NBN S [2012]

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NBN S 01-400-2 [2012]"

Transcription

1 04 décembre 2014 NBN S [2012] Le confort acoustique au sein des établissements scolaires «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.1

2 Cadre normatif (exigences) en acoustique Pour les immeubles d habitation : NBN S :2008 Pour les établissements scolaires : NBN S :2012 Pour les autres bâtiments : NBN S :1977 NBN S :1987 en révision «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.2

3 La NBN S Applicable pour : Nouvelles constructions Rénovations sous permis d urbanisme Date de mise en application : 1 er janvier 2013 Thématiques : Isolation aux bruits aériens Isolation aux bruits de choc Isolation des façades Bruit des installations techniques Contrôle de la réverbération Deux niveaux d exigences : Exigences normales et supérieures wwww.ibge-bim.be «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.3

4 La NBN S Constat 01 : Très complète mais Fort complexe : p.ex. 49 paramètres acoustiques différents D A, D nt, D nt,w, L 1, C I, L nt, D 2m,nT,w, D n,e, L 1,2m, L Aref, L Aeq,nT,stat, R Atr, A W,i, T 125, T m, T nom, Constat 02: Conduit à un réel confort acoustique mais Conséquences techniques parfois importantes à intégrer au projet «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.4

5 La NBN S Isolation au bruit aérien intérieur Isolation au bruit de choc Bruit des équipements techniques Isolation au bruit aérien des façades Réverbération et correction acoustique «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.5

6 Isolement aux bruits aériens entre locaux Paramètre L isolement acoustique standardisé pondéré D A = l isolement réellement obtenu entre deux locaux, tenant compte toutes les voies de propagation du bruit «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.6

7 Isolement aux bruits aériens entre locaux Exigences Tableau des exigences entre locaux courants «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.7

8 Isolement aux bruits aériens entre locaux Exigences Tableau des exigences entre locaux courants points importants «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.8

9 Isolement aux bruits aériens entre locaux Étude de projet Étude acoustique rédaction d un cahier des charges acoustique en vue du respect de la NBN S «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.9

10 Isolement aux bruits aériens entre locaux Étude de projet L isolement acoustique standardisé pondéré D A Détermination des critères à respecter entre locaux D A > 36 db D A > 36 db D A > 44 db D A > 36 db D A > 38 db «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.10

11 Isolement aux bruits aériens entre locaux Exigences Tableau des exigences entre locaux particuliers : annexes A et B de la norme «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.11

12 Isolement aux bruits aériens entre locaux Étude de projet L isolement acoustique standardisé pondéré D A Détermination des critères à respecter entre locaux D A > 36 db D A > 32 db D A > 36 db D A > 44 db D A > 36 db D A > 38 db D A > 52 db «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.12

13 Isolement aux bruits aériens entre locaux Directives de construction Pour les isolements peu élevés, la performance de l isolement entre locaux D A est liée presque exclusivement à l indice d affaiblissement acoustique R w +C des éléments qui composent la paroi séparative. «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.13

14 Montage de l élément «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. ACOUSTIQUE DU BÂTIMENT - Tous droits réservés - p.14 14

15 Isolement aux bruits aériens entre locaux Directives de construction Pour les isolements peu élevés, la performance de l isolement entre locaux D A est liée presque exclusivement à l indice d affaiblissement acoustique R w des éléments qui composent la paroi séparative. Points à risque : - Différence entre performances labo et sur site - Conditions de montage - Hétérogénéité de la paroi (p.ex. portes) - Présence d éléments plus faibles dans la paroi (p.ex. prises) - Fuites, - Voies de transmissions parasites wwww.ibge-bim.be «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.15

16 Isolement aux bruits aériens entre locaux Directives de construction Pour les isolements plus importants, la performance de l isolement entre locaux est liée à la paroi séparative mais aussi aux transmissions latérales Considérer le R w +C seul n est plus suffisant. Paroi: R w = 55 db in situ: D A = 52 db «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.16

17 Isolement aux bruits aériens entre locaux Directives de construction Pour les isolements plus importants, la performance de l isolement entre locaux est liée à la paroi séparative mais aussi aux transmissions latérales Considérer le R w +C seul n est plus suffisant. Avec doublage acoustique sur la paroi de séparation Paroi: R w = 66 db in situ: D A = 54 db «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.17

18 Isolement aux bruits aériens entre locaux Directives de construction Pour les isolements plus importants, la performance de l isolement entre locaux est liée à la paroi séparative mais aussi aux transmissions latérales Concept 3D complet à évaluer. Masse surfacique 340 kg/m² f F F D R ' w 10lg 10 EN :2000 RDd, w 10 n 10 F f 1 RFf, w 10 n f 1 10 RDf, w 10 n F 1 10 RFd, w 10 Masse surfacique 400 kg/m² f d d f f Doublage acoustique performant d Influence du revêtement d D D F F D Chape flottante Lw 22 db d f f «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.18

19 Isolement aux bruits aériens entre locaux Étude de projet L isolement acoustique standardisé pondéré D A En conclusion Porte acoustique Porte acoustique vs ventilation Porte acoustique Mur lourd Porte acoustique Chape flottante Cloison avec absorbant Paroi lourde + doublage «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.19

20 La NBN S Isolation au bruit aérien intérieur Isolation au bruit de choc Bruit des équipements techniques Isolation au bruit aérien des façades Réverbération et correction acoustique «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.20

21 Isolement aux bruits de choc entre locaux Paramètre Le niveau de pression du bruit de choc standardisé pondéré L I = le bruit de la machine à choc normalisée dans le local de réception, tenant compte toutes les voies de propagation du bruit = Energie importante injectée dans la structure du bâtiment «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.21

22 Isolement aux bruits de choc entre locaux Paramètre Le niveau de pression du bruit de choc standardisé pondéré L I Ordres de grandeur : L I : 92 db Critère habitations NBN S <58dB L I : 81 db 2 L I : 73 db 3 L I : 54 db 4 «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.22

23 Isolement aux bruits de choc entre locaux Exigences Tableau des exigences entre locaux courants «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.23

24 Isolement aux bruits de choc entre locaux Exigences Tableau des exigences entre locaux courants points importants «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.24

25 Isolement aux bruits de choc entre locaux Étude de projet Le niveau de pression du bruit de choc standardisé pondéré L I Détermination des critères à respecter entre locaux L I < 60 db L I < 60 db «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.25

26 Le calcul EN12354 de la performance in situ L I d un plancher va tenir compte : - Des performances acoustiques du plancher de base, - De l influence du rayonnement des murs latéraux, - De la réduction aux bruits de choc du revêtement de sol - De l influence de la chape flottante éventuelle, - De la géométrie du local de réception, - Des jonctions entre les éléments. «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.26

27 Isolement aux bruits de choc entre locaux Étude de projet Le niveau de pression pondéré du bruit de choc standardisé L I En conclusion Dalle lissée sur membrane acoustique PE Revêtement de sol souple «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.27

28 Isolement aux bruits de choc entre locaux Exigences Tableau des exigences entre locaux particuliers : annexes A et B de la norme «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.28

29 «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.29

30 Isolement aux bruits de choc entre locaux Étude de projet Le niveau de pression pondéré du bruit de choc standardisé L I En conclusion Dalle lissée sur membrane acoustique PE Revêtement de sol souple Dalle technique flottante (laine minérale) «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.30

31 La NBN S Isolation au bruit aérien intérieur Isolation au bruit de choc Bruit des équipements techniques Isolation au bruit aérien des façades Réverbération et correction acoustique «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.31

32 Niveau de bruit des équipements techniques Paramètre Le niveau de pression acoustique standardisé L Aeq,nT,stat = Le niveau de bruit perçu dans le local quand les installations fonctionnent simultanément «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.32

33 Niveu de bruit des équipements techniques Exigences Tableau des exigences «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.33

34 Niveu de bruit des équipements techniques Exigences Remarques : - Pour les équipements techniques à régime transitoire, les exigences sont adaptées : - La norme fixe également les niveaux de bruits à respecter à l extérieur (+ exigences régionales) «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.34

35 Niveau de bruit des équipements techniques Étude de projet Le niveau de pression acoustique standardisé L Aeq,nT,stat Détermination des critères à respecter au sein des locaux L Aeq,nT,stat < 45 db L Aeq,nT,stat < 45 db L Aeq,nT,stat < 35 db L Aeq,nT,stat < 45 db L Aeq,nT,stat < 40 db L Aeq,nT,stat < 85 db «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.35

36 Niveau de bruit des équipements techniques Étude de projet Le niveau de pression acoustique standardisé L Aeq,nT,stat Calculs et règles de bonnes pratiques en fonction des objectifs, compatibles avec les équipements «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.36

37 Niveau de bruit des équipements techniques Étude de projet Le niveau de pression acoustique standardisé L Aeq,nT,stat En conclusion Rejets en façade et en toiture insonorisés Gaines techniques en fauxplafond désolidarisées Descentes d eau pluviale protégées Silencieux sur le système de ventilation Système de ventilation optimisé acoustiquemet Gaines techniques isolées Fermeture acoustique des percements pour passages de gaines «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.37

38 La NBN S Isolation au bruit aérien intérieur Isolation au bruit de choc Bruit des équipements techniques Isolation au bruit aérien des façades Réverbération et correction acoustique «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.38

39 Isolement aux bruits aériens des façades Paramètre L isolement acoustique standardisé pondéré D Atr = l isolement de la façade aux bruits de trafic, tenant compte de tous les éléments qui la composent et de toutes les voies de propagation du bruit. wwww.ibge-bim.be «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.39

40 Isolement aux bruits aériens des façades Exigences Isolement de la façade D Atr déterminé : 1. En fonction du niveau de bruit extérieur L A wwww.ibge-bim.be «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.40

41 Isolement aux bruits aériens des façades Exigences Isolement de la façade D Atr déterminé : 2. En fonction du niveau de bruit intérieur optimal L Aeq,nT,stat «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.41

42 Isolement aux bruits aériens des façades Étude de projet L isolement acoustique standardisé pondéré D Atr Détermination des critères à respecter pour chaque pan de façade et pour chaque local D Atr > 26 db D Atr > 30 db D Atr > 26 db «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.42

43 Le calcul EN12354 de la performance in situ D Atr d un pan de façade va tenir compte : - Des performances acoustiques R Atr des éléments qui composent la façade, - De leurs surfaces respectives, - De leur connexion à la façade, - De la forme de la façade, - De la géométrie du local de réception, - Des jonctions entre les éléments, - Des transmissions parasites. «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.43

44 Isolement aux bruits aériens des façades Étude de projet L isolement acoustique standardisé pondéré aux basses fréquences D Atr En conclusion Vitrage Vitrage Resserrage acoustique châssis/structure Vitrage Murs en blocs silico-calcaire, isolant et enduit «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.44

45 La NBN S Isolation au bruit aérien intérieur Isolation au bruit de choc Bruit des équipements techniques Isolation au bruit aérien des façades Réverbération et correction acoustique «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.45

46 Réverbération et correction acoustique Paramètre La valeur moyenne surfacique de l indice d absorption acoustique pondéré W = La valeur moyenne de la capacité à absorber le bruit α w des éléments se trouvant dans le local. = Coefficient d absorption acoustique moyen des matériaux (mesuré en laboratoire) w Classe E D C B A «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.46

47 Réverbération et correction acoustique Paramètre La valeur moyenne surfacique de l indice d absorption acoustique pondéré = La valeur moyenne de la capacité à absorber le bruit α w des éléments se trouvant dans le local. Exemple de valeurs du coefficient d absorption acoustique pondéré - Locaux actuels généralement habillés par des matériaux peu absorbants (α < 0.10). α w Vitres 0.05 Béton coulé non peint 0.00 Plâtre 0.05 Bois verni (p.ex. porte) 0.05 Linoleum 0.10 Carrelage 0.10 Moquette 0.25 Plafond en laine minérale «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.47

48 Réverbération et correction acoustique Paramètre La valeur moyenne surfacique de l indice d absorption acoustique pondéré W = La valeur moyenne de la capacité à absorber le bruit α w des éléments se trouvant dans le local. «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.48

49 Réverbération et correction acoustique Paramètre La valeur moyenne surfacique de l indice d absorption acoustique pondéré W = La valeur moyenne de la capacité à absorber le bruit α w des éléments se trouvant dans le local «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.49

50 Réverbération et correction acoustique Paramètre La valeur moyenne surfacique de l indice d absorption acoustique pondéré W = La valeur moyenne de la capacité à absorber le bruit α w des éléments se trouvant dans le local «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.50

51 Réverbération et correction acoustique Exigences Tableau des exigences à la conception wwww.ibge-bim.be «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.51

52 Réverbération et correction acoustique Étude de projet L indice d absorption acoustique pondéré α w L aire d absorption acoustique équivalente totale pondérée A w A w > 45 m² A w > 45 m² α w > 0,2 A w > 20 m² & α w > 0,2 «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.52

53 Réverbération et correction acoustique Étude de projet L indice d absorption acoustique pondéré α w L aire d absorption acoustique équivalente totale pondérée A w En conclusion Plages acoustiques réparties sur un total de 45 m² Panneaux de fibre Ciel acoustique de 32 m² en plaques de plâtre perforées Plafond acoustique sur 40 m² «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.53

54 Réverbération et correction acoustique Étude de projet Etude acoustique de la correction acoustique au sein des locaux Optimisation du positionnement des absorbants «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.54

55 Isolement aux bruits aériens entre locaux Étude de projet Intégration de la NBN S au projet de construction - Intégration des critères NBN au stade du projet, - Optimisation technique et budgétaire des traitements acoustiques, intégrés aux plans d exécution, - Intégration multidisciplinaire. - Rédaction d un cahier des charges acoustique pour l entreprise de construction, reprenant le détail des directives de construction permettant de répondre à la norme. - Outil clair et contractuel pour l entreprise, - Importance du suivi de chantier, - Mesures acoustique de réception sur le bâtiment fini. wwww.geopower.ca «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.55

56 Réverbération et correction acoustique Exigences Tableau des exigences sur le bâtiment terminé Le temps de réverbération nominal dans différents locaux finis et non meublés T nom «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.56

57 Conclusions - Norme NBN S complexe mais offrant, si correctement mise en oeuvre, un réel atout pour le confort des occupants, - Etude acoustique = optimisation technique et budgétaire du bâtiment en vue d atteindre les critères NBN, - Rédaction d un cahier des charges acoustique pour l entreprise, - Interaction entre les différentes thématiques bruit à gérer, - Intégration de l acoustique à coordonner avec les autres aspects techniques du bâtiment : thermique, ventilation, feu, stabilité, accessibilité - Intégration multidisciplinaire dès le stade du projet indispensable Som & Assar «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.57

58 Contact : VK Engineering Aurea Acoustics Tel. 02/ Som & Assar «La NBN S » - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. - Tous droits réservés - p.58

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation. 2 e édition (janvier 2008)

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation. 2 e édition (janvier 2008) La nouvelle norme NBN S 01-400-1 Critères s pour les immeubles d habitation Supplément à CSTC-Contact N 13 1 er trimestre 2007 CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION Sommaire La nouvelle norme

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement ISOLATION ACOUSTIQUE DES FAÇADES Debby WUYTS, Ir CSTC-WTCB GUIDANCE ÉCO-CONSTRUCTION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE 2 mai 2013 Formation mise

Plus en détail

2.- Fiche «menuisiers d intérieur»

2.- Fiche «menuisiers d intérieur» 1 2.- Fiche «menuisiers d intérieur» Le menuisier intervient dans des travaux visant une isolation aux bruits aériens, une isolation aux bruits de chocs ou une correction acoustique de locaux et parfois

Plus en détail

Acoustique et thermique

Acoustique et thermique Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule 2. Étude de systèmes constructifs 29 Chapitre 3 Acoustique et thermique 1. Préambule Les bonnes solutions thermiques n améliorent pas forcément l acoustique!

Plus en détail

M u r s e n m a ç o n n e r i e

M u r s e n m a ç o n n e r i e M u r s e n m a ç o n n e r i e d e t e r r e c u i t e Isolation acoustique Murs en maçonnerie de terre cuite: isolation acoustique TABLE DES MATIERES 1 1 Introduction 5 2 Le bruit 7 2.1. Qu est-ce que

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé. > Étude réalisée en collaboration avec

Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé. > Étude réalisée en collaboration avec Pôle éducatif et culturel d Andelnans. Bien concevoir l acoustique des locaux accueillant les enfants pour préserver leur santé > Étude réalisée en collaboration avec Préambule Sommaire Les agressions

Plus en détail

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE

ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE ANNEXE 2 L ACOUSTIQUE LE BRUIT DÉFINITION Niveaux de l ambiance sonore résultant des activités Bruit admissible et confort à l intérieur L ISOLATION ACOUSTIQUE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE PONDÉRÉ

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE 8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE De nombreux produits en acier (plats, tubes, barres, tiges, câbles, cornières ) sont utilisés pour les aménagements intérieurs et dans les éléments annexes

Plus en détail

La modularité des espaces de bureaux

La modularité des espaces de bureaux La modularité des espaces de bureau Marie Laure COCOUAL ALHYANGE ACOUSTIQUE - 6, Cité de l ameublement 75011 PARIS mcocoual@alhyange.com A partir d'un bref état des lieu des normes et certifications (mise

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

Métropolines 2 / / 2

Métropolines 2 / / 2 Métropolines 2 / / 2 Systèmes intercontemporains, pragmatiques, clairs Métropolines 2 : un nouveau système de cloison multiple, fonctionnel et pragmatique qui permet de réaliser tous les scénarios et de

Plus en détail

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE

LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE LE W, UN ÎLOT VIVANT DANS LA VILLE Habitat, bureaux, commerces : le W conjugue les trois fondamentaux de l urbain. Dans cet esprit, Vauban Immobilier, Scharf Immobilier, GIPA et Rive Gauche CB Richard

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Isoler son logement du bruit

Isoler son logement du bruit L habitat AGIR! Isoler son logement du bruit Des solutions et des pratiques pour diminuer les nuisances sonores dans les logements Édition : février 2014 . sommaire glossaire introduction Dans votre logement,

Plus en détail

LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ

LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ LE CHOIX DE LA SÉRÉNITÉ La personnalisation rendue possible sur une base optimisée et économique! Tout le monde vous le dira : aujourd hui, une fois le projet défini, il faut disposer au plus vite d un

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

Contrôle thermographique Tarifs et prestations :

Contrôle thermographique Tarifs et prestations : 20 rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN technimursdeveloppement@gmail.com Tél : 02.54.98.50.15 Mr et Mme DUPONT 20 Rue Emile ZOLA 41200 ROMORANTIN Contrôle thermographique Tarifs et prestations : Habitations

Plus en détail

1 Solutions globales pour l'aménagement flexible d'espaces avec cloisons

1 Solutions globales pour l'aménagement flexible d'espaces avec cloisons Cloisons Sommaire 1 Solutions globales pour l'aménagement flexible d'espaces avec cloisons 2 Présentation Les types de cloisons Gyproc Applications et avantages Choix des plaques Pose parallèle ou perpendiculaire

Plus en détail

LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE

LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE L'énergie est notre avenir, économisons-la! LE PLANCHER CHAUFFANT BASSE TEMPERATURE L avis des Experts Economies d énergie : + Répartition homogène de la température et confort optimal. + Gain d espace

Plus en détail

Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments

Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments Rencontre autour de la qualité de l air intérieur des bâtiments Critt Bois Epinal 8 décembre 2010 Intervention Placo : Simon Fourniau chef de groupe 1 2 2 Pourquoi améliorer la qualité de l air intérieur?

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS Entreprise certifiée PEFC/10-31-2030 PROMOUVOIR LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT UNE ISOLATION

Plus en détail

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement L acoustique : une attente majeure pour les Français. Le bruit concerne tout le monde, il est omniprésent dans votre vie. Les bruits

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

ISOLATION DES TOITURES EN TUILES ET EN ARDOISES AUX BRUITS AÉRIENS

ISOLATION DES TOITURES EN TUILES ET EN ARDOISES AUX BRUITS AÉRIENS P R A I Q U E IOLAION DE OIURE EN UILE E EN ARDOIE AUX BRUI AÉRIEN Une protection efficace du logement vis-à-vis des nuisances acoustiques, par le biais de la toiture et des façades, est une exigence de

Plus en détail

Parc Valentine Vallée Verte

Parc Valentine Vallée Verte Le Bourbon 10.300 m² de bureaux neufs à louer Parc Valentine Vallée Verte un parc d affaires unique Au cœur d un parc d affaires unique Choisissez pour votre entreprise des bureaux dans un bâtiment historique

Plus en détail

LOCAUX COMMUNS CREATION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES ESQUISSE N 2 RDC R+1 R+2 R+3 TOTAL Accueil 47 473 m2 Bureau administration 15 Local repro/archives 12 Petite salle de réunion 35 Salle de conférence

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Insonorisation des logements proches des aéroports

Insonorisation des logements proches des aéroports Insonorisation des logements proches des aéroports NOTE TECHNIQUE Points de repères Octobre 2006 direction générale de l Aviation civile service technique de l Aviation civile Insonorisation des logements

Plus en détail

ARSEAA LES MARRONNIERS

ARSEAA LES MARRONNIERS REHABILITATION D UN ETABLISSEMENT POUR ADULTES HANDICAPES : ARSEAA LES MARRONNIERS 122 place Sainte Foy 31620 CEPET TOUS CORPS D ETAT EN SITE OCCUPE ANNEES 2011-2013 MAITRE D OUVRAGE : PATRIMOINE MAITRE

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

description du système

description du système description du système a. conception technique système constructif Le projet proposé est un système modulaire industrialisé d'assemblage d'éléments préfabriqués tridimensionnels. Il est basé sur un module

Plus en détail

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

ISOLER LA TOITURE INCLINÉE Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS D ÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LA TOITURE INCLINÉE

Plus en détail

GUIDE CONCILIER EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT

GUIDE CONCILIER EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT GUIDE CONCILIER EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE ET ACOUSTIQUE DANS LE BÂTIMENT Avec le soutien de la DGALN Référence Y09 12 0000494 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 4 2 LES EXIGENCES À ATTEINDRE EN THERMIQUE ET EN ACOUSTIQUE...

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers.

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Sommaire Placoplatre : L innovation au cœur des enjeux. Découvrez notre dernière révolution technologique : Duo' Tech System Mur. La révolution de la contre-cloison

Plus en détail

DESCRIPTIF DE VENTE. LES BUISSONNETS rue de l'eglise 36 - Rixensart

DESCRIPTIF DE VENTE. LES BUISSONNETS rue de l'eglise 36 - Rixensart DESCRIPTIF DE VENTE LES BUISSONNETS rue de l'eglise 36 - Rixensart La société Osmosis Development S.A. vous propose une résidence de charme de 4 logements neufs :! A côté du Château de Rixensart! Construction

Plus en détail

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment

Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment Déroulement de la certification PEB de votre bâtiment La certification énergétique de votre habitation se déroulera en 2 étapes : 1) la visite de votre habitation et le relevé de ses caractéristiques ;

Plus en détail

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel

Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009. Document d information non contractuel Les travaux subventionnables par l Anah LA LISTE ÉTABLIE AU 1 ER JANVIER 2009 Document d information non contractuel L Anah, Agence nationale de l habitat, attribue des aides financières aux propriétaires

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

Environnement Contrôlé. Nos solutions. Systèmes de Cloisons de Salles Propres. Construire Votre Environnement. A division of Dagard SAS

Environnement Contrôlé. Nos solutions. Systèmes de Cloisons de Salles Propres. Construire Votre Environnement. A division of Dagard SAS Ultra Propre Environnement Contrôlé High Tech Nos solutions Systèmes de Cloisons de Salles Propres A division of Dagard SAS Construire Votre Environnement Gamme Ultra Propre Les surfaces lisses et bi-affleurantes

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT Le titre professionnel de : AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT1 niveau V (code NSF : 230 r) se compose de quatre activités types,

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION

RAPPORT D INTERVENTION R PRESTATAIRE DE SERVICES RAPPORT D INTERVENTION N 7445 Rédigé par Eric TANGUY Céline LETORT Intervention du 23/07/2010 Affaire Nature de l intervention Toiture contrôlée Intervention à la demande de Résidence

Plus en détail

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton

Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Dalle Activ Kerkstoel Activation du noyau de béton Basé sur l expérience, piloté par l innovation L activation du noyau de béton : un système bien conçu, économe et durable. Construire selon ce principe,

Plus en détail

Vade-mecum Règles Pratiques

Vade-mecum Règles Pratiques Vade-mecum Règles Pratiques En matière de sécurité incendie conformément à la réglementation belge Arrêté royal (normes de base 994-997 - 2003-2007 - 2009) Et nouvelles annexes, 2, 3, 4 et 6 approuvées

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010 Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010 PROGRAMME DE FORMATION Dans le cadre du PROJET PAThB2010 Practical Approach for Thermal Bridges 2010 AVEC

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Mousses acoustiques : STRASONIC

Mousses acoustiques : STRASONIC MOUSSES ACOUSTIQUES : STRASONIC Mousses acoustiques : STRASONIC Innovation for your future Mousses acoustiques : STRASONIC Sommaire I - LA MOUSSE ACOUSTIQUE II - FICHES II.1 Mousses de polyuréthane 841000-841010

Plus en détail

solutions et confort d été Inertie thermique Logements Paris École de chimie Bibliothèque et archives municipales Montpellier p.

solutions et confort d été Inertie thermique Logements Paris École de chimie Bibliothèque et archives municipales Montpellier p. solutions B É T O N Inertie thermique et confort d été UNE TROP FORTE CHALEUR À L INTÉRIEUR D UNE HABITATION EST UN Logements Paris FACTEUR D INCONFORT IMPORTANT.SI CELA EST SOUVENT VÉCU COMME UNE FATALITÉ,

Plus en détail

GITE D'ETAPE "chez Mimile"

GITE D'ETAPE chez Mimile GITE D'ETAPE "chez Mimile" Notre gîte d'étape est en train de voir le jour, après des mois et des années d'études et de recherche de fonds pour sa réalisation. Merci au Conseil Général, à la Région, au

Plus en détail

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire

adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire adapto solutions de bureau dynamiques technologie modulaire 2 5 FLEXIBLE 1 3 6 2 3 «adapto» NOUS AVONS PENSE A TOUT Vous créez une nouvelle société ou votre entreprise 1 Bâtiment administratif Réalisation

Plus en détail

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi?

NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King. Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? 60, Rue Georges Corète Tel : 01.47.92.79.68 Je suis en Terminale CAP Peintre-applicateur de revêtements et après, je fais quoi? NOM : PRENOM : LEA Martin Luther King 1. Je souhaite travailler Inscrivez-vous

Plus en détail

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois

Bâtiments bois à basse consommation d énergie. L étanchéité à l air. Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Auvergne Promobois Jean-Pierre Mathé chargé de mission construction bois Objectifs Performance thermique Pérennité du bâtiment Performance acoustique Protection incendie Santé Confort d été Confort ressenti

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS 53 CHEMIN SALINIE 31100 TULOUSE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS Le mode constructif a été défini sous le contrôle d un bureau de vérification technique

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Soltis Toitures et Isolation Durable

Soltis Toitures et Isolation Durable Soltis Toitures et Isolation Durable Contactez-nous au 02 779 97 12 www.soltis.be info@soltis.be département de Soltis S.A. avenue Général Wahis 16G 1030 Bruxelles Soltis Toitures et Isolation Durable

Plus en détail

RENOVATION IMMEUBLE SIEGE BAD COMPTE RENDU DE VISITES DE CHANTIER DU 28/05/2015 ET DU 29/05/2015 VERIFICATION DES CALFEUTREMENTS ET RECOUPEMENTS

RENOVATION IMMEUBLE SIEGE BAD COMPTE RENDU DE VISITES DE CHANTIER DU 28/05/2015 ET DU 29/05/2015 VERIFICATION DES CALFEUTREMENTS ET RECOUPEMENTS Immeuble & avenue Franchet d Esperey Plateau. 01 BP 1230 Abidjan01, COTE D IVOIRE Tel. +225 20 22 95 42 / 50 Fax. +225 20 22 95 49 1 Place des Alpes-P.O. BP2152 CH-1211 Genève 1, SUISSE Tel. +41 22 739

Plus en détail

Protection thermique d été. Facteurs d influence et méthodologie de planification.

Protection thermique d été. Facteurs d influence et méthodologie de planification. Protection thermique d été. Facteurs d influence et méthodologie de planification. La protection thermique d été prend de l importance. L homme a pris conscience que notre train de vie actuel est en partie

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w

Conseils techniques. L'isolant doit disposer de numéros de certification ACERMI et CE en cours de validité. R 5,5m²K/w Conseils techniques Pour bénéficier du «Micro crédit régional 0 % Energie verte en Poitou-Charentes», le programme impose l utilisation de matériaux répondant à des niveaux de performances minimales. Pour

Plus en détail

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 65 St Barnabé, (13) Rédacteur : Jérôme Solari / Clara Foussat 1 - Bâtiment tertiaire bioclimatique à l entrée du village de Saint Barnabé à Marseille.

Plus en détail

CONSTRUCTION. QUELLES SONT les NORmES ET LES REGLES POUR CONSTRUIRE UN BATIMENT?

CONSTRUCTION. QUELLES SONT les NORmES ET LES REGLES POUR CONSTRUIRE UN BATIMENT? CONCEption CONSTRUCTION QUELLES SONT les NORmES ET LES REGLES POUR CONSTRUIRE UN BATIMENT? quelles sont les REGLES urbaines quelles sont les REGLES DE SECURITE incendie quelles sont les REGLES D accessibilite

Plus en détail

C AD OUPE R G L Atelier des Compagnons:

C AD OUPE R G L Atelier des Compagnons: GROUPE ADC L Atelier des Compagnons: 26-30, Boulevard Biron - 93400 Saint-Ouen Tél. : 01 40 03 04 05 Fax : 01 40 03 06 15 www.latelier-sas.com Juin 2014 Immeuble de Bureaux Réhabilitation d un immeuble

Plus en détail

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois

La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois Forum Bois Construction Beaune 2011 La Règue verte - 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature bois B. Dayraut 1 La Règue Verte 54 logements THPE à structure béton et enveloppe à ossature

Plus en détail

La sécurité. et le confort au meilleur prix! BLOC-PORTE BLINDÉ PALIERIS G 371C - CLASSE 3 *

La sécurité. et le confort au meilleur prix! BLOC-PORTE BLINDÉ PALIERIS G 371C - CLASSE 3 * BLOC-PORTE BLINDÉ PALIERIS G 31C - CLASSE 3 * La sécurité et le confort au meilleur prix! Conforme à la NOUVELLE CERTIFICATION a2p Blocs-Portes Bloc-porte a2p BP 1 BP 1 *Anti-effraction avec certificat

Plus en détail

la lutte contre le bruit

la lutte contre le bruit Combattre une nuisance quotidienne la lutte contre le bruit L H A B I T A T SOMMAIRE Combattre une nuisance quotidienne la lutte contre le bruit Le bruit concerne tout le monde..................... 3 Du

Plus en détail

> Siège et usine. > Show room. > Centre d usinage. > Assistance. > Découpe numérique

> Siège et usine. > Show room. > Centre d usinage. > Assistance. > Découpe numérique Présent sur le marché du bloc-porte métallique depuis 1994, AIR EQUIP, aujourd hui DOORTAL, s est rapidement développée grâce à l alliance réussie de la qualité et de l innovation. Dès l origine, la robustesse,

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008

PLACE DE L ACADIE MISE À JOUR DES ÉTUDES ACOUSTIQUES À PARTIR DES PLANS DE SITE RÉVISÉS SOUMIS EN DATE DU 3 DÉCEMBRE 2008 MJM CONSEILLERS EN ACOUSTIQUE INC MJM ACOUSTICAL CONSULTANTS INC 55, Côte des Neiges, Bureau 0 Montréal (Québec) Tél.: (5) 77-98 HS A6 Fax: (5) 77-986 Site internet: www.mjm.qc.ca Courrier électronique:

Plus en détail

Habillages des combles

Habillages des combles A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages

Plus en détail

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence

Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars. Poutrelle Angelina. L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Long Carbon Europe Sections and Merchant Bars Poutrelle Angelina L alchimie réussie entre résistance, légèreté et transparence Poutrelle Angelina Une idée audacieuse adaptée à un produit industriel Plus

Plus en détail

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Chauffage individuel 2 9 10 CONNAÎTRE > Chauffage central à eau > Chauffage par pièce > Autres systèmes REGARDER > Energies utilisées > Consommations > Inconforts ENTRETENIR > Contrat de

Plus en détail

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN

PLOMBIERS CHAUFFAGISTES ECO ARTISAN PLOMBIERS CHAUFFAGISTES Le monde change, votre métier aussi. Aujourd hui vos clients n ont qu un mot à la bouche : ECONOMIES D ENERGIE. Écoutez-les! Pour la performance environnementale et économique de

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : SITE MONTIMARAN SERVICE RADIOLOGIE (objet du marché)

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER. Cursus complet théorique et pratique DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER Cursus complet théorique et pratique Durée : 6 semaines, soit 30 jours de formation : 210 heures Nature de la formation : théorique et pratique Horaires : de 09h00-12h00 / 13h00-17h00

Plus en détail

RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND

RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND UNE REALISATION JEAN BASTARD-ROSSET PROMOTEUR CONSTRUCTEUR RESIDENCE 74450 LE GRAND BORNAND Bâtiments A & B NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Octobre 2011 Notice descriptive sommaire p. 2 1 TERRASSEMENT GROS

Plus en détail

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir!

guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! guide pratique Entretien et réparations dans votre logement tout ce qu il faut savoir! sommaire Entrée et cuisine... p.- Pièce à vivre... p.- Salle de bain, wc... p.- Immeuble collectif... p. Maison individuelle...

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) COMMUNE DE PARTHENAY Hôtel de Ville 2 rue de la Citadelle 79205 Parthenay Cedex Tel : 05.49.94.90.13 Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Objet du marché ordinaire Location de bâtiments

Plus en détail

PDS (Plaque de Distance de Sécurité)

PDS (Plaque de Distance de Sécurité) PDS (Plaque de Distance de Sécurité) La plaque de distance de sécurité est prévue pour respecter la distance règlementaire entre le conduit et son environnement direct. Elle peut être utilisée pour toutes

Plus en détail

NOTRE ENGAGEMENT QUALITÉ

NOTRE ENGAGEMENT QUALITÉ ENTREPRISE GÉNÉRALE DE BATIMENT IDF RENOVATION PLOMBERIE RENOVATION SERRURERIE ÉLECTRICITÉ CONTROLE D ACCES NOTRE ENGAGEMENT QUALITÉ DÉPANNAGE PAR PERSONNEL QUALIFIÉ ET SPÉCIALISÉ EN ENTETIEN D IMMEUBLES,

Plus en détail

Habillez vos wc avec style. Meuble d habillage Duofix

Habillez vos wc avec style. Meuble d habillage Duofix Habillez vos wc avec style. Meuble d habillage Duofix Meuble d habillage Duofix, la solution suspendue esthétique et facile à poser. Le WC suspendu est une solution moderne, esthétique et hygiénique pour

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

Coulissant. Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions. Sapa Building System

Coulissant. Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions. Sapa Building System Coulissant Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions Sapa Building System Confort 160 : le coulissant très grandes dimensions Avec un design judicieusement élaboré, Confort 160 est un système

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE SERVICES Achat de locaux modulaires Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique contractante : Commune Saint-Pathus 6 rue Saint-Antoine 77178 SAINT-PATHUS

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE

2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» 2.000 Kg DESCRIPTION TECHNIQUE SP2-F et SP4-F 295/310 SP2-F et SP4-F 295/310 MODELE H DH SP2/4-F 295 295 163 SP2/4-F 310* 310 163 *Standard Garage avec porte frontale devant parking mécanique

Plus en détail

Entreprise de charpente :

Entreprise de charpente : Maîtres d ouvrage : M. et Mme Lepavec, 05 Château-Vieux Maître d œuvre : M. Romuald Marlin, 05 Sigoyer BE Bois : S.A.R.L. E.Tech.Bois, 04 Sisteron Entreprise de charpente : S.A.R.L. Garcin, 04 Sisteron

Plus en détail