Réunion SFAF. Marseille Lundi 26 mars 2007

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion SFAF. Marseille Lundi 26 mars 2007"

Transcription

1 Réunion SFAF Marseille Lundi 26 mars 2007

2 Une année de croissance Le dynamisme de l activité 136 baux tertiaires renégociés à Lyon, + 2,0m de loyers supplémentaires, 50 % des surfaces commerciales (hors Printemps) renégociées à Lyon, 77 % d augmentation des loyers en valeur annuelle 173 appartements loués en 2006 dont 73 à Lyon et 100 à Marseille - 98 rénovés en 2006 à Marseille Concrétisation effective du lancement commercial de premier tronçon de la rue de la République à Marseille : signatures H&M, Mango, Diminution significative de la vacance à Marseille (pas de vacance à Lyon) Redéploiement des projets à Marseille secteur République, m² contre m² Un asset management opportuniste sur les terrains d Euromed III m² Première cession d un ensemble d immeubles d habitation ( m²) commence à se traduire dans les chiffres 48% de hausse de la valeur d expertise du patrimoine en 1 an 9% de hausse des loyers comptables en 1 an 17% de hausse de l EBITDA 47% de hausse de l ANR par action 49% de hausse du cours de bourse, depuis le 1 janvier 2007 (+69% depuis le 1 janvier 2006) 4% de hausse du dividende à 1,20 par action 2

3 Image 1 Lyon Conseil de Surveillance 3

4 Un taux d occupation proche de 100% Bureaux Commerces Habitations Printemps Surface totale m² m² m² m² Nombre de lots Loyers 2006 (m ) Taux d occupation 99% 98% 91%* 96% 49 immeubles Grande qualité des signatures Impayés quasiment inexistant * tenant compte des lots gelés pour le projet mansarde * Prenant en compte les lots en cours de travaux Autres 1% Projets 10% Surface Bureaux 29% Habitation 24% Autres 1% Loyers Bureaux 31% Habitation 34% Commerces 26% Commerces 44% * Autres : Surface = m² ; Loyers = 129,7 4

5 Des renégociations en ligne avec la stratégie Une très forte attractivité commerciale 136 baux renégociés sur un total de % de surfaces renégociées ( m² sur m²* au total) 77% de loyers supplémentaires en base annuelle, soit un gain de Des loyers Prime : Zara (1 056 /m²), Naxicap (250 /m²) * Hos projet Printemps Surfaces utiles Renouvellement Commerces 187 /m² Nouvelle location 237 /m² 140 /m² 326 /m² 436 /m² 673 /m² Renouvellement Bureaux 90 /m² 35 /m² 125 /m² Nouvelle location 110 /m² 82 /m² 192 /m² /m² 100 /m² 200 /m² 300 /m² 400 /m² 500 /m² 600 /m² 700 /m² 800 /m² Surfaces pondérées 5

6 Un potentiel de croissance encore significatif Commerces Bureaux m² m² Échéancier baux de commerces m² m² Échéancier baux de bureaux m² m² m² m² m² m² m² m² m² m² 500 m² 500 m² m² m² Surfaces m² m² Surfaces m² m² Loyer actuel (147 /m²) (190 /m²) Loyer actuel (130 /m²) (76 /m²) Loyer potentiel En moyenne 400 En moyenne 400 Loyer potentiel En moyenne 170 En moyenne 170 Gain potentiel Gain potentiel Habitations 50% des surfaces sont encore non travaillées ( m²) et louées 120 /m² en moyenne Lots occupés non travaillés (136 logements, m²) loués à 6,08 /m² en moyenne, nouvelle location en moyenne à 10,60 /m² 6

7 Poursuite de la politique d asset management Redéploiement commercial haut de la Rue Printemps 450 m² en cours de négociation, actuellement loué en moyenne à 200 /m² m² pour départ, actuellement loué en moyenne à 176 /m² Poursuite active des négociations avec la Deutsch Bank, actionnaire du Printemps Études des schémas d implantation les plus créateurs de valeur pour ANF Place de la République Image Printemps 7

8 Un potentiel de croissance Projet mansardes : Création de nouveaux logements Livraison m² m² m² m² 60 appartements 20 appartements 20 appartements 20 appartements Loyers potentiels 11 /m², soit Validation avec l Architecte des bâtiments de France de trois niveaux de difficultés dans la réalisation des travaux Modification des toitures et travaux importants à prévoir, de 4,8 à 6m 8

9 Image 1 Image 2 Marseille Fin des travaux de voirie en juillet 2007 Conseil de Surveillance 9

10 Taux d occupation en hausse Bureaux Commerces Habitations Projets Surface totale m² m² m² m² Nombre de lots Loyers 2006 (m ) Taux d occupation 90% 69% 85% 182 immeubles Euromed 24% Surface Bureaux 7% Commerces 11% Habitation 37% Autres 5% Loyers Bureaux 23% Projets 21% Autres 4% * Autres : Surface m² ; Loyers = Habitation 33% Commerces 35% 10

11 La revalorisation du patrimoine résidentiel Nouvelle location Depuis 2004 Renouvellement Stock loué à valoriser Vacant Habitations m² m² m² m² m² logements Loyers 9,59 /m² 5,36 /m² m² vacants dont m² sur le marché, soit m² en travaux Livraison prévues : hors congés de locataires actuellement en place (environ 10% par an) m², 100 appartements m², 100 appartements Activité commerciale en forte hausse depuis le début de l année Stock très faible à ce jour : 8 appartements à la location au 8 mars locations depuis 2007 à 10,45 /m² en moyenne 54 appartements, actuellement en travaux, livrés avant la fin du premier semestre 11

12 La revalorisation du patrimoine de bureaux Nouvelle location Depuis 2004 Renouvellement Stock loué à valoriser Vacant Bureaux m² m² m² m² m² Loyers 140 /m² 89 /m² m² vacants, en travaux dont 924 m² déjà loués pour 157 /m² Solde en cours de commercialisation à /m² m² stock loué à valoriser m² loués à 74 /m² dont les baux viennent à échéance en Gain potentiel de loyer ,500 3,000 2,500 2,000 1,500 1, Échéancier baux de bureaux

13 Premières ouvertures en septembre 2007 Poursuite des négociations avec des enseignes H&M Mango Vert Baudet Hylton Crédit Agricole Caisse d Épargne m² déjà loués 13

14 Un potentiel de projets pour la croissance Près de m² et 586 places de parkings Type de projet Surface Livraison Mazenod 5 Joliette Parkings 445 places Bureaux m² m² 3 Tri 07 4 Tri 07 Tertiaire m² 28 République 14 Mure Suez Pavillon Vacon 21 Logements 36 Logements Parkings 89 places Commerces Bureaux Logements Hôtel Total m² m² m² m² m² 1 sem 07 VENTE EN COURS Fin 2008 Habitation m² Parkings 586 places Total m² Trinquet Forbin Résidence service 142 unités Parkings 141 places Hôtel 127 chambres m² m² m² 2 Tri 09 2 Tri 09 En travaux 2 projets : m² 13 Rabatau Massabo Bureaux Activité Parking Logements sociaux m² m² 2 Tri 09 Fin 2009 Permis obtenu 1 projet : m² Fauchier Location : bureaux + parkings Vente : logements Total m² m² m² 1 Tri 10 Permis déposé 2 projets : m² Bb des Dames 19 quai de Rive Neuve Logements et Commerces A l étude m² m² 1 Tri 10 Fin 2010 Faisabilité 6 projets : m² Total m² Edouard Detaille A l étude 750 m² Première estimation préliminaire à environ 7,9m de nouveaux loyers Livraisons étalées sur 4 ans 14

15 Secteur République Implantation des principaux projets Patrimoine ANF Projet Trinquet Projet Fauchier Projet Bd des Dames Projet Joliette Projet Forbin Parking Mazenod 15

16 Archéologie Une difficulté dans la mise en œuvre des projets Marseille ans d existence De nombreux secteurs de Marseille sont susceptibles de contenir des vestiges plus ou moins anciens, mais celui ayant comme épicentre la gare St Charles et la buttes des Carmes est sans doute le plus connu des archéologues et le plus chargé en potentiel de découverte. Le périmètre de ce secteur englobe plusieurs de nos sites (14, rue Jean Trinquet, 52 / 54, rue de Forbin, rue Fauchier / rue Vincent Leblanc) Le Diagnostic d archéologie préventive et les fouilles, une demande quasi systématique Seul l Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), à la qualification et la compétence territoriale sur toute la France. Sur la base du rapport établi par l INRAP, le Préfet décide (sur avis du service régional de l Architecture (SRA )) s il convient de faire des fouilles complémentaires et dans l affirmative le notifie au pétitionnaire du permis de construire, accompagné d un cahier des charges technique et scientifique (établi par le SRA). Il appartient ensuite au pétitionnaire (en général le propriétaire du terrain concerné) de choisir un opérateur agréé et qualifié, qui lui soumettra une proposition d intervention (méthodologie, coût et planning) que le pétitionnaire devra faire valider par le Préfet (ou le SRA), avant tout début d exécution. Dans cette phase de fouilles «complémentaires», l INRAP se trouve de fait en position de quasi-monopole car les quelques entreprises privées qui se sont lancées dans la concurrence (à partir de 2004), sont soit encore trop petites (n ont pas les qualifications pour toutes les périodes), soit sont déjà bien occupées, soit n interviennent pas en région PACA Les fouilles prescrites un préalable incontournable à tout démarrage d un chantier Compte tenu de l importance du potentiel archéologique régional (mais aussi national), et le nombre de fouilles prescrites, l INRAP n a pas les ressources humaines non seulement pour répondre à toutes les demandes nouvelles mais également pour terminer les opérations en cours (grèves de protestation début mars 2007) De plus son organe de tutelle, le Ministère de la Culture, lui interdit depuis décembre 2006 toute embauche en CDD, ce qui est quand même paradoxal puisque ces embauches étant financées par le secteur privé (100% du coût des fouilles sont à la charge des propriétaires), les fonds publics ne sont pas concernés Les délais qui s en suivent sont très importants ainsi que les coûts qui en découlent Ces fouilles peuvent provoquer un retard de 9 à 12 mois dans le démarrage des travaux des projets, à la condition que l INRAP n ait pas fait de découverte bloquant le démarrage des travaux ou empêchant la réalisation totale ou partielle des travaux 16

17 Projets république 1/2 Parking Mazenod 5 Joliette Parking 445 places 13 niveaux Programmation Début des travaux fév Livraison 3e tri 2007 Premières locations à 180 /mois Coûts des travaux 7,4m HT Immeuble mixte m² bureaux 640 m² commerces Commercialisation en cours m² (3 niveaux sur 5) loués à 200 /m² à compter du 1 novembre 2007 Contacts en cours pour les 2 niveaux restants Coûts des travaux 3,5m HT Livraison de l immeuble en octobre

18 Projets république 2/2 Résidence Service avec Pierre & Vacance, logements et parkings 142 unités de résidence de tourisme, bail signé avec P&V le 2 nov logements 141 parkings en sous-sols sur 3 niveaux Début des travaux après la fin des fouilles Début initial des fouilles le 8 mars 2007 Reportées en avril Trinquet Durée de construction 22 mois Coûts des travaux 13,3m HT Projet : m² SHON Bureaux, m² Logements, m² en co-promotion Parkings, 305 places Programmation (hors archéologie) Dépôt des permis T Livraison T Travaux : 37m Fauchier 13m logements + 24m bureaux 18

19 Parc Habité Arenc logements Secteur Euromed m² de projets en cours d étude avec l aménageur Tour CMA CGM m² + annexes Constructa Transcausse m² log m² Icade Peysonnel m² m² Terrains ANF Cogedim C Agricole Euromed Center m² Le Silo Constructa Cœur Méditerranée m² Terrasses du Port Constructa Logements Nédelec m² log Consructa Espace Nédelec m² Cogedim Horizon Schuman m² log Habitation Bureaux 19

20 Informations financières 20

21 Résultat au 31 décembre 2006 Société en milliers d' Loyers facturés Rendement brut avant charges immobilières déc-06 Cumul TOTAL Pro forma Ecart déc-2005 % Var % 6.32% 5.73% 0.39% Lyon Marseille Total Valeur d'apport (1) Cession Ilot 7 B Investissemts Amortissemts Valeur Charges facturées, autres produits Coûts de l'activité immobilière Coûts de gestion EBITDA en % du CA (230) (11 716) (11 872) (156) (4 316) (4 120) % 47.01% 43.59% 3.41% Ch facturées et autres pdts Lyon Marseille Total Ilot 7 B -114 (114) Transfert de ch non récurrents -322 (322) 2005 après retraitemt Variation après retraitemt Dotations de Gestion (366) (258) 108 Résultat d'exploitation avant Amts des immeubles Rendement triple net cash % 2.43% 0.44% 18% Dotations aux Amts des immeubles sur réévaluation Dotations aux Amts des immeubles (2) (2 271) (3 936) (3 581) 355 Résultat d'exploitation (1 052) Produits / (frais) financiers Plus/(moins) values de cessions immobilières Autres produits / (charges) exceptionnels Impôt sociétés Résultat net Rendement net (838) 209 (1 046) (1 210) (56) (1 154) (88) (1 470) (1 322) 0.85% 1.18% -0.33% (1) Base expertise 31/12/2004 actualis ée des investissements et amortissements (2) Amortissement du bati réévalué sur 75 ans 21

22 Rendement triple net 2006 s/ 2006 s/ Total en milliers d' val.2005 val Ecart Expertise totale - Date : déc-05 déc-06 Valeur (c) : Rés. d'exploit. avant amort. immeubles Rendement triple net cash % 1.65% 2.55% 0.33% Plus-value nette s/ 7B (a) 462 Plus-value nette s/ autres lots 72 Rés. d'exploit. après plus-value comptables Rendement triple net cash % 1.73% 2.55% 0.46% Ecart de réévaluation s/ 7B (b) Ecart de réévaluation s/ autres lots 408 Rés. d'exploit. avec réserve de réévaluation Rendement triple net cash % 3.76% 2.55% 4.02% (a) - Soit prix de vente moins valeur réévaluée (b) - Soit valeur réévaluée moins valeur nette comptable (c) - K :valeur actualisée du patrimoine repris / / K : valorisation JLL au 31 décembre

23 Des moyens pour financer le développement Enveloppe 31 décembre 2006 Solde Besoins généraux Exit Tax Travaux Tranche A 50m 37m 13m Projets identifiés Tranche B1 30m 3m 27m Euromed III Tranche B2 70m 0m 70m Conditions financières Marge : Euribor 3 mois + 40 bp 14m d emprunts antérieurs à 2005 Un endettement total fin 2006 de 8% LTV à 54m 23

24 Bilan Actif au 31 décembre 2006 Déc.2006 Déc.2005 Immobilisations incorporelles 18 Réévaluation SIIC Immobilisations corporelles (Net) Travaux immobilisés Terrains et Constructions Cession 7B (16.0) Autres :- Installations & Agencements Autres cessions (0.5) Mobilier, matériel de bureau 382 Dot. aux amortissements (6.2) Immobilisations en cours Avances et accomptes Immobilisations financières Titres SGIL ACTIF IMMOBILISE (I) Créances locataires Soit 2.6 m en brut et 0.9 m de provisions (a) Autres créances d'exploitation Avances s/cdes (0.4m ), subventions (1.3m ). A noter reclasst du précompte bis (13.6m ) (b) Valeurs mobilières et disponibilités Charges constatées d'avance 308 En 2005 :bail de 60 ans/ 50 places parking Lyon 776 ACTIF CIRCULANT (II) TOTAL GENERAL ( I + II ) (a) - Importance du solde net liée à l'échéance trimestrielle (b) - En 2005 : remboursement du précompte sur distribution de réserves (20m ) netté de la dette d'is (4m ) En 2006, ce précompte vient compenser au passif la dette de 49 m générée par l'exit tax 24

25 Bilan Passif au 31 décembre 2006 K K Déc.2006 Déc.2005 Capitaux propres Voir variation de situation nette Dettes financières Emprunts et dettes bancaires CaLyon/HSBC (40 m ), emprunts S.I.M. (14 m ) Dettes rattachées à des participations - - Emprunts et dettes financières diverses Dépôts et cautionnements locataires Avances locataires PASSIF LONG TERME (I) Provisions pour risques et charges Dettes d'exploitation Dettes sur immobilisations Dont 5.3 m de factures non parvenues Dettes fournisseurs Dont 2.2 m de factures non parvenues 903 Dettes fiscales et sociales Exit tax compensé par précompte bis (a) Dettes diverses Cpte courant Eurazeo en Produits constatés d'avance 482 Loyers trimestriels & semestriels 431 PASSIF COURT ET MOYEN TERME (I) TOTAL GENERAL ( I + II ) (a) soit + 49 M au titre de l'exit tax et -13 M au titre du précompte bis 25

26 Expertises + 48% en 1 an 800m +48% 671.9m 600m +20% 400m 200m m 378.2m Marseille 242.8m Lyon 135.4m +18% +25% Hors participation dans SGIL et retraité de l îlot 7B, cédé en m Marseille 285.4m Lyon 169.4m Poursuite de la hausse de la valeur d expertise par une politique d asset management active +48% +47% Marseille 423.5m Lyon 248.4m Euromed 14.1m Projets 79.2m 26

27 Expertises 77% de la hausse due à ANF Habitation 29% Lyon Bureaux 24% Habitation 45% ANF Bureaux 17% Marseille Bureaux 13% Commerces 32% Commerces 38% 700m Commerces 47% Habitation 55% 600m 500m 400m 300m 285m 41m 31m 2m 42m 22m Travail ANF 74% de la hausse 16m 6m 37m 20m 424m Méthode 1. Méthode par capitalisation des revenus locatifs 2. Méthode du DCF 3. Bilan Promoteur (terrain) 200m Hors Droit, bloc 100m 169m Marseille Lyon 248m 0m 2005 Projets Euromed Evolution des revenus actuels + lots vacants Evolution des revenus à venir sur lots ''sous loués'' Baisse des taux de marché

28 Expertises Une valorisation encore prudente Marseille /m² Lyon /m² Projets République valorisés à 52% de leur valeur finale Valorisation du stock loué non travaillé A l échéance du bail, renouvellement du locataire avec une progression du loyer ancien de 10 à 20% Valorisation du vacant Réalisation de travaux de rénovation Prise en compte d une période de vacance pour les travaux et la commercialisation (12 à 24 mois) Commercialisation sur des bases locatives de marché Printemps Les calculs de l expert sont fondés sur une valeur locative moyenne de 315 /m² Mansardes non valorisés dans les expertises 28

29 Calcul de l ANR Avec SGIL Valorisation du patrimoine Immobilisations corporelles nettes Plus-value latente ANF Exit tax (65 188) - Part de ANF dans ANR SGIL Valeur des titres Plus-value latente SGIL Total plus-values latentes Capitaux propres ANR ANR / action après fiscalité Evolution 2006 vs % 29

30 Bourse Amélioration de la liquidité du titre Moyenne 3 mois titres Moyenne 1 an titres 100% 80% 60% 40% 69% 49% 93% 46% 43% 76% 63% Depuis 2006 Depuis % 42% 45% 79% 20% 0% -20% ANF Unibail 16% Mercialys -6% Gecina -3% -4% Klepierre Silic 6% FDR -5% SFL 13% EPRA Eur 2% EPRA Fr 16% 16% 13% SBF 250-4% -4% CAC janv janv.-06 Volume ANF EPRA Eur EPRA Fr SBF 250 CAC mars 2006 Valeur déc mai 2006 Loyers T1 Évolution boursière depuis le 1 janvier août 2006 Émission BSA 28 septembre 2006 Résultats S1 01-févr févr mars mars avr avr mai mai juin juin juil juil juil août août sept sept oct.-06 Arrêté au 15 mars novembre 2006 Signature H&M 11 janvier 2007 Valeur déc oct nov nov déc déc janv janv févr févr mars , , , , ,000 80,000 60,000 40,000 20,000 - ANF, 11 e capitalisation de l indice IEIF SIIC Foncière Capitalisation 1 UNIBAIL 9, GECINA 8, KLEPIERRE 6, FONCIERE DES REGIONS 3, SOCIETE FONCIERE LYONNAISE 2, SILIC 2, MERCIALYS 2, ALTAREA 1, ICADE EMGP 1, FONCIERE DES MURS 1, ANF MINES DE LA LUCETTE TESFRAN TOUR EIFFEL SIIC DE PARIS FDL ICADE FONCIERE DES PIMONTS CEGEREAL VECTRANE AFFINE ACANTHE DEVELOPPEMENT LUCIA IMMOBILIERE DASSAULT SIIC DE PARIS 8ème EUROSIC SIICINVEST ZUBLIN IMMOBILIERE FRANCE DOCKS LYONNAIS PAREF SOCIETE FONCIERE PARIS ILE-DE-FRANCE ADT SIIC ADC SIIC Total 32 SIIC 46,

31 Dividende Un dividende de 1,20 par action : + 4,30% 2006 Dividende* Dividende* par action Rendement net Cours au 31 décembre 2006 Cours au 15 mars ,9m 1,20 3,05% 2,01% Assemblée Générale le 3 mai 2007 à 15h Mise en paiement du dividende le 7 mai 2007 * Dividende proposé à l Assemblée Générale des actionnaires du 3 mai

32 Objectifs 2007 Poursuite de l accroissement des loyers et de la rentabilité Premières livraisons de projets de développement à Marseille Poursuite de la politique opportuniste d arbitrage d actifs Réflexion sur des opérations de croissance externe et la mise en conformité SIIC 4 32

33 «Corporate governance» Patrick Sayer Delphine Abellard Philippe Audouin Sébastien Bazin Conseil de Surveillance Alain Hagelauer, Président Directoire Jean-Luc Bret Philippe Monnier Henri Saint Olive Théodore Zarifi Bruno Keller, Président Xavier de Lacoste Lareymondie, Directeur Général Brigitte Perinetti Richard Odent Comité d Audit Philippe Audouin, Théodore Zarifi, Henri Saint Olive Comité des Rémunérations et de Sélection Patrick Sayer, Sébastien Bazin, Philippe Monnier Comité du Patrimoine Patrick Sayer, Sébastien Bazin, Jean-Luc Bret, Philippe Monnier Effectif total ANF 55 33

34 Un management expérimenté Bruno Keller, Président du Directoire d ANF et Directeur Général d Eurazeo, 52 ans. A rejoint le groupe Eurafrance/Rue Impériale en 1990, après 14 ans passés dans l audit, à des postes de direction financière et dans la gestion pour compte de tiers Xavier de Lacoste Lareymondie, Directeur Général, 52 ans A rejoint ANF en 2006 après 12 années passées aux AGF en charge de la valorisation du patrimoine immobilier, des expertises, et des participations. Il a également passé près de 10 ans chez des promoteurs comme responsable financier ou opérationnel Richard Odent, Membre du Directoire, 61 ans A rejoint Rue Impériale en 2003 après 33 ans au sein de grande institutions immobilières et financières (Lazard, SOVAC, UIS, GE Capital Real Estate) Brigitte Perinetti, Membre du Directoire, 48 ans A rejoint Eurazeo en 2004 après 20 ans passés comme gestionnaire de patrimoines immobiliers familiaux Jacques Bonnafont, Directeur Financier, 52 ans A rejoint ANF en octobre 2005 après 8 ans d audit et de conseil (Price-Waterhouse, Ernst & Young), et près de 20 ans comme DRH et DAF dans des groupes français et anglo-saxons Stéphanne Deschamp, Contrôleur financier, 37 ans A rejoint ANF en octobre 2005 après 15 ans d audit et de conseil chez Deloitte & Touche 34

Présentation investisseurs. Février 2008

Présentation investisseurs. Février 2008 Présentation investisseurs Février 2008 ANF, une foncière unique Un patrimoine haussmannien mixte bâti de 264 500 m² (24% bureaux, 24% commerces, 53% logements) de qualité très concentré en centre-ville,

Plus en détail

Assemblée Générale. Jeudi 28 mai 2009. Centre de Conférences Capital 8

Assemblée Générale. Jeudi 28 mai 2009. Centre de Conférences Capital 8 Assemblée Générale Jeudi 28 mai 2009 Centre de Conférences Capital 8 Assemblée Générale 28 mai 2009 Présentation des comptes Allocution du Président du Conseil Présentation des résolutions Allocution du

Plus en détail

Siège social : 32, rue de Monceau, 75008 Paris. Tél : 01 44 15 01 11 73, rue de la République, 69002 Lyon. Tél : 04 78 37 31 83 26, rue de la

Siège social : 32, rue de Monceau, 75008 Paris. Tél : 01 44 15 01 11 73, rue de la République, 69002 Lyon. Tél : 04 78 37 31 83 26, rue de la Siège social : 32, rue de Monceau, 75008 Paris. Tél : 01 44 15 01 11 73, rue de la République, 69002 Lyon. Tél : 04 78 37 31 83 26, rue de la République, 13001 Marseille. Tél : 04 91 91 92 02 www.anf-immobilier.com

Plus en détail

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012

Communiqué de presse. Paris, le 15 février 2012 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS 2011 Solides résultats 2011 et accroissement du patrimoine Paris, le 15 février 2012 Résultats 2011 o Progression de +14% du cash-flow courant par action à 2,14 o

Plus en détail

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012.

Résultats. Semestriels 2012. Une stratégie en marche. Résultats. Semestriels 2012. Un 1 er semestre très actif. 26 juillet 2012. Résultats Semestriels 2012 Résultats Semestriels 2012 Une stratégie en marche 26 juillet 2012 Un 1 er semestre très actif 26 juillet 2012 1 Stratégie et réalisations 2- Performances opérationnelles 3-

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

sommaire Message du Président du Conseil de Surveillance Entretien avec le Président du Directoire Expertises du patrimoine Faits marquants 2009

sommaire Message du Président du Conseil de Surveillance Entretien avec le Président du Directoire Expertises du patrimoine Faits marquants 2009 document de référence 2009 rapport annuel 2009 sommaire Message du Président du Conseil de Surveillance Entretien avec le Président du Directoire Stratégie Expertises du patrimoine Faits marquants 2009

Plus en détail

Pour 2013, ANF Immobilier anticipe une croissance de 14% de ses loyers à 35 millions d euros.

Pour 2013, ANF Immobilier anticipe une croissance de 14% de ses loyers à 35 millions d euros. RESULTATS 2012 Paris, le 19 mars 2013 Une nouvelle stratégie de croissance pour ANF Immobilier Première mise en œuvre : trois investissements annoncés Après six ans d un travail d asset management actif,

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS ANNUELS. 16 février 2015

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS ANNUELS. 16 février 2015 PRÉSENTATION DES RÉSULTATS ANNUELS 16 février 2015 SOMMAIRE POINT SUR L ACTIVITE 3 CHIFFRE D AFFAIRES - RELOCATION 4-5 TAUX D OCCUPATION 6 PATRIMOINE 8 RESULTATS 9 ACTIF NET REEVALUE REFINANCEMENT 10-11

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Communiqué de presse Paris, le 6 mai 2014, 8h00 Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2014 stable à 5,7 M Cession de 3 immeubles sur le trimestre pour 17 M net vendeur et acquisition en avril d un immeuble

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Paris, 17 septembre 2015

RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Paris, 17 septembre 2015 RÉSULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Paris, 17 septembre 2015 1. Faits marquants 2. Point sur l activité du semestre 3. Eléments financiers 4. Perspectives Intervenants : Alain PERROLLAZ - Président du Directoire

Plus en détail

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15%

Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Communiqué de presse Paris, le 29 avril 2014 Activité du 1 er trimestre 2014 : chiffre d affaires en hausse de 15% Hausse des revenus locatifs de la Foncière de 41,7 % à périmètre courant (- 0,8 % à périmètre

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

Résultats annuels 2005

Résultats annuels 2005 Résultats annuels 2005 SOMMAIRE Chiffres clés Activité 2005 - Crédit-Bail Immobilier/Location Longue Durée - Location simple Résultats 2005 Structure financière LOCINDUS en bourse Perspectives pour 2006

Plus en détail

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92)

Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012. Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) Assemblée Générale Mixte 7 juin 2012 Immeuble NOVA La Garenne-Colombes (92) LIMITATION DE RESPONSABILITE Déclaration prospective (Safe Harbour) Cette présentation comprend des considérations prospectives

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Importante activité locative 14 mai 2013

Importante activité locative 14 mai 2013 Importante activité locative 14 mai 2013 Des performances opérationnelles solides Maintien d un taux d occupation supérieur à 95% Progression des loyers de 1% à périmètre constant Une activité locative

Plus en détail

Savoir conjuguer Bourse et immobilier

Savoir conjuguer Bourse et immobilier Savoir conjuguer Bourse et immobilier Questions Quel nom porte une société par actions dont l activité consiste à investir dans l immobilier les capitaux qu elle collecte? Sous quel nom désigne-t-on l

Plus en détail

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France

Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France Les nouveaux enjeux et défis du marché immobilier Chaire Ivanhoé Cambridge ESG UQÀM Stratégie d entreprise, politique immobilière et création de valeur : les cas Casino, Carrefour et Accor en France 1

Plus en détail

Résultats semestriels 2014

Résultats semestriels 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2014 Résultats semestriels 2014 PARIS, le 30 JUILLET 2014 - Le Directoire de Foncière de Paris s est réuni le 30 juillet 2014 et a arrêté les comptes semestriels de la société

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 COMMUNIQUE D INFORMATION Sète, le 17 avril 2013-17h45 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2012-2013 GILBERT GANIVENQ, PRESIDENT, ET OLIVIER GANIVENQ, DIRECTEUR GENERAL «Groupe Promeo a engagé depuis plusieurs mois

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

1. APERÇU DES ACTIVITÉS

1. APERÇU DES ACTIVITÉS EXPOSE SOMMAIRE DE LA SOCIETE 1. APERÇU DES ACTIVITÉS 1.1 POSITIONNEMENT La société s'est positionnée sur le marché de l'investissement dans l'immobilier de bureaux comme un acteur spécialisé sur des actifs

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable.

Durée d investissement recommandée de 8 ans. SCPI à capital variable. SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre

Diminution de l endettement net consolidé de 8 % sur le semestre Comptes consolidés semestriels 30 juin 2009 COMMUNIQUE DE PRESSE 28 SEPTEMBRE 2009 Progression du chiffre d affaires (pro forma) en croissance de 5,6 % à 151 M Solide rentabilité : EBITDA de 25 M soit

Plus en détail

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015

Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 Résultats annuels 2014 Réunion SFAF, le 18 mars 2015 VM MATÉRIAUX Faits marquants 2014 Résultats 2014 Perspectives et orientations Un maillage régional de proximité, une présence à l international Groupe

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut Comptes sociaux au 31 décembre 2013 A. Bilan ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut 2013 Amort. et dépréc. Immobilisations incorporelles 3-4 21 280 1 926 19 354 19 071 Immobilisations corporelles 3-4 7

Plus en détail

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005

International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts. 2 février 2005 International Financial Reporting Standards (IFRS) Mise en place et Impacts 2 février 2005 QUE SONT LES IFRS? Les IFRS ont été élaborées par l International Accounting Standards Board (IASB) en vue de

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine

SCPI Rivoli Avenir Patrimoine SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Durée d investissement recommandée de 8 ans.

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

Valeur d Actif Net par action (en juste valeur) : 85,79 contre 85,77 au 31.12.2013 (+0,02%) Ratio d endettement : 47,9% contre 48,9% au 31.12.

Valeur d Actif Net par action (en juste valeur) : 85,79 contre 85,77 au 31.12.2013 (+0,02%) Ratio d endettement : 47,9% contre 48,9% au 31.12. ACTIVITÉS ET RÉSULTATS DU TROISIÈME TRIMESTRE 2014 Résultat net courant par action part du Groupe (hors impact IAS 39) : 5,10 inchangé par rapport au 30.09.2013 en ligne avec la guidance de 6,61 pour l

Plus en détail

Résultats 2014 : une performance supérieure aux objectifs basée sur l alliance de la croissance organique et des développements

Résultats 2014 : une performance supérieure aux objectifs basée sur l alliance de la croissance organique et des développements COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 11 février 2015 Résultats 2014 : une performance supérieure aux objectifs basée sur l alliance de la croissance organique et des développements Hausse des loyers facturés

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Edissimmo. Amundi Immobilier ÉDITORIAL. Situation du capital au 30 septembre 2011. Évolution récente d Edissimmo. Bulletin d information N 2011-03

Edissimmo. Amundi Immobilier ÉDITORIAL. Situation du capital au 30 septembre 2011. Évolution récente d Edissimmo. Bulletin d information N 2011-03 Amundi Immobilier Bulletin d information N 2011-03 31 Edissimmo Valable du : 1 er octobre 2011 au 31 décembre 2011 Période analysée : du 1 er juillet 2011 au 30 septembre 2011 Situation du capital au 30

Plus en détail

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012

Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Rapprochement Patrimoine & Commerce et Foncière Sepric Création de la 1 ère foncière française cotée spécialisée dans les Retail Parks Jeudi 6 décembre 2012 Disclaimer Le présent document (la «Présentation»)

Plus en détail

Les clés de l évaluation. Hervé Bardin

Les clés de l évaluation. Hervé Bardin Les clés de l évaluation Hervé Bardin Evaluation d entreprise : principes généraux Evaluation d entreprise : principes généraux Que veut-on évaluer? Contexte de l évaluation Typologie des méthodes d évaluation

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes REAL ESTATE Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes Principales options retenues et incidences sur la présentation des comptes 4ème édition - Décembre 2010

Plus en détail

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo

Edissimmo. Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Edissimmo SCPI Immobilier d Entreprise classique diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Comporte

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2014

RAPPORT SEMESTRIEL ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2014 RAPPORT SEMESTRIEL ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2014 8 rue Auber 75009 PARIS * Tél 01 40 29 86 86 * Fax 01 40 29 86 87 * www.paref.com SA à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de

Plus en détail

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille

SCPI GEMMEO COMMERCE. L immobilier de commerce français en portefeuille SCPI GEMMEO COMMERCE L immobilier de commerce français en portefeuille AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après «SCPI»), vous devez tenir

Plus en détail

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants :

Durée d investissement recommandée de 8 ans. Lorsque vous investissez dans une SCPI, vous devez tenir compte des éléments et risques suivants : SCPI Rivoli Avenir Patrimoine investir INDIRECTEMENT dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT Lorsque vous

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES

MAISON DE QUARTIER DES CHAMPS ELYSEES DES CHAMPS ELYSEES Place Troisdorf 91000 EVRY Comptes Annuels au : 31 décembre 2014 SIRET : 32631653600019 Action Expertise - SECE - Société d'expertise Comptable et de Conseils aux Entreprises 110, boulevard

Plus en détail

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI OPCI GROUPEMENTS FORESTIERS UFFI REAM Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers Donnons plus de valeur au temps UFFI REAM Historique UFFI Ream :

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Arrivée de M. Lahlou Khelifi en qualité de Directeur Général de Mercialys (cf communiqué de presse émis par la société ce jour)

COMMUNIQUE DE PRESSE. Arrivée de M. Lahlou Khelifi en qualité de Directeur Général de Mercialys (cf communiqué de presse émis par la société ce jour) COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 13 février 2013 Mercialys a atteint ses objectifs 2012 Croissance organique des loyers soutenue : +4,3% Croissance du résultat des opérations (FFO) retraité 1 par action

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

*** RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 30 juin 2015 ***

*** RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 30 juin 2015 *** Société Anonyme au capital de de 76.619.250 Siège Social : 29 rue Marbeuf 75008 Paris 431 413 673 R.C.S. PARIS *** RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 30 juin 2015 *** Sommaire TITRE I. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE...

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

Examen décembre 1994

Examen décembre 1994 Examen décembre 1994 QUESTION REDIGEE Temps conseillé: 2 heure 30 minutes noté sur 100 points ENONCE: FRANCOTRANS SA, entreprise de transport public de marchandises, ayant l usage de 15 ensembles identiques

Plus en détail

(Bâtiment Basse Consommation)

(Bâtiment Basse Consommation) PREMELY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» Prorogation de la commercialisation jusqu au 20 décembre 2012. La période de souscription de PREMELY Habitat 3 BBC, prévue

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL (Période du 1 er janvier 2015 au 30 juin 2015)

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL (Période du 1 er janvier 2015 au 30 juin 2015) IMMOBILIERE DASSAULT SA Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 37.540.803 Siège social : 9, Rond-point des Champs-Élysées Marcel Dassault 75008 PARIS 783 989 551 RCS PARIS

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES -

ANNEXE - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Page : 1 - REGLES ET METHODES COMPTABLES - Permanence des méthodes Changements de méthode : Les engagemetns de retraite sont comptabilisés, désormais, en incluant les charges sociales. La régularisation

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

Benchmark de l information financière des sociétés foncières cotées

Benchmark de l information financière des sociétés foncières cotées Benchmark de l information financière des sociétés foncières cotées Principales options retenues et incidences sur la communication financière 7 e édition - décembre 2013 kpmg.fr Edito 4 Introduction

Plus en détail

ASSOCIATION F.N.A.S.S.

ASSOCIATION F.N.A.S.S. Comptes annuels ASSOCIATION F.N.A.S.S. 12 RUE DE CAMBRAI - CS80011 59046 LILLE CÉDEX Exercice clos le 31 décembre 2013 SIRET : 783 713 688 00084 ASSOCIATION F.N.A.S.S. Exercice clos le 31 décembre 2013

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

ICADE ACTIVITÉ DU 3 E TRIMESTRE 2014 CHIFFRE D AFFAIRES EN HAUSSE DE 12 %

ICADE ACTIVITÉ DU 3 E TRIMESTRE 2014 CHIFFRE D AFFAIRES EN HAUSSE DE 12 % COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 23 octobre 2014 ICADE ACTIVITÉ DU 3 E TRIMESTRE 2014 CHIFFRE D AFFAIRES EN HAUSSE DE 12 % Hausse des revenus locatifs de 33 % à périmètre courant (+ 0,2 % à périmètre constant)

Plus en détail

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE

DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE DEMANDE D INTERVENTION DE LA SNCI EN FAVEUR D UN PROJET DE CREATION / REPRISE D UNE ENTREPRISE 1 INFORMATIONS RELATIVES A L ENTREPRISE REQUERANTE IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE Raison sociale Adresse Activité

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

FORMATION. Finance Immobilière. Acquisition

FORMATION. Finance Immobilière. Acquisition Acquisition Equipes financières de foncières, fonds, promoteurs et investisseurs Revoir les fonctionnalités d Excel nécessaires à la modélisation Acquérir une culture financière indispensable à l audit

Plus en détail

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers

Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers SCPI Rivoli Avenir Patrimoine Particuliers Investir indirectement dans l immobilier d entreprise et bénéficier de revenus potentiels réguliers Durée d investissement recommandée de 8 ans AVERTISSEMENT

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014

SCPI Renovalys 3. Editorial. SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 SCPI Malraux à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 11 Mars 2014 Editorial Les dernières données statistiques sur le marché locatif révèlent finalement que les loyers ont globalement augmenté

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

Sommaire. I. PERL, qui sommes nous? II. Avantages du produit PERL. III. Souplesse et stratégies de sortie. IV. Clientèle et positionnement

Sommaire. I. PERL, qui sommes nous? II. Avantages du produit PERL. III. Souplesse et stratégies de sortie. IV. Clientèle et positionnement www.perl.fr Sommaire I. PERL, qui sommes nous? II. Avantages du produit PERL III. Souplesse et stratégies de sortie IV. Clientèle et positionnement V. Perl pratique PERL PERL Créateur du schéma en 2000

Plus en détail

Cegedim : Un semestre prometteur pour l avenir

Cegedim : Un semestre prometteur pour l avenir SA au capital de 13 336 506,43 euros R. C. S. Nanterre B 350 422 622 www.cegedim.com COMMUNIQUE DE PRESSE Page 1 Information Financière Trimestrielle au 30 juin 2015 IFRS - Information Réglementée - Auditée

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

Cas pratique simplifié Le plan financier

Cas pratique simplifié Le plan financier Cas pratique simplifié Le plan financier Le budget d exploitation (ou budget des résultats), le budget d investissements, le budget de trésorerie, les bilans prévisionnels permettront, lorsqu ils sont

Plus en détail

SCPI Fructipierre EN BREF

SCPI Fructipierre EN BREF SCPI Fructipierre Investissez indirectement dans l immobilier d entreprise et diversifiez votre patrimoine EN BREF FRUCTIPIERRE est une SCPI de taille importante détenant des actifs immobiliers représentant

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes

Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes Application des normes IFRS par les sociétés foncières cotées françaises et européennes Principales options retenues et incidences sur la présentation des comptes 5 e édition - Décembre 2011 kpmg.fr 4

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail