L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45."

Transcription

1 L index glycémique L index glycémique d un aliment dépend de divers facteurs ayant une influence sur son absorption: Sa composition en glucides simples et complexes Sa teneur en graisse ( I.G.) Sa teneur en fibres ( I.G.) Sa teneur en protéines ( I.G.) Sa nature physique (solide, liquide ) Traitements mécaniques et hydrothermiques, cuisson Maturité de l aliment Mixité du repas Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Groupe d aliments Sucres Fruits Boissons Céréales pt.déj Pains Céréales,pâtes Pommes de terre Légumes Légumineuses Prod. laitiers En-cas Faible (< 50) Fructose 23 Pomme 36, orange 43, abricots secs 35 Jus de pomme 41 All-Bran 30 Pain aux céréales 45 Spaghetti 41 La plupart des légumes Lentilles 29, soja 18, haricots blancs 38 Lait entier 27 Chocolat 49 Moyen (50 à 75) Saccharose 65 Banane 53 Jus d orange 57, Pain noir 50, Pain blanc 70 Riz blanc 57 P.de terre nature 60, chips 54 Betterave 64 Crème glacée 61 Pâtisserie 59 Glucose 100 Sodas sucrés 75 Corn flakes 85, Spécial K 77 Baguette française 95 Riz rapide 91 Frites 75, flocons de p.de terre 85 Fèves 79 Elevé (< 75) 06 1

2 Les lipides Fonctions Energie de réserve (9 kcal/g) Constituants des membranes cellulaires Précurseurs des prostaglandines Régulation de la lipémie (protection cardiovasculaire) Isolation thermique des organes internes Apport en vit. liposolubles (ADEK) Structure Substances non solubles dans l eau Triglycérides ( glycérine associée à 3 ac. gras), phospholipides, stéroïdes (cholestérol) 3 groupes d ac. gras:saturés, monoinsaturés, polyinsaturés (oméga-6 et oméga-3) Besoin: 30 à 35% de l AET Sources Huiles et graisses végétales, graines oléagineuses Graisses animales, fromages Ajoutés dans de nombreux aliments Les lipides structure des triglycérides Acide gras glycérol Acide gras Acide gras les acides gras remplissent de nombreuses fonctions. La structure de chacun va déterminer ses rôles propres. Le tissu adipeux est principalement constitué de triglycérides Dans l alimentation, les lipides participent à la texture des aliments, sont porteurs d arômes et en développent à la cuisson. 06 2

3 Les lipides structure des acides gras Les acides gras peuvent être divisés en 3 groupes principaux 1. Les acides gras saturés (AGS), présents surtout dans les aliments d origine animale 2. Les acides gras monoinsaturés (AGMI), présents surtout dans les aliments d origine végétale 3. Les acides gras polyinsaturés (AGPI), présents surtout dans les aliments d origine végétale. Ils sont essentiels. On peut les séparer en 2 catégories: Les acides gras oméga-6 Les acides gras oméga-3 Les acides gras saturés (AGS) Fonctions : Principale réserve énergétique de l organisme Excès: cholestérol LDL ( risque cardio-vasculaire) Apports recommandés Max 1/3 de l apport lipidique total (= 20 à 25 g de graisse/j) Sources Viandes et charcuteries, beurre et produits laitiers Graisse de coco, graisse et huile de palme, margarines Graisses hydrogénées (transf. industriellement pour produits prêts à l emploi) 06 3

4 Les acides gras monoinsaturés (AGMI) Fonctions : Source d énergie Constituants de la structure cérébrale (ac. oléique) Effet neutre à favorable sur le cholestérol sanguin (protection cardiovasculaire) Apports recommandés 1/3 de l apport lipidique total Sources Olives et huile d olive, huile de colza, cacahuètes et huile d arachide Avocat, noisettes, amandes, pistaches Les acides gras polyinsaturés (AGPI) = acides gras essentiels Oméga-3 (n-3) ac. alpha-linolénique ac. eicosapentaénoïque (EPA) ac. docosahexaénoïque (DHA) Oméga-6 (n-6) ac. linoléique ac. arachidonique 06 4

5 Les acides gras Fonctions Les acides gras oméga-3 et oméga-6 Fluidité membranaire (avec phospholipides) Précurseurs de molécules régulant les fonctions cellulaires (prostaglandines) Régulation de la lipémie (effet hypocholestérolémiant et hypotriglycéridémiant) Protection contre l agrégation plaquettaire (oméga-3) Maintien de l intégrité de l épiderme Prévention de certains cancers (oméga-3 = inhibiteurs de la croissance tumorale) Fonctions dans l immunité Fonctions dans la croissance? Études en cours (surtout oméga-3):effet sur l humeur, polyarthrite, asthme 06 5

6 Sources Oméga-3 (Ω-3) Les acides gras oméga-3 et oméga-6 Origine végétale: huiles de colza, lin, soja, noix (α-linolénique) Origine végétale: Poissons gras (EPA-DHA) Oméga-6 (Ω-6) Origine végétale: huiles de tournesol, chardon, pépins de courge, germes de maïs (ac linoléique) Origine animale: viande, beurre, lait, produits laitiers, jaune d œuf (ac arachidonique) La teneur en Ω-3 et Ω-6 des aliments d origine animale dépend du type de nourriture de l animal Apports recommandés: 1/3 de l apport lipidique total (rapport Ω-6/ Ω-3 = 5/1) Les lipides apports recommandés 30 à 35% de l apport énergétique total (actuellement > 40% dans la population en général) 1/3 AGS 1/3 AGMI 1/3 AGPI, rapport Ω-6/ Ω-3 = 5/1 En pratique Limiter les graisses cachées (saturées) en des aliments peu gras choisissant Utiliser des huiles riches en Ω-3 (de préférence crues) pour préparer les repas (env. 3 c.s./jour) 06 6

7 Les acides gras trans Essentiellement d origine artificielle, produits par hydrogénation des huiles insaturées (= graisses part. hydrogénées). Graisse de consistance plus ferme, plus stable à la chaleur et à la lumière (meilleure conservation) taux d ac. linolénique (Ω-3) Effets sur l organisme cholestérol LDL (effet plus important que ac. gras saturés) Seraient responsables de certains cancers (poumon, pancréas) Les acides gras trans Sources Tous les produits du commerce contenant des graisses (partiellement) hydrogénées: margarines, viennoiseries, barres chocolatées, snacks apéritifs etc En pratique Limiter autant que possible les graisses hydrogénées 06 7

8 10 g. de lipides sont contenus dans: Graisses visibles 10 g d huile végétale (1 c.s.) 12 g de beurre ou margarine 12 g de mayonnaise 30 g de crème entière (3c.s.) 60 g de crème à café Graisses cachées 100 g de boeuf 500 g de poulet sans peau 500 g de poisson 75 g de saumon 30 g de charcuterie (moyenne) 30 g de gruyère 30 g de chocolat 30 g de fruits oléagineux Les lipides exemple d apports journaliers Pour une ration de 2000 kcal 70 g de lipides 45 g graisses insaturées 25 g graisses saturées 3 c.s. d huile + 30 g de noix 100 g de viande maigre + 30g de gruyère + 1 yogourt ou 1 saucisse de veau + 30g de biscuits 06 8

9 Les fibres alimentaires Fonctions Non énergétiques Régularisation de la digestion Effet hypocholestérolémiant (protection cardio-vasculaire) Structure Ensemble de composants végétaux non digérés par les enzymes digestives Principalement des polysaccharides Besoin: Au moins 30 g/jour Sources Céréales (surtout complètes) Légumineuses, fruits oléagineux Fruits et légumes (surtout crus) Les fibres structure Composées pour la plupart de polysaccharides (chaînes plus ou moins longues de glucides divers) Une partie est éliminée telle quelle, une autre est partiellement digérée par les bactéries du colon Classées principalement en 2 groupes: Fibres insolubles: cellulose, hémicelluloses, lignine (surtout dans céréales complètes, oléagineux) très hydrophiles (gonflent 3 à 25 fois au contact de l eau) mais peu dégradées par la flore intestinale Fibres solubles: pectine, gommes végétales, mucilage, amidon résistant, inuline, fibres d algues, glucane (surtout dans légumineuses, fruits et légumes) peu hydrophiles et largement dégradées par bactéries du colon (flore intestinale) 06 9

10 Les fibres effets physiologiques Ralentissement de la vidange gastrique ( de la satiété) Ralentissement de l assimilation des glucides Effet hypocholestérolémiant Augmentation du volume et de la fréquence des selles Accélération du transit (prévention de la constipation, diverticulose, colon irritable, cancer du colon ) Effet constipant en cas de diarrhées (fibres solubles) Les fibres digestion 06 10

11 Les fibres apports recommandés Adultes: Au moins 30 g/jour Enfants et adolescents: env 10 g/1000 kcal (ou âge + 5g) En pratique Consommer des aliments naturellement riches en fibres (effets secondaires possibles avec aliments enrichis) Consommer régulièrement fruits et légumes Choisir de préférence du pain et des céréales complètes Consommer des légumineuses et des fruits oléagineux Veiller à un apport de liquide suffisant En cas de consommation insuffisante, augmenter son apport en fibres de façon progressive 10 g. de fibres sont contenues dans: 22 g de son de blé 100 g de flocons d avoine 26 g de graines de lin 65 g d amandes 55 g de haricots blancs secs 170 g de petits pois 300 g de pain blanc 150 g de pain complet 380 g de carottes 500 g de prunes fraîches 65 g de pruneaux secs 150 g de framboises 06 11

12 Les vitamines Substances organiques indispensables aux fonctions vitales. Elles ne peuvent être synthétisées par l organisme et doivent donc impérativement être apportées par l alimentation Chaque aliment a naturellement son propre spectre de vitamines. Des denrées alimentaires peuvent être enrichies en vitamines. Plus un aliment est frais, plus son contenu en vitamines est important Production de vitamines Extraction à partir d une matière végétale ou animale Production par des micro-organismes (ex: bactéries) Synthèse artificielle Les vitamines - classification Vitamines hydrosolubles (solubles dans l eau) B1 (thiamine) B2 (riboflavine) Niacine (ou B3 ou PP) Acide pantothénique (B5) B6 Biotine (B8) Acide folique (B9) B12 C Vitamines liposolubles (solubles dans la graisse) A Bétacarotène D E K Les vitamines hydrosolubles sont sensibles à l air à la lumière et à la chaleur. Les vitamines liposolubles sont stockées dans le tissu adipeux Mégadoses de vitamines peuvent créer déséquilibres 06 12

13 Les minéraux et oligo-éléments Substances inorganiques indispensables aux fonctions vitales de l organisme. Ils interviennent à faibles concentrations dans de nombreux processus, comme constituants ou activateurs d enzymes, régulateurs, stabilisateurs Chaque aliment a naturellement son propre spectre de sels minéraux. Des denrées alimentaires peuvent être enrichies en sels minéraux. Moins un aliment est transformé, plus son contenu en sels minéraux est important. Extraction des sels minéraux Extraction à partir d une substance inorganique (la roche par ex.), d une matière végétale ou animale Production par des micro-organismes (ex: levures) Pas de production par synthèse possible Les sels minéraux - classification Macro-éléments (besoins>50 mg/j.) Sodium Potassium Chlore Calcium Phosphore Magnésium Oligo-éléments (besoins<50 mg/j.) Fer Zinc Iode Fluor Sélénium Cuivre Manganèse Chrome Molybdène Etc La plupart des sels minéraux ne sont pas sensibles à la chaleur, à la lumière et à l oxygène. Par contre ils peuvent se perdre dans l eau de lavage ou de cuisson des aliments L absorption de certains minéraux peut être facilitée par des vitamines (ex: Ca + vit D Fer + vit C) 06 13

14 Microconstituants végétaux Les plus étudiés sont les antioxydants = système de protection contre les radicaux libres. Ce sont en général des substances aromatiques ou des pigments colorés. Polyphénols (tanins, flavonoïdes) Action complémentaire des vit antioxydantes (C,A,E,K) Plus de 4000 variétés (ex: resvératrol du raisin, quércétine de la myrtille, phénol du soja, thé vert, lentilles, chocolat ) Caroténoïdes (pigments colorés) Certaines vitamines (béta-carotène dans carottes) Plusieurs centaines connues (lycopène des tomates=un des plus puissants antioxydants naturels) Phytostérols Inhibition de l absorption intestinale du cholestérol La pyramide alimentaire Quotidiennement Avec modération Plaisir Avec parcimonie Quotidiennement En suffisance A chaque repas principal 5 par jour De couleurs variées Abondamment Au moins 1,5 l./jour 06 14

15 Le menu équilibré Répartition des aliments sur la journée 3 repas principaux + 2 à 3 collations Petit déjeuner = repas à part entière Collations = grignotage 06 15

16 Comportement alimentaire «On mange avec sa tête, avec ses souvenirs, ses nostalgies d enfance, ses habitudes familiales, sa culture» F, Gruhier Comportement alimentaire Manger Acte vital Acte moral Acte social Besoin physiologique Faim Plaisir Appétit Convivialité, échange 06 16

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne

ALIMENTATION DU DIABETIQUE. LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne ALIMENTATION DU DIABETIQUE LINUT 15/05/2008 Marie Andrée LAREYNIE Diététicienne n L alimentation du diabétique est à peu de choses près celle recommandée à une personne de même âge, du même sexe, ayant

Plus en détail

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES

L'EQUILIBRE ALIMENTAIRE LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES LES MACRONUTRIMENTS : LES GLUCIDES Les Glucides sont la source d'énergie par excellence de l'organisme. Ils sont dégradés en glucose par l'organisme au cours de la digestion. On distingue 2 catégories

Plus en détail

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque

Nutrition santé cardiaque. Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Nutrition santé cardiaque Par: Mary Cassio, Dt. P. Le Programme de réadaptation cardiaque Les sujets du jour Les directives pour une saine alimentation; Bien manger avec le Guide alimentaire canadien;

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 49 SOMMAIRE Les seniors Les chiffres clés Les habitudes alimentaires des seniors Les recommandations Les alternatives Herbalife Les compléments alimentaires

Plus en détail

Glucides Protéines - Lipides

Glucides Protéines - Lipides Glucides Protéines Lipides Le GPL dont notre corps a besoin Les Glucides ou s, moitié de nos calories. Ils sont notre carburant. doivent apporter un peu plus de la Mais où se cachentils? Dans tous les

Plus en détail

Comment manger mieux au quotidien?

Comment manger mieux au quotidien? Comment manger mieux au quotidien? Alimentation : généralités Une alimentation équilibrée comporte : - Eau : au moins 1,5 l/jour - Fruits et légumes : crus et cuits 5 portions/jour - Féculents : pain,

Plus en détail

Pour mieux comprendre...

Pour mieux comprendre... Pour mieux comprendre... Vous trouverez dans ce document quelques définitions de termes scientifiques utilisés dans la rubrique pour vous permettre de mieux comprendre le contenu des articles et la base

Plus en détail

Survol des elements nutritifs

Survol des elements nutritifs NUTRITION Survol des elements nutritifs Comme une voiture, notre corps à besoin de carburant pour fonctionner. Notre essence à nous, ce sont les calories. Celles-ci proviennent des glucides, lipides et

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 55 SOMMAIRE Les fibres Mieux connaître les fibres Focus sur les rôles des fibres Les apports conseillés Les sources de fibres Le Complément Alimentaire à Base

Plus en détail

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve)

CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON. 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) CONSEILS DIETETIQUES POUR PREPARER UN MARATHON 1- Pendant la phase de préparation au marathon (les quelques mois qui précèdent l épreuve) 1.1 Adopter une alimentation équilibrée : Veiller aux quantités,

Plus en détail

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire.

Nous vous proposons de suivre les affiches, elles vous guideront vers l équilibre alimentaire. En variant son alimentation il est possible de se faire plaisir en choisissant ce que l on aime tout en mangeant sainement pour se maintenir en bonne santé. Et cela ne rime pas forcément avec régime et

Plus en détail

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes

Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Fonctions et sources alimentaires de certaines vitamines les plus courantes Information sur certaines vitamines les plus courantes Les vitamines ne fournissent ni calories ni énergie. Elles aident toutefois

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 42 SOMMAIRE L alimentation des sportifs Les chiffres clés Les besoins nutritionnels Comment adapter son alimentation? Les produits Herbalife A retenir Les

Plus en détail

Liste des aliments (Hypercholestérolémie)

Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Groupes alimentaires Produits laitiers Viande ou poisson ou œuf Féculents Liste des aliments (Hypercholestérolémie) Aliments conseillés Aliments à limiter Aliments déconseillés -Lait entier -Fromage fondu

Plus en détail

L ALIMENTATION SOMMAIRE

L ALIMENTATION SOMMAIRE L ALIMENTATION SOMMAIRE I. Conception de base de la nutrition du sportif II. Les calories III. Les lipides 1. Le tissu adipeux 2. Les acides gras saturés 3. Les acides gras mono saturés 4. Les acides gras

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL

MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL MIEUX COMPRENDRE L ÉTIQUETAGE NUTRITIONNEL La valeur énerétique, késako? La valeur énerétique correspond à l apport calorique de l aliment, affichée en kcal (kilocalories) ou kj (kilojoules). Elle peut

Plus en détail

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon

Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Fiche Conseils Randonnée Marathon, Randonnée, Trail, Trek, Raid, Nordic walking, Triathlon Le marathon, la randonnée le Trail, le Trek, le Raid le Nordic Walking, le triathlon sont quelques exemples de

Plus en détail

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands

très peu de calories riches en vitamines et minéraux source de fibres Inventaire des qualités nutritionnelles des produits normands X. FRUITS ET LEGUMES En Normandie La Normandie propose tout au long de l'année une vaste gamme de légumes frais d'excellente qualité. En effet, la région représente 3% de la production légumière française

Plus en détail

Lire les étiquettes d information nutritionnelle

Lire les étiquettes d information nutritionnelle Lire les étiquettes d information nutritionnelle Au Canada, on trouve des étiquettes d information nutritionnelle sur les emballages d aliments. Ces étiquettes aident les consommateurs à comparer les produits

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Alimentation et sport

Alimentation et sport Alimentation et sport Sommaire Pyramide alimentaire pour les athlètes Alimentation et activité physique Application au quotidien dans l entraînement 2 Qui a besoin d une alimentation sportive? 3 Pyramide

Plus en détail

LA NUTRITION. La prévention

LA NUTRITION. La prévention La nutrition est l ensemble des mécanismes qui assurent la transformation des aliments en nutriments, des substances assimilées par l organisme et indispensables à son fonctionnement. Les glucides, les

Plus en détail

Manger, ça me fait penser à

Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 1 Manger, ça me fait penser à Manger, ça me fait penser à Fourchettes & Baskets - Transparent 2 Les groupes d aliments et leurs apports Fruits et/ou légumes Toutes les

Plus en détail

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS

IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS IX. PAIN, CEREALES, POMMES DE TERRE ET LEGUMES SECS En Normandie La Normandie est une terre d'élevage mais les cultures arables y sont également bien présentes. Plus de la moitié de la Surface Agricole

Plus en détail

L ALIMENTATION. Le corps au travail

L ALIMENTATION. Le corps au travail L ALIMENTATION Sommaire 1. Apprendrs à connaitre ton corps 2. Equilibre ton alimentation pour répondre aux besoins de ton organisme 3. Joue la variété, jongle avec tous les aliments Apprends à connaitre

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT

NUTRITION SAINE PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT THÉÂTRE SPORTS ARTS ENSEIGNEMENT SECONDAIRE ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT ENSEIGNEMENT SECONDAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT ACCUEIL - CONVIVIALITÉ - ENCADREMENT NUTRITION SAINE ACTIVITÉS PARASCOLAIRES - PROJETS EUROPÉENS THÉÂTRE SPORTS ARTS PERFORMANCE SCOLAIRE LYCÉE HUBERT CLÉMENT

Plus en détail

Gérer son alimentation avant une compétition est primordiale. Il s agit d établir une stratégie nutritionnelle.

Gérer son alimentation avant une compétition est primordiale. Il s agit d établir une stratégie nutritionnelle. L alimentation à l approche d une compétition Gérer son alimentation avant une compétition est primordiale. Il s agit d établir une stratégie nutritionnelle. Simon GOUÉDARD Diététicien-Nutritionniste Diplôme

Plus en détail

Deuxième Rencontre de Pneumologie du Sud Est Gabès le 05 juin 2010 Dr Aloulou Samir

Deuxième Rencontre de Pneumologie du Sud Est Gabès le 05 juin 2010 Dr Aloulou Samir Deuxième Rencontre de Pneumologie du Sud Est Gabès le 05 juin 2010 Dr Aloulou Samir Introduction Les habitudes alimentaires et le mode de vie sont fortement impliquées dans l augmentation d incidence de

Plus en détail

Un taux de potassium sanguin inférieur à 5.5mmol/l. Une alimentation entre 2g et 3g de potassium par jour (2000 à 3000mg).

Un taux de potassium sanguin inférieur à 5.5mmol/l. Une alimentation entre 2g et 3g de potassium par jour (2000 à 3000mg). LE REGIME HYPOTASSIQUE CHEZ LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES DEFINITI ION Le est une substance minérale qui aide au bon fonctionnement cellulaire. Normalement les reins en bonne santé maintiennent la

Plus en détail

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013

L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 L ALIMENTATION DE L ENFANT LE 20 MARS 2013 PLAN DE L EXPOSE Pourquoi mange-t-on? Spécificités pour l enfant La pyramide alimentaire Besoins nutritionnels par tranches d âges Comportements POURQUOI MANGE-T-0N?

Plus en détail

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION

1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION 1 ere BSI HUY : Rappel : qu est ce qu une alimentation saine? EQUILIBRE VARIETE MODERATION EQUILIBRE énergétique ( apports/dépenses) nutriments et micro-nutriments entre plaisir et besoins «de tout, un

Plus en détail

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors?

Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Comment couvrir les besoins nutritionnels spécifiques des seniors? Magali Jacobs Cellule de Recherche et d Expertise Diététique de l Intitut Paul Lambin (CeRED-IPL) Plan de l exposé «Senior»? Prévention

Plus en détail

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien Docteur PAULE MORARD IBM ECULLY SPORT ET DIETETIQUE BESOINS GLUCIDES : 1g= 4kcal 55% de l apport energétique quotidien Glucides à indice glycémique élevé ( IG) : Pain, purée, riz blanc, corn flakes Glucides

Plus en détail

Alimentation : grossesse et allaitement

Alimentation : grossesse et allaitement Clinique des Grangettes 7, ch. des Grangettes CH-1224 Chêne-Bougeries Alimentation : grossesse et allaitement Tél. 022 305 01 11 Fax 022 349 80 21 www.grangettes.ch Vous êtes enceinte ou vous allaitez,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali)

OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION. (Oqali) OBSERVATOIRE DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION (Oqali) ETUDE SUR LES INNOVATIONS- PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE DES FIBRES ETUDE SUR LES INNOVATIONS-PRODUITS DANS L OFFRE ALIMENTAIRE : EXEMPLE

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

aliment? Quelle conclusion en tirer?

aliment? Quelle conclusion en tirer? Comment lire l étiquetage d un Zeynep YAGMUR aliment? Quelle conclusion en tirer? Diététicienne au Réseau Santé diabète De quoi est composé l étiquetage? = mention sur un aliment pour indiquer des informations

Plus en détail

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse

Des aliments. pour une peau. douce et ferme, nette et lisse Des aliments pour une peau douce et ferme, nette et lisse Votre peau est le miroir de vos habitudes alimentaires. Plus votre alimentation sera saine, et riche en nutriments essentiels, plus votre peau

Plus en détail

La diététique du rugby

La diététique du rugby La diététique du rugby UFR APS Jeudi 23 avril 2015 1 L alimentation au cœur de la performance 2 «De deux athlètes d égale valeur et d entraînement identique, l athlète ayant la meilleure performance est

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

La fertilité et l alimentation. Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons

La fertilité et l alimentation. Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons La fertilité et l alimentation Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons Un régime alimentaire adapté pour diminuer les risques d'infertilité et augmenter ses chances de tomber enceinte

Plus en détail

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles

Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles Les grandes familles d aliments - Recommandations nutritionnelles 1 1- Les grandes familles d aliments 7 familles (avec boissons). Aliments d une même famille : interchangeables Ä Bol de lait = morceau

Plus en détail

GUIDE NUTRITIONNEL 2011. Protéifine

GUIDE NUTRITIONNEL 2011. Protéifine GUIDE NUTRITIONNEL 2011 Protéifine SOMMAIRE CARTE SALÉE Les Billettes et les Pâtes 3 4 Les Cuisinés 5 7 Les Crèmes de Légumes 8 10 Les Potages Gourmets et Purées 11 13 Les Poêlées Omelettes 14 16 Les Crêpes

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS D HERBALIFE 64 HERBANEWS SOMMAIRE Les lipides Définition, rôles et particularités des lipides Quels sont les aliments sources de lipides? Les recommandations du PNNS

Plus en détail

Diabète. Nutrition. Les idées reçues. *Une Promesse pour la Vie. Plus simple la Vie!

Diabète. Nutrition. Les idées reçues. *Une Promesse pour la Vie. Plus simple la Vie! Nutrition Les idées reçues Diabète *Une Promesse pour la Vie Plus simple la Vie! introduction «Je mange ce que je veux sauf du sucre.» «Je dois éliminer tous les glucides de mon alimentation.» «Manger

Plus en détail

Conseils nutritionnels en basketball

Conseils nutritionnels en basketball Conseils nutritionnels en basketball Écrit par Sébastien PELTIER, Docteur ès Sciences, Faculté des Sciences du Sport de Grenoble Pour vivre, l'homme a besoin d'énergie. Cette énergie est nécessaire non

Plus en détail

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation

Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Organisation Tunisienne de L Éducation et de la Famille Renforcer la mémoire Des scolarisés grâce à l alimentation Elaboré par Boughanmi Hajer Encadré par : Licence appliquée en Biotechnologie JAOUA Noureddine

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

Graisses & Huiles Graisses & Huiles

Graisses & Huiles Graisses & Huiles Graisses & Huiles Graisses & Huiles Les dix questions les plus fréquentes Les graisses assurent plusieurs fonctions importantes dans l organisme. Outre leur rôle de fournisseur d énergie, les graisses

Plus en détail

Courriel: resedia@orange.fr Web: www.resedia.org

Courriel: resedia@orange.fr Web: www.resedia.org 72,Route de Marzy 58000 NEVERS Tél: O3 86 36 59 7 Fax: 03 86 36 82 20 Courriel: resedia@orange.fr Web: www.resedia.org L index glycémique, Pourquoi? Parce que.. DIETETIQUE DU DIABETE ALIMENTATION EQUILIBREE

Plus en détail

Alimentation du sportif

Alimentation du sportif Alimentation du sportif Comment calculer ses besoins énergétiques: Besoin en énergie: Pour les hommes 50 Kcal par kg et par jour pour les sports de force 55 kcal par kg et par jour pour les sports d endurance

Plus en détail

L alimentation du sportif

L alimentation du sportif L alimentation du sportif Une alimentation variée, équilibrée ou saine permet de maintenir un individu en bonne santé qui donnera une meilleure tolérance à l effort. C est un pilier majeur et incontournable

Plus en détail

Un bon petit-déjeuner pour ma santé et pour marquer! Damien PAUQUET Nutritionniste du sport

Un bon petit-déjeuner pour ma santé et pour marquer! Damien PAUQUET Nutritionniste du sport Un bon petit-déjeuner pour ma santé et pour marquer! Damien PAUQUET Nutritionniste du sport Le 27/03/2010 Les règles du jeu Pour tous ceux qui font du sport, pour le plaisir ou pour devenir le meilleur

Plus en détail

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne Focus sur le sel et le potassium C. Bonneville diététicienne Les enjeux Sodium et potassium sont largement représentés dans notre alimentation. Quel est la bonne proportion de ces deux minéraux dans l

Plus en détail

L olivier et les sciences L alimentation méditerranéenne

L olivier et les sciences L alimentation méditerranéenne Enseignant 7.1 Les fiches pédagogiques Enseignant vous offrent un diaporama des principales données sur l oivier et les sciences. Notes La fiche Les outils Enseignant vous propose des exercices sous forme

Plus en détail

Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes :

Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes : DEFINITI ION LE REGIME DIABETIQUE POUR LES INSUFFISANTS RENAUX CHRONIQUES Le diabète est une pathologie se présentant sous deux formes distinctes : DNID ou diabète non insulino dépendant Lié à une insulinorésistane,

Plus en détail

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi

Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Réseau santé - 2013 - Menus Lundi Lundi 7 janvier 2013 Gratin quinoa/lentilles corail/poireau Dessert lacté Fruit de saison Lundi 14 janvier 2013 Carottes râpées /orange Vol au vent Fruit Lundi 21 janvier

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation

le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur la Mission Nutrition et Alimentation le Comité Départemental Olympique et Sportif 86, la Mission Nutrition et Alimentation Poitou-Charentes vous proposent une conférence sport / santé sur Octobre 2009 présentation Syndicat mixte Mission Nutrition

Plus en détail

Acides gras : Guide pratique N 9. > Questions de patients. Quels atouts? Quelles limites? Paroles de médecin

Acides gras : Guide pratique N 9. > Questions de patients. Quels atouts? Quelles limites? Paroles de médecin > Questions de patients Paroles de médecin > Mon mari a un taux de cholestérol trop élevé, comment faire pour cuisiner sans matière grasse? Il existe de nombreuses manières de cuisiner en évitant l ajout

Plus en détail

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Module élevage des monogastrique S6 2016 Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Plan Introduction I. Rappels de physiologie de la digestion a. Eléments de

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015

Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Nouvelles recettes Mai - Juin 2015 Les «pas pareilles» Clafoutis pêche-pistache Fraises sauce chocolat blanc Connaissance de nos recettes : Cake au chocolat maison Fraîch attitude : Vinaigrette au cerfeuil

Plus en détail

ANALYSE NUTRITIONNELLE

ANALYSE NUTRITIONNELLE CHOCOLAT CHAUD Ingrédients: protéines de lait, poudre de cacao, arôme, épaississant: gomme xanthane, chlorure de potassium et de sodium, édulcorants: aspartame et acésulfame de potassium; anti-agglomérant:

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016

Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Nouvelles recettes Mai - Juin 2016 Les «pas pareilles» Cake à la courgette Fraîcheur framboise au basilic Fraîch attitude : Timbale printanière Salade de melon à la framboise Flan aux saveurs méridionales

Plus en détail

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal)

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal) Conditionnement & poids net : Boîte de 750 g et sachets de 500 g. Goût : Chocolat Ingrédients : protéines de lait (caséine avec émulsifiant : lécithine de soja), poudre de cacao fortement dégraissé (9.7

Plus en détail

Guide Maintien. de Collagène. Pour conserver votre ligne! Avec suppléments

Guide Maintien. de Collagène. Pour conserver votre ligne! Avec suppléments Guide Maintien Avec suppléments de Collagène Pour conserver votre ligne! Le maintien Pour ne pas reprendre le poids perdu, le plus important c est le maintien! Vous avez atteint votre objectif de perte

Plus en détail

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013

Le sucre et les graisses cachées. La lecture des étiquettes alimentaires 26/09/2013 Programme facteur de risques cardiovasculaires Déroulement de l atelier Atelier alimentation présenté par, diététicienne et ingénieur en nutrition Comment se nourrir quand on a des facteurs de risque cardiovasculaire?

Plus en détail

La diététique du jeune joueur de tennis :

La diététique du jeune joueur de tennis : La diététique du jeune joueur de tennis : Bien manger, bien boire! L optimisation des performances des jeunes joueurs de tennis (12/18 ans) peut- elle être liée à une alimentation appropriée? Qu est ce

Plus en détail

Plan de repas flexible VERT (Accéléré)

Plan de repas flexible VERT (Accéléré) Plan de repas flexible VERT (Accéléré) Plan de repas flexible VERT (Accéléré) Le plan de repas inclut ce qui suit : Boissons protéinées ModBod Biscuits protéinés ModBod Thermogenics ModBod Ce plan de repas

Plus en détail

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation.

L ensemble de ces besoins est satisfait par les nutriments apportés par l alimentation. B E S O I N S N U T R I T I O N N E L S E T A P P O R T S R E C C O M M A N D E S L organisme demande pour son bon fonctionnement la satisfaction de trois types de besoins : Besoins énergétiques : l individu

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Bien manger pour ta santé

Bien manger pour ta santé Bien manger pour ta santé La pyramide alimentaire est une façon imagée de présenter les aliments indispensables en grande quantité ainsi que ceux dont tu en as le moins besoin. Sa forme te permet de comprendre

Plus en détail

Conseils alimentaires destinés aux patients insuffisants rénaux chroniques dialysés LE POTASSIUM

Conseils alimentaires destinés aux patients insuffisants rénaux chroniques dialysés LE POTASSIUM Conseils alimentaires destinés aux patients insuffisants rénaux chroniques dialysés LE POTASSIUM Le potassium se retrouve principalement dans les fruits, les légumes, les pommes de terre et les céréales

Plus en détail

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne

Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne Une alimentation équilibrée, c est pas compliqué, même en horaires décalés GIT Bretagne 22/11/2012 1 Contexte de l intervention Pertes des repères alimentaires Nouveaux produits alimentaires, diversification

Plus en détail

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée»

Sommaire Les Repas «La base d une alimentation personnalisée» Le Petit Déjeuner : La crème Budwig. «La base d une alimentation personnalisée» Sommaire Les Repas FB.1 FB.1 Sommaire FB.2 Le petit déjeuner FB.4 Le gouter FB.5 Le dîner (souper) FB.6 Assiette Kousmine du sportif Entrainement du matin FB.7 Assiette Kousmine du sportif Entrainement

Plus en détail

Echosde la micronutrition

Echosde la micronutrition N 8 N Spécial «Régime Crétois» édito... Vivre longtemps et bien portant n est-il pas notre souhait le plus cher? A ce titre, l extraordinaire longévité des Crétois a depuis longtemps intrigué médecins

Plus en détail

Dialyse et Nutrition en pratique

Dialyse et Nutrition en pratique Dialyse et Nutrition en pratique Mai 2015 Introduction >La prise en charge de l'irc nutritionnelle comporte plusieurs facettes Lutte contre les troubles phospho-calciques et prévention de l ostéodystrophie

Plus en détail

ALIMENTATION PLAN ET METHODE

ALIMENTATION PLAN ET METHODE ALIMENTATION PLAN ET METHODE 3 Rôles ; Sociologique communication, échange. Psychologique goût, plaisir. Nutritionnel apport d éléments indispensables (vitam., minéraux, énerg.) Comment? MANGER DE TOUT

Plus en détail

Diabète et nutrition: Existe-il un régime diabétique?

Diabète et nutrition: Existe-il un régime diabétique? Diabète et nutrition: Existe-il un régime diabétique? Valérie Miserez Diététicienne diplômée Département de médecine communautaire et de premier recours valerie.miserez@hcuge.ch 29 415 Quelques chiffres

Plus en détail

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation

Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Réglementations et organisation de l'alimentation dans les E.A.J.E. Direction de la Petite Enfance et de l'éducation Le GEM RCN. (Groupe d Etude des Marchés de Restauration Collective et de Nutrition)

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8

Tableau de diversification alimentaire. Communauté d'agglomération du Muretain 1/8 Tableau de diversification alimentaire 1/8 C1 C2 C3 C4 De 4 à 6 mois Début de la diversification De 6 mois à 9 mois A partir de 9 mois A partir de 18 mois selon l'évolution de l'enfant. Texture très lisse

Plus en détail

Liste d ingrédients et de composition nutritionnelle des produits d Exante Diet

Liste d ingrédients et de composition nutritionnelle des produits d Exante Diet Liste d ingrédients et de composition nutritionnelle des produits d Exante Diet Shakes Banane Ingrédients - poudre de lait écrémé (40%), maltodextrine, protéine de soja, protéine de lactosérum, graisse

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014

NUTRITION DU SPORTIF. Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 NUTRITION DU SPORTIF Ikram Ben Ayed 1, Abderraouf Ben Mansour 2 11/04/2014 Bien faits d une Nutrition Optimale Alimentation Quantité Qualité Besoins Nutrition optimale Poids, Composition Corporelle Moins

Plus en détail

Risque cardiovasculaire et intervention nutritionnelle

Risque cardiovasculaire et intervention nutritionnelle Risque cardiovasculaire et intervention nutritionnelle Valérie Miserez Diététicienne diplômée ES Département de médecine communautaire et de premier recours Valerie.miserez@hcuge.ch Abréviations MCV: maladies

Plus en détail