Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. du Collège de l'immobilier du Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. du Collège de l'immobilier du Québec"

Transcription

1 Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège de l'immobilier du Québec Décembre 2002

2 Introduction Le Collège de l immobilier du Québec est un établissement privé non subventionné dont la mission est d offrir, sur l ensemble du territoire québécois, une formation et du perfectionnement dans le secteur de l immobilier. Fondé en 1993, il a œuvré jusqu en 2000 sous le nom de Collège de la Chambre immobilière du Grand Montréal. Le Collège accueille environ 900 étudiants par année; il offre deux programmes de formation qui conduisent à une attestation d études collégiales : Agent immobilier (902.56) et Courtier immobilier (902.57). La formation est encadrée par l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec (ACAIQ) ainsi que par la Loi sur le courtage immobilier. Des cours se donnent en français et en anglais dans les locaux du Collège à Montréal et selon le mode de formation à distance. La politique institutionnelle d évaluation des programmes (PIEP) du Collège comprend huit sections qui portent sur les finalités et les objectifs, le partage des responsabilités, le système d information sur les programmes, le mode de détermination du programme à évaluer, le processus d évaluation, le mécanisme de révision de la politique, l arrimage avec les évaluations de la CEEC et les règles de déontologie. Évaluation de la politique La Commission d évaluation de l enseignement collégial a évalué la politique institutionnelle d évaluation des programmes du Collège de l immobilier du Québec, lors de sa réunion tenue le 2 décembre Cette évaluation a été réalisée en s inspirant du cadre de référence de l évaluation des PIEP publié en octobre Le document précise notamment les orientations et la démarche de la Commission, les composantes essentielles d une PIEP et les modalités et critères d évaluation de cette politique. La PIEP du Collège de l immobilier comprend les composantes et les éléments essentiels pour encadrer les évaluations institutionnelles des programmes d études. La Commission expose ci-après son appréciation de la politique et elle formule quelques remarques destinées à en améliorer certains aspects. 1. COMMISSION D ÉVALUATION DE L ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL. L évaluation des politiques institutionnelles d évaluation des programmes d études. Cadre de référence. Octobre 1994, 25 pages.

3 - 2 - Finalités et objectifs Les finalités et les objectifs sont clairement énoncés dans la politique. La PIEP vise l amélioration de la qualité des programmes offerts et elle est intégrée aux activités de gestion en vue de l accomplissement de la mission du Collège. Le Collège met l accent sur la capacité de ses programmes à répondre aux besoins du marché du travail, ce qui est pertinent à la nature et aux caractéristiques du secteur de la formation offerte dont certaines parties sont encadrées par l ACAIQ et la Loi sur le courtage immobilier. La Commission croit que l impact de ces exigences sur l évaluation des programmes pourrait être clarifié à l article 4.0. Des règles d éthique et de déontologie guident les activités d évaluation en favorisant la participation et la consultation de tous les intervenants concernés et la confidentialité des données nominatives. Partage des responsabilités Les responsabilités de toutes les instances (conseil d administration, directions, comité pédagogique, assemblée des enseignants et comité d évaluation) sont présentées dans un tableau et la répartition des tâches reliées aux activités d évaluation est réaliste. La composition et le mandat du comité d évaluation sont décrits dans la PIEP. Le soutien de la direction générale, du comité pédagogique et du conseil d administration est mentionné dans la politique. La direction des études est membre du comité d évaluation et elle assure la coordination des activités d évaluation des programmes. Ses responsabilités sont clairement définies et regroupent des tâches de coordination, de réalisation et de suivi des activités d évaluation. De façon générale, la politique engage la participation de tous les intervenants du Collège, des étudiants et de représentants du milieu professionnel, externes au Collège. La participation des enseignants s effectue par des commentaires qu ils sont invités à faire durant les travaux du comité d évaluation. Dans la mesure où les enseignants sont chargés de cours, il y aurait lieu de préciser les modes de participation et les moments auxquels ils seront consultés, notamment en ce qui concerne l élaboration du plan d évaluation et les conclusions du rapport. Système d information sur les programmes Le système d information sur les programmes est sous la responsabilité de la direction des études. Il est composé de plusieurs sources de données statistiques et perceptuelles. Le

4 - 3 - Collège traite des données qui proviennent d indicateurs locaux et il utilise également des données traitées à partir d indicateurs provinciaux. La gestion des données est précisée en termes d information périodique traitée soit au début, au milieu ou en fin de programme, après l examen provincial et après une année d expérience sur le marché du travail. La Commission souligne la production d un rapport annuel sur l état des programmes d études présenté aux enseignants et au conseil d administration. Elle constate que le système d information est complet et qu il semble fonctionnel. Mode de détermination des programmes d études à évaluer La direction des études est responsable de déterminer les programmes à évaluer. Un programme est évalué en profondeur à tous les cinq ans ou à tous les sept ans. S il s agit d un nouveau programme, l'évaluation se réalisera entre la troisième et la cinquième année de sa mise en œuvre. Les indications fournies par le système d information peuvent déclencher une évaluation de programme en profondeur. Processus d évaluation d un programme Le processus d évaluation est exposé selon trois étapes dans la PIEP : l élaboration du plan d évaluation, la réalisation et le suivi de l évaluation. Les critères d évaluation sont présentés et des indicateurs sont décrits pour chaque critère. Le plan d évaluation comprend la description du programme évalué, les critères d évaluation, la problématique et les questions à poser lors de l évaluation, la planification des étapes de réalisation, un échéancier et l estimation des ressources nécessaires à l évaluation. La réalisation de l évaluation comprend les tâches de collecte et d analyse des données, l identification des recommandations et la rédaction du rapport dont le contenu est clairement décrit dans la politique. Certains principes méthodologiques doivent être présentés dans le rapport et des liens entre les conclusions et la problématique sont proposés. Finalement, pour assurer le suivi de l évaluation, un plan de réalisation des recommandations est élaboré. Il comprend un calendrier pour encadrer son application et l impact budgétaire de ce plan doit être annexé au rapport d évaluation. La diffusion et la mise en œuvre du plan sont annoncées dans la politique. Mécanisme de révision de la politique et arrimage avec les évaluations de la CEEC Le déclenchement d une évaluation en profondeur d un programme et l évaluation continue des programmes sont sous la responsabilité du Collège. Dans le cas des

5 - 4 - évaluations demandées par la Commission, le Collège utilise sa PIEP, à moins qu un autre mode d encadrement lui soit suggéré. La politique est révisée après chaque évaluation de programme. Le comité d évaluation du programme est responsable de cette révision. Conclusion La Commission estime que la politique institutionnelle d évaluation des programmes d études du Collège de l immobilier du Québec contient les composantes et les éléments essentiels à la réalisation d évaluations de qualité et à la prise en compte de l évaluation dans la gestion des programmes d études. Elle apprécie, en particulier, l accent mis sur l amélioration continue de la formation offerte, la contribution d intervenants du marché du travail aux activités d évaluation des programmes et la pertinence des données perceptuelles prévues. Elle a fait des commentaires sur le mode de participation des enseignants espérant que ces remarques contribueront à l efficacité d une démarche d évaluation déjà bien encadrée par la PIEP. La Commission d évaluation de l enseignement collégial Jacques L Écuyer, président Analyse et rédaction : Chantal Bouchard

Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville

Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville RAPPORT D EVALUATION Politique institutionnelle d évaluation des programmes du Cégep de Drummondville Décembre 2015 Introduction Le Cégep de Drummondville a adopté une nouvelle version de sa Politique

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) POLITIQUE N O 2 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) Modifiée le 12 mai 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration :optée lu conseil d administration :

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS pour le développement professionnel des enseignantes et des enseignants Direction des études et Direction des services aux ressources humaines ADOPTÉE

Plus en détail

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Adoptée au comité de Régie interne du 1er mars 2016 1. Introduction Notre système d assurance qualité comprend déjà toutes les composantes

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS ANNEXE 2009-CA534-08-R5524 A ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS Modification des responsabilités des Modes d organisation et de fonctionnement de l École internationale

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Objet : Suivi de l évaluation institutionnelle - Campus de Drummondville et de Trois-Rivières

Objet : Suivi de l évaluation institutionnelle - Campus de Drummondville et de Trois-Rivières < Québec, le 2 avril 2014 Monsieur Jean-Paul Aumais Directeur général Collège Ellis 235, rue Moisan Drummondville (Québec) J2C 1W9 Objet : Suivi de l évaluation institutionnelle - Campus de Drummondville

Plus en détail

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Énoncé des principes régissant la gouvernance de la Société

Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Énoncé des principes régissant la gouvernance de la Société Fonds des médias du Canada/Canada Media Fund Énoncé des principes régissant la gouvernance de la Société I. Introduction Le Fonds des médias du Canada (la «Société») favorise, développe, finance et promeut

Plus en détail

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Automne 2011 Service des programmes et du développement pédagogique Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Contexte Au Cégep Marie

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des apprentissages. de l'école de management Robichaud

Politique institutionnelle d'évaluation des apprentissages. de l'école de management Robichaud Politique institutionnelle d'évaluation des apprentissages de l'école de management Robichaud Décembre 2002 1. Introduction Située à Montréal, l École de management Robichaud est un établissement d enseignement

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO

POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO Références : 140-CA-2146, 203-CA-2972 208-CA-3038, 240-CA-342, 330-CA-4947

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

GESTIONNAIRE ADMINISTRATIF DIRECTION DES ÉTUDES SERVICE DU CHEMINEMENT SCOLAIRE REGISTRARIAT

GESTIONNAIRE ADMINISTRATIF DIRECTION DES ÉTUDES SERVICE DU CHEMINEMENT SCOLAIRE REGISTRARIAT Le Cégep de l Outaouais accueille, dans ses trois campus et son Centre d études collégiales, plus de 5 150 étudiantes et étudiants à qui il offre un riche éventail de 5 programmes pré universitaires et

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies E/ESCAP/CST(3)/4 Conseil économique et social Distr.: Générale 8 octobre 2012 Français Original: Anglais Commission économique et sociale pour l Asie et le Pacifique Comité de statistique

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL PROFESSIONNEL 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca CE 440.05 2001 04 10 PROGRAMME D'ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL

Plus en détail

Vers la planification stratégique 2016-2022

Vers la planification stratégique 2016-2022 Vers la planification stratégique 2016-2022 Démarche proposée en vue d établir le Bilan de l efficacité du Plan stratégique 2010-2016 et d adopter une nouvelle Planification stratégique 2016-2022 Adopté

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES («OCRCVM») MANDAT DU CONSEIL Introduction Le mandat de l OCRCVM est d agir en tant qu organisme d autoréglementation pour le compte

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ POLITIQUE DE GESTION concernant LES COMMUNICATIONS CONSULTATION ADOPTION ET RESPONSABILITÉ Comité consultatif de gestion le : 8 décembre 1999 Adoptée le : 21 décembre 1999 Résolution : CC-144-99 Comité

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 09/01/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S,

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification Mise à jour : octobre 2011 Chapitre 8 La mission d audit La planification Table des matières 1. Les procédés préliminaires... 1 2. L approche de partenariat avec le gestionnaire... 2 3. La connaissance

Plus en détail

POLITIQUE DE RÉPARTITION DES RESSOURCES

POLITIQUE DE RÉPARTITION DES RESSOURCES POLITIQUE POLITIQUE DE RÉPARTITION DES RESSOURCES # 73-10 Adoption le 11 février 2014 Amendement le Mise en vigueur le 12 février 2014 Résolution # C.C.-3698-02-14 Autorisation Michelle Fournier Directrice

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC. Guide du contrôlé

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC. Guide du contrôlé CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC Guide du contrôlé PRESENTATION DES OBJECTIFS ET DES MODALITES DU CONTROLE DE QUALITE Notre profession s est dotée d un

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

Politique d attribution des dons reçus par la fondation

Politique d attribution des dons reçus par la fondation Politique d attribution des dons reçus par la fondation 1. Objectifs de la politique Conformément à sa mission, la Fondation du Cégep André-Laurendeau entend : Soutenir et développer les services spécifiques

Plus en détail

Une association ou un ordre professionnel des orthopédagogues, qu en est-il?

Une association ou un ordre professionnel des orthopédagogues, qu en est-il? Une association ou un ordre professionnel des orthopédagogues, qu en est-il? Édith-Kathie Ayotte, présidente de L Association des Orthopédagogues du Québec Dans le contexte des travaux menés activement

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Bulletin sur les institutions et services financiers

Bulletin sur les institutions et services financiers Bulletin sur les institutions et services financiers Juin 2002 Création de l Agence nationale d encadrement du secteur financier Sylvie Bourdeau, Montréal Vancouver Toronto Montréal Québec New York Londres

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ Arrêté du 31 juillet 2009 relatif aux autorisations des instituts de formation préparant aux diplômes d infirmier, infirmier de bloc opératoire,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de

CAHIER DES CHARGES. pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de CAHIER DES CHARGES pour la réalisation de diagnostic technique sur l accessibilité des personnes handicapées aux sites et bâtiments de 1 PREAMBULE La loi n 2005-102 du 11 février 2005 dite «loi Handicap»,

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D AUDIT

CHARTE DU COMITE D AUDIT CHARTE DU COMITE D AUDIT INTRODUCTION... 2 I. RÔLE... 2 II. RESPONSABILITÉS... 2 1. Reporting financier... 2 2. Contrôle interne - gestion des risques et compliance... 3 3. Audit interne... 3 4. Audit

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS ET DES ENSEIGNANTES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES ÉTUDES

POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS ET DES ENSEIGNANTES DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES DIRECTION DES ÉTUDES 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse (Québec) J7E 3G6 Téléphone : (450) 430-3120 Télécopieur : (450) 971-7883 Internet : http://www.clg.qc.ca CA 404.07.01 POLITIQUE D ÉVALUATION ADMINISTRATIVE DES ENSEIGNANTS

Plus en détail

Règlement n o IV relatif à la gestion des ressources humaines

Règlement n o IV relatif à la gestion des ressources humaines Règlement n o IV relatif à la gestion des ressources humaines Règlement adopté au conseil administration Le 26 avril 1993 Règlement modifié le 6 avril 2016 TABLE DES MATIÈRES 2. GESTION DES RESSOURCES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009

F Distribution: GÉNÉRALE. Deuxième session ordinaire du Conseil d administration. Rome, 9 13 novembre 2009 Deuxième session ordinaire du Conseil d administration Rome, 9 13 novembre 2009! "#$% F Distribution: GÉNÉRALE 9 octobre 2009 ORIGINAL: ANGLAIS Le tirage du présent document a été restreint. Les documents

Plus en détail

Politique institutionnelle concernant le bien-être des animaux utilisés en enseignement, en recherche et dans les tests

Politique institutionnelle concernant le bien-être des animaux utilisés en enseignement, en recherche et dans les tests Politique institutionnelle concernant le bien-être des animaux utilisés en enseignement, en recherche et dans les tests L application de cette politique est sous la responsabilité de la Direction générale

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DES ORGANISMES PANAM AOÛT 2012 PRÉPARÉ PAR LE BUREAU DU LOISR DE LA DIRECTION DE LA CULTURE ET DU PATRIMOINE 2 1. Présentation À Montréal, 80 % des activités de sport et de

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF POLITIQUE POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES FORMATION PROFESSIONNELLE # 48-01 Adoption le 12 juin 2007

Plus en détail

Retrait d enfants placés

Retrait d enfants placés Page 1 de 10 Retrait d enfants placés Cette section contient les normes et les principes directeurs provinciaux qui régissent le retrait d un enfant du foyer nourricier où il a été placé. Elle s applique

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC

CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LE CONTRÔLE DE QUALITE DES AGC Guide du contrôlé version 2015 PRESENTATION DES OBJECTIFS ET DES MODALITES DU CONTROLE DE QUALITE Notre profession s est

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

ADMINISTRATION. 3.1. SITUATION D URGENCE : s entend d une situation urgente qui exige le déclenchement d un des quatre comportements essentiels :

ADMINISTRATION. 3.1. SITUATION D URGENCE : s entend d une situation urgente qui exige le déclenchement d un des quatre comportements essentiels : Entrées en vigueur le 29 janvier 2009 Révisées le 30 janvier 2014 Prochaine révision en 2016-2017 Page 1 de 5 1. GÉNÉRALITÉS La qualité et la quantité des communications, le calme et une bonne capacité

Plus en détail

Programme Ressources humaines

Programme Ressources humaines No. de la directive Nb. de pages 5 Auteur: Direction des ressources humaines Approuvée par: Comité de gestion Programme Ressources humaines Titre: Programme de gestion de l assiduité au travail Entrée

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET

Plus en détail

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF

Textes de référence : articles 313-53-2 à 313-60, articles 318-38 à 318-43 et 314-3-2 du règlement général de l AMF Instruction AMF Organisation de l activité de gestion de placements collectifs et du service d investissement de gestion de portefeuille pour le compte de tiers en matière de gestion des risques Textes

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DE L INFORMATION

POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DE L INFORMATION POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DE L INFORMATION SERVICE DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Adoption : C.C.-158-080623 Page 1 sur 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS ET DE L INFORMATION 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION

MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION MANDAT DU COMITÉ DE VÉRIFICATION Objet Le comité de vérification de la Société d évaluation foncière des municipalités (SÉFM) est établi par le conseil d administration afin de permettre au conseil de

Plus en détail

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca 7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca Le Carrefour BLE est un organisme à but non lucratif et de bienfaisance.

Plus en détail

1/ ORGANISATION DES STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL

1/ ORGANISATION DES STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL Page 1 sur 6 CONVENTION DE STAGE BTS ASSURANCES ANNEXE PEDAGOGIQUE à la convention pour le stage du au.. STAGIAIRE : ENTREPRISE :. TUTEUR : 1/ ORGANISATION DES STAGES EN MILIEU PROFESSIONNEL a) Le stage

Plus en détail

Les Scouts du district de l Outaouais

Les Scouts du district de l Outaouais Les Scouts du district de l Outaouais PROGRAMME DE NOMINATION ET D ENCADREMENT DES CHEFS DE GROUPE Introduction À travers ce programme, nous visons à mieux définir le rôle du chef de groupe pour le district

Plus en détail

Directives relatives aux stages réalisés dans le cadre de la filière d études «Master of Science en formation professionnelle»

Directives relatives aux stages réalisés dans le cadre de la filière d études «Master of Science en formation professionnelle» Directives relatives aux stages réalisés dans le cadre de la filière d études «Master of Science en formation professionnelle» du 5 juin 05 Attendu l art. al. de l ordonnance du septembre 005 sur l Institut

Plus en détail

Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001. Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251)

Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001. Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251) Communications Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001 Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251) Section 02 Direction générale adjointe

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 11/10/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca

2 0 1 5-2 0 2 0 PLANIFICATION STRATÉGIQUE. www.orientation.qc.ca PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2 0 1 5-2 0 2 0 1600, boul. Henri-Bourassa Ouest, bureau 520 Montréal (Québec) H3M 3E2 Tél. : 1 800 363-2643 Montréal : 514 737-4717 Télécopieur : 514 737-2172 www.orientation.qc.ca

Plus en détail

Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Collège Bart

Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Collège Bart Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Bart Introduction Fondé en 1917, le Bart est un établissement d enseignement collégial privé subventionné qui a toujours œuvré à la réussite de ses élèves. Il a pour

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES

POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES POLITIQUE D ÉVÉNEMENTS ÉCORESPONSABLES Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES CADRE DE RÉFÉRENCE PAGE 3 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE PAGE 4 Objectif général Objectifs spécifiques NIVEAUX EXIGÉS PAR LA VILLE DE MAGOG

Plus en détail

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE

RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE RÈGLEMENT N O 20 SUR LA GESTION FINANCIÈRE Adopté par le conseil d'administration lors de sa 275 e assemblée du 29 juin 2009. (résolution n o 2321) Tout au long du document, le masculin a été utilisé dans

Plus en détail

Devis d évaluation de programme

Devis d évaluation de programme Direction des études Devis d évaluation de programme Tourisme 1 er décembre 2009 www.cegepgranby.qc.ca 235, rue St-Jacques C.P. 7000, Granby (Québec) J2G 3N1 Téléphone : (450) 372-6614 Télécopieur : (450)

Plus en détail

s'y prête pas. Page 1 sur 6

s'y prête pas. Page 1 sur 6 POLITIQUE DE RECRUTEMENT ET DE FORMATION DES MEMBRES 28 avril 2016 Selon le contexte, le genre masculin ou le genre féminin est utilisé dans les présentes règles de fonctionnement pour en faciliter la

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0265 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AOÛT 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le projet des CEE... 1 1.1 Les objectifs du projet... 1 1.2 Le retour attendu sur

Plus en détail

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX)

ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) LETTRE DE MISSION ADMINISTRATEUR GENERAL AGENCE WALLONNE A L EXPORTATION ET AUX INVESTISSEMENTS ETRANGERS (AWEX) 1. DESCRIPTION DE FONCTION ET PROFIL DE COMPETENCES A. DESCRIPTION DE FONCTION A.1. Missions

Plus en détail

PROCÉDURE INTERNE D ÉVALUATION ET DE RENOUVELLEMENT DES CHAIRES DE RECHERCHE DU CANADA

PROCÉDURE INTERNE D ÉVALUATION ET DE RENOUVELLEMENT DES CHAIRES DE RECHERCHE DU CANADA PROCÉDURE INTERNE D ÉVALUATION ET DE RENOUVELLEMENT DES CHAIRES DE RECHERCHE DU CANADA 1. PRÉAMBULE Un certain nombre de Chaires de recherche du Canada (CRC) a été attribué à l École Polytechnique, par

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Adoptée par le conseil d administration de la CRÉ de l Estrie le 29 janvier 2014 Politique de communication Page 1 POLITIQUE DE COMMUNICATION DE LA CRÉ DE L ESTRIE PRÉAMBULE...

Plus en détail

Annexe : Référentiel national de gestion du temps de travail médical applicable dans les structures de médecine d urgence

Annexe : Référentiel national de gestion du temps de travail médical applicable dans les structures de médecine d urgence Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013

Bureau du vérificateur général du Canada. Suivi des recommandations formulées dans les audits internes. Avril 2013 Bureau du vérificateur général du Canada Suivi des recommandations formulées dans les audits internes Avril 2013 Revue des pratiques et audit interne Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES

CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES CHARTE DU COMITÉ DE GESTION DES RISQUES MANDAT Le Comité de gestion des risques (le «Comité») du Conseil d administration (le «Conseil») a pour mandat d assister le Conseil de la Société canadienne d hypothèques

Plus en détail

Service de Coopération et d Action Culturelle

Service de Coopération et d Action Culturelle AMBASSADE DE FRANCE SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE - Bourses de thèse par alternance - Bourses de Master REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3

GUIDE ORGANISATIONNEL L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 L ADAPTATION D UN PROGRAMME D ÉTUDES EN ALTERNANCE (ÉTUDE DE FAISABILITÉ) 3 30 La décision d adapter un programme en alternance travail-études repose sur une analyse approfondie de la pertinence, des possibilités

Plus en détail

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE -

- SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - - SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE - 1. OBJECTIFS 1.1 Préciser les orientations de la Commission scolaire quant à la mise en place, à l organisation et au fonctionnement des services de garde en milieu

Plus en détail

Licence professionnelle Management des services sanitaires, sociaux et médico-sociaux

Licence professionnelle Management des services sanitaires, sociaux et médico-sociaux Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des services sanitaires, sociaux et médico-sociaux Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

- POLITIQUE DE COMMUNICATION -

- POLITIQUE DE COMMUNICATION - - POLITIQUE DE COMMUNICATION - 1. PRÉAMBULE À la Commission scolaire des Portages-de-l=Outaouais, on reconnaît que les communications constituent un élément majeur dans la poursuite de notre mission et

Plus en détail

CAHIER DE GESTION OBJET

CAHIER DE GESTION OBJET CAHIER DE GESTION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COTE 71-01-00.01 OBJET Cette politique propose à toute la communauté collégiale un cadre de référence et des procédures détaillées visant à coordonner et

Plus en détail

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts

Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts Structure de fonctionnement du Fonds de développement durable de l'aééts 1. Nom a. Fonds Désigne le Fonds de développement durable de l AÉÉTS. b. Comité Désigne le comité de gestion composé des personnes

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

CHAPITRE III : L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III : L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III : L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1. : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION : 3.1.0 : LE PREMIER CYCLE ET LES ÉTUDES DE CYCLES SUPÉRIEURS PAGE : 1 POLITIQUE RELATIVE AUX UNITÉS D ÉDUCATION

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET. Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET. Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006 OMPI WO/PBC/10/4 ORIGINAL : anglais DATE : 4 juillet 2006 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITE DU PROGRAMME ET BUDGET Dixième session Genève, 11 13 juillet 2006 RAPPORT

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès

Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès Ensembles de données du Programme pancanadien d évaluation (PPCE) : conditions d accès Les données sur le rendement des élèves et sur le contexte d apprentissage sont à la disposition du milieu de la recherche

Plus en détail

PLAN DE CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS DES OFFICES PROVINCIAUX DE MISE EN MARCHÉ

PLAN DE CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS DES OFFICES PROVINCIAUX DE MISE EN MARCHÉ PLAN DE CONTINUITÉ DES OPÉRATIONS DES OFFICES PROVINCIAUX DE MISE EN MARCHÉ Mars 2008 DM127189 Plan de continuité des opérations de nom de l office provincial de mise en marché 1 Coordonnées Organisation

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

La classification des salariés

La classification des salariés La classification des salariés Cette Fiche pratique vous propose de vous présenter la grille de classification des salariés introduite par le chapitre 9 de la Convention collective nationale du sport (CCNS).

Plus en détail