REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE. Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile"

Transcription

1 REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Symposium Respiratoire d Aquitaine 2015 Mme Brethes IADE - Formateur Protection Civile 1

2 ARRÊT CARDIO-RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque peut être d origine cardiaque ou secondaire à un arrêt respiratoire. - origine cardiaque : plus d activité mécanique efficace du cœur - origine respiratoire : obstruction des voies aériennes, intoxication, noyade, pendaison 2

3 ACR Causes réversibles Hypoxie 4H Hypovolémie Hypo/Hyperkaliémie, métaboliques Hypothermie 4T Thrombose (coronaire ou pulmonaire) Thorax suffocant Tamponnade Toxique 3

4 CONSEQUENCES arrêt de perfusion cérébrale et organes intra thoraciques 4

5 CONSEQUENCES Chaque minute perdue réduit les chances de survie de 5 à 10 % 5

6 ACR = URGENCE VITALE Chaine de survie 6

7 DIAGNOSTIC : Identifier un ACR Recommandations 2010 (SFAR) perte de connaissance : pas de réponse aux ordres simples pas de respiration, pendant 10 sec max ou Gasps (mouvements inspiratoires laborieux, lents, bruyants phénomène agonique) 10 sec max + = ACR pas de pouls (carotidien ou fémoral chez l adulte et enfant, huméral chez le nourrisson) 7

8 ALERTER Qui? 114 (malentendant - Circulaire 2012) Par qui? témoin ou soi-même Quand? le plus tôt possible 8

9 REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Pourquoi? Massage cardiaque externe (MCE) irriguer les organes en faisant circuler le sang Ventilation artificielle oxygéner le cerveau et les organes intra thoraciques Défibrillation restaurer une activité électrique normale 9

10 MASSER Comment? «30 compressions thoraciques / 2 Ventilations» (Technique MCE ADULTE : ERC 2010) Victime sur un plan dur (dès que possible) Talon de la main, au milieu du sternum en épargnant la pointe du sternum Dépression du thorax de 5 à 6 cm Temps de compression = temps de décompression (rapport 50/50) Rythme des compressions : 100 à 120 /min 10

11 VENTILER Comment? après Libération des Voies Aériennes : Sub-luxation maxillaire inférieur Bascule de la tête Bouche à Bouche (sauf répulsion) Masque de poche BAVU+02 à 100% Insuffler progressivement : 2 insufflations en 5 secondes Contrôler l efficacité 11

12 DEFIBRILLER Quand? Précocement : chance de survie de la victime 12

13 DEFIBRILLER Pourquoi? Pour resynchroniser le cœur, lors de FV qui sont les causes prédominantes d ACR chez l adulte en faisant passer un courant électrique à travers le thorax 13

14 DEFIBRILLER Pourquoi? 14

15 Défibrillateur Automatisé Externe DEA : Entièrement Automatique DSA : Semi Automatique Caractéristiques : DEFIBRILLER Avec quoi? - possède carte mémoire : enregistrement des tracés, des chocs délivrés, des voix, du timing (analyse rétrospective) - durée batterie = 5 ans (alarme batterie faible visuelle et sonore) - atténuateur d énergie (150 Joules/adulte et <75 joules /enfant) - instructions vocales (métronome intégré ou pas) - électrodes pré-connectées 15

16 DEFIBRILLER : utilisation d un DEA Sécuriser la zone d emploi Quand? le plus tôt possible Préparer la poitrine 16

17 REANIMATION CARDIO-PULMONAIRE Combien de temps? Relai par les équipes de secours Réaction de la victime et/ou reprise d une respiration normale par la victime : dans ce cas arrêter le massage, surveiller, ne pas arrêter le défibrillateur et/ou retirer les électrodes de la poitrine de la victime 17

18 RCP Spécialisée 18

19 RCP : Enfant (1 an à la puberté) Comment? «30 compressions thoraciques / 2 Ventilations» débuter par 5 Insufflations : Origine hypoxique +++ compression thoracique avec une main : enfant niveau de compression : 1/3 de l épaisseur du thorax rythme des compressions : 100 à 120 /min 19

20 DEFIBRILLER DEFIBRILLATION ENFANT Utiliser les électrodes : Dispositif Enfant et/ou des électrodes Adultes 20

21 BIBLIOGRAPHIE Conférence de consensus Société Française Anesthésie-Réanimation (2010) Société Française de Cardiologie (2010) Premiers Secours en Equipe : Fédération Nationale de la Protection Civile (2010)

Atelier gestes d urgences

Atelier gestes d urgences Atelier gestes d urgences L arrêt cardio-respiratoire Pré-test 1- Question à choix multiples: A- L arrêt cardio-respiratoire est plus souvent d origine respiratoire chez l enfant. B- L arrêt cardio-respiratoire

Plus en détail

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA)

Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Formation à l utilisation du défibrillateur semi-automatique (DSA) Que devons nous savoir? Utiliser en toute sécurité un défibrillateur semi-automatique au cours de la réanimation cardio-pulmonaire Durée

Plus en détail

Urgence de terrain : conduite à tenir Actualisation de la réanimation cardio-pulmonaire

Urgence de terrain : conduite à tenir Actualisation de la réanimation cardio-pulmonaire Urgence de terrain : conduite à tenir Actualisation de la réanimation cardio-pulmonaire Docteur Jean-Pierre PERTEK Chef de service d anesthésie réanimation L arrêt cardio-respiratoire est un événement

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 TECHNIQUE 9.1 MISE EN ŒUVRE D UN DAE 1. Justification La survie des personnes en arrêt cardio-respiratoire par fonctionnement anarchique du cœur est amélioré si une défibrillation est réalisée précocement.

Plus en détail

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 -

Pro. EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - Pro EPN- Education Nationale Initiation grand public ACR et DAE Page - 1 - SOMMAIRE Page de garde page : 1 Sommaire page : 2 Fiche pratique page : 3 Programme page : 4 Progression pédagogique pages : 6

Plus en détail

Les défibrillateurs POWERHEART G3

Les défibrillateurs POWERHEART G3 Au cœur de la réanimation Les défibrillateurs POWERHEART G3 Linde: Living healthcare* 2 Les défibrillateurs POWERHEART G3 La gamme de défibrillateurs POWERHEART Afin de compléter son offre de matériels

Plus en détail

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES

RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES RECOMMANDATIONS OFFICIELLES - DEFIBRILLATEURS AUTOMATISES EXTERNES SOMMAIRE : Définitions DAE / DSA / DEA. Les accessoires recommandés. Notion de système d information pour les secours spécialisés. Les

Plus en détail

informations pratiques

informations pratiques COLLECTIVITÉS LOCALES Arrêt cardiaque informations pratiques avec le soutien de Arrêt cardiaque I Informations pratiques I 1 2 I L arrêt cardiaque L arrêt cardiaque est la première cause de mortalité des

Plus en détail

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif)

Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1et PSE2 (Horaires à titre indicatif) Contenu de la formation PSE1 LE SECOURISTE : 1 h 30 Indiquer le rôle et les responsabilités d un secouriste. Indiquer les connaissances

Plus en détail

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR

DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR DEMONSTRATION DE FONCTIONNEMENT DU DÉFIBRILLATEUR H e a r t S t a r t ( Philips ) Démonstration réalisée par les Docteurs Alain LIAGRE & Thierry LEDANT Membres du Conseil Syndical DOMAINE DE SAINT PIERRE

Plus en détail

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales

Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales ! Ministère de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales Recommanda)ons DE LA DIRECTION DE LA SÉCURITÉ CIVILE relatives!!! à l initiation du grand public à la prise en charge de l

Plus en détail

25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages. Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte

25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages. Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte 25/09/2014 CR : BRASSIER Julia. LEVERRIER Floriane L2 Médecine d'urgence (AFGSU) P. MICHELET 8 pages Détresse vitale Arrêt cardiaque Alerte Plan A. Introduction B. Donner l'alerte I. L'alerte en milieu

Plus en détail

Défibrillateur Cardiaque Automatisé

Défibrillateur Cardiaque Automatisé Défibrillateur Cardiaque Automatisé Décret n 2007-705 du 4 mai 2007 : autorise toute personne, même non médecin, à utiliser un défibrillateur pour sauver des vies. Def-i Accessible au grand public, ce

Plus en détail

Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE)

Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE) Manuel d utilisation du Défibrillateur automatisé externe (DAE) IMPORTANT Lisez attentivement et intégralement le présent manuel d utilisation avant d utiliser l appareil pour la première fois. Les informations

Plus en détail

Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque

Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque 24 ème Congrès de la Coordination des Infirmiers Anesthésistes et de Réanimation de Caen et sa Région Dr Buléon Clément Pôle Réanimation-Anesthésie-SAMU,

Plus en détail

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline

Défibrillation et Grand Public. Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Défibrillation et Grand Public Méd-Cl JAN Didier Médecin chef Méd-Cne PIVERT Pascaline Quelques chiffres (1) 50 à 60 000 décès en France par mort subite dont la moitié font suite à l apparition d une tachycardie

Plus en détail

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin.

Or 4 victimes sur 5 qui survivent à un arrêt cardiaque ont bénéficié de ces gestes simples pratiqués par le premier témoin. La mort subite est la conséquence d un arrêt cardiaque et respiratoire. Elle survient soudainement chez un individu qui se livre à ses occupations habituelles : au travail, en faisant ses courses, mais

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL FORMATION SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL «Au-delà de l obligation réglementaire, un enjeu de prévention» EVOLUTION DES PROGRAMMES DE SST Des textes récents des ministères chargés de la santé et de l intérieur

Plus en détail

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53.

CardiOuest Mail : info@cardiouest.fr - Téléphone : 02.30.96.19.53. CardiOuest Chaque jour en France, environ 200 personnes succombent d'un Arrêt Cardiaque Soudain (ACS). C'est 10 fois plus que le nombre de victime d'accident de la route. Faute d'intervention rapide, le

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L'AEDPLUS

FICHE TECHNIQUE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DE L'AEDPLUS RENSEIGNEMENTS GENERAUX La réponse aux questions suivantes n'est pas valorisée Nom commercial du produit ZOLL AEDPlus Lieu(x) de fabrication pays U.S.A. Date de la 1ère commercialisation mois/année Juin

Plus en détail

ANALYSER et PROTÉGER.

ANALYSER et PROTÉGER. 1/ Analyser et Protéger Alerter 2/ Secourir. 3/ PLS Inconscience 4/ RCP Réanimation cardio-pulmonaire 5/ Malaises plaies 6/ brûlures traumatisme noyade ANALYSER et PROTÉGER. Être rapide et calme 1/ Analyser

Plus en détail

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Filière professionnelle

Formation à l'utilisation du défibrillateur semi-automatique Filière professionnelle DIRECTION DE LA DÉFENSE ET DE LA SÉCURITÉ CIVILES SOUSDIRECTION DES SAPEURSPOMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SÉCURITÉ CIVILE Formation à l'utilisation du défibrillateur semiautomatiue

Plus en détail

Works like you work. La solution pour l accès public à la défibrillation. Le secourisme facile

Works like you work. La solution pour l accès public à la défibrillation. Le secourisme facile LIFEPAK CR Plus DEfibrillateur Works like you work. La solution pour l accès public à la défibrillation Le secourisme facile L arrêt cardiaque brutal frappe sans prévenir. LA MORT SUBITE Frappe sans prévenir.

Plus en détail

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation

Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation Conseil Français de Réanimation Cardio-pulmonaire (CFRC) Recommandations pour l organisation de programmes de défibrillation automatisée externe par le public Conférence d Experts Coordonnateur : Pr P

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques Défibrillateur Philips HeartStart OnSite Caractéristiques techniques Défibrillateur Modèle Gamme de défibrillateur Éléments livrés Type d onde Énergie Intervalle entre chocs Délivrance rapide du choc Instructions

Plus en détail

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack,

Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, Le cœur est compliqué et il est aussi un organe que travaille très fort (Heart Attack, 2003), et c est la seule sorte de muscle qui peut se contracter régulièrement sans fatigue; tandis que les autres

Plus en détail

Un choc pour une vie!

Un choc pour une vie! www.cardiouest.fr Un choc pour une vie! Spécialiste Défibrillateurs Formations 1ers Secours 6, rue Eugène Quessot 35000 RENNES Tél : 02 30 96 19 53 Mail : info@cardiouest.fr CardiAid est conçu pour rendre

Plus en détail

Pour permettre une intervention immédiate Défibrillateur Philips HeartStart FRx Fiche produit

Pour permettre une intervention immédiate Défibrillateur Philips HeartStart FRx Fiche produit Pour permettre une intervention immédiate Fiche produit Conforme aux directives 2005 L arrêt cardio-respiratoire monde, à tout moment, Le taux de survie des victimes d un arrêt cardio-respiratoire est

Plus en détail

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES

PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES Recommanda)ons DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ CIVILE ET DE LA GESTION DES CRISES relatives à l unité d enseignement PRÉVENTION ET SECOURS CIVIQUES de niveau 1 L unité d enseignement «Prévention

Plus en détail

Un nouveau défi pour tous...présenté par J.Piguet

Un nouveau défi pour tous...présenté par J.Piguet FORMATION CONTINUE Pour Plongeur Un nouveau défi pour tous...présenté par J.Piguet Suivez cette image et vous le trouverez ici à ou là Dans une armoire. Mais pas encore assez souvent hélas! FORMATION CONTINUE

Plus en détail

La situation des arrêts cardiaques dans le département

La situation des arrêts cardiaques dans le département La situation des arrêts cardiaques dans le département Depuis 5 ans, près de 5 interventions de sapeurs-pompiers par semaine pour arrêt cardiaque dans le Maine-et-Loire Dans le Maine-et-Loire, de 2005

Plus en détail

Mémoire pour l obtention du Diplôme. de Médecine Agricole

Mémoire pour l obtention du Diplôme. de Médecine Agricole 14 rue Auguste Comte 37000 Tours 02 47 66 61 07 Institut National de Médecine Agricole Mémoire pour l obtention du Diplôme de Médecine Agricole Défibrillation automatique externe Réglementation, équipement

Plus en détail

Guide de l administrateur

Guide de l administrateur AED Plus Entièrement Automatique Guide de l administrateur Automatique 9650-0311-02 Rev. C La date d édition du Guide de l'administrateur ZOLL AED Plus entièrement automatique, Révision C, est avril 2011.

Plus en détail

Ce document est destiné à vous permettre de découvrir l offre de formation du Centre d enseignement des soins d urgence du Bas-Rhin (CESU 67).

Ce document est destiné à vous permettre de découvrir l offre de formation du Centre d enseignement des soins d urgence du Bas-Rhin (CESU 67). Cher Client, Ce document est destiné à vous permettre de découvrir l offre de formation du Centre d enseignement des soins d urgence du Bas-Rhin (CESU 67). Rattaché au pôle d anesthésie réanimations chirurgicales

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR SEMI AUTOMATIQUE FR2 DE LAERDAL

LE DEFIBRILLATEUR SEMI AUTOMATIQUE FR2 DE LAERDAL PSE 1 Manuel d utilisation DSA 1/12 LE DEFIBRILLATEUR SEMI AUTOMATIQUE FR2 DE LAERDAL 1. PRESENTATION DU D.S.A FR2 DE LAERDAL 1.1. PRINCIPE DE LA DEFIBRILLATION. 1.2. A PROPOS DU D.S.A. 1.3. DESCRIPTION

Plus en détail

Défibrillateur Philips HeartStart HS1 Grand Public

Défibrillateur Philips HeartStart HS1 Grand Public Pour permettre à tout le monde d agir dans les moments extraordinaires Défibrillateur Philips HeartStart HS1 Grand Public * Du sens et de la simplicité Tout le monde peut, à tout tout lieu, être victime

Plus en détail

Dossier Presse. ARLoD est une association à but non lucratif régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901

Dossier Presse. ARLoD est une association à but non lucratif régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 Dossier Presse ARLoD est une association à but non lucratif régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 dirigée par des bénévoles spécialistes de la médecine d'urgence, de l'internet

Plus en détail

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques 2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès au Canada. Bien que leur incidence ait diminué au cours des dernières

Plus en détail

Mémoire pour le Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale. Par Valeria Martinez. Titre. Nouveau programme d enseignement des urgences à

Mémoire pour le Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale. Par Valeria Martinez. Titre. Nouveau programme d enseignement des urgences à Universités Paris Descartes, Pierre et Marie Curie, Paris Sud et Paris-Est Créteil Val de Marne Mémoire pour le Diplôme Inter Universitaire de Pédagogie Médicale Par Valeria Martinez Titre Nouveau programme

Plus en détail

Formations à la sécurité Obligations de l employeur

Formations à la sécurité Obligations de l employeur Formations à la sécurité Obligations de l employeur 1 2Sommaire Introduction 3 Obligation liée à la formation à la sécurité incendie 4 Mise en oeuvre des extincteurs 5 Equipier de 1 ère intervention 6

Plus en détail

Équipements de secours.

Équipements de secours. Information produit Équipements de secours. Défibrillateurs et oxygène médical pour chaque besoin. 2 Équipements de secours Table des matières PanGas Healthcare 4 Powerheart G DAE Powerheart G Équipement

Plus en détail

ÉNONCÉ DE PRINCIPE CONJOINT DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE ET DE L'AMERICAN HEART ASSOCIATION

ÉNONCÉ DE PRINCIPE CONJOINT DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE ET DE L'AMERICAN HEART ASSOCIATION ÉNONCÉ DE PRINCIPE CONJOINT DE L'AMERICAN COLLEGE OF SPORTS MEDICINE ET DE L'AMERICAN HEART ASSOCIATION «La défibrillation externe automatique dans les centres de conditionnement physique». Cette énoncé

Plus en détail

Item 185 : Arrêt cardiocirculatoire

Item 185 : Arrêt cardiocirculatoire Item 185 : Arrêt cardiocirculatoire Collège National des Enseigants de Réanimation Médicale Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Définition...3 II Mécanismes

Plus en détail

Arrêt cardiaque : nouvelles recommandations

Arrêt cardiaque : nouvelles recommandations Arrêt cardiaque : nouvelles recommandations Introduction : Vincent Bounes, Jean-Louis Ducassé, SAMU 31, Hôpitaux de Toulouse. La mort subite reste un problème majeur de santé publique dans les pays industrialisés

Plus en détail

LES FORMATIONS CONTINUéES

LES FORMATIONS CONTINUéES 8.1. Hygiène dans les cuisines collectives Module I : Formation de base reprenant la réglementation et les exigences légales dans le secteur alimentaire ainsi que les bonnes pratiques d hygiène Economes,

Plus en détail

Points s a illa n ts de s L ign e s directric e s 2010

Points s a illa n ts de s L ign e s directric e s 2010 OINTS SAILLANT LIGNES DIRECTRICES RCR SUC Points s a illa n ts de s L ign e s directric e s 2010 en matière de réanimation cardiorespiratoire et de s oin s d' u r gen c e cardiov a s c u la ir e de l'

Plus en détail

DEFIBRILLATEUR SUR SITE HEARTSTART

DEFIBRILLATEUR SUR SITE HEARTSTART CONÇU POUR SAUVER DES VIES DEFIBRILLATEUR SUR SITE HEARTSTART Pour permettre aux gens ordinaires d agir dans les moments extraordinaires Chaque année, aux Etats-Unis, l arrêt cardiaque subit frappe environ

Plus en détail

Ken Bell s Sommaire des Abréviations

Ken Bell s Sommaire des Abréviations Ken Bell s Sommaire des Abréviations AUG: CSAM: DSA: PUI: RCP: RIA: SCR: Arrêt Urgence Général CERN Safety Alarm Monitoring Défibrillateur Semi-Automatique Plan Urgence D Intervention Réanimation Cardio-Pulmonaire

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

samaritan PAD MANUEL D'UTILISATION

samaritan PAD MANUEL D'UTILISATION samaritan PAD MANUEL D'UTILISATION HeartSine Technologies H017-001-037-2 FRENCH Les informations figurant dans le présent document peuvent être modifiées sans préavis et ne constituent pas un engagement

Plus en détail

Cours CSE-2009 MSR - Corrigé TEST 1

Cours CSE-2009 MSR - Corrigé TEST 1 Cours CSE-2009 MSR - Corrigé TEST 1 Cours CSE 2009 - Corrigé Test 1 1 HEIG-VD / MSR CSE Test 1 HEIG-VD MSR 18/03/2009 Etude d un défibrillateur automatique Lors d une fibrillation ventriculaire, les contractions

Plus en détail

DÉFIBRILATEUR EXTERNE AUTOMATISER (DEA) HEARTSTART de la compagnie Philips

DÉFIBRILATEUR EXTERNE AUTOMATISER (DEA) HEARTSTART de la compagnie Philips DÉFIBRILATEUR EXTERNE AUTOMATISER (DEA) HEARTSTART de la compagnie Philips HeartStart FRx HeartStart (HS1) Le défibrillateur Philips HeartStart FRx et HeartStart (HS1) sont des défibrillateurs externes

Plus en détail

Des produits et des services qui optimisent les performances des défibrillateurs

Des produits et des services qui optimisent les performances des défibrillateurs Défibrillateur Premiers Secours Philips HeartStart OnSite Fournitures consommables et accessoires Des produits et des services qui optimisent les performances des défibrillateurs Mallettes de transport

Plus en détail

dmt Organisation des urgences dans l entreprise Sauvetage-secourisme du travail (89 TC 85)

dmt Organisation des urgences dans l entreprise Sauvetage-secourisme du travail (89 TC 85) dmt dossiers médico-techniques Organisation des urgences dans l entreprise Sauvetage-secourisme du travail (89 TC 85) Le défibrillateur semi-automatique : place dans la chaîne des secours et intérêt dans

Plus en détail

Thèse préparée sous la direction du Dr. Bernard Vermeulen, Privat Docent

Thèse préparée sous la direction du Dr. Bernard Vermeulen, Privat Docent Université de Genève Faculté de Médecine Section de Médecine Clinique Centre d Accueil des Urgences Thèse préparée sous la direction du Dr. Bernard Vermeulen, Privat Docent Réanimation cardio-pulmonaire

Plus en détail

DOCUMENT VALANT ACTE D ENGAGEMENT ET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (AE-CCP)

DOCUMENT VALANT ACTE D ENGAGEMENT ET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (AE-CCP) DOCUMENT VALANT ACTE D ENGAGEMENT ET CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (AE-CCP) VILLE DE FOSSES 1 PLACE DU 19 MARS 1962 BP 50036 95477 FOSSES CEDEX TEL : 01.34.47.40.40 TELECOPIE : 01.34.47.40.48 DATE LIMITE

Plus en détail

Technologie de sauvetage

Technologie de sauvetage Technologie de sauvetage Technologie de sauvetage pour l'infarctus L'infarctus SCA, la première cause de décès aux États-Unis et en Europe, est un état dans lequel le cœur n'est plus en mesure de pomper

Plus en détail

LIFEPAK CR Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI

LIFEPAK CR Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI + LIFEPAK CR Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI LIFEPAK CR Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI Responsabilité des informations Il est de la responsabilité

Plus en détail

LIFEPAK CR. Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI

LIFEPAK CR. Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI LIFEPAK CR Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI LIFEPAK CR Plus DÉFIBRILLATEUR LIFEPAK EXPRESS DÉFIBRILLATEUR MODE D EMPLOI Responsabilité des informations Il est de la responsabilité

Plus en détail

Sauvetage Secourisme du Travail

Sauvetage Secourisme du Travail Sauvetage Secourisme du Travail Guide des données techniques et conduites à tenir L Institut national de recherche et de sécurité (INRS) Dans le domaine de la prévention des risques professionnels, l INRS

Plus en détail

FRANÇAIS. Manuel d'utilisation

FRANÇAIS. Manuel d'utilisation FRANÇAIS Defibrillatore DAE Défibrillateur Manuel d'utilisation Représentant UE OBELIS S.A Bd. Général Wahis, 53, 1030 Brussels, Belgique Fabricant MEDIANA Co., Ltd. 132, Donghwagongdan-ro, Munmak-eup,

Plus en détail

MANUEL DU DEFIBRILLATEUR DE FORMATION CARDIAC SCIENCE. Cardiac Science AEDs Manuel d utilisation Défibrillateur de formation

MANUEL DU DEFIBRILLATEUR DE FORMATION CARDIAC SCIENCE. Cardiac Science AEDs Manuel d utilisation Défibrillateur de formation Cardiac Science AEDs Manuel d utilisation Défibrillateur de formation IMPORTANT Le Powerheart AED G3 Trainer est un appareil destiné à la Formation et ne doit pas être utilisé sur un être humain ; il

Plus en détail

Pascal CASSAN ORIENTATIONS SCIENTIFIQUES 2005 : LE CONSENSUS DE LA SCIENCE

Pascal CASSAN ORIENTATIONS SCIENTIFIQUES 2005 : LE CONSENSUS DE LA SCIENCE Pascal CASSAN Nouvelles recommandations de prise en charge de l arrêt cardiaque par les premiers secours La mort subite en Europe provoque 700 000 décès par an avec une incidence de l arrêt cardiaque (AC)

Plus en détail

Signes avant-coureurs et mesures d urgence à prendre - pour la vie

Signes avant-coureurs et mesures d urgence à prendre - pour la vie Signes avant-coureurs et mesures d urgence à prendre - pour la vie Sauriez-vous quoi faire en cas d urgence cardiaque? En apprenant les signes avant-coureurs d une crise cardiaque, d un arrêt cardiaque

Plus en détail

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à

Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à Vous intervenez en équipage SMUR sur un accident de la voie publique : à votre arrivée sur les lieux, vous trouvez un homme d environ 30 ans au sol à plat dos, inconscient Glasgow 3, à 20 mètres d une

Plus en détail

Repères. Gestion des défibrillateurs automatisés externes

Repères. Gestion des défibrillateurs automatisés externes Repères Gestion des défibrillateurs automatisés externes Juin 2014 Défibrillateurs automatisés externes grand public : Recommandations à suivre Vous êtes une entreprise, une structure accueillant du public

Plus en détail

La survie en eau froide

La survie en eau froide Page 1 sur 6 Société Internationale de Sauvetage du Léman Les dossiers techniques de la SISL La survie en eau froide Introduction Chaque année, l'actualité des faits divers nous rappelle tragiquement que

Plus en détail

RÉSUMÉ. La défibillation externe automatisée Quand aurez-vous à sauvez une vie? 2

RÉSUMÉ. La défibillation externe automatisée Quand aurez-vous à sauvez une vie? 2 RÉSUMÉ L arrêt cardiaque subit (ACS) peut se produire n importe où et n importe quand. Il peut frapper n importe qui : un employé au travail, un client dans un magasin, un athlète sur le terrain de sport,

Plus en détail

HeartSine samaritan PAD SAM 300 MANUEL D'UTILISATION

HeartSine samaritan PAD SAM 300 MANUEL D'UTILISATION HeartSine samaritan PAD SAM 300 MANUEL D'UTILISATION TABLE DES MATIÈRES Introduction 3 Arrêt cardiaque subit 3 Rythme cardiaque 3 Détection d'une fibrillation 3 Formation 3 Utilisateurs prévus 3 Configurations

Plus en détail

Defibtech LIFELINE Défibrillateur Externe Automatique (DEA) Addendum au Manuel de l Utilisateur

Defibtech LIFELINE Défibrillateur Externe Automatique (DEA) Addendum au Manuel de l Utilisateur Defibtech LIFELINE Défibrillateur Externe Automatique (DEA) Addendum au Manuel de l Utilisateur Des modifications ont été apportées au Chapitre 4 (Utilisation du DEA DDU-100) du manuel de l utilisateur

Plus en détail

Défibrillateur semi-automatique externe DDU-2300 de Defibtech

Défibrillateur semi-automatique externe DDU-2300 de Defibtech Défibrillateur semi-automatique externe DDU-2300 de Defibtech Manuel de l'utilisateur AHA /ERC 2010 APPUYER SUR LE BOUTON «MARCHE» 1 PLACER LES ÉLECTRODES SUIVRE LES INSTRUCTIONS DU DAE 2 À L'INVITE, APPUYER

Plus en détail

Mode d'emploi AED de formation

Mode d'emploi AED de formation Mode d'emploi AED de formation NUMÉRO DE RÉFÉRENCE Copyright 2007 Cardiac Science Corporation. All rights reserved. Le défibrillateur externe automatique (AED) de formation est un appareil utilisé pour

Plus en détail

HeartSine PDU 400. Personal Defibrillation Unit. Guide d'utilisation. FRANÇAIS www.heartsine.com

HeartSine PDU 400. Personal Defibrillation Unit. Guide d'utilisation. FRANÇAIS www.heartsine.com HeartSine PDU 400 Personal Defibrillation Unit Guide d'utilisation FRANÇAIS www.heartsine.com INTRODUCTION Le PDU 400 HeartSine est un défibrillateur externe semi-automatique conçu pour administrer rapidement

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL

RAPPORT DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL NOVEMBRE 2012 33 RAPPORT DU CONSEIL D'ETAT AU GRAND CONSEIL sur le postulat Philippe Ducommun et consorts concernant la défibrillation rapide et mise en place d'un réseau de premiers répondants Rappel

Plus en détail

1. But général. 2. Public - cible. 3. Contenu de la formation. 3.1 Evaluation de la situation. 3.2 Alerte

1. But général. 2. Public - cible. 3. Contenu de la formation. 3.1 Evaluation de la situation. 3.2 Alerte Niveau 1 pour la formation de non-professionnels dans le domaine du sauvetage (Cours de sauveteur dans les situations différées et BLS 1 selon les normes SRC 2 ) 1. But général La formation de niveau 1

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF

Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF Notice Utilisateur EKZ 0938 00A STORIA CRT 600 HF Vous venez d acquérir le système de surveillance STORIA CRT 600 HF et nous vous en remercions. Ce système est prévu pour fonctionner dans une bande de

Plus en détail

Effets biologiques et risques de l électricité et des ondes hertziennes

Effets biologiques et risques de l électricité et des ondes hertziennes Effets biologiques et risques de l électricité et des ondes hertziennes Electricité En 10 ans, consommation électrique x 2, alors que le nombre de décès en France est stable 200/an Electrisation avec arrêt

Plus en détail

Lignes directrices pour une compétence continue chez les hygiénistes dentaires de l Ontario

Lignes directrices pour une compétence continue chez les hygiénistes dentaires de l Ontario Lignes directrices pour une compétence continue chez les hygiénistes dentaires de l Ontario Section F Tenue d un portfolio professionnel Toutes les hygiénistes dentaires en Ontario doivent maintenir un

Plus en détail

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor Coup d envoi Définition de l urgence Fonction des personnes : Pour les patients : «ça ne va pas», «il n est pas comme d habitude», «il

Plus en détail

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS

1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 1 L E CORPS HUMAIN 2 L ES PREMIÈRES MINUTES 3 L ES AFFECTIONS À RISQUE VITAL 4 L E PATIENT TRAUMATISÉ 5 M ALADIES ET INTOXICATIONS 6 G R OSSESSE ET ACCOUCHEMENT INOPINÉ 7 L ENFANT EN DÉTRESSE 8 U RGENCES

Plus en détail

Formation aux Premiers Secours

Formation aux Premiers Secours MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS BUREAU DE LA FORMATION ET DES ASSOCIATIONS DE SECURITE CIVILE Formation aux Premiers Secours

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

Un défibrillateur à la CAD offert par GrDF POINT PRESSE Hôtel communautaire Lundi 30 septembre 11h30

Un défibrillateur à la CAD offert par GrDF POINT PRESSE Hôtel communautaire Lundi 30 septembre 11h30 Un défibrillateur à la CAD offert par GrDF POINT PRESSE Hôtel communautaire Lundi 30 septembre 11h30 Jean-François RUIZ Responsable de la Communication - Direction Territoriale PACA Est T. 04 94 30 45

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 25 HYGIENE ET SÉCURITÉ DÉCEMBRE 2002 Robin EMERIT Technicien en équipements électrique et énergie Tel : 02 38 79 46 74 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène

Plus en détail

7e ÉDITION. Secourisme en milieu de travail. en milieu de travail. www.csst.qc.ca/secourisme

7e ÉDITION. Secourisme en milieu de travail. en milieu de travail. www.csst.qc.ca/secourisme en milieu de travail 7e ÉDITION Secourisme en milieu de travail www.csst.qc.ca/secourisme Ce document est réalisé par la Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat, en collaboration

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire

Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Notions de base Gestion du patient au bloc opératoire Vieillissement de la population Augmentation du nombre de patients porteurs de stimulateurs cardiaques et défibrillateurs implantables Augmentation

Plus en détail

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE

DOMONIAL CRT 500 HF. Notice Utilisateur EKZ 0904 00C SECOM AUTOPROTECTION PILE A U SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE R Notice Utilisateur EKZ 0904 00C DOMONIAL CRT 500 HF D EF A U T M EM O IR E C O NT R O LE AUTOPROTECTION PILE SUPERVISION OUVERTURE ALARME INTRUSION ALARME TECHNIQUE LIAISON RADIO MARCHE PRESENCE SECTEUR

Plus en détail

www.prestan.fr www.prestan.fr info@prestan.fr Fabrication américaine Distribué par DEFIBFRANCE Conformes au nouveau référentiel PSC1 et STT

www.prestan.fr www.prestan.fr info@prestan.fr Fabrication américaine Distribué par DEFIBFRANCE Conformes au nouveau référentiel PSC1 et STT Assistance technique et commerciale : 01 75 61 04 70 info@prestan.fr Fabrication américaine Distribué par DEFIBFRANCE Conformes au nouveau référentiel PSC1 et STT DefibFrance SARL Importateur Prestan et

Plus en détail

SANTÉ Le cœur, en prendre soin!

SANTÉ Le cœur, en prendre soin! Du mardi 4 au mardi 25 février SANTÉ Le cœur, en prendre soin! DOSSIER DE PRESSE É M O T I O N BONHEUR SANTÉ FORME SPORT ENDURANCE CAFÉ DES MOTS SENTIMENT BONHEUR SENTIMENT BONHEUR EXPOSITION SANTÉ SENTIMENT

Plus en détail

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI)

PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) PRINCIPE ET FONCTIONNEMENT DES DÉFIBRILLATEURS AUTOMATIQUES IMPLANTABLES (DAI) 2 Défibrillateur Automatique Implantable SOMMAIRE Introduction Indications Principe du DAI Historique Composants et structure

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

Ventilateur pulmonaire pour soins intensifs, réanimation et premier secours. 360 x 245 x 300 mm (sans moniteur) Cycle à temps et volume constant

Ventilateur pulmonaire pour soins intensifs, réanimation et premier secours. 360 x 245 x 300 mm (sans moniteur) Cycle à temps et volume constant SIARETRON 3000 ICU Ventilateur pour soin intensif code: 960136 Rev. 1-01/01/2009 CARACTERISTIQUES PRINCIPALES Destination d usage Ventilateur pulmonaire pour soins intensifs, réanimation et premier secours.

Plus en détail

L'oxygène. Rappel. plus d informations au : 02 54 21 97 39 ou par mail à : gaz-medicaux@spengler.fr

L'oxygène. Rappel. plus d informations au : 02 54 21 97 39 ou par mail à : gaz-medicaux@spengler.fr L'oxygène Spengler, fabricant français de matériel médical et établissement pharmaceutique distributeur en gros de gaz à usage médical, propose des ensembles de premiers secours conformes à la législation

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus

Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable. Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Prise en charge du patient porteur d un dispositif implantable Dr Philippe Gilbert Cardiologue CHU pavillon Enfant-Jésus Objectifs Expliquer le fonctionnement des stimulateurs et défibrillateurs Identifier

Plus en détail

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement

A-MIP 200 Manuel d installation et de fonctionnement 00 A-MIP 00 Manuel d installation et de fonctionnement Informations Générales Important Lisez ce mode d'emploi avant l installation et l utilisation de l Aivia. Lisez attentivement cette section et suivez

Plus en détail

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir

Notions d ECG. Définition. Compétences à acquérir Notions d ECG 1 Compétences à acquérir Réaliser un ECG 12 dérivations Placer les électrodes d un monitoring Lire un ECG normal Reconnaître et d agir face aux troubles du rythme et de conduction les plus

Plus en détail