Qu est-ce que la VNI?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Qu est-ce que la VNI?"

Transcription

1 Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années, un des traitements majeurs utilisé dans les services de pneumologie et de réanimation dans le cadre de l insuffisance respiratoire aiguë comme chronique. DEFINITION Le terme «VNI» regroupe toutes les techniques d assistance ventilatoire délivrant une aide ventilatoire sous la forme de pression positive, sans intubation trachéale ou trachéotomie. Avant 1955, l'assistance ventilatoire mécanique utilisait principalement le poumon d'acier (ventilation en pression négative). Après 1955, le relais est pris par la ventilation en pression positive intermittente via une trachéotomie ou une intubation, que ce soit en situation aiguë (réanimation) ou au long cours, à domicile, pour les insuffisants respiratoires chroniques (IRC). Les bénéficiaires en sont les victimes d'une épidémie de poliomyélite antérieure aiguë survenue dans les années Cependant, les sondes en caoutchouc utilisées sont sources d'infection et les ballonnets trop gonflés entraînent très fréquemment des lésions trachéolaryngées. Ces arguments ont incité à utiliser des interfaces «non invasives» : pièce buccale (années 60), masques d'anesthésie, voire masques d'aviateurs. Leur inconfort, à l époque, a aboutit à l abandon de la ventilation au masque. Dans les années 90, les résultats français sur l'insuffisance respiratoire aiguë chez le BPCO marquent le début de la VNI «moderne». La France est un des leaders dans le domaine, avec l Italie et l Espagne, ce qui explique le nombre de patients actuellement ventilés en comparaison avec d autres pays européens ou les USA. BASES PHYSIOPATHOLOGIQUES Les échanges gazeux dépendent du renouvellement périodique de l'air alvéolaire ; lors d'une inspiration, l'air est transféré vers les alvéoles ; lors de l'expiration, l'air alvéolaire est transféré vers l'extérieur. Ces transferts sont rendus possibles par l'existence d'une différence de pression entre les alvéoles (Palv) et l'entrée des voies aériennes (Pao). Ainsi :

2 - à l'inspiration, Pao > Palv par abaissement de Palv (contraction des muscles inspiratoires) - à l'expiration, Palv > Pao, par élévation de Palv à cause des forces élastiques de rappel de la cage thoracique et du tissu pulmonaire Sur le plan physiopathologique, on distingue : - l insuffisance ventilatoire : la fonction «pompe» de l appareil respiratoire (des centres respiratoires aux muscles en passant par la paroi thoracique et les voies aériennes supérieures) est altérée, avec pour conséquence une hypoventilation alvéolaire (hypoxémie + hypercapnie). - l insuffisance respiratoire : la fonction d échange du poumon est altérée, aboutissant à une hypoxémie isolée. En cas de défaillance ventilatoire, l intérêt de la VNI sera d assumer une partie de travail ventilatoire ainsi que de diminuer la charge à laquelle doit faire face la «pompe» pour maintenir une ventilation alvéolaire adaptée aux besoins métaboliques. Au cours d une défaillance respiratoire, l objectif étant d améliorer l oxygénation du sang veineux mêlé sans pour autant voir survenir d hypoventilation, le rôle de la VNI sera surtout joué par l application d une pression expiratoire positive externe (PEPe) par le biais du recrutement alvéolaire. En pratique, de nombreuses situations pathologiques juxtaposent les deux types de défaillances. EPIDEMIOLOGIE Dans un éditorial publié en 2004 dans la Revue des Maladies Respiratoires, JF Muir estimait à environ le nombre de patients ventilés en France par trachéotomie et par VNDP, en se basant à la fois sur les chiffres de l enquête européenne et sur ceux de l observatoire ANTADIR. La ventilation assistée à domicile (VAD) est en augmentation depuis de nombreuses années en France. Cette augmentation a été estimée à plus de 12% par an ces dernières années (www.antadir.com). Entre 1992 et 2005, le nombre de patients ventilés (apnées du sommeil et insuffisance respiratoire chronique confondues) a été multiplié par plus de 6. Les chiffres sont très difficiles à obtenir, en raison de la multiplicité des intervenants et des pathologies. 2 GRANDS TYPES DE VNI La Pression Positive Continue (PPC)

3 La PPC est le traitement de référence du syndrome d apnées obstructives du sommeil (SAOS) devant les orthèses d avancée mandibulaire et la chirurgie. Elle joue le rôle de «prothèse aérique», permettant l ouverture des voies aériennes supérieures pendant le sommeil, libérant ainsi la filière. Les appareils sont multiples, de plus en plus petits, légers et silencieux. 2 grands types de PPC existent : - les PPC constantes : une pression positive de niveau constant est appliquée. Ce niveau est mis en place après une titration. - les PPC auto-pilotées : la pression positive est fixée entre 2 niveaux, la machine détectant les apnées. La Ventilation à 2 niveaux de pression (VNDP) La VNDP est une assistance ventilatoire qui prend en charge une partie ou tout l effort respiratoire en procurant une aide inspiratoire. Elle permet donc de diminuer l effort musculaire respiratoire. Le type d assistance fourni par la machine peut être très varié en fonction des modes utilisés, mais le plus souvent, on utilise le mode VSAI-PEP (Ventilation Spontanée avec Aide Inspiratoire et Pression Positive Continue) qui laisse au patient une autonomie ventilatoire. Les machines sont multiples ; elles ont actuellement des capacités ventilatoires égales voire supérieures à des appareils de réanimation. Cela permet de traiter de mieux en mieux les patients, pour des pathologies extrêmement variées mais entraîne aussi une complexité telle que la pratique de la VNI en chronique devient presque une spécialité en tant que telle. Les pathologies traitées peuvent être séparées en 2 grands cadres : - les pathologies de la pompe : responsables d hypoventilation alvéolaire ce sont les pathologies qui bénéficient le plus d une assistance respiratoire. Il s agit essentiellement de maladies neuromusculaires (Sclérose Latérale Amyotrophique, myopathies ) mais aussi de déformations thoraciques (cyphoscolioses), ou de syndromes restrictifs entrant dans le cadre d une obésité - les anomalies de l échangeur pulmonaire : résultant le plus souvent d anomalies des rapports ventilation perfusion ou de pathologies de l interstitium pulmonaire, ces pathologies relèvent plus d une oxygénothérapie que d une assistance ventilatoire. Néanmoins, la VNI peut

4 avoir un intérêt notamment en cas de pathologie musculaire ou de dénutrition associée. Dans certains cas, la VNI permet chez ces patients une meilleure qualité de vie. A QUOI RESSEMBLE LA VNI? LA GESTION DE LA VNI AU LONG COURS Machine Circuit Ajout d oxygène : facultatif Interface La VNI s administre par le biais de machines spécifiques qui ont toutes en commun de se brancher sur le courant, de prendre l air de la pièce, le filtrer et l administrer au patient via un circuit et une interface. L air peut éventuellement être enrichi en oxygène. Certaines machines ont une batterie interne de durée variable. Un patient ventilé plus de 12 heures par jour doit avoir 2 machines avec batterie, en état de marche à son domicile. Le facteur limitant de la VNI est l interface. Actuellement, l industrie fait de gros efforts dans ce domaine, avec des interfaces de plus en plus variées, bien qu il y ait encore des problèmes dans des situations particulières comme la pédiatrie. Aux masques naso-buccaux initiaux, se sont ajoutés des masques nasaux, des pipettes nasales ou buccales Les matériaux utilisés actuellement procurent un confort tel qu on doit actuellement presque toujours trouver une interface adaptée pour nos patients. QUELLE SURVEILLANCE? Les patients pris en charge par PPC pour SAS doivent bénéficier d une surveillance annuelle une fois que le SAS est contrôlé. Cette surveillance est surtout clinique (évaluation de la somnolence). Les patients appareillés par VNDP sont des insuffisants respiratoires chroniques graves qui nécessitent une surveillance rapprochée (en état stable au moins 2 fois par an chez les pneumologue) avec évaluation clinique mais aussi nocturne et fonctionnelle.

5 L appareillage en lui-même est fourni par un prestataire qui doit en surveiller le bon fonctionnement régulièrement selon un cahier des charges précis. Le prestataire doit pouvoir être joint 24h/24. Ses coordonnées sont généralement notées sur la machine.

Ventilation mécanique à domicile

Ventilation mécanique à domicile RÉVISION DE CATÉGORIES HOMOGÈNES DE DISPOSITIFS MÉDICAUX Ventilation mécanique à domicile Dispositifs médicaux et prestations associées pour traitement de l insuffisance respiratoire Date de validation

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Traitement TRS I Ventilation I Interface patient. Ventilation. En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure

Traitement TRS I Ventilation I Interface patient. Ventilation. En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure Ventilation En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure Ventilation En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure Ventilation

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE Code Désignation OXYGENOTHERAPIE A LONG TERME EN POSTE FIXE Date JO Entente préalable Surveillance

Plus en détail

Interfaces pour la ventilation non invasive de l enfant: critères de choix et surveillance Isabelle PIN. Pédiatrie. CHU de Grenoble D. Zerillo et l équipe de VNI. AGIRàdom. Grenoble Les différentes interfaces

Plus en détail

Formation Professionnelle Continue

Formation Professionnelle Continue Formation Professionnelle Continue 58bis Allée des Grands Champs - 33470 GUJAN MESTRAS Tél : +33 (0)5.56.22.28.23 - Fax : +33 (0)5.56.66.70.04 Mail : contact@macsformation.com Site Internet : www.macsformation.com

Plus en détail

Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service

Organisation de la prise en charge de l insuffisance respiratoire à. Organisation de la prise en charge. domicile. Prestataires de service DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR en Pathologie respiratoire Rennes 18-19-20 janvier 2006 Coordonnateurs : Pr R Brissot (Rennes), Pr O Rémy-Néris (Brest)

Plus en détail

Flash Info. Flash Info. Spécial ERS - Barcelone. Compte-rendu technique Exposition Fournisseurs. 18-22 Septembre 2010.

Flash Info. Flash Info. Spécial ERS - Barcelone. Compte-rendu technique Exposition Fournisseurs. 18-22 Septembre 2010. Flash Info - Année 2010 - Numéro 27 Novembre www.antadir.com Flash Info F É D É R A T I O N A N T A D I R 6 6 B D S T M I C H E L P A R I S 6-0 1 5 6 8 1 4 0 6 0 ERS 2008 - Berlin Flash Info Spécial ERS

Plus en détail

Évaluation de la fonction respiratoire

Évaluation de la fonction respiratoire AFM - L. Audinet AFM / R. Bourguet AFM - L. Audinet Évaluation de la fonction respiratoire dans les maladies neuromusculaires FÉVRIER 2009 Les maladies neuromusculaires se caractérisent par le développement

Plus en détail

Mécanique ventilatoire

Mécanique ventilatoire (Ce qui est écrit en rouge correspond à des éléments du cours expliqués à l'oral). Mécanique ventilatoire Mécanique ventilatoire : définition Étude des phénomènes qui vont permettre ou s opposer au renouvellement

Plus en détail

Avis de la Commission 1 er décembre 2004

Avis de la Commission 1 er décembre 2004 COMMISSION D EVALUATION DES PRODUITS ET PRESTATIONS REPUBLIQUE FRANCAISE Avis de la Commission 1 er décembre 2004 Prestation : Forfait de ventilation assistée par embout buccal dans le cadre d une réhabilitation

Plus en détail

12/12/2012. Insuffisance Respiratoire Chronique. Définitions et Physiopathologie. Définition de l insuffisance respiratoire chronique (IRC)

12/12/2012. Insuffisance Respiratoire Chronique. Définitions et Physiopathologie. Définition de l insuffisance respiratoire chronique (IRC) Définition de l insuffisance respiratoire chronique (IRC) Insuffisance Respiratoire Chronique Définitions et Physiopathologie IRC = faillite des mécanismes assurant l hématose Hypoxémie avec ou sans hypercapnie

Plus en détail

LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES

LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES LES SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS INTUBES / VENTILES Surveillance technique du respirateur Surveillance clinique et biologique du patient Surveillance de la jonction machine / patient Autres éléments de

Plus en détail

à Service Attendu long terme ; (SA) : du caractère Comparateu

à Service Attendu long terme ; (SA) : du caractère Comparateu COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DEE SANTE AVIS DE LA CNEDiMTS 03 décembre 2013 CONCLUSIONS INOGEN ONE G3, Concentrateur d oxygène mobile Demandeur : SCALEO

Plus en détail

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile.

LVL Médical. > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie. La référence de l assistance médicale à domicile. LVL Médical La référence de l assistance médicale à domicile > Expérience > Expertise > Qualité > Valeurs humaines > Assistance respiratoire > Perfusion > Nutrition > Insulinothérapie > ASSISTANCE RESPIRATOIRE

Plus en détail

Les Ateliers d Arcachon font escale aux Sables d Olonne!

Les Ateliers d Arcachon font escale aux Sables d Olonne! C est le Vendée Globe des Ateliers d Arcachon! Les Ateliers d Arcachon font escale aux Sables d Olonne! Soyez prêt pour un départ le 13 novembre 2014! PROGRAMME 2014-2015 ATELIER 1 ATELIER 2 ATELIER 3

Plus en détail

Programme national d assistance ventilatoire à domicile PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM)

Programme national d assistance ventilatoire à domicile PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM) INFORMATIONS REQUISES POUR DEMANDES D ADMISSION AU PNAVD (CUSM) Dans le but d accélérer le traitement d une demande de consultation PNAVD, plusieurs informations doivent nous être acheminées. Pour connaître

Plus en détail

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux

Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux Claude-charles BALICK-WEBER Réanimation médicale bordeaux introduction La présence d une neuromyopathie est très fréquente chez les patients ayant été intubés. l EMG des membres retrouve des anomalies

Plus en détail

Ventilation non invasive

Ventilation non invasive ADEP ASSISTANCE AFM - R. Bourget Ventilation non invasive et maladies neuromusculaires NOVEMBRE 2011 La ventilation non invasive (VNI) est proposée aux personnes atteintes d une maladie neuromusculaire

Plus en détail

PPC fixe convient à la majorité des patients pour le traitement au long cours à domicile

PPC fixe convient à la majorité des patients pour le traitement au long cours à domicile Contenu PPC fixe convient à la majorité des patients pour le traitement au long cours à domicile D autres modalités thérapeutiques ont pour objectif une amélioration de l observance PPC autopilotées BiPAP/Biflex/Autobiflex

Plus en détail

INTRODUCTION L HISTORIQUE L HISTORIQUE DÉFINITION DU SAOS DÉFINITION DU SAOS 14/05/2010. CHU de SETIF W.ZAHDA A.BOUDRIOUA M.AHMED AZI A.

INTRODUCTION L HISTORIQUE L HISTORIQUE DÉFINITION DU SAOS DÉFINITION DU SAOS 14/05/2010. CHU de SETIF W.ZAHDA A.BOUDRIOUA M.AHMED AZI A. INTRODUCTION CHU de SETIF W.ZAHDA A.BOUDRIOUA M.AHMED AZI A.MOUMENI SAOS(Syndrome d Apnées Obstructives du Sommeil : affection fréquente 5% de la population. L obstruction au niveau des VAS( Voies Aériennes

Plus en détail

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 5 : Ventilation pulmonaire (4) Propriétés élastiques de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université

Plus en détail

Les troubles respiratoires de l obèse

Les troubles respiratoires de l obèse Les troubles respiratoires de l obèse DR Anne Mallart Hôpital Calmette - CHRU LILLE Clinique des Maladies Respiratoires Unité de Sommeil 3 Juin 2010 Les conséquences respiratoires de l obésité sont à la

Plus en détail

A. ANDRO 1, C. MESTON 2, N. MORVAN 3

A. ANDRO 1, C. MESTON 2, N. MORVAN 3 Chapitre 121 La ventilation non invasive (VNI) de l enfant A. ANDRO 1, C. MESTON 2, N. MORVAN 3 1. Définition La VNI se définit comme une technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser

Plus en détail

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la

État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la Emphysèmes Excès d air Emphysème et dyspnée. Définition: État caractérisé par une dilatation anormale des espaces aériens au delà de la bronchiole terminale, accompagnée d une destruction des cloisons

Plus en détail

Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire. Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT

Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire. Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT UE3-2 - Physiologie Physiologie Respiratoire Chapitre 6 : Ventilation pulmonaire (5) Propriétés résistives de l appareil respiratoire Docteur Sandrine LAUNOIS-ROLLINAT Année universitaire 2011/2012 Université

Plus en détail

Prise en charge et suivi de patients

Prise en charge et suivi de patients perspectives Prise en charge et suivi de patients sous ventilation à domicile : l expérience genevoise Rev Med Suisse 2008 ; 4 : 2518-24 P. Pasquina P. Bourqui P. Farr J.-P. Janssens Patrick Pasquina,

Plus en détail

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques 50 000 à 100000 AAG services d urgence 8000 à 16 000

Plus en détail

PRE PROGRAMME 2013-2014 Lieu : Hôtel Les Bains d Arguin

PRE PROGRAMME 2013-2014 Lieu : Hôtel Les Bains d Arguin M A T I N A P R E S - M I D I M A T I N A P R E S - M I D I M A T I N M A T I N PRE PROGRAMME 2013-2014 Lieu : Hôtel Les Bains d Arguin 9, Av du Parc 33120 ARCACHON 15 et 16 Novembre 2013 24 et 25 Janvier

Plus en détail

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD)

SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) SADIR assistance, Prestataire de Santé à Domicile (PSAD) 1 PSAD: qui sommes nous - 1 200 000 patients toutes prestations confondues, pris en charge tous les jours à domicile en : oxygénothérapie ventilation

Plus en détail

Apnées. Apnées du sommeil. du sommeil. Guide à l usage des patients et de leur entourage. du sommeil. Fédération Antadir 6,90 TTC

Apnées. Apnées du sommeil. du sommeil. Guide à l usage des patients et de leur entourage. du sommeil. Fédération Antadir 6,90 TTC N o u v e a u x T r a i t e m e n t s Édition 2010-2011 Apnées du sommeil N o u v e a u x Traitements 2010 2011 N o u v e a u x T r a i t e m e n t s Votre sommeil n est pas réparateur et vous êtes fatigué

Plus en détail

EcoStar Auto BRO098-02 / 2015

EcoStar Auto BRO098-02 / 2015 EcoStar Auto BRO098-02 / 2015 EcoStar Auto : Un nouvel appareil de PPC avec mode "autopilote", économique et performant. EcoStar Auto est un appareil à Pression Positive qui propose un large choix de fonctionnalités

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT

FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE SYNDROME D APNÉES - HYPOPNÉES OBSTRUCTIVES DU SOMMEIL EXPLORATIONS ET TRAITEMENT Cette formation peut vous permettre de valider votre obligation annuelle de DPC SYNDROME

Plus en détail

Flash Info www.antadir.com

Flash Info www.antadir.com Année 2007 - Numéro 10 décembre 2007 Flash Info www.antadir.com Les concentrateurs d oxygène portables CPLF 2007 - Lyon F É D É R A T I O N A N T A D I R 6 6 B D S T - M I C H E L - P A R I S 6-0 1 5 6

Plus en détail

Syndrome d apnées du sommeil

Syndrome d apnées du sommeil Faculté de médecine de Sfax Cours de Pneumologie Syndrome d apnées du sommeil DCM1 Dr. Sameh MSAAD Cours Page 1 Objectifs éducationnels 1. Définir le syndrome d apnées du sommeil (SAS) 2. Préciser ses

Plus en détail

CHIRURGIE DE L EMPHYSL

CHIRURGIE DE L EMPHYSL CHIRURGIE DE L EMPHYSL EMPHYSÈMEME Bulle géante g sur «poumon sain» bullectomie Emphysème me bulleux compressif résection-capitonnagescapitonnages Emphysème me non bulleux distendu réduction de volume

Plus en détail

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr

Session Diagnostic. organisme gestionnaire du développement professionnel continu. www.cardiosleep.fr Session Diagnostic organisme gestionnaire du développement professionnel continu www.cardiosleep.fr UN CONSTAT 1 patient sur 3 est atteint de Troubles Respiratoires du Sommeil (TRS) en cardiologie. Les

Plus en détail

Pre sentation et projet pe dagogique

Pre sentation et projet pe dagogique SERVICE DE PNEUMOLOGIE ET REANIMATION MEDICALE Professeur SIMILOWSKI thomas.similowski@psl.aphp.fr Pre sentation et projet pe dagogique Poste d'interne fléché "réhabilitation-ventilation" (Insuffisance

Plus en détail

Ventilation mécanique conventionnelle et atypique 05 juin 2015

Ventilation mécanique conventionnelle et atypique 05 juin 2015 Ventilation mécanique conventionnelle et atypique 05 juin 2015 Temple du bas Temple-Neuf 5 2000 Neuchâtel Accréditations Physioswiss Société suisse de médecine intensive Société suisse de médecine interne

Plus en détail

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon

Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) Nathalie Rozensztajn CCA service de pneumologie Hôpital Tenon Définitions Définitions Bronchite chronique Toux + expectoration 3 mois/an 2 ans Emphysème

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique (IRC)

Insuffisance respiratoire chronique (IRC) Insuffisance respiratoire chronique (IRC) Créé le 07/11/2005 Révisé le 08/08/2008 Auteurs : A. Cuvelier, JF. Muir pour le Collège des Enseignants de Pneumologie A. Cuvelier, JF. Muir (Mis à jour le 19/09/2008)

Plus en détail

Référentiel de compétences et d aptitudes du masseur kinésithérapeute de réanimation (MKREA) en secteur adulte

Référentiel de compétences et d aptitudes du masseur kinésithérapeute de réanimation (MKREA) en secteur adulte Réanimation DOI 10.1007/s13546-011-0243-1 RÉFÉRENTIEL / GUIDELINES Référentiel de compétences et d aptitudes du masseur kinésithérapeute de réanimation (MKREA) en secteur adulte Guide to skills and abilities

Plus en détail

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système ventilatoire et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système ventilatoire et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectif: A la fin de la séquence, vous serez capable de : 1. décrire le système ventilatoire 2. d expliquer

Plus en détail

Programme du DIU "Le sommeil et sa pathologie" Année 2014-2015

Programme du DIU Le sommeil et sa pathologie Année 2014-2015 Programme du DIU "Le sommeil et sa pathologie" Année 2014-2015 Séminaire 1 «Sommeil Normal» et Séminaire 2 «Insomnie/ chronobiologie» Responsable: N.Meslier/I Poirot Lieu : Faculté de Bichat Amphithéâtre

Plus en détail

Maladies neuromusculaires

Maladies neuromusculaires Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladies neuromusculaires Lisez attentivement ce document et conservez-le soigneusement avec la carte de

Plus en détail

Séminaire 1 «Sommeil Normal» Coordination J Adrien / MF Vecchierini Lieu : Faculté de Bichat Amphithéâtre A1, Niveau 1, 16 Rue Henry Huchard Paris 18

Séminaire 1 «Sommeil Normal» Coordination J Adrien / MF Vecchierini Lieu : Faculté de Bichat Amphithéâtre A1, Niveau 1, 16 Rue Henry Huchard Paris 18 Séminaire 1 «Sommeil Normal» Coordination J Adrien / MF Vecchierini Lieu : Faculté de Bichat Amphithéâtre A1, Niveau 1, 16 Rue Henry Huchard Paris 18 Lundi 18 Octobre 2010 (Responsable MF Vecchierini )

Plus en détail

Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée)

Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée) Surveillance de l état du patient(conscience, cyanose, types de dyspnée) 1 1. Introduction 2. Surveillance de la respiration 2.1. Définition 2.2. Observation 2.2.1. Quand? 2.2.2. Quoi? 2.3. Modifications

Plus en détail

TECHNIQUES INSTRUMENTALES

TECHNIQUES INSTRUMENTALES TECHNIQUES INSTRUMENTALES EN KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE Dominique DELPLANQUE Les techniques instrumentales Ce sont des outils d aide au Diagnostic kinésithérapique Traitement kinésithérapique Utiliser

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

Editorial. Dans le champ des maladies chroniques et des traitements à domicile, l évaluation, la prise

Editorial. Dans le champ des maladies chroniques et des traitements à domicile, l évaluation, la prise Editorial Dans le champ des maladies chroniques et des traitements à domicile, l évaluation, la prise en charge et l éducation thérapeutique ont évolué de façon considérable ces dernières années. La compréhension

Plus en détail

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983

Ventilation intelligente. Hamilton Medical. La ventilation intelligente depuis 1983 Ventilation intelligente Hamilton Medical La ventilation intelligente depuis 1983 Intelligent Ventilation since 1983 Nous nous efforçons de développer des systèmes intelligents pour servir au mieux les

Plus en détail

Maladies neuromusculaires, conséquences respiratoires, rééducation : aspects pédiatriques

Maladies neuromusculaires, conséquences respiratoires, rééducation : aspects pédiatriques Maladies neuromusculaires, conséquences respiratoires, rééducation : aspects pédiatriques Dr Anne DESCOTES MPR Unité de coordination en rééducation pédiatrique CHU Grenoble Dr Isabelle PIN pneumo pédiatre

Plus en détail

Des soins de qualité aux patients? C est désormais automatique

Des soins de qualité aux patients? C est désormais automatique Des soins de qualité aux patients? C est désormais automatique BiPAP AVAPS, de Philips Respironics, offre un traitement automatique optimal au patient, tout en s adaptant à ses nouveaux besoins. Et même

Plus en détail

Editorial. Dans le champ des maladies chroniques et des traitements à domicile, l évaluation, la

Editorial. Dans le champ des maladies chroniques et des traitements à domicile, l évaluation, la Editorial Dans le champ des maladies chroniques et des traitements à domicile, l évaluation, la prise en charge et l éducation thérapeutique ont évolué de façon considérable ces dernières années. La compréhension

Plus en détail

Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque

Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque Actualité sur la prise en charge de l arrêt cardiaque 24 ème Congrès de la Coordination des Infirmiers Anesthésistes et de Réanimation de Caen et sa Région Dr Buléon Clément Pôle Réanimation-Anesthésie-SAMU,

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Santé Publique Santé Travail Module 2 : Aptitude Cours 4 Version 3 du 28 octobre

Plus en détail

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort

Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort Partie du programme : corps humain et santé, l exercice physique Niveau : seconde Titre de la séance : les paramètres physiologiques de l effort EXTRAIT DU PROGRAMME Au cours de l effort un certain nombre

Plus en détail

TECHNIQUE. Dispositifs présentés par fournisseur : BREAS MEDICAL FISHER & PAYKEL. Didier Forêt & Dominique Leclercq. VNDP VIVO 40 et VIVO 30 e Sync :

TECHNIQUE. Dispositifs présentés par fournisseur : BREAS MEDICAL FISHER & PAYKEL. Didier Forêt & Dominique Leclercq. VNDP VIVO 40 et VIVO 30 e Sync : Année 2007 - Numéro 11 Septembre 2007 Flash Info www.antadir.com Spécial ERS - Stockholm 15-19 Septembre 2007 ERS 2007 - Stockholm Compte-rendu technique Exposition Fournisseurs Didier Foret (ANTADIR Association)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile

DOSSIER DE PRESSE. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile DOSSIER DE PRESSE LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile Février 2012 Sommaire 1. LVL Médical, acteur de référence de l assistance médicale à domicile LVL Médical, un des

Plus en détail

65 Journée Pharmaceutique Internationale de Paris BPCO et Asthme 28 Novembre 2014

65 Journée Pharmaceutique Internationale de Paris BPCO et Asthme 28 Novembre 2014 65 Journée Pharmaceutique Internationale de Paris BPCO et Asthme 28 Novembre 2014 MH BECQUEMIN N ZRAIK Service d Explorations Fonctionnelles de la Respiration, de l Exercice et de la Dyspnée Groupe Hospitalier

Plus en détail

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip

sur la valve mitrale À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip À propos de l insuffisance mitrale et du traitement par implantation de clip sur la valve mitrale Support destiné aux médecins en vue d informer les patients. À propos de l insuffisance mitrale L insuffisance

Plus en détail

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives

Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Broncho-pneumopathies Chroniques Obstructives Dr SELMANI La Broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) constitue un problème de santé publique majeur par le nombre de personnes touchées, le handicap

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière

Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë. E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Insuffisance respiratoire chronique et insuffisance respiratoire aiguë E Orvoën-Frija Pitié-Salpêtrière Capacité de gérontologie Cours du 2 février 2011 Définitions : IRC Insuffisance respiratoire chronique(irc):

Plus en détail

B.P.C.O, I.R.C.O et Traitements

B.P.C.O, I.R.C.O et Traitements B.P.C.O, I.R.C.O et Traitements 19 Décembre 2012 Dr Anne PEREL JAILLET CHU de ROUEN Hôpital de Bois Guillaume Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive (B.P.C.O) B.P.C.O: Epidémiologie Affection fréquente

Plus en détail

43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte

43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte 43. Troubles du sommeil de l enfant et de l adulte Diagnostiquer les troubles du sommeil du nourrisson, de l enfant et de l adulte Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient RÉPONSES

Plus en détail

Oxygénothérapie à domicile

Oxygénothérapie à domicile RÉVISION DE CATÉGORIES HOMOGÈNES DE DISPOSITIFS MÉDICAUX Dispositifs médicaux et prestations associées pour traitement de l insuffisance respiratoire et de l apnée du sommeil Oxygénothérapie à domicile

Plus en détail

FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE

FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE FORMATIONS POUR LA SANTÉ À DOMICILE CHARTE DE QUALITÉ L objectif de Trajectoire Santé est de contribuer, par des actions de formation professionnelle, à l amélioration de la qualité, de la sécurité et

Plus en détail

Guide de la ventilation non invasive

Guide de la ventilation non invasive Guide de la ventilation non invasive Pionnier et spécialiste Guide du trachéotomisé Vous est offert par Ce guide a été réalisé par La Commission Médico-Technique et Sociale de la Fédération ANTADIR Association

Plus en détail

Chapitre 2 La respiration

Chapitre 2 La respiration Chapitre 2 La respiration Prérequis : L eau de chaux se trouble en présence de CO2 La composition de l air est de 78% de diazote 20,9% de dioxygène de 0,03% de dioxyde de carbone et le reste étant des

Plus en détail

Lignes directrices pour l'utilisation d oxygène chez les adultes et les enfants

Lignes directrices pour l'utilisation d oxygène chez les adultes et les enfants Lignes directrices pour l'utilisation d oxygène chez les adultes et les enfants Auteurs: Prof Dr. W. De Backer, Université d'anvers Prof Dr. E. Derom, Université de Gand Prof Dr. P. De Vuyst, Université

Plus en détail

Marseille 21 > 23. Novembre

Marseille 21 > 23. Novembre Marseille P a R C C H A N O T 21 > 23 Novembre 2013 PROGRAMME PROVISOIRE APPEL À COMMUNICATION INSCRIPTION Conférences plénières Le sommeil des animaux I. Tobler Syndrome d apnée : potentiel des biomarqueurs

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique (VM)

Principes de la ventilation mécanique (VM) Principes de la ventilation mécanique (VM) INSUFFISANCE RESPIRATOIRE AIGUE: aspects thérapeutiques Traitement de fond broncho-dilatateurs antidotes antibiotiques anticoagulants chimiothérapie... Traitement

Plus en détail

Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil

Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil TEXTE COURT DU RAPPORT D ÉVALUATION TECHNOLOGIQUE Place et conditions de réalisation de la polysomnographie et de la polygraphie respiratoire dans les troubles du sommeil Mai 2012 Service évaluation des

Plus en détail

S adapter au traitement par pression positive

S adapter au traitement par pression positive S adapter au traitement par pression positive Sommaire Vous aider 3 Qu est-ce que l apnée du sommeil? En quoi diffère-t-elle du ronflement? 4 Quels sont les facteurs provoquant le ronflement ou le SAOS?

Plus en détail

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes.

La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. La gestion des épidémies de bronchiolites par le service de pédiatrie du CHU de Nantes. M VERSTRAETE, B VRIGNAUX, K LEVIEUX, E LAUNAY, I HAZART,N VABRES, C GRAS-LE GUEN Urgences pédiatriques et pédiatrie

Plus en détail

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot

oblitération partielle ou complète d une veine par un caillot Plan du cours Phlébite Définition Rappel anatomique Physiopathologie de la thrombose veineuse Diagnostic Complications des phlébites Embolie pulmonaire Maladie veineuse post-phlébitique Traitement Traitement

Plus en détail

Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques.

Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement de pathologies spécifiques. Maj Du 11.07.2010 LISTE DES PRODUITS ET PRESTATIONS REMBOURSABLES PRÉVUE À L ARTICLE L 165 1 DU CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Chapitre 1. - Dispositifs médicaux, matériels et produits pour le traitement

Plus en détail

Modalités pratiques de la ventilation non invasive en pression positive, au long cours, à domicile, dans les maladies neuromusculaires

Modalités pratiques de la ventilation non invasive en pression positive, au long cours, à domicile, dans les maladies neuromusculaires Modalités pratiques de la ventilation non invasive en pression positive, au long cours, à domicile, dans les maladies neuromusculaires Mai 2006 Textes courts Avec la participation méthodologique et le

Plus en détail

Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY

Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY Ecole d IADE jeudi 27 octobre 2011 Guylaine DEPRUGNEY } Définition } Indications } Contre-indications } Avantages de la trachéotomie } Inconvénients de la trachéotomie } Les différentes techniques de trachéotomie

Plus en détail

Guide SPLF à l usage des patients et de leur entourage. Tout ce que vous voulez savoir sur le syndrome d apnées du sommeil

Guide SPLF à l usage des patients et de leur entourage. Tout ce que vous voulez savoir sur le syndrome d apnées du sommeil Guide SPLF à l usage des patients et de leur entourage Tout ce que vous voulez savoir sur le syndrome d apnées du sommeil Tout ce que vous voulez savoir sur le syndrome d apnées du sommeil Préface L annonce

Plus en détail

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON

Mlle D. est essoufflée. Pierre-Antoine ODDON Mlle D. est essoufflée Pierre-Antoine ODDON ses études. Elle vient vous consulter car, depuis son arrivée, elle se sent parfois essoufflée et elle voudrait bien que vous calmiez cette maudite toux qui

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme

GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme GUIDE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Insuffisance respiratoire chronique grave secondaire à un asthme Octobre 2006 Ce guide médecin est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité de santé Service communication

Plus en détail

Guide de la ventilation non invasive

Guide de la ventilation non invasive Guide de la ventilation non invasive Pionnier et spécialiste Guide de la ventilation non invasive Vous est offert par Ce guide a été réalisé par La Commission Médico-Technique et Sociale de la Fédération

Plus en détail

Les apnées. du sommeil. Brochure éditée par le Réseau Morphée

Les apnées. du sommeil. Brochure éditée par le Réseau Morphée Les apnées du sommeil Brochure éditée par le Réseau Morphée Table des matières 1. Définition...3 2. Mécanisme...4 3. Épidémiologie et facteurs de risque...5 4. Les signes évocateurs d un syndrome d apnées

Plus en détail

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches

La trachéotomie. Guide à l usager et ses proches La trachéotomie Guide à l usager et ses proches TABLE DES MATIÈRES 1. Définition de la trachéotomie 3 2. La trachéotomie 3 3. La trachéotomie temporaire 4 4. La trachéotomie permanente 4 4.1. Avantages

Plus en détail

Règlement sur les activités de formation des technologues en électrophysiologie médicale pour l exercice de certaines activités

Règlement sur les activités de formation des technologues en électrophysiologie médicale pour l exercice de certaines activités Règlement sur les activités de formation des technologues en électrophysiologie médicale pour l exercice de certaines activités SECTION I DISPOSITION GÉNÉRALE 1. En vue de l'exercice des activités visées

Plus en détail

FORMATION MEDICALE Cas clinique de cancérologie thoracique discuté en Web RCP. Dr. JM. Vernejoux

FORMATION MEDICALE Cas clinique de cancérologie thoracique discuté en Web RCP. Dr. JM. Vernejoux Juin 2008 ; N 16 ACTUALITE DE RESPIR.COM News, activités et chiffres clés. ACTUALITE DE NOS PARTENAIRES Holyvac & AVAD Assistance. OÙ PARTIRIEZ-VOUS EN VACANCES? Enquête organisée par HOLYVAC en partenariat

Plus en détail

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou

Conseils aux patients* Lutter activement. *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou Conseils aux patients* Lutter activement contre la thrombose *pour les patients ayant subi une opération de remplacement de la hanche ou du genou 2 Mentions légales Directeur de la publication : Bayer

Plus en détail

Syndrome d'apnées du Sommeil

Syndrome d'apnées du Sommeil Collaboration Labo : ASTRAZENECA Page 1 sur 7 Article de synthèse réalisé le 28 Avril 2001_Patrick Lévy, Jean Louis Pépin, Bruno Lepaulle Secteur Sommeil et Respiration. CHU Grenoble 38043 France Syndrome

Plus en détail

o Non o Non o Oui o Non

o Non o Non o Oui o Non Enquête générale (à remplir une fois) [ ] = plusieurs réponses possibles o = une seule réponse possible Date de votre réponse à ce questionnaire Nombre de lits dans l'unité Connaissez-vous l incidence

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

ANTADIR FORMATIONS CENTRE DE FORMATION ANTADIR SPÉCIFICITÉ DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS À DOMICILE RESPIRATOIRE

ANTADIR FORMATIONS CENTRE DE FORMATION ANTADIR SPÉCIFICITÉ DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS À DOMICILE RESPIRATOIRE CENTRE DE FORMATION ANTADIR RESPIRATOIRE FORMATIONS ANTADIR 2014 PERFUSION NUTRITION INSULINOTHÉRAPIE SPÉCIFICITÉ DE LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS À DOMICILE ÉDITO Le centre de formation d Antadir Assistance

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

PROGRAMME SOCIÉTÉ DE RÉANIMATION DE LANGUE FRANÇAISE DES ATELIERS ET FORMATIONS DE L ANNÉE 2014. INSCRIPTIONS : www.srlf.org RENSEIGNEMENTS :

PROGRAMME SOCIÉTÉ DE RÉANIMATION DE LANGUE FRANÇAISE DES ATELIERS ET FORMATIONS DE L ANNÉE 2014. INSCRIPTIONS : www.srlf.org RENSEIGNEMENTS : SOCIÉTÉ DE RÉANIMATION DE LANGUE FRANÇAISE PROGRAMME DES ATELIERS ET FORMATIONS DE L ANNÉE 2014 Organisme de formation agréé FMC N Agrément : 117 527 938 75 N SIRET : 323 814 657 00041 INSCRIPTIONS : www.srlf.org

Plus en détail

:: Atrésie de l œsophage

:: Atrésie de l œsophage :: Atrésie de l œsophage Définition : L atrésie de l œsophage est une malformation congénitale caractérisée par une interruption de continuité de l œsophage. Dans 50 % des cas, elle est associée à d autres

Plus en détail

SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE

SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE SEMIOLOGIE EN PNEUMOLOGIE C. HALLER - IFSI CHU DE NICE 08 07 OBJECTIFS DE LA SEQUENCE identifier et différencier la plupart des signes fonctionnels et des signes physiques liés s aux pathologies respiratoires

Plus en détail

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes

Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Item 226 : Asthme de l enfant et de l adulte. Maladies et grands syndromes Collège National des Enseignants de Réanimation Médicale Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE

Plus en détail

Dr. GOUZI. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 31/08/10 LIPCOM-RM) 2 ème cycle DCEM1 MIA IRC Année Universitaire 2010-2011

Dr. GOUZI. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes. (Mise ligne 31/08/10 LIPCOM-RM) 2 ème cycle DCEM1 MIA IRC Année Universitaire 2010-2011 PLAN DEFINITION ETAT DES LIEUX ET STRATEGIE DE PRISE EN CHARGE INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE + Oxygénothérapie PHYSIOPATHOLOGIE Altération des échanges gazeux vs hypoventilation alvéolaire TRAITEMENT

Plus en détail

Programme national d oxygénothérapie à domicile

Programme national d oxygénothérapie à domicile SERVICES DE SANTÉ ET MÉDECINE UNIVERSITAIRE Programme national d oxygénothérapie à domicile CADRE DE RÉFÉRENCE 11-935-01W Édition La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services

Plus en détail