Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient"

Transcription

1 Nouvelle greffe osseuse pré-implantaire : «l Ulna Proximal» Aujourd hui la fiabilité des traitements implantaires ne se discute plus. Un volume osseux déficient est le seul obstacle chez certains patients. Pour répondre aux insuffisances verticales maxillaires postérieures, les comblements sinusiens utilisant des matériaux allo-plastiques obtiennent un consensus depuis plusieurs années. Pour toutes les autres localisations de défect osseux, les greffes autogènes d apposition restent le gold standard si l on veut réserver un traitement idéal pour le patient en évitant d avoir recours à des compromis. Dr L. MANHÈS n Chirurgien-dentiste n Saint jean de Védas n Dr S. FAIVRE n Chirurgien de la Main n Montpellier n Aussi de nombreuses situations cliniques imposeraient le recours à ce type de greffe. En effet, les déficits osseux maxillaires et mandibulaires justifieraient parfois et même souvent de réaliser des prélèvements osseux extra-oraux. Le recours aux prélèvements iliaques ou pariétaux est la règle pour les grandes pertes de substance. Pour information, les prélèvements au niveau du tibia se doivent d être cités mais restent anecdotiques en terme d utilisation et de diffusion de la technique en chirurgie pré-implantaire. Dans notre pratique quotidienne de préparation à une chirurgie implantaire nous rencontrions souvent des difficultés pour proposer au patient de lui prélever un greffon osseux à distance de la cavité buccale. D autre part, pour nous, les greffons intra-oraux sont limités en terme de volume ; ils majorent et péjorent le geste opératoire en bouche. L augmentation de morbidité de plusieurs sites buccaux nous semble indéniable, notamment dans le risque post-opératoire infectieux mais aussi dans l inconfort vécu par le patient (difficultés d alimentation, gonflement-œdème de la face, douleurs majorées en bouche ). L implantologie est une technique donnant des résultats esthétiques et fonctionnels indéniables pour les patients. Mais elle est encore considérée comme une chirurgie de confort ; c est pourquoi la balance bénéfice-risque doit toujours rester largement en faveur du patient. Pour nous, les appréhensions inhérentes aux prélèvements iliaques et pariétaux sont légitimes. Nous pensons en effet qu il faut réserver les prouesses techniques et exposer les patients à certains risques uniquement pour des enjeux fonctionnels majeurs. Depuis quelques années nous nous sommes donc efforcés de trouver un nouveau site donneur fournissant un os de qualité comparable aux autres sites et limitant les complications et inconvénients des prélèvements classiques. La littérature scientifique souligne les qualités théoriques des greffons sans relever les difficultés de la gestion psychologique et matérielle du patient au cabinet. Nous avons identifié une zone donneuse extrabuccale, dénuée de morbidité, pour enfin proposer à nos patients une solution acceptable et performante dès lors qu une chirurgie implantaire est décidée et que le stock osseux est insuffisant. L objectif de notre travail était donc de trouver un nouveau site donneur en matière de greffe osseuse autogène pré-implantaire. L ulna proximal est désormais pour nous le greffon de choix pour réaliser l apport cortico-spongieux nécessaire en bouche. En effet, ce site donneur répond parfaitement aux exigences techniques chirurgicales mais aussi aux attentes psychologiques, physiques et esthétiques, ainsi que socioprofessionnelles du patient. Il offre ainsi une solution technique efficace, fiable, reproductible et sans morbidité. De plus, ce prélèvement osseux permet de conserver les propriétés des greffons autogènes en apportant un greffon cortico-spongieux de bonne qualité en quantité importante et suffisante. Ce nouveau site de prélèvement est ainsi devenu notre indication de première intention pour les greffes osseuses en implantologie et ce quelle que soit la taille de la perte de substance osseuse (Fig. 1, 2, 3 et 4) Fig. 1 : scanner préopératoire Fig. 2 : scanner postchirurgical Fig. 3 : ostéosynthèse Fig. 4 : pose implantaire à 4 mois < LE FIL DENTAIRE < < N 53 Mai 2010

2 À l heure actuelle, nous disposons de quatre sites de prélèvement osseux largement documentés pour pallier aux déficits osseux interdisant la mise en place d implant dans de bonnes conditions : deux sites intra-oraux, le ramus (rétro-molaire ou mandibulaire) et la symphyse mentonnière ; deux sites extra-oraux, l os pariétal et la crête iliaque. Les prélèvements osseux intra-buccaux sont réservés principalement au comblement des déficits osseux peu étendus sauf pour certaines équipes qui pratiquent un geste extensif en bouche pour le prélèvement de greffon autologue. Ces sites intra-oraux ont pour avantages d être réalisés sous anesthésie locale sans nécessité d hospitalisation ; ils sont réalisés par le même opérateur ce qui facilite la prise en charge technique, matérielle et organisationnelle. De plus, ils ont la même origine embryologique que le site receveur. L origine membranaire ou membraneuse confère en effet un faible taux de résorption. Ils peuvent être utilisés en bloc ou en broyat. Il n existe pas de préjudice cicatriciel esthétique pour ces deux types de prélèvement. Mais leurs inconvénients sont nombreux : n ils augmentent les sites opératoires en bouche et donc le traumatisme chirurgical et ses suites n ils permettent de disposer d une quantité limitée de tissus osseux n ils majorent le risque infectieux, l œdème facial et les douleurs post-opératoires en bouche (surtout les douleurs au niveau symphysaire) n ils comportent des risques non négligeables de lésions vasculaires artérielles et de lésions nerveuses parfois irréversibles. Leurs indications sont donc limitées aux pertes de substance osseuses de petite taille. Le prélèvement d os spongieux reste très limité pour ces deux sites. Les défects osseux maxillaires et mandibulaires plus étendus justifieraient souvent de réaliser des prélèvements osseux extra-oraux. Le recours aux prélèvements iliaques ou pariétaux est la règle pour ces larges pertes de substance osseuse. Ces sites de prélèvement à distance de la bouche se sont naturellement imposés en chirurgie pré-implantaire. En effet, ils sont devenus essentiels pour pallier aux pertes de substance osseuse maxillaires ou mandibulaires étendues. La chirurgie osseuse préparatrice à l implantologie bénéficie de la longue et riche expérience de la chirurgie orthopédique en matière de reconstruction osseuse et plus précisément dans le cadre des greffes osseuses conventionnelles. Outre la disponibilité et une intervention à moindre coût, les avantages de l os autogène reposent sur la substance autologue car l os natif est ostéoconductif, ostéoinductif et ostéogénique. Le tissu osseux transplanté s intègre de manière optimale et a donc une efficacité maximale bien qu il existe toujours un pourcentage de résorption osseuse quels que soient le site receveur et l origine du greffon osseux. Les greffons osseux iliaque et pariétal ont un important stock osseux disponible qui permet de prélever des unités cortico-spongieuses à la demande. Mais le recours à ce type de prélèvements comporte un nombre non négligeable d inconvénients et de complications potentielles. L os pariétal a une origine embryologique membraneuse (identique à celle du maxillaire et de la mandibule), ce qui confère au greffon un faible taux de résorption et donc permet d éviter de majorer le volume du greffon comme c est le cas pour le prélèvement iliaque. Ce point technique facilite également la couverture du greffon osseux par les parties molles. Le greffon iliaque est lui d origine endochondrale qui confère à ce tissu osseux prélevé un taux de résorption d environ 30 % contre moins de 10 % pour le pariétal. Il faut donc anticiper ce degré de perte osseuse en augmentant le volume de greffe dans le cas du prélèvement iliaque. Ces deux techniques requièrent une anesthésie générale et une hospitalisation de quelques jours. Elles exposent donc le patient aux risques inhérents à toute anesthésie générale et aussi aux risques d infections nosocomiales. Le prélèvement pariétal expose le patient à des risques de lésions intracrâniennes per-opératoires mais également à des risques de séquelles neurologiques graves en post-opératoire, voire à long terme. Le risque vital peut être mis en jeu et des accidents graves ont été répertoriés. Il existe un risque de lésion nerveuse transitoire ou définitive (nerf fémoro-cutané) lors de l abord chirurgical pour le prélèvement d un bloc cortico-spongieux de la crête iliaque. Pour cette dernière technique les douleurs post-opératoires peuvent être importantes et justifier de la prise d antalgiques de niveau III (pompe à morphine parfois). Il n est pas rare d observer une boiterie transitoire post-opératoire et plus rarement définitive. Certains relatent des douleurs chroniques du site opératoire dans 25 % des cas. Plus rarement, il peut exister des complications graves per-opératoires de perforation du péritoine ou d hématome post-opératoire extensif. Les contraintes socio-professionnelles représentent aussi un obstacle à la mise en oeuvre de ces techniques qui nécessitent une hospitalisation de plusieurs jours avec des délais plus ou moins longs d arrêt de travail. La rançon esthétique est faible pour le prélèvement pariétal à condition qu il n existe pas de calvitie existante ou potentielle. La cicatrice au niveau iliaque est visible et peut être inesthétique dans un contexte actuel du culte du corps. L aspect psychologique de ces propositions thérapeutiques est également un frein majeur à l utilisation de ces deux greffons autologues extra-oraux. Ce type de technique nécessite aussi l intervention d une équipe pluri-disciplinaire (chirurgien-dentiste, chirurgien orthopédiste ou maxillo-facial voire neurochirurgien et anesthésiste) dans un contexte hospitalier pour plusieurs jours. Aujourd hui beaucoup de patients sont privés de traitements implantaires pour de multiples raisons. En effet, la connaissance des inconvénients et des risques de ces prélèvements extra-buccaux est souvent un facteur limitant pour le patient et pour le praticien lui-même. C est > 11

3 5 Fig. 5 : patient N 13 : radiographie de la zone de prélèvement d un greffon ulnaire de 5 cm (centimètres) de long sur 1 de large (permettant une fois dédoublé de reconstituer un maxillaire entier). Patiente N 6 : Fig. 6 : voie d abord de l ulna proximal postérieur Fig. 7 : ostéotomie sur mesure et à la demande Fig. 8 : «sarcophage» osseux après le prélèvement du bloc cortico-spongieux Fig. 9 : suture hermétique en trois plans. pourquoi nous assistons aujourd hui à l exploitation de compromis lorsque la mise en place d un ou plusieurs implants est envisagée dans un contexte de défect osseux. Nous relevons en effet des compromis d ordre biomécanique utilisant des implants plus courts ou plus étroits, ou encore une répartition inappropriée des implants sur l arcade ; mais aussi des compromis esthétiques avec des implants placés au niveau de volumes osseux résiduels «loin» des couloirs prothétiques idéaux. Et enfin, nous observons des compromis biologiques et biochimiques, avec l apparition de nombreux biomatériaux (substituts osseux synthétiques ou d origine animale) plus ou moins efficaces, utilisés seuls ou associés à un greffon autologue. À propos des substituts osseux d origine animale il existe également un frein psychologique en raison de l actualité médicale sur les risques de transmission infectieux, mais aussi religieux selon l espèce animale. Même si le greffon pariétal représente le greffon de choix en théorie, la prise en charge hospitalière lourde et les risques encourus sont démesurés par rapport au bénéfice apporté par ce tissu osseux. Le prélèvement iliaque nous apparaît également grevé de complications et d inconfort pour nos patients. C est pourquoi nous nous sommes attachés à trouver un site de prélèvement osseux autogène dénué des principaux risques et acceptable pour nos patients. Notre cahier des charges est donc issu de l analyse des avantages et des inconvénients des techniques précédentes : n apporter une quantité d os suffisante n réduire la morbidité par rapport aux autres sites de prélèvement n conserver les propriétés ostéoconductrices, ostéoinductrices et ostéogéniques des greffons autologues n obtenir une rançon esthétique et fonctionnelle la plus minime possible n l intervention simultanée des deux équipes chirurgicales n proposer une solution rapide, peu douloureuse, ambulatoire et sans anesthésie générale, permettant au patient de ne pas interrompre ses activités professionnelles. Cette alternative aux autres techniques est représenté par le prélèvement d un bloc osseux cortico-spongieux au niveau de l ulna proximal en zone métaphysaire (Fig. 5). L Ulna Proximal de Manhès et Faivre L ulna est l os postéro-médial de l avant-bras. Anciennement appelé cubitus, ce terme est toujours employé dans le langage courant en France. C est un os long, pair et asymétrique, il forme avec le radius le squelette de l avant-bras. L origine embryologique est endochondrale. Il occupe la partie médiale de l avant-bras et joue un rôle fondamental dans les mouvements de rotation de l avant-bras et de la main (mouvements de prono-supination). Il se compose d un corps central, la diaphyse et de deux extrémités, les épiphyses proximale et distale. La diaphyse est triangulaire ou prismatique à la coupe et présente donc 3 bords et 3 faces. L épiphyse proximale s articule avec l humérus. Elle est plus volumineuse que l épiphyse distale. L ulna est l os de l avant-bras avec l édifice proximal le plus volumineux. Les os longs sont constitués de deux extrémités appelées épiphyses contenant de la moelle rouge (renouvellement cellulaire sanguin) et d un corps creux ou diaphyse. Les épiphyses sont constituées d os compact en surface et d os spongieux à l intérieur. Le corps formé d os compact contient un canal médullaire rempli d une substance graisseuse et molle : la moelle. La zone métaphysaire est la partie de transition entre l épiphyse et la diaphyse, richement vascularisée et dont les caractéristiques morphologiques sont mixtes. Il s agit de cette zone pour le site de prélèvement du greffon autologue. Le prélèvement est en arrière du coude, loin des axes nerveux et vasculaires, sans risque de lésion articulaire (Fig. 6, 7, 8 et 9) < LE FIL DENTAIRE < < N 53 Mai 2010

4 Fig. 10 et 11 : travail simultané dans un même bloc opératoire dédié à l orthopédie ; d un coté le chirurgien de la main et de l autre le chirurgien-dentiste, ainsi qu un médecin anesthésiste rompu aux techniques de l anesthésie locorégionale. patiente N 6 : Fig. 12 : sortie du service ambulatoire quelques heures après le geste chirurgical dans un confort et une antalgie très satisfaisants Patiente N 19 : greffon ulnaire d apposition maxillaire postérieur en vue de la pose de 3 implants : Fig. 13, 14, 15,16, 17 et 18 : vues transversales avant et après au niveau des sites 14, 15 et 16 Nous avons donc établi un protocole opératoire pour utiliser ce site donneur : le patient est pris en charge en hospitalisation ambulatoire dans un établissement médico-chirurgical disposant d un plateau technique polyvalent à tendance micro-chirurgicale et orthopédique. L intervention se déroule au bloc opératoire dans une salle dédiée à l orthopédie. L intervention est menée par deux équipes chirurgicales distinctes et un médecin anesthésiste. En détail : un chirurgiendentiste, un chirurgien de la main et du membre supérieur et un anesthésiste rompu aux techniques de l anesthésie loco-régionale. Le patient est installé en décubitus dorsal ou en position de «beach chair». Le membre supérieur est positionné sur une table à bras. L anesthésie est réalisée par un bloc axillaire locorégional ou un bloc huméral. Un garrot est gonflé à la racine du membre supérieur. La préparation du site receveur en bouche est réalisée sous anesthésie locale simultanément au prélèvement de l ulna (Fig. 10 et 11). Nous relevons très peu d inconvénients pour ce greffon osseux et sa technique de prélèvement : l origine endochondrale de l ulna et la nécessité d une équipe multidisciplinaire, d un plateau technique médicochirurgical (bloc opératoire et service de chirurgie ambulatoire). Par contre nous validons ce protocole opératoire par une longue liste d avantages, mettant l ulna proximal bien avant toutes les autres indications de greffons cortico-spongieux autogènes. En effet, les atouts représentés par cette technique sont nombreux et déterminants à notre sens : n apport osseux de volume important, de qualité identique voire meilleure que le greffon iliaque (la corticale de l ulna est soumise à des contraintes biomécaniques plus importantes que le bord supéro-externe de la crête iliaque et donc cette corticale est de meilleure qualité, plus épaisse et plus dense) n utilisation pour les pertes de substance osseuses petites ou vastes, avec la possibilité de prise bilatérale si nécessaire (membre supérieur contro-latéral) n morphologie triangulaire du bord postérieur de l ulna ressemblant au bord libre du maxillaire n aucun risque de lésion vasculaire ou nerveuse n abord chirurgical simple et rapide n interventions simultanées sur le site receveur et le site donneur n douleurs peu importantes en post-opératoire n autonomie quasi-immédiate, normale le lendemain n hospitalisation ambulatoire n séquelles esthétiques minimes (cicatrice peu exposée et peu visible) n aucun préjudice fonctionnel, utilisation d emblée du membre supérieur n peu ou pas de morbidité du site de prélèvement ni de l acte chirurgical et anesthésique n retour rapide voire immédiat à la vie active pour le patient < LE FIL DENTAIRE < < N 53 Mai 2010

5 Patiente N 19 : greffon ulnaire d apposition maxillaire postérieur en vue de la pose de 3 implants : Fig. 13, 14, 15,16, 17 et 18 : vues transversales avant et après au niveau des sites 14, 15 et 16 Fig. 19 et 20 : puis vues axiales avant et après. Fig. 21 : prélèvement osseux ulnaire cadavérique dans le cadre de notre étude morphométrique au laboratoire d anatomie de la faculté de médecine de Paris. n proposition très acceptable pour le patient (Fig. 12). Conclusion En conclusion, l absence de morbidité de l acte chirurgical sur ce site est le principe essentiel de la technique. L analyse de la littérature et notre expérience personnelle nous avaient conduits à rechercher un nouveau site de prélèvement osseux autogène extra-oral pour proposer au patient une solution acceptable et performante dès lors que la technique implantaire est décidée et que cette dernière est limitée par une insuffisance de stock osseux en bouche. Nous nous étions attachés aussi bien à l efficacité de la technique qu au confort et à la sécurité de nos patients. En effet, les autres sites donneurs extra-buccaux sont grevés de risques importants et d une prise en charge médicale plus lourde et plus contraignante. Ces techniques de prélèvement iliaque ou pariétal sont donc logiquement éludées par les praticiens et refusées par les patients aux profits de compromis techniques. Ce nouveau site donneur permet donc de conserver l indication de greffe autogène à sa juste place dans l arsenal thérapeutique de l apport osseux pré-implantaire (Fig. 13 à 20) L ulna proximal est désormais pour nous le greffon de choix pour réaliser l apport cortico-spongieux nécessaire en bouche. En effet, ce site donneur répond parfaitement aux exigences techniques chirurgicales mais aussi aux attentes psychologiques, physiques et esthétiques, ainsi que socioprofessionnelles du patient. Il offre ainsi une solution technique efficace, fiable, reproductible et sans morbidité. De plus, ce prélèvement osseux permet de conserver les propriétés des greffons autogènes en apportant un greffon cortico-spongieux de bonne qualité en quantité importante et suffisante. Ce nouveau site de prélèvement est ainsi devenu notre indication de première intention pour les greffes osseuses en implantologie quelle que soit la taille de la perte de substance osseuse. Nous avons réalisé une étude morphométrique sur cadavres frais avant de débuter l expérience clinique il y a maintenant deux ans (Fig. 21). Notre première patiente était un cas simple du Dr Manhès pour augmenter le volume osseux d une crête alvéolaire atrophiée en vue d un implant unitaire. Depuis, notre activité s est élargie au recrutement de patients qui nous sont adressés par des confrères implantologues pour réaliser ce temps chirurgical pré-implantaire. Nous intervenons donc uniquement pour le temps de greffe osseuse dans le protocole thérapeutique dicté par le praticien correspondant. Cette chirurgie ambulatoire, dentaire et orthopédique est réalisée à la clinique du Docteur Jean Causse à Colombiers (Hérault). u > 15

mandibule atrophique :

mandibule atrophique : chirurgie/prothèse Réhabilitation d une mandibule atrophique : les nouvelles perspectives de l implantologie basale Antoine MONIN* Jean Claude MONIN** Henri COMBALUZIER*** La réhabilitation implanto-prothétique

Plus en détail

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 25 janvier 2011 CONCLUSIONS

COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION. 25 janvier 2011 CONCLUSIONS COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 janvier 2011 Nom : CONCLUSIONS GEN-OS, substitut osseux d origine animale Modèles et références

Plus en détail

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage

cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage cursus d implantologie orale Les clés du succès par le compagnonnage Validé par un certificat - Crédit de 200 points Accrédité par le Conseil National de la Formation Continue en Odontologie Numéro d accréditation

Plus en détail

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique

Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique Livret d information aux patients La Chirurgie Orthognatique 2 Sommaire Dans ce livret d information à destination des patients, vous pourrez trouver les réponses aux questions que vous vous posez à propos

Plus en détail

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie

Modules optionnels. Passer à l acte en implantologie Passer à l acte en implantologie Modules optionnels est un cycle de formation basé sur des travaux pratiques de chirurgie implantaire, permettant de confirmer les acquis théoriques. À l issue du cursus,

Plus en détail

INNOVATION BIOBank. le greffon osseux sur mesure

INNOVATION BIOBank. le greffon osseux sur mesure INNOVATION BIOBank le greffon osseux sur mesure BIOBank ZA Lavoisier - 4 rue Lebon 77220 Presles-en-Brie - France Tél.: +33 (0) 1 64 42 59 65 Fax : +33 (0) 1 64 42 59 60 commercial@biobank.fr www.biobank.fr

Plus en détail

Après l exérèse de kyste épidermoïde polygéodique délabrant de 26 à 43 effondrant la corticale

Après l exérèse de kyste épidermoïde polygéodique délabrant de 26 à 43 effondrant la corticale Réhabilitation et implanto-ptothétique ostéotomie interruptrice Cas clinique Jean PÉRISSÉ Jean-Roch PAOLI Marie-France CAZAVET Après l exérèse de kyste épidermoïde polygéodique délabrant de 26 à 43 effondrant

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

Dents de sagesse : quand les enlever?

Dents de sagesse : quand les enlever? 45èmes Journées de Formation Médicale M Continue Jeudi 13 septembre 2007 Dents de sagesse : quand les enlever? Florent Sury Service de Chirurgie Maxillo-faciale et Stomatologie Pr D.Goga,, Dr B. Hüttenberger

Plus en détail

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES

Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Diplôme Universitaire d Implantologie Franco-Canadien (DUIFC) Niveau avancé REGLEMENT DU CONTRÔLE DES CONNAISSANCES Vu la loi 84-52 du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur ; Vu le décret n 84-573

Plus en détail

l implantologie basale

l implantologie basale Plaquette n 17 6/11/08 11:04 Page 1 Apport de l implantologie basale dans les reconstructions implantaires fixes : une alternative aux greffes osseuses? Denis DOUGNAC-GALANT L omnipraticien est, dans son

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT

LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT LETTRE D INFORMATION PATIENT SINUS LIFT Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez surtout

Plus en détail

Esthétique et déficits osseux multiples

Esthétique et déficits osseux multiples XX cas complexes en implantologie 16 Esthétique et déficits osseux multiples Philippe Russe 1. Radiographie panoramique initiale du patient 184 Présentation Monsieur H., âgé de 65 ans lors de sa consultation

Plus en détail

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET

Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Prothèse totale de hanche sur tumeur PROTH THESE E TOTALE T E DE HANH ANCHE E SUR TUMEUR Julien WEGRZYN, Gualter VAZ, Jean-Paul CARRET Le squelette de la hanche (os iliaque péri-acétabulaire et extrémité

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE

LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE LETTRE INFORMATION PATIENT IMPLANTS DENTAIRES VIA CHIRURGIE GUIDEE Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre

Plus en détail

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE

LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Le sein Symbole de féminité Symbole de la maternité LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE Mastectomie = 20 à 30% du traitement chirurgical du cancer du sein Taux de reconstruction après

Plus en détail

IMPLANTATION ET COMBLEMENT SINUSIEN

IMPLANTATION ET COMBLEMENT SINUSIEN Christophe WIERZELEWSKI IMPLANTATION ET COMBLEMENT SINUSIEN Acte chirurgical complexe. Réalisé par le Docteur WIERZELEWSKI Évaluer le rapport coût/bénéfice/sécurité. INTRODUCTION A l heure actuelle, les

Plus en détail

Faites l expérience du meilleur. Devenez l un des meilleurs. Formez-vous en implantologie dentaire avec The Zimmer Institute.

Faites l expérience du meilleur. Devenez l un des meilleurs. Formez-vous en implantologie dentaire avec The Zimmer Institute. 06.ZIM.002_ZIBroch.qxp 10/13/06 4:00 PM Page 1 Faites l expérience du meilleur. Devenez l un des meilleurs. Formez-vous en implantologie dentaire avec The Zimmer Institute. Un exceptionnel environnement

Plus en détail

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents».

Les implants. Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les implants Problèmes liés aux dents manquantes : Lorsque l on demande à un patient ce qu il n aime pas dans son sourire, il répond bien souvent : «il me manque des dents». Les dents qui sont manquantes

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes

Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Responsabilité Civile Professionnelle > Chirurgiens-dentistes Dr Philippe POMMAREDE Chirurgien-dentiste conseil, MACSF Les 25 732 chirurgiens-dentistes sociétaires de la MACSF et du contrat groupe CNSD

Plus en détail

FORMATION EN IMPLANTOLOGIE & CHIRURGIE OSSEUSE PROGRAMME 2015-2016 PAR SEPEHR ZARRINE SURGI TECH STUDIES. Formation en Implantologie

FORMATION EN IMPLANTOLOGIE & CHIRURGIE OSSEUSE PROGRAMME 2015-2016 PAR SEPEHR ZARRINE SURGI TECH STUDIES. Formation en Implantologie FORMATION EN IMPLANTOLOGIE & CHIRURGIE OSSEUSE PROGRAMME 2015-2016 PAR SEPEHR ZARRINE SURGI TECH STUDIES Formation en Implantologie EDITO Surgitech Studies a pour mission de former les chirurgiens-dentistes,

Plus en détail

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires.

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. SOMMAIRE Quel rôle jouent nos dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce qu un implant dentaire? 4 De quelles possibilités disposons-nous pour

Plus en détail

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires.

Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. SOMMAIRE Quel rôle jouent nos dents pour notre qualité de vie? 4 Qu est-ce qu un implant dentaire? 4 De quelles possibilités disposons-nous pour

Plus en détail

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES

LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES LETTRE INFORMATION PATIENT EXTRACTIONS DENTAIRES MULTIPLES Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question,

Plus en détail

Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques

Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques Fractures du coude chez l enfant: Pièges diagnostiques radiologiques M-A Camezind-Vidal, B Caire-Gana, F Castaing, * N Orsoni*, M Pouquet, P de Brunanchon,I Jammet, E Pascaud, D Mouliès* *, A Maubon Services

Plus en détail

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32

Echos techniques E U IQ T A R P T E e d o h t é M 32 Méthode ET PRATIQUE Echos techniques 32 La CFAO au service de la chirurgie prothétiquement guidée Cas réalisé par le laboratoire Dental Concept Méditerranée, M. Bernard Zarb et le Dr Sébastien Melloul

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur

CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur CHIRURGIE AMBULATOIRE et traitement de la douleur D. BERTIN*, J. MIRBEY**, C.NAMBOT*, S.SERRI* * Clinique St Vincent BESANCON ** Clinique Ste Marthe DIJON APDCA Association Pour le Développement de la

Plus en détail

EndoWorld OMFS 8-1FR/02-2010. Set HANNOVER pour l augmentation de la crête osseuse

EndoWorld OMFS 8-1FR/02-2010. Set HANNOVER pour l augmentation de la crête osseuse EndoWorld OMFS 8-1FR/02-2010 Set HANNOVER pour l augmentation de la crête osseuse Nouvelles méthodes et techniques de l augmentation biologique adéquate de la crête osseuse Transplantation osseuse mini-invasive

Plus en détail

Peut-on effectuer des implants dentaires sur un maxillaire atrophié?

Peut-on effectuer des implants dentaires sur un maxillaire atrophié? Innesti di osso mascellare con cellule ossee autologhe Informazioni sul metodo d'intervento Peut-on effectuer des implants dentaires sur un maxillaire atrophié? Cher(ère) patient(e), De nos jours, la perte

Plus en détail

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY)

TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY) TOMOGRAPHIE VOLUMIQUE A FAISCEAU CONIQUE DE LA FACE (CONE BEAM COMPUTERIZED TOMOGRAPHY) TEXTE COURT DURAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Décembre 2009 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue

Plus en détail

Conditions de réalisation des actes d implantologie orale : environnement technique. Synthèse

Conditions de réalisation des actes d implantologie orale : environnement technique. Synthèse Conditions de réalisation des actes d implantologie orale : environnement technique Synthèse 2008 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France 93218 Saint-Denis La Plaine CEDEX

Plus en détail

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique

MALO CLINIC Lisbon. La Problématique MALO CLINIC Lisbon LA CLINIQUE MALO a été fondée en 1995 par le Docteur Paulo Malo. En seulement 15 ans d existence, elle a connu un extraordinaire développement. LA CLINIQUE MALO est devenue aujourd hui

Plus en détail

Concours d Internat et de Résidanat

Concours d Internat et de Résidanat Concours d Internat et de Résidanat Ce programme a pour but d aider à la préparation des concours d internat et de résidanat. Il ne constitue en aucun cas un répertoire de «questions d examen» mais une

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire?

Une question se pose souvent à l Expert, en France notamment, le scanner est il un examen obligatoire dans le traitement implantaire? Les données acquises de la science en implantologie. Patrick Missika MCU PH Université de Paris 7 Garancière Professeur Associé Tufts University Boston Expert près la Cour d Appel de Paris Expert National

Plus en détail

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research

Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research S I A O Swiss International Academy of Osseo-Integration and Maxillo-Facial Research Cycle de formation clinique en implantologie Ce Cycle de formation organisé par Infodental Algérie sous la responsabilité

Plus en détail

Intérêt d une greffe osseuse autogène d apposition : à propos d un cas

Intérêt d une greffe osseuse autogène d apposition : à propos d un cas ARTICLE SCIENTIFIQUE Intérêt d une greffe osseuse autogène d apposition : à propos d un cas Augmentation de crête alvéolaire par greffe osseuse autogène d apposition en onlay d origine ramique. Reconstruction

Plus en détail

La chirurgie de reconstruction par greffe osseuse

La chirurgie de reconstruction par greffe osseuse La chirurgie de reconstruction par greffe osseuse Cette fiche complète le guide SOR SAVOIR PATIENT Comprendre l ostéosarcome Qu est-ce qu une greffe osseuse? Existe-t-il différents types de greffe osseuse?

Plus en détail

Innovation Nouvelle greffe osseuse prè-implantaire : «l Ulna proximal» de Manhès & Faivre. Partageons Notre Savoir-Faire

Innovation Nouvelle greffe osseuse prè-implantaire : «l Ulna proximal» de Manhès & Faivre. Partageons Notre Savoir-Faire Partageons Notre Savoir-Faire Innovation Nouvelle greffe osseuse prè-implantaire : «l Ulna proximal» de Manhès & Faivre N 53 - Mai 2010 - www.lefildentaire.com Une qualité sans précédent! La norme ISO

Plus en détail

Résultats à long terme d une technique d augmentation osseuse tridimensionnelle À propos d un cas clinique

Résultats à long terme d une technique d augmentation osseuse tridimensionnelle À propos d un cas clinique IMP0109_P023_030_PAS:IMP0109_P023_030_PAS 14/01/09 11:42 Pag e 23 PAS À PAS Coordonné par Gérard Zuck pratique Résultats à long terme d une technique d augmentation osseuse tridimensionnelle À propos d

Plus en détail

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL***

Jean-Michel SAUTIER*, Sabine LOTY**, Christine LOTY**, Susan HATTAR**, Ariane BERDAL*** Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2002, 45-4 85 Séance de travail Mercredi 7 février 2001 Nouvelles stratégies thérapeutiques expérimentales dans la régénération osseuse et cartilagineuse Jean-Michel SAUTIER*,

Plus en détail

Implants et prothèses : questions, idées reçues et contrevérités

Implants et prothèses : questions, idées reçues et contrevérités Implants et prothèses : questions, idées reçues et contrevérités Dr Pierre SABIN, Saint-Cloud L implantologie dentaire (ou intra-orale) et l implantologie maxillo-faciale (ou extra-orale) représentent

Plus en détail

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée

Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Traitement des Pseudarthroses des Os Longs par Greffe Percutanée de Moelle Osseuse Autologue Concentrée Etude rétrospective de 45 cas Didier MAINARD, Jérôme DILIGENT Service de Chirurgie Orthopédique,

Plus en détail

Bloc corticospongieux. Puros. Guide de méthodologie chirurgicale

Bloc corticospongieux. Puros. Guide de méthodologie chirurgicale Un nouveau regard sur Bloc corticospongieux Puros les allogreffes. Guide de méthodologie chirurgicale Méthodologie chirurgicale des blocs allogreffes Puros 1 Étude de cas du patient: Le patient doit être

Plus en détail

Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES FRANÇAIS & ÉVÉNEMENTS CONTRAT & ÉVÉNEMENTS FABRICANT DE SERVICES GARANTIE CHIRURGIE MAXILLO FACIALE

Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES FRANÇAIS & ÉVÉNEMENTS CONTRAT & ÉVÉNEMENTS FABRICANT DE SERVICES GARANTIE CHIRURGIE MAXILLO FACIALE IMPLANTS & PROTHÈSES CAD / CAM CHIRURGIE MAXILLO FACIALE & ÉVÉNEMENTS Toutes nos solutions pour une même passion ANNEES D INNOVATION CONTRAT DE SERVICES GARANTIE & ÉVÉNEMENTS PAYS FABRICANT FRANÇAIS ÉQUIPE

Plus en détail

Dossier Implantologie Orale!

Dossier Implantologie Orale! Dossier Implantologie Orale Pourquoi les implants dentaires? 1. Pour remplacer des dents fracturées ou absentes. 2. Pour subs6tuer des dents que les traitements de den6sterie classique ne peuvent conserver

Plus en détail

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE

PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE PROGRESSONS MAIN DANS LA MAIN EN IMPLANTOLOGIE Institut de Formation en Parodontologie et Implantologie Orale Véritable formation à la fois clinique & théorique basée sur la transmission des connaissances

Plus en détail

Prothèse Sophia. Think Simple. Prothèse de remplacement et de resurfaçage du radius distal. Technique Opératoire. Chirurgie du poignet

Prothèse Sophia. Think Simple. Prothèse de remplacement et de resurfaçage du radius distal. Technique Opératoire. Chirurgie du poignet Prothèse Sophia Chirurgie du poignet Tête épiphysaire Acier Inoxydable 316L (ISO 5832-1) Insert métaphysaire en UHMWPE (ISO 5834-1 & 2) Tige diaphysaire Acier Inoxydable 316L (ISO 5832-1) Indications cliniques

Plus en détail

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet

Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet Restaurez la qualité de vie de vos patients. Solutions pour l édentement complet 2 Solutions pour l édentement complet «Je voulais simplement retrouver mon sourire et j ai vraiment l impression de l avoir

Plus en détail

Intégration de la CFAO globale au quotidien :

Intégration de la CFAO globale au quotidien : Intégration de la CFAO globale au quotidien : implantologie guidée par CEREC Guide et couronne usinée sur TiBase Auteur_Dr Amandine Para, France Fig. 1a Fig. 1b Figs. 1a & b_situation initiale de l édentement

Plus en détail

Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide

Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide Des os plus solides pour garder de belles dents Information patient I La régénération osseuse avec Geistlich Bio-Oss et Geistlich Bio-Gide Table des matières Rire est la plus belle façon de montrer ses

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE

A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE A PROPOS D'UN CAS D'EXTRACTION IMPLANTATION, ET MISE EN CHARGE IMMEDIATE H.Guibert. Docteur en chirurgie dentaire (1) L.Bertaud. Docteur en chirurgie dentaire. Ancien Interne.(2) (1),(2) 28 rue Baudot.

Plus en détail

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée

Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Gestion du secteur maxillaire antérieur par prothèse implanto et dento-portée Dr Thierry ROUACH D.U d Implantologie Chirurgicale et Prothétique Paris 7 Attaché, service de Prothèse, Université Paris 5

Plus en détail

Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel. GPS intra-osseux

Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel. GPS intra-osseux Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel Systèmes d imagerie pour l insertion d implants en temps réel Le système d imagerie pour implants en temps réel (IRIS-100) utilise l imagerie

Plus en détail

Samedi 6 avril 2013. Golf du Gouverneur à Monthieux. organisé par l

Samedi 6 avril 2013. Golf du Gouverneur à Monthieux. organisé par l Les 10h de l implantologie Rhône-Alpes/ Auvergne Samedi 6 avril 2013 / Golf du Gouverneur à Monthieux organisé par l Spécialement pensé pour la pose d implant post-extractionnelle. L ID ALL a été conçu

Plus en détail

I.- Les médecins en formation postgraduée

I.- Les médecins en formation postgraduée CONCEPT DE FORMATION POSTGRADUEE POUR MEDECIN SPECIALISTE FMH EN CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE Lieu de formation post-graduée pour la chirurgie maxillo-faciale. Catégorie Nom du service : CHUV, Département

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES EN RÉHABILITATION IMPLANTO-PORTÉE. Section 60.1

LIGNES DIRECTRICES EN RÉHABILITATION IMPLANTO-PORTÉE. Section 60.1 285 Section 60.1 Émission : MAI 2000 PRÉFACE Le présent document a été réalisé dans le but de proposer aux dentistes québécois des éléments d information susceptibles de les appuyer dans la poursuite de

Plus en détail

Séance de travail. Des gueules cassées à la chirurgie esthétique Évolution des idées et des techniques. Mercredi 2 février 2001.

Séance de travail. Des gueules cassées à la chirurgie esthétique Évolution des idées et des techniques. Mercredi 2 février 2001. Bull. Acad. Natle Chir. Dent., 2001, 45-3 121 Séance de travail Mercredi 2 février 2001 Des gueules cassées à la chirurgie esthétique Évolution des idées et des techniques Guy PRINC* Après la guerre de

Plus en détail

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE

CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE CATALOGUE OEIL DENTAIRE 2015 : CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE CHIRURGIE MAXILLO-FACIALE : 6 vidéos» CCL363 Importante augmentation de volume osseux par double greffe d'apposition avec prélèvement ramique» CCL344

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

V. GUILLERMINET, E. EUVRARD, C. MEYER Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Stomatologie CHRU Jean Minjoz, Besançon

V. GUILLERMINET, E. EUVRARD, C. MEYER Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Stomatologie CHRU Jean Minjoz, Besançon V. GUILLERMINET, E. EUVRARD, C. MEYER Service de Chirurgie Maxillo-Faciale et Stomatologie CHRU Jean Minjoz, Besançon 1 Définition : Santé bucco-dentaire (OMS Avril 2012) Essentielle pour l état général

Plus en détail

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal!

Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! Le Don de Moelle Ça fait pas d mal! J ai de 18 à 50 ans Le Don de Moelle Osseuse Ça m intéresse -1 je demande des infos, je réfléchis. -2 je contacte le centre EFS le plus proche de chez moi. 3- je suis

Plus en détail

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS

Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse. Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Institut Européen du Visage 5, rue Suger - 75006 PARIS Formation Initiale en Implantologie, Chirurgie et Prothèse Formation complète, dédiée aux

Plus en détail

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA

Dr Jean-Louis ZADIKIAN RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA RÉHABILITATIONS COMPLÈTES LES PROTOCOLES ACCÉLÉRÉS FOTOLIA 12 - DENTOSCOPE N 106-27/11/2012 Cette technique permettrait de remplacer immédiatement la ou les dents condamnées. Elle tente aujourd hui de

Plus en détail

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans

Atlas PEEK. Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans Atlas PEEK Cas Cliniques et Radiologiques de plus de 6 ans IsoSS -Société Savante Internationale pour la Promotion des Connaissances des Matériaux Implantables Isoélastiques en Chirurgie Endo-OSSeuse CAS

Plus en détail

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents.

Technique opératoire. Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Technique opératoire Système d ancrage osseux orthodontique (OBA). Implants squelettique pour le mouvement orthodontique des dents. Table des matières Introduction Système d ancrage osseux orthodontique

Plus en détail

Formation en Implantologie

Formation en Implantologie COURS EN IMPLANTOLOGIE Saint - Domingue (République Dominicaine) Pratique clinique sur patients dr.lebbar@lapostre.net +212(0) 5 37 68 32 03 COURS PRATIQUE EN IMPLANTOLOGIE À SAINT - DOMINGUE Pratiques

Plus en détail

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING

TECHNIQUES D AVENIR LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING LASER DOPPLER IMAGING TECHNIQUES D AVENIR Jonathan LONDNER, Aurélie HAUTIER Centre Régional de Traitement des Grands Brûlés Service de chirurgie Plastique, Hôpital de la Conception, Marseille. DIAGNOSTIC DÉTERSION BOURGEONNEMENT

Plus en détail

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES

LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE IMPLANTS & PIÈCES PROTHÉTIQUES LA GARANTIE 1. ÉTENDUE DE LA GARANTIE COMMERCIALE Elle s applique à l ensemble des implants et pièces prothétiques euroteknika (hors ancillaires et trousses).

Plus en détail

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées

Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées BON USAGE DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ Traitement des plaies par pression négative (TPN) : des utilisations spécifiques et limitées Les systèmes de traitement des plaies par pression négative (TPN) sont des

Plus en détail

Les Tissus Dentaires

Les Tissus Dentaires Les Tissus Dentaires L'émail L'émail, qui recouvre les couronnes dentaires, est le tissu le plus minéralisé de l'organisme. L'émail est essentiellement constitué de cristaux d'hydroxyapatite, et dans une

Plus en détail

Fracture du scaphoïde

Fracture du scaphoïde Fracture du scaphoïde Pouvez vous répondre à ces 10 questions? Christian Dumontier SOS Mains saint Antoine Merci à Roure, Herbert 10 Questions Fréquence Signes cliniques Les radios à prescrire Classification

Plus en détail

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris

Jeudi 3 avril 2014. Cours avancé en. esthétique dentaire. Institut Pasteur - Paris Jeudi 3 avril 2014 Cours avancé en esthétique dentaire Institut Pasteur - Paris Adresse : Institut Pasteur 28 rue du Docteur Roux Immeuble du C.I.S 75015 PARIS Horaires : De 8h00 à 17h30 EDITORIAL Pour

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

Savoir Savoir-faire Savoir-être

Savoir Savoir-faire Savoir-être Savoir Savoir-faire Savoir-être Formation complète de chirurgie et prothèse implantaire anatomie et dissection pose d implants par tous les participants Accréditation CNFCO N 06752610-61/50 PAGE 4 Philosophie

Plus en détail

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations

Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a largement remplacé les amputations FACE A FACE Péroné vascularisé / Péroné non vascularisé Reconstruction après résection tumorale Dr NOURI / Dr BEN MAITIGUE SOTCOT Juin 2012 Le traitement conservateur des tumeurs malignes des membres a

Plus en détail

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire

PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES. Apport du cône beam en cabinet dentaire PAN CEPH 3D CAS CLINIQUES Apport du cône beam en cabinet dentaire CAS CLINIQUES - IMAGERIE 3D Introduction Bonjour, Nous vous invitons à découvrir dans cette brochure quelques exemples concrets de l apport

Plus en détail

Agénésie et prothèse implanto-portée

Agénésie et prothèse implanto-portée Agénésie et prothèse implanto-portée Dr Thierry ROUACH Lʼagénésie dentaire est une pathologie plus ou moins handicapante en fonction du nombre et de la position des dents absentes. Certaines agénésie sont

Plus en détail

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire.

Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. Hervé BUATOIS Docteur en Chirurgie dentaire. 16 avenue Alsace Lorraine 38000 Grenoble Tel : 04 76 46 61 28 E-mail : hbuatois@clinicimplant.fr Profil Né le 12 mai 1966 à Lyon. Exercice privé limité à l

Plus en détail

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE

PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE PRISE EN CHARGE AMBULATOIRE DES CHIRURGIES DE L OREILLE MOYENNE Sandrine LEPETIT, IBODE, bloc opératoire ambulatoire ORL-OPH CHU CLERMONT FERRAND La chirurgie ambulatoire Modalités d existence et d application,

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

Introduction. Méthodes de reconstruction du volume mammaire

Introduction. Méthodes de reconstruction du volume mammaire Introduction La reconstruction d un sein après amputation (ou mastectomie) pour un cancer ou une autre pathologie, fait partie des techniques de chirurgie plastique les plus satisfaisantes. Elle fait partie

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Le Centre hospitalier de Valence se classe parmi les meilleurs hôpitaux et cliniques de France selon le Palmarès 2014 du Point. Infarctus du myocarde = 20ème/635 hôpitaux AVC = 28ème/788

Plus en détail

UNIVERSITE D'AUVERGNE CLERMONT-FERRAND I UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D'ODONTOLOGIE. Année 2001 Thèse n T H E S E

UNIVERSITE D'AUVERGNE CLERMONT-FERRAND I UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D'ODONTOLOGIE. Année 2001 Thèse n T H E S E UNIVERSITE D'AUVERGNE CLERMONT-FERRAND I UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE D'ODONTOLOGIE Année 2001 Thèse n T H E S E Pour le DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN CHIRURGIE-DENTAIRE Présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir

Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir Extrait Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 avril 2012 Nouveau plan greffe : Axes stratégiques pour l avenir La dynamique du plan greffe 2000-2003 a généré un essor sans précédent de près de 50 % de

Plus en détail

Simplification des protocoles!

Simplification des protocoles! Simplification des protocoles! Université de Liège 22-24 mai 2014 J. Degraeve, C. Grenade, F. Lambert, Prof. M. Lamy, G. Lecloux, C. Legros, A. Mainjot, Prof. E. Rompen, B. Vandenberghe, Prof. A. Vanheusden,

Plus en détail

Les tumeurs osseuses chez l enfant.

Les tumeurs osseuses chez l enfant. Les tumeurs osseuses chez l enfant. I. Introduction Une tumeur est caractérisée par une prolifération anormale d une lignée cellulaire pathologique. Les tumeurs osseuses primitives sont séparées en deux

Plus en détail

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques

L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques conférence L implantologie dentaire en 3D Solutions et applications cliniques + Précises + prévisibles + sécuritaires Solutions et applications cliniques Le D r Tremblay s investit à fond dans l avancement

Plus en détail

L implantologie guidée par gabarit avec le logiciel open access smop

L implantologie guidée par gabarit avec le logiciel open access smop BIBLIOGRAPHIE VOIR TEXTE ALLEMAND, PAGE 314 PRATIQUE QUOTIDIENNE ET FORMATION COMPLÉMENTAIRE 315 Beat R. Kurt Médecin-dentiste libéral spécialisé en chirurgie orale SSO, Lucerne CORRESPONDANCE D r Beat

Plus en détail

APPORT DE L'IMPLANTOLOGIE BASALE DANS LA PRISE EN CHARGE D'UN CAS COMPLEXE.

APPORT DE L'IMPLANTOLOGIE BASALE DANS LA PRISE EN CHARGE D'UN CAS COMPLEXE. APPORT DE L'IMPLANTOLOGIE BASALE DANS LA PRISE EN CHARGE D'UN CAS COMPLEXE. Hervé Guibert. Docteur en chirurgie dentaire. (1) Luigi Bertaud. Docteur en chirurgie dentaire. Ancien Interne. (2) (1),(2) 28,

Plus en détail

REEDUCATION DE L EPAULE

REEDUCATION DE L EPAULE REEDUCATION DE L EPAULE L épaule est une articulation très particulière à plus d un titre Sa structure osseuse en fait une articulation instable : une tête humérale de gros volume s articule avec une petite

Plus en détail

LIFTING ( Source SOFCPRE www.plasticiens.org )

LIFTING ( Source SOFCPRE www.plasticiens.org ) LIFTING ( Source SOFCPRE www.plasticiens.org ) 1 LIFTING Cette fiche d'information a été conçue sous l égide de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SOFCPRE) comme

Plus en détail

La Classification Commune des Actes Médicaux

La Classification Commune des Actes Médicaux La Classification Commune des Actes Médicaux 1 2 Julie 3.31.0.65 Cher Docteur, Vous trouverez ci-dessous les explications concernant la mise à jour Julie version 3.31.0 (65). Cette version comprend la

Plus en détail

Innovant Efficace Résistant Précis Unique

Innovant Efficace Résistant Précis Unique DENTAL Innovant Efficace Résistant Précis Unique Stabilisation immédiate et définitive des prothèses fixes ou amovibles Pour être acceptée, une prothèse doit être stable. Praticiens et patients souhaitent

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous.

Technique chirurgicale. Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Technique chirurgicale Capuchon de fermeture pour TEN. Assure la stabilité axiale tout en protégeant les tissus mous. Table des matières Indications et contre-indications 3 Implants 4 Instruments 4 Planification

Plus en détail