Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008"

Transcription

1 AFRITAC de l Ouest (AFW) Abidjan Côte d Ivoire SÉMINAIRE Elaboration des documents méthodologiques des comptes nationaux selon le SCN 1993 et préparation du passage au SCN 2008 Institut national de la statistique de GUINEE Notes méthodologiques des comptes sur la période (SCN 1993) & Plan d action nouvelle base 2006 et passage au SCN 2008 sur la période Lomé, TOGO Par : Aboubacar KABA Mamadou CAMARA Benjamin CAMARA Ibrahima BONGONO juin

2 Plan de la présentation 0. Cadrage sur les comptes nationaux 2. Les sources régulières Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN2008 2

3 0. CADRAGE SUR LES COMPTES NATIONAUX Pour la Guinée Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN2008 3

4 0. Cadrage sur les comptes nationaux Année(s) Début des travaux Fin des travaux Année de base 2006 de fait de fait Première campagne courante Campagnes courantes successives Comptes provisoires Comptes nationaux trimestriels Néant Néant Néant Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN2008 4

5 0. Cadrage sur les comptes nationaux A. Les différentes phases d élaboration des comptes nationaux (présentation synthétique en 1 diapositive) PHASE Collecte des données Saisie Contrôle et apurement des données Elaboration des TRE Elaboration des TCEI Rédaction, présentation du rapport des comptes provisoires et élaboration de la note méthodologique Finalisation et validation et publication des comptes Durée moyenne 4 mois 1 mois 1 mois 1 mois 4 mois 2 mois 2 mois Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN2008 5

6 0. Cadrage sur les comptes nationaux B. Les notes méthodologiques existantes (présentation synthétique en 1 diapositive) Titre Date de parution Actes du séminaire d élaboration des comptes nationaux 1992 Système de Comptabilité National Guinéen ( SCNG) 2012 Synthèse méthodologique des comptes nationaux Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN2008 6

7 0. Cadrage sur les comptes nationaux C. Calendrier de publication et principes mis en œuvre pour respecter ce calendrier (présentation synthétique en 1 diapositive) Titre Date de parution Présentation du volume 1 des comptes nationaux de la série ( Comptes de biens et services) Publication du volume 1 des comptes nationaux de la série ( Comptes de biens et services) Présentation du volume 2 des comptes nationaux de la série ( Comptes des secteurs institutionnels) Avril 2014 Juillet 2014 Septembre 2014 Publication du volume 2 des comptes nationaux de la série (Comptes des secteurs Octobre 2014 Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN2008 7

8 0. Cadrage sur les comptes nationaux D. Traitement de texte utilisé et mode de partage des documents (présentation synthétique en 1 diapositive) Quel traitement de texte utilisez-vous? quelle version de ce logiciel? World 2007 Votre INS dispose-t-il d un réseau local? Non ( en voie d installation) Si oui, le service des comptes nationaux a-t-il un espace partagé, permettant de stocker des fichiers informatiques (de type Word, Excel, PDF ) Si oui, de quoi s agit-il? un intranet? un répertoire commun, avec des droits en écriture / sans cette option? Chaque agent du service a-t-il un accès à internet? Oui Si accès à internet mais pas de réseau local, existe-t-il un espace partagé avec hébergement externalisé? (de type dropbox, drive ) Non Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN2008 8

9 2. LES SOURCES RÉGULIÈRES Pour la Guinée 9

10 2. Les sources régulières A. Sources régulières : les DSF Système normal Système allégé Autres Nombre total 536 Nombre reçu 429 Qui les collecte les Sous-directeurs et chargés d études Qui les saisit les Sous-directeurs et chargés d études Qui les contrôle les Sous-Directeurs Faites-vous : oui / non Si oui, lesquels? Des collectes complémentaires Oui Enquêtes auprès des entreprises Des contrôles complémentaires Oui Contrôle par branche Des saisies complémentaires Oui Des données complémentaires Des codifications complémentaires Oui Des données complémentaires Estimation individuelle des grandes absentes Extrapolation à l univers des SNF Oui Non A l aide du taux de croissance de deux année successives Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

11 A. Sources régulières : les DSF Avez-vous une convention avec l administration fiscale? Non Quelles rubriques de la NAEMA/NOPEMA sont-elles couvertes par les DSF? Ce sont : 2. Les sources régulières S0C: Fabrication de produits alimentaires, boissons et tabac S0D: Fabrication d autres produits manufacturés S0E: Production et distribution d électricité, de gaz et d eau S0F: Construction S0G: Commerce et réparation S0H: Hôtels et restaurants S0I: Transports et communications S0K: Immobiliers, services aux entreprises Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

12 A. Sources régulières : les DSF Quels sont vos principaux problèmes? Non exhaustivité des DSF; Difficultés à couvrir certaines grandes entreprises; Saisie fastidieuses et à hauts risques d erreurs ( maquette de saisie sous- Excel); Manque de répertoire des entreprises; Difficulté liées aux passage de la comptabilité privé à la comptabilité nationale Manque de convention appropriée entre INS/DNI. Saisie pour les comptes de secteurs: complète? Non Partielle? Oui 2. Les sources régulières Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

13 2. Les sources régulières B. Sources régulières : commerce extérieur Transmission : toute la base ou un fichier déjà traité? Fichier traité Actualisation régulière de la table de passage à la nomenclature des comptes? Non Calcul d indices de valeur unitaire? Non Difficultés Retard dans la publication des données Détention de la base par un seul cadre Améliorations souhaitées Renforcer les capacités d autres cadres en traitement des données sur le commerce extérieur Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

14 2. Les sources régulières C. Sources régulières : balance des paiements Qui en est responsable? Banque Centrale de la République de Guinée Y a t-il une convention? Oui, Comité Balance des Paiements Manuel de référence? Manuel de balance des paiement version 5? Projet de passage à la version 6? déjà achevé Transmission: régulière? Oui rapide? Oui révisions fréquentes? Non Niveau de détail fourni? Elevé Saisie pour les comptes de secteurs : complète? Non partielle? Oui Difficultés et améliorations souhaitées Harmonisation avec les données du commerce extérieur Création d un cadre de concertation INS- Douanes-BCRG Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

15 D. Sources régulières : agriculture Collecte : quantités et prix? Collecte des quantités et prix des principales spéculations Nombre de produits suivis dans les comptes? 17 produits (produits de subsistance 9) Traitement effectués? estimation de la valeur des productions Analyse des taux de consommation intermédiaire estimation des VA par produit et pour sous branche Traitement des sociétés non financières agricoles? Oui Difficultés Coefficient technique pour la branche non fiable Recensement agricole réalisé depuis 2000 Manque d enquêtes agricoles Améliorations souhaitées 2. Les sources régulières Réalisation d un Recensement Agricole ou Enquête agricole Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

16 E. Sources régulières : élevage Collecte: effectifs, mais aussi prix? Les informations sur les effectifs du cheptel par Région naturelle, le taux de croît et le taux d exploitation permettant d évaluer le niveau de production par an. A travers des relever des prix sur le marché, les prix unitaires de chaque espèce est fournie par le BSD-Elevage Nombre de produits suivis dans les comptes? 9 Ce sont : bovins, ovins, caprins, porcins, volailles locales, les pondeuses, les poulets de chairs, laits de vache Traitement: calcul de la FBCF? Oui prise en compte de la croissance du cheptel? Oui Difficultés et améliorations souhaitées 2. Les sources régulières La caducité de la base de données du cheptel ( dernier recensement en 2000) Organisation d enquête agropastorale /ou Recensement général agricole Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

17 F. Sources régulières : TOFE 2. Les Méthode sources de régulières travail Manuel de référence? Manuel des Statistiques de Finance Publique 1986 Projet de passage à la prochaine version? Processus engagé Transmission : régulière? Oui rapide? Oui ; révisions fréquentes? Oui Disponibilité et utilisation des documents budgétaires de base? Les Lois de Finances Initiales et Rectificative ainsi que le tableau de bord de l Economie Guinéenne sont transmises à l INS Saisie: par qui? Les chargés d études et la Sous-directrice des APU complète? Non Saisie pour les comptes de secteurs: complète? Non partielle? oui Difficultés et améliorations souhaitées Difficultés à obtenir les informations sur l exécution des FINEX ainsi que l exécution du Programme d Investissement Publics Création d un cadre de concertation entre l INS et la Direction des Investissements Publics Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

18 G. Sources régulières : sociétés financières Autorité de contrôle? Banque Centrale de la Rep. Guinée Transmission de comptes agrégés? ou saisie des documents individuels? Saisie des documents individuels Saisie pour les comptes de secteurs : complète? Non partielle? Oui 2. Les sources régulières Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

19 H. Sources régulières : emplois Enquête annuelle? Non Irrégulière? Oui Champ couvert: National? Oui Urbain? Oui Capitale? Oui 2. Les sources régulières Utilisation pour les comptes de secteurs: régulière? Oui. Année de base? Oui Elaboration d une matrice de l emploi : année de base? Non Régulière? Non Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

20 I. Sources régulières : autres sources? ELEP (consommation des ménages) Enquête sur Ies ISBLSM Ministère de la Pêche INS (indices des prix ) Ministère des Mines Dispositif de collecte? 2. Les sources régulières Absence de dispositif spécifique de collecte en dehors de la répartition des tâches de collecte entre les différents comptables nationaux Dispositif pour le traitement? Saisie et traitement effectués par les chargés d études et les Sousdirecteurs sous Excel Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

21 Merci pour votre attention Documents méthodologiques SCN1993 et plan d action passage au SCN

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu

L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu L activité agricole sur la communauté de communes Terres de Montaigu La Bernardière la Boisissiere de Montaigu Boufféré La Guyonnière Montaigu St Goerges de Montaigu St Hilaire de Loulay Treize Septiers

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT

Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Regional Workshop on Data Management Activités de traitement, de diffusion et d archivage des données à AFRISTAT Kampala (Ouganda), 26 28 octobre 2009 Plan de la présentation Introduction La gestion des

Plus en détail

L impact des réformes en cours sur la budgétisation des dépenses de personnel

L impact des réformes en cours sur la budgétisation des dépenses de personnel L impact des réformes en cours sur la budgétisation des dépenses de personnel Atelier régional sur le pilotage de la masse salariale Abidjan, 8 au 12 avril 2013 Bruno Imbert, Conseiller résident AFRITAC

Plus en détail

Note méthodologique. Les principales différences avec les TES sont mentionnées dans l encadré 1.

Note méthodologique. Les principales différences avec les TES sont mentionnées dans l encadré 1. Version intégrale Note méthodologique 1. Les tableaux des ressources et des emplois dans les comptes nationaux L élaboration des comptes nationaux de la Belgique s effectue conformément à la méthodologie

Plus en détail

Chapitre 3. La répartition

Chapitre 3. La répartition Chapitre 3. La répartition 1. La répartition de la valeur ajoutée La valeur ajoutée (1) Valeur ajoutée : solde du compte de production = > VA = P CI = > Richesse effectivement créée par les organisations

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO

Programme statistique du Secrétariat Exécutif de la CEDEAO COMMUNAUTE ECONOMIQUE DES ETATS DE L=AFRIQUE DE L=OUEST ECONOMIC COMMUNITY OF WEST AFRICAN STATES Réunion de lancement du programme de comparaison Internationale pour l Afrique Addis Abéba, 2-4 décembre

Plus en détail

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements

Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements PREFET DE LA REGION LIMOUSIN Autodiagnostic d'exploitation préalable aux demandes d'aides aux investissements A remplir par tous les demandeurs sauf les JA et les CUMA/ASA DEMANDEUR Numéro OSIRIS :...

Plus en détail

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD septembre 2013 Tableau de bord de la Population des chefs d exploitations agricoles et des chefs d entreprise agricoles en 2012

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Termes de référence pour le recrutement de quatre (4) consultants dans le cadre du Projet «Modules d initiation à la statistique à l attention

Plus en détail

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020

Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Contrôlabilité du taux de chargement et des effectifs animaux des mesures 10, 11 et 12 des programmes de développement rural 2015-2020 Cette note a pour objet de définir les animaux et les surfaces pris

Plus en détail

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013

Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse : [date] : Le 13 Février 2013 CONVENTION DE LA HAYE DU 25 OCTOBRE 1980 SUR LES ASPECTS CIVILS DE L ENLÈVEMENT INTERNATIONAL D ENFANTS Questionnaire standard pour les nouveaux Etats adhérents Réponse de: [Etat] GUINEE Date de la réponse

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française

Les 5 à 7 du SYRPA. Photographie et évolution de la population agricole professionnelle française Les 5 à 7 du SYRPA Photographie et évolution de la population Quels enseignements en tirer pour vos actions de communication? Christophe SEMONT 1. Hyltel en quelques mots 2. Les concepts du recensement

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

Cas de l Algérie. Note sur l Indice des Prix à la Consommation. Séminaire sur l Indice des Prix à la Consommation Genève du 7 au 9 mai 2008

Cas de l Algérie. Note sur l Indice des Prix à la Consommation. Séminaire sur l Indice des Prix à la Consommation Genève du 7 au 9 mai 2008 1 Office National des Statistiques -ONS- Algérie Note sur l Indice des Prix à la Consommation Cas de l Algérie Aicha KADI Séminaire sur l Indice des Prix à la Consommation Genève du 7 au 9 mai 2008 1 2

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION

APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION APPROCHE DE L ECONOMIE PAR LA PRODUCTION Totalité des produits = Totalité des Revenus = Totalité des Dépenses DEPENSE Achats de biens et services Revenus primaires REVENU PRODUCTION redistribution des

Plus en détail

Situation Actuelle et Perspectives des Echanges et de la Diffusion des Données Statistiques de l Office des Changes

Situation Actuelle et Perspectives des Echanges et de la Diffusion des Données Statistiques de l Office des Changes Situation Actuelle et Perspectives des Echanges et de la Diffusion des Données Statistiques de l Office des Changes Séminaire sur les Echanges, la Documentation et la Mise à Disposition des Données Statistiques

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE ASSISTANT GESTION FINANCIERE

FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE ASSISTANT GESTION FINANCIERE FICHE DESCRIPTIVE DU POSTE Direction : Service : FINANCIERE Financier ASSISTANT GESTION FINANCIERE MISSION-FINALITE : Assister le responsable du service dans la bonne exécution des opérations relatives

Plus en détail

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT PIB + M = CF+ FBCF + S + X Demande intérieure Valeur 2006 en milliard s d'euros ) Évolutions en volume au prix de l'année précédente Évolutions en volume au prix de l'année précédente

Plus en détail

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS

LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS LA CONNAISSANCE DES COMPTES FINANCIERS ET NON FINANCIERS DES ACTEURS FINANCIERS Fabrice LENGLART INSEE Comptes nationaux Bruno LONGET - Banque de France - SESOF CNIS 22 juin 2009 Plan I Place des activités

Plus en détail

23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS)

23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS) 23 ème Edition de la Commission des Statistiques Agricoles pour l Afrique (AFCAS) Rabat (Maroc) du 04 au 07 décembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION (1/2) La description du 4 ème RNA; La méthodologie utilisée;

Plus en détail

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES

CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES CHAPITRE III : RESSOURCES HUMAINES Les activités de codification nécessitent un personnel technique et un personnel auxiliaire, avec en amont de la chaîne, l équipe de coordination et en aval, les équipes

Plus en détail

1. Cliquez sur dans le coin supérieur gauche de l'écran 2. Sélectionnez la Langue de l'interface désirée 3. Cliquez sur

1. Cliquez sur dans le coin supérieur gauche de l'écran 2. Sélectionnez la Langue de l'interface désirée 3. Cliquez sur NOTIFICATIONS GUIDE Le module Notifications permet de retrouver des notifications en utilisant les champs spécifiques de la base de données du Registre central des notifications (RCN). Il comporte une

Plus en détail

AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE

AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE SEMINAIRE SUR LES STATISTIQUES D ENTREPRISES DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT BAMAKO : 26 au 30 mai 2003 POINTS SAILLANTS DE LA

Plus en détail

d Assurance Agricole du

d Assurance Agricole du Compagnie Nationale d Assurance Agricole du Sénégalé www.cnaas.sn cnaas@cnaas.sn NOTRE STATUT Fruit d un Partenariat Public Privé, la CNAAS est une société anonyme avec Conseil d Administration dadministration

Plus en détail

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés,

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

UNE VALIDATION DES PROCEDURES PAR LE CLS EST SUSCEPTIBLE DE MODIFIER CE FORMULAIRE DE DEMANDE

UNE VALIDATION DES PROCEDURES PAR LE CLS EST SUSCEPTIBLE DE MODIFIER CE FORMULAIRE DE DEMANDE COMMUNAUTE EUROPEENNE FEADER MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE N UNE VALIDATION DES PROCEDURES PAR LE CLS EST SUSCEPTIBLE DE MODIFIER CE FORMULAIRE DE DEMANDE DEMANDE D ALLOCATION DE PRERETRAITE

Plus en détail

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments:

Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: Réorganisation du système marocain de contrôle et de sécurité sanitaire des aliments: -------- Royaume du Maroc - Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires - Création de l Office

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

Séance 3 : Modèles de gestion dans les pays de l UE. Expérience nationale dans les assurances et la gestion de risques - Allemagne

Séance 3 : Modèles de gestion dans les pays de l UE. Expérience nationale dans les assurances et la gestion de risques - Allemagne Conférence Internationale : «La gestion de risques et de crises dans l assurance agraire» Séance 3 : Modèles de gestion dans les pays de l UE Expérience nationale dans les assurances et la gestion de risques

Plus en détail

Notice méthodologique

Notice méthodologique Version intégrale Notice méthodologique 1. Base 1.1 Publications La Banque nationale de Belgique (BNB) publie, pour le compte de l Institut des comptes nationaux (ICN), les statistiques du commerce extérieur

Plus en détail

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020

Politique Agricole Commune. Programme 2015-2020 Politique Agricole Commune Programme 2015-2020 DPB Paiement redistributif Jeunes Agriculteurs Verdissement Aides couplées Aides couplées Sommaire : Principe... 3 Aides animales : - Aides Ovines... 5 -

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

3. Mesurer l économie informelle dans le cadre de la comptabilité nationale : Le point de vue du comptable national

3. Mesurer l économie informelle dans le cadre de la comptabilité nationale : Le point de vue du comptable national 3. Mesurer l économie informelle dans le cadre de la comptabilité nationale : Le point de vue du comptable national Michel Séruzier 1 Résumé Le fait même de créer le concept d économie informelle porte

Plus en détail

Travail- Justice- Solidarité. Ministère des Mines et de la Géologie. Projet PAGSEM- GUINEE TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT DU CONSULTANT

Travail- Justice- Solidarité. Ministère des Mines et de la Géologie. Projet PAGSEM- GUINEE TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT DU CONSULTANT REPUBLIQUE DE GUINEE Travail- Justice- Solidarité Ministère des Mines et de la Géologie Projet PAGSEM- GUINEE TERMES DE REFERENCES POUR LE RECRUTEMENT DU CONSULTANT CHARGÉ DE FOURNIR LE LOGICIEL DE GESTION

Plus en détail

S installer en Massif central, faire vivre un territoire

S installer en Massif central, faire vivre un territoire 16 mars 2012 S installer en Massif central, Le Vee Gilles Machat Marie Marchetti Célia Commanditaire : Amélie Chavarot faire vivre un territoire Diversité des exploitations agricoles au sein du Massif

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs

9,8 % de l emploi 2,1 millions de salariés 203 000 établissements employeurs DONNÉES AU 31/12/2006 SOURCE INSEE-CLAP 1 - DÉCEMBRE 2008 Panorama de l'économie sociale EN FRANCE ET DANS LES RÉGIONS Ce document est la première publication réalisée par l Observatoire national de l

Plus en détail

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014

Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Agreste Conjoncture Industries agroalimentaires octobre 2014 octobre 2014 Industries agroalimentaires Tableau de bord Légère progression de la production des IAA en juillet 2014 Sommaire Production en

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

AFRITAC de l OUEST ----------------

AFRITAC de l OUEST ---------------- AFRITAC de l OUEST ---------------- Séminaire régional sur la planification et la couverture des besoins de trésorerie sur le marché des titres publics. Lomé, du 7 au 11 février 2011 Communication sur

Plus en détail

Télédéclaration de la demande d'aides bovines (campagne 2015)

Télédéclaration de la demande d'aides bovines (campagne 2015) Notice de présentation Télédéclaration de la demande d'aides bovines (campagne 2015) Mars 2015 A savoir avant de commencer Les aides bovines 2015 que vous pouvez demander par télédéclaration sont les suivantes

Plus en détail

L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s

L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s Guide méthodologique pour la construction d un bilan quantitatif et qualitatif des contrats de territoire. L a d é m a r c h e e t l e s o u t i l s p r o p o s é s Il est proposé de bâtir le bilan avec

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juin 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2013 www.msa.fr Tableau

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013 Organisation pour l Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires Organization for the Harmonization of Business Law in Africa Organizacion parala Armonizacion en Africa de la Legislacion Empresarial

Plus en détail

Les comptes nationaux et le SEC 2010

Les comptes nationaux et le SEC 2010 Les comptes nationaux et le SEC 2010 7 ème séminaire de la Banque nationale de Belgique pour enseignants en économie du secondaire Bruxelles, le 22 octobre 2014 Catherine RIGO Plan de l exposé Introduction

Plus en détail

Matériels et méthodes Résultats

Matériels et méthodes Résultats Réseau PRO, référencement des Produits Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé Bell Alix 1, Michaud Aurélia 1, Schaub Anne 2, Trochard Robert 3, Sagot Stéphanie 4, Dumont Solène

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD octobre 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er trimestre 2014 www.msa.fr Tableau

Plus en détail

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE TOMINIAN

PLAN DE SECURITE ALIMENTAIRE COMMUNE RURALE DE TOMINIAN PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DU MALI ---------------------- Un Peuple Un But Une Foi Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine

Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal. Séminaire annuel de l observation urbaine Localisation et qualification des pôles d emplois en infracommunal Séminaire annuel de l observation urbaine PLAN Introduction La méthodologie de détermination des pôles d emploi L exemple du SCOT de Valenciennes

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES UNITES ET VARIABLES A REPERTORIER SEMINAIRE DU CEFIL SUR L AVANCEMENT DES TRAVAUX CONCERNANT LA MISE EN PLACE D UN REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL

Plus en détail

LETTRE D ENTENTE FONDS COMMUN DU PROGRAMME SECTORIEL DE L EDUCATION

LETTRE D ENTENTE FONDS COMMUN DU PROGRAMME SECTORIEL DE L EDUCATION REPUBLIQUE DE GUINEE LETTRE D ENTENTE ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LES BAILLEURS DU FONDS COMMUN DU PROGRAMME SECTORIEL DE L EDUCATION juillet 2008 LETTRE D ENTENTE ENTRE : Le Gouvernement de la République

Plus en détail

METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN

METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN 45 METHODOLOGIES DE CALCUL DU TAUX DE CHANGE EFFECTIF NOMINAL ET REEL DU BENIN Le Taux de Change Effectif Nominal (EN) d une monnaie se mesure généralement par l évolution moyenne pondérée des cours de

Plus en détail

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013

Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013 Direction des Etudes des Répertoires et des Statistiques TABLEAU DE BORD juillet 2014 Les accidents et maladies professionnelles du régime des non-salariés agricoles 1 er et 2è trimestres 2013 www.msa.fr

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER

DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER CHAPITRE 2 DÉCISIONS À PRENDRE AVANT DE COMMENCER Ce chapitre s adresse aux directeurs de programme, à leurs partenaires nationaux, aux coordinateurs d enquête et au personnel technique. Il vous aidera

Plus en détail

Vue d ensemble. < SISE > Vue d'ensemble

Vue d ensemble. < SISE > Vue d'ensemble -VUE -V04 Page. 1 de 9 < > Vue d'ensemble Version 04 VERIFICATIONS ET APPROBATIONS VERSION REDACTION CONTROLE APPROBATION AUTORISATION EMISSION NOM DATE NOM DATE NOM DATE V04 ZGOULLI 13-04-10 V03 ZGOULLI

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE

LIVRET DE STAGE. Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE Nom et Prénom :... Classe :.. 2014-2015 LIVRET DE STAGE Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE Ce livret contient 8 feuillets. Il est à renseigner au fur et à mesure du déroulement de la séquence

Plus en détail

Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV)

Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV) PRÉFET DE LA CÔTE-D OR Direction départementale de la protection des populations 4 rue Hoche BP 53533 21035 Dijon cedex Principes de la réglementation en matière de transport d'animaux vivants (TAV) Tél.

Plus en détail

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la mise en œuvre du protocole régissant les échanges transfrontaliers d animaux de boucherie et volailles d abattage entre

Plus en détail

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence

Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds. Termes de référence Formation des Partenaires en Fundraising/Récolte de fonds Termes de référence 1 1. Contexte et justification La formation en recherche de financement s inscrit dans le cadre du programme «Promouvoir l

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/GE.20/2008/3 12 février 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS EUROPÉENS Réunion

Plus en détail

République de Guinée. Ministère de l Economie et des Finances. Unité de Coordination et d Exécution des Projets

République de Guinée. Ministère de l Economie et des Finances. Unité de Coordination et d Exécution des Projets République de Guinée Ministère de l Economie et des Finances Unité de Coordination et d Exécution des Projets PROJET D APPUI AU RENFORCEMENT DES CAPACITES DE GESTION ECONOMIQUE ET FINANCIERE (PARCGEF)

Plus en détail

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes

Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Audit Committee Institute Outil 5 : Exemple de guide d évaluation des auditeurs internes Le comité d audit joue un rôle de plus en plus important dans l orientation et l exécution des travaux de l audit

Plus en détail

(SGDD) Unité du Système général de. diffusion des données. Département des statistiques du FMI. Janvier 2004

(SGDD) Unité du Système général de. diffusion des données. Département des statistiques du FMI. Janvier 2004 Le Système général g de diffusion des données (SGDD) Unité du Système général de diffusion des données Département des statistiques du FMI Janvier 2004 partement des statistiques 2 Le Système général g

Plus en détail

Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques

Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques Le nouvel indice des prix à la consommation des ménages base 100 = Année 1998 INSEE - 1999 Méthodologie 1) Une couverture sectorielle élargie

Plus en détail

LE PARTENARIAT AVEC LES ORGANISMES DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DES ACHATS. 25/01/2013 Amue 2012 1

LE PARTENARIAT AVEC LES ORGANISMES DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DES ACHATS. 25/01/2013 Amue 2012 1 LE PARTENARIAT AVEC LES ORGANISMES DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DES ACHATS 25/01/2013 Amue 2012 1 1. Accompagnement au déploiement de l accord cadre «instrumentation scientifique» 2. Matinfo 3 2.1. Rappel

Plus en détail

LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE

LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE 1 LA CONDUITE D UNE MISSION D AUDIT INTERNE Toute mission d Audit est réalisée en trois étapes essentielles: 1 ère étape : La préparation de la mission 2 ème étape : La réalisation de la mission 3 ème

Plus en détail

Projet «Typologie des systèmes d exploitation agricole»

Projet «Typologie des systèmes d exploitation agricole» Projet «Typologie des systèmes d exploitation agricole» Le projet mutualisé "Références systèmes", conduit dans le cadre des chantiers "Terres d'avenir", a prévu d'amplifier la mutualisation dans le domaine

Plus en détail

Support audit : Presentation. Vincent de Bimard. Société Digicad vdebimard@digicad.fr www.support.digicad.fr, 9h00-12h00, 13h30-17h00.

Support audit : Presentation. Vincent de Bimard. Société Digicad vdebimard@digicad.fr www.support.digicad.fr, 9h00-12h00, 13h30-17h00. Support audit : Presentation Vincent de Bimard Société Digicad vdebimard@digicad.fr www.support.digicad.fr, 9h00-12h00, 13h30-17h00 Page 1 Objectifs de l audit Vérifier la disponibilité matériel et logiciel

Plus en détail

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006 Août 2006 F COMITÉ FINANCIER Cent quinzième session Rome, 25-29 septembre 2006 Recommandations et décisions de la Commission de la fonction publique internationale et du Comité mixte de la Caisse commune

Plus en détail

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 DIRECTION GENERALE FINANCES ET GESTION DIRECTION DES PROJETS D EQUIPEMENTS AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 AVENANT

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques

3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques 3. Agrégats, ratios et équilibres macroéconomiques Le calcul du PIB (1) PIB : Résultat final de l activité de production des unités productrices résidentes 3 façons de le mesurer : Par la production Par

Plus en détail

La présence de conditions intégrales (CI) et/ou de conditions sectorielles (CS) est mentionnée en regard des rubriques concernées.

La présence de conditions intégrales (CI) et/ou de conditions sectorielles (CS) est mentionnée en regard des rubriques concernées. Dans une exploitation agricole, peuvent se rencontrer : Chapitre 1 : des activités d élevage Chapitre 2 : des activités agricoles autres que l élevage Chapitre 3 : des activités autres qu agricoles Chaque

Plus en détail

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières

Revenu agricole 2013 : une année délicate pour les productions céréalières Agreste Champagne-Ardenne n 4 - Juillet 2015 Réseau d information comptable agricole En 2013, le Résultat Courant Avant Impôt (RCAI) moyen des exploitations agricoles champardennaises couvertes par le

Plus en détail

Outil Suivi KAlpa. Pilotez votre production éditique avec OSKA. Reproduction et diffusion interdite sans autorisation écrite.

Outil Suivi KAlpa. Pilotez votre production éditique avec OSKA. Reproduction et diffusion interdite sans autorisation écrite. Outil Suivi KAlpa Pilotez votre production éditique avec OSKA Page 1 Vos attentes Vous produisez des documents de gestion en grand nombre, vous souhaitez : Contrôler votre qualité de service Maîtriser

Plus en détail

Responsabilité civile et décennale Construction maison individuelle

Responsabilité civile et décennale Construction maison individuelle Responsabilité civile et décennale Construction maison individuelle Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Raison sociale Sigle Adresse Code postal Ville Téléphone Fax Mobile

Plus en détail

FORMULAIRE DE CANDIDATURE

FORMULAIRE DE CANDIDATURE APPEL A PROJETS 2015 «TRAUMATOLOGIE ET DEPENDANCE» FORMULAIRE DE CANDIDATURE Informations importantes : Ce formulaire de candidature a pour objectifs de permettre à la Fondation Paul Bennetot de vérifier

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE

RELEVÉ DES TRANSACTIONS ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE RELEVÉ DES S ÉCONOMIQUES AVEC DES NON-RÉSIDENTS RTE Nomenclature générale des codes de transactions à produire par les Déclarants Directs Généraux Pour application à compter du 1 er juillet 2012 15 décembre

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 GM CONSULTANTS & ASSOCIES Hélène Kalem 118 rue de Tocqueville 75 017 Paris hkalem@gm-consultants.com 06 73 04 64 34 GM Consultants & Associés Observatoire

Plus en détail

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP)

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

DRH février 2009 1/42

DRH février 2009 1/42 1/42 SOMMAIRE PRESENTATION DU REPERTOIRE DES METIERS DE L ONCFS... 3 Les métiers des agents sous statut de 1998... 6 Adjoint administratif... 7 Adjoint au chef de division... 8 Assistant de Direction...

Plus en détail

QUESTIONNAIRE PREALABLE D ASSURANCE TOURISME

QUESTIONNAIRE PREALABLE D ASSURANCE TOURISME QUESTIONNAIRE PREALABLE D ASSURANCE TOURISME Identification du proposant Raison sociale : Adresse de la société : Téléphone : Site Internet : Code SIREN : Code APE : Forme juridique : Noms et adresses

Plus en détail

Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE. Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014

Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE. Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014 Profils-pays de la fiscalité des produits du tabac dans la CEDEAO : SYNTHÈSE RÉGIONALE Abidjan, Côte d Ivoire, 12 Février 2014 Objectifs et Enjeux Objectifs Décrire et analyser les fondements, la pratique

Plus en détail

Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires

Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires > ÉDITION avril 2015 RAPPORT AU PARLEMENT FranceAgriMer 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555 Montreuil cedex www.franceagrimer.fr https://observatoire-prixmarges.franceagrimer.fr MINISTÈRE DE L

Plus en détail

CREATION ET GESTION D UNE ENTREPRISE COURS DE FORMATION

CREATION ET GESTION D UNE ENTREPRISE COURS DE FORMATION CREATION ET GESTION D UNE ENTREPRISE COURS DE FORMATION Apprendre de manière simple et concrète à créer son entreprise, quelque soit son expérience et ses compétences PARTAGE ET ACTION EN SYNERGIE POUR

Plus en détail

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié

Le tableau de bord trimestriel. de l emploi salarié Le tableau de bord trimestriel de l emploi salarié septembre 2012 oc Direction éditoriale : François Magnien Auteur : Patrick Salvatori Conception : Gwenaëlle Solignac Maquette : Hélène Allias-Denis, Clément

Plus en détail

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre. Assurance qualité/contrôle qualité

Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre. Assurance qualité/contrôle qualité Supports de formation du GCE Inventaires nationaux des gaz à effet de serre Assurance qualité/contrôle qualité Version 2, avril 2012 Public cible et objectif des supports de formation Ces supports de formation

Plus en détail