Par Serge MANSEAU tech.ht

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Par Serge MANSEAU tech.ht"

Transcription

1 Par Serge MANSEAU tech.ht 1

2 2

3 Appellé à agir : - diversification des milieux de travail - Fait appel à plusieurs disciplines scientifiques 3

4 Ex. : Études de la qualité de l air intérieur dans une tour à bureau 4

5 5

6 6

7 7

8 8

9 PRÉVENTION AU TRAVAIL MAI-JUIN-JUILLET

10 - L hygiène du travail - L intervenant : qualités et habiletés professionnelles - Rôles, mandats : la place de l intervenant en HT - Étapes clés : Connaissance et évaluation d un milieu de travail - Maîtrise des facteurs de risque 10

11 Une science et un art voués à l anticipation, à l évaluation et à la maîtrise des risques à la santé dans les milieux de travail; son but ultime est de protéger la santé et le bienêtre des travailleurs, en plus d assurer la protection des communautés. Réf.: Manuel d hygiène du travail, du diagnostic à la maîtrise des facteurs de risques, chapitre 1, p.2 11

12 L investigation et le diagnostic 12

13 . Recherche des causes des effets observés ou anticipés;. Multiples méthodes d observation, de détection, de mesure et d interprétation rigoureuses;. Tenter de faire la lumière sur les plaintes, les effets ou maladies inexpliquées. 13

14 - Tenir compte des observations et données; - Définir les sources de risque; - Gravité du risque; - Les moyens de prévention acceptables. 14

15 On les retrouve : Consultants Étab. de SSS Agence gouvernementale Écoles, collèges et universités Organisations non gouvernementales Secteurs industriel et commercial 15

16 Env hygiénistes du travail et 200 techniciens(nes) en hygiène du travail 16

17 Complémentarité entre HT* et THT** * Anticipation des facteurs de risques Stratégie d évaluation Interprétation des résultats Proposition de mesures correctives ** Technique d une intervention Identification des risques La prise de mesures et collecte d info Analyse quantitative des données 17

18 Posséder des connaissances de base dans plusieurs disciplines : Chimie Mathématique Physique Biologie Droit Toxicologie Demeurer en contact avec divers spécialistes ou avec d autres intervenants 18

19 Capacité à travailler en équipe Capacité d investigation et d analyse Facilité à établir des contacts interpersonnels (communication, employeur-trav., adapter le message) Bonne communication écrite et orale Capacité de résoudre des problèmes Capacité de convaincre Bonne gestion de son temps 19

20 Habiletés particulières : ADAPTATION - Des situations de travail en constante évolution - Cultures d entreprises différentes - Interlocuteurs de niveaux hiérarchiques variés 20

21 Rôle de 1 er plan et complémentaire Équipe multi. en SST Apporte une compréhension plus complète d un risque 21

22 Exemple de frontière des compétences ou des responsabilités : O- Analyse d une ventilation inadéquate nécessitant des corrections O- Présenter certains paramètres d efficacité X- Ne peut pas concevoir le système de ventilation et calculer des paramètres, sauf s il est ingénieur! O- Démontrer l exposition d un travailleur à une substance chimique O- Quantifier la concentration dans l air et décrire les effets aigus et chroniques, selon la littérature X- Ne peut pas se prononcer sur les doses auxquelles les travailleurs ont été exposés ni sur les effets sur la santé, observés ou potentiels, en lien avec les concentrations mesurées, sauf s il est médecin ou toxicologue! 22

23 Par la nature de ses interventions : Identifier les dangers immédiats ou évidents mais aussi Anticiper les dangers potentiels et de nature chronique. 23

24 Organismes gouvernementaux québécois : Soutien et conseil les milieux de travail en vue d atteindre la conformité aux lois et règlements» Paritaire En entreprise privée : HT + dossier SST + Environnement 24

25 Être membre d une association professionnelle Compétence Statut professionnel particulier = Facilite le regroupement d intérêts, cours, colloques. Exemple : Au Québec : AQHSST ; en Ontario : OHAO ; aux États-Unis: ACGIH, etc. 25

26 Code d éthique : Valeurs - Droiture - Honnêteté - Sincérité - Franchise - Équité 26

27 Que contiendrait un code d éthique :» Reconnaître sa responsabilité de protéger la santé-sécurité et le bien-être des travailleurs en les plaçant au-dessus de ses propres intérêts personnels et professionnels;» Intégrité, rigueur scientifique et professionnelle reconnue;» Pratique seulement dans ses champs d expertise;» Obligation de maintenir à jour ses connaissances et compétences;» Respecte la confidentialité de l information à l occasion d un mandat;» Informe toutes les parties concernées dans le milieu de travail des risques et des méthodes de protection appropriées. 27

28 » Le programme de prévention» Le comité de santé et de sécurité (CSS)» Le représentant à la prévention (RP)» Le programme de santé spécifique à l établissement (PSSE) 28

29 Le PSSE est un élément constitutif du programme de prévention. L élaboration et la mise à jour du PSSE ont été confiées au médecin responsable des services de santé de l établissement (art. 117) choisi par le CSS (si reconnu) ou nommé par le directeur de santé publique. Le PSSE doit être approuvé par le CSS ou, en l absence d un CSS, par un représentant de l employeur et des travailleurs. 29

30 Médecin responsable Hygiéniste et Technicien en hygiène du travail Infirmière Agente administrative 30

31 » Programme de santé spécifique à l établissement (PSSE) - L identification et l évaluation des risques pour la santé - La surveillance de la santé des travailleurs - L information et la formation - Les premiers secours et premiers soins» Pour une maternité sans danger (PMSD)» Demandes du milieu» Demandes de la CSST» Enquête d indemnisation 31

32 Groupe 1 : Bâtiments, travaux publics, industrie chimique Forêt et scieries Mines, carrières, puits de pétrole Fabrication de produits en métal Groupe 2 : Industrie du bois Industrie du caoutchouc et matières plastiques Fabrication d'équipements de transport Première transformation des métaux Fabrication de produits minéraux non métalliques Groupe 3 : Administration publique Industrie des aliments et boissons Industrie du meuble et articles d'ameublement Industrie du papier et activités diverses Transport et entreposage Groupe 4 : Commerce Industrie du cuir Fabrication de machines (sauf électriques) Industrie du tabac Industrie du textile Groupe 5 : Autres services commerciaux et personnels Communications, transport d'énergie et autres services publics Imprimerie Édition et activités annexes Fabrication de produits du pétrole et charbon Fabrication de produits électriques Groupe 6 : Agriculture Bonneterie et habillement Enseignement et services annexes Finance, assurance et affaires immobilières Services médicaux et sociaux Chasse et pêche Industries manufacturières diverses 32

33 OBJECTIFS : - Informer systématiquement la CSST des dépassements des VEA (hors-normes). - Signaler les déficiences susceptibles de nécessiter une mesure de prévention (art. 123 de la LSST). - Agir pour protéger les travailleurs en assurant les suivis requis. 33

34 «Tout en respectant le caractère confidentiel du dossier médical et des procédés industriels, le médecin responsable doit signaler à la Commission, à l employeur, aux travailleurs, à l association accréditée, au comité de santé et de sécurité et au directeur de santé publique toute déficience dans les conditions de santé, de sécurité ou de salubrité susceptible de nécessiter une mesure de prévention. Il doit transmettre sur demande un rapport de ses activités.» 34

35 » Projets provinciaux sur les risques chimiques : 1991 : PII Décapage au jet d abrasif / 2000 étab : PII Plastiques renforcés / 150 étab : PII Poudrage électrostatique / 19 étab : PII Soudage-coupage / 430 étab : PII Béryllium / 1100 étab : Projet provincial Isocyanates / 1200 étab. 35

36 - Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) - Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) - Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) - Associations sectorielles paritaires (ASP) - Mutuelles de prévention 36

37 37

38 » Connaissance préalable Des risques potentiels selon le procédé (se documenter) Identification des substances et les propriétés physico-chimiques, notions de toxicité Connaître et choisir adéquatement les instruments selon les contaminants Interprétation des résultats d analyse Connaître les valeurs de référence (normes) 38

39 » Consultation préalable : - Références / documents disponibles (IRSST, INRS, ) - Site internet CSST : Portrait lésions et rapports d intervention de l inspecteur - Site internet de l entreprise, services offerts - Documentation, littérature - Professionnels conseils et collègues de travail 39

40 » PHYSIQUES Bruit Contraintes thermiques (chaleur ou froid) Radiations Éclairage Vibrations 40

41 » CHIMIQUES Poussières Fumées Vapeurs Gaz 41

42 » MICROBIOLOGIQUES ou BIOAÉROSOLS Champignons, moisissures Avoir du pif! Virus Bactéries Protozoaires Parasites 42

43 AUTRES Ergonomie, TMS Psycho-sociaux 43

44 Objectifs : - Identifier les facteurs de risque: chimique? physique? etc. - Évaluer les moyens pour maîtriser les risques (présence, absence, efficacité) - Déterminer les facteurs de risque prioritaires - Déterminer la nécessité de faire d autres enquêtes - Connaître les préoccupations des travailleurs et des gestionnaires quant aux facteurs de risque dans leur milieu de travail 44

45 * Première visite rencontre à l établissement (paritaire) - Degré de prise en charge du milieu, les réalisations en SST - Formation des travailleurs et programme de protection - Nombre de travailleurs, quarts de travail - Organisation syndicale - CSS, RP - Visite des installations, des postes de travail, 45

46 * Sommaire d éléments à observer et à compiler : - Les départements et les étapes de production; - Les opérations exécutées, les activités de travail (tâches) et leur durée; - Les matières premières utilisées, les produits intermédiaires et finis; - Les équipements et la machinerie impliqués; - Les facteurs de risque et les voies d exposition; - Les moyens de maîtrise collectifs et individuels; - Le nombre de travailleurs exposés à chaque facteur de risque et leur titre d emploi. 46

Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST)

Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST) Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST) Conférencier Nicolas Bouchard, MBA Inspecteur, CSST Le Grand Rendez-vous 2012 Montréal 16 octobre 2012 DÉROULEMENT

Plus en détail

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier

Obligations des. employeurs sur. l organisation de la santé. et de la sécurité au. travail en milieu forestier Obligations des employeurs sur l organisation de la santé et de la sécurité au travail en milieu forestier Par Valérie Lévesque, B.A.A, D.É.S.S Entrepreneure - Force D Plan de présentation Loi sur la santé

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Vingt-cinq ans de prévention au Québec Présentation par: Michel Pérusse Conseiller principal, SST/Collectif Plan de la présentation Introduction Première partie: un peu de rétrospective Deuxième partie:

Plus en détail

grille de Conformité Réglementaire

grille de Conformité Réglementaire N D ordre Objet Références Exigences 1 Prestations en SST Code de Travail C T : loi n 66 27 du 30/04/1966 modifié par la loin n 94 29 du 21/02/1994 et la loi n 96 62 du 15/07/1996 : grille de Conformité

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement

Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement Colloque 2015 - Table des répondants de l éducation des adultes

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

Connaître la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Connaître la législation sur la santé et la sécurité du travail

Connaître la Loi sur la santé et la sécurité du travail. Connaître la législation sur la santé et la sécurité du travail Connaître la Loi sur la santé et la sécurité du travail Connaître la législation sur la santé et la sécurité du travail Illustrations Roxane Fournier Conception graphique et mise en page Hélène Camirand

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Direction adjointe des études au Service de soutien à l'enseignement et aux activités internationales

PROFIL DE L EMPLOI. Direction adjointe des études au Service de soutien à l'enseignement et aux activités internationales PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

Plus en détail

Conférences scientifiques 2006

Conférences scientifiques 2006 Vendredi, le 29 septembre 2006 Portrait des situations de tension au travail faisant l objet de recours à la Commission des lésions professionnelles : facteurs organisationnels Par: Katherine Lippel, Ph.

Plus en détail

OBJECTIFS DE FORMATION. INCLUANT LES COMPÉTENCES CanMEDS

OBJECTIFS DE FORMATION. INCLUANT LES COMPÉTENCES CanMEDS OBJECTIFS DE FORMATION EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE, ANNÉES R4 ET R5 INCLUANT LES COMPÉTENCES CanMEDS COMITÉ CONJOINT DES PROGRAMMES DE RÉSIDENCE EN SANTÉ COMMUNAUTAIRE DES UNIVERSITÉS McGILL, DE MONTRÉAL ET

Plus en détail

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF A LA SANTE AU TRAVAIL DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE PREAMBULE : La mise en œuvre de changements d organisation au sein du groupe sanofi-aventis, par nécessité d anticipation ou

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS SANTE TRAVAIL DROME VERCORS ACTIONS ET SENSIBILISATIONS Votre service de Sante au Travail Interentreprises vous accompagne dans la prevention des risques professionnels et l amelioration de vos conditions

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE

INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE LA RECHERCHE ET DE LA TECHNOLOGIE INSTRUCTION GENERALE TYPE SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION DANS LES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Plus en détail

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie;

1 en ce qui concerne l ergonomie, la formation multidisciplinaire de base complétée par le module de spécialisation en ergonomie; Arrêté royal du 5 décembre 2003 relatif aux spécialisations des conseillers en prévention des services externes pour la prévention et la protection au travail (M.B. 22.12.2003) Modifié par: (1) arrêté

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

Présentation et guide d utilisation. Un outil au service de la prévention des risques :

Présentation et guide d utilisation. Un outil au service de la prévention des risques : - VIGILABO Outil de diagnostic et d évaluation des espaces et des travaux dédiés à l enseignement des sciences Rectorat Présentation et guide d utilisation Un outil au service de la prévention des risques

Plus en détail

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Rôle du Comité Paritaire de Santé et de Sécurité du Travail (CPSST) selon le modèle de la norme CSA Z1000-06 Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Bienvenue Présentation De l Association

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - la

Plus en détail

Préparé par le Service des immeubles en collaboration avec le Secteur Santé et sécurité du travail Révision 3 (Janvier 2013)

Préparé par le Service des immeubles en collaboration avec le Secteur Santé et sécurité du travail Révision 3 (Janvier 2013) Objet L objet de cette procédure est de permettre d effectuer le cadenassage des équipements de manière à prévenir la transmission ou le dégagement intempestif de l énergie contenue dans une machine, un

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

La psychologie du travail au sein des services de santé au travail 26 novembre 2013

La psychologie du travail au sein des services de santé au travail 26 novembre 2013 La psychologie du travail au sein des services de santé au travail 26 novembre 2013 Gisèle Perche, Psychologue du travail MT 71, Service de santé de Saône et Loire Sylvie Trévoizan, Psychologue du travail

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

Santé et sécurité des travailleurs qui cumulent des précarités liées au statut d emploi ou au statut migratoire 37e congrès de l AQHSST 21 mai 2015

Santé et sécurité des travailleurs qui cumulent des précarités liées au statut d emploi ou au statut migratoire 37e congrès de l AQHSST 21 mai 2015 Santé et sécurité des travailleurs qui cumulent des précarités liées au statut d emploi ou au statut migratoire 37e congrès de l AQHSST 21 mai 2015 Par: Jessica Dubé, UQAM Jean-François Ducharme-Varin,

Plus en détail

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS FICHE TECHNIQUE #37 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) accorde

Plus en détail

LE DROIT RÉGISSANT LE TRAVAIL AU QUÉBEC

LE DROIT RÉGISSANT LE TRAVAIL AU QUÉBEC LE DROIT RÉGISSANT LE TRAVAIL AU QUÉBEC Porto Alegre, Brésil Le 26 mars, 2015 Katherine Lippel, Université d Ottawa Faculté de droit, section droit civil Plan de présentation L hiérarchie des sources en

Plus en détail

Programme de santé et de sécurité du travail - École Polytechnique Plan d'action 2005-2010

Programme de santé et de sécurité du travail - École Polytechnique Plan d'action 2005-2010 Programme de santé et de sécurité du travail - École Polytechnique Plan d'action 2005-2010 Administration Priorité Année 1- Politique générale / Organisation de la prévention Politique de gestion de la

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Conseiller en communication (publications et communications internes) Titre du supérieur immédiat:

PROFIL DE L EMPLOI. Conseiller en communication (publications et communications internes) Titre du supérieur immédiat: PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif: Conseiller en communication (publications et communications internes) Professionnel 913-CONSCOM003 Titre de la

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Numéro du plan d'effectif : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI. Numéro du plan d'effectif : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Soutien administratif 201-ABCLP001 Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement :

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement : DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etablissement : INTERVENANTS ET DEMARCHE L évaluation des risques professionnels a été réalisée par 1 le chef d entreprise et /ou le directeur

Plus en détail

La démarche globale d évaluation des risques professionnels

La démarche globale d évaluation des risques professionnels La démarche globale d évaluation des risques professionnels Journées Nationales de Prévention 2014 La démarche d évaluation des risques professionnels Méthodologie : 5 étapes 1 Définir les unités de travail

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Bilan en Midi Pyrénées et perspectives dans le cadre de la loi réformant l organisation de la santé au travail de juillet 2011 Cadre législatif Loi

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012

Catalogue de Formation 2012 Catalogue de Formation 2012 GREENTIPS Prévention des risques chimiques Initiation au risque amiante Les agents C.M.R. : connaissances réglementaires et actions de prévention GREENTIPS 91 C route des Romains

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Titre du service : Orientation, information scolaire et professionnelle

PROFIL DE L EMPLOI. Titre du service : Orientation, information scolaire et professionnelle PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Titre de la direction : Conseiller d'orientation Professionnel 401-CONORI002 (Services adaptés) 401-CONORI003

Plus en détail

Banalisation des risques = danger!

Banalisation des risques = danger! Banalisation des risques = danger! Claude Millette Conseiller en prévention Forum Santé et sécurité du travail Centre des congrès de Québec 24 avril 2013 Prévention des blessures - Association sectorielle

Plus en détail

Sylvie Gravel, Ph. D Gabrielle, Legendre, MBA, Jacques Rhéaume, Ph. D.,

Sylvie Gravel, Ph. D Gabrielle, Legendre, MBA, Jacques Rhéaume, Ph. D., Faible participation des travailleurs immigrants aux mesures de santé et sécurité au travail dans les petites entreprises montréalaises Projet financé par l IRSST Sylvie Gravel, Ph. D., ORH, ÉSG-UQAM gravel.s@uqam.ca

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Projets d intervention concertée pour la prise en charge de la santé et sécurité par les centres de formation Lynda Frenette Agence de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre du Québec

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (formation continue) Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI. (formation continue) Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif: Conseiller en communication (formation continue) Professionnel 913CP-CONCOM001 Titre de la direction : Titre du

Plus en détail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail santé - sécurité au travail Enseignement agricole Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail Du danger à la prévention des risques professionnels Le secteur agricole est un secteur «à risques». Mais

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique.

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. de lecture Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. Afin d aider le lecteur à se forger une opinion sur la

Plus en détail

Rappel de la hiérarchie des textes officiels. Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique

Rappel de la hiérarchie des textes officiels. Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique Prévention des accidents d exposition au sang (AES) : le cadre juridique Annie LEPRINCE, Institut national de recherche et de sécurité, Centre de Paris 1 Rappel de la hiérarchie des textes officiels Domaine

Plus en détail

Produit intérieur brut par industrie au Québec

Produit intérieur brut par industrie au Québec INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC ÉCONOMIE Produit intérieur brut par industrie au Québec Janvier 2015 Pour tout renseignement concernant l ISQ et les données statistiques dont il dispose, s adresser

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Agent de soutien administratif classe I (standard téléphonique, accueil)

PROFIL DE L EMPLOI. Agent de soutien administratif classe I (standard téléphonique, accueil) PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Agent de soutien administratif classe I (standard téléphonique et accueil) Soutien administratif 222-ASADM1001

Plus en détail

Introduction à la SST

Introduction à la SST Introduction à la SST par Patricia Vega, ing. 1 Objectif de la présentation Donner une introduction générale sur le domaine de la prévention des accidents et des maladies du travail. 2 Lois, règlements

Plus en détail

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST

RÉPERTOIRE Sessions de formation SST RÉPERTOIRE Sessions de formation SST L ASFETM est une association sectorielle paritaire (ASP) constituée en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail et vouée à la prévention des accidents

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II

CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II CENTRE DE FORMATION DE LA DEFENSE DE BOURGES RESPONSABLE D ETUDES ET DE TRAVAUX EN PYROTECHNIE NIVEAU II FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Au sein

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01

Santé et Sécurité au Travail SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL : L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITES PAR LE CDG 01 De l obligation générale de sécurité de l élu-employeur vis-à-vis de ses agents "L'employeur prend les mesures nécessaires

Plus en détail

La méthode d enquête de la CNESST. Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection

La méthode d enquête de la CNESST. Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection La méthode d enquête de la CNESST Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection La CNESST (Janvier 2016) Mission : La CNESST est une porte d entrée unique pour

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS LE DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS Introduction : Qui parmi vous connaît l existence de ce document unique? Généralement, hormis les chefs

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Conducteur(trice) de ligne de conditionnement des Industries Chimiques : niveau IV* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence

Plus en détail

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION

INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION FICHE TECHNIQUE #38 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL INTERVENANTS ET MÉCANISMES DE PARTICIPATION L efficacité en prévention passe inévitablement par l implication et la concertation

Plus en détail

La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues

La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues La Médecine du Travail : Ses missions, les évolutions attendues La prévention des risques professionnels EXPERTIS - Pôle Prévention 1 Membre de l association régionale des services de santé au travail

Plus en détail

CONDITIONS DE TRAVAIL Bilan 2007

CONDITIONS DE TRAVAIL Bilan 2007 CONDITIONS DE TRAVAIL Bilan 2007 Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels Ministère du Travail, des Relations sociales et de la Solidarité Direction générale du travail La présente

Plus en détail

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents

TITRE I - Principes généraux (adhésion démission- radiation) TITRE II - Obligations réciproques de l AGEMETRA et de ses adhérents RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ADHÉRENTS (DECISION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU 6 DECEMBRE 2012) Préambule Le présent règlement est établi en application de l article 14 des statuts. Il complète ce dernier

Plus en détail

Évaluation des risques professionnels

Évaluation des risques professionnels Évaluation des risques professionnels Fascicule d aide à l élaboration du DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES (DUER) Nom de l établissement ou de l école : Ville : Département : Académie de Poitiers

Plus en détail

UNE RÉFORME DU RÉGIME QUÉBÉCOIS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL: POUR QUI? POURQUOI? POUR QUAND?

UNE RÉFORME DU RÉGIME QUÉBÉCOIS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL: POUR QUI? POURQUOI? POUR QUAND? UNE RÉFORME DU RÉGIME QUÉBÉCOIS DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ DU TRAVAIL: POUR QUI? POURQUOI? POUR QUAND? Katherine Lippel, CRC en droit de la SST, Université d Ottawa Séminaire annuel Innovations, travail et

Plus en détail

Unités constitutives du diplôme (annexe IIa)

Unités constitutives du diplôme (annexe IIa) Unités constitutives du diplôme (annexe IIa) Unités professionnelles (U11, U2, U31, U32, U33) La définition du contenu des unités du diplôme a pour but de préciser, pour chacune d elles, quelles tâches

Plus en détail

Gestion et prévention environnementales

Gestion et prévention environnementales Gestion et prévention environnementales ERA.0E Information : (514) 376-1620, poste 419 Programme de formation Type de sanction Attestation d études collégiales permettant de cumuler 42 unités 2/3. But

Plus en détail

H1303 - Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel

H1303 - Intervention technique en Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriel Appellations (Métiers courants) Technicien / Technicienne en environnement industriel Technicien / Technicienne en Hygiène, Sécurité, Environnement industriel -HSE- Définition Suit et vérifie la déclinaison

Plus en détail

DÉFINITION DES ÉPREUVES

DÉFINITION DES ÉPREUVES DÉFINITION DES ÉPREUVES EP1 techniques esthétiques Épreuve pratique et écrite Coefficient 7 (+ coefficient 1 pour l évaluation de la VSP) - Durée : 3h 30 Objectif de l épreuve Cette épreuve a pour but

Plus en détail

Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques

Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques Cliquez pour ajouter la date Document unique, plan de prévention : une démarche continue d évaluation des risques Michel Héry INRS Neuvièmes rencontres PCR, 13-14 novembre 2014 Une origine et une finalité

Plus en détail

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.

Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3. Arrêté royal du 27 mars 1998 relatif à la politique du bien-être des travailleurs lors de l exécution de leur travail (M.B. 31.3.1998) Modifié par: (1) arrêté royal du 3 mai 1999 relatif aux missions et

Plus en détail

Modalités d évaluation de l économie gestion

Modalités d évaluation de l économie gestion Modalités d évaluation de l économie gestion Objectifs Présentation des nouvelles modalités d évaluation de l économie gestion - Informations générales - Les baccalauréats concernés - Les modalités d évaluation

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail

PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre. Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail PLAN DE PREVENTION Principes d élaboration et mise en œuvre Gestion de la prévention des risques liés à la co-activité en santé au travail Sommaire 1. Introduction 2. Le contexte réglementaire 3. Le déroulement

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI 401-PSYCHO002 401CP-PSYCHO003. Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI 401-PSYCHO002 401CP-PSYCHO003. Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif: Professionnel 401-PSYCHO001 401-PSYCHO002 401CP-PSYCHO003 Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE

APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE OFFICE D'INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSIONS DU SECTEUR PUBLIC (INVESTISSEMENTS PSP) APERÇU DE L APPÉTIT POUR LE RISQUE Le 13 novembre 2014 Introduction Le maintien d une culture axée sur la conscience

Plus en détail

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST)

FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL (SST) Durée : Participants : Public : Pré-requis : Objectifs : Moyens pédagogiques : Intervenant 12 heures + si nécessaire, le temps pour traiter les

Plus en détail

Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail?

Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail? Préven'ca**15*octobre*2015* Le CHSCT : instance légitime sur les conditions de travail? Evolution des fonctions publiques et du secteur privé L apport des Conditions de Travail au CHS 1 Un paradoxe dans

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016

PROGRAMME DE PRÉVENTION EN SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 PROGRAMME DE EN SANTÉ SÉCURITÉ DU TRAVAIL 2013-2016 Document préparé par : Comité de la santé et de la sécurité du travail Objectif : Éliminer à la source même les dangers pour la santé, la sécurité et

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL

LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE À LAVAL Novembre 2006 Collecte, analyse des données et rédaction Nicaise Dovonou, agent de recherche en santé au travail, Direction de santé publique, Agence de la santé et des

Plus en détail

La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée

La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée ASSPPQ - ASSIFQ La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée CIFQ ATELIERS-CONFÉRENCES SUR LE SÉCHAGE DU BOIS 15 e édition - 2 et 3 avril 2009 Mise en contexte Les séchoirs à bois

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES DU TECHNOLOGUE EN GÉNIE BIOMÉDICAL

DESCRIPTION DE TÂCHES DU TECHNOLOGUE EN GÉNIE BIOMÉDICAL DESCRIPTION DE TÂCHES DU TECHNOLOGUE EN GÉNIE BIOMÉDICAL AVIS AU LECTEUR : Ce document a été revu et accepté par la majorité des membres de l ATGBM, lors de l assemblée générale tenue le samedi 27 avril

Plus en détail

PRINCIPAUX RÈGLEMENTS

PRINCIPAUX RÈGLEMENTS FICHE TECHNIQUE #39 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL PRINCIPAUX RÈGLEMENTS Plusieurs règlements viennent préciser les modalités d application des lois régissant la santé et

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés

FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés 1 FORMATION INITIALE DES MEMBRES DE CHSCT Entreprises de +300 salariés Public Etre membre du CHSCT Objectifs Appréhender le contexte général de l action du CHSCT Maîtriser les missions de prévention principales

Plus en détail

Le livre blanc des experts SVP

Le livre blanc des experts SVP Le document unique, 10 ans après : Quel bilan? Quelles perspectives? Le livre blanc des experts SVP Le document unique, 10 ans après : Quel bilan? Quelles perspectives? Les experts SVP sont quotidiennement

Plus en détail

Améliorer la par prévention les SSTI : primaire

Améliorer la par prévention les SSTI : primaire Session 1 : Philosophie du travail en réseau Session 1 : Pluridisciplinarité et préservation Action de la de Santé prévention dans les entreprises coordonnées Améliorer la par prévention les SSTI : primaire

Plus en détail

François Fontaine, ing. Consultant en SST

François Fontaine, ing. Consultant en SST En 1885, avec l'adoption de l'acte des Manufactures, le Québec se dotait d'une loi régissant le travail. L'article 4 insiste sur une aération convenable, sur la séparation des sexes dans les lieux d'aisance

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012-2015

PLAN D ACTION 2012-2015 VOLET FORMATION Des enseignants et d autres acteurs du milieu formés en santé et sécurité du travail (SST), soutenus par la gestion, pour un enseignement professionnel et technique intégrant les savoirs

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Secrétaire générale. Titre du service : Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

PROFIL DE L EMPLOI. Secrétaire générale. Titre du service : Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Soutien technique 912-TECDOC001 Titre de la direction : Direction des affaires corporatives et le secrétariat

Plus en détail

Études et recherches. Recueil d outils sur les aspects sociaux et organisationnels des interventions externes en SST ANNEXE RA2-647

Études et recherches. Recueil d outils sur les aspects sociaux et organisationnels des interventions externes en SST ANNEXE RA2-647 Contexte de travail et SST Études et recherches ANNEXE RA2-647 Recueil d outils sur les aspects sociaux et organisationnels des interventions externes en SST Partie 2 Guide du journal de bord Geneviève

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS La Croix Rouge Française se place dans une démarche de prévention des s professionnels étant soucieuse de préserver la santé et la sécurité de ses salariés et bénévoles.

Plus en détail

LISTE D ENGAGEMENTS DU PÉROU CONCERNANT L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES

LISTE D ENGAGEMENTS DU PÉROU CONCERNANT L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES LISTE D ENGAGEMENTS DU PÉROU CONCERNANT L ADMISSION TEMPORAIRE DES HOMMES ET DES FEMMES D AFFAIRES La liste qui suit énonce les engagements du Pérou aux termes de l article12.4 (Autorisation d admission

Plus en détail

L évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs

L évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs L évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs L approche du CNPP Plan de la présentation Le cadre réglementaire La démarche d évaluation des risques La méthodologie DIDERO Le logiciel

Plus en détail

Annexe 1 : Post DUT. Tendance générale à la poursuite d études après le DUT :

Annexe 1 : Post DUT. Tendance générale à la poursuite d études après le DUT : Annexe 1 : Post DUT Après le DUT la poursuite d études est possible. Tendance générale à la poursuite d études après le DUT : 74 % des diplômés de DUT (toutes spécialités confondues) ont poursuivi leurs

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

étude Exposition des travailleuses de la coiffure à certains produits chimiques Résultats de l étude Pour une maternité sans danger

étude Exposition des travailleuses de la coiffure à certains produits chimiques Résultats de l étude Pour une maternité sans danger Résultats de l étude Exposition des travailleuses de la coiffure à certains produits chimiques Pour une maternité sans danger Le secteur de la coiffure Au Québec, les travailleuses enceintes ou qui allaitent

Plus en détail

ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL. Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON

ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL. Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON 1 ORGANISATION DES SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL Dr C. DOUTRELLOT-PHILIPPON 2 Généralités Institué par la loi n 46-2195 du 11 octobre 1946 relative à l organisation de la médecine du travail Réformé récemment

Plus en détail