FISCAL SOCIAL JURIDIQUE - COMPTABILITE. Numéro 96 février 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FISCAL SOCIAL JURIDIQUE - COMPTABILITE. Numéro 96 février 2015"

Transcription

1 Numéro 96 février 2015 FISCAL - Commentaires administratifs relatifs aux aménagements du PEA et au nouveau PEA-PME - Coefficients d'érosion monétaire 2015 pour l'assiette des taxes forfaitaires sur les cessions de terrains nus devenus constructibles - Publication mensuelle des instructions fiscales intéressant les entreprises - Prestations rendues aux exposants des foires et salons : extension du principe de taxation au lieu du preneur - Déclaration et remboursement de la TVA sur les prestations de services électroniques des assujettis ayant opté pour le mini-guichet unique - Suppression de l'obligation de souscription en double exemplaire des déclarations de TVA - Modalités d'appréciation du début de l'activité imposable au sens de la CFE - Nouvelles précisions administratives sur les modalités de présentation des comptabilités informatisées en cas de contrôle fiscal SOCIAL - Modalités opérationnelles de recours aux périodes de mise en situation en milieu professionnel - Modalités d'utilisation des droits affectés sur un CET pour financer des prestations de service à la personne - Mise en oeuvre de l'assouplissement des conditions d'accès à la retraite des travailleurs handicapés et aidants familiaux - Modalités de prise en compte des périodes d'apprentissage au titre de l'assurance vieillesse - Impossibilité de déblocage anticipé d'un contrat collectif de retraite supplémentaire en cas de rupture conventionnelle - Mise en oeuvre de mesures transitoires d'indemnisation du chômage des anciens titulaires d'un contrat de portage salarial - Nouvelles bases forfaitaires à prendre en compte en cas de cumul de l'are avec des revenus d'une activité non salariée - Critères d'éligibilité de la nouvelle aide d'accompagnement au départ à la retraite (ADR) des artisans et commerçants - Nouvelle prorogation du mandat actuel des conseillers prud'hommes jusqu'au 31 décembre 2017 au plus tard - Simplification du calcul des indemnités journalières de maladie, maternité et AT/MP à compter du 1er janvier Précisions sur les aménagements du régime de cumul emploi-retraite à effet au 1er janvier Fixation des conditions préférentielles du rachat de trimestres d'assurance vieillesse pour certains assurés JURIDIQUE - COMPTABILITE - Lancement des «garanties relais» pour faciliter le financement des artisans, TPE et PME - Renforcement de l'obligation d'information du consommateur dans les établissements hôteliers de plein air - Modalités d'application du droit de résiliation des contrats d'assurance 1

2 FISCAL...Commentaires administratifs relatifs aux aménagements du PEA et au nouveau PEA-PME L'Administration met à jour ses commentaires sur le PEA en y intégrant les aménagements apportés par les récentes lois de finances ainsi que la création du nouveau PEA-PME. Elle prévoit notamment plusieurs tolérances, concernant en particulier les droits préférentiels de souscription, la souscription de parts ou d'actions d'un "organisme de tête" dans le cadre d'un investissement intermédié et les délais dont les SICAV et FCP nouvellement créés disposent pour se conformer aux différents quota d'éligibilité. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : BOI-RPPM-RCM (paragraphes 400, 587, 700 et 710) et BOI-RPPM-RCM (paragraphes 230, 240, 260 et 360) du 15 janvier Coefficients d'érosion monétaire 2015 pour l'assiette des taxes forfaitaires sur les cessions de terrains nus devenus constructibles L'assiette de la taxe nationale et de la taxe communale facultative perçues sur les cessions de terrains nus devenus constructibles est égale à la plus-value réalisée, déterminée par différence entre le prix de cession et le prix d'acquisition actualisé en fonction du dernier indice des prix à la consommation hors tabac publié par l'insee, l'administration admettant l'utilisation des coefficients d'érosion monétaire. L'Administration publie les coefficients d'érosion monétaire actualisés, applicables pour les cessions intervenant en SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : BOI-ANNX du 6 janvier Publication mensuelle des instructions fiscales intéressant les entreprises Les instructions fiscales intéressant exclusivement ou principalement la vie des entreprises sont désormais publiées dans la base BOFiP-Impôts à échéance mensuelle, le premier mercredi de chaque mois. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : BOFiP-Impôts, actualité du 20 janvier Prestations rendues aux exposants des foires et salons : extension du principe de taxation au lieu du preneur L'Administration abandonne la dérogation par laquelle elle admettait que la mise à disposition d'un stand sur le site d'une foire ou d'une exposition avec d'autres services connexes puisse être rattachée au lieu de situation de l'immeuble lorsque le contrat entre l'organisateur et l'exposant porte sur un nombre restreint de services dont la mise à disposition d'espace constitue l'élément prédominant. Cette prestation complexe est donc désormais obligatoirement taxable au lieu du preneur. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : BOI-TVA-CHAMP (paragraphes 325 et 525) du 16 décembre Déclaration et remboursement de la TVA sur les prestations de services électroniques des assujettis ayant opté pour le mini-guichet unique Les modalités de mise en œuvre du mini-guichet électronique unique, qui entre en vigueur le 1er janvier 2015, viennent d'être fixées. Les assujettis établis en France, comme ceux établis hors de l'ue, qui ont recours au mini-guichet électronique unique et ont choisi la France comme État d'identification doivent déclarer et payer la TVA sur leurs prestations rendues dans l'ue à des non-assujettis auprès de la Direction des résidents à l'étranger et des services généraux. Les assujettis établis en France doivent souscrire cette déclaration selon les mêmes modalités que les assujettis établis hors de l'ue (dans les 20 jours de la fin de la période imposable, en euros). Par ailleurs, les assujettis inscrits sur le mini-guichet électronique unique peuvent, pour leurs demandes présentées au titre des périodes postérieures au 1er janvier 2015, bénéficier de la procédure spéciale de remboursement de taxe prévue pour les assujettis établis hors de France même pour les périodes au cours desquelles ils réalisent des prestations de services électroniques en France. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N , arrêté du 30 décembre 2014 et décret N du 9 janvier

3 ...Suppression de l'obligation de souscription en double exemplaire des déclarations de TVA En conséquence de l'obligation généralisée de télétransmission des déclarations, l'obligation de souscription en deux exemplaires des déclarations de TVA, devenue obsolète, est supprimée. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Arrêté du 29 décembre 2014 (art. 1, 1 )...Modalités d'appréciation du début de l'activité imposable au sens de la CFE L'Administration clarifie les conditions permettant de constater le début de l'activité d'un établissement au sens de la CFE. Sont ainsi précisés les critères permettant de justifier une demande de dégrèvement, notamment par les petites entreprises ayant reçu un avis d'imposition à la CFE alors qu'elles n'emploient pas de salarié et n'ont pas encore réalisé de chiffre d'affaires ou de recettes. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : BOI-IF-CFE (paragraphes 10 et 20) du 16 décembre Nouvelles précisions administratives sur les modalités de présentation des comptabilités informatisées en cas de contrôle fiscal Les contribuables qui tiennent leur comptabilité au moyen de systèmes informatisés doivent obligatoirement, lors d'un contrôle fiscal, la présenter sous forme de fichiers dématérialisés répondant à certaines normes. L'Administration a mis à jour ses précisions publiées sous forme de questions-réponses, en mettant en ligne 6 nouvelles questions-réponses qui, pour certaines, prévoient ou prolongent des mesures de tolérance. Une réponse précise par ailleurs les obligations des SCI en matière de remise de fichiers dématérialisés. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Communication DGFiP du 19 décembre

4 SOCIAL...Modalités opérationnelles de recours aux périodes de mise en situation en milieu professionnel L'Administration clarifie les modalités opérationnelles de recours au dispositif de mise en situation en milieu professionnel permettant aux travailleurs et aux demandeurs d'emploi de découvrir un métier ou un secteur d'activité, de confirmer un projet professionnel, ou d'initier une démarche de recrutement. Elle précise notamment : - l'objet de la période, les bénéficiaires (y compris les mineurs) et les structures d'accueil éligibles au dispositif, dont sont exclus les particuliers employeurs ou les personnes morales n'employant aucun salarié ; - les conditions de durée et de renouvellement des périodes, qui ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'une reprise d'ancienneté en cas d'embauche ; - le statut du bénéficiaire de la période au regard de la durée du travail et de la couverture du risque AT/MP. Les bénéficiaires reconnus travailleurs handicapés et bénéficiaires de ces périodes pourront prochainement être pris en compte par l'entreprise d'accueil dans le décompte des bénéficiaires de la déclaration d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH) au titre de l'année d'achèvement de la période et si cette période a au moins une durée de 35 heures. Un décret en Conseil d'état est annoncé à cet effet. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Circulaire DGEFP N 01/2015 du 14 janvier Modalités d'utilisation des droits affectés sur un CET pour financer des prestations de service à la personne Les modalités de mise en œuvre de l'expérimentation de la possibilité pour les salariés d'utiliser une partie des droits affectés sur leur compte épargne-temps (CET) pour financer des prestations de service à la personne au moyen d'un chèque emploi-service universel (CESU) (ouverte jusqu'au 1er octobre 2016 et subordonnée à la conclusion d'un accord d'entreprise ou de branche) sont précisées par décret. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Décret N du 17 décembre Mise en œuvre de l'assouplissement des conditions d'accès à la retraite des travailleurs handicapés et aidants familiaux Les modalités d'application de l'assouplissement des conditions d'accès à la retraite des travailleurs handicapés et de leurs aidants familiaux (ouverture du droit à retraite anticipée et à la retraite à taux plein des travailleurs handicapés, majoration de durée d'assurance des aidants familiaux), prévu par la loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, sont précisées par un décret du 30 décembre Ces mesures s'appliquent à compter du 1er janvier SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Décret N du 30 décembre Modalités de prise en compte des périodes d'apprentissage au titre de l'assurance vieillesse Les nouvelles modalités de prise en compte des périodes d'apprentissage accomplies à compter du 1er janvier 2014 au titre de l'assurance vieillesse, issues de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, sont précisées par décret (détermination du nombre de trimestres correspondant à la durée du contrat pour le calcul des droits à l'assurance vieillesse et des trimestres validés au titre du versement complémentaire de cotisations d'assurance vieillesse effectué, le cas échéant, par le Fonds de solidarité vieillesse). Les dispositions réglementaires relatives aux modalités de calcul des cotisations sociales dues au titre de l'emploi d'apprentis sont également adaptées, à la suite de l'élargissement de l'assiette des cotisations d'assurance vieillesse et veuvage de base. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Décret N du 16 décembre Impossibilité de déblocage anticipé d'un contrat collectif de retraite supplémentaire en cas de rupture conventionnelle Interrogé par un sénateur, le ministère des Finances et des Comptes publics précise que les anciens salariés d'entreprises dont le contrat de travail a été rompu à la suite d'une rupture conventionnelle et qui étaient adhérents de contrats de retraite supplémentaire collectifs souscrits par leur ancien employeur ne peuvent réclamer, à l'expiration de leurs droits à l'allocation chômage, le rachat anticipé de leur compte retraite (sous réserve toutefois de 4

5 l'appréciation souveraine des tribunaux). Cette faculté de rachat anticipé est en effet limitée au cas "d'expiration des droits de l'assuré aux allocations chômage prévue par le Code du travail en cas de licenciement". SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Réponse ministérielle, Journal officiel du Sénat Q, 25 décembre Mise en œuvre de mesures transitoires d'indemnisation du chômage des anciens titulaires d'un contrat de portage salarial Dans l'attente de l'intervention du législateur pour organiser l'activité de portage salarial, l'unedic a décidé, à titre dérogatoire et transitoire, d'assouplir les conditions de prise en charge des demandeurs d'emploi qui exerçaient leur activité professionnelle en portage salarial selon les modalités prévues par l'accord collectif étendu du 24 juin 2010, en les dispensant d'apporter la preuve de l'existence d'un contrat de travail. Cette décision s'applique pour toute rupture de contrat de portage salarial intervenue à compter du 1er janvier L'obligation de production d'une attestation spécifique relative au portage salarial, qui doit être remise au salarié par l'entreprise de portage salarial en fin de contrat, est maintenue pendant cette période transitoire. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Circulaire UNEDIC N du 22 décembre Nouvelles bases forfaitaires à prendre en compte en cas de cumul de l'are avec des revenus d'une activité non salariée L'UNEDIC vient de préciser les nouvelles bases forfaitaires à prendre en compte en cas de cumul de l'aide au retour à l'emploi (ARE) avec les revenus issus d'une reprise d'activité professionnelle non salariée (agricole ou non) au titre de l'année SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Circulaire UNEDIC N du 22 janvier Critères d'éligibilité de la nouvelle aide d'accompagnement au départ à la retraite (ADR) des artisans et commerçants Une nouvelle aide financière en faveur des artisans et commerçants se substitue à l'indemnité de départ à la retraite récemment supprimée : l'accompagnement au départ à la retraite (ADR), gérée par le RSI et dont le montant, variable en fonction des revenus de l'assuré, sera compris entre et Le RSI présente les critères d'éligibilité des artisans, industriels et commerçants à cette nouvelle aide sociale. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : RSI, communiqué du 23 janvier Nouvelle prorogation du mandat actuel des conseillers prud'hommes jusqu'au 31 décembre 2017 au plus tard La loi n du 18 décembre 2014 relative à la désignation des conseillers prud'hommes autorise le Gouvernement à prendre par ordonnance, dans un délai de 18 mois à compter de sa promulgation (soit le 18 juin 2016 au plus tard), les dispositions relevant du domaine de la loi permettant la mise en œuvre de nouvelles modalités de désignation des conseillers prud'hommes en fonction de l'audience des organisations syndicales de salariés et des organisations professionnelles d'employeurs. Elle proroge en conséquence une nouvelle fois le mandat actuel des conseillers prud'hommes jusqu'au prochain renouvellement général des conseils de prud'hommes qui interviendra à une date fixée par décret et au plus tard au 31 décembre 2017, et aménage le plafond d'autorisations d'absence que les employeurs sont tenus d'accorder aux salariés conseillers prud'hommes pour les besoins de leur formation. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Loi N du 18 décembre Simplification du calcul des indemnités journalières de maladie, maternité et AT/MP à compter du 1er janvier 2015 L'Administration fait le point sur la simplification des modalités de calcul des indemnités journalières de maladie, maternité et AT/MP par les organismes sociaux, qui s'appliquent aux IJ versées au titre d'arrêts de travail débutant à compter du 1er janvier SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Circulaire interministérielle n DSS/SD2/2014/370 du 30 décembre

6 ...Précisions sur les aménagements du régime de cumul emploi-retraite à effet au 1er janvier 2015 Les aménagements du dispositif de cumul emploi-retraite, modifié par la dernière loi de réforme des retraites, sont désormais applicables, dans les conditions nouvelles, aux assurés dont la première pension prend effet à compter du 1er janvier Pour les pensions prenant effet à compter de cette date, l'administration rappelle : - le principe de cessation d'exercice de l'activité professionnelle pour liquider une pension de retraite et les dérogations existantes ; - les modalités d'option pour le cumul emploi-retraite libéralisé ou plafonné, qui ont été sensiblement modifiées ; - le cadre du principe de cotisations non génératrices de droits nouveaux en cas de reprise ou de poursuite d'une activité rémunérée pour les assurés percevant des pensions de vieillesse de droit direct. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N du 30 décembre 2014 et circulaire interministérielle DSS/3A/2014/347 du 29 décembre Fixation des conditions préférentielles du rachat de trimestres d'assurance vieillesse pour certains assurés Les conditions préférentielles du montant des versements pour la retraite à effectuer pour valider des trimestres, applicables à certains assurés, ont été fixées par décret. Ce dispositif de rachat aidé, entré en vigueur le 11 janvier 2015, permet le rachat de trimestres d'assurance vieillesse, dans la limite de 4, à un tarif plus favorable pour les jeunes, apprentis et assistants maternels qui souhaitent effectuer un versement pour la retraite : - au titre des périodes d'études effectuées dans un délai de 10 ans après la fin des études ; - au titre des périodes d'apprentissage comprises entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre 2013, pour les anciens apprentis ; - au titre de périodes d'activité incomplète se situant entre le 1er janvier 1975 et le 31 décembre 1990 pour les assistants maternels. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N du 8 janvier

7 JURIDIQUE - COMPTABILITE...Lancement des «garanties relais» pour faciliter le financement des artisans, TPE et PME La Société de caution mutuelle de l'artisanat et des activités de proximité (SIAGI) vient de lancer une nouvelle offre «garantie relais», destinée aux artisans et entreprises de proximité, avec pour objectif de : - faciliter l'accès au crédit à court terme, grâce au refinancement a posteriori d'actifs préalablement autofinancés ; - faciliter la transmission d'entreprise, grâce à la substitution des garanties personnelles d'un associé cédant ses parts par la garantie de la SIAGI. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : SIAGI, communiqué du 9 janvier Renforcement de l'obligation d'information du consommateur dans les établissements hôteliers de plein air À compter du 1er janvier 2015, les obligations d'information du consommateur incombant aux propriétaires d'hébergement dans les terrains de campings ou de caravanage et les parcs résidentiels de loisirs sont renforcées, notamment en matière tarifaire. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Arrêté du 24 décembre Modalités d'application du droit de résiliation des contrats d'assurance En application de la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, sont précisés les contrats concernés par la faculté de résilier à tout moment, sans frais ni pénalités, après un an d'existence, un contrat d'assurance, ainsi que les conditions et modalités d'exercice de la résiliation. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N et arrêté du 29 décembre

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Actualité Juridique Mai 2011

Actualité Juridique Mai 2011 Actualité Juridique Mai 2011 Réduction d'isf pour souscription au capital de PME : précisions sur la condition relative à l'effectif salarié Les personnes redevables de l'impôt sur la fortune (ISF) peuvent

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Comment mettre en place le compte épargne-temps? Le compte épargne temps est mis en place par convention ou accord collectif de branche, de groupe, d'entreprise ou d'établissement

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS Par accord en date du 24 Mai 2011, les partenaires sociaux sont convenus de créer une obligation conventionnelle

Plus en détail

Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales

Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales En clair COMPLÉMENTAIRES SANTÉ / PRÉVOYANCE Les Contrats Collectifs face aux nouvelles normes sociales et fiscales Quand la Prévoyance vous appartient. Sommaire Exonération des cotisations Sociales...

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés

Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés les infos DAS - n 081 16 juillet 2015 Nouvelle aide à l apprentissage pour les entreprises de moins de onze salariés Conformément au décret n 2015-773 du 29 juin 2015, est créée une aide en faveur des

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 EDITORIAL Des réformes fractionnées : restons vigilants! Plusieurs chantiers sociaux sont en cours et des revirements ou modifications sont nombreux en 2015 : nouvelles contraintes

Plus en détail

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 CIRCULAIRE N 2015-10 DU 11 JUIN 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX011-ACE Titre Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 Objet Suppression de l attestation spécifique

Plus en détail

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND

ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND L ES NOUVEAUX CONTRATS DE TRAVAIL DU SECTEUR NON MARCHAND LE CONTRAT D AVENIR Créé par la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale, le contrat d avenir (CA) vise à faciliter

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Annexe VIII - Version du 06/05/2014 Annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 2014 relative à l'indemnisation du chômage Ouvriers et techniciens de l'édition d'enregistrement sonore, de

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute

GUIDE PRATIQUE TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 SERVITAXE. Réforme de la Taxe d Apprentissage. servitaxe@compagnons-du-devoir.com. Des experts à votre écoute TAXE D'APPRENTISSAGE 2015 2015 Réforme de la Taxe d Apprentissage SERVITAXE Des experts à votre écoute SERVITAXE TAXE 0800 94 66 99 contact@servitaxe,org servitaxe@compagnons-du-devoir.com GUIDE PRATIQUE

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Paiement des cotisations : précisions sur les nouvelles modalités de calcul et d appel de cotisations des indépendants Circulaire RSI n 2007-91 du 20 juillet

Plus en détail

Nouveautés au 1er janvier 2015

Nouveautés au 1er janvier 2015 Nouveautés au 1er janvier 2015 Urssaf.fr vous propose une présentation générale des principales dispositions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2015 *, de la loi de finances pour 2015**

Plus en détail

SALMON et Associés Avocats à la Cour

SALMON et Associés Avocats à la Cour SALMON et Associés Avocats à la Cour Philippe SALMON Avocat DESS Droit des Affaires DJCE Certificat de Spécialisation en droit du Travail Et droit de la distribution REUNION D INFORMATION CGPME 5 Juin

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do?cidtexte=jorftext000028717329&fastpos=1&fastreqid=1132328791&categori elien=id&oldaction=rechtexte

http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do?cidtexte=jorftext000028717329&fastpos=1&fastreqid=1132328791&categori elien=id&oldaction=rechtexte Guylaine Bourdouleix Objet: DocPratic n 203 N 203-07/04/2014 Réforme des régimes de retraites 2014 Le régime des retraites a été réformé. Retrouvez le descriptif des principales mesures. Nouveau registre

Plus en détail

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002 ministère de l Équipement des Transports du Logement du Tourisme et de la Mer Paris, le 22 octobre 2002 direction de l établissement national des invalides de la marine sous-direction des affaires juridiques

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

NEWSLETTER DU SOCIAL

NEWSLETTER DU SOCIAL NEWSLETTER DU SOCIAL Les chiffres clés La Garantie Minimale de Points 2014 : Les cotisations minimales annuelles de retraite complémentaire AGIRC sont fixées à 796,08. Ces cotisations correspondent à un

Plus en détail

NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL

NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL overeed.com NEWSLETTER JUILLET 2015 LES IMPACTS DE LA LOI MACRON EN DROIT DU TRAVAIL La loi Macron en bref A l issue de plusieurs lectures devant l Assemblée Nationale et le Sénat et trois recours par

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 N 2041 GH N 50149 #18 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2013 Ce document n'a qu'une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l'administration. REVENUS

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Ordonnance n o 2015-682 du 18 juin 2015 relative à la simplification des déclarations

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M À, le Objet : Généralisation de la complémentaire santé

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES

ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES ACCORD RELATIF A L'APPLICATION DE L'AMENAGEMENT ET DE LA REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL AUX INTERIMAIRES PREAMBULE Les organisations signataires veulent par le présent accord, préciser la situation des

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition janvier 2012 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition janvier 2012 2 L auto-entrepreneur Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec

Plus en détail

Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée

Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée Proposition de loi pour le développement de l alternance, la sécurisation des parcours professionnels et le partage de la valeur ajoutée Présentée par Gérard Cherpion, Bernard Perrut, Jean -Charles Taugourdeau

Plus en détail

Vos Questions- Nos réponses Matinées Sociales de Mars 2010

Vos Questions- Nos réponses Matinées Sociales de Mars 2010 Cave Lex 27 bis Avenue de Lowendal 75015 PARIS 01 47 70 32 07 forhmaction@cavelex.com www.cavelex.com Cave Lex est une activité de l Institut du Temps Géré Organisme de formation n 11 75 29 21 275 Vos

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 106 juin 2015 FISCAL - Annonce de la mise en œuvre du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu - Taux, abattements et exonérations de droits d'enregistrement applicables aux ventes d'immeubles

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MM les Directeurs 06/03/81 des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : DGR Réf. : DGR

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT

Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT Fiche 37 Notions clés sur le temps de travail des agents de la FPT La réglementation relative au temps de travail s applique à tous les agents des collectivités territoriales et de leurs établissements

Plus en détail

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux Fiche 18 Notions clés sur la protection sociale des élus locaux En matière de protection sociale, une des premières avancées pour les élus locaux a été constituée par la mise en place d un régime de retraite

Plus en détail

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011

Artisans, commerçants et professionnels libéraux. L'auto-entrepreneur. Édition 2011 Artisans, commerçants et professionnels libéraux L'auto-entrepreneur Édition 2011 2 L auto-entrepreneur 3 Qui peut devenir auto-entrepreneur? Ce dispositif permet à toute personne de créer, avec des formalités

Plus en détail

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier

Règle du CIF. Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Cette formation vous permet. Conditions pour en bénéficier Qu'est-ce que le Congé Individuel de Formation (CIF)? Règle du CIF C'est un droit d'absence de l'entreprise, financé par le Fongecif, accordé sous certaines conditions, vous permettant de suivre la formation

Plus en détail

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE

CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE CONVENTION DU 19 JUILLET 2011 RELATIVE AU CONTRAT DE SECURISATION PROFESSIONNELLE Vu les dispositions du code du travail, Vu l'accord national interprofessionnel du 31 mai 2011 relatif au Contrat de Sécurisation

Plus en détail

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France

Protection sociale. 1 Les différents régimes de protection sociale en France Protection sociale La multiplicité des régimes de protection sociale conduit les pluriactifs à des situations administratives complexes : chacune de leurs activités les rattache à une caisse spécifique.

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010

CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 CIRCULAIRE d INFORMATIONS N 2010/05 du 23 JUIN 2010 LE COMPTE EPARGNE TEMPS (CET) Textes de référence : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE

TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE TRANSFERTS DES CONTRATS D ASSURANCE GROUPE EN CAS DE VIE LIES A LA CESSATION D ACTIVITE PROFESSIONNELLE En vertu de l article L132-23 du Code des assurances les droits individuels résultant des contrats

Plus en détail

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ

LA CESSATION PROGRESSIVE D'ACTIVITÉ Circulaire n 24/2006 Cl. C 477 Colmar, le 29 juin 2006 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

Plus en détail

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 30 juin 2009 SOMMAIRE 1. Bénéficiaires de la portabilité 2. Renonciation à la portabilité

Plus en détail

Un contrat accessible

Un contrat accessible Octobre 2013 Un contrat accessible Minimum de versements programmés* : - 50 par mois - 100 par trimestre - 150 par semestre ou par an ou par versement libre *A conseiller, eu égard au traitement fiscal

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Les nouvelles mesures fiscales et sociales. de 2015. Les mesures 2015 à connaître pour vous-même et votre entreprise.

Les nouvelles mesures fiscales et sociales. de 2015. Les mesures 2015 à connaître pour vous-même et votre entreprise. Les nouvelles mesures fiscales et sociales de 2015 Les mesures 2015 à connaître pour vous-même et votre entreprise. Les nouvelles mesures fiscales et sociales de 2015 1. Nouvelles mesures fiscales Les

Plus en détail

Circulaire n 2004/31 du 1er juillet 2004 Caisse nationale d'assurance vieillesse

Circulaire n 2004/31 du 1er juillet 2004 Caisse nationale d'assurance vieillesse mhtml:file://\\bsvr200031\logiciel$\prod\doc_cnracl\doc\circ\cnav-2004-31.mht!http://www.l... Circulaire Cnav 2004/31 du 01/07/2004 Circulaire n 2004/31 du 1er juillet 2004 Caisse nationale d'assurance

Plus en détail

Guide juridique et fiscal -entrepreneur

Guide juridique et fiscal -entrepreneur Dossiers numériques Guide juridique et fiscal -entrepreneur présentation, analyse et commentaires textes et circulaires administratives formulaires et jurisprudences Francis VARENNES Juriste-Fiscaliste

Plus en détail

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité

Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité vous guider Avec la MSA, préparez votre retraite en toute tranquillité n Non-salariés agricoles www.msa.fr Sommaire Comprendre votre retraite Votre carrière 4 Vos cotisations 4 Le droit à l information

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB

SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB SOUS-SECTION 4 SOMMES ALLOUÉES AUX SALARIÉS EN APPLICATION D'UN CONTRAT D'INTÉRESSEMENT [DB 5F1134] Références du document 5F1134 Date du document 10/02/99 2. Fonctionnement. 23 Le CET est alimenté par

Plus en détail

Annexe IX. au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011 relative à l'indemnisation du chômage. 1.1. Salariés en situation de détachement

Annexe IX. au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011 relative à l'indemnisation du chômage. 1.1. Salariés en situation de détachement Annexe IX au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011 relative à l'indemnisation du chômage Salariés occupés hors de France 1 ou par des organismes internationaux, ambassades et consulats

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail

Salon des transfrontaliers mars 2015. Caisse d assurance retraite et de la santé au travail Salon des transfrontaliers mars 2015 Caisse d assurance retraite et de la santé au travail La retraite du régime général La Sécurité Sociale Maladie - AT/MP Maternité - Invalidité Vieillesse Décès Charges

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

CHAPITRE III - LA PAYE

CHAPITRE III - LA PAYE CHAPITRE III - LA PAYE Dans la plupart des entreprises, les charges de personnel représentent le poste le plus important de la valeur ajoutée. C'est dire leur importance en masse globale. Les charges de

Plus en détail

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur :

PREAMBULE. Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1 PREAMBULE Les 3 statuts possibles de l entrepreneur : 1. Le «quasi salarié» : Le dirigeant de SA et de SAS ou le gérant minoritaire de SARL. Sa rémunération relève des traitements et salaires. Il peut

Plus en détail

C. serv. nat., art. L. 120-11 Règl. gén. chômage 6 mai 2011, art. 25 Circ. Unédic n 2011-25, 7 juill. 2011

C. serv. nat., art. L. 120-11 Règl. gén. chômage 6 mai 2011, art. 25 Circ. Unédic n 2011-25, 7 juill. 2011 Chômage total 43 Interruption du versement Le règlement Unedic précise les cas pouvant occasionner l'interruption du paiement des allocations de chômage. Les situations qui remettent en cause la perception

Plus en détail

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation

Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Note à l attention des OPCA relative aux incitations financières en contrat de professionnalisation Depuis la parution de la circulaire du 23 juillet 2007, le paysage des incitations financières a fortement

Plus en détail

SOMMAIRE. Ce document présente les principales mesures de cette loi pouvant intéresser les commerçants, les artisans et les très petites entreprises.

SOMMAIRE. Ce document présente les principales mesures de cette loi pouvant intéresser les commerçants, les artisans et les très petites entreprises. Nouvelles mesures Plus d informations sur www.apce.com Loi relative à l artisanat et commerce et aux très petites entreprises Loi n 2014 du 18 juin 2014, parue au journal officiel du 19 juin 2014 Ce document

Plus en détail

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise

Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entrepise 2 Les mesures en faveur de la création reprise et transmission d entreprise PRÉSENTATION La loi de modernisation de l économie du

Plus en détail

Moyens de déclaration

Moyens de déclaration Moyens de déclaration Obligation de déclaration et de paiement par voie dématérialisée L obligation de payer exclusivement par virement bancaire : Les entreprises ou établissements d'une même entreprise,

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé L entreprise Forme juridique, au capital de dont le siège est à Code NAF n SIRET Effectif salarié : Représentée par

Plus en détail

L assurance en temps réel

L assurance en temps réel L assurance en temps réel LASSUREUR Meix Colas 21200 MEURSANGES N de Siret 482 645 694 00019 Convention de Courtage Protocole d'accord Entre Lassureur.com Gestion Meix Colas 21200 MEURSANGES Et Mentions

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Circulaire du. Vu la loi de modernisation de l'économie n 2008-776 du 4 août 2008 ; Vu les articles 50-0 et 102 ter du code général des impôts ;

Circulaire du. Vu la loi de modernisation de l'économie n 2008-776 du 4 août 2008 ; Vu les articles 50-0 et 102 ter du code général des impôts ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la Culture et de la communication NOR: MCCHI001678C Circulaire du Relative à la mise en oeuvre, pour les artistes et techniciens du spectacle, des dispositions de la loi

Plus en détail

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 82 juin 2014

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 82 juin 2014 Numéro 82 juin 2014 FISCAL - Fixation au 15 mai de la date limite de transmission par TDFC des déclarations des entreprises clôturant leur exercice au 31 décembre - Précisions administratives sur la nouvelle

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 SEPTEMBRE 2013 N 16/2013 Présentation des orientations fiscales et budgétaires pour 2014 ORIENTATIONS DU PLF ET DU PLFSS 2014 Le ministre de l'économie et des Finances a présenté

Plus en détail

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale

Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale Janvier 2013 Tout savoir sur le cadre fiscal et social de l épargne salariale France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 1. En

Plus en détail

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août

Newsletter. Actualité sociale du mois d Août. Solutions for Human Resources. Actualité sociale du mois d Août 2011 Newsletter PERSOLIS Résidence de la Lyre, 19 1300 Wavre Tel : +32 (0)10 43 98 83 www.persolis.be «La Newsletter Persolis est diffusée avec la collaboration du Groupe S Secrétariat Social» 1 Vous connaissez

Plus en détail

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE)

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) 20/03/2015 Les créateurs d entreprise peuvent sous certaines conditions énumérées ci-dessous et sous réserve de l acceptation de leur

Plus en détail

Division de l'encadrement et des Personnels Administratifs et Techniques

Division de l'encadrement et des Personnels Administratifs et Techniques Division de l'encadrement et des Personnels Administratifs et Techniques DIEPAT/09-448-571 du 26/01/2009 DISPOSITIF DU COMPTE EPARGNE TEMPS ET INDEMNISATION DES JOURS EPARGNES Destinataires : Messieurs

Plus en détail

ANNEXE 2 INCIDENCES DU PRESENT PROTOCOLE SUR CERTAINES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES

ANNEXE 2 INCIDENCES DU PRESENT PROTOCOLE SUR CERTAINES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES ANNEXE 2 INCIDENCES DU PRESENT PROTOCOLE SUR CERTAINES DISPOSITIONS CONVENTIONNELLES Modification de la Convention collective nationale de travail du 8 février 1957 Article 1 L'alinéa 5 de l'article 4

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT

ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT ARTISAN COMMERÇANT CONJOINT Présentation Gan Prévoyance Un spécialiste de la protection sociale complémentaire Depuis plus de 65 ans, Gan Prévoyance est dédiée à la protection sociale, individuelle et

Plus en détail

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES.

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. 3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. Version Publication au Moniteur Belge Initiale : L. du. 03/07/2005 relative aux droits des volontaires 29/08/2005. 1 ère modification : L. du.

Plus en détail

Impôt sur le revenu - CHARGES DÉDUCTIBLES DU REVENU GLOBAL >>

Impôt sur le revenu - CHARGES DÉDUCTIBLES DU REVENU GLOBAL >> Impôt sur le revenu - CALCUL DE L'IMPÔT Indexation des tranches du barème d'imposition des revenus de 2013 et revalorisation exceptionnelle de la décote Pour l'imposition des revenus de 2013, les tranches

Plus en détail

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés AIDES à l APPRENTISSAGE 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés Cette aide permet de prendre en compte l'investissement de l'entreprise sur

Plus en détail

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES

PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES Assurances Collectives Catalogue des produits 4. Expatriés 4.2 Protection sociale des expatriés PROTECTION SOCIALE DES EXPATRIES 2. Protection sociale des expatriés : Assurances à souscrire 2.1. Problématiques

Plus en détail

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS»

NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES SOUS DIRECTION DES POLITIQUES SOCIALES ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL NOTICE D'INFORMATION RELATIVE AU CESU «AIDE A LA PARENTALITE 6-12 ANS» Objet :

Plus en détail

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ORDONNANCE. relative au portage salarial. NOR : ETST1503259R/Bleue-1 ------ RAPPORT AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social TEXTE SOUMIS A LA DELIBERATION DU CONSEIL DES MINISTRES ORDONNANCE relative au portage salarial

Plus en détail

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF

MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF MODALITES DE LIQUIDATION DE LA RETRAITE, CUMUL EMPLOI RETRAITE ET INCIDENCE ISF I - RETRAITE ET REPRISE D ACTIVITE La loi subordonne le versement d une pension de retraite par le régime général à la cessation

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE -

NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - Conseil Technique National Service juridique droit des personnes et des familles NOTE JURIDIQUE - SECURITE SOCIALE - OBJET : cumul de la pension d invalidité du régime général avec d autres pensions, rentes

Plus en détail

CONSERVATION DES DOCUMENTS :

CONSERVATION DES DOCUMENTS : CONSERVATION DES DOCUMENTS : Cette brochure réalisée par Dominique MATHELIE GUINLET, COJC Bordeaux. Edition Septembre 2014 Le réseau JURIS DEFI c est : Des professionnels du droit à votre écoute : Avocats

Plus en détail

ANIMATION / Actualités conventionnelles

ANIMATION / Actualités conventionnelles ANIMATION / Actualités conventionnelles A1-116 Signature de l avenant n 154 du 19/05/2015 Relatif a la complémentaire santé Avenant applicable au 1 er janvier 2016 Commentaires : La loi du 14 juin 2013

Plus en détail

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale.

2,5 x SMIC horaire x [(12 x 151,67) + nombre d'heures complémentaires ou supplémentaires)] rémunération totale. QUESTION- DU 6 DECEMBRE 2013 2. Calcul du CICE Quelles sont les règles d arrondi? Le montant du CICE, du plafond d'éligibilité et de l'assiette est arrondi à l'euro le plus proche. La fraction d'euro égale

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 D-2-09 N 11 DU 4 FEVRIER 2009 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. REMBOURSEMENT MENSUEL DES CREDITS DE TAXE DEDUCTIBLE NON IMPUTABLE. (C.G.I.,

Plus en détail