Centrale houlomotrice WaveNRG

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Centrale houlomotrice WaveNRG"

Transcription

1 Centrale houlomotrice WaveNRG Fonctionnement du système. FIGURE 1 : Prototype d'essai. La photo ci-dessus, montre un prototype à l'échelle 1:5, qui a été utilisé lors des tests effectués dans un canal à houle dans le Centre de Techniques Navals (CTO) à Gdansk. La forme de la coque, son arrimage, ainsi que la mise en mouvement pendulaire du flotteur est inspirée de l'ancien brevet «Salter Duck». Notre prototype, qui a fait l'objet d'un brevet, innove avec l ajout d une colonne, fixée rigidement à la coque du flotteur, et au bout de cette colonne une turbine. Sous l'effet des vagues, le flotteur et sa colonne est mis en mouvement pendulaire. En arrimant rigidement l'axe de rotation pendulaire du flotteur, on récupère en grand partie l'énergie cinétique, mais également une bonne partie de l'énergie potentielle (verticale) des vagues. Grâce à une colonne de longueur suffisante, on peut obtenir des vitesses de déplacement de la turbine sous l'eau supérieures à 2 m/s. Une turbine travaillant avec ces vitesses d'écoulement, commence à générer un couple suffisamment significatif pour entraîner un générateur et donc produire de l'électricité. - 1/12 -

2 FIGURE 2 : Réalisation des tests dans un canal à houle. Notre invention est donc une solution unique parmi des milliers de brevets, qui permette de produire de l'énergie électrique à partir d'une turbine entraînant directement un générateur. Le caractère innovant de cette solution réside dans la simplicité de la chaîne de transformation de l'énergie : turbine, arbre de transmission, générateur. On peut dire que c'est le principe le plus simple qui est utilisé dans tous les appareils qui produisent de l'énergie électrique. En effet, toutes les solutions concurrentes qui voulaient générer de l'énergie électrique à partir de la rotation d'une turbine ont échouée car elles utilisaient les mouvement verticaux d'un flotteur. Or, contrairement au mouvement pendulaire de notre système, les déplacements verticaux d'un flotteur sont très lent et le couple engendré sur la turbine est donc quasiment nul. Résultats des travaux de recherches. Les travaux de recherche que nous avons mené au Centre de Techniques Navals (CTO) de Gdansk (Pologne) en 2012 avait pour objectif de confirmer par l'expérience l'efficience de notre système et de simuler les performance énergétique d'un modèle de «série». Ces travaux ce sont déroulés en trois phases : Première phase : Conduite d'essais à partir d'un prototype à l'échelle 1/5 dans un canal à houle. Le prototype été arrimé par un câble de chaque coté du flotteur. - 2/12 -

3 Sous l'action des vagues, le flotteur s'est mis en mouvement entraînant avec lui l'ensemble de la chaîne de transformation de l'énergie ce qui à permis de générer un courant électrique. Seconde phase : Développement d'un logiciel de simulation numérique. Étant donné le caractère innovant de notre système, nous ne disposions pas sur le marché, de logiciels permettant de simuler le comportement de notre prototype. A partir des essais réaliser dans le canal à houle, l'université de Technologie de Gdansk en Pologne a donc développé un modèle de calcul spécifique permettant de modéliser le comportement de notre système. Troisième phase : Simulation en condition réelle (hypothèse retenue : mer Baltique avec un coefficient de marée < 0,05m) et calcul de l influence des différents paramètres de configurations, tels que : le nombre des pâles, leurs distance par rapport à l'axe de rotation, l influence du moment d'inertie du système et l influence des différentes modes d'arrimage. Au vu des résultats obtenus, le paramètre ayant le plus influent sur la quantité d'énergie électrique produite par le système, est son mode d'arrimage. En effet, plus l'axe du mouvement pendulaire du flotteur est fixe, plus on récupère de l'énergie. En d'autres termes, si le flotteur ne recule pas sous l'arrivé d'une vague, il récupère plus d'énergie cinétique et, s'il ne se soulève pas vers le haut, il récupère plus d'énergie potentielle des vagues. Ci-dessous (cf. figure 5 ; 6; 7) sont montrés les résultats de calculs de deux configurations d'arrimage : Série 1 : deux câbles d'arrimage de chaque coté du flotteur. (cf. figure 3) Série 2 : des câbles d'arrimage en étoile. (cf. figure 4) FIGURE 3 deux câbles d'arrimage de chaque coté du flotteur - 3/12 -

4 FIGURE 4 - câbles d'arrimage en étoile. Parmi les différents angles d'arrimage avec deux câbles, les angles 1=15 ; 2=45 donnent les meilleurs résultats. Pour la solution d'arrimage en étoile, le flotteur peut tourner autour de son axe vertical, en ce positionnant automatiquement en face à l'arrivée des vagues. Les deux configurations sont calculées pour des vagues de 2 m de hauteur et pour un flotteur de 10 m de longueur, face aux vagues. FIGURE 5 : Résultats de simulations. Couple sur la turbine Q = f(omega) - 4/12 -

5 FIGURE 6 : Résultats de simulations. Vitesse de rotation de la turbine n = f(omega) FIGURE 7 : Résultats de simulations. Puissance générée P = f(omega) Ces premiers résultats sont très encourageants. La puissance d'une vague de 2 m de hauteur est d'environ de 13 kw par mètre de crête donc une vague qui arrive sur un flotteur de 10 m de long comporte une puissance théorique de 130 kw. Dans la configuration d'arrimage en étoile, la puissance générée sur la turbine par notre système est 17 kw, ce qui donne un rendement final de 13%. - 5/12 -

6 La comparaison de ces résultats avec les résultats obtenus par le système PELAMIS P1, pour des vagues de 2m de hauteur : Système Nombre d'appareils Longueur flotteur (m) Masse totale Énergie (T) produite (kw) Rendement (%) PELAMIS P * 10 WAVENRG WAVENRG * - Données OCEAN POWER DELIVERY LTD (OPDLtd.pdf) A masse égale avec le prototype PELAMIS P1, WaveNRG produit presque 3 fois plus d'énergie. Les perspectives 1. Amélioration du rendement (études en cours) : Nous estimons qu'il existe encore une large marge d améliorations du système (notamment via d autres principes d arrimage ainsi qu'une amélioration des rendements de la turbine) qui devraient permettre d'obtenir des coûts de production d'énergie électrique en dessous de 0.10 /kwh (amortissement du système inclus). On pourra citer par exemple : L'optimisation du principe d'arrimage du flotteur afin de limiter les déplacements horizontaux et verticaux du système sous l'action des vagues La modification du système d'arrimage pour récupérer d'avantage la composante potentielle (verticale) d'énergie des vagues (cf. figure 8). 2. Adaptation des solutions d arrimage à l environnement marin et installation en réseau : Arrimage pour une installation du système sur l océan Atlantique, où les coefficients de marrée sont plus fort ; Installation en réseau ou en centrale et mutualisation avec d autres source d énergie renouvelable ; Couplage avec des plate-formes marines utilisées par exemple pour la protection du littoral contre l'érosion (cf. figure 9). - 6/12 -

7 FIGURE 8 : Système d'arrimage pour récupérer d'avantage la composante potentielle (verticale) d'énergie des vagues. FIGURE 9 : Système d'arrimage pour la protection du littoral contre l'érosion. 3. Création des réserves marines protégées. La mise en place de fermes de centrales houlomotrices permet également de créer des aires marines protégées, pour le développement de différentes espèces sédentaires. Ainsi, la faune marine présente actuellement peut se reproduire à l'abri des zones de pêche. Les ancrages en béton des flotteurs possèdent l'avantage de créer des niches de différentes tailles pouvant être le foyer de ces espèces marines. Ainsi, outre la production d'énergie à partir de la force des vagues, l'installation de ces fermes revêt une dimension écologique non négligeable." - 7/12 -

8 FIGURE 10: Ferme énergétique Notre système est parfaitement adapté pour pouvoir constituer une plate-forme énergétique avec des éoliennes flottantes (verticales et horizontales). Les avantages d'une telle configuration sont les suivants: L efficacité de la récupération d'énergie des vagues est augmentée. L'axe de pivotement pendulaire du flotteur, étant accroché sur une grande structure flottante ayant une grande inertie, empêche son recul sous la force des vagues. L'utilisation d'un même câble sous-marin de grande puissance pour acheminer l'électricité produite sur la côte. L'augmentation de la quantité d'électricité produite sur une surface donnée pour une ferme en mer. Lorsque le vent ne souffle plus, les flotteurs vont produire 20-50% d'électricité de la production globale de la ferme pendant quelques jours. Ceci facilite la gestion d'un réseau énergétique, donnant par exemple le temps pour mettre en marche des centrales électriques à gaz. - 8/12 -

9 - 9/12 -

10 Ferme pilote du système WaveNRG Nous avons pris contact avec la holding SANTA FE INTERNATIONAL RESORTS qui prépare la construction d'un complexe hôtelier sur l île de SANTIAGO au Cap Vert (www.sfirholding.com). Ils sont intéressés par une installation d'une ferme pilote sur leur site, pour une puissance d'environ de 5 MW. Ils pensent, qu'après la réussite de ce programme pilote, cette technologie pourrait être déployée sur tout l'archipel. PLANNING 01/01/ /06/2016 Travaux d'amélioration de rendement de la turbine. Réalisation d'un prototype à l'échelle 1:10. Les essais dans un bassin. Une pendule avec une turbine actionnée par un vérin. 01/01/ /03/2016 Réalisation du premier prototype d'essais à l'échelle 1:10. Nouvelle version du flotteur et du système d'arrimage. - 10/12 -

11 01/03/ /04/2016 Réalisation du deuxième prototype d'essais à l'échelle 1:10. Nouvelle version du flotteur et du système d'arrimage. 01/04/ /05/2016 Essais sur un bassin à houle du premier prototype 01/05/ /06/2016 Essais en mer du deuxième prototype. Simulation de comportement de système en cas de tempête (L'échelle 1:10, hauteur des vagues m). 01/07/ /08/2016 Calculs de la résistance du flotteur avec la colonne par la méthode d'éléments fini. 01/07/ /10/2016 Réalisation de la documentation technique du démonstrateur. Version avec un couplemetre, compteur de tours et frein ou/et alternateur. 01/07/ /10/2016 Réalisation de la documentation technique de la turbine. 01/06/ /10/2016 Réalisation de la documentation technique du système d'éclairage, comme récepteur d'énergie produite par le générateur 01/06/ /10/2016 Réalisation du système de la transmission des donnés par la radio. 01/11/ /06/2017 Réalisation du démonstrateur équipé, flotteurs d'arrimage e.t.c. 01/07/ /06/2018 Installation du démonstrateur en mer. Récolte des données. Analyse de comportement du flotteur et de système d'arrimage en forte mer. 01/07/ /07/2018 Démontage du démonstrateur et de son système d'arrimage 01/01/ /04/2017 OPTION : Développement d'un alternateur multipôles (faible vitesse de rotation) pour une puissance kw. Réalisation d'un prototype pour équiper le démonstrateur. 01/01/ /12/2018 Coûts de fonctionnement. Salaires 2 personnes, comptabilité, montage, loyer du bureau, déplacements, divers - 11/12 - location d'une halle de

12 PLANNING DE REALISATION DU DEMONSTRATEUR EN MER WAVENRG Coûts k Travaux d'amélioration de rendement de la turbine. Réalisation d'un prototype à l'échelle 1:10. Les essais dans un bassin. Une pendule avec une turbine actionnée par un vérin 200 Réalisation du premier prototype d'essais à l'échelle 1:10. Nouvelle version du flotteur et du système d'arrimage 25 Réalisation du deuxième prototype d'essais à l'échelle 1:10. Nouvelle version du flotteur et du système d'arrimage 25 Essais sur un bassin à houle du premier prototype 50 Essais en mer du deuxième prototype. Simulation de comportement de système en cas de tempête (L'échelle 1:10, hauteur des vagues m). 50 Calculs de la résistance du flotteur avec la colonne par la méthode d'éléments fini. Réalisation de la documentation technique du démonstrateur. Version avec un couplemetre, compteur de tours et frein ou/et alternateur. Réalisation de la documentation technique de la turbine. 100 Réalisation de la documentation technique du système d'éclairage, comme récepteur d'énergie produite par le générateur Réalisation du système de la transmission des donnés par la radio. Réalisation du démonstrateur équipé, flotteurs d'arrimage e.t.c. 300 Installation du démonstrateur en mer. Récolte des données. Analyse de comportement du flotteur et de système d'arrimage en forte mer. 200 Démontage du démonstrateur et de son système d'arrimage 100 OPTION : Développement d'un alternateur multipôles (faible vitesse de rotation) pour une puissance kw. Réalisation d'un prototype pour équiper le démonstrateur. 200 Coûts de fonctionnement Salaires 2 personnes, comptabilité, location d'une halle de montage, loyer du bureau, déplacements, divers 250 TOTAL 12/

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée

Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Machine synchrone Table 3 : fonctionnement en alternateur sur charge isolée Objectifs Tracer la caractéristique à vide de la machine synchrone. Déterminer les éléments du modèle équivalent représenté ci-contre.

Plus en détail

DEFINITION TECHNIQUE DU SYSTEME DE PROPULSION D'UN KARTING NAUTIQUE ELECTRIQUE AVEC ACCOUPLMENT DIRECT PAR LIGNE D'ARBRE.

DEFINITION TECHNIQUE DU SYSTEME DE PROPULSION D'UN KARTING NAUTIQUE ELECTRIQUE AVEC ACCOUPLMENT DIRECT PAR LIGNE D'ARBRE. AQUALEO SARL Maison de la Technopole 6 Rue Léonard de VINCI 53000 LAVAL Tel : 02-43-69-70-14 www.gliss-speed.com contact@gliss-speed.com OBJET : Cahier des charges n 1, société AQUALEO pour le concours

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

Animation. Principes et modélisation

Animation. Principes et modélisation Animation Principes et modélisation Les animations Une animation est obtenue par une succession rapide d'images (25 images par seconde en vidéo, 24 pour le cinéma). Pour une séquence donnée, chaque image

Plus en détail

Réduction des émissions de CO 2 des véhicules automobiles : Une étude dirigée sur le «downsizing» et l'hybridation des Groupes Moto-Propulseurs

Réduction des émissions de CO 2 des véhicules automobiles : Une étude dirigée sur le «downsizing» et l'hybridation des Groupes Moto-Propulseurs Réduction des émissions de CO 2 des véhicules automobiles : Une étude dirigée sur le «downsizing» et l'hybridation des Groupes Moto-Propulseurs Objectifs : Cette étude va permettre d'approcher l'intérêt

Plus en détail

DYNADRIVE. Machines asynchrones pour bancs d essai MACHINE_ASYNCHRONE_P_02_08 1/6

DYNADRIVE. Machines asynchrones pour bancs d essai MACHINE_ASYNCHRONE_P_02_08 1/6 DYNADRIVE Machines asynchrones pour bancs d essai MACHINE_ASYNCHRONE_P_02_08 1/6 ROTRONICS ET LES BANCS D ESSAI Depuis près de 1 ans, Rotronics conçoit et fabrique des bancs moteurs pour l industrie, la

Plus en détail

Travail d une force Correction

Travail d une force Correction Travail d une force Exercice 1 : Deux jumeaux de même masse m=75,0 kg montent au 5ème étage d'un immeuble en partant du rez-de-chaussée. Le jumeau A emprunte l'ascenseur et le jumeau B l'escalier. La distance

Plus en détail

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)?

Le cadrage et la composition (2 ème partie) 1 - Portrait ou paysage (vertical ou horizontal)? Le cadrage et la composition (2 ème partie) Je pense que la façon de composer, et de créer votre image reste une affaire de goût personnel, dans ce domaine il est très difficile de donner des conseils

Plus en détail

LabVIEW pilote une machine à compression rapide pour des essais de combustion en conditions extrêmes

LabVIEW pilote une machine à compression rapide pour des essais de combustion en conditions extrêmes LabVIEW pilote une machine à compression rapide pour des essais de combustion en conditions extrêmes "Une partie mécanique basée sur le principe de la catapulte et une partie mesure et contrôle/commande

Plus en détail

CONDITIONS TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES SPECIFIQUES A L'APTITUDE AU REMORQUAGE DE PLANEUR ou DE BANDEROLE

CONDITIONS TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES SPECIFIQUES A L'APTITUDE AU REMORQUAGE DE PLANEUR ou DE BANDEROLE SECRETARIAT D'ETAT AUX TRANSPORTS SECRETARIAT GENERAL A L'AVIATION CIVILE DIRECTION DES TRANSPORTS AERIENS SOUS-DIRECTION TECHNIQUE Bureau : Réglementation Paris, le 12 septembre 1975 N/Réf. : 5381 DTA/SDT/R

Plus en détail

Conception d'une pince en légo NXT

Conception d'une pince en légo NXT Le Falher Alexandre Dominicus Geoffrey Conception d'une pince en légo NXT Dans le cadre du projet du semestre 4 de notre formation, pendant lequel nous devrons programmer un moteur NXT, nous avons déjà

Plus en détail

Decade 0.40. Manuel de prise en main

Decade 0.40. Manuel de prise en main Decade 0.40 Manuel de prise en main Thomas Paviot 25 novembre 2005 Dernière modification : 2 mars 2006 thomas.paviot@free.fr www.decade-dynamics.org Pendule double - 1 - Decade 0.40 Prise en main Avertissements

Plus en détail

Dossier technique Paletticc

Dossier technique Paletticc Dossier technique Paletticc Conditionnement et emballage : Dans la plus grande usine du monde d embouteillage d eau minérale, Perrier a mis en service un atelier d embouteillage hautement automatisé. L

Plus en détail

L'authentique turbine BSK

L'authentique turbine BSK L'authentique turbine BSK : Le développement des aérateurs de surface BSK Les turbines BSK de fabrication suisse sont parmi les plus réussis et efficaces aérateurs de surface pour les installations de

Plus en détail

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie

Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie Leçon N 16 Création d un album de photo avec ALBELLI 2 ème partie 2 Préparation Le travail le plus important pour créer un album de photo c est la préparation. 2.1 Choisir les photos. Dans un premier temps

Plus en détail

Fenêtre de vent maximale

Fenêtre de vent maximale Début d analyse du roulage en char à cerf-volant A - Fonctionnement du Cerf-volant de traction. La traction développée par une voile est en étroite relation avec son profil, sa forme générale mais aussi

Plus en détail

Choisissez et mélangez. Solutions pour agitation et mélange

Choisissez et mélangez. Solutions pour agitation et mélange Choisissez et mélangez Solutions pour agitation et mélange Le bon process La façon dont vous mélangez dépend de ce que vous mélangez. Pour vous, le meilleur agitateur ou mélangeur est celui qui vous donne

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Nacelle gyrostabilisée pour prise de vue aérienne par multicoptère CORRECTION Page 2 sur 14 1. Analyse

Plus en détail

Micro Projet : Pré Etude de Brevetabilité Machine de Retouche Robotisée pour Circuits Imprimés

Micro Projet : Pré Etude de Brevetabilité Machine de Retouche Robotisée pour Circuits Imprimés Tuteur : M. Pujo Equipe : The Clan 1 / 30 Sommaire 1. Analyse de la machine de retouche robotisée pour circuits imprimés 3 1.1. DEFINITION DU THEME DU PROJET. 3 1.1.1. Principes Physiques 3 1.1.2. Fonctions

Plus en détail

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz.

Les Smart Grids. Cette notion de smart grids basés sur l électricité peut être étendue aux réseaux intelligents de chaleur, de froid et de gaz. Les Smart Grids A l heure où la gestion centralisée et unidirectionnelle 1 des réseaux de distribution d électricité montre ses limites et où les nouveaux projets prennent en compte la dimension quartier,

Plus en détail

MACHINE D EMPILAGE ET DE BROSSAGE DE PLAQUES DE BATTERIE (Banque PT SI1 2003)

MACHINE D EMPILAGE ET DE BROSSAGE DE PLAQUES DE BATTERIE (Banque PT SI1 2003) MACHINE D EMPILAGE ET DE BROSSAGE DE PLAQUES DE BATTERIE (Banque PT SI1 2003) 1.MISE EN SITUATION Le produit Une batterie électrique au plomb est composée de deux électrodes, une anode et une cathode réalisées

Plus en détail

CONDITIONS TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES SPECIFIQUES A L'APTITUDE AU REMORQUAGE DE PLANEUR OU DE BANDEROLE

CONDITIONS TECHNIQUES COMPLEMENTAIRES SPECIFIQUES A L'APTITUDE AU REMORQUAGE DE PLANEUR OU DE BANDEROLE SECRETARIAT D'ETAT AUX TRANSPORTS SECRETARIAT GENERAL A L'AVIATION CIVILE DIRECTION DES TRANSPORTS AERIENS SOUS-DIRECTION TECHNIQUE Bureau : Réglementation Tél : 233.44.65 Paris, le 12 septembre 1975 N/Ref.

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION P LAR BOX MANUEL D UTILISATION La nouvelle gamme de coffret de voyage THERMOSTEEL Polar Box offre le meilleur de la technologie électronique. Danfoss alimentateur fourni pour alimenter le réfrigérateur

Plus en détail

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR

Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Essais de succion sur des éprouvettes de diamètre CBR Relation portance - succion Jacques PARAIRE Géologue Groupe des techniques routières Laboratoire régional de Saint-Brieuc INTRODUCTION RÉSUMÉ Cet article

Plus en détail

T.P. COMPRESSEUR. T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : 1/8

T.P. COMPRESSEUR. T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : 1/8 T.P. COMPRESSEUR T.P. Machines Thermiques : Compresseur / Page : /8 But du T.P. : Tester les performances d un compresseur à piston bi-étagé à refroidissement intermédiaire. Introduction : Les compresseurs

Plus en détail

DÉTAILS D INSTALLATION SPÉCIFIQUE

DÉTAILS D INSTALLATION SPÉCIFIQUE PAVÉS ET ET ATMOSPHÈRE D APPLICATIONS Muret Appalaches 90 et 135 175 265 445 350 CONSTRUCTION DU MURET Suivez les étapes 1, 2 et 3 du guide d installation des murets en page 35. 4. Construction du premier

Plus en détail

Réponse du groupe RATP à la consultation publique du CSA sur la TMP

Réponse du groupe RATP à la consultation publique du CSA sur la TMP Réponse du groupe RATP à la consultation publique du CSA sur la TMP 1) Introduction Depuis plusieurs années, la RATP et ses filiales de télécommunications Telcité et Naxos, déploient sur les emprises souterraines

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

Guide d utilisation. Partie IX - Module GAZ

Guide d utilisation. Partie IX - Module GAZ Guide d utilisation Partie IX - Module GAZ Sommaire 1 OBJET DU DIAGNOSTIC... 4 1.1 Préambule... 4 1.2 Définitions... 4 1.3 Les fiches de contrôles... 4 1.4 Les éléments des fiches de contrôles... 4 1.5

Plus en détail

Suite à des expériences de traction de modèles de coques sur la rivière Dart en Angleterre, Un premier bassin des carènes est construit à Torquay.

Suite à des expériences de traction de modèles de coques sur la rivière Dart en Angleterre, Un premier bassin des carènes est construit à Torquay. Historique des Bassins de carène Les tests en bassin de carènes ont été initiés dès la fin du 19ème siècle. L histoire des bassins de carènes est intimement liée à celle de William Froude (1810-1879).

Plus en détail

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil

Documentation technique de référence Chapitre 3 Performances du RPT Article 3.3 Capacité d accueil Chapitre 3 Performances du RPT Version 2 applicable à compter du 24 avril 2009 6 pages Page:2/6 1. RAPPEL DU CADRE REGLEMENTAIRE Cahier des charges annexé à l avenant, en date du 30 octobre 2008, à la

Plus en détail

Machine à aimant permanent

Machine à aimant permanent Traduction optimisée Page 1 Machine à aimant permanent Objet de l'invention Cette invention concerne un moteur magnétique répulsif, ou mécanisme d'entraînement. Un tel mécanisme peut être utile pour entraîner

Plus en détail

Deuxième rapport CESI. Comparaison au point de vue électrique des diverses solutions de passage de la chaîne des Pyrénées.

Deuxième rapport CESI. Comparaison au point de vue électrique des diverses solutions de passage de la chaîne des Pyrénées. Deuxième rapport CESI Comparaison au point de vue électrique des diverses solutions de passage de la chaîne des Pyrénées Synthèse La première étude effectuée par CESI a démontré que la structure actuelle

Plus en détail

- Départ au lièvre - Principe et mise en œuvre

- Départ au lièvre - Principe et mise en œuvre - Départ au lièvre - Principe et mise en œuvre Le départ au lièvre permet d assurer le départ d une flotte, quel que soit le nombre de bateaux engagés. C est une préconisation de la 505 Class internationale

Plus en détail

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux.

KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. KASTO, le programme complet : Rentabilité dans le sciage et le stockage des métaux. Compétence sur toute la ligne Depuis plus de 160 ans, KASTO, synonyme de qualité et d innovation, propose le programme

Plus en détail

Introduction au système d'auto-pilotage Naza-H

Introduction au système d'auto-pilotage Naza-H Introduction au système d'auto-pilotage Naza-H Le NAZA-H comprend le mode Manuel, ATTI. Mode et GPS ATTI. (en option). Il s'agit d'un système de contrôle de vol conçu pour tous les amateurs d'hélicoptères

Plus en détail

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST

«Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST «Concevoir un projet de production d énergies renouvelables» 29 Septembre 2015 BREST Les dispositifs de soutien au développement des énergies renouvelables électriques Les dispositifs présents et futurs

Plus en détail

Français. MANUEL DE L UTILISATEUR Equilibreuse de roues. Ref: AB12001. Page - 1

Français. MANUEL DE L UTILISATEUR Equilibreuse de roues. Ref: AB12001. Page - 1 Français MANUEL DE L UTILISATEUR Equilibreuse de roues. Ref: AB12001 Page - 1 Sommaire 1. Général...3 2. Assemblage de la machine...3 3. Contrôle et Boutons...4 4. Indication et procédure d utilisation

Plus en détail

ANEXE 1 Essais de DMA et modélisation par éléments finis

ANEXE 1 Essais de DMA et modélisation par éléments finis ANEXE 1 Essais de DMA et modélisation par éléments finis ANEXE 1...188 ESSAIS DE DMA ET MODELISATION PAR ELEMENTS FINIS...188 1.1 ANALYSE EXPERIMENTALE...189 1.2 MODELISATION DES ESSAIS DE DMA PAR ELEMENTS

Plus en détail

AutoBaby MANUEL UTILISATEUR

AutoBaby MANUEL UTILISATEUR AutoBaby MANUEL UTILISATEUR IMPORTANTES INSTRUCTIONS DE SÉCURITÉ AUTOBABY (¾, 1 ¼ ) LISEZ TOUTES LES INSTRUCTIONS AVANT D'UTILISER L'APPAREIL Avant de faire fonctionner l'appareil, surtout en présence

Plus en détail

AFTER EFFECTS Création d'objets 3D

AFTER EFFECTS Création d'objets 3D AFTER EFFECTS Création d'objets 3D AE permet de travailler avec des calques à 3 dimensions. Il s'agit en fait d'un mode de fonctionnement du calque dans lequel AE ajoute un axe z perpendiculaire à l'écran

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

CODES CORRECTEURS D'ERREURS

CODES CORRECTEURS D'ERREURS CODES CORRECTEURS D'ERREURS Marc URO TABLE DES MATIÈRES DÉTECTION ET CORRECTION D'ERREURS... 6 CAS D'UN CANAL SANS SYMBOLE D'EFFACEMENT...6 CAS D'UN CANAL AVEC SYMBOLE D'EFFACEMENT...7 GÉNÉRATION ET DÉTECTION

Plus en détail

Leçon 16. L'effet Mouvement > Caméra Multiplan

Leçon 16. L'effet Mouvement > Caméra Multiplan Leçon 16 Dans cette leçon, vous allez : Aborder principe et concept de la Caméra Multiplan. Apprendre à utiliser la Caméra Multiplan au travers de différents exemples. Le concept Le concept Une caméra

Plus en détail

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude)

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Par François Lempérière 12.04.2010 1) Besoins et possibilités de STEP dans le nord de la France Le stockage d énergie par STEP (Stations

Plus en détail

NOUVEAUX PRODUITS. Conforme à la directive RoHS Vérins motorisés guidés. Série EZA. Course 50 mm

NOUVEAUX PRODUITS. Conforme à la directive RoHS Vérins motorisés guidés. Série EZA. Course 50 mm NOUVEAUX PRODUITS Conforme à la directive RoHS Vérins motorisés guidés Série EZA Course 50 mm Puissance élevée Poussée axiale élevée Optimal pour les applications dans lesquelles la pièce est poussée,

Plus en détail

Fiche n 2 Cadre texte & Cadre Image. Table des matières

Fiche n 2 Cadre texte & Cadre Image. Table des matières Fiche n 2 Cadre texte & Cadre Image Table des matières 1-Les textes...1 1.1-Créer un cadre texte...1 1.2-Éditer le texte...1 1.3-Paramétrer le texte...2 1.4-Dégrouper un texte...3 1.5-Convertir une lettre

Plus en détail

EXERCICES DE SAUT. SAUT EN LONGUEUR (Aller seulement) RELATION DE L'EXERCICE :

EXERCICES DE SAUT. SAUT EN LONGUEUR (Aller seulement) RELATION DE L'EXERCICE : EXERCICES DE SAUT SAUT EN LONGUEUR (Aller seulement) RELATION DE L'EXERCICE : Pour la mise en place, voir les prescriptions générales réglementaires. Le Chien sautera un cadre de 3 m de long et de 2 m

Plus en détail

L antenne W3HH / T2FD, le retour.

L antenne W3HH / T2FD, le retour. L antenne W3HH / T2FD, le retour. Robert BERRANGER F5NB (Article publié dans Radio-REF de janvier 2003) En janvier 2002, F5HUP décrivait une antenne du type «W3HH» qu il nommait «Folded dipôle». En avril

Plus en détail

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE...

Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL...2 2) CRÉATION DU MÉCANISME...2 3) ANALYSE... Découverte du logiciel Mecaplan pour SolidWorks Page 1/9 Mecaplan pour SolidWorks Bielle Manivelle Piston Bâti Etude de la transformation de mouvement «Bielle-Manivelle» 1) FONCTIONS RÉALISÉES PAR LE LOGICIEL....2

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Les déplacements des salariés de la Presqu'île : Synthèse de l enquête réalisée auprès de 1200 salariés Résumé Les enjeux et objectifs de la

Plus en détail

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens?

Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? 26 janvier 2015 Enquête menée par le Cnesco Redoublement : qu en pensent les collégiens et les lycéens? La parole des élèves est peu analysée dans la recherche. C'est pourquoi le Cnesco a décidé de mener

Plus en détail

Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw

Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw Procédure de raccordement au réseau Basse tension des productions décentralisées d électricité inférieures à 36 kw Interlocuteurs EDSB : - coordination EDSB des demandes et contrats de raccordement et

Plus en détail

Capteurs radio vent/soleil avec alimentation par cellules photovoltaïques GF0025. Instructions de montage et d utilisation

Capteurs radio vent/soleil avec alimentation par cellules photovoltaïques GF0025. Instructions de montage et d utilisation GEIGER-Funk Commandes pour la protection solaire Capteurs radio vent/soleil avec alimentation par cellules photovoltaïques GF0025 Instructions de montage et d utilisation 03/2012 pour systèmes pré-codés

Plus en détail

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur

Cadre aérien. Table des matières. Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 1 Préparation physique pour le cadre aérien 1. Préparation pour le porteur 2. Préparation pour le voltigeur Partie 2 Techniques de bases au cadre aérien 1/ Position des artistes 1 Porteur 2 Voltigeur

Plus en détail

GARANTIES HYGIENE ET SECURITE PARACHUTISME ET CHUTE LIBRE

GARANTIES HYGIENE ET SECURITE PARACHUTISME ET CHUTE LIBRE GARANTIES HYGIENE ET SECURITE PARACHUTISME ET CHUTE LIBRE Établissements organisant la pratique du parachutisme Paragraphe 1 Généralités (article 1 de l'arrêté du 9 décembre 1998 relatif aux garanties

Plus en détail

Réglages de base en photo numérique

Réglages de base en photo numérique Réglages de base en photo numérique Régler la Sensibilité ISO (du film) Appareil photo En photo numérique, vous pouvez choisir une sensibilité ISO automatique ou faire ce réglage manuellement. Plus vous

Plus en détail

Les capteurs de position

Les capteurs de position Page 1 Les capteurs de position I/ Introduction Les capteurs de positions sont les capteurs les plus répandus dans les automatismes. Ils sont utilisés pour détecter: la position précise d'un objet la présence

Plus en détail

Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau.

Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau. Fronius IG Plus La nouvelle génération d'onduleurs PV couplés au réseau. Un gain maximal. Et par tout temps. Le premier appareil tous usages. Fiabilité et assurance de gain maximales. La famille s'agrandit

Plus en détail

8 COGÉNÉRATION. Extrait de "Systèmes Energétiques, tome 2", Presses de l'ecole des Mines de Paris

8 COGÉNÉRATION. Extrait de Systèmes Energétiques, tome 2, Presses de l'ecole des Mines de Paris 8 COGÉNÉRATION On appelle cogénération la production combinée d'énergie thermique et d'énergie mécanique ou d'électricité. L'électricité étant très souvent la forme sous laquelle l'énergie noble est produite,

Plus en détail

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Mécanique «Chapitre» 4 Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Parties du programme de PCSI à revoir Notions et contenus Lois de Coulomb du frottement de glissement dans le seul cas d un solide

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

Modélisation du système de la suspension BMW

Modélisation du système de la suspension BMW Problématique Modélisation du système de la suspension BMW La suspension de moto relie le siège et son pilote à la roue arrière de la moto. Les oscillations du sol doivent être absorbées par cette suspension

Plus en détail

TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil

TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil 1. OBJECTIFS Ce TP vous permettra d évaluer les performances des technologies WiFi, dans différentes configurations. Il est basé sur l

Plus en détail

Design Product. Guide d'utilisation. v0.3.4. Auguria 26 bis rue des Olivettes 44000 NANTES FRANCE +33251135012 contact@auguria.net

Design Product. Guide d'utilisation. v0.3.4. Auguria 26 bis rue des Olivettes 44000 NANTES FRANCE +33251135012 contact@auguria.net Design Product Guide d'utilisation v0.3.4 Auguria 26 bis rue des Olivettes 44000 NANTES FRANCE +33251135012 contact@auguria.net Plan 1 Présentation du module...3 2 Mise en place du module...4 2.1 Compatibilité

Plus en détail

Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009. Compte rendu final du Projet

Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009. Compte rendu final du Projet Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009 Compte rendu final du Projet Jean-Baptiste Leprêtre Groupe Y1 Chargé de TD : Fabienne Thomarat 1 SOMMAIRE : I) Cahier des Charges II) Analyse

Plus en détail

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER Partie 1 Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER On utilise pour cela un modèle simplifié plan. 1.1. Colorié le document 1 pour faire apparaître les différentes classes d équivalence. 1.2. Réaliser

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION

NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5.8 NOUVEAUTÉS DE LA VERSION 5. Deux axes d orientation Ergonomie Richesse fonctionnelle Installation Une nouvelle procédure d installation du logiciel est mise en service. Elle distingue deux fichiers

Plus en détail

Note : Document mis à la disposition d HELIMAT ( www.helimat.com ) par la DGAC. Nous remercions la DGAC de son accord.

Note : Document mis à la disposition d HELIMAT ( www.helimat.com ) par la DGAC. Nous remercions la DGAC de son accord. Compte rendu de réunion du 14 Mars 2002 relative aux phénomènes de Vortex (enfoncement avec puissance) sur hélicoptère. Cette réunion qui s est tenue à la DGAC fait suite au séminaire de travail initié

Plus en détail

Mise en service - système de pilote automatique Evolution

Mise en service - système de pilote automatique Evolution Mise en service - système de pilote automatique Evolution p70, p70r et pilote automatique Evolution vue d'ensemble Ce document présente les étapes nécessaires pour configurer et mettre en service votre

Plus en détail

INSTALLATION L TABLEAU 2-1: CAPACITÉS DE CHARGE DES SUPPORTS DE MONTAGE DE LA RAMPE A. MÉCANIQUE

INSTALLATION L TABLEAU 2-1: CAPACITÉS DE CHARGE DES SUPPORTS DE MONTAGE DE LA RAMPE A. MÉCANIQUE II. INSTALLATION L a rampe d'accès pour véhicules à plancher bas RICON série PF5000 a été conçue et réalisée pour les installations personnalisées. L'installation comprend l'assemblage de la rampe, l'installation

Plus en détail

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289

Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 Modélisation et paramétrage des turbocompresseurs et turbines 289 En les exprimant en variables réduites dans les repères (ϕ, ψ), et(ϕ, Λ), le facteur de puissance étant représentatif de l'efficacité,

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

Photovoltaïque et autoconsommation

Photovoltaïque et autoconsommation Photovoltaïque et autoconsommation Rencontres energivie.info 2013 Gautier Perrin Programme de la table ronde Photovoltaïque et autoconsommation : principe / avantage / perspective Gautier PERRIN Région

Plus en détail

série TXV la pompe à régulation

série TXV la pompe à régulation TXV - Présentation série TXV la pompe à régulation pompes hydrauliques à cylindrée variable LES POINTS FORTS Les pompes de la série TXV sont des pompes à cylindrée variable, équipées d'une régulation débit-pression

Plus en détail

Une installation photovoltaïque en tant que locataire

Une installation photovoltaïque en tant que locataire Une installation photovoltaïque en tant que locataire Analyse des différentes configurations pour l établissement d un plan d étapes nécessaires à l installation Suzanne Keignaert APERe - Gregory Neubourg

Plus en détail

PERMEABILITE DES POLYMERES

PERMEABILITE DES POLYMERES ANVAR PERMEABILITE DES POLYMERES I. NOTIONS SUR LE TRANSPORT GAZEUX DANS LES POLYMERES Il est généralement admis que les gaz traversent les films polymères denses par un processus de "dissolution-diffusion".

Plus en détail

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR

Rhéologie des Poudres. Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Rhéologie des Poudres Mesure de l écoulement des poudres avec les rhéomètres MCR Les poudres sont partout et représentent un défi Travailler avec de la poudre peut s avérer difficile, particulièrement

Plus en détail

CH12 : Solide en mouvement de translation

CH12 : Solide en mouvement de translation BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH12 : Solide en mouvement de translation Motorisation des systèmes Enjeu : Problématique : En tant que technicien supérieur, il vous revient

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

Chapiteau Autoportant en aluminium rectangulaire. Capacité d accueil maximale : 180 personnes. Registre de sécurité : N 59998

Chapiteau Autoportant en aluminium rectangulaire. Capacité d accueil maximale : 180 personnes. Registre de sécurité : N 59998 FICHE TECHNIQUE CHAPITEAU Chapiteau Autoportant en aluminium rectangulaire. Capacité d accueil maximale : 180 personnes. Registre de sécurité : N 59998 Table des matières : A. Dimensions de la structure

Plus en détail

CHARGEUSE STATIONNAIRE UN NOUVEAU STANDARD DE ROBUSTESSE

CHARGEUSE STATIONNAIRE UN NOUVEAU STANDARD DE ROBUSTESSE CHARGEUSE STATIONNAIRE UN NOUVEAU STANDARD DE ROBUSTESSE UNE PUISSANCE INÉGALÉE. DES RÉSULTATS INCROYABLES ROTOBEC EVOLUTION 960 CHARGEUSE STATIONNAIRE ROTOBEC.COM ÉQUIPEMENT DE MANUTENTION ROBUSTE LA

Plus en détail

DOMAINE TECHNIQUE DE L INVENTION : La présente invention est une évolution notable du concept de l éolienne type mobile ROBIPLAN, le concept de base

DOMAINE TECHNIQUE DE L INVENTION : La présente invention est une évolution notable du concept de l éolienne type mobile ROBIPLAN, le concept de base 1 1 2 3 DOMAINE TECHNIQUE DE L INVENTION : La présente invention est une évolution notable du concept de l éolienne type mobile ROBIPLAN, le concept de base a été déposé le 26/11/07 à L INPI Paris (dépôt

Plus en détail

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur

Projet Mécatronique S4. Plateau élévateur Projet Mécatronique S4 Plateau élévateur Réalisé par El Khairi Neji Desfontaine Jonas 2013~2014 20 Spécification Technique des Besoins (STB) Projet : Plateau élévateur Réf. : STB001 Organisme émetteur

Plus en détail

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz

Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz Rapport de l ANFR sur les expérimentations concernant la compatibilité TNT/LTE autour de 790 MHz 1. Introduction Afin de compléter les études de compatibilité entre la bande numérique télévisuelle et la

Plus en détail

Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas

Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas Chaudière à gaz haute efficacité CompactGas Responsabilité énergétique et environnementale AluFer breveté pour un haut degré d'efficacité et des niveaux d'émission extrêmement bas. 1 CompactGas (1000-2800)

Plus en détail

ARCHIVÉ - Centre canadien des technologies résidentielles - 10 ans déjà

ARCHIVÉ - Centre canadien des technologies résidentielles - 10 ans déjà ARCHIVÉ - Centre canadien des technologies résidentielles - 10 ans déjà Ce fichier PDF a été archivé dans le Web. Contenu archivé Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche

Plus en détail

Ditel NAVigation automatique

Ditel NAVigation automatique NAVIGATION Ditel NAVigation automatique 2 Téléchargement 3 Installation 6 Utilisation 14 Caratères spéciaux 15 Configuration Internet Explorer À Présentation : Ditel Nav est un logiciel de navigation automatique

Plus en détail

ACION Contrôleur de flamme à Ionisation Auto vérifiant

ACION Contrôleur de flamme à Ionisation Auto vérifiant Bulletin 100/1 Avril-2009 ACION Contrôleur de flamme à Ionisation Auto vérifiant ATTENTION : Ce bulletin est destiné aux techniciens ayant une bonne connaissance des chaudières et aux ingénieurs en combustion

Plus en détail

Modifier UN ALTERNATEUR VALEO 50 A pour usage éolien, avec hélice en prise directe Par Jean Yves Seveno février 2004

Modifier UN ALTERNATEUR VALEO 50 A pour usage éolien, avec hélice en prise directe Par Jean Yves Seveno février 2004 Modifier UN ALTERNATEUR VALEO 50 A pour usage éolien, avec hélice en prise directe Par Jean Yves Seveno février 2004 Introduction Trouver une génératrice ou un alternateur susceptible de fonctionner à

Plus en détail

DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE

DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE DEPARTEMENT DE GENIE MECANIQUE Règles générales pour la rédaction d'un rapport scientifique P. Ott, Ph. Sutter Rapport LTT - 95-19 LABORATOIRE DE THERMIQUE APPLIQUéE

Plus en détail

Comment utiliser les options avancées. Manuel d'utilisateur

Comment utiliser les options avancées. Manuel d'utilisateur Comment utiliser les options avancées Manuel d'utilisateur (V.1.1) Manuel des options avancées 1 Sommaire: P. 3 Options Générales P. 4 Les options Live Board P. 6 Les options des Interfaces (Devices) P.

Plus en détail

Depuis 2012, l utilisation dess radars pédagogiques est réglementée au même titre que la signalisation routière verticale.

Depuis 2012, l utilisation dess radars pédagogiques est réglementée au même titre que la signalisation routière verticale. REGLEMENTATION EN VIGUEUR Depuis 2012, l utilisation dess radars pédagogiques est réglementée au même titre que la signalisation routière verticale. En synthèse : L affichage des s vitesses excessives

Plus en détail

GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE

GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE Chapitre 9 - GM GLOSSAIRE MATHÉMATIQUE EN GÉOMÉTRIE DE L'ESPACE GM_01 règle GM_02 GM_03 GM_04 GM_05 GM_06 GM_07 tourne GM_08 GM_09 GM_10 GM_11 plan GM_12 GM_13 GM_14 GM_15 GM_16 GM_17 GM_18 Dessin schématisant

Plus en détail

2. Contraintes et solutions choisies.

2. Contraintes et solutions choisies. Machines SERDI s.a. 23, avenue des Vieux Moulins B.P. 380 74012 Annecy Cedex France Tél. : (33) 04 50 65 63 00 Fax Direction : (33) 04 50 52 99 95 Commercial : (33) 04 50 52 99 92 Bureau d Etudes : (33)

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

Une gamme complète pour répondre aux besoins spéci ques de chaque utilisateur

Une gamme complète pour répondre aux besoins spéci ques de chaque utilisateur Appareils à Point de fusion Stuart - Bibby Scientific SMP10 - SMP11 - SMP20 - SMP30 - SMP40 Une gamme complète pour répondre aux besoins spéci ques de chaque utilisateur Appareil à point de fusion automatique

Plus en détail