Par Serge MANSEAU tech.ht

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Par Serge MANSEAU tech.ht"

Transcription

1 Par Serge MANSEAU tech.ht 1

2 2

3 Appellé à agir : - diversification des milieux de travail - Fait appel à plusieurs disciplines scientifiques 3

4 Ex. : Études de la qualité de l air intérieur dans une tour à bureau 4

5 5

6 6

7 7

8 8

9 PRÉVENTION AU TRAVAIL MAI-JUIN-JUILLET

10 - L hygiène du travail - L intervenant : qualités et habiletés professionnelles - Rôles, mandats : la place de l intervenant en HT - Étapes clés : Connaissance et évaluation d un milieu de travail - Maîtrise des facteurs de risque 10

11 Une science et un art voués à l anticipation, à l évaluation et à la maîtrise des risques à la santé dans les milieux de travail; son but ultime est de protéger la santé et le bienêtre des travailleurs, en plus d assurer la protection des communautés. Réf.: Manuel d hygiène du travail, du diagnostic à la maîtrise des facteurs de risques, chapitre 1, p.2 11

12 L investigation et le diagnostic 12

13 . Recherche des causes des effets observés ou anticipés;. Multiples méthodes d observation, de détection, de mesure et d interprétation rigoureuses;. Tenter de faire la lumière sur les plaintes, les effets ou maladies inexpliquées. 13

14 - Tenir compte des observations et données; - Définir les sources de risque; - Gravité du risque; - Les moyens de prévention acceptables. 14

15 On les retrouve : Consultants Étab. de SSS Agence gouvernementale Écoles, collèges et universités Organisations non gouvernementales Secteurs industriel et commercial 15

16 Env hygiénistes du travail et 200 techniciens(nes) en hygiène du travail 16

17 Complémentarité entre HT* et THT** * Anticipation des facteurs de risques Stratégie d évaluation Interprétation des résultats Proposition de mesures correctives ** Technique d une intervention Identification des risques La prise de mesures et collecte d info Analyse quantitative des données 17

18 Posséder des connaissances de base dans plusieurs disciplines : Chimie Mathématique Physique Biologie Droit Toxicologie Demeurer en contact avec divers spécialistes ou avec d autres intervenants 18

19 Capacité à travailler en équipe Capacité d investigation et d analyse Facilité à établir des contacts interpersonnels (communication, employeur-trav., adapter le message) Bonne communication écrite et orale Capacité de résoudre des problèmes Capacité de convaincre Bonne gestion de son temps 19

20 Habiletés particulières : ADAPTATION - Des situations de travail en constante évolution - Cultures d entreprises différentes - Interlocuteurs de niveaux hiérarchiques variés 20

21 Rôle de 1 er plan et complémentaire Équipe multi. en SST Apporte une compréhension plus complète d un risque 21

22 Exemple de frontière des compétences ou des responsabilités : O- Analyse d une ventilation inadéquate nécessitant des corrections O- Présenter certains paramètres d efficacité X- Ne peut pas concevoir le système de ventilation et calculer des paramètres, sauf s il est ingénieur! O- Démontrer l exposition d un travailleur à une substance chimique O- Quantifier la concentration dans l air et décrire les effets aigus et chroniques, selon la littérature X- Ne peut pas se prononcer sur les doses auxquelles les travailleurs ont été exposés ni sur les effets sur la santé, observés ou potentiels, en lien avec les concentrations mesurées, sauf s il est médecin ou toxicologue! 22

23 Par la nature de ses interventions : Identifier les dangers immédiats ou évidents mais aussi Anticiper les dangers potentiels et de nature chronique. 23

24 Organismes gouvernementaux québécois : Soutien et conseil les milieux de travail en vue d atteindre la conformité aux lois et règlements» Paritaire En entreprise privée : HT + dossier SST + Environnement 24

25 Être membre d une association professionnelle Compétence Statut professionnel particulier = Facilite le regroupement d intérêts, cours, colloques. Exemple : Au Québec : AQHSST ; en Ontario : OHAO ; aux États-Unis: ACGIH, etc. 25

26 Code d éthique : Valeurs - Droiture - Honnêteté - Sincérité - Franchise - Équité 26

27 Que contiendrait un code d éthique :» Reconnaître sa responsabilité de protéger la santé-sécurité et le bien-être des travailleurs en les plaçant au-dessus de ses propres intérêts personnels et professionnels;» Intégrité, rigueur scientifique et professionnelle reconnue;» Pratique seulement dans ses champs d expertise;» Obligation de maintenir à jour ses connaissances et compétences;» Respecte la confidentialité de l information à l occasion d un mandat;» Informe toutes les parties concernées dans le milieu de travail des risques et des méthodes de protection appropriées. 27

28 » Le programme de prévention» Le comité de santé et de sécurité (CSS)» Le représentant à la prévention (RP)» Le programme de santé spécifique à l établissement (PSSE) 28

29 Le PSSE est un élément constitutif du programme de prévention. L élaboration et la mise à jour du PSSE ont été confiées au médecin responsable des services de santé de l établissement (art. 117) choisi par le CSS (si reconnu) ou nommé par le directeur de santé publique. Le PSSE doit être approuvé par le CSS ou, en l absence d un CSS, par un représentant de l employeur et des travailleurs. 29

30 Médecin responsable Hygiéniste et Technicien en hygiène du travail Infirmière Agente administrative 30

31 » Programme de santé spécifique à l établissement (PSSE) - L identification et l évaluation des risques pour la santé - La surveillance de la santé des travailleurs - L information et la formation - Les premiers secours et premiers soins» Pour une maternité sans danger (PMSD)» Demandes du milieu» Demandes de la CSST» Enquête d indemnisation 31

32 Groupe 1 : Bâtiments, travaux publics, industrie chimique Forêt et scieries Mines, carrières, puits de pétrole Fabrication de produits en métal Groupe 2 : Industrie du bois Industrie du caoutchouc et matières plastiques Fabrication d'équipements de transport Première transformation des métaux Fabrication de produits minéraux non métalliques Groupe 3 : Administration publique Industrie des aliments et boissons Industrie du meuble et articles d'ameublement Industrie du papier et activités diverses Transport et entreposage Groupe 4 : Commerce Industrie du cuir Fabrication de machines (sauf électriques) Industrie du tabac Industrie du textile Groupe 5 : Autres services commerciaux et personnels Communications, transport d'énergie et autres services publics Imprimerie Édition et activités annexes Fabrication de produits du pétrole et charbon Fabrication de produits électriques Groupe 6 : Agriculture Bonneterie et habillement Enseignement et services annexes Finance, assurance et affaires immobilières Services médicaux et sociaux Chasse et pêche Industries manufacturières diverses 32

33 OBJECTIFS : - Informer systématiquement la CSST des dépassements des VEA (hors-normes). - Signaler les déficiences susceptibles de nécessiter une mesure de prévention (art. 123 de la LSST). - Agir pour protéger les travailleurs en assurant les suivis requis. 33

34 «Tout en respectant le caractère confidentiel du dossier médical et des procédés industriels, le médecin responsable doit signaler à la Commission, à l employeur, aux travailleurs, à l association accréditée, au comité de santé et de sécurité et au directeur de santé publique toute déficience dans les conditions de santé, de sécurité ou de salubrité susceptible de nécessiter une mesure de prévention. Il doit transmettre sur demande un rapport de ses activités.» 34

35 » Projets provinciaux sur les risques chimiques : 1991 : PII Décapage au jet d abrasif / 2000 étab : PII Plastiques renforcés / 150 étab : PII Poudrage électrostatique / 19 étab : PII Soudage-coupage / 430 étab : PII Béryllium / 1100 étab : Projet provincial Isocyanates / 1200 étab. 35

36 - Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) - Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) - Associations sectorielles paritaires (ASP) - Mutuelles de prévention 36

37 37

38 » Connaissance préalable Des risques potentiels selon le procédé (se documenter) Identification des substances et les propriétés physico-chimiques, notions de toxicité Connaître et choisir adéquatement les instruments selon les contaminants Interprétation des résultats d analyse Connaître les valeurs de référence (normes) 38

39 » Consultation préalable : - Références / documents disponibles (IRSST, INRS, ) - Site internet CSST : Portrait lésions et rapports d intervention de l inspecteur - Site internet de l entreprise, services offerts - Documentation, littérature - Professionnels conseils et collègues de travail 39

40 » PHYSIQUES Bruit Contraintes thermiques (chaleur ou froid) Radiations Éclairage Vibrations 40

41 » CHIMIQUES Poussières Fumées Vapeurs Gaz 41

42 » MICROBIOLOGIQUES ou BIOAÉROSOLS Champignons, moisissures Avoir du pif! Virus Bactéries Protozoaires Parasites 42

43 AUTRES Ergonomie, TMS Psycho-sociaux 43

44 Objectifs : - Identifier les facteurs de risque: chimique? physique? etc. - Évaluer les moyens pour maîtriser les risques (présence, absence, efficacité) - Déterminer les facteurs de risque prioritaires - Déterminer la nécessité de faire d autres enquêtes - Connaître les préoccupations des travailleurs et des gestionnaires quant aux facteurs de risque dans leur milieu de travail 44

45 * Première visite rencontre à l établissement (paritaire) - Degré de prise en charge du milieu, les réalisations en SST - Formation des travailleurs et programme de protection - Nombre de travailleurs, quarts de travail - Organisation syndicale - CSS, RP - Visite des installations, des postes de travail, 45

46 * Sommaire d éléments à observer et à compiler : - Les départements et les étapes de production; - Les opérations exécutées, les activités de travail (tâches) et leur durée; - Les matières premières utilisées, les produits intermédiaires et finis; - Les équipements et la machinerie impliqués; - Les facteurs de risque et les voies d exposition; - Les moyens de maîtrise collectifs et individuels; - Le nombre de travailleurs exposés à chaque facteur de risque et leur titre d emploi. 46

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier Obligations des employeurs sur l organisation de la santé et de la sécurité au travail en milieu forestier Par Valérie Lévesque, B.A.A, D.É.S.S Entrepreneure - Force D Plan de présentation Loi sur la santé

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail dans l enseignement

La santé et la sécurité du travail dans l enseignement La santé et la sécurité du travail dans l enseignement Outils pratiques et moyens réalistes Solange Picard, conseillère en prévention jeunesse Direction régionale de la Chaudière-Appalaches 14 mars 2014

Plus en détail

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D.

Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Enjeux et perspectives liant la santé et la sécurité du travail et la promotion de la santé Diane Berthelette, Ph.D. Présidente-directrice générale, CLIPP Département d organisation et de ressources humaines,

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS INSTITUT NATIONAL DE LA PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Ministère du Travail de l Emploi et de la Sécurité Sociale I.N.P.R.P Institut National de la Prévention des Risques Professionnels Décret exécutif-

Plus en détail

I : ACTION EN MILIEU DE TRAVAIL INTRODUCTION

I : ACTION EN MILIEU DE TRAVAIL INTRODUCTION SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I : ACTION EN MILIEU DE TRAVAIL... 2 Identification de risques... 3 Contrôle des installations sanitaires... 3 Contrôle des équipements de protection. 3 Evaluation des risques...

Plus en détail

Profils de compétences en SST

Profils de compétences en SST Profils de compétences en SST Table des matières Introduction... 3 Les trois types de savoirs. 4 Les profils de compétences Haute direction....5 Coordonnateur en santé-sécurité...9 Conseiller en ressources

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Évaluation de la Grille d identification des risques psychosociaux en entreprise : l importance des déterminants individuels et organisationnelles. Michel Vézina Carole Chénard JASP 27 novembre 2013 Plan

Plus en détail

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION

Préambule. Claude Sicard Vice-président au partenariat et à l expertise-conseil 2 LE CADRE D INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Préambule Le présent guide d application du cadre d intervention s adresse aux inspecteurs, aux chefs d équipe et aux directeurs en santé et sécurité en prévention-inspection de la CSST de même qu aux

Plus en détail

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public

La prévention à la ferme. La CSST : un assureur public. Ordre du jour. La CSST : un assureur public. La CSST en bref : un assureur public Ordre du jour La prévention à la ferme AGRI-VISION Journée Relève et établissement 22 janvier 2013 Luc Lefebvre, ing. inspecteur CSST La CSST en bref : un assureur public Les obligations légales en matière

Plus en détail

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure

DÉPENSES PERSONELLES. S M L W Structure Révisé: le 2 novembre, 2005 TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU LE MOINS ÉLEVÉ (S) (basé sur FND013.TTL) TITRE ET CODE SÉQUENTIEL AU NIVEAU MOYEN (M) (basé sur FND037.TTL) Titre et code séquentiel au niveau

Plus en détail

Vous aider à rendre votre milieu de travail sécuritaire. Vous aider à éviter les lésions professionnelles et sauver des vies

Vous aider à rendre votre milieu de travail sécuritaire. Vous aider à éviter les lésions professionnelles et sauver des vies Conférencier : Luc Constant Conseiller en relation avec les employeurs CSST Investir en gestion de la santé et la sécurité au travail, est-ce rentable? Val-d Or, le 29 octobre Forum 2014 sur la santé et

Plus en détail

SITUATIONS DANGEREUSES AU TRAVAIL : PORTRAIT D UNE DÉCENNIE DANS UN CENTRE HOSPITALIER

SITUATIONS DANGEREUSES AU TRAVAIL : PORTRAIT D UNE DÉCENNIE DANS UN CENTRE HOSPITALIER SITUATIONS DANGEREUSES AU TRAVAIL : PORTRAIT D UNE DÉCENNIE DANS UN CENTRE HOSPITALIER Robert Bourbonnais a a Centre de santé et de services sociaux de Laval (Laval, Québec) La présente étude trace le

Plus en détail

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos

ASFETM Travail sécuritaire en espace clos Colloque, CSST Sherbrooke, 22 mai 2013 ASFETM Travail sécuritaire en espace clos par Charbel Mouawad, M.Sc. Hygiéniste industriel/ergonome, ASFETM 1 Objectifs À la fin de la session, les participants seront

Plus en détail

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011 24 e colloque santé et sécurité au travail Abitibi-Témiscamingue 24 octobre 2012 La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Guylaine Bourque, ing. Rapport

Plus en détail

Directive administrative en matière de communication des renseignements du dossier de financement de l employeur

Directive administrative en matière de communication des renseignements du dossier de financement de l employeur Directive administrative en matière de communication des renseignements du dossier de financement de l employeur 2 Table des matières Directive administrative en matière de communication des renseignements

Plus en détail

Avis au lecteur. Pour commander le livre (disponible en décembre 2013) : http://www.pulaval.com/

Avis au lecteur. Pour commander le livre (disponible en décembre 2013) : http://www.pulaval.com/ Mémoire présenté au Groupe de travail de la CSST sur la révision de la LSST ORGANISER LA PRÉVENTION DE MANIÈRE SYSTÉMATIQUE, DANS TOUS LES LIEUX DE TRAVAIL LA REDYNAMISER ET PRENDRE EN COMPTE LES CHANGEMENTS

Plus en détail

Transfert de compétences en formation sur la gestion de la sécurité des machines et les moyens de protection

Transfert de compétences en formation sur la gestion de la sécurité des machines et les moyens de protection Transfert de compétences en formation sur la gestion de la sécurité des machines et les moyens de protection Joseph-Jean Paques Réal Bourbonnière Renaud Daigle Patrik Doucet Patrice Masson Philippe Micheau

Plus en détail

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire.

sécuritaires productifs soyez plus soyez plus Tout le monde a droit à un environnement de travail sécuritaire. Loi sur la santé et la sécurité du travail soyez plus sécuritaires soyez plus productifs INTERVENTION EN PRÉVENTION-INSPECTION Information à l intention de l employeur, du maître d œuvre et du travailleur

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION 2015-2017

PROGRAMME D ACTION 2015-2017 PROGRAMME D ACTION 2015-2017 PROGRAMME D ACTION 2015-2017 SOMMAIRE MISSION L APSSAP a été fondée en 1983 à la suite d une entente entre les représentants de l employeur et les représentants des travailleurs.

Plus en détail

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur

La CSST Qui sommes nous? Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur La CSST Qui sommes nous? Par : Charles Taschereau, conseiller DPI Olivier Lesquir, inspecteur Blainville 3 avril 2008 La Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) Une compagnie d assurance

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (paie)

PROFIL DE L EMPLOI. (paie) PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en administration (paie) Soutien technique 314-TECADM002 Titre de la direction : Titre du service :

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

DE L INTERVENTION DE MOBILISATION À L INTERVENTION ERGONOMIQUE ET AU SUIVI DES RECOMMANDATIONS : QUELS OUTILS POUR UN SUIVI DU PROCESSUS?

DE L INTERVENTION DE MOBILISATION À L INTERVENTION ERGONOMIQUE ET AU SUIVI DES RECOMMANDATIONS : QUELS OUTILS POUR UN SUIVI DU PROCESSUS? DE L INTERVENTION DE MOBILISATION À L INTERVENTION ERGONOMIQUE ET AU SUIVI DES RECOMMANDATIONS : QUELS OUTILS POUR UN SUIVI DU PROCESSUS? Nicole Vézina 1, Ghislaine Tougas 2 1 Professeure, CINBIOSE, Institut

Plus en détail

mission. structure paritaire et source de FinAncement. Avertissement masculin / Féminin. reproduction.

mission. structure paritaire et source de FinAncement. Avertissement masculin / Féminin. reproduction. Mission. Promouvoir la prévention en santé et en sécurité du travail dans un objectif d élimination à la source des dangers et accompagner, dans un cadre paritaire, la clientèle de son secteur en offrant

Plus en détail

Numéro(s) du poste : Collectivité(s) Division(s)/régions(s) 97-2821 Yellowknife Prévention

Numéro(s) du poste : Collectivité(s) Division(s)/régions(s) 97-2821 Yellowknife Prévention RÉFÉRENCE Organisme Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs Intitulé du poste Hygiéniste du travail agent de sécurité principal Numéro(s) du poste : Collectivité(s)

Plus en détail

La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires

La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires La qualité de l air intérieur (moisissures) dans les milieux scolaires Formation aux dirigeants Chantal Bonneau, B. Sc., infirmière Diane Langlois, M. Sc., chimiste 15 novembre 2012 En manchette Plan de

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 PROGRAMME DE EN SANTÉ SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 Document préparé par : Comité de la santé et de la sécurité du travail Objectif : Éliminer à la source même les dangers pour la santé, la sécurité et

Plus en détail

Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013

Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013 9 octobre 2013 Prévention des pratiques addictives au travail: une démarche collective Les addictions et le monde du travail Toxicomanies Hépatites Sida 2013 1 INRS Présentation Association loi 1901 créée

Plus en détail

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques

Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques Prévenir les Troubles Musculo Squelettiques De la théorie à la pratique, l action de la CRAMIF Dominique Beaumont- Arnaud Asselin CRAMIF 18 octobre 2008 SFMW 1 CRAMIF Prévention des Risques Professionnels

Plus en détail

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs

Droits et obligations des travailleurs et des employeurs Droits et obligations des travailleurs et des employeurs La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) vise à assurer des conditions de santé et de sécurité minimales dans les entreprises québécoises.

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment?

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? Audrey Lacasse, conseillère-experte en prévention-inspection Direction générale de la prévention-inspection 30 septembre 2015

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE #36 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DÉFINITIONS ET CHAMP D'APPLICATION La législation québécoise en matière de santé et de sécurité du travail est constituée

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (gestion financière et paie) Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI. (gestion financière et paie) Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en administration (gestion financière et paie) Soutien technique 314-TECADM005 Titre de la direction

Plus en détail

Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail

Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail Portail de bases de données et d'instruments de mesure en santé et sécurité du travail Susan Stock (INSPQ, U de M) Alain Marchand (U de M), Alain Delisle (IRSST), Jean Arteau (ÉTS), Marie- France Coutu

Plus en détail

HYGIÈNE SÉCURITÉ E N V I R O N N E M E N T

HYGIÈNE SÉCURITÉ E N V I R O N N E M E N T Le B.O. 2 8 1 HYGIÈNE SÉCURITÉ S O M M A I R E P R É S E N T A T I O N ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 1 - Unités d enseignement (UE) 2 - Tableaux des horaires et coefficients 3 - Adaptations locales 4

Plus en détail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail

Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail Ordonnance sur les qualifications des spécialistes de la sécurité au travail 822.116 du 25 novembre 1996 (Etat le 5 décembre 2006) Le Conseil fédéral suisse, Vu l art. 83, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

BTS Métiers des Services à l Environnement

BTS Métiers des Services à l Environnement BTS Métiers des Services à l Environnement Programme de la formation Connaissance des milieux professionnels 1 - Définitions générales 2 - Organisation administrative de la France ; les pouvoirs publics

Plus en détail

LA LSST APRÈS 25 ANS -- LA LATMP APRÈS 20 ANS, BEAUCOUP DE CHEMIN PARCOURU MAIS DE GRANDS DÉFIS À L HORIZON

LA LSST APRÈS 25 ANS -- LA LATMP APRÈS 20 ANS, BEAUCOUP DE CHEMIN PARCOURU MAIS DE GRANDS DÉFIS À L HORIZON LA LSST APRÈS 25 ANS -- LA LATMP APRÈS 20 ANS, BEAUCOUP DE CHEMIN PARCOURU MAIS DE GRANDS DÉFIS À L HORIZON Yvan Gauthier Certificat de santé et sécurité du travail Faculté de l éducation permanente, Université

Plus en détail

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels

L humain au cœur de l entreprise. De l identification à la gestion des Risques Professionnels L humain au cœur de l entreprise De l identification à la gestion des Risques Professionnels Petit déjeuner Conférence du 17 Mars 2009 Sommaire 1. IDER : Identification des Dangers et Évaluation des Risques

Plus en détail

Pour une grossesse en toute sécurité

Pour une grossesse en toute sécurité Pour une grossesse en toute sécurité Comité de santé et sécurité Introduction La grossesse est un moment privilégié dans la vie d une femme. C est un événement magique qui transforme sa vie et son corps.

Plus en détail

Statistiques sur les lésions attribuables aux TMS en milieu de travail 2011-2014

Statistiques sur les lésions attribuables aux TMS en milieu de travail 2011-2014 Statistiques sur les lésions attribuables aux TMS en milieu de travail 2011-2014 Ce document a été préparé par le Centre de la statistique et de l information de gestion, Direction de la comptabilité et

Plus en détail

Transport et stockage des produits classés dangereux et assimilés

Transport et stockage des produits classés dangereux et assimilés Transport et stockage des produits classés dangereux et assimilés Jacques JOUANNEAU Pierre-Jean CHAFOIX Les enjeux Comment mieux se repérer dans le foisonnement des textes réglementaires? Comment répondre

Plus en détail

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES

LE VACCIN L HÉPATITE A LES EFFETS SECONDAIRES HÉPATITE A L HÉPATITE A L hépatite A est une infection du foie causée par un virus. Il s agit d une maladie sérieuse qui peut nécessiter une hospitalisation. Elle est plus grave chez les personnes plus

Plus en détail

appliquée aux emballages alimentaires

appliquée aux emballages alimentaires La méthode HACCP La méthode HACCP appliquée aux emballages alimentaires 1- La réglementation des matériaux au contact des aliments Quels contaminants issus des emballages dans les aliments? Des contaminants

Plus en détail

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DU CHSCT (Établissements de moins de 300 salariés)

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DU CHSCT (Établissements de moins de 300 salariés) FORMATION INITIALE DES MEMBRES DU CHSCT (Établissements de moins de 300 salariés) Préambule Le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) s'impose de plus en plus comme un acteur

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST.

à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de la prévention incendie ; à l inspecteur à la prévention ; au Comité SST. GRILLE D AUTO-ÉVALUATION EN SANTÉ SÉCURITÉ AU TRAVAIL COMMISSION SCOLAIRE DES PATRIOTES GÉNÉRALE Juin 2002 DOCUMENT À CONSERVER ET À FOURNIR SUR DEMANDE : à l inspecteur de la CSST ; à l inspecteur de

Plus en détail

Le Transport des Matières Dangereuses

Le Transport des Matières Dangereuses Section des produits chimiques Service du pharmacien cantonal 24, avenue de Beau-Séjour 1206 Genève Le Transport des Matières Dangereuses tél.: 022/546.51.90(88) fax.: 022/546.51.89 section.toxiques@etat.ge.ch

Plus en détail

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E 2010-2011 9002-9323 Québec inc. (Agence de soins infirmiers Chantal Côté- division ASICC-MED) A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E N o mutuelle MUT00724 Association(s) sectorielle(s) paritaire(s) Affaires

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants: Interne en médecine

Plus en détail

Sabrina Gravel, M.Sc. Agente de veille et coordonnatrice. Champ Prévention des risques chimiques et biologiques Direction scientifique

Sabrina Gravel, M.Sc. Agente de veille et coordonnatrice. Champ Prévention des risques chimiques et biologiques Direction scientifique Sabrina Gravel, M.Sc. Agente de veille et coordonnatrice Champ Prévention des risques chimiques et biologiques Direction scientifique La recherche sur les maladies professionnelles au Canada Qui? Quoi?

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Direction adjointe des études au Service de soutien à l'enseignement et aux activités internationales

PROFIL DE L EMPLOI. Direction adjointe des études au Service de soutien à l'enseignement et aux activités internationales PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

Plus en détail

Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques

Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques 1 Maintien et retour au travail des employé(e)s atteints de troubles musculo-squelettiques Susan Stock MD MSc FRCPC Responsable, Groupe scientifique sur les TMS liés au travail Institut national de santé

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Technicien en informatique classe principale (certification logiciel) 316-TECINCLP009 316-TECINCLP010 316-TECINCLP011

PROFIL DE L EMPLOI. Technicien en informatique classe principale (certification logiciel) 316-TECINCLP009 316-TECINCLP010 316-TECINCLP011 PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en informatique classe principale (certification logiciel) Soutien technique 316-TECINCLP008 316-TECINCLP009

Plus en détail

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP

Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Prévenir et Indemniser la Pénibilité au Travail : le Rôle des IRP Les facteurs de pénibilité applicables au 1 er janvier 2015 T R A V A I L D E N U I T T R A V A I L E N É Q U I P E S S U C C E S S I V

Plus en détail

il 10004 3b PORTRAIT DU SOUS-SECTEUR Industrie des boissons gazeuses (1111) SANTÉ AU TRAVAIL

il 10004 3b PORTRAIT DU SOUS-SECTEUR Industrie des boissons gazeuses (1111) SANTÉ AU TRAVAIL SANTÉ AU TRAVAIL CSP DE QUÉBEC CLSC CHARLEVOIX CLSC HAUTE-VILLE CLSC PORTNEUF PORTRAIT DU SOUS-SECTEUR Industrie des boissons gazeuses (1111) HD 7659.Q44 G 546 1995 INSPQ - Montreal il 10004 3b wm MM «Mini

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION

FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION FORMULAIRE DE DEMANDE DES OUTILS DE PREVENTION Nom de l entreprise : Secteur d activité : Taille de l entreprise : Nom et Prénom : Fonction : Email : Téléphone : Documents obligatoires Fiche conseil document

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Catalogue des formations proposées par S 3

Catalogue des formations proposées par S 3 Catalogue des formations proposées par S 3 Rue d En Bas 31580 LOUDET Tél. : 05.61.94.91.83 06.22.39.29.69 PreventionS3@yahoo.fr Principes généraux q Les modules de formation sont construits sur un modèle

Plus en détail

Glossaire TERMES GÉNÉRAUX

Glossaire TERMES GÉNÉRAUX Glossaire TERMES GÉNÉRAUX Chercheur d emploi Personnes au chômage dont sont exclues les personnes mises à pied temporairement ainsi que celles qui occuperont un emploi prochainement. Chômage de longue

Plus en détail

Avant-propos 3. Introduction 4

Avant-propos 3. Introduction 4 Plan d action de développement durable 2010-2011 Le plan d action de développement durable 2010-2011 de l Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) est accessible sur

Plus en détail

L emploi scientifique dans le secteur privé

L emploi scientifique dans le secteur privé L emploi scientifique dans le secteur privé LES CHERCHEURS DANS LE SECTEUR PRIVE L évolution des effectifs de chercheurs dans les entreprises En 2004, les entreprises emploient plus de 105 000 chercheurs

Plus en détail

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Préambule Les Normes de santé publique de l Ontario (normes) sont publiées par le ministère de la Santé et des Soins de longue

Plus en détail

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité

CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande. Protection de la maternité CUSSTR : Commission Universitaire de Sécurité et Santé au Travail Romande Protection de la maternité Introduction Une attention particulière doit être apportée à la protection des femmes enceintes et allaitantes

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI. Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Soutien administratif 929-SECCL1001 Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre

Plus en détail

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES

PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES PRECISIONS SUR LES ACTIONS PROPOSEES Groupe TMS (G - 3.1)------------------------------------------------------------- 2 «Créer un kit de sensibilisation aux TMS à destination des acteurs de prévention

Plus en détail

Journée d information Élimination des Emballages Vides de Produits Phytosanitaires

Journée d information Élimination des Emballages Vides de Produits Phytosanitaires Secrétariat d Etat auprès du Ministère de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement chargé de l Eau et de l Environnement Département de l Environnement Service Régional de l Environnement Souss

Plus en détail

Éducation internationale : un guichet unique pour accéder à l expertise québécoise en formation professionnelle

Éducation internationale : un guichet unique pour accéder à l expertise québécoise en formation professionnelle Éducation internationale : un guichet unique pour accéder à l expertise québécoise en formation professionnelle Thèmes de la présentation Présentation d Éducation internationale Présentation des commissions

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nr. Article- Produit : 48785 Page: Page 1 En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032 Zürich; Tél. des Urgences: ( jour et nuit) 145 ou +41 (0)44 251 51 51.

Plus en détail

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités

Politique de gestion des plaintes. La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités Politique de gestion des plaintes La CSST place la satisfaction de sa clientèle au coeur de ses priorités PRÉAMBULE L administration gouvernementale québécoise place au cœur de ses priorités la qualité

Plus en détail

LE PACK SANTÉ TRAVAIL ET NOS PÔLES D EXPERTISES POUR VOUS PÔLE SANTÉ TRAVAIL

LE PACK SANTÉ TRAVAIL ET NOS PÔLES D EXPERTISES POUR VOUS PÔLE SANTÉ TRAVAIL Chefs d entreprise et salariés de Lille Roubaix-Tourcoing, de la Flandre intérieure, de l Audomarois et du Douaisis, POUR VOUS LE PACK ET NOS S D EXPERTISES VOTRE COTISATION, SUIVI DE AU Visites médicales

Plus en détail

formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest

formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest formations 2015 >> santé et sécurité au travail Formations animées par la Carsat Centre Ouest Carsat Centre Ouest 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX Principe de participation Afin de

Plus en détail

VARIABLE LABELS "NUMÉRO D IDENTIFICATION" PROVINCE "PROVINCE" "GROUPES D ÂGE"

VARIABLE LABELS NUMÉRO D IDENTIFICATION PROVINCE PROVINCE GROUPES D ÂGE TITLE "ENQUÊTE SUR L ABSENCE DU TRAVAIL,1998" SET LENGTH=NONE WIDTH=80. FILE HANDLE EAT98NAME='aws98dat.txt'LRECL=73. DATA LIST FILE=EAT98 ID 0001-0006 (A) PROVINCE 0007-0007 AGEGR 0008-0008 SEX 0009-0009

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION

Conseil d administration Genève, novembre 2007 LILS POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.300/LILS/9 300 e session Conseil d administration Genève, novembre 2007 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS POUR DÉCISION

Plus en détail

5.1. Consommation d énergie dans l industrie manufacturière

5.1. Consommation d énergie dans l industrie manufacturière 5.1 Consommation d énergie dans l industrie manufacturière En 211 en France, la consommation brute d énergie dans l industrie manufacturière s élève à 34,7 millions de tonnes équivalent pétrole (tep) hors

Plus en détail

Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs

Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs Les défis de l intégration sécuritaire et compétente des nouveaux travailleurs Elise Ledoux Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail Colloque 2013 Santé et sécurité du travail

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (centre de service) 316-TECINF012. Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): Clientèle / Relation(s) professionnelle(s):

PROFIL DE L EMPLOI. (centre de service) 316-TECINF012. Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): Clientèle / Relation(s) professionnelle(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en informatique (centre de service) Soutien technique 316-TECINF001 316-TECINF012 Titre de la direction

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

Les documents santé-sécurité et les écrits de l ACP

Les documents santé-sécurité et les écrits de l ACP 3 ième réunion 2015 du réseau départemental des assistants et conseillers de prévention Les documents santé-sécurité et les écrits de l ACP Mardi 6 octobre 2015 9H30-12H00 1 Sommaire de la présentation

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (support technique PC-MAC)

PROFIL DE L EMPLOI. (support technique PC-MAC) PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en informatique (support technique PC-MAC) Soutien technique 316-TECINF002 PC (horaire soir) 316-TECINF004

Plus en détail

Les textes réglementaires de ce guide sont fournis à titre indicatif et non exhaustif. Se référer au Code du Travail en vigueur..

Les textes réglementaires de ce guide sont fournis à titre indicatif et non exhaustif. Se référer au Code du Travail en vigueur.. Pour toute réclamation, merci d adresser votre courrier ou votre mail à : Mme Sandrine PERRIER Directrice du service 9 rue du Cros - B.P. 261 23006 - GUERET Cedex sandrine.perrier@acist23.fr ACIST 23 Membre

Plus en détail

Qualité, Sécurité, Environnement

Qualité, Sécurité, Environnement Qualité, Sécurité, Environnement Santé, Sécurité, Hygiène au travail Déployer un Système de Management SST efficient (OHSAS 18001) Mettre un place une démarche «M.A.S.E.» Mettre en œuvre et optimiser l

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Centre de diffusion / Soutien à l'apprentissage et au développement pédagogique

PROFIL DE L EMPLOI. Centre de diffusion / Soutien à l'apprentissage et au développement pédagogique PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Agent de soutien administratif classe II (CTI et comptoir de prêt) Soutien administratif 229-ABCL2012 (jour) 229-ABCL2010

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Infrastructures, systèmes et projets

PROFIL DE L EMPLOI. Infrastructures, systèmes et projets PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Professionnel 316-ANALYS001 316-ANALYS002 316-ANALYS003 Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur

Plus en détail

H1301 - Inspection de conformité

H1301 - Inspection de conformité Appellations Inspecteur / Inspectrice de conformité d'ascenseurs Inspecteur / Inspectrice de conformité de matériel Inspecteur / Inspectrice de conformité d'équipements sous pression Inspecteur / Inspectrice

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Technicien informatique, classe principale (SharePoint)

PROFIL DE L EMPLOI. Technicien informatique, classe principale (SharePoint) PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en informatique, classe principale (SharePoint) Soutien 316CP-TINCLP012 Titre de la direction : Titre

Plus en détail

CdC_01_0016_2014_Qualité, sécurité, hygiène, environnement. Titre de l action de formation : Sauveteur Secouriste du Travail - Formation initiale

CdC_01_0016_2014_Qualité, sécurité, hygiène, environnement. Titre de l action de formation : Sauveteur Secouriste du Travail - Formation initiale Annexe technique au cahier des charges d achat de formation, dans le cadre du plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA : CdC_01_0016_2014_Qualité, sécurité, hygiène, environnement FAFSEA,

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LA VENTILATION DES LOCAUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LA VENTILATION DES LOCAUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) LA VENTILATION DES LOCAUX DE TRAVAIL Introduction La mise en œuvre, de produits, notamment des produits chimiques,

Plus en détail

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels

Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Hygiène et sécurité des aliments Evaluations des risques professionnels Présentation Stéphane GRAFFIN formation, diagnostic et conseil interviens depuis 2014 sur l ensemble du territoire national auprès

Plus en détail

PLAN DE CLASSIFICATION. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général

PLAN DE CLASSIFICATION. Direction des affaires corporatives et du secrétariat général PLAN DE CLASSIFICATION Direction des affaires corporatives et du secrétariat général Mai 2010 PLAN DE CLASSIFICATION 1. HISTORIQUE 2. LOIS ET RÈGLEMENTS 2.1 Documents constitutifs 2.2 Loi sur la santé

Plus en détail

LES CANCERS PROFESSIONNELS

LES CANCERS PROFESSIONNELS LES CANCERS PROFESSIONNELS Près de 2,4 millions de travailleurs français sont quotidiennement exposés à des substances cancérogènes sur leur lieu de travail. Tout le monde est concerné, mais les hommes

Plus en détail

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

22,7 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 22,7 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs (source : ACOSS-URSSAF-31/12/214)) Industrie La production industrielle a légèrement baissé au mois de septembre. La demande

Plus en détail

PLAN SANTE SECURITE AU TRAVAIL DES EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REGION GUADELOUPE PERIODE : 2011-2015

PLAN SANTE SECURITE AU TRAVAIL DES EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REGION GUADELOUPE PERIODE : 2011-2015 PLAN SANTE SECURITE AU TRAVAIL DES EXPLOITANTS AGRICOLES DE LA REGION GUADELOUPE PERIODE : 2011-2015 PREAMBULE Le Plan Santé Sécurité au Travail (PSST) de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) de la Guadeloupe

Plus en détail

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS)

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES (TMS) Repères Les troubles musculo-squelettiques (TMS) rassemblent un ensemble large de pathologies qui affectent les muscles, les tendons et les nerfs des membres supérieurs et inférieurs au niveau du poignet,

Plus en détail

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1

Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Bulletin d adhésion à compléter et à nous adresser par courrier uniquement AISMT 13 bis Bd Talabot 30 039 NIMES Cedex 1 Cadre réservé à l AISMT Date d effet du contrat : N adhérent : Je soussigné(e) (Nom

Plus en détail

Le risque environnemental Prise en compte sur le lieu de travail

Le risque environnemental Prise en compte sur le lieu de travail F i c h e d e s e n s i b i l i s at i o n Le risque environnemental Le risque environnemental Prise en compte sur le lieu de travail Le risque environnemental n est pas seulement celui dont on prend conscience

Plus en détail

Vers une prévention durable

Vers une prévention durable Vers une prévention durable Commission de la santé et de la sécurité du travail Mise à jour 2013 Plan d action de développement durable 2008-2015 Parce que le Québec a besoin de tous ses travailleurs www.csst.qc.ca

Plus en détail

CARSAT LR DEPARTEMENT PREVENTION ET TARIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

CARSAT LR DEPARTEMENT PREVENTION ET TARIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CARSAT LR DEPARTEMENT PREVENTION ET TARIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Formation Compétences de Base en Prévention : Protection Sociale en France 1 LA CARSAT AU SEIN DE LA SECURITE SOCIALE MALADIE

Plus en détail