CUMUL LE CUMUL D'ACTIVITES NOUVELLES DISPOSITIONS - ENTREE EN VIGUEUR : 23 JANVIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CUMUL LE CUMUL D'ACTIVITES NOUVELLES DISPOSITIONS - ENTREE EN VIGUEUR : 23 JANVIER 2011 -"

Transcription

1 CUMUL NOTE D'INFORMATION du N SERVICE DOCUMENTATION-CONSEIL LE CUMUL D'ACTIVITES NOUVELLES DISPOSITIONS - ENTREE EN VIGUEUR : 23 JANVIER Un décret du 20 janvier vient apporter d'importantes modifications aux règles relatives au cumul d'emplois dans la fonction publique. Le cumul d'emplois recouvre plusieurs situations, selon que l'agent envisage une activité dans le secteur privé ou dans le secteur public. En cas de situation de cumul par un agent, il convient donc de déterminer la nature de l'activité envisagée et son importance au regard du statut de l'agent, pour adopter la démarche adéquate. Cette note reprend les grandes règles gouvernant le cumul d'emplois publics (I) ou d'un emploi public avec une activité privée (II) en intégrant les modifications apportées par le décret du 20 janvier Principaux textes de référence Décret n du 2 mai 2007 relatif au cumul d'activités des fonctionnaires, des agents non titulaires de droit public et des ouvriers des établissements industriels de l'état. Décret n du 20 janvier 2011 modifiant le décret n du 2 mai 2007 relatif au cumul d'activités des fonctionnaires, des agents non titulaires de droit public et des ouvriers des établissements industriels de l'état (JO du 22/01/2011). 1 Décret n du 20 janvier 2011 modifiant le décret n du 2 mai 2007 relatif au cumul d'activités des fonctionnaires, des agents non titulaires de droit public et des ouvriers des établissements industriels de l'état. 1

2 I - CUMUL D'ACTIVITES PUBLIQUES Un agent public peut tout à fait cumuler ses fonctions avec une autre activité publique. Cette autre activité peut être soit accessoire soit un autre emploi public permanent. Activité publique accessoire Dans ce cas, l'agent cumule son emploi public avec une autre activité qui présente un «caractère accessoire» au regard de son emploi principal. L activité accessoire ne doit pas constituer une modalité d exercice de l activité principale de l agent, elle est bien une autre mission totalement déconnectée de la fonction principale de l agent. 2 L'appréciation du caractère accessoire est faite par la collectivité au regard de trois éléments : l'activité envisagée : identité de l'employeur, la nature de la mission sont autant d'indices qui permettent à la collectivité d'apprécier si l'activité est accessoire ou non, les conditions d'emploi de l'agent, notamment en termes de quotités de travail (temps non complet, complet?), les contraintes auxquelles l'agent est soumis : sont-elles compatibles avec l'activité principale de l'agent? L'article 3 du décret n liste certaines des activités possibles : activité d'intérêt général exercée auprès d'une personne publique ou d'une mission d'intérêt public de coopération internationale, ou auprès d'organismes d'intérêt général à caractère international ou d'un État étranger pour une durée limitée. Ainsi, l activité accessoire ne peut pas avoir pour effet de pourvoir à la vacance d un emploi permanent. Elle peut s'exercer sous la forme d'un contrat pour besoin saisonnier, occasionnel ou d'une vacation par exemple. Tous les agents, titulaires ou non titulaires de droit public peuvent cumuler, sur autorisation de leur collectivité, leur emploi principal avec une activité publique accessoire. Une réponse ministérielle indique qu'un agent à temps non complet ne peut pas cumuler un statut d'agent titulaire et d'agent non titulaire au sein d'une même collectivité (Réponse du Ministère du travail, de la solidarité et de la fonction publique (JO S 19/08/2010 p.2187). Le décret n indique pas la durée hebdomadaire ou mensuelle maximum autorisée en plus de l exercice de l activité principale. Emploi public permanent Dans ce cas il s'agit d'un agent à temps non complet qui cumule plusieurs emplois publics permanents : le cumul est possible (art.8 du décret n ) sous réserve que la durée totale de service qui en résulte n excède pas de plus de 15% celle afférente à un emploi à temps complet, soit 40h hebdomadaire. Le cumul est soumis à l'autorisation de la collectivité. La question du cumul par un agent à temps complet, de son activité principale avec un autre emploi public à temps non complet n'est pas abordée dans les textes. 2 Circulaire n 2157 du 11 mars 2008 relative au cumul d activités et portant application de la loi n du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires modifiée, notamment son article 25, et du décret n du 2 mai 2007 relatif au cumul d activités des fonctionnaires, des agents non titulaires de droit public et des ouvriers des établissements industriels de l'état. 2

3 II - CUMUL AVEC UNE ACTIVITE PRIVEE Le principe de non cumul par un agent d'une activité privé lucrative et d'un emploi public, posé par la loi 3 demeure. Toutefois il est largement atténué par certaines exceptions que le décret du 20 janvier 2011 vient étendre. Ainsi, les textes prévoient : des activités interdites, des activités libres, des possibilités de cumul de son emploi public avec une activité privée à titre accessoire, des possibilités de création ou de reprise d'entreprise. Activés interdites pour tous les agents Participation aux organes de direction de sociétés ou d'associations ne satisfaisant pas à certaines conditions, Consultations, expertises et plaider en justice dans les litiges intéressant toute personne publique, le cas échéant devant une juridiction étrangère ou internationale, sauf si cette prestation s'exerce au profit d'une personne publique, Prise par l'agent ou par personnes interposées, dans une entreprise soumise au contrôle de l'administration à laquelle ils appartiennent ou en relation avec cette dernière, d'intérêts de nature à compromettre leur indépendance. Activités totalement libres pour tous les agents Détention de parts sociales et perception des bénéfices qui s'y attachent. Ils gèrent librement leur patrimoine personnel ou familial, Production des œuvres de l'esprit, L'exercice de profession libérale pour le personnel enseignant, technique ou scientifique des établissements d'enseignement et les personnes pratiquant des activités à caractère artistique. Activité privée exercée à titre accessoire pour les agents à temps complet et temps non complet > à 24h30 Le décret n du 2 mai 2007 dresse la liste d'activités donc l'exercice peut être autorisé à titre accessoire, dès lors que cette activité est compatible avec les fonctions de l'agent et qu'elle n'affecte pas leur exercice. L'apport principal du décret du 20 janvier 2011 est d'étendre la liste des activités envisageables sur autorisation : Activités maintenues : Certaines activés sont maintenues mais quelques modifications sont apportées (soulignées dans le texte) : Expertise et consultation, sans préjudice des dispositions du 2 du I de l'article 25 de la loi du 13 juillet 1983, sans préjudice des dispositions des articles L et suivants du code de la recherche, Enseignements ou formations, Aide à domicile à un ascendant, à un descendant, à son conjoint, à son partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou à son concubin, permettant au fonctionnaire, à l'agent non titulaire de droit public ou à l'ouvrier d'un établissement industriel de l'état de percevoir, le cas échéant, les allocations afférentes à cette aide, 3 Article 25 de la loi n du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires. Loi dite loi Le Pors. 3

4 Les «travaux ménagers de peu d'importance» sont maintenus mais deviennent les «travaux de faible importance» réalisés chez des particuliers. Activités nouvelles Activités sportives, d'encadrement et d'animation, Activités de services à la personne : cela n'est possible que sous le régime de l'auto entrepreneur, Ventes de biens fabriqués personnellement par un agent : cela n'est possible que sous le régime de l'auto entrepreneur. Activités supprimées Les travaux d'extrême urgence sont retirés de la liste. Activités précisées L'exercice d'une activité agricole reste autorisé. Dans le cas d'une exploitation constituée en société, il est à présent possible que l'agent ait la qualité de dirigeant. L'activité de conjoint collaborateur au sein d'une entreprise commerciale ou artisanale est à présent possible également au sein d'une entreprise libérale. Certaines activités ne peuvent être exercées que sous le statut de l'auto entrepreneur. Pour les autres, l'agent a le choix entre l'activité accessoire et le régime d'auto entrepreneur. L'exercice de l'activité accessoire est soumis à l'autorisation de la collectivité. Activité privée exercée à titre accessoire pour les agents à temps non complet à 24h30 Les agents dont la durée du travail est inférieure ou égale à 24H30 (70% de la durée légale du travail des agents publics à temps complet ) peuvent exercer librement une activité privée lucrative. La liste limitative des activités accessoires ne s'appliquent donc pas à ces agents. En revanche, la liste des activés interdites s'applique. L'exercice s'inscrira dans le respect des règles déontologiques, sera compatible avec les obligations de service, et ne portera pas atteinte au fonctionnement normal, à l indépendance ou à la neutralité du service. Ainsi, l'exercice de l'activité accessoire ne peut intervenir qu'en dehors des heures de service. Une simple information de sa collectivité par l'agent suffit, l'accord de la collectivité n'est pas requis. Création ou reprise d'entreprise Ce cas est celui d'un agent qui conserve ses fonctions à titre principal mais crée ou reprend une entreprise, en plus de son emploi public. L'exercice de ses fonctions principales n'est donc pas modifié. Durée du cumul Le cumul est possible pendant 2 ans, durée prorogeable d'une année. La durée totale de ce cumul est donc en tout de 3 ans. Depuis le décret du 20 janvier 2011 un délai de 3 ans doit s'écouler entre deux demandes de cumul pour ce même motif. Saisine obligatoire de la commission de déontologie La commission de déontologie doit être saisie en cas de création ou de reprise d'une entreprise, que l'agent sollicite un temps partiel ou une disponibilité. Délai de saisine : 15 jours à compter de la date à laquelle la 4

5 collectivité a été informée du projet de l'agent (un courrier de demande d'autorisation de l'agent est obligatoire) Autorité de saisine : la collectivité Composition du dossier : lettre de saisine de l administration + déclaration de création ou de reprise + statuts ou projet de statuts de l entreprise + Fiche administrative récapitulant les différentes étapes de la carrière de l intéressé + formulaire d'appréciation de l'autorité dont relève l'agent. Adresse de la commission : Ministère de l'intérieur, de l Outremer et des Collectivités territoriales, Direction générale des collectivités territoriales, Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale, 2, place des Saussaies PARIS. Délai de rendu de l'avis : 1 mois à compter de l'enregistrement du dossier de saisine par le secrétariat. Depuis le 20 janvier 2011, l'avis tacite est possible, le silence de la commission vaut avis favorable. Pouvoir d'investigation : depuis le décret du 20 janvier 2011 la commission peut entendre l'agent, soit sur sa demande, soit sur convocation. Portée de l'avis : un avis d'incompatibilité doit être suivi par la collectivité. Un avis express ou tacite de compatibilité ne lie pas la collectivité. Autres possibilités Outre le cumul, le statut offre à un agent qui souhaite créer ou reprendre une entreprise des aménagements de ses fonctions : le temps partiel de droit pour une durée d'1 an prolongée au plus d'1 an, la disponibilité (sous réserve des nécessités de service) accordée pour 2 ans maximum, le congé pour création d'entreprise : il ne concerne que les agents non titulaires de droit public et sous certaines conditions (1 an renouvelable une fois) 4. 4 Article 18 du décret n du 15 février 1988 pris pour l'application de l'article 136 de la loi du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale et relatif aux agents non titulaires de la fonction publique territoriale 5

6 TABLEAUX RECAPITULATIFS ACTIVITE PUBLIQUE Accessoire Permanente Agent à temps complet (35H) Agent à temps non complet OUI sur autorisation OUI sur autorisation La question n'est pas abordée par les textes OUI dans la limite de 40h. Les textes ne précisant pas la procédure, l'autorisation est conseillée ACTIVITE PRIVEE Accessoire Création d entreprise Agent à temps complet / temps partiel Oui dans les limites de la liste du décret*, sur autorisation Agent à temps non complet > à 24h30 (+ 70% d'un TC) Agent à temps non complet à 24h30 Oui dans les limites de la liste du décret*, sur autorisation OUI dans les limites de l'article 2 du décret, sur simple information à la collectivité. OUI saisine de la commission de déontologie *Art. 2 du décret n du 2 mai

STATUT - LE CUMUL D ACTIVITES

STATUT - LE CUMUL D ACTIVITES STATUT - LE CUMUL D ACTIVITES modification 22 janvier 2014 Référence: Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires ; Loi n 2007-148 du 2 février 2007 ; Loi

Plus en détail

CUMUL D'ACTIVITES CUMUL D'ACTIVITES. Note d information N 2007-29 du 1 er septembre 2007 REFERENCES :

CUMUL D'ACTIVITES CUMUL D'ACTIVITES. Note d information N 2007-29 du 1 er septembre 2007 REFERENCES : Note d information N 2007-29 du 1 er septembre 2007 CUMUL D'ACTIVITES REFERENCES : Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires article 25 (Journal officiel

Plus en détail

Cumuls d'emplois NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU CUMUL D'ACTIVITÉS DES AGENTS PUBLICS

Cumuls d'emplois NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU CUMUL D'ACTIVITÉS DES AGENTS PUBLICS Cumuls d'emplois Références : NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU CUMUL D'ACTIVITÉS DES AGENTS PUBLICS Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires (article 25), modifiée

Plus en détail

Le cumul d activités des agents publics

Le cumul d activités des agents publics Le cumul d activités des agents publics Références : Loi n 83-634 du 13 juillet 1983, modifiée par la loi n 2007-148 du 2 février 2007, portant droits et obligations des fonctionnaires (article 25) Décret

Plus en détail

Secrétariat Général Hors Départements

Secrétariat Général Hors Départements Etab=DG75, Timbre=C001, TimbreDansAdresse=Vrai, Version=W2000/Charte7, VersionTravail=W2000/Charte7 Secrétariat Général Hors Départements NOTE d information Dossier suivi par : Mél : DG75-C001@insee.fr

Plus en détail

> Cumul d activités des professeurs de danse

> Cumul d activités des professeurs de danse DROIT > Cumul d activités des professeurs de danse Janvier 2015 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

LE CUMUL D'ACTIVITÉS

LE CUMUL D'ACTIVITÉS LE CUMUL D'ACTIVITÉS Sommaire : 1) Cadre général 2) L exercice d activités diverses sans autorisation préalable 3) L exercice d activités accessoires sur autorisation 4) Création, reprise ou poursuite

Plus en détail

LE CUMUL D ACTIVITES ET DE REMUNERATIONS

LE CUMUL D ACTIVITES ET DE REMUNERATIONS Réf. : CDG-INFO2007-12/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-30-35 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 11 juin 2007 MISE A JOUR DU 19 JUILLET 2010 Dernière modification

Plus en détail

LE CUMUL D ACTIVITES DES AGENTS PUBLICS. Sommaire

LE CUMUL D ACTIVITES DES AGENTS PUBLICS. Sommaire NOTE D INFORMATION LE CUMUL D ACTIVITES DES AGENTS PUBLICS L:/Circulaires 2009 NT/SG Réf : Rémun. 8.4 SERVICE CARRIERE Octobre 2009 MAJ MARS 2011 Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant

Plus en détail

LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS COMPLET (Mode d emploi)

LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS COMPLET (Mode d emploi) République française Polynésie française www.cgf.pf LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS COMPLET (Mode d emploi) (Applicable depuis le 15 novembre 2011) SOMMAIRE I Le principe du non cumul d activités

Plus en détail

Grenoble, le 04 septembre 2015. Le recteur de l académie de Grenoble Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissements

Grenoble, le 04 septembre 2015. Le recteur de l académie de Grenoble Chancelier des Universités. Mesdames et Messieurs les Chefs d établissements Grenoble, le 04 septembre 2015 Le recteur de l académie de Grenoble Chancelier des Universités A Mesdames et Messieurs les Chefs d établissements Rectorat Division des personnels enseignants Réf N 15-040

Plus en détail

- Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique ;

- Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique ; Le 10 septembre 2015 Le Recteur À Rectorat Division des Personnels Enseignants 02 32 08 91 48 dpe@ac-rouen.fr Division des Personnels Administratifs, Techniques, Sociaux et de Santé 02.32.08.91.56/57 dipatss@ac-rouen.fr

Plus en détail

Fonctionnaires, agents non titulaires, ouvriers des établissements industriels de l État.

Fonctionnaires, agents non titulaires, ouvriers des établissements industriels de l État. Le cumul d activités dans la fonction publique Par Stéphanie Ricatti L article 25 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983, portant droits et obligations des fonctionnaires, dans sa rédaction issue des lois

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment ses articles 2 et 25 ;

CIRCULAIRE CDG90. Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment ses articles 2 et 25 ; CIRCULAIRE CDG90 13/11 CUMUL D ACTIVITES Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment ses articles 2 et 25 ; Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. CUMUL D ACTIVITES TABLEAUX SYNOPTIQUES (remplace circulaire13/11)

CIRCULAIRE CDG90. CUMUL D ACTIVITES TABLEAUX SYNOPTIQUES (remplace circulaire13/11) CIRCULAIRE CDG90 15/13 CUMUL D ACTIVITES TABLEAUX SYNOPTIQUES (remplace circulaire13/11) Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires, et notamment ses articles

Plus en détail

CUMUL D ACTIVITES D UN AGENT A TEMPS COMPLET

CUMUL D ACTIVITES D UN AGENT A TEMPS COMPLET Double emploi Un agent public (fonctionnaire ou contractuel) doit consacrer l'intégralité de son activité professionnelle à son emploi dans la fonction publique. Toutefois, il peut être autorisé, sous

Plus en détail

Le cumul d emplois. Centre de Gestion FPT 49. 9 rue du Clon 49000 ANGERS. I. LE PRINCIPE : l interdiction d exercer une activité privée

Le cumul d emplois. Centre de Gestion FPT 49. 9 rue du Clon 49000 ANGERS. I. LE PRINCIPE : l interdiction d exercer une activité privée Centre de Gestion FPT 49 FPT 49 9 rue du Clon 49000 ANGERS Téléphone : 02 41 24 18 80 Télécopie : 02 41 24 18 99 Messagerie : documentation@cdg49.fr Sommaire : RÉFÉRENCES : Le cumul d emplois CREE LE :

Plus en détail

LE CUMUL D ACTIVITES ET DE REMUNERATIONS

LE CUMUL D ACTIVITES ET DE REMUNERATIONS Réf. : CDG-INFO2011-1/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-30-35 : 03.59.56.88.48/58 Date : le 25 janvier 2011 LE CUMUL D ACTIVITES ET DE REMUNERATIONS DES

Plus en détail

La disponibilité I/ LES CAS DE DISPONIBILITE. Note d'informations du 20 mars 2009

La disponibilité I/ LES CAS DE DISPONIBILITE. Note d'informations du 20 mars 2009 Note d'informations du 20 mars 2009 La disponibilité Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions

Plus en détail

Circulaire n 07.08 - D.M

Circulaire n 07.08 - D.M Circulaire n 07.08 - D.M du 31 mai 2007 CUMUL D ACTIVITÉS des AGENTS PUBLICS Réf. : Décret n 2011-82 du 20 janvier 2011 modifiant le décret n 2007-658 du 2 mai 2007 relatif au cumul d'activités des fonctionnaires,

Plus en détail

La gestion des fins de disponibilité discrétionnaire (accordée sous réserve des nécessités de service)

La gestion des fins de disponibilité discrétionnaire (accordée sous réserve des nécessités de service) Fiches statut 1/30/MA Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr La gestion des fins de disponibilité discrétionnaire (accordée sous réserve des nécessités de

Plus en détail

Prime de service et mi-temps thérapeutique

Prime de service et mi-temps thérapeutique Prime de service et mi-temps thérapeutique Les fonctionnaires bénéficiaires du mi-temps thérapeutique conservent le bénéfice de la totalité de leur traitement conformément aux dispositions de l article

Plus en détail

LES COMITES MEDICAUX LA COMMISSION DE REFORME

LES COMITES MEDICAUX LA COMMISSION DE REFORME Circulaire d'informations n 2009/03 du 15 février 2009 LES COMITES MEDICAUX LA COMMISSION DE REFORME Références : - Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires ; -

Plus en détail

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé.

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Article R. 4626-29 du Code du travail, articles 71 et suivants de la loi du 9 janvier 1986, décret n 89-376 du 8 juin 1989.

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 35

NOTE D INFORMATION N 35 Pôle RESSOURCES HUMAINES Tél. : 03 83 67 48 19 Service Carrière Email : carriere@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 44 NOTE D INFORMATION N 35 LE TEMPS PARTIEL REFERENCES : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant

Plus en détail

DISPONIBILITE SERVICE «GESTION DES CARRIERES»

DISPONIBILITE SERVICE «GESTION DES CARRIERES» REFERENCES JURIDIQUES Articles 72 et 73 de la loi 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale ; Décret 86-68 du 13 janvier 1986 relatif aux positions

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE. Séance du 5 mai 2015. Point n

CONSEIL SUPERIEUR DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE. Séance du 5 mai 2015. Point n CONSEIL SUPERIEUR DE LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE Séance du 5 mai 2015 Point n Projet de décret portant modification du décret n 91-155 du 6 février 1991 modifié relatif aux dispositions générales

Plus en détail

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES

A) ANALYSE DE LA RÉGLEMENTATION I. DOCUMENTS COMMUNICABLES SOURCE : BO n 42 du 22 novembre 1979 Liberté d' accès aux documents administratifs. Circulaire n 79-390 du 14 novembre 1979 (Cabinet du ministre : Affaires générales et administratives) Texte adressé aux

Plus en détail

Le cumul d activités

Le cumul d activités Circulaire d'informations n 2011-07 du 24 janvier 2011 Annule et remplace la circulaire d INFORMATION n 2009/22 du 15 décembre 2009 Le cumul d activités Références : - Loi n 2007-148 du 2 février 2007

Plus en détail

SAISINE DE LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE :

SAISINE DE LA COMMISSION DE DEONTOLOGIE : Réf. : CDG-INFO2007-15/CDE Personnes à contacter : Christine DEUDON - Sylvie TURPAIN PLAN DE CLASSEMENT : 1-30-35 / 1-25-30 François BURY Date : le 26 juillet 2007 : 03.59.56.88.48/58/21 SAISINE DE LA

Plus en détail

Dossier du Mois : La commission de réforme. Références

Dossier du Mois : La commission de réforme. Références CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle conditions de travail NOTE D INFORMATION n 2011-01/05 Dossier du Mois : La commission de réforme Les documents relatifs à la saisine

Plus en détail

DECRET. Relatif à la situation de réorientation professionnelle des fonctionnaires de l Etat

DECRET. Relatif à la situation de réorientation professionnelle des fonctionnaires de l Etat RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : DECRET Relatif à la situation de réorientation professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS)

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) Ville et CCAS REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) page 1/8 Sommaire OUVERTURE DU COMPTE EPARGNE TEMPS ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS CAS PARTICULIER DES AGENTS ANNUALISÉS UTILISATION

Plus en détail

N 428 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE, DE 1991-1992. Annexe au procès-verbal de la séance du 18 juin 1992. PROJET DE LOI

N 428 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE, DE 1991-1992. Annexe au procès-verbal de la séance du 18 juin 1992. PROJET DE LOI N 428 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE, DE 1991-1992 Annexe au procès-verbal de la séance du 18 juin 1992. PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE, portant diverses dispositions

Plus en détail

LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS NON COMPLET (Mode d emploi)

LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS NON COMPLET (Mode d emploi) République française Polynésie française www.cgf.pf LE CUMUL D ACTIVITÉS DES AGENTS À TEMPS NON COMPLET (Mode d emploi) (Applicable depuis le 15 novembre 2011) I L autorisation du cumul SOMMAIRE p. 2 A

Plus en détail

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES CIRCULAIRE : n 2013-10 Pôle prévention Téléphone : 04 67 04 38 83 Courriel : prevention@cdg34.fr LES OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE CONSULTATION DU MÉDECIN

Plus en détail

Créteil, le 30 novembre 2012. Le recteur de l académie de Créteil. Mesdames et Messieurs les chefs des établissements du second degré

Créteil, le 30 novembre 2012. Le recteur de l académie de Créteil. Mesdames et Messieurs les chefs des établissements du second degré Créteil, le 30 novembre 2012 Le recteur de l académie de Créteil à Mesdames et Messieurs les chefs des établissements du second degré Rectorat Division des personnels enseignants DPE DPE 3 : Christelle

Plus en détail

Le traitement par l ARCEP des réclamations des utilisateurs des services postaux

Le traitement par l ARCEP des réclamations des utilisateurs des services postaux Juillet 2013 Le traitement par l ARCEP des réclamations des utilisateurs des services postaux Le cadre juridique et les modalités de traitement des réclamations 1 Introduction Aux termes de l article L.

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122]

SOUS-SECTION 2 INDEMNISATION DU CHÔMAGE AIDE À LA CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES TRAVAILLEURS IMMIGRÉS [DB 5F1122] CRÉATION D'ENTREPRISES PAR LES CHÔMEURS AIDE AU RETOUR DES Références du document 5F1122 Date du document 10/02/99 SOUS-SECTION 2 Indemnisation du chômage Aide à la création d'entreprises par les chômeurs

Plus en détail

LES FRAIS DE DÉPLACEMENTS

LES FRAIS DE DÉPLACEMENTS Circulaire n 17/2007 Cl. C 4322 Colmar, le 1 er mars 2007 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68000 COLMAR 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net -

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr DISCIPLINE 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note du 16 juin 2011 Cette note porte sur la procédure disciplinaire applicable

Plus en détail

FIN DE STAGE ET TITULARISATION

FIN DE STAGE ET TITULARISATION FIN DE STAGE ET TITULARISATION Pôle CARRIERE-RETRAITE/SG Réf Y/Base doc/1.1.2 Juin 2015 Références : - Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

Inspecteurs de l'éducation nationale

Inspecteurs de l'éducation nationale Inspecteurs de l'éducation nationale Opérations de mutation - année scolaire 2014-2015 NOR : MENH1329565N note de service n 2013-201 du 30-12-2013 MEN - DGRH E2-2 Texte adressé aux inspectrices et inspecteurs

Plus en détail

Représentation du personnel

Représentation du personnel Représentation du personnel Lorsqu ils sont salariés ou mis à la disposition d une entreprise, les pluriactifs et les saisonniers font partie du personnel, dont la représentation est assurée par trois

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D ENTREPRISE DE LA CAF DES YVELINES En sa séance du 29 mars 2013 le Comité d Entreprise a adopté le règlement intérieur suivant. Il est applicable au 1 er avril 2013 Le règlement

Plus en détail

1-1 Les aménagements du temps de travail, congés et positions accessibles aux fonctionnaires

1-1 Les aménagements du temps de travail, congés et positions accessibles aux fonctionnaires Fiches statut 1/29/MS Direction Expertise statutaire et ressources humaines 05 59 90 03 94 statut@cdg-64.fr LA GESTION DES FONCTIONNAIRES STAGIAIRES Congés temps de travail - positions Le principe de base

Plus en détail

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers

COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL. Guide de procédure pour l instruction des dossiers COMITÉ MÉDICAL DÉPARTEMENTAL Guide de procédure pour l instruction des dossiers 1 GUIDE DE PROCÉDURE D INSTRUCTION DES DOSSIERS - Sommaire - Présentation du Comité Médical Départemental 1 Les textes fondamentaux

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 3 - Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture. Dispositions en vigueur. Texte du projet de loi

TABLEAU COMPARATIF - 3 - Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture. Dispositions en vigueur. Texte du projet de loi - 3 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi pour une Ré numérique Projet de loi pour une Ré numérique Projet de loi pour une société numérique Amdt COM-81 et ss-amdt COM-413 TITRE I ER TITRE I ER TITRE I ER

Plus en détail

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE Sommaire Présentation de la L avis de la : Recours Références Juridiques ANNEXES pour un accident de service / de trajet pour une maladie professionnelle pour un

Plus en détail

LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT DES AGENTS CONTRACTUELS DE DROIT PUBLIC

LES CONDITIONS DE RECRUTEMENT DES AGENTS CONTRACTUELS DE DROIT PUBLIC B70 MAJ.11-2015 path%/0 path%/1/5/4 path%/1/7/0 path%/1/2 path%/1/3 path%/1/4 path%/1/5/1 path%/1/5/2 path%/1/5/3 path%/1/5/5 path%/1/6/1 path%/1/7/1 path%/1/7/2 path%/1/7/3 revd%2015-11 /1/0 revd%2015-11

Plus en détail

DISPOSITIF ACCÈS À L'EMPLOI TITULAIRE

DISPOSITIF ACCÈS À L'EMPLOI TITULAIRE DOCUMENTATION / CONSEIL 04/03/2013 Foire aux questions DISPOSITIF ACCÈS À L'EMPLOI TITULAIRE Attention : Certaines des réponses qui suivent ne trouvent pas leur fondement dans un texte législatif ou règlementaire.

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. Personnel SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Personnel MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction des professions

Plus en détail

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du DECRET N 60-051 du 9 mars 1960 relatif au régime particulier de certaines positions des fonctionnaires des cadres de l Etat et à certaines modalités de cessation définitive de fonctions. Article premier.

Plus en détail

Les sanctions disciplinaires

Les sanctions disciplinaires Les sanctions disciplinaires Fonctionnaires titulaires Sanctions du 1 er groupe page 2 Sanctions du 2 ème groupe page 3 Sanctions du 3 ème groupe page 3 Sanctions du 4 ème groupe page 3 Fonctionnaires

Plus en détail

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires LA REMUNERATION Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 I. Composition de la rémunération A. Les éléments obligatoires 1) Le traitement indiciaire Pour chaque grade, un texte réglementaire,

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD)

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Un contrat à durée déterminée peut être conclu : en vue du remplacement d'un salarié : o absent temporairement (pour maladie, congés), o passé provisoirement à temps partiel,

Plus en détail

Le recrutement d agents non titulaires

Le recrutement d agents non titulaires Fiche 1 : 1) Principaux cas de recours : Le recrutement d agents non titulaires Aux termes de l article 4 de la loi du 11 janvier 1984, les employeurs publics peuvent recruter des agents non titulaires

Plus en détail

LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL)

LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL) Mise à jour : 02/03/2016 LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL) Le capital décès est une prestation à la charge de la collectivité (Article 119 - Loi n 84-53 du 26.01.1984 ; Article L.

Plus en détail

Sommaire 27/07/2012-2

Sommaire 27/07/2012-2 Modification des modalités du suivi médicoprofessionnel individuel (examen d embauche, examen périodique, surveillance médicale renforcée, examens de pré-reprise reprise et de reprise du travail, etc.)

Plus en détail

Division des Personnels Enseignants

Division des Personnels Enseignants Division des Personnels Enseignants DIPE/08-428-314 du 16/06/08 CUMUL D ACTIVITES DES FONCTIONNAIRES ET DES AGENTS NON TITULAIRES DE DROIT PUBLIC Références : Décret n 2007-658 du 2 mai 2007 relatif au

Plus en détail

Infractions. Livret de l indemnisation. Conditions d indemnisation 1. Délai de saisine 2. Faits générateurs 3 des dommages. Lieu de l infraction 4

Infractions. Livret de l indemnisation. Conditions d indemnisation 1. Délai de saisine 2. Faits générateurs 3 des dommages. Lieu de l infraction 4 Livret de l indemnisation Infractions Conditions d indemnisation 1 Délai de saisine 2 Faits générateurs 3 des dommages Lieu de l infraction 4 Faute de la victime 5 Nature et gravité 6 du préjudice Procédure

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-130 du 8 février 2006 relatif à la convention de base constitutive de la maison départementale des

Plus en détail

Circulaire du 12 mars 2015. relative à l application des exceptions au principe «silence vaut acceptation» dans les relations NOR : RDFF1501796C

Circulaire du 12 mars 2015. relative à l application des exceptions au principe «silence vaut acceptation» dans les relations NOR : RDFF1501796C RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 12 mars 2015 relative à l application des exceptions au principe «silence vaut acceptation» dans les relations

Plus en détail

WEB RH SAISIE et SUIVI des AGENTS NON TITULAIRES

WEB RH SAISIE et SUIVI des AGENTS NON TITULAIRES SG/PCR/Février 2014 NOTICE WEB RH SAISIE et SUIVI des AGENTS NON TITULAIRES Dans le cadre du développement des applications de la plateforme Web-RH, il est désormais possible de procéder à la saisie et

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES

PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES PREFET DES PYRÉNÉES-ATLANTIQUES CONSEQUENCES DE LA FUSION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS DE COOPERATION INTERCOMMUNALE (EPCI) A FISCALITE PROPRE SUR LES PERSONNELS EMPLOYES PAR CES ETABLISSEMENTS L article

Plus en détail

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Références : - Décret n 2001-623 du 12 juillet 2001 pris pour l application de l article 7-1

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr

Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Conditions Générales d Utilisation pour les prestations de nettoyage à domicile réservées par le biais de www.helpling.fr Ou «CGU Prestation de Nettoyage à domicile» La société HELPLING France SAS, dont

Plus en détail

Un guide des coopérations avec les entreprises pour les chercheurs h et les enseignants chercheurs

Un guide des coopérations avec les entreprises pour les chercheurs h et les enseignants chercheurs Vade mecum des passerelles public privé privé Un guide des coopérations avec les entreprises pour les chercheurs h et les enseignants chercheurs h Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Plus en détail

Incompatibilité et interdiction de gérer

Incompatibilité et interdiction de gérer regionauvergne.biz / Incompatibilité et interdiction de gérer Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 29/08/2013 Incompatibilité L'exercice de certaines professions

Plus en détail

Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE»

Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE» Plan d'épargne d'entreprise du Groupe «COMMISSARIAT A I'ÉNERGIE ATOMIQUE» en application de l'ordonnance 86-113,4 du 21 octobre 1986 modifiée par les lois n 87-416 du 17 juin 1987, n 90-1002 du 7 novembre

Plus en détail

STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III

STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III STATUT GÉNÉRAL DES FONCTIONNAIRES TITRE III Dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale (Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée) Dernière MAJ : la loi n 2014-1554 du 22 décembre

Plus en détail

Annexe II - Références légales (soulignement ajouté) I. STATUT DU PERSONNEL

Annexe II - Références légales (soulignement ajouté) I. STATUT DU PERSONNEL Annexe II - Références légales (soulignement ajouté) I. STATUT DU PERSONNEL - Article 26: Le dossier individuel du fonctionnaire doit contenir: a) Toutes pièces intéressant sa situation administrative

Plus en détail

NOR : DEVK1129140D 1/17

NOR : DEVK1129140D 1/17 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable et de l énergie Décret n du fixant les conditions d intégration dans les cadres d emplois de la fonction publique territoriale des

Plus en détail

PLAN DE SAUVEGARDE DE L EMPLOI

PLAN DE SAUVEGARDE DE L EMPLOI PLAN DE SAUVEGARDE DE L EMPLOI L article L 1233-61 du Code du travail dispose qu un plan de sauvegarde de l emploi doit être élaboré dans les entreprises d au moins 50 salariés qui envisagent de supprimer

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l'environnement). Les conditions d attribution de l agrément des associations au titre de

Plus en détail

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANÇAISE

LA COMMISSION PERMANENTE DE L ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANÇAISE ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANÇAISE ----- NOR : PEL0400021DL DELIBERATION N 2004-016/APF DU 22 JANVIER 2004 portant modification de la délibération n 95-220/AT du 14 décembre 1995 modifiée relative aux

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Les inspecteurs de l'education Nationale ne sont pas les "supérieurs" pédagogiques des directeurs d'établissements privés sous contrat.

Les inspecteurs de l'education Nationale ne sont pas les supérieurs pédagogiques des directeurs d'établissements privés sous contrat. Service Juridique Tél : 01-53-73-73-62 Fax : 01-53-73-73-33 e-mail : i-jouault@scolanet.org SG/2007.1 Paris, le 3 janvier 2007 SUR LE FOND : Les inspecteurs de l'education Nationale ne sont pas les "supérieurs"

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre I : Dispositions générales

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

données à caractère personnel (ci-après la "LVP"), en particulier l'article 31bis ;

données à caractère personnel (ci-après la LVP), en particulier l'article 31bis ; 1/9 Comité sectoriel du Registre national Délibération RN n 10/2013 du 16 janvier 2013 Objet : demande formulée par des sociétés mutualistes d'assurance afin d'utiliser le numéro d'identification du Registre

Plus en détail

CONCOURS. Sur titres avec épreuves. Infirmier territorial

CONCOURS. Sur titres avec épreuves. Infirmier territorial CONCOURS Sur titres avec épreuves Infirmier territorial août 2012 2 SOMMAIRE 3 I L EMPLOI... 4 A. Le cadre d emplois des infirmiers territoriaux... 4 B. Les fonctions exercées... 4 II LE CONCOURS... 4

Plus en détail

Le travail de l expert et objectif de la mission

Le travail de l expert et objectif de la mission Désignation d un expert-comptable pour les licenciements dans le cadre d un plan de sauvegarde de l emploi (PSE) Mission dans le cadre de la procédure de licenciement L'intervention de l'expert-comptable

Plus en détail

MUTUALISATION DES SERVICES ET DES MOYENS

MUTUALISATION DES SERVICES ET DES MOYENS 31 OCTOBRE 2014 MUTUALISATION DES SERVICES ET DES MOYENS La mutualisation des services et des moyens recoupe différents dispositifs tendant à la rationalisation des dépenses et à la réalisation d économies

Plus en détail

NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX

NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX NOTE SUR LA SITUATION DES REPRESENTANTS SYNDICAUX MARS 2015 1 1. Crédit de temps syndical (Article 100-1 Loi n 84-53 du 2- janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM?

RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? RECRUTER EN CDI EN CDD OU EN INTERIM? Selon une étude du ministère du Travail, l'emploi temporaire a connu une progression foudroyante avec plus de 90% d'embauches en CDD et en intérim enregistrées en

Plus en détail

Objet : Circulaire temps partiel 2013

Objet : Circulaire temps partiel 2013 Créteil, le 20 mars 2013 Le directeur académique des services de l éducation nationale, directeur des services départementaux de l éducation nationale du Val-de-Marne à Mesdames et Messieurs les inspecteurs(trices)

Plus en détail

TITRE II : LES AGENTS DES SERVICES HOSPITALIERS QUALIFIES. Article 11 Modifié par Décret 2000-844 31 Aout 2000 art 1 JORF 2 septembre 2000.

TITRE II : LES AGENTS DES SERVICES HOSPITALIERS QUALIFIES. Article 11 Modifié par Décret 2000-844 31 Aout 2000 art 1 JORF 2 septembre 2000. TITRE II : LES AGENTS DES SERVICES HOSPITALIERS QUALIFIES Article 11 Les agents des services hospitaliers qualifiés sont chargés de l'entretien et de l'hygiène des locaux de soins et participent aux tâches

Plus en détail

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance)

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) Livre VI - Des difficultés des entreprises Titre Ier - De la prévention des difficultés des entreprises Chapitre Ier - De la prévention des difficultés

Plus en détail

Panorama des principales dispositions Loi relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires

Panorama des principales dispositions Loi relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires Panorama des principales dispositions Loi relative à la déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires 21 avril 2016 quand les talents grandissent, les collectivités progressent SOMMAIRE Avant-propoS...

Plus en détail

fiche de cas n 18 Règles générales concernant les enseignes

fiche de cas n 18 Règles générales concernant les enseignes Réglementation relative à la publicité applicable au 1er juillet 2012 Présentation adaptée à la configuration démographique du département de la Manche Les autorisations nécessaires Article L581-18 du

Plus en détail

FORMATION MEDICALE CONTINUE

FORMATION MEDICALE CONTINUE FORMATION MEDICALE CONTINUE Code de la Santé Publique Quatrième partie : Professions de santé Livre Ier : Professions médicales Titre III : Profession de médecin Chapitre III : Formation médicale continue.

Plus en détail

Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1.

Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1. Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1. Titre premier Dénomination et objet Article premier La Caisse

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Références : le présent décret sera consultable sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr).

Références : le présent décret sera consultable sur le site Légifrance (http://www.legifrance.gouv.fr). RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie NOR : Publics concernés : inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière (IPCSR). Objet : nouveau statut

Plus en détail

L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI)

L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI) indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 10 CNRACL : Stagiaires et titulaires à TNC > ou = 28h et à TC L ALLOCATION TEMPORAIRE D INVALIDITÉ (ATI) 1. Références, définition et conditions d octroi

Plus en détail

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010)

Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) Commercialisation de services touristiques (Nouveau régime en vigueur le 1 er janvier 2010) I. LES PRINCIPES GENERAUX DE LA COMMERCIALISATION A. L Office de tourisme : un service public Le nouvel article

Plus en détail