Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement d exploitation du Stade de glace Patinage public"

Transcription

1 Règlemen d exploaon du Sade de glace Panage publc 1. Bu Le Sade de glace de Benne es un leu de renconre régonal. Son bu es de répondre aux besons du spor (spor de compéon e de losr), du délassemen acf e passf, de l organsaon de losrs, du manen, resp. du réablssemen de la sané, ans qu à l encouragemen du fness. Les nsallaons peuven êre ulsées par ou un chacun e son soumses au présen règlemen d exploaon. Ceranes pares des nsallaons son cependan exclues so pour des mofs d exploaon, so parce qu elles son desnées à un aure emplo. 2. Organsaon Le Sade de glace de Benne es exploé par la CTS Congrès, Toursme e Spor SA. 3. Généralés Ce règlemen d exploaon ser à garanr la sécuré, l ordre e la propreé des nsallaons. Il vse une exploaon propre, sans accden e sogneuse des leux. Chaque vseur es enu de respecer ce règlemen d exploaon. En enran au Sade de glace, chaque vseur se soume à ce règlemen d exploaon ans qu à oues les dsposons édcées en vue du manen de la sécuré des nsallaons. 4. Heures d ulsaon Les heures d ulsaon des nsallaons son fxées par la CTS SA. Elles son affchées à l enrée du Sade de glace ans que sur nerne ( Des lmaons, des ajournemens, des suppressons ou même l ouverure ardve ou la fermeure ancpée de la panore exéreure peuven nervenr à la sue de mauvases condons mééorologques, grandes manfesaons, d évènemens ou de renconres du EHC Benne. Dans ces cas-là des nformaons son données à la casse e sur nerne. La drecon du Sade de glace se réserve le dro d nerdre, de manère ancpée, ou panage publc lors de renconres à rsques du EHC Benne, cec pour la sécuré des vseurs. De elles excepons son annoncées suffsammen ô. 5. Taxes d ulsaon Les nsallaons son accessbles conre paemen d une axe d enrée, conre présenaon d un documen d enrée valable ou selon une convenon conracuelle adéquae. Il exse des blles d enrée ndvduelle ou mulple. [1] [1] K:\Prozesse & AGB's\AGB's Berebsordnungen Personalreglemen\ES Berebsordnung 2011 F.docx 26. Augus 2010

2 Les abonnemens permeen d enrer auss souven que souhaé duran la pérode de valdé de ce derner. Il do êre présené chaque fos de manère sponanée. Des conrôles son en ou emps possbles. Une amende de frs 50.,à laquelle s ajoue le prx du blle, sera perçue en cas de présenaon d un blle non valable. Les abonnemens échoen à la fn de leur pérode de valdé, sans compensaon. La CTS SA peu décder de la percepon d une axe d enrée lors de manfesaons. 6. Règlemen concernan les vseurs e les specaeurs lors de renconres de lgues Les specaeurs e les vseurs du resauran paen une enrée symbolque de frs 1.-- qu leur sera dédue au resauran sur présenaon du cke de casse. 7. Règlemen d ulsaon Les élèves des classes d écoles doven enrer dans le Sade de glace e le quer en groupe, sous la condue d un ensegnan responsable. S des élèves souhaen reser dans la panore après la fn offcelle de la leçon, ls devron payer le prx d enrée y.c. la locaon de pans. Les enfans de mons de 7 ans ne peuven reser dans le Sade de glace qu en compagne d adules. Lors d enraînemens, une personne majeure do accompagner les enfans. Elle do êre présene dès l enrée des enfans dans le vesare, duran l enraînemen sur glace e pus jusqu à ce qu ls quen le vesare. S ce n es pas le cas, les maîres de glace se réserven le dro de sorr les enfans de la glace. Le cas échéan, la locaon de glace sera ou de même facurée. Les vseurs son conrans au respec e aux égards récproques. Les personnes aenes d une malade conageuse, ans que celles qu son vres ou sous l nfluence de drogues ne peuven enrer. Il es srcemen nerd d êre en possesson d une arme. Les nsallaons son à ulser avec son. Les vseurs son responsables de ous les dégâs e saleés comms au méprs du devor normal de dlgence aux bâmens, nsallaons e équpemens. Les dommages provoqués aux équpemens par les pans son à éver. Les paneurs ayan des pans loués aux peds n osen marcher, en dehors de la glace, que sur les pses en caouchouc prévues à ce effe. Les surfaces de glace ne son accessbles qu avec des pans, excepon fae pour les fonconnares e le personnel d exploaon. L accès de la glace es nerd pendan le neoyage de cee dernère au moyen de la machne. Lors de panage offcel, l accès de la glace n es auorsé qu avec l auorsaon du personnel de la panore. Duran le panage offcel aucun puck, canne de hockey ou aure obje n es oléré sur la glace. L ordre e la propreé son à respecer dans les nsallaons. Les dérus doven êre ms dans les poubelles. Il es nerd de consommer des bossons alcoolsées e de fumer dans oue la halle de panage. La consommaon de drogues, quelles qu elles soen, es nerde dans l ensemble du Sade de glace. L ulsaon d apparels de musque personnels n es pas auorsée dans le Sade, excepon fae pour le Club des paneurs à des fns d enraînemen. Les chens doven êre enus en lasse. Pour jouer au hockey l es oblgaore de porer un casque, des gans de hockey e les proègecoudes ans que les jambères son consellées. De plus l es consellé de porer des gans pour paner. Dans l espace réservé au hockey lbre sur la pse exéreure, l es auorsé de jouer au hockey unquemen avec des sofpucks. Les pucks durs e balles son nerds. Les slapshos son égalemen nerds. Les règles élémenares d un comporemen correc doven êre respecées. Aucune forme d aude dscrmnaore ne sera olérée. Les sores de secours e de fue, les enrées e les sores, les corrdors e les escalers doven reser accessbles en ou emps e n osen pas êre encombrés d objes. [2]

3 L nerdcon d alcool, de bore e de manger concerne ous les vesares, les douches e les corrdors des vesares. Les vesares e les aures locaux arbués seron rangés au momen d êre qués. L nerdcon générale de fumer es valable dans oues les nsallaons. 7.1 Sur la glace l es nerd De jeer du paper, des déches, des mégos de cgarees, ec. De fumer, manger e bore De s asseor sur les balusrades e les bandes D endommager la glace De jeer des boules de nege. En respecan ces prescrpons vous nous adez à éver des accdens. 8. Réservaons de la surface de glace 8.1 Réservaons e paemen Les réservaons se fon par courrer posal ou par e-mal. Il sera éabl un conra comprenan oues les daes de réservaons de la surface de glace ans que le prx global. Le conra do êre reourné, sgné, dans un déla de 14 jours, mas au mons 24 heures avan la dae des réservaons respecves, faue de quo le balleur peu louer cee surface à d aures néressés. Tous les prx son ndqués en francs susses, TVA comprse. La locaon de la surface de glace es à payer 30 jours après récepon de la facure. 8.2 Réservaon de la surface de glace avan- e après-sason Pour des rasons économques, la CTS SA se réserve le dro de reporer des daes de réservaon de la surface de glace avan e après la sason, de manère à ce que la durée de l exploaon rese économque e ne compore pas de gros emps mors. Le clen es nformé à chaque fos. 8.3 Fras d annulaon e exploaon lmée En cas d annulaon fae 11 à 30 jours avan la dae de la locaon, l sera perçu 50% du monan conracuel de la locaon. S l annulaon es fae 10 jours, ou mons, avan la dae fxée de la locaon, les fras seron perçus à 100%. Une annulaon effecuée plus de 30 jours avan la dae fxée n enraîne aucun fras. S la surface de glace peu êre louée à d aures néressés, le loueur n aura pas de fras d annulaon à verser. Les daes de réservaons provsores, ou non fxées par conra, doven êre confrmées défnvemen par le loueur 30 jours avan le débu de la renconre, faue de quo la surface sera louée à d aures personnes. S, pour cause de réparaon ou de ravaux d enreen aux nsallaons du Sade de glace, l obje loué ne peu pas êre ulsé ou qu en pare seulemen, provsoremen ou pour une durée déermnée, le loueur peu exger du balleur qu l lu propose une dae de remplacemen. 8.4 Les vesares L ordre e la propreé des nsallaons doven êre respecés. A parr de 25 joueurs un vesare supplémenare es nécessare. Des vesares supplémenares ne son pas garans s pluseurs équpes on réservé la surface de glace. Le chef de glace décde de l occupaon des vesares.. Les équpes de lgue A peuven occuper les vesares au maxmum 1 ½ heure avan le débu du mach e doven les quer 45 mnues au plus ard après la fn de la renconre. Les aures équpes peuven occuper les vesares au maxmum 45 mnues avan la renconre e doven les quer selon la même réglemena- [3]

4 on que les équpes de lgue. Lors de maches, l es possble qu un vesare peu êre dsponble unquemen peu de emps avan le mach ou l enraînemen. S une équpe occupe un vesare plus de 45 mn après la fn d un mach ou d un enraînemen, la CTS SA se perme de facurer un vesare supplémenare à rason de CHF 15.- par ranches de 15 mn. 8.5 Neoyage de la glace Le neoyage de la glace es comprs dans le prx d une locaon à parr de 2 heures. Le loueur nforme le chef de glace concernan le neoyage. Les chefs de glace nformen le loueur en cas de neoyages supplémenares de la glace, d ulsaon de la monre des machs ou de vesares qu n on pas éé fxés dans le conra. La facuraon se fera auomaquemen Prorés dans l arbuon de la surface de glace 1. Proré : EHCB 2. Proré : CPB 3. Proré : Offce des spors Benne 4. Proré : Socéés parcpan au champonna domclées à Benne 5. Proré : Socéés parcpan au champonna non-domclées à Benne 6. Proré : Equpes amaeurs Concernan les socéés des prorés 4 e 5 l arbuon de la surface de glace se fa selon ros prncpes : Prncpe 1 : Prncpe 2 : Prncpe 3 : apparenance à une lgue annué (clen du Sade de glace de Benne) momen de la réservaon (premer venu, premer serv) Une séance commune concernan l arbuon de la surface de glace pour les machs e les enraînemens es organsée avan le débu de la sason avec les socéés parcpan au champonna. 8.7 Planfcaon des daes de réservaon de la surface de glace Les réservaons de la surface de glace peuven se fare à parr de la m-julle de la sason à venr. Elles doven êre faes éléphonquemen ou par courrer élecronque auprès de la personne responsable. Les demandes de réservaon faes avan cee dae ne seron pas prses en consdéraon. 9. Dsposons fnales 9.1 Infracon conre le règlemen d exploaon En cas d nfracons ou de manquemens graves conre le règlemen d exploaon, ou de non-respec des nsrucons du personnel d exploaon, les personnes fauves peuven êre renvoyées pour une durée déermnée ou ndéermnée des nsallaons, sans préenon à un remboursemen, ou même êre punes d une nerdcon de domcle. La décson de renvo es de la compéence du personnel d exploaon. 9.2 Excluson de la responsablé La CTS SA e son personnel déclne oue responsablé en cas de dommages résulan d un accden, d une blessure, ou d une ncompablé médcale. Le vseur ulse l nfrasrucure exsane à ses rsques e sous sa propre responsablé. La CTS SA e son personnel déclne égalemen oue responsablé en cas de pere, de vol, ou d endommagemen d effes personnels. Les objes rouvés seron [4]

5 déposés à la casse. La CTS SA n es pas enue responsable e le loueur ne peu pas fare valor d ndemné s des enraînemens ou des maches doven êre annulés pour cause de crconsances exéreures (condons clmaques, peres de couran, défaus de machnes ec.). Ce règlemen d exploaon ne préend pas à la perfecon e peu êre, en ou emps, adapé à la suaon ou à des manfesaons parculères. 9.3 Enrée en vgueur Ce règlemen d exploaon enre en vgueur le 1 er aoû La valdé de l acuel règlemen es levée à cee même dae. S l-vous-plaî, enez compe des panneaux d nformaons e de nore page nerne ( Les réclamaons e les proposons d améloraons doven êre adressées, par écr e movées, à la CTS SA. 9.4 For jurdque e dro applqué Pour ous lges en relaon avec le présen conra le for jurdque es au sège de la CTS SA. Les pares convennen d applquer le dro susse. CTS Congrès, Toursme e Spor SA, case posale 349, rue Cenrale 60, 2501 Benne Julle 2011 La drecon [5]

6 Fr e eshockey-hockeyl br e -Hel m,schl schuhe,hockeyhandschuheobl ga or sch -nursof pucks( ankasseer häl l ch) -ke nesl apsho s -Casque,pa nsegan sdehockeyobl ga o r e -Jouerun quemenavecdessof pucks( enven eàl aca sse) -Lessl apsho sson n er d s www. c sb el b enne. ch

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016

e s ABONNEZ-VOUS! #famillest 2015-2016 e d a : f C n d e n g ABONNEZVOUS! 20152016 #famllest La aon 20142015 a éé rche en rebondemen, en upen e en émoon Nou ouhaon vou remercer d avor oujour éé à no côé e de nou avor poué juqu en demfnale.ce

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin

Notice d information contractuelle Loi Madelin Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln 1. LA RETRAITE es une convenon d assurance collecve sur la ve à adhéson ndvduelle e faculave. Les dros e oblgaons de l Adhéren peuven êre modfés par des avenans au

Plus en détail

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris

Gestion de production court terme en contexte incertain. Gestion de production à court terme. EDF R&D École Centrale Paris Geson de producon cour erme en conee nceran EDF R&D École enrale Pars Geson de producon à cour erme Encadrans ndusrels : Gérald Vgnal - Jérôme Quenu Encadran académque : Yves Dallery-Mchel Mnou Snda Ben

Plus en détail

Présentation de la plateforme

Présentation de la plateforme e o N n o a n n e o s é r a s P l u d e c Présenaon de la plaeforme Mad Doc es un espace vruel de consulaon e de mse à dsposon de suppors e nformaons produs / servces ITGA. L objecf es de connuer à s nscrre

Plus en détail

Bureaux d études en traitement des images

Bureaux d études en traitement des images Bureau d éudes en raemen des mages ESERB Fère Téécommuncaons 3 ème année Opon SC ESERB Fère Eecronque 3 ème année Opon TS AEE 4-5 M. DOAS Bureau d éudes en raemen des mages PARTE REDRESSEMET Dans cee pare

Plus en détail

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL

LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL LIMITES DU MARCHÉ : MONOPOLE NATUREL Le monopole naurel CM décroî avec l échelle de producon = Cm rès fable / CF L Éa do réglemener Soluon 1 : arfcaon au coû margnal Effcace au sens de Pareo mas peres

Plus en détail

Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne

Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne Règlement d exploitation et de baignade de la Plage de Bienne 1. But La Plage de Bienne est un lieu de rencontre régional. Elle répond aux besoins d un repos actif ou passif, du plaisir, d une organisation

Plus en détail

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014

MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS. Michèle VAYN pour le PMI de Vélizy 12 février 2014 MANAGER => CHEF DE PROJET DE L ÉCHEC AU SUCCÈS Mchèle VAYN pour le PMI de Vlzy 12 fvrer 2014 I - Cas concre II - Aous e rsques III - Smludes / dfferences : fausse queson IV Posonnemen : cl du succès I

Plus en détail

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire

Amplification Linéaire à Transistor Bipolaire UFM Préparaon APT Géne lerque Amplfaon néare à Transsor polare Sruure énérale d un ru d amplfaon : Snal à amplfer (as neau) X X Amplfaeur are (Hau neau) Soure de pussane (Fourne par ) X amplfaon ne onerne

Plus en détail

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr

Notice d information contractuelle Entreprise article 83. Generali.fr parculers professonnels ENTREPRISES Noce d nformaon conracuelle Enreprse arcle 83 General.fr Noce d nformaon conracuelle Sommare Préambule... 3 Arcle 1 - Défnons... 3 Arcle 2 - bje... 4 Arcle 3 - Garanes...

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion Gesion du sau e de la paie des personnels hospialiers (Ref : H02) Appréhender les mécanismes de la rémunéraion des personnels hospialiers OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender les spécificiés

Plus en détail

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr

particuliers PROFESSIONNELS entreprises Notice d information contractuelle Loi Madelin Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Vertige pour tous (malades et médecins)

Vertige pour tous (malades et médecins) Verge pour ous (malades e médecns) Jean-Phlppe Guyo AU PROGRAMME Pourquo vous n y comprenez ren (e mo non plus) Dfférencer pérphérque-cenral Reconnaîre un VPPB Prse en charge (même s on a pas comprs!)

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Formaion : Maîriser les obligaions alimenaires e assurer leur recouvremen (Ref : 3338) Cadre juridique de l'obligaion alimenaire e sa récupéraion OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Appréhender l'obligaion

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr

Notice d information contractuelle Loi Madelin. Generali.fr parculers PRFESSINNELS enreprses Noce d nformaon conracuelle Lo Madeln General.fr Noce d nformaon conracuelle Le présen documen es rems à re de proposon e de proje de conra. Naure de la Convenon : LA RETRAITE

Plus en détail

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation

Modèles d analyse des biographies en temps discret Exemple d utilisation Modèles d analyse des bographes en emps dscre Exemple d ulsaon Jean-Mare Le Goff Cenre Lnes Pôle Naonal de recherche Lves Unversé de Lausanne Plan Deux ypes de données dscrèes Modèles à emps dscre Modèle

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC

BILAN EN ELECTRICITE : RC, RL ET RLC IN N TIIT :, T I. INTNSIT : = dq d en couran varable I = Q en couran connu Méhode générale d éablssemen des équaons dfférenelles : lo d addvé des ensons pus relaons dq caracérsques :, lo d Ohm u = aux

Plus en détail

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression

Modélisation et simulation de l hydroformage de liners métalliques pour le stockage d hydrogène sous haute pression Modélsaon e smulaon de l hydroformage de lners méallques pour le sockage d hydrogène sous haue presson J.C. Geln, C. Labergère,. Boudeau, S. Thbaud Insu FEMTO-ST, Déparemen Laboraore de Mécanque Applquée

Plus en détail

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS.

Formation La réglementation des déclarations annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaitre et maîtriser la norme N4DS et les DADS. Formaion La réglemenaion des déclaraions annuelles de données sociales (Ref : 3467) Connaire e maîriser la norme N4DS e les DADS. OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Connaîre la nouvelle réglemenaion liée

Plus en détail

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION Formaion : Marchés de maîrise d'oeuvre : le cahier des clauses adminisraives (Ref : 3277) Maîrisez l'environnemen de ce nouveau cahier des clauses adminisraives appliqué

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final

La Table de concertation sur la récupération des CRU non consignés Rapport final - - La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna - - La Tabe de conceraon sur a récupéraon des CRU non consgnés Rappor fna SOMMAIRE Orgne e fonconnemen de a Tabe de conceraon des

Plus en détail

QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE

QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE QUELS CONTRATS PRENDRE EN COMPTE POUR LE CALCUL DES EFFECTIFS ET CELUI DE LA MASSE SALARIALE(*)? (*) Le calcul de la masse salariale indique à l enreprise l assiee de sa paricipaion, c es-à-dire la somme

Plus en détail

aviva.fr Aviva Senséo Médical PRÉVOYANCE INDIVIDUELLE Notice Note d information Assurance et Epargne Long Terme

aviva.fr Aviva Senséo Médical PRÉVOYANCE INDIVIDUELLE Notice Note d information Assurance et Epargne Long Terme aviva.fr Aviva Senséo Médical PRÉVOYANCE INDIVIDUELLE Noice Noe d informaion Assurance e Epargne Long Terme Aviva Senséo Médical Noice Aviva Senséo Médical... 1 à 11 SOMMAIRE ARTICLE 1 ARTICLE 2 Préambule

Plus en détail

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance

La méthodologie d étude d évenement : Une méthode et des outils à s approprier en finance evue des Scences Humanes Unversé Mohamed Khder Bskra No :9 La méhodologe d éude d évenemen : Une méhode e des ouls à s approprer en fnance Unversé de Skkda ésumé: Les éudes d événemens son largemen applquées,

Plus en détail

GUIDE DES INDICES BOURSIERS

GUIDE DES INDICES BOURSIERS GUIDE DES INDICES BOURSIERS SOMMAIRE PRESENTATION DES INDICES... 2 LA GAMME D INDICES : L INDICE TUNINDEX ET LES INDICES SECTORIELS... 3 REGLE GENERALE RELATIVE A LA COMPOSITION DES INDICES... 3 REGLE

Plus en détail

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE

PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE Déparemen fédéral de l néreur DFI Offce fédéral de la Sasque OFS Économe, Éa e socéé Documen de raval Neuchâel, ocobre 2006 PRODUCTIVITE MULTIFACTORIELLE RAPPORT METHODOLOGIQUE Gregory Ras, OFS, secon

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Managemen de proje echnique (Ref : 3453) Acquérir les echniques de piloage e la dimension managériale pour réussir ses projes SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Organiser e piloer ses projes par

Plus en détail

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1

Philippe BIENAIME Actuaire I.S.F.A., GPA Laboratoire de Sciences Actuarielle et Financière, I.S.F.A., Université Claude Bernard Lyon 1 SYSTEMES BOUS-MALUS Phlppe BIEAIME Acuare I.S.F.A., GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A., Unversé Claude Bernard Lyon ahale RICHARD GPA Laboraore de Scences Acuarelle e Fnancère, I.S.F.A.,

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

Plan du chapitre 3 (suite):

Plan du chapitre 3 (suite): 4//5 Chapre3: Modèles non lnéares de la Fnance (sue) Plan du chapre 3 (sue): Modèles ARCH e prévsons Varanes des processus ARCH: ARCH-M (AuoRegressve Condonnal Heeroscedascy-n Mean) GARCH-M 4//5 Modèles

Plus en détail

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur :

Condensateur. Relation entre la charge et la tension aux bornes d un condensateur : Formulare d élecrcé Pons de cours Condensaeur Explcaons ou ulsaons Un condensaeur es composé de deux armaures méallques séparé par un solan appelé délecrque. S une armaure se charge posvemen, l aure es

Plus en détail

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE

LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE Revue économque de l OCDE, n 37, 2003/2 LA MESURE DES STOCKS DE CAPITAL, DES SERVICES DU CAPITAL ET DE LA PRODUCTIVITÉ MULTIFACTORIELLE par Paul Schreyer TABLE DES MATIÈRES Inroducon... 186 Servces du

Plus en détail

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014

DECISION N 2010-03 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 2010-2014 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un Bu Une Foi Commission de Régulaion du Seceur de l Elecricié DECISION N 21-3 RELATIVE AUX CONDITIONS TARIFAIRES DE SENELEC POUR LA PERIODE 21-214 LA COMMISSION DE REGULATION

Plus en détail

VILLE DU PRADET. Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts

VILLE DU PRADET. Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts VILLE DU PRADET Règlement régissant l utilisation de l Espace des Arts CHAPITRE I : GENERALITES Article 1 : Description L Espace des Arts comprend différentes salles pouvant être mises à disposition :

Plus en détail

Formation connaître l acheteur public : mode d'emploi pour devenir un partenaire durable (Ref : EN1) Découvrez le programme

Formation connaître l acheteur public : mode d'emploi pour devenir un partenaire durable (Ref : EN1) Découvrez le programme Formaion connaîre l acheeur public : mode d'emploi pour devenir un parenaire durable (Ref : EN1) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Idenifier les acheeurs publics, les inerlocueurs clés e leurs besoins

Plus en détail

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT

UNE POLITIQUE DE MAINTENANCE PREVENTIVE ASSOCIEE A UNE DEGRADATION ACCUMULATIVE BIVARIEE OBSERVEE CONTINUMENT UNE POITIQUE DE AINTENANE PREVENTIVE ASSOIEE A UNE DEGRADATION AUUATIVE BIVARIEE OBSERVEE ONTINUENT A PREVENTIVE AINTENANE POIY ASSOIATED WITH A ONTINUOUSY OBSERVED UUATIVE BIVARIATE DETERIORATION Ha Ha

Plus en détail

Carte d'acquisition Dossier ressource

Carte d'acquisition Dossier ressource Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques TP AMOS Care USB 6009 BTS SP1 Page 1 sur 9 Care d'acquisiion BTS Sysèmes Phooniques 1. Présenaion 1.1 inroducion Une care d'acquisiion es un accessoire uilisé dans

Plus en détail

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π

TH R. 220V 50Hz. i a. chronogrammes : V GK. φ+2π edressemen monophasé commandé C.P.G.E-SI-SAFI edressemen monophasé commandé Inroducon : Un monage redresseur commandé perme d obenr une enson connue réglable à parr d une enson alernave snusoïdale. L ulsaon

Plus en détail

Formation : l aide sociale en faveur des personnes âgées accueillies en établissement (Ref : A46) Découvrez le programme

Formation : l aide sociale en faveur des personnes âgées accueillies en établissement (Ref : A46) Découvrez le programme Formaion : l aide sociale en faveur des personnes âgées accueillies en éablissemen (Ref : A46) OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Connaîre les mécanismes relaifs à l obligaion alimenaire Idenifier l ensemble

Plus en détail

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples

Décomposition d une fraction rationnelle en éléments simples Décomposon d une fracon raonnelle en élémens smples I Premère éape Dvson eucldenne de polynômes On rappelle que procéder à la dvson eucldenne d un polynôme A par un polynôme B non nul, c es écrre A BQ

Plus en détail

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8

Académie de Poitiers TPE 2011-2012 3/8 1 ère composane : émarche personnelle e invesissemen du candida au cours de l élaboraion du TPE (noe enière sur 8 poins) Iems officiels ompéences officielles Niveau d exigence 1. Recherche documenaire

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

VALANT NOTE D INFORMATION. CONTRAT D ASSURANCE VIE N V.012-05 libellé en euros et/ou en unités de compte

VALANT NOTE D INFORMATION. CONTRAT D ASSURANCE VIE N V.012-05 libellé en euros et/ou en unités de compte VALANT NOTE D INFORMATION CONTRAT D ASSURANCE VIE N V.012-05 libellé en euros e/ou en uniés de compe Le conra PANTHEA es un conra d assurance vie individuel de ype mulisuppors. Le conra prévoi le paiemen

Plus en détail

Mobilité à Téhéran. Sous trois angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentissage Comme une opportunité commerciale

Mobilité à Téhéran. Sous trois angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentissage Comme une opportunité commerciale Moblté à Téhéran Sous tros angles : Comme un objet de recherche Comme un support d apprentssage Comme une opportunté commercale INRETS/GRETIA MDP 1 GRETIA (Géne des Réseaux de Transport et Informatque

Plus en détail

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES

PONDÉRATIONS LONGITUDINALES PONDÉRATIONS LONGITUDINALES DANS L ENQUÊTE EMPLOI DE L INSEE Pascal Ardlly Insee, Déparemen des méhodes sasques Conexe e objecfs Source Enquêe Emplo rmesrelle en France Objecf Sur une pérode donnée, esmer

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

Conseil Municipal du 30 Mars 2010 à 20h30 Compte rendu

Conseil Municipal du 30 Mars 2010 à 20h30 Compte rendu Conseil Municipal du 30 Mars 2010 à 20h30 Compe rendu Dae de récepion de la convocaion : 23 mars 2010 Présens : Lionel LECLERC, Pascal VALENCE, Jean-Luc DELAITRE, Caherine HAGNIEL, Marie-Cécile JACQUEMIN,

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

Jeunesse et Sports ; Direction de l'administration ; Sous-Direction Personnel, Affaires Générales (1972)

Jeunesse et Sports ; Direction de l'administration ; Sous-Direction Personnel, Affaires Générales (1972) Jeunesse et Sports ; Direction de l'administration ; Sous-Direction Personnel, Affaires Générales (1972) Répertoire (19770252/1-19770252/197) Archives nationales (France) Pierrefitte-sur-Seine 1977 1 https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/ir/fran_ir_016644

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

Chapitre 2. Le mouvement rectiligne

Chapitre 2. Le mouvement rectiligne Chapre Le mouvemen reclgne Objec nermédare 1. Employer les équaons du mouvemen reclgne unormémen accéléré (m.r.u.a.) à un corps lbre ou en chue lbre. Vesse moyenne La vesse moyenne v 1 (enre 1 e ) es déne

Plus en détail

Blainvifie. inspirante POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES

Blainvifie. inspirante POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES Blnvifie inspirane POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES Mars 2013 POLITIQUE INTERNE CONCERNANT LES CADEAUX ET LES BÉNÉFICES Sommre OBJECTIF DE LA POLITIQUE CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE

Plus en détail

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1

Finance. Anaïs HAMELIN. Sujet 1 Maser AS ames du er semesre 4/5 Face Aaïs HAMLI Sue urée : 3 H ocumes auorsés : aucu Maérel auorsé : Calcularce auorsée Mémore vde pour les calcularces graphques Cosges : - Les eercces so dépedas les us

Plus en détail

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France

Ned s Expat L assurance des Néerlandais en France [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS Ned s Expa L assurance des Néerlandais en France 2015 Découvrez en vidéo pourquoi les expariés en France choisissen APRIL Inernaional pour leur assurance sané : Suivez-nous

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Qualité de Service Flexible Computing Advanced

Qualité de Service Flexible Computing Advanced Qualié de Service Flexible Compuing Advanced 1. Définiions Condiions Générales désigne les condiions générales relaives aux Services de Cloud d Orange Business Services. Garanie de Temps d'inervenion (ou

Plus en détail

Torgon Tourisme. Mode d emploi des taxes de séjour et d hébergement

Torgon Tourisme. Mode d emploi des taxes de séjour et d hébergement Mode d emploi des taxes de séjour et d hébergement TAXE DE SEJOUR Qu est ce que la taxe de séjour? Instituée par la loi cantonale sur le tourisme du 9 février 1996, elle est perçue annuellement du 1 er

Plus en détail

CAMPUS. Règlement général - Etudiants résidentiels

CAMPUS. Règlement général - Etudiants résidentiels CAMPUS Règlement général - Etudiants résidentiels 1. Situation Localisation : Chemin de l Institut 18, 1967 Bramois/Sion, SUISSE. Le Campus est situé à 50 mètres des salles de cours et des bureaux de

Plus en détail

il 4? DGE-21 0-VF (14-0 1 ) - o)ao Rapport financier d'une instance autorisée de parti 0/!OC' -----,--7-t.., iti.i. /2._.,,..1 t

il 4? DGE-21 0-VF (14-0 1 ) - o)ao Rapport financier d'une instance autorisée de parti 0/!OC' -----,--7-t.., iti.i. /2._.,,..1 t LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DES ÉLECTIONS DU QUÉBEC DGE-2 0-VF (4-0 ) - Rapport fnancer d'une nstance autorsée de part État des résultats d'une nstance autorsée depart IDENTIFICATION paletcfroonscdpdon/reeln

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2

UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (1992) AU QUÉBEC * par. Georges Dionne 1,2 Charles Vanasse 2 UNE ÉVALUATION EMPIRIQUE DE LA NOUVELLE TARIFICATION DE L'ASSURANCE AUTOMOBILE (992) AU QUÉBEC * par Georges Donne,2 Charles Vanasse 2 * Cee recherche a éé rendu possble grâce en pare au Fonds pour la

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION CONDITIONS GENERALES DE LOCATION entre loueur et locataire. 1. Sujet de la location Le loueur donne en location la maison de vacances située Filip Van Maestrichtplein 6 à Ostende (Belgique) au locataire.

Plus en détail

Certificat par Techniques de l'ingénieur:

Certificat par Techniques de l'ingénieur: CYCLE Performance indusrielle : audi e mise en oeuvre (Ref : 3582) Carographie des poeniels d économie, applicaion du Plan d'efficacié Energéique SUPPORT PÉDAGOGIQUE INCLUS. OBJECTIFS Dérouler chaque éape

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DE SPECTACLE

CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DE SPECTACLE CONTRAT DE LOCATION DE LA SALLE DE SPECTACLE Je soussigné : Représentant : En qualité de : Demeurant : Tel : F a x : E - m ail : Type de manifestation : Nom de la manifestation : Organisation + artistes

Plus en détail

Cahier technique n 154

Cahier technique n 154 Collecon Technque... Caher echnque n 154 Technques de coupure des dsjonceurs BT R. Morel Les Cahers Technques consuen une collecon d une cenane de res édés à l nenon des ngéneurs e echncens qu recherchen

Plus en détail

Réforme de l'urbanisme commercial (Ref : KL11) Comment défendre la diversité commerciale sur votre territoire OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION

Réforme de l'urbanisme commercial (Ref : KL11) Comment défendre la diversité commerciale sur votre territoire OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION COMUNDICOMPETENCES-WEKA/MBFORMATION Commen défendre la diversié commerciale sur vore errioire OBJECTIFS LES PLUS DE LA FORMATION Maîriser le disposiif de l'urbanisme commercial Faire le poin sur l'acualié

Plus en détail

Energie et puissance électrique

Energie et puissance électrique - 1 - Energe e pussance élecrque 1 Tes de saor : Valeur effcace a) So un sgnal () pérodque de pérode T. Défnr sa aleur effcace en radusan «R.M.S». Pus défnr sa aleur effcace sous forme d une négrale. b)

Plus en détail

Le contrat. devra impérativement être signé. en bas de la page 3 et 5. après en avoir pris connaissance dans son intégralité.

Le contrat. devra impérativement être signé. en bas de la page 3 et 5. après en avoir pris connaissance dans son intégralité. Le contrat devra impérativement être signé en bas de la page 3 et 5 après en avoir pris connaissance dans son intégralité. Je vous remercie par avance. - 1 - Contrat de location en meublé saisonnier Appartement

Plus en détail

Régimes transitoires

Régimes transitoires ÉLECTOCINÉTIQUE chapre 3 égmes ransores En régme connu, les composanes capacves e nducves d un crcu son analogues respecvemen à un crcu ouver e à un cour-crcu. Elles n on donc aucun nérê. Cependan, s un

Plus en détail

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1.

Pourcentages MATHEMATIQUES 1ES. à débourser 1 700. CORRIGES EXERCICES. Prix de l article : 1 700 = 85% du prix donc 1 700 100 Exercice 1. Pourcenages MATHEMATQUES 1ES 5. Lors de l acha d un aure aricle, je dois verser un acompe de 15%, e il me resera alors POURCENTAGES à débourser 1 700. CORRGES EXERCCES Prix de l aricle : 1 700 = 85% du

Plus en détail

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique :

Hacheur série. 1. Présentation. 2. Principe de fonctionnement. Le hacheur est un convertisseur statique continu-continu. Symbole synoptique : Termnale STI hacheur sére Hacheur sére. Présenaon e hacheur es un conersseur saque connu-connu Symbole synopque : Tenson connue fxe Tenson connue réglable Ou plus exacemen : enson oujours de même sgne,

Plus en détail

MATHEMATIQUES FINANCIERES

MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES LES ANNUITES INTRODUCTION : Exemple 1 : Une personne veu acquérir une maison pour 60000000 DH, pour cela, elle place annuellemen au CIH une de 5000000 DH. Bu : Consiuer un capial

Plus en détail

o cl o a L'Aide Personnalisée aux élèves en mise en place par I'Etat, difficulté un dispositif irréaliste (1) CL (1, (1) (1, ffi

o cl o a L'Aide Personnalisée aux élèves en mise en place par I'Etat, difficulté un dispositif irréaliste (1) CL (1, (1) (1, ffi ff ----a L'Ade Personnalsée aux élèves en dffculté (1) o a (1) L CL (1, E L (1, II a o cl mse en place par I'Etat, un dspostf rréalste Vendred ltoctobre 2008 à 14h Mare de Mourenx Sommare ---o : : ----r

Plus en détail

Intégrateur. v e. 20log T 0

Intégrateur. v e. 20log T 0 G. Pnson - Physque Applquée Foncons négraon e dérvaon - A22 / A22 - Foncons négraon e dérvaon τ = = τ ( )d éponse à un échelon (réponse ndcelle) Inégraeur : = E < : = = E τ E -a. éponse en fréquence =

Plus en détail

TD 2 Cinétique chimique

TD 2 Cinétique chimique TD Cnéque chmque Exercce Oxydaon de l ammonac L ammonac peu s oxyder ; l équaon sœchomérque de la réacon peu s écrre : 4 NH + 5 O NO + 6 H O S a un momen donné, l ammonac dsparaî à la vesse de, mol.l -.s

Plus en détail

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D

Recherche universitaire et crédits d impôt pour R-D Fscalté Recherche unverstare et crédts d mpôt pour R-D Le 27 novembre 2001 Nancy Avone, CA Inctatfs fscaux à la R-D très généreux dsponbles Étude du Conference Board du Canada en 1998 Québec Jurdcton au

Plus en détail

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale...

But... 2. I. Généralités sur la quantification des risques dans le SST... 2. I.1 Modèle analytique... 3. I.1.1 Version intégrale... GUIDE PRATIQUE sur le modèle sandard SST pour les rsques de marché Edon du 23 décembre 204 Table des maères Bu... 2 I. Généralés sur la quanfcaon des rsques dans le SST... 2 I. Modèle analyque... 3 I..

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES ALPE D HUEZ

INFORMATIONS GÉNÉRALES ALPE D HUEZ INFORMATIONS GÉNÉRALES ALPE D HUEZ Vous trouverez sur cette page toutes les informations nécessaires pour répondre à la plupart des questions que vous pourriez vous poser sur ce voyage. Si néanmoins vous

Plus en détail

Plan. Définition, Historique, Régression Linéaire Multiple. Interprétation géométrique de la solution, Lien avec l analyse de Corrélation Canonique,

Plan. Définition, Historique, Régression Linéaire Multiple. Interprétation géométrique de la solution, Lien avec l analyse de Corrélation Canonique, Plan Défnon, Régresson Lnéare Mulple Massh-Réza Amn Technques d Analyse de Données e Théore de l Informaon Maser M IAD Parcours Recherche amn@polea.lp6.fr Hsorque, Inerpréaon géomérque de la soluon, Len

Plus en détail

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS)

Réseau de coachs. Vous êtes formés dans les métiers du sport et/ou de la préparation physique (Brevet d état, Licence, Master STAPS) Réseau de coachs Vous êes formés dans les méiers du spor e/ou de la préparaion physique (Breve d éa, Licence, Maser STAPS) Vous connaissez la course à pied Vous souhaiez créer e/ou animer des acions de

Plus en détail

Modèle dynamique de transport basé sur les activités

Modèle dynamique de transport basé sur les activités Moèle ynamque e ranspor basé sur les acvés Ta-Yu Ma To ce hs verson: Ta-Yu Ma. Moèle ynamque e ranspor basé sur les acvés. Humanes an Socal Scences. Ecole es Pons ParsTech, 27. French. HAL

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

Chapitre 3: Stockage et distribution

Chapitre 3: Stockage et distribution I- Défntons Chaptre 3: Stockage et dstrbuton Réseau de desserte = Ensemble des équpements (canalsatons et ouvrages annexes) achemnant de manère gravtare ou sous presson l eau potable ssue des untés de

Plus en détail

Les nouveaux rythmes scolaires à SEDAN

Les nouveaux rythmes scolaires à SEDAN vore mairie vous informe www.sedan.fr Les nouveaux ryhmes scolaires à SEDAN Ce qui change à parir du 2 sepembre 2014 Ville de SEDAN - Cié Adminisraive Municipale 6, rue de La Rochefoucauld - BP 20371-08208

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Les principaux comportements macro-économiques

Les principaux comportements macro-économiques Les principaux comporemens macro-économiques Universié de Rennes Faculé de Droi e de Science Poliique Anenne de Sain-Brieuc Consommaion e épargne L analyse keynésienne e ses développemens DEUX CONCEPTS

Plus en détail

PHOTO du STAGIAIRE NOM :.. PRENOM :... Adresse :.. ... Code postal :. Ville :.. Date et lieu de naissance : / / à. Nom du Club :.

PHOTO du STAGIAIRE NOM :.. PRENOM :... Adresse :.. ... Code postal :. Ville :.. Date et lieu de naissance : / / à. Nom du Club :. PHOTO du STAGIAIRE BULLETIN D INSCRIPTION A imprimer, à remplir, joindre les pièces justificatives et le règlement, et renvoyer à l adresse suivante : W.O.C SPORTS 2 Impasse des Pressoirs, «Village de

Plus en détail

Conditions générales de location des gîtes 1. OBJET DU CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE

Conditions générales de location des gîtes 1. OBJET DU CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Conditions générales de location des gîtes 1. OBJET DU CONTRAT DE LOCATION SAISONNIERE Les parties conviennent que la location faisant l'objet des présentes est une location saisonnière. Le propriétaire

Plus en détail

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE

PLAN D EVALUATION MAURDOR SECONDE CAMPAGNE PLAN D EVALUATION MAURDOR ECONDE CAMPAGNE 1 INTRODUCTION Coordonnée par le Laboraore Naonal de mérologe e d Essas (LNE) e CAIDIAN, fnancée par la DGA, la présene campagne d évaluaon propose un cadre commun

Plus en détail

ACTUALITÉ Maroc Telecom

ACTUALITÉ Maroc Telecom ACTIONNAIRES & INVESTISSEURS JUIN 2015 Raba, Le 1 er juille 2015 ACTUALITÉ Maroc Telecom Mobile Pospayé Enrichissemen des Forfais Mobiles Pariculiers e Maîrisés à parir du 1 er juin 2015 Maroc Telecom

Plus en détail

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar

L inflation dans la zone euro et aux États-Unis est. Rue de la Banque. Le découplage des courbes de rendement en euro et en dollar Le découplage des courbes de rendemen en euro e en dollar Benoî MOJON Direceur des Éudes monéaires e financières Fulvio PEGORARO Direcion des Éudes monéaires e financières Cee lere présene le résula de

Plus en détail

Mal desservi par l ADSL, vous recherchez une connexion Internet vraiment rapide?

Mal desservi par l ADSL, vous recherchez une connexion Internet vraiment rapide? Appelez-nous : 0 800 66 55 55 (appel graui depuis un fixe) Inerne Saellie La puissance du Hau-Débi, parou en France à parir de 29 /mois 90 Mal desservi par l ADSL, vous recherchez une connexion Inerne

Plus en détail