Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes T. VINCENT. Maladie plurifactorielle. Maladie coeliaque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes T. VINCENT. Maladie plurifactorielle. Maladie coeliaque"

Transcription

1 La maladie cœliaque Dr Thierry VINCENT Laboratoire d Immunologie Hôpital St ELOI CHU demontpellier Maladie plurifactorielle Facteurs de prédisposition génétique Facteurs environnementaux Réponse immune Maladie coeliaque - entéropathie acquise survenant chez des sujets génétiquement prédisposés - induite par le gluten contenu dans les céréales - provoquant une réponse immunitaire T et B => atrophie villositaire du grêle => syndrome de malabsorption - souvent associée à autres MAI: DID, thyroïdite, PR, GS 1- Facteurs de prédisposition génétique forte prévalence familiale: apparentés 1 RR X jumeaux monozygotes 75% associée à HLA DQ2: DQA1*0501 et DQB1*0201: 95% DQ8: DQ8A*0301 et GQ8B*0302: 5% avec influence du niveau d expression de DQ2: DQ2/DQ2 : RR x 5 / DQ2/DQx Mais 30% des caucasiens = DQ2/8!! gènes «mineurs»: CTLA4 - CD28 (région 2q33) TNF (-308A), IFN (874T) MBL2 (clearance des cellules apoptotiques) MMP3 (génotype 6A/6A) + association avec régions 5q31-33, 19p13.1,6p,10p, 11q, 15q

2 2- Facteurs environnementaux 2-1 Exposition au gluten = fraction hydro-soluble de la farine des céréales prolamines gluténines riche en glutamine (35%) : peut être déamidée en acide glutamique conférant une charge négative blé: proline (20%) : dictant les fragments issus de protéolyse,,, gliadines seigle: sécalines orge: hordélines (Avoine : avénines) Timing: R si 1ere introduction avant 3 mois ou après 7 mois 2-2 processus inflammatoire intercurrent: infections intestinales, stress Augmentation perméabilité intestinale Pénétration de peptides issus de la digestion intra-luminale toxicité directe de certains peptides issus de la digestion du gluten peptides de la région N-terminale des gliadines + peptide ==> induction synthèse d IL-15 / entérocytes Libération de transglutaminase2 (TGase 2) à partir des fibroblastes, des cellules endothéliales et des cellules inflammatoires déamidation des résidus glutamines 3- Réponse immune Présentation des peptides du gluten par DQ2 et DQ8 dans le chorion 1 Présentation des peptides p du gluten par molécules HLA DQ2/8 Liaison préférentielle de DQ2 aux peptides avec AA chargés gluten: nombre de résidus chargés - insuffisants interaction DQ2 et épitopes de gliadine 2 Développement d une RI T et B peptides déamidés / acidité gastrique => résidus non favorable à fixation dans poche glutamine déamidée par ttg ++ E: résidus déamidés Q,P: glutamine et proline Points d ancrage: 1,4,6,7,9 Résidus requis en 4,6,7

3 Rôle clé de la transglutaminase tissulaire AA donneur (glutamine) + AA receveur (lysine) => pont isopeptidyl => rôle dans assemblage MEC, adhésion cellulaire, réparation tissulaire ttg Nécessité de déamidation sélective préalable des résidus glutamine en acide glutamique par => charges négatives favorisant interactions AA basiques / poche de DQ2/8 Si ph (intestin grêle) déamidation de glutamine - Ubiquitaire, surtout cytoplasmique => +/- extra-cellulaire - Autre substrat de Tgase = TGF- latent => TGF- actif - Transglutaminase et maladies:. mutation Tgase 1 => ichthyose (trouble kératinisation). déficit facteur XIIIa (=isoforme ttg)=> défaut coagulation. mutation site actif TGase2 => diabète du jeune (MODY). activité TGase => formation plaques séniles. dermatite herpétiforme => dépôts dermiques anti TGase 3 - TGase 3 (Ac anti-tgase2 reconnaissent la TGase3 association MC / DH) Développement d une réponse immune anti-transglutaminase 3-1 Présentation aux T CD4 spécifiques - de gliadine déamidée (gluténine??) - et de complexes gliadine-transglutaminase => néo-épitopes dérive épitopique: gliadine ttg ttgase2 = auto-antigène de la maladie coeliaque 3-2 Réponse T infiltration / «cocktail» lymphocytaire T activation CD4 dans lamina propria =TH1spécifiques de gliadine cytokines pro inflammatoire IFN, TNF expression Fas et récepteur du TNF sur entérocytes activation MФ et fibroblastes : libération MMP1/3 activation LT et NK-T cytotoxique CD94+ + dans épithélium = Lymphocytes intra-épithéliaux (LIE) * majorité = CD8+ + / qqs + * répertoire oligoclonal * migration épithéliale: rôle IL-15

4 3-3 Réponse B Help des T CD4+ spécifiques de la gliadine Ac anti- gliadine néoépitopes Tgase-gliadine transglutaminase = dérive épitopique Sollid LM, Nat Clin Pract Gastroenterol Hepatol Mar;2(3): Interaction Gliadin-specific T cell / TG2 specific B cell Anti- gliadine Anti- ttg Sollid LM et al. Curr Opin Immunol Dec;17(6): Dérive épitopique (epitope spreading)

5 4 - Mécanisme de l atrophie villositaire 4-1 LIE : migration et infiltration des LIE 6h après challenge in vivo * immunité innée = NKT: prolifération + lyse TCR indépendante peptide Signal de danger IL-15 / enterocytes t IL-15 IFN -MICA= surexprimé / cellules épithéliales dans MC active - NKG2D = R activateur sur NK et CD8 + -HLA-E= surexprimé / cellules épithéliales dans MC active - CD94/NKG2C = R activateur sur NK (+ NKp44, NKp46 ) * réponse adaptative : CD8 cytotoxiques CD94+ Co-stimulation par NKG2D - MICA + NKG2C/CD94 HLA-E IL-15: expression de FasL, perforine, granzyme sur les LIE IFN : expression de Fas et TNFR sur les cell. épithéliales Lyse des entérocytes * réponse adaptative : rôle des CD8 Expriment CD94/NKG2A: - R inhibiteur (motif ITIM) - Ligand = HLA-E Activation via TCR + NKG2A sécrétion TGF inhibe réponse CD8 +IFN + rôle protecteur Quand maladie cœliaque active régime sans gluten (RSG) 4.2- Synergie entre immunité innée et adaptative Sécrétion IL-15 / entérocytes + MФ lamina propria effet chimiotactique et activateur des LIE: prolifération, IFN, cytotoxicité expression perforine, granzymeb, Fas-L rôle dans interaction MICA/NKG2D effet anti-apoptotique sur LIE => émergence de populations clonales (lymphome T) (Sprue réfractaire: IL-15 malgré RSG => forte expression de MICA) Synthèse IFN (Th1 dans lamina propria + LIE) Expression HLA-E / entérocytes Expression CD94/NKG2C par les NK-T expression Fas et récepteur du TNF / entérocytes libération métalloprotéases par macrophages 4-3 Ac anti-ttg Ac anti-t TG inhibent activité TGase in vitro ttg activation du TGF latent TGF : rôle dans différenciation épithélium intestinal Ac anti-t TG inhibent formation de TGF actif différenciation épithéliale donc atrophie villositaire activation des TH1 des muqueuses ( IFN...) (+/- rôle des Ac dans l ataxie cérébelleuse / fixation sur les cell. de Purkinje)

6 4-4 Ac anti-gliadine : rétrotranscytose CD71 * = Récepteur transferrine et SIgA * expression normale au pôle basal des entérocytes * MC active expression au pôle apical ( / IL15) * expression quand carence martiale * fixe/protège/transporte SIgA-gliadine de lumière muqueuse Sujet sain Expression b o latérale CD71 Dégradation des peptides * expression CD71 / cell mésangiales: lien nephropathie à IgA / MC * Thérapeutique: scd71?? MC active Expression apicale CD71 + SIgA anti gliadine Transport protégé En résumé Forte expression HLA DQ2 + forte exposition gluten ==> R++ Immunité innée : peptide / IL15 / NKG2D / NKG2C Immunité adaptative : LT cytotox anti-peptides déamidés Ac anti-ttg et anti-gliadine Mais pourquoi seule une minorité des sujets à risque développent une MC?? * notion de seuil d exposition au gluten déterminé par niveau d expression de DQ2/8 * autres facteurs environnementaux et/ou génétiques (?) Circonstances de découverte DIAGNOSTIC forme classique: < 20% syndrome de malabsorption => syndrome carentiel: carence martiale, folates (anémie), vit K retard staturo-pondéral diarrhée chronique avec stéatorrhée formes atypiques, pauci-symptomatiques, extra-digestives (60%): cutanéo-muqueuses (alopècie,aphtose), génitales (avortements, aménorrhée), neuro-musculaires (ataxie), ostéo-articulaires (ostéoporose) formes latentes, silencieuses dans groupe à risque: apparentés 1 degré et autres MAI (DID 10%, CBP ) complications: lymphome

7 MC = Modèle de l Iceberg 1- biopsie duodénale clinique silencieuse Anomalie muqueuse intestinale => atrophie villositaire, hyperplasie cryptes, infiltrat inflammatoire muqueuse normale atrophie villositaire (x100) Susceptibilité individuelle Latente latente sains Sains Muqueuse intestinale normale Prévalence # 1/100 (et non 1/1500 ) 2- Auto-anticorps anti-transglutaminase tissulaire anti-endomysium anti-gliadine anti-actine d entérocytes t 1-Ac anti-transglutaminase (ttg) dirigés contre la transglutaminase tissulaire 2 de type IgA (IgG) détection en ELISA avec t TG humaine purifiée ou recombinante (résultats ) très bonne corrélation avec anti-endomysium (même cible Agénique) reproductibilité, automatisation, non opérateur dépendant sensibilité % spécificité %

8 intérêt diagnostique +++ Possibilité de déficit en IgA (2-3%): => devant tout résultat négatif : dosage pondéral des IgA Si déficit => recherche des IgG anti-ttg : sen.98.7, spe. 98.6% intérêt dans suivi RSG diminution rapide (5 à 17 sem), mais non synonyme de résolution d atrophie intestinale 2-Ac anti-endomysium (EMA) de type IgA détection: IFI coupes œsophage de singe (1/3<) aspect en nid d abeille de muscularis mucosae spécificité: % sensibilité: % sensibilité plus faible : - chez enfant < 2 ans - en cas d atrophie villositaire subtotale (31%) - dans formes frustres ou asymptomatiques (70%) Si déficit en IgA: recherche des IgG anti-endomysium 3- Ac anti-gliadine de type IgA (IgG si déficit en IgA) détection: ELISA sensibilité spécificité IgA 68-91% % IgG % % intérêt diagnostique faible (spécificité médiocre) Nouvelles techniques avec peptides déamidés 4- IgA anti-actine d entérocytes détection IFI sur cellules épithéliales intestinales cultivées en présence de colchicine sensibilité: 83.9% VPN: 69.2% spécificité: 95% VPP: 97.8% corrélation significative entre le titre et le degré d atrophie villositaire moyen diagnostique quand histologie d interprétation difficile ou impossible à réaliser suivi thérapeutique Am J Gastroenterol.2004 Aug ;99(8):1551-6

9 intérêts des auto-anticorps Traitement Diagnostic de la maladie cœliaque typique Mieux cibler l indication des biopsies qui reste l étalon or alternatives aux biopsies?? Nécessité de disposer de tests ultra-sensibles et spécifiques Diagnostic précoce des formes atypiques, asymptomatiques + Dépistage des groupes à risque (apparentés 1 et MAI type DID) éviter les complications régime sans gluten (RSG) à vie => reprise croissance => disparition lésions muqueuses => disparition Ac Suivit thérapeutique (RSG): alternative à la biopsie thérapeutiques alternatives au RSG - enzymes protéolytiques: détruire les peptides immunodominants de la gliadine résistant aux endopeptidases intestinales (inocuité?) - blé transgénique dépourvu des épitopes toxiques (éthique) - inhibition ttg (effets II + épitopes ttg indépendants) - blocage DQ2 / peptides analogues (lie MHC mais n activent pas le TCR) - Anti- NKG2D: efficace chez souris NOD (DID) - cytokines: IL10, anti-il15, anti-ifn - anti-molécules d adhésion: inhibe le recrutement des cell. inflamm. - induction d une tolérance orale au gluten RSG = certes contraignant sur le plan personnel et social mais efficace et sans risque (compliance ) Problème: pas de modèle animal Sollid LM, Nat Clin Pract Gastroenterol Hepatol Mar;2(3):140-7.

LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT. FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot

LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT. FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot LA MALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux Jeudi 30 Mai 2013 Dr Stéphanie Willot Introduction Ø Maladie digestive fréquente Ø Physiopathologie bien connue Ø Maladie dysimmunitaire

Plus en détail

Maladie coeliaque et hypersensibilité au gluten : même pathologie?

Maladie coeliaque et hypersensibilité au gluten : même pathologie? Maladie coeliaque et hypersensibilité au gluten : même pathologie? Actualités thérapeutiques 6 décembre 2014 Caroline TRANG InsAtut des maladies de l appareil digesaf CHU de Nantes «Docteur, je me sens

Plus en détail

Maladie coeliaque de l adulte

Maladie coeliaque de l adulte Maladie coeliaque de l adulte Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté Paris V INSERM EMI 02-12 - Paris Paris 2007 Maladie coeliaque Collaborations N Cerf- Bensussan (INSERM EMI

Plus en détail

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre?

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Maladie Cœliaque : un test spécifique pour des symptômes non-spécifiques 1 sur 100 Près d une personne sur cent souffre de

Plus en détail

La maladie coeliaque. Emmauel Hermann Université Lille 2 off 4ème, 03/2008

La maladie coeliaque. Emmauel Hermann Université Lille 2 off 4ème, 03/2008 La maladie coeliaque Emmauel Hermann Université Lille 2 off 4ème, 03/2008 Critères définissant la maladie coeliaque Entéropathie résultante d une intolérance au gluten chez un sujet génétiquement prédisposé

Plus en détail

Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque

Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque Pr Bruno BONAZ Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie CHU de Grenoble Colloque Médical du Jeudi, CHU Grenoble, 8 avril 2015

Plus en détail

Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque

Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque Maladie cœliaque de l adulte et sensibilité au gluten non cœliaque Pr Bruno BONAZ Clinique Universitaire d Hépato-Gastroentérologie CHU de Grenoble BBonaz@chu-grenoble.fr FMC allergologie, Lyon 20 septembre

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE La maladie coeliaque (MC) est une entéropathie auto-immune due à une intolérance au gluten chez des sujets génétiquement prédisposés. C est une maladie multigénique associée en particulier aux molécules

Plus en détail

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque

Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque Arthrite chronique juvénile associée à une maladie cœliaque I. Lustenberger 1 *, P. Wiesel 2, A. K. So 1, J. C. Gerster 1. 1 Service de Rhumatologie et Réhabilitation, Hospices CHUV, Lausanne, Suisse 2

Plus en détail

Diagnostiquer une maladie cœliaque

Diagnostiquer une maladie cœliaque Diagnostiquer une maladie cœliaque Pr Jean-Dominique de Korwin Département de Médecine interne CHU Nancy-Hôpitaux de Brabois-BPC Université de Lorraine Jd.dekorwin@chu-nancy.fr 03 83 15 53 05 AMMPU Faulquemont,

Plus en détail

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène

Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Mécanismes d'action de l'immunothérapie spécifique de l allergène Cyrille Hoarau, Frédéric Bérard I-Introduction... 2 II-Principe et modalités de l'immunothérapie spécifique de l'allergène... 2 II-1.Principe

Plus en détail

INTOLERANCE ALIMENTAIRE

INTOLERANCE ALIMENTAIRE INTOLERANCE ALIMENTAIRE 1 Intolérance au Lactose 2 Maladie Coeliaque Dr E. Del Tedesco Intolérance au lactose Maladie coeliaque 1 Intolérance au Lactose EPIDEMIOLOGIE 1ère cause d intolérance alimentaire

Plus en détail

Maladie cœliaque: démarche diagnostique

Maladie cœliaque: démarche diagnostique Maladie cœliaque: démarche diagnostique Dr G LEFEVRE, Service de Médecine Interne Hôpital Claude Huriez, CHRU LILLE Institut d Immunologie, EA 2686, Centre de Biologie Pathologie, CHRU LILLE Maladie cœliaque

Plus en détail

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie

Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité non IgE médiée? Comment s y retrouver? Pr. Françoise Smets Gastropédiatrie & Centre de l allergie Allergie ou hypersensibilité alimentaire non IgE médiée : résumé Mécanisme

Plus en détail

Dr C. Lanier SMPR Juillet Qui a recherché une maladie cœliaque cette année?

Dr C. Lanier SMPR Juillet Qui a recherché une maladie cœliaque cette année? Dr C. Lanier SMPR Juillet 2012 Douleurs abdominales par intermittence depuis 6 mois, alternance diarrhéesconstipation, attaques de panique et probable état dépressif. Que faîtes-vous? Qui a recherché une

Plus en détail

AUTO-IMMUNITE ET TUBE DIGESTIF

AUTO-IMMUNITE ET TUBE DIGESTIF AUTO-IMMUNITE ET TUBE DIGESTIF Carrefour Pathologie novembre 2002 Hôpital Necker-Enfants Malades Service d Anatomie Pathologique N Patey-Mariaud de Serre, N Brousse Définition? Symptomatologie digestive

Plus en détail

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE :

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : DIAGNOSTIC ET SUIVI DE L OBSERVANCE DU RÉGIME SANS GLUTEN LES AUTOANTICORPS ANTI-RETICULINE (ARA) Classement NABM : chapitre 7-03 Auto-immunité - code :

Plus en détail

LES DIARRHÉES CHRONIQUES

LES DIARRHÉES CHRONIQUES LES DIARRHÉES CHRONIQUES Professeur Jean-Marie REIMUND, Service d Hépato-gastro-entérologie et d Assistance Nutritive, Hôpital de Hautepierre INTRODUCTION De multiples causes et mécanismes peuvent aboutir

Plus en détail

Une maladie «caméléon» Dr. Claude-Olivier Marti, PhD

Une maladie «caméléon» Dr. Claude-Olivier Marti, PhD Une maladie «caméléon» Dr. Claude-Olivier Marti, PhD Cas 1 Femme de 76 ans - Anémie ferriprive depuis de nombreuses années - Légère ostéopénie et hypothyroïdisme - Hystérectomie il y a 30ans - Prend du

Plus en détail

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse

Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Réponses aux pathogènes, immunité anti-infectieuse Ghislaine Sterkers et Marie-Anne Gougerot-Pocidalo I-Introduction... 2 II-Systèmes immunitaires impliqués dans la défense anti-infectieuse... 3 II-1.Immunité

Plus en détail

Immunité anti-tumorale

Immunité anti-tumorale Immunité anti-tumorale Professeur M GUENOUNOU Laboratoire d Immunologie & Microbiologie UFR de Pharmacie 51100 REIMS 1- Cellules tumorales - Une tumeur est une prolifération clonale issue d une cellule

Plus en détail

Immunologie de la grossesse

Immunologie de la grossesse Immunologie de la grossesse LI UE8S : Unité fœtoplacentaire Dr ANDRÉ Gwenaëlle 1 Introduction Immunité Ensemble des mécanismes permettant Reconnaître et tolérer «le soi» Reconnaître et rejeter «le non

Plus en détail

LAMALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT (A propos de 266 cas)

LAMALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT (A propos de 266 cas) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2010 Thèse N 065/ 10 LAMALADIE CŒLIAQUE CHEZ L ENFANT (A propos de 266 cas)

Plus en détail

QUE FAUT-IL SAVOIR SUR LA MALADIE COELIAQUE. Florence Donnars, 20 mars 2010

QUE FAUT-IL SAVOIR SUR LA MALADIE COELIAQUE. Florence Donnars, 20 mars 2010 QUE FAUT-IL SAVOIR SUR LA MALADIE COELIAQUE Florence Donnars, 20 mars 2010 DEFINITION Intolérance alimentaire secondaire à l absorption de gluten Manifestations auto-immunes Chez des sujets génétiquement

Plus en détail

Présentation de la MC selon la nouvelle classification

Présentation de la MC selon la nouvelle classification Pathologies intestinales: mise à jour et nouvelle réalité diagnostique Présenté par NUTRISIMPLE, équipe de diététistes- nutritionnistes nutrisimple.com 1-877- 427-6664 info@nutrisimple.com Présentation

Plus en détail

Touche : Enfants et adultes Triade clinique classique : Diarrhée, amaigrissement, signes de carences

Touche : Enfants et adultes Triade clinique classique : Diarrhée, amaigrissement, signes de carences Intolérance au gluten (Blé, Son, Seigle) / Avoine ± permis Touche : Enfants et adultes Triade clinique classique : Diarrhée, amaigrissement, signes de carences Diagnostic : Suspicion clinique Biologie

Plus en détail

XXVIIème journée nationale Société Algérienne d Hépato-Gastro-Entérologie et d Endoscopie Digestive (SAHGEED)

XXVIIème journée nationale Société Algérienne d Hépato-Gastro-Entérologie et d Endoscopie Digestive (SAHGEED) XXVIIème journée nationale Société Algérienne d Hépato-Gastro-Entérologie et d Endoscopie Digestive (SAHGEED) 17,18 et 19 Décembre 2015 Hôtel Le Méridien, ORAN Djenaoui.I 1, Bensmina.M 2, Lounici.Y 1,

Plus en détail

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé!

Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! MISES AU POINT Quand le poids de l'enfant stagne : pensez au blé! Publié le 12/08/2009 D. DE BOISSIEU Hôpital Saint-Vincent-de-Paul, Paris Devant une cassure de la courbe de poids chez le nourrisson, le

Plus en détail

LA REPONSE ALLOGENIQUE. C. René -2011

LA REPONSE ALLOGENIQUE. C. René -2011 LA REPONSE ALLOGENIQUE C. René -2011 Les Lois de la transplantation Rôle des lymphocytes T Transfert de l immunité par les cellules T Infiltrat de cellules mononuclées disposé en manchons péri-vasculaire:

Plus en détail

La maladie cœliaque. Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal

La maladie cœliaque. Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal La maladie cœliaque Valérie Marchand Pédiatre Gastroentérologue CHU Sainte Justine Professeur agrégée de pédiatrie Université de Montréal Objectifs Savoir suspecter la maladie cœliaque et en reconnaitre

Plus en détail

De la maladie cœliaque c lymphome T

De la maladie cœliaque c lymphome T De la maladie cœliaque c au lymphome T Dr Virginie Verkarre Pr Nicole Brousse Hôpital Necker-Enfants Malades Pr Christophe Cellier Hôpital Européen Georges Pompidou Mme M, 60 ans B. intestinale Maladie

Plus en détail

IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS

IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS IMMUNOINTERVENTION ET VACCINS Maladie Clinique Biologie Immunologie Diagnostic Traitement POLYARTHRITE RHUMATOIDE = PAR LUPUS ERYTHEMATEUX DISSEMINE OU SYSTEMIQUE = LED SYNDROME DES ANTI PHOSPHOLIPIDES

Plus en détail

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège

Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Allergies et intolérances alimentaires: «Du mythe à la réalité» Dr Catherine Reenaers Service de Gastroentérologie CHU Liège Le 16 mars 2016 Après 40 000 ans d une sévère sélection, notre espèce se désadapte

Plus en détail

Parasites Bactéries. Pathogène à multiplication. extracellulaire. Pathogène à multiplication. intracellulaire. Virus

Parasites Bactéries. Pathogène à multiplication. extracellulaire. Pathogène à multiplication. intracellulaire. Virus sylvain.dubucquoi@chru-lille.fr Facteurs de croissance et vasculogenèse Th17 Treg Organiser une réponse immunitaire adaptée Éviter une réponse inappropriée Parasites Bactéries Th2 Th1 Agressions «intérieures»

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

Mme G Maladie coeliaque: quand la rechercher? Maladie coeliaque (MC) au SMPR? Raisons de cette présentation

Mme G Maladie coeliaque: quand la rechercher? Maladie coeliaque (MC) au SMPR? Raisons de cette présentation Mme G 1954 Maladie coeliaque: quand la rechercher? Tatiana Collipal 17 Septembre 2008 Patiente de 54 ans qui consulte aux urgences pour des douleurs abdominales depuis 2-3 ans déjà investiguées par 2xOGD.

Plus en détail

SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER?

SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER? SYNDROME DE MALABSORPTION : QUAND Y PENSER? Les Jeudis de l Europe jeudi 10 avril 2008 : 22H. Dr Hubert REBAUDET QUELS SONT LES SYMPTÔMES? Diarrhée chronique Baisse de l état général, amaigrissement Œdèmes

Plus en détail

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse

Mort cellulaire. Lara Chalabreysse Mort cellulaire Lara Chalabreysse 1 1/ Apoptose 2 Définition Forme de mort cellulaire Eliminer les cellules indésirables Étapes coordonnées programmées Gènes dédiés à cette tache Implications Développement

Plus en détail

Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse

Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse Impact des biothérapies sur l'immunité anti-infectieuse XXII ème JRPI 13 10 2015 Pr M. Labalette Biothérapies Déficit immunitaire secondaire Susceptibilité aux infections (1 er effet secondaire des biothérapies)

Plus en détail

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten

Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten Allergies Intolérance et Sensibilités au Gluten UTL Essone Novembre 2014 Docteur Martine Hervé Allergologue CHI Créteil Problèmes de terminologie Allergies au gluten (principale protéine du blé): En «langage

Plus en détail

Le rejet aigu cellulaire

Le rejet aigu cellulaire Le rejet aigu cellulaire CUEN: 3/12/2013 Philippe Grimbert Plan Les antigènes de transplantation Le mécanisme du rejet L incidence et les outils du diagnostique Le traitement 1 Rejet aigu cellulaire Représente

Plus en détail

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments

Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Mise en garde contre l utilisation inappropriée des IgG anti-aliments Habib Chabane (Paris) Initialement commercialisés via Internet, beaucoup de patients ont recours à ces tests sans prescription médicale,

Plus en détail

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES

LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 1 Introduction LES MEDICAMENTS DE LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDES 2 La polyarthrite rhumatoïde est une maladie caractérisée par une inflammation chronique du tissus synovial. Dr Myriam RAZGALLAH KHROUF A-H-U-pharmacologie,

Plus en détail

sylvain.dubucquoi@univ lille2.fr Université Lille Nord de France, Faculté de Médecine de Lille 2

sylvain.dubucquoi@univ lille2.fr Université Lille Nord de France, Faculté de Médecine de Lille 2 sylvain.dubucquoi@chru lille.fr sylvain.dubucquoi@univ lille2.fr Université Lille Nord de France, Faculté de Médecine de Lille 2 Institut d Immunologie, CHRU de Lille 5 L 20 50x 10 9 leucocytes (Globules

Plus en détail

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014

Vieillissement immunitaire et risque infectieux. Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Vieillissement immunitaire et risque infectieux Dr F.Rachidi-Berjamy Capacité de gériatrie 23 Mai 2014 Introduction L immunité = la résistance aux maladies, et spécifiquement infectieuses La physiologie

Plus en détail

BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE

BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE Dr Cécile BORDES, MCU-PH Laboratoire d Immunologie Université Victor Segalen, CHU Pellegrin Bordeaux BASES IMMUNOLOGIQUES DE L HYPERSENSIBILITE LIEE AUX IgE Objectifs Présenter les bases physiopathologiques

Plus en détail

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis

Activation et polarisation des lymphocytes T. A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Activation et polarisation des lymphocytes T A. Toubert Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité, Hôpital Saint-Louis Immunité acquise La réponse innée reconnaît des structures conservées entre

Plus en détail

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE

Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE Chapitre 7 : IMMUNOLOGIE (*) Introduction Définition : SYSTEME IMMUNITAIRE (SI) : C est un ensemble d organes, de cellules et de tissus dont la fonction est la défense du corps humain, c est à dire le

Plus en détail

Pathologie du Lymphocyte intraépithélial. La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris

Pathologie du Lymphocyte intraépithélial. La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris Pathologie du Lymphocyte intraépithélial La Maladie Coeliaque et les Lymphomes associés Prof. Nicole Brousse Hôpital Necker Enfants Malades, Paris iagnostic d une atrophie villositaire Pathologie du lymphocyte

Plus en détail

Les Maladies Auto-Inflammatoires vues par le Rhumatologue (adulte) Thierry Schaeverbeke CHU de Bordeaux Université Bordeaux Segalen

Les Maladies Auto-Inflammatoires vues par le Rhumatologue (adulte) Thierry Schaeverbeke CHU de Bordeaux Université Bordeaux Segalen Les Maladies Auto-Inflammatoires vues par le Rhumatologue (adulte) Thierry Schaeverbeke CHU de Bordeaux Université Bordeaux Segalen Maladies auto-inflammatoires : Maladies génétiques rares se traduisant

Plus en détail

Maladies auto-immunes

Maladies auto-immunes Lésions tissulaires & auto-anticorps par LT spécifiques du soi Sclérose en plaques MBP : Myelin Basic Protein/PLP : ProteoLipid Protein/MOG : Myelin Oligodendrocyte Glycoprotein! Dégradation de la myéline

Plus en détail

: motifs moléculaires inducteurs d une d réponse

: motifs moléculaires inducteurs d une d réponse «Antigènes, nes, haptènes : motifs moléculaires inducteurs d une d réponse immune» F. Bérard Inserm U851 - Service d Immunologie Clinique CHU Lyon-Sud Jeudi 5 novembre 2009 16h-18h 18h Antigènes = substances

Plus en détail

Cellules souches cancéreuses : exemple du cancer gastrique

Cellules souches cancéreuses : exemple du cancer gastrique Cellules souches cancéreuses : exemple du cancer gastrique Christine Varon, MCF INSERM U853 Laboratoire de Bactériologie du Pr. F. Mégraud Université Bordeaux Segalen christine.varon@u-bordeaux2.fr Le

Plus en détail

Modèles animaux de cancérogenèse

Modèles animaux de cancérogenèse INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE isabelle.dhennin@u-picardie.fr Modèles animaux de cancérogenèse I- Généralités sur le cancer 1- Données épidémiologiques Hommes Femmes

Plus en détail

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques LT Mφ La sclérose en plaques une maladie auto-immune? LT Système immunitaire Mφ Facteurs génétiques étiques SEP Facteurs environnementaux nementaux Données épidémiologiques 60.000 patients en France Sujets

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1

Table des matières. Table des matières... i. Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 Table des matières Table des matières... i Chapitre 1 Éléments de base : structure et fonction... 1 1. INTRODUCTION... 2 2. MOLÉCULES PRINCIPALES... 3 2.1 Antigènes... 3 2.2 Anticorps... 4 2.3 Récepteurs

Plus en détail

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr

Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène. Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr Captation, Apprêtement et Présentation de l antigène Laurence Guglielmi laurence.guglielmi@univ-montp1.fr 1 Cellules Présentatrices d Antigène (CPA) Cellules dendritiques Monocytes / Macrophages Lymphocytes

Plus en détail

Professeur François BERGER

Professeur François BERGER UE2 : Biologie cellulaire Chapitre 1 : L apoptose ou mort cellulaire programmée Professeur François BERGER Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan

Plus en détail

Maladie coeliaque. Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire - augmentation des LIE (CD3+/CD8+) - hyperplasie cryptique

Maladie coeliaque. Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire - augmentation des LIE (CD3+/CD8+) - hyperplasie cryptique Maladie Coeliaque Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté René Descartes - INSERM U989 - Paris Maladie coeliaque Intestin grêle normal Maladie cœliaque - atrophie villositaire -

Plus en détail

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro

Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon. Amélie BARRE DES hépato-gastro Conséquences des résections courtes et longues du grêle et du côlon Amélie BARRE DES hépato-gastro ANATOMIE PHYSIOLOGIE : absorption Duodéno-jéjunale : eau (44%) électrolytes (Na 13%, K, Ca, Mg) glucides,

Plus en détail

Actualités sur la Maladie Coeliaque

Actualités sur la Maladie Coeliaque Actualités sur la Maladie Coeliaque Pr Christophe CELLIER Hôpital Européen Georges Pompidou Faculté Paris V INSERM EMI 02-12 - Paris Colloque Interface Gastro-Rhumato 2006 Le contenu de ces pages est rédigé

Plus en détail

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona

Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Troubles fonctionnels intestinaux : jusqu où aller dans les explorations? Séminaire de DES Mai 2008 Damien Carmona Rappels : troubles fonctionnels intestinaux Score diagnostique : les critères de Rome

Plus en détail

Diabète Sucré. Généralités 1. Problème de santé publique: Deux maladies différentes :

Diabète Sucré. Généralités 1. Problème de santé publique: Deux maladies différentes : Diabète Sucré Généralités 1 Problème de santé publique: Mal. en expansion : augmente parallèlement au vieillissement à la sédentarité et à l obésité 3% de la population en France(2 500 000) + les non diagnostiqués

Plus en détail

Mécanismes physiopathologiques des anomalies de la prolifération lymphocytaire, notion de clonalité/prolifération clonale

Mécanismes physiopathologiques des anomalies de la prolifération lymphocytaire, notion de clonalité/prolifération clonale Mécanismes physiopathologiques des anomalies de la prolifération lymphocytaire, notion de clonalité/prolifération clonale Jean-Paul Fermand, Patricia Amé-Thomas, Bertrand Arnulf, Marie Hélène Delfau Larue,

Plus en détail

PATHOLOGIE DIGESTIVE PEDIATRIQUE

PATHOLOGIE DIGESTIVE PEDIATRIQUE Cours DES ACP- JANVIER 2006 PATHOLOGIE DIGESTIVE PEDIATRIQUE Dr S COLLARDEAU-FRACHON Dr R BOUVIER la maladie cœliaque Anticorps Anti-endomysium Anti-transglutaminases Anti-gliadines Fréquence Clinique

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE SIDA UNE MALADIE QUI TOUCHE LE SYSTEME IMMUNITAIRE

CHAPITRE 1 : LE SIDA UNE MALADIE QUI TOUCHE LE SYSTEME IMMUNITAIRE INTRODUCTION Les défenses immunitaires sont capables d identifier et d éliminer les cellules et molécules étrangères à l organisme ou celles qui le sont devenues comme les cellules cancéreuses. Les macrophages

Plus en détail

Circonstances diagnostiques de la Maladie Cœliaque. Olivier Dubreuil Cours de DES Décembre 2008

Circonstances diagnostiques de la Maladie Cœliaque. Olivier Dubreuil Cours de DES Décembre 2008 Circonstances diagnostiques de la Maladie Cœliaque Olivier Dubreuil Cours de DES Décembre 2008 Plan Physiopathologie Diagnostic: Clinique Biologique Histologique Physiopathologie Interaction entre: Gluten

Plus en détail

Maladie coeliaque de l Adulte Ou

Maladie coeliaque de l Adulte Ou Maladie coeliaque de l Adulte Ou ENTEROPATHIE SENSIBLE AU GLUTEN DEFINITION La MCA est une entéropathie inflammatoire chronique auto-immune provoquée par un Antigène alimentaire la GLIADINE du GLUTEN.

Plus en détail

Maladies auto-immunes

Maladies auto-immunes Perturbation des mécanismes de sélection des lymphocytes 1 Perturbation des mécanismes d apoptose Maladies auto-immunes Anomalie de la régulation du système immunitaire Réseau des cytokines Réseau idiotypique

Plus en détail

Cibles et mécanismes d action des thérapeutiques cellulaires visant à moduler le système immunitaire

Cibles et mécanismes d action des thérapeutiques cellulaires visant à moduler le système immunitaire Cibles et mécanismes d action des thérapeutiques cellulaires visant à moduler le système immunitaire Pierre Tiberghien, Olivier Adotevi, François Lemoine, Jean François Moreau, Salima Hacein-Bey I. Introduction...

Plus en détail

Maladie cœliaque: quoi de neuf en 2016?

Maladie cœliaque: quoi de neuf en 2016? Maladie cœliaque: quoi de neuf en 2016? Dr Stéphanie COLINET Département pédiatrique, CHC Liège Définition Entéropathie chronique auto-immune. Causée par l ingestion de gluten. Chez individus génétiquement

Plus en détail

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE :

RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : RECHERCHE D ANTICORPS DANS LA MALADIE CŒLIAQUE : DIAGNOSTIC ET SUIVI DE L OBSERVANCE DU RÉGIME SANS GLUTEN LES AUTOANTICORPS ANTI-RETICULINE (ARA) Classement NABM : chapitre 7-03 Auto-immunité - code :

Plus en détail

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie

Immunopathologie. Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences. Filière SVI Semestre 4. Pr. Saaïd AMZAZI. Département de Biologie Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences Département de Biologie Année Universitaire : 2004-2005 Filière SVI Semestre 4 Immunopathologie Module optionnel (M 16.1): Biologie Humaine Élément : Immunologie

Plus en détail

Mort cellulaire. Il existe plusieurs formes de mort cellulaire : nécrose, apoptose, autophagie, nécroapoptose,

Mort cellulaire. Il existe plusieurs formes de mort cellulaire : nécrose, apoptose, autophagie, nécroapoptose, Mort cellulaire Quelques généralités Il existe plusieurs formes de mort cellulaire : nécrose, apoptose, autophagie, nécroapoptose, Rôles physiologiques variés : morphogenèse, élaboration du système immunitaire,

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie. CM3.1 Structure et polymorphisme du CMH; Présentation de l antigène au TCR

DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie. CM3.1 Structure et polymorphisme du CMH; Présentation de l antigène au TCR DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie CM3.1 Structure et polymorphisme du CMH; Présentation de l antigène au TCR Adrien Six (adrien.six@upmc.fr) Phnom Penh Université Pierre et Marie Curie

Plus en détail

Déficit en inhibiteur de la C1 estérase

Déficit en inhibiteur de la C1 estérase L'œdème angioneurotique (OAN) Déficit en inhibiteur de la C1 estérase Clinique :!Oedèmes récidivants des extrémités, de la face et des muqueuses Spontanés Sans rougeur Sans prurit Crises douloureuses abdominales

Plus en détail

Maladies auto-immunes (MAI)

Maladies auto-immunes (MAI) 23.09.2013 CLAUDE Marjorie L3 Immunopathologie et Immunointervention Dr DESPLAT-JEGO 6 pages Maladies auto-immunes (MAI) Plan A. Notions de base I. Le soi, le non-soi II. La réaction immunitaire III. Antigènes

Plus en détail

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne

Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs. L Sailler Service de Médecine Interne Corticoïdes Immunomodulateurs Immunosuppresseurs L Sailler Service de Médecine Interne définitions Immunomodulateurs: Modifie la réponse immune de l organisme sans majorer le risque infectieux ou tumoral

Plus en détail

Maladie coeliaque. Séminaire DES 20/01/06 S.Reignier

Maladie coeliaque. Séminaire DES 20/01/06 S.Reignier Maladie coeliaque Séminaire DES 20/01/06 S.Reignier Historique! 19ème siècle, description de la maladie par Francis Adams et Samuel Gee : ttt diététique par aliments avec faible quantité de farine! 1950,

Plus en détail

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre?

Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Est-ce le stress ou des troubles digestifs qui lui causent ses maux de ventre? Maladie Cœliaque : un test spécifique pour des symptômes non-spécifiques 1 sur 100 Près d une personne sur cent souffre de

Plus en détail

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S

AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S AGCC, H2,CH4, CO2, H2S mastocytes Terminaisons sensitives Réaction à la prise alimentaire Allergique IgE médiée Maladie coeliaque Non IgE médiée Entérocolite nécrosante Mixte Allergie

Plus en détail

Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale

Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale Quelques nouveautés et bonnes pratiques en Biologie Médicale Dr Eric Sevin, Biologiste Médical Groupe Biolyss 1 CDT et imprégnation alcoolique 2 Transferrine Transferrine, glycoprotéine présente dans le

Plus en détail

La Maladie cœliaque de l enfant

La Maladie cœliaque de l enfant La Maladie cœliaque de l enfant Unité de Gastro- Entérologie Pédiatrique CHU Ibn Rochd Casablanca - Maroc 4 ème séminaire de la Francophonie - Cluj 22 23 Novembre 2013 Le 15 Avril 2011 Faculté de Médecine

Plus en détail

Jonctions Intercellulaires et Adhérence. Les intégrines. Jonctions Intercellulaires et Adhérence L2 - Février 2006. Cours 2 p1

Jonctions Intercellulaires et Adhérence. Les intégrines. Jonctions Intercellulaires et Adhérence L2 - Février 2006. Cours 2 p1 Jonctions Intercellulaires et Adhérence Les intégrines 1- Jonctions étanches 2- Jonctions d'ancrage 2.1- ancrage cellule - cellule par les cadhérines 2.2- ancrage cellule - matrice par les intégrines 2.3-

Plus en détail

L immunité innée: de la Clinique à la Science Fondamentale

L immunité innée: de la Clinique à la Science Fondamentale L immunité innée: de la Clinique à la Science Fondamentale RALANDISON Stéphane Association des Praticiens en Rhumatologie à Madagascar Soirée Rhumato, 28 février 2013 Introduction Habitudes pratiques:

Plus en détail

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE INTERVIEW Dr K. MOUSSAYER Présidente de l Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Systémiques (AMMAIS) Pouvez vous nous définir les missions de l AMMAIS Les objectifs de l AMMAIS, créée en 2010

Plus en détail

1. Immunothérapie sublinguale au Pollen de Graminées : (ITSL au PG)) Données récentes :

1. Immunothérapie sublinguale au Pollen de Graminées : (ITSL au PG)) Données récentes : ACTUALITES BIBLIOGRAPHIQUES EN ALLERGOLOGIE - Octobre2011 Claude MOLINA* et Jacques GAYRAUD** 1. Immunothérapie sublinguale au Pollen de Graminées 2. Urticaire chronique traitée par une seule dose d Omalizumab

Plus en détail

Les intolérances alimentaires: mythe ou réalité?

Les intolérances alimentaires: mythe ou réalité? Les intolérances alimentaires: mythe ou réalité? Dr F Héritier Prof Florian Froehlich Bâle, Porrentruy, Lausanne Swiss Family Docs 29.8.2013 Cas Dr Héritier Monsieur MH, 1982 BSH Selles un peu défaites

Plus en détail

Thérapeutiques du VIH ciblant les réservoirs. Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales & INSERM UMR1043 CHU de Toulouse

Thérapeutiques du VIH ciblant les réservoirs. Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales & INSERM UMR1043 CHU de Toulouse Thérapeutiques du VIH ciblant les réservoirs Pierre DELOBEL Service des Maladies Infectieuses et Tropicales & INSERM UMR1043 CHU de Toulouse Guérir l infection VIH 1996-1997: l espoir initial Guérir l

Plus en détail

Maladie cœliaque : la place des autoanticorps dans le diagnostic et le suivi

Maladie cœliaque : la place des autoanticorps dans le diagnostic et le suivi Maladie cœliaque : la place des autoanticorps dans le diagnostic et le suivi European Autoimmunity Standardization Initiative (EASI) groupe France Georges CHYDERIOTIS, Emmanuel CLAUDEL, Nicole FABIEN,

Plus en détail

FLASH SCLÉROSE EN PLAQUES SFN - NEUROSCIENCE 2015

FLASH SCLÉROSE EN PLAQUES SFN - NEUROSCIENCE 2015 FLASH SCLÉROSE EN PLAQUES SFN - NEUROSCIENCE 2015 CHICAGO, USA - 17 AU 21 OCTOBRE par Dr Richard Macrez, Université de Caen & Hôpital de Caen CONGRES NEUROSCIENCES 2015 - CHICAGO, USA Du 17 au 21 Octobre

Plus en détail

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine

Explorations des réponses Immunitaires. L3 Médecine 2012 Explorations des réponses Immunitaires L3 Médecine Rappel sur les réponses Immunitaires DIFFERENTS TYPES DE REPONSES IMMUNITAIRES Naturelle = innée Adaptative Non spécifique Spécifique Immédiate Barrière

Plus en détail

Maladies autoimmunes: exemple de la polyarthrite rhumatoïde. Dr Thierry VINCENT Laboratoire d Immunologie - Hôpital St Eloi

Maladies autoimmunes: exemple de la polyarthrite rhumatoïde. Dr Thierry VINCENT Laboratoire d Immunologie - Hôpital St Eloi Maladies autoimmunes: exemple de la polyarthrite rhumatoïde Dr Thierry VINCENT Laboratoire d Immunologie - Hôpital St Eloi Généralités rhumatisme inflammatoire chronique le plus fréquent en France 0,4

Plus en détail

Autoimmunité & alimentation : après le sel les graisses?

Autoimmunité & alimentation : après le sel les graisses? Autoimmunité & alimentation : après le sel les graisses? RIIP 2014, 21/03/2014, Paris Pr Denis Jullien Hôpital E. Herriot Athérosclérose? - Psoriasis - Lupus - Polyarthrite Rhumatoïde - Facteurs Pro-athérogènes

Plus en détail

MALADIE COELIAQUE (MC)

MALADIE COELIAQUE (MC) MALADIE COELIAQUE (MC) PATHOLOGIE DIAGNOSTIC THERAPIE Conférencière : Virginie Grandjean-Ceccon Diététicienne Nutritionniste HISTORIQUE - Le terme de coeliaquie vient de la racine grecque «Koeliakos»qui

Plus en détail

DYNAMIQUE DE LA CICATRISATION NORMALE. O DEREURE Service de Dermatologie CHRU Montpellier

DYNAMIQUE DE LA CICATRISATION NORMALE. O DEREURE Service de Dermatologie CHRU Montpellier DYNAMIQUE DE LA CICATRISATION NORMALE O DEREURE Service de Dermatologie CHRU Montpellier INTRODUCTION Processus à la fois bien et trés incomplétement connu! ensemble des phénomènes de détersion, prolifération,

Plus en détail

"Ma tolérance a des limites" : le cas du lactose et du gluten

Ma tolérance a des limites : le cas du lactose et du gluten "Ma tolérance a des limites" : le cas du lactose et du gluten Dr Philippe de Saussure gastroentérologie F.M.H. 10 oct 2013 Formation continue réseau REMED www.lemanica.net Lactose glucose fructose galactose

Plus en détail

Guide du routard 2013: La Coeliaquie

Guide du routard 2013: La Coeliaquie Guide du routard 2013: La Coeliaquie Epidémiologie Prévalence 0.6-1% Ratio homme:femme 2:1 Age moyen d apparition 45 ans Etudes de dépistage sérologique: Uniquement 21% sont reconnus Pathogenèse 1. 4.

Plus en détail