Les Français et leur Patron. Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Français et leur Patron. Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise"

Transcription

1 Les Français et leur Patron Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise

2 Sommaire MediaprismGroup, 1er Groupe intégré de Marketing Services en France page 3 Méthodologie d enquête et structure d échantillon page 4 Quelques chiffres-clés page 5 Portrait-robot du patron d entreprise page 6 Le patron d entreprise : comportement avec ses employés page 10 Le patron d entreprise : Rôle perçu et idées reçues page 14 Qu est-ce qui définit un «bon» patron d entreprise? page 21 Et dans les faits page 28 Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 2

3 Un sondage exclusif MediaprismGroup pour l Entreprise A propos de MediaprismGroup MediaprismGroup (21 millions d euros de CA en 2009) est le 1er Groupe intégré de Marketing Services en France. La force de MediaprismGroup s articule autour de trois métiers différents : la maîtrise de la connaissance client, l expertise d une agence de communication et les compétences d une régie ; une offre sans équivalent sur le marché français. Cette offre globale de communication autour de la connaissance client, nourrie par une base de plus de 36 millions de consommateurs français dont 20 millions d internautes, est déclinable en marketing relationnel, opérationnel, interactif, publicité commerciale, data consulting et location d adresse on et off line dans des secteurs aussi différents que la Distribution, la Banque- Assurance ou le Caritatif. Elle permet à MediaprismGroup d être présent sur les principaux grands marchés européens. Contacts MEDIAPRISM GROUP / Commentaires et détails de l enquête auprès de : Frédérique AGNES : Laurence BILLOT-DAVID : Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 3

4 Méthodologie d enquête et structure d échantillon Structure de l échantillon base SEXE L enquête a été réalisée online du 19 au 24 janvier 2011 auprès d un échantillon d'individus de 18 ans et plus issus de la communauté &Vous de 12 millions d internautes de Mediaprism Group. Les résultats présentés dans ce document ont été obtenus à partir de répondants. L échantillon a été redressé sur les critères de sexe, âge, CSP individu et lieu de résidence de manière à être représentatif de la population 18 ans et plus. Hommes 48% Femmes 52% AGE ans 11% ans 16% ans 18% ans 18% 55 ans et plus 37 % CATEGORIE SOCIO-PROFESSIONNELLE DE L INTERVIEWE CSP+ 14% Prof. intermédiaires 13 % CSP- 31% Inactifs 42% LIEU DE RESIDENCE Ile de France 18% Province 82% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 4

5 Quelques chiffres-clés Homme ou Femme : 7 répondants sur 10 n ont pas de préférence concernant le patron d entreprise idéal. Pour 43% des répondants, le patron idéal a entre 40 et 50 ans. 65% des personnes interrogées pensent qu un patron doit appeler ses salariés par leur prénom et les vouvoyer Pour les répondants, les missions du patron consistent avant tout à gouverner l entreprise («contrôler sa bonne marche» = 62% ; «l orienter stratégiquement» = 57%). ¾ des personnes interrogées considèrent qu il est important que le patron incarne l image de l entreprise 66% des répondants pensent que le patron d entreprise doit se préoccuper du bien être de ses employés avant de penser au chiffre d affaires de son entreprise. Un management participatif est également fortement plébiscité 9 répondants sur 10 trouvent les avantages des patrons anormaux (parachutes dorés, bonus) et ne sont pas d accord avec le fait qu il faut avoir fait l ENA ou une grande école pour être patron Un patron se doit d abord d être «à l écoute» (59%). Il doit ensuite être capable de se remettre en question (49%), tout en faisant preuve de qualités de management (41%). Une large majorité de répondants (81%) pense qu il est plus difficile d être patron aujourd hui que cela ne l était hier. Une majorité d employés du secteur privé estime que son patron est un «bon patron» (59%) Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 5

6 1 Portrait-robot du patron d entreprise Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 6

7 Homme ou femme, peu importe : 7 répondants sur 10 n ont pas de préférence concernant le patron d entreprise idéal. Parlons du patron d entreprise IDEAL, celui que vous imaginez et pour lequel vous aimeriez travailler. Première partie : à quoi ressemble t-il? Q. Pour vous, le patron d entreprise, tel que vous l imaginez, est Un homme 23% 29% chez les 60 ans et plus 28% chez les hommes Peu importe 70% Une femme 7% 13% chez les salariés d une TPE 10% chez les femmes Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 7

8 1 répondant sur 3 n accorde pas non plus d importance à l âge. Les 2/3 restants ne laissent pas beaucoup de place aux «juniors» (20-40 ans = 17%) et encore moins aux «seniors» (50 et plus = 13%). Leur patron idéal doit avoir entre 40 et 50 ans. Q. Quel âge a-t-il (elle)? Entre 20 et 30 ans 2% Entre 30 et 40 ans 15% Entre 40 et 50 ans 43% Accordent de l importance à l âge : 72% Entre 50 et 60 ans 9% Plus de 60 ans 3% Peu importe 28% 36% chez les ans Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 8

9 Pour une petite majorité de répondants (57%), le look du chef d entreprise est «décontracté». Seul un tiers le voit «classique» et 9% l imaginent «original». Q. Parlons maintenant de son look. Vous le voyez plutôt Original 9% Décontracté (y compris jean) 57% 70% chez les salariés de TPE Classique (Costume cravate pour les hommes, tailleur pour les femmes) 34% 51% chez 60 ans et plus Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 9

10 2 Le patron d entreprise : comportement avec ses employés Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 10

11 Pour la plupart des répondants (65%), le patron d entreprise doit appeler ses employés par leur prénom mais les vouvoyer. Seuls 21% aimeraient être tutoyés par leur patron ; 14% aimeraient être appelés «Monsieur» ou «Madame». Comment se comporte le patron d entreprise idéal avec ses employés? Q. De manière générale, pour s adresser à son personnel, il est préférable qu un patron d entreprise Appelle ses employés par leur prénom et les vouvoie 65% 72% chez les femmes Appelle ses employés par leur prénom et les tutoie 21% Appelle ses employés monsieur ou madame et les vouvoie 14% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 11

12 ¾ des personnes interrogées estiment qu un patron d entreprise peut évoquer de temps en temps des sujets personnels. Seuls 7% de répondants imagineraient être invités à dîner chez leur patron. Q. Concernant les échanges que le patron d entreprise doit avoir avec ses employés, vous estimez que : Il peut évoquer de temps en temps des sujets plus personnels 77% 70% chez les Franciliens Il ne doit parler que de sujets professionnels 16% Il peut inviter ses employés à dîner chez lui / ils peuvent l inviter chez eux 7% 18% chez les ans 11% chez les hommes Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 12

13 58% des répondants pensent que le patron d entreprise devrait donner à son personnel la possibilité de le contacter directement Q. Selon vous, un patron d entreprise devrait-il donner à son personnel le moyen de le contacter directement? (via un numéro de portable personnel, par exemple) Non 42% Oui 58% 70% chez les salariés de TPE 63% chez les hommes Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 13

14 3 Le patron d entreprise : Rôle perçu et idées reçues Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 14

15 9 répondants sur 10 déclarent savoir en quoi le «métier» de patron d entreprise consiste. 40% déclarent même «précisément» savoir. Q. Vous personnellement, savez-vous en quoi consiste le quotidien d un patron d entreprise? (rôle dans l entreprise, organisation des journées, horaires, ) Oui, précisément Oui, à peu près Non, pas vraiment Non, pas du tout Sous-total «Informés» 89% 40% 49% 8% 3% 80% chez les Franciliens 72% chez les ans Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 15

16 Pour les répondants, les missions du patron consistent avant tout à gouverner l entreprise («contrôler sa bonne marche» = 62% ; «l orienter stratégiquement» = 57%). Seule une petite moitié attribue au patron une fonction d ambassadeur (51%) et 2 répondants sur 10 pensent aux RP (19%). Q. Parmi les missions suivantes, quelles sont celles que le patron d entreprise doit mener en priorité? Contrôler «la bonne marche» de la vie quotidienne de l entreprise Donner à l entreprise ses orientations stratégiques 57% 62% Représenter l entreprise et ses valeurs S'assurer que l entreprise a de bonnes relations avec les prestataires et les clients 51% 49% Manager une / des équipes 33% Tisser des relations à l extérieur de l entreprise (médias, politiques ) 19% Prospecter commercialement 15% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 16

17 ¾ des personnes interrogées considèrent qu il est important que le patron incarne l image de l entreprise 3 sur 10 considèrent même que c est quelque chose de «très important» Q. Pour vous, est-ce très, assez, peu ou pas du tout important, qu un patron d entreprise incarne totalement l image de l entreprise (exemple : Alain Afflelou, Michel Edouard Leclerc)? 5% Pas du tout important 22% Peu important Assez important Très important Sous-total «OUI» 73% 44% 29% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 17

18 7 répondants sur 10 s accordent sur le fait qu il est normal qu un patron soit bien plus rémunéré qu un ouvrier (72%). En revanche, une petite majorité se déclare surprise par l écart de salaire, qui se révèle moins important que ce qu ils imaginaient (56%) Q. Une étude publiée en 2009 dans la presse mentionnait le fait que «le salaire net moyen d'un patron de PME est trois fois supérieur à celui d'un ouvrier». Trouvez-vous cela Anormal qu il y ait de tels écarts 28% Normal étant donné le niveau de responsabilités d un patron 72% 50% chez les ans Moins important que ce que vous imaginiez 56% 66% chez les CSP+ Plus important que ce que vous imaginiez 44% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 18

19 Idées reçues : les patrons - votent à droite (63%) - gagnent forcément bien leur vie (62%) - sont responsables de la crise économique au même titre que les financiers (58%) Q. Pour chacune des propositions suivantes, vous direz si vous êtes tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout d accord. Sous-total «D accord» 63% 62% 71% chez les salariés d une entreprise de services 73% chez les 55 ans et + 72% chez les inactifs 58% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 19

20 9 répondants sur 10 trouvent les avantages des patrons anormaux (parachutes dorés, bonus) et ne sont pas d accord avec le fait qu il faut avoir fait l ENA ou une grande école pour être patron Q. Pour chacune des propositions suivantes, vous direz si vous êtes tout à fait, plutôt, plutôt pas ou pas du tout d accord. Sous-total «Pas D accord» 89% o 91% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 20

21 4 Qu est-ce qui définit un «bon» patron d entreprise? Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 21

22 Les répondants ne souhaitent pas que leur patron soit toujours sérieux : 90% d entre eux visualisent ainsi quelqu un qui plaisante de temps en temps avec ses salariés. Q. Qu est-ce qui fait qu un patron d entreprise est un «bon» patron? Pour vous, un bon patron d entreprise Est si possible, toujours sérieux 10% 17% chez les 60 ans et plus Peut plaisanter de temps en temps avec ses salariés 90% 96% chez les salariés d une TPE 95% chez les ans Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 22

23 Principale attente à l égard d un patron : qu il se préoccupe du bien être de ses employés avant de penser au chiffre d affaires de l entreprise (66%). Un management participatif est également fortement plébiscité Q. Et pour vous, un bon patron d entreprise doit Demander à chacun de participer et de réfléchir à la fixation de ses propres objectifs 87% D abord se préoccuper du climat social de son entreprise / du bien être de ses employés 66% 71% chez les salariés d une TPE Fixer à chacun des objectifs précis sans demander aux personnes concernées leur avis 13% D abord se préoccuper du chiffre d affaires de son entreprise 34% Partager sa stratégie avec tous les collaborateurs qui le souhaitent, quitte à organiser une grande messe annuelle Partager sa stratégie avec son équipe de direction 47% 52% Fixer des objectifs et laisser ses employés libres d organiser leurs horaires comme ils le souhaitent Fixer des obligations en matière d heures de présence 45% 55% 64% chez les salariés d une entreprise de services 62% chez les ans Imposer sa vision, quitte à passer en force 1% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 23

24 même si une petite majorité de répondants apprécie la prise de risque et ne réclame pas forcément une politique interne trop paternaliste. 57% d entre eux pensent ainsi que le «bon» patron d entreprise prend des risques vs. 43% qui envisageraient une gestion prudente. Q. Selon vous, un bon patron d entreprise doit Prendre des risques, quitte à se tromper parfois 57% 71% chez CSP+ 65% chez les Franciliens Gérer l entreprise de façon très prudente, en bon père de famille 43% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 24

25 8 personnes interrogées sur 10 attendent de leur patron qu il garde du temps pour sa vie personnelle et qu il encourage ses collaborateurs à en faire autant. Q. Concernant son équilibre vie personnelle/vie professionnelle, vous attendez d un patron Qu il ou elle garde du temps pour sa vie personnelle et qu il (elle) encourage ses collaborateurs à en faire autant 81% Qu il ou elle soit au bureau tôt le matin et jusqu à tard le soir 19% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 25

26 Compétences et qualités d un «bon» patron d entreprise : il se doit d abord d être «à l écoute» (59%). Il doit ensuite être capable de se remettre en question (49%), tout en faisant preuve de qualités de management (41%). Avoir de l humour, être dur en affaire ou avoir bon cœur importe peu (respectivement 7%, 5% et 4%). Q. Parmi les compétences et qualités suivantes, quelles sont celles qui, pour vous, font la différence entre un «simple» patron» et un «bon» patron d entreprise? (3 réponses maximum) Un bon patron Est à l écoute 59% 74% chez ans 66% chez les CSP- Sait se remettre en question 49% Est bon manager Est réactif 29% 41% 51% chez 60 ans et plus 50% chez les Franciliens Sait négocier 29% Est rigoureux 26% A du charisme Est créatif A le sens commercial 17% 15% 20% A de l humour Est dur en affaires A bon cœur 5% 4% 7% Vous n en avez aucune idée 0% Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 26

27 Une large majorité de répondants (81%) pense qu il est plus difficile d être patron aujourd hui que cela ne l était hier. Q. Pensez-vous qu il est plus dur d être un patron d entreprise aujourd hui que ça ne l était hier? Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Vous n en avez aucune idée Sous-total «OUI» 81% 31% 49% 11% 4% 5% 89% chez les 60 ans et plus Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 27

28 5 Et dans les faits Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 28

29 La majorité des employés du secteur privé connaît ne serait-ce que de vue le patron de son entreprise (93%). Parmi eux, 45% travaillent régulièrement avec, et 9% fréquentent même leur patron en dehors des horaires de bureau. (Si secteur Privé) Q. Et connaissez-vous le patron de votre entreprise? Non, vous ne l avez d ailleurs jamais vu (ni même croisé(e)) 7% 16% chez les salariés d une entreprise de 200 employés et plus Oui, mais seulement de vue (dans les couloirs, lors d une assemblée, ) 16% Oui, il vous est arrivé de travailler avec Oui, vous travaillez régulièrement avec 23% 45% Sous-total «Connaît au moins de vue son patron» 93% Oui, vous vous voyez même en dehors du travail 9% Base : salariés du secteur privé Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 29

30 Une majorité d employés du secteur privé estime que son patron est un «bon patron» (59%) 2 d entre eux sur 10 pensent même qu il s agit d un très bon patron. Q. Trouvez-vous que le patron de votre entreprise est un bon patron? Oui, tout à fait Oui, assez Non, pas vraiment Non, pas du tout Vous ne savez pas Sous-total «OUI» 59% 19% 40% 25% 9% 7% 79% chez les 60 ans et plus Base : salariés du secteur privé Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 30

31 Au jeu du portrait chinois, les salariés du secteur privé associent leur patron avant tout à un renard (20%), un lion (15%), ou un Saint Bernard (13%) Q. Si le patron de votre entreprise actuel était un animal, ce serait plutôt : Un renard 20% 33% chez 60 ans et plus 25% chez les hommes Un lion 15% 35% chez 60 ans et plus Un Saint-Bernard Un serpent 13% 13% 16% chez les femmes Un requin Un paon 10% 10% Un écureuil 7% Un éléphant 5% Un cerf Un oustiti 4% 4% Base : salariés du secteur privé Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 31

32 Le trio de tête reste identique lorsque l on demande aux salariés du secteur privé de choisir l animal qui représenterait le mieux leur patron idéal. Saint Bernard, Lion et Renard forment le top 3 (30%, 26%, 13%) Requin, ouistiti, paon et serpent sont les animaux les moins sélectionnés (3%, 1%, 0%) Q. Si vous aviez le choix, vous préfèreriez qu il ou elle soit plutôt Un Saint-Bernard 30% 58% chez les ans Un lion 26% Un renard Un écureuil 9% 13% 24% chez les 60 ans et plus 17% chez les hommes Un éléphant 8% Un cerf 7% Un requin Un oustiti 3% 3% Un paon Un serpent 1% 0% Base : salariés du secteur privé Document confidentiel à usage exclusif de l Entreprise 32

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

OUTILS D AIDE AU RECRUTEMENT. Définition du profil de poste. A remplir par RH et Manager avant de lancer le recrutement

OUTILS D AIDE AU RECRUTEMENT. Définition du profil de poste. A remplir par RH et Manager avant de lancer le recrutement Définition du profil de poste A remplir par RH et Manager avant de lancer le recrutement NECESSAIRE SOUHAITABLE SERAIT UN PLUS REDHIBITOIRE Formation Expérience Compétences Langues Savoir-être Pré-sélection

Plus en détail

Étude annuelle «Famille et Entreprises» pour La Maison Bleue et Le Figaro économie

Étude annuelle «Famille et Entreprises» pour La Maison Bleue et Le Figaro économie Étude annuelle «Famille et Entreprises» pour La Maison Bleue et Le Figaro économie Étude Viavoice auprès des dirigeants d entreprise et des DRH Viavoice Paris. Études & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Paris.

Plus en détail

Le regard des Français sur leur gastronomie

Le regard des Français sur leur gastronomie Le regard des Français sur leur gastronomie Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 29 et 30 janvier 2015 Echantillon

Plus en détail

29 mars 2012. Avertissement aux candidat(e)s du Concours National de la Commercialisation 2012

29 mars 2012. Avertissement aux candidat(e)s du Concours National de la Commercialisation 2012 51 ème Concours National de la Commercialisation 29 mars 2012 Avertissement aux candidat(e)s du Concours National de la Commercialisation 2012 Le tourisme est la première industrie de la planète. Le nombre

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet salariés-parents 26 avril 2013 Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 Tableau de bord 6

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact :

- Mars 2013 CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR. Présentation des résultats. Contact : CONGRES CFE CGC : DONNER DU SENS A VOTRE FUTUR - Mars 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Présentation des résultats Note méthodologique

Plus en détail

Observatoire du Consom acteur

Observatoire du Consom acteur Observatoire du Consom acteur Les Français et la maison Présentation du 25 juin 2009 BJ : 5655 Contact OpinionWay : Philippe Le Magueresse / 01 78 94 89 96 Méthodologie Méthodologie Présentation de la

Plus en détail

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU

DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU DÉCROCHEZ ET RÉUSSISSEZ VOS ENTRETIENS RÉSEAU Quel est l objectif de cet exercice? Décrocher, réussir et exploiter un entretien réseau. Ce dernier consiste en un rendez-vous (face à face ou par téléphone)

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Baromètre Cadremploi - Vague 12

Baromètre Cadremploi - Vague 12 pour Baromètre Cadremploi - Vague 12 Le regard des cadres sur la situation de l emploi Mars 2014 Note Méthodologique Etude réalisée pour : Cadremploi Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA

ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA ETAT DES LIEUX DE LA RANDONNÉE PÉDESTRE EN FRANCE - JEUDI 10 AVRIL 2014 POUR LA SOMMAIRE Méthodologie p.3 1. Les pratiquants de randonnée Poids et profils p.4 2. Les comportements de pratique p.17 3. Les

Plus en détail

Bilan du Plan de Relance & du Grand Emprunt. Regard croisé Patrons de TPE / Grand Public

Bilan du Plan de Relance & du Grand Emprunt. Regard croisé Patrons de TPE / Grand Public Bilan du Plan de Relance & du Grand Emprunt Regard croisé Patrons de TPE / Grand Public Octobre 2009 FIDUCIAL, est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants,

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

Les Français et l accessibilité Rapport des résultats

Les Français et l accessibilité Rapport des résultats Les Français et l accessibilité Rapport des résultats Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën - 75015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com 20 septembre 2013 Contexte et objectifs de l enquête

Plus en détail

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT

Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Autisme, clichés et préjugés RAPPORT Version n 2 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A : Aurélie CAMM-CHAPEL OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay pour

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

Observatoire des professeurs des écoles débutants

Observatoire des professeurs des écoles débutants Observatoire des professeurs - Consultation de l'institut CSA pour le SNUipp - 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Corporate Tél. (33)01 44 94 59 10 / 11 Fax. (33) 01 44 94 40 01

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Page 1 sur 9 Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Objectifs et méthodologie de l enquête Afin de renforcer sa stratégie d amélioration continue au service du développement

Plus en détail

Etude pour l université d été du CNOA

Etude pour l université d été du CNOA Etude pour l université d été du CNOA Sondage Ifop pour le Conseil National de l Ordre des Architectes N 112209 Contacts Ifop : Damien Philippot / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Mobilités professionnelles

Mobilités professionnelles Mobilités professionnelles Note de synthèse Mai 2009 CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI Laurence GAUNE Contact TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Eric CHAUVET / Raphaël RAYNAUD : 01 40 92 45

Plus en détail

QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium. Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés

QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium. Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés QUESTIONNAIRE TELEPHONE CATI Recrutement AudiPresse Premium Cible: Individus non cadres appartenant à des foyers aisés INTRODUCTION A0 Bonjour, Madame/Monsieur, je suis...de l'institut NOM INSTITUT. Je

Plus en détail

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing 6 mars 2007 Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop pour : Syntec Etudes Marketing & Opinion Echantillon : - 804 personnes,

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

Cahier des Participants. Module 6 : Cibles et Canaux. Cycle de formation pour les chargés de communication

Cahier des Participants. Module 6 : Cibles et Canaux. Cycle de formation pour les chargés de communication Cahier des Participants Module 6 : Cibles et Canaux Cycle de formation pour les chargés de communication Auteurs : Alaoui, Lannel Date : Septembre 2010 Sommaire 1 Les Principaux Canaux...2 1.1 Télévision

Plus en détail

L ENTRETIEN D EMBAUCHE

L ENTRETIEN D EMBAUCHE L ENTRETIEN D EMBAUCHE Dans le processus de recherche de l emploi, votre CV vous permet de traverser la première barrière de sélection des candidats. Les tests psychotechniques ont été favorables et le

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans 21 juin 2010 Les jeunes, le logement et la colocation Conférence de presse Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne Méthodologie Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS HABILLEMENT

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS HABILLEMENT 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE FOCUS HABILLEMENT Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE RAPPEL

Plus en détail

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS Par mode d accueil, on entend : la mini crèche, la crèche familiale, la crèche associative, la crèche parentale, l assistante maternelle agréée, la halte garderie, la garde à domicile, la famille. I -

Plus en détail

Méthodologie : OBJECTIF :

Méthodologie : OBJECTIF : 1 Méthodologie : Deux questionnaires distincts / «Dirigeants d organismes de formation» élaborés par le Comité de pilotage de l étude : les responsables du GARF et de la FFP avec la collaboration du cabinet

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Mars 2012 DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs 2 ème vague Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/

Les expatriés français et l immobilier. Photo Syda Productions. Enquête 2016. http://www.myexpat.fr/ Photo Syda Productions Les expatriés français et l immobilier Enquête 2016 http://www.myexpat.fr/ My expat p.3 Résumé de l étude Qui sont les Français de l étranger? Les expatriés français dans le monde.

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

Les enjeux du recrutement

Les enjeux du recrutement Fiche d animation Compétence B Les enjeux du recrutement Objectif Faire découvrir aux élèves les procédures et enjeux lors d un recrutement : curriculum vitae, lettre de motivation, entretien d embauche.

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 6 Religions et numérique : La tradition à l épreuve des nouvelles pratiques n 1100569 Mai 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

****************************** RAPPEL DES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROJETS SUSCEPTIBLES D ÊTRE FINANCÉS PAR TUNISIENTRAIDE

****************************** RAPPEL DES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROJETS SUSCEPTIBLES D ÊTRE FINANCÉS PAR TUNISIENTRAIDE Document rédigé à l intention des associations tunisiennes désirant obtenir un financement de leurs projets avec les fonds collectés par ****************************** RAPPEL DES CRITÈRES DE SÉLECTION

Plus en détail

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet Pour Les et le microcrédit Résultats détaillés Le 29 mars 2006 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l étude... 3

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

Cousin baptiste 3 e 2. Rapport de stage

Cousin baptiste 3 e 2. Rapport de stage Cousin baptiste 3 e 2 Rapport de stage Sommaire 1. Recherche de mon stage 3 2. Mon entreprise.4 A) Présentation..4 B) Fonctionnement 7 C) Personnel et organisation du travail..9 D) Interview 13 3. Mon

Plus en détail

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec

Sondage LH2 Sport, en partenariat avec SPORT Sondage LH2 Sport, en partenariat avec Frédéric BOCQUET Directeur du département LH2 SPORT 46, rue de l Échiquier 75010 PARIS Tel: 01 55 33 20 36 Frederic.bocquet@lh2.fr Marie Christine JEAN Directrice

Plus en détail

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers?

Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Comment les Français gèrent l eau dans leurs foyers? Mai 2015 Sondage réalisé par pour et publié samedi 23 mai 2015 dans la presse régionale LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 23 MAI A 4H Fiche technique Recueil

Plus en détail

Sondage Swisscom Business Booster. Une enquête de l'institut LINK, réalisée à la demande de Swisscom (Suisse) SA, mars/avril 2015

Sondage Swisscom Business Booster. Une enquête de l'institut LINK, réalisée à la demande de Swisscom (Suisse) SA, mars/avril 2015 Sondage Swisscom Business Booster Une enquête de l'institut LINK, réalisée à la demande de Swisscom (Suisse) SA, mars/avril 2015 Inhalt 2 1. Situation initiale 3 2. Objectif 4 3. Présentation de l enquête

Plus en détail

Observatoire Orange - Terrafemina. La Webcampagne 2012. Sondage de l institut CSA. avec

Observatoire Orange - Terrafemina. La Webcampagne 2012. Sondage de l institut CSA. avec Observatoire Orange - Terrafemina La Webcampagne 2012 Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 11 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE

MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE 1 Date Titre présentation MUSIQUE ET POINTS DE VENTE SYNTHÈSE GÉNÉRALE Service études et prospective, Direction des ressources et de la stratégie, Juliette Delfaud Octobre 2014 www.sacem.fr SOMMAIRE RAPPEL

Plus en détail

BAROMÈTRE e-commerce : l achat en ligne Vague 5

BAROMÈTRE e-commerce : l achat en ligne Vague 5 BAROMÈTRE e-commerce : l achat en ligne Vague 5 Principaux résultats extraits du rapport complet Contacts : Frédérique BONHOMME TEL : 01 40 92 27 68 Isabelle HENRI TEL : 01 40 92 57 01 Septembre 2007 Baromètre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager

DOSSIER DE PRESSE. www.esthetic-consult.com. Ludovic Benasson PR and Public Affairs Manager DOSSIER DE PRESSE www.esthetic-consult.com Septembre 2015 / La beauté à portée de quelques clics. C est ce que propose le site de téléconseil médical www.esthetic-consult.com. Sans vous déplacer, en toute

Plus en détail

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse individuelle pour l UBS est réalisée par l Observatoire.

Plus en détail

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING

LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING LES ENTREPRISES PARLENT DU COACHING Juin 2004 Syndicat Syntec des Conseils en Evolution Professionnelle 3, rue Léon Bonnat 75016 Paris Contexte de l étude Questionnaire de 15 questions adressé aux clients

Plus en détail

Téléphonie mobile : sait-on vraiment ce que l on paie?

Téléphonie mobile : sait-on vraiment ce que l on paie? Téléphonie mobile : sait-on vraiment ce que l on paie? Contact presse : Agence ZAP! Alix de Forceville au 01 47 04 19 48 - adeforceville@agencezap.com Charlotte Rabilloud au 01 47 04 19 54 - crabilloud@agencezap.com

Plus en détail

LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL

LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL LA SOUTENANCE DE VOTRE PROJET PROFESSIONNEL PERSONNEL TIMING : 30 minutes de soutenance dont : 15 minutes de présentation 10 à 15 minutes de questions/réponses et commentaires du jury 5 minutes de délibération

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET Thème : Partie 3 : le recrutement Partie 4 : la croissance de l'entreprise Ajustement entre les ressources actuelles et

Plus en détail

RESULTATS QUESTIONNAIRE

RESULTATS QUESTIONNAIRE RESULTATS QUESTIONNAIRE PRESENTATION DE L ECHANTILLON Nous avons mené notre analyse auprès de 270 personnes qui ont répondu à l enquête suivante «Quelles sont mes attentes au travail et mon entreprise

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

Commercial. Faire le point sur votre politique commerciale

Commercial. Faire le point sur votre politique commerciale Commercial Faire le point sur votre politique commerciale Adie Conseil Commercial Cette check-list a pour objectif de vous aider à faire le point sur les éléments importants de votre politique commerciale.

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

Musique numérique : Pratiques et perception des Français

Musique numérique : Pratiques et perception des Français Média - Rapport de résultats N 36108 Contacts : Isabelle Trévilly Musique numérique : Pratiques et perception des Français Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires SOMMAIRE 1. Objectifs de l étude et méthodologie

Plus en détail

SAMEDI DES METIERS Comment devenir gestionnaire de ferme ou Farm Manager? Par M. Urbain GBEOU

SAMEDI DES METIERS Comment devenir gestionnaire de ferme ou Farm Manager? Par M. Urbain GBEOU SAMEDI DES METIERS Comment devenir gestionnaire de ferme ou Farm Manager? Par M. Urbain GBEOU INTRODUCTION L environnement dans lequel nous vivons, dans lequel nous évoluons est justement ce qui détermine

Plus en détail

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS

ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Session 2008 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE DE MANAGEMENT DES ORGANISATIONS Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 4 Le sujet comporte 5 pages numérotées

Plus en détail

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être utilisé ou distribué en dehors de votre entreprise.

Plus en détail

Notoriété de l'obligation de s'équiper d'un détecteur autonome avertisseur de fumée. Ifop pour Axa Prévention

Notoriété de l'obligation de s'équiper d'un détecteur autonome avertisseur de fumée. Ifop pour Axa Prévention Notoriété de l'obligation de s'équiper d'un détecteur autonome avertisseur de fumée RB/TS N 112743 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01

Plus en détail

L heure du numérique 3. Facebook et les réseaux sociaux

L heure du numérique 3. Facebook et les réseaux sociaux L heure du numérique 3 Facebook et les réseaux sociaux Sommaire Qu est-ce qu une identité numérique? A quoi sert un réseau social en ligne en 2015? Intérêts comparés de Facebook, Twitter, Google Plus,

Plus en détail

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010 RESULTATS VAGUE N 9 Février 2010 Objectifs Développer un baromètre afin de prendre le pouls de l opinion des français sur les problématiques liées à la maison en particulier et à l habitat de façon générale.

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les étudiants.

Les entreprises familiales vues par les étudiants. Les entreprises familiales vues par les étudiants. Février 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contact : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Réseau des ingénieurs du Québec

Réseau des ingénieurs du Québec Réseau des ingénieurs du Québec L opinion des ingénieurs sur l exploitation des gaz de schiste RAPPORT FINAL FÉVRIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH

Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH Les restaurants vus par les Français Etude pour l UMIH Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion-way.com 15 place de la République 75003 Paris

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet?

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Conférence de presse 16 novembre 2011 Contacts Ipsos Public Affairs

Plus en détail

Marketing du prix : valorisez vos prestations!

Marketing du prix : valorisez vos prestations! Le Cabinet du Futur Marketing du prix : valorisez vos prestations! 15/10/2010 Intervenants France Dosne Moisy Consultante en communication auprès des cabinets d expertise comptable Valérie Beyaert Diplômée

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

Bxl 1572 Questions & Réponses

Bxl 1572 Questions & Réponses Bxl 1572 Questions & Réponses Questions En étudiant les documents, il est pas très clair pour nous quelle est la durée et la fréquence du travail de terrain. En fait, nous voulons savoir s il y a une estimation

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot Gagnez votre vie sur Internet Réalisation : Alain Canitrot Vous en avez assez! Des fins de mois difficiles De ne plus aller au restaurant, au ciné De dire non à vos enfants, votre famille De retarder vos

Plus en détail

6 ème Trophée Finance & Gestion 2016. 02 juin 2016 [lieu à définir]

6 ème Trophée Finance & Gestion 2016. 02 juin 2016 [lieu à définir] 6 ème Trophée Finance & Gestion 2016 02 juin 2016 [lieu à définir] Merci de retourner le Dossier complet avant le 31 mars 2016 à l'adresse e-mail suivante : cotedazur@dfcg.com I - REGLEMENT Article 1 -

Plus en détail

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes.

Proposés à un tarif préférentiel, les six produits disponibles ont été revus au 1 er janvier 2016 pour mieux répondre à vos attentes. Bienvenue dans votre FIBENligne Retrouvez dans votre FIBENligne, toutes les nouveautés FIBEN et l ensemble des services que la Banque de France met à votre disposition pour vous aider dans votre maîtrise

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

Rapport de stage. Collège Louis Pasteur Morée NOM :.. Prénom :. Classe : Nom de l entreprise :.. Adresse :..

Rapport de stage. Collège Louis Pasteur Morée NOM :.. Prénom :. Classe : Nom de l entreprise :.. Adresse :.. Rapport de stage Collège Louis Pasteur Morée NOM :.. Prénom :. Classe : Nom de l entreprise :.. Adresse :.... AVANT PROPOS. Vous allez effectuer un stage d observation dans une entreprise de votre choix.

Plus en détail

Le téléphone, le renouveau d un outil traditionnel au service d une stratégie de collecte relationnelle

Le téléphone, le renouveau d un outil traditionnel au service d une stratégie de collecte relationnelle 29 juin 2012 Le téléphone, le renouveau d un outil traditionnel au service d une stratégie de collecte relationnelle Olivier Loock, les petits frères des Pauvres Alexis Poniatowski, adfinitas 1 1. Rencontre

Plus en détail

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression GUIDE D ENTRETIEN CONTENU A propos de nous 1 Finance 2 Business support 3 La préparation: la clé du succès 4 Laisser une bonne impression 5 L entretien 7 Répondre aux questions d entretien 8 A PROPOS DE

Plus en détail