seine-Saint- Denis ; Arcueil (+2,6%), Chevilly-Larue (+ 2,4%) et L Hay les Roses (+ 0,1%) pour le Val-de-Marne. 10

26 - Les prix des appartements anciens libres en Grande Couronne L'Indice Notaires-INSEE Grande Couronne au 3 ème trimestre 2007 est de 211,2 (à euros/m2), soit une augmentation trimestrielle de 1,5%, contre 1,0% au trimestre précédent et une variation annuelle de +4,7%, contre +13,2% un an plus tôt. Indices Notaires-INSEE en Grande Couronne et valorisation en prix au m2 Grande Couronne T T T T T T Indice 196,0 201,7 203,5 205,9 208,0 211,2 Prix au m² ( ) Variation annuelle 15,7% 13,2% 11,0% 7,9% 6,1% 4,7% Variation trimestrielle 2,7% 2,9% 0,9% 1,2% 1,0% 1,5% Indices Notaires-INSEE par département et valorisation en prix au m2 Seine-et-Marne T T T T T T Indice 207,7 212,5 216,6 218,4 221,8 224,0 Prix au m² ( ) Variation annuelle 19,1% 15,6% 14,2% 7,3% 6,8% 5,4% Variation trimestrielle 2,1% 2,3% 1,9% 0,8% 1,6% 1,0% Yvelines T T T T T T Indice 182,2 187,9 188,6 190,9 192,7 196,0 Prix au m² ( ) Variation annuelle 12,0% 10,1% 8,7% 8,7% 5,7% 4,3% Variation trimestrielle 3,8% 3,1% 0,4% 1,2% 0,9% 1,7% Essonne T T T T T T Indice 203,0 208,4 210,9 211,4 215,3 217,0 Prix au m² ( ) Variation annuelle 18,7% 15,4% 13,3% 5,8% 6,0% 4,1% Variation trimestrielle 1,6% 2,6% 1,2% 0,2% 1,8% 0,8% 11

27 Val-d'Oise T T T T T T Indice 216,4 223,4 225,6 230,7 230,8 236,0 Prix au m² ( ) Variation annuelle 19,0% 16,4% 12,1% 8,7% 6,6% 5,7% Variation trimestrielle 1,9% 3,2% 1,0% 2,3% 0,0% 2,3% Parmi les communes, faisant l'objet d'un volume significatif de transactions immobilières, qui connaissent les hausses annuelles de prix les plus importantes, citons : Pontoise + 17,6% (3 081 /m2) Grigny + 14,7% (1 654 /m2) Villeparisis + 13,1% (3 040 /m2) Meaux + 11,9% (2 400 /m2) Argenteuil + 10,5% (2 762 /m2) Bussy-Saint-Georges + 9,9% (3 402 /m2) Versailles + 8,4% (4 722 /m2) Houilles + 8,0% (3 304 /m2) Savigny-sur-Orge + 7,8% (2 893 /m2) Taverny + 7,8% (2 715 /m2) Evry + 7,4% (2 098 /m2) Corbeil-Essonnes + 7,3% (2 660 /m2) Sarcelles + 7,3% (1 951 /m2) La Celle Saint-Cloud + 7,2% (3 572 /m2) Maisons Laffitte + 6,9% (4 147 /m2) Saint-Germain-en-Laye + 6,8% (4 836 /m2) Enghien-les-Bains + 6,3% (3 659 /m2) Ris-Orangis + 6,3% (2 140 /m2) Sartrouville + 5,5% (2 878 /m2) Massy + 5,4% (2 895 /m2) Saint-Gratien + 4,8% (2 940 /m2) Les Ulis + 4,9% (2 471 /m2) Champs-sur-Marne + 4,1% (2 599 /m2) Cergy + 4,0% (2 777 /m2) Le Chesnay + 3,9% (4 196 /m2) Chilly Mazarin + 3,9% (2 623 /m2) Melun + 3,9% (2 598 /m2) Palaiseau + 3,8% (3 113 /m2) Chelles + 3,8% (2 567 /m2) Plaisir + 3,3% (2 844 /m2) Franconville + 3,1% (2 579 /m2) Deuil La Barre + 2,6% (2 830 /m2) Torcy + 2,1% (2 727 /m2) Elancourt + 1,9% (2 588 /m2) 12

28 À noter les communes qui enregistrent une baisse de prix : Pontault-Combault en Seine-et-Marne (- 0,4%), Draveil, Longjumeau, Yerres et Viry-Châtillon dans l Essonne respectivement (-0,6%), (-1,0%), (-3,5%) et (-5,7%), Domont et Montmorency dans le Val-d Oise respectivement (- 5,1%) et (-0,5%). L'indice Notaires-INSEE des appartements anciens en Ile-de-France est au 3 ème trimestre 2007, de 210,3 (à euros/m2), soit une augmentation trimestrielle de 2,6%, par rapport au 2 ème trimestre L indice des prix au m2 a progressé de 7,1% en moyenne annuelle, contre 11,1% l année précédente. 2) Les Prix des maisons anciennes libres en Petite et Grande Couronne - Les prix des maisons anciennes en Petite Couronne L'Indice Notaires-INSEE Maisons en Petite Couronne au 3 ème trimestre 2007 est de 200, tandis que l indice définitif du 2 ème trimestre 2007 est à 193,1. L'augmentation trimestrielle est de 3,6% et annuelle de 6,3%. Le montant moyen ressort à euros. Indices Notaires-INSEE en Petite Couronne et valorisation en prix au m2 Petite Couronne T T T T T T Indice 181,8 188,2 185,5 190,2 193,2 200,0 Prix Variation annuelle 14,3% 13,0% 8,9% 8,0% 6,3% 6,3% Variation trimestrielle 3,2% 3,5% -1,4% 2,5% 1,6% 3,6% Indices Notaires-INSEE par département et valorisation en prix au m2 Hauts-de-Seine T T T T T T Indice 176,6 184,4 178,3 184,6 183,2 194,9 Prix Variation annuelle 10,6% 12,2% 8,5% 9,2% 3,7% 5,7% Variation trimestrielle 4,5% 4,4% -3,3% 3,6% -0,8% 6,3% Seine-Saint-Denis T T T T T T Indice 190,2 193,5 193,4 195,7 203,3 203,9 Prix Variation annuelle 18,3% 13,6% 9,9% 7,2% 6,8% 5,4% Variation trimestrielle 4,3% 1,7% 0,0% 1,2% 3,9% 0,9% 13

29 Val-de-Marne T T T T T T Indice 178,8 187,0 185,0 190,4 193,2 201,3 Prix Variation annuelle 14,1% 13,1% 8,2% 7,5% 8,1% 7,7% Variation trimestrielle 0,9% 4,6% -1,0% 2,9% 1,5% 3,8% Parmi les communes, faisant l'objet d'un volume significatif de transactions immobilières, qui connaissent les hausses annuelles de prix les plus importantes, citons : Le Perreux-sur-Marne + 15,8% ( euros) Fontenay-sous-Bois + 14,8% ( euros) Rueil-Malmaison + 12,4% ( euros) Antony + 12,1% ( euros) Colombes + 9,2% ( euros) Gagny + 8,6% ( euros) Tremblay en France + 8,1% ( euros) Saint-Maur-des-Fossés + 7,7% ( euros) Bondy + 6,4% ( euros) Villepinte + 4,3% ( euros) Livry-Gargan + 4,2% ( euros) Champigny-sur-Marne + 4,1% ( euros) Nanterre + 3,2% ( euros) Drancy + 2,5% ( euros) À noter que trois communes enregistrent des baisses de prix : Aulnay-Sous-Bois en Seine-Saint- Denis (-3,2%), Sucy-en-Brie et Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne respectivement (-2,8%) et (-1,6%). - Les prix des maisons anciennes en Grande Couronne L'Indice Notaires-INSEE Maisons en Grande Couronne au 3 ème trimestre 2007 est de 191,4 correspondant à un montant moyen de euros, soit une variation trimestrielle de 1,9%, et une progression annuelle de 5,4%, contre 12,0% un an plus tôt. Indices Notaires-INSEE en Grande Couronne et valorisation en prix au m2 Grande Couronne T T T T T T Indice 175,7 181,7 180,8 184,6 188,4 191,4 Prix Variation annuelle 14,1% 12,0% 9,6% 9,2% 7,3% 5,4% Variation trimestrielle 3,9% 3,4% -0,5% 2,1% 2,1% 1,9% 14

30 Indices Notaires-INSEE par département et valorisation en prix au m2 Seine-et-Marne T T T T T T Indice 183,3 186,7 188,6 190,3 194,5 198,2 Prix Variation annuelle 15,7% 12,5% 10,3% 8,5% 6,1% 6,2% Variation trimestrielle 4,5% 1,8% 1,0% 0,9% 2,2% 2,1% Yvelines T T T T T T Indice 161,1 172,3 169,0 175,5 176,9 181,1 Prix Variation annuelle 9,6% 11,0% 10,5% 11,8% 9,8% 5,1% Variation trimestrielle 2,6% 6,9% -1,9% 3,9% 0,8% 2,7% Essonne T T T T T T Indice 177,7 182,3 181,2 183,8 187,8 189,4 Prix Variation annuelle 15,5% 12,0% 8,8% 7,6% 5,7% 3,9% Variation trimestrielle 4,1% 2,5% -0,6% 1,4% 2,2% 0,8% Val-d'Oise T T T T T T Indice 186,0 189,1 188,5 192,1 198,9 200,9 Prix Variation annuelle 16,8% 12,9% 8,5% 8,0% 7,0% 6,3% Variation trimestrielle 4,6% 1,7% -0,3% 1,9% 3,5% 2,0% Parmi les communes, faisant l'objet d'un volume significatif de transactions immobilières, qui connaissent les hausses annuelles de prix les plus importantes, citons : Mennecy + 12,6% ( euros) Draveil + 12,2% ( euros) Chelles + 10,5% ( euros) Sainte-Geneviève-des-Bois + 9,6% ( euros) Jouy Le Moutier + 9,3% ( euros) Savigny-sur-Orge + 8,1% ( euros) Gif-sur-Yvette + 7,4% ( euros) Houilles + 6,7% ( euros) 15

31 Savigny Le Temple + 6,5% ( euros) Sartrouville + 5,2% ( euros) Elancourt + 5,0% ( euros) Argenteuil + 4,6% ( euros) Goussainville + 4,4% ( euros) Roissy-en-Brie + 2,8% ( euros) Ozoir-la-Ferrière + 2,2% ( euros) Conflans-Sainte-Honorine + 1,8% ( euros) Herblay + 1,2% ( euros) Pontault-Combault + 1,0% ( euros) Cergy + 0,8% ( euros) À noter les communes qui enregistrent une baisse de prix : Lésigny et Villeparisis en Seine-et-Marne respectivement (-5,7%) et (-2,9%), Rambouillet et Plaisir dans les Yvelines respectivement (-3,7%) et (-0,5%), Brétigny-sur-Orge et Morsang-sur-Orge dans l Essonne respectivement (-4,5%) et (-2,8%), Franconville dans le Val-d Oise (-3,3%). L'Indice Notaires-INSEE Maisons en Ile-de-France est au 3 ème trimestre 2007, de 194,1 (à euros), soit une hausse trimestrielle de 2,6%, par rapport au trimestre précédent. La variation annuelle des prix est de +5,8% contre +12,2% un an plus tôt. 16

32 APPARTEMENTS ANCIENS Paris PRIX AU M² Chiffres du 3ème trimestre 2007 (arrêtés au 7 décembre) Indices Notaires / INSEE Paris : < à à e e e e e e e e e 1er e 4e e e e e e e e à > à APPARTEMENTS ANCIENS Paris Chiffres du 3ème trimestre 2007 (arrêtés au 7 décembre) EVOLUTIONS ANNUELLES DES PRIX AU M² Indices Notaires / INSEE Paris : % 16e +12.7% 15e +6.6% 17e +8.6% 8e +9.6% 7e +12.4% 9e +7.7% 18e +5.9% +9% 3e 1er +9.1% +9.3% 11e 4e +8.2% +8.2% 6e +7.6% 10e +8.9% 5e +12.5% 19e +10.2% 12e +6.6% 20e +6.7% < à +8.0% +8.0% à +9.0% +9.0% à +10.0% > à +10.0% 14e +7.4% 13e +7.9%

33 APPARTEMENTS ANCIENS Petite Couronne Chiffres du 3ème trimestre 2007 (arrêtés au 7 décembre) CLICHY /+10.4% ST DENIS /+10.6% PANTIN /+7.9% LIVRY GARGAN /+2.3% LEVALLOIS PERRET /+5.4% NEUILLY SUR SEINE /+7.8% BOULOGNE BILLANCOURT /+5.7% ST CLOUD /+5.3% ISSY LES MOULINEAUX /+6.8% MONTROUGE /+7.5% Département VILLEJUIF /+8.4% VITRY SUR SEINE /+9.6% PRIX AU M² ET EVOLUTIONS ANNUELLES MONTREUIL /+7.3% ROSNY SOUS BOIS /+2.7% VINCENNES /+7.6% NOGENT SUR MARNE /+6.2% ST MAUR DES FOSSES /+3.7% CRETEIL /+2.8% < à à à à > à 4 500

34 MAISONS ANCIENNES Petite Couronne Chiffres du 3ème trimestre 2007 (arrêtés au 7 décembre) PRIX DE VENTE ET EVOLUTIONS ANNUELLES DRANCY /+2.5% BOIS COLOMBES /+9.7% VILLEPINTE /+4.3% SEVRAN /+1.5% BONDY /+6.4% COLOMBES /+9.2% GAGNY /+8.6% NANTERRE /+3.2% MONTREUIL /+17.7% RUEIL MALMAISON /+12.4% NOISY LE GRAND /+1.7% FONTENAY SOUS BOIS /+14.8% CLAMART /+10.9% CHAMPIGNY SUR MARNE /+4.1% < à à à à à ST MAUR DES FOSSES /+7.7% à à > à Département ANTONY /+12.1% CHOISY LE ROI /+14%

35 APPARTEMENTS ANCIENS Grande Couronne Chiffres du 3ème trimestre 2007 (arrêtés au 7 décembre) CERGY HERBLAY /+4% ARGENTEUIL /+10.5% /+8.9% MAISONS LAFFITTE /+6.9% ST GERMAIN EN LAYE /+6.8% CHATOU /+1.4% PLAISIR /3.3% VERSAILLES /+8.4% RAMBOUILLET /+0.6% ORSAY /+7.1% MASSY /+5.4% CHILLY MAZARIN /+3.9% EVRY /+7.4% CORBEIL ESSONNES /+7.3% Département PRIX AU M² ET EVOLUTIONS ANNUELLES SARCELLES /+7.3% VILLEPARISIS /+13.1% MEAUX /+11.9% CHELLES /+3.8% TORCY /+2.1% PONTAULT COMBAULT /-0.4% MELUN /+3.9% < à à à à > à 4 500

36 MAISONS ANCIENNES Grande Couronne Chiffres du 3ème trimestre 2007 (arrêtés au 7 décembre) CERGY /+0.8% HERBLAY /+1.2% TAVERNY /+2.4% ARGENTEUIL /+4.6% SARTROUVILLE /+5.2% HOUILLES /+6.7% CHATOU /+7.1% PLAISIR /-0.5% ÉLANCOURT /+5% RAMBOUILLET /-3.7% PALAISEAU /+12.9% ORSAY /+13.1% SAVIGNY-SUR-ORGE /+8.1% Département SAINTE-GENEVIÈVE-DES-BOIS /+9.6% DRAVEIL /+12.2% PRIX DE VENTE ET EVOLUTIONS ANNUELLES MEAUX /-3.2% CHELLES /+10.5% PONTAULT-COMBAULT /+1% SAVIGNY-LE-TEMPLE /+6.5% < à à à à > à

37 1 Comparaison et évolution des prix en Grande Couronne et en 3ème Couronne 15 janvier 2008

38 Comparaison Grande Couronne-3 ème Couronne Maisons anciennes : prix de vente médian et part des acquéreurs franciliens Beauvais Compiègne Soissons Mouy Évreux Dreux Vernon Gisors Mantes-la-Jolie Beaumont-sur-Oise Cergy Méru Pontoise Creil Gouvieux Villeparisis Crépy-en-Valois La Ferté-sous-Jouarre Meaux Coulommiers Epernay Reims Prix de vente médian Part des acquéreurs franciliens > 60% 40-60% Vernouillet Rambouillet 20-40% 10-20% Chartres Romilly-sur-Seine < 10% Avon Fontainebleau Montereau-Fault-Yonne Étampes Réseau ferré Nemours Troyes Sens Châlette-sur-Loing Amilly Orléans 2 Période d observation : 01/10/06 au 30/09/07 Source : Base Perval et BIEN

39 Comparaison Grande Couronne-3 ème Couronne Communes desservies par la gare Montparnasse Prix de vente médian des maisons anciennes de 1997 à 2007 et évolution sur 10 ans Rambouillet (+ 105% ) Chartres (+ 108% ) Vernouillet (+ 144% ) Dreux (+ 147% ) Part des acquéreurs franciliens 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Chartres Vernouillet Dreux Dreux Trajet : 0h48 Vernouillet Trajet (Dreux) : 0h48 Chartres Trajet : 0h56 YVELINES : Rambouillet Trajet : 0h35 Gare Montparnasse EURE-ET-LOIR : Période d observation : 01/10/06 au 30/09/07 Source : Base Perval et BIEN

40 Comparaison Grande Couronne-3 ème Couronne Communes desservies par la gare Saint-Lazare Prix de vente médian des maisons anciennes de 1997 à 2007 et évolution sur 10 ans Pontoise (+ 157% ) Cergy (+ 115% ) Mantes-la-Jolie (+ 143% ) Vernon (+ 99% ) Gisors (+ 133% ) Évreux (+ 110% ) Part des acquéreurs franciliens 4 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Vernon Gisors Évreux EURE : Evreux Trajet : 0h54 Vernon Trajet : 0h39 Gisors Trajet : 1h20 Mantes-la-Jolie Trajet : 0h30 Cergy Trajet : 0h30 YVELINES : Période d observation : 01/10/06 au 30/09/07 Source : Base Perval et BIEN Pontoise Trajet : 0h30 VAL D OISE : Gare St-Lazare

41 Comparaison Grande Couronne-3 ème Couronne Communes desservies par la gare du Nord Prix de vente médian des maisons anciennes de 1997 à 2007 et évolution sur 10 ans Villeparisis (+ 141% ) Crépy (+ 153% ) Beaumont-sur-O. (+116% ) Méru (+ 151% ) Creil (+ 151% ) Mouy (+ 190% ) Part des acquéreurs franciliens 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Crépy Méru Creil Mouy Beauvais Trajet : 1h09 Méru Trajet : 0h47 (gare d Esches) Beaumont-s/-Oise Trajet : 0h30 Mouy Trajet : 0h59 VAL D OISE : Gare du Nord OISE : Creil Trajet : 0h24 Crépy-en-Valois Trajet : 0h35 Villeparisis Trajet : 0h22 SEINE-ET-MARNE : Période d observation : 01/10/06 au 30/09/07 Source : Base Perval et BIEN Compiègne Trajet : 0h38 Soissons Trajet : 1h06 AISNE :

42 Comparaison Grande Couronne-3 ème Couronne Communes desservies par la gare de l Est Prix de vente médian des maisons anciennes de 1997 à 2007 et évolution sur 10 ans Meaux (+ 141% ) Coulommiers (+ 164% ) Reims (+ 114% ) La Ferté-sous-J. (+117% ) Épernay (+ 123% ) Romilly (+ 143% ) Part des acquéreurs franciliens 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Romilly Épernay Reims Gare de l Est Meaux Trajet : 0h30 Coulommiers Trajet : 1h05 La Ferté-s/s-Jouarre Trajet : 0h45 Epernay Trajet : 1h17 Romilly-sur-Seine Trajet : 1h08 Reims Trajet : 0h45 MARNE : SEINE-ET-MARNE : AUBE : Période d observation : 01/10/06 au 30/09/07 Source : Base Perval et BIEN

43 Comparaison Grande Couronne-3 ème Couronne Communes desservies par la gare de Lyon Prix de vente médian des maisons anciennes de 1997 à 2007 et évolution sur 10 ans Avon (+ 149% ) Nemours (+ 120% ) Sens (+ 135% ) Amilly (+ 79% ) Châlette-sur-L. (+ 144% ) Part des acquéreurs franciliens Gare de Lyon SEINE-ET-MARNE : % 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Sens Amilly Châlette LOIRET : Châlette-sur-Loing Avon Trajet : 0h35 Nemours Trajet : 0h55 Amilly Trajet : 1h18 Période d observation : 01/10/06 au 30/09/07 Source : Base Perval et BIEN Sens Trajet : 0h54 Trajet : 1h18 YONNE :

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 4 trimestre 2011. 23 février 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 4 trimestre 2011 23 février 2012 Ouverture des travaux Christian LEFEBVRE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

Rencontre Conjoncture ORF

Rencontre Conjoncture ORF Rencontre Conjoncture ORF Maître Jérôme CAURO, Chambre des Notaires Paris Ile-de-France Juin 2013 SOMMAIRE 1- Point conjoncture Logement Ile-de-France 2- Le foncier en Ile-de-France LOGEMENTS : VOLUME

Plus en détail

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013

CLUB NOTARIAL IMMOBILIER. Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 CLUB NOTARIAL IMMOBILIER Année 2012 : Quel bilan pour l immobilier résidentiel et d entreprise en Ile-de-France? 28 février 2013 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires

Plus en détail

Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document.

Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document. Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans le document. Volume de ventes des appartements au 2 trimestre 2013 T2 2013 / T2 2012

Plus en détail

Fiches pôles d emploi

Fiches pôles d emploi Fiches pôles d emploi DÉCEMBRE 2014 1 Quartier Central des Affaires, 8 e, 9 e 2 4 e, 10 e, 11 e 3 5 e, 6 e, 7 e 4 Gare de Lyon-Bercy 5 13 e 6 Montparnasse 7 La Défense 8 Bobigny, Noisy-le-Sec 9 Bondy 10

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 28 MAI 2013 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Base BIEN Volume

Plus en détail

«L espace dans le temps»: Observer et mesurer le prix des terrains. Anne Laferrère INSEE et CREST Préparé pour l ORF, 26 juin 2011

«L espace dans le temps»: Observer et mesurer le prix des terrains. Anne Laferrère INSEE et CREST Préparé pour l ORF, 26 juin 2011 «L espace dans le temps»: Observer et mesurer le prix des terrains Anne Laferrère INSEE et CREST Préparé pour l ORF, 26 juin 2011 Motivation Transparence de l information nécessaire au bon fonctionnement

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE. Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 27 février 2014 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE NATIONALE Bilan annuel 2013 et premières tendances 2014 1 1 Période d observation : année 2013 Ouverture des travaux Christian Bénasse Président de la Chambre

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 13 SEPTEMBRE 2012 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Base BIEN

Plus en détail

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014

Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 Nafilyan & Partners 9 octobre 2014 I. Actualité du marché de l immobilier Les chiffres du marché du logement neuf francilien Les lancements commerciaux en Ile-de-France au 1 er semestre 2014 : - 29% par

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Le marché du logement neuf en IledeFrance

Le marché du logement neuf en IledeFrance Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d IledeFrance Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région IledeFrance ECLAIR Le marché

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE L HABITAT COLLECTIF LES APPARTEMENTS NEUFS AU 2nd SEMESTRE LES CHIFFRES-CLES EN ILE-DE-FRANCE Mises en vente évo./an* Ventes évo./an* Stock fin pério évo./an* 75 243-61% 361

Plus en détail

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015?

LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? LE GRAND PARIS ET SES FUTURES GARES : OÙ EN EST LE MARCHÉ DU LOGEMENT NEUF AU 1 er TRIMESTRE 2015? Dans la continuité de sa note de conjoncture sur le logement neuf en Ile-de-France, l ADIL 75 vous présente

Plus en détail

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014

Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne. La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Agence Départementale d Information sur le Logement du Val-de-Marne La note de conjoncture nº 25 octobre 2014 Sommaire page 5 Editorial page 6 1. Les transactions immobilières dans le marché de l ancien

Plus en détail

des bourses, les craintes sur la dette des Etats, la question du

des bourses, les craintes sur la dette des Etats, la question du ancien neuf (9 290) (130) ancien neuf (12560) (2810) ancien neuf (8 600) (3 140) ancien neuf (30440) (6080) ancien neuf (4 000) (120) ancien neuf (11 200) (650) ancien neuf (15 270) (780) trimestre 2010.

Plus en détail

2007 / 2012. Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements?

2007 / 2012. Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? 2007 / 2012 Crise économique et pouvoir d achat immobilier des ménages : quels enseignements? Une étude issue du partenariat Chaire Ville et Immobilier entre l Université Dauphine et le Crédit Foncier

Plus en détail

C O N J O N C T U R E IMMOBILIÈRE P A R I S - ILE-DE-FRANCE

C O N J O N C T U R E IMMOBILIÈRE P A R I S - ILE-DE-FRANCE P A R I S - ILE-DE-FRANCE D O S S I E R D E P R E S S E - 2 7 F E V R I E R 2 0 1 4 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils fi gurent en italique dans

Plus en détail

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises

Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Communiqué de presse Le 3 avril 2014 Les chiffres du marché locatif privé en 2013 en Ile-de-France charges comprises Depuis 2005, LocService.fr met en relation les locataires et les propriétaires pour

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE SUR LA CONJONCTURE IMMOBILIERE

CONFERENCE DE PRESSE SUR LA CONJONCTURE IMMOBILIERE DOSSIER DE PRESSE CONFERENCE DE PRESSE SUR LA CONJONCTURE IMMOBILIERE EN FRANCE, PARIS, ILE DE FRANCE Conseil supérieur du notariat Mardi 7 avril 2009 CONFERENCE DE PRESSE SUR LA CONJONCTURE IMMOBILIERE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS

DOSSIER DE PRESSE. Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE. Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Le marché immobilier en 2012 EN FRANCE Conférence de presse du 4 avril 2013 CONTACTS Conseil supérieur du notariat Caroline Gaffet caroline.gaffet.csn@notaires.fr 01 44 90 31 74 Chambre des notaires de

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Note de conjoncture annuelle Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Etude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France E C L A I

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 3 ème trimestre novembre Ouverture des travaux.

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 3 ème trimestre novembre Ouverture des travaux. CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 3 ème trimestre 2013 28 novembre 2013 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires de Paris 1 Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Paris gagne à nouveau des

Paris gagne à nouveau des ATELIER PARISIEN D URBANISME 17, BD MORLAND 75004 PARIS TÉL : 01 42 71 28 14 FAX : 01 42 76 24 05 http://www.apur.org Paris gagne à nouveau des Pierre-Émile Bidoux (Insee Ile-de-France), Émilie Moreau

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04

1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 7 janvier 2013 Sommaire Que s est-il passé au 1 er semestre 2013? 1. Apocalypse : No! Baisse modérée des prix de l immobilier et nombre de ventes en hausse 04 2. Tableaux synthétiques 08 3. France 14

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Population active, emploi, chômage. Les ressources humaines d une capitale économique

Population active, emploi, chômage. Les ressources humaines d une capitale économique Population active, emploi, chômage Les ressources humaines d une capitale économique NOVEMBRE 2013 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : Sandra Roger Sous la direction de :

Plus en détail

R EPÈRES. «L'investissement dans. le parc locatif privé depuis 1996 : SE LOGER. la place des dispositifs fiscaux» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI,

R EPÈRES. «L'investissement dans. le parc locatif privé depuis 1996 : SE LOGER. la place des dispositifs fiscaux» AUTEURS GENEVIÈVE PRANDI, 11 2013 R EPÈRES SE LOGER «L'investissement dans le parc locatif privé depuis 1996 : la place des dispositifs fiscaux» UNE EXPLOITATION CONJOINTE DE FILOCOM ET DE LA BASE DE LOYERS OLAP AUTEURS GENEVIÈVE

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 23 FÉVRIER 2012 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Volume de

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Les prix des appartements anciens libres à Paris

Les prix des appartements anciens libres à Paris 2. L évolution des prix Les prix des appartements anciens libres à Paris L Indice "Notaires-INSEE Paris" est, au 4 e trimestre 2005, de 176,4 (à 5 250 euros), soit une augmentation de 1,7%, par rapport

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 1 trimestre mai 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 1 trimestre mai 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 1 trimestre 2012 31 mai 2012 Ouverture des travaux Christian BENASSE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE Notaire

Plus en détail

Le marché immobilier en France

Le marché immobilier en France Le marché immobilier en France Immobilier d entreprise, logement, immobilier de loisirs Notaires de Paris www.paris.notaires.fr Juin 2013 1 L immobilier d entreprise dans le GRAND PARIS 2 L immobilier

Plus en détail

Les prix des appartements anciens libres à Paris

Les prix des appartements anciens libres à Paris 2. L évolution des prix Les prix des appartements anciens libres à Paris L indice Notaires-INSEE provisoire s'établit au 4 e trimestre 2006 à 193,9, tandis que l indice définitif du 3 e trimestre 2006

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 2 ème trimestre 2015 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Chapitre 8. Estimation de la valeur d un bien immobilier

Chapitre 8. Estimation de la valeur d un bien immobilier Chapitre 8 Estimation de la valeur d un bien immobilier L estimation de la valeur d un bien immobilier est utile notamment : 1. aux acheteurs et vendeurs potentiels ; 2. aux institutions de crédit, puisque

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 2 trimestre septembre 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 2 trimestre septembre 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 2 trimestre 2012 13 septembre 2012 Ouverture des travaux Christian BENASSE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE

C ONJONCTURE IMMOBILIÈRE P ARIS - ILE- DE-FRANCE D OSSIER DE PRESSE - 28 FEVRIER 2013 Les indices Notaires-INSEE ont été labellisés par l'autorité de la Statistique Publique. Ils figurent en italique dans le document. Base BIEN

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France

Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Le marché immobilier résidentiel ancien en Ile-de-France Dossier de presse 28 mai 2015 Sommaire Communiqué de presse 3 Les chiffres en Ile-de-France 5 Paris 7 Petite Couronne 12 Grande Couronne 15 Synthèse

Plus en détail

des territoires et de leurs habitants

des territoires et de leurs habitants des territoires et de leurs habitants 42 500 logements familiaux 11 200 logements résidences services 131 136 personnes logées OSICA, Entreprise Sociale pour l Habitat, filiale du groupe SNI, le pôle d

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 8 P-2-01 N 44 du 2 MARS 2001 8 F.I. / 2 P INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 TAXE ANNUELLE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX

Plus en détail

FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE

FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE FOCUS SUR LES INDICES PAR TAILLE DES APPARTEMENTS EN ILE-DE-FRANCE Paris, le 12 septembre 2013 I. Introduction Les marchés immobiliers sont par essence hétérogènes et deux biens ne sont jamais strictement

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Données sur l évolution des loyers

Données sur l évolution des loyers Données sur l évolution des loyers rrapport sur la situation du logement en France Données sur l évolution des loyers 2010 OLAP «évolution des loyers du secteur privé dans l agglomération parisienne» rrapport

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 3 ème trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation

Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation 1 Numéro 201, juin 2013 Les crédits à l habitat renouent avec la croissance contrairement aux crédits à la consommation I) Immobilier : un premier trimestre en forte croissance Une partie de la croissance

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 2 ème Trimestre 2013 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 2 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 2 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 3 e trimestre novembre Ouverture des travaux. Catherine CARELY

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 3 e trimestre novembre Ouverture des travaux. Catherine CARELY CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 3 e trimestre 2014 27 novembre 2014 Ouverture des travaux Catherine CARELY Présidente de la Chambre des Notaires de Paris 1 Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 3 trimestre novembre 2012

CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE. 3 trimestre novembre 2012 CONFERENCE DE PRESSE IMMOBILIERE EN ILE DE FRANCE 3 trimestre 2012 29 novembre 2012 Ouverture des travaux Christian BÉNASSE Président de la Chambre des Notaires de Paris Introduction Thierry DELESALLE

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

CILOGER HABITAT 2. SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011

CILOGER HABITAT 2. SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011 CILOGER HABITAT 2 SCPI SCELLIER BBC Janvier 2011 CILOGER HABITAT 2 SCPI fiscale, éligible au dispositif Scellier label BBC Réduction d impôt à 22 %* sur 9 ans Immobilier résidentiel neuf SCPI fiscale,

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT Général au développement durable n 58 Juillet Conjoncture de l immobilier Résultats au premier trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière au premier

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages. Paris et 12 communes d Ile-de-France c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN)

LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN) LES VENTES DE LOGEMENTS EN REGION D ILE-DE-FRANCE (1991-2003) SELON LA BASE D INFORMATIONS ECONOMIQUES NOTARIALES (BIEN) Etude réalisée par André Massot Assistance informatique : Nicolas Camus Division

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

Contexte socio-démographique

Contexte socio-démographique Santé des mères et des enfants de Paris 1 Contexte socio-démographique 1.. Population 11 1.2. Fécondité et natalité 21 1.3. Mortalité 27 1.4. Composition des ménages et des familles, modes de garde des

Plus en détail

LA CONJONCTURE IMMOBILIÈRE À PARIS ET EN PETITE COURONNE

LA CONJONCTURE IMMOBILIÈRE À PARIS ET EN PETITE COURONNE DOSSIER DE PRESSE LA CONJONCTURE IMMOBILIÈRE À PARIS ET EN PETITE COURONNE Résultats du 1 er trimestre et tendances au 2 ème trimestre 2003 Conférence de presse du 3 juillet 2003 Press Club de France 1

Plus en détail

Le marché du logement neuf en Ile-de-France

Le marché du logement neuf en Ile-de-France Observatoire du Logement Neuf des ADIL d Ile-de-France Note de conjoncture 1 er trimestre 2014 Étude sur la Commercialisation des Logements neufs par les Agences d Information de la Région Ile-de-France

Plus en détail

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de

Variation annuelle (en%) -2-4 100 = 2012 T4. 1 L indice du 1 er trimestre 2014 (109.0) a été remplacé par la moyenne de Numéro 3 Octobre 2015 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat (service du ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 730 Février 2016 Commercialisation des logements neufs Résultats au quatrième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au quatrième

Plus en détail

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN ILE-DE-FRANCE

LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN ILE-DE-FRANCE Paris, le 17 janvier 2006 LES CHIFFRES DE L IMMOBILIER EN ILE-DE-FRANCE Un marché dynamique : l augmentation des volumes et des prix se poursuit. Les notaires disposent, avec la Base "BIEN", d un outil

Plus en détail

L essentiel de l année

L essentiel de l année L essentiel de l année 2013 02 03 03 04 04 05 05 06 07 07 08 08 09 10 11 L essentiel de l année présentation Activité Partenariats 2013 Chiffres clés 2013 COMPTE DE RéSULTAT SIMPLIFIé éléments BILANtIELS

Plus en détail

TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES 1ER TRIMESTRE 2012

TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES 1ER TRIMESTRE 2012 Syndicat des Eaux d'ile de France TARIF DE VENTE DE L'EAU ET DES REDEVANCES ANNEXES AU 1ER TRIMESTRE 2012 Tableau du prix de l'eau au mètre cube et des redevances annexes par commune sur la base d'une

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne

Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne Observatoire des Loyers de l Agglomération Parisienne ÉVOLUTION EN 2012 DES LOYERS D HABITATION DU SECTEUR LOCATIF PRIVÉ DANS L AGGLOMÉRATION PARISIENNE Mai 2013 MÉTHODOLOGIE Comme chaque année, l'olap

Plus en détail

La qualité de service

La qualité de service La qualité de service en chiffres N 9 Février 2014 Bulletin de la ponctualité Métro La ponctualité sur les lignes exploitées par la RATP 2013 Janvier - décembre Offre aux heures de pointe Seuil minimal

Plus en détail

L ENDETTEMENT DES MENAGES A FIN 2004

L ENDETTEMENT DES MENAGES A FIN 2004 1 OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES Mars 2005 17 ème rapport annuel L ENDETTEMENT DES MENAGES A FIN 2004 2 ème partie : Les évolutions intervenues entre décembre 1989 et novembre 2004 Pr Michel

Plus en détail

Le logement en chiffres

Le logement en chiffres Numéro 4 Mai 216 Le logement en chiffres est une publication commune du STATEC et de l Observatoire de l habitat (service du ministère du Logement dont les travaux sont réalisés en collaboration avec le

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse. 3 avril 2003 DOSSIER DE PRESSE Redonner de l air au logement locatif Conférence de presse 3 avril 2003 Contacts presse : Guénola du COUËDIC 01 40 81 31 59 Emmanuelle DORMOND 01 40 81 33 85 2 Sommaire 1. Communiqué

Plus en détail

Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 2011

Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 2011 Quelle production de logements en Ile de France dans le contexte actuel? Commission de conjoncture CERC IdF Mardi 8 novembre 211 1 Une production de logements en baisse pour la dernière décennie 37 logements

Plus en détail

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006

Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail. Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Migrations Professionnelles en Plaine de France : les Navettes Domicile Travail Analyse de l Exploitation Complémentaire du Recensement de 2006 Novembre 2009 Sommaire 1. Introduction : les caractéristiques

Plus en détail

L emploi progresse fortement dans les services aux entreprises, en Seine-Saint-

L emploi progresse fortement dans les services aux entreprises, en Seine-Saint- ILE-DE-FRANCE à la page à la page N 340 - Juillet 2010 Population Seine-Saint-Denis : le développement des emplois qualifiés accentue les déplacements domicile-travail En Seine-Saint-Denis, le nombre d

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2016 Le 1 trimestre 2016 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 285 000 000 Siège Social : 1, boulevard Haussmann 75009 PARIS 454 084 211 R.C.S.

Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 285 000 000 Siège Social : 1, boulevard Haussmann 75009 PARIS 454 084 211 R.C.S. Société Anonyme à Conseil d Administration au capital de 285 000 000 Siège Social : 1, boulevard Haussmann 75009 PARIS 454 084 211 R.C.S. PARIS RAPPORT SUR L EVALUATION DES IMMEUBLES au 31 décembre 2012

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances

Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain / Evolutions et tendances Direction Départementale de l'equipement Ain Service Politique Ville Habitat Mars 2009 Note de conjoncture sur le logement dans le département de l'ain Evolutions et tendances Mars 2009 www.ain.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse COMMUNIQUÉ DE PRESSE Logement neuf au 1 er trimestre 2013 : Un nouveau trimestre de baisse L Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers de France (FPI) livre ce jour les derniers chiffres

Plus en détail

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés

Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés Baromètre des notaires Immobilier - famille - sociétés T/4 n 27 Octobre - décembre www.notaire.be ACTIVITE IMMOBILIERE EN BELGIQUE 101 102,1 102,6 106,4 106,8 101,7 103,4 105,9 94,9 102,8 98,9 101,4 99,2

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011

Primonial - Document non destiné à la clientèle ------- Octobre 2011 2 LA SOLUTION SCPI : POURQUOI? La solution SCPI est adaptée à différents profils d aversion au risque. La solution SCPI répond à de multiples objectifs patrimoniaux. Les SCPI fiscales permettent aux associés

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail