CURRICULUM VITAE. Courrier électronique : Site internet :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CURRICULUM VITAE. Courrier électronique : sylvie.cieply@unicaen.fr Site internet : http://www.unicaen.fr/crem/cieply.php"

Transcription

1 Sylvie CIEPLY Maître de conférences en Sciences Economiques Membre permanent du CREM (UMR 6211) Née le 20 juillet 1969 à Brioude (43) Mariée, 3 enfants CURRICULUM VITAE INFORMATIONS GENERALES Coordonnées Courrier électronique : Site internet : Adresse professionnelle Université de Caen Basse-Normandie 19, rue Claude Bloch F Caen cedex Adresse professionnelle 31, rue des cytises F Bretteville/Odon Tel : (33) Tel. : (33) Fax : (33) Port. : (33) Fonctions actuelles Maître de conférences en Sciences Economiques à l Université de Caen Basse- Normandie, IUP Banque-Assurance, depuis septembre Chercheur permanent au Centre de Recherche en Economie et Management (CREM), UMR CNRS 6211, Université de Caen Basse-Normandie. Directrice adjointe de l IUP Banque-Assurance de l Université de Caen Basse- Normandie depuis janvier Responsable de la spécialité Chargé d Affaires Entreprises et Institutions du Master Banque Finance Assurance de l IUP Banque Assurance de l Université de Caen Basse-Normandie depuis septembre Langues Français : langue maternelle. Anglais : courant (Preliminary English Test et First Certificate in English, Université de Cambridge, 1991). Allemand : lu, parlé, écrit. 1

2 TITRES UNIVERSITAIRES EMPLOIS OCCUPES ACTIVITES D ENSEIGNEMENT Habilitation à diriger des recherches en Sciences Economiques, Université de Caen Basse Normandie, septembre 2010 sous la direction de Robert Ferrandier : «Variations autour du financement des petites entreprises». Membres du Jury : Michel Bouteiller, Catherine Refait - Alexandre, Bernard Franck et Nicolas Le Pape Doctorat de l Université Lumière Lyon 2 en Sciences Economiques (Spécialité : Monnaie, Banque et Financement), mention très honorable et félicitations à l'unanimité, décembre 1997, sous la direction de Bernard Courbis et Gisèle Reynaud : «Spécificité financière PME 1 et nouvelles théories du financement : une application à un échantillon d'entreprises françaises». Membres du jury : Gérard Charreaux, Jean- Paul Pollin, Patrice Geoffron, et David Soskice. DEA Monnaie, Finance et Banque, mention Assez Bien, Université Lumière Lyon 2, Maîtrise en Sciences Economiques, mention économie de l'entreprise, option Finances, mention Bien, Université Clermont-Ferrand I, Classe Préparatoire Grande Ecole HEC série scientifique, Lycée Blaise Pascal, Clermont-Ferrand ( ) Baccalauréat série C, Lycée Lafayette, Brioude (43), Depuis septembre 2010 : Maître de conférences hors classe, Université de Caen Basse Normandie, promotion CNU : Recrutement maître de conférences, Université de Caen, promotion au grade de la première classe en septembre : Allocataire de recherche et Moniteur d'enseignement supérieur, Université Lumière Lyon : Attachée temporaire d enseignement et de recherche (50 %), Université Lumière Lyon 2. Etablissements LIEUX ET TYPES D ENSEIGNEMENTS Université de Caen Basse-Normandie (UCBN) ; Université du Havre, Université Lyon 2. Composantes IUP Banque Assurance (BA) ; UFR de Sciences Economiques et de Gestion (SEG) ; Institut d Administration des Entreprises (IAE), IUP Management du Social et de la Santé (MSS) ; IUT Gestion des Entreprises et des Administrations, IUFM de l académie de Caen. Formation Essentiellement formation initiale en licence, masters professionnels en formation classique et en alternance, master 2 recherche, formation continue (FC) en Licence et Master. Accessoirement formation continue pour les enseignants du second degré (IUFM) ou 1 Le signe PME signifie Petites et Moyennes Entreprises. 2

3 pour la préparation à l agrégation de Sciences Economiques et de Gestion (Agreg). MATIERES ENSEIGNEES Formation initiale Année Economie de la banque et de l assurance Réglementation bancaire Financement des entreprises risquées Relations banquesentreprises Licence Economie et Gestion (SEG) Licence Pro Conseiller Gestion de Clientèle en alternance (BA) Master 1 Banque, Finance, Assurance (BA) Master 1 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargés de clientèle Pro en alternance (BA) Master 1 Banque, Finance, Assurance (BA) Master 1 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargés de clientèle Pro en alternance (BA) Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises et institutions en alternance (BA) Master 2 Économie spécialité «Entrepreneuriat» (SEG) Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises et institutions en alternance (BA) 36h CM 19,5h CM 18h CM 18h CM 15h CM 18h CM 21h CM 12h CM 15h CM Théorie du financement Master 2 Économie spécialité «Modélisation économique» (SEG) 8h CM Formation initiale Autres cours dispensés les années précédentes Economie monétaire (18h CM GEA première année, 18h CM L2 SEG, 19,5h CM L3 pro BA) Relations financières internationales (24h CM L3 SEG, 12h CM M1 BA, 12h CM M2 BA) Finances publiques (12h CM L3 MSS) Economie générale (36h CM GEA première et seconde années) Comptabilité générale (64h TD première année GEA et 48h CM L2 BA) Gestion des risques de taux d intérêt (24h M1 IAE) Formation continue Année Economie bancaire L3 BA Financement des entreprises risquées Relations banque - firme Financement du risque Economie monétaire Master 1 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargés de clientèle Pro (BA) Master 2 «Entrepreneuriat» (SEG) Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises en e- learning (BA) Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises en e- learning (BA) Enseignants du secondaire (IUFM) 12 h CM 15 h CM 12 h CM 6 h CM 3

4 Formation continue Autres cours dispensés les années précédentes La gestion comptable et financière de l entreprise en création (16h CM DU «création d activités», SEG) La relation du créateur avec sa banque (8h CM DU «création d activités», SEG) Economie bancaire (3h CM Agreg.) RESPONSABILITES PEDAGOGIQUES Création de diplômes Création en 2004 du Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises et institutions (BA) (en collaboration avec L. Moisson). Mise en place du régime de l alternance (apprentissage et professionnalisation) en 2007 dans le cadre du Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises et institutions (BA). Montage du Diplôme d Université Banque et Finance Internationales, IUP Banque Assurance, UCBN. Montage du Diplôme d Université Gestion de patrimoine, IUP Banque Assurance, UCBN. Gestion de diplômes Gestion du département Banque et Finance Internationales de l IUP Banque Assurance de 1999 à Responsable pédagogique du Dispositif Régional de Couveuse d Entreprise, UCBN (en collaboration avec C. Lecorroller de 2003 à 2005 et F. Bastié de 2005 à 2007, pour plus de détails cf. innovations pédagogiques). Responsable du Diplôme d Université Banque et Finance Internationales, IUP Banque Assurance, UCBN, de 1999 à Responsable du Diplôme d Université Gestion de patrimoine, IUP Banque Assurance, UCBN, de 1998 à Gestion d unités d enseignement Responsable des Unités d enseignement «Relations bancaires» et «Relations internationales», Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises et institutions en alternance (BA) depuis Responsable de l Unité d enseignement «Financement de l entreprise», Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises en ligne (BA) depuis Création et gestion du module «Stratégie Financière» du Dispositif Régional de Couveuse d Entreprise, UCBN de 1999 à INNOVATIONS PEDAGOGIQUES Alternance Mise en place de travaux collaboratifs liant les enseignements universitaires et l activité professionnelle : - Fiche métier en L3 (BA) - Dossier critique sur les méthodes de notation interne en Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé d affaires entreprises et institutions en alternance (BA) Création et gestion d une épreuve professionnelle de simulation d un comité des engagements bancaires, Master 2 Banque, Finance, Assurance spécialité Chargé 4

5 d affaires entreprises et institutions en alternance (BA) E-Learning Mise en place de cours en ligne sur les thèmes suivants : - L information au cœur de la relation banque/entreprise - La relation banque/entreprise encadrée par la réglementation - Définir le risque-entreprise - Le financement bancaire des PME «risquées» - L investissement dans le non coté : le financement par excellence du «risque» Animation de chats et de forums Formation continue Mise en place de cours en matière de financement des entreprises adaptés à un public de créateurs d entreprise de niveaux d étude et d horizons variés ( ). Gestion pédagogique du Dispositif régional de Couveuse d Entreprise, UCBN : La gestion de ce programme consistait à «repérer» et à «accompagner» chaque année une dizaine d entrepreneurs potentiels pour les aider à créer leur entreprise dans de bonnes conditions. Cette mission très originale consistait à promouvoir l acte d entreprendre auprès des étudiants, à prospecter les porteurs de projets au sein de l université et à l extérieur, à organiser les enseignements et à participer activement aux activités qui associent l Université de Caen Basse-Normandie à la promotion de la création d activités dans la région (participation aux salons de la création et de la transmission, membre du réseau Calvados Terre d Entreprise, membre du jury «Les entrepreneurs de l innovation» organisé par l Agence de Développement Caen La Mer). Formation initiale Création en du programme «Tremplin de la réussite» sponsorisé par le Groupe La Poste. Ce programme consiste à identifier des étudiants de l UFR SEG d origine modeste (boursiers) désirant s orienter vers les métiers du secteur banque et à les accompagner dans le cadre d un contrat de parrainage avec le Groupe La Poste. Mise en place du label «Les cordées de la réussite» (BA et SEG) avec le Rectorat de Basse-Normandie. Ce programme consiste à suivre un projet d étudiants de l IUP BA et de l UFR SEG qui sont les parrains de lycéens d origine modeste. ENCADREMENT D ETUDIANTS Stages et contrats d alternance Suivi de mémoires et/projets Suivi de projets collaboratifs Suivi de stagiaires et d étudiants en alternance dans le secteur banque assurance : encadrement de 5 étudiants par an au niveau L3 et de 10 apprentis par an au niveau M2. Suivi de mémoires sur le thème du financement des entreprises et de projets de fin d étude : encadrement de 10 à 15 étudiants par an (M2 recherche SEG et M2 BA). Suivi de la réalisation des fiches métiers en L3 BA. Suivi de la réalisation de dossiers critiques en Master 2 Banque, Finance, Assurance 5

6 spécialité Chargé d affaires entreprises et institutions en alternance (BA). RESPONSABILITES ADMINISTRATIVES ET AUTRES RESPONSABILITE COLLECTIVES Responsabilités administratives formation Directrice adjointe de l IUP Banque Assurance, UCBN, depuis janvier Cette fonction consiste à seconder et à remplacer le directeur de l IUP dans toutes ses fonctions et à l aider dans ses choix stratégiques et tactiques (orientation de la formation, recrutement, budget, développement des programmes de formation, ). Directrice des études de l IUP Banque Assurance, UCBN, depuis janvier Cette fonction consiste à seconder le directeur de l IUP dans toutes ses attributions concernant la formation initiale de l IUP BA. Il s agit d organiser les discussions sur l évolution des maquettes de formation, de réaliser les choix en matière d orientation des diplômes et d assurer la cohérence des parcours de formation offerts par l IUP BA. Membre élu du Conseil de l IUP Banque Assurance, UCBN depuis Responsabilités administratives recherche Membre de la commission de spécialistes de la section 5 de l UCBN de 2001 à 2008 Membre des comités de sélection des postes section 5 au titre de la campagne de recrutement de 2009 et 2010 à l Université de Caen. Représentant élu des maîtres de conférences dans le CREM depuis Autres responsabilités Membre consultatif du Conseil de la documentation UCBN depuis Rapports Rapporteurs pour les revues : - Revue d Economie Politique, - Revue Economique, - Revue d Economie Industrielle, - Revue Internationale PME, - Brussels Economic Review. Divers Membre du comité scientifique du II nd International Workshop on Entrepreneurship, Culture, Finance and Economic development, Expert du Conseil régional d'aquitaine dans le cadre de l'appel à Projets Recherche ACTIVITES DE RECHERCHE THEMES DE RECHERCHE Domaine Economie appliquée. Objets Financement des entreprises ; Théorie du rationnement du crédit ; Entrepreneuriat ; Finance et innovation. 6

7 Application Financement des PME et des créations d entreprises, Crédits bancaires, Capital investissement, Modes d entrée des entrepreneurs, Gouvernement d entreprises. PUBLICATIONS Thèse Articles publiées dans des revues à comité de lecture classées AERES [a1] «Spécificité financière PME et nouvelles théories du financement : une application à un échantillon d'entreprises françaises», Thèse de doctorat de l Université Lumière Lyon 2 en Sciences Economiques (Spécialité : Monnaie, Banque et Financement), [b1] «Quel rôle pour les organismes de capital-investissement sur le marché de la cession-reprise?», Revue d Économie Financière, n 93, nov. 2008, pp , en collaboration avec Françoise Bastié. [b2] «Le marché de la cession-reprise d entreprises : Analyse de l efficacité des bourses d opportunités», Revue d économie industrielle, 1er Trimestre 2007, n 117, pp. 9-22, en collaboration avec Françoise Bastié. [b3] «La théorie du rationnement du crédit a-t-elle négligé Anne Robert Jacques Turgot?», Cahiers d Economie Politique, n 50, 2006, pp , en collaboration avec Nicolas Le Pape. [b4] «Financial contraints on New Firms: Looking for Regional Disparities», Brussels Economic Review, Autumn, 2005, vol.48, n 3, pp , en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardins. [b5] «Les facteurs de différenciation des banquiers mutualistes et A.F.B. en matière de financement des P.M.E.-P.M.I.», Revue d Économie Financière, n 67, 2002, pp , en collaboration avec Rafik Abdessellam et Nicolas Le Pape. [b6] «New initiatives to Bridge the Financial Gap for Innovative Firms in France», Industry & Innovation, vol. 8, n 2, August 2001, pp [b7] «Le financement des PME dans leur espace de transaction : le relâchement de l hypothèse de rationnement du crédit», Revue Internationale PME, 1999, vol. 11, n 4, pp , en collaboration avec Bob Hancké. [b8] «Expertise et contrôle des risques - P.M.E. par le chargé de clientèle entreprises : une alternative au rationnement», Revue d Économie Financière, 1999, n 54, pp , en collaboration avec Marcelline Grondin. [b9] «Le rationnement des petites entreprises sur le marché du crédit : mythe ou réalité?», Revue Banque & Marchés, n 33, mars-avril 1998, pp. 5-17, en collaboration avec Bernard Paranque. [b10] «Pour la construction de l'espace financier des petites et moyennes entreprises : identification des vides de financement et implications politiques», Revue d'économie politique, vol. 106, n 4, juillet-août 1996, pp Articles publiées dans des revues à comité de lecture [c1] «European Private Equity Firms Behaviors in Backing Up Buy Outs: Does Country Matter», Frontiers in Finance and Economics, nov. 2009, pp , en collaboration avec Rafik Abdessellam et Françoise Bastié. 7

8 non classées AERES Articles en révision dans des revues à comité de lecture classées AERES [c2] «Are Corporate Governance Systems Typologies Relevant?», Journal of Corporate Ownership and Control, nov. 2007, vol 5, n 2, pp , en collaboration avec Rafik Abdessellam et Anne-Laure Le Nadant. [c3] «The French Financial Revolution : The Radical Change of French Firms' Financial Characteristics», Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik Journal of Economics and Statistics, 2001, vol. 221, n 5-6, October, pp [d1] «Marché interne de la transmission d entreprise et environnement économique», en révision favorable auprès de Revue d économie industrielle, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy [d2] «Transfers of Ownership Rights: an Empirical Study of Five European Countries», en révision favorable auprès de Brussels Economic Review, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. [d3] «The Determinants of Contractual Agreements Used by European Private Equity Firms in Buy-Out Transactions: a Survey on Five European Countries», en révision favorable auprès du Journal of Small Business Management, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Françoise Bastié. Chapitres d ouvrages [e1] «Entrepreneur Finance in France : the Persitent Role of banks», chapter 5, pp , in: Bonnet J., García-Pérez-de-Lema D. and Van Auken E. (ed) : The Entrepreneurial Society: How to Fill the Gap between Knowledge and Innovation, 2010 (to be published), Edward Elgar Publishing, en collaboration avec Marcus Dejardins. [e2] «Differences in Financial and Legal System and Contribution of Private Equity Funds to Transfers of Shares in Europe», chapter 7, pp , in: Bonnet J., García-Pérez-de-Lema D. and Van Auken E. (ed) : The Entrepreneurial Society: How to Fill the Gap between Knowledge and Innovation, 2010 (to be published), Edward Elgar Publishing, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. [e3] «A Test of LBO Firms Acquisition Rationale : the French Case», In : Studies in Classification, Data Analysis, and Knowledge Organization, Springer Book Series (à paraître 2010), en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. [e4] «A Test of LBO Firms Acquisition Rationale : the French Case», In Book of Short Papers : First Joint Meeting of the Société Francophone de Classification and the CLAssification and Data Analysis Group, the Italian Statistical Society, Session Socio-Economic Applications, Caserta, Italy, June 2009, pp , en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. [e5] «Perception et gestion bancaire du risque PME par le chargé d affaires entreprise : l exemple Rhône-Alpin», in : G. Chanel-Reynaud et E. Bloy (dir.), La Banque et le risque PME, 2001, Presses Universitaires de Lyon, en collaboration avec Claudine Carluer et Marcelline Grondin. [e6] «Le financement des P.M.E. en France : d une garantie à l autre», pp , in : G. Chanel-Reynaud et E. Bloy (dir.), La Banque et le risque PME, 2001, Presses Universitaires de Lyon, en collaboration avec Gisèle Chanel-Reynaud. [e7] «Impact de la réforme financière sur la structuration de l'industrie française : 8

9 l'histoire de l'émergence et de la propagation d'une contrainte financière», pp in : G. Chanel-Reynaud, S. Cieply, A. Clerc et alii, Réforme financière et transformations des entreprises, 1995, Editions du Programme Pluriannuel en Sciences Humaines Rhône-Alpes, Collection Les chemins de la Recherche, 156 pages. [e8] «Enquête», p. VIII. in : G. Chanel-Reynaud, S. Cieply, A. Clerc et alii, Réforme financière et transformations des entreprises, 1995, Editions du Programme Pluriannuel en Sciences Humaines Rhône-Alpes, Collection Les chemins de la Recherche, 156 pages. Rapports Documents de travail [f1] L investissement dans le non coté en Europe, Rapport pour l Observatoire de l Epargne Européenne, rapport dirigé par Sylvie Cieply, en collaboration avec Rafik Abdesselam, Françoise Bastié et Anne-Laure Le Nadant, 250 pages. [g1] «Entrepreneurial Finance In France : The Persistent Role of Banks», ERIM Research papers, No ERS ORG, en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardin. [g2] «Financial Constraints on New firms: Looking for Regional Disparities», Max Planck Institute of Economics Entrepreneurship, Growth and Public Policy Group, Discussion paper, 2006, en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardin. [g2] «Peut-on opposer les banquiers mutualistes aux banquiers A.F.B. en matière de financement des P.M.E.-P.M.I.?», Document de travail du GEMMA, 2002, en collaboration avec Rafik Abdessellam et Nicolas Le Pape. [g3] «Modes de financement, types d investissement et efficacité des mesures publiques d aide au financement des entreprises», Document de travail du GEMMA, 2001, en collaboration avec Cécile Le Corroller. [g4] «French Manufacturing Firms and the Capital Gap since 1985: a Credit Rationing Approach», Journal of Financial Abstracts: series A, Corporate Finance and Organizations, Working Paper Series, vol. 5, n 1, 1998, en collaboration avec Bernard Paranque. [g5] «Debt Patterns of French Industrial Companies from 1990 to 1993: Advantages and Limitations of an Approach Based on Company Size», Journal of Financial Abstracts: series A, Corporate Finance and Organizations, Working Paper Series, vol. 4, n 9, 1997, en collaboration avec Bernard Paranque. [g6], «La contrainte de financement des entreprises industrielles françaises depuis 1985 : une approche en termes de régimes de crédit», Les études de l'observatoire des entreprises, Banque de France, T 97/02, 1997, en collaboration avec Bernard Paranque. [g7] «Comportement d'endettement et risques : apports et limites d'une approche en terme de taille», Bulletin Mensuel de la Banque de France, n 37, 1997, pp , en collaboration avec Bernard Paranque. [g8], «Comportement d'endettement des entreprises industrielles françaises sur la 9

10 période : apports et limites d'une approche en termes de taille», Les études de l'observatoire des entreprises, Banque de France, T96/02, 1996, en collaboration avec Bernard Paranque. [g9], «Bridging the Finance Gap for Small Firms», Discussion Paper, Wissenschaftszentrum Für Sozialforschung, Berlin, FS I , 1996, en collaboration avec Bob Hancké. COMMUNICATIONS Colloques à comité de lecture [h1] «The Survival of New Firms: Do Bank Loans at Birth Matter?», 27 èmes Journées Internationales d'économie Monétaire et Bancaire, Orléans, juin 2010, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. [h2] «The Survival of New Firms: Do Bank Loans at Birth Matter?», 27 èmes Journées de Microéconomie Appliquée, Dijon, 3 et 4 juin 2010, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. [h3] «The Entrepreneur s Mode of Entry: What Matters? The French case», 57 ème Congrès annuel de l A.F.S.E., 10 et 11 septembre 2009, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. [h4] «An Empirical Approach to the Financing of Business Start-ups in France : What Really Matters?, 26 èmes Journées Internationales d'économie Monétaire et Bancaire, Orléans, 25 et 26 juin 2009, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. [h5] «A test of L.B.O. Firms Acquisition Rationale: the French Case», SFC - CLADAG 2008, meeting of the Société Francophone de Classification and the Classification and Data Analysis Group of the Italian Statistical Society, Caserta, Italy, June 11-13th, 2009, en collaboration avec Abdessellam Rafik et Anne-Laure Le Nadant. [h6] «The Entrepreneur s Mode of Entry: What Matters? The French Case» 26 èmes Journées de Microéconomie Appliquée, Dijon, 4 et 5 juin 2009, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. [h7] «Do Bankers Make Errors When They Screen Start Up», 56 ème Congrès annuel de l A.F.S.E., 17 et 18 septembre 2008, en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardins. [h8] «Do Bankers Make Errors When They Screen Start Up», 25 èmes Journées Internationales d'économie Monétaire et Bancaire, Luxembourg, juin, juin 2008, en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardins. [h9] «Does the regional dimension matter as regards finance and entrepreneurship?», ERSA/ASRDLF Congress, August 29-September 2, 2007, Special Session Entrepreneurship and the Region, Cergy-Pontoise, en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardins. 10

11 [h10] «Marché interne de la transmission d entreprise et environnement économique», 55 ème Congrès annuel de l A.F.S.E., 14 et 15 septembre 2006, Paris La Sorbonne, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. [h11] «Les modes de gouvernance des organismes de capital-investissement sur le marché de la transmission : un essai empirique sur cinq pays européens», 23 èmes Journées Internationales d'économie Monétaire et Bancaire, Lille, juin, juin 2006, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Françoise Bastié. [h12] «Les modes de gouvernance des organismes de capital-investissement sur le marché de la transmission : un essai empirique sur cinq pays européens ", Journées Doriot, mars 2006, Deauville, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Françoise Bastié. [h13] «Buyouts and Venture Capital Firms : Strategies of Managers-Owners», International Conference on Financing of SMEs in Developed Countries, 4th and 5th April, 2006, Warwick, en collaboration avec Wojetch Sikorzewski. [h14] «L acte de céder une entreprise : stratégies possibles et critères de choix», 54 ème Congrès annuel de l A.F.S.E., 15 et 16 septembre 2005, en collaboration avec Wojetch Sikorzewski. [h15] «Transfers of Ownership Rights in Europe: An Empirical Study on Five European Countries», 22 ème Conférence Internationale de l A.F.F.I., Paris, juin 2005, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. [h16] «The Role of Private Equity Firms in Transfer of Ownership Rights: an Empirical Study on Five European Countries», 22 ème Conférence Internationale de l AFFI, Paris, juin, 2005, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne- Laure Le Nadant. [h17] «The Role of Private Equity Firms in Transfer of Ownership Rights: an Empirical Study on Five European Countries», 22 èmes Journées Internationales d Economie Monétaire et Bancaire, Strasbourg, juin 2005, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. [h18] «Financial Relationships And Financial Constraint», Workshop «Banking relationships», May 2005, Lille. [h19] «Financial Constraints on New Firms: Looking For Regional Disparities», Colloque Association de Sciences Régionale De Langue Française, septembre 2004, Bruxelles, en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardins. [h20] «La théorie du rationnement du crédit a-t-elle négligé Anne Robert Jacques Turgot?», 52 ème Congrès annuel de l A.F.S.E., septembre 2003, en collaboration avec Nicolas Le Pape. [h21] «Le ciblage des mesures publiques d aide au financement privé comme condition de leur efficacité»», 19 èmes Journées Internationales d économie monétaire et bancaire, Lyon, 6 et 7 juin 2002, en collaboration avec Cécile Le Corroller. [h22] «Peut-on opposer les banquiers mutualistes aux banquiers A.F.B. en matière de financement des P.M.E.-P.M.I.?», Journées de l A.F.S.E., 17 et 18 mai 2001, 11

12 Orléans, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Nicolas Le Pape. [h23] «Spécificité des banques dans l expertise et le contrôle des risques P.M.E. : résultats d une enquête exploratoire», 17 èmes Journées Internationales d'économie Monétaire et Bancaire, Lisbonne, 8 et 9 juin 2000, en collaboration avec Marcelline Grondin. [h24] «L octroi de crédit par les banques en situation d asymétrie d information : les résultats d une enquête auprès d un échantillon de chargés de clientèle P.M.E», Congrès International Francophone de la P.M.E., Lille, 25 et 26 octobre 2000, en collaboration avec Marcelline Grondin. [h25] «Évaluation et gestion bancaire des risques-p.m.e. en asymétrie informationnelle», 16 ème Conférence Internationale de l A.F.F.I., Aix-en-Provence, juin 1999, en collaboration avec Marcelline Grondin. [h26] «Le rationnement du crédit aux P.M.E. mythe ou réalité», 14 ème Conférence Internationale de l A.F.F.I., Grenoble, juin 1997, en collaboration avec Bernard Paranque. [h27] «Comportement d'endettement des entreprises industrielles françaises sur la période : apports et limites d'une approche en termes de taille», 13 èmes Journées Internationales d'économie Monétaire et Bancaire, Aix-en-Provence, 6-7 juin 1996, en collaboration avec Bernard Paranque. [h28] «Le financement bancaire des P.M.E. - l'apport des modèles de coopération interentreprises à la relation bancaire», Congrès International Francophone de la P.M.E., Paris, 25 octobre [h29] «Pour la construction de l'espace financier des petites et moyennes entreprises : identification des vides de financement et implications politiques», 12 èmes Journées Internationales d'économie Monétaire et Bancaire, Nancy, juin PROGRAMMES DE RECHERCHE Groupes de travail : Contrat Pluriannuel Etat Région sur le comportement des entreprises (Direction : O. Gaussens, Caen) : Contrat financé par l Observatoire de l Epargne Européenne sur le thème de l investissement dans le non coté et la transmission d entreprises en Europe (Dierction :S. Cieply, Caen) : ACI Blanche (Ministère de l Enseignement, de la Recherche et de la Technologie) sur le thème «Démographie d entreprise et bien-être» (Direction : R. Renault, Cergy) : contrat CNRS dans le cadre des Enjeux économique de l innovation sur le thème «Les conditions organisationnelles et financières de l innovation dans les P.M.I.» (Direction : B. Franck, Caen). 12

13 : contrat de la European Science Foundation sur le thème «Innovation and Corporate Governance» (Direction : A. Tylecote, Sheffield) : contrat de l'agence Rhône-Alpes des Sciences Sociales et Humaines sur le thème «Dynamique des P.M.E. et redéploiement du système financier : une nouvelle approche du risque» (Direction : G. Reynaud, Lyon 2) : contrat Jacques Cartier sur le thème des «Financements de proximité» (Direction : G. Reynaud, Lyon 2) : Programme Pluriannuel des Sciences Humaines de la Région Rhône- Alpes sur le thème «Réforme Financière et transformation des entreprises» (Direction : B. Courbis, Lyon 2). Séjours de recherche à l étranger Entre 1994 et 1997 : invitations au W.Z.B. (Wissenschaftzentrum, Berlin) dans l équipe de David Soskice. Entre 1994 et 1997 : participation aux séminaires de recherche dans le cadre de la mise en place du partenariat entre l Université Goethe de Francfort et l Université Lumière Lyon 2. Entre 1999 et 2001 : invitations au H.W.W.A. (Hamburg) dans le cadre d une série d ateliers sur le thème Institutional Foundations and Macroeconomic Consequences of Firms' Financial Structure. PRESENTATION ANALYTIQUE DES TRAVAUX PUBLICATIONS Thèse [a1] «Spécificité financière PME et nouvelles théories du financement : une application à un échantillon d'entreprises françaises», Thèse de doctorat de l Université Lumière Lyon 2 en Sciences Economiques (Spécialité : Monnaie, Banque et Financement), Résumé : La thèse vise à étudier et expliciter la spécificité financière des Petites et Moyennes Entreprises. Cette catégorie d entreprise présente des particularités en matière de financement. Leur capital est le plus souvent fermé, dominé par l'engagement du dirigeant et de ses proches. L'endettement, principalement bancaire et à court terme, joue un rôle prépondérant dans le capital engagé de ces entreprises. Enfin, leur investissement dépend, dans des proportions supérieures aux grandes entreprises, des variables financières. La mobilisation des principaux enseignements de la théorie du financement permet de souligner l'insuffisance de la fiscalité et des coûts de banqueroute pour justifier la spécificité financière PME. En revanche, les approches fondées sur l'existence de conflits d'agence et d'asymétries d'information présentent un pouvoir explicatif considérable. Ces travaux amènent finalement à poser l'hypothèse de la surexposition des PME aux phénomènes de rationnement du crédit et d'amplification financière directement liés à l'existence de ces imperfections sur le marché du crédit. Les tests réalisés sur un échantillon de données individuelles de la Centrale de Bilans ont permis de souligner, pour l'année 1993, le rôle des conflits d'agence entre dirigeants et créanciers dans la formation de l'endettement des entreprises de taille extrême et le rôle des asymétries d'information pour les 13

14 entreprises de moins de salariés. L'hypothèse d'un Small Business Capital Gap a également été testée sur la période Dans un contexte général où le taux d'endettement apparaît déterminé par la demande, les TPE (moins de 20 salariés) seraient sensiblement plus contraintes que les autres firmes dans leur accès au financement à moyen et long terme. Ce constat a pu être étendu aux entreprises de moins de 100 salariés lors du pic de récession de l'année Mots clés : P.M.E., conflits d'agence, asymétrie d'information, rationnement du crédit, accélération financière. Articles publiées dans des revues à Comité de lecture classée AERES [b1] «Quel rôle pour les organismes de capital-investissement sur le marché de la cession-reprise?», Revue d économie financière, n 93, nov. 2008, pp , en collaboration avec Françoise Bastié. Résumé : Les organismes de capital-investissement jouent un rôle important sur le marché de la transmission. Ils financent le rachat de l entreprise cible. Ils participent à la résolution des conflits qui opposent cédants et repreneurs et qui peuvent conduire à l échec du marché de la transmission. Lorsque ces institutions sont majoritaires dans le capital de la cible, dans le cadre d opérations d institutional buy out, elles fournissent, en plus, un service de contrepartie et de confidentialité particulièrement utile pour augmenter la liquidité du marché de la cession-reprise. Mots-Clefs : Capital-Investissement, Capital-Transmission, Institutional Buy Out, Asymétries d Information [b2] «Le marché de la cession-reprise d entreprises : Analyse de l efficacité des bourses d opportunités», Revue d économie industrielle, 1er Trim. 2007, n 117, pp. 9-22, en collaboration avec Françoise Bastié. Résumé : Cet article étudie les imperfections qui entachent le marché de la cession reprise d entreprises et les conditions d efficacité d une solution préconisée par la Commission Européenne : l organisation d un marché transparent de la transmission. Deux problèmes principaux sont mis en exergue : les asymétries d information entre cédants et repreneurs et les incertitudes sur le bon déroulement de la transmission. Face à ces deux problèmes, l apport des bourses d opportunités est souligné et certaines mesures pour améliorer leur efficacité préconisées. En particulier, la certification de l information et l interconnexion des plates-formes au niveau paneuropéen pourraient rendre plus liquide le marché de la cession-reprise. Mots-Clefs : Cessions, Reprises, Transmissions, Secret, Bourses d opportunités, Stakeholders, Audit. [b3] «La théorie du rationnement du crédit a-t-elle négligé Anne Robert Jacques Turgot?», Cahiers d Economie Politique, 2006, n 50, pp , en collaboration avec Nicolas Le Pape. Résumé : Cet article établit des rapprochements entre l'analyse par Turgot du marché du prêt d'argent et la théorie du rationnement du crédit. Turgot, dans sa critique des lois sur l'usure, a souligné les conséquences néfastes des rigidités nominales sur le marché du crédit, argument central de la théorie du rationnement du crédit de déséquilibre. Sur cette question, apparaît l'antériorité de l'apport de 14

15 Turgot relativement à Smith qui est pourtant reconnu comme ayant le premier introduit cet argumentaire. La modernité de Turgot est également mise en exergue puisqu'il prend en compte des causes endogènes au marché du crédit pour expliquer les rationnements. Mots-Clefs : Turgot, Smith, Usure, Rationnement du crédit. [b4] «Financial contraints on New Firms: Looking for Regional Disparities», Brussels Economic Review, Autumn, 2005, vol.48, n 3, pp , en collaboration avec Jean Bonnet et Marcus Dejardins. Résumé : Les contraintes financières pesant sur les nouvelles firmes sont fréquemment citées parmi les facteurs faisant obstacle aux dynamiques entrepreneuriales. Cet article introduit la problématique de patterns régionaux eu égard à ces contraintes. La recherche est menée en référence aux régions françaises et aux projets entrepreneuriaux qui aboutissent à la création de firmes. Les intentions entrepreneuriales générales dans la population qui ne trouvent pas de concrétisation, notamment à la suite de contraintes financières, ne sont pas étudiées ici. Le point a son importance dès lors que les conditions de financement sont identifiées. Primo, une évaluation de l activité bancaire régionale aboutit à la conclusion d une situation relativement homogène, l activité en l Île-de-France apparaissant néanmoins plus contrastée. Secundo, les contraintes financières affectant les nouvelles firmes font l objet d un examen typologique. Il ressort qu une majorité de firmes n est pas confrontée au rationnement du crédit mais aussi qu une part non négligeable est «autocontrainte». Tertio, la classification proposée est différenciée selon les régions. Malgré une offre bancaire relativement homogène, des différences peuvent encore être à l œuvre. Les explications sont hypothétiques à ce stade mais l évidence suggère que la dimension régionale mérite un examen plus approfondi. Mots-Clefs : Contraintes financières, Rationnement du crédit, Création d entreprise, Disparités régionales. [b5] «Les facteurs de différenciation des banquiers mutualistes et A.F.B. en matière de financement des P.M.E.-P.M.I.», Revue d Économie Financière, n 67, 2002, pp , en collaboration avec Rafik Abdessellam et Nicolas Le Pape. Résumé : L objet de cet article est de rechercher les facteurs qui différencient les chargés de clientèle des banques mutualistes des chargés de clientèle des banques commerciales en matière de financement des P.M.E. Ces facteurs de différenciation sont identifiés à partir des réponses obtenues dans le cadre d une enquête administrée auprès d un échantillon représentatif selon le type de banque de la population des chargés de clientèle P.M.E. de la région Basse-Normandie. Les analyses factorielles discriminantes réalisées mettent en évidence l importance de l ancienneté de la relation pour les banquiers mutualistes à l'opposé des banquiers S.A. qui prennent davantage en compte l'étude des documents comptables et l analyse de la faisabilité économique du projet de l entreprise. Mots clefs : relations banque-entreprise, banques mutualistes, banques commerciales, P.M.E., analyses discriminantes et analyses des correspondances. [b6] «Expertise et contrôle des risques - P.M.E. par le chargé de clientèle 15

16 entreprises : une alternative au rationnement», Revue d Économie Financière, 1999, n 54, pp , en collaboration avec Marcelline Grondin. La littérature traitant du financement des petites et moyennes entreprises fait fréquemment l état de l'existence d'un capital gap se produisant sur le marché du crédit à l'encontre de cette catégorie d'entreprises. Cette hypothèse trouve un support formel dans la théorie du rationnement du crédit. La confrontation des caractéristiques intrinsèques des P.M.E. aux conditions nécessaires à l'apparition d'un rationnement sur le marché du crédit va en effet dans le sens de la surexposition de cette catégorie de firmes à ce phénomène. Les résultats des travaux empiriques ayant, plus ou moins directement, testé cette hypothèse à partir des données d entreprises ne permettent pas cependant d aboutir à un résultat univoque. C est pourquoi cet article a choisi de tester l hypothèse du rationnement des P.M.E. à partir des résultats d une enquête réalisée auprès de 40 chargés de clientèle entreprises. Les résultats obtenus mettent en évidence les procédures d évaluation et de contrôle bancaire des risques qui permettent finalement de relâcher l'hypothèse d'un rationnement du crédit pour une majorité de ces entreprises. Mots-Clefs : P.M.E., Asymétries d information, Screening, Monitoring, Rationnement du crédit. [b7] «New initiatives to Bridge the Financial Gap for Innovative Firms in France», Industry & Innovation, vol. 8, n 2, August 2001, pp Résumé : De nombreuses initiatives ont été prises entre 1995 et 2000 pour promouvoir le financement des petites et moyennes entreprises innovantes en France. L objet de cet article est de comprendre pourquoi ces initiatives se sont imposées. Pour cela cet article souligne le changement radical du système de financement français dans les années 80. L économie française est devenue une économie de fonds propres et l action des banques s inscrit plutôt dans un modèle de banque à l acte. Dans ce système, la capacité des banques à financer les innovations est réduite et ce financement doit reposer sur une offre de fonds propres suffisante. Or, ce point apparaît très critique pour les P.M.E. qui ne peuvent pas accéder au marché car l offre en fonds propres des organismes de capital investissement reste trop faible et très concentré sur quelques cibles : les transmissions et les gros tickets. L ensemble des mesures visant à développer l offre de ces organismes apparaît ainsi crucial. Mots-Clefs : Rationnement du crédit, Endettement à moyen et long terme, Petites entreprises. [b8] «Le financement des PME dans leur espace de transaction : le relâchement de l hypothèse de rationnement du crédit», Revue Internationale PME, 1999, vol. 11, n 4, pp , en collaboration avec Bob Hancké. La littérature traitant du financement des petites et moyennes entreprises fait souvent état de l'existence d'un rationnement du crédit se produisant à l'encontre de cette catégorie d'entreprises. Cette hypothèse trouve un support formel dans la théorie du rationnement du crédit. Les résultats des travaux empiriques ayant testé cette hypothèse nous amènent cependant à nous interroger sur sa validité et à proposer une voie de recherche permettant de concilier les résultats des études théoriques et empiriques menées sur le thème "rationnement du crédit et P.M.E.". Dans cette note 16

17 de recherche, nous montrons en effet que l'appréhension de la P.M.E. dans son espace de transaction permet de relâcher l'hypothèse d'un rationnement du crédit pour une majorité de ces entreprises. L existence de relations interentreprises constitue en effet un canal pour des flux informationnels susceptibles de résoudre en partie les asymétries d information qui causent les phénomènes de rationnement. Ces relations réduisent également les risques supportés par les créanciers. Elles peuvent finalement se traduire par des flux financiers qui complètent les apports des établissements de crédit. Mots-clefs : P.M.E., rationnement du crédit, information, risque, financement interentreprises. [b9] «Le rationnement des petites entreprises sur le marché du crédit : mythe ou réalité?», Revue Banque & Marchés, n 33, mars-avril 1998, pp. 5-17, en collaboration avec Bernard Paranque. Résumé : Cet article étudie l hypothèse d un rationnement du crédit à l encontre des petites entreprises sur la période Une offre et une demande individuelles de crédit ont été reconstituées pour chacune des entreprises de notre échantillon issu de la base Centrale des Bilans de la Banque de France et des enseignements des théories de l'agence, du signal et du rationnement du crédit. La comparaison des intervalles de confiance de ces deux valeurs pour chaque entreprise a permis de déterminer leur régime d'appartenance et la fréquence du régime d'offre par classe de taille. Le régime de demande est apparu être le plus fréquent (entre 43% et 48%). Même si le régime de demande a été globalement dominant, plus de 38% des entreprises auraient subi une contrainte dans leur accès au crédit sur la période Cette contrainte se concentre sur quelques catégories d entreprises : pour l endettement total les très petites entreprises (moins de 20 salariés) sauf en 1989, 1992 et 1995 ainsi que les très grandes entreprises (plus de salariés) et, à partir de 1990, les grandes entreprises (de 500 à salariés) et pour le crédit à moyen et long terme uniquement les très petites entreprises. Mots-Clefs : Rationnement du crédit, Endettement à moyen et long terme, Petites entreprises. [b10] «Pour la construction de l'espace financier des petites et moyennes entreprises : identification des vides de financement et implications politiques», Revue d'économie politique, vol. 106, n 4, juillet août 1996, pp Résumé : Les mesures publiques d'aides au financement des P.M.E. sont nombreuses et leur efficacité régulièrement mise en doute. Cet article se propose de contribuer à la construction d'un instrument devant permettre, dans un deuxième temps, l'étude de l'efficacité de ces différents systèmes d'aides au financement. Pour réaliser cet objectif l'espace financier des P.M.E. est construit. Les conditions de l'éligibilité d'une entreprise à un financement de marché sont tout d'abord discutées. Les zones d'intervention dans le plan (espérance de rentabilité - risque) des différents intermédiaires financiers de bilan (banques et organismes de capital-risque) sont successivement recherchées. Les zones de ce plan où ne se positionne aucune source de financement externe, les vides de financement, sont alors identifiées. Mots-clés : Capital Gap, Intermédiaires Financiers de Bilan, P.M.E., Rationnement, Redlining, Vides de financement. 17

18 Articles publiées dans des revues à Comité de lecture non classées AERES [c1] «European Private Equity Firms Behaviours in Backing Up Buy Outs: Does Country Matter», Frontiers in Finance and Economics, nov. 2009, pp , en collaboration avec Rafik Abdessellam et Françoise Bastié. Résumé : Cet article étudie l hypothèse de différenciation des comportements adoptés par les organismes de capital-investissement en matière de sélection et de contrôle des opérations financées en Europe. Pour cela, nous utilisons les résultats collectés dans le cadre d une enquête réalisée auprès d un échantillon représentatif des OCI de cinq pays européens (Allemagne, Espagne, France, Italie, Royaume-Uni). Les analyses discriminantes réalisées sur respectivement les techniques d évaluation, les contrats et les instruments financiers selon les pays ne permettent pas de vérifier l hypothèse traditionnelle de l opposition des pays selon leur régime juridique. Ce résultat peut s expliquer soit par les limites des classifications bâties sur les variables juridiques soit par l intégration croissante des économies qui conduit à l homogénéisation des pratiques financières. Mots-clefs : Capital-investissement, Evaluation, Contrats, Instruments financiers, Régimes juridiques. [c2] «Are Corporate Governance Systems Typologies Relevant?», Journal of Corporate Ownership and Control, nov. 2007, vol 5, n 2, pp , en collaboration avec Rafik Abdessellam et Anne-Laure Le Nadant. Résumé : De nombreuses études soulignent la persistance de différences au niveau international entre les systèmes de gouvernement d entreprises malgré la globalisation financière. L objectif de ce papier est d apprécier la pertinence des typologies traditionnellement proposées pour qualifier ces différences lorsque sont étudiées les opérations de transferts des droits de propriété. Des hypothèses sur les caractéristiques attendues de ces opérations sont établies grâce à la mobilisation des travaux qui fondent ces différences sur la nature du système financier et du régime juridique ou encore le degré de concentration de la propriété. Ces hypothèses sont testées sur un échantillon de données, issu de la base Zéphyr, qui retient les opérations de cessions de la propriété concernant des cibles allemandes, britanniques, espagnoles, françaises et italiennes entre 1996 et i. L analyse statistique univariée et bivariée invalide dans leur grande majorité les hypothèses établies. La mobilisation de la typologie fondée sur les systèmes juridiques donne les moins mauvais résultats. Ces résultats peuvent finalement suggérer la convergence des systèmes non pas vers le modèle anglo-saxon mais vers un nouveau modèle à définir. Mots-clefs : Gouvernement d entreprise, Systèmes financiers, Régimes juridiques, Structure actionnariale, Transferts de propriété [c3] «The French Financial Revolution : The Radical Change of French Firms' Financial Characteristics», Jahrbücher für Nationalökonomie und Statistik Journal of Economics and Statistics, 2001, vol. 221, n 5-6, October, pp Résumé : Le système financier français a profondément changé entre 1985 et Jusqu au début des années 80, il appartenait clairement à la catégorie des économies 18

19 administrées centré sur le crédit. Ce système a implosé au milieu des années 80 sous la pression des déficits budgétaires français dans le contexte de la globalisation financière et de l intégration européenne. La conséquence la plus visible de cette réforme du financement de l économie française a été la transformation de la structure financière des firmes françaises et de leurs relations avec les banques. Cet article traite de cette transformation. Il étudie ses conséquences quant à l accès au crédit des entreprises et il justifie les initiatives prises en France entre 1995 et 2000 pour promouvoir le financement externe des P.M.E. Mots-clefs : Structure financière, relation banque-entreprise, course vers la qualité, rationnement du crédit. Articles en révision dans des revues à comité de lecture classées AERES [d1] «Marché interne de la transmission d entreprise et environnement économique», en révision favorable auprès de Revue d économie industrielle, en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. Résumé : Dans le cadre d une transmission, les partenaires de la firme supportent des incertitudes sur les performances présentes et futures de l entreprise cédée. Dans cette situation, ils peuvent revoir à la baisse leur évaluation a priori de la qualité de la firme et développer des comportements de précaution qui pénalisent le repreneur. L objet de cet article est d étudier l impact de la forme de la reprise, interne ou externe, sur les réactions de l environnement. Nous montrons, à partir de tests réalisés sur les données SINE de l INSEE, que l environnement réagit de manière plus favorable lorsque la reprise est interne et que, dès lors que le repreneur travaillait dans l entreprise reprise, la reprise familiale domine toute autre forme de transmission. Nous justifions ces résultats en mettant en exergue la nature de l information transmise selon le type de reprise et nous apprécions, à la lumière de ces résultats, les dernières mesures prises en faveur de la transmission d entreprise. Mots-clefs : Transmission, Reprise, Cession, Stakeholders, Marché interne. [d2] «Transfers of Ownership Rights: an Empirical Study of Five European Countries», en révision favorable auprès de Brussels Economic Review, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. Résumé : Dans cet article, nous étudions les transferts de droits de propriété réalisés entre 1996 et 2004 dans cinq grands pays européens : l Allemagne, l Espagne, la France, l Italie et le Royaume-Uni. Nous utilisons la littérature traditionnelle sur les systèmes de gouvernement d entreprise pour identifier des groupes attendus de pays qui devraient se ressembler en matière d opérations de transferts de la propriété. Les résultats obtenus à partir d une analyse typologique supervisée mettent en évidence des différences significatives entre les opérations selon le pays d origine de la cible. Ces dissimilarités correspondent à la classification traditionnelle des systèmes de gouvernance d entreprise sauf pour l Espagne. Mots-clefs : Gouvernance d entreprise, Fusions et Acquisitions, LBO, IPO, Transferts de participations minoritaires JSBM révision favorable 19

20 Articles en soumission [e1] «The Entrepreneur s Mode of Entry: What Matters? The French case», soumis à La Small Business Economics (26 octobre 2009), en collaboration avec Françoise Bastié et Pascal Cussy. Résumé : L entrepreneuriat a fait l objet d un vif intérêt de la part de la communauté scientifique. Au niveau microéconomique, cette littérature analyse la transition de l individu d un statut d employé à un statut de créateur d emploi. Dans le cadre de ce champ de recherche, l image de l entrepreneur est celle d un créateur d entreprises nouvelles. Cette littérature ne prend pas en compte la possibilité de racheter une entreprise plutôt de la créer de toute pièce. Or, le marché des reprises d entreprises est un marché important compte-tenu du nombre de salariés concernés et des compétences accumulées. L objet de cet article est d identifier les déterminants du choix du mode d entrée des entrepreneurs. A partir des résultats de la littérature sur le choix occupationnel, nous distinguons les caractéristiques individuelles de l entrepreneur, d une part, et les caractéristiques de la firme et de son marché, d autre part. Les estimations économétriques réalisées avec la base de données SINE mettent en évidence le rôle des compétences managériales acquises par l entrepreneur et l importance des caractéristiques du couple produit - marché de la firme dans l élaboration du choix du mode d entrée. D après nous résultats, les entrepreneurs choisiraient plutôt la reprise lorsqu ils ont préalablement exercé des fonctions en management, lorsque le projet est faiblement innovant et lorsque le marché est essentiellement local. Lorsque l entreprise innove et que son secteur est en croissance, les créations sont, à l opposé, plus répandues. Mots-clefs : Créations, Reprises, Transmissions, Modes d entrée Chapitres de livres et Actes de conférence [e1] «Differences in Financial and Legal System and Contribution of Private Equity Funds to Transfers of Shares in Europe», pp , in: Bonnet J., García-Pérezde-Lema D. and Van Auken E. (ed) : The Entrepreneurial Society: How to Fill the Gap between Knowledge and Innovation, 2010 (à paraître), Edward Elgar Publishing, en collaboration avec Rafik Abdesselam et Anne-Laure Le Nadant. Résumé : L étude des déterminants de la contribution des organismes de capital investissement dans ces opérations aboutit, pour chaque groupe de déterminants issu de la littérature sur la gouvernance d entreprise, à plusieurs hypothèses alternatives et strictement opposées. L étude des facteurs juridiques et financiers qui devraient influencer le recours aux organismes de capital investissement aboutit ainsi à une indétermination. Un enchaînement d analyses de données sur un échantillon issu de la base Zéphyr a permis d identifier, pour chaque groupe d arguments, l hypothèse qui est finalement corroborée. Selon nos résultats, l activité des organismes de capital investissement est plus déterminante dans les opérations réalisées dans les économies fondées sur le crédit bancaire, dans les pays dotés d un régime juridique de civil law et dans les économies où la concentration du capital est forte. Ces analyses mettent également en évidence que le cas français est un cas particulier qui 20

Curriculum Vitae. Informations générales

Curriculum Vitae. Informations générales Sandy CAMPART Maître de conférences de sciences économiques Membre permanent du CREM (UMR CNRS 6211) Directeur délégué à la formation continue de l IUP Banque Assurance de Caen Responsable de la licence

Plus en détail

1993 Baccalauréat (S). Mention Assez Bien. FORMATION

1993 Baccalauréat (S). Mention Assez Bien. FORMATION Sana GUETAT Avenue Olivier Messiaen, 72085 Le Mans cedex 9 (33) 02 43 83 35 34- Fax : (33) 02 43 83 31 35 Sana.Guetat@univ-lemans.fr http://www.univ-lemans.fr FORMATION 2008 Doctorat en Sciences de Gestion,

Plus en détail

Thierry Poulain-Rehm

Thierry Poulain-Rehm Professeur des Universités Directeur de l Institut d Administration des Entreprises La Rochelle TITRES UNIVERSITAIRES Agrégation de l enseignement supérieur, concours 2013-2014, jury Hubert de La Bruslerie.

Plus en détail

IAE Toulouse-Ecole de Management Université Toulouse 1 Capitole - UMR 5303 CNRS. Centre de Recherche en Management

IAE Toulouse-Ecole de Management Université Toulouse 1 Capitole - UMR 5303 CNRS. Centre de Recherche en Management Jamil Jaballah - UMR 5303 CNRS Centre de Recherche en Management - CRM 2 rue du Doyen Gabriel Marty, jamil.jaballah@iae-toulouse.fr Thèmes de recherche Finance d Entreprise Finance Empirique Les agences

Plus en détail

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie

Marc ROBERT. Courriel : Fonction : Professeur Associé. Biographie Courriel : Fonction : Professeur Associé Marc ROBERT Biographie Marc ROBERT, docteur en Economie, est professeur assistant au Groupe Sup de Co Montpellier Business School où il est responsable du département

Plus en détail

Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise.

Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise. Esther Jeffers Maître de conférence à l Université Paris 8 Email : esther.jeffers@univ-paris8.fr Thèmes de recherche Banque, marchés financiers, investisseurs institutionnels, gouvernance d entreprise.

Plus en détail

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences

Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences Celine BARREDY, PhD Associate Professor of Management Sciences PUSG, UFR 413 35, avenue Abadie 33072 Bordeaux Cedex celine.barredy@u-bordeaux4.fr TEL +33(0)685431233 Education 2005: PhD in Management Sciences

Plus en détail

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain

A / BIOGRAPHY. 2005-2009 : Doctorat en Sciences Economiques et de Gestion (Ph.D.), Louvain School of Management Université catholique de Louvain Albert B.R. LWANGO, PhD. Finance, Innovation and Entrepreneurship Groupe ESC Troyes Contact address : 217 avenue Pierre Brossolette BP 710 10002 Troyes cedex - France Phone : +33(0)3 25 71 22 79 Mail :

Plus en détail

Curriculum Vitae. Informations ge ne rales

Curriculum Vitae. Informations ge ne rales Curriculum Vitae Sandy CAMPART Directeur de l IUP Banque Finance Assurance de Caen Directeur de le gue de l IAE Caen Maı tre de confe rences de sciences e conomiques Membre du CREM (UMR CNRS 6211) Informations

Plus en détail

75 007 Paris Bâtiment F, Bureau 101 B

75 007 Paris Bâtiment F, Bureau 101 B FROUTÉ PHILIPPE Né le 13/04/1980 27 ans Célibataire Adresse Personnelle Adresse Professionnelle 29, rue Rousselet Université de Paris X Nanterre 75 007 Paris Bâtiment F, Bureau 101 B Tél : + 33 (0)1.56.58.29.23

Plus en détail

2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement et de Recherche Institut d Administration des Entreprises Université de Toulouse 1 Capitole.

2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement et de Recherche Institut d Administration des Entreprises Université de Toulouse 1 Capitole. Adresse personnelle : NEGRE Emmanuelle 5 rue Rivals 31000 Toulouse Née le 25/06/1987, 27 ans FRANCE 06.76.79.01.31 emmanuelle.negre@ iae-toulouse.fr Fonctions 2013-2015 Attachée Temporaire d Enseignement

Plus en détail

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle :

Freddy Huet. Adresse professionnelle : Adresse personnelle : Maître de conférences à l université de la Réunion Membre du CEMOI (université de la Réunion) Chercheur associé à la chaire EPPP (IAE de Paris) Né le 04 janvier 1979 Nationalité Française Adresse professionnelle

Plus en détail

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris. Education René Demeestere Emeritus Professor, Department Accounting and Management Control DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Célibataire

CURRICULUM VITAE. Célibataire CURRICULUM VITAE MOIZEAU Fabien Adresse domicile : 25 rue Saint-Rome 31000 Toulouse Tél :05-61-21-96-45 33 ans Célibataire Adresse professionnelle : GREMAQ, Université des sciences sociales Toulouse 1

Plus en détail

CURRICULUM VITAE FORMATION. 2001/2002 : Thèse ès sciences de gestion, option marketing, à l IAE de Dijon, Université de Bourgogne :

CURRICULUM VITAE FORMATION. 2001/2002 : Thèse ès sciences de gestion, option marketing, à l IAE de Dijon, Université de Bourgogne : CURRICULUM VITAE Nom : DJELASSI Prénom : Souad Fonction : Maître de conférences, Université Lille2 Adresse personnelle : 4 Rue Alexandre Desrousseaux, 59000 Lille Tél. personnel : 06.68.68.26.44 Mail :

Plus en détail

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie

Frank LASCK. Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur. Biographie Frank LASCK Courriel : f.lasch@montpellier-bs.com Fonction : Professeur Biographie Frank Lasch, professeur en entrepreneuriat, a rejoint le Groupe Sup de Co Montpellier Business School en septembre 2003

Plus en détail

FORMATION ET DIPLOMES OBTENUS

FORMATION ET DIPLOMES OBTENUS Jean Gabriel Cousin Faculté de Finance, Banque et Comptabilité Université Lille Nord de France né le 27/01/1976 1, Place Déliot 2 enfants 59000 Lille tél. : 03.20.90.76.06 courriel : jgcousin@univ-lille2.fr

Plus en détail

SITUATIONS PRECEDENTES THEMATIQUES DE RECHERCHE TITRES UNIVERSITAIRES

SITUATIONS PRECEDENTES THEMATIQUES DE RECHERCHE TITRES UNIVERSITAIRES Catherine Refait-Alexandre catherine.refait-alexandre@univ-fcomte.fr SITUATION ACTUELLE Professeur d'économie à l'université de Franche Comté depuis septembre 2009 Membre du CRESE Responsable de la Spécialité

Plus en détail

Nathalie REY DIPLOMES UNIVERSITAIRES

Nathalie REY DIPLOMES UNIVERSITAIRES Nathalie REY Fonction (depuis septembre 1999) : Maître de Conférences en Sciences Economiques Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité CEPN, UMR 7234 U.F.R. Sciences Économiques et de Gestion, Bureau J308

Plus en détail

Correcteur INTEC, CNED, Niveau Masters (Management et Contrôle de Gestion)

Correcteur INTEC, CNED, Niveau Masters (Management et Contrôle de Gestion) Yvette MASSON FRANZIL Docteur en Sciences de Gestion Adresse personnelle: 47, rue des Tilleuls 57070 METZ 03 87 76 24 73 massonyvette@wanadoo.fr Formation académique 2008 : Qualifiée aux fonctions d enseignant

Plus en détail

Docteure d'état en Sciences Economiques Professeure agrégée des Universités en Sciences de Gestion

Docteure d'état en Sciences Economiques Professeure agrégée des Universités en Sciences de Gestion Mireille JAEGER Docteure d'état en Sciences Economiques Professeure agrégée des Universités en Sciences de Gestion Téléphone professionnel: 03-83-39-64-75 Courriel : mireille.jaeger@univ-nancy2.fr Adresse

Plus en détail

Curriculum vitae. en vue de l obtention de

Curriculum vitae. en vue de l obtention de Céline CHATELIN-ERTUR MAITRE DE CONFERENCES à l Université d Orléans IAE Curriculum vitae en vue de l obtention de l H a b i l i t a t i o n à D i r i g e r d e s R e c h e r c h e s d e l U n i v e r

Plus en détail

Frédéric LOBEZ. Accounting and Finance Lille

Frédéric LOBEZ. Accounting and Finance Lille Frédéric LOBEZ Accounting and Finance Lille Biography: Dr Frédéric LOBEZ is an affiliated professor of finance at Skema. He holds a PhD from Université Lille Nord de France. CV Skills & Interests Languages

Plus en détail

Thèmes de recherche. Projets en cours

Thèmes de recherche. Projets en cours Formation Florence Cavélius Professeur Enseignant, Département Comptabilité- Contrôle de Gestion Doctorat en Sciences de Gestion - Université Paris Ouest Nanterre - 2007 Agrégation Economie et Gestion

Plus en détail

Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans

Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans cyril.hedoin@univreims.fr www.rationalitelimitee. wordpress.com Cyril HÉDOIN 12bis Grande Rue 51430 TINQUEUX 28 ans Tel : 03 26 91 87 20 Port : 06 26 96 75 28 Maître de conférences en sciences économiques

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance et banque de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

Isabelle DUCASSY EDUCATION

Isabelle DUCASSY EDUCATION Isabelle DUCASSY Associate Professor of Finance KEDGE Business School Domaine de Luminy, BP 921 Marseille 13228, France PROFESSIONAL +33 (0)4 91 82 79 45 isabelle.ducassy@kedgebs.com EDUCATION 2005 International

Plus en détail

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE

sous réserve de validation des modifications DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT FINANCE sous réserve de validation des modifications Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M2 Spécialité : FINANCE 120 ES Volume horaire étudiant : 335 h 35 h

Plus en détail

Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs.

Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs. Olivier DUPOUET Professeur des systèmes d Information KEDGE BS (Bordeaux) +33 6 86 44 87 47 / +33 5 56 84 63 25 olivier.dupouet@kedgebs.com EDUCATION 2008: HDR (Habilitation à Diriger des Recherches) en

Plus en détail

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES UNIVERSITE DE BOURGOGNE MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES Discipline : Sciences de Gestion Matière : Finance Candidate : Aurélie SANNAJUST Fonction : Maître de Conférences à l Université

Plus en détail

Yves Jégourel Maître de conférences HDR Docteur ès Sciences Economiques Email : jegourel@u-bordeaux4.fr

Yves Jégourel Maître de conférences HDR Docteur ès Sciences Economiques Email : jegourel@u-bordeaux4.fr Yves Jégourel Maître de conférences HDR Docteur ès Sciences Economiques Email : jegourel@ubordeaux4.fr Activités professionnelles Oct. 2001 Maître de conférences à l Université Montesquieu Bordeaux IV.

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Ines Gabarret. ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu

CURRICULUM VITAE. Ines Gabarret. ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu CURRICULUM VITAE Ines Gabarret ines.gabarret@gmail.com ines.gabarret@edcparis.edu EDUCATION 2009 University of Montpellier, Montpellier, France PhD Entrepreneurship 2003 University of CEMA (UCEMA), Buenos

Plus en détail

Master Développement commercial et international

Master Développement commercial et international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Développement commercial et international Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

Sarah MACHAT. IUT La Rochelle 15 rue de Vaux de Foletier 17026 La Rochelle cedex 01 06 19 03 13 17 e-mail : sarah.machat@univ-lr.

Sarah MACHAT. IUT La Rochelle 15 rue de Vaux de Foletier 17026 La Rochelle cedex 01 06 19 03 13 17 e-mail : sarah.machat@univ-lr. Sarah MACHAT IUT La Rochelle 15 rue de Vaux de Foletier 17026 La Rochelle cedex 01 06 19 03 13 17 e-mail : sarah.machat@univ-lr.fr FONCTION Depuis sept 2011 Maître de conférences, Université La Rochelle,

Plus en détail

THOMAS WEITZENBLUM. Situation courante : Professeur à l Université du Maine EMPLOIS FORMATION ET DIPLOMES

THOMAS WEITZENBLUM. Situation courante : Professeur à l Université du Maine EMPLOIS FORMATION ET DIPLOMES THOMAS WEITZENBLUM GAINS, Université du Maine Faculté de Droit, des Sciences Economiques et de Gestion Avenue Olivier Messiaen 72000 LE MANS E-mail : thomas.weitzenblum@univ-lemans.fr Né le 22 mai 1973

Plus en détail

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896

Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 Christophe REVELLI Associate Professor Kedge Business School christophe.revelli@kedgebs.com PROFESSIONAL +33 491 827 896 EDUCATION 2011 Qualification aux fonctions de Maître de Conférences en Sciences

Plus en détail

TITRES : PARCOURS UNIVERSITAIRE :

TITRES : PARCOURS UNIVERSITAIRE : VAN DER YEUGHT Corinne Maître de conférences Institut d'administration des Entreprises Université de Toulon 70 Ave Decouvoux - 83000 Toulon - France Courriel : corinne.van-der-yeught@univ-tln.fr TITRES

Plus en détail

Curriculum Vitae (version étendue)

Curriculum Vitae (version étendue) Curriculum Vitae Docteur en Sciences Economiques (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne) Qualifié Maître de Conférences par le Conseil National des Universités (Section 5) Né le 4 Janvier 1980 à Paris Nationalité

Plus en détail

BTS MUC. Management des Unités Commerciales SUPPLEMENT AU DIPLOME DE L ETUDIANT. Promotion 2014-2016 Session 2016

BTS MUC. Management des Unités Commerciales SUPPLEMENT AU DIPLOME DE L ETUDIANT. Promotion 2014-2016 Session 2016 BTS MUC Management des Unités Commerciales SUPPLEMENT AU DIPLOME DE L ETUDIANT Promotion 2014-2016 Session 2016 LYCEE DE : Ecole Collège Lycée - BTS Section internationale anglaise - Internat filles 370

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de conférences depuis septembre 2003. Ecole Abbé Grégoire du CNAM.

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de conférences depuis septembre 2003. Ecole Abbé Grégoire du CNAM. Nom : RIVAL Corps : Maître de conférences Equipe de recherche Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : MADINA Grade : Maître de conférences depuis septembre 2003 Section : 06 Membre du

Plus en détail

CURRICULUM VITAE Marianne Verdier Née le 9 mars 1980

CURRICULUM VITAE Marianne Verdier Née le 9 mars 1980 CURRICULUM VITAE Marianne Verdier Née le 9 mars 1980 1. Cursus professionnel Septembre 2014 2012-2014 2009-2012 Professeur des Universités à l Université Paris 2 Panthéon Assas. Chercheur au CRED, Centre

Plus en détail

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde

EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde EMLYON Business School Préparer des entrepreneurs pour le monde Mission EMLYON est une institution européenne dans la tradition des «Grandes Écoles Françaises» dédiée à l apprentissage du management entrepreneurial

Plus en détail

Curriculum Vitae Anne-Gaël Vaubourg

Curriculum Vitae Anne-Gaël Vaubourg Curriculum Vitae Anne-Gaël Vaubourg Née le 13 novembre 1972 à Fontainebleau (77) Nationalité française Adresse professionnelle : LAREFI, Université de Bordeaux batiment recherche économie, 1er étage avenue

Plus en détail

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE

MASTER ECONOMIE APPLIQUEE Le Master Economie Appliquée est destiné à des étudiants ayant reçu une formation universitaire solide en économie, statistiques, mathématiques et économétrie. Ce Master propose un cursus sur deux années

Plus en détail

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes

POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation. Matières enseignées. Intervient dans les programmes. Principaux diplômes POULAKIDAS, Angela Département : Commerce et négociation Matières enseignées Stratégie internationale Commerce international Entrepreneuriat international International marketing Ventes et négociation

Plus en détail

1978 : Maîtrise en Droit Privé, Mention «Assez Bien», Université de Pau et des Pays de l Adour

1978 : Maîtrise en Droit Privé, Mention «Assez Bien», Université de Pau et des Pays de l Adour 11 Mail : nicole.bourdalle@esc-pau.fr Téléphone : 05.59.92.64.67 Professeur de Droit Enseignant Chercheur Dr. Nicole BOURDALLE Formation 1991 : Doctorat en Droit sous la direction de Jean Derruppé, Professeur

Plus en détail

Cécile MAUNIER. Maître de Conférences Sciences de Gestion Responsable pédagogique - Master 1 Marketing, Vente TITRES UNIVERSITAIRES

Cécile MAUNIER. Maître de Conférences Sciences de Gestion Responsable pédagogique - Master 1 Marketing, Vente TITRES UNIVERSITAIRES Cécile MAUNIER Maître de Conférences Sciences de Gestion Responsable pédagogique - Master 1 Marketing, Vente IAE REUNION 24 avenue de la Victoire CS 92003 Saint Denis Cedex 09 ( : 02 62 47 99 01 E- mail

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Ce document constitue la version officielle du programme à compter de juin 2015. Les étudiants sont soumis aux règlements

Plus en détail

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI)

Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Management de la petite ou moyenne entreprise-petite ou moyenne industrie (PME-PMI) Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne

Plus en détail

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013

Concours interne de l agrégation du second degré. Section économie et gestion. Programme de la session 2013 Concours interne de l agrégation du second degré Concours interne d accès à l échelle de rémunération des professeurs agrégés dans les établissements d enseignement privés sous contrat du second degré

Plus en détail

MOBILITE INTERNATIONALE

MOBILITE INTERNATIONALE MOBILITE INTERNATIONALE 1. ORGANIGRAMME Anne France Malvache (Directrice de l ISTC) : anne france.malvache@istc.fr Olivier Garnier (Directeur des études et Relations Internationales) : olivier.garnier@istc.fr

Plus en détail

Master in Economics and Business

Master in Economics and Business Master in Economics and Business Préambule Le département d Economie de Sciences Po se développe à l image d une école, il est structuré par une faculté disciplinaire permanente, un portefeuille de masters

Plus en détail

Le financement de l apprentissage informel

Le financement de l apprentissage informel Études de cas Financial arrangements in informal apprenticeships: Determinants and effects. Findings from urban Ghana, Working Paper n o 49, ILO, 2007. Financement de l apprentissage informel : zoom sur

Plus en détail

Anne-Dominique MERVILLE

Anne-Dominique MERVILLE Anne-Dominique MERVILLE Maître de Conférences à l Université de Cergy-Pontoise (HDR) Directrice du Master II Professionnel Droit pénal financier Directrice de la Chaire Droit & Sécurité financière I. CURSUS

Plus en détail

numéro 242 juin-juillet 2014

numéro 242 juin-juillet 2014 numéro 242 juin-juillet 2014 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 Les voies d une refondation du capitalisme. Une responsabilité élargie et une rémunération spécifique de la fonction de contrôle actionnarial

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS (GEA) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Dispenser les savoirs théoriques et professionnels de base et proposer

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Jean-Marc MOULIN. Célibataire. Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom.

CURRICULUM VITAE. Jean-Marc MOULIN. Célibataire. Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom. CURRICULUM VITAE Jean-Marc MOULIN Nationalité : Française Le Bourg 14210 Trois Monts jean-marc.moulin@unicaen.fr Tél. : 02 31 79 87 52 (dom.) Célibataire Né le 9 août 1969 à Falaise (l4) Maître de conférences

Plus en détail

CURRICULUM VITAE PARCOURS PROFESSIONNEL

CURRICULUM VITAE PARCOURS PROFESSIONNEL CURRICULUM VITAE Adresses professionnelles : Institut d Administration des Entreprises de l Université de Toulon Campus de La Garde - Bâtiment Z - Av. de l Université - BP 20132 83957 La Garde Cedex Tél

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

FORMATION. 2001/2002 : Thèse ès sciences de gestion, option marketing, à l IAE de Dijon, Université de Bourgogne :

FORMATION. 2001/2002 : Thèse ès sciences de gestion, option marketing, à l IAE de Dijon, Université de Bourgogne : Nom : DJELASSI Prénom : Souad Fonction : Maître de conférences, Université Lille2 Adresse professionnelle : IUT département TC, Rond-Point de l Europe, BP 557, 59060 Roubaix Cedex 01 Tél. professionnel

Plus en détail

LIVRE VERT SUR LA MOBILITE DES JEUNES APPRENANTS DANS L UNION EUROPENNE CONTRIBUTION DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE

LIVRE VERT SUR LA MOBILITE DES JEUNES APPRENANTS DANS L UNION EUROPENNE CONTRIBUTION DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE LIVRE VERT SUR LA MOBILITE DES JEUNES APPRENANTS DANS L UNION EUROPENNE CONTRIBUTION DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE Cette contribution a été réalisée après consultation des acteurs du territoire des Pays

Plus en détail

Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur

Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur Plan Etudiants Pour l Innovation, le Transfert, l Entrepreneuriat (PEPITE) dans l Enseignement Supérieur Jean-Pierre Boissin Mission nationale (MENESR/MEIN/CDC) Président Académie de l Entrepreneuriat

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLOME

SUPPLEMENT AU DIPLOME SUPPLEMENT AU DIPLOME Préambule : «Le présent supplément au diplôme suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l Europe et l UNESCO/CEPES. Le supplément vise à fournir des données

Plus en détail

FORMATION 2015 : Qualification aux fonctions de maître de conférences en Sciences de gestion.

FORMATION 2015 : Qualification aux fonctions de maître de conférences en Sciences de gestion. Julien Grobert IAE de Toulouse 2 rue du Doyen Gabriel Marty 31042 Toulouse, cedex 9 Julien.grobert@iae-toulouse.fr Poste actuel Enseignant-Associé IAE de Toulouse CHAMPS DE RECHERCHES - Marketing sensoriel

Plus en détail

Masters Banque. des Professionnels. Master : Economie et Finance Internationales. Master : Activités bancaires. entreprises

Masters Banque. des Professionnels. Master : Economie et Finance Internationales. Master : Activités bancaires. entreprises Masters Banque Faculté d économie appliquée 3, avenue Robert Schuman 13628 AIX-EN-PROVENCE Cedex 1 M2 : Analyse Bancaire et Marchés des Professionnels http://www.fea-upcam.fr/categorie_2-13_ Masters.html

Plus en détail

- Articles dans des Revues à comité de lecture (classées AERES) / Articles in refeered reviews

- Articles dans des Revues à comité de lecture (classées AERES) / Articles in refeered reviews Thomas ZEROUAL Profil - Enseignant Chercheur en SUPPLY CHAIN MANAGEMENT. - Thèmes de recherche : service, innovation et durabilité dans les transports. - DOCTEUR en Sciences Economiques : «Les politiques

Plus en détail

Le build-up est-il la solution?

Le build-up est-il la solution? Développement des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI) en France Le build-up est-il la solution? Paris - 10 janvier 2012 Oliver Gottschalg Pierre Mestchersky Stéphane Gilet Dominique Degand Observatoire

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Docteur en Sciences de Gestion, Université Toulouse I, février 1998, mention Très Honorable avec Félicitations.

CURRICULUM VITAE. Docteur en Sciences de Gestion, Université Toulouse I, février 1998, mention Très Honorable avec Félicitations. Erwan QUEINNEC Maître de Conférences en Sciences de Gestion UFR SMBH 74 rue Marcel Cachin 93.017 BOBIGNY CEDEX CURRICULUM VITAE e.mail : erwan.queinnec@freesbee.fr FORMATION Docteur en Sciences de Gestion,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Mon Master à l ESTIM

Mon Master à l ESTIM Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique L Ecole Supérieure des Technologies d Informatique et de Management Mon Master à l ESTIM Livret des études «A l ESTIM Business School

Plus en détail

DROIT ECONOMIE - GESTION. Sciences Economiques. Banque Patrimoine Assurance. 466 h 18 h 484 h 522 H 18 H 540 H

DROIT ECONOMIE - GESTION. Sciences Economiques. Banque Patrimoine Assurance. 466 h 18 h 484 h 522 H 18 H 540 H Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : DROIT ECONOMIE - GESTION Sciences Economiques Banque Patrimoine Assurance M2 120 ES Volume horaire étudiant : Parcours CPA Parcours Pro 466 h 18 h

Plus en détail

Série Z, fonds hors format

Série Z, fonds hors format issues de l échantillonnage (années en 0-1 et 5-6). Ces fonds, dont la constitution est prévue par les textes, sont une mémoire des exercices pratiqués à l Université, autant qu une approche de la réponse

Plus en détail

Jimmy Tél : 03 26 91 88 19 MOREL Mob : 06 22 21 23 74

Jimmy Tél : 03 26 91 88 19 MOREL Mob : 06 22 21 23 74 Jimmy Tél : 03 26 91 88 19 MOREL Mob : 06 22 21 23 74 : jimmy.morel@univ-reims.fr : @Jimmy_Morel : jimmymorel.jimdo.com POSITIONS UNIVERSITAIRES UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE PROFESSEUR AGREGE

Plus en détail

Curriculum Vitae. Directrice de l Institut d Administration des Entreprises (IAE), UT1-Capitole

Curriculum Vitae. Directrice de l Institut d Administration des Entreprises (IAE), UT1-Capitole Curriculum Vitae Catherine Casamatta Née le 1 er janvier 1973 à Bastia (France) Vie maritale, deux filles (8 ans et 5 ans) Nationalité française Adresse : IAE Université de Toulouse 1-Capitole 2 rue du

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES 2013-2014 ÉCONOMIE en Licence Les informations présentes dans ce document sont valables pour l'année 2013-2014. D'importantes modifications interviendront pour l'année 2014-2015. Il s agit d un cursus

Plus en détail

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) FICHE 13 RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Ingénieur diplômé de l'ecole Centrale de Lille (ECLille) Autorité responsable de la certification (cadre 2) Ecole Centrale

Plus en détail

Curriculum Vitae 2012/2013 of Clémentine BOURGEOIS

Curriculum Vitae 2012/2013 of Clémentine BOURGEOIS PJ 2 Curriculum Vitae 2012/2013 of Clémentine BOURGEOIS Family name: BOURGEOIS First name: Clémentine Education: Doctorate / Ph.D. University Montesquieu Bordeaux IV Date 2006 Subject of the thesis Doctorate

Plus en détail

Alexis PARMENTIER. 2005-2006 Assistant de recherches (post-doctorat) au département d économie de l Université Catholique de Louvain (Belgique).

Alexis PARMENTIER. 2005-2006 Assistant de recherches (post-doctorat) au département d économie de l Université Catholique de Louvain (Belgique). CURRICULUM VITAE Alexis PARMENTIER Adresse Professionnelle : Université de Département d Economie 15, Avenue René Cassin BP 7151 97715 Saint-Denis Messag Cedex 9, FRANCE Tel (Bureau) : 02 62 93 84 28 Alexis.Parmentier@univ-reunion.fr

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Management des organisations Spécialité Management opérationnel des entreprises Autorité

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de Conférences HDR CEREFIGE ED SJPEG. Jean-Claude Gilardi. Université de Nancy 2

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de Conférences HDR CEREFIGE ED SJPEG. Jean-Claude Gilardi. Université de Nancy 2 Nom : DIANOUX Corps : Maître de conférences Equipe de recherche Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : CHRISTIAN Grade : Maître de Conférences HDR CEREFIGE Section : 06 Ecole doctorale

Plus en détail

Le Fol Gaëlle. Current Position - Status. Former positions. Education and qualification. Full professor. gaelle.le_fol@dauphine.fr

Le Fol Gaëlle. Current Position - Status. Former positions. Education and qualification. Full professor. gaelle.le_fol@dauphine.fr Le Fol Gaëlle Full professor gaelle.le_fol@dauphine.fr Current Position - Status Head of an education program : Master 203 - Financial Markets Department of attachment : MSO Centre of Research : Dauphine

Plus en détail

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.

Présentation. Eleven Business. La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence. Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business. Présentation Eleven Business La Parade Niepce 104 1600 rte des milles 13090 Aix-en-Provence Tél : 06.64.92.19.83 contact@eleven-business.com www.eleven-business.com Sommaire Sommaire... 2 1. Eleven Business...

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM

DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM DOSSIER DE CANDIDATURE APPLICATION FORM BACHELOR EN MANAGEMENT INTERNATIONAL EM NORMANDIE N D INSCRIPTION (Réservé à l EM NORMANDIE) (to be filled by EM NORMMANDIE) CHOISISSEZ UNE SEULE OPTION / CHOOSE

Plus en détail

Sciences Po Paris. Collège universitaire

Sciences Po Paris. Collège universitaire Sciences Po Paris Collège universitaire 1. Qu est-ce que Sciences Po? 1. Les formations: le Bachelor et les Masters 1. Les procédures de candidature 1. Les droits de scolarité et les bourses d études discussion

Plus en détail

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans

PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans PROGRAMME BACHELOR BANQUE / FINANCE / ASSURANCE en 3 ans DESCRIPTION Faire le choix d un cursus en 3 ans c est opter pour une formation qui permet à l étudiant de découvrir le monde de l entreprise afin

Plus en détail

Partenaire de votre entreprise

Partenaire de votre entreprise Partenaire de votre entreprise PROFESSIONNELS OFFRE DE FORMATIONS L IGR-IAE accueille plus de 1000 étudiants en formation initiale, apprentissage et continue : des spécialistes hautement qualifiés pour

Plus en détail

Le Master FC en e-learning. Jean-Guy BERNARD, Directeur Général EM Normandie

Le Master FC en e-learning. Jean-Guy BERNARD, Directeur Général EM Normandie Master de l École de Management de Normandie par la voie de la Formation Continue en e-learning Diplôme visé Bac+5 Grade de Master Objectifs du programme Développer des compétences opérationnelles dans

Plus en détail

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC

Liens entre communication. environnementale et performance. d entreprise : l implication des doctorants HEC Liens entre communication environnementale et performance d entreprise : l implication des doctorants HEC Plusieurs doctorants travaillent sur les thématiques reliées à la Chaire. Rodolophe Durand supervise

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

Thierry RIGAUX. Expériences professionnelles. 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer

Thierry RIGAUX. Expériences professionnelles. 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer Thierry RIGAUX 21 rue St Louis - BP 774 62327 Boulogne Sur Mer Email : thierry.rigaux@univ-littoral.fr Tél. : 0033 321 994 103 Expériences professionnelles Depuis décembre 2010 : Directeur du site universitaire

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

LIVRET DE L'ETUDIANT MASTER 1 ANNEE 2014/2015

LIVRET DE L'ETUDIANT MASTER 1 ANNEE 2014/2015 MASTER DROIT ECONOMIE GESTION Mention Administration Management Economie des Organisations (AMEO) Spécialité Direction des structures médico-sociales et de services aux personnes (DSMS) LIVRET DE L'ETUDIANT

Plus en détail

CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO. MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation

CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO. MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation CURRICULUM VITAE - Nicolas ÉRÉSÉO MCF HDR en droit des contrats, de la concurrence et de la consommation Né le 13/01/1973 à Pau (64) 3, rue des Frères, 67000 Strasbourg Tel : 06-65-74-74-65 // 03-69-74-81-64

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Mention : METIERS S LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Domaine : Spécialité : Volume horaire étudiant : Niveau : MASTER 2 année ARTS LETTRES LANGUES ET VEILLE DOCUMENTAIRE INTERNATIONALE M2 120 ES 120 h 48/78

Plus en détail