FISCAL SOCIAL JURIDIQUE - COMPTABILITE. Numéro 96 février 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FISCAL SOCIAL JURIDIQUE - COMPTABILITE. Numéro 96 février 2015"

Transcription

1 Numéro 96 février 2015 FISCAL - Commentaires administratifs relatifs aux aménagements du PEA et au nouveau PEA-PME - Coefficients d'érosion monétaire 2015 pour l'assiette des taxes forfaitaires sur les cessions de terrains nus devenus constructibles - Publication mensuelle des instructions fiscales intéressant les entreprises - Prestations rendues aux exposants des foires et salons : extension du principe de taxation au lieu du preneur - Déclaration et remboursement de la TVA sur les prestations de services électroniques des assujettis ayant opté pour le mini-guichet unique - Suppression de l'obligation de souscription en double exemplaire des déclarations de TVA - Modalités d'appréciation du début de l'activité imposable au sens de la CFE - Nouvelles précisions administratives sur les modalités de présentation des comptabilités informatisées en cas de contrôle fiscal SOCIAL - Modalités opérationnelles de recours aux périodes de mise en situation en milieu professionnel - Modalités d'utilisation des droits affectés sur un CET pour financer des prestations de service à la personne - Mise en oeuvre de l'assouplissement des conditions d'accès à la retraite des travailleurs handicapés et aidants familiaux - Modalités de prise en compte des périodes d'apprentissage au titre de l'assurance vieillesse - Impossibilité de déblocage anticipé d'un contrat collectif de retraite supplémentaire en cas de rupture conventionnelle - Mise en oeuvre de mesures transitoires d'indemnisation du chômage des anciens titulaires d'un contrat de portage salarial - Nouvelles bases forfaitaires à prendre en compte en cas de cumul de l'are avec des revenus d'une activité non salariée - Critères d'éligibilité de la nouvelle aide d'accompagnement au départ à la retraite (ADR) des artisans et commerçants - Nouvelle prorogation du mandat actuel des conseillers prud'hommes jusqu'au 31 décembre 2017 au plus tard - Simplification du calcul des indemnités journalières de maladie, maternité et AT/MP à compter du 1er janvier Précisions sur les aménagements du régime de cumul emploi-retraite à effet au 1er janvier Fixation des conditions préférentielles du rachat de trimestres d'assurance vieillesse pour certains assurés JURIDIQUE - COMPTABILITE - Lancement des «garanties relais» pour faciliter le financement des artisans, TPE et PME - Renforcement de l'obligation d'information du consommateur dans les établissements hôteliers de plein air - Modalités d'application du droit de résiliation des contrats d'assurance 1

2 FISCAL...Commentaires administratifs relatifs aux aménagements du PEA et au nouveau PEA-PME L'Administration met à jour ses commentaires sur le PEA en y intégrant les aménagements apportés par les récentes lois de finances ainsi que la création du nouveau PEA-PME. Elle prévoit notamment plusieurs tolérances, concernant en particulier les droits préférentiels de souscription, la souscription de parts ou d'actions d'un "organisme de tête" dans le cadre d'un investissement intermédié et les délais dont les SICAV et FCP nouvellement créés disposent pour se conformer aux différents quota d'éligibilité. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : BOI-RPPM-RCM (paragraphes 400, 587, 700 et 710) et BOI-RPPM-RCM (paragraphes 230, 240, 260 et 360) du 15 janvier Coefficients d'érosion monétaire 2015 pour l'assiette des taxes forfaitaires sur les cessions de terrains nus devenus constructibles L'assiette de la taxe nationale et de la taxe communale facultative perçues sur les cessions de terrains nus devenus constructibles est égale à la plus-value réalisée, déterminée par différence entre le prix de cession et le prix d'acquisition actualisé en fonction du dernier indice des prix à la consommation hors tabac publié par l'insee, l'administration admettant l'utilisation des coefficients d'érosion monétaire. L'Administration publie les coefficients d'érosion monétaire actualisés, applicables pour les cessions intervenant en SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : BOI-ANNX du 6 janvier Publication mensuelle des instructions fiscales intéressant les entreprises Les instructions fiscales intéressant exclusivement ou principalement la vie des entreprises sont désormais publiées dans la base BOFiP-Impôts à échéance mensuelle, le premier mercredi de chaque mois. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : BOFiP-Impôts, actualité du 20 janvier Prestations rendues aux exposants des foires et salons : extension du principe de taxation au lieu du preneur L'Administration abandonne la dérogation par laquelle elle admettait que la mise à disposition d'un stand sur le site d'une foire ou d'une exposition avec d'autres services connexes puisse être rattachée au lieu de situation de l'immeuble lorsque le contrat entre l'organisateur et l'exposant porte sur un nombre restreint de services dont la mise à disposition d'espace constitue l'élément prédominant. Cette prestation complexe est donc désormais obligatoirement taxable au lieu du preneur. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : BOI-TVA-CHAMP (paragraphes 325 et 525) du 16 décembre Déclaration et remboursement de la TVA sur les prestations de services électroniques des assujettis ayant opté pour le mini-guichet unique Les modalités de mise en œuvre du mini-guichet électronique unique, qui entre en vigueur le 1er janvier 2015, viennent d'être fixées. Les assujettis établis en France, comme ceux établis hors de l'ue, qui ont recours au mini-guichet électronique unique et ont choisi la France comme État d'identification doivent déclarer et payer la TVA sur leurs prestations rendues dans l'ue à des non-assujettis auprès de la Direction des résidents à l'étranger et des services généraux. Les assujettis établis en France doivent souscrire cette déclaration selon les mêmes modalités que les assujettis établis hors de l'ue (dans les 20 jours de la fin de la période imposable, en euros). Par ailleurs, les assujettis inscrits sur le mini-guichet électronique unique peuvent, pour leurs demandes présentées au titre des périodes postérieures au 1er janvier 2015, bénéficier de la procédure spéciale de remboursement de taxe prévue pour les assujettis établis hors de France même pour les périodes au cours desquelles ils réalisent des prestations de services électroniques en France. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N , arrêté du 30 décembre 2014 et décret N du 9 janvier

3 ...Suppression de l'obligation de souscription en double exemplaire des déclarations de TVA En conséquence de l'obligation généralisée de télétransmission des déclarations, l'obligation de souscription en deux exemplaires des déclarations de TVA, devenue obsolète, est supprimée. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Arrêté du 29 décembre 2014 (art. 1, 1 )...Modalités d'appréciation du début de l'activité imposable au sens de la CFE L'Administration clarifie les conditions permettant de constater le début de l'activité d'un établissement au sens de la CFE. Sont ainsi précisés les critères permettant de justifier une demande de dégrèvement, notamment par les petites entreprises ayant reçu un avis d'imposition à la CFE alors qu'elles n'emploient pas de salarié et n'ont pas encore réalisé de chiffre d'affaires ou de recettes. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : BOI-IF-CFE (paragraphes 10 et 20) du 16 décembre Nouvelles précisions administratives sur les modalités de présentation des comptabilités informatisées en cas de contrôle fiscal Les contribuables qui tiennent leur comptabilité au moyen de systèmes informatisés doivent obligatoirement, lors d'un contrôle fiscal, la présenter sous forme de fichiers dématérialisés répondant à certaines normes. L'Administration a mis à jour ses précisions publiées sous forme de questions-réponses, en mettant en ligne 6 nouvelles questions-réponses qui, pour certaines, prévoient ou prolongent des mesures de tolérance. Une réponse précise par ailleurs les obligations des SCI en matière de remise de fichiers dématérialisés. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Communication DGFiP du 19 décembre

4 SOCIAL...Modalités opérationnelles de recours aux périodes de mise en situation en milieu professionnel L'Administration clarifie les modalités opérationnelles de recours au dispositif de mise en situation en milieu professionnel permettant aux travailleurs et aux demandeurs d'emploi de découvrir un métier ou un secteur d'activité, de confirmer un projet professionnel, ou d'initier une démarche de recrutement. Elle précise notamment : - l'objet de la période, les bénéficiaires (y compris les mineurs) et les structures d'accueil éligibles au dispositif, dont sont exclus les particuliers employeurs ou les personnes morales n'employant aucun salarié ; - les conditions de durée et de renouvellement des périodes, qui ne peuvent en aucun cas faire l'objet d'une reprise d'ancienneté en cas d'embauche ; - le statut du bénéficiaire de la période au regard de la durée du travail et de la couverture du risque AT/MP. Les bénéficiaires reconnus travailleurs handicapés et bénéficiaires de ces périodes pourront prochainement être pris en compte par l'entreprise d'accueil dans le décompte des bénéficiaires de la déclaration d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH) au titre de l'année d'achèvement de la période et si cette période a au moins une durée de 35 heures. Un décret en Conseil d'état est annoncé à cet effet. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Circulaire DGEFP N 01/2015 du 14 janvier Modalités d'utilisation des droits affectés sur un CET pour financer des prestations de service à la personne Les modalités de mise en œuvre de l'expérimentation de la possibilité pour les salariés d'utiliser une partie des droits affectés sur leur compte épargne-temps (CET) pour financer des prestations de service à la personne au moyen d'un chèque emploi-service universel (CESU) (ouverte jusqu'au 1er octobre 2016 et subordonnée à la conclusion d'un accord d'entreprise ou de branche) sont précisées par décret. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Décret N du 17 décembre Mise en œuvre de l'assouplissement des conditions d'accès à la retraite des travailleurs handicapés et aidants familiaux Les modalités d'application de l'assouplissement des conditions d'accès à la retraite des travailleurs handicapés et de leurs aidants familiaux (ouverture du droit à retraite anticipée et à la retraite à taux plein des travailleurs handicapés, majoration de durée d'assurance des aidants familiaux), prévu par la loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, sont précisées par un décret du 30 décembre Ces mesures s'appliquent à compter du 1er janvier SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Décret N du 30 décembre Modalités de prise en compte des périodes d'apprentissage au titre de l'assurance vieillesse Les nouvelles modalités de prise en compte des périodes d'apprentissage accomplies à compter du 1er janvier 2014 au titre de l'assurance vieillesse, issues de la loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, sont précisées par décret (détermination du nombre de trimestres correspondant à la durée du contrat pour le calcul des droits à l'assurance vieillesse et des trimestres validés au titre du versement complémentaire de cotisations d'assurance vieillesse effectué, le cas échéant, par le Fonds de solidarité vieillesse). Les dispositions réglementaires relatives aux modalités de calcul des cotisations sociales dues au titre de l'emploi d'apprentis sont également adaptées, à la suite de l'élargissement de l'assiette des cotisations d'assurance vieillesse et veuvage de base. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Décret N du 16 décembre Impossibilité de déblocage anticipé d'un contrat collectif de retraite supplémentaire en cas de rupture conventionnelle Interrogé par un sénateur, le ministère des Finances et des Comptes publics précise que les anciens salariés d'entreprises dont le contrat de travail a été rompu à la suite d'une rupture conventionnelle et qui étaient adhérents de contrats de retraite supplémentaire collectifs souscrits par leur ancien employeur ne peuvent réclamer, à l'expiration de leurs droits à l'allocation chômage, le rachat anticipé de leur compte retraite (sous réserve toutefois de 4

5 l'appréciation souveraine des tribunaux). Cette faculté de rachat anticipé est en effet limitée au cas "d'expiration des droits de l'assuré aux allocations chômage prévue par le Code du travail en cas de licenciement". SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Réponse ministérielle, Journal officiel du Sénat Q, 25 décembre Mise en œuvre de mesures transitoires d'indemnisation du chômage des anciens titulaires d'un contrat de portage salarial Dans l'attente de l'intervention du législateur pour organiser l'activité de portage salarial, l'unedic a décidé, à titre dérogatoire et transitoire, d'assouplir les conditions de prise en charge des demandeurs d'emploi qui exerçaient leur activité professionnelle en portage salarial selon les modalités prévues par l'accord collectif étendu du 24 juin 2010, en les dispensant d'apporter la preuve de l'existence d'un contrat de travail. Cette décision s'applique pour toute rupture de contrat de portage salarial intervenue à compter du 1er janvier L'obligation de production d'une attestation spécifique relative au portage salarial, qui doit être remise au salarié par l'entreprise de portage salarial en fin de contrat, est maintenue pendant cette période transitoire. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Circulaire UNEDIC N du 22 décembre Nouvelles bases forfaitaires à prendre en compte en cas de cumul de l'are avec des revenus d'une activité non salariée L'UNEDIC vient de préciser les nouvelles bases forfaitaires à prendre en compte en cas de cumul de l'aide au retour à l'emploi (ARE) avec les revenus issus d'une reprise d'activité professionnelle non salariée (agricole ou non) au titre de l'année SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Circulaire UNEDIC N du 22 janvier Critères d'éligibilité de la nouvelle aide d'accompagnement au départ à la retraite (ADR) des artisans et commerçants Une nouvelle aide financière en faveur des artisans et commerçants se substitue à l'indemnité de départ à la retraite récemment supprimée : l'accompagnement au départ à la retraite (ADR), gérée par le RSI et dont le montant, variable en fonction des revenus de l'assuré, sera compris entre et Le RSI présente les critères d'éligibilité des artisans, industriels et commerçants à cette nouvelle aide sociale. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : RSI, communiqué du 23 janvier Nouvelle prorogation du mandat actuel des conseillers prud'hommes jusqu'au 31 décembre 2017 au plus tard La loi n du 18 décembre 2014 relative à la désignation des conseillers prud'hommes autorise le Gouvernement à prendre par ordonnance, dans un délai de 18 mois à compter de sa promulgation (soit le 18 juin 2016 au plus tard), les dispositions relevant du domaine de la loi permettant la mise en œuvre de nouvelles modalités de désignation des conseillers prud'hommes en fonction de l'audience des organisations syndicales de salariés et des organisations professionnelles d'employeurs. Elle proroge en conséquence une nouvelle fois le mandat actuel des conseillers prud'hommes jusqu'au prochain renouvellement général des conseils de prud'hommes qui interviendra à une date fixée par décret et au plus tard au 31 décembre 2017, et aménage le plafond d'autorisations d'absence que les employeurs sont tenus d'accorder aux salariés conseillers prud'hommes pour les besoins de leur formation. SOURCE / DO Actualités N 05-06/2015 : Loi N du 18 décembre Simplification du calcul des indemnités journalières de maladie, maternité et AT/MP à compter du 1er janvier 2015 L'Administration fait le point sur la simplification des modalités de calcul des indemnités journalières de maladie, maternité et AT/MP par les organismes sociaux, qui s'appliquent aux IJ versées au titre d'arrêts de travail débutant à compter du 1er janvier SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Circulaire interministérielle n DSS/SD2/2014/370 du 30 décembre

6 ...Précisions sur les aménagements du régime de cumul emploi-retraite à effet au 1er janvier 2015 Les aménagements du dispositif de cumul emploi-retraite, modifié par la dernière loi de réforme des retraites, sont désormais applicables, dans les conditions nouvelles, aux assurés dont la première pension prend effet à compter du 1er janvier Pour les pensions prenant effet à compter de cette date, l'administration rappelle : - le principe de cessation d'exercice de l'activité professionnelle pour liquider une pension de retraite et les dérogations existantes ; - les modalités d'option pour le cumul emploi-retraite libéralisé ou plafonné, qui ont été sensiblement modifiées ; - le cadre du principe de cotisations non génératrices de droits nouveaux en cas de reprise ou de poursuite d'une activité rémunérée pour les assurés percevant des pensions de vieillesse de droit direct. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N du 30 décembre 2014 et circulaire interministérielle DSS/3A/2014/347 du 29 décembre Fixation des conditions préférentielles du rachat de trimestres d'assurance vieillesse pour certains assurés Les conditions préférentielles du montant des versements pour la retraite à effectuer pour valider des trimestres, applicables à certains assurés, ont été fixées par décret. Ce dispositif de rachat aidé, entré en vigueur le 11 janvier 2015, permet le rachat de trimestres d'assurance vieillesse, dans la limite de 4, à un tarif plus favorable pour les jeunes, apprentis et assistants maternels qui souhaitent effectuer un versement pour la retraite : - au titre des périodes d'études effectuées dans un délai de 10 ans après la fin des études ; - au titre des périodes d'apprentissage comprises entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre 2013, pour les anciens apprentis ; - au titre de périodes d'activité incomplète se situant entre le 1er janvier 1975 et le 31 décembre 1990 pour les assistants maternels. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N du 8 janvier

7 JURIDIQUE - COMPTABILITE...Lancement des «garanties relais» pour faciliter le financement des artisans, TPE et PME La Société de caution mutuelle de l'artisanat et des activités de proximité (SIAGI) vient de lancer une nouvelle offre «garantie relais», destinée aux artisans et entreprises de proximité, avec pour objectif de : - faciliter l'accès au crédit à court terme, grâce au refinancement a posteriori d'actifs préalablement autofinancés ; - faciliter la transmission d'entreprise, grâce à la substitution des garanties personnelles d'un associé cédant ses parts par la garantie de la SIAGI. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : SIAGI, communiqué du 9 janvier Renforcement de l'obligation d'information du consommateur dans les établissements hôteliers de plein air À compter du 1er janvier 2015, les obligations d'information du consommateur incombant aux propriétaires d'hébergement dans les terrains de campings ou de caravanage et les parcs résidentiels de loisirs sont renforcées, notamment en matière tarifaire. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Arrêté du 24 décembre Modalités d'application du droit de résiliation des contrats d'assurance En application de la loi du 17 mars 2014 relative à la consommation, sont précisés les contrats concernés par la faculté de résilier à tout moment, sans frais ni pénalités, après un an d'existence, un contrat d'assurance, ainsi que les conditions et modalités d'exercice de la résiliation. SOURCE / DO Actualités N 04/2015 : Décret N et arrêté du 29 décembre

SENAT PROJET DE LOI. relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.)

SENAT PROJET DE LOI. relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.) PROJET DE LOI adopté le 21 décembre 1977 N 88 SENAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978 PROJET DE LOI relatif à la généralisation de la Sécurité sociale. (Texte définitif.) Le Sénat a adopté, dans

Plus en détail

Numéro 74 Février 2014

Numéro 74 Février 2014 Numéro 74 Février 2014 FISCAL Modalités d'entrée en vigueur des nouveaux taux pour les travaux immobiliers donnant lieu à des décomptes ou encaissements successifs Révision des valeurs locatives des locaux

Plus en détail

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 1,6 M de personnes sont concernées par les droits Assédic rechargeables, fin des droits des demandeurs d'emploi, cotisations des actifs,

Plus en détail

PRO LIBERA. La lettre des adhérents. 30 janvier 2015 - N 02/2015 éditée par l Union Nationale des Associations Agréées

PRO LIBERA. La lettre des adhérents. 30 janvier 2015 - N 02/2015 éditée par l Union Nationale des Associations Agréées PRO LIBERA Association de Gestion Agréée pour la Promotion de la Comptabilité auprès des Professions Libérales 57, avenue Franklin Roosevelt, 75008 PARIS Tél. : 01 56 59 14 00 - Télécopie 01 56 59 14 01

Plus en détail

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 77 avril 2014

FISCAL SOCIAL JURIDIQUE. Numéro 77 avril 2014 Numéro 77 avril 2014 FISCAL - Précisions administratives sur le traitement fiscal des frais de gestion refacturés en cas de prêt de main-d'œuvre - Travaux dans les logements : prolongation du maintien

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS COMPLEMENTAIRES SANTES CONVENTIONNELLES MISE A NIVEAU DE L ACCORD EN TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS Par accord en date du 24 Mai 2011, les partenaires sociaux sont convenus de créer une obligation conventionnelle

Plus en détail

Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016

Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016 Notice relative à la mise en place de la couverture santé complémentaire obligatoire à partir du 1er janvier 2016 Préambule Le régime de couverture complémentaire des frais de santé, financé en partie

Plus en détail

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes

La prise en compte pour la retraite des périodes d interruption d emploi involontaire : évolutions législatives et réglementaires récentes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat?

Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quels sont les bénéficiaires de ce contrat? Quelles employeurs peuvent bénéficier de ce dispositif? Forme et contenu du contrat Rémunération minimale du salarié Formation Avantages pour l'employeur Comment

Plus en détail

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS)

CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) CONTRIBUTION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) CONTRIBUTION AU REMBOURSEMENT DE LA DETTE SOCIALE (CRDS) La Contribution Sociale Généralisée (CSG) sur les revenus d'activité et de remplacement a été instituée par

Plus en détail

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS

CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS CHARGES SOCIALES DES TRAVAILLEURS INDÉPENDANTS Paiement des cotisations : précisions sur les nouvelles modalités de calcul et d appel de cotisations des indépendants Circulaire RSI n 2007-91 du 20 juillet

Plus en détail

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE :

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE : ... FISCAL : Commentaires administratifs des modalités de déclaration des salariés par les contribuables assujettis à la CVAE Barèmes d'évaluation forfaitaire des frais de carburant pour 2010 Barèmes d'évaluation

Plus en détail

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs

1 Dispositif relatif aux auto-entrepreneurs Réf. > CC 8812 Groupe /Rubrique > Texte(s) > Questions sociales/406 Sécurité Sociale Loi n 2010-1594 du 20 décembre 2010 de financement de la Sécurité Sociale pour 2011 Objet > Loi de financement de la

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009

Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 Portabilité des couvertures «prévoyance et santé» Art. 14 de l ANI du 11 janvier 2008 et avenant du 18 mai 2009 30 juin 2009 SOMMAIRE 1. Bénéficiaires de la portabilité 2. Renonciation à la portabilité

Plus en détail

N 1 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978. Annexe au procès- verbal de la séance du 7 décembre 1977. PROJET DE LOI

N 1 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978. Annexe au procès- verbal de la séance du 7 décembre 1977. PROJET DE LOI N 1 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978 Annexe au procès- verbal de la séance du 7 décembre 1977. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE ATKÈS DÉCLARATION D' URGENCE relatif à la généralisation

Plus en détail

2. En quoi consiste la généralisation de la complémentaire santé?

2. En quoi consiste la généralisation de la complémentaire santé? Complémentaire Santé : première Foire Aux Questions 1. Qu est-ce que la complémentaire santé? L'Assurance maladie ne rembourse pas intégralement les dépenses de santé (frais médicaux, chirurgicaux et d

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été mis à jour en septembre 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS MMES ET MM les Directeurs Date : 29/04/99. des Caisses Primaires d'assurance Maladie. des Caisses Générales

Plus en détail

RETRAITE : CE QUI CHANGE A PARTIR DE 2014

RETRAITE : CE QUI CHANGE A PARTIR DE 2014 RETRAITE NOTE D'INFORMATION N 2014-04 DU 17 FEVRIER 2014 - MAJ LE 03/07/2014 SERVICE STATUTS - REMUNERATION RETRAITE : CE QUI CHANGE A PARTIR DE 2014 REFERENCES Loi n 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant

Plus en détail

NEWSLETTER DU SOCIAL

NEWSLETTER DU SOCIAL NEWSLETTER DU SOCIAL Les chiffres clés La Garantie Minimale de Points 2014 : Les cotisations minimales annuelles de retraite complémentaire AGIRC sont fixées à 796,08. Ces cotisations correspondent à un

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps Le compte épargne temps La loi n 2008 789 du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps de travail procède à une profonde clarification des modalités de mise en place

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M À, le Objet : Généralisation de la complémentaire santé

Plus en détail

NOUVELLES REGLES D INDEMNISATION DU CHOMAGE

NOUVELLES REGLES D INDEMNISATION DU CHOMAGE Circulaire n 2009-06 du 7 juillet 2009 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L ALLIER 4, rue Marie Laurencin 03400 YZEURE ***** Téléphone 04-70-48-21-00 Télécopie 04-70-44-85-61 NOUVELLES

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167

LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 PARIS, le 29/11/2005 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2005-167 OBJET : Loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l'économie.

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 110 septembre 2015 FISCAL - Mise en place du prélèvement SEPA interentreprises pour le paiement des impôts et taxes - Commentaires administratifs sur le nouveau régime d'imposition de la première

Plus en détail

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours.

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours. Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 4 avril 2013

Plus en détail

PACTE DE RESPONSABILITÉ

PACTE DE RESPONSABILITÉ PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 10 septembre 2014 1 LES PRINCIPALES MESURES SOCIALES DU

Plus en détail

Le compte épargne-temps (CET)

Le compte épargne-temps (CET) Le compte épargne-temps (CET) Comment mettre en place le compte épargne-temps? Le compte épargne temps est mis en place par convention ou accord collectif de branche, de groupe, d'entreprise ou d'établissement

Plus en détail

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation

Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Tableau comparatif des contrats d apprentissage et de professionnalisation Attention : Ce document a été établit en juin 2015. Les informations qu il contient peuvent avoir évoluées en fonction des lois

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

ACTUALITES DE LA PAYE SEPTEMBRE 2012

ACTUALITES DE LA PAYE SEPTEMBRE 2012 ACTUALITES DE LA PAYE SEPTEMBRE 2012 PRECISION SUR LE NOUVEAU REGIME SOCIAL DES HEURES SUPPLEMENTAIRES... 2 PRECISION SUR LE NOUVEAU REGIME DE FORFAIT SOCIAL... 5 LES HEURES SUPPLEMENTAIRES ET COMPLEMENTAIRES

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 09/02/10 N Affaires sociales : 11.10 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2010 La loi

Plus en détail

Les collaborateurs occasionnels du service public

Les collaborateurs occasionnels du service public Les collaborateurs occasionnels du service public Textes de référence : Article L 311-3-21 du code de la sécurité sociale Décret n 2000-35 du 17 janvier 2000 Arrêté du 21 juillet 2000 Décret n 2008-267

Plus en détail

LES AIDES AUX EMPLOYEURS D'APPRENTIS en fonction de la taille de l'entreprise

LES AIDES AUX EMPLOYEURS D'APPRENTIS en fonction de la taille de l'entreprise LES AIDES AUX EMPLOYEURS D'APPRENTIS en fonction de la taille de l'entreprise < 11 salariés De 11 à 250 salariés > 250 salariés Aide TPE jeune apprenti X Prime à l'apprentissage pour les TPE X Aide au

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

Suivi de l'actualité Numéro 64 Septembre 2013 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE

Suivi de l'actualité Numéro 64 Septembre 2013 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE Suivi de l'actualité Numéro 64 Septembre 2013 FISCAL - Présentation des orientations fiscales et budgétaires pour 2014 - Précisions administratives complémentaires sur l'envoi des avis d'imposition 2013

Plus en détail

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE

Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL SOCIAL JURIDIQUE Suivi de l'actualité Numéro 47 Novembre 2012 FISCAL - Tolérance administrative pour l'application de la suppression de l'exonération fiscale des heures supplémentaires et assimilées - Conditions de déduction

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 104 mai 2015 FISCAL - Commentaires administratifs sur les conditions d'application du taux de 5,5 % aux opérations d'accession sociale à la propriété - Précisions administratives sur la réforme

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2010-1776 du 31 décembre 2010 relatif à l assurance volontaire vieillesse et invalidité et au rachat

Plus en détail

Numéro 43 - Octobre 2012

Numéro 43 - Octobre 2012 Numéro 43 - Octobre 2012 - Présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 - Modalités de calcul du plafonnement global de certains avantages fiscaux à l'impôt sur le revenu

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 92 décembre 2014 FISCAL - Rétablissement de la dispense de déclaration n 1330-CVAE-SD en faveur des entreprises mono-établissement - Actualisation pour 2015 des plafonds d'exonération de CFE applicables

Plus en détail

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA

Le régime de retraite supplémentaire obligatoire des OPA Le régime de retraite supplémentaire obligatoire Qui est concerné? Comment fonctionne le régime? Une adhésion obligatoire Date d adhésion Modalités pratiques Cessation d adhésion Affiliation Cotisations

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

11. Déduction du montant de l ISF des investissements dans les PME jusqu à 50.000 euros

11. Déduction du montant de l ISF des investissements dans les PME jusqu à 50.000 euros Lettre d'information - Mai - Juin 2007 MESURES FISCALES ANNONCÉES PAR LE NOUVEAU GOURVERNEMENT Sous réserve que ces mesures soient votées par le Parlement, certaines de ces mesures seraient applicables

Plus en détail

Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions

Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions 1 sur 5 12/11/2015 11:59 Complémentaire santé obligatoire au 01/01/16 : foire aux questions Comme vous le savez, le CoSMoS vous représente activement dans la négociation qui permettra aux employeurs du

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

Le droit individuel à la formation

Le droit individuel à la formation TOUT SAVOIR SUR LE DIF Le droit individuel à la formation Le DIF en quelques mots L'objectif du DIF est de permettre au salarié d améliorer, développer, compléter, renouveler sa qualification et ses compétences

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015

SPÉCIMEN MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Bon à savoir. À jour au 1 er mars 2015 MISE EN PLACE DU RÉGIME DE FRAIS DE SANTÉ PAR DÉCISION UNILATÉRALE DE L EMPLOYEUR (DUE) Récapitulatif des formalités à respecter Rédiger le document formalisant la Décision Unilatérale. Pour vous aider

Plus en détail

COMPTE EPARGNE-TEMPS

COMPTE EPARGNE-TEMPS COMPTE EPARGNE-TEMPS n 2010-531 du 20 mai 2010, qui a modifié le décret n 2004-878 du 26 août 2004 ; on pourra également se référer à la circulaire du 31 mai 2010 présentant la réforme Par rapport à l

Plus en détail

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance GUIDE Article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 Article L911-8 du Code de la Sécurité Sociale Mutuelle UMC - 35 rue Saint Sabin

Plus en détail

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2)

1 ère année civile (1) 2 ème année civile (2) Mars 2015 COTISATIONS TRAVAILLEURS NON SALARIES 2015 MONTANT ANNUEL DES COTISATIONS POUR LES T.N.S. PLAFOND DE SECURITE SOCIALE AU 1er JANVIER 2015 : 38040 par an (PASS) et 3170 par mois (PASS mensuel)

Plus en détail

Point de vue d experts

Point de vue d experts Point de vue d experts Cette lettre fiscale porte sur des mesures votées dans la 3 ème Loi de Finances Rectificative pour 2012 applicables à compter du 1er janvier 2014 prochain. Elle porte sur les nouvelles

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE»

DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» DECISION UNILATERALE Instituant un Régime de Prévoyance Complémentaire «FRAIS DE SANTE» Document remis à chaque salarié, pour la mise en place de garanties collectives couvrant les frais médicaux. Préambule

Plus en détail

Exposé sous le thème: la sécurité sociale. Mlle Kaoutar El Mahdaoui

Exposé sous le thème: la sécurité sociale. Mlle Kaoutar El Mahdaoui Exposé sous le thème: la sécurité sociale Réalisée par: Encadré par Mlle Jalila Boussakri M.KHALID FARID Mlle Kaoutar El Mahdaoui Plan Introduction Axe I : Le régime de la CNSS: SECTION1: principe général

Plus en détail

Extension de l accord du 24 juin 2010 relatif à l activité de portage salarial

Extension de l accord du 24 juin 2010 relatif à l activité de portage salarial CIRCULAIRE N 2013-15 DU 18 JUILLET 2013 Direction des Affaires Juridiques INSV0014-ACE Titre Portage salarial Objet Extension de l accord du 24 juin 2010 relatif à l activité de portage salarial Unédic

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 :

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : Numéro 72 Janvier 2014 Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 a été publiée au Journal officiel du 30 décembre 2013 sous le numéro

Plus en détail

LES COTISATIONS SOCIALES

LES COTISATIONS SOCIALES LES COTISATIONS SOCIALES Les Autres Contributions : CSG ET CRDS La Mutualité Sociale Agricole est chargée du recouvrement de la contribution sociale généralisée et de la contribution au remboursement de

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 SEPTEMBRE 2012 N 16/2012 FISCALITÉ DES PARTICULIERS TÉLÉPROCÉDURES Modalités pratiques des nouvelles procédures de télécorrection et de téléréclamation L'Administration a mis

Plus en détail

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance

La lettre du. Les évolutions du régime de prévoyance La lettre du N 12 Novembre 2011 Les évolutions du régime de prévoyance Depuis l accord initial du 19 mars 2003 qui a mis en place un régime de prévoyance pour la branche du commerce de détail de l habillement

Plus en détail

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les mesures de recettes prévues dans le cadre de la réforme. des retraites de 2010. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 février 2011-9h30 «Rappel des principales mesures de la réforme de 2010 Préparation du rapport sur les transferts de compensation démographique»

Plus en détail

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002

CIRCULAIRE N 13 du 22 octobre 2002 ministère de l Équipement des Transports du Logement du Tourisme et de la Mer Paris, le 22 octobre 2002 direction de l établissement national des invalides de la marine sous-direction des affaires juridiques

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26

Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26 Décision du Défenseur des droits MSP-2014-26 RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Décision relative à des observations en justice Domaine(s) de compétence de l Institution : Droits des usagers des services

Plus en détail

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE :

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE : ... FISCAL : Augmentation progressive du quota apprentissage de la taxe d'apprentissage Limitation de la réduction d'impôt pour souscription au capital de sociétés non cotées aux petites entreprises en

Plus en détail

FASCICULE 1 - Mesures portant réforme de la taxe de séjour et de la taxe de séjour forfaitaire

FASCICULE 1 - Mesures portant réforme de la taxe de séjour et de la taxe de séjour forfaitaire FASCICULE 1 - Mesures portant réforme de la taxe de séjour et de la taxe de séjour forfaitaire L article 67 de la loi de finances pour 2015 procède à une refonte d ampleur de la taxe de séjour et de la

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Dossiers réglementaires > Dossiers réglementaires > Le forfait social Le forfait social Textes de référence : Articles L137-15 à L. 137-17 du Code de la Sécurité sociale créés par l article 13 de la loi n 2008-1330 du 17 décembre 2008 de financement de la sécurité sociale

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé

Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé Modèle de décision unilatérale mettant en place un régime complémentaire frais de santé L entreprise Forme juridique, au capital de dont le siège est à Code NAF n SIRET Effectif salarié : Représentée par

Plus en détail

Plafond de la sécurité sociale pour 2015

Plafond de la sécurité sociale pour 2015 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction des Relations Sociales, des Règles RH et du Logement Social Règles RH Destinataires Diffusion narionale Tous services Contact Tél :

Plus en détail

Accord instituant un Compte Épargne Temps

Accord instituant un Compte Épargne Temps Préambule...2 Article 1 Bénéficiaires...2 Article 2 Alimentation du compte...2 2-1 Des congés payés annuels...2 2-2 Des jours de repos ARTT...2 2-3 Nombre maximum de jours cumulables au titre des congés

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Micro -entreprises L option pour l année 2009 pour le versement forfaitaire libératoire des cotisations et contributions sociales des travailleurs indépendants relevant

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

JURIDIQUE - COMPTABILITE

JURIDIQUE - COMPTABILITE Numéro 106 juin 2015 FISCAL - Annonce de la mise en œuvre du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu - Taux, abattements et exonérations de droits d'enregistrement applicables aux ventes d'immeubles

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE / AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE / FISCAL Date : 24/04/2009 N Juridique : 21.09 N Affaires sociales : 22.09 N Fiscal : 15.09

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP FICHE TECHNIQUE : FISCALITE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Ce document a été établi à titre d information sur les principes généraux de la fiscalité des personnes en situation de handicap. Il est

Plus en détail

"Document émis pour action après validation par signature de la Direction de l'unédic"

Document émis pour action après validation par signature de la Direction de l'unédic CIRCULAIRE N 2013-02 DU 11 JANVIER 2013 Direction des Affaires Juridiques INSV0001-MMA Titre Incitation à la reprise d'emploi par le cumul de l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) avec une rémunération

Plus en détail

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant

Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Les charges sociales du médecin libéral et de son remplaçant Patrice MARIE Parmi les dépenses du médecin libéral, le poste des charges sociales occupe de loin la première place et augmente régulièrement

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

Guide juridique et fiscal -entrepreneur

Guide juridique et fiscal -entrepreneur Dossiers numériques Guide juridique et fiscal -entrepreneur présentation, analyse et commentaires textes et circulaires administratives formulaires et jurisprudences Francis VARENNES Juriste-Fiscaliste

Plus en détail

Epargne salariale : l'essentiel du projet de loi Macron (4/5)

Epargne salariale : l'essentiel du projet de loi Macron (4/5) Epargne salariale : l'essentiel du projet de loi Macron (4/5) 22/07/2015 Suite de notre série de synthèses sur le projet de loi Macron. Aujourd'hui : l'épargne salariale. Le texte modifie certaines règles

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE FRAIS DE SANTÉ DES SALARIÉS NON CADRES (Rhône-Alpes) (6 juillet

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PÊCHE, DE LA RURALITÉ ET DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national COMPTE ÉPARGNE-TEMPS DANS LES EXPLOITATIONS

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Infos pratiques Infos pratiques Base de calcul Eléments soumis à cotisations Toutes les sommes et avantages attribués en contrepartie ou à l'occasion du travail sont soumis à cotisations tels que : - les salaires et assimilés,

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents

Plus en détail

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE :

... ... FISCAL : ... SOCIAL : ... JURIDIQUE : ... FISCAL : Absence de pénalité pour dépôt tardif d'une déclaration papier en raison de l'impossibilité de télédéclarer Présentation du projet de loi de finances pour 2012 Effet rétroactif d'un apport

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS 15 JANVIER 2015 N 1/2015 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE OBLIGATIONS Réforme du régime simplifié d imposition : les modalités de versement des acomptes semestriels sont précisées À compter

Plus en détail

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux Fiche 18 Notions clés sur la protection sociale des élus locaux En matière de protection sociale, une des premières avancées pour les élus locaux a été constituée par la mise en place d un régime de retraite

Plus en détail

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Décision unilatérale de l employeur instituant une garantie complémentaire de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de l entreprise M A, le Objet : Mise en place de garanties collectives

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3175 Convention collective nationale IDCC : 1909. ORGANISMES DE TOURISME

Plus en détail

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation

Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation LETTRE D INFORMATIONS JURIDIQUES N 48 Le 4 juin 2010 REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Organismes de formation : précisions sur les nouvelles modalités de contractualisation Un décret du 20 mai 2010

Plus en détail

PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014

PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014 ACTUALITE PLUS-VALUES MOBILIERES ET IMMOBILIERES : LES MODIFICATIONS A VENIR DANS LA LOI DE FINANCES POUR 2014 I. Quelle imposition pour les plus-values de cession de valeurs mobilières des particuliers

Plus en détail

RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées

RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées Fiche n 10 RETRAITE ANTICIPEE des personnes handicapées Les personnes handicapées issues du secteur privé et du secteur public depuis la loi du 11 février 2005, peuvent bénéficier de la retraite anticipée

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

II. Révision des évaluations des locaux d habitation : les départements tests sont choisis

II. Révision des évaluations des locaux d habitation : les départements tests sont choisis NOTE D INFORMATION 2015/01 du 12 janvier 2015 intérêts comptes courants 2014 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts déductibles s'établit à 2,79

Plus en détail