Chapitre 4: Systèmes Multiagents

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 4: Systèmes Multiagents"

Transcription

1 Chapitre 4: Systèmes Multiagents Dr. Benmerzoug D. Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 INTA - Master 2 - Recherche 124

2 Systèmes Multi-agents Plan: Intelligence Artificielle (IA) Intelligence Artificielle Distribuée (IAD) Technologie Agent Systèmes Multi-agents (SMA) SMA et intégration d applications INTA - Master 2 - Recherche 125

3 L intelligence artificielle (IA) L IA Désigne la simulation des mécanismes de la pensée par un ordinateur Reproduire un raisonnement par des moyens informatiques Un ensemble de réalisations et de recherches qui essaient de simuler artificiellement les performances humaines L'émergence des systèmes ''adaptatifs'' INTA - Master 2 - Recherche 126

4 L intelligence artificielle (IA) Les systèmes experts Un système expert est un logiciel capable de répondre à des questions, en effectuant un raisonnement à partir de faits et de règles connus. Il peut servir notamment comme outil d aide à la décision. INTA - Master 2 - Recherche 127

5 L intelligence artificielle (IA) Un système expert se compose de 3 parties : Une base de faits ; Une base de règles ; Un moteur d inférence. INTA - Master 2 - Recherche 128

6 L intelligence artificielle (IA) Faits et règles Faits Ensemble de vérités connues Règles Partie condition : prémisses Partie action : conclusion, calcul, affichage... Éventuellement : coefficient de confiance SI condition ALORS action [coefficient] INTA - Master 2 - Recherche 129

7 L intelligence artificielle (IA) Généralement, ils utilisent la règle d'inférence suivante : Si P est vrai (fait) et si on sait que P implique Q (règle) alors, Q est vrai (nouveau fait ou conclusion). INTA - Master 2 - Recherche 130

8 L intelligence artificielle (IA) Le moteur d inférence Le moteur d inférence est capable d utiliser faits et règles pour produire de nouveaux faits, jusqu à parvenir à la réponse à la question posée. La plupart des systèmes experts existants reposent sur des mécanismes de logique formelle et utilisent le raisonnement déductif. INTA - Master 2 - Recherche 131

9 L intelligence artificielle (IA) Pourquoi un Système Expert? Problèmes mal formalisés ou dont la formulation évolue Médecine : nouveaux examens, nouvelles connaissances, nouvelles thérapies Pas d algorithme connu (ou algorithme trop complexe) Reconnaissance de l écriture Jeu d échecs Affectation des ressources, ordonnancement INTA - Master 2 - Recherche 132

10 L intelligence artificielle (IA) INTA - Master 2 - Recherche 133

11 L intelligence artificielle (IA) Mode de raisonnements Il existe de nombreux types de moteurs, capables de traiter différentes formes de règles logiques pour déduire de nouveaux faits à partir de la base de connaissance. On distingue souvent trois catégories: Les moteurs - dit à «chaînage avant» - qui partent des faits et règles de la base de connaissance, et tentent de s approcher des faits recherchés par le problème. INTA - Master 2 - Recherche 134

12 L intelligence artificielle (IA) Les moteurs - dits à «chaînage arrière» - qui partent des faits recherchés par le problème, et tentent par l intermédiaire des règles, de «remonter» à des faits connus, Les moteurs - dits à «chaînage mixte» - qui utilisent une combinaison de ces deux approches chaînage avant et chaînage arrière. INTA - Master 2 - Recherche 135

13 L intelligence artificielle (IA) L apprentissage automatique L'apprentissage automatique fait référence au développement, à l analyse et à l implémentation de méthodes qui permettent à une machine d évoluer grâce à un processus d apprentissage, et ainsi de remplir des tâches qu il est difficile ou impossible de remplir par des moyens algorithmiques plus classiques. Objectif : extraire et exploiter automatiquement l'information présente dans un jeu de données. INTA - Master 2 - Recherche 136

14 L intelligence artificielle (IA) Types d apprentissage Les algorithmes d apprentissage peuvent se catégoriser selon le type d apprentissage qu ils emploient : L'apprentissage supervisé L'apprentissage non-supervisé L'apprentissage par renforcement INTA - Master 2 - Recherche 137

15 L intelligence artificielle (IA) L apprentissage supervisé Un expert est employé pour étiqueter correctement des exemples. L apprenant doit alors trouver ou approximer la fonction qui permet d affecter la bonne étiquette à ces exemples. L apprentissage non supervisé Aucun expert n est disponible. L'algorithme doit découvrir par lui-même la structure des données. 138

16 L intelligence artificielle (IA) Apprentissage par renforcement (AR) L algorithme apprend un comportement étant donné une observation. L'action de l'algorithme sur l'environnement produit une valeur de retour qui guide l'algorithme d'apprentissage. INTA - Master 2 - Recherche 139

17 L intelligence artificielle (IA) Pourquoi l AR? Il est très utile dans le cadre de problèmes où : des stratégies comportementales efficaces sont inconnues a priori ou sont difficilement automatisables lorsqu il y a de l incertain dans la manière dont l environnement évolue L AR se distingue des autres approches d apprentissage par plusieurs aspects : L apprentissage se fait sans supervision Il repose sur le principe d essai/erreur 140

18 L intelligence artificielle (IA) Apprentissage par renforcement (AR) Quelques algorithmes La méthode des k plus proches voisins Les réseaux de neurones Les arbres de décision Les algorithmes génétiques INTA - Master 2 - Recherche 141

19 L intelligence artificielle (IA) Méthode des k plus proches voisins Principe: On dispose d'une base de données d'apprentissage constituée de m couples «entrée-sortie». Pour estimer la sortie associée à une nouvelle entrée x, la méthode consiste à prendre en compte les k échantillons d'apprentissage dont l'entrée est la plus proche de la nouvelle entrée x, selon une distance à définir INTA - Master 2 - Recherche 142

20 L intelligence artificielle (IA) INTA - Master 2 - Recherche 143

21 L intelligence artificielle (IA) 144

22 L intelligence artificielle (IA) Exemple INTA - Master 2 - Recherche 145

23 L intelligence artificielle (IA) INTA - Master 2 - Recherche 146

24 L intelligence artificielle (IA) Distance Euclidienne: Euclidienne pondérée: INTA - Master 2 - Recherche 147

25 Systèmes Multi-agents Plan: Intelligence Artificielle (IA) Intelligence Artificielle Distribuée (IAD) Technologie Agent Systèmes Multi-agents (SMA) SMA et intégration d applications INTA - Master 2 - Recherche 148

26 L intelligence artificielle Distribuée (IAD) L intelligence artificielle distribuée (IAD) La branche de l IA qui s intéresse à la modélisation du comportement «intelligent» par la coopération entre un ensemble d agents L intelligence artificielle classique, modélise le comportement intelligent d un seul agent. Passage du comportement individuel aux comportements collectifs pour combler les limites de l IA classique à résoudre des problèmes complexes. INTA - Master 2 - Recherche 149

27 L intelligence artificielle Distribuée (IAD) I.A.D. Pourquoi distribuer? La plupart des applications ou problèmes réels font intervenir des systèmes physiquement et fonctionnellement distribués. Distribution fonctionnelle dans les activités humaines (décomposition du problème en fonction des spécialités) INTA - Master 2 - Recherche 150

28 L intelligence artificielle Distribuée (IAD) I.A.D. Pourquoi distribuer? Évolution de l informatique vers le Pervasive Computing (informatique ubiquitaire ou diffusé) INTA - Master 2 - Recherche 151

29 La technologie Agent Définition d un agent Un agent est une entité physique ou virtuelle qui agit dans un environnement, communique directement avec d autres agents, possède des ressources propres, est capable de percevoir partiellement son environnement et possède des compétences. En fonction des ressources, des compétences et des communications, un agent tend à satisfaire ses objectifs. INTA - Master 2 - Recherche 152

30 La technologie Agent Un agent effectue continuellement trois fonctions : Perception de l environnement ; Interprétation de ces perceptions ; Détermination des actions possibles. INTA - Master 2 - Recherche 153

31 La technologie Agent Propriétés de l agent Réactivité : Percevoir l environnement et répondre, en temps réel Proactivité : Capacité de prendre l initiative / comportement orienté but Sociabilité : Capacité d interagir avec d autres agents ou utilisateurs Autonomie: un agent est indépendant de l utilisateur et des autres agents. INTA - Master 2 - Recherche 154

32 La technologie Agent Types d agents Agent réactif: les décisions prises par les agents sont basées sur une correspondance entre les situations et les actions (Architecture simple). Agent cognitif: les décisions prises par les agents sont basées sur des déductions logiques (Architecture complexe) Agent hybride INTA - Master 2 - Recherche 155

33 La technologie Agent Agent cognitif vs réactif INTA - Master 2 - Recherche 156

34 Systèmes Multi-agents Plan: Intelligence Artificielle (IA) Intelligence Artificielle Distribuée (IAD) Technologie Agent Systèmes Multi-agents (SMA) SMA et intégration d applications INTA - Master 2 - Recherche 157

35 Systèmes Multi-agents (SMA) Définition d un SMA Un système multi-agents est un ensemble organisé d agents. Il est constitué d une ou plusieurs organisations qui structurent les règles de cohabitation et de travail collectif entre agents. Dans un même système, un agent peut appartenir à plusieurs organisations. INTA - Master 2 - Recherche 158

36 Systèmes Multi-agents (SMA) Propriétés des SMA: Chaque agent a des informations et des capacités limitées pour résoudre un problème Pas de système central de contrôle Données décentralisées Calcul asynchrone INTA - Master 2 - Recherche 159

37 Systèmes Multi-agents (SMA) Interaction Mise en relation dynamique de 2 ou plusieurs agents par le biais d un ensemble d actions réciproques Echange des séries de messages en respectant des protocoles biens précis: protocoles de coordination, de coopération et de négociation. INTA - Master 2 - Recherche 160

38 Systèmes Multi-agents (SMA) Communication entre agents Un agent doit être capable de communiquer avec les autres agents. Les agents doivent avoir des capacités à manipuler un langage commun. 2 types de communication : Communication indirecte : Partage d informations via l environnement, Communication directe : envoi de messages, INTA - Master 2 - Recherche 161

39 Systèmes Multi-agents (SMA) Pour échanger les informations et les connaissances, les agents utilisent des ACL (Agent Communication Language). Tout langage multi agent est représenté par une structure de donnée comprenant les champs : Emetteur Récepteur Langage utilisé : langage dans lequel le contenu de message est rédigé Contenu du message L ontologie : le vocabulaire dans un domaine donné pour que les agents puissent se comprendre INTA - Master 2 - Recherche 162

40 Systèmes Multi-agents (SMA) De nombreux langages de communications entre agents (ACL) se sont développés. KQML (93, 97) FIPA-ACL (97, 99, 2000) INTA - Master 2 - Recherche 163

41 Systèmes Multi-agents (SMA) KQML (Knowledge Query and Manipulation Language) KQML a été conçu comme étant à la fois un format de message et un protocole de transfert de messages venant aider les agents intelligent au partage et échange de données de haut niveau tout en étant indépendant des machines. INTA - Master 2 - Recherche 164

42 Systèmes Multi-agents (SMA) KQML : la syntaxe INTA - Master 2 - Recherche 165

43 Systèmes Multi-agents (SMA) KQML : les performatives 36 performatives répartis en 3 catégories : Les 18 performatives de discours : servent à échanger des connaissances et des informations (ask-if, ask-one, tell, describe, stream-all ) Les 11 performatives d interconnexion : aide à la mise en relation des agents entre eux (register, unregister, broadcast ) Les 7 performatives d exception : servent à changer le déroulement normal des échanges (error, sorry, standby )

44 Systèmes Multi-agents (SMA) Exemples KQML: Soient E : l'agent émetteur, R : l'agent récepteur et C : le contenu du message ask-one : E veut que seulement R réponde à sa question C ask-if : E veut savoir si la réponse à la question précisée en C se trouve dans la base de connaissances (BC) de R tell : E affirme au R que C est dans la BC de E broadcast : E veut que R transmette à son tour la performative à toutes ses connexions error : E considère le message précédent de R comme mal formé sorry : R ne peut pas fournir plus d information 167

45 Systèmes Multi-agents (SMA) Exemples KQML: l agent A veut connaître toutes les personnes définies comme étant des hommes. l agent B répond que Socrate est un homme. 168

46 Systèmes Multi-agents (SMA) L agent A veut informer l agent B que le prix de bouquin "Web Service" est fixé à 1000 DA. L agent A demande à l agent B de transférer le message précédent à l agent C. (tell :sender A :receiver B :language java :ontology e-commerce :content prix("web Service", 1000) ) (forward :from A :to C :sender A :receiver B :language KQML :ontology kqml-ontology :content (tell :sender A :receiver B :language java :ontology e-commerce :content prix("web Service", 1000) ) ) 169

47 Systèmes Multi-agents (SMA) Plates-formes SMA & KQML AgentBuilder JAT : Java Agent Template Java Intelligent Agent Library INTA - Master 2 - Recherche 170

48 Systèmes Multi-agents (SMA) La norme FIPA La FIPA (Foundation for Intelligent Physical Agents) est une organisation en 1996 dont l'objectif est de produire des standards pour l'interopérabilité d agents logiciels hétérogènes. FIPA ACL : Syntaxe similaire à celle de KQML. INTA - Master 2 - Recherche 171

49 Systèmes Multi-agents (SMA) La norme FIPA INTA - Master 2 - Recherche 172

50 Systèmes Multi-agents (SMA) Plates-formes SMA & FIPA JADE : Langage utilisé : Java. FIPA ACL pour la communication. INTA - Master 2 - Recherche 173

51 Systèmes Multi-agents Plan: Intelligence Artificielle (IA) Intelligence Artificielle Distribuée (IAD) Technologie Agent Systèmes Multi-agents (SMA) SMA et intégration d applications INTA - Master 2 - Recherche 174

52 SMA et Intégration d applications Les défis de l EAI: Communication des agréments sémantiques Environnements ouverts, Interactions complexes Flexibilité 175

53 SMA et Intégration d applications Standards des services Web WSDL, SOAP, BPEL Limitations Inexistence de sémantique des messages échangés (message sequencing and correlation) Composition manuelle des services Inefficacité en cas d'interactions complexes Systèmes multi-agents (SMA) Entités autonomes, interagissent dans un environnement pour la résolution collective de problèmes 176

54 SMA et Intégration d applications Problématique Comment modéliser le scénario d intégration à l aide de mécanismes de coordination multi-agent? Comment intégrer les processus métiers au moment d exécution? Apports de la technologie Agent Une approche orientée agent pour la modélisation du scénario d intégration Une architecture basée agent pour l intégration d applications 177

55 SMA et Intégration d applications Web Application HTTP CORBA Legacy System Java Application RMI MAS ODBC Data Base.NET Application.NET REMOTING JCA ERP, CRM

56 SMA et Intégration d applications Apport des SMA dans le domaine de l intégration d applications: La répartition géographique et/ou logique d entités, de données ou d informations hétérogènes La complexité du problème global à résoudre, celui-ci n étant manipulable que par des stratégies heuristiques utilisant des données ou des connaissances locales INTA - Master 2 - Recherche 179

57 SMA et Intégration d applications La flexibilité des interactions : il n y a pas d affectation a priori des tâches et les mécanismes de résolution de problèmes ne sont pas préalablement assignés L environnement dynamique nécessitant, pour la résolution de problèmes, des entités réactives et adaptative L ouverture : il n est pas possible de donner une spécification complète du problème à résoudre ni de définir une fonction d utilité globale. INTA - Master 2 - Recherche 180

58 Références bibliographiques Djamel Benmerzoug: Modèles et outils formels pour l intégration d applications d entreprises. Thèse de doctorat (Université Paris 6, Université Mentouri de Constantine), 2009 David S. Linthicum: Enterprise Application Integration, Ed: Addison Wesley, 2001 R. Sharma, B. Stearns, T. Ng: J2EE Connector Architecture and Enterprise Application Integration, Publisher: Addison Wesley,2001. Saïd Izza: Intégration des systèmes d information industriels : une approche flexible basée sur les services sémantiques. Thèse de doctorat de l école supérieure nationale des Mines de Saint-Étienne, novembre Jihed Touzi: Aide à la conception de système d information collaboratif support de l interopérabilité des entreprises. thèse de doctorat de l école des Mines d Albi Carmaux, Novembre David S. Linthicum: Next Generation Application Integration, Ed: Addison Wesley, EBM Websourcing : Nouvelles technologies pour l intégration : les ESB P. Sarang, R. Loganathan, F. Jennings, M. Juric: SOA Approach to Integration: XML, Web services, ESB, and BPEL in real-world SOA projects Jeremy Fierstone: Les services Web, 2002 INTA - Master 2 - Recherche 181

59 Références bibliographiques Djamel Benmerzoug: A Specification and Validation Approach for Business Process Integration based on Web Services and Agents Djamel Benmerzoug: A Petri-Net Based Formalisation of Interaction Protocols Applied to Business Process Integration Djamel Benmerzoug: Formalisation and verification of interaction protocols for business process integration: a Petri net approach Djamel Benmerzoug: Agent Approach in Support of Enterprise Application Integration Djamel Benmerzoug: Modèles et outils formels pour l intégration d applications d entreprises. Thèse de doctorat (Université Paris 6, Université Mentouri de Constantine), 2009 INTA - Master 2 - Recherche 182

WSIG Intégration entre SMA et WS. Par Adouani Nabil & Loukil Brahim khalil

WSIG Intégration entre SMA et WS. Par Adouani Nabil & Loukil Brahim khalil WSIG Intégration entre SMA et WS Par Adouani Nabil & Loukil Brahim khalil Plan Introduction Définitions: Agent, agent mobile et Système Multi-Agents La plateforme JADE Services Web Intégration entre agents

Plus en détail

Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration

Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration Dr. Benmerzoug D. Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 INTA - Master 2 - Recherche 66 Chapitre 2: Typologies & Techniques d intégration

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

Les Systèmes Multi-Agents

Les Systèmes Multi-Agents Les Systèmes Multi-Agents Définition d un SMA Un système multi-agents est un ensemble organisé d agents. Il est constitué d une ou plusieurs organisations qui structurent les règles de cohabitation et

Plus en détail

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage.

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage. $YDQWSURSRV La mise en œuvre du pilotage des systèmes de production constitue un enjeu sensible en raison, d une part, de l accroissement du niveau d automatisation de ceux-ci et, d autre part, de la multiplication

Plus en détail

Cours Systèmes Multi-Agents

Cours Systèmes Multi-Agents Un système multi-agents «Un Système Multi-Agents(SMA) comporte plusieurs agents qui interagissent entre eux dans un environnement commun. Certains de ces agents peuvent être des personnes ou leurs représentants

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Nature de la formation : Mention Niveau d'étude

Plus en détail

Introduction. Introduction rédigée par Amal EL FALLAH SEGHROUCHNI et Jean-Pierre BRIOT.

Introduction. Introduction rédigée par Amal EL FALLAH SEGHROUCHNI et Jean-Pierre BRIOT. Introduction Les systèmes multi-agents (SMA) constituent aujourd hui une technologie de choix pour la conception et la mise en œuvre d applications réparties et coopératives. La dualité entre agent comme

Plus en détail

L apprentissage automatique

L apprentissage automatique L apprentissage automatique L apprentissage automatique L'apprentissage automatique fait référence au développement, à l analyse et à l implémentation de méthodes qui permettent à une machine d évoluer

Plus en détail

Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation

Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation Les FONDEMENTS de l ARCHITECTURE d ENTREPRISE Ingénierie de l organisation Patrice Briol Les Fondements de l Architecture d Entreprise Ingénierie de l organisation 1 ère édition http://www.ingenieriedesprocessus.net

Plus en détail

Dorel Gorga. Mémoire pour l obtention du DESS STAF "Sciences et Technologies de l'apprentissage et de la Formation"

Dorel Gorga. Mémoire pour l obtention du DESS STAF Sciences et Technologies de l'apprentissage et de la Formation WINE (Web INtelligent Emotion) : d un agent émotionnel d interface vers un système tuteur émotionnellement intelligent. Développement d états émotionnels au sein d une plateforme de type PostNuke. Dorel

Plus en détail

CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 1 CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Dekhicilatifa@gmail.com Plan 2 IA et ses applications Réalité virtuelle IA 3 plan 4 1. Def. 2. Applications. 3. IA faible et forte 4. Fiction 5. Méthodes et approches

Plus en détail

L Intelligence Artificielle

L Intelligence Artificielle Conférence L Intelligence Artificielle Taalabi M. 30/04/2004 Intelligence Artificielle 1 Historique Définition Paradigmes Systèmes experts Concevoir un système expert Système à Inférence floue Applications

Plus en détail

Intelligence Artificielle. Dorra BEN AYED

Intelligence Artificielle. Dorra BEN AYED Intelligence Artificielle Dorra BEN AYED Chapitre 1 Introduction et Présentation Générale Sommaire Introduction Historique Définitions de l IAl Domaines d applicationd Les approches de l IA cognitive,

Plus en détail

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Introduction Parallélisation sur mémoire distribuée.

Plus en détail

Un modèle multi-agents pour la gestion des connaissances

Un modèle multi-agents pour la gestion des connaissances Un modèle multi-agents pour la gestion des connaissances Pierre Maret, Département Informatique et LIRIS, INSA de Lyon Jacques Calmet, IAKS, Université de Karlsruhe, Allemagne Le principe général sous-jacent

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION L.M.D.

OFFRE DE FORMATION L.M.D. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE OFFRE DE FORMATION L.M.D. MASTER PROFESSIONNEL ET ACADEMIQUE Systèmes d Information

Plus en détail

Ingénierie Informatique parcours CAMSI : conception d'architectture de machines et de systèmes informatiques

Ingénierie Informatique parcours CAMSI : conception d'architectture de machines et de systèmes informatiques Université de TOULOUSE 1/ parcours CAMSI : conception d'architectture de machines et de systèmes informatiques L1 S1 Informatique 1 7 L1 S1 Mathématiques 1 6 L1 S1 Outils mathématiques L1 S1 Physique 1

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Ecole Nationale des Sciences de l Informatique Université de la Manouba Janvier 2012 Programmes d enseignement

Ecole Nationale des Sciences de l Informatique Université de la Manouba Janvier 2012 Programmes d enseignement Ecole Nationale des Sciences de l Informatique Université de la Manouba Janvier 2012 Programmes d enseignement II1 - Premier semestre de la première année (S1) Module Crédits Nombre d heures Cours intégrés

Plus en détail

Construction d Applications Réparties

Construction d Applications Réparties Construction d Applications Réparties Jean-Francois Roos LIFL - équipe GOAL USTL - bâtiment M3 Extension - bureau 204 Jean-Francois.Roos@lifl.fr Avril 1 Objectifs du cours Appréhender la conception d applications

Plus en détail

Gestion des immeubles

Gestion des immeubles RAPPORT DE CONCEPTION Gestion des immeubles BOUSSRHAN YOUSSEF & BENZITI WALID Email : Youssefboussrhan@gmail.com GSM : 0678510690, 0611347597 ISTA NTIC SYBA CRJJ GROUPE B Annexe : Figure 1: Diagramme de

Plus en détail

Projet 1 Les Bus de Service dans les architectures SOA

Projet 1 Les Bus de Service dans les architectures SOA Les projets présentés dans la suite de ce document permettent d approfondir et de mettre en pratique certains concepts présentés lors des cours de Master «Architecture des Systèmes d Information» et «Urbanisation

Plus en détail

Modélisation et Implémentation des Systèmes Complexes

Modélisation et Implémentation des Systèmes Complexes Modélisation et Implémentation des Systèmes Complexes Alain Cardon, Cyrille Bertelle et Damien Olivier Alain.Cardon,Cyrille.Bertelle,Damien.Olivier @univ-lehavre.fr Laboratoire d informatique du Havre

Plus en détail

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES

OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES OUTIL de GESTION ADMINISTRATIVE des UE CAHIER DES CHARGES ELIAS Éric POUZANCRE Sébastien SOULIE Guillaume ROGER Rémy Encadrants : Mme LIBOUREL Master Informatique Professionnel Année 2006 2007 Université

Plus en détail

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a :

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Les apports de Aux autres disciplines Le statut de technologie ou de sous-discipline est celui de l importation l et de la vulgarisation Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Rétro-action

Plus en détail

Exposé: Web sémantique. Web 2.0: impact Sur les IHM, Plasticité. Présenté par: BEN AMOR Akram

Exposé: Web sémantique. Web 2.0: impact Sur les IHM, Plasticité. Présenté par: BEN AMOR Akram Exposé: Web sémantique. Web 2.0: impact Sur les IHM, Plasticité Présenté par: BEN AMOR Akram Plan Web Sémantique Définition et objectif Historique Principe général Quels sont les finalités et les objectifs

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un Web Service?

Qu'est-ce qu'un Web Service? WEB SERVICES Qu'est-ce qu'un Web Service? Un Web Service est un composant implémenté dans n'importe quel langage, déployé sur n'importe quelle plate-forme et enveloppé dans une couche de standards dérivés

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Introduction à l Intelligence Artificielle

Introduction à l Intelligence Artificielle Introduction à l Intelligence Artificielle p. 1/41 Introduction à l Intelligence Artificielle Cyril Terrioux Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes LSIS - UMR CNRS 6168 Introduction

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

Analyse fonctionnelle

Analyse fonctionnelle 2 Analyse fonctionnelle Dans ce chapitre, nous commencerons par présenterons les exigences fonctionnelles et techniques que devra satisfaire l intergiciel. Puis nous décrirons les différents acteurs qui

Plus en détail

Intégration d'applications d'entreprise (INTA)

Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Master 2 SITW - Recherche Intégration d'applications d'entreprise (INTA) Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A Département TLSI Faculté des NTIC Université

Plus en détail

La (L in)sécurité des systèmes de contrôle de processus

La (L in)sécurité des systèmes de contrôle de processus La (L in)sécurité des systèmes de contrôle de processus Étant donné les menaces existantes, la cyber-sécurité est devenue une priorité pour les environnements de contrôle. A l origine, les systèmes de

Plus en détail

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA)

Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Guide de référence pour la planification d une situation d enseignement- apprentissage (SEA) Prise de contact La prise de contact ne fait pas concrètement partie de la situation d enseignement- apprentissage.

Plus en détail

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme

C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 1 C4 Lien entre Gestion de projet et urbanisme 2 C3. Introduction L urbanisation est basée sur un certain nombre d axes stratégiques et donc d objectifs à atteindre à court et moyen terme. Pour ce faire

Plus en détail

SPV6532 Gestion et administration en santé publique vétérinaire. PLAN DU COURS Hiver 2014

SPV6532 Gestion et administration en santé publique vétérinaire. PLAN DU COURS Hiver 2014 1. Présentation du cours Introduction Les interventions en santé publique vétérinaire sont de nature diverse. Ces interventions sont généralement mises en œuvre avec la participation et la collaboration

Plus en détail

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Jihed Touzi, Frédérick Bénaben, Hervé Pingaud Thèse soutenue au Centre de Génie Industriel - 9

Plus en détail

Conclusions et Perspectives

Conclusions et Perspectives 8 Conclusions et Perspectives Ce chapitre conclut la thèse en donnant un bilan du travail effectué et les perspectives envisageables au terme de cette recherche. Nous rappelons tout d abord les principales

Plus en détail

Intégration de données

Intégration de données Intégration de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Master Informatique M2 Plan Objectifs, principes, enjeux, applications Architectures d intégration de données Médiateurs et entrepôts Traitement

Plus en détail

Modélisation objet avec UML

Modélisation objet avec UML Modélisation objet avec UML Le développement des systèmes est une tâche d une grande envergure et un investissement important pour toute entreprise. La modélisation des systèmes déjà existants ou d un

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE Parcours INFORMATIQUE DECISIONNELLE

MASTER INFORMATIQUE Parcours INFORMATIQUE DECISIONNELLE MASTER INFORMATIQUE Parcours INFORMATIQUE DECISIONNELLE Responsable du parcours: Prof Hoai An LE THI Département d Informatique, UFR MIM Tel. 03 87 31 54 41, email lethi@univ-metz.fr Informatique décisionnelle

Plus en détail

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1

Claude Kaiser Machine virtuelle et environnement utilisateur SRI_B CHAPITRE 1 CHAPITRE 1 FOURNIR À L'UTILISATEUR UNE MACHINE VIRTUELLE ET UN ENVIRONNEMENT D'EXÉCUTION DE PROGRAMMES Plan ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL ADAPTÉ AU BESOIN DE L'UTILISATEUR Fonctions de l'environnement d'exécution

Plus en détail

Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server

Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server Scénarios d intégration, fonctionnalités et processus relatifs à Microsoft Project Server La réussite de la mise en œuvre de processus et de méthodes de gestion de projet au sein des entreprises dépend

Plus en détail

COURS 1 462012 COURS 2 462025

COURS 1 462012 COURS 2 462025 COURS 1 462012 MÉTIER ET FORMATION Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier, comprendre le projet de formation, confirmer son orientation professionnelle.

Plus en détail

Laboratoire multimedia et formation des maîtres en mathématiques

Laboratoire multimedia et formation des maîtres en mathématiques Journée F.N.R.S. du 15 novembre 2000 à l Université de Mons Laboratoire multimedia et formation des maîtres en mathématiques ÉLIANE COUSQUER Table des matières 1 Objectifs de cette présentation..................................

Plus en détail

LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION ET L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Z. ALIMAZIGHI Laboratoire des Systèmes Informatiques Faculté d Électronique et d Informatique Département Informatique

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur 1/36 Informatique Répartie Architectures Client-Serveur Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur

Plus en détail

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Commission de concertation de l Enseignement de Promotion sociale LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION COMMISSION

Plus en détail

Notes de cours Systèmes parallèles et temps réel GIF-3003

Notes de cours Systèmes parallèles et temps réel GIF-3003 Notes de cours Systèmes parallèles et temps réel GIF-3003 Robert Bergevin Robert.Bergevin@gel.ulaval.ca Site Web du cours: gif3003.gel.ulaval.ca Disponibilité Jeudi 14h30-15h30 au PLT-1138C Sujet du cours

Plus en détail

OPTIMISER LE SAVOIR DANS LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION. Conseil international

OPTIMISER LE SAVOIR DANS LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION. Conseil international OPTIMISER LE SAVOIR DANS LA SOCIÉTÉ DE L'INFORMATION Conseil international des sciences sociales Le savoir (dans quelque domaine que ce soit) donne à ceux qui le créent et le possèdent la capacité de mener

Plus en détail

Parcours Aigle, LMD4 Architecture et Ingénierie du logiciel et du web

Parcours Aigle, LMD4 Architecture et Ingénierie du logiciel et du web Parcours Aigle, LMD4 Architecture et Ingénierie du logiciel et du web Clémentine Nebut, Pierre Pompidor 9 avril 2015 Cette formation vise à former des cadres en informatique dans le domaine du développement

Plus en détail

NORME SUR LES COMPÉTENCES INFORMATIONNELLES

NORME SUR LES COMPÉTENCES INFORMATIONNELLES ASSOCIATION OF COLLEGE & RESEARCH LIBRARIES (ACRL) NORME SUR LES COMPÉTENCES INFORMATIONNELLES DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Extrait traduit de l anglais par le Groupe de travail sur la formation documentaire

Plus en détail

Publication (avancée) de données spatiales dans Internet

Publication (avancée) de données spatiales dans Internet Publication (avancée) de données spatiales dans Internet GMT-4152 & GMT-6006 Capsule 3 - Architectures pour le développement d applications sur web Thierry Badard & Frédéric Hubert Université Laval, Dép.

Plus en détail

Cours de base d Ingéniérie des applications objet. Introduction

Cours de base d Ingéniérie des applications objet. Introduction 1 IMPORTANCE DES OBJETS DANS L INFORMATIQUE LOGICIELLE1 Cours de base d Ingéniérie des applications objet. Introduction Support de Cours Christophe Dony Université Montpellier-II Contenu du cours - concepts

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Modèle et instrumentation du suivi d apprenants dans la FOAD

Modèle et instrumentation du suivi d apprenants dans la FOAD Modèle et instrumentation du suivi d apprenants dans la FOAD Erik Gebers Université de Technologie de Compiègne Laboratoire HeuDiaSyc Unité d Innovation ICS erik.gebers@utc.fr Plan Contexte Le suivi Instrumentation

Plus en détail

Modélisation et vérification d'un ou plusieurs services web.

Modélisation et vérification d'un ou plusieurs services web. Modélisation et vérification d'un ou plusieurs services web. RGE, à Besançon 19 octobre 2006 sylvain.rampacek@univ-reims.fr Laboratoire CReSTIC Équipe SysCom Plan 1. Introduction 2. Formalisation et Modélisation

Plus en détail

Mobilité Innovante. Solutions intelligentes pour les véhicules en milieux incertains.

Mobilité Innovante. Solutions intelligentes pour les véhicules en milieux incertains. Mobilité Innovante Solutions intelligentes pour les véhicules en milieux incertains. Simulation en robotique mobile en milieux naturels. D une action LabEx à l entreprise innovante. Historique 2 Thèses

Plus en détail

Introduction au REST

Introduction au REST Master 2 SITW Introduction au REST Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri

Plus en détail

Composition de Services Web

Composition de Services Web Composition de Services Web Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri 127

Plus en détail

Dossier de conception. Conception d un site E-learning

Dossier de conception. Conception d un site E-learning Conception d un site E-learning Encadré par : Mr. LACHGAR Mohamed Réalisé par : LECHQER Younesse ELEOUAD Abdelhadi SOMMAIRE I. PERIMETRE DU PROJET... 2 1.1. ENJEUX ET VISION DU PROJET... 3 1.2. ARCHITECTURE

Plus en détail

La place des TIC dans la société et dans le programme de formation du préscolaire-primaire

La place des TIC dans la société et dans le programme de formation du préscolaire-primaire La place des TIC dans la société et dans le programme de formation du préscolaire-primaire Martine Mottet Septembre 2009 1 Plan Contexte : la société du savoir Exploiter les TIC : quelle compétence? Articulation

Plus en détail

Framework. NET & Windows Presentation Foundation

Framework. NET & Windows Presentation Foundation Framework. NET & Windows Presentation Foundation UE Informatique ambiant Module Informatique graphique Morgan DIOT M Buta Kabengele 5 ème année EO Option Vision Embarquée PROGAMME DE LA SEANCE I. Partie

Plus en détail

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD

SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD SYSTEMES D INFORMATION & CONCEPTION de BdD PLAN CONCEPT DE SYSTEME D INFORMATION MODELISATION D UN SYSTEME D INFORMATION MODELISATION CONCEPTUELLE : les METHODES METHODE SYSTEMIQUE METHODE OBJET L3 Informatique

Plus en détail

Cours No 10 - Conclusion et perspectives

Cours No 10 - Conclusion et perspectives B. Amann - Cours No 10 - Conclusion et perspectives 1 Slide 1 Cours No 10 - Conclusion et perspectives Gestion de contenus Web La gestion de contenus Web est possible grâce à des technologies complémentaires

Plus en détail

Présentation générale

Présentation générale Présentation générale contact@evolusys.com - www.evolusys.com Index 2 Introduction Page 03 Notre approche Page 04 Domaines d intervention Page 05 Domaines de compétences Page 08 Problématiques & solutions

Plus en détail

LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES

LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES LOGICIEL DE SIMULATION NUMERIQUE DES SYSTEMES PHYSIQUES PRESENTATION SIMULATION NUMÉRIQUE DES SYSTÈMES PHYSIQUES Développé par la société Atemi, SiNuSPhy est un logiciel de simulation numérique destiné

Plus en détail

Métiers du management et de la communication

Métiers du management et de la communication K2 Formation Métiers du management et de la communication 601 Ecriture-creative-et-professionnelle-en-entre_791 Ecriture créative et professionnelle en entreprise - Transmettre sur sa pratique Explorer

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise L INTERNET DES OBJETS : MENACES VS. OPPORTUNITÉS

Transformation IT de l entreprise L INTERNET DES OBJETS : MENACES VS. OPPORTUNITÉS Transformation IT de l entreprise L INTERNET DES OBJETS : MENACES VS. OPPORTUNITÉS D ans le contexte actuel, l IT doit répondre à des contraintes plus fortes : réduire les délais pour répondre aux clients,

Plus en détail

Algorithmique Distribuée

Algorithmique Distribuée Algorithmique Distribuée Problèmes et Algorithmes Fondamentaux Arnaud labourel http://pageperso.lif.univ-mrs.fr/ arnaud.labourel Aix-Marseille Université 15 janvier 2014 Arnaud Labourel (AMU) Algorithmique

Plus en détail

1. Modélisation SOA. 2. BPMN (présentation) 1. Modélisation SOA. Modélisation pour SOA - Page 1

1. Modélisation SOA. 2. BPMN (présentation) 1. Modélisation SOA. Modélisation pour SOA - Page 1 1. Modélisation SOA UML est tout à fait approprié pour modéliser les structures de données (xsd) qui seront échangées au niveau des services WEB et des autres éléments de l'infrastructure SOA. Eléments

Plus en détail

Compétences du B2i collège et activités documentaires

Compétences du B2i collège et activités documentaires Compétences du B2i collège et activités documentaires Aujourd hui, les activités de recherche documentaire intègrent nécessairement l utilisation de l informatique, du multimédia et de l Internet. Lors

Plus en détail

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards)

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Avant propos sur les tableaux de bord Le tableau de bord est l instrument sans qui tout démarche de progrès est impensable, comment assurer un jugement

Plus en détail

un nouveau domaine d évaluation

un nouveau domaine d évaluation Identifier l innovation sdsdsdsdsdsdsdsdsdsdsscreening process for direct sales : un nouveau domaine Entretien avec Dr Achim Preuss sur la création du test de créativité sparks cut-e France 6 rue Auguste

Plus en détail

OSA Organisation Synergique Apprenante

OSA Organisation Synergique Apprenante L ORGANISATION APPRENANTE OSA Organisation Synergique Apprenante Serge Racine, Ph.D. (IDEES / UdeM) 30 avril 2009 HÉC Montréal 1 Une organisation synergique apprenante comprend 1. Une image de l organisation

Plus en détail

Programme en termes de compétences

Programme en termes de compétences Semestre 7 Compétences de base Programme en termes de compétences Concevoir et mettre en œuvre les méthodes d'évaluation Compétences "métiers" Rassembler et analyser la documentation technique et/ou organisationnelle

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Management des Systèmes d Information, spécialité Management et Développement

Plus en détail

Introduction aux objets

Introduction aux objets MAI NFE103 Année 2005-2006 Introduction aux objets F.-Y. Villemin, CNAM Plan! Définitions! Evolution de la programmation! Méthodes Classiques! Objet!! Méthodologies orientée-objet! Problèmes http://deptinfo.cnam.fr/enseignement/

Plus en détail

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation

MEGA System Oriented IT Architecture. Guide d utilisation MEGA System Oriented IT Architecture Guide d utilisation MEGA 2009 SP5 R7 2ème édition (août 2012) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire 1. Tableau récapitulatif... 2 2. Enoncé et consigne données aux... 3 3. Objectifs et analyse a priori... 3 4. Scénario

Plus en détail

REFERENTIEL NORMATIF du CNES

REFERENTIEL NORMATIF du CNES REFERENTIEL NORMATIF du CNES Référence : Méthode et Procédure DEMARCHE D'ANALYSE DU LOGICIEL Annexe Technique de la MP RNC-CNES-Q-80-529 APPROBATION Président du CDN ; date et nom : Page i.1 PAGE D'ANALYSE

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Conception de Systèmes Répartis 1/27 Informatique Répartie Conception d Architectures Réparties Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA

Plus en détail

Applications Web. Web 2.0, web services, 18/01/2016. Plan du cours. Introduction Application Web Web/Web 2.0/Web 3.0 HTML 5 Web Services Ajax

Applications Web. Web 2.0, web services, 18/01/2016. Plan du cours. Introduction Application Web Web/Web 2.0/Web 3.0 HTML 5 Web Services Ajax Applications Web Web 2.0, web services, Hubert Segond Orange Labs Année 2015-16 Plan du cours Introduction Application Web Web/Web 2.0/Web 3.0 HTML 5 Web Services Ajax Syndication de contenu & outils de

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

L'être humain en situation de travail. Traitement des erreurs

L'être humain en situation de travail. Traitement des erreurs L'être humain en situation de travail Modèle du processus humain Les principaux travaux dans le domaine de l'ergonomie s'appuient sur le modèle du processus humain de Card 83. Considère l'individu comme

Plus en détail

L'intelligence artificielle

L'intelligence artificielle Texte de la 263 e conférence de l'université de tous les savoirs donnée le 19 septembre 2000. L'intelligence artificielle par JEAN-PAUL HATON Dès le début de l intelligence artificielle (IA) dans les années

Plus en détail

ANNEXE III. Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés

ANNEXE III. Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés 17 ANNEXE III Normes de compétences et indicateurs de performance : contenus, stratégies et outils pédagogiques suggérés 17 15 NORME 1 : La personne compétente dans l usage de l information reconnaît son

Plus en détail

(Document de 14 pages) Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le. Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah

(Document de 14 pages) Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le. Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah Master Informatique 2ème Année SAR Année 2007-2008 RAPPORT FINAL Livrable # 3 (Document de 14 pages) Participants Fabrice Douchant Xuan-Tuong Le Encadrants Nicolas Gibelin Lom Messan Hillah UFR 922 - Informatique

Plus en détail

Aider les étudiants à obtenir le. certificat informatique et Internet

Aider les étudiants à obtenir le. certificat informatique et Internet S é m i n a i r e Aider les étudiants à obtenir le certificat informatique et Internet Jean-Louis MONINO, Maître de Conférences, Université Montpellier 1 "Mettre les TIC au service du LMD" mardi 30 mars

Plus en détail

SIO-6030-Z1 Systèmes d aide à la décision

SIO-6030-Z1 Systèmes d aide à la décision Faculté des sciences de l'administration Plan de cours Département des systèmes d information organisationnels Automne 2010 Université Laval SIO-6030-Z1 Systèmes d aide à la décision Professeur : Carmen

Plus en détail

Synchronisation Visual-Planning & MS Outlook

Synchronisation Visual-Planning & MS Outlook Echangez des informations entre le planning de l entreprise et votre Outlook Synchronisation Visual-Planning & MS Outlook VPsynchro* est un logiciel d échange d information bidirectionnel et sécurisé entre

Plus en détail

Ammar Missaoui: ISAMM 2010. applicatives

Ammar Missaoui: ISAMM 2010. applicatives Evolution des architectures applicatives 2010/2011 I. Niveau d abstraction d une application Application La couche de présentation La logique applicative Les données II. Architecture 1 tiers Les trois

Plus en détail

F o r m a t i o n à d i s t a n c e e t e n p r é s e n t i e l

F o r m a t i o n à d i s t a n c e e t e n p r é s e n t i e l SESSION fo r m a t i o n co n t i n u e u n i ve r s i t a i r e Self-Leadership octobre 2013 avril 2014 F o r m a t i o n à d i s t a n c e e t e n p r é s e n t i e l En collaboration avec HEC Faculté

Plus en détail

Solution logicielle intégrée pour l industrie de la Menuiserie et de la Fermeture SOLUTION DE CHIFFRAGE POUR LA MENUISERIE ET LA FERMETURE

Solution logicielle intégrée pour l industrie de la Menuiserie et de la Fermeture SOLUTION DE CHIFFRAGE POUR LA MENUISERIE ET LA FERMETURE Solution logicielle intégrée pour l industrie de la Menuiserie et de la Fermeture SOLUTION DE CHIFFRAGE POUR LA MENUISERIE ET LA FERMETURE Devis sans erreur Commandes sans erreur Intelligence artificielle

Plus en détail

Réseaux neuronaux artificiels : exemples d applications géoscientifiques

Réseaux neuronaux artificiels : exemples d applications géoscientifiques Réseaux neuronaux artificiels : exemples d applications géoscientifiques Par Sylvain Trépanier CONSOREM, UQAM CONSOREM Consortium de recherche en exploration minérale Aurizon Cambior Majescor Falconbridge

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

Enjeux et défis des FOAD:

Enjeux et défis des FOAD: Enjeux et défis des FOAD: Le cas particulier de la formation continue Bruno Poellhuber Professeur adjoint Département de psychopédagogie et d andragogie Université de Montréal Chercheur régulier au CRIFPE

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail