Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens de l IUT d ORSAY

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens 2015-2019 de l IUT d ORSAY"

Transcription

1 Contrat pluriannuel d objectifs et de moyens de l IUT d ORSAY Présentation aux conseils centraux de l Université Paris-Sud, 15/9/2014 Nelly Bensimon, Directrice

2 Contrat pluriannuel d Objec3fs et de Moyens 2015_2019

3 CPOM : bilan à ce jour Le passé Evalua3ons DUT- IUT 2009 (déposées en 2008) COM 2009, CPOM Pour le contrat quinquennal 2015 Evalua3ons DUT- IUT 2014 (déposées en 2013) Evalua3ons et demandes d habilita3on LPro CPOM è CPOM : une photographie précise comme de départ de nombreux projets détaillés La place originale et importante des IUTs dans l Université Paris- Sud

4 Rapports précédents : bilan à ce jour Accroissement de l offre de forma3on en Lpro Bonne santé budgétaire Jouvence patrimoine pédagogique Rénova3on patrimoine immobilier Renouvellement équipes pédagogiques et BIASS Innova3on pédagogique Accent mis sur la communica3on Posi3onnement Paris- Saclay

5 CPOM : une démarche, des a^entes, des constats Associa3on large de tous personnels de l IUT à la réflexion è recueil d idées à concré3ser dans les 5 ans è état du patrimoine immobilier et chiffrage de la rénova3on è coût de forma3ons par la technologie è envie d inves3r et d innover des équipes è appartenance incontestée à l Université : complémentarité des forma1ons inves1ssement dans la recherche

6 Forma3ons, Etudiants et condi3ons d accueil DUT Chimie : 130 en S1, 75% de réussite en 3 ans DUT Informa3que : 208 en S1, 60% de réussite en 3 ans DUT Mesures Physiques : 200 en S1, > 80% de réussite Licences pro : 150 appren3s >95 % de réussite Accueil en forma1on classique, alternance, 1an temps plein et forma1on con1nue Points forts : qualité des plateformes technologiques, diversité des projets portés, importance des promo3ons, liens avec les professionnels, inves3ssement des personnels Points faibles : situa3on du patrimoine immobilier

7 Notre mission : former des DUT et des LP

8 CPOM : Objec3fs en termes d offre de forma3on Maintenir qualité et volume de l offre de forma3on en DUT Projets des 5 années à venir Évolu3on/adapta3on de l offre de forma7on en licence professionnelle ouverture d'une deuxième année du DUT chimie par appren7ssage op7on «matériaux» : (cf fiche projet Chimie de matériaux) Rapprochement/ra^achement du DUT Chimie avec le DUT Génie Chimique Génie des Procédés du site de Rambouillet de l'iut de Vélizy (UVSQ) colora3on des modules complémentaires du DUT Mesures Physiques vers les technologies de l énergie Contribu3on à la créa7on du parcours technologique de la licence de physique expérimenta3on de forma7on à distance au DUT Informa7que

9 CPOM Améliorer la réussite en licence des parcours de remédia7on qui s'adressent aux étudiants en difficultés en première année du DUT pour lu^er contre les décrochages précoces et préparer un redoublement d'année ou de semestre : le DUT Mesures Physiques en année décalée des parcours de remédia7on et de réorienta7on ac7ve : Le diplôme d université Compétences En Informa7que (DU CEI) des modules d'adapta7on adossés à des partenariats entre l'iut et des établissements du secondaire pour offrir aux bacheliers une orienta3on ac3ve réussie exploitant la porosité entre les filières prépa/iut/bts pour des cursus sécurisés : Soutenir l ouverture d une CPGE- TSI au Lycée parc de Vilgénis en partenariat avec l IUT d Orsay en lien avec le DUT MP pour les bacheliers STI2D l accueil d'étudiants étrangers pour une année de familiarisa3on avec la langue française Le diplôme d université Français Langue Etrangère et de spécialités parcours Licence (DU FLE- L) prépare à l intégra3on en DUT La mise en œuvre de «semestres S0», sous forme d un diplôme d université

10 L environnement de l offre de forma3on Renforcer l axrac7vité de nos forma3ons Accroître la qualité de l accueil des étudiants et des personnels Favoriser la mobilité interna7onale et l inter- culturalité Enrichir/renforcer la dimension professionnalisante de l IUT Favoriser la réussite de tous les étudiants Encourager l inves3ssement dans la recherche et amplifier ses retombées sur les forma7ons Favoriser la vie sociale sur le site Améliorer la qualité de l environnement! Nécessité de développer la communica7on en différenciant les cibles et en diversifiant les médias

11 Poten3el et Besoins en enseignement Poten3el enseignant : 139,5 postes (198 eqec) Etudiants dont 982 en DUT et 144 en licence pro Besoins : DUT: heures et licence pro :6 600 h è un EC pour 22 étudiants, un EC pour 296 heures, un 2 nd degré pour 593 h

12 Poten3el et Besoins en BIASS 30 BIASS services communs dont 8 logis3que- maintenance 26 BIASS en sou7en aux forma7ons dont 18 sur les plateformes pédagogiques (environ h à encadrer soit 1 666h/ BIASS) Dont 8 secrétaires pédagogiques (1/ 131 étudiants, 1/7000 heures sur 32 à 34 semaines/an) Besoins 50% des BIASS sont agents de cat. C è Repyramidage Professionalisa3on è Agent cat. A en communica3on` Mutualisa3on/coordina3on des plannings et ou3ls SDN è Agent cat. A

13 Projet de dépenses pluriannuelles sur le contrat UPSud 11/09/2014

14 CPOM MOYENS / le budget de l IUT Charges indépendantes de l offre de forma1on : k fluides et contrats : 660 k logis3que- travaux : 130 k amor3ssement : 570 k services communs : 300 k Charges minimales liées à l offre de forma1on = k fonc3onnement des départements 300 k (hors équipement) masse salariale (HCC) : 900 k Le budget minimal dont dispose l IUT d Orsay ne peut être inférieur à 2 860k. La dota3on UPSud prévue couvre moins de 40% des charges minimales de la composante.

15 Moyens : Dialogue de ges3on 4/9/2014 Ressources apportées par l Université Pas d augmenta3on à prévoir sur la dota3on récurrente Diminu3on de la contribu3on aux heures de forma3on Nécessité de s inscrire dans la poli3que de rééquilibrage des postes Ressources apportées par l IUT Taxe collectée en baisse (- 15% en 2014) Forma3on par l appren3ssage : liées au nombre de contrat et aux rece^es des CFA Forma3on Con3nue : aléatoires et non calculées en coût complets!bp 2015 : priorités à établir entre forma7ons et inves7ssements

16 Budget : Evolu3on des rece^es

17 CPOM l IUT dans la ComUE Paris- Saclay La Cafétéria «Au Plateau» Des ressources pédagogiques ouvertes : IUT Rambouillet, Lycée Villaroy, Polytech Paris- Sud, CentraleSupélec, FabLab PS2E Coportage LP IUT Sceaux, Collabora3on TP IUT Cachan Licence parcours technologique avec les 6 IUT et les 3 Universités Collabora3on Pôle Pharmacie- Chimie- Biologie (2019) Collabora3on UFR Sciences «Enseignements de la Physique» Ac7ons de FC coportées entre IUT Paris- Saclay et Polytech Accueil des étudiants en situa3on de handicaps è Ancrer la place de la technologie dans les ins7tu7ons Paris- Saclay

18 Avis du Conseil de l IUT sur le COMP Le conseil d IUT d Orsay donne un avis favorable à la par3e «objec3fs» du CPOM. Il s inquiète des moyens mis en place par l Université qui ne perme^ent pas d assurer ce contrat. Le conseil IUT d Orsay demande à l Université Paris- Sud et à sa tutelle que les moyens perme^ant d assurer le Programme Pédagogique Na3onal des DUT soient garan3s pour l IUT d Orsay. En conséquence, le conseil d IUT d Orsay donne un avis réservé à la par3e «moyens» du CPOM. Avis adopté à l unanimité des membres du Conseil d IUT présents lors de la séance du 11/9/2014

FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION

FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION FRANCAIS LANGUE ETRANGERE COMME OUTIL D INTEGRATION Perspec'ves d ac'ons au sein des asbl montoises d aide à l intégra'on des personnes d origine étrangère Désiré NKIZAMACUMU desire.nkizamacumu@condorcet.be

Plus en détail

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1

Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Montage Couv def_mise en page 1 15/02/12 11:01 Page1 Le «Projet Personnel et Professionnel» est apparu dans toutes les spécialités de Diplôme Universitaire de Technologie en 2005. Cee introducon généralisée,

Plus en détail

Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3. Année universitaire 2014-2015

Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3. Année universitaire 2014-2015 Réunion de rentrée Licence PER Programma3on en environnement répar3 Année universitaire 2014-2015 Intervenants de la présenta3on Responsables de la forma/on Bogdan Cau/s, bogdan.cau/s@u- psud.fr Jean-

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur Accompagnement Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa;vité Approches collabora;ves Intelligence collec;ve Devenir & Etre Entrepreneur Marie-Christine Cornou Consultante - Coach

Plus en détail

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de

une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de une étude ANDRH - FEFAUR mars 2013 BILAN ET PERSPECTIVES DE LA GESTION DES TALENTS DANS LES ENTREPRISES EN FRANCE avec le sou@en de 2 Edito La ques(on des talents va s imposer rapidement dans l agenda

Plus en détail

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP

Fiche pra*que 3. Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP Fiche pra*que 3 Renforcement du rôle d informa*on et de consulta*on des IRP La loi vise à favoriser la négocia2on collec2ve et l informa2on des instances représenta2ves du personnel (IRP) sur la forma2on

Plus en détail

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB

AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB AVIS A MANIFESTATION D INTERET N 017/MPT/2013/UCP/CAB RECRUTEMENT D UN CONSULTANT INDIVIDUEL POUR LA REALISATION DE L ETUDE SUR LA PORTABILITE SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS EN REPUBLIQUE DU CONGO

Plus en détail

Priorités et programme de travail du MSC pour 2015. Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015

Priorités et programme de travail du MSC pour 2015. Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015 Priorités et programme de travail du MSC pour 2015 Réunion d informa.on du MSC 3 mars 2015 Processus : Les priorités et le programme de travail du MSC ont été définis à par.r : Des discussions et des consulta.ons

Plus en détail

ANI SEREZ- VOUS PRETS?

ANI SEREZ- VOUS PRETS? ANI SEREZ- VOUS PRETS?! Un risque commercial et financier Plus de 4 millions d assurés individuels vont basculer dans des contrats collec8fs, avec des mouvements importants entre les différents acteurs

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

Actualisation du Baro Métropole

Actualisation du Baro Métropole Actualisation du Baro Métropole Jeudi 4 avril 2013 www.rennes- metropole.fr 1 Pourquoi un Baro Métropole? Disposer d un ou0l transversal de suivi et de pilotage de la stratégie de développement durable

Plus en détail

AMORCE. Plus de 700 adhérents :

AMORCE. Plus de 700 adhérents : P.1 AMORCE Plus de 700 adhérents : - Près de 500 collec

Plus en détail

Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial

Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial Regarder autrement pour mobiliser son potentiel managérial Sommaire >>>> Notre vocation >> p.3 >>>> Notre projet pédagogique >> p.6 >>>> Notre offre produits >> p.11 >>>> L équipe et ses références >>

Plus en détail

Poli%que ins%tu%onnelle: le numérique au service de la forma%on à l Université Laval CFQCU Paris, 26 mai 2015

Poli%que ins%tu%onnelle: le numérique au service de la forma%on à l Université Laval CFQCU Paris, 26 mai 2015 Poli%que ins%tu%onnelle: le numérique au service de la forma%on à l Université Laval CFQCU Paris, 26 mai 2015 Nicole.Lacasse@vre.ulaval.ca Vice- rectrice associée aux études et aux ac%vités interna%onales

Plus en détail

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Le BTS SP3S forme les étudiants à des fonc8ons de rela0on et de communica0on, de ges0on de la

Plus en détail

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES Positionnement / Stratégie de communication ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES SYNTHÈSE 9 MARS 2013 LE DIAGNOSTIC Les grandes observations La qualité et le travail, des exigences absolues La qualité de la programma;on

Plus en détail

Guide juridique : La réforme en pra3que

Guide juridique : La réforme en pra3que Guide juridique : La réforme en pra3que Fiche pra3que 1 Le compte personnel de forma3on Le compte personnel de forma0on Principes fondamentaux C est un compte universel a7aché à la personne pendant les

Plus en détail

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme

22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011. Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme 22ème Conven*on na*onale de l Intercommunalité 14 octobre 2011 Mutualisa*on : déployer les nouveaux ou*ls de la réforme Grand Dole (Pdt : Claude Chalon) Créé en 2008, issu d une fusion, 41 communes, 53

Plus en détail

Master 2 pro. Développement Pharmaceutique et Fabrication Industrielle des Produits de Santé

Master 2 pro. Développement Pharmaceutique et Fabrication Industrielle des Produits de Santé Master 2 pro Développement Pharmaceutique et Fabrication Industrielle des Produits de Santé ORGANISATION DE LA FORMATION En forma)on ini)ale classique (projet de développement pour un Industriel) En contrat

Plus en détail

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Pour les ACTEURS DU DLA et leurs bénéficiaires, les ASSOCIATIONS d ENVIRONNEMENT et d autres secteurs Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Prix

Plus en détail

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers

Le secteur de la Mutualité. Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers Le secteur de la Mutualité Présenta*on des organismes Structure et caractéris*ques des emplois Zoom sur les mé*ers 1 La protec*on sociale Ensemble des moyens mis en œuvre par un pays pour protéger ses

Plus en détail

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services.

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Notre Société H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Nos Engagements: Nous uliserons nos connaissances, expériences

Plus en détail

Vers une licence Innovante : Informa3que et Sciences du Numérique

Vers une licence Innovante : Informa3que et Sciences du Numérique Vers une licence Innovante : Informa3que et Sciences du Numérique Objec&fs : Renforcer l a2rac&vité Bacheliers de bon niveau Issus de la spécialité ISN Valoriser le parcours d étudiants déjà en L1 SFA

Plus en détail

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 forma!on.con!nue@isit-paris.fr - www.isit-paris.fr Etablissement

Plus en détail

Restructura>on des enseignements dans le cadre de l Université Paris- Saclay

Restructura>on des enseignements dans le cadre de l Université Paris- Saclay Restructura>on des enseignements dans le cadre de l Université ParisSaclay Le contexte général de l Université ParisSaclay Mise en place d un groupe de travail dans le domaine des Sciences du Vivant Automne

Plus en détail

Mutualisation IFSI/Université en région Rhône-Alpes. Dr. Daniel PAGONIS

Mutualisation IFSI/Université en région Rhône-Alpes. Dr. Daniel PAGONIS Mutualisation IFSI/Université en région Rhône-Alpes Dr. Daniel PAGONIS Sommaire de la présentation 1. Exper5se de la mutualisa5on IFSI/ Université en région Rhône- Alpes 2. La plateforme d e- learning

Plus en détail

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET»

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» «COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» Chefs de projet ou toute personne ayant à communiquer en publique Comprendre et u,liser la communica,on non verbale Comprendre et u,liser le communica,on verbale

Plus en détail

Transformation Digitale des Ressources Humaines

Transformation Digitale des Ressources Humaines Transformation Digitale des Ressources Humaines Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa>vité Approches collabora>ves Intelligence collec>ve Stratégie et cohérence Management

Plus en détail

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise Reprise d entreprise Check- list RH en 12 étapes en bref Ce document a la modeste ambi9on de vous aider à prendre en compte des critères humains lorsque vous envisagerez de reprendre une entreprise, qu

Plus en détail

APB 2015 S inscrire dans une forma7on Après BAC Avec le portail Admission post- bac. www.admission- postbac.fr

APB 2015 S inscrire dans une forma7on Après BAC Avec le portail Admission post- bac. www.admission- postbac.fr APB 2015 S inscrire dans une forma7on Après BAC Avec le portail Admission post- bac www.admission- postbac.fr 1 Les Conseillères d Orienta9on- Psychologues du lycée nathalie.sutour@yahoo.fr natacha.ganet@ac-

Plus en détail

UBAM EUROPE EQUITY DIVIDEND + LU0717720394. Analyse du fonds 24 08 2012

UBAM EUROPE EQUITY DIVIDEND + LU0717720394. Analyse du fonds 24 08 2012 UBAM EUROPE EQUITY DIVIDEND + LU0717720394 Analyse du fonds 24 08 2012 SOCIÉTÉ DE GESTION L Union Bancaire Privée (UBP) a été fondée en 1969 par Edgar de Piccio;o. Ce;e société est spécialisée dans les

Plus en détail

Services complémentaires en Outaouais

Services complémentaires en Outaouais Services complémentaires en Outaouais La réalisa4on et le succès d un main4en à domicile d une personne âgée en perte d autonomie est un travail d équipe. Les acteurs de ce=e équipe sont d abord la personne

Plus en détail

DONNEES DE LA RECHERCHE. F.André DIRBUIST 2014

DONNEES DE LA RECHERCHE. F.André DIRBUIST 2014 1 0 DONNEES DE LA RECHERCHE Evolu9ons des pra9ques de recherche Science numérique La science n échappe pas aux transforma9ons de la société : technologies, instantanéité de la communica9on, automa9sa9on,

Plus en détail

Accompagner l enfant/adolescent ayant un diabète et sa famille dans leur vie quo:dienne: des premiers modes de garde à l école

Accompagner l enfant/adolescent ayant un diabète et sa famille dans leur vie quo:dienne: des premiers modes de garde à l école Accompagner l enfant/adolescent ayant un diabète et sa famille dans leur vie quo:dienne: des premiers modes de garde à l école AM Bertrand, L Vincent, B Mignot, A Dahoui, A Briquez, S Schwendenmann, M

Plus en détail

Le contrôle fiscal anno 2013

Le contrôle fiscal anno 2013 Le contrôle fiscal anno 2013 Carlos SIX! Administrateur général de la Fiscalité SPF Finances Ges$on des risques Contrôle fiscal CRM & Tolérance zéro ONDEMENT OBJECTIFS STRATEGIQUES Etude externe 2010 constata$ons

Plus en détail

LES FORMATIONS EN APPRENTISSAGE

LES FORMATIONS EN APPRENTISSAGE Photo : Philippe De La Croix LES FORMATIONS EN APPRENTISSAGE à l Université Paris-Sud Octobre 2015 www.u-psud.fr Les domaines de formations Faculté Jean Monnet (Droit, Économie, Gestion) - Sceaux Commerce

Plus en détail

Le re d informa on janvier

Le re d informa on janvier Lere d informaon janvier Le bservatoire de l Habitat O #12013 Bilan du PLH 2011-2012 Edito Enjeu de solidarité et d inclusion, la polique d habitat que nous voulons conduire se doit d être équilibrée sur

Plus en détail

CREATIVE LEADERS. «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses

CREATIVE LEADERS. «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses CREATIVE LEADERS «Let s make it happen» Accompagnement des managers d équipes et responsables transverses CREATIVE LEADERS accompagne les entreprises vers la performance durable en combinant 3 dimensions

Plus en détail

Quels besoins en forma/on pour assurer les transi/ons agricoles, alimentaires et énergé/ques. Gilles TRYSTRAM/ 10 juin 2015

Quels besoins en forma/on pour assurer les transi/ons agricoles, alimentaires et énergé/ques. Gilles TRYSTRAM/ 10 juin 2015 Quels besoins en forma/on pour assurer les transi/ons agricoles, alimentaires et énergé/ques. Gilles TRYSTRAM/ 10 juin 2015 Un contexte de transi/ons Transi(on agricole (Agroécologie, mais de fait une

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PARTENAIRES ACHATS LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PROGRAMME La geson de la relaon fournisseur Supplier Relaonship Management est au centre de l aenon de toutes les foncons Achats. Les

Plus en détail

Communauté d aggloméra0on Orléans Val de Loire

Communauté d aggloméra0on Orléans Val de Loire Communauté d aggloméra0on Orléans Val de Loire - Perspec)ves financières du mandat et bases d un pacte fiscal et financier - Séminaire du 27 septembre 2014 6 rue du Général de Larminat 75015 PARIS Tél.

Plus en détail

SOLIDARITE ESPRIT D EQUIPE ESPRIT D ENTREPRISE AMBITION L AVENTURE CONTINUE!

SOLIDARITE ESPRIT D EQUIPE ESPRIT D ENTREPRISE AMBITION L AVENTURE CONTINUE! SOLIDARITE L AVENTURE CONTINUE! ESPRIT D EQUIPE La Fédéraon Terre de Talents (F.T.D.T.) a été créée dans l intenon de permere à chacun de révéler ses talents et de s épanouir dans un projet professionnel

Plus en détail

Mubawab.ma: Services de communica4on pour les professionnels de l immobilier au Maroc - 2015

Mubawab.ma: Services de communica4on pour les professionnels de l immobilier au Maroc - 2015 Mubawab.ma: Services de communica4on pour les professionnels de l immobilier au Maroc - 2015 Mubawab, le site immobilier du monde Arabe - Mubawab.com une holding crée en 2011 et avec plusieurs sites immobilier

Plus en détail

Séance d'informa7on à propos des stages de longue durée

Séance d'informa7on à propos des stages de longue durée Séance d'informa7on à propos des stages de longue durée 11 février 2015 Stage de longue durée: 12 semaines, 15 ECTS Informa;ons et documents sur: h>p://www.ulb.be/facs/bioing/stages.html Formules de stage

Plus en détail

Active Asset Allocation

Active Asset Allocation Active Asset Allocation Designer de Solu.ons d Inves.ssement We protect, You perform www.active-asset-allocation.com Qui sommes- nous? Ac.ve Asset Alloca.on est un concepteur de solu.ons d inves.ssement

Plus en détail

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013

Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances. Janvier 2013 Les Français, l épargne et l assurance vie Une enquête Ipsos pour la Fédéra;on Française des Sociétés d Assurances Janvier 2013 Fiche technique Sondage effectué pour : La Fédéra;on Française des Sociétés

Plus en détail

Programme. Formaons. Dans ce livret

Programme. Formaons. Dans ce livret Programme De Formaons Dans ce livret Comptabilité... 3-4 Fiscalité... 5-6 2015 Ges5on... 6 Faites de votre banquier votre allié... 7 Patrimoine social, professionnel et privé... 8-9 Informa5que... 9-10

Plus en détail

CATALOGUE DES OFFRES 2014

CATALOGUE DES OFFRES 2014 CATALOGUE DES OFFRES 2014 GM_Oct 2014 Sommaire P9 DIAGNOSTIQUER Etat des lieux de l entreprise P3 REPRESENTER La défense des entrepreneurs P7 Sécurisaon des impayés P7 Projet à l international P7 Assistantes

Plus en détail

Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014

Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014 Parcours de soins, solu/ons de partage Évolu/ons des poli/ques na/onales & Mises en œuvre régionales Séminaire IFERISS 17 Avril 2014 Sommaire 1) Présenta/on du GCS Télésanté Midi- Pyrénées 2) Dossier Médical

Plus en détail

WARBY PARKER. Croissance et responsabilité sociale. Mary- Gaëlle Poyade Grace Aoun Marco D Angelo Yuani Fragata GROUPE CONSULTATION HEC MONTRÉAL

WARBY PARKER. Croissance et responsabilité sociale. Mary- Gaëlle Poyade Grace Aoun Marco D Angelo Yuani Fragata GROUPE CONSULTATION HEC MONTRÉAL WARBY PARKER Croissance et responsabilité sociale Mary- Gaëlle Poyade Grace Aoun Marco D Angelo Yuani Fragata GROUPE CONSULTATION HEC MONTRÉAL AGENDA CONTEXTE ET ANALYSE OPTIONS ET RISQUES ANALYSE FINANCIÈRE

Plus en détail

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13

Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 Vers un Système unique d informa4on na4onale de médicaments au Mexique, dans le cadre du suivi de l OMD 8.13 México Angélica Ivonne Cisneros- Luján Lisbonne, 11 septembre 2012 CONTEXTE et DÉSCRIPTION du

Plus en détail

LES MATINÉES DE L IMMOBILIER. Valeur d usage, l immobilier un puissant vecteur de valeur ajoutée. Daniel Rousselot / SEMAPA

LES MATINÉES DE L IMMOBILIER. Valeur d usage, l immobilier un puissant vecteur de valeur ajoutée. Daniel Rousselot / SEMAPA LES MATINÉES DE L IMMOBILIER Valeur d usage, l immobilier un puissant vecteur de valeur ajoutée Daniel Rousselot / SEMAPA 22 octobre 2013 Les Matinées de l Immobilier 22/10/13 SFL Programme «Valeur d usage,

Plus en détail

Septembre 2010. STS IUT Université CPGE Écoles spécialisées

Septembre 2010. STS IUT Université CPGE Écoles spécialisées Septembre 2010 STS IUT Université CPGE Écoles spécialisées DE médecine spécialisée DE médecine spécialisée DE médecine générale > Diplôme professionnel > Qualification > meilleure insertion professionnelle

Plus en détail

Professionnalisa+on des acteurs de l'éduca+on prioritaire à par+r du développement de pra+ques collabora+ves

Professionnalisa+on des acteurs de l'éduca+on prioritaire à par+r du développement de pra+ques collabora+ves RENCONTRE INTER- ACADEMIQUE CRETEIL- PARIS- VERSAILLES DES REP+ La Sorbonne, le 10 avril 2015 Professionnalisa+on des acteurs de l'éduca+on prioritaire à par+r du développement de pra+ques collabora+ves

Plus en détail

Vision, Stratégie Changement Leadership

Vision, Stratégie Changement Leadership Cabinet de Conseil et de Développement des Hommes et des Organisations Vision, Stratégie Changement Leadership Accompagnement humain des réorganisations Optimisation managériale et relationnelle Cohésion

Plus en détail

Lettre de cadrage budgétaire 2016 e compte financier 2014, récemment approuvé par le Conseil d Administration de notre université, présente une situation saine de l Université : un résultat de la section

Plus en détail

2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil. Base de Loisirs

2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil. Base de Loisirs 2 ème édition Course Relais Interentreprises de Créteil Base de Loisirs Jeudi 16 octobre 2014 A l interna+onal L associa(on Fondée en 1968 par Eunice SHRIVER KENNEDY, Special Olympics est aujourd hui la

Plus en détail

L Europe s engage en Mar/nique auprès des Entreprises

L Europe s engage en Mar/nique auprès des Entreprises L Europe s engage en Mar/nique auprès des Entreprises Les Programmes européens 2014-2020 Le contenu des programmes Les axes d interven-on Les chiffres Les nouveautés La méthode de sélec-on Les mesures Une

Plus en détail

Représenta+ons de l engagement citoyen et de l appartenance républicaine. Vague 2

Représenta+ons de l engagement citoyen et de l appartenance républicaine. Vague 2 Représenta+ons de l engagement citoyen et de l appartenance républicaine. Vague 2 Quel regard les Français portent- ils sur les 20 proposi+ons visant à améliorer l'engagement citoyen? Avril 205 Rapport

Plus en détail

BURN- OUT. Ma+nale RPS 13 mars 2015. Accompagnement social des situa+ons de burn out dans les entreprises par le Service social du travail

BURN- OUT. Ma+nale RPS 13 mars 2015. Accompagnement social des situa+ons de burn out dans les entreprises par le Service social du travail BURN- OUT Ma+nale RPS 13 mars 2015 Accompagnement social des situa+ons de burn out dans les entreprises par le Service social du travail SSIRCA SERVICE SOCIAL DU TRAVAIL INTERENTREPRISES REGION CÔTE D'AZUR

Plus en détail

La Chambre de commerce internationale et la régulation de la société de l information. Par Valérie Fournier-L Heureux

La Chambre de commerce internationale et la régulation de la société de l information. Par Valérie Fournier-L Heureux La Chambre de commerce internationale et la régulation de la société de l information Par Valérie Fournier-L Heureux PLAN 1. Du régime des télécoms à la constella5on ins5tu5onnelle de la société de l informa5on

Plus en détail

Grappes d entreprises : quelle utilité pour les TPE/PME calédoniennes?

Grappes d entreprises : quelle utilité pour les TPE/PME calédoniennes? Grappes d entreprises : quelle utilité pour les TPE/PME calédoniennes? mercredi 11 décembre 2013 des «Grappes» et intérêt pour les entreprises calédoniennes Nouméa, le 11 déc. 2013 xavier.roy@franceclusters.fr

Plus en détail

LES MATINÉES DE L IMMOBILIER. Valeur d usage, l immobilier un puissant vecteur de valeur ajoutée. Daniel Rousselot / SEMAPA

LES MATINÉES DE L IMMOBILIER. Valeur d usage, l immobilier un puissant vecteur de valeur ajoutée. Daniel Rousselot / SEMAPA LES MATINÉES DE L IMMOBILIER Valeur d usage, l immobilier un puissant vecteur de valeur ajoutée Daniel Rousselot / SEMAPA 22 octobre 2013 «Valeur d usage, l immobilier un puissant vecteur de valeur ajoutée»

Plus en détail

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING BENCHMARKING TRAINING CONSULTING Basé en Bretagne, à Rennes, DataMaster dédie son ac4vité aux mé4ers de la Bureau4que depuis plus de quatre ans. Véritable partenaire des distributeurs en solu4ons d impression,

Plus en détail

D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014

D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014 D.U. TÉLÉMÉDECINE TIC SANTÉ MEETING 11 SEPTEMBRE 2014 Nathalie Salles, Professeur CHU de Bordeaux pôle gérontologie, Vice-présidente Association Agir Pour La Télémédecine Mickaël Chaleuil, Président Association

Plus en détail

IDEX Paris- Saclay. Réunion des Directeurs d Unités de recherche. le 9 Septembre 2013

IDEX Paris- Saclay. Réunion des Directeurs d Unités de recherche. le 9 Septembre 2013 IDEX Paris- Saclay Réunion des Directeurs d Unités de recherche le 9 Septembre 2013 Ordre du jour 1. Point d avancement sur la créa5on de l Université Paris- Saclay (C. Chappert) 2. Point sur la forma5on:

Plus en détail

Se former aux méthodes et outils

Se former aux méthodes et outils Se former aux méthodes et outils du développement commercial Les ouls concrets du développement commercial La forma!on débute par 4 demi-journées où nous abordons les fondamentaux du développement commercial

Plus en détail

Questions-Réponses CPGE Scientifiques 8 février 2012 Voie TSI -suite à la web conférence du 19 janvier sur les CPGE -

Questions-Réponses CPGE Scientifiques 8 février 2012 Voie TSI -suite à la web conférence du 19 janvier sur les CPGE - En CPGE, la LV1 Anglais est-elle obligatoire? Peut-on avoir une autre LV1? Y-a-t-il un avantage à conserver sa LV2? La LV1 est obligatoire en CPGE mais ce n est pas nécessairement l anglais. En revanche,

Plus en détail

Une organisa+on rigoureuse, une offre complète et innovante

Une organisa+on rigoureuse, une offre complète et innovante Une organisa+on rigoureuse, une offre complète et innovante Seraing, 18 octobre 2013 SOMMAIRE 1. 1I. Les Chiffres d Ogeo 1. Chiffres clés 2. Ogeo évolu+on Le Modèle Ogeo 1. Un fonds de pension novateur

Plus en détail

Catalogue de FORMATIONS 2015

Catalogue de FORMATIONS 2015 Catalogue de FORMATIONS 2015 Qui sommes nous? î SmartView est un cabinet de conseil et de forma1on, basé à Montpellier et Paris, qui accompagne ses clients professionnels, grands comptes ou PME innovantes,

Plus en détail

Mon Restaurant et L Internet

Mon Restaurant et L Internet Service Attitude Mon Restaurant et L Internet Programme de forma4on, de mise en place et de suivi pour 4rer profit de la communica4on digitale des4né spécifiquement à vous, restaurateurs Septembre 2012

Plus en détail

Chapitre 4 LES VOIES DE DEVELOPPEMENT. Diversification, spécialisation, intégration, externalisation

Chapitre 4 LES VOIES DE DEVELOPPEMENT. Diversification, spécialisation, intégration, externalisation Chapitre 4 LES VOIES DE DEVELOPPEMENT Diversification, spécialisation, intégration, externalisation Voies et mode de développement des stratégies corporate Voies de développement Diversifica5on Spécialisa5on

Plus en détail

EXPERTISE INNOVATION MANAGEMENT. L ingénierie du futur avec. OGER INTERNATIONAL - Rapport d ac vité 2011

EXPERTISE INNOVATION MANAGEMENT. L ingénierie du futur avec. OGER INTERNATIONAL - Rapport d ac vité 2011 EXPERTISE INNOVATION MANAGEMENT OGER INTERNATIONAL - Rapport d acvité 2011 L ingénierie du futur avec 10 9 8 Un projet d entreprise en marche Rap d act ann 20 Dynamic momentum Ancipant une compévité croissante

Plus en détail

Restructura5on EADS. Changement de cap, changement de stratégie? Analyse Syndex. Décembre 2013

Restructura5on EADS. Changement de cap, changement de stratégie? Analyse Syndex. Décembre 2013 Restructura5on EADS Changement de cap, changement de stratégie? Analyse Syndex Décembre 2013 1 EADS déroule un argumentaire de choc largement démenti par les faits Schéma'quement, l argumentaire déployé

Plus en détail

L écoute des signaux porteurs d une d innova&on

L écoute des signaux porteurs d une d innova&on Journée d étude Mercredi 28 novembre 2012 Innova&on et changement dans les ins&tu&ons sociales : une perspec&ve de développement durable L écoute des signaux porteurs d une d innova&on Conférenciers Mar&ne

Plus en détail

MIXITE & EGALITE : Sources de performance

MIXITE & EGALITE : Sources de performance MIXITE & EGALITE : Sources de performance La MIXITE ET EGALITE : source de performance.au cœur du territoire d excellence VENDREDI 19 JUIN 2015 NORDEV La Réunion, territoire d excellence de l égalité professionnelle

Plus en détail

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com

Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Entrepreneur, devenez dirigeant! Valérie Quinault www.astrea-rh.com valerie.quinault@astrea-rh.com Le dirigeant de PME: il vous est demandé Mais parfois vous vous sentez un peu seul Le passage de «Mon

Plus en détail

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY

FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE. UFR Sciences Orsay. Isabelle DEMACHY FORMATIONS STAGES INSERTION PROFESSIONNELLE UFR Sciences Orsay Isabelle DEMACHY Les étudiants à la faculté des Sciences 9000 étudiants (1/3 de l ensemble de l université) 800 enseignants-chercheurs, 800

Plus en détail

Guide du démembrement

Guide du démembrement Guide du démembrement Inves&r dans l immobilier grâce au système du démembrement Les solu&ons actuellement à votre disposi&on sont mul&ples (placements boursiers, immobilier, ac&ons, livrets d épargne,

Plus en détail

Quels usages du e-portfolio en Ressources Humaines?

Quels usages du e-portfolio en Ressources Humaines? Les Après- midi théma;ques de l IAE d Amiens Quels usages du e-portfolio en Ressources Humaines? Philippe - Didier GAUTHIER E- por&olio : www.phd- gauthier.net Phd.gauthier@me.com Jeudi 26 mai 2011 PLAN

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012-2013

RAPPORT ANNUEL 2012-2013 RAPPORT ANNUEL 2012-2013 TABLE DES MATIÈRES Conseil d administraon & équipe... 3 Mot de la présidente et de la direcon. 4 Mission.. 5 Profil de la clientèle 6 Stasques. 9 Accueil 11 Recherche d emploi.

Plus en détail

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 GRATUIT # AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 Nadège Féliers Gîtes de France Ille et Vilaine Chargée «Communication et Numérique» GÎTES

Plus en détail

Un an d open data à Montpellier

Un an d open data à Montpellier Un an d open data à Montpellier De la mise en ligne à la réu/lisa/on en passant par l anima/on Jean Marie Bourgogne Jérémie Valen/n Journées SIG La Le

Plus en détail

EXECUTIVE DOCTORATE IN BUSINESS ADMINISTRATION : LA NÉCESSITÉ DE L'INTÉGRATION DES TIC POUR MANAGER LA DISTANCE

EXECUTIVE DOCTORATE IN BUSINESS ADMINISTRATION : LA NÉCESSITÉ DE L'INTÉGRATION DES TIC POUR MANAGER LA DISTANCE COLLOQUE INTERNATIONAL «LE NUMÉRIQUE POUR ENSEIGNER AUTREMENT» 27 ET 28 JUIN 2014 UNIVERSITÉ PARIS-DAUPHINE EXECUTIVE DOCTORATE IN BUSINESS ADMINISTRATION : LA NÉCESSITÉ DE L'INTÉGRATION DES TIC POUR MANAGER

Plus en détail

Les conditions de travail pour l attractivité des métiers de la maintenance éolienne 1 er éléments ouverture vers d autres métiers de la filière

Les conditions de travail pour l attractivité des métiers de la maintenance éolienne 1 er éléments ouverture vers d autres métiers de la filière Les conditions de travail pour l attractivité des métiers de la maintenance éolienne 1 er éléments ouverture vers d autres métiers de la filière Marylène COPPI / Alexandre VASSELIN OBJECTIFS POUR LA PICARDIE

Plus en détail

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER

LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER LA LOGISTIQUE LES BONNES QUESTIONS À SE POSER Les bonnes questions à se poser 1. Qui sont mes clients (à qui vais- je vendre sur Internet)? 2. Ai- je du temps à consacrer à ma bou?que en ligne? 3. Ma

Plus en détail

Réunion des DRTIC mardi 15 juin 2010

Réunion des DRTIC mardi 15 juin 2010 Réunion des DRTIC mardi 15 juin 2010 Hugues Collin Guillaume Mignotte David Séverin www.cnerta.educagri.fr 12/07/09 Ordre du jour RH VPN Elluminate communication : site du CNERTA Point sur l actualité

Plus en détail

Focus: Les projets pour le renforcement des compétences

Focus: Les projets pour le renforcement des compétences Focus: Les projets pour le renforcement des compétences Delphine Richard, Chargée de mission projets interna7onaux, Agrocampus Ouest Radhouane Gdoura, Coordinateur du projet Tempus Développement de partenariats

Plus en détail

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre

fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre fondslocaux.com bloguefls.fonds2q.com Gouvernance des fonds d investissement : une question d équilibre DÉROULEMENT Mise en contexte Gouvernance des fonds d inves3ssement Ges3on de portefeuille Période

Plus en détail

Les Instituts Universitaires de

Les Instituts Universitaires de Statistique et Informatique Décisionnelle Génie Industriel et Maintenance Génie du Conditionnement et de l Emballage Un réseau national de 115 IUT sur Génie Mécanique et Productique le territoire 25 Spécialités

Plus en détail

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession

Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Séminaire Aristote - 11 avril 2012 Jedeclare.com d'un Portail Déclara:f à une Plate- forme globale de dématérialisa:on au service d'une profession Stéphane Gasch Directeur des études informa:ques du CSOEC

Plus en détail

Choisir des études après le bac. Choisir un domaine. Choisir une voie de formation

Choisir des études après le bac. Choisir un domaine. Choisir une voie de formation Choisir des études après le bac Choisir un domaine Choisir une voie de formation Objectif insertion professionnelle réussie acquérir une qualification professionnelle validée par un diplôme professionnel

Plus en détail

CHEMISE DOSSIER DE CANDIDATURE EN CLASSE DE SECONDE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL AÉRONAUTIQUE Rentrée 2015

CHEMISE DOSSIER DE CANDIDATURE EN CLASSE DE SECONDE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL AÉRONAUTIQUE Rentrée 2015 16, Rue de Kervéguen - BP 17149-29671 MORLAIX Cedex Tél: 02.98.88.62.77 Fax: 02.98.88.21.64 E-mail: Ce.0290051y@ac-rennes.fr Site Web: www.lyceetristancorbiere.fr CHEMISE DOSSIER DE CANDIDATURE EN CLASSE

Plus en détail

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Révélateur de nouvelles mobilités modifiant le travail Quelques «idées» sur l évolu=on du travail vers plus ou moins de mobilité au service de la créa=on d avantages

Plus en détail

CPL HS du 14 mai 2014 Cession des locaux, réaménagement et déménagement d une partie des équipes

CPL HS du 14 mai 2014 Cession des locaux, réaménagement et déménagement d une partie des équipes CPL HS du 14 mai 2014 Cession des locaux, réaménagement et déménagement d une partie des équipes 1 Le contexte u Une nécessaire rationalisation du patrimoine immobilier, dans le cadre du plan de redressement,

Plus en détail

L apprentissage à L IUT de Sceaux

L apprentissage à L IUT de Sceaux L apprentissage à L IUT de Sceaux Sommaire 1. Présentation de l Institut Universitaire de Technologie de Sceaux 2. Présentation de l apprentissage 3. Présentation succincte des formations en apprentissage

Plus en détail

Faites partie de la SOLUTION

Faites partie de la SOLUTION Faites partie de la SOLUTION VOTRE EXPERT EN PRODUCTION ET ÉCONOMIE D ÉNERGIE www.jeproduismonelectricite.com page 2 sur 11 SOMMAIRE 03 A propos de nous 04 Notre concept 05 Notre histoire 06 Le secteur

Plus en détail

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE Formations pour les METIERS de L INDUSTRIE ALIMENTAIRE www.ifria-bfc.fr CATALOGUE DES FORMATIONS EN ALTERNANCE RENTREE 2015 IFRIA BFC 4, bd Docteur Jean Veillet BP 46524 21065 DIJON CEDEX Tél. 03 80 70

Plus en détail