Motifs de migration, besoins et insertion des jeunes néo-ruraux dans deux MRC contrastées au Québec : Brome-Missisquoi et Arthabaska

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Motifs de migration, besoins et insertion des jeunes néo-ruraux dans deux MRC contrastées au Québec : Brome-Missisquoi et Arthabaska"

Transcription

1 Motifs de migration, besoins et insertion des jeunes néo-ruraux dans deux MRC contrastées au Québec : Brome-Missisquoi et Arthabaska Benoit Desjardins Agent de recherche, INRS Myriam Simard Professeure, INRS Présenté au comité de suivi MRC de Brome-Missisquoi Cowansville, 12 septembre

2 Plan de la présentation 1. Mise en contexte a. Contexte global b. Objectifs c. Méthodologie d. Terrains d étude 2. Profil migratoire et motifs de migration 3. Besoins et difficultés lors de la première année en permanence 4. Insertion professionnelle 5. Insertion sociale 6. Projets d avenir: rester ou partir? 7. Conclusion 2

3 1. Mise en contexte a. Contexte global 1. Mobilité accrue des jeunes 2. Migration des jeunes de la ville vers la campagne (OP.n 1) 3. Besoin de mettre en lumière ce phénomène au Québec b. Objectifs 1. Comparer la situation des jeunes néo-ruraux dans deux MRC contrastées 2. Présenter leurs motifs de migration, leurs besoins et l'état de leur insertion professionnelle et sociale dans leur nouveau milieu de vie c. Méthodologie Entrevues qualitatives approfondies menées dans Brome-Missisquoi et Arthabaska auprès de 14 jeunes néo-ruraux âgés entre 25 et 39 ans 3

4 d. Terrains d étude: Brome-Missisquoi et d Arthabaska Carte : Raymond Asselin 4

5 2. Profil migratoire et motifs de migration Brome-Missisquoi Arthabaska ORIGINE ET PARCOURS MIGRATOIRE *Origines homogènes : Montréal et ses banlieues nord et sud *Lien avec la campagne dans leur historique familial ou leur historique de vie *Migrant de retour: aucun *Grande mobilité nationale et internationale: études, travail et loisirs (voyages outre-mer) *Origines diversifiées: villes moyennes, métropoles, banlieues *Lien avec la campagne dans leur historique familial ou leur historique de vie *Migrants de retour : présence considérable *Grande mobilité provinciale : études et travail MOTIFS DE MIGRATION *Principaux : attraits de la campagne -vivre dans un environ. sain et paisible (OP.n 3) -recher. d un nouveau rythme & style de vie (idem littérature européenne et québécoise) -Proximité de Montréal -*Autres : raisons professionnelles & familiales *Principaux: raisons profession. & familiales - embauche préalable - accompagnement du conjoint - rapprochement de la famille -*Autres : attraits de la campagne 5

6 3. Besoins et difficultés lors de la première année en permanence Brome-Missisquoi Arthabaska BESOINS ET DIFFICULTÉS LORS DE L INSTALLATION *Habitat: (OP.n 1) (embourgeoisement rural / rural gentrification ) - recherche d un logement - entretien et rénovation de vieilles maisons que les jeunes parviennent à acheter (aide $ des parents?) *Besoins relatifs aux enfants - recherche d une garderie - recherche de loisirs pour les enfants *Insertion professionnelle: - mise sur pied d une entreprise (OP.n 2) (OP.n 5) *Insertion professionnelle: - recherche d un emploi pour soi-même ou pour le conjoint *Habitat : - recherche d un logement - entretien et rénovation des maisons *Besoins relatifs aux enfants - recherche d une garderie N.B. Plusieurs précisent qu il n ont pas éprouvé de difficultés 6

7 4. Insertion professionnelle Brome-Missisquoi *Surtout des travailleurs autonomes (OP.n 5) (agriculture, arts et culture, environnement) OCCUPATIONS DIFFICULTÉS RELIÉES À L EMPLOI Arthabaska *Surtout des salariés (métiers, sciences naturelles et appliquées, admin. et gestion) *Moitié disent ne pas avoir eu de difficultés reliées à l emploi *Ceux qui ont eu des difficultés: - déqualification *Multiplication des diverses stratégies pour en arriver à un salaire décent : - majorité doivent ou ont dû travailler à Montréal pour des séjours courts ou prolongés - quelques-uns doivent ou ont dû occuper plusieurs emplois simultanément *Moitié disent ne pas avoir eu de difficultés reliées à l emploi *Ceux qui ont eu des difficultés: - déqualification - discrimination qui favorise les migrants de retour et la population locale - salaires peu élevés - quelques-uns doivent ou ont dû occuper plusieurs emplois simultanément 7

8 4. Insertion professionnelle Brome-Missisquoi *Évaluation positive du marché du travail qui passe par la réalisation de soi et le «plaisir» au travail (cf. Zoll) *Environnement propice à la mise sur pied de petites entreprises : présence d une population aisée, consommatrice d arts, d artisanats et de produits biologiques (OP.n 2)(OP.n 5) ÉVALUATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL Arthabaska *Évaluation généralement positive du marché du travail car il y a beaucoup d emploi, MAIS plusieurs emplois ne sont pas bien rémunérés *Insertion professionnelle passe par la créativité et la volonté personnelle 8

9 5. Insertion sociale Brome-Missisquoi Arthabaska RELATIONS SOCIALES DANS MRC D ACCUEIL & PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE *Surtout avec d autres néo-ruraux (amis, *Principalement avec d autres néo-ruraux connaissances) du même lieu d origine *Migrants de retour : surtout avec famille et (principalement Montréal) amis intimes (ruraux de longue date) *Amitiés se créent toutefois entre néo-ruraux et ruraux de longue date mais très rarement des amitiés intimes *Construction du réseau social passe par : - l entremise d amis - la participation communautaire, surtout activités artistiques et culturelles *Minorité s implique bénévolement (asso. environnementales ou asso. pour les jeunes) *Amitiés qui se créent entre néo-ruraux et ruraux de longue date mais très rarement des amitiés intimes * Construction du réseau social passe par: - le travail - les voisins - la participation commun., surtout à des fêtes locales et à des activités sportives *Quasi-totalité n ont aucune implication bénévole manque de temps en raison des charges familiales 9

10 6. Projets d avenir: rester ou partir? Brome-Missisquoi Arthabaska PROJETS D AVENIR *Majorité prévoit partir ou est mitigée: *Majorité prévoit partir ou est mitigée: - Pour l éducation des enfants - Pour l éducation des enfants (secondaire et +) (OP.n 4) (secondaire et +) - Pour offrir de nouveaux horizons aux - Pour le travail (eux et conjoints) enfants (cf.multiculturalisme, voyages..) - Pour se rapprocher de la famille - Pour se rapprocher des services (jeunes non-migrants de retour) (distance à pied ou à vélo) (OP.n 5) - Pour vivre une nouvelle aventure - Pour vivre une nouvelle aventure *Malgré leur «intention» de quitter Brome- Missisquoi, certains jeunes envisagent de conserver leur propriété 10

11 7. Conclusion Les jeunes néo-ruraux de Brome-Missisquoi : * très mobiles mais qui traversent une période de stabilité, à cette étape de leur vie (naissance des enfants) c.f. OJS * dynamiques, ambitieux, créatifs, et qui aiment relever de nouveaux défis, comme celui de vivre en permanence à la campagne * nomades-sédentaires qui cherchent à la fois les avantages de la campagne et de la métropole (emplois + activités culturelles) Principal défi pour la MRC de Brome-Missisquoi: Favoriser la rétention des jeunes néo-ruraux en milieu rural (vs leur attraction uniquement cf.op.n 1) 11

12 Pour de plus amples informations, veillez consulter le site Web du Groupe de recherche sur la migration ville/campagne et le néo-ruraux 12

Les néo-ruraux au Québec : les jeunes ont-ils les mêmes attentes de services que les autres groupes d âges?

Les néo-ruraux au Québec : les jeunes ont-ils les mêmes attentes de services que les autres groupes d âges? Les néo-ruraux au Québec : les jeunes ont-ils les mêmes attentes de services que les autres groupes d âges? Myriam Simard Professeure, Institut National de la Recherche Scientifique (INRS) Interrégionale

Plus en détail

Néo-ruralité et embourgeoisement des campagnes québécoises : un regard nuancé

Néo-ruralité et embourgeoisement des campagnes québécoises : un regard nuancé Néo-ruralité et embourgeoisement des campagnes québécoises : un regard nuancé Laurie Guimond Coordonnatrice de recherche, INRS Doctorante en géographie, U. d Ottawa Myriam Simard Professeure, INRS Atelier

Plus en détail

Les néo ruraux et leurs rapports àla gouvernance : quels enjeux? quelles actions?

Les néo ruraux et leurs rapports àla gouvernance : quels enjeux? quelles actions? Les néo ruraux et leurs rapports àla gouvernance : quels enjeux? quelles actions? Myriam Simard, professeure INRS UCS Julie Vézina, assistante de recherche INRS UCS Séminaire, 30 mai 2012 «Contrastes au

Plus en détail

Compte rendu de l atelier Les jeunes en région

Compte rendu de l atelier Les jeunes en région Compte rendu de l atelier Les jeunes en région Marie Legaré, étudiante UQAR 1) La pièce de théâtre La pièce de théâtre met en scène une jeune qui doit décider, une fois ses études complétées, si elle reste

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Motifs de migration et besoins des néo-ruraux adultes et retraités dans Brome-Missisquoi et comparaison avec les jeunes

Motifs de migration et besoins des néo-ruraux adultes et retraités dans Brome-Missisquoi et comparaison avec les jeunes Motifs de migration et besoins des néo-ruraux adultes et retraités dans Brome-Missisquoi et comparaison avec les jeunes Benoit Desjardins Agent de recherche, INRS Myriam Simard Professeure, INRS Présenté

Plus en détail

Entre le Nord et le Sud: les expériences migratoires de jeunes francophones au Nouveau-Brunswick

Entre le Nord et le Sud: les expériences migratoires de jeunes francophones au Nouveau-Brunswick Entre le Nord et le Sud: les expériences migratoires de jeunes francophones au Nouveau-Brunswick Annie Pilote, Université Laval Nicole Gallant, INRS, Urbanisation Culture Société Patrice LeBlanc, Université

Plus en détail

Un projet à l initative du réseau rural Champagne-Ardenne. Document réalisé par le Collectif Ville Campagne mars 2013

Un projet à l initative du réseau rural Champagne-Ardenne. Document réalisé par le Collectif Ville Campagne mars 2013 Un projet à l initative du réseau rural Champagne-Ardenne ENQUETE SUR LES NOUVEAUX EMMENAGE-E-S DE CHAMPAGNE-ARDENNE ANALYSE ET QUESTIONNEMENTS DES DONNEES Document réalisé par le Collectif Ville Campagne

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

La régionalisation en Ontario

La régionalisation en Ontario La régionalisation en Ontario Un programme de la Présentée par Brigitte Chatué, gestionnaire de projets SOMMAIRE Profil du promoteur Définition Historique du programme à COCDEL Contact avec l expérience

Plus en détail

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009)

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) 22 questionnaires ont été retournés (dont une personne habitant le département 77). La période estivale est

Plus en détail

RÉSIDER AU DOMAINE DE LA RIVIÈRE-AUX-PINS : MOTIVATIONS ET MODE D HABITAT

RÉSIDER AU DOMAINE DE LA RIVIÈRE-AUX-PINS : MOTIVATIONS ET MODE D HABITAT MOTIVATIONS ET Situation géographique Le domaine de la Rivière-aux-Pins est situé dans la RÉGION MÉTROPOLITAINE DE QUÉBEC à 45 minutes du centre-ville de Québec plus particulièrement dans la ville de FOSSAMBAULT-SUR-LE-LAC.

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013

«Ma première pierre» DE PRESENTATION DOSSIER 8 JANVIER 2013 DOSSIER DE PRESENTATION 8 JANVIER 2013 «Ma première pierre» Reconduction et actualisation en 2013 du dispositif d aide aux primo-accédants modestes, acquéreurs d un logement neuf ou ancien avec travaux,

Plus en détail

Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises

Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises Faciliter l accès à la propriété pour les nouvelles populations rurales : exemples d initiatives québécoises Laurie Guimond Doctorante en géographie, Université d Ottawa Coordonnatrice de recherche, Institut

Plus en détail

Les communes de des quartiers aux profils

Les communes de des quartiers aux profils Les communes de des quartiers aux profils Les quartiers qui composent les cinq communes de l Ouest présentent des caractéristiques très contrastées : des zones denses d habitat social quasiment saturées,

Plus en détail

Table ronde «Insertion socioprofessionnelle, le remède miracle pour sortir de la pauvreté? Et quid des travailleurs pauvres?»

Table ronde «Insertion socioprofessionnelle, le remède miracle pour sortir de la pauvreté? Et quid des travailleurs pauvres?» Colloque «Pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir» - 9 mars 2010 Table ronde «Insertion socioprofessionnelle, le remède miracle pour sortir de la pauvreté? Et quid des travailleurs pauvres?» Table

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

Agir pour le logement social en France

Agir pour le logement social en France Agir pour le logement social en France Agir pour le logement social en France Une mission Des entreprises sociales qui agissent pour l avenir des villes et des territoires. Des entreprises sociales qui

Plus en détail

La MSA de MAINE-et-LOIRE

La MSA de MAINE-et-LOIRE La MSA de MAINE-et-LOIRE attentive à chacun, essentielle pour tous www.msa49.fr Une institution démocratique et dynamique Anne GAUTIER Présidente Un réseau de 257 représentants cantonaux élus en janvier

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social?

Septembre 2007. Qu est-ce qu un animateur en centre social? Septembre 2007 Qu est-ce qu un animateur en centre social? INTRODUCTION Qu est-ce qu un animateur en centre social? Emplois repères majoritaires En juillet 2007, l Observatoire a réalisé une synthèse des

Plus en détail

Impact d un déménagement de la périphérie vers la commune-centre sur les consommations de carburant et les émission de gaz à effet de serre.

Impact d un déménagement de la périphérie vers la commune-centre sur les consommations de carburant et les émission de gaz à effet de serre. Impact d un déménagement de la périphérie vers la commune-centre sur les consommations de carburant et les émission de gaz à effet de serre. Tours, le 6 décembre 2010 Plan de l exposé Objectif de la recherche

Plus en détail

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF EUROMED Migration III: Réinsertion sociale et professionnelle des migrants

Plus en détail

Mesure des intentions de migrer ou non vers une municipalité rurale du Québec dans les cinq prochaines années

Mesure des intentions de migrer ou non vers une municipalité rurale du Québec dans les cinq prochaines années Mesure des intentions de migrer ou non vers une municipalité rurale du Québec dans les cinq prochaines années Sondage SOM-R Édition février 2009 (3 vagues au total) Faits saillants présentés à Solidarité

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 23 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 22 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008.

Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Matinée rencontre entre opérateurs de formation/insertion et des employeurs du secteur de la santé et de l action sociale. 18 septembre 2008. Dans le cadre des travaux de la Commission Consultative Sous-Régionale

Plus en détail

Moment crucial vérifier compétences mettre en avant expérience compétences personnalité L'employeur dirige et évalue

Moment crucial vérifier compétences mettre en avant expérience compétences personnalité L'employeur dirige et évalue 2014 UNE ÉTAPE DÉCISIVE Moment crucial dans la démarche de recherche d emploi, l entrevue ou l entretien a pour but de vérifier en quoi et comment les compétences du candidat sont à même de répondre au

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 Les Emplois d'avenir en Languedoc-Roussillon en quelques chiffres

Plus en détail

Capitalisation du PMIE

Capitalisation du PMIE Capitalisation du PMIE 14 décembre 2010 Conseil et Formation / Far Conseil Sommaire 1. Les enseignements tirés de l expérience 2. La chaîne d accompagnement du créateur et les conditions de son efficacité

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ENTRE LE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE ET LES REPRESENTANTS DES PROFESSIONS DE L HOTELLERIE ET DE LA RESTAURATION Le ministre de

Plus en détail

Lucille Guilbert - 12.04.13

Lucille Guilbert - 12.04.13 Symposium sur les mobilités Expériences francophones dans divers contextes minoritaires Centre de recherche en éducation franco-ontarienne Toronto 12 avril 2013 Migrer Étudier Travailler Devenir parent

Plus en détail

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010

RESULTATS. VAGUE N 9 Février 2010 RESULTATS VAGUE N 9 Février 2010 Objectifs Développer un baromètre afin de prendre le pouls de l opinion des français sur les problématiques liées à la maison en particulier et à l habitat de façon générale.

Plus en détail

1/ Annonce profils acheteur- revendeur

1/ Annonce profils acheteur- revendeur 1/ Annonce profils acheteur- revendeur Vous cherchez à compléter vos revenus à temps choisis avec un partenaire sérieux en intégrant une équipe dynamique? Vous souhaitez travailler à domicile en toute

Plus en détail

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES 1 2 Erasmus + un atout pour l employabilité, une force pour les entreprises L Union Européenne investit 16,4 milliards d euros dans

Plus en détail

Importance du personnel formé à l étranger et stratégies de recrutement Emmanuel Masson Directeur des ressources humaines

Importance du personnel formé à l étranger et stratégies de recrutement Emmanuel Masson Directeur des ressources humaines 11 novembre 2010 Importance du personnel formé à l étranger et stratégies de recrutement Emmanuel Masson Directeur des ressources humaines Conférence du 11 novembre 2010 Sommaire I.Besoin en personnel

Plus en détail

Questionnaire. Votre opinion est importante!

Questionnaire. Votre opinion est importante! Questionnaire sur les besoins et la qualité de vie des familles et des aînés de la ville de Neuville Votre opinion est importante! Courez la chance de gagner l un des trois bons d achat d une valeur de

Plus en détail

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1

Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 Discriminations : de quoi parle-t-on? AVDL mai 2008 1 1/ Discrimination : de quoi parle-t-on? 2/ Les voies de recours 3/ Le processus de reconnaissance des discriminations 4/ Les discriminations liées

Plus en détail

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement» Présentation des semestres 1/7 Tableau A : tableau synthétique des modules et des Unités d'enseignement (UE) par semestre UE Thème+

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

Le cas des migrants tunisiens

Le cas des migrants tunisiens Projet MIREM (Migration de retour au Maghreb) Action collective de soutien à la réintégration des migrants de retour dans leur pays d origine Réponses aux questionnements soulevés au cours de la première

Plus en détail

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local

Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Entrepreneuriat social et son rôle dans le développement territorial et local Pr Amina KCHIRID- Mars 2015 Sommaire L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Pourquoi l ESS? Les actions des pouvoirs publics

Plus en détail

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations»

L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» L année européenne 2012, «Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations» Avant projet de Plan d action EY 2012 Introduction La CES, ses deux organisations européennes

Plus en détail

Les élèves en FMS: des jeunes allumés!

Les élèves en FMS: des jeunes allumés! Les élèves en FMS: des jeunes allumés! 11 e Colloque sur l approche orientante Mars 2012, Hilton Québec Marcelle Gingras, c.o., Ph.D., professeure, Université de Sherbrooke André Gentes, enseignant en

Plus en détail

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Mémoire présenté par les Organismes communautaires du secteur Famille : Association des haltes-garderies communautaires du Québec (AHGCQ)

Plus en détail

Sondage auprès de pères ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP)

Sondage auprès de pères ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Sondage auprès de pères ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) 21 février 2013 Plan de la présentation Rappel des principaux paramètres du RQAP Les objectifs, la population visée

Plus en détail

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Une production de l URML Alsace Données issues de Parcours 3 Les jeunes salariés en Emploi d Avenir 3 287 contrats signés*,

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2013. Programme 139. «Enseignement privé du premier et du second degrés»

Nomenclature d exécution 2013. Programme 139. «Enseignement privé du premier et du second degrés» 2013 139 «Enseignement privé du premier et du second degrés» Mission interministérielle : EC «Enseignement scolaire» Ministère : 06 «Éducation nationale» (Version du 13/05/2013 à 09:41:16 ) Présentation

Plus en détail

Communiqué de presse Paris le 27 juin 2013

Communiqué de presse Paris le 27 juin 2013 Communiqué de presse Paris le 27 juin 2013 Sondage Agefa PME / Ifop auprès des dirigeants de PME et des enseignants du secondaire et du supérieur L image de l apprentissage progresse tandis que 93% des

Plus en détail

Enquête de satisfaction auprès des agriculteurs bénéficiant des services d'un civiliste

Enquête de satisfaction auprès des agriculteurs bénéficiant des services d'un civiliste Enquête de satisfaction auprès des agriculteurs bénéficiant des services d'un civiliste Impressum Éditrice AGRIDEA Avenue des Jordils 1 CH-1006 Lausanne Tél. +41 (0)21 619 44 00 / Fax +41 (0)21 617 02

Plus en détail

Evolutions de l environnement professionnel : Quel impact pour les professions libérales? Conférence du 12 Mai 2011

Evolutions de l environnement professionnel : Quel impact pour les professions libérales? Conférence du 12 Mai 2011 Evolutions de l environnement professionnel : Quel impact pour les professions libérales? Conférence du 12 Mai 2011 CONTEXTE ONE-PL a été créé à l initiative de l UNAPL. l Il a pour objectif de suivre

Plus en détail

FORMATIONS 2015/2016

FORMATIONS 2015/2016 FORMATIONS 2015/2016 LES COMPORTEMENTS DIFFICILES CHEZ L ENFANT (24H) - Décembre 2015/Janvier 2016 INITIATION AU JEU PEDAGOGIQUE «Chemin de Parents» (12h) - Décembre 2015/Janvier 2016 SOUTENIR LA PARENTALITE

Plus en détail

Colloque «Nous vieillirons ensemble» 22 et 23 octobre 2015 8h30-16h30 Auditorium de l AWIPH Montignies - Sur - Sambre

Colloque «Nous vieillirons ensemble» 22 et 23 octobre 2015 8h30-16h30 Auditorium de l AWIPH Montignies - Sur - Sambre Colloque «Nous vieillirons ensemble» 22 et 23 octobre 2015 8h30-16h30 Auditorium de l AWIPH Montignies - Sur - Sambre Au cours de ces deux journées de colloque, nous avons envie de mener une réflexion

Plus en détail

50 ans. Maisons Paysannes de France. 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager

50 ans. Maisons Paysannes de France. 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager Maisons Paysannes de France Patrimoine rural 50 ans au service de la sauvegarde du patrimoine bâti et paysager LE CINQUANTENAIRE 3 concours 1 exposition 1 ouvrage + + + 8 passage des deux sœurs, 75009

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE

AVIS DE VACANCE DE POSTE Direction des Ressources humaines AVIS DE VACANCE DE POSTE VEILLEUR DE NUIT À LA MAISON DES ENFANTS POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction :Direction des Solidarités Service :Direction Enfance

Plus en détail

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE 4 décembre 2015 Termes de Références : Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE I. RESUME : Avec le vieillissement des premières générations de MRE, le

Plus en détail

Modes de vie : Renouveler le regard pour guider les décisions. Rencontres territoriales du SCOTERS Mai 2013

Modes de vie : Renouveler le regard pour guider les décisions. Rencontres territoriales du SCOTERS Mai 2013 Modes de vie : Renouveler le regard pour guider les décisions Rencontres territoriales du SCOTERS Mai 2013 Eléments de contexte Dans le cadre de rencontres destinées aux élus du territoire, le SCOTERS,

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

F.S.E 2000/2006 PROJET DE RAPPORT DE CLOTURE

F.S.E 2000/2006 PROJET DE RAPPORT DE CLOTURE F.S.E 2000/2006 PROJET DE RAPPORT DE CLOTURE INTRODUCTION : RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS DU RAPPORT FINAL PARTIE 1 EVOLUTION DU CADRE OPERATIONNEL DU DOCUP OBJECTIF 2 EN HAUTE-NORMANDIE 1.1 Le DOCUP

Plus en détail

Caractéristiques et état des lieux du Programme de Réussite Éducative 2009

Caractéristiques et état des lieux du Programme de Réussite Éducative 2009 Caractéristiques et état des lieux du Programme de Réussite Éducative 2009 Caractéristiques essentielles Textes fondateurs : Une structure juridique porteuse locale Le repérage par les professionnels concernés

Plus en détail

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en

Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en Veuillez noter que cette présentation vous est transmise à titre informatif. Ce document reste la propriété exclusive de Randstad et ne devra en aucun cas être utilisé ou distribué en dehors de votre entreprise.

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Le Sud de l Aisne a un indice conjoncturel de fécondité (ICF) plus élevé qu en Picardie et

Plus en détail

LA DEQUALIFICATION PROFESSIONNELLE DES ETRANGERS EN SUISSE Claudio Bolzman CEDIC, HES-SO, SO, Genève Communication à la Conférence internationale Metropolis, Lisbonne, 2-66 octobre 2006 Données sur la

Plus en détail

Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège

Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège Un portrait de l étudiant à son arrivée au collège Michèle Gingras Coordonnatrice de la recherche Novembre 2008 Sources Aide-nous à te connaître Fédération des cégeps PSEP et DÉFI Données du SRAM Caractéristiques

Plus en détail

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Porteuses d une autre approche du développement, les associations ont depuis toujours inscrit leur action au plus

Plus en détail

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES

GOUVERNANCE PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES PROPOSITIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LES RELATIONS INTERNATIONALES POUR UNE IDENTITE INTERNATIONALE FORTE A L UNIVERSITE DE LIMOGES Le domaine des relations internationales doit être un élément fort du

Plus en détail

FICHE DE CAS Coopérative d habitants à Turin. «La coopérative DADO, ou comment les «Roms» peuvent aussi devenir de «bons» italiens

FICHE DE CAS Coopérative d habitants à Turin. «La coopérative DADO, ou comment les «Roms» peuvent aussi devenir de «bons» italiens FICHE DE CAS Coopérative d habitants à Turin «La coopérative DADO, ou comment les «Roms» peuvent aussi devenir de «bons» italiens Genèse du programme Cléo Alabanese 1 Ce programme coopératif vise à initier,

Plus en détail

Précarité des Maghrébins vieillissant dans les foyers Sonacotra

Précarité des Maghrébins vieillissant dans les foyers Sonacotra Le sociographe, 9, 2002 / 13 Simone Ridez, Alain Colvez, François Favier Précarité des Maghrébins vieillissant dans les foyers Sonacotra En 1998, La Sonacotra, confrontée au vieillissement de la population

Plus en détail

Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD) Conseil municipal du 16 février 2012

Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD) Conseil municipal du 16 février 2012 Projet d'aménagement et de Développement Durable (PADD) Conseil municipal du 16 février 2012 DEPARTEMENT DU VAL-D OISE COMMUNE DE CERGY Plan Local d Urbanisme 2 - PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

TRANSCRIPTION- Compréhension de textes oraux, (Partie 1), page 8

TRANSCRIPTION- Compréhension de textes oraux, (Partie 1), page 8 TRANSCRIPTION- Compréhension de textes oraux, (Partie 1), page 8 Véronique Radier. Au micro de notre émission «Vivre en France», nous accueillons aujourd hui Jean Viard, sociologue. Bonjour. Jean Viard.

Plus en détail

Après le bac, trouver sa voie

Après le bac, trouver sa voie novembre 2014 Après le bac, trouver sa voie Vous êtes au lycée et l on vous demande de faire des choix. Choix de bac, choix de filière Pas de panique. Avec un peu de méthode, on y arrive! S orienter c

Plus en détail

LES VILLES ONT-ELLES UN AVENIR? Intervention de Jacques de Courson. Séminaire de prospective de la FONDA À la MACIF Paris, 22 novembre 2012

LES VILLES ONT-ELLES UN AVENIR? Intervention de Jacques de Courson. Séminaire de prospective de la FONDA À la MACIF Paris, 22 novembre 2012 LES VILLES ONT-ELLES UN AVENIR? Intervention de Jacques de Courson Séminaire de prospective de la FONDA À la MACIF Paris, 22 novembre 2012 Questions Un habitant de la Terre sur deux est urbain. A l horizon

Plus en détail

Votre guide. des services de soins à domicile au Manitoba

Votre guide. des services de soins à domicile au Manitoba Votre guide des services de soins à domicile au Manitoba Table des matières Information et admissibilité... 1 Évaluation... 2 Planification et coordination des soins.. 2 Services... 3 Aide pour soins personnels

Plus en détail

Accès au dispositif du 1% logement

Accès au dispositif du 1% logement Accès au dispositif du 1% logement Le logement est un enjeu majeur en termes d attractivité-métier et d attractivité des territoires. La FGA-CFDT revendique qu en matière d aides et d accès au logement,

Plus en détail

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%. Mention Arts plastiques - Arts appliqués Domaine ARTS, LETTRES ET LANGUES Devenir de la promotion 2012 Enquête En 2011/2012, sur les 52 inscrits, 49 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 94,2%.

Plus en détail

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire»

2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» 2 Scénario 2 : «Les polarités fonctionnelles organisent le territoire» Le scénario de polarités fonctionnelles demeure inscrit dans une perspective d évolution démographique soumise à l accueil d activités

Plus en détail

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille»

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» Projet mis en place et coordonné par l échevinat des affaires sociales et de la santé de la ville de Mouscron 2 projets complémentaires Le Fil Le

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR > TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES L ENJEU FORMATION 300 formations pour réussir La transition énergétique est une chance Les opportunités de cette transition

Plus en détail

La Cordée. Dossier de presse 14/12/2015 1

La Cordée. Dossier de presse 14/12/2015 1 La Cordée Dossier de presse 14/12/2015 1 Sommaire Notre mission Notre vision du travail La Cordée aujourd hui Qui sont les Encordés? Historique Les fondateurs Un développement à taille humaine L équipe

Plus en détail

Votre lien direct à la santé et au mieux-être

Votre lien direct à la santé et au mieux-être Votre lien direct à la santé et au mieux-être Une aide immédiate et confidentielle, quelle que soit la difficulté PROGRAMME D AIDE AUX EMPLOYÉS Vous ou un membre de la famille êtes aux prises avec un problème

Plus en détail

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron Contexte 1. La commune de Bron : 39 000 habitants 2 quartiers ZUS Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre 6 000 9 500 39 000 d habitants Plus

Plus en détail

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite.

Moniteur Educateur. Les candidats titulaires du bac (ou équivalent) sont dispensés de l épreuve écrite. CP Concours Prépa Santé Optimum : 400 h/an Access : 250 h/an de septembre à mai Moniteur Educateur Le Métier de Moniteur Educateur Le moniteur-éducateur exerce ses fonctions auprès d enfants ou d adolescents

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod.

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013 Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. Des élèves qui sont «contre l école». Elle leur est un appui. Tout en ayant des capacités de

Plus en détail

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE Par définition, un éco-quartier est un milieu de vie, circonscrit dans un territoire donné, qui respecte et applique les principes du développement durable.

Plus en détail

Activité antérieure des chômeurs

Activité antérieure des chômeurs Activité antérieure des chômeurs Chômeurs selon l activité antérieure au chômage, le groupe d âge, le sexe, Canada, province, mensuel, non désaisonnalisé Table-222 Chômeurs selon l activité antérieure

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS

ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS ENQUÊTE NATIONALE SUR LES PROFESSIONS RELIÉES AUX TECHNOLOGIES DE L INFORMATION 2002 DÉFINITIONS DES CONCEPTS A Activités ou fonctions Ensemble d actions ou de tâches assignées accomplies par un employé

Plus en détail

- 77 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail.

- 77 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail. - 77 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail Article 1 er Proposition de loi relative à l organisation de la médecine du travail Article 1 er I. - Le

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité

Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité Habitat et parentalité pour les pères isolés en situation de précarité Rencontre-débat Lyon, 02 juillet 2015 Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité Présenté par

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX

RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX RENFORCEMENT DES CAPACITES EN MATIERE DE GESTION DES MIGRATIONS DANS LE PAYS XX Type de projet : Coopération technique Type de projet secondaire : Renforcement des capacités en matière de gestion des migrations

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE. Dans le cadre de l Entente relative au POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE Dans le cadre de l Entente relative au Fonds de développement des territoires (FDT) 2015-2016 Présentée au Ministère des

Plus en détail