Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *"

Transcription

1 Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données CHELEM.

2 Base de données sur l économie mondiale TABLEAU I. LES GRANDES ZONES DE L ÉCONOMIE MONDIALE PIB courant PIB Population PIB Croissance annuelle moyenne Croissance du PIB PPA (en %) en milliards PPA en milliards en millions PPA par habitant 2013/2003 de dollars de dollars d habitants en dollars (en %) (p : prévisions) PIB PPA Population PIB PPA /hab p 2015p Monde ,6 1,2 2,4 2,9 3,5 3,8 Amérique du Nord ,8 1,0 0,8 1,8 2,8 3,0 Amérique du Sud ,6 1,2 3,4 3,2 2,4 2,8 Union européenne à ,1 0,3 0,8 0,2 1,6 1,8 Autres Europe ,6 1,0 2,5 3,2 2,1 2,7 CEI ,5 0,2 4,3 2,1 2,2 3,0 Afrique du Nord et Moyen-Orient ,6 2,0 2,5 2,2 3,1 4,3 Afrique subsaharienne ,3 2,7 2,5 4,5 5,2 5,3 Japon ,9 0,0 0,9 1,5 1,4 1,0 Chine ,2 0,5 9,6 7,7 7,5 7,3 Autres Asie du Nord et du Sud-Est ,6 1,2 3,4 4,0 4,3 4,6 Australie et Nlle-Zélande ,8 1,4 1,4 2,4 2,7 2,7 Asie du Sud et Pacifique ,7 1,4 5,2 4,5 5,3 6,2 Sources : CEPII, base de données CHELEM-PIB et projections du FMI, World Economic Outlook, avril 2014 pour les années 2013, 2014 et L ÉCONOMIE MONDIALE 2015

3 TABLEAU II. LES PRINCIPAUX PAYS DU MONDE : PIB PPA SUPÉRIEUR À 130 MILLIARDS DE DOLLARS EN 2013 PIB courant en milliards de dollars PIB PPA en milliards de dollars Population en millions d habitants PIB PPA par hab. en dollars Croissance annuelle moyenne 2013/2003 en % FBCF Taux d exportation Solde courant Consom. d énergie par hab. (kg éq. pétr.) Indice de développement humain en % du PIB PIB Population PIB/hab. 2013* 2013* * 2013 AMÉRIQUE DU NORD Canada ,8 1,1 0, , ,902 États-Unis ,7 0,9 0, , ,914 Mexique ,5 1,2 1, , ,756 AMÉRIQUE DU SUD Argentine ,6 0,9 5, , ,808 Brésil ,7 1,0 2, , ,744 Chili ,8 1,0 3, , ,822 Colombie ,7 1,4 3, , ,711 Équateur ,7 1,7 2, , ,711 Pérou ,6 1,2 5, , ,737 Venezuela ,7 1,7 4, , ,764 UNION EUROPÉENNE À 28 Allemagne ,3 0,1 1, , ,911 Autriche ,6 0,4 1, , ,881 Belgique ,3 0,8 0, , ,881 Danemark ,5 0,4 0, , ,900 Espagne ,8 0,9 0, , ,869 Finlande ,2 0,4 0, , ,879 France ,0 0,6 0, , ,884 Grèce ,1 0,2 1, , ,853 Hongrie ,8 0,2 1, , ,818 Irlande ,5 1,5 0, , ,899 A. de Saint Vaulry BASE DE DONNÉES SUR L ÉCONOMIE MONDIALE 121

4 PIB courant en milliards de dollars PIB PPA en milliards de dollars Population en millions d habitants PIB PPA par hab. en dollars Croissance annuelle moyenne 2013/2003 en % FBCF Taux d exportation Solde courant Consom. d énergie par hab. (kg éq. pétr.) Indice de développement humain en % du PIB PIB Population PIB/hab. 2013* 2013* * 2013 UNION EUROPÉENNE À 28 (suite) Italie ,2 0,6 0, , ,872 Pays-Bas ,9 0,4 0, , ,915 Pologne ,0 0,1 3, , ,834 Portugal ,1 0,1 0, , ,822 Rép. tchèque ,5 0,3 2, , ,861 Roumanie ,1 0,2 3, , ,785 Royaume-Uni ,1 0,7 0, , ,892 Suède ,1 0,7 1, , ,898 AUTRES EUROPE Norvège ,6 1,1 0, , ,944 Suisse ,0 0,9 1, , ,917 Turquie ,8 1,4 3, , ,759 CEI Kazakhstan ,8 1,4 5, , ,757 Russie, Féd. de ,0 0,1 4, , ,778 Ukraine ,5 0,5 3, , ,734 AFRIQUE DU NORD ET MOYEN-ORIENT Algérie ,2 1,7 1, , ,717 Arabie saoudite ,2 2,4 3, , ,836 Égypte ,5 1,7 2, , ,682 Émirats ar. unis ,9 10,9 6, , ,827 Iran ,3 1,2 2, , ,749 Israël ,3 1,9 2, , , L ÉCONOMIE MONDIALE 2015

5 AFRIQUE DU NORD ET MOYEN-ORIENT (SUITE) Koweït ,0 4,7 0, , ,814 Maroc ,5 1,1 3, , ,617 Qatar ,5 12,4 0, , ,851 AFRIQUE SUBSAHARIENNE Afrique du Sud ,4 1,2 2, , ,658 Nigeria ,0 2,7 4, , ,504 JAPON ,9 0,0 0, , ,890 CHINE ,2 0,5 9, , ,719 AUTRES ASIE DU NORD ET DU SUD-EST Corée du Sud ,6 0,5 3, , ,891 Hong Kong ,5 0,7 3, , ,891 Indonésie ,7 1,4 4, , ,684 Malaisie ,0 1,8 3, , ,773 Philippines ,3 1,8 3, , ,660 Singapour ,9 2,8 3, , ,901 Taiwan ,9 0,3 3, , Thaïlande ,8 0,4 3, , ,722 Vietnam ,8 1,1 5, , ,638 AUSTRALIE ,9 1,4 1, , ,933 ASIE DU SUD ET PACIFIQUE Bangladesh ,2 1,2 5, , ,558 Inde ,2 1,4 5, , ,586 Pakistan ,6 1,8 2, , ,537 * Année antérieure en italique. Sources : CEPII, bases CHELEM-PIB et CHELEM-Balance des paiements ; Banque mondiale, Global Economic Prospects, 2014 et World Development Indicators, 2014 ; Taiwan Statistical Databook, 2013 ; PNUD, 2014 ; FMI, World Economic Outlook, avril A. de Saint Vaulry BASE DE DONNÉES SUR L ÉCONOMIE MONDIALE 123

6 TABLEAU III. MATRICE DES ÉCHANGES TOUS PRODUITS EN 2002 (SURLIGNÉ) ET 2012 (en % du commerce mondial : milliards de dollars en 2002, milliards de dollars en 2012) Zones importatrices Zones exportatrices Amér. du Nord Amér. du Sud UE-28 Autres Europe CEI Afrique et M.-O. Japon Chine Autres Autres Asie Asie NE-SE Océanie Monde Amérique du Nord 9,6 0,9 2,6 0,2 0,1 0,5 1,0 0,5 1,4 0,4 17,0 6,0 1,2 1,8 0,3 0,1 0,6 0,5 0,8 1,0 0,4 12,6 Amérique du Sud 1,3 0,8 0,6 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0 3,3 1,1 1,3 0,6 0,1 0,1 0,3 0,1 0,6 0,3 0,2 4,6 Union européenne à 28 4,5 0,6 28,1 2,2 0,8 2,1 0,7 0,5 1,4 0,7 41,6 2,7 0,7 20,1 2,1 1,3 2,1 0,5 1,1 1,2 0,7 32,4 Autres Europe 0,4 0,1 2,1 0,1 0,1 0,2 0,1 0,0 0,2 0,0 3,1 0,3 0,1 1,9 0,1 0,1 0,4 0,1 0,1 0,2 0,1 3,3 CEI 0,1 0,1 1,2 0,1 0,5 0,1 0,1 0,2 0,1 0,0 2,6 0,2 0,1 2,0 0,2 1,0 0,2 0,1 0,4 0,2 0,1 4,7 Afrique, Proche et Moyen-Orient 1,0 0,1 1,7 0,1 0,0 0,6 0,7 0,2 0,9 0,3 5,7 1,2 0,3 1,9 0,2 0,1 1,2 1,1 1,3 1,8 1,3 10,3 Japon 2,1 0,2 1,0 0,1 0,0 0,3 0,0 0,8 2,0 0,2 6,8 1,0 0,2 0,5 0,1 0,1 0,2 0,0 1,0 1,5 0,2 4,6 Chine 2,2 0,1 1,3 0,1 0,1 0,3 1,0 0,0 1,0 0,3 6,3 2,9 0,7 2,2 0,2 0,6 1,1 1,0 0,0 2,1 0,9 11,7 Autres Asie du Nord et du Sud-Est 2,5 0,2 1,6 0,1 0,1 0,4 1,2 1,3 2,8 0,6 10,9 1,4 0,3 1,1 0,1 0,2 0,7 1,0 2,7 3,3 0,9 11,7 Asie du Sud et Océanie 0,5 0,0 0,5 0,0 0,0 0,3 0,3 0,2 0,5 0,3 2,7 0,4 0,1 0,5 0,1 0,0 0,6 0,4 0,7 0,7 0,4 4,0 Monde 24,3 3,2 40,7 3,0 1,7 5,0 5,1 3,9 10,3 2,8 100,0 17,2 4,9 32,8 3,4 3,5 7,4 4,8 8,6 12,2 5,2 100,0 Source : CEPII, base CHELEM-Commerce international. 124 L ÉCONOMIE MONDIALE 2015

7 TABLEAU IV. MATRICE DES ÉCHANGES DE PRODUITS MANUFACTURÉS EN 2002 (SURLIGNÉ) ET 2012 (en % du commerce mondial : milliards de dollars en 2002, milliards de dollars en 2012) Zones importatrices Zones exportatrices Amér. du Nord Amér. du Sud UE-28 Autres Europe CEI Afrique et M.-O. Japon Chine Autres Autres Asie Asie NE-SE Océanie Monde Amérique du Nord 10,0 1,0 2,9 0,2 0,1 0,5 0,8 0,5 1,5 0,4 17,8 6,4 1,1 1,7 0,2 0,1 0,6 0,4 0,7 0,9 0,4 12,4 Amérique du Sud 0,8 0,5 0,3 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,0 1,8 0,6 0,9 0,3 0,0 0,0 0,1 0,0 0,2 0,1 0,0 2,3 Union européenne à 28 5,0 0,7 30,0 2,4 0,9 2,3 0,8 0,6 1,6 0,7 44,8 3,5 0,9 23,3 2,4 1,7 2,4 0,6 1,5 1,5 0,8 38,6 Autres Europe 0,3 0,1 1,8 0,1 0,1 0,2 0,1 0,0 0,2 0,0 2,8 0,3 0,1 1,7 0,1 0,2 0,4 0,1 0,1 0,2 0,1 3,1 CEI 0,1 0,0 0,4 0,1 0,3 0,1 0,0 0,2 0,1 0,0 1,3 0,1 0,1 0,4 0,1 0,8 0,1 0,0 0,1 0,1 0,1 1,9 Afrique, Proche et Moyen-Orient 0,3 0,0 0,6 0,0 0,0 0,3 0,1 0,0 0,1 0,1 1,5 0,2 0,1 0,6 0,1 0,0 0,5 0,1 0,3 0,2 0,2 2,3 Japon 2,7 0,2 1,3 0,1 0,0 0,3 0,0 1,0 2,4 0,3 8,5 1,4 0,3 0,7 0,1 0,1 0,4 0,0 1,4 2,0 0,3 6,6 Chine 2,8 0,2 1,6 0,1 0,1 0,4 1,1 0,0 1,0 0,3 7,6 4,4 1,1 3,3 0,3 0,8 1,6 1,5 0,0 2,8 1,3 17,2 Autres Asie du Nord et du Sud-Est 3,1 0,2 1,9 0,1 0,1 0,5 1,1 1,6 3,1 0,5 12,2 2,0 0,5 1,5 0,2 0,2 0,8 0,9 3,3 3,2 0,8 13,4 Asie du Sud et Océanie 0,4 0,0 0,4 0,0 0,0 0,2 0,1 0,1 0,2 0,2 1,7 0,4 0,1 0,5 0,1 0,0 0,4 0,1 0,2 0,3 0,3 2,3 Monde 25,4 3,0 41,2 3,1 1,5 4,7 4,0 4,2 10,2 2,6 100,0 19,2 5,0 34,1 3,4 4,1 7,2 3,7 7,7 11,3 4,2 100,0 Source : CEPII, base de données CHELEM-Commerce international. A. de Saint Vaulry BASE DE DONNÉES SUR L ÉCONOMIE MONDIALE 125

8 Sources et définitions Les tableaux présentés dans la Base de données sur l'économie mondiale donnent une vision très synthétique de l'économie mondiale et de son évolution sur dix ans. Les données proviennent principalement de la base CHELEM du CEPII, mais aussi de la Banque mondiale, du FMI, de l'onu et de sources nationales. Pour que les tableaux restent dans des proportions adaptées à cet ouvrage, les données sont agrégées en douze zones dans le tableau I, dix zones dans les tableaux III et IV, et ne sont reportées, dans le tableau II, que pour les principaux pays. Découpage géographique 10 zones (tableaux III et IV) 12 zones (tableau I) Composition Codes CHELEM Amérique du Nord Canada, États-Unis, Mexique AMN Amérique du Sud Autres pays en Amérique AMS Union européenne à 28 Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède UE+HRV Autres pays en Europe Albanie, Bosnie herzégovine, Féroé, Islande, Macédoine, Norvège, Serbie-Monténégro, Suisse, Turquie ALB+BIH+ISL+MKD+ NOR+SEM+CHE+TUR CEI Communauté des États Indépendants : Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine CEI Afrique et Moyen-Orient Afrique du Nord et Moyen-Orient Algérie, Arabie Saoudite, Territoires palestiniens, Bahreïn, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweït, Liban, Libye, Maroc, Oman, Qatar, Syrie, Tunisie, Yémen AFN+PMO Afrique sub-saharienne Autres pays en Afrique AFS Japon Chine Autres Asie du Nord et du Sud-Est Japon Chine Cambodge, Corée du Sud, Hong Kong, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Taïwan, Thaïlande, Viet Nam JPN CHN KOR+HKG+TWN+AES Asie du Sud et Océanie Australie et Nouvelle-Zélande Australie, Nouvelle-Zélande OCN Asie du Sud et Pacifique Autres pays en Asie et Océanie ASS Note : Pour plus de détails sur la nomenclature géographique de CHELEM, consulter

9 Tableau I Les grandes zones de l'économie mondiale Pour le monde décomposé en douze grandes zones, ce tableau fournit : des données relatives à l année 2013 : (1) le PIB (Produit intérieur brut), en milliards de dollars courants ; (2) le PIB PPA, en milliards de dollars aux prix et parités de pouvoir d'achat de Les taux de change permettent d exprimer en une même unité monétaire (dollar américain) les PIB fournis en monnaie nationale par les instituts statistiques nationaux. Mais pour être comparables, les PIB doivent encore être évalués dans un même système de prix, le pouvoir d achat d un dollar pouvant être largement différent d un pays à l autre. Ainsi la taille et le niveau de vie de la population des économies avancées, où les niveaux de prix sont généralement élevés, tendent à être surestimés quand les PIB sont convertis aux taux de change courants tandis qu à l inverse, ceux des économies en développement tendent à être sous-estimés. Le Projet de Comparaison Internationale (en anglais, ICP), lancé depuis la fin des années 1960 sous l égide de la Commission statistique de l ONU et coordonné par la Banque mondiale, a pour but d effectuer ces comparaisons sur la base d enquêtes standardisées qui permettent d estimer, dans chaque pays, le prix d un même panier de biens et de services. Le taux de change de parité de pouvoir d achat (PPA) d un pays est le taux auquel son panier pourrait être échangé contre celui du pays de référence, en l occurrence les États-Unis. Les PIB PPA figurant dans les tableaux sont estimés en prix de 2005, résultats de l exercice de comparaison internationale publiée par l ICP en février En juin 2014, l ICP a publié les résultats d un nouveau round de comparaisons mené pour l année La prochaine édition de la base CHELEM intégrera cette nouvelle référence. (3) la population en milieu d'année, en millions d'habitants ; (4) le PIB PPA par habitant. Cet agrégat permet de comparer les niveaux de vie moyens de la population entre pays ou entre régions ; les taux de croissance annuels moyens sur dix ans (2013 / 2003) : (5) du PIB PPA ; le PIB PPA étant chaque année exprimé aux prix de l année de référence (2005), le taux de croissance du PIB PPA est, pour chaque pays, identique à celui du PIB. Les parités de pouvoir d achat n interviennent que sur le poids des différents pays dans les agrégats régionaux et mondiaux. (6) de la population ; (7) du PIB PPA par habitant ; la croissance du PIB PPA de 2013, et de 2014 et 2015 (projections). Les estimations de la croissance annuelle, et a fortiori les projections, peuvent être sensiblement différentes selon les sources et sont souvent largement révisées d une année à l autre. Pour cette raison, les chiffres présentés dans cette base de données ne sont pas toujours identiques à ceux cités par les auteurs des différents chapitres de l ouvrage.

10 La source principale de ces données est la base de données CHELEM-PIB du CEPII (données de juin 2014), elle-même élaborée essentiellement à partir de la base WDI (World Development Indicators) de la Banque mondiale pour les populations, de l'ocde et de la Banque mondiale (WDI) pour les PIB en dollars courants et pour les PIB en PPA (calculés à partir des taux de parité de pouvoir d'achat du Projet de Comparaison Internationale), mais aussi à partir de sources nationales et de la CIA (Factbook). Pour construire la série depuis 1960 jusqu à la dernière année disponible, les PIB en PPA de l année 2005 sont rétro- et extrapolés par les indices d évolution de la série PIB en volume (série PIB-VO de CHELEM). La croissance du PIB PPA de 2013, et les projections 2014 et 2015 proviennent du FMI, World Economic Outlook, avril 2014 (séries NGDP_RPCH), les taux de croissance annuels des PIB à prix constants de chacun des pays étant appliqués aux PIB PPA de l année 2012 de CHELEM. Tableau II Les principaux pays du monde Pour chacun des 60 pays dont le PIB PPA est supérieur à 130 milliards de dollars en 2013, ce tableau reprend : les variables du tableau I (hormis les projections de croissance) provenant de la base CHELEM-PIB du CEPII, ainsi que : Variables: Sources : la formation brute de capital fixe (FBCF), en % du PIB, qui mesure l'investissement en biens durables (immeubles, biens d'équipement, logiciels, logements) par les différents acteurs économiques résidant dans le pays, leur amortissement et l'achat de services associés ; les exportations de biens et services, en % du PIB ; le solde courant (solde des transactions courantes : biens, services, revenus primaires et secondaires) en % du PIB ; la consommation d'énergie par habitant, en kilos d'équivalent pétrole ; l'indice de développement humain (IDH), indice composite fondé sur trois critères majeurs : l'espérance de vie à la naissance, le niveau d'éducation et le niveau de vie. Sur chacun des critères, les indices sont calculés en référence aux bornes maximales et minimales établies par le PNUD et vont de 0 à 1. Banque mondiale, WDI 9 juillet 2014 (ne.gdi.ftot.zs) ; Taiwan Statistical Data Book 2013 pp. 2, 51 et 71 Banque mondiale, WDI, 9 juillet 2014 (ne.exp.gnfs.zs) ; Taiwan Statistical Data Book 2013 pp. 2, 51 et 211) FMI, WEO, April 2014 (BCA_NGDPD) Banque mondiale, WDI, 5 juin 2014 (eg.use.pcap.kg.oe) ; Taiwan Statistical Data Book 2013 pp. 26 et 124 Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Rapport sur le développement humain Sur la méthodologie, voir : Technical Note 1 Les données figurant en italique dans le Tableau II correspondent à une année antérieure à 2013, le plus souvent 2012.

11 Tableaux III et IV Matrices des échanges en 2002 et 2012 Ces deux tableaux présentent la répartition géographique du commerce mondial en dix zones exportatrices et importatrices, en 2002 et en 2012, d abord pour l ensemble des marchandises (tableau III), puis pour les seuls produits manufacturés (tableau IV). Les flux d échanges dont l origine ou la destination ne sont pas renseignées ne sont pas compris dans les totaux indiqués. Toutes les données sont issues de la base CHELEM - Commerce international. Des informations et des données complémentaires figurent sur le site du CEPII (rubrique PANORAMAS)

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur Service de Messagerie Evoluée Option Mail to Fax Guide Utilisateur Mars 2004 Mail to Fax Guide utilisateur 1 SOMMAIRE 1. ENVOI DE FAX DEPUIS VOTRE BOITE AUX LETTRES EVOLUEE... 3 1.1. CREATION/PREPARATION

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s REGARD SUR COFACE / Le Groupe Coface est un leader mondial de l assurance-crédit et un expert reconnu des risques commerciaux. Il propose aux entreprises du monde entier des solutions pour les protéger

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires

Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Education Les clés de l amélioration des systèmes scolaires Comment passer de "bon" à "très bon"? "Les clés de l amélioration des systèmes scolaires" est le titre du nouveau rapport publié par McKinsey

Plus en détail

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc Royaume du Maroc Département de l Economie, des Finances et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Note relative à l investissement direct étranger dans le monde et au Maroc

Plus en détail

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne

La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne La profession d architecte à l international, synthèse de l étude du Collège des architectes de Catalogne En 1999, à l occasion de son congrès de Pékin, l UIA adoptait un accord international pour la recommandation

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

Prix et prestations Communication mobile

Prix et prestations Communication mobile Enterprise Customers Prix et prestations Communication mobile Valables à partir du 1 er septembre 2015 Table des matières NATEL Tarif forfaitaires NATEL 3 NATEL business infinity 3 Téléphonie NATEL 4 Téléphonie

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire

Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Statistique de l hébergement (HESTA) Instructions de remplissage du formulaire Généralités Quelles sont les personnes à prendre en compte dans la statistique du tourisme? L ensemble des hôtes qui achètent

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

11 848 milliards de $EU. Statistiques du commerce international 2014 TOTAL MARCHANDISES. milliards de $EU PRODUITS MANUFACTURÉS

11 848 milliards de $EU. Statistiques du commerce international 2014 TOTAL MARCHANDISES. milliards de $EU PRODUITS MANUFACTURÉS Statistiques du commerce international 2014 Voyages 1 185 milliards de $EU Exportations mondiales 2013 TOTAL SERVICES COMMERCIAUX 4 645 milliards de $EU Transport 905 milliards de $EU Autres services commerciaux

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

Introduction. I. Évolution du commerce mondial. II. Commerce des marchandises

Introduction. I. Évolution du commerce mondial. II. Commerce des marchandises Introduction 1. Remerciements 2 2. Message du Directeur général 3 3. Comprendre les statistiques du commerce international 4 4. Membres et observateurs de l OMC 6 Composition des régions géographiques

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse KOF Centre de recherches conjoncturelles ETH Zurich LEE G 116 Leonhardstrasse 21 892 Zurich Tél. +41 44 632 8 3 Fax +41 44 632 12 18 www.kof.ethz.ch globalization@kof.ethz.ch Communiqué de presse Zurich,

Plus en détail

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell

Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell. Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell Guide de démarrage de votre nouveau service de Bell Table des matières Bienvenue au service d audioconférence sans réservation de Bell...

Plus en détail

BASE DE DONNEES - MONDE

BASE DE DONNEES - MONDE BASE DE DONNEES - MONDE SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne Renseignez-vous auprès de votre conseiller commercial habituel et sur le site Internet : www.colissimo.fr/entreprises* *Consultation gratuite hors coûts de connexion et de communication selon l opérateur

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

Guide d utilisateur rapide pour MO-Call Blackberry

Guide d utilisateur rapide pour MO-Call Blackberry Que dois-je faire pour commencer à faire des appels avec MO-Call? Avant de faire un appel vous aurez besoin des choses suivantes: Un compte MO-Call enregistré. Du crédit MO-Call dans votre compte. Le logiciel

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015 Catalogue Tarifaire 1 er juillet 2015 Studio Express tout-en-un STANDARD TELEPHONIQUE VIRTUEL PRIX DES LICENCES Choisissez la formule tout-en-un qui vous convient le mieux Engagement 36 mois ou réengagement

Plus en détail

Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques

Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs intervention le jour ouvrable suivant Amériques Services Care Pack HP Données techniques Le Service d assistance matérielle HP destiné aux voyageurs

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document.

- Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES - Pour une demande d admission en Master 1 Géographie et aménagement, merci d imprimer et de compléter les pages 2 à 6 de ce document. - Pour une demande d admission

Plus en détail

Chiffre d affaires pour le premier trimestre 2015

Chiffre d affaires pour le premier trimestre 2015 Chiffre d affaires pour le premier trimestre 2015 Un bon début d année en ligne avec les objectifs 2015 Chiffre d'affaires: 2 427 millions d euros +17,6% par rapport au premier trimestre 2014 Prises de

Plus en détail

Global WorkPlace Solutions. Créer un avantage concurrentiel

Global WorkPlace Solutions. Créer un avantage concurrentiel Global WorkPlace Solutions Créer un avantage concurrentiel Prêt pour le business? Etre un business international profitable n est pas chose facile. Le maintenir en tête requiert pensée innovante, courage

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Un phénomène général mal connu

Un phénomène général mal connu Les accidents de la circulation dans le monde et leurs conséquences Il est possible, en extrapolant à partir de données connues, d évaluer à près de 540 000 le nombre annuel de tués dans des accidents

Plus en détail

11 511 milliards de $EU. Statistiques du commerce international. total. milliards de $EU. total Services commerciaux 4 170 milliards de $EU

11 511 milliards de $EU. Statistiques du commerce international. total. milliards de $EU. total Services commerciaux 4 170 milliards de $EU Statistiques du commerce international Exportation mondiales 2011 total Services commerciaux 4 170 milliards de $EU total MARCHANDISES 17 816 milliards de $EU Voyages 1 065 milliards de $EU Transports

Plus en détail

Faire une demande de visa

Faire une demande de visa CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quatorzième session de la Conférence des Parties La Haye (Pays-Bas), 3 15 juin 2007 Faire une demande

Plus en détail

WorldShip 2015. Guide d installation. Un guide simple pour installer et mettre à niveau le logiciel WorldShip.

WorldShip 2015. Guide d installation. Un guide simple pour installer et mettre à niveau le logiciel WorldShip. WorldShip 2015 Guide d installation Un guide simple pour installer et mettre à niveau le logiciel WorldShip. 2000-2015 United Parcel Service of America, Inc. UPS, la marque commerciale UPS et la couleur

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires Vous trouverez dans cette brochure un aperçu des tarifs concernant: 1. Paiements internationaux 2 2. Opérations

Plus en détail

Office 365 Open et FPP

Office 365 Open et FPP Office 365 Open et FPP Guide d activation Office 365 Petite Entreprise Premium Guide partenaire d'activation du service et des stratégies commerciales 1 Janvier 2013 Ce guide fournit un pas à pas pour

Plus en détail

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris

Atlas économique de Paris 2013 du greffe du tribunal de commerce de Paris Atlas économique de Paris 213 du greffe du tribunal de commerce de Paris Sommaire INTRODUCTION... 3 PARTIE 1 PARIS DANS SA GLOBALITÉ... 4 GÉOGRAPHIE DES ENTREPRISES PARISIENNES... 5 DENSITÉ DES ENTREPRISES

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex La technologie E-T-A PowerPlex commande multi - plexée et protection de réseau électrique de bord pour applications nautiques.

Plus en détail

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Communiqué de presse Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Protection renforcée des titulaires de cartes de débit grâce à des mesures supplémentaires

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures

Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Fonds internationaux d indemnisation pour les dommages dus à la pollution par les hydrocarbures Édition 2012 Rôle des FIPOL Le Fonds de 1992 et, le cas échéant, le Fonds complémentaire, fournissent un

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres

Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres LE POINT SUR LES INÉGALITÉS DE REVENU Le creusement des inégalités touche plus particulièrement les jeunes et les pauvres Résultats issus de la Base de données de l OCDE sur la distribution des revenus

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone)

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) Tarifs applicables au 31/10/2011 pour toute nouvelle souscription GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) AfoneMobile

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL

ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL MM11(F) ARRANGEMENT ET PROTOCOLE DE MADRID CONCERNANT L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL DES MARQUES RENOUVELLEMENT DE L ENREGISTREMENT INTERNATIONAL (Règle 30 du règlement d exécution commun) IMPORTANT 1.

Plus en détail

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant :

Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Indications requises par l OHMI: Référence du déposant/représentant : Office de l harmonisation dans le marché intérieur (OHMI) Réservé pour l OHMI: Date de réception Nombre de pages Demande d enregistrement international relevant exclusivement du protocole de Madrid OHMI-Form

Plus en détail

CAHIERS. Parités de pouvoir d achat : mesure et utilisations STATISTIQUES. Dans ce numéro. Que sont les PPA? mars 2002. nº 3

CAHIERS. Parités de pouvoir d achat : mesure et utilisations STATISTIQUES. Dans ce numéro. Que sont les PPA? mars 2002. nº 3 CAHIERS STATISTIQUES Parités de pouvoir d achat : mesure et utilisations mars 2002 nº 3 par Paul Schreyer et Francette Koechlin Comment procéder à des comparaisons internationales de données économiques

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS Vous avez moins de 36 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité.

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

HSBC Receivables Finance

HSBC Receivables Finance HSBC Receivables Finance A strength for a Global & Sustainable Business Lionel CHOURAKI Directeur Commercial Adjoint STRATEGIE DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES AFFACTURAGE: LEVER DU CASH EN TOUTE SIMPLICITE

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN

AUGMENTATION DE CAPITAL 2014 RESERVEE AUX ADHERENTS DU PLAN D EPARGNE DU GROUPE SAINT-GOBAIN Compagnie de Saint-Gobain Les Miroirs 18, avenue d'alsace (92400) Courbevoie France S.A. au capital de 2 220 707 160 542 039 532 R.C.S. Nanterre Le 21 mars 2014 Communiqué AUGMENTATION DE CAPITAL 2014

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Perspectives économiques régionales du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Mise à jour - Janvier 2015 Giorgia Albertin Représentante Résidente pour la Tunisie Fonds Monétaire International Plan de l exposé

Plus en détail

Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs

Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs Les tendances et politiques du tourisme de l'ocde 2010 @ OCDE 2010 Chapitre 1. Les tendances du tourisme dans la zone OCDE et ailleurs Depuis 20 ans, le tourisme a contribué de façon significative à la

Plus en détail

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE PROGRAMME DU CREDIT AUX ACHETEURS DES PAYS DESTINE AU SECTEUR DE FABRICATION DE MACHINES AVEC LA COOPERATION DE L UNION DES EXPORTATEURS DE MACHINES ET

Plus en détail

Générateur portable pour le soudage orbital

Générateur portable pour le soudage orbital P4 TIG - Avec ou sans métal d apport Générateur portable pour le soudage orbital THE ART OF WELDING P4 Générateur portable pour le soudage orbital Caractéristiques générales Programmation en temps ou degrés

Plus en détail