Observation et statistiques. L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation en Île-de-France

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observation et statistiques. L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation en Île-de-France"

Transcription

1 Observation et statistiques L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation en Île-de-France Analyse des enquêtes 2013 et 2014

2 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Editorial Convaincue que l insertion professionnelle, notamment des jeunes, constitue un des éléments essentiels de notre cohésion sociale et territoriale, la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale d Île de France, dans le cadre de son activité en matière de formation et d emploi dans les secteurs du sport et de l animation socioculturelle, développe des travaux pour bien en connaître les caractéristiques. L analyse de la situation professionnelle des individus nouvellement diplômés y trouve toute sa place. Pascal FLORENTIN Directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Ces travaux permettront à chacun de mieux mesurer les enjeux des filières du sport et de l animation, deux domaines essentiels pour la vie quotidienne des Franciliens. Les métiers d éducateurs sportifs et d animateurs socioculturels bénéficient d une meilleure visibilité aux yeux de la population et d une image positive au regard du grand public. La proximité de leurs interventions et la dimension éducative de leurs missions, conjuguées au développement du temps libre, à la démocratisation des loisirs et à une plus grande prise en compte du bien être expliquent en partie ce phénomène. C est dans un contexte de renforcement de la professionnalisation des individus, des structures et des activités que s est construite la rénovation des diplômes «Jeunesse et Sports» engagée depuis les années 2000 et que se situent les évolutions à venir. L enquête annuelle, menée par la DRJSCS, sur l insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation socioculturelle s inscrit dans cette logique de partage entre les acteurs de ces champs et ceux de la formation professionnelle. Les diplômés d un BPJEPS et d un BEES 1 er degré entre mai 2011 et avril 2013 ont été interrogés sur leur situation au regard de l emploi, un an après la délivrance du diplôme. Les résultats des enquêtes 2013 et 2014 confirment le dynamisme des secteurs du sport et de l animation en offrant d excellentes possibilités d insertion sur le marché du travail en dépit d un contexte économique difficile. A l heure où l emploi constitue un enjeu majeur, le ministre en charge de la Ville, de la Jeunesse et des Sports a placé cette thématique au cœur des dispositifs des politiques publiques de son ministère, avec une ambition affirmée sur l apprentissage, l emploi des jeunes et le développement de l emploi associatif. Les résultats et les conclusions de ces enquêtes aideront à la prise de décision en matière de formation et contribueront à l élaboration de schémas régionaux. Comment la formation mène t elle à l insertion professionnelle? Quelles relations entre formation et emploi? Quelles conditions d emplois? Sont ici présentés les résultats cumulés des enquêtes 2013 et 2014, afin de mieux appréhender les différentes trajectoires selon les diplômes, les filières et spécialités. Je vous souhaite une agréable lecture. 2 DRJSCS Île de France

3 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Sommaire Editorial... 2 Sommaire... 3 Les diplômés de niveau IV en Île de France :... éléments d analyse sur l ensemble des diplômés... 4 Quels sont les diplômes?... 4 Qui sont les diplômés? Répartition par sexe... 5 Répartition par âge... 7 La situation des diplômés au regard de l emploi :... résultats des enquêtes 2013 et Situation professionnelle un an après l obtention du diplôme... 9 Lien entre l emploi occupé et le diplôme obtenu Types de contrats Durée des CDD Temps de travail Multisalariat et pluriactivité Niveau de rémunération Emplois aidés Typologie des employeurs? Mode d obtention de l emploi Missions exercées Motivations à l obtention du diplôme Financements de la formation Niveaux de diplôme à l entrée en formation Situation professionnelle à l entrée en formation Evolution de la situation professionnelle Typologie des demandeurs d emploi? Des stagiaires mobiles géographiquement Annexes : La situation des diplômés au regard de l emploi par spécialité de diplômes DRJSCS Île de France 3

4 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Les diplômés de niveau IV en Île de France : éléments d analyse sur l ensemble des diplômés L analyse du profil des diplômés de niveau IV fait ressortir des caractéristiques propres à chaque secteur. Selon que le brevet relève du secteur «sport» ou du secteur «animation», les caractéristiques des stagiaires, les motivations de passage du diplôme, la formation et les trajectoires d insertion professionnelle sont singulières. Pour une grande majorité des diplômés du secteur «animation», l obtention du brevet de niveau IV constitue un renforcement ou une augmentation de leur niveau de qualification. Ils ont souvent une expérience professionnelle dans l animation et viennent chercher une reconnaissance professionnelle ou une qualification à faire valoir sur le marché du travail. Pour les diplômés de niveau IV dans le secteur «sport», l obtention d un brevet constitue souvent la porte d entrée dans la sphère professionnelle. Contrairement au secteur «animation», le diplôme obtenu n est pas forcément synonyme de prolongement de la formation initiale du diplômé. L entrée en formation sera plus souvent motivée par les prérogatives spécifiques au secteur sportif, telle l obligation de possession d un diplôme pour assurer l encadrement ou l enseignement d une activité physique et sportive. Il est fréquent que les diplômés d un BEES 1 ou BPJEPS dans le secteur du sport possèdent, à leur entrée en formation, un niveau de formation supérieur au diplôme obtenu. Quels sont les diplômes? Plus de diplômés de niveau IV par an La DRSJCS d Île de France a délivré entre le 1 er mai 2011 et le 30 avril 2013, diplômes de niveau IV dans les secteurs du sport et de l animation. Les brevets sportifs représentent 75 % des diplômes pour 25 % qui appartiennent au secteur de l animation. L ensemble de ces diplômes concernent titulaires. Les 7 % des diplômés qui possèdent une double qualification le sont quasi unanimement dans le secteur du sport. Diplômes et diplômés De mai 2011 à avril 2012 (enquête 2013) De mai 2012 à avril 2013 (enquête 2014) Nombre de diplômes délivrés Nombre de diplômés concernés Nombre de diplômés avec une double qualification Total Le niveau IV constitue le principal niveau de qualification : en 2012, 62 % des diplômes délivrés par la DRSJCS d Île de France dans les secteurs du sport et de l animation relevaient de ce niveau. Leur taux de croissance annuel moyen pour la période est de 6 %. Plus de personnes par an sont lauréates d un diplôme de niveau IV 1. Tous niveaux confondus, la croissance du nombre de diplômés peut se justifier par la demande sur le marché du travail régional. Selon l enquête Besoins en main d œuvre 2013 (BMO) réalisée par Pôle emploi, les professionnels de l animation socioculturelle et les sportifs/animateurs sportifs seraient concernés par respectivement et projets de recrutement en Île de France. Parmi les métiers les plus recherchés, les professionnels de l animation socioculturelle se situent au 9 e rang et représentent 2,3 % des intentions d embauche de la région Effectifs des diplômés "Jeunesse et Sports" par niveau de formation depuis Cumul tous niveaux Niveau V Niveau IV Niveau III Niveau II Sources : DRJSCS IDF 4 1 Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), Les chiffres clés de la formation et de l emploi des métiers de l animation socioculturelle et du sport en Île de France Edition 2013, 1 er trimestre DRJSCS Île de France

5 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Les 2/3 des brevets d État d éducateur sportif 1 er degré (BEES 1) ont été délivrés en 2011/2012. La rénovation des diplômes explique la nette réduction observée l année suivante au profit du brevet professionnel de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport (BPJEPS). En effet, les BEES 1 ont été progressivement abrogés (définitivement supprimés au 31 décembre 2013) et remplacés par le BPJEPS. Répartition des diplômes de niveau IV délivrés par la DRJSCS d'île de France entre mai 2011 et avril diplômes sur 4 sont des brevets de la filière sportive 26% 25% 49% BPJEPS Animation BPJEPS Sport BEES 1 Présentation des diplômes d Etat de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Le brevet d État d éducateur sportif 1 er degré (BEES 1) prépare, dans la plupart des disciplines sportives, à des activités d enseignement, d encadrement et d expertise. Ces activités sont exercées essentiellement en dehors du temps scolaire. L éducateur sportif titulaire du BEES 1 enseigne l activité sportive dont il est spécialiste. Outre l organisation et la promotion de l activité, la mission de l éducateur sportif est d accompagner, d animer, d initier, d entraîner dans le champ de sa discipline. Les publics peuvent être très variés. A noter : dans le cadre de la rénovation des diplômes, les BEES 1 er degré ont été progressivement remplacés par les BPJEPS. Ce diplôme est abrogé depuis le 31 décembre Le brevet professionnel de la jeunesse, de l éducation populaire et du sport (BPJEPS) vise un emploi d animateur intervenant à des fins éducatives ou sociales, dans les domaines des activités physiques, sportives, socio éducatives ou culturelles. Le diplôme du BPJEPS est délivré au titre d une spécialité : disciplinaire, pluridisciplinaire ou liée à un champ particulier. Certaines spécialités peuvent être précisées par des mentions. Des unités de compétences complémentaires peuvent être associées à des spécialités. Dans la spécialité (et éventuellement dans la mention) obtenue, l animateur titulaire du BPJEPS fait découvrir, initie, accompagne. Dans les spécialités et mentions sportives, l initiation peut aller jusqu à la préparation au 1 er niveau de compétition de la discipline. Le titulaire du BPJEPS peut être chargé de la conception et de la mise en œuvre des projets d animation dans sa spécialité. Il peut aussi participer à la communication et à la gestion de la structure au sein de laquelle il exerce. Qui sont les diplômés? Répartition par sexe Sur l ensemble des diplômés de niveau IV entre mai 2011 et avril 2013, 58 % sont des hommes ; mais la répartition par sexe est hétérogène selon le secteur et les spécialités du diplôme. Les hommes sont globalement majoritaires dans le secteur du sport et les femmes dans celui de l animation. Répartition par sexe des diplômés (ensemble des diplômes de niveau IV) Répartition par sexe des diplômés du champ du SPORT Répartition par sexe des diplômés du champ de l'animation 42% 58% 35% 65% 62% 38% Hommes Femmes La proportion féminine identifiée est à mettre en comparaison avec l effectif des salariées de la branche sport atteignant 42 %. Ce taux diminue si l on considère uniquement la proportion de femmes qui exercent dans l encadrement des pratiques sportives. Aussi, la part des femmes baisse à mesure que le niveau de diplôme s élève. Sur la période , elles sont 41 % des diplômés de niveau IV, 24 % des diplômés de niveau III et seulement 14 % pour le niveau II. Ce constat est encore plus accentué dans le sport où elles représentent 3 des diplômés de niveau IV, 15 % pour le niveau III et 9 % pour le niveau II 2. 2 Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS), Les chiffres clés de la formation et de l emploi des métiers de l animation socioculturelle et du sport en Île de France Edition 2013, 1 er trimestre DRJSCS Île de France 5

6 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Si dans le sport, 35 % des diplômés de niveau IV sont des femmes, leur représentation est très disparate selon les spécialités. Par exemple le BPJEPS «activités équestres» est un diplôme à 75 % féminin, le BEES 1 «patinage sur glace» à 72 %, le BPJEPS «activités gymniques de la forme et de la force» à 43 % (mais 52 % pour la mention «forme en cours collectifs»). Globalement, le taux de féminisation des emplois dans le sport est en partie le reflet du taux de licences féminines qui s élève à 36,2 % en Île de France en 2013 (pour 35,6 % en France). Répartition des diplômés d'un brevet sportif de niveau IV par spécialité 600 (Observation : seules les spécialités dont l'effectif est supérieur à 18 diplômés sont réprésentées dans ce graphique) 500 Femmes Hommes Les hommes majoritaires dans le secteur du sport, les femmes dans l animation De nombreuses disciplines sportives sont marquées par un encadrement masculin. C est le cas pour le football et globalement les sports collectifs, le golf ou les activités pugilistiques. Si pour certaines disciplines, le profil des diplômés et des animateurs/éducateurs sportifs est en cohérence avec le nombre de licences féminines (par exemple, pour l année 2013, moins de 4 % des licenciés franciliens à la Fédération française de football sont des femmes pour près de 83 % des licenciés franciliens à la Fédération française d équitation), en revanche pour des disciplines telles que le golf ou le basket ball, le taux francilien de licences féminines est respectivement de 28 % et 26 % en Les diplômés de l animation sont largement féminisés comme le sont les emplois de cette branche professionnelle. Ce constat s accentue davantage pour la mention «animation sociale» (71 % de femmes). Répartition des diplômés d'un BPJEPS Animation par spécialité Femmes Hommes DRJSCS Île de France 0 Loisirs tous publics Animation sociale Animation culturelle Techniques de Activités du l'information et cirque de la communication

7 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Qui sont les diplômés? Répartition par âge L âge moyen des diplômés à l obtention d un brevet de niveau IV est de 30 ans. Ceux du secteur sportif sont globalement plus jeunes (29 ans en moyenne) que ceux de l animation (32 ans). Les femmes sont diplômées à 27 ans en moyenne dans le sport (30 ans pour les hommes) et à 32 ans dans l animation (31 ans pour les hommes). L âge médian des diplômés à l obtention d un brevet de niveau IV est de 27 ans. Il est de 26 ans dans le secteur du sport et de 29 ans dans l animation. L âge médian des femmes est de 24 ans dans le sport (28 ans pour les hommes) et de 29 ans dans l animation (30 ans pour les hommes). Répartition par classe d'âge des diplômés (ensemble des diplômés de niveau IV) 10% 25% 4% 34% 27% moins de 25 ans ans ans ans 50 ans et + 2/3 des diplômés de niveau IV ont plus de 25 ans Beaucoup de diplômés ont souvent connu une expérience professionnelle avant d entrer en formation : seul un tiers des diplômés le sont avant l âge de 25 ans. Pour partie, les stagiaires en formation sont déjà insérés dans le marché du travail (surtout dans l animation). L obtention d un diplôme peut alors devenir synonyme de pérennisation d un emploi et de sécurisation d un parcours professionnel. Les stagiaires qui entrent en formation «jeunesse et sports» sont globalement plus âgés que les publics en formation professionnelle de niveau équivalent. Zoom sur les diplômés d un brevet sportif (BPJEPS Sport et BEES 1) Age Pyramide des âges des diplômés d'un brevet sportif de niveau IV Nombre de diplômés Femmes Hommes Répartition par classe d'âge des diplômés d'un brevet sportif 23% 4% 8% 27% 38% moins de 25 ans ans ans ans 50 ans et + SPORT une population jeune dans laquelle les femmes se forment plus tôt que les hommes Répartition par classe d'âge des diplômés FEMMES d'un brevet sportif 16% 23% 6% 2% 53% moins de 25 ans ans ans ans 50 ans et + Répartition par classe d'âge des diplômés HOMMES d'un brevet sportif 5% 9% 27% 29% 30% moins de 25 ans ans ans ans 50 ans et + DRJSCS Île de France 7

8 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Zoom sur les diplômés d un BPJEPS Animation Pyramide des âges des diplômés d'un BPJEPS Animation ANIMATION Une population féminisée qui se forme à tout âge Age Nombre de diplômés Femmes Hommes Répartition par classe d'âge des diplômés d'un BPJEPS Animation 15% 30% 5% 23% 27% moins de 25 ans ans ans ans 50 ans et + Répartition par classe d'âge des diplômés FEMMES d'un BPJEPS Animation Répartition par classe d'âge des diplômés HOMMES d'un BPJEPS Animation 17% 24% 7% 26% 26% moins de 25 ans ans ans ans 50 ans et + 3% 11% 38% 18% 30% moins de 25 ans ans ans ans 50 ans et + Présentation de l enquête La DRJSCS d Île de France mène annuellement une enquête sur l insertion professionnelle des diplômés de niveau IV dans les secteurs du sport et de l animation. Elle interroge chaque année les diplômés de l année précédente d un BEES 1 ou d un BPJEPS. L enquête réalisée dans la cadre du Rapport annuel de performances (RAP, indicateur 5.1 du programme 219 «sport») a pour finalité de regarder la proportion de diplômés qui occupent effectivement un emploi en rapport avec la qualification obtenue après la délivrance du diplôme. L enquête, en plus de regarder le taux d accès à l emploi (et notamment le lien entre l emploi occupé et le diplôme obtenu), s intéresse aux conditions d insertion professionnelle en matière de qualité de l emploi (type de contrat, temps de travail, statut de l employeur, rémunération, profil de poste et missions ) et au parcours du diplômé en l interrogeant sur sa situation avant son entrée en formation (statut, niveau de formation ). Les résultats présentés dans ce document portent sur l analyse conjointe des deux dernières enquêtes menées en janvier/février des années 2013 et 2014 ; ont donc été interrogées les personnes diplômées en Île de France pendant la période comprise entre le 1 er mai 2011 et le 30 avril Les réponses exploitables reçues représentent un taux de participation de 52 % (48 % pour l enquête menée en 2013 et 56,5 % pour celle 2014). L échantillon disponible est constitué de 600 réponses de diplômés du secteur de l animation socioculturelle (57,5 % de participation) et de près de réponses de diplômés du secteur sport (5 de participation). Répartition des répondants selon le diplôme L analyse se fonde donc sur plus de la moitié des personnes diplômées dans la période considérée. Statistiquement parlant, ces taux élevés de participation assurent une très bonne représentativité et un excellent 29% BPJEPS Animation seuil de confiance. Les résultats en sont donc d autant plus fiables. BPJEPS Sport Cette large base statistique permet aussi une analyse détaillée des 27% BEES 1 données (notamment par spécialité de diplômes). 44% Que l ensemble des répondants à ces enquêtes en soient ici remerciés. 8 DRJSCS Île de France

9 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation La situation des diplômés au regard de l emploi : résultats des enquêtes 2013 et 2014 Situation professionnelle un an après l obtention du diplôme Situation professionnelle à 1 an (ensemble des diplômes de niveau IV) 80,5 % 5,5 % 12,8 % 1,2 % En emploi En formation Demandeur d'emploi Inactif Les enquêtes 2013 et 2014 confirment la bonne capacité d insertion professionnelle des diplômés de niveau IV sur le marché du travail. Tous diplômes confondus, 80,5 % des répondants déclarent être en emploi. Le taux d emploi des hommes (80,3 %) est équivalent à celui des femmes (80,8 %). Il n existe pas non plus d écart significatif entre le taux d emploi selon que le brevet relève du secteur du sport ou du secteur de l animation (respectivement 80,3 % et 81,2 %). Les demandeurs d emploi représentent 12,8 % des répondants. Le chômage touche plus souvent des titulaires d un brevet de la filière de l animation (15,3 %) que du sport (11,7 %). Dans l animation, les femmes sont plus touchées que les hommes (15,6 % pour 14,8 %). Dans le sport, ce sont plus les hommes que les femmes (12,9 % pour 9,6 %). Les personnes enquêtées âgées de moins de 25 ans sont beaucoup plus rarement touchées par le chômage (7,8 %) que les autres tranches d âge (12,9 % pour les ans et 14 % pour les ans et les plus de 50 ans). 8 diplômés sur 10 sont en emploi Les personnes de nouveau en formation représentent 5,5 % des répondants. Ce sont plus souvent des femmes (6,1 %) que des hommes (5,1%), des diplômés de la filière sport (6,7 %) que de l animation (2,8 %) et essentiellement des jeunes âgés de moins de 25 ans (18 % de cette classe d âge). Le nombre élevé de personnes de nouveau en formation (poursuite d étude, préparation d un autre diplôme professionnel ) chez les moins de 25 ans, explique le taux plus important de sortie sans emploi pour les plus jeunes. Les quelques inactifs (24 répondants) sont principalement de trois types : retraité, parent au foyer ou personne s offrant une année sabbatique. Répartition des répondants par situation professionnelle selon le diplôme et le sexe BEES 1 Sport BPJEPS Sport Total Brevets sportifs BPJEPS Animation Total Brevets de Niveau IV Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL En emploi 79,5% 74,8% 78,5% 80,2% 83% 81,5% 79,8% 81,2% 80,3% 82,9% 80,3% 81,2% 80,3% 80,8% 80,5% En formation 5,3% 10,9% 6,5% 6,3% 7,5% 6,9% 5,8% 8,3% 6,7% 2,4% 3,1% 2,8% 5,1% 6,1% 5,5% Demandeur d'emploi 12,3% 10,9% 12% 13,1% 9,2% 11,4% 12,9% 9,6% 11,7% 14,8% 15,6% 15,3% 13,3% 12,2% 12,8% Inactif 3% 3,4% 3,1% 0,4% 0,2% 0,3% 1,6% 0,9% 1,4% 0,0% 1,0% 0,7% 1,3% 1,0% 1,2% Nombre de répondants Répartition des répondants par situation professionnelle selon le diplôme et l'âge BEES 1 Sport BPJEPS Sport Total Brevets sportifs BPJEPS Animation Total Brevets de Niveau IV de ans ans ans ans 50 ans et + de ans ans ans ans 50 ans et + de ans ans ans ans 50 ans et + de ans ans ans ans 50 ans et + de ans ans ans ans 50 ans et + En emploi 71% 80,4% 80,6% 83% 72,9% 73,7% 85,2% 84,0% 86,1% 71,4% 72,8% 83,7% 82,7% 84,3% 72,1% 77% 78% 85,0% 83,5% 78,8% 73,7% 82,1% 83,4% 84% 74,7% En formation 19,4% 8,7% 3% 1,1% 0% 18,5% 2,5% 3,1% 1,4% 20% 18,8% 4,4% 2,9% 1,3% 1,9% 14,8% 4% 0% 1,1% 0% 18,0% 4,3% 1,9% 1,2% 1,2% Demandeur d'emploi 8,6% 10,1% 15,2% 12,5% 12,9% 7,4% 12,3% 12,5% 12,5% 5,7% 7,8% 11,7% 13,7% 12,6% 15,4% 8,2% 16,2% 15% 15,4% 19,7% 7,8% 13% 14,2% 13,6% 17,1% Inactif 1,1% 0,7% 1,2% 3,4% 14,3% 0,4% 0% 0,4% 0% 2,9% 0,6% 0,2% 0,7% 1,9% 10,6% 0% 1,7% 0% 0,0% 1,5% 0,5% 0,6% 0,5% 1,2% 7,1% Nombre de répondants DRJSCS Île de France 9

10 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Lien entre l emploi occupé et le diplôme obtenu Les trois quarts (76,5 %) des répondants en emploi déclarent avoir un emploi directement en lien avec leur diplôme obtenu et 13,5 % en lien avec les compétences acquises à travers le diplôme. 15 % possèdent un emploi en dehors de la sphère de l animation et du sport. Néanmoins, ces résultats diffèrent selon le champ professionnel, mais aussi selon le brevet obtenu : Plus des trois quarts des titulaires ont un emploi directement en lien avec leur diplôme 91 % des titulaires d un BPJEPS Animation déclarent un lien direct entre l emploi et leur diplôme pour 71 % des titulaires d un brevet sportif ; 81 % des titulaires d un BPJEPS Sport déclarent un lien direct entre l emploi et leur diplôme pour 52 % des titulaires BEES 1. Lien entre l'emploi occupé et le diplôme obtenu (ensemble des diplômés de niveau IV) Emploi en dehors de l'animation et du sport En lien avec les compétences acquises à travers le diplôme 14,9% 13,5% Hommes et Femmes Femmes Hommes En relation directe avec le diplôme 76,5% En ce qui concerne le lien entre l emploi et le diplôme, le BEES 1 est le seul brevet où l adéquation est faible et où il existe une réelle différence entre les hommes et les femmes : 62 % des femmes en emploi titulaires d un BEES 1 occupent un poste en relation directe avec leur diplôme pour seulement un homme sur deux. Ce double constat s explique par : l évolution de l architecture des qualifications délivrées par le ministère chargé de la Jeunesse et des Sports et l objectif de professionnalisation ; une forte masculinisation des spécialités sportives qui n avaient pas encore basculé dans la nouvelle architecture des formations et des certifications (dont le football, le karaté, le judo, les activités de la natation qui représentent les principaux effectifs ) ; des spécificités liées à certaines disciplines sportives comme, par exemple, la place du bénévolat et de l activité professionnelle annexe des éducateurs dans les arts martiaux (62 % des diplômés du BEES 1 «karaté et affinitaires» en emploi le sont en dehors des secteurs du sport et de l animation) ou, dans une moindre mesure, des sports de combat (boxe et judo) ; certains profils de stagiaires en formation. Par exemple, 43 % de diplômés du BEES 1 «football» en emploi le sont en dehors de la sphère du diplôme : outre la place du bénévolat et de l activité annexe, il est surtout ici question de reconversion professionnelle puisque 3 des répondants citent cette motivation pour leur entrée en formation ; en effet, bon nombre de diplômés sont des joueurs professionnels qui préparent leur reconversion pour devenir entraîneurs. Lien entre l'emploi occupé et le diplôme obtenu BEES 1 Sport BPJEPS Sport Total Brevets sportifs BPJEPS Animation Total Brevets de Niveau IV Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL En relation directe avec le diplôme En lien avec les compétences acquises à travers le diplôme Emploi en dehors de l'animation et du sport 49,7% 61,8% 52,2% 81,8% 81,0% 81,4% 67,0% 77,0% 70,6% 89,1% 91,7% 90,8% 71,2% 83,2% 76,5% 17,5% 16,9% 17,4% 16,5% 12,6% 14,7% 16,9% 13,5% 15,7% 12,6% 6,4% 8,6% 16% 10,5% 13,5% 37,6% 23,6% 34,8% 9,3% 9,9% 9,6% 22,3% 12,8% 18,9% 5,2% 5,1% 5,1% 19,1% 9,6% 14,9% Nombre de répondants Les totaux dépassent 10 du fait que 465 personnes (soit 28 % des répondants) ont déclaré avoir plusieurs activités professionnelles. En très grande majorité, les différents emplois occupés ont un lien direct avec le diplôme. Les doubles comptes ne concernent ici que 82 répondants (soit 5 % des personnes en emploi). 10 Le glissement progressif des BEES 1 vers les BPJEPS modifie quelque peu le profil du public qui entre en formation (plus jeune et plus féminisé) et en conséquence les motivations à l obtention du diplôme. Les individus qui exercent une activité professionnelle hors du secteur de l animation et du sport sont pour 61 % diplômés d un BEES 1, pour seulement 29 % des diplômés d un BPJEPS Sport. L enquête fait apparaître que 207 personnes (soit 1 des répondants) déclarent avoir une activité d éducateur/animateur (dans un club sportif, une association ) seulement à titre bénévole. Les titulaires d un BEES 1 représentent alors 71,5 % d entre eux. L enquête montre aussi que la moitié des bénévoles exercent une activité professionnelle hors DRJSCS Île de France

11 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation champ de l animation et du sport. Si dans l encadrement des activités sportives, le bénévolat reste important et essentiel dans le projet associatif du club, le mouvement de professionnalisation engagé depuis plus d une décennie conduit à exiger des bénévoles de plus en plus de compétences et qualifications, d où un recours de plus en plus fréquent à l emploi salarié. Diplômés en emploi et qualité de l emploi : types de contrats 94 % des diplômés en situation d emploi sont salariés. Ils peuvent, pour certains, cumuler différents postes (multisalariat), mais aussi travailler à leur compte. Ces derniers représentent 14,2 % des répondants 3. 6 des diplômés des secteurs de l animation et du sport possèdent un emploi à durée indéterminée (EDI) 4 et 31 % un contrat à durée déterminée (CDD). Si les femmes accèdent davantage au marché de l emploi par le biais de contrats à durée déterminée (33 % pour 3 des hommes), les écarts avec les hommes concernant la qualité de l emploi en termes de nature de contrat restent faibles. Une femme a autant de chance qu un homme d être embauchée à durée indéterminée. Nature du contrat des diplômés en emploi (ensemble des diplômés de niveau IV) (vacataire, Intérimaire ) A son compte (indépendant, autoentrepreneur, profession libérale) 2,4% 14,2% Hommes et Femmes Femmes Hommes CDD CDI, Titulaire de la fonction publique 31,2% 60,3% 3 diplômés sur 5 ont un emploi à durée indéterminée L enquête fait apparaître une certaine homogénéité entre les secteurs pour le recours à l emploi à durée indéterminée. La différence entre le secteur de l animation socioculturelle et celui du sport se caractérise par un nombre plus important de recours au CDD dans l animation (38 % pour 29 % dans le sport). Ce recours plus fréquent dans l animation s explique surtout par le nombre important de travailleurs indépendants dans le secteur sportif : un répondant sur cinq déclare travailler à son compte (seulement 1 % dans l animation). Nature du contrat des diplômés en emploi BEES 1 Sport BPJEPS Sport Total Brevets sportifs BPJEPS Animation Total Brevets de Niveau IV Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL Hommes Femmes TOTAL CDI, Titulaire de la fonction publique 66% 60% 65% 58% 60% 59% 61% 60% 61% 59% 59% 59% 61% 60% 60% CDD 29% 36% 30% 28% 27% 28% 28% 29% 29% 37% 38% 38% 30% 33% 31% A son compte (indépendant, auto-entrepreneur, profession libérale) (vacataire, Intérimaire ) 10% 7% 9% 25% 25% 25% 18% 21% 20% 1% 1% 1% 15% 13% 14% 2% 1% 2% 2% 2% 2% 2% 2% 2% 5% 4% 4% 3% 2% 2% Nombre de répondants Les totaux dépassent 10 du fait que 122 personnes (soit 7,5 % des répondants) ont déclaré avoir plusieurs types de contrats. En ne considérant que les personnes diplômées ayant un emploi en relation directe avec le diplôme obtenu et par secteur, les titulaires d un brevet sportif sont à 56 % en EDI, à 3 en CDD, à 23 % à leur compte ; et les titulaires du BPJEPS Animation à 6 en EDI, à 36 % en CDD. 3 Guide «Accompagner la création d'entreprise dans les secteurs des sports, des loisirs de nature et des pratiques culturelles», ministère chargé des Sports, en partenariat avec le ministère de l'éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative ; Ce guide a pour but de fournir des conseils pratiques aux réseaux d'accompagnement des créateurs d'entreprise dans le sport, les loisirs et la culture, afin qu'ils soutiennent les initiatives individuelles de ceux qui s'engagent dans l'entrepreneuriat. Consulter le guide : chiffres cles/toutes les publications 10217/article/Guide pratique Accompagner la creation d entreprise EDI : emploi à durée indéterminée (EDI). Cette définition comprend les CDI et les emplois en qualité de fonctionnaire. DRJSCS Île de France 11

12 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Plus d un CDD sur deux a une durée d au moins un an de 6 mois à moins de 1 an Diplômés en emploi et qualité de l emploi : durée des CDD Sur les près de 500 répondants ayant comme nature de contrat un emploi à durée déterminée, 87 % d entre eux ont signé un CDD d une durée d au moins six mois et plus de la moitié d au moins un an. Non seulement les femmes accèdent plus souvent que les hommes au marché de l emploi par le biais de CDD, elles sont aussi moins nombreuses à accéder à un CDD d une durée égale ou supérieure à un an (5 des femmes pour 55 % des hommes). Les contrats à très courte durée (moins de trois mois) touchent majoritairement les femmes, mais ne concernent que peu d effectifs. Durée des contrats des diplômés en emploi CDD (ensemble des diplômés de niveau IV) moins de 3 mois de 3 à 5 mois 6% 9% 34% Hommes et Femmes Femmes Hommes de 6 mois à moins de 1 an Durée des contrats des diplômés en emploi CDD moins de 3 mois de 3 à 5 mois 6% 9% 34% Ensemble des diplômés de niveau IV BPJEPS Animation Brevets sportifs 1 an et + 53% 1 an et + 53% La filière de l animation est plus propice aux CDD de longue durée (un an et plus) que celle sportive : 57 % des titulaires d un BPJEPS Animation ayant contracté un CDD, le sont sur une durée d au moins un an pour 5 des titulaires d un brevet sportif. Effet mécanique, les diplômés du secteur sport en CDD sont plus sujets aux contrats à plus courte durée, mais celle ci reste très souvent comprise entre six mois et moins d un an. Diplômés en emploi et qualité de l emploi : temps de travail 7 diplômés en emploi sur 10 travaillent à temps plein 71 % des diplômés en emploi occupent un emploi à temps complet pour 29 % à temps partiel. Ce dernier concerne plus souvent les femmes que les hommes (jusqu à 37 % des femmes diplômées d un brevet sportif). Le taux d emploi à temps complet est plus important dans l animation socioculturelle (82 %) que dans le sport (67 %). s Saisonnier Temps partiel Temps de travail des diplômés en emploi (ensemble des diplômés de niveau IV) 0,4% 2,3% 29% Hommes et Femmes Femmes Hommes Temps de travail des diplômés en emploi s Saisonnier Temps partiel 0,4% 2,3% 29% Ensemble des diplômés de niveau IV BPJEPS Animation Brevets sportifs Temps complet 71% Temps complet 71% Le temps partiel est autant subi que choisi Pour les 29 % d emplois à temps partiel, ce temps de travail est «subi» à 47 %. L emploi à temps partiel résulte plus souvent d un «choix» pour les femmes que pour les hommes. Il touche aussi plus souvent les diplômés d un brevet sportif que ceux de l animation. Si le temps partiel est majoritairement subi dans le secteur de l animation (63 % et jusqu à 71 % pour les hommes), ce n est pas le cas dans le sport où 55 % le choisissent (jusqu à 59 % pour les femmes). Subi Voulu Nature du temps partiel (ensemble des diplômés de niveau IV) 47% 53% Hommes et Femmes Femmes Hommes Subi Voulu Nature du temps partiel 47% 53% Ensemble des diplômés de niveau IV BPJEPS Animation Brevets sportifs 12 La durée du temps partiel est à 68 % supérieure à un mi temps dans le secteur de l animation pour seulement 34 % dans le sport ; égale à un mi temps à 2 dans l animation, pour 33 % dans le sport ; et inférieure à un mi temps à 12 % dans l animation pour 34 % dans le sport. L emploi partiel est fortement développé dans ces secteurs professionnels du fait que certains salariés travaillent principalement sur le temps libre (temps périscolaire et vacances scolaires). Les forts taux d emploi peuvent cacher des emplois précaires notamment lorsque le temps partiel est subi et d une durée inférieure à un mi temps. Il est dans certains cas possible de parler de temps partiel morcelé tant les missions peuvent être ponctuelles. DRJSCS Île de France

13 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation En revanche, 62 % des répondants qui déclarent choisir ce temps partiel possèdent une autre activité professionnelle, pour 44 % pour ceux qui déclarent le subir. Ce constat met en exergue l importance du multisalariat et de la pluriactivité dans l emploi sportif (88 % des personnes qui travaillent à temps partiel et qui déclarent posséder une activité secondaire rémunérée sont diplômés d un brevet sportif). Il n est pas rare non plus qu un diplômé d un brevet sportif, en parallèle à son activité salariée, travaille à son compte. Inférieure à un mi temps Supérieure à un mi temps Durée du temps partiel (ensemble des diplômés de niveau IV) Mi temps 31% 31% 40% Hommes et Femmes Femmes Hommes L emploi saisonnier est très peu représenté (2 %) et concerne essentiellement l encadrement d une activité sportive : les saisonniers sont à 89 % des titulaires d un brevet sportif. Près de la moitié de ces saisonniers exercent leur activité professionnelle en dehors de la région francilienne (en zone de montagne ou sur le littoral en grande majorité). Diplômés en emploi et qualité de l emploi : multisalariat et pluriactivité Sur les personnes en emploi, plus du quart (28 %) déclarent avoir une activité secondaire rémunérée. Ce sont pour 84 % d entre eux des diplômés d un brevet sportif et pour 63 % des hommes. Ces individus ont, pour 92 %, une activité principale en relation directe avec le diplôme obtenu ou en lien avec les compétences acquises à travers celui ci. Leur emploi secondaire concerne dans 69 % des cas, les activités de l animation sportive ou socioculturelle. La grande majorité des répondants cumulent donc différentes activités rémunérées mais dans le même champ professionnel. Pour les 11 % des individus ayant leur emploi principal en dehors du sport et de l animation, 72 % des emplois secondaires sont en relation directe avec le diplôme obtenu. ¼ des diplômés en emploi possèdent une activité secondaire rémunérée Sur les 238 répondants à la question concernant le nombre d activités secondaires, 63 % déclarent une seule activité professionnelle secondaire, 27 % en déclarent deux et 1 en déclarent trois ou plus. Les statuts des individus ayant plusieurs activités professionnelles peuvent être de différentes natures. 94 % ont un statut de salarié, 2 un statut de travailleur indépendant. 14 % déclarent travailler à la fois sous le statut de salarié et sous celui de travailleur indépendant. 82 % sont concernés par le multisalariat (où l on retrouve une multitude de types de contrats et de combinaisons : EDI, CDD courts ou longs, vacations avec des temps de travail complets ou partiels de différentes durées, voulus ou subis ). Définitions Le multisalariat consiste pour une même personne à exercer plusieurs activités professionnelles sous statut de salarié, par exemple être salarié de plusieurs associations pour l exercice d un même métier, ou encore être salarié d une entreprise commerciale, d une collectivité et d une association. Le multisalariat peut être simultané (cumul de plusieurs contrats de travail à temps partiel) ou successif (exercice dans une même année d activités salariées par la conclusion de contrats de travail à durée déterminée). La pluriactivité consiste pour une même personne à exercer des activités professionnelles sous statut différent, par exemple, être salarié et exercer également une activité indépendante libérale, commerçante, artisanale, agricole, ou être travailleur indépendant tout en ayant aussi une activité agricole, ou encore cumuler plusieurs activités indépendantes. Source : Ministère de la ville, de la jeunesse et des sports. Diplômés en emploi et qualité de l emploi : niveau de rémunération Quel que soit le temps de travail, la rémunération mensuelle varie selon que l individu est diplômé d un brevet sportif ou de l animation socioculturelle. Les diplômés de l animation perçoivent pour 45 % une rémunération nette mensuelle comprise entre et euros. Cette même tranche est aussi la plus fréquente pour les diplômés d un brevet sportif, mais à hauteur de 3. Rémunération mensuelle en net ( ) des diplômés du BPJEPS Animation Rémunération mensuelle en net ( ) des diplômés d'un brevet sportif moins de 900 6% Hommes et femmes moins de % de 900 à % Femmes Hommes de 900 à % de à % de à % de à % de à % plus de % DRJSCS Île de France plus de % 13

14 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Parmi les diplômés qui travaillent à temps complet, 4 perçoivent une rémunération nette mensuelle entre et euros (48 % dans l animation pour 36 % dans le sport). Dans l animation, ils sont 42 % à percevoir entre et euros nets pour 26 % dans le sport. Les rémunérations supérieures à euros nets mensuels concernent 31 % des diplômés d un brevet sportif en emploi pour seulement 9 % dans l animation. En ne considérant que les emplois à temps complet et en relation directe avec le diplôme obtenu ou en lien avec les compétences acquises, la fréquence d une rémunération nette mensuelle comprise entre et euros s accentue, et celle supérieure à se réduit (24 % des diplômés d un brevet sportif). Cette baisse de 7 points s explique par le nombre non négligeable de diplômés qui travaillent uniquement dans des filières professionnelles autre que celles de l animation ou du sport (68 % d entre eux sont titulaires d un BEES 1), et qui peuvent être parfois plus rémunératrices. Mais l explication est surtout à trouver dans le fait que l âge moyen de ces individus est beaucoup plus élevé et qu ils sont donc déjà ancrés dans la vie active depuis plusieurs années, bénéficiant alors de l ancienneté et de l évolution de leur carrière professionnelle. Courants dans le sport, le multisalariat et la pluriactivité expliquent aussi des niveaux de rémunération plus élevés que dans l animation. Les écarts de rémunération y sont aussi beaucoup plus importants. Cette dispersion accentuée des rémunérations s explique en majeure partie par le temps partiel beaucoup plus fréquent dans le sport, et notamment le temps partiel d une durée de travail égale ou inférieure à un mitemps. Diplômés en emploi et qualité de l emploi : emplois aidés 7 % des individus en emploi bénéficient d un contrat aidé Parmi les répondants en emploi, on note 7 % (113 individus) de contrats aidés. 67 % de ces contrats aidés sont occupés par des diplômés d un brevet sportif pour 33 % de l animation socioculturelle. Ils concernent légèrement plus les femmes que les hommes (54 % pour 46 %). L âge médian est de 26 ans. Ces emplois sont pour 45 % à durée indéterminée et pour 89 % à temps complet. Les trois quarts de ces emplois aidés sont proposés par des associations. 5% 5% 5% 3% Les emplois aidés CUI CAE (Contrat Unique d Insertion Contrat d Accompagnement dans l Emploi) Emploi d'avenir Emploi CNDS (ex Plan Sport Emploi PSE) 9% 10% 20% 43% Emploi régional (emploi tremplin, emploi solidaire...) Contrat en alternance (contrat d apprentissage ou contrat de professionnalisation) CUI CIE (Contrat Unique d Insertion Contrat Initiative Emploi) Adulte Relais Les emplois d avenir, dernier dispositif créé aux dates des enquêtes, trouvent toute leur place dans les secteurs de l animation et du sport. En région Île de France, emplois d avenir (secteur non marchand) ont été contractés en 2014 dans le périmètre du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports (41,5 % dans le périmètre «sports» et 58,5 % dans celui «jeunesse et vie associative»). Les emplois d avenir Les emplois d avenir ont pour ambition d améliorer l insertion professionnelle et l accès à la qualification des jeunes peu ou pas qualifiés, confrontés à des difficultés particulières d accès à l emploi. Ce dispositif s adresse notamment aux jeunes sans diplôme de 16 à 25 ans en particulier dans les zones urbaines ou rurales les plus touchées par le chômage. Les personnes bénéficiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé peuvent aussi accéder à un emploi d avenir si elles ont moins de 30 ans. Le contrat de travail associé à un emploi d avenir est soit à durée indéterminée (CDI), soit à durée déterminée (CDD de trois ans ou d un an renouvelable jusqu à trois ans). En règle générale, le bénéficiaire d un emploi d avenir occupe un emploi à temps plein. Les compétences acquises sont reconnues par une attestation de formation, une attestation d expérience professionnelle ou une validation des acquis de l expérience. Elles peuvent également faire l objet d une certification inscrite au répertoire national des certifications professionnelles. Consulter le site Internet : emploi.gouv.fr/emplois d avenir,2189/ 14 DRJSCS Île de France

15 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Diplômés en emploi : typologie des employeurs Les collectivités locales et le tissu associatif sont les principaux employeurs des titulaires d un BPJEPS «animation socioculturelle» ; ces diplômés en emploi travaillent pour 57 % dans une collectivité (essentiellement les communes) et pour 3 dans une association. Répartition des emplois par type d'employeur Plus d un diplômé sur deux d un BPJEPS Animation travaille pour une collectivité Association Entreprise privée, secteur marchand 6% 30% 35% 34% Collectivite locale et territoriale 20% 57% Indépendant, auto entrepreneur 1% 15% Fonctions publiques d'etat et hospitalière 11% 15% BPJEPS Animation Brevets sportifs Le marché du travail pour les diplômés d un brevet sportif est plus diversifié. Si le secteur associatif est le principal pourvoyeur d emploi : 35 % des diplômés en emploi travaillent pour une association, nombreuses sont les personnes à travailler dans le secteur marchand (34 %). Cette forte proportion s explique par le nombre important de titulaires d un BPJEPS, spécialité «activités gymniques de la forme et de la force», salariés dans les entreprises privées commerciales de type centres de remise en forme, de fitness, de musculation et de cardiotraining. 2 travaillent pour une collectivité et 15 % travaillent à leur compte (statut d auto entrepreneur pour la plupart). Les clubs sportifs associatifs : premier employeur des titulaires brevets sportifs Diplômés en emploi : mode d obtention de l emploi De nettes différences apparaissent entre le secteur de l animation socioculturelle et celui du sport. Les titulaires d un BPJEPS Animation qui travaillent ont décroché leur emploi en répondant à une offre d emploi pour 24 % d entre eux et pour 14 % suite à une candidature spontanée. Il est important de souligner que 33 % des diplômés de l animation ont le même employeur qu avant leur entrée en formation. Mode d'obtention de l'emploi des diplômés Par Pôle emploi ou une autre agence pour l'emploi (mission locale) Contacté par l'employeur, mise en ligne de CV Par des contacts précédents avec l'employeur Propre création d'emploi (concours principalement, grâce à l'organisme de formation ) 1,9% 1,4% 1,7% 3,5% 2,1% 3,9% 0,4% 6,2% 0,4% 6,3% BPJEPS Animation Brevets sportifs Candidature spontanée 10% 14% Lieu de stage 13% 11% Même employeur qu'avant l'entrée en formation 14% 33% Réponse à une offre d'emploi 16% 24% Relations personnelles 9% 28% Les diplômés d un brevet sportif citent en premier lieu la sphère relationnelle comme mode d obtention de leur emploi : 28 % ont obtenu leur emploi grâce à leur réseau personnel (familial, amical ou professionnel). 14 % ont gardé le même employeur qu avant leur entrée en formation. Seuls 16 % l ont obtenu en répondant à une offre d emploi et 1 par candidature spontanée. DRJSCS Île de France 15

16 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Le lieu de stage durant la formation, cité à 12 % en moyenne, est aussi un bon moyen de se voir proposer un poste à l issue de la formation. Les organismes publics, tel Pôle emploi, ne permettent que peu d embauche (moins de 2 %) dans ces filières. Diplômés en emploi : missions exercées Animer, entraîner, enseigner sont les missions majeures des profils d emploi. Les éducateurs sportifs et les animateurs socioculturels sont centrés sur le face à face pédagogique avec les publics. Animation, initiation,découverte Encadrement technique 96,8 % 64,8% 61,7% Proportion de diplômés en emploi dans le champ du sport exerçant les fonctions*... *Total > 10 car plusieurs réponses possibles Administration Gestion Coordination de projet Direction 26,3 % 20,1 % 34,2% 15,4% 7,3% 6,5% 11,9% 5,5% 5,3% 2,8% 3,8% Enseigner, entraîner, animer, coordonner, gérer ou encadrer : des missions variées pour les détenteurs d un brevet d Etat de niveau IV Animation Encadrement technique 84,7 % 82,4% Proportion de diplômés en emploi dans le champ de l'animation socioculturelle exerçant les fonctions*... *Total > 10 car plusieurs réponses possibles Administration Gestion Coordination de projet Direction 48 % 57,6 % 34,9% 6,7% 3,3% 27,1% 25,8% 8,7% 20,2% 12,9% 4,9% 0,4% 16 Les missions des titulaires d un brevet sportif en emploi sont axées sur l animation, l entraînement, l enseignement formation. Qu il soit généraliste ou spécialisé dans une discipline sportive, l éducateurmoniteur entraîneur coach est donc en situation d accompagnement, d animation, d initiation, d entraînement auprès de différents publics. La conception et la mise en œuvre de projets d animation sont aussi présentes mais dans un degré moindre que dans le secteur socioculturel. DRJSCS Île de France

17 L insertion professionnelle des diplômés de niveau IV des secteurs du sport et de l animation Les missions des titulaires du BPJEPS Animation en emploi sont plus diversifiées que celles du secteur sportif. En effet, aux côtés de la fonction d animation directe auprès du public (82 % des répondants), il est fréquent de rencontrer dans les profils d emploi, des missions de coordination de projet (35 %), de direction, chef de projet (2, principalement des responsables d accueils collectifs de mineurs) et en conséquence, des missions de gestion de personnel (27 %) et de représentation, montage de dossier, recherche de moyens (13 %). La fonction administration accueil secrétariat est aussi présente pour un quart des répondants. Dans le secteur du sport, 97 % des diplômés en emploi d un brevet sportif de niveau IV, ont au moins une mission centrée sur l animation sportive (initiation, découverte, loisirs) ou l encadrement technique (entraînement, enseignement formation). En dehors de ces fonctions d encadrement, un diplômé en emploi sur quatre assume des tâches administratives ou de gestion ; et 2 des missions de coordination de projet et/ou de direction de structure ou d équipe (management du personnel). Dans le secteur de l animation socioculturelle, 85 % des diplômés en emploi d un BPJEPS Animation ont une mission d animation. Il est très fréquent (58 % des répondants) que la personne assume des missions de coordination de projet et/ou de direction de structure ou d équipe ainsi que des tâches administratives ou de gestion (48 %). Diplômés : motivations à l obtention du diplôme L acquisition d une formation professionnelle et/ou d une formation complémentaire sont les deux principales réponses. La formation, et donc le diplôme, sont souvent perçus comme une finalité, au lieu d un moyen. Toutefois, la réflexion des stagiaires sur l emploi et le parcours professionnel reste présente. Aussi, les différentes motivations à l entrée en formation reflètent la diversité des profils des stagiaires. Selon la situation professionnelle antérieure à cette entrée, les trajectoires diffèrent : les stagiaires «étudiants ou scolarisés» viseront surtout l accès à un premier emploi ; les stagiaires «demandeurs d emploi» à se réinsérer dans le marché du travail et à accéder à un emploi stable ; les stagiaires «en emploi dans la spécialité du diplôme» à évoluer dans leurs missions/responsabilités (et être mieux rémunérés en conséquence), à consolider leur situation professionnelle ou à se mettre en conformité avec la réglementation ; les stagiaires «en emploi en dehors de la spécialité du diplôme» à préparer une reconversion professionnelle, à rechercher une activité professionnelle occasionnelle ou supplémentaire (voire bénévole). Principales motivations à l'entrée en formation avant l'obtention du diplôme 1% 1% Activité professionnelle occasionnelle 1% 10% BPJEPS Animation Activité bénévole, démarche personnelle Changement de statut Promotion Evolution emploi Accès concours de la fonction publique territoriale Conformité face à la réglementation 4% 11% 10% 5% 7% 9% 4% 18% 14% 26% Brevets sportifs Se former pour accéder à l emploi, pour évoluer et sécuriser son parcours professionnel Conservation emploi Activité professionnelle supplémentaire 2% 2% 3% 16% Accéder à un emploi stable 16% 26% Accéder à un premier emploi 5% 10% Reconversion professionnelle 22% 28% Acquérir une formation complémentaire Acquérir une formation professionnelle 23% 34% 51% 64% DRJSCS Île de France 17

Nouveau en Normandie : un CFA des Métiers du Sport et de l Animation. Des formations inédites dans un secteur qui recrute

Nouveau en Normandie : un CFA des Métiers du Sport et de l Animation. Des formations inédites dans un secteur qui recrute Nouveau en Normandie : un CFA des Métiers du Sport et de l Animation. Des formations inédites dans un secteur qui recrute DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : Vie publique - Nathalie cassagnes - Adeline

Plus en détail

Les métiers de l animation et du sport

Les métiers de l animation et du sport Livret d information Les métiers de l animation et du sport Les métiers de l animation et du sport Pour celles et ceux qui sont attirés par les champs professionnels de l animation et du sport, les nombreux

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane

L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 2 L insertion dans la vie active des lycéens de Guyane Enquêtes IVA 2012 et 2013 Sept mois après la fin d une formation professionnelle

Plus en détail

M2R RECHERCHE EN EDUCATION, FORMATION, INSERTION Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2R RECHERCHE EN EDUCATION, FORMATION, INSERTION Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2R RECHERCHE EN EDUCATION, FORMATION, INSERTION Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 50 inscrits, 21 ont validé le diplôme soit un taux de réussite

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Plus en détail

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT

SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT LA LETTRE N 2 DE LA CPNEF DU SPORT COMMISSION PARITAIRE NATIONALE EMPLOI FORMATION OBSERVATOIRE DES MéTIERS DU SPORT SYNThèSE DE LA 2 e ENQUÊTE AUPRèS DES ENTREPRISES DE LA BRANChE DU SPORT Décembre 2010

Plus en détail

M2R MUSIQUE (MUSIQUE ET MUSICOLOGIE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2R MUSIQUE (MUSIQUE ET MUSICOLOGIE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2R MUSIQUE (MUSIQUE ET MUSICOLOGIE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 21 inscrits, 14 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 66,7

Plus en détail

M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P INFORMATIQUE DES ORGANISATIONS (ICE) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, les 26 inscrits ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 100,0

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS PHILOSOPHIE Finalité : Recherche et Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés d un des masters

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

L école qui forme la nouvelle génération des professionnels de la forme

L école qui forme la nouvelle génération des professionnels de la forme PEP S CENTER BP JEPS AGFF Activités Gymniques de la Forme et de la Force SESSION 2013 2014 Mention C (Forme en Cours Collectifs) Mention D (Haltère, Musculation et Forme sur Plateau) L école qui forme

Plus en détail

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Avant propos Les 26 missions locales du Nord-Pas de Calais remplissent une mission de service public pour l insertion

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Numéro 19 Novembre 2009 Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Près de 7 diplômés sur 10 sont en emploi en février 2009 Situation

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Cet objectif a été partiellement atteint

Cet objectif a été partiellement atteint 22 avril 2015 La loi n 2012-1189 du 26 octobre 2012 portant création des emplois d avenir a institué un nouveau dispositif de soutien à l emploi en réponse au taux de chômage important des jeunes (22,7%

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%. Mention Arts plastiques - Arts appliqués Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

Plus en détail

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force»

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» PRESENTATION du BP JEPS AGFF Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» Mention C «Forme en Cours Collectifs» Mention D «Haltères,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 Les Emplois d'avenir en Languedoc-Roussillon en quelques chiffres

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%.

En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 50,0%. Mention Innovation par l'économie sociale et les TIC Domaine SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 24 inscrits, 12 ont validé le diplôme soit un taux

Plus en détail

DEUST ANIMATION DES LOISIRS SPORTIFS «MILIEUX URBAINS»

DEUST ANIMATION DES LOISIRS SPORTIFS «MILIEUX URBAINS» UNIVERSITE RENNES HAUTE BRETAGNE DEUST ANIMATION DES LOISIRS SPORTIFS «MILIEUX URBAINS» ETUDE DE L'INSERTION PROFESSIONNELLE DE LA PROMOTION 00/004 Observatoire des Parcours Etudiants et de l'insertion

Plus en détail

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %.

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %. M2P AFFAIRES ET COMMERCE INTERNATIONAL Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de

Plus en détail

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009

«FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition 2009 DARES (Direction de l animation de la recherche, des études et des statistiques) DEPP (Direction de l évaluation, de la prospective et de la performance) D Dossier de presse «FORMATIONS ET EMPLOI» - Édition

Plus en détail

M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme M2P COULEUR, IMAGE ET DESIGN (EN IUP) Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 47 inscrits, 43 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 91,5

Plus en détail

Dares Analyses. Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les trois quarts des anciens bénéficiaires sont en emploi

Dares Analyses. Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les trois quarts des anciens bénéficiaires sont en emploi Dares Analyses avril 2014 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE Évaluation de la formation professionnelle en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue Selon l enquête de satisfaction et de devenir

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Le devenir des élèves. Sortis entre 2004 & 2006 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Le devenir des élèves. Sortis entre 2004 & 2006 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la e chance Midi-Pyrénées Le devenir des élèves Sortis entre 00 & 006 Septembre 008 UNION EUROPÉENNE Sommaire Introduction...

Plus en détail

à Master mixte observatoire régional #51 Synthèse régionale Octobre 2015

à Master mixte observatoire régional #51 Synthèse régionale Octobre 2015 observatoire régional #51 Synthèse régionale Octobre 2015 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2014 des diplômés de Master mixte promotion 2012 556 diplômés de M2 mixte en 2012 sur 673

Plus en détail

L insertion professionnelle des Licences Professionnelles de l Université Toulouse 1 Capitole

L insertion professionnelle des Licences Professionnelles de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Licences Professionnelles de l Université Toulouse 1 Capitole Résultats de l enquête nationale sur le devenir des diplômés 2009 de Licence

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Confédération Française de l'encadrement-cgc

Confédération Française de l'encadrement-cgc Les classes moyennes www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc Les problématiques d éducation On peut dresser un premier constat : «l environnement familial et le voisinage scolaire pèsent

Plus en détail

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord DATE DE PARUTION OCTBRE 2009 ANNÉE 2009 Faits marquants : L e s c o n t r a t

Plus en détail

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess N 38 - MARS 2007 LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉINSERTION SOCIALE : la situation en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2005 Anne ARDITI * - Valérie GIBEL* - Bernard MAGNIER** - Anne PHILIPPE ** A u jour

Plus en détail

Etude sur l employabilité1 des stagiaires en formation professionnelle au sein de l organisme de formation fédéral. Juillet 2013

Etude sur l employabilité1 des stagiaires en formation professionnelle au sein de l organisme de formation fédéral. Juillet 2013 Etude sur l employabilité1 des stagiaires en formation professionnelle au sein de l organisme de formation fédéral Juillet 2013 1 Etude réalisée par le département formation de la FFSCDA. Anthony VIEIRA,

Plus en détail

vous elles ils ils nous font elles font sont vous elles nous devenir élèves des Sortis Mars 2011

vous elles ils ils nous font elles font sont vous elles nous devenir élèves des Sortis Mars 2011 font ils elles elles nous vous tu font tu elles nous je vous ils sont Le devenir des élèves Sortis en 2009 Mars 20 Centre d animation, de ressources et d information sur la formation Observatoire régional

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2012

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2012 n o 14 2014 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2012 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 77,3% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 4,5% TAUX D INACTIVITE 1,2% OBSERVATOIRE Etude réalisée avec le

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII)

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) La population de diplômés de l IUP Génie Informatique et Statistique est de 35 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 88,5 % (3

Plus en détail

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique

En région Centre. La profession en quelques mots. Illustration des parcours pour accéder à la profession d aide médico-psychologique Les aides médico-psychologiques En région Centre La profession en quelques mots «L aide médico-psychologique (AMP) exerce une fonction d accompagnement et d aide dans la vie quotidienne. A ce titre, il

Plus en détail

LE DEVENIR DES ÉTUDIANTS DIPLÔMÉS DE MASTER - Promotion 2008 ZOOM SUR LES DIPLÔMÉS EMPLOYÉS AU NIVEAU CADRE DANS LES ALPES-MARITIMES ET MONACO

LE DEVENIR DES ÉTUDIANTS DIPLÔMÉS DE MASTER - Promotion 2008 ZOOM SUR LES DIPLÔMÉS EMPLOYÉS AU NIVEAU CADRE DANS LES ALPES-MARITIMES ET MONACO n 6 février 2012 LE DEVENIR DES ÉTUDIANTS DIPLÔMÉS DE MASTER - Promotion 2008 ZOOM SUR LES DIPLÔMÉS EMPLOYÉS AU NIVEAU CADRE DANS LES ALPES-MARITIMES ET MONACO Dans le cadre de l enquête «devenir des étudiants

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 35 inscrits, 31 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 88,6%.

En 2011/2012, sur les 35 inscrits, 31 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 88,6%. Licence professionnelle Ingénierie Conception Assistée par Ordinateur et Fabrication Assistée par Ordinateur des Formes Complexes (CAO-FAO) Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 35

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

Formations professionnelles à l'animation Île-de-France - 2016 / 2017 DESJEPS - DEJEPS - BPJEPS BAPAAT - VAE

Formations professionnelles à l'animation Île-de-France - 2016 / 2017 DESJEPS - DEJEPS - BPJEPS BAPAAT - VAE Formations professionnelles à l'animation Île-de-France - 2016 / 2017 DESJEPS - DEJEPS - BPJEPS BAPAAT - VAE Trouver sa formation Nive 2 (BAC+3/4) Devenir directeur dans l animation Mention : Direction

Plus en détail

Tableau de bord statistique édition 2013

Tableau de bord statistique édition 2013 Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée Amélioration dans la fiche «Guide méthodologique de la connaissance».

Plus en détail

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Enquêtes sur l insertion professionnelle des jeunes diplômés L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 - Diplômés 2014

Plus en détail

Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011

Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011 Année 2014 Devenir des titulaires de la Licence Professionnelle Marketing des produits agroalimentaires sous signe de qualité Promotion 2011 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, 10 étudiants

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION 21 LES CARACTERISTIQUES DE L'EMPLOI EN FRANCE A Population active et population inactive a) Définitions 1. Il ne faut pas confondre les notions de travail, d activité

Plus en détail

Master 2 UFR d'histoire, Arts et Archéologie Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme

Master 2 UFR d'histoire, Arts et Archéologie Devenir de la promotion 2009 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme Sur les 203 diplômés de la promotion 2009, 109 ont répondu soit un taux de réponse de 53,7%. Profil des répondants 81 femmes et 28 hommes. Durant l année 2008-2009 préparant au diplôme obtenu en 2009,

Plus en détail

Parcours Management des PME-PMI

Parcours Management des PME-PMI Promotion /4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management des PME-PMI Objectif de ce parcours : Former des managers appelés à prendre

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

octobre 2015 L AGENCE PÔLE EMPLOI DE SOISSONS Zac des entrepôts - 24 rue de l'émaillerie CS 10251-02201 Soissons Cedex PÔLE EMPLOI PICARDIE

octobre 2015 L AGENCE PÔLE EMPLOI DE SOISSONS Zac des entrepôts - 24 rue de l'émaillerie CS 10251-02201 Soissons Cedex PÔLE EMPLOI PICARDIE octobre 2015 L AGENCE PÔLE EMPLOI DE SOISSONS Zac des entrepôts - 24 rue de l'émaillerie CS 10251-02201 Soissons Cedex PÔLE EMPLOI PICARDIE PRÉSENTATION DE L AGENCE Aline MANGATAYE Directrice d agence

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 2012 N 084 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Le contrat d autonomie : 4 jeunes sur 10 entrés en 2009 ont accédé à un emploi

Plus en détail

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19 observatoire régional à Les docteurs * Taux de rétention régional : Part des emplois dans la région d obtention du diplôme sur l ensemble des diplômés en emploi à la date d observation. #19 Synthèse régionale

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion)

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion) «Extrait du cahier de l OPEQ n 168» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES DU PRF 2008-2009 (préqualification, qualification, dynamique iertion) LA FILIERE HOTELLERIE-RESTAURATION-TOURISME

Plus en détail

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social?

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social? Septembre 2007 Qu est-ce qu un animateur en centre social? INTRODUCTION Qu est-ce qu un animateur en centre social? Emplois repères majoritaires En juillet 2007, l Observatoire a réalisé une synthèse des

Plus en détail

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes

Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Zones Urbaines Sensibles de Laval Agglomération Plan pour l emploi Priorité aux jeunes Alertes sur la dégradation de la situation de l emploi dans les ZUS En juillet 2012, l augmentation du chômage dans

Plus en détail

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR

TITRE : ENGAGEMENT DU DÉPARTEMENT POUR LES EMPLOIS D'AVENIR RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 2ème Commission Solidarités, innovation sociale et lutte contre les discriminations N 2012-02-0023 SÉANCE DU 17 DÉCEMBRE 2012 POLITIQUE : INSERTION SOCIALE SECTEUR

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs BILAN SOCIAL 2011 PRESENTATION DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU RAPPORT SUR L ETAT DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS EN INDRE-ET-LOIRE (affiliés et non affiliés au centre de gestion) L article 33 de

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master recherche promotion 2011 1 046 diplômés de M2 recherche en

Plus en détail

Le devenir des diplômés 2010 de l IUT

Le devenir des diplômés 2010 de l IUT Dixième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2010 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 27 juin 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Une production de l URML Alsace Données issues de Parcours 3 Les jeunes salariés en Emploi d Avenir 3 287 contrats signés*,

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au régime général :

Actif au RSI et retraité au régime général : version corrigée le 01/03/20 11 Actif au RSI et retraité au régime général : une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) La plupart des travailleurs indépendants ont eu

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008 LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 007/008 Méthodologie Les informations présentées dans ce document sont issues de l enquête d insertion pilotée par le ministère et réalisée

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE

ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE N U M É R O 2 8 études ENQUÊTE SUR LE DEVENIR DES STAGIAIRES DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE QUALIFIANTE > RÉSULTATS DE LA TROISIÈME INTERROGATION DEUX ANS APRÈS LA FORMATION M A R S 2 0 1 6 L'OBSERVATOIRE

Plus en détail

Le passeport Orientation et Formation

Le passeport Orientation et Formation Le passeport Orientation et Formation Sommaire Le passeport Orientation et Formation : de quoi s agit-il? Quels sont les avantages à construire son passeport Orientation et Formation? Comment utiliser

Plus en détail

Méthodologie d enquête

Méthodologie d enquête 1 En 2010-2011, 1 941 étudiants ont obtenu leur Master 2 à l Université Paris Descartes (UPD). L enquête portant sur l insertion menée par l Observatoire du SOFIP, en convention avec le Ministère de l

Plus en détail

Les emplois d avenir sont pour vous

Les emplois d avenir sont pour vous Vous avez entre 16 et 25 ans? Peu ou pas qualifié(e) ou résidant sur des territoires à fort taux de chômage? Fortement motivé(e) pour trouver un emploi? Les emplois d avenir sont pour vous Une entrepris

Plus en détail

soignants En région Centre

soignants En région Centre Les aides-soignants soignants En région Centre La profession en quelques mots «L aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmier, dans le cadre du rôle qui relève de l initiative

Plus en détail

La face cachée des «Tanguy»

La face cachée des «Tanguy» La face cachée des «Tanguy» Les jeunes en hébergement contraint chez leurs parents 05 DÉCEMBRE 2015 La face cachée des «Tanguy» Dans le film d Etienne Chatiliez, le jeune «Tanguy» se complaît jusqu à un

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

Profil du domaine professionnel. Santé. 365 PFM 2010 - Basse-Normandie

Profil du domaine professionnel. Santé. 365 PFM 2010 - Basse-Normandie Profil du domaine professionnel Santé 365 Profil du domaine professionnel Santé Emploi et marché du travail Idées-forces Ce domaine professionnel se décline en six grands groupes de professions. Les principaux

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Formation, qualification et emploi

Formation, qualification et emploi E 1 DEVELOPPEMENT RESPONSABLE Formation, qualification et emploi L accès à la formation des Véliziens est facilité par la proximité des grands pôles universitaires franciliens. La Ville dispose en outre

Plus en détail

6. Les retraites. Enseignants titulaires du second degré public 9 800 départs à la retraite en 2013. 61,7 ans et 61,5 ans

6. Les retraites. Enseignants titulaires du second degré public 9 800 départs à la retraite en 2013. 61,7 ans et 61,5 ans 6. Les retraites A. Les départs à la retraite des personnels du secteur public en 213 111 B. Un nombre de départs à la retraite tendanciellement en diminution depuis 23 112 C. Le nombre de retraités de

Plus en détail

Etude. Le devenir des diplômés DUT promotion 2000. Editorial

Etude. Le devenir des diplômés DUT promotion 2000. Editorial Editorial 31,30,11 ce seront en 2005 les nombres de promotions de diplômés pour les départements de notre I.U.T., Carrières Sociales, Gestion Logistique et, et Communication. Au fi l de ces années, les

Plus en détail

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1).

L âge moyen en fin de cursus est de 20 ans et 5 mois. Il varie suivant les diplômes préparés (cf tableau 1). L insertion professionnelle s est légèrement améliorée par rapport à l an passé puisque le taux d emploi a progressé de 4 points. Le taux de chômage, en revanche, demeure toujours important avec plus d

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier»

Taxe d apprentissage. «Faire d une passion, son métier» 2012 Taxe d apprentissage «Chefs d entreprises, entrepreneurs : vous possédez une fibre sociale et sportive, et vous souhaiteriez mettre en valeur l engagement citoyen de votre entreprise. Faites confiance

Plus en détail

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire

Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire Les conseillers en économie sociale et familiale En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «Le conseiller en économie sociale familiale (CESF) est un travailleur social qualifié dont

Plus en détail

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire).

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire). DESS GMP La population de diplômés du DESS GMP est de 18 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 94 % de cette population a répondu au questionnaire téléphonique. Une population encore très masculine

Plus en détail