Romain Arnoux. Master 1 MIAGE Bordeaux. Université Bordeaux 1. Tuteur : M. Dussaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Romain Arnoux. Master 1 MIAGE Bordeaux. Université Bordeaux 1. Tuteur : M. Dussaux"

Transcription

1 Master 1 MIAGE Bordeaux Université Bordeaux 1 Romain Arnoux Tuteur : M. Dussaux Mémoire de stage de Master 1 MIAGE Stage réalisé à SIMOREP MICHELIN, Bassens Sous la direction de M. Sanchez et M. Labreize Promotion

2

3 Master 1 MIAGE Bordeaux Université Bordeaux 1 Romain Arnoux Tuteur : M. Dussaux Mémoire de stage de Master 1 MIAGE Stage réalisé à SIMOREP MICHELIN Rue Edouard Michelin Bassens Promotion

4

5 Remerciements Je tiens à remercier : Monsieur Miguel Sanchez, Responsable N/TE et Responsable de mon stage, pour m avoir accordé sa confiance pour la réalisation de cet intéressant projet, mis à ma disposition les moyens techniques nécessaires pour le réaliser et pour sa sympathie. Monsieur Jean-Pascal Labreize, mon maître de stage, pour les nombreux conseils qu il a pu me donner et tout ce qu il a pu m apprendre autant en gestion de projet qu en relations humaines ou sur le domaine de l entreprise. Madame Nicole Guilhem, Messieurs Guy Gennaro et Laurent Castagnetti pour leur disponibilité. Le temps passé à répondre à mes questions ou pour m aider à résoudre des problèmes. Tout le personnel Michelin que je n ai pas cité grâce à qui j ai pu m intégrer facilement et avec qui j ai pu discuter à propos de nombreux sujets durant ces quatre mois. Un clin d œil particulier aux courageux béta-testeurs!! Monsieur Valère Dussaux, mon tuteur, pour ces conseils, encouragements et sa disponibilité. Toute l'équipe administrative de la MIAGE pour leur aide, les informations sur les stages et les offres.

6 Sommaire GIDABE, RENOVATION D UN OUTIL MICHELIN...2 1) LE CONTEXTE ) PRESENTATION DE L ENTREPRISE ) Michelin ) Bassens ) Le bureau d études ) PRESENTATION DU PROJET ) Analyse de l existant ) Description du besoin...8 2) ETUDE DE LA SOLUTION ) METHODES AGILES ) MODELES DE DONNEES ) Les acteurs ) Les documents ) Les traitements ) MAQUETTE ) REALISATION ) PLANNING ) DEVELOPPEMENT ) Module de recherche ) Module de création ) Module de réservation ) Module de réintégration ) TRANSFERT DE LA BASE DE DONNEES ) FORMATION UTILISATEUR...22 CONCLUSION...23 BIBLIOGRAPHIE...24 GLOSSAIRE...25 ANNEXES...27

7 Gidabe, rénovation d un outil Michelin La 1ere année de Master MIAGE étant le cœur de la formation, le stage de fin d année se doit d apporter des éléments professionnalisant pour aborder sereinement le Master 2 et l entrée sur le marché du travail. Du sérieux et de la rigueur, imposée par la mission que l entreprise nous confie, sont nécessaires. Cette mission devra alors être réalisée avec une certaine conscience professionnelle tout en étant méthodique de manière à la mener à terme. L enjeu de ce stage est important puisque l expérience acquise sera l un des éléments déterminant qui pourra donner une idée des capacités de l étudiant aux futurs employeurs. Après plusieurs démarches, j ai intégré le bureau d études de l usine MICHELIN de Bassens. Ce stage s est déroulé dans la période du 5 mai au 29 Août 2008, sous la direction de M. Miguel Sanchez, chef du service N/TE et encadré par M. Jean-Pascal Labreize, informaticien industriel. Le sujet de ces quatre mois de stage est la refonte d un système d information, appelé GIDABE, qui a pour fonction d assurer la gestion des documents techniques* 1 du bureau d études et de certains autres services de l usine. Nous pouvons nous demander comment réaliser un nouveau logiciel reprenant le principe d une application existante tout en l adaptant aux nouvelles technologies et en améliorant ses capacités et fonctions. Ce mémoire va tenter de répondre à cette problématique en exposant mes démarches et en essayant le plus possible d'avoir une progression logique dans la suite des différentes étapes de traitement. La première partie présentera le fonctionnement du bureau d études à travers une analyse de l'existant, l'étude des besoins et la description du projet. La seconde partie sera consacrée à la présentation de la méthode utilisée, la schématisation des données et de l application. Enfin, la troisième partie abordera la réalisation du projet en lui-même avec le développement, l intégration et la formation utilisateur. 1 Les mots ou abréviations notés par une étoile sont expliqués dans le glossaire page 25. 2

8 1) Le contexte 1.1) Présentation de l entreprise 1.1.1) Michelin L entreprise MICHELIN 2 est née du génie industriel de deux frères dont la créativité et l intelligence ont permis au groupe de connaître un grand développement et de devenir l un des leaders dans le domaine des pneumatiques. Le développement de l entreprise peut se résumer en quelques grandes dates charnières montrant toutes les étapes franchies pour arriver au statut de groupe multinational : 1832: En Auvergne, le grand-père maternel des fondateurs de l'entreprise, Aristide BARBIER, s'associe avec son cousin et ami Edouard DAUBREE pour fonder une fabrique de machines agricoles. L'épouse d'edouard DAUBREE est la nièce du savant écossais Mac INTOSH qui découvrit la solubilité du caoutchouc. BARBIER rêve aux applications possibles du caoutchouc. Il écrit que l'on pourrait en faire "des garnitures de roue pour voitures légères". La manufacture découvre alors les usages du caoutchouc : Edouard et André lient le nom de MICHELIN à l'application du pneumatique à l'automobile : Création de l entreprise MICHELIN et CIE à Clermont-Ferrand (268 personnes) : André créé le "guide MICHELIN", puis la série des cartes routières qu'il établit pour la France ainsi que certains pays étrangers : Plus de personnes déjà réparties sur les cinq continents. 2 Les informations concernant les sources sont dans la bibliographie page 24. 3

9 2001 : personnes avec 80 sites de production répartis sur 19 pays. Présence commerciale dans 170 pays ( produits commerciaux). L'entreprise est un véritable groupe multinational qui a perçu très tôt l'importance d'une implantation géographique dans un maximum de pays. Ainsi, aujourd'hui, le groupe est présent sur quatre continents à travers ces 80 usines: - 45 en Europe dont 25 en France - 21 en Amérique du Nord - 4 en Amérique du Sud - 2 en Afrique - 7 en Asie MICHELIN dispose aussi de 6 centres d'étude et de recherche ainsi que de 6 plantations d'hévéas pour la production de latex qui fournit le caoutchouc naturel. En effet, une enveloppe est fabriquée à partir de 60% de gomme synthétique et de 40% de gomme naturelle. Toutes les usines sont regroupées dans les régions du centre de la France pour des raisons logistiques (transport de marchandises) et climatiques. A noter que ces régions sont industrialisées depuis le début du siècle ce qui explique la main d œuvre compétente. En France, 60% de la production vendue est exportée. Les principales productions du groupe se repartissent ainsi (production journalière): pneus chambres à air roues - 4 millions de kilomètres de câbles d'acier cartes et guides Sur le plan humain, le groupe compte actuellement environ employés. Il affiche un chiffre d'affaires de 15.4 milliards d'euros en 2000 (101 milliards de francs) et un bénéfice de 438 millions d'euros (2.87 milliards de francs). Enfin avec une part de marché de 4

10 19.4% en 2000, MICHELIN occupe la deuxième place à égalité avec BRIDGESTONE et juste derrière GOOD YEAR (21.5%) ) Bassens Le nom légal de l'usine (inscrit au registre du commerce) est SIMOREP &Cie mais elle fait bel et bien partie du groupe MICHELIN. La ville de Bassens a été choisie en 1963 pour l installation d un grand site de production de caoutchouc synthétique (proximité d'un port, bonne desserte routière et ferroviaire). Le site de BASSENS produit, sur la base de dérivés du pétrole, styrène et butadiène surtout, des caoutchoucs synthétiques de différentes textures et qualités. Ceux-ci sont destinés à l'usage exclusif des usines du groupe fabriquant l'enveloppe elle-même. L'usine, située sur la presqu'île du bec d'ambès, occupe une superficie de 63 hectares. Toutes les installations sont à l'air libre. L'importance du site peut se résumer par plusieurs points et chiffres significatifs (Voir Annexe 1): Une production continue 900 kilomètres de tuyauteries mètres cube de stockage tonnes par an de gomme produite à une cadence d environ 600 tonnes/jour, exportée à 73% 35% des besoins MICHELIN en gomme synthétique L'usine de BASSENS, c'est aussi un effectif d'environ 380 personnes pour un chiffre d'affaire de 147 millions d'euros (964 millions de francs) en

11 1.1.3) Le bureau d études C est le Service N/TE (Technique Etudes) que j ai intégré durant mon stage. Il emploie 11 personnes dont le chef de service est M. Miguel Sanchez, mon responsable de stage. Chaque personne qui travaille dans ce service a un rôle bien défini. Chacun a sa spécialité : mécanique, électrique, génie chimique, instrumentation, automatique ou informatique. Ce service prend en compte toutes les demandes d évolution des installations et pilote les affaires. Il est chargé d étudier toutes les modifications à apporter aux différentes unités. Il travaille donc en étroite collaboration avec les autres services. Les clients du bureau d études sont, en fait, les services de l usine elle-même. Image 1 : Organigramme N/TE. Source : CSM Bassens 6

12 1.2) Présentation du projet 1.2.1) Analyse de l existant Le rôle du bureau d études est donc de créer les plans des nouvelles installations répondant aux commandes ou de procéder à la modification des plans pour les mettre en conformité avec les installations réellement en place. Le nombre de plans ou de documents techniques est très important. La plupart des documents récents sont informatisés. Certains plans plus anciens sont archivés dans un fond documentaire papier. Pouvoir retrouver un plan rapidement est l'une des priorités de la documentaliste, Mme. Nicole Guilhem, chargé de la gestion des documents. Pour cela, elle utilise un logiciel nommé «GIDABE». Cette application a été développée en 1991 en Clips* et repose sur une base de données Visual dbase*. L'interface de type DOS ne permet pas d'utiliser la souris et le manque de mémoire de l'époque a obligé à restreindre le nombre de caractères dans les champs de définition des documents. L'autre principal inconvénient réside dans le fait que l'application est mono utilisateur. C'est-à-dire qu'une seule personne à la fois peut entrer des documents dans la base de données ou retirer le document qui l intéresse. Si une personne souhaite obtenir le document soit elle passe par la documentaliste, soit elle va directement sur le disque de stockage pour prendre le plan. La réintégration se fait sans vérification et l'écrasement d'une version intermédiaire est courant. Dans ces conditions, la sécurité des documents ne peut pas être assurée. C'est pourquoi le bureau d'études m'a chargé de réaliser un nouveau logiciel pour le remplacer en y apportant des améliorations. 7

13 1.2.2) Description du besoin Le besoin du bureau d'études s'exprime autour de plusieurs points. Contraintes techniques : Utilisation d'access pour créer la base de données. Développement modulaire et évolutif avec Visual Basic* ou Windev*. Intégration de l'application sur le serveur usine. Respect de la charte Michelin. Alléger les procédures humaines : réservation, création, ajout, sortie,... Fonctionnalités : Produire une application multi-utilisateurs. Gérer les différents types d'utilisateurs et leurs droits. o Accès en écriture ou en lecture. o Accès aux données des autres services. o Accès à certaines natures de documents. Sécuriser les documents. o Verrou «lecture seule» lorsque le document est en modification. o Interdire l'accès aux documents situés sur le disque. o Mettre en place des protocoles de contrôle après création ou modification d'un document. o Tracer chaque mouvement des documents. o Conserver chaque version d'un document. Rechercher les documents. o Permettre une recherche sur de nombreux filtres. o Recherche intuitive avec peu de critères ou des informations incomplètes. Gestion des documents. o Optimiser les formulaires d ajout de documents pour une utilisation rapide. o Possibilité de rajouter un grand nombre de documents. o Possibilité de réserver des numéros de document pour une création ultérieure. Modularité. o Possibilité d'ajouter de nouvelles fonctions rapidement. 8

14 Données : Récupérer la totalité de la base de données existante. Assouplir les restrictions de taille des champs. Optimiser la base de données en indexant les champs importants. Optimiser les requêtes pour améliorer les performances. Prendre en compte le grand nombre de documents et de données. Interface Homme - Machine : Produire une interface conviviale, ergonomique et simple. Produire une application légère. Documentation et utilisateurs : Produire une documentation utilisateur complète. Déployer l'application dans plusieurs services n'ayant pas accès à GIDABE auparavant. Former le personnel à l'utilisation de la nouvelle application. 9

15 2) Etude de la solution La difficulté dans la conduite des projets informatiques tient, outre la complexité technologique, au nombre et à la variété des personnes impliquées. Tous projet informatique comporte une part d innovation, mais aussi d'adaptation à l'évolution de l'entreprise, qu'il convient d'apprendre à jauger et à maîtriser, en s'appuyant sur des méthodologies efficaces. C'est pourquoi nous avons utilisé les méthodes AGIILES* en nous inspirant du Extreme Programming. 2.1) Méthodes AGILES Le but de ses méthodes est de raccourcir les cycles de développement. Il s'agit de mieux intégrer le client pour organiser l'expression des besoins et rendre le travail de développement plus facile. Ce ne sont pas des méthodes universelles, elles s'appliquent uniquement sur des projets simples en environnement non critique. Il y a une forte responsabilisation de la maîtrise d'ouvrage qui est très impliqué. L'objectif étant la satisfaction immédiate du client. Nous privilégions l application et l'interaction à la contractualisation des spécifications. Il faut préférer la livraison de fonctionnalités réelles, à la production d une documentation pléthorique. Il faut favoriser l'acceptation du changement et la modification des priorités, au respect d'une planification figée. La conduite du projet s'est donc déroulée en plusieurs étapes. Tout d'abord une analyse de l'existant et du besoin du client. Une spécification des flux et des types de données. La réalisation d'une maquette graphique complète permettant aux clients de visualiser directement l'aspect final de l'application et de recadrer certains points qui auraient été mal interprétés. Vient ensuite la phase de développement en parallèle aux tests pour pouvoir effectuer des bilans réguliers sur l'avancement des différentes fonctions. La phase finale concerne l'intégration de l'application avec la récupération des données et le déploiement sur le bureau d'études. Après validation, le déploiement sur l'ensemble des 10

16 services. Enfin, formation du personnel et rédaction de la documentation. À chaque étape, des réunions de validation avec les différents acteurs ont été nécessaires. 2.2) Modèles de données Les 3 premières semaines du stage ont été consacrées à la réalisation d'un modèle conceptuel de données réalisé à partir de la méthode MERISE*. Pour cela, le contact avec le client devait être précis et bref pour obtenir le maximum d'informations sans les gêner. L'observation attentive du travail quotidien de chacun permet aussi de trouver des solutions ou de mettre l'accent sur certains problèmes. L'application sera vitale pour le service. Elle devra répondre à toutes leurs attentes, avoir une structure suffisamment rigide pour qu'il n'y ait pas d'erreur malgré toutes les possibilités d utilisation. La structure devra être aussi suffisamment adaptable pour pouvoir ajouter les fonctionnalités rapidement. Cette phase d'analyse a donc été très importante dans la réalisation du projet. Le relationnel est très sollicité durant cette partie car il faut poser beaucoup de questions qui paraissent souvent évidentes aux employés mais qui peuvent avoir de grandes répercussions sur la structure de l'application. Nous avons fait trois réunions pour pouvoir valider les évolutions de l analyse en nous appuyant sur des modèles des flux (Voir Annexe 2) et des modèles conceptuels de données (Voir Annexe 3). Le fait que la documentaliste connaisse parfaitement le fonctionnement de l'ancienne application a grandement facilité l'analyse. La disponibilité et la patience du personnel m'ont permis d'arriver rapidement à trouver une structure satisfaisante pour les modules principaux. Le modèle conceptuel de données peut être divisé en trois parties que nous allons étudier plus en détails: La partie acteurs, regroupant les utilisateurs internes et les entreprises externes. La partie document avec les différents identifiants et liaisons. La partie traitement avec le statut du document, les réservations, et les verrous. 11

17 2.2.1) Les acteurs Il y a deux types d'acteurs qui peuvent agir sur les documents. Les utilisateurs internes, qui sont déclarés dans la base de données et qui font partie du personnel Michelin Bassens. Les entreprises externes, à qui les utilisateurs internes sous-traitent la modification des plans. Ces entreprises sont stockées dans une table précise et n'ont aucun droit sur l'application. Les utilisateurs internes sont divisés en quatre catégories représentées par un «niveau». Les administrateurs qui ont tous les droits et peuvent modifier la base de données. Les gestionnaires, qui sont des utilisateurs connaissant parfaitement l'application GIDABE et ayant des responsabilités au niveau du fonds documentaire. Ils ont des droits d'écriture sur les documents plus évolués que les deux derniers niveaux d'utilisateurs. Les créateurs/modificateurs, qui sont les utilisateurs qui vont créer des plans et les modifier. Ces utilisateurs sont soumis aux verrous de vérifications après modification ou aux verrous de lecture seule lorsqu'un document est en modification. Le dernier niveau d'utilisateurs sert uniquement à consulter les documents, c'est-à-dire qu'ils n'ont aucun droit en écriture ) Les documents Les documents sont au centre de l'application et sont identifiés par de nombreux paramètres. L identifiant principal est le nom du document qui est unique et généré à partir du préfixe de la nature suivi d'un numéro qui s incrémente à chaque nouveau document. Pour certaines natures, on peut ajouter une sous nature qui spécifiera le type de documents. Chaque document réfère à du matériel situé sur l'usine. Le document est donc inclus dans une unité de l'usine et placé dans une sous partie : la zone. Le document est ensuite lié à des repères qui sont les identifiants du matériel qu'il décrit. Nous précisons aussi le support sur lequel est inscrit le document. S'il s'agit d'un document informatique alors les utilisateurs peuvent le consulter directement dans GIDABE. 12

18 En revanche s'il s'agit d'un document papier ou d'un document archivé sur CD-ROM, il faut alors demander un gestionnaire pour pouvoir le consulter. La totalité des documents est stockée sur un disque dur accessible à tous les utilisateurs en lecture. Pour pouvoir assurer la sécurité des documents, nous avons décidé de renommée de façon anonyme chaque document. Une extension propre à l'application est appliquée et la table tdocument contient la correspondance entre le nom réel et le nom visible sur le disque. À aucun moment, un utilisateur (autre qu administrateur) ne peut connaître le nom du fichier inscrit sur le disque. Cette sécurité nous permet donc d'assurer que le document présent dans GIDABE est bien la dernière version ) Les traitements Le principal traitement que subira un document est sa modification. Une table répertorie donc la totalité des modifications, les dates d'entrée et de sortie du document, la personne qui l a sorti et la personne ou entreprise qui effectue la modification. Lorsqu'un document est en cours de modification ou en cours de création, les utilisateurs peuvent consulter la dernière version, en revanche, ils ne peuvent en aucun cas procéder à une modification. Seule la personne qui a sorti le document peut entrer le document modifié. En cas de soucis, les gestionnaires sont les seules personnes qui peuvent écraser un document. La création d'une nouvelle unité de production prend plusieurs mois et génère de nombreux plans dont le créateur doit connaître le nom avant même le début de la conception, pour pouvoir faire les liaisons entre les différentes structures. Dans ces conditions, il est obligatoire de pouvoir réserver des numéros à l'avance. Ces numéros sont identifiés par un numéro d'affaire. Lorsque celle-ci est terminée, le responsable de l'affaire peut intégrer tous les documents dans GIDABE via un formulaire optimisé pour l'ajout de nombreux documents. Bien souvent, plus de numéros ont été réservés qu'il en était réellement nécessaire. L'utilisateur qui les a réservé peut donc choisir de les libérer et ils seront réutilisés pour nommer les prochains documents. Les verrous sont un point capital de l'application, nous en avons déjà vu certains concernant l'accès des utilisateurs en fonction de son niveau ou du statut du document. Il 13

19 existe deux autres types de verrous : le premier concerne les natures des documents l'autre concerne le service dont fait partie l utilisateur. Certains créateurs sont qualifiés uniquement sur certaines natures de documents il leur est donc impossible de créer des documents de natures pour lesquelles ils n'ont pas l'autorisation. Ainsi un électricien ne pourra pas créer ou modifier un plan de bâtiment par exemple. Un facteur peut aussi spécifier le service qui aura accès à ce document. Souvent utilisé dans les phases de conception ce verrou empêchera toute personne étrangère au service de modifier ou de consulter le document. Par défaut, le document est accessible à tous. 2.3) Maquette À partir de la troisième semaine, j'ai commencé à réaliser les maquettes pour apporter aux clients une vision beaucoup plus concrète de ce à quoi ressemblera l'application finale en fonction des informations que j'ai pu enregistrer durant la première partie du stage. Dès les premiers jours, nous avons discuté pour déterminer dans quel environnement nous allions développer l'application et l'interface. Nous avions le choix entre Windev et VBA, mais finalement les délais, l'importance de l'aboutissement du projet et mon expérience en Visual Basic nous ont poussé à choisir Access pour réaliser l'ensemble de l'application. Le premier objectif de la maquette était de présenter un environnement de travail agréable et pratique. Objectif plutôt simple à réaliser puisque l'ancienne application consistait en un écran 16 couleurs sans aucun bouton, aucune police stylisée et aucun curseur. Venait ensuite l ergonomie des boutons et l'enchaînement des opérations. Puis la correspondance entre les fonctions présentées et les souhaits des clients. Développer la maquette en présentant des exemples virtuels a été un véritable atout pour la suite du développement. L'ensemble des clients n'étant pas forcément initié aux modèles conceptuels de données, ces exemples concrets leur ont permis de modifier certains points mal interprétés. 14

20 Une dernière réunion de validation a eu lieu lors de la première semaine de juin. J'ai pu faire une première présentation à l'ensemble des utilisateurs des différents services pour obtenir les derniers avis et pouvoir commencer le développement concret de l'application. Image 2 : Menu Principal de GIDABE 15

21 3) Réalisation 3.1) Planning Je présente ici le planning du projet tel qu'il était la veille de rendre le rapport. Bien évidemment chaque phase ne s'est pas terminée aussi strictement que sur le diagramme, les réunions de validation ou la découverte d'un bogue pouvaient amener à revenir sur le développement d'une fonctionnalité théoriquement terminée. Image 3 : Diagramme de Gantt, projet GIDABE Chaque ligne correspond à une tâche effectuée par une ou plusieurs personnes. Le trait noir correspond à l'avancement de la tâche. Les ruptures représentent les week-ends. Lorsque le trait noir atteint la fin de la case bleue, c'est que la tâche terminée. Vous trouverez sur l'adresse Internet suivante une présentation détaillée du planning du projet, la description et les ressources attribuées à chaque tâche. 16

22 3.2) Développement L'un des principaux objectifs de l Extreme Programming est de livrer rapidement aux clients une application fonctionnelle. Nous avons déterminé des priorités pour permettre au client d utiliser l'application bien que la totalité des modules ne soit pas disponible. Nous avons donc débuté par le coeur de l'application : les documents. Nous voulions que les utilisateurs puissent ajouter, modifier un document le plus tôt possible. Ensuite, venait le module de recherche. Se succèdent plus tard le développement parallèle du module de réservation et du menu des gestionnaires. Durant la deuxième partie du développement, nous avons traité tous les verrous et gestion des droits accès. À ce stade, l'application a pu être livrée dans certains services pendant que je développais certains modules moins prioritaires comme l'ajout en masse de documents. Une fois l application complètement terminée et déboguée, nous avons procédé à son déploiement sur l ensemble des services ) Module de recherche (Voir Annexes 4 et 5) Ce module est le premier disponible dans le menu principal. Il permet de rechercher un ou plusieurs documents à partir de différentes informations. L'utilisateur coche des checkbox pour sélectionner les critères qu'il souhaite renseigner. Un champ de texte ou un menu déroulant apparaît pour entrer l'information. J'ai donc créé un algorithme exécutant une requête dynamique sur la base de données. Chaque nouveau critère sélectionné ajoute une nouvelle condition et parfois une nouvelle clause «FROM». Pour les champs de texte comme le libellé du document, que l'utilisateur ne connaît pas forcément par coeur, j'ai utilisé l'opérateur «LIKE» pour pouvoir faire des recherches sur une partie du champ. Le résultat de la requête est envoyé dans un autre formulaire et est affiché dans une liste déroulante. En sélectionnant l'une des lignes de la liste, le descriptif complet du document apparaît en dessous. L'utilisateur a ensuite plusieurs choix : il peut consulter le document, télécharger le document pour le modifier, ou encore modifier la fiche au cas où des informations seraient erronées. 17

23 Ce formulaire contient énormément de tests pour savoir à quelles informations utilisateur peut accéder et quelles actions il peut déclencher. Par exemple, un simple utilisateur ne pourra pas modifier la fiche ni le document, ces deux boutons sont donc invisibles et il ne peut pas les utiliser. Les verrous concernant les natures des documents ou les propriétaires se font aussi sur ce formulaire ) Module de création (Voir Annexes 6) Ce formulaire permet de créer une nouvelle fiche de document. Le document en luimême peut ne pas être déjà créé et lié à la fiche, car le créateur a besoin de connaître le nom de son document avant de travailler dessus. Pour cela, il doit sélectionner la nature du document qui va générer automatiquement le nom. Il est constitué du préfixe de la nature suivi d'un numéro qui s'incrémente à chaque nouvelle création. Lorsqu'une fiche est créée sans être liée à un fichier informatique, le document a le statut «en création». Ainsi, aucun utilisateur ne peut visualiser ni modifier le document. Seul le créateur de la fiche ou un gestionnaire pourra lier le fichier informatique à sa fiche. Toute modification de la fiche ou du document doit se faire par le formulaire de résultat de recherche ) Module de réservation (Voir Annexes 7) Vous savez donc maintenant qu'il est possible de réserver des numéros de documents pour des entreprises extérieures. Pour cela, il faut passer par le menu de réservation située dans le menu principal. Un formulaire permet de saisir des informations communes à tous les documents comme le numéro de l'affaire, l'unité et la zone dans lesquelles se situeront les nouveaux appareils. L'utilisateur a la possibilité de saisir l'auteur des documents, le propriétaire, préciser la sous nature des documents. Tous ces renseignements seront déjà pré 18

24 remplis lors de la réintégration des documents. L'utilisateur doit bien évidemment préciser le nombre de numéros qu'il souhaite réserver. Ces numéros sont toujours consécutifs. Lors du développement de ce module en local, la procédure d'enregistrement des données dans les tables s'effectuait rapidement. Lors des tests sur le réseau, la procédure devenait beaucoup plus longue et la réservation de 100 numéros prennait environ 30 secondes. Ce délai nous a beaucoup posé problème car si deux personnes réservent des numéros en même temps, leurs numéros se chevaucheront et ne seront donc plus consécutifs. Nous avons donc dû trouver un moyen pour verrouiller l'ensemble des numéros en cours de réservation par la première personne pour n'autoriser que les numéros suivants aux autres utilisateurs. Nous avons utilisé une table temporaire qui contient le premier et le dernier numéro en cours de réservation, si un autre utilisateur réserve des numéros, on vérifie que les numéros sélectionnés par l'algorithme ne sont pas dans cette table. De plus, compte tenu du temps d'attente pour la réservation, les utilisateurs avaient tendance à penser que l'application avait planté et quittaient Access. J ai donc mis en place un système de barre défilante pour indiquer l'avancement de la procédure ) Module de réintégration (Voir Annexes 8) Pour pouvoir sauvegarder un fichier informatique dans GIDABE, que ce soit un document en cours de création, ou en cours de modification, il faut passer par le menu de sauvegarde situé dans le menu principal. Un simple bouton ouvre une fenêtre de dialogue permettant à l'utilisateur de sélectionner le fichier qui souhaite intégrer. Le système vérifie si l'utilisateur en question est en droit de réintégrer le document sélectionné à partir de son identifiant et du nom du fichier. Si l'utilisateur n est pas inscrit dans la base de données comme modificateur ou créateur du document sélectionné, l'application indique un message d'erreur. Si l'utilisateur a sélectionné un fichier qui ne correspond à aucune fiche en cours de création ou en cours de modification, alors l'application indique que le nom du fichier sélectionné ne correspond à aucun document. Une fois le document réintégré dans la base de données, le statut «non contrôlé» est automatiquement appliqué. La liste des documents non contrôlés apparaît sur l'écran d'accueil 19

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler

DataTraveler 410. Manuel d'utilisation de SecureTraveler Manuel d'utilisation de SecureTraveler SecureTraveler est l'utilitaire de configuration DataTraveler permettant aux utilisateurs en entreprise et aux utilisateurs privés d'établir des zones publiques et

Plus en détail

LANDPARK NETWORK IP LANDPARK NETWORK IP VOUS PERMET D'INVENTORIER FACILEMENT VOS POSTES EN RÉSEAU

LANDPARK NETWORK IP LANDPARK NETWORK IP VOUS PERMET D'INVENTORIER FACILEMENT VOS POSTES EN RÉSEAU LANDPARK NETWORK IP Avril 2014 LANDPARK NETWORK IP VOUS PERMET D'INVENTORIER FACILEMENT VOS POSTES EN RÉSEAU Landpark NetworkIP est composé de trois modules : Un module Serveur, que l'on installe sur n'importe

Plus en détail

Formation ACCESS 2003

Formation ACCESS 2003 Formation ACCESS 2003 Livret 1 Introduction aux bases THIERRY TILLIER 2/16 Copyright 2007 Thierry Tillier Tous droits réservés. Introduction Objectif : Dans ce premier livret, vous apprendrez les bases

Plus en détail

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation

La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Note La comptabilisation dans la ligne Crésus Le module de comptabilisation Ce document présente le fonctionnement du module de comptabilisation qui prend la relève entre les programmes de facturation

Plus en détail

SOMMAIRE. I. Introduction 02. II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04

SOMMAIRE. I. Introduction 02. II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04 SOMMAIRE I. Introduction 02 II. Glossaire 03 a. Glossaire technique 03 b. Glossaire fonctionnel 04 III. Présentation de l'association 05 a. Présentation juridique et géographique 05 b. Présentation de

Plus en détail

FORMATION ACCESS 2007

FORMATION ACCESS 2007 FORMATION ACCESS 2007 Livret 1 Généralité sur les bases de données Niveau 1 Thierry TILLIER Retrouvez tous nos cours bureautiques sur http://www.e-presse.ca/ au Canada Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97

IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 Stage STT050 - Novembre 2000 Page 1 IMPLANTATION D UNE BASE DE DONNEES SOUS MS-ACCESS 97 GENERALITES SUR MS-ACCESS Fonctionnalités de MS-ACCESS Access 97 est un produit Microsoft de type SGBDR (Système

Plus en détail

Manuel d'utilisation Android

Manuel d'utilisation Android Projet de fin d'année BTS IRIS version 1.7 Manuel d'utilisation Android Réalisé par: Romain Gaillard Version numérique Promo 2014 Lycée Alfred Kastler Tables des matières INSTALLATION :... 3 I. IHM CONNEXION

Plus en détail

Positionnement de UP

Positionnement de UP UNIFIED PROCESS Positionnement de UP Unified Process Langage Méthode Outil logiciel UML UP RUP 6 BONNES PRATIQUES développement itératif gestion des exigences architecture basée sur des composants modélisation

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Chapitre 1 : Introduction aux bases de données Les Bases de Données occupent aujourd'hui une place de plus en plus importante dans les systèmes informatiques. Les Systèmes de Gestion de Bases de Données

Plus en détail

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client Sage CRM 7.2 Guide de Portail Client Copyright 2013 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

MEDIAplus_page de garde_v67_mise en page 1 09/12/2010 09:23 Page 2. MEDIAplus elearning. version 6.7

MEDIAplus_page de garde_v67_mise en page 1 09/12/2010 09:23 Page 2. MEDIAplus elearning. version 6.7 MEDIAplus_page de garde_v67_mise en page 1 09/12/2010 09:23 Page 2 MEDIAplus elearning version 6.7 L'interface d administration MEDIAplus Sommaire 1. L'interface d administration MEDIAplus... 5 2. Principes

Plus en détail

Explorateur Windows EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER...

Explorateur Windows EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER... EXPLORATEUR WINDOWS SOMMAIRE EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER...6 ORGANISATION DE SES DOSSIERS...7 CRÉER UN DOSSIER...7

Plus en détail

Tri-CATALOG 7 Manuel d utilisation

Tri-CATALOG 7 Manuel d utilisation Tri-CATALOG 7 Manuel d utilisation Votre numéro de série :..................................... Tri-CATALOG 7 - Manuel d utilisation! 1 / 20 Droits d auteur Ce logiciel est Copyright 1994-2012 TED et TRI-EDRE.

Plus en détail

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.»

Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet en entreprise Cadrage du Projet de Fin d Etudes «Un projet informatique.» Projet de fin d études 2 Sommaire OBJET DU DOCUMENT... 3 LES ETAPES DU PROJET... 4 ETUDE PREALABLE...5 1 L étude d opportunité...

Plus en détail

Démarrer avec la suite collaborative SCOUT

Démarrer avec la suite collaborative SCOUT Démarrer avec la suite collaborative SCOUT SCOUT - Service COllaboratif de l'université de Toulouse 07 Octobre 2015 Version : V1.0 UFTMIP SCOUT - Service COllaboratif de l'université de Toulouse Version

Plus en détail

Manuel d'utilisation. Module " Gestionnaire "

Manuel d'utilisation. Module  Gestionnaire SphinxOnline Manuel d'utilisation Module " Gestionnaire " Le Sphinx Developpement - Parc Altais - 74650 CHAVANOD France - Tel : +33 (0)4 50 69 82 98 - Fax : +33 (0)4 50 69 82 78 - www.lesphinx-developpement.fr

Plus en détail

Utilitaire de récupération des données

Utilitaire de récupération des données MDECOM32 pour Windows 95 Utilitaire de récupération des données Le logiciel MDECom32.EXE permet à l'utilisateur d'établir une communication avec le terminal pour émettre ou recevoir des données. MDECom32

Plus en détail

Guide d intégration. Protection de classeurs Microsoft EXCEL avec CopyMinder. Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.

Guide d intégration. Protection de classeurs Microsoft EXCEL avec CopyMinder. Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika. Guide d intégration Protection de classeurs Microsoft EXCEL avec CopyMinder Contact commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.fr Contact Technique : Tél. : 02 47 35 53 36 Email : support@aplika.fr

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR Recoveo Récupérateur de données

GUIDE DE L UTILISATEUR Recoveo Récupérateur de données Table d index : 1. Généralités 1 2. Installation du logiciel 2 3. Suppression du logiciel 2 4. Activation du logiciel 3 5. Récupération de données perdues 4 6. Interprétation du résultat 6 7. Enregistrement

Plus en détail

Mode d'emploi Application Présences Planification des évènements

Mode d'emploi Application Présences Planification des évènements Mode d'emploi Application Présences Planification des évènements 21 avril 2005 Page 1 / 31 2005 / Guillaume Fort Sommaire 1. Description du concept...3 2. Démarrage de l'application...4 3. Philosophie

Plus en détail

Copyrigth Fasoft 2001-2003

Copyrigth Fasoft 2001-2003 Roger ROSEC Copyrigth Fasoft 2001-2003 CHAPITRE 1 - VBA ET SON ENVIRONNEMENT 5 VBA et son environnement Dans ce chapitre 1.1 - Programmer AutoCAD 1.1.1 Le VBA 1.1.2 - Comparaison VBA et Visual Basic 1.1.3

Plus en détail

MEDIAplus elearning. version 6.6

MEDIAplus elearning. version 6.6 MEDIAplus elearning version 6.6 L'interface d administration MEDIAplus Sommaire 1. L'interface d administration MEDIAplus... 5 2. Principes de l administration MEDIAplus... 8 2.1. Organisations et administrateurs...

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5 1. Introduction... 2 2. Création d'une macro autonome... 2 3. Exécuter la macro pas à pas... 5 4. Modifier une macro... 5 5. Création d'une macro associée à un formulaire... 6 6. Exécuter des actions en

Plus en détail

QuadraCLIENT version 1.28 Enrichissement de la Gestion des documents

QuadraCLIENT version 1.28 Enrichissement de la Gestion des documents QuadraCLIENT version 1.28 Enrichissement de la Gestion des documents La gestion des documents de la fiche client a été enrichie et la liaison entre QuadraClient et QuadraBureautique est optimisée : Tous

Plus en détail

Google Chrome. La barre de favoris: Une petit barre (Ctrl+B) qui fait tout la largeur du navigateur juste en dessous de la barre de recherche.

Google Chrome. La barre de favoris: Une petit barre (Ctrl+B) qui fait tout la largeur du navigateur juste en dessous de la barre de recherche. Google Chrome Résumé rapide: Lien de téléchargement: http://www.google.fr/chrome La barre de favoris: Une petit barre (Ctrl+B) qui fait tout la largeur du navigateur juste en dessous de la barre de recherche.

Plus en détail

Comptabilité - USR. Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15

Comptabilité - USR. Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15 Logiciel : Comptabilité USR - Version 2,16 Documentation réalisée par JJ Gorge Trésorier Tir à l'arc le 04/04/2010 1 / 15 Table des matières Ecran principal de saisie...3 Ajouter une nouvelle opération

Plus en détail

Explication des statistiques

Explication des statistiques Explication des statistiques Sources : http://www.eolas.fr/8-conseil/65-interpreter-vos-statistiques-webalizer.htm http://support.sherweb.com/faqdetails.php?idarticle=68 Un site web est un ensemble de

Plus en détail

Mémento professeur du réseau pédagogique

Mémento professeur du réseau pédagogique Mémento professeur du réseau pédagogique 1. Accéder au réseau pédagogique Il suffit quand on vous demande votre nom d utilisateur et votre mot de passe de renseigner ceux-ci. Votre nom d utilisateur est

Plus en détail

Le logiciel «Nouveau bureau»

Le logiciel «Nouveau bureau» Centre de Formation et de Ressources de Lille Sud Inspection de l Education Nationale de Wattignies 4 Rue du Petit Bois 59139 WATTIGNIES E-Mail : jmarie.herbaux@ia59.ac-lille.fr Tel 03 20 97 22 11 Fax

Plus en détail

Sophos Mobile Encryption pour Android Aide. Version du produit : 1.3

Sophos Mobile Encryption pour Android Aide. Version du produit : 1.3 Sophos Mobile Encryption pour Android Aide Version du produit : 1.3 Date du document : février 2013 Table des matières 1 À propos de Sophos Mobile Encryption...3 2 Affichage de la page d'accueil...5 3

Plus en détail

GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF. Février 2012

GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF. Février 2012 GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF Février 2012 Ce document est disponible sur le site WEB de l Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, à l adresse suivante : http://extranet.santemonteregie.qc.ca/userfiles/file/espace-collabo/2012-02-04guide-membre-espace-collaboratif.pdf

Plus en détail

OMI TP 2 : Outils numériques pour l apprentissage

OMI TP 2 : Outils numériques pour l apprentissage OMI TP 2 : Outils numériques pour l apprentissage Introduction aux Google Docs Google Documents permet de créer, stocker dans l internet et partager facilement des documents. Des outils collaboratifs permettent

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

Publication d'application

Publication d'application Publication d'application Vue d'ensemble JetClouding supporte 3 types de publication d'application: Microsoft Remote Desktop: L'utilisateur verra le Bureau à distance Windows dans la session. Le contrôle

Plus en détail

Utiliser un classeur partagé pour collaborer

Utiliser un classeur partagé pour collaborer Page 1 sur 9 France (modifier) Tous les sites Microsoft Se connecter à Mon site Office Online (Qu'est-ce que c'est?) Se connecter Accueil Produits Aide et procédures Téléchargements Images clipart Modèles

Plus en détail

LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2)

LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2) LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2) Avril 2014 Installation de l application Pré-requis (page 2) Mise en place de la base de données Base de données SQL Express (page 2) Base de données

Plus en détail

TD1-1 : Microsoft Project V2.0.1

TD1-1 : Microsoft Project V2.0.1 TD1-1 : Microsoft Project V2.0.1 Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution Pas d'utilisation Commerciale Partage à l'identique 3.0 non transposé. Document

Plus en détail

Chapitre 3 : outil «Documents»

Chapitre 3 : outil «Documents» Chapitre 3 : outil «Documents» L outil «Documents» fonctionne comme le gestionnaire de fichiers de votre ordinateur. Vous pouvez y transférer des documents de tous types (html, Word, Powerpoint, Excel,

Plus en détail

Microsoft Application Center Test

Microsoft Application Center Test Microsoft Application Center Test L'outil de Test de performance des Sites Web Avec Visual Studio.NET, il est fourni une petite application qui permet de valider la performance de son site Internet ou

Plus en détail

Sophos Mobile Encryption pour Android Aide. Version du produit : 1.0

Sophos Mobile Encryption pour Android Aide. Version du produit : 1.0 Sophos Mobile Encryption pour Android Aide Version du produit : 1.0 Date du document : septembre 2012 Table des matières 1 À propos de Sophos Mobile Encryption...3 2 Affichage de la page d'accueil...4

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Chaque année, les entreprises ont de nombreux challenges à relever; adaptation à des contraintes légales nationales, européennes ou internationales, lancement de nouveaux services

Plus en détail

FORMATION «PLANNER» Le 10 Avril 2015

FORMATION «PLANNER» Le 10 Avril 2015 FORMATION «PLANNER» Le 10 Avril 2015 DROITS D'AUTEURS Licence Ce document est sous licence GNU Free documentation 1.3, hormis les dessins, ceci n'étant pas la production de Nâga. L'objet de cette Licence

Plus en détail

Démarrer et quitter... 13

Démarrer et quitter... 13 Démarrer et quitter... 13 Astuce 1 - Ouvrir, modifier, ajouter un élément dans le Registre... 14 Astuce 2 - Créer un point de restauration... 18 Astuce 3 - Rétablir un point de restauration... 21 Astuce

Plus en détail

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN

Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Initiation aux bases de données (SGBD) Walter RUDAMETKIN Bureau F011 Walter.Rudametkin@polytech-lille.fr Moi Je suis étranger J'ai un accent Je me trompe beaucoup en français (et en info, et en math, et...)

Plus en détail

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA

SUPPORT DE COURS WINDOWS VISTA SOMMAIRE I.... LA GESTION DE L'ORDINATEUR... 2 A.... LES UNÎTES LOGIQUES... 2 1 DISQUES DURS... 2 2 SUPPORTS AMOVIBLES... 3 3 PROPRIÉTÉS DU SUPPORT... 3 B... LE CONTENU DE L'ORDINATEUR... 4 1 DOSSIERS...

Plus en détail

Utiliser une base de données

Utiliser une base de données Access Utiliser une base de données SOMMAIRE Généralités sur les SGBD... 3 Démarrage d'access 2002... 4 Ouverture d'un fichier Access... 4 Les objets dans Access... 5 Les tables... 6 A) Ouvrir une table

Plus en détail

Création d'un petit réseau

Création d'un petit réseau Création d'un petit réseau PLAN I. Installer la carte réseau (NIC) II. Configuration de la carte réseau (NIC) III. Configuration d'un PC pour utilisation réseau IV. Configuration du réseau V. Utilisation

Plus en détail

Guide de démarrage rapide Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne

Guide de démarrage rapide Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne Guide de démarrage rapide Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne Aperçu du Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne Pour accéder à «copies et impression Bureau en Gros

Plus en détail

Utiliser Freemind à l'école

Utiliser Freemind à l'école Utiliser Freemind à l'école Cette notice est une rapide introduction au mind maping, que nos amis québecois appelent les «schémas de réseaux conceptuels» ou encore idéacteur. En d'autres termes c'est l'organisation

Plus en détail

Compte-Rendu SDL. «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants»

Compte-Rendu SDL. «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants» Compte-Rendu SDL Auteurs : BOUTROUILLE Alexis BAILLEUL Pierre Tuteur : Ioan Marius Bilasco «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants» Master MIAGE 1 Année 2012/2013 1 Remerciements

Plus en détail

Manuel Nero ControlCenter

Manuel Nero ControlCenter Manuel Nero ControlCenter Nero AG Informations sur le copyright et les marques Le manuel Nero ControlCenter et l'ensemble de son contenu sont protégés par un copyright et sont la propriété de Nero AG.

Plus en détail

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données

Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données Page 1 of 5 Microsoft Office Access Utiliser Access ou Excel pour gérer vos données S'applique à : Microsoft Office Access 2007 Masquer tout Les programmes de feuilles de calcul automatisées, tels que

Plus en détail

La magie de SVN. Découverte & usage du logiciel

La magie de SVN. Découverte & usage du logiciel La magie de SVN Découverte & usage du logiciel Menu I) SVN, qu'est-ce que c'est? 2) Comment utiliser SVN? 3) Que faire en cas de problème avec SVN? I) SVN, Qu'est-ce? -Un projet impliquant plusieurs personnes

Plus en détail

Formation des enseignants universitaires à la conception d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement à distance

Formation des enseignants universitaires à la conception d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement à distance Formation des enseignants universitaires à la conception d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement à distance PARTIE2 : PRATIQUE Implémentation d'un cours en ligne sur une plateforme d'enseignement

Plus en détail

Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS

Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS Procédure de bascule annuelle des Serveurs SE3 / LCS FRANCK MOLLE - MISSION TICE Septembre 2012 Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - Export des données utiles depuis un poste administratif

Plus en détail

Les règles du contrôleur de domaine

Les règles du contrôleur de domaine Les règles du contrôleur de domaine Menu démarrer et barre des taches Supprimer le dossier des utilisateurs du menu Démarrer Désactiver et supprimer les liens vers Windows Update Supprimer le groupe de

Plus en détail

Naviguer CHARGER ET QUITTER INTERNET EXPLORER

Naviguer CHARGER ET QUITTER INTERNET EXPLORER Naviguer UTILISER UN NAVIGATEUR CHARGER ET QUITTER INTERNET EXPLORER Pour pouvoir travailler avec votre application Internet Explorer il est indispensable de l'ouvrir. Pour réaliser cette opération plusieurs

Plus en détail

Serveur d'archivage 2007 Serveur Archivage : Manuel Utilisateur

Serveur d'archivage 2007 Serveur Archivage : Manuel Utilisateur Type du document Manuel utilisateur Auteur(s) Eric Bouladier Date de création 26/03/2007 Domaine de diffusion Illimité Validé par Versions Date Auteur(s) Modifications 1.0 26/03/2007 Eric Bouladier Création

Plus en détail

Utilisation du client de messagerie Thunderbird

Utilisation du client de messagerie Thunderbird Outlook express n existant plus sur les systèmes d exploitation sortis après Windows XP, nous préconisons désormais l utilisation du client de messagerie libre distribué gratuitement par la Fondation Mozilla.

Plus en détail

claroline classroom online

claroline classroom online de la plate-forme libre d'apprentissage en ligne Claroline 1.4 Manuel Révision du manuel: 06/2003 Créé le 07/09/2003 12:02 Page 1 Table des matières 1) INTRODUCTION...3 2) AFFICHER LA PAGE DE DEMARRAGE...3

Plus en détail

Infrastructure - Gestion des réseaux. Document FAQ. Infrastructure - Gestion des réseaux. Page: 1 / 12 Dernière mise à jour: 16/04/14 15:48

Infrastructure - Gestion des réseaux. Document FAQ. Infrastructure - Gestion des réseaux. Page: 1 / 12 Dernière mise à jour: 16/04/14 15:48 Document FAQ Infrastructure - Gestion des réseaux EXP Page: 1 / 12 Table des matières Détails de la fonctionnalité... 3 I.Généralités... 3 II.Réseaux... 3 III.Édition d'un réseau... 4 IV.Visualisation

Plus en détail

Mon-Expert-en-Gestion est un portail collaboratif 100% Web, constitué de plusieurs modules utiles pour la gestion en ligne de votre entreprise.

Mon-Expert-en-Gestion est un portail collaboratif 100% Web, constitué de plusieurs modules utiles pour la gestion en ligne de votre entreprise. PERT N ION RTGESTION N M E M M E E LA GESTION EN LIGNE DE VOTRE ENTREPRISE MODULE FICHE PRATIQUE hats est un module de Mon-Expert-en-Gestion Mon-Expert-en-Gestion est un portail collaboratif 00% Web, constitué

Plus en détail

Les Enseignants de l Ere Technologique - Tunisie. Niveau 1

Les Enseignants de l Ere Technologique - Tunisie. Niveau 1 Les Enseignants De l Ere Technologique - Tunisie - LE CLOUD COMPUTING TAT Tunisie 2014 Le Cloud Computing 1. Définition Les Enseignants de l Ere Technologique - Tunisie Le cloud computing (en français

Plus en détail

Retrospect 9 pour Mac Manuel d'utilisation, addendum

Retrospect 9 pour Mac Manuel d'utilisation, addendum Retrospect 9 pour Mac Manuel d'utilisation, addendum 2 Retrospect 9 Manuel d'utilisation, addendum www.retrospect.com 2011 Retrospect, Inc. Tous droits réservés. Manuel d'utilisation de Retrospect 9, première

Plus en détail

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE

MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE MODE OPERATOIRE OPENOFFICE BASE Openoffice Base est un SGBDR : Système de Gestion de Base de Données Relationnelle. L un des principaux atouts de ce logiciel est de pouvoir gérer de façon efficace et rapide

Plus en détail

TrueCrypt. Procédure d'installation 15/11/2012. TrueCrypt Procédure d'installation 15 novembre 2012 1/33

TrueCrypt. Procédure d'installation 15/11/2012. TrueCrypt Procédure d'installation 15 novembre 2012 1/33 Secrétariat Général Service des Politiques Support et des Systèmes d'information TrueCrypt Procédure d'installation 15/11/2012 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement

Plus en détail

La boîte à outils du CPE

La boîte à outils du CPE La boîte à outils du CPE ProNote VS I - Présentation générale ProNote VS est développé par Index Éducation, société par ailleurs bien connue dans les établissements scolaires pour EdT, un programme de

Plus en détail

Stage thématique «Movie Maker» 1. WINDOWS LIVE MOVIE MAKER

Stage thématique «Movie Maker» 1. WINDOWS LIVE MOVIE MAKER «Movie Maker» 1. WINDOWS LIVE Source : ULBPODCAST (podcast@ulb.ac.be) Windows Live Movie Maker est une application gratuite proposée par Microsoft. Elle remplace l'ancienne version «Windows Movie Maker»

Plus en détail

SuBu. Gardez un œil sur vos budgets. Guide du gestionnaire comptable

SuBu. Gardez un œil sur vos budgets. Guide du gestionnaire comptable Context O SuBu Gardez un œil sur vos budgets Version 2 (10 octobre 2014) L'ensemble de la documentation de SuBu est (c) Nicolas Granon, 2011 2014 Guide du gestionnaire comptable Si vous n'êtes pas familier

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) Remarques 1. L'installation de STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) s'effectue en deux temps

Plus en détail

Cyberclasse L'interface web pas à pas

Cyberclasse L'interface web pas à pas Cyberclasse L'interface web pas à pas Version 1.4.18 Janvier 2008 Remarque préliminaire : les fonctionnalités décrites dans ce guide sont celles testées dans les écoles pilotes du projet Cyberclasse; il

Plus en détail

SchoolPoint Manuel utilisateur

SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint Manuel utilisateur SchoolPoint - manuel d utilisation 1 Table des matières Présentation de SchoolPoint... 3 Accès au serveur...3 Interface de travail...4 Profil... 4 Echange de news... 4 SkyDrive...

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Powerpoint XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Powerpoint XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Powerpoint XP Aide-mémoire Septembre 2003 Contenu de la formation Powerpoint XP Leçon 1 : Introduction à PowerPoint Démarrage de PowerPoint Leçon 2 : Environnement Powerpoint

Plus en détail

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11

Axel Menu. Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE. Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 Axel Menu Publier facilement et rapidement des applications sous Windows TSE Novembre 2008 - Réf. : axmenuf-11 La reproduction et la traduction de ce manuel, ou d'une partie de ce manuel, sont interdites.

Plus en détail

DÉFINITION D'UNE BASE DE DONNÉES

DÉFINITION D'UNE BASE DE DONNÉES DÉFINITION D'UNE BASE DE DONNÉES Une base de données est un ensemble d'informations concernant un sujet donné. L'exemple principal qui structure ce support est constitué des renseignements nécessaires

Plus en détail

PORTAIL INTERNET DE LA GESTION PUBLIQUE Guide d'utilisation du Portail Internet de la Gestion Publique

PORTAIL INTERNET DE LA GESTION PUBLIQUE Guide d'utilisation du Portail Internet de la Gestion Publique PORTAIL INTERNET DE LA GESTION PUBLIQUE Guide d'utilisation du Portail Internet de la Gestion Publique Cette documentation s'adresse aux utilisateurs travaillant avec le navigateur Internet Explorer et

Plus en détail

Fiche pratique. Les outils systèmes. Maintenance, défragmenter, planifier, sauvegarder

Fiche pratique. Les outils systèmes. Maintenance, défragmenter, planifier, sauvegarder 1 Fiche pratique Les outils systèmes Maintenance, défragmenter, planifier, sauvegarder Les outils système Proposés dans Windows Vista vous permettent de défragmenter, nettoyer, sauvegarder, restaurer...

Plus en détail

Vehicle Fleet Manager 3.0. Guide de l'utilisateur

Vehicle Fleet Manager 3.0. Guide de l'utilisateur Vehicle Fleet Manager 3.0 Guide de l'utilisateur Table des matières Vehicle Fleet Manager 3.0...3 Fenêtre principale... 4 Barre de menus...6 Menu "Fichier"... 7 Menu "Outils"...8 Menu "Sécurité"...9 Options

Plus en détail

Support Gestionnaire pour les nouvelles versions CPM (outil Drupal) Télésanté Aquitaine

Support Gestionnaire pour les nouvelles versions CPM (outil Drupal) Télésanté Aquitaine Support Gestionnaire pour les nouvelles versions CPM (outil Drupal) Objet du document Ce document a pour but d'apporter des éléments de support au gestionnaire des nouvelles communautés de pratiques médicales.

Plus en détail

Windows Data Recovery 6.0

Windows Data Recovery 6.0 Stellar Phoenix Windows Data Recovery 6.0 Guide d'installation Présentation Avec le logiciel Stellar Phoenix Windows Data Recovery vous pouvez récupérer presque tout. Le Stellar Phoenix Windows Data Recovery

Plus en détail

Alfresco Guide Utilisateur

Alfresco Guide Utilisateur Alfresco Guide Utilisateur ATELIER TECHNIQUE DES ESPACES NATURELS - 1 Table des matières Alfresco Guide Utilisateur...1 Accéder à la GED de l'aten...3 Via un client FTP...3 Onglet Général...3 Onglet Avancé...3

Plus en détail

Documentation utilisateur. [EIP] TransLSF

Documentation utilisateur. [EIP] TransLSF Documentation utilisateur [EIP] TransLSF Henri HARDILLIER - Thomas MOREL - Florian JOUSSEAU Alexis MONNIER - Keo KHEMARA - Leo MARTIN Stéphane RICARDO Résumé Ce document présente la documentation destinée

Plus en détail

Smart Automation, Quality and IT Excellence Solutions - our experience, your success. Version 2.5. www.ats-global.com

Smart Automation, Quality and IT Excellence Solutions - our experience, your success. Version 2.5. www.ats-global.com Version 2.5 Page 1 Des Big Data au décisionnel essentiel Convertissez vos données d'exploitation en indicateurs KPI vitaux, générez des rapports de gestion pertinents et procédez à des analyses de données

Plus en détail

SQL Server Management Studio Express

SQL Server Management Studio Express SQL Server Management Studio Express L'outil de gestion gratuit des bases Microsoft SQL Suite à mon précédent article, Microsoft a mis à disposition du public d'un outil gratuit de gestion des bases de

Plus en détail

Examen final LOG3000 Hiver 2014

Examen final LOG3000 Hiver 2014 Examen final LOG3000 Hiver 2014 Lundi le 28 avril 2014. Durée : 13h30 à 16h00 (total 2h30). Local : A-532. Total des points : 20. Pondération de l'examen dans la note finale : 40%. Sans documentation.

Plus en détail

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2

TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 TP1 Microsoft Access : base de donne es et tables V 1.2 Il est demandé de suivre pas à pas les indications de ce document. Les tâches bien spécifiques à réaliser sont écrites de cette manière : 1.x faire

Plus en détail

GastroTime TOC. Nouveau!

GastroTime TOC. Nouveau! Nouveau! Une timbreuse badgeuse GastroTime à un prix particulièrement intéressant! Fabrication suisse 4 langues (F/D/E/I) Dimensions : 21 x 14.5 x 3.5 cm 1 an de garantie Robuste Transfert à l aide d une

Plus en détail

Documentation utilisateur MyGed. Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise

Documentation utilisateur MyGed. Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise 1 SOMMAIRE 1 Le classement...4 1.1 Le classement depuis une panière...4 1.2 Le traitement par lot...6 1.3 Classement depuis l explorateur Windows...7

Plus en détail

Qlik Sense Cloud. Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés.

Qlik Sense Cloud. Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Qlik Sense Cloud Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Qlik, QlikTech, Qlik Sense, QlikView,

Plus en détail

Drivers Manager Universel

Drivers Manager Universel Drivers Manager Universel Manuel d utilisation Lisez cette documentation attentivement pour procéder à une installation réussie des pilotes sur votre ordinateur. Compte tenu de l'énorme diversité des marques

Plus en détail

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges

Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Fiche méthodologique Rédiger un cahier des charges Plan de la fiche : 1 : Présentation de la fiche 2 : Introduction : les grands principes 3 : Contenu, 1 : positionnement et objectifs du projet 4 : Contenu,

Plus en détail

Base de Connaissances

Base de Connaissances Base de Connaissances La section Base de Connaissances fournit des réponses aux questions qui se posent le plus couramment lors de l'utilisation de DevInfo 7. Cliquez sur une catégorie ci- dessous pour

Plus en détail

Service de portage de repas à domicile : présentation

Service de portage de repas à domicile : présentation netcomposant.com Service de portage de repas à domicile : présentation En priorité, cette application a été conçue pour une gestion et une traçabilité, de la plus générale à la plus détaillée, du service

Plus en détail

à l intelligence économique

à l intelligence économique Délégation interministérielle à l intelligence économique Guide d aide à l utilisation Avril 2013 Délégation interministérielle à l intelligence économique Sommaire Présentation 3 F.A.Q 4 Où puis-je trouver

Plus en détail

SECTION 4 : ELABORATION DU SYSTEME D'INFORMATION INTEGRE

SECTION 4 : ELABORATION DU SYSTEME D'INFORMATION INTEGRE Etudes du et du Projet d'electrification Rurale SECTION 4 : ELABORATION DU SYSTEME D'INFORMATION INTEGRE TABLE DES MATIERES PAGE 1. Introduction 1 2. Composition du Système d'information Intégré (SII)

Plus en détail

MEGA Architecture. Guide de démarrage

MEGA Architecture. Guide de démarrage MEGA Architecture Guide de démarrage MEGA 2009 SP5 1ère édition (mars 2011) Les informations contenues dans ce document pourront faire l objet de modifications sans préavis et ne sauraient en aucune manière

Plus en détail

Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier

Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier janvier 17 2014 Rodrigue Marie 913 G2 TP5 : Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier

Plus en détail

1. Cliquez sur dans le coin supérieur gauche de l'écran

1. Cliquez sur dans le coin supérieur gauche de l'écran RECHERCHE GUIDE Dans ce guide, vous apprendrez à utiliser le module Recherche de Documents en ligne et ses capacités de recherche avancées pour trouver des documents officiels de l'omc. Le module Recherche

Plus en détail