Synthèse Cible Senior. Le Tourisme Senior. Les pratiques touristiques des seniors et internet

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse Cible Senior. Le Tourisme Senior. Les pratiques touristiques des seniors et internet"

Transcription

1 Synthèse Cible Senior Le Tourisme Senior Les pratiques touristiques des seniors et internet 1

2 Sommaire I. Les seniors et leurs pratique de tourisme... A. Vue d ensemble du tourisme senior.... B. Les attentes des seniors en terme de voyages.... II. Les voyages sur Internet : un support à prendre en compte pour les touristes seniors?... A. Les Seniors et le net : quelques chiffres clés :... B. Les sites les plus fréquentés par les seniors :... C. Les seniors et les voyages sur Internet :... I. Les seniors et leurs pratiques de tourisme A. Vue d ensemble du tourisme senior. Les seniors aiment voyager, ils ont le temps de le faire mais voyagent différemment de jeunes et des actifs qui, eux, sont contraints par le temps. Il est clair également que le taux de départ chez les personnes ayant entre 50 et 64 an plus élevé que le reste de la population, y compris les plus de 65 ans. Il faut donc imag qu avec l arrivée des babys Boomers à l âge de 60 ans, ce taux va considérablement augmenter, car ils seront les plus nombreux et auront eu l habitude de voyager. Les seniors partent donc davantage en vacances que l ensemble de la Population, non seulement ils sont plus nombreux à partir, mais en plus ils partent en moyenne plus sou que le reste de la population. Les ans voyagent également fréquemment puisque certains d entre eux sont en retraite et, pour les autres, ils n ont plus d enfants à charge ce qui leur donne plus de te et de moyens pour partir en vacances. A partir de 65 ans, le nombre de départ en vacances est un peu moins fréquent mais re tout de même plus élevé que chez les ans ; on peut, entre autres, l expliquer par soucis de santé plus présents à partir de cet âge et par l envie moins présente de s ouv monde. D une manière générale, quelque soit la génération, les gens dépensent entre 610 et 1 pour leurs voyages, sauf chez les moins de 25 ans qui, eux, dépensent moins de 305 eu Mais, et c est là où la différence se fait, les seniors sont plus nombreux à dépenser au d de C est à partir de la quarantaine que l on commence à consacrer un budget important. Avec les années, il y a une homogénéisation dans les budgets. Et les explica sont simples. Quand on est jeune, on ne possède pas beaucoup d argent, que l on soit étudiant ou jeune actif. L argent pour les vacances n est pas la priorité car il y a des dép 2

3 de la vie courante qui sont plus importantes, et les emprunts sont plus nombreux (foye voitures etc.). De plus, quand on est jeune, on est beaucoup plus modulable, on fait beaucoup moins attention au confort, ce qui prime c est d être es amis avec pour ses amis passer pour des passer bons moments. des bons mom Quand on vieillit, le confort devient un élément de plus en plus important pour passer d vacances agréables, et donc certaines activités comme le camping, très fréquent chez jeunes, est moins apprécié par les seniors. Pourquoi devraient-ils ils se priver se de priver ce confort de ce confor alors qu ils ont la capacité financière de se le payer? Ce 69 sont ans les qui sont ans les plus qui sont les dépensiers (suivi de près par les personnes des générations -79 suivantes ans : 69- B. Les attentes des seniors seniors terme en terme de voyages. de voyages. Pendant longtemps, les saisons touristiques étaient réglées comme du papier à musiqu Partait l été sur les plages et l hiver à la montagne. Toutefois, compte tenu du vieillissem de la population, l organisation s et rythmes les rythmes des départs des départs en vacances en vacances ont évolué ont évolué depuis depu une quinzaine d années. Où partent-ils? 40,3% des Français pensent en premier aux voyages pour dépenser leur argent. Un pourcentage qui monte à 48,7% chez les quinquagénaires. Dans l ensemble, les Seniors préfèrent rester en France. Les plus âgés aiment particulièrement la campagne, la les les plus plus jeunes choisissent jeunes choisissent plus souvent plus souvent le littoral le littoral (source (source : : Insee). Mais parmi les les gens gens qui qui partent à l étranger, à les les plus plus nombreux ont ont entre 50 et 55 ans. La durée moyenne de leurs séjours plus est longue plus longue que chez que les chez plus les jeunes plus jeunes (ce que confirment les statistiques de de l industrie de de l hôtellerie et des et des loueurs de de véhicule.) Destination France : 40% des plus de de 50 ans choisissent la la France pour D après voyager. l Observatoire D après l Observatoire national natio du tourisme, les régions préférées des seniors sont 3

4 61,7% des seniors aiment voyager dans les régions françaises. Le terroir demeure, en une valeur forte pour 25,9% des seniors. 40% d entre eux voyagent en couple ou en fam (Source Etude : Scanner 2000 ) D une manière générale, les seniors recherchent des vacances qui ont du sens : ils privilégient la découverte, la culture, les contacts avec les habitants. Quand partent-ils? 34% vénèrent le soleil en hiver. Les plus de 50 ans représentent 58,1% des voyageurs s déplaçant hors vacances scolaires. Mais ils aiment tout de même se promener toute l a avec une prédilection marquée pour le printemps pour 40% d entre eux. Même si la plupart des vacanciers hors vacances scolaires sont des seniors, ce phénom tend à diminuer notamment chez les seniors les plus jeunes (babys boomers) qui ne ve pas être «ghettoïsés». En effet, voyager hors période scolaire signifie se retrouver largement entre seniors, ce que refusent la plupart d entre eux. Les babys boomers sont davantage attirés par un tourisme intergénérationnel qui leur permet de se retrouver avec des personnes plus jeunes afin de ne pas se sentir «vieux les vieux». Etre entouré de personnes âgées fait ressentir qu on l est soi-même alors que p la plupart des personnes «avançant dans l âge», elles se sentent plus jeunes que l âge qu elles ont en réalité. C est à partir de ans que les seniors préfèrent partir en gro et, souvent hors période scolaire. Le contenu de leurs vacances «D une manière générale, les Seniors recherchent des vacances qui ont du sens», exp Didier Bertrand, directeur du marketing et de la communication, responsable de la strat de Vacances Bleues. Ils privilégient la découverte, la culture, les contacts avec les habit Les baby-boomers demandent à la fois une grande flexibilité et un minimum d aide à l organisation de leurs voyages. Les Seniors les plus âgés ont besoin d une plus grande en charge et voyagent volontiers en groupes. Les baby-boomers apprécient l indépenda mais sont lucides quant à leur avenir : plus de 73 % d entre eux refusent actuellement voyages entre Seniors exclusivement. Où loge t-ils? L hôtel constitue pour les seniors le premier mode d hébergement marchand. En parts d marché, la clientèle hôtelière se composait en 2003 pour 45,4 % de seniors (surtout les hôtels 3 et 4 étoiles, l hôtel représente 13,6% des nuitées des 55/74 ans et 12,4 % des et plus. Les locations sont surtout utilisées par les couples avec enfants, correspondant à une p grande fréquentation des ans, mais représentent le deuxième mode d hébergem marchand des seniors pour les hébergements marchands. Les résidences de tourisme remportent un succès croissant auprès de la clientèle senior. Elles répondent aux besoin d individualisation de ces tranches d âge. Certaines enseignes, comme Center Parcs pa. exemple, ont développé des offres en semaine qui sont très prisées par les seniors 4

5 Les clubs ou villages de vacances représentent, quant à eux, 5,7 % des nuitées des 75 plus : le produit touristique complet vendu sous forme de forfait incluant l hébergement restauration et l animation est souvent un plus pour des individus âgés qui désirent être en charge quasi intégralement. Les clubs ou villages de vacances de type associatif représentent 4,7 % des nuitées des 75 ans et plus. Le camping, davantage pratiqué par les tranches d âge ans et ans, est util les seniors, de façon décroissante et marginale dès 55 ans. La part des chambres d hôte, malgré la convivialité de cet hébergement, ne représente % de leur choix. Les gîtes ruraux concentrent quant à eux un peu moins de 2 % de leur nuitées. Comment achètent-ils? 61,1% des plus de 50 ans manifestent un goût particulier pour le tout compris. Mais partir informé reste le maître mot des seniors. En effet, les plus de 50 ans mettent beaucoup de soin à préparer leur voyage : ils ont besoin d être clairement informés sur destination de leur choix, sur l hébergement, le climat, les animations proposées.. 28 d entre eux se renseignent auprès d offices du tourisme, 23,5% achètent des guides de voyages et, plus de la moitié des seniors lit la presse généraliste ou spécialisée dans le voyages, compare, interroge et recoupe les informations avant de faire leur choix. Les seniors entre 50 et 69 ans refusent, pour la plupart d entre eux, les voyages entre s exclusivement. Quant aux seniors plus âgés, ils ont besoin d une plus grande prise en c et voyagent volontiers en groupe. Les babys boomers apprécient davantage l indépend mais sont lucides quant à leur avenir : si 73% d entre eux refusent actuellement les voy entre seniors, ils savent que l âge venant, ils en accepteront plus facilement le principe Le mode de réservation? Plus on est âgé, plus on prend le soin de préparer son séjour en réservant. Une personn 75 ans et + sur deux réserve son séjour, contre 38,6 % pour les moins de 55 ans. Parmi les séjours réservés en agence de voyage, 44,1 % sont le fait des seniors. La plupart des séjours se déroulant en France (près de 88 % des séjours des seniors), o s organise avec le prestataire (transport, hébergement, etc ) en direct dans 46 % des On note un fort recours à une association d anciens ou de retraités lors de voyages orga pour les 75 ans et plus (de manière indirecte, l association peut être relayée par une agence). Les prestations les plus demandées sont l hébergement, puis le transport. 5

6 C. Les activités pratiquées Parmi les activités les plus pratiquées par tranche d âge, les seniors comme le res de la population accordent une large part au repos. En effet, presque un tiers des indivi interrogés déclarent ne pas avoir eu d activité particulière durant leur séjour. La promen (et dans une moindre mesure les randonnées pédestres) est une activité récurrente che toutes les tranches d âge et particulièrement au-delà de 55 ans. Les seniors choisissent que les autres de visiter des monuments et des musées. Ils sont friands de loisirs cultur Le tourisme urbain est davantage associé aux ans, et à ce propos, les marchés, f et brocantes sont une des activités préférées des seniors. Enfin, la baignade et la natation, et plus généralement les sports, sont nettement moin pratiqués chez les seniors, et décroissent avec l âge, par rapport au reste de la populat Répartition des nuitées selon les activités les plus pratiquées Ensemble ans ans ans 75 ans et + Base 100,0% 100,0 % 100,0% 100,0 % 100,0% Sports d'hiver 4,6% 6,2% 2,9% 2,3% 0,8% Nautisme 3,1% 3,8% 2,5% 1,8% 1,4% Natation, baignade, plage 25,8% 31,8% 19,5% 17,0% 14,4% Randonnée pédestre 6,6% 6,0% 8,3% 7,7% 3,5% Vélo, VTT 5,2% 6,0% 5,0% 3,8% 2,5% Autres sports 5,3% 7,0% 3,1% 3,3% 2,1% Chasse pêche 2,6% 2,3% 3,5% 2,9% 2,6% Remise en forme, thalassothérapie 1,3% 0,8% 1,7% 2,1% 2,6% Gastronomie, œnologie 2,9% 2,9% 2,9% 3,0% 2,5% Parc de loisirs, aquatique, animalier 2,7% 3,6% 1,5% 1,2% 1,0% Promenade 37,8% 36,1% 39,7% 40,5% 40,6% manif. culturelle 2,8% 2,4% 3,0% 3,0% 4,4% Visite de monuments, de sites, de musées 15,4% 13,3% 17,5% 19,6% 16,3% Visite de ville 18,6% 19,2% 19,7% 17,1% 14,5% Visite de site naturel 12,7% 11,0% 15,1% 14,9% 15,0% Visite de marché, foire, brocante 9,7% 9,1% 10,6% 10,7% 10,1% Autre activité culturelle 1,5% 1,4% 1,3% 2,0% 1,2% Autre 13,9% 12,7% 14,4% 16,2% 16,5% Pas d'activité particulière 20,0% 19,9% 19,5% 19,5% 23,9% Source : SDT (Direction du Tourisme/TNS SOFRES Le total est supérieur à 100 % en raison des réponses multiples 6

7 II. Les voyages sur Internet : un support à prendre en compte pour les touristes seniors? Selon les dernières statistiques de Médiamétrie, les seniors occupent une place de plus en plus importante au sein de la population des internautes. Afin de mieux comprendre le comportement des seniors sur Internet et, notamment celui de l achat de voyages en ligne, il est utile de répondre aux questions suivantes : Quels sont les sites les plus visités par cette catégorie de la population? Sont ils prêts à effectuer des achats en ligne et, précisément des séjours touristiques? A. Les Seniors et le net : quelques chiffres clés : A première vue, les seniors paraissent un peu moins intéressés que les plus jeunes par les possibilités de communication qu offre Internet (77% contre 80%). Mais, à bien y regarder, on constate que 81% des seniors se connectent tous les jours pour communiquer, alors que les plus jeunes sont seulement 64% (25% des ans ne se connectent qu une fois par semaine pour communiquer). 76% des plus de 50 ans utilisent le mail (contre 64% des ans) et plus surprenant, 22% l audio vidéo ; à l inverse, ils se servent peu du chat (7,5% d entre eux) ou des jeux (0,4%), applications qui semblent réservées aux plus jeunes. Spontanément, la première raison évoquée par les seniors (surtout les plus âgés et ceux vivant seuls) pour expliquer leur venue sur Internet est la possibilité de communiquer. De plus, l anonymat visuel de la plupart des communications par Internet tend à éliminer les stéréotypes liés à l âge et favorise les échanges culturels inter générations. B. Les sites les plus fréquentés par 50 ans et plus : Source : Médiamétrie//NetRatings, janvier 2005 Les seniors sont attirés par les sites d'informations consacrés à leur préoccupations : Notre Temps, SeniorPlanet, GeneatNet et le site de la Cnav (Caisse nationale d'assurance vieillesse) réalisent les plus fortes audiences sur la cible des 50 ans et plus. 7

8 C. Les seniors et les voyages sur Internet : Même si les internautes seniors sont, chaque année, de plus en plus nombreux, qu ils commencent aussi à passer à l acte d achat sur Internet, cette population, en termes de consommation de voyages en ligne, reste quand même en deçà des chiffres de la moyenne nationale. Comme le souligne la récente enquête menée par la SOFRES pour le compte de lastminute.com, un français sur six achète son voyage sur Internet. Si les ans se rapprochent de cette moyenne, chez les plus de 65 ans, ils ne sont que 4% à acheter leur voyage en ligne. Il reste donc encore un fort décalage et, l on peut penser que sur les deux ou trois prochaines années, ce sont surtout les ans qui vont assurer une bonne partie du développement des ventes de voyages en ligne. En effet, les seniors issus du baby boom ont été davantage habitués à utiliser un ordinateur au cours de leur vie professionnelle, ils sont donc plus à même de comprendre Internet et d utiliser cet outil comme moyen de s informer sur leurs prochaines vacances et d acheter leurs voyages en ligne sur des sites sécurisés. L achat de voyages en ligne chez les seniors se développe mais davantage chez les ans que chez les plus âgés. Les plus de 65 ans, quant à eux, ont besoin d être informés clairement, ils ne maîtrisent pas forcément Internet comme leurs enfants ou petits enfants et sont donc plus réticents à acheter des voyages en ligne. Ils aiment le contact humain et privilégient les agences de voyages afin de pouvoir discuter de leur séjour avec un vendeur, ce qui les rassure. Malgré le fait qu ils n achètent pas en ligne, Internet reste une source d information importante. Il ne faut donc ne pas négliger cet aspect lorsque l ont s adresse à cette cible. Du fait de l évolution des habitudes de consommation des retraités, les futures générations de seniors seront probablement plus autonomes que celles d aujourd hui pour concrétiser leur désir de voyage. L accès aux nouvelles technologies et à l internet se fait lentement mais de plus en plus et sera en croissance de par un effet de génération, bien que les seniors actuels préfèrent encore les contacts humains pour effectuer leur réservation. Les opérateurs devront adapter leur offre face à un public de seniors en constante mutation, vers des formules plus souples, plus individualisées. La tendance 21 «ne pas être enfermé dans des catégories préétablies, avec des obligations, des règles rigides et des parcours obligés» se vérifie, les seniors sont à la recherche de convivialité et préfèrent voyager en groupe plus petit qu autrefois pour bénéficier d un accueil plus individualisé. La clientèle senior sera vraisemblablement plus exigeante sur la qualité et le confort, plus expérimentée en termes de voyage et de vacances, plus libérée par le temps, avec un budget adéquat. 8

9 Bibliographie CARRERE Emilie : «Le tourisme senior», mémoire maitrise, ESC WESFORD, Grenoble, TREGUET Jean-Paul «Le senior marketing : vendre et communiquer aux génératio de plus de 50 ans», Edition Dunod, Paris, DIRECTION DU TOURISME «Les pratiques touristiques des seniors : Analyse des données de l enquête Suivi des Déplacements Touristiques des Français de 55 an plus», DSPES, Avril

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise!

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013 La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Si certains secteurs de l'économie touristique souffrent de la situation économique,

Plus en détail

Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur?

Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur? Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur? Enquête menée auprès de 6 705 consommateurs en France du 27 novembre au 5 décembre 2011 Stanislas Feminier Janvier 2012

Plus en détail

Tourisme adapté et accessibilité

Tourisme adapté et accessibilité Tourisme adapté et accessibilité ENJEUX DE SOCIÉTÉ ET ENJEUX ÉCONOMIQUES 17 Nov. 2014-3ème Journée Régionale de Tourisme Durable - «Tourisme adapté» ENJEUX DE SOCIÉTÉ ET ENJEUX ÉCONOMIQUES Tourisme adapté

Plus en détail

Le marché étranger. Fiche n 2 : La Suisse Romande. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché étranger. Fiche n 2 : La Suisse Romande. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : janvier 2011 Observatoire d Aintourisme Le marché étranger Fiche n 2 : La Suisse Romande Cette fiche marché s intéresse à la clientèle Suisse romande.

Plus en détail

Profil des prospects européens de la destination campagne/moyenne montagne

Profil des prospects européens de la destination campagne/moyenne montagne Profil des prospects européens de la destination campagne/moyenne montagne Janvier 2014 www.auvergne-tourisme.fr Les Européens en vacances 1 sur 2 voyage à l intérieur de son pays 72% de voyageurs 31%

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

Les Français et leur retraite

Les Français et leur retraite Département Consommation Marketing 142, rue du Chevaleret 75013 Paris 01 40 77 85 60 Les Français et leur retraite Rapport d étude réalisé pour Décembre 2002 Franck LEHUEDE Sous la Direction de Jean-Pierre

Plus en détail

un accueil de qualité pour le bien-être de bébé

un accueil de qualité pour le bien-être de bébé L invente un concept unique en France... un accueil de qualité pour le bien-être de bébé quand partir en vacances avec bébé devient un jeu d enfant! Dossier de Presse Point presse - 18 Novembre 2009 C

Plus en détail

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online Carte de crédit : près de 4 des Suisses l utilisent pour acheter online L utilisation d une carte de crédit doit être avant tout pratique et simple. C est ce qui ressort de l étude comportementale de bonus.ch

Plus en détail

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine /

Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain. Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Etat des lieux du tourisme sur le littoral aquitain Brigitte BLOCH / Comité Régional du Tourisme d Aquitaine / Echanges introductifs La fréquentation en Aquitaine en 2009 : 94,8 millions de nuitées, -1%

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

PROFIL DU TOURISTE HANDICAPE. CDT de Bayonne

PROFIL DU TOURISTE HANDICAPE. CDT de Bayonne PROFIL DU TOURISTE HANDICAPE CDT de Bayonne novembre 2012 Les touristes handicapés 1. Qui sont-ils? 2. Comment voyagent-ils? 3. Quelles sont leurs attentes? 4. Quels sont leurs niveaux de satisfaction?

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Séminairemarchéallemand. 23 novembre2012, Bayeux

Séminairemarchéallemand. 23 novembre2012, Bayeux Séminairemarchéallemand 23 novembre2012, Bayeux Intervenants o Monsieur Jean-Louis Laville Directeur du Comité Régional de Tourisme de Normandie o Monsieur Christian Walgenwitz Directeur Atout France Allemagne

Plus en détail

Modes de vie : Renouveler le regard pour guider les décisions. Rencontres territoriales du SCOTERS Mai 2013

Modes de vie : Renouveler le regard pour guider les décisions. Rencontres territoriales du SCOTERS Mai 2013 Modes de vie : Renouveler le regard pour guider les décisions Rencontres territoriales du SCOTERS Mai 2013 Eléments de contexte Dans le cadre de rencontres destinées aux élus du territoire, le SCOTERS,

Plus en détail

Tourisme en camping-car un marché en pleine croissance. Données de cadrage Attentes & Opportunités

Tourisme en camping-car un marché en pleine croissance. Données de cadrage Attentes & Opportunités Tourisme en camping-car un marché en pleine croissance Données de cadrage Attentes & Opportunités Le tourisme en camping-car Données de cadrage : «Marginal» jusque fin des années 80, le tourisme en camping-car

Plus en détail

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É

RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 F I C H E M A R C H É L E M A R C H É N É E R L A N D A I S RECHERCHE DOCUMENTAIRE ET RÉSULTATS DE L ÉTUDE DES CLIENTÈLES TOURISTIQUES 2014 ALTIMAX - NOVEMBRE 2014 18 F I C H E M A R C H É SOMMAIRE 1. DONNÉES DE CADRAGE 2.

Plus en détail

Consommation Information Distribution Le tourisme en révolution

Consommation Information Distribution Le tourisme en révolution Consommation Information Distribution Le tourisme en révolution Arcachon 1 er février 2010 Le client a changé Des comportements nouveaux - Les touristes disposent de plus de temps, notamment pour s informer.

Plus en détail

Rappel des objectifs de la «Consultation 2015»

Rappel des objectifs de la «Consultation 2015» Rappel des objectifs de la «Consultation 2015» Les 3 objectifs majeurs : Permettre aux Ouvrants Droits d exprimer leurs visions, leurs besoins et leurs attentes concernant les Activités Sociales, Mesurer

Plus en détail

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers.

Dossier de Presse. 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Dossier de Presse 1ère plateforme internationale de troc de nuits entre particuliers. Qu est-ce que le NightSwapping? Le NightSwapping Traduisez «troc de nuits» en français, est une nouvelle façon de voyager

Plus en détail

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE

Marketing Sujet. Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : 2 heures. CONSIGNES SUJET TRAVAIL ÀFAIRE LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Marketing Ce cas a été rédigé par l IESC Strasbourg Durée : heures. CONSIGNES Aucun document n est autorisé. SUJET LE MARCHÉ DE L HÔTELLERIE Sous l impulsion de la globalisation des marchés et de la concurrence,

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Comportements des clients sur le web : comprendre le cheminement numérique depuis leur canapé jusqu à notre destination

Comportements des clients sur le web : comprendre le cheminement numérique depuis leur canapé jusqu à notre destination Comportements des clients sur le web : comprendre le cheminement numérique depuis leur canapé jusqu à notre destination Mardi 26 janvier de 9h30 à 12h30 : St Jean Le Vieux Jeudi 28 janvier de 9h30 à 12h30

Plus en détail

Nos chouchous les Français. Présentation dans le cadre du Forum du Québec Maritime Maïthé Levasseur 2 novembre 2010

Nos chouchous les Français. Présentation dans le cadre du Forum du Québec Maritime Maïthé Levasseur 2 novembre 2010 Nos chouchous les Français Présentation dans le cadre du Forum du Québec Maritime Maïthé Levasseur 2 novembre 2010 Taux de départ 22 millions de voyages internationaux en 2009; baisse de 7% par rapport

Plus en détail

Inscrivez vos enfants à l'alaé! (ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIÉ À L'ÉCOLE) à partir du 27 mai 2014! INSCRIPTION PÉRISCOLAIRE

Inscrivez vos enfants à l'alaé! (ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIÉ À L'ÉCOLE) à partir du 27 mai 2014! INSCRIPTION PÉRISCOLAIRE INSCRIPTION PÉRISCOLAIRE Inscrivez vos enfants à l'alaé! (ACCUEIL DE LOISIRS ASSOCIÉ À L'ÉCOLE) à partir du 27 mai 2014! Avec les nouvelles activités périscolaires, les écoliers villeurbannais auront tout

Plus en détail

Comportement touristique des Belges en 2012 Source WES Traitements OTW

Comportement touristique des Belges en 2012 Source WES Traitements OTW 1 Comportement touristique des Belges en 2012 Source WES Traitements OTW Préambule Quelques définitions : vacances : période qui correspond à un séjour de loisirs hors domicile de 4 nuits et plus ; vacances

Plus en détail

Simon BOURCIER. BOURCIER Simon. Les attentes des touristes français. Motivations & Affinités

Simon BOURCIER. BOURCIER Simon. Les attentes des touristes français. Motivations & Affinités Motivations & Affinités Les attentes des touristes français Simon BOURCIER BOURCIER Simon Méthodologie Les Français en vacances : quels séjours? Quels souvenirs? La Bretagne : perceptions et attractivité

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Les vacances d été des Français Institut CSA pour RTL Juin 2014 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA pour RTL réalisé par Internet du 10 au 12 juin 2014. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

PROFILS ET COMPORTEMENTS DES CLIENTÈLES BRITANNIQUES, ALLEMANDES ET ESPAGNOLES

PROFILS ET COMPORTEMENTS DES CLIENTÈLES BRITANNIQUES, ALLEMANDES ET ESPAGNOLES AVRIL 2008 11, RUE DU FAUBOURG POISSONNIÈRE - 75009 PARIS - TÉL. 01 73 00 77 00 COURTS SÉJOURS URBAINS PROFILS ET COMPORTEMENTS DES CLIENTÈLES BRITANNIQUES, ALLEMANDES ET ESPAGNOLES CRT Paris Ile-de-France

Plus en détail

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique

La demande touristique et ses évolutions. 1. État actuel de la demande touristique III. La demande touristique et ses évolutions 1. État actuel de la demande touristique Les statistiques internationales et européennes : Croissance du tourisme international de 5 à 6 % en 2005 Forte croissance

Plus en détail

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme

Le marché français. Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais. Données de cadrage. Observatoire d Aintourisme LAin et ses principaux marchés touristiques Date : novembre 2010 Observatoire d Aintourisme Le marché français Fiche n 1 : Le Bassin Lyonnais Dans cette fiche marché, le Bassin Lyonnais correspond à la

Plus en détail

PANEL NATIONAL SKI : UN OUTIL D OBSERVATION CONTINUE DE LA DEMANDE DES CLIENTS DES STATIONS DE SPORTS D HIVER.

PANEL NATIONAL SKI : UN OUTIL D OBSERVATION CONTINUE DE LA DEMANDE DES CLIENTS DES STATIONS DE SPORTS D HIVER. PANEL NATIONAL SKI : UN OUTIL D OBSERVATION CONTINUE DE LA DEMANDE DES CLIENTS DES STATIONS DE SPORTS D HIVER. A l origine de la création du Panel National Ski, se trouve le constat de la difficulté des

Plus en détail

1er Observatoire National du Tourisme de Groupe

1er Observatoire National du Tourisme de Groupe 1 OBJECTIFS 1. Apporter, aux professionnels et aux institutionnels du tourisme, une vision précise sur le poids et les caractéristiques du marché du voyage en groupe des Français ; 2. leur fournir l image

Plus en détail

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux

Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Dépenses Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux Les différents types et motifs du tourisme en Polynésie Enquête sur les Touristiques 2007 auprès des touristes internationaux n 2007, les touristes internationaux ont dépensé 6,8 milliards de F.CFP sur

Plus en détail

Chiffres clés. du tourisme

Chiffres clés. du tourisme Chiffres clés du tourisme Édition 2007 Le poids économique du tourisme en France en 2006 Échanges extérieurs Dépenses en France des visiteurs étrangers : 36,9 milliards d euros (+4,3%*) Dépenses à l étranger

Plus en détail

Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis

Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis - Activités et motivations en matière de voyages des résidants des États-Unis Tour d horizon Janvier 2007 1 Sommaire Le présent rapport, intitulé «Tour d horizon : Activités et motivations en matière de

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique :

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique : NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR Note réalisée par l observatoire économique du Comité Départemental du Tourisme et des Loisirs du Gers, par l'envoi d'un courriel avec questionnaire

Plus en détail

Les hébergements dans les Yvelines

Les hébergements dans les Yvelines BILAN DE FREQUENTATION TOURISTIQUE YVELINES 2013 Les hébergements dans les Yvelines Statistiques liées à l offre d hébergement Etablissements hôteliers = 138 établissements dont : Sans classement : 33

Plus en détail

Etude Sports de nature. en Midi-Pyrénées. Poids socio-économique, emplois et développement des territoires. www.impactsportnature-midipyrenees.

Etude Sports de nature. en Midi-Pyrénées. Poids socio-économique, emplois et développement des territoires. www.impactsportnature-midipyrenees. Les sports d eaux-vives en Vallée des Gaves (Hautes-Pyrénées) - Enquête sur sites auprès des pratiquants eaux-vives en saison estivale 2007 Si l on s intéresse plus particulièrement aux séjours sportifs

Plus en détail

Démarche qualité et double saisonnalité en Office de Tourisme

Démarche qualité et double saisonnalité en Office de Tourisme Par Nathalie Marcou Directrice de l de la vallée d Argelès-Gazost Le territoire en quelques données Positionnement géographique et atouts : * porte d entrée du territoire vers les 4 Grands Sites des HautesPyrénées

Plus en détail

Dossier de partenariat. ans. Villages et Résidences de Vacances

Dossier de partenariat. ans. Villages et Résidences de Vacances Dossier de partenariat ans Villages et Résidences de Vacances ans Sommaire P.05 Présentation d azurèva, P.07 Les 60 ans d azurèva Rétrospective : «60 ans de vacances vues par les français» P.06 Prospective

Plus en détail

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers

Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Étude des processus de décision auprès des touristes français et étrangers Enquête quantitative (1ère partie) - Juin 2005 - SOMMAIRE!"#$%&'(! )! *+, -!! $./ 0 1#2'3# 4! & 5 1.1 Destinations de vacances

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE

ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE ASSEMBLEE GENERALE 2013 BISCARROSSE NUMERIQUE LES OUTILS NUMERIQUES LES SMARTPHONES 33,4% d équipement en France en 2011 46,6% en 2012, la progression est rapide Source : Médiamétrie LES CHIFFRES DU SMARTPHONE

Plus en détail

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors De réels atouts Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10 Investir dans les résidences seniors LES GARANTIES DE L INVESTISSEMENT Un marché avec des perspectives

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE

SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE Baromètre du 4ème trimestre 2014 24 eme ème trimestre 2013 2014 Au cours du, 2.18 millions de touristes ont visité le Maroc en baisse de 4,6% par rapport au 4 ème trimestre

Plus en détail

RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME

RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME 1 Introduction : Contexte et Justification Méthodologie : Unité statistique et échantillonnage Préface Le ministère du Tourisme en Haïti recueille régulièrement

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE. E.2 Epreuve technologique. Préparation et suivi de l activité commerciale

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE. E.2 Epreuve technologique. Préparation et suivi de l activité commerciale MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL VENTE Session : 2014 E.2 Epreuve technologique Sous-épreuve E22 UNITÉ CERTIFICATIVE U22 Préparation et suivi de l activité commerciale Durée

Plus en détail

La structuration des acteurs au service de la mutation des métiers du tourisme

La structuration des acteurs au service de la mutation des métiers du tourisme La structuration des acteurs au service de la mutation des métiers du tourisme Jean-Luc BOULIN - MOPA Les assises du tourisme de l Ouest Cornouaille Mission des Offices de Tourisme et Pays Touristiques

Plus en détail

Présenté par : BONNIN Florian, SEMSAR Taous, TAMURA Tomo, YAN Tatiana. Orienté par : Adamkiewicz Eric

Présenté par : BONNIN Florian, SEMSAR Taous, TAMURA Tomo, YAN Tatiana. Orienté par : Adamkiewicz Eric Présenté par : BONNIN Florian, SEMSAR Taous, TAMURA Tomo, YAN Tatiana Orienté par : Adamkiewicz Eric Introduction Evolution de la concurrence Evolution des services Enjeux des entreprises touristiques

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes. CRT Bretagne FNCRT 2013

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes. CRT Bretagne FNCRT 2013 M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes CRT Bretagne FNCRT 2013 Constats Importance indéniable et grandissante d Internet et supports mobiles d informations dans toutes

Plus en détail

Book Commercial // Montpellier

Book Commercial // Montpellier Book Commercial // Montpellier Résidence Services Seniors Domitys Infos pratiques Nom de la résidence : Les Sarments Blonds Adresse : 966 rue Centrayragues 34000 Montpellier Architecte : MDR Architectes

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 23 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 22 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010 L Ain et ses principaux marchés touristiques Etude de clientèles 2010 Introduction Monsieur Jacques RABUT, Président d Aintourisme ACCOMPAGNER Nos missions Aider nos clients dans la réalisation de leurs

Plus en détail

Exclu-Mariage.com fête ses noces de Coton

Exclu-Mariage.com fête ses noces de Coton Juin 2010 : Exclu-Mariage.com fête ses noces de Coton Le site des bons plans pour organiser un mariage exclusif Lundi 31 mai 2010 Dossier de presse Sommaire Exclu-Mariage.com, le site des bons plans pour

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Les ventes de proximité Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Claude Laniel, économiste rural, secrétaire-coordonnateur Conseil québécois de l horticulture Février 2007

Plus en détail

La sortie au spectacle vivant

La sortie au spectacle vivant Direction générale de la création artistique La sortie au spectacle vivant Présentation générale Exploitation de la base d enquête du DEPS «Les pratiques culturelles des Français à l ère du numérique -

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

Guide de saisie Edition

Guide de saisie Edition Guide de saisie Edition Auberges de jeunesse, chalets-refuges et hébergements collectifs Les ADT rééditent cette année le guide des auberges de jeunesse, chalets-refuges et hébergements collectifs à partir

Plus en détail

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs 5 rue Mairet 25 000 BESANCON : 03 39 25 01 33 / contact@gites-de-france-doubs.fr www.gites-de-france-doubs.fr Vous envisagez de créer un hébergement

Plus en détail

Cahier des charges Eligibilité au club «Osez» - La Bretagne Active 25/01/2010

Cahier des charges Eligibilité au club «Osez» - La Bretagne Active 25/01/2010 Cahier des charges Eligibilité au club «Osez» - La Bretagne Active Comité régional du tourisme Bretagne 1 rue Raoul Ponchon 35069 RENNES Cedex France 25/01/2010 1 SOMMAIRE LE CONTEXTE... 3 LES OBJECTIFS

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans, et le 17 juillet, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Les enfants et les médias - Page 1 sur 8

Les enfants et les médias - Page 1 sur 8 Les enfants et les médias - Page 1 sur 8 LES DOSSIERS MADWATCH.net marketing infantile Les enfants et les médias Novembre 2003 Nb de pages : 8 Les enfants et les médias - Page 2 sur 8 L utilisation que

Plus en détail

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays LES FRANÇAIS PARMI LES MOINS MOTIVES PAR L ACHAT EN LIGNE [1] Une étude menée dans 11 pays revèle que les internautes

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Le village répit familles, VRF Touraine

Le village répit familles, VRF Touraine Présentation destinée des acteurs œuvrant dans le champs de l aide aux aidants Innovation dans l accueil temporaire et le soutien aux aidants Le village répit familles, Partir en vacances avec un proche

Plus en détail

PARIS / Départs en vacances : Les drives sont de plus en plus plébiscités en période de grandes vacances

PARIS / Départs en vacances : Les drives sont de plus en plus plébiscités en période de grandes vacances PARIS / Départs en vacances : Les drives sont de plus en plus plébiscités en période de grandes vacances PARIS / Les courses représentent 15,5 % [1] du budget vacances des 63% des Français qui partent

Plus en détail

GÎTES DE FRANCE VAUCLUSE Dossier de presse 2014

GÎTES DE FRANCE VAUCLUSE Dossier de presse 2014 GÎTES DE FRANCE VAUCLUSE Dossier de presse 2014 L Esprit Gîtes de France Le Vaucluse Le Vaucluse en quelques chiffres 800 adhérents Gîtes de France 847 Gîtes 176 Maisons d hôtes 4 campings 20 gîtes d étape

Plus en détail

Dispositif de Baromètre des Prix Golfe de Saint Tropez

Dispositif de Baromètre des Prix Golfe de Saint Tropez Dispositif de Baromètre des Prix Golfe de Saint Tropez Evolution des tarifs affichés. Eté 2014 Avec le concours du Service Tourisme de la Communauté de Communes du Golfe de Saint-Tropez PREAMBULE Les objectifs

Plus en détail

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013 Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France Présentation STIF 20 juin 2013 Sommaire Objectifs et Méthodologie Profil des visiteurs Modes de déplacements à Paris/Ile de France L usage

Plus en détail

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social.

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Café des Ainés 2015 Page 1 1 Introduction Les membres de la commission «bien

Plus en détail

La démocratisation de l enseignement supérieur en Chine

La démocratisation de l enseignement supérieur en Chine La démocratisation de l enseignement supérieur en Chine Université du Hebei L enseignement supérieur chinois se transforme au rythme du développement économique depuis une vingtaine d années. D une façon

Plus en détail

Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur. CCI commission Tourisme le 4 février 2016

Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur. CCI commission Tourisme le 4 février 2016 Le Tourisme en Provence-Alpes-Côte d Azur CCI commission Tourisme le 4 février 2016 Une destination de proximité de plus en plus accessible! La Méditerranée, 1 ière destination touristique au Monde Réseau

Plus en détail

Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement

Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement Mai 2010 1 Objectifs Les objectifs de l étude consistaient à Mesurer les opinions, comportements et attitudes des baby-boomers (50-64

Plus en détail

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels»

4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» POUR TOUS Par filière Restaurateurs Débits de boissons Hébergeurs Activités de pleine nature 4. INFORMATIONS GENERALES «Marques et Labels» Lieux de visite et sites culturels QUELQUES DÉFINITIONS Un label

Plus en détail

LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES DE LA CGE Diversité des origines et des profils

LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES DE LA CGE Diversité des origines et des profils ENQUÊTE 2014 LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES DE LA CGE Diversité des origines et des profils ENQUÊTE VOIES D ACCÈS 2014 1 LES VOIES D ACCÈS AUX GRANDES ÉCOLES Une enquête toujours plus représentative

Plus en détail

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important.

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. En effet, source de richesse et d emplois directs ou induits, le tourisme est un ballon d oxygène pour la viabilité de certains

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION TOURNEE DES PLAGES ALERTE ROUGE. Sur les plages de France de Juillet à Août 2011

DOSSIER DE PRESENTATION TOURNEE DES PLAGES ALERTE ROUGE. Sur les plages de France de Juillet à Août 2011 2011 DOSSIER DE PRESENTATION TOURNEE DES PLAGES ALERTE ROUGE Sur les plages de France de Juillet à Août 2011 SOMMAIRE Edito P. 03 Qui sommes nous? P. 04 L événement P. 06 Déroulement de la tournée P. 07

Plus en détail

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France

Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Etude auprès des seniors sur leurs perceptions, leurs pratiques et retours d expérience Picardie / France Juillet 2015 - Occurrence pour CCMO mutuelle Sommaire Contexte et méthodologie 3 2. Appréciation

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

CAMPAGNE ÉTÉ 2013 BON DE COMMANDE

CAMPAGNE ÉTÉ 2013 BON DE COMMANDE RÉSERVATION AVANT LE 8 MARS 2013 À compléter par tous : Nom de l entreprise Adresse Ville Code postal Responsable Téléphone Courriel du responsable Télécopieur Second répondant (en cas de votre absence,

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

BAROMETRE «Les Senioriales / Senior Strategic» Habitat Senior. 9 avril 2013 - Paris

BAROMETRE «Les Senioriales / Senior Strategic» Habitat Senior. 9 avril 2013 - Paris : vous accueillent BAROMETRE «Les Senioriales / Senior Strategic» Habitat Senior 9 avril 2013 - Paris www.lemarchedesseniors.com/habitatsenior.pdf - Promoteur de résidences pour seniors depuis 2002-36

Plus en détail

Le panel de l enquête

Le panel de l enquête Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de Loire-Atlantique en matière d implantation économique, la CCI Nantes St-Nazaire a réalisé une enquête auprès des chefs d entreprise sur leurs

Plus en détail

Note méthodologique. Acteurs Publics. Étude réalisée par l'ifop pour : Échantillon : Échantillon de 351 agents de la fonction publique de catégorie A.

Note méthodologique. Acteurs Publics. Étude réalisée par l'ifop pour : Échantillon : Échantillon de 351 agents de la fonction publique de catégorie A. pour Observatoire de la modernisation de l État 4 ème enquête : les Fonctionnaires de catégorie A, le système de santé et les futures Agences Régionales de Santé Janvier 2010 N 18282 Contacts Ifop : Frédéric

Plus en détail

REALISATION D UN MAGAZINE OUTDOOR. Cahier des charges

REALISATION D UN MAGAZINE OUTDOOR. Cahier des charges REALISATION D UN MAGAZINE OUTDOOR Cahier des charges CDT Béarn Pays basque 2, allée des platanes 64100 BAYONNE octobre 2014 Contact technique : Jean de Rivière j.riviere@tourisme64.com Contact administratif

Plus en détail

EDITORIAL. Livret d accueil le mot accueil n est pas trop fort pour présenter ce livret destiné à l information des Verriérois.

EDITORIAL. Livret d accueil le mot accueil n est pas trop fort pour présenter ce livret destiné à l information des Verriérois. 1 EDITORIAL Livret d accueil le mot accueil n est pas trop fort pour présenter ce livret destiné à l information des Verriérois. Le Centre Communal d action sociale est beaucoup plus qu un organe administratif,

Plus en détail

Le tourisme mobile (M-tourisme) et les réseaux sociaux : Les pratiques des clientèles européennes

Le tourisme mobile (M-tourisme) et les réseaux sociaux : Les pratiques des clientèles européennes Le tourisme mobile (M-tourisme) et les réseaux sociaux : Les pratiques des clientèles européennes Partenariat 2 Présentation des différents pictogrammes utilisés dans cette présentation : Données réseaux

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Quelques chiffres. 2013 CA de vente AwoO: 10M % moyen de la vente web: 17%

Quelques chiffres. 2013 CA de vente AwoO: 10M % moyen de la vente web: 17% Ou en sommes nous? Quelques chiffres Nombre de clubs au 19 mars: 172 2013 CA de vente AwoO: 10M % moyen de la vente web: 17% 2014 + 50% du CA des ventes web en début d année Les ligues et CDV commencent

Plus en détail