Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université Lyon 3 Jean Moulin

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université Lyon 3 Jean Moulin"

Transcription

1 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université Lyon 3 Jean Moulin Juillet 2010

2 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université Lyon 3 Jean Moulin Juillet 2010

3 Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 3 Jean Moulin Demande n S Domaine : Arts, lettres et langues Mention : Lettres Présentation de la mention L objectif de cette mention est une initiation progressive à la recherche en lettres, à ses méthodes et outils. Cette mention comprend quatre spécialités : «lettres modernes», «lettres classiques», «culture-entreprise» et «études françaises polyvalentes» (les deux dernières spécialités étaient jusqu ici des parcours). Essentiellement orientée vers la recherche, elle s oriente vers la poursuite d études doctorales mais prépare également aux métiers du livre et de la culture. De plus, la spécialité «Culture-entreprise» forme aux métiers de la communication et des relations humaines pour les étudiants qui ne souhaitent pas s engager dans l enseignement. Il existe quelques passerelles possibles entre les masters recherche et professionnel : les étudiants de LC peuvent intégrer le M2 professionnel «Archéologie et patrimoine» à l issue de la première année. Dès le M1, il leur est également possible d intégrer le parcours «Editions numériques appliquées aux Lettres, langues et Sciences humaines et sociales» (demandé). Il existe également des passerelles avec d autres mentions, notamment en histoire. Avis condensé Avis global : La mention offre une formation en initiation à la recherche complète et bien diversifiée, qui combine de hautes exigences scientifiques à des spécialités novatrices. La liaison entre spécialités classiques et nouvelles devra être suivie. Cette mention peut compter sur des enseignements de haut niveau, assurés par des spécialistes reconnus de chaque discipline (latin, grec, littérature française). Elle s appuie sur des équipes de recherche reconnues et sur une école doctorale. Dans une situation difficile sur le plan national pour ces disciplines classiques et fondamentales, c est sans doute ce que l on peut faire de mieux. La formation se caractérise par sa qualité scientifique et méthodologique, notamment en ce qui concerne la progressivité et l encadrement collectif des apprentissages méthodologiques. Dans un contexte difficile, elle parvient à maintenir des disciplines fondamentales, une formation de haut niveau, avec une équipe très compétente. Points faibles : Le problème majeur de cette formation est bien sûr celui des effectifs : à la fois au niveau du recrutement en M1 (notamment en lettres classiques) et du passage au M2, où l on constate une certaine déperdition en effectifs. La co-habilitation prévue avec Lyon 2 pourrait résoudre une partie du problème. Le suivi des étudiants, les procédures d évaluation et l ouverture professionnelle sont insuffisants. NOTATION GLOBALE (A+, A, B ou C) : A 1

4 Recommandations pour l établissement : Il serait utile de renforcer la mutualisation des enseignements entre les universités lyonnaises (et l ENS bien sûr) aussi bien en matière de formation à la recherche que dans la préparation des concours d enseignements (agrégation notamment). Il faudrait également développer le suivi des étudiants ainsi que la dimension formation continue et par alternance. La présentation du dossier pourrait être plus synthétique et mieux en faire ressortir les points forts. Avis détaillé 1 OBJECTIFS ( scientifiques et professionnels) : Cette mention vise principalement à préparer les étudiants à la recherche dans le domaine de l Antiquité ou de la littérature française : recherche des sources, rédaction de mémoires, les méthodes variant selon les spécialités. Tout en étant orientée vers la poursuite d études doctorales, elle prépare aussi aux métiers du livre et de la culture. Elle offre également la possibilité, plus aléatoire, de bifurquer vers les milieux de la culture et de l édition, voire de la communication et des relations humaines pour la spécialité «Culture-entreprise». 2 CONTEXTE (positionnement, adossement recherche, adossement aux milieux socioprofessionnels, ouverture internationale) : Cette mention est la seule du domaine «Arts, lettres, langues». Elle bénéficie des ouvertures offertes par le profil pluridisciplinaire de l Université Lyon 3 (notamment pour «Culture-entreprise») ainsi que du support scientifique de l EA 3712 Jean Prévost voire si la fusion projetée se réalise de la future UMR La spécialité «Lettres classiques» est cohabilitée avec Lyon 2, l ENS-LSH et l Université de St Etienne, constituant ainsi la seule offre de ce type sur le bassin Lyon-St Etienne. En Lettres modernes, la cohabilitation prévue avec les mêmes établissements devrait permettre de diversifier l offre scientifique tout en répondant à la demande du PRES de Lyon. La spécialité «Culture-entreprise» créée en 2008, offre des enseignements de droit, gestion et économie qui sont assurés en relation avec les milieux socio-professionnels. Le stage en fin de S4 assure la liaison avec le monde de l entreprise. Des conventions de doubles diplômes existent avec les Universités Sun Yat Sen (Canton) et de Tamkamg (Taïpeh) pour un flux annuel d au moins 10 étudiants. Mais dans l ensemble, il existe encore trop peu de partenariats avec des universités étrangères et trop peu d échanges étudiants (Erasmus). 3 ORGANISATION GLOBALE DE LA MENTION (structure de la formation et de son organisation pédagogique, politique des stages, mutualisation et co-habilitations, responsable de la formation et équipe pédagogique, pilotage de la formation) : Cette mention se décline en quatre spécialités : «Lettres modernes», «Lettres classiques», «Cultureentreprise» et «Etudes françaises polyvalentes» (les deux dernières étaient jusqu ici des parcours). Il existe quelques passerelles possibles entre les masters recherche et professionnel : les étudiants de LC peuvent intégrer le M2 professionnel «Archéologie et patrimoine» à l issue de la première année. Dès le M1, il leur est également possible d intégrer le parcours «Editions numériques appliquées aux lettres, langues et Sciences humaines et sociales» (demandé). Certains cours de littérature sont mutualisés entre LC et LM. Des interfaces sont prévu avec les cours de préparation aux concours. Des cours d anglais de recherche se déroulent du S1 au S3. Seul le parcours «Culture-entreprise» prévoit un stage en S4. L équipe pédagogique est solide et répond bien aux spécialités enseignées ainsi qu à l excellence scientifique visée. Cependant, il manque des informations sur la partie «professionnelle» de l équipe pédagogique. 2

5 4 BILAN DE FONCTIONNEMENT (origines constatées des étudiants, flux, taux de réussite, auto-évaluation, analyse à 2 ans du devenir des diplômés, bilan prévisionnel pour la prochaine période) : Le bassin de recrutement est essentiellement le département du Rhône, bien qu on assiste, depuis 2008, à une légère remontée des inscriptions d étudiants extérieurs à Lyon 3 (17,7% au lieu de 7,8% en 2005). Le nombre d étudiants étrangers n est pas très élevé en regard la taille de la ville et de l université. On note (mais c est le cas général dans ces disciplines) un fléchissement des effectifs ces dernières années, surtout en «lettres classiques» tandis que les effectifs restent relativement stables en «lettres modernes». Les nouvelles spécialités, à mi-chemin entre la recherche et les activités professionnelles liées à la culture et à l édition, pourraient attirer de nouveaux étudiants. Les abandons en M2 semblent dus à l activité professionnelle (enseignement dans le secondaire) des inscrits. Le bilan prévionnel insiste sur la nécessité de maintenir les effectifs, d articuler les masters recherche avec le master «métiers de l enseignement» et de développer les nouvelles spécialités. 3

6 Avis par spécialité Lettres classiques L avis a été adressé à l établissement porteur (Université Lyon 2 Lumière, dossier n S ). Lettres modernes (recherche) L avis a été adressé à l établissement porteur (Université Lyon 2 Lumière, dossier n S ). Etudes françaises polyvalentes Ce parcours, propre à Lyon 3, est ouvert depuis 2007 uniquement au niveau du M2 et s adresse aux étudiants étrangers désireux de s initier à la recherche. Il prévoit une formation approfondie en langue et civilisation françaises. Il offre une formation originale qui semble répondre à une véritable demande et garantit aux étudiants une formation de haut niveau en langue et culture françaises. Cette spécialité peut se prévaloir d un taux élevé d insertion professionnelle et de très bons retours de la part des établissements d origine (Chine, Taïwan). Tout en se caractérisant par son interdisciplinarité, elle paraît très cohérente dans son offre de formation. Point faible : Il n existe pas de moyens pour s assurer du niveau réel en français des étudiants qui postulent à l admission dans le master. Recommandations pour l établissement : Il faudrait élargir les bassins de recrutement, grâce à la signature de nouvelles conventions. Il faudrait aussi renforcer les structures d encadrement (administratif et pédagogique) en prévision de l augmentation des flux (en particulier pour un tutorat de recherche). Il faudrait également veiller à garantir l homogénéité des étudiants suivant cette formation (origines et niveaux de langue très hétérogènes). NOTATION (A+, A, B ou C) : A 4

7 Culture - entreprise Créé comme parcours en 2008, «Culture-entreprise» est devenu une spécialité en 2009, avec l ouverture d une année de M2 visant à l insertion d étudiants littéraires dans le monde de l entreprise. Il s agit d une offre originale qui permet de combiner une formation humaniste de haut niveau avec une ouverture sur le monde de l entreprise, préparant ainsi les étudiants à d autres professions que celles de l enseignement. Néanmoins, l articulation entre disciplines littéraires et disciplines liées à l entreprise demeure un peu problématique. L équipe pédagogique comprend des spécialistes des deux «cultures» humaniste et commerciale. La formation comporte un tiers d enseignements littéraires (recherche), un tiers de formation méthodologique (rédaction, langue) et un tiers de formation «entreprise» avec des matières spécifiques (droit, économie, gestion, commercial) et un stage en entreprise. Les enseignements de littérature et de méthodologie sont en tronc commun avec le master «Lettres modernes», ceux de la partie «Entreprise» avec l Institut d administration des entreprises (IAE). La qualité de la formation est garantie grâce à l adéquation entre la formation et les enseignements proposés. Cette formation rencontre un grand succès auprès des étudiants. Point faible : L articulation entre les deux volets de la formation (économie et littérature) reste à affiner, de manière à diminuer le décalage entre ces enseignements et les autres. Recommandations pour l établissement : Il faudrait veiller à ce que l ouverture, en elle-même souhaitable, à d autres disciplines ne se traduise pas par une diminution des exigences d une formation spécialisée dans le domaine littéraire. La dimension «formation continue et par alternance» serait à développer, de même que le suivi des étudiants. NOTATION (A+, A, B ou C) : B 5

8 Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 3 Jean Moulin Demande n S Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Géographie et aménagement Présentation de la mention Le master «Géographie et aménagement» comprend trois spécialités : «Aménagement et développement territorial», «Villes et sociétés», «Interface nature-société». Il est beaucoup plus orienté vers les parcours professionnels, donc en formation plus courte à Bac +5, que vers la préparation d une thèse (Bac +8). Son centre d intérêt est l aménagement territorial, depuis les grandes agglomérations jusqu au rural, ce qui correspond à une très grande variété d objectifs et de connaissances. Avis condensé Avis global : La mention semble attractive, malgré une dispersion des centres d intérêt qui pourrait nuire à une bonne insertion professionnelle. Les données fournies, si elles révèlent une très bonne insertion professionnelle, ne permettent pas néanmoins de rendre compte des flux d étudiants dans toutes les spécialités. Très majoritairement orientés vers les parcours professionnalisants à court terme, les enseignements s adaptent bien aux savoirs et savoir-faire requis dans le monde professionnel. L évaluation des enseignements permet des réajustements. Le taux de placement des étudiants des filières professionnelles est bon. Points faibles : Le nombre d étudiants en spécialité recherche semble en voie d extinction (mais avec des chiffres donnés peu cohérents). L excessive dispersion : à vouloir couvrir tous les champs, de la géographie urbaine à la géographie rurale, il y a un éparpillement des thèmes étudiés qui peut être utile, certes, en filière recherche, mais moins en filière professionnelle. NOTATION GLOBALE (A+, A, B ou C) : A Recommandations pour l établissement : Des axes très originaux, comme ville/santé, pourraient faire l objet dans l avenir d un développement, sous forme de parcours M1 et M2. Les trois spécialités mériteraient d être plus nettement différenciées et explicitement affichées pour un futur candidat extérieur de manière à élargir le recrutement au-delà du local. 1

9 Avis détaillé 1 OBJECTIFS ( scientifiques et professionnels) : Ce «nouveau master» (suite à une restructuration) se voit comme une réponse à la demande sociale des métiers des collectivités territoriales, de l aménagement (avec choix entre des parcours longs de recherche en géographie et des parcours courts professionnalisants). Le ciblage vers les emplois dans la région semble bien identifié. Pour ceux qui font un parcours long, les professions envisagées à Bac+8 semblent beaucoup plus incertaines. 2 CONTEXTE (positionnement, adossement recherche, adossement aux milieux socioprofessionnels, ouverture internationale) : Le repositionnement de la mention est issu d une réflexion sur les faiblesses de la mention précédente : cette réflexion est donc tout à l honneur de l équipe de pilotage. Par ailleurs, il répond à une stratégie affichée par l établissement vers le décloisonnement des disciplines et la professionnalisation, y compris en formation continue. Il est très clair qu il y a encore largement la place dans la région, voire dans l Est français, pour une formation orientée vers l aménagement. La mention s appuie sur une École doctorale unique, sur l UMR «Environnement, villes et sociétés», sur une équipe mixte qui se consacre au management des collectivités territoriales et sur une EA «Santé, individu, société». De nombreux partenariats sont noués avec la région Rhône Alpes (dans plusieurs de ses directions, comme celle du patrimoine), avec le groupe LEADER sur le Beaujolais, avec la Caisse des dépôts pour le logement et le vieillissement, avec un «cluster» régional sur le patrimoine, etc. Force est de constater que l ouverture vers l étranger européen et nord-américain est faible (y compris sur la ville). Les étudiants admis venant de l étranger sont très peu nombreux et arrivent tous de pays émergents ou en développement. 3 ORGANISATION GLOBALE DE LA MENTION (structure de la formation et de son organisation pédagogique, politique des stages, mutualisation et co-habilitations, responsable de la formation et équipe pédagogique, pilotage de la formation) : Le S1 est commun, puis l organisation en cursus différents s opère en M2 avec une spécialisation. L enseignement des langues occupe une place importante. Les S2 et S4 sont largement ou totalement consacrés à des stages professionnels ou des périodes de recherche dans des laboratoires avec mémoire. On remarque une UE du M1 (S2) consacrée à la santé et à la qualité des territoires, qui est commune avec le M1 de médecine (Lyon 1), ce qui est très original. Les nombreux partenariats permettent d offrir un panel très ouvert de stages, depuis le rural «profond» jusqu à la gestion d une grande agglomération. Deux spécialités sur trois sont cohabilitées avec Lyon 2, l ENS, l Ecole nationale des Travaux publics de l Etat (ENTPE), l INSA. En dehors de ces cohabilitations, des mutualisations de cours ont lieu avec d autres M1 en S2 et en M2 (S1). La responsabilité est confiée à un professeur, aidé de deux co-responsables. L équipe pédagogique est bien équilibrée entre des enseignants plutôt jeunes et d autres plus confirmés et elle est soudée autour d un projet. La solidarité entre enseignants et entre promotions d étudiants est assurée par des remises de diplômes où les générations se cotoient et par une association des anciens du master aménagement. L équipe semble souffrir d un manque de ressources administratives. 2

10 4 BILAN DE FONCTIONNEMENT (origines constatées des étudiants, flux, taux de réussite, auto-évaluation, analyse à 2 ans du devenir des diplômés, bilan prévisionnel pour la prochaine période) : Une majorité des étudiants de la mention vient de la région, voire pour l essentiel de l université Lyon 3. Le bassin de recrutement s élargit en M2 mais reste très régional. Les deux années de formation comptent au total entre 150 et 180 étudiants, ce qui peut paraître beaucoup, mais cela correspond au flux d étudiants locaux : 90 environ sont inscrits en M1. Pour le M2, les deux spécialités recherche, ne totalisent qu un maximum de 7 et 10 étudiants. Il est vrai que la cohabilitation avec deux autres établissements permet des effectifs plus substantiels face aux enseignants, mais c est tout de même bien peu d étudiants. Si les taux de réussite varient autour de 80% en spécialités professionnelles, ils tombent à 60% en recherche, sans que les raisons soient explicitées. L évaluation des enseignements par les étudiants se fait grâce à des fiches par unité d enseignement : c est un excellent point dans le court terme de l année universitaire. Mais, à moyen terme, il s avère que leur suivi est difficile, même si des contacts sont entretenus pour cibler leur devenir : en se limitant ausx réponses fournies, 10 % des étudiants deviennent ingénieurs territoriaux, 5% attachés territoriaux et 80% se dirigent vers les entreprises (bureau d études, cabinet conseil, grande distribution, etc.), Au total, 68% sont en CDI et le revenu moyen est de 1532 euros/mois. 3

11 Avis par spécialité Aménagement et développement territorial Il s agit là de former des spécialistes du développement et du management des collectivités territoriales. Cinq parcours très différents sont proposés : gestion, risques, qualité, etc. De nombreux professionnels sont associés au travail universitaire en S3 (CCI, Grand Lyon, Région, entreprises). Suite à la demande des étudiants, il a été conçu un parcours préparant aux concours de la fonction publique territoriale pour les Bac +5. Un parcours peut être choisi en apprentissage, tout comme la formation en alternance (3 semaines en entreprise, 1 semaine en cours). De bonnes relations sont entretenues avec les entreprises et donc la formation est très professionnalisante. Point faible : Les liens avec la recherche ne semblent pas très explicites après le premier semestre. Recommandations pour l établissement : Recentrer la formation vers une «niche» permettrait de se démarquer mieux des nombreuses autres mentions françaises sur ces sujets. Veiller à maintenir le lien avec les équipes de recherche. NOTATION (A+, A, B ou C) : A Villes et sociétés Il s agit d une spécialité recherche et préparation à la thèse concervant la possibilité d un parcours professionnel. D une part, la spécialité entretient un lien très fort avec l UMR 5600 qui accueille des étudiants pour réaliser leurs mémoires dans le cadre des programmes du laboratoire, ce qui prépare bien à la thèse. D autre part, la formation a adopté la charte de l association des formations en urbanisme APEREAU, qui impose une large place à l insertion dans les milieux professionnels. La qualité de la préparation à la recherche. Une bonne insertion dans les milieux professionnels. Points faibles : Un recrutement trop local (défaut d ouverture vers les grandes agglomérations européennes). Un grand nombre de séminaires (11) qui, compte tenu des effectifs, pose un réel problème. Recommandations pour l établissement : Des échanges pourraient être institutionnalisés avec d autres structures travaillant sur la ville en Europe, au minimum, de manière à renforcer le rayonnement de la spécialité. En outre, il conviendrait de mener une réflexion sur la réorganisation de l offre excessive de séminaires ou de faire un effort pour développper l attractivité de la spécialité. NOTATION (A+, A, B ou C) : A 4

12 Interface nature - société Cette formation est très orientée sur la recherche concernant l interface nature / société. Mais elle comprend des enseignements très «attrape-tout» (écologie, hydrologie, risques, etc.) qui donnent l impression d une grande dispersion au détriment de l efficacité. En revanche, la spécialisation dans l écotoxicologie est plus originale. Accent mis sur les aspects opérationnels de la recherche. Qualité des enseignants, avec un bon compromis entre chercheurs confirmés, jeunes chercheurs et un tiers d enseignants non-universitaires. Points faibles : Des enseignements couvrant tous les champs ou presque : milieux tropicaux, paysages méditerranéens, grands travaux, géosite et patrimoine, espaces protégés, enjeux et risques Le contenu de cette spécialité est trop peu lisible vu de l extérieur. Recommandation pour l établissement : Un axe plus structurant et plus original pourrait être recherché car la géographie n est-elle pas toute entière contenue dans une réflexion sur les liens nature-sociétés? NOTATION (A+, A, B ou C) : B 5

13 Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 3 Jean Moulin Demande n : S Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Histoire Présentation de la mention Le master mention «Histoire» est le master recherche qui suit logiquement la licence en histoire de l université Lyon 3. Son objectif est de former des professionnels de la recherche dans les sciences historiques, ainsi que des professionnels de l enseignement. En M1, la mention offre un seul parcours. En M2, apparaît la séparation en spécialités. Il existe quatre spécialités «recherche» co-habilitées avec l université Lyon 2 et portées par cette université. Cette large cohabilitation est justifiée par la faiblesse des effectifs à l université Lyon 3. Mais la mention offre aussi deux spécialités «professionnalisantes», propres à l université Lyon 3, portant sur les «Métiers des archives» et sur «Archéologie / patrimoine». Un parcours «Culture-entreprise» permet aux étudiants d envisager une reconversion vers le secteur privé. Avis condensé Avis global : Cette mention est très inégale. Elle regroupe quatre spécialités «recherche», co-habilitées avec l université Lyon 2, porteuse de ces spécialités et deux spécialités «professionnelles» propres à l université Lyon 3. Les deux spécialités «professionnelles» attirent des étudiants en nombre satisfaisant. L une est de très grande qualité, l autre devrait affiner son offre. Les quatre spécialités «recherche» sont des formations de grande qualité, mais qui n attirent qu un nombre extrêmement réduit d étudiants. La formation est solide et éprouvée, s appuie sur une équipe enseignante de très grande valeur scientifique et la co-habilitation «recherche» avec l université Lyon 2 est judicieuse. Mais, même si le souci de diversification de l enseignement et des débouchés accessibles aux étudiants est réel, il y a lieu de poser la question du devenir de certaines spécialités aux effectifs beaucoup trop faibles en l état. Une équipe enseignante très qualifiée. La décision louable de s appuyer sur Lyon 2 pour tenir compte de la faiblesse des effectifs. La mise en place d un parcours «culture-entreprise». Points faibles : Des effectifs faibles, de surcroît en baisse. Le manque de séminaires de recherche en première année. Le défaut de procédures d évaluation des enseignements et d analyse du devenir des étudiants. 1

14 NOTATION GLOBALE (A+, A, B ou C) : B Recommandations pour l établissement : Il pourrait être utile de réfléchir à d autres spécialités plus porteuses que celles qui sont pratiquées. Une structuration plus rigoureuse des séminaires et des enseignements permettrait d étoffer l encadrement des étudiants, en particulier en M1. Il conviendrait enfin d améliorer la gestion de la mention (conseil de mention, prospective, attention accrue aux étudiants ) et l ouverture internationale, en développant l usage des langues vivantes et en encourageant les échanges avec l étranger. Avis détaillé 1 OBJECTIFS ( scientifiques et professionnels) : L objectif scientifique du master «Histoire» est de former des professionnels de la recherche dans les sciences historiques. Il s agit d une composante forte, essentielle, de cette formation. Du point de vue des débouchés, la mention vise avant tout à former des professionnels de l enseignement secondaire, mais envisage également, par un parcours «culture-entreprise», à fournir des cadres au monde de l entreprise. 2 CONTEXTE (positionnement, adossement recherche, adossement aux milieux socioprofessionnels, ouverture internationale) : Le master «Histoire» constitue une suite logique de la licence d histoire offerte dans la même université. Le master est adossé à une équipe d histoire, langues et littérature anciennes (EA664) et à une équipe d histoire moderne et contemporaine et d histoire des religions (au sein de l UMR CNRS 5190). Les médiévistes, actuellement rattachés à l université de Bourgogne, devraient rejoindre une future UMR d histoire médiévale. De nombreux contacts avec les milieux socio-professionnels sont avancés, de manière cependant trop vague pour être pleinement convaincante. 3 ORGANISATION GLOBALE DE LA MENTION (structure de la formation et de son organisation pédagogique, politique des stages, mutualisation et co-habilitations, responsable de la formation et équipe pédagogique, pilotage de la formation) : La première année est généraliste : l étudiant ne se spécialise encore, ni chronologiquement, ni thématiquement ; la formation est méthodologique et interdisciplinaire. Elle est aussi très théorique et repose surtout sur des cours magistraux. En seconde année intervient la spécialisation, autour de quatre spécialités «recherche» («Archéologie et histoire des mondes anciens», «Histoire et archéologie des sociétés médiévales», «Histoire des religions», «Histoire moderne et contemporaine»). Deux spécialités professionnalisantes sont également offertes en M2 : «Métiers des archives» et «Archéologie / Patrimoine». Une initiative intéressante est le cursus culture-entreprise, qui, dans les quatre spécialités «recherche», remplace certains enseignements par des enseignements et un stage préparant une insertion dans le monde de l entreprise, avec l idée que celui-ci a intérêt à recruter des gens diversifiés, avec des parcours qui les ont préparés à réfléchir et à travailler, mais qui cependant ne sont pas tout à fait ignorants de ce qu est le secteur privé. Les effectifs concernés sont très faibles, le bilan est difficile à cerner, mais l expérience est à encourager. Le pilotage de la formation semble insuffisant, au vu du dossier. 2

15 4 BILAN DE FONCTIONNEMENT (origines constatées des étudiants, flux, taux de réussite, auto-évaluation, analyse à 2 ans du devenir des diplômés, bilan prévisionnel pour la prochaine période) : Le recrutement sur site est majoritaire et l attractivité, certaine en Rhône-Alpes, apparaît faible au-delà (sauf pour un M2 professionnel). Les effectifs ont baissé de moitié en quatre ans. Le taux de réussite approche les deux tiers en M1, mais est bien plus satisfaisant en M2. Ceci montre un problème d orientation à la fin du L ou, du moins, un défaut de réflexion sur l accompagnement de ce passage du L au M. Il n y a pas d analyse du devenir des diplômés. 3

16 Avis par spécialité Archéologie et Histoire des mondes anciens (Recherche) L avis a été adressé à l établissement porteur (Université Lyon 2 Lumière, dossier n S ). Histoire et archéologie comparée des sociétés médiévales L avis a été adressé à l établissement porteur (Université Lyon 2 Lumière, dossier n S ). Histoire moderne et contemporaine (Recherche) L avis a été adressé à l établissement porteur (Université Lyon 2 Lumière, dossier n S ). Histoire des religions L avis a été adressé à l établissement porteur (Université Lyon 2 Lumière). Métiers des archives Cette spécialité, organisée en M2 après un M1 en histoire (ou histoire de l art, ou lettres modernes, ou lettres classiques) a pour objectif de former des professionnels des archives, publiques évidemment, mais aussi privées. Il s agit donc d un master professionnel. Cette formation attire des étudiants bien au-delà de la région et peut se targuer d excellents résultats en ce qui concerne l insertion professionnelle des étudiants. La remarquable insertion professionnelle. L excellence du taux de réussite. L attractivité hors de la région. Point faible : L absence d intégration aux activités de recherche. Recommandation pour l établissement : Afin de favoriser l évolution professionnelle, Il faudrait ménager une ouverture à la recherche. NOTATION (A+, A, B ou C) : A+ 4

17 Métiers de l archéologie et du patrimoine (pro) Le but de la spécialité «Métiers de l archéologie et du patrimoine» est de former des professionnels de l ensemble des métiers de l archéologie, mais aussi de la conservation, de la promotion et de la valorisation du patrimoine. Les effectifs étudiants sont globalement stables et témoignent d un vrai succès de cette mention. Cependant, le fait de s adresser, pour une formation en «archéologie», aussi bien à des étudiants titulaires d une licence et d un M1 en archéologie qu à des étudiants diplômés d autres disciplines, fussent-elles proches comme l histoire et l histoire de l art, pose problème : les cours d introduction générale dont ont besoin ces derniers ne sont pas utiles aux premiers. La compétence professionnelle doit aussi s en ressentir. Certains enseignements paraissent d autre part un peu spécialisés, pour une formation superficielle (peinture ou sculpture romaines, par exemple). Succès de la formation, pour les taux de réussite comme pour l attractivité. L importance des travaux pratiques et du stage. Points faibles : Doutes sur l intérêt réel du parcours «Archéologie». Défaut de renseignement sur le devenir des étudiants. Manque de cohérence de la formation par rapport aux formations initiales. Recommandations pour l établissement : Il y a lieu de s interroger sur le public et sur la fonction du parcours «Archéologie», qui actuellement vise trop large : il ne peut s adresser à la fois à des archéologues et à des non-archéologues. La spécialité devrait être reprofilée en «Patrimoine», cette notion incluant les résultats des fouilles archéologiques. On peut aussi conseiller de chercher des cohabilitations. NOTATION (A+, A, B ou C) : B 5

18 Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 3 Jean Moulin Demande n S Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : Information et communication Présentation de la mention La mention «Information et communication» comprend trois spécialités dont il est demandé le renouvellement : «Information et documentation», «Communication des organisations» et «Production audiovisuelle et multimédia». Ces trois spécialités proposent chacune un parcours professionnel et un parcours «recherche», la spécialité «Information et documentation» proposant également un parcours indifférencié «Métiers de l enseignement». La mention est à dominante professionnelle et vise à former des cadres généralistes en communication des organisations, en gestion de projets documentaires et en production audiovisuelle, capables à la fois de développer une expertise dans ces domaines, d en acquérir les compétences pratiques et de posséder un regard critique sur leur action. Avis condensé Avis global : La mention «Information et communication» présente une offre de formation fortement professionnalisante. Elle s inscrit dans la continuité de deux licences en communication mais également de deux mineures en communication offertes aux licences de lettres, langues et sciences humaines, ce qui garantit des flux raisonnables. La structure de la mention est davantage tubulaire, spécialisée dès le M1 avec des enseignements différenciés entre les trois spécialités, ce qui favorise une spécialisation forte sur deux années mais limite les possibilités de réorientation des étudiants. La mention a fait évoluer ses contenus en fonction des besoins du marché et bénéficie d un taux d insertion professionnelle élevé. Malgré un adossement à la recherche cohérent au seul laboratoire «ELICO» regroupant tous les enseignants-chercheurs lyonnais en sciences de l information et de la communication, les parcours en recherche manquent fortement de visibilité et de spécificité au sein des maquettes. De manière globale, la lisibilité des différents parcours au sein de chaque spécialité manque de clarté, et plus particulièrement en «Information et documentation». La professionnalisation est forte dès le M1, avec une importance accordée aux stages longs, aux intervenants du milieu professionnel et aux cours pratiques et spécialisés. L insertion professionnelle est élevée. Les contenus de la formation sont attentifs aux besoins du marché. Points faibles : Les parcours en recherche sont inexistants dans les maquettes. Le manque de mutualisation des enseignements en M1 ne favorise pas la réorientation éventuelle des étudiants entre M1 et M2. 1

19 Des masters aux contenus proches en «Information-communication» à Lyon 2 et «Sciences de l information et des bibliothèques» à l ENSSIB existent, sans qu il soit prévu de collaborations particulières. NOTATION GLOBALE (A+, A, B ou C) : B Recommandations pour l établissement : Il serait préférable de mutualiser davantage le premier semestre du M1 pour favoriser la progressivité de la spécialisation en master et permettre une réorientation éventuelle des étudiants entre M1 et M2. Les parcours «recherche» doivent être clairement dissociés des parcours professionnels dans les maquettes, en proposant des contenus de cours spécifiques. Le parcours «Métiers de l enseignement» n est pas assez lisible dans sa spécialité. La complémentarité avec les mentions de la même discipline à Lyon 2 et l ENSSIB est également à renforcer en communication des organisations et en informationdocumentation, surtout concernant les parcours «recherche» pour lesquels une spécialité commune serait certainement préférable. Enfin, l ouverture à l international est à encourager sur l ensemble de la mention, en envoi et accueil d étudiants et d enseignants. Avis détaillé 1 OBJECTIFS (scientifiques et professionnels) : Les objectifs scientifiques de la mention sont assez peu définis et ne semblent pas être la priorité de la formation. Il est fait mention de compétences génériques en capacité d expertise et de réflexion critique sur les métiers visés par la formation, sans référence précise à des programmes ou thèmes scientifiques particuliers du laboratoire de rattachement. Les objectifs professionnels visent la formation de cadres généralistes en communication interne et externe dans les organisations (entreprises, collectivités et associations) capables de penser et mettre en œuvre une stratégie de communication, de professionnels de la documentation capables de mettre en place des services documentaires et de gérer des systèmes d information adaptés au public, et des responsables de production audiovisuelle aptes à concevoir, financer et assurer le suivi d un projet de fiction ou de documentairereportage. 2 CONTEXTE (positionnement, adossement recherche, adossement aux milieux socioprofessionnels, ouverture internationale) : Le master s inscrit logiquement dans la continuité d une licence en «Médiation et communication» et «Information et documentation», ainsi que de mineures en information ou documentation dans les licences de lettres, langues et sciences humaines à Lyon 3. Il n a pas d équivalent à Lyon 3 mais ne précise pas suffisamment son positionnement et sa complémentarité par rapport aux mentions similaires de Lyon 2 en information-communication et de l ENSSIB en information-documentation, à l exception de sa spécialité en production audiovisuelle. L adossement au laboratoire «ELICO» qui regroupe l ensemble des chercheurs en sciences de l information et de la communication est cohérent par rapport aux contenus de la mention. L adossement aux milieux professionnels est présent dans les enseignements et dans certaines adhésions à des organismes professionnels, mais il manque un profil précis des intervenants professionnels recrutés. Une attention particulière est accordée à la VAE avec le rattachement d un enseignant de l équipe pédagogique. L ouverture à l international est à la baisse malgré des accords Erasmus existants et doit donc être renforcée. Il n est pas précisé si des échanges d enseignants ont lieu. 2

20 3 ORGANISATION GLOBALE DE LA MENTION (structure de la formation et de son organisation pédagogique, politique des stages, mutualisation et co-habilitations, responsable de la formation et équipe pédagogique, pilotage de la formation) : La mention est structurée de manière assez complexe, en trois options de M1 correspondant aux trois spécialités, puis en parcours professionnel et parcours recherche au sein de chaque spécialité de M2. Seule la spécialité «Information et documentation» offre un 3 ème parcours indifférencié en partenariat avec l IUFM pour préparer au CAPES «Documentation et aux métiers de l enseignement», mais aucune information précise n est donnée à ce sujet. En fait, seuls les cours de langue et d outils multimédia sont mutualisés, il n y a donc pas de tronc commun en M1, ce qui ne favorise pas une entrée progressive dans les spécialités. La politique des stages est très exigeante dans les parcours professionnels, avec trois mois en M1 et quatre à six mois en M2, et une possibilité de stage en laboratoire pour les parcours «recherche». L équipe pédagogique offre un bon équilibre entre universitaires et professionnels, même si leur profil n est pas entièrement détaillé. Les étudiants ne semblent pas associés au pilotage de la formation dans le cadre d un conseil de perfectionnement. 4 BILAN DE FONCTIONNEMENT (origines constatées des étudiants, flux, taux de réussite, auto-évaluation, analyse à 2 ans du devenir des diplômés, bilan prévisionnel pour la prochaine période) : L origine des étudiants témoigne d un ancrage majoritairement régional des étudiants recrutés. Un tiers provient d autres régions et très peu de l étranger, ce qui montre que la dimension internationale est à renforcer. Les flux sont suffisants dans l ensemble, notamment grâce aux étudiants provenant des deux licences en information- Communication de Lyon 3 et à un taux de réussite élevé en M1 qui favorise le passage en M2 dans la mention. L université Lyon 3 généralise actuellement la procédure d évaluation des enseignements par questionnaire et le suivi des diplômés a été réalisé en 2006 mais n est pas précisé pour les années suivantes. L insertion professionnelle demeure élevée et concerne majoritairement des professions intermédiaires. Le bilan pour la prochaine période mentionne essentiellement la volonté d augmenter le taux de recrutement en CDI à la sortie du diplôme. 3

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education, travail et formation de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire, patrimoine et technologies numériques de l Ecole Nationale des Chartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Métiers de l'international de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire de l Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau de la mention : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau de la mention : Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Evaluation des diplômes Masters Vague E Evaluation réalisée en 2013-2014 Académie : Versailles Etablissement déposant : Université Paris-Sud Académie(s) : Paris Etablissement(s) co-habilité(s) au niveau

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Cinéma, documentaire, médias de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université Paul Cézanne Aix-Marseille 3

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des masters de l Université Paul Cézanne Aix-Marseille 3 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l Université Paul Cézanne Aix-Marseille 3 2011 Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'université Paul Cézanne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Expertise internationale de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit public de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Master Géographie et aménagement

Master Géographie et aménagement Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Géographie et aménagement Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des connaissances et innovation de l Université Paris 6 Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Licence Histoire de l art et archéologie

Licence Histoire de l art et archéologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Histoire de l art et archéologie Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Information et communication de l Université des Antilles et de la Guyane Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et société de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des

Plus en détail

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention.

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention. Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 1 - Claude Bernard Demande n S3110048058 Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Mathématiques et applications,

Plus en détail

Licence Lettres appliquées

Licence Lettres appliquées Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Lettres appliquées Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique globale

Licence professionnelle Logistique globale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Logistique globale Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des organisations sociales, territoriales et culturelles de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Master Science politique

Master Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de la préservation et de la transmission du patrimoine culturel de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Audit, contrôle, finance de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Management des systèmes d information

Master Management des systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des systèmes d information Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Les formations à l université Stendhal

Les formations à l université Stendhal Les formations à l université Stendhal Une palette innovante et diversifiée L université Stendhal propose une palette diversifiée de formations à travers ses 5 Unités de formation et de recherche (UFR)

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes européennes et relations internationales de l Université de Cergy-Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Master Affaires politiques et internationales

Master Affaires politiques et internationales Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Affaires politiques et internationales Université de Bordeaux (déposant) Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel

Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Arts, mention Arts du spectacle et audiovisuel Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Littératures, arts et oralités du monde de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Philosophie. Université Bordeaux Montaigne. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Philosophie Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de l'innovation, de la communication et de la culture de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de gestion de l Université Panthéon-Assas Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit social de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Master Métier du livre jeunesse

Master Métier du livre jeunesse Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Métier du livre jeunesse Institut catholique de Toulouse Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales Charles de Gaulle Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Chimie de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ocean indien : géographie et histoire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Information et communication de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Niveau : LICENCE année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention :

Niveau : LICENCE année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : Niveau : LICENCE année Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : L3 LANGUES, LITTERATURES ET CIVILISATIONS ETRANGERES 180 ES Spécialité : Allemand Volume horaire étudiant : cours magistraux travaux dirigés

Plus en détail

Licence Economie et gestion

Licence Economie et gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et gestion Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence Information et communication

Licence Information et communication Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Information et communication Université Stendhal - Grenoble 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences physiques pour l'environnement de l Université de Corse Pasquale Paoli Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Génie électrique et informatique industrielle de l Université d Artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Histoire - métiers de la culture, des archives et du document (MECADOC) de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de la santé de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence Humanités, Culture humaniste et scientifique

Licence Humanités, Culture humaniste et scientifique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Humanités, Culture humaniste et scientifique Université Bordeaux Montaigne (déposant) Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Affaires internationales et ingénierie économique de l Université du Littoral Côte d Opale - ULCO Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Licence Administration publique

Licence Administration publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Administration publique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et finance de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit, science politique de l Institut Catholique de Paris Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues, littératures et civilisations étrangères de l Université Lille 3 - Sciences humaines et sociales - Charles de Gaulle Vague

Plus en détail

Master Ecologie et éthologie

Master Ecologie et éthologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Ecologie et éthologie Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Master Information communication

Master Information communication Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Information communication Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international et européen de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Biogéosciences de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Islam et droit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit des affaires de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM)

Section des Formations et des diplômes. Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «master» Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes anglophones de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes En vertu

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Licence professionnelle Communication visuelle

Licence professionnelle Communication visuelle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Communication visuelle Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Licence Information - Communication

Licence Information - Communication Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Information - Communication Université Toulouse 1 Capitole UT1 (déposant) Université Toulouse III - Paul Sabatier UPS (déposant) Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Sciences de l éducation

Master Sciences de l éducation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences de l éducation Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie appliquée de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Formations et diplômes. Licence Sociologie

Formations et diplômes. Licence Sociologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sociologie Université Centre Universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J (déposant) Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université de Bordeaux. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Licence Sciences de gestion

Licence Sciences de gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences de gestion Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence professionnelle Information, documentation, écritures et images spécialisées en sciences et techniques

Licence professionnelle Information, documentation, écritures et images spécialisées en sciences et techniques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Information, documentation, écritures et images spécialisées en sciences et techniques Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences humaines et sociales de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques

Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en gestion des risques Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Electronique, informatique et communication embarquées appliquées aux transports de l Université de Valenciennes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Informatique. Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Informatique. Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences de l'université Lille 2 - Droit et Santé Juillet 2009 2 Section des Formations et des diplômes Evaluation des licences de l'université Lille

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international des affaires de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Communication scientifique et technique de l ENS Cahan Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail