solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie"

Transcription

1

2 solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

3 Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour et la restitue la nuit sous forme de rayonnement infrarouge.

4 Schématiser les transferts et les conversions d énergie mise en jeu : S W R Mur à Rayonnement IR. Rappel O : Un convertisseur d énergie sera accumulation L représenté par un d énergie E rond, la source Q I Rayonnement d énergie visible, UV, par IR. un rectangle et les transferts L d énergie par des flèches. W R Conduction, convection

5 Un fluide caloporteur soumis au rayonnement solaire s échauffe. Il circule dans un absorbeur peint en noir (feuille métallique) placé sous un vitrage. Le fluide restitue via un échangeur, la chaleur emmagasinée.

6 Quel est l intérêt d utiliser une surface noire? proposer une manipulation simple permettant de mettre en évidence le rôle de la surface noire.

7 Remplir d eau deux bouteilles dont une des deux est recouverte de peinture noire. Introduire un capteur de température dans chaque bouteille. Eclairer les bouteilles par une source lumineuse intense et relever la température au cours du temps dans chaque bouteille.

8 Quel est l intérêt d utiliser une surface noire? De par leur température, tous les corps émettent un rayonnement électromagnétique. La puissance de ce rayonnement dépend de la longueur d onde et de la température du corps. Cette puissance est directement liée à la température T du corps, sa surface et à l émissivité du matériau ε : P = σ.ε.s.t 4 Avec σ = 5, W. m -2.K -4 constante de Stefan

9 P = 5, ε.S.T 4 L émissivité est un coefficient sans unité compris entre 0 et 1. Elle traduit la capacité d un matériau à absorber les rayonnements qu il reçoit et à transférer par rayonnement la chaleur accumulée. Pour un corps noir l émissivité est de 1. Ainsi, la puissance rayonnée par unité de surface est maximale P = σ.s.t 4 (loi de Stefan) Ainsi la feuille métallique noire absorbe le rayonnement et le convertit en énergie interne dans le capteur. Le fluide caloporteur voit sa température augmenter du fait du transfert thermique provenant de la feuille métallique noire.

10 Application : aide: P = 5, ε.S.T 4 Une plaque de couleur noire de surface S = 2 m² est éclairée par un rayonnement solaire d une intensité de 1000W.m-². En régime permanent, la température de la plaque donnée par le modèle du corps noir (ε=1) vaut : 306 K 91 C 45 C

11 A quoi sert le vitrage? La vitre en verre qui ferme le caisson isolant piège le rayonnement lumineux par effet de serre

12 A quoi sert le vitrage? Refaire l expérience précédente en comparant la température dans une bouteille noire et d une bouteille noire placée dans un caisson vitré.

13 Schématiser les transferts et les conversions d énergie mise en jeu : W R S O L E I L W R Rayonnement visible, UV, IR. Panneau solaire thermique Q pertes Fluide caloporteur Rendement :

14 Application : Placé sur le toit, un capteur de chauffe-eau solaire permet de fournir l eau chaude à une maison individuelle, dans une région bien ensoleillée. 1. Schématiser la chaîne énergétique de ce chauffe-eau.

15 2. Un essai d utilisation de cet appareil a donné les résultats suivants: - Débit de l eau dans le capteur : D=20 L.h -1 - Température d entrée de l eau : θ 1 = 18 C - Température de sortie de l eau : θ 2 = 42 C Calculer la quantité de chaleur absorbée par l eau circulant dans le capteur pendant une heure (en kj puis en kwh) Rappel : Q = m.c. (θ 2 - θ 1 ) avec C = 4180 J.Kg -1. C -1 pour l eau 3. Calculer la puissance thermique du chauffe-eau lors de l essai

16 4. La surface du capteur est de 2 m². La puissance solaire disponible pendant la période d essai est de 800 W.m - ²: Définir le rendement du chauffeeau Calculer ce rendement

17

18 Un fluide frigorigène est envoyé à travers le panneau solaire thermodynamique. Ce fluide circule dans le panneau et s évapore grâce à la température ambiante (température produite par le soleil, la pluie, le vent). Le solaire thermodynamique fonction de jour comme de nuit, quelque soit le temps. realisation-solaire-thermodynamique html

19 Le liquide chauffé sort du panneau à l état de gaz où il rejoint un compresseur. C est dans le compresseur que s applique le principe de la thermodynamique : tous gaz comprimés dégagent de la «chaleur». Le gaz circule dans un échangeur qui va chauffer l eau à la température de 55. Une fois l eau chauffée, le gaz sort du serpentin et redevient liquide. Le liquide retourne dans le circuit et le cycle recommence.

20 Les centrales solaires thermodynamiques exploite le rayonnement du soleil à l aide de miroirs orientables qui font converger les rayons solaires vers un fluide caloporteur chauffé à haute température (de l ordre de 250 à 1000 C contre 50 C pour une installation solaire thermique!).

21 Recouvrir une vieille parabole de télévision d une feuille de papier aluminium. Placer à l emplacement de la tête de réception un récipient contenant de l eau et un capteur de température. Se placer face au soleil et relever la durée nécessaire pour élever la température de l eau de 10 C.

22 Ne pas confondre les capteurs solaires thermiques et les modules solaires photovoltaïques : Un capteur solaire thermique produit, à partir du rayonnement solaire, de la chaleur qui est restituée par un fluide caloporteur (de l eau glycolée généralement). Un module photovoltaïque produit directement de l électricité à partir de l ensoleillement Il fournit une tension continue. Il est donc nécessaire de lui associer un onduleur qui convertit la tension continue en tension alternative, compatible avec le réseau ERDF. ACTIVITE PAGE du manuel hachette

23 La lumière est probablement la partie de la nature que nous rencontrons le plus souvent, mais d où vient-elle? Les physiciens se sont posés cette question de nombreuses fois dans l'histoire, certains supportant la théorie de Newton, sur la nature corpusculaire de la lumière, et d autres partisans de la théorie de Descartes, sur sa nature ondulatoire. La réponse fut finalement donnée par la physique quantique, définie par Max Planck en 1900, et également par Albert Einstein. Cette théorie donne place à une dualité assez surprenante, la dualité onde-corpuscule.

24 La lumière est une onde électromagnétique, composée d un champ électrique et d un champ magnétique, se propageant dans l'espace et le temps. Les ondes électromagnétiques sont caractérisées par leur longueur d'onde, λ, trajet parcouru par l'onde pendant une période T, et leur fréquence, notée ν ou f. λ = c/ ν avec c, célérité de la lumière dans le vide

25 Le spectre des ondes électromagnétiques en fonction de la longueur d onde :

26 Exemples d application :

27 En 1900, Max Planck émet l hypothèse que les ondes électromagnétiques transportent l énergie par paquets ou grains d énergie appelés quantas d énergie. En 1905, Albert Einstein assimile ces quantas d énergie à des particules, de masse nulle, non chargées appelées photons qui se propagent à la vitesse de la lumière. A une onde électromagnétique de fréquence ν sont associés des photons qui transportent chacun une énergie E donnée par la relation : E = h. ν = h.c/ λ Avec h = 6, J.s (constante de Planck)

28 Il existe deux types de cellules photovoltaïques : les cellules de silicium cristallin et les cellules en couches minces.

29 Pour les électrons d un cristal silicium (semi-conducteur), il existe deux bandes d énergie appelées bande de conduction et bande de valence. L énergie nécessaire pour passer un électron de la bande de valence vers la bande de conduction, appelé gap, est Eg = 1,12 ev. 1eV = 1, J

30 Si l énergie du photon est inférieure à Eg, le photon n est pas absorbé (le semi-conducteur est transparent pour cette longueur d onde) Si l énergie du photon est supérieure à Eg (rayonnement visible, UV), un électron passe de la bande de valence à la bande de conduction et cela génère un courant électrique. L excédent d énergie est perdu sous forme thermique.

31 Application 1: Pour le silicium, le gap vaut Eg = 1,12 ev. Aide : 1 ev = 1, J Sachant que la constante de Planck vaut h = 6, j.s, la valeur de la longueur d onde dans le vide de la radiation lumineuse nécessaire pour faire passer un électron dans la bande de conduction est égale à : 1, m 590 nm 1,12 nm

32 Application 2 : un flux de photons solaires d énergie voisine de 1,1 ev est composé de 4, photons par cm² et par seconde. 1.Calculer la puissance P de ce rayonnement en W.m - ². 2. En supposant que la conversion photonélectron est égale à 100% dans une cellule photovoltaïque, calculer l intensité du courant fourni par une cellule de 1 cm².

33 Schématiser les transferts et les conversions d énergie mise en jeu : S O L E I L W R Rayonnement visible, UV, IR. Panneau solaire photovoltaiq ue W R Q Pertes W E pertes Energie électrique Rendement :

34 Caractéristiques, puissance et rendement d une cellule photovoltaïque : VOIR TP

35 Caractéristique électrique d une cellule photovoltaïque : Générateur de tension Générateur de courant

36 Une cellule photovoltaïque élémentaire est une diode qui fonctionne en inverse : elle produit un courant électrique qui dépend directement de l éclairement de la cellule.

37 La puissance fournie (rappel : P = U.I) est maximale pour une intensité donnée. On note cette puissance Pc (puissance crête). Pc Imax I

38 Par définition, la puissance crête représente la puissance maximum fournie par une cellule lorsque l éclairement E = 1000W/m², la température θ = 25 C et une répartition spectrale du rayonnement dit AM 1,5. L unité de cette puissance est le Watt crête, noté Wc. Les constructeurs spécifient toujours la puissance de crête d un panneau photovoltaïque. Cependant, cette puissance est rarement atteinte car l éclairement est souvent inférieur à 1000W/ m² et la température des panneaux en plein soleil dépasse largement les 25 C.

39 Les cellules sont associées en série et en dérivation pour augmenter la tension et la puissance de sortie. En général, on utilise des associations en parallèle de plusieurs lignes de cellules en série.

40 Application : Une seule cellule fournie 90mA sous une tension de 0,4V. On associe 10 cellules soit en série soit en dérivation. Dans chaque cas déterminer la tension aux bornes de l ensemble, l intensité du courant fourni et la puissance de l installation.

41 9 cellules sur 10 sont soumises à un éclairement de 1000W/m², une seule cellule, un peu à l ombre, est soumise à un éclairement de 250W/m². 90 ma

42 Déterminer la puissance de cette installation de 10 cellules en série lorsque l une d elle est ombragée. La diminution de puissance vous paraitelle importante?

43 Déterminer la puissance de cette installation de 10 cellules en dérivation lorsque l une d elle est ombragée. La diminution de puissance vous parait-elle importante?

44 On dispose de modules photovoltaïques fournissant une puissance de 50 W sous une tension de 12 V. Pour alimenter une installation qui nécessite une puissance de 200 W sous une tension de 24 V : Il faut associer deux modules en série, Il faut associer quatre modules en dérivation, Il faut associer deux modules en série avec deux modules en dérivation.

45 Rendement d une cellule photovoltaïque :

46 Voir casteilla

47 Vous devez être capable de : - citer les modes d exploitation de l énergie solaire au service de l habitat, ex 1 p 18 - Schématiser les transferts et les conversions de l énergie mis en jeu dans des dispositifs utilisant l énergie solaire dans l habitat, ex 2,5 p 18 - interpréter les échanges d énergie entre lumière et matière à l aide du modèle corpusculaire de la lumière, ex 3 p p 20 - mettre en œuvre une cellule photovoltaïque et effectuer expérimentalement le bilan énergétique d un panneau photovoltaïque. ex 4, 6, p 18 et TP Exercices de synthèse : 7, 10, 11 p 19-20

Énergie solaire et habitat

Énergie solaire et habitat 1 Énergie solaire et habitat LES MODES D EXPLOITATION DE L ÉNERGIE SOLAIRE DANS L HABITAT Énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque provient de la conversion de la lumière du soleil

Plus en détail

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat

Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat Chapitre 1 Exploitation de l énergie solaire dans l habitat I. Utilisation de l énergie solaire dans l habitat. Activité 1 : Le potentiel énergétique du Soleil sur Terre. L un des enjeux énergétiques majeurs

Plus en détail

Les panneaux solaires thermiques

Les panneaux solaires thermiques Les panneaux solaires thermiques Le principe de fonctionnement d un capteur solaire est de récupérer l énergie thermique que procure le soleil. Ce sont des grands panneaux que l on pose généralement sur

Plus en détail

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE.

ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. ENERGIE SOLAIRE FICHE TECHNIQUE. I. LE RAYONNEMENT SOLAIRE. La puissance du rayonnement solaire reçu par la Terre est en moyenne de 1KW/m 2. Pour vérifier l ordre de grandeur, on peut réaliser un pyrhéliomètre

Plus en détail

Paramètres des sources de rayonnement

Paramètres des sources de rayonnement G. Pinson - Effet de serre 1- Flux solaire émis / 1 1- FLUX SOLAIRE EMIS Paramètres des sources de rayonnement Flux énergétique : F [J/s = W] (Ou Flux radiatif) Quantité d'énergie émise par unité de temps

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE

L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE Terminale Bac Pro NOM : DATE : Comment exploiter l énergie solaire? Comment fonctionne une installation photovoltaïque? Principe de l énergie solaire photovoltaïque : transformer

Plus en détail

obs.5 Sources de lumières colorées exercices

obs.5 Sources de lumières colorées exercices obs.5 Sources de lumières colorées exercices Savoir son cours Mots manquants Chaque radiation lumineuse peut être caractérisée par une grandeur appelée longueur d onde dans le vide. Les infrarouges ont

Plus en détail

TRANSFERTS THERMIQUES

TRANSFERTS THERMIQUES TRANSFERTS THERMIQUES I. RAYONNEMENT 1. Connaissances a. Qu est-ce qui véhicule l énergie thermique par rayonnement? b. Quelle est la propriété du modèle idéal du corps noir? c. Imaginons que vous exposiez

Plus en détail

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière

Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière II.1. La dilatation thermique Chapitre II : Propriétés thermiques de la matière Lorsqu on chauffe une substance, on provoque l augmentation de l énergie cinétique des atomes et des molécules, ce qui accroît

Plus en détail

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+

Transfert thermique. La quantité de chaleur échangée entre deux systèmes se note Q et s exprime en Joule *J+ Chapitre 22 Sciences Physiques - BTS Transfert thermique 1 Généralités 1.1 Température La température absolue est mesuré en Kelvin [K]. La relation de passage entre C et K est : T [K] = [ C ]+ 273,15 Remarque

Plus en détail

CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE

CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE UNIVERSITE HASSAN II ECOMEC ECOMAT FACULTE DES SCIENCES AIN CHOCK Bouznika 11 15 Mai 2010 -CASABLANCA LABORATOIRE DE MECANIQUE CONVERSION DE L ENERGIE SOLAIRE A.OUBARRA I Introduction * Energies renouvelables.

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Rendement du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 40 min Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité documentaire Contexte d utilisation

Plus en détail

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012

CHAPITRE I Modélisation d un panneau solaire 2012 1 I.Généralités sur les cellules photovoltaïques I.1.Introduction : Les énergies renouvelables sont des énergies à ressource illimitée. Les énergies renouvelables regroupent un certain nombre de filières

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384

Terminale S Sciences physiques CH12 Transferts d énergie entre systèmes macro page 366 et 384 Les microscopes classiques (optiques) permettent d'accéder à des dimensions très petites : on peut ainsi observer des êtres vivants dont la taille est de l'ordre de quelques dixièmes de micromètres. Mais

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

Chapitre 11 Bilans thermiques

Chapitre 11 Bilans thermiques DERNIÈRE IMPRESSION LE 30 août 2013 à 15:40 Chapitre 11 Bilans thermiques Table des matières 1 L état macroscopique et microcospique de la matière 2 2 Énergie interne d un système 2 2.1 Définition.................................

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES

PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES FICHE 1 Titre Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme PRÉSENTATION TRANSFERTS THERMIQUES Exercices / Evaluation Connaître les différents modes de transferts Evaluer

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE. Enseignement primaire et collège

Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE. Enseignement primaire et collège Manuel d'utilisation de la maquette CHAUFFE-EAU SOLAIRE Enseignement primaire et collège Articles Code Chauffe-eau solaire 870M0003 Document non contractuel Généralités sur l'énergie solaire L'énergie

Plus en détail

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS.

Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Journées Nationales de l APMEP 2006 MODELISATION MATHEMATIQUE DE PHENOMENES PHYSIQUES, DU COLLEGE AU BTS. Problème : (Thème : Primitives, équations différentielles linéaires du 1 er ordre à coefficients

Plus en détail

source image : http://www.passeursdenergie.be

source image : http://www.passeursdenergie.be LE SOLAIRE THERMIQUE Conférence du 12 mai 2010 par M. Joseph Dejonghe, expert solaire thermique pour la Division de l énergie du Ministère de la région Wallone. (M. LEFORT, Président présente l association

Plus en détail

ÉNERGIE SOLAIRE. 1. Le potentiel solaire.

ÉNERGIE SOLAIRE. 1. Le potentiel solaire. ÉNERGIE SOLAIRE 1. Le potentiel solaire. La Terre intercepte une infime partie de l énergie rayonnée par le soleil : Environ 1,6 10 18 kwh par an (soit une puissance moyenne de 180 10 6 GW) Une partie

Plus en détail

Isolant thermique : faire le bon choix

Isolant thermique : faire le bon choix Isolant thermique : faire le bon choix Soucieux de réduire ses dépenses de chauffage, Frédéric décide d'améliorer l'isolation thermique de son habitation. Sa maison possédant un grenier non chauffé, il

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche

Problème IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche IPhO : Diode électroluminescente et lampe de poche Les diodes électroluminescentes (DEL ou LED en anglais) sont de plus en plus utilisées pour l éclairage : affichages colorés, lampes de poche, éclairage

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

L effet de serre. Derrière une vitre. Sur Terre. Un panneau solaire.

L effet de serre. Derrière une vitre. Sur Terre. Un panneau solaire. L effet de serre Derrière une vitre En voiture, vitres fermées, lorsqu il fait un grand soleil, il fait vite très chaud à l intérieur. C est dû à l effet de serre : les rayons lumineux traversent la vitre

Plus en détail

Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques

Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques C H O I S I S S E Z L E M E I L L E U R D E L É N E R G I E CE QU IL FAUT SAVOIR SUR... Les installations solaires photovoltaïques ou thermiques Le meilleur choix... Vous souhaitez acquérir une centrale

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque

Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque I- Présentation Notions de base sur l énergie solaire photovoltaïque L énergie solaire photovoltaïque est une forme d énergie renouvelable. Elle permet de produire de l électricité par transformation d

Plus en détail

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3

SOMMAIRE : Sommaire page 1. Introduction page 2. L'énergie solaire page 2. Le panneaux solaires thermiques page 3 SOMMAIRE : Sommaire page 1 Introduction page 2 L'énergie solaire page 2 Le panneaux solaires thermiques page 3 Les panneaux solaires photovoltaïques page 4 Glossaire page 5 Conclusion page 7 Bibliographie

Plus en détail

Energie solaire avec des partenaires compétents. Il y a d'énormes sources d'énergie dans l'atmosphère. Mobil Tel : +41 (0)79 873 75 51

Energie solaire avec des partenaires compétents. Il y a d'énormes sources d'énergie dans l'atmosphère. Mobil Tel : +41 (0)79 873 75 51 Energie solaire avec des partenaires compétents Il y a d'énormes sources d'énergie dans l'atmosphère Le soleil, le vent et l air sont des énergies gratuites, non polluantes et illimitées Tuile solaire

Plus en détail

Mohamed Amjahdi Jean Lemale. Toutes les informations utiles, du projet à l installation. Adopter le solaire. thermique et photovoltaïque

Mohamed Amjahdi Jean Lemale. Toutes les informations utiles, du projet à l installation. Adopter le solaire. thermique et photovoltaïque Mohamed Amjahdi Jean Lemale Toutes les informations utiles, du projet à l installation Adopter le solaire thermique et photovoltaïque Table des matières Avant-propos............................ 9 Avant

Plus en détail

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique

Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Optimisation de la conversion solaire grâce au concept de capteur hybride photovoltaïquethermique Patrick DUPEYRAT 1,2*, Hervé PABIOU 2, Gérald KWIATKOWSKI 3 MENEZO 2,4 et Christophe 1 Fraunhofer-Institut

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane. Page 0 sur 9 Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Correction Session septembre 2014 Antilles - Guyane 26/11/2014 www.udppc.asso.fr Page 0 sur 9 LES EXPLOITATIONS AGRICOLES PIONNIERES DANS LES

Plus en détail

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2. 1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.1 Jonction PN, courbe I-V 2.2 Limite d efficacité 3. Technologies

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT

PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT PREMIERE PARTIE LA PLANETE TERRE ET SON ENVIRONNEMENT II LE RAYONNEMENT SOLAIRE Introduction : Le soleil est une étoile. La fusion thermonucléaire de l hydrogène en hélium lui fournit toute son énergie,

Plus en détail

Les cellules photovoltaïques.

Les cellules photovoltaïques. MORNAY Thomas Sup D Classes préparatoires CPE VERNAY Alexis Sup D Institution des Chartreux VOLLE Marion Sup D Année 2004-2005 Professeur accompagnateur : M. Dietschy Groupe n 33 A l intention de M. BOIS

Plus en détail

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE

Auré. AuréaSystème. Les solutions solaires. Chauffe-Eau Solaire. Combiné Solaire Pulsatoire 90% Système solaire AUTO-VIDANGEABLE et ANTI-SURCHAUFFE Les solutions solaires pour l Eau Chaude Sanitaire ou le Chauffage ficie z d'u Auréa n it Crédpôt d'imn la loi deueur Béné Solar Keymark N 011-7S841 F Chauffe-Eau Solaire selo s en vig ce finan Système

Plus en détail

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h)

1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Problèmes IPhO 2012 1 NOM : PRENOM : LYCEE : 1 Problème 1 : L avion solaire autonome (durée 1h) Nous souhaitons dans ce problème aborder quelques aspects de la conception d un avion solaire autonome. Les

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR

DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DOSSIER CHAUFFAGE RADIATEURS & CIRCUIT DE CHAUFFAGE LE RÔLE DU CHAUFFAGE LES MODES DE TRANSMISSION DE LA CHALEUR DESCRIPTION D UN CIRCUIT DE CHAUFFAGE A EAU CHAUDE LE SENS DE LA PENTE LE RADIATEUR EN FONTE

Plus en détail

QUESTIONS - REPONSES pour TOUT savoir sur la véranda photovoltaïque. www.valsolar.fr

QUESTIONS - REPONSES pour TOUT savoir sur la véranda photovoltaïque. www.valsolar.fr QUESTIONS - REPONSES pour TOUT savoir sur la véranda photovoltaïque www.valsolar.fr QUESTIONS REPONSES SUPPORTS Le solaire thermique (panneaux ou tubes noirs) : les rayons du soleil chauffent un fluide

Plus en détail

L Énergie Solaire. Synthèse. L énergie solaire, c est quoi? Renouvelable et durable? L énergie solaire, c est quoi? Le savais-tu?

L Énergie Solaire. Synthèse. L énergie solaire, c est quoi? Renouvelable et durable? L énergie solaire, c est quoi? Le savais-tu? L Énergie Solaire Synthèse L énergie solaire, c est quoi? Renouvelable et durable? C est l énergie produite à partir du rayonnement du soleil. Avantages L énergie solaire, c est quoi? Il y différentes

Plus en détail

LE SOLAIRE THERMIQUE P R É S E N TAT I O N : S Y LVA I N D E L E N C L O S 2 0 1-2 0 1 5. http://gte.univ-littoral.fr

LE SOLAIRE THERMIQUE P R É S E N TAT I O N : S Y LVA I N D E L E N C L O S 2 0 1-2 0 1 5. http://gte.univ-littoral.fr LE SOLAIRE THERMIQUE P R É S E N TAT I O N : S Y LVA I N D E L E N C L O S 2 0 1-2 0 1 5 http://gte.univ-littoral.fr AU SOMMAIRE Bibliographie L énergie solaire (rappels) Généralités sur les installations

Plus en détail

1) Explications (Expert) :

1) Explications (Expert) : 1) Explications (Expert) : Mesures expérimentales : Dans nos conditions d expérience, nous avons obtenu les résultats suivants : Les dimensions des récipients sont : 1) bocal vide : épaisseur de verre

Plus en détail

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES!

IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! IL FAUT AUGMENTER LE RENDEMENT DES CELLULES SOLAIRES! Bernard Moine, Antonio Pereira, Amina Bensalah-Ledoux, Christine Martinet. Laboratoire de Physico-Chimie des Matériaux Luminescents UMR 5620 du CNRS,

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE

L énergie solaire DOSSIER RESSOURCE DOSSIER RESSOURCE SOMMAIRE 1. Pourquoi les énergies renouvelables?... 3 2. L'énergie solaire... 4 3. Principe de fonctionnement du panneau solaire... 5 4. Pourquoi orienter les panneaux solaires?... 6-2

Plus en détail

Baccalauréat STI2D Epreuve de physique chimie. Corrigé. Session de juin 2013 Antilles Guyane. 10/07/2013 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STI2D Epreuve de physique chimie. Corrigé. Session de juin 2013 Antilles Guyane. 10/07/2013 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STID Epreuve de physique chimie Session de juin 013 Antilles Guyane Corrigé 10/07/013 www.udppc.asso.fr PARTIE A : ENERGIE MECANIQUE DES VEHICULES A-1 ÉTUDE MECANIQUE DU MOUVEMENT. Un véhicule

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

D où viennent les couleurs de l arc en ciel?

D où viennent les couleurs de l arc en ciel? Matériel : Lampe lumière blanche, prisme, lentille convergente, moteur, disque de Newton. Playmobil de différentes couleurs, lampe et filtres colorés. D où viennent les couleurs de l arc en ciel? 1. Observations

Plus en détail

Les énergies renouvelables à la ferme

Les énergies renouvelables à la ferme Déroulement Les énergies renouvelables à la ferme Le solaire photovoltaïque 1. Qui sommes nous. Introduction sur le photovoltaïque. La cellule photovoltaïque Le modules photovoltaïques L onduleur. Le potentiel

Plus en détail

Sans branchement électrique

Sans branchement électrique SEPTEMBRE 2010 Sans branchement électrique Pour mettre de la lumière, là où il n y en a pas! L éclairage par LEDs LEDs : Diodes électro-luminescentes L utilisation des LEDs pour l éclairage à divers avantages

Plus en détail

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment 1 Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Hélène DESMALES Yves JAUTARD 11 mars 2004 Du site isolé

Plus en détail

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie

SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques. 3)Panneaux solaires photovoltaiques. 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie SOMMAIRE: 1)Présentation: 2)Panneaux solaires thermiques 3)Panneaux solaires photovoltaiques 4)Avantages/Inconvénients: 5)Dimensionner sa batterie Panneaux solaires thermiques Un panneau solaire est un

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

Transferts thermiques par conduction

Transferts thermiques par conduction Transferts thermiques par conduction Exercice 1 : Température de contact entre deux corps* On met en contact deux conducteurs thermiques cylindriques, calorifugés sur leurs surfaces latérales. On se place

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE. Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles

DOSSIER TECHNIQUE. Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles DOSSIER TECHNIQUE Edition 4-05/11 Héliosystème photovoltaïque intégré pour toitures entières ou partielles Etanche Esthétique Montage simple, précis et rapide Rendement surfacique élevé 1 * selon les conditions

Plus en détail

Tables des matières. Gymnase de Nyon C d ERN Physique

Tables des matières. Gymnase de Nyon C d ERN Physique Tables des matières 1. Introduction... - 4-1.1 Son origine... - 4-1.2 Utilisation dans notre société... - 4-2. Energie solaire thermique... - 5-2.1 Qu est ce que c est?... - 5-2.2 Fonctionnement... - 6-2.3

Plus en détail

Centrales solaires cylindroparaboliques

Centrales solaires cylindroparaboliques Centrales solaires cylindroparaboliques Master ER&S 2015 Université Mohammed V FLAMANT Gilles Directeur PROMES-CNRS Gilles.flamant@promes.cnrs.fr Sommaire Principe Exemples de centrales Construction Composants

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES

CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES CONCEPTION, DÉVELOPPEMENT ET FABRICATION EUROPÉENNE BLOC SOLAIRE EAU CHAUDE SANITAIRE GRANDS VOLUMES CHAUFFAGE CENTRAL CHAUFFAGE DE PISCINES ÉCONOMIE CONFORT ÉCOLOGIE JOUR ET NUIT, QU IL PLEUVE OU QU IL

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Manuel d'utilisation de la maquette

Manuel d'utilisation de la maquette Manuel d'utilisation de la maquette PANNEAU SOLAIRE AUTO-PILOTE Enseignement au lycée Article Code Panneau solaire auto-piloté 14740 Document non contractuel L'énergie solaire L'énergie solaire est l'énergie

Plus en détail

ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

ONDES ÉLECTROMAGNÉTIQUES 1. Vitesse de la lumière 1.1 Formules 1.2 Valeurs 2. Dualité onde-corpuscule 3. Types d ondes électromagnétiques et applications 4. Utilisation des rayons 4.1 La lumière visible 4.2 Les ultra-violets 4.3

Plus en détail

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire.

Dans le cadre du. Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant. Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Dans le cadre du Tout s éclaire! Dossier pédagogique pour l enseignant Le contenu des ateliers est donné à titre indicatif et pour mémoire. Les animateurs adapteront leur message en fonction du public

Plus en détail

Module HVAC - fonctionnalités

Module HVAC - fonctionnalités Module HVAC - fonctionnalités Modèle de radiation : DO = Discrete Ordinates On peut considérer l échauffement de solides semi transparents causé par le rayonnement absorbé par le solide. On peut également

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG)

Spectroscopie d émission: Luminescence. 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) Spectroscopie d émission: Luminescence 1. Principe 2. Exemples et applications 3. Lasers (Rubis et YAG) I. Principe Etat excité instable Photon Retour à l état fondamental??? Conversion interne (non radiatif)

Plus en détail

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers

Atome et lumière. Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Atome et lumière Le monde qui nous entoure est peuplé d atomes. electron proton Hydrogène (H) Les deux atomes les plus abondants dans l Univers Hélium (He) et l essentiel de l information que nous en recevons

Plus en détail

Dossier «L énergie solaire»

Dossier «L énergie solaire» Dossier «L énergie solaire» (ce dossier est en ligne sur le site de La main à la pâte : http://www.inrp.fr/lamap/?page_id=16&action=2&element_id=380&domainsciencetype_id=7) Rédacteur David WILGENBUS La

Plus en détail

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen

Journée Infra 7 février 2012 JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT. SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen JOURNEE INFRA 2012 ENERGIE: PRODUCTION ET TRANSPORT SITUATION EN MATIERE D ENERGIE SOLAIRE Bernard Thissen Index 1) Technologies solaires 2) Les avantages de l énergie solaire thermique 3) La production

Plus en détail

TD de thermique de l habitat 1

TD de thermique de l habitat 1 TD de thermique de l habitat - Parois de locaux - Isolation intérieure / Isolation extérieure La figure représente la coupe transversale de la paroi d un pavillon. Pour une étude simplifiée cette paroi

Plus en détail

Raccorder des panneaux solaires à une installation existante : dimmensionnement, concept, installation, régulation & rentabilité

Raccorder des panneaux solaires à une installation existante : dimmensionnement, concept, installation, régulation & rentabilité Raccorder des panneaux solaires à une installation existante : dimmensionnement, concept, installation, régulation & rentabilité 1 Faut-il placer des panneaux solaires thermiques? Evidemment que oui!!!

Plus en détail

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan

Le climat. Fonctionnement de la machine climatique. Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan Le climat Fonctionnement de la machine climatique Le forcage du soleil La réponse de l'atmosphère et de l'océan L'évolution du climat L'effet anthropique sur l'évolution du climat L'évolution du climat

Plus en détail

Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013

Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013 Formation Bâtiment durable-energie Cycle 2013 Production d'électricité renouvelable : énergie solaire photovoltaïque et éolienne Ing. Jérémie DE CLERCK Service du Facilitateur Bâtiment Durable Spécialiste

Plus en détail

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque

Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque Dimensionnement d un Système Solaire Photovoltaïque photovoltaïque Le dimensionnement d un système photovoltaïque suit une démarche par étapes que l on peut résumer comme suit : -Etape1 : Détermination

Plus en détail

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique

Le pavillon. Électrothermie. Chauffage électrique PAGE 1 DE 10 SOUS / Objectif Énoncer les différents procédés de chauffage (direct et indirect). Énoncer les principes de fonctionnement. Identifier les éléments constitutifs. Savoir technologique visé

Plus en détail

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain

Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Les produits optiques pour le photovoltaïque à Saint-Gobain Marine Laroche Michele Schiavoni Journées Photonique et Photovoltaïque 30-31 Mars 2011 La stratégie Saint-Gobain dans le solaire Quelques produits

Plus en détail

Les générateurs photovoltaïques

Les générateurs photovoltaïques Les générateurs photovoltaïques 1 Par Mr Valentini Philippe - enseignant en Génie Electrique Lycée Jean Prouvé - Nancy Objectifs : Mesurer la production d énergie électrique d un générateur photovoltaïque,

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

TRANSFERT DE CHALEUR

TRANSFERT DE CHALEUR TP - L3 Physique - Plate-forme TTE - C.E.S.I.R.E. - Université Joseph Fourier - Grenoble TRANSFERT DE CHALEUR Document à lire avant de commencer TOUT TP de Thermodynamique Ce document est un résumé des

Plus en détail

GRANDEURS PHYSIQUES et EQUATIONS AUX DIMENSIONS

GRANDEURS PHYSIQUES et EQUATIONS AUX DIMENSIONS GRANDEURS PHYSIQUES et EQUATIONS AUX DIMENSIONS Par Silicium 628 La physique décrit la matière et l espace, leurs propriétés et leurs comportements. Les propriétés mesurables sont nommées GRANDEURS PHYSIQUES.

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

Energie solaire et bac GET.

Energie solaire et bac GET. Energie solaire et bac GET. Nécessité de supprimer certains sous-systèmes usagés et/ou obsolètes Le Futur BAC STI, quelque soit sa forme, intègrera très probablement une partie énergie renouvelable. Rendre

Plus en détail

L effet de serre atmosphérique : plus subtil qu on ne le croit!

L effet de serre atmosphérique : plus subtil qu on ne le croit! - 1 - L effet de serre atmosphérique : plus subtil qu on ne le croit! Jean-Louis Dufresne, LMD-IPSL, CNRS-Université Paris 6 Jacques Treiner, Paris 6 Par souci de simplicité, l effet de serre atmosphérique

Plus en détail

Les Vitrages à Isolation Renforcée

Les Vitrages à Isolation Renforcée Les Vitrages à Isolation Renforcée Vitrage à Isolation Renforcée En neuf et en réhabilitation, les VIR s imposent en tant que solutions efficaces et rentables Glasstec : 24 oct 2006 1 Les Vitrages à Isolation

Plus en détail

Installation solaire photovoltaïque

Installation solaire photovoltaïque Installation solaire photovoltaïque 1 Description : L énergie produite par le rayonnement solaire est à l origine de toute la vie sur la planète. C est elle qui permet la croissance des végétaux, l évaporation

Plus en détail

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques Session septembre 2014 Métropole Correction 06/12/2014 www.udppc.asso.fr PARTIE A : traitement du lait et pasteurisation. 1. Contrôle qualité du lait (document

Plus en détail