des six candidatslyonnais

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "des six candidatslyonnais"

Transcription

1 R ,95 3HIMRSI*haajfi+[A\M\C\R\A Stephane Guiochon LYON ODESSA CE SOIR P. 30 À 32 Aulas, en plein chantier, tient à garder Lacazette VÉNISSIEU PAGE 9 Candidats nationalistes malgré eux LYON VILLEURBANNE CALUIRE.www.leprogres.fr. 0,95 E. N JEUDI 27 FÉVRIER LOGEMENT: Les propositions des six candidatslyonnais L accès au logement sera l une des clés du scrutin des Municipales. Selon une enquête réalisée auprès de nos lecteurs, il reste difficile à Lyon. Le coût élevé du foncier empêche de construire suffisamment d habitations pour répondre aux besoins, estiment les professionnels de l immobilier. GUIOCHON STEPHANE PAGES 18, 19, 20, ET 21

2 L accès au logement sera l une des clés du scrutin Municipales. A Lyon, le coût élevé du foncier empêche de construire suffisamment d habitations pour répondre aux besoins, estiment des professionnels de l immobilier. Devenir propriétaire à Lyon intramuros, un rêve inaccessible? Pour beaucoup, oui. En onze ans, le prix de vente au mètre carré s est envolé, avec une hausse de 75 dans l ancien et de 87 dans le neuf, selon les statistiques de la Fnaim (Fédération nationale des agents immobiliers), communiquées à notre rédaction (1). «La rareté du foncier à Lyon fait qu il est très cher. Dans le neuf, les normes de construction isolation thermique, insonorisation etc pèsent aussi énorm é m e n t s u r l e s c o û t s d e construction», résume Jean Chavot, le président de la Fnaim du Rhône. D après lui, 64 de locataires A Lyon, 64 des habitants sont locataires (dont 16 en HLM) et 36 propriétaires occupants, selon les données de l INSEE datant de Dans le Grand Lyon, 54 sont locataires (20,3 en HLM) et 43,8 propriétaires occupants. En France, 42 des habitants sont locataires, et 58 propriétaires. A Paris, 33,1 des habitants sont propriétaires et à Marseille, 44,2. ces contraintes peuvent représenter jusqu à un quart du prix de vente d un appartement dans le neuf. Conséquence? Pas assez de logements mis en chantier, et des biens qui risquent d être plus difficiles à vendre à la sortie, faute de ménages solvables logements livrés chaque année dans le Grand Lyon «On ne peut pas parler de crise mais d un marché tendu. Il faudrait deux fois plus de constructions pendant plusieurs années pour répondre à la demande et permettre aux Lyonnais d avoir le choix», souligne Jean Chavot. Dans le Grand Lyon, entre et logements sont pourtant livrés chaque année, dont logements sociaux. A l Union nationale de la propriété immobilière (UNPI), le président Victor John Vial Voiron partage le constat d un «coût exhorbitant du foncier». Mais pour lui, c est moins le manque de logements qui pose problème, que l inadaptation de certaines constructions aux «nouvelles tendances de vie» des habitants : «Quand on livre des immeubles où des T4 proposent trois c h a m b r e s e t u n s é j o u r «immense» de 21 m ², comment voulez vous que cela Photo d archives Maxime Jegat convienne à une famille?», interroge t il. Or, il s agit de ne pas rater le coche. Car les arrivées à Lyon, ville attractive, vont continuer au cours des prochaines années. La population s est accr ue de 10 depuis dix ans et l Insee table sur nouveaux habitants au cours des quinze proc h a i n e s a n n é e s ( m é n a ge s d a n s l agglomération). A l heure actuelle, les personnes désireuses d acheter sont souvent contraintes de partir en périphérie. «Ce n est pas bon en terme de mixité et d équilibre, car le risque est de n avoir en ville, à terme, que les très riches, et les très pauvres (ndlr : en location)», avertit La zone d aménagement concerté du Bon Lait, en janvier 2012, à Gerland Dans ce secteur situé à proximité de l arrêt de métro «Jean-Jaurès», plus logements auront été livrés cette année. Des logements sociaux, de l accession à la propriété et des résidences service, qui redessinent le quartier de Gerland. Marc Uhry, délégué régional de la Fondation Abbé Pierre. Louer reste pour beaucoup la seule option, comme en témoigne la proportion élevée de locataires à Lyon (64 en 2010, un chiffre qui aurait très légèrement diminué depuis). «Les loyers sont corrects (1) et ont augmenté d environ 20 en dix ans», dit Jean Chavot. Marc Uhry évoque, lui, une hausse de 50, quand Victor John Vial Voiron déplore le coût de mises aux normes parfois «aberrantes» pour les propriétaires. Tous se rejoignent en tout cas sur le fait que la Ville ou le Grand Lyon devrait gérer autrement le foncier qu ils possèdent pour détendre le marché de l immobilier. Nicolas Ballet (1) A Lyon, selon la FNAIM, le prix du mètre carré ancien se situait en moyenne en 2013 à (- 5,7 par rapport à 2012) et dans le neuf, à En location, le loyer moyen tourne autour de 12,54 le mètre carré (+ 0,6 ). 20 C est le pourcentage de logements sociaux à Lyon, par rapport au nombre de résidences principales un taux conforme aux obligations de la loi SRU, qui valent pour l ensemble d une commune (et non chacun de ses arrondissements). Paris et Marseille affichent des taux similaires. A Lyon 1 er, ce taux est de 16,27 (+ 2,56 depuis 2001); à Lyon 2 e, il est de 10,47 (+ 3,02 ); à Lyon 3 e, de 15,96 (+ 1,65 ); à Lyon 4 e, de 14 (+ 1,95 ); à Lyon 5 e, de 13,29 (+ 1,94 ); à Lyon 6 e, de 10,19 (+ 2,93 ); à Lyon 7 e, de 15,97 (+ 1,49 ); à Lyon 8 e, de 34,82 (- 0,12 ) et à Lyon 9 e, de 33,89 (- 2,73 ). A noter qu à Lyon, tous les programmes immobiliers doivent inclure 30 de logements sociaux. Le logement social en chiffres 4,2 Il s agit, selon le Grand Lyon, du nombre moyen de demandes pour un logement social à Lyon (Paris : 11,6 demandes pour un logement; Marseille, 3,73 demandes pour un logement). Le chiffre de 4,2 personnes serait en baisse depuis l an dernier, mais la Fondation Abbé- Pierre, qui a un mode de calcul différent, affirme que le nombre de demandeurs en attente d un logement social n a fait qu augmenter depuis dix ans, doublant même dans l agglomération de Lyon en passant de à Selon l Association des bailleurs sociaux de Rhône-Alpes, le délai moyen d obtention d un logement social dans le Grand Lyon était de treize mois en Tous bailleurs confondus, on compte environ logements sociaux dans le Grand Lyon (25 ). Grand Lyon Habitat, premier bailleur social de Lyon intramuros, nous indique avoir produit logements sociaux depuis 2009 (dont 29 dans Lyon 8 e ) doivent être livrés (+ 20 ) entre 2014 et 2018 (dont 35,2 dans Lyon 3 e ). Au total, Grand Lyon Habitat gère un patrimoine de logements dans l agglomération. La SACVL (76,9 Ville de Lyon) prévoit de produire 400 logements sociaux les six prochaines années (il en existe actuellement). De 2007 à 2013, elle en a produit 128, dont 105 ont été cédés et l un a été reconverti. 300 C est, par mètre carré, le montant moyen que la Ville verse pour financer la production d un logement social à Lyon (part communale). Dans le reste de l agglomération, ce montant est de l ordre de 35 par mètre carré. Si le montant est dix fois plus élevé à Lyon, c est en raison du coût du foncier. Ce qui explique d ailleurs que, une fois sur deux, les logements sociaux produits à Lyon soient issus de mutations (reconversions) de logements déjà existants. Cette part communale représente environ 15 du coût total de la production de logements sociaux, le reste étant financé par le Grand Lyon/Etat (61 ), l ANRU (21 ) et Action logement,l ex-1 Logement (3 ). La piste de sociétés coopératives Marc Uhry, délégué régional de la Fondation Abbé-Pierre, évoque deux pistes possibles pour améliorer la situation du logement à Lyon. La première destinée à faciliter l accès à la propriété serait celle des «faîtières», comme aux Pays-Bas : les collectivités locales aideraient à la création d une société coopérative immobilière et l habitant acquérerait des parts de cette société en payant son loyer; s il s en allait, il récupèrerait une partie de sa mise et le montant de l inflation. Autre piste : la collectivité mettrait des terrains à disposition de promoteurs, à condition qu ils développent des locations à prix abordables. N.B. 18 LE PROGRES - JEUDI 27 FÉVRIER

3 Il reste difficile d acheter selon les lecteurs du panel du Progrès Logement. Les Lyonnais sont ils satisfaits ou non de l offre locative? Quelles mesures attendent ils pour faciliter leur accès au logement? Réponses. Qui s exprime? Cette enquête n est pas un sondage mais elle repose sur des questions posées à un panel de lecteurs réguliers ou occasionnels du Progrès, habitant Lyon, hommes et femmes, représentatifs de différentes tranches d âges et situations sociales. Ils sont 124 à s être prononcés. Taxes trop élevées C est la question sur laquelle se dégage la plus forte unanimité. 70,90 des lecteurs qui nous ont répondu, estiment que le montant actuel de la taxe d habitation est injustifié à Lyon. «Elle représente pour moi l équivalent de deux loyers, il faudrait qu elle soit plafonnée au prix d un loyer du marché, maximum», indique un lecteur, quand un autre reproche «aux institutions administratives de se gaver». La taxe foncière fait l objet de moins de récriminations : 41,90 la trouvent trop élevée. Mais ce pourcentage est à relativiser dans la mesure où 44,80 des lecteurs qui ont répondu, ne sont «pas concernés», car pas propriétaires. Difficile de louer Sans surprise, une majorité des personnes interrogées évoque des difficultés à se loger. 57,4 sont d accord ou plutôt d accord pour dire qu il n est pas plus facile de louer aujourd hui qu il y a six ans (23,60 sans opinion). Pour 45,50, les programmes de construction sont en nombre insuffisant (25,60 sans opinion). Et trop de locaux restent vides (bureaux). Les difficultés de location (ou d achat) s expliquent aussi par des problèmes de coût mais pas seulement. «Il faut des loyers moins chers et abordables aux petits salaires ; il faut diminuer les garanties demandées pour la signature d un bail et les montants de salaires exigés», réclament plusieurs lecteurs. L un d eux propose l idée «d une caution municipale» pour rassurer les propriétaires et leur permettre de louer. Nombreux sont les lecteurs qui se plaignent du mauvais état des appartements à louer. Et difficile d acheter! 55,80 des lecteurs du panel estiment qu il n est pas plus facile d acheter à l heure actuelle à Lyon qu il y a six ans (29,60 sans opinion). «Si les taux d intérêt sont bas, il n en va pas de même des prix. Les collectivités n auraient elles pas des terrains inutilisés pour favoriser une offre plus large de prix?», suggère ainsi ce lecteur, quand un autre appelle l État à «libérer ses friches». «Augmenter l offre de logements permettrait de faire baisser les prix à l acquisition, devenus excessifs», ajoute un autre. Les idées de chantiers ne manquent pas dans notre panel, comme la construction de «grandes tours modernes» Les Lyonnais et le logement Enquête du 13 au 17 février 2014 auprès du panel Le Progrès Les délais actuels d obtention d un logement social sont-ils trop longs? 60,1 6,5 pour les arrondissements sans foncier, ou de logements «moins chers car plus simples, sans déco superficielle, fonctionnels avec équipements de base», dans l esprit d un Le Corbusier. Pas assez de logements sociaux Pour 46,90 du panel, il n y a p a s a s s e z d e l o g e m e n t s sociaux à Lyon (26,40 sans opinion). Et les délais d obtention sont jugés bien trop longs par 60,10 des personnes interrogées (33,40 sans opinion). Quels projets mener pour améliorer les choses? 33,4 Oui Non Ne sais pas Le nombre de nouveaux programmes immobiliers est-il suffisant? 25,6 28,9 45,5 Quelle décision doit prendre le futur maire Le montantde votre taxe d habitation de Lyon face aux demandeurs d asile? vous semble-t-il justifié? Les loger de manière 70,9 décente en attendant 29,4 l examen de leur situation Favoriser les associations ions pour leur prise en charge 25 Demandeur leur reconduite systématique 19,8 30,5 9,3 Ne sais pas 15,1 Oui Ne sais pas Non Oui Non Ne sais pas Infographie : Le Progrès «Beaucoup plus de constructions à vocation sociale» souhaitent tout simplement plusieurs lecteurs. Mais en évitant de créer des ghettos. «Il faut obliger, sur chaque nouvel immeuble construit, à mettre 20 de logements sociaux en location pour permettre la mixité sociale», suggère l un d eux (ndlr : c est le cas, lire notre encadré «logement s o c i a l» s u r l a p a g e d e gauche). D autres ne veulent «pas de logements sociaux à tour de bras» ou en centre ville parce qu ils les jugent parfois synonymes de «risque de délinquance». Ils préféreraient que le niveau de richesse augmente. Un lecteur estime important de travailler sur «l image des logements sociaux» pour «attirer les classes moyennes dans le besoin». Les étudiants à l étroit 56 de notre panel juge le nombre de logements pour étudiants insuffisant à Lyon (42, suffisant). Un lecteur suggère, de manière générale, la piste de l habitat intergénérationnel. N. B. (avec la collaboration de Laurence Cordonier) Le besoin d espaces verts Les berges du Rhône, à l automne Photo archives Richard Mouillaud Etre bien logé, dans l esprit de nombreux lecteurs du panel, cela signifie aussi très souvent : vivre dans une habitation environnée d espaces verts, et dans la tranquillité. Cette revendication apparaît plusieurs fois dans les remarques de notre panel. «Les espaces verts se développent actuellement (caserne Blandan, chemin Feuillat, route de Vienne dans le 8 e ), il faut continuer dans ce sens...», dit ce lecteur. Il faut «penser aux espaces verts, les berges du Rhône sont belles mais en dehors de ces berges, le cadre de vie doit être amélioré par la verdure, des espaces de jeux et des terrains de sport», ajoute un autre. «Donner de l espace dans nos cités, ce n est pas un luxe!», insiste ce lecteur. La question du bruit est aussi abordée. «Il est important d améliorer l isolation des logements pour éviter les nuisances sonores, et de réduire la circulation ou de faire en sorte que les voitures roulent lentement pour réduire le bruit extérieur», demande ce lecteur. «On a besoin de logements insonorisés», insiste un autre. N. B. avec L. C. 69 JEUDI 27 FÉVRIER LE PROGRES 19

4 Les propositions des six candidats sur le logement à Lyon Municipales. Comment faire pour acheter un bien ou le louer à prix raisonnable? Le logement est l une des premières préoccupations des Lyonnais. «Le Progrès» a sollicité les différentes têtes de liste sur ce thème. (maire sortant PS, liste «Evidemment Lyon»), (UMP/UDI Génération Lyon), (Front national), et Amaury Rubiol (Europe Ecologie / Les Verts), (Front de Gauche) et (centriste, sans étiquette) ont été sollicités pour livrer, dans une tribune, leur diagnostic et présenter leurs propositions. Ils ont dû en outre répondre par «oui» ou par «non» aux trois questions suivantes : «Ferez vous baisser les délais d obtention d un logement social?»; «Diminuerez vous le montant de la taxe d habitation et de la taxe foncière?»; «Aiderez vous à la construction de nouvelles résidences étudiantes?» d un logement social à Lyon Ferez-vous baisser les délais d obtention? TROIS QUESTIONS AU CANDIDATS La taxe d habitation et la taxe foncière seront-elles diminuées au cours des cinq prochaines années? * * * N'a pas souhaité répondre à la question posée en ces termes Allez-vous de nouvelles résidences étudiantes aider à la construction? «A Lyon, des logements pour tous» Maire sortant PS et tête de liste «Evidemment Lyon» Après l emploi, le logement est la deuxième préoccupation des Français. A Lyon, nous en avons fait une priorité. Nous devons relever un double défi : répondre aux besoins de logement de nos citoyens, au plusprèsdeleursattenteset de leurs moyens et anticiper la croissance démographique de notre agglomération qui attire parce qu elle se développe. Nous avons, en deux mandats, construit logements dont plusde31 000sur Lyon. Nous en produisons surlegrandlyontrois fois plus que Paris, et àtaillecomparable,1,5fois plus que Marseille Métropole. Malgré ces bons résultats reconnus par la fondation Abbé-Pierre, le déficit de logements subsiste. Nous nous engageons à construire plus : logements paran, dont3 000surLyon. Cette réponse quantitative est aussi qualitative : ces logements sont construits dans des quartiers bien reliés au reste du territoire. Les habitants peuvent y trouver commerces, équipements publics, bureaux et espaces publics végétalisés. Toutcequifait la qualité de la ville. Nous construirons pour tous les budgets et toutes les situations individuelles, car l effort financier des ménages pour se loger est toujours plus important. Nous poursuivrons la production d au moins4 500 logements sociaux par an, dont 1 700àLyon,dans des immeubles à taille humaine et répartis équitablement sur le territoire. Nous produirons plus de logements locatifs à prix maîtrisés et des logements en accession à prix abordables.avec le «Plan 3A», nous offrons une aideauxprimo-accédants de à Pour les jeunes, nous construirons logements étudiants à prix modérés dont plus de 3 000surLyon sur des sites biens reliés aux universités, et des résidences pour jeunes actifs «Nous mettrons en place un chèque premier logement» Tête de liste UMP/UDI-Génération Lyon qui rencontrent des difficultés pour se loger de manière économique. Pour nos aînés, nous créerons plus de logements adaptés, offrant les services nécessaires et encouragerons la construction d immeubles intergénérationnels. Nous améliorerons l habitat en poursuivant la suppression de l habitat dégradé et l aide aux propriétaires pour qu ils requalifient leur habitat ancien. Nous continuerons la réhabilitation thermique du parc social comme nous le faisonspour les 550 logements de la cité jardin à Gerlandet l étendrons significativement au parc privé. Pour l habitat de demain, nous encouragerons les initiatives permettant de répondre plus aux attentes des habitants : logements à usages évolutifs, pièce indépendante et modulable mais créeront aussi plus d immeubles durables permettant de mieux maîtriser ses consommations.. Photo Pierre Augros. Photo Joël Philippon Chaque Lyonnais doit pouvoir vivre dans un logement adapté à un prix abordable. C est le premier poste de dépensedanslebudget des ménages devant l alimentation et les transports. Les familles et les classes moyennes doivent pouvoir rester en centre-ville: - Nous intensifierons la construction de logements intermédiaires avec un prix de vente des logements maîtrisé moyennant un prix de cession du foncier raisonnable. - Nous mettrons en place undispositif«chèque premier logement» permettant un allégement du montant des remboursements les premières années pour les primo-accédants. - Nous faciliterons l accession sociale à la propriété, qui permet aux classes moyennes de devenir propriétaires. Pour deux catégories particulières les seniors et les étudiants: - Nous faciliterons l adaptation des logements à la dépendance et nous développerons l habitat multi-générationnel, pour apporter une solution à l isolement des personnes âgées, comme aux difficultés de logement des étudiants. Par exemple, en nouant un partenariat entre les associations de personnes âgées, le Crous(Centre régional des oeuvres universitaires et scolaires), la Ville, les agences immobilières. Nous nous inspirerons des initiatives d acteurs lyonnais, comme celle de l écoleesdesdelafaccatholiquedelyon.nous créerons dans chaque arrondissement un immeuble social intergénérationnel. Les rez-de-chaussée de ces immeubles pourraient être proposés en priorité à des professionnels de santé. -Lelogementétudiantestunenjeumajeurpour une ville universitaire comme Lyon. Or, le déficit est criant. Avec étudiants dans l aggloméra- tion,onnecompteque21600logementsspécifi- ques. Enorme retard. L heure est donc aux solutions innovantes. C est pourquoi nous proposons l installation de logements containers sur le campusdegerlandàl imagedecequiestfaità Nantes ou dans de nombreuses villes allemandes. Le PLU(plan local d urbanisme) intègrera aussi un taux minimal de logements sociaux de type studio dans les nouveaux programmes, en particulier à proximité des campus. Pour lutter contre les logements vacants, nous proposons: -Lamisesurlemarchédeslogementsdefonction delavilledelyonvacantsafind enfairebénéficier les Lyonnais. - Une action d information et d accompagnement des propriétaires afin que la proportion de logements vacants diminue. Actuellement presque 10deslogementssontvacantsàLyon! 20 LE PROGRES - JEUDI 27 FÉVRIER

5 «Arrêter d alimenter la bulle spéculative» Tête de liste du Front National La politique du logement de notre ville ne doit pas se résumer à une distribution de permis de construire et de places en HLM. Elle doit être conduite par un maire responsable qui sache conjuguer les principes de l identité, de l ambition et de la justice sociale. Il faut arrêter d alimenter la bulle spéculative sur le logement et l immobilier qui rejette les classes populaires en dehors de la ville de Lyon et ne permet pas aux familles d accéder à la propriété. Il faut, par exemple, aujourd hui plus de de revenus mensuels pour espérer acquérir un logement à Lyon. Notre action sera aussi centrée sur la rénovation des logements insalubres encore nombreux dans notre ville. Nous mènerons également une politique de désamiantage préventif en appliquant le principe de précaution partout où la question se posera. Je ne braderai pas aveuglément notre patrimoine aux plus offrants, notamment les fonds de pension sous pavillon de l étranger, comme ce fut le cas pour le quartier Grolée au cours du dernier mandat, et je gérerai la politique de l urbanisme en concertation avec les Lyonnais. Pour en finir avec l opacité des procédures d attribution des logements sociaux, je les rendrai transparentes et publiques de façon à ce que les Lyonnais soient informés de la politique de ville, et que les personnes en attente d un logement social ne soient pas lésées par des arrangements clientélistes. Pour préserver et respecter nos rues, nos édifices et nos quartiers, je veillerai à ne pas accorder de permis de construire à des bâtiments qui contreviendraient à l unité architecturale et à notre patrimoine. Vieux- Lyon, quartier des Cordeliers, quais de Saône, etc. : Lyon doit pouvoir conserver la spécificité de ses quartiers harmonieux.. Photo P. Augros «Plus de logements et plus d emplois» et Amaury Rubio Respectivement co-tête de liste à Lyon et tête de liste dans le 2 e arrondissement. Photo R. Mouillaud Les prix du logement ont doublé en dix ans. Pour enrayer cette hausse, satisfaire la demande de logements à un prix abordable, plus rapidement, l offre doit être améliorée. Avec l utilisation des bâtiments vides et la construction de logements par an. Dont un tiers de logements sociaux, y compris pour les jeunes en formation, un tiers de location et un tiers d accession à la propriété. Pour maintenir l agriculture et la nature, ces constructions doivent se réaliser dans Lyon mais aussi groupées autour des villes et villages de l agglomération. Avec des quartiers où résident riches et moins riches, jeunes et plus âgés, des services de proximité et des transports en commun. Nous proposons un partenariat avec les entreprises du bâtiment sur dix ans, pour que la construction s accompagne d emplois locaux non délocalisables et d amélioration de la qualité des logements : utilisation de matériaux écologiques (terre, bois, laine ), accessibilité pour les personnes handicapées et vieillissantes, terrasses. Dans les arrondissements, des «Cités des artisans» regroupant les différents corps de métiers permettront de trouver des professionnels de confiance. Pour diminuer la facture de chauffage, nous développerons les bâtiments neufs qui produisent plus d énergie que leurs habitants n en consomment (toits solaires, excellente isolation) et intensifierons le programme de réhabilitation pour les propriétaires volontaires. Nous favoriserons les initiatives comme l habitat «coopératif» avec des familles qui se regroupent pour construire leur immeuble, renforcer les liens de voisinage et partager un atelier, une salle de jeu, une chambre d amis, un jardin «50 de logement social dans les programmes neufs» Tête de liste Front de Gauche L augmentation incessante du prix de l immobilier ces dix dernières années opère une exclusion des classes moyennes et populaires de notre ville. Et si Lyon a avancé sur le logement à loyer modéré, demandeurs sont toujours dans l attente et le Crous propose places pour demandes d étudiants. Nous nous donnons donc l objectif d atteindre 25 de logement sociaux en 2020 puis 30 en Cela impose de construire 50 de logements sociaux dans tous les projets immobiliers neufs. Le poids de la ville à la SACVL, et de la future Métropole dans l OPAC font des collectivités des acteurs incontournables qui doivent aider les bailleurs sociaux à accéder à des emprunts à taux zéro en se portant garantes. Nous ajouterons à cela la mobilisation du financement des entreprises via le 1 logement qui permettra de dégager des ressources nécessaires au développement des logements sociaux. Afin de garantir à tous le droit au logement, nous travaillerons la réquisition du parc existant non utilisé. Et encouragerons les propriétaires à lutter contre la vacance de leur logement via une fiscalité contraignante sur les locaux vides plus de trois mois, afin de favoriser la mise sur le marché de locations à prix abordables. Pour l accès à la propriété, nous imposerons un prix maximum à la vente aux promoteurs bénéficiant de foncier ou d investissements publics. Nous appuierons les démarches citoyennes qui souhaitent développer des projets d habitats coopératifs en les aidant à trouver des garants ou une aide technique pour les montages de projet. La maîtrise du foncier via l Etablissement public foncier est l outil préalable à toute politique de développement. L acquisition publique des terrains est le meilleur moyen de stabiliser les prix de l immobilier.. Photo J. Philippon «Transformer des bureaux vides en logements» Tête de liste centriste sans étiquette. Photo P. Augros Depuis douze ans, Lyon a connu une forte augmentation du prix au m² (+ 150 ) et des loyers (+ 50 ), la demande de logement social est forte ( en cours) pour un parc de logements. En parallèle, la création de logements est insuffisante, notamment pour la classe moyenne et les ménages modestes. La cohésion sociale à Lyon sera en danger si seuls les plus riches et les plus pauvres peuvent se loger. Nous proposons une nouvelle approche, fondée sur l optimisation de l existant et sur l innovation, pour créer de nouveaux logements. 1 Créer de nouveaux logements sur l existant Part-Dieu et Confluence créent un effet d aspiration qui vide les bureaux du centre-ville. Nous devons en profiter pour transformer ce parc immobilier de bureaux diffus en logements. A l identique, nous développerons de nouveaux outils pour réduire la vacance (10 du parc). Nous pourrons ainsi agir rapidement sur l offre disponible. 2 Faire émerger une nouvelle offre locative Le logement partagé («co-housing») permet à des personnes âgées de demeurer chez elles et à des jeunes actifs ou étudiants d accéder à un premier logement. Nous soutiendrons les associations au cœur de cette démarche, tant dans le parc public que dans le parc privé. Avec cette politique, nous pouvons créer des centaines de logements et faciliter la vie quotidienne. 3 Innover dans la construction La Ville proposera du foncier à des constructeurs innovants (habitat modulaire par exemple) pour faire émerger une offre immobilière moins chère et de meilleure qualité énergétique. S il faut densifier, il faut aussi construire autrement pour permettre aux classes moyennes de devenir propriétaire sur Lyon et maintenir la cohésion sociale de la ville. 69 JEUDI 27 FÉVRIER LE PROGRES 21

2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche

2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche 2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche Depuis 12 ans, Lyon a connu une forte augmentation du prix des logements au m² (+150%) et des loyers (+50%) ; une augmentation disproportionnée

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF

Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Questions aux têtes de liste posées par les 3 Fédérations de locataires CNL ; CLCV ; CSF Réponse de la Liste Grenoble Une ville pour tous, conduite par Eric Piolle 1/ RENOVER L HABITAT Les logements les

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Novembre 2014 L e logement représente aujourd hui un des trois premiers postes du budget des ménages. Il est devenu, pour la plupart des Français,

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers

Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers PROPOSITION Projet de loi Logement et Urbanisme LOCATION Le «bail solidaire» : une alternative à l encadrement des loyers loi 1989 C.C.H. Une proposition pour accroître l offre locative à loyers maîtrisés.

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement PREMIER MINISTRE Service Communication Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Signature de la Charte d engagement du monde ferroviaire au service de la politique publique du logement Paris, jeudi 26

Plus en détail

16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen?

16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen? 16h15 L habitat coopératif : comment une collectivité peut-elle soutenir l engagement citoyen? CONFERENCE TECHNIQUE 7 décembre 2010 Auditorium Maison de l Habitat Sarah TRUDELLE, HABICOOP La coopérative

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain?

Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Qui sont les primo-accédants d aujourd hui et de demain? Etude de l Institut CSA pour Guy Hoquet L immobilier Mars 2015 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 2000 personnes

Plus en détail

Ordre du jour. Date et lieu. Participants

Ordre du jour. Date et lieu. Participants Ordre du jour Présentation et débat autour des grands principes du règlement et du zonage du projet de Plan local d urbanisme Date et lieu Mardi 19 mars 2013 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe.

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 juillet 2015 LE MARCHÉ IMMOBILIER AU 1 er SEMESTRE 2015 @JFBuet @FNAIM fnaim.fr VOLUME DES VENTES DANS L EXISTANT 2 LÉGÈRE REPRISE DES VENTES DANS L EXISTANT Sources : CGEDD

Plus en détail

Remise du 3000 Chèque Premier Logement

Remise du 3000 Chèque Premier Logement ème Remise du 3000 Chèque Premier Logement Vendredi 6 juillet 2012 à 11h30 Hémicycle Bargemon, 13002 Marseille I. Remise du 3000 ème Chèque Premier Logement II. III. IV. Le Chèque Premier Logement Un Engagement

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie De Nailloux Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités domicile-travail

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON

DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON DELEGATION DE Madame Elizabeth TOUTON 453 D-2015/218 Programme d Intérêt Général métropolitain «Un logement pour tous au sein du parc privé de Bordeaux Métropole». Subvention de la Ville aux propriétaires

Plus en détail

Mi-2004, les résidences principales représentent

Mi-2004, les résidences principales représentent 5 LOGEMENT PRÉSENTATION Mi-2004, les résidences principales représentent près de 83 % des logements bourguignons et parmi elles, près des deux tiers sont des maisons individuelles. En proportion, ces dernières

Plus en détail

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T

Diagnostic 11 P R O G R A M M E L O C A L D E L H A B I T A T Diagnostic 11 DIAGNOSTIC 2500 2000 1500 1000 500 0 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002 2004 Production neuve : nombre de logements par an entre 1999 et 2005 (point mort de production à 1 100 logements)

Plus en détail

Marielle de Sarnez, candidate à la mairie de Paris Conférence de presse - Lundi 21 octobre 2013. Plan Marshall pour le logement

Marielle de Sarnez, candidate à la mairie de Paris Conférence de presse - Lundi 21 octobre 2013. Plan Marshall pour le logement Marielle de Sarnez, candidate à la mairie de Paris Conférence de presse - Lundi 21 octobre 2013 Plan Marshall pour le logement De tous les grands dossiers de Paris, celui du logement est le plus crucial.

Plus en détail

LE POINT SUR. La maison à 100 000

LE POINT SUR. La maison à 100 000 LE POINT SUR La maison à 100 000 Mars 2007 I - Le contexte La maison à 100.000 s inscrit dans la politique d encouragement à l accession sociale à la propriété, qui est un des objectifs du plan de Cohésion

Plus en détail

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique

Projet de politique d habitation de la Ville de Québec. Commentaires et recommandations dans le cadre de la consultation publique Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue de Carillon, Québec, Qc, G1K 5B3 Tél.:529-6158 courriel: cccqss@bellnet.ca Projet de politique d habitation de la Ville de Québec

Plus en détail

Pourquoi faire le choix de construire sa maison?

Pourquoi faire le choix de construire sa maison? GUIDE PRATIQUE : CONSTRUIRE SA MAISON Pourquoi faire le choix de construire sa maison? Construire, ou faire construire son habitation sur un terrain que l on a soi-même choisi ne se fait pas par hasard.

Plus en détail

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat

PLH. Synthèse Diagnostic - Enjeux. Programme Local de l Habitat. le PLH de Saint-Etienne Métropole. juin 2010. Programme Local de l Habitat PLH le PLH de Saint-Etienne Métropole Programme Local de l Habitat Programme Local de l Habitat juin 2010 Synthèse Diagnostic - Enjeux Précisions méthodologiques Une typologie des communes de l agglomération

Plus en détail

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE

LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LOCATION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION IMMOBILIÈRE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

La nouvelle place de l habitant

La nouvelle place de l habitant FORUM DES NOUVEAUX ENJEUX ET BESOINS DE LA VILLE La nouvelle place de l habitant 24 et 25 novembre 2012 Lille Grand Palais Synthèse de la conférence Sommaire La nouvelle place de l habitant... 3 L association

Plus en détail

Une mission d intérêt public

Une mission d intérêt public Une mission d intérêt public La coopérative Pierres Avenir Construction a réalisé un programme situé à Vélizy-Villacoublay (Yvelines) qui confirme sa vocation d intérêt général : Reloger les locataires

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

4450 rue St-Hubert, local 328, Montréal (Québec) H2J 2W9 Téléphone : (514) 527-3495 Télécopieur : (514) 527-6653 Courriel : clplateau@yahoo.

4450 rue St-Hubert, local 328, Montréal (Québec) H2J 2W9 Téléphone : (514) 527-3495 Télécopieur : (514) 527-6653 Courriel : clplateau@yahoo. 4450 rue St-Hubert, local 328, Montréal (Québec) H2J 2W9 Téléphone : (514) 527-3495 Télécopieur : (514) 527-6653 Courriel : clplateau@yahoo.ca Mémoire sur le Programme particulier d urbanisme (PPU) Du

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine

Observatoire Local des Loyers. de l agglomération toulousaine Observatoire Local des Loyers de l agglomération toulousaine Un loyer médian de 10,40 /m² sur l agglomération toulousaine en 2014 En dehors de la localisation, trois paramètres ont une forte influence

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois!

Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05. 1.!Evolution des loyers par typologie! !depuis 12 mois! Janvier 2013 Sommaire! Que s est-il passé en 2012?! Que s est-il passé sur le marché locatif en 2012?! 05 1.!Evolution des loyers par typologie!!depuis 12 mois! 07 2.!Evolution des loyers sur 10 ans!

Plus en détail

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville

Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale. Ministre délégué au Logement et à la Ville Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué au Logement et à la Ville Paris, le 9 novembre 2004 Ministère de l Emploi, du Travail et de la Cohésion Sociale Ministre délégué

Plus en détail

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009.

Le tableau de bord. Ré g i o n Ce n t r e. de l observatoire régional de l habitat et du foncier de la région Centre. Édition octobre 2009. O bservatoire R H F égional abitat oncier Ré g i o n Ce n t r e Cher - Eure-et-Loir - Indre Indre-et-Loire - Loir-et-Cher - Loiret Le tableau de bord de l observatoire régional de l habitat et du foncier

Plus en détail

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien Les Quartiers Crêt de Roc et Tarentaize-Beaubrun, dans le dossier ANRU de Saint Etienne L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien La stratégie habitat de la Ville de Saint

Plus en détail

LE «logement idéal» vu par les consultants

LE «logement idéal» vu par les consultants LE «logement idéal» vu par les consultants de l ADIL-Espace Info Energie du Loiret 2012 Du 3 e trimestre 2011 au 1 er trimestre 2012, l ADIL-Espace Info Energie du Loiret a interrogé ses consultants, quel

Plus en détail

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014

POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE. Convention d objectifs 2012-2014 POLITIQUE DU LOGEMENT SOCIAL ET ABORDABLE Convention d objectifs 2012-2014 Entre, d une part La communauté urbaine de Nantes, Nantes Métropole, représentée par son président, Monsieur Gilles Retière, Dénommée

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble,

construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, construisons le lien qui unit logement et emploi 2014 2015 Ensemble, Nous mettons le logement au service de l emploi et des entreprises Combien de temps un salarié est-il prêt à consacrer chaque jour pour

Plus en détail

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE

SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE SISTERON, UN MARCHE LOCATIF EN DEVENIR L OFFRE Jusqu à la fin des années 90, le parc locatif privé Sisteronnais était essentiellement situé dans les quartiers anciens de la ville, dans des immeubles vétustes.

Plus en détail

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?»

www.adequation.fr Etude du marché immobilier du Grand Avignon L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» Etude du marché immobilier du Grand Avignon Intervention : Yohan BREUIL, directeur d agence, Adequation L Atelier Marchés Immo s 2014 «Un marché en panne?» www.adequation.fr Le 07 octobre 2014 Objectifs

Plus en détail

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE

LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE LE PLAN DE RELANCE DU LOGEMENT EN MAYENNE DOSSIER DE PRESSE 23 octobre 2014 Contact presse : Christèle TILY : 02 43 01 50 70 Valérie DUVAL : 02 43 01 50 72 pref-communication@mayenne.gouv.fr Éléments de

Plus en détail

L immobilier vu par différentes générations de Français

L immobilier vu par différentes générations de Français L immobilier vu par différentes générations de Français Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : I&E Consultants & ORPI Échantillon : 1000 personnes, constituant un

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

Programme Social Thématique Départemental

Programme Social Thématique Départemental DELEGATION DE LA LOIRE PREFECTURE DE LA LOIRE CONSEIL GENERAL DE LA LOIRE Programme Social Thématique Départemental Convention d opération Entre : Le Département de la Loire représenté par Monsieur Pascal

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010

PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 PROJET DE CHARTE DE LA VENTE HLM AUX LOCATAIRES 11/10/2010 Les enjeux de l accession sociale PREAMBULE DANS LE CADRE DES ORIENTATIONS DEFINIES PAR LE PROTOCOLE D ACCORD D NATIONAL INTERPROFESSIONNEL ET

Plus en détail

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69)

La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) La coopérative d habitants : une 3 ème voie pour le logement. L exemple du Village Vertical à Villeurbanne (69) Maitrise d ouvrage : 1 Accompagnateur coopérative d habitants: Habitat participatif et logement

Plus en détail

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages

L évolution du pouvoir d achat immobilier selon l âge des ménages c re di tfo nc i e r.c o m U N E É T U D E I S S U E D U PA R T E N A R I AT C H A I R E V I L L E E T I M M O B I L I E R E N T R E L U N I V E R S I T É PA R I S - D A U P H I N E E T L E C R É D I T

Plus en détail

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants

Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants Des solutions pour les seniors à revenus insuffisants IStock - FredFroese Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays.

Plus en détail

Journée d étude normande

Journée d étude normande Journée d étude normande Contexte global, la gestion du vieillissement Enjeu démographique Pyramide des âges de la population alsacienne en 2007 et 2040 Population âgée du Bas-Rhin (au1 er janvier2012)

Plus en détail

Les Franciliens et le logement dans leur région

Les Franciliens et le logement dans leur région Les Franciliens et le logement dans leur région Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au Département Politique Opinion

Plus en détail

Cette note est la première d une série que l Observatoire de l innovation locale de la Fondation

Cette note est la première d une série que l Observatoire de l innovation locale de la Fondation Note n 11 - Fondation Jean-Jaurès / Observatoire de l innovation locale - 11 décembre 2013 - page 1 Jean-Pierre Jouyet* *Directeur général du groupe Caisse des Dépôts Cette note est la première d une série

Plus en détail

Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes :

Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes : 2. Le marché locatif Activité globale Selon les professionnels de l immobilier interrogés, les principaux constats concernant le marché locatif sont identiques aux années précédentes : - Une activité relativement

Plus en détail

Conseil des Résidents Etrangers

Conseil des Résidents Etrangers Conseil des Résidents Etrangers Septembre 2011 Rapport de la Commission Egalité Urbaine Le logement des Résidents Etrangers à Strasbourg Propos sur l égalité dans l accès au logement Le rapport de la Commission

Plus en détail

Où en est l habitat participatif en France?

Où en est l habitat participatif en France? Où en est l habitat participatif en France? L habitat participatif, c est quoi? Ce qui est commun à tous nos projets Des logements mais aussi des espaces partagés (chambre d amis, atelier, laverie, salle

Plus en détail

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH).

déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). déduction fiscale Monument historique Immeubles classés ou inscrits à l Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques (ISMH). Réhabiliter et préserver le patrimoine architectural français. Les dépenses

Plus en détail

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE

DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE - Document réalisé par la Direction Départementale de l Équipement de Vaucluse - Décembre 2008 - www.vaucluse.equipement-agriculture.gouv.fr DEVENEZ ACTEUR DU LOGEMENT SOCIAL EN VAUCLUSE SOMMAIRE 2 Le

Plus en détail

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT

Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT Jeudi 2 juillet 2015 Inauguration de l Espace Information Logement d ACM HABITAT ACM HABITAT fait évoluer ses services afin d organiser de façon optimale l information et l accueil des demandeurs conformément

Plus en détail

Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement

Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement Présentation du contre-projet du Conseil d Etat à l initiative «Stop à la pénurie de logements» et des outils existants en faveur du logement Département des institutions et de la sécurité Cuarnens, le

Plus en détail

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE?

7RAISONS POUR LE LOGEMENT SOCIAL DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? UN LOGEMENT DE QUALITE POUR TOUS, GRANDE CAUSE NATIONALE? 7RAISONS DE DIRE NON À LA HAUSSE DE LA TVA POUR LE LOGEMENT SOCIAL Le Gouvernement précédent avait déjà pénalisé le logement social en faisant

Plus en détail

La solvabilité des ménages de Caen la mer

La solvabilité des ménages de Caen la mer AUCAME Caen Normandie SERVAT O hab No ita t v em IRE OB b re 2 0 1 5 La solvabilité des ménages de Caen la mer face au marché immobilier local Novembre 2015 Sommaire Le logement : premier poste de dépenses

Plus en détail

Fiche communale BOURG LES VALENCE

Fiche communale BOURG LES VALENCE Fiche communale BOURG LES VALENCE Synthèse de l entretien en commune du 30 juin 2011 CARACTERISTIQUES GENERALES DE LA COMMUNE La ville de Bourg les Valence est traversée par différents axes de communication

Plus en détail

Programme Local de l'habitat

Programme Local de l'habitat Communauté d Agglomération du Pays Viennois Observatoire de l Habitat -données 2012- Groupe de Direction du CLH du 4 juillet 2013 Sommaire 1. Développement résidentiel 2. Les marchés immobiliers : ventes

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville

Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville Communiqué de presse Propria, partenaire de la ville de Montfermeil, lance un programme de 83 logements collectifs en cœur de ville Paris, le 16 juin 2011, Propria, marque commune du Crédit Foncier et

Plus en détail

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement

ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement ATELIER N 2 Identification et programmation des produits logement SOMMAIRE Rappel du diagnostic La programmation logements La programmation locative sociale Les publics spécifiques Rappel du diagnostic

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP

ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP REVENDICATION DE L APF Octobre 2010 Le logement constitue un droit fondamental : il permet de disposer d un habitat et il conditionne l ouverture à des démarches

Plus en détail

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. LE locatif Social

Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS. LE locatif Social Se loger en Pays d Ancenis // Quel(s) habitat(s) pour quels habitants? L Habitat dans le PayS d AnceniS LE locatif Social LE LOCATIF SOCIAL Les principes Locatif social, abordable, conventionné, etc :

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Logement social

Principales missions opérationnelles : Logement social LOGEMENT SOCIAL - Nombre d offices communautaires d HLM ou OPAC gérés : aucun - Autres organismes gestionnaires de logements sociaux : 2 Offices publics de l Habitat (Département de Loire Atlantique et

Plus en détail

Odl 13. Quatrième intercommunalité du département et mitoyen. Pays d Aubagne et de l Etoile 2009. 12 communes pour 104 200 habitants

Odl 13. Quatrième intercommunalité du département et mitoyen. Pays d Aubagne et de l Etoile 2009. 12 communes pour 104 200 habitants St. Savournin La Bouilladisse Cadolive La Destrousse Auriol AUBAGNE La Penne sur-huveaune Belcodène Odl 13 Roquevaire Observatoire Départemental des Loyers du Parc Privé Pays d Aubagne et de l Etoile 2009

Plus en détail

LE DROIT À LA VILLE. Mémoire présenté devant la Commission populaire itinérante sur le droit au logement. par le COMITÉ LOGEMENT VILLE-MARIE

LE DROIT À LA VILLE. Mémoire présenté devant la Commission populaire itinérante sur le droit au logement. par le COMITÉ LOGEMENT VILLE-MARIE LE DROIT À LA VILLE Mémoire présenté devant la Commission populaire itinérante sur le droit au logement par le COMITÉ LOGEMENT VILLE-MARIE 7 novembre 2012 2 «Si les quartiers centraux ont été largement

Plus en détail

Mise en copropriété des immeubles HLM

Mise en copropriété des immeubles HLM Mise en copropriété des immeubles HLM Opportunités et risques Soraya DAOU, architecte DPLG Sommaire Anah Enjeux de la vente HLM PLH et politique de l habitat Leviers L Anah L'Anah, établissement public

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat

Les outils pour agir dans le domaine de l habitat 3/3 URBANISME CONSTRUCTIONS PUBLIQUES ET HABITAT CYCLE DE FORMATION 2014/2015 > A DESTINATION DES ELUS ET PERSONNELS TERRITORIAUX Les outils pour agir dans le domaine de l habitat Mai 2015 Jeudi 21 Mai

Plus en détail

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers

Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements publics fonciers Direction Territoriale Normandie Centre Septembre 2014 Action Bimby 3.2 : Intégration de la démarche aux outils fonciers et procédures d aménagement Fiche 1 Densification pavillonnaire & Etablissements

Plus en détail

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON

RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT ET LE LOGEMENT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON Développer l offre d hébergement et de logement accessible aux personnes à revenu modeste Contribuer aux politiques publiques sur ces domaines. 8 associations s unissent! RESEAU ASSOCIATIF POUR L HEBERGEMENT

Plus en détail

Un toit pour les familles qui n en ont pas

Un toit pour les familles qui n en ont pas Un toit pour les familles qui n en ont pas contrastwerkstatt Avec votre entreprise, investissez dans un projet solidaire et durable Le Logement un besoin de première nécessité 3.5 millions de personnes

Plus en détail

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles

PREMIUM. En plein coeur du centre historique de Nantes. NANTES Carré Vert. Photos non-contractuelles G A M M E PREMIUM En plein coeur du centre historique de Nantes NANTES Carré Vert Photos non-contractuelles DÉFICIT FONCIER Déduire le montant des travaux réalisés sur l ensemble des revenus fonciers positifs,

Plus en détail

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 6

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 6 Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 6 N 111871 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Marion Chasles-Parot marion.chasles-parot@ifop.com Janvier 2014 1 La méthodologie

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE

ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE Hlm D ILLE ET VILAINE CONVENTION PARTENARIALE INTERBAILLEURS POUR LE RELOGEMENT DES LOCATAIRES CONCERNES PAR LES PROGRAMMES DE DEMOLITION ET DE RENOUVELLEMENT URBAIN SUR LE TERRITOIRE

Plus en détail

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers?

Toiles @ penser. Cahiers d éducation permanente de. La Pensée et les Hommes. Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Toiles @ penser Cahiers d éducation permanente de La Pensée et les Hommes Comment vivre à Bruxelles malgré le coût des loyers? Cahier n 2006-01-002 Toiles@penser Cahier n 2006-01-002 Connaissez-vous nos

Plus en détail

ETAT d AVANCEMENT DES RELOGEMENTS ET PREMIERS BILANS

ETAT d AVANCEMENT DES RELOGEMENTS ET PREMIERS BILANS ETAT d AVANCEMENT DES RELOGEMENTS ET PREMIERS BILANS 1.1 Un cadre formalisé Le GPV de Lyon La Duchère Les objectifs ambitieux du Projet Urbain - Démolition/reconstitution de 1600 logements d ici 2012 pour

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

RENAISSANCE LYON WP Progress and Plans WP 1.4: Commercial and Fiscal Solutions

RENAISSANCE LYON WP Progress and Plans WP 1.4: Commercial and Fiscal Solutions RENAISSANCE LYON WP Progress and Plans WP 1.4: Commercial and Fiscal Solutions Maxime VALENTIN SPLA Lyon Confluence WP 1.4: Commercial and Fiscal Solutions State of progress year 4 : 6 last months Analysis

Plus en détail

Rencontres citoyennes

Rencontres citoyennes Thématiques et quelques éléments de contexte Offre de logement Si le taux de logement sociaux est relativement honorable, on note une inadéquation entre l offre et la demande. Il existe de nombreux logements

Plus en détail

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire

Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Vous avez l opportunité de devenir propriétaire Une grande majorité des Français souhaitent acquérir leur logement car devenir propriétaire est synonyme de placement financier, de sécurité pour l avenir

Plus en détail

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014

Press-book. Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Press-book Communiqué de presse Immobilier neuf : Quel est le moral des futurs acquéreurs? 17 juillet 2014 Immobilier neuf : 60% des Français pensent que c est le bon moment pour acheter Helene Dupuy Le

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

Loi DUFLOT pour l'accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR)

Loi DUFLOT pour l'accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) Loi DUFLOT pour l'accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) Le projet de loi pour l Accès au Logement et un Urbanisme Rénové (ALUR) vient d être adopté en première lecture à l Assemblée Nationale.

Plus en détail

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015

Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Les moins de 30 ans et le crédit en 2015 Ont-ils vraiment accès au crédit? Quel est le profil des emprunteurs et leur projet? Quels bons conseils leur apporter? Empruntis accompagne les ménages dans leur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact

DOSSIER DE PRESSE. Dispositif d aide à l investissement locatif. Paris, le 30 décembre 2012. Contact DOSSIER DE PRESSE Dispositif d aide à l investissement locatif Paris, le 30 décembre 2012 Contact Service de presse du ministère de l Égalité des territoires et du Logement 72, rue de Varenne, 75007 Paris

Plus en détail