Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *"

Transcription

1 Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données CHELEM.

2 Base de données sur l économie mondiale TABLEAU I. LES GRANDES ZONES DE L ÉCONOMIE MONDIALE PIB courant PIB Population PIB Croissance annuelle moyenne Croissance du PIB PPA (en %) en milliards PPA en milliards en millions PPA par habitant 2013/2003 de dollars de dollars d habitants en dollars (en %) (p : prévisions) PIB PPA Population PIB PPA /hab p 2015p Monde ,6 1,2 2,4 2,9 3,5 3,8 Amérique du Nord ,8 1,0 0,8 1,8 2,8 3,0 Amérique du Sud ,6 1,2 3,4 3,2 2,4 2,8 Union européenne à ,1 0,3 0,8 0,2 1,6 1,8 Autres Europe ,6 1,0 2,5 3,2 2,1 2,7 CEI ,5 0,2 4,3 2,1 2,2 3,0 Afrique du Nord et Moyen-Orient ,6 2,0 2,5 2,2 3,1 4,3 Afrique subsaharienne ,3 2,7 2,5 4,5 5,2 5,3 Japon ,9 0,0 0,9 1,5 1,4 1,0 Chine ,2 0,5 9,6 7,7 7,5 7,3 Autres Asie du Nord et du Sud-Est ,6 1,2 3,4 4,0 4,3 4,6 Australie et Nlle-Zélande ,8 1,4 1,4 2,4 2,7 2,7 Asie du Sud et Pacifique ,7 1,4 5,2 4,5 5,3 6,2 Sources : CEPII, base de données CHELEM-PIB et projections du FMI, World Economic Outlook, avril 2014 pour les années 2013, 2014 et L ÉCONOMIE MONDIALE 2015

3 TABLEAU II. LES PRINCIPAUX PAYS DU MONDE : PIB PPA SUPÉRIEUR À 130 MILLIARDS DE DOLLARS EN 2013 PIB courant en milliards de dollars PIB PPA en milliards de dollars Population en millions d habitants PIB PPA par hab. en dollars Croissance annuelle moyenne 2013/2003 en % FBCF Taux d exportation Solde courant Consom. d énergie par hab. (kg éq. pétr.) Indice de développement humain en % du PIB PIB Population PIB/hab. 2013* 2013* * 2013 AMÉRIQUE DU NORD Canada ,8 1,1 0, , ,902 États-Unis ,7 0,9 0, , ,914 Mexique ,5 1,2 1, , ,756 AMÉRIQUE DU SUD Argentine ,6 0,9 5, , ,808 Brésil ,7 1,0 2, , ,744 Chili ,8 1,0 3, , ,822 Colombie ,7 1,4 3, , ,711 Équateur ,7 1,7 2, , ,711 Pérou ,6 1,2 5, , ,737 Venezuela ,7 1,7 4, , ,764 UNION EUROPÉENNE À 28 Allemagne ,3 0,1 1, , ,911 Autriche ,6 0,4 1, , ,881 Belgique ,3 0,8 0, , ,881 Danemark ,5 0,4 0, , ,900 Espagne ,8 0,9 0, , ,869 Finlande ,2 0,4 0, , ,879 France ,0 0,6 0, , ,884 Grèce ,1 0,2 1, , ,853 Hongrie ,8 0,2 1, , ,818 Irlande ,5 1,5 0, , ,899 A. de Saint Vaulry BASE DE DONNÉES SUR L ÉCONOMIE MONDIALE 121

4 PIB courant en milliards de dollars PIB PPA en milliards de dollars Population en millions d habitants PIB PPA par hab. en dollars Croissance annuelle moyenne 2013/2003 en % FBCF Taux d exportation Solde courant Consom. d énergie par hab. (kg éq. pétr.) Indice de développement humain en % du PIB PIB Population PIB/hab. 2013* 2013* * 2013 UNION EUROPÉENNE À 28 (suite) Italie ,2 0,6 0, , ,872 Pays-Bas ,9 0,4 0, , ,915 Pologne ,0 0,1 3, , ,834 Portugal ,1 0,1 0, , ,822 Rép. tchèque ,5 0,3 2, , ,861 Roumanie ,1 0,2 3, , ,785 Royaume-Uni ,1 0,7 0, , ,892 Suède ,1 0,7 1, , ,898 AUTRES EUROPE Norvège ,6 1,1 0, , ,944 Suisse ,0 0,9 1, , ,917 Turquie ,8 1,4 3, , ,759 CEI Kazakhstan ,8 1,4 5, , ,757 Russie, Féd. de ,0 0,1 4, , ,778 Ukraine ,5 0,5 3, , ,734 AFRIQUE DU NORD ET MOYEN-ORIENT Algérie ,2 1,7 1, , ,717 Arabie saoudite ,2 2,4 3, , ,836 Égypte ,5 1,7 2, , ,682 Émirats ar. unis ,9 10,9 6, , ,827 Iran ,3 1,2 2, , ,749 Israël ,3 1,9 2, , , L ÉCONOMIE MONDIALE 2015

5 AFRIQUE DU NORD ET MOYEN-ORIENT (SUITE) Koweït ,0 4,7 0, , ,814 Maroc ,5 1,1 3, , ,617 Qatar ,5 12,4 0, , ,851 AFRIQUE SUBSAHARIENNE Afrique du Sud ,4 1,2 2, , ,658 Nigeria ,0 2,7 4, , ,504 JAPON ,9 0,0 0, , ,890 CHINE ,2 0,5 9, , ,719 AUTRES ASIE DU NORD ET DU SUD-EST Corée du Sud ,6 0,5 3, , ,891 Hong Kong ,5 0,7 3, , ,891 Indonésie ,7 1,4 4, , ,684 Malaisie ,0 1,8 3, , ,773 Philippines ,3 1,8 3, , ,660 Singapour ,9 2,8 3, , ,901 Taiwan ,9 0,3 3, , Thaïlande ,8 0,4 3, , ,722 Vietnam ,8 1,1 5, , ,638 AUSTRALIE ,9 1,4 1, , ,933 ASIE DU SUD ET PACIFIQUE Bangladesh ,2 1,2 5, , ,558 Inde ,2 1,4 5, , ,586 Pakistan ,6 1,8 2, , ,537 * Année antérieure en italique. Sources : CEPII, bases CHELEM-PIB et CHELEM-Balance des paiements ; Banque mondiale, Global Economic Prospects, 2014 et World Development Indicators, 2014 ; Taiwan Statistical Databook, 2013 ; PNUD, 2014 ; FMI, World Economic Outlook, avril A. de Saint Vaulry BASE DE DONNÉES SUR L ÉCONOMIE MONDIALE 123

6 TABLEAU III. MATRICE DES ÉCHANGES TOUS PRODUITS EN 2002 (SURLIGNÉ) ET 2012 (en % du commerce mondial : milliards de dollars en 2002, milliards de dollars en 2012) Zones importatrices Zones exportatrices Amér. du Nord Amér. du Sud UE-28 Autres Europe CEI Afrique et M.-O. Japon Chine Autres Autres Asie Asie NE-SE Océanie Monde Amérique du Nord 9,6 0,9 2,6 0,2 0,1 0,5 1,0 0,5 1,4 0,4 17,0 6,0 1,2 1,8 0,3 0,1 0,6 0,5 0,8 1,0 0,4 12,6 Amérique du Sud 1,3 0,8 0,6 0,0 0,0 0,1 0,1 0,1 0,1 0,0 3,3 1,1 1,3 0,6 0,1 0,1 0,3 0,1 0,6 0,3 0,2 4,6 Union européenne à 28 4,5 0,6 28,1 2,2 0,8 2,1 0,7 0,5 1,4 0,7 41,6 2,7 0,7 20,1 2,1 1,3 2,1 0,5 1,1 1,2 0,7 32,4 Autres Europe 0,4 0,1 2,1 0,1 0,1 0,2 0,1 0,0 0,2 0,0 3,1 0,3 0,1 1,9 0,1 0,1 0,4 0,1 0,1 0,2 0,1 3,3 CEI 0,1 0,1 1,2 0,1 0,5 0,1 0,1 0,2 0,1 0,0 2,6 0,2 0,1 2,0 0,2 1,0 0,2 0,1 0,4 0,2 0,1 4,7 Afrique, Proche et Moyen-Orient 1,0 0,1 1,7 0,1 0,0 0,6 0,7 0,2 0,9 0,3 5,7 1,2 0,3 1,9 0,2 0,1 1,2 1,1 1,3 1,8 1,3 10,3 Japon 2,1 0,2 1,0 0,1 0,0 0,3 0,0 0,8 2,0 0,2 6,8 1,0 0,2 0,5 0,1 0,1 0,2 0,0 1,0 1,5 0,2 4,6 Chine 2,2 0,1 1,3 0,1 0,1 0,3 1,0 0,0 1,0 0,3 6,3 2,9 0,7 2,2 0,2 0,6 1,1 1,0 0,0 2,1 0,9 11,7 Autres Asie du Nord et du Sud-Est 2,5 0,2 1,6 0,1 0,1 0,4 1,2 1,3 2,8 0,6 10,9 1,4 0,3 1,1 0,1 0,2 0,7 1,0 2,7 3,3 0,9 11,7 Asie du Sud et Océanie 0,5 0,0 0,5 0,0 0,0 0,3 0,3 0,2 0,5 0,3 2,7 0,4 0,1 0,5 0,1 0,0 0,6 0,4 0,7 0,7 0,4 4,0 Monde 24,3 3,2 40,7 3,0 1,7 5,0 5,1 3,9 10,3 2,8 100,0 17,2 4,9 32,8 3,4 3,5 7,4 4,8 8,6 12,2 5,2 100,0 Source : CEPII, base CHELEM-Commerce international. 124 L ÉCONOMIE MONDIALE 2015

7 TABLEAU IV. MATRICE DES ÉCHANGES DE PRODUITS MANUFACTURÉS EN 2002 (SURLIGNÉ) ET 2012 (en % du commerce mondial : milliards de dollars en 2002, milliards de dollars en 2012) Zones importatrices Zones exportatrices Amér. du Nord Amér. du Sud UE-28 Autres Europe CEI Afrique et M.-O. Japon Chine Autres Autres Asie Asie NE-SE Océanie Monde Amérique du Nord 10,0 1,0 2,9 0,2 0,1 0,5 0,8 0,5 1,5 0,4 17,8 6,4 1,1 1,7 0,2 0,1 0,6 0,4 0,7 0,9 0,4 12,4 Amérique du Sud 0,8 0,5 0,3 0,0 0,0 0,0 0,0 0,1 0,1 0,0 1,8 0,6 0,9 0,3 0,0 0,0 0,1 0,0 0,2 0,1 0,0 2,3 Union européenne à 28 5,0 0,7 30,0 2,4 0,9 2,3 0,8 0,6 1,6 0,7 44,8 3,5 0,9 23,3 2,4 1,7 2,4 0,6 1,5 1,5 0,8 38,6 Autres Europe 0,3 0,1 1,8 0,1 0,1 0,2 0,1 0,0 0,2 0,0 2,8 0,3 0,1 1,7 0,1 0,2 0,4 0,1 0,1 0,2 0,1 3,1 CEI 0,1 0,0 0,4 0,1 0,3 0,1 0,0 0,2 0,1 0,0 1,3 0,1 0,1 0,4 0,1 0,8 0,1 0,0 0,1 0,1 0,1 1,9 Afrique, Proche et Moyen-Orient 0,3 0,0 0,6 0,0 0,0 0,3 0,1 0,0 0,1 0,1 1,5 0,2 0,1 0,6 0,1 0,0 0,5 0,1 0,3 0,2 0,2 2,3 Japon 2,7 0,2 1,3 0,1 0,0 0,3 0,0 1,0 2,4 0,3 8,5 1,4 0,3 0,7 0,1 0,1 0,4 0,0 1,4 2,0 0,3 6,6 Chine 2,8 0,2 1,6 0,1 0,1 0,4 1,1 0,0 1,0 0,3 7,6 4,4 1,1 3,3 0,3 0,8 1,6 1,5 0,0 2,8 1,3 17,2 Autres Asie du Nord et du Sud-Est 3,1 0,2 1,9 0,1 0,1 0,5 1,1 1,6 3,1 0,5 12,2 2,0 0,5 1,5 0,2 0,2 0,8 0,9 3,3 3,2 0,8 13,4 Asie du Sud et Océanie 0,4 0,0 0,4 0,0 0,0 0,2 0,1 0,1 0,2 0,2 1,7 0,4 0,1 0,5 0,1 0,0 0,4 0,1 0,2 0,3 0,3 2,3 Monde 25,4 3,0 41,2 3,1 1,5 4,7 4,0 4,2 10,2 2,6 100,0 19,2 5,0 34,1 3,4 4,1 7,2 3,7 7,7 11,3 4,2 100,0 Source : CEPII, base de données CHELEM-Commerce international. A. de Saint Vaulry BASE DE DONNÉES SUR L ÉCONOMIE MONDIALE 125

8 Sources et définitions Les tableaux présentés dans la Base de données sur l'économie mondiale donnent une vision très synthétique de l'économie mondiale et de son évolution sur dix ans. Les données proviennent principalement de la base CHELEM du CEPII, mais aussi de la Banque mondiale, du FMI, de l'onu et de sources nationales. Pour que les tableaux restent dans des proportions adaptées à cet ouvrage, les données sont agrégées en douze zones dans le tableau I, dix zones dans les tableaux III et IV, et ne sont reportées, dans le tableau II, que pour les principaux pays. Découpage géographique 10 zones (tableaux III et IV) 12 zones (tableau I) Composition Codes CHELEM Amérique du Nord Canada, États-Unis, Mexique AMN Amérique du Sud Autres pays en Amérique AMS Union européenne à 28 Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède UE+HRV Autres pays en Europe Albanie, Bosnie herzégovine, Féroé, Islande, Macédoine, Norvège, Serbie-Monténégro, Suisse, Turquie ALB+BIH+ISL+MKD+ NOR+SEM+CHE+TUR CEI Communauté des États Indépendants : Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine CEI Afrique et Moyen-Orient Afrique du Nord et Moyen-Orient Algérie, Arabie Saoudite, Territoires palestiniens, Bahreïn, Égypte, Émirats arabes unis, Irak, Iran, Israël, Jordanie, Koweït, Liban, Libye, Maroc, Oman, Qatar, Syrie, Tunisie, Yémen AFN+PMO Afrique sub-saharienne Autres pays en Afrique AFS Japon Chine Autres Asie du Nord et du Sud-Est Japon Chine Cambodge, Corée du Sud, Hong Kong, Indonésie, Laos, Malaisie, Philippines, Singapour, Taïwan, Thaïlande, Viet Nam JPN CHN KOR+HKG+TWN+AES Asie du Sud et Océanie Australie et Nouvelle-Zélande Australie, Nouvelle-Zélande OCN Asie du Sud et Pacifique Autres pays en Asie et Océanie ASS Note : Pour plus de détails sur la nomenclature géographique de CHELEM, consulter

9 Tableau I Les grandes zones de l'économie mondiale Pour le monde décomposé en douze grandes zones, ce tableau fournit : des données relatives à l année 2013 : (1) le PIB (Produit intérieur brut), en milliards de dollars courants ; (2) le PIB PPA, en milliards de dollars aux prix et parités de pouvoir d'achat de Les taux de change permettent d exprimer en une même unité monétaire (dollar américain) les PIB fournis en monnaie nationale par les instituts statistiques nationaux. Mais pour être comparables, les PIB doivent encore être évalués dans un même système de prix, le pouvoir d achat d un dollar pouvant être largement différent d un pays à l autre. Ainsi la taille et le niveau de vie de la population des économies avancées, où les niveaux de prix sont généralement élevés, tendent à être surestimés quand les PIB sont convertis aux taux de change courants tandis qu à l inverse, ceux des économies en développement tendent à être sous-estimés. Le Projet de Comparaison Internationale (en anglais, ICP), lancé depuis la fin des années 1960 sous l égide de la Commission statistique de l ONU et coordonné par la Banque mondiale, a pour but d effectuer ces comparaisons sur la base d enquêtes standardisées qui permettent d estimer, dans chaque pays, le prix d un même panier de biens et de services. Le taux de change de parité de pouvoir d achat (PPA) d un pays est le taux auquel son panier pourrait être échangé contre celui du pays de référence, en l occurrence les États-Unis. Les PIB PPA figurant dans les tableaux sont estimés en prix de 2005, résultats de l exercice de comparaison internationale publiée par l ICP en février En juin 2014, l ICP a publié les résultats d un nouveau round de comparaisons mené pour l année La prochaine édition de la base CHELEM intégrera cette nouvelle référence. (3) la population en milieu d'année, en millions d'habitants ; (4) le PIB PPA par habitant. Cet agrégat permet de comparer les niveaux de vie moyens de la population entre pays ou entre régions ; les taux de croissance annuels moyens sur dix ans (2013 / 2003) : (5) du PIB PPA ; le PIB PPA étant chaque année exprimé aux prix de l année de référence (2005), le taux de croissance du PIB PPA est, pour chaque pays, identique à celui du PIB. Les parités de pouvoir d achat n interviennent que sur le poids des différents pays dans les agrégats régionaux et mondiaux. (6) de la population ; (7) du PIB PPA par habitant ; la croissance du PIB PPA de 2013, et de 2014 et 2015 (projections). Les estimations de la croissance annuelle, et a fortiori les projections, peuvent être sensiblement différentes selon les sources et sont souvent largement révisées d une année à l autre. Pour cette raison, les chiffres présentés dans cette base de données ne sont pas toujours identiques à ceux cités par les auteurs des différents chapitres de l ouvrage.

10 La source principale de ces données est la base de données CHELEM-PIB du CEPII (données de juin 2014), elle-même élaborée essentiellement à partir de la base WDI (World Development Indicators) de la Banque mondiale pour les populations, de l'ocde et de la Banque mondiale (WDI) pour les PIB en dollars courants et pour les PIB en PPA (calculés à partir des taux de parité de pouvoir d'achat du Projet de Comparaison Internationale), mais aussi à partir de sources nationales et de la CIA (Factbook). Pour construire la série depuis 1960 jusqu à la dernière année disponible, les PIB en PPA de l année 2005 sont rétro- et extrapolés par les indices d évolution de la série PIB en volume (série PIB-VO de CHELEM). La croissance du PIB PPA de 2013, et les projections 2014 et 2015 proviennent du FMI, World Economic Outlook, avril 2014 (séries NGDP_RPCH), les taux de croissance annuels des PIB à prix constants de chacun des pays étant appliqués aux PIB PPA de l année 2012 de CHELEM. Tableau II Les principaux pays du monde Pour chacun des 60 pays dont le PIB PPA est supérieur à 130 milliards de dollars en 2013, ce tableau reprend : les variables du tableau I (hormis les projections de croissance) provenant de la base CHELEM-PIB du CEPII, ainsi que : Variables: Sources : la formation brute de capital fixe (FBCF), en % du PIB, qui mesure l'investissement en biens durables (immeubles, biens d'équipement, logiciels, logements) par les différents acteurs économiques résidant dans le pays, leur amortissement et l'achat de services associés ; les exportations de biens et services, en % du PIB ; le solde courant (solde des transactions courantes : biens, services, revenus primaires et secondaires) en % du PIB ; la consommation d'énergie par habitant, en kilos d'équivalent pétrole ; l'indice de développement humain (IDH), indice composite fondé sur trois critères majeurs : l'espérance de vie à la naissance, le niveau d'éducation et le niveau de vie. Sur chacun des critères, les indices sont calculés en référence aux bornes maximales et minimales établies par le PNUD et vont de 0 à 1. Banque mondiale, WDI 9 juillet 2014 (ne.gdi.ftot.zs) ; Taiwan Statistical Data Book 2013 pp. 2, 51 et 71 Banque mondiale, WDI, 9 juillet 2014 (ne.exp.gnfs.zs) ; Taiwan Statistical Data Book 2013 pp. 2, 51 et 211) FMI, WEO, April 2014 (BCA_NGDPD) Banque mondiale, WDI, 5 juin 2014 (eg.use.pcap.kg.oe) ; Taiwan Statistical Data Book 2013 pp. 26 et 124 Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Rapport sur le développement humain Sur la méthodologie, voir : Technical Note 1 Les données figurant en italique dans le Tableau II correspondent à une année antérieure à 2013, le plus souvent 2012.

11 Tableaux III et IV Matrices des échanges en 2002 et 2012 Ces deux tableaux présentent la répartition géographique du commerce mondial en dix zones exportatrices et importatrices, en 2002 et en 2012, d abord pour l ensemble des marchandises (tableau III), puis pour les seuls produits manufacturés (tableau IV). Les flux d échanges dont l origine ou la destination ne sont pas renseignées ne sont pas compris dans les totaux indiqués. Toutes les données sont issues de la base CHELEM - Commerce international. Des informations et des données complémentaires figurent sur le site du CEPII (rubrique PANORAMAS)

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile

Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile Créer un Plan de Développement du Sport Automobile Fédération Internationale de l Automobile Comment une ASN peut-elle développer et promouvoir le sport automobile? 25 juin, Conférence Annuelle de la FIA,

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125 PARTIE 5 LE LE FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 125 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LE AVANT PROPOS 127 à 131 SYNTHÈSE 132 à 133 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 134 à 136 > Le détachement

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU FÉVRIER 202, N 7 Cette fiche d information de l ISU présente les dernières données de l enquête sur les films de long

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Annexe : Classification des catégories de Morningstar Canada

Annexe : Classification des catégories de Morningstar Canada Annexe : Classification des catégories de Morningstar Canada (pour les portefeuilles en vente au Canada) Compte rendu sur la méthodologie Morningstar 21 septembre 2006 Table des matières Processus de catégorisation

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015

ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 ANNEXE État des ratifications au 1 er janvier 2015 A. Convention concernant la lutte contre la discrimination dans le domaine de l enseignement (Paris, le 14 décembre 1960) Groupe I (Parties à la Convention

Plus en détail

Personnes assujetties

Personnes assujetties Directives du Service des contributions sur l'imposition à la source des prestations de prévoyance versées par des institutions de droit privé à des personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en

Plus en détail

LÉGISLATION APPLICABLE

LÉGISLATION APPLICABLE PARTIE 5 FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 129 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LEGISLATION AVANT PROPOS 131 à 135 SYNTHÈSE 136 à 137 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 138 à 140 > Le détachement

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013

Barème des quotes-parts pour les contributions des États Membres au budget ordinaire en 2013 L atome pour la paix Conférence générale GC(56)/12 25 juillet 2012 Distribution générale Français Original : Anglais Cinquante-cinquième session ordinaire Point 12 de l ordre du jour provisoire (GC(56)/1

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379 PARTIE 6 le détachement 6 - LE DÉTACHEMENT 7 - FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE page 379 6 LE DÉTACHEMENT page 380 SOMMAIRE le détachement n Avant propos 382 à 386 n Règlements communautaires > Les missions

Plus en détail

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques

- 9-3. Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques - 9-3. de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques ) Situation le 27 novembre 2015 Date à laquelle l Acte 1 de la le plus récent Afrique du Sud... 3 octobre 1928 Bruxelles: 1 er août

Plus en détail

Personnes assujetties. Prestations imposables

Personnes assujetties. Prestations imposables Directives du Service des contributions sur l'impôt à la source dû par les artistes, sportifs et conférenciers qui ne sont ni domiciliés ni en séjour en Suisse Directives du Service des contributions sur

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES La reconnaissance de la qualité de «résident étranger» conditionne l application des conventions fiscales internationales. QU EST CE QU

Plus en détail

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 Offre réservée aux particuliers exclusivement ZEOP SAS 39 rue Pierre Brossolette 97420 LE PORT - capital de 500 000 - RCS SAINT DENIS 531 379 295 Les prix sont exprimés en

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015 TANGO LISTE DES TARIFS 2015 1 SOMMAIRE 1. ABONNEMENTS MOBILES...3 1.1. Abonnements tout inclus: Tango Smart Tango iphone Tango Freeborders...3 1.2. Abonnements à la carte: Tango Easy Tango K.O. Tango Freeborders

Plus en détail

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur

Service de Messagerie Evoluée. Option Mail to Fax. Guide Utilisateur Service de Messagerie Evoluée Option Mail to Fax Guide Utilisateur Mars 2004 Mail to Fax Guide utilisateur 1 SOMMAIRE 1. ENVOI DE FAX DEPUIS VOTRE BOITE AUX LETTRES EVOLUEE... 3 1.1. CREATION/PREPARATION

Plus en détail

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+

Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Appel à propositions 2015 Programme Erasmus+ Dispositions financières applicables au Luxembourg dans le cadre de l appel 2015 Le «Guide 2015 du Programme Erasmus +» définit les dispositions financières

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie fixe version du 30/09/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie fixe version du 30/09/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme

CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme CAP EXPORT : La réponse gouvernementale aux difficultés en matière d assurance-crédit export court terme Depuis la fin de l été 2008, le Gouvernement a pris de nombreuses mesures pour soutenir les grands

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

Ces instructions annulent et remplacent toutes les instructions précédentes. Valables dès le 1er janvier 2012

Ces instructions annulent et remplacent toutes les instructions précédentes. Valables dès le 1er janvier 2012 République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Instructions concernant l'imposition à la source des prestations de prévoyance versées par des institutions de droit

Plus en détail

Accords bilatéraux et multilatéraux

Accords bilatéraux et multilatéraux Accords bilatéraux et multilatéraux Pour nos lecteurs qui seraient moins familiers avec certains termes fréquemment utilisés en droit international public, les définitions suivantes peuvent s avérer utiles.

Plus en détail

Exportations de grain canadien et de farine de blé

Exportations de grain canadien et de farine de blé Commission canadienne des grains Canadian Grain Commission MARS CAMPAGNE AGRICOLE 2011- Exportations de grain canadien et de farine de blé 2011- À Tonnes (millions) 10.0 7.0 9.0 6.5 6.0 8.0 5.5 7.0 5.0

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Thaïlande 23/06/15 maj

Thaïlande 23/06/15 maj 1 Le visa n est pas nécessaire pour les français et les ressortissants de certains pays de l Union Européenne, à condition que la validité du passeport soit de plus de 6 mois à partir de la date d arrivée

Plus en détail

Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 32 : CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN SOMMAIRE I. LISTE DES TABLEAUX... 434 II. LISTE DES GRAPHIQUES... 434 III. PRESENTATION... 435 IV. METHODOLOGIE... 435 V. SOURCE DE DOCUMENTATION... 435 Chapitre

Plus en détail

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures La Banque asiatique d investissement dans les infrastructures (BAII) résulte d une initiative de la Chine, qui a

Plus en détail

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait SMS Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : SMS depuis la France vers les mobiles Métropolitains Neuf Mobile Par SMS / destinataire Mini Forfait Forfaits et Forfaits TWIN Tarif

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*)

MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*) ANNEXE MISE EN ŒUVRE DES INSTRUMENTS BASES SUR DES TRAVAUX MENES DANS LE CADRE D UNIDROIT (*) A. CONVENTIONS PREPAREES PAR UNIDROIT ET APPROUVEES A DES CONFERENCES DIPLOMATIQUES CONVOQUEES PAR DES ETATS

Plus en détail

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines Texte original Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines 0.822.724.2 Conclue à Genève le 23 juin 1975 Approuvée

Plus en détail

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin

45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin L OIV: Etats membres 45 pays 5 continents 75% de la production mondiale de vin MEMBRES: Afrique du Sud, Algérie, Allemagne, Argentine, ARY Macédoine, Australie, Autriche, Belgique, Bosnie-et-Herzégovine,

Plus en détail

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999

CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 CONVENTION POUR L UNIFICATION DE CERTAINES RÈGLES RELATIVES AU TRANSPORT AÉRIEN INTERNATIONAL FAITE À MONTRÉAL LE 28 MAI 1999 Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 novembre 2003*.

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

(du 19 mars 2013) Valable depuis le 1 er janvier 2013. A. Personnes imposables

(du 19 mars 2013) Valable depuis le 1 er janvier 2013. A. Personnes imposables Notice n 29/460 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des prestations de prévoyance régies par le droit privé et dont les bénéficiaires ne sont ni domiciliés ni en séjour en

Plus en détail

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013 159/2014-22 octobre 2014 Permis de résidence dans l'ue28 pour les citoyens extracommunautaires Plus de 2,3 millions nouveaux titres de séjour délivrés dans l UE28 en 2013 Principaux bénéficiaires originaires

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

Une organisation dédiée qui repose sur un groupe solide

Une organisation dédiée qui repose sur un groupe solide Une organisation dédiée qui repose sur un groupe solide Groupe DIOT-LSN 5 ème courtier du marché français en risques d entreprises 800 collaborateurs NeoTech Assurances Entité dédié aux risques du secteur

Plus en détail

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 EVOLUTION DES ECHANGES EXTERIEURS DE MARCHANDISES DE 2001 A 2011 - Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009)

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009) PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS non soumis au régime général de l'obligation de visa Franchise 3 mois Franchise 1 mois ALLEMAGNE *** ANDORRE ARGENTINE AUSTRALIE AUTRICHE *** BELGIQUE *** BRESIL BRUNEI BOLIVIE

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture

Programme des Nations Unies pour l environnement. Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture NATIONS UNIES UNEP/FAO/RC/COP.4/22 RC Distr. : Générale 22 mai 2008 Programme des Nations Unies pour l environnement Français Original : Anglais Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013

étudiants internationaux L essentiel des Chiffres Clés 7 Juin 2013 3 6 étudiants internationaux 7 Juin 213 CHIFFRES CLÉS MONDE Selon l UNESCO en 21, on comptait 3 6 étudiants internationaux dans le monde. Ce nombre a augmenté de 38 % depuis 26. Les premiers continents

Plus en détail

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015

LISTE DES TARIFS TANGO LISTE DES TARIFS 2015 TANGO LISTE DES TARIFS 2015 1 SOMMAIRE 1. ABONNEMENTS MOBILES...4 1.1. Abonnements tout inclus: Tango Smart + Tango Smart - Tango FreeBorders...4 1.2. Abonnements à la carte: Tango Easy Tango K.O. Tango

Plus en détail

De succès dans l internationalisation des entreprises

De succès dans l internationalisation des entreprises De succès dans l internationalisation des entreprises Présence Internationale 50 Pays Afrique du Sud Algérie Allemagne Angola Arabie Saoudite Argentine Autriche Azerbaïdjan Belgique Brésil Bulgarie Canada

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

Module de communication Weishaupt W-FM COM. La surveillance à distance pour plus de sécurité de votre installation. La fiabilité avant tout

Module de communication Weishaupt W-FM COM. La surveillance à distance pour plus de sécurité de votre installation. La fiabilité avant tout Module de communication Weishaupt W-FM COM La surveillance à distance pour plus de sécurité de votre installation La fiabilité avant tout Module de communication Weishaupt W-FM COM pour une grande disponibilité

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

BASE DE DONNÉES MONDE

BASE DE DONNÉES MONDE BASE DE DONNÉES MONDE 2013 SOMMAIRE Partie I Monnaies Partie II Epargne/Finances Partie III Démographie Partie IV Finances publiques Partie V Matières premières Partie I - Monnaies Cours de change euro/dollar

Plus en détail

La population résidente 2014-2013-2012

La population résidente 2014-2013-2012 La population résidente 2014-2013-2012 Mise à jour au 12/09/14 Ce document a pour objet de présenter les données statistiques de la rentrée 2014 et de les comparer aux deux années précédentes. Ce document

Plus en détail

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s REGARD SUR COFACE / Le Groupe Coface est un leader mondial de l assurance-crédit et un expert reconnu des risques commerciaux. Il propose aux entreprises du monde entier des solutions pour les protéger

Plus en détail

Offre Mobile. Grille tarifaire

Offre Mobile. Grille tarifaire Offre Mobile Grille tarifaire Sommaire A. Frais de mise en service 3 B. Plan Executive Plus 3 B.1. Tarifs 3 B.2. Option facture plafonnée 3 C. Forfaits Open 3 C.1. Forfaits libres 3 C.2. Forfaits plafonnés

Plus en détail

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars)

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars) Embargo : 9 h 30 EDT (13 h 30 GMT), jeudi 7 juillet 2011 Le rapport Global Trends in Renewable Energy Investment 2011 (Tendances mondiales de l investissement dans les énergies renouvelables 2011) va être

Plus en détail

ituée près des rives du lac Léman à Genève, le Club de Tennis des Eaux-Vives accueillera, en mai 2015, la première édition d'un Tournoi de tennis professionnel ATP World Tour. RAQUETTES EN FOLIE Jean Philippe

Plus en détail

Musique de patience. Sound Link Manager. Manuel d utilisation v1.0

Musique de patience. Sound Link Manager. Manuel d utilisation v1.0 Musique de patience Sound Link Manager Manuel d utilisation v1.0 1 Introduction Soundlink est le logiciel qui vous permet de configurer la musique de patience à l aide un PC sur un réseau local pour :

Plus en détail

L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques

L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques Soizic DAULT TC01 soizic.dault@etu.utc.fr L Arrangement de Madrid concernant l enregistrement international des marques & Le Protocole de Madrid relatif à cet Arrangement UTC GE28 Automne 2009 TD1 : Yann

Plus en détail

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010

PROGRAMME CAP MONDE. Année Universitaire 2009-2010 Aider les étudiants qui sont obligés de partir à l étranger pendant 4 mois au minimum Cette fiche technique est destinée à tous les étudiants sauf ceux inscrits à l université de Rennes 1 ou Rennes 2 (cf

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail