Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique"

Transcription

1 belen os Centre d essais et de recherche des systèmes solaires Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009 Plan du dossier Le contexte et la dynamique du solaire thermique BELENOS : l engagement de deux partenaires complémentaires au service du solaire La réalisation L offre de services Annexes : - Présentation de BELENOS - Présentation du CETIAT - Présentation du LNE

2 2/11 1. Le contexte et la dynamique du solaire thermique La loi du 3 août 2009 (n ) est la première concrétisation des engagements du Grenelle de l Environnement, visant la mise en œuvre des trois objectifs européens : réduire d au moins 20 % les émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2020, améliorer de 20 % l efficacité énergétique, amener l apport des énergies renouvelables dans la consommation finale à 23 %. La déclinaison de ces trois objectifs est accompagnée d un plan de rénovation thermique et énergétique ambitieux des bâtiments existants, ainsi que d une réduction des consommations des constructions neuves. Un taux de rénovation de 38 % est fixé pour l existant. Un audit des bâtiments publics doit être réalisé d ici la fin 2010, et leur rénovation engagée d ici Les logements sociaux sont également concernés et leur rénovation obligatoire dès que leur consommation est supérieure à 230 kwh/m² logements devraient être rénovés par an à partir de Aux bâtiments neufs, il est demandé, dès 2012, de présenter une consommation d énergie primaire inférieure à 50 kwh/m²/an, et à partir de 2020, à toute construction neuve, d avoir une consommation d énergie primaire inférieure à sa quantité produite (bâtiment à énergie positive). D autres mesures, telles le Fonds Chaleur Renouvelable, l incitation des collectivités à réaliser des éco-quartiers d ici 2012, à mettre en place des schémas régionaux des énergies renouvelables, ainsi que des plans climat-énergie territoriaux, complètent ce plan d actions. La filière solaire thermique, qui utilise une source d énergie alternative intéressante en termes d économies réalisables, est particulièrement concernée. Elle s est organisée pour répondre à un marché en forte croissance en diversifiant les solutions et systèmes thermiques proposées. Elle doit pouvoir aujourd hui justifier à ces acheteurs les performances énergétiques annoncées. En terme de croissance, Enerplan déclarait une progression de 20 % sur l année , se traduisant par l installation, en 2008, de chauffe-eau solaires individuels (CESI) contre en 2007, et de systèmes solaires combinés (SSC) contre en Les installations d eau chaude solaire collectives connaissent également une forte progression ( m² contre m² en 2007). En 2008, le marché solaire thermique national s élevait à m² de capteurs solaires installés. L objectif est d atteindre en 2020 un parc de 16,8 millions de m², équivalent à 5,6 millions de logements solarisés, soit l installation de 2 millions de m² de capteurs solaires par an. L entrée en vigueur, début mars 2009, des prêts à taux zéro, l Eco-PTZ, pour les équipements achetés dans le cadre de travaux de rénovation, devrait encore favoriser la croissance des CESI et des SSC.

3 3/11 Pour accompagner cet essor du solaire thermique, laboratoires et Pouvoirs Publics ont progressivement mis en place des moyens de recherche et d essais. Dès 2004, le CSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment) mettait en place à Sophia Antipolis un laboratoire d essais, afin d assurer la certification CSTBat des capteurs solaires. Deux ans plus tard, les Pouvoirs Publics décidaient de créer l Institut National de l Energie Solaire (INES), au Bourget-du-Lac, à proximité de Chambéry. Organisé en trois plates-formes, cet institut assure à la fois des recherches sur les technologies solaires thermiques et photovoltaïques appliquées au bâtiment, une formation à l énergie solaire, et un centre d évaluation des produits issus de la recherche industrielle. En 2008, le nouveau contexte normatif et les besoins d évaluation des industriels de l aéraulique et de la thermique, conduisent le LNE et le CETIAT à créer un centre de recherche et d essais des systèmes solaires thermiques en mesure de satisfaire cette demande.

4 4/11 2. BELENOS : l engagement de deux partenaires complémentaires au service du solaire Réunis sous la forme d un groupement d intérêt économique, dénommé BELENOS, le CETIAT et le LNE, décident de construire, sur le site du LNE à Nîmes, un centre d essais et de recherche en mesure d apporter à la filière du solaire thermique, l ensemble des réponses techniques dont elle a besoin. Le choix d implanter ce centre de recherche et d essais sur le site existant du LNE à Nîmes, répond à la volonté des deux partenaires d optimiser ce site, qui présente l avantage d un bon ensoleillement naturel 1 et d une proximité avec le Pôle de Compétitivité DERBI, dont les adhérents pourront aussi faire appel à cette plate-forme. Les moyens du LNE en métrologie dimensionnelle et de qualification en environnement mécanique et climatique également disponibles sur le site, constituent un atout complémentaire pour les industriels souhaitant surveiller la qualité de leur production ou s assurer de la durabilité et de la résistance de leurs produits. Le laboratoire de Nîmes s appuiera également sur les compétences rassemblées au CETIAT et au LNE. En créant cette structure, les deux organismes poursuivent leur vocation d accompagnement de l industrie, complétée par la confirmation de l engagement du LNE vis-à-vis des acteurs publics, dans son rôle d appui en matière d efficacité énergétique. Le savoir-faire et l expérience des deux partenaires confèrent à BELENOS un haut niveau technique et une pratique de l industrie. La compétence en génie climatique du CETIAT est un atout majeur pour le développement et la validation d équipements multi-fonctions et multi-énergies. L expertise en métrologie, matériaux, essais du LNE est particulièrement utile au développement de nouveaux produits. Les deux organismes travaillaient déjà ensemble dans le cadre du Réseau de la Métrologie Française. Piloté par le LNE, avec l appui du Comité de la Métrologie, ce réseau a vocation à assurer le raccordement de tous les instruments de mesure au Système International d unités. La compétence en aéraulique du CETIAT le fait figurer depuis la création du réseau au titre de laboratoire associé. 1 Les normes pour le solaire thermique prévoient des essais en ensoleillement naturel.

5 5/11 3. Une installation performante La plate-forme de recherche et d essais BELENOS occupe 300 m² sur un terrain dont la Chambre de Commerce et d Industrie de Nîmes est propriétaire. Elle comprend un laboratoire de m², réparti sur trois niveaux : un local situé au rez-de-chaussée qui abritera dès la fin de l année les équipements d essais mécaniques ; une zone d essais de 200 m², largement automatisée et pilotable à distance, et permettant d associer expérimentation (8 postes d essais en simultané) et modélisation /simulation ; une toiture terrasse sur laquelle peuvent être disposés 60 m² de panneaux solaires raccordés aux matériels en essais. Le bâtiment fournira kwh par an à ERDF grâce aux 120 m² de panneaux solaires photovoltaïques installés sur la façade sud, avec le soutien financier du Conseil Régional Languedoc-Roussillon. La construction de BELENOS et l acquisition de ses équipements ont représenté un investissement de 2,2 millions d euros, financés par le fonds européen FEDER, les fonds propres des deux partenaires et l ADEME. A terme, et afin d être en mesure de poursuivre toute l année les essais de développement des matériels, BELENOS pourrait compléter ses équipements par l acquisition d un simulateur solaire.

6 6/11 4. L offre de BELENOS Avec le savoir-faire de ses deux partenaires et ses équipements, BELENOS constitue un tremplin pour une commercialisation et un développement plus rapide des produits. Ses ingénieurs et techniciens sont en mesure de répondre à l ensemble des besoins des industriels de la filière : Optimisation de la conception et amélioration des performances des systèmes en combinant expérimentation et calcul. Mesure des performances des systèmes solaires thermiques selon les normes en vigueur : - Norme EN appliquée aux chauffe-eau solaires individuels et chauffe-eau collectifs - Norme EN pour les ballons de stockage - Norme EN pour les panneaux solaires Simulation des comportements des systèmes dans différentes conditions d exploitation (climat, utilisation, gestion des appoints ). Simulation du comportement de composants (ballons de stockage, échangeurs). Certification de produits. Études d aide à la conception et au développement Les nouvelles contraintes énergétiques du bâtiment conduisent les industriels à développer des équipements de chauffage et de production d eau chaude sanitaire que l on peut dénommer produits/systèmes : produits, car ils sont proposés comme un ensemble par les industriels, systèmes, car ils résultent d un assemblage de différentes technologies, de différentes sources énergétiques. Ces produits/systèmes sont encore, pour beaucoup d entre eux, dans les cartons des bureaux d études des industriels. Leur conception et leur développement nécessitent de prendre en compte la forte interaction de leurs performances avec le bâtiment, le climat et les utilisations. Pour mener à bien ces différentes étapes, les industriels ont besoin des capacités d essais de développement et de modélisation. BELENOS, en association étroite avec ses membres fondateurs, est particulièrement armé pour leur apporter l assistance nécessaire. Les installations d essais et les moyens de simulation sont à la disposition des industriels souhaitant développer de nouveaux produits. Leurs études de développement pourront bénéficier du Crédit d Impôt-Recherche. L investissement d un simulateur solaire est envisagé pour compléter les installations et permettre d étendre la durée d expérimentation.

7 7/11 Essais de certification CERTITA, organisme de certification du génie climatique, réunissant le CETIAT, le LNE, le CSTB et l ATITA, a conduit, avec l ensemble des acteurs concernés, et en liaison étroite avec les instances européennes du secteur, le développement d un programme de certification des performances énergétiques des chauffe-eau solaires individuels (NF-CESI). Ce programme de certification est l un des premiers s intéressant à un produit/système, et il se fonde, pour l évaluation des performances, sur un couplage expérimentation et simulation. BELENOS a été actif dans ce développement, et est l un des laboratoires apte à réaliser l ensemble de l opération de caractérisation des performances énergétiques des CESI. Comme pour toute certification de produits, les sociétés obtiendront leur certification sur la base d un essai et d un audit du système de management de la qualité de leur entreprise, assorti d un contrôle périodique de production. 70 sociétés fabriquant 200 gammes de systèmes regroupant produits sont potentiellement concernées, si elles le souhaitent, par cette certification. Validation de méthodes d essais et simulation BELENOS contribuera également au développement de normes, pour les systèmes solaires thermiques, en développant et en validant des méthodes d essais et de calcul. Lancement des activités de BELENOS Aujourd hui, BELENOS a débuté son activité en se focalisant sur les essais de chauffe-eau solaires individuels. Il élargira son champ d action aux autres matériels, chauffe-eau solaires collectifs, systèmes solaires combinés, panneaux solaires, systèmes multi-énergies, en fonction des choix technologiques de l industrie du solaire. Au programme des essais imposés pour les CESI, la caractérisation des performances thermiques, complétée si souhaitée par l industriel, de la vérification de l aptitude à l emploi du matériel dans son environnement d utilisation : résistance à la pression et au gel.

8

9 9/11

10 10/11

11 11/11

Les solutions solaires thermiques compétitives

Les solutions solaires thermiques compétitives Mercredi 06 novembre 2013 Les solutions solaires thermiques compétitives Intervenants : Valérie LAPLAGNE, responsable ENR, UNICLIMA Philippe GAY, Coordinateur de missions, ENERPLAN RASSEMBLONS NOS ENERGIES

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives , expert en énergie solaire Un Industriel Français de renommée internationale Il y a plus de 30 ans, bien avant les préoccupations actuelles

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

DESCRIPTIF FORMATION LONGUE MONTEUR- INSTALLATEUR EN ENERGIES RENOUVELABLES

DESCRIPTIF FORMATION LONGUE MONTEUR- INSTALLATEUR EN ENERGIES RENOUVELABLES DESCRIPTIF FORMATION LONGUE MONTEUR- INSTALLATEUR EN ENERGIES RENOUVELABLES Nombre de place: 10 Durée : 315 heures MODULE / CONTENU MODULE Installation d un Chauffe-Eau Solaire Individuel (CESI) A la fin

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

08/2012 - TOTALGAZ SNC - Immeuble Wilson - 92970 Paris la Défense Cedex - RCS Nanterre 582 018 966 - Getty Images - Illustrations : zero-k -

08/2012 - TOTALGAZ SNC - Immeuble Wilson - 92970 Paris la Défense Cedex - RCS Nanterre 582 018 966 - Getty Images - Illustrations : zero-k - 08/2012 - TOTALGAZ SNC - Immeuble Wilson - 92970 Paris la Défense Cedex - RCS Nanterre 582 018 966 - Getty Images - Illustrations : zero-k - Conception : Brand Advocate. Réf. : PLAQ. BBC. La Règlementation

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

Associer énergie solaire et gaz naturel

Associer énergie solaire et gaz naturel Associer énergie solaire et gaz naturel Pourquoi associer l énergie solaire au gaz naturel? Si vous souhaitez équiper votre maison en privilégiant respect de l'environnement et économies d'énergie, alors

Plus en détail

Richard Loyen, Délégué Général d Enerplan

Richard Loyen, Délégué Général d Enerplan L utilisation de l énergie Solaire en France, De l émergence à la banalisation, Richard Loyen, Délégué Général d Enerplan Impliqué depuis 26 ans pour le développement de l énergie solaire en France Enerplan

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4»

R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Conférence Internationale DERBI 2007 31 mai - 2 juin 2007 Perpignan Efficience énergétique : bonnes pratiques et innovations R & D, études et bâtiments démonstrateurs en vue de l objectif «Facteur 4» Pierre

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie Ministère de l Agriculture, de l Alimentation, de la Pêche, de la

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Rénovation énergétique d un pavillon

Rénovation énergétique d un pavillon Rénovation énergétique d un pavillon Centre d intérêt visé: Réduction des consommations énergétiques Objectif pédagogique : Identifier des solutions permettant de réduire la consommation énergétique d

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

GÉOLIS GÉOLIS DUO POMPE À CHALEUR EAU/EAU GÉOTHERMIE NEUF OU RÉNOVATION TOUS TYPES DE CAPTAGES

GÉOLIS GÉOLIS DUO POMPE À CHALEUR EAU/EAU GÉOTHERMIE NEUF OU RÉNOVATION TOUS TYPES DE CAPTAGES GÉOLIS GÉOLIS DUO POMPE À CHALEUR EAU/EAU GÉOTHERMIE NEUF OU RÉNOVATION TOUS TYPES DE CAPTAGES FAITES CONNAISSANCE AVEC... LA GAMME GÉOLIS Qu est-ce qu une pompe à chaleur «Géolis Atlantic»? C est un appareil

Plus en détail

Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE

Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE Inauguration de la plateforme de Recherche & Développement Solaire et Stockage de l Energie par les technologies hydrogène - MYRTE Lundi 9 janvier 2012, à Ajaccio au centre de recherches scientifiques

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

5- Mon installation. 6- Je vis solaire

5- Mon installation. 6- Je vis solaire DOSSIER DE PRESSE Pour relancer la filière solaire thermique en Provence-Alpes-Côte d Azur, les acteurs régionaux et les professionnels lancent le dispositif innovant Vivonsolairenpaca.fr. Vivonsolairenpaca.fr

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

LA POMPE À CHALEUR AU CŒUR DE VOTRE CONFORT. Association Française pour les Pompes A Chaleur

LA POMPE À CHALEUR AU CŒUR DE VOTRE CONFORT. Association Française pour les Pompes A Chaleur LA POMPE À CHALEUR AU CŒUR DE VOTRE CONFORT 1 UTILISONS L ÉNERGIE RENOUVELABLE DISPONIBLE À TOUT INSTANT DANS L EAU, L AIR ET LA TERRE UN PANEL REPRÉSENTATIF DE MEMBRES QUI SOMMES NOUS? L association regroupe

Plus en détail

Production de chaleur et de froid solaire

Production de chaleur et de froid solaire Production de chaleur et de froid solaire 1 Présentation de l entreprise Technologies de production de chaleur et de froid pour le bâtiment JEI crée en mai 2011 pour apporter une réponse ambitieuse aux

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment?

Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment? Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics Pourquoi et comment? bâtiments publics : pourquoi? Enjeux planétaires de lutte contre le changement climatique Programme Européen sur le Changement

Plus en détail

Centrales Photovoltaïques

Centrales Photovoltaïques ENERGIES RENOUVELABLES Centrales Photovoltaïques Une énergie propre, économique et durable Les énergies renouvelables au centre de vos enjeux environnementaux La hausse de la demande en énergie, due aux

Plus en détail

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne Tiers Investissement et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne La Caisse des Dépôts au service du territoire Quatre

Plus en détail

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011

APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 Union Européenne APPEL À PROJETS REGIONAL PHOTOVOLTAIQUE CONNECTE AU RESEAU Fonds de Développement Régional (FEDER) Années 2010-2011 L obligation de réduction des émissions de gaz à effet de serre et les

Plus en détail

CHAFFOTEAUX FAIT ÉVOLUER SES SOLUTIONS MULTI-ÉNERGIES ET ÉCO-PERFORMANTES

CHAFFOTEAUX FAIT ÉVOLUER SES SOLUTIONS MULTI-ÉNERGIES ET ÉCO-PERFORMANTES NOUVEAUTÉS SEPTEMBRE 2012 Gaz Solaire Air Électricité CHAFFOTEAUX FAIT ÉVOLUER SES SOLUTIONS MULTI-ÉNERGIES ET ÉCO-PERFORMANTES DOSSIER DE PRESSE Juin 2012 AVEC LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX, MAÎTRISEZ LE

Plus en détail

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 F. PIETRE-CAMBACEDES 11/11/2013 Centre de Recherche et Innovation Gaz et Energies Nouvelles DIRECTION

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Chauffe eau solaire. Système

Chauffe eau solaire. Système Système Chauffe eau solaire I. INTERÊT Utiliser le soleil pour chauffer l eau sanitaire est une idée qui paraît d une logique implacable. Le principe des chauffe-eau solaires est simple et la technique

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 Qui sommes-nous? Association technique, le CRER concrétise depuis 20 ans, une volonté de passer à l acte dans les domaines de la sobriété énergétique, de l efficacité énergétique,

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6

6 SOLUTIONS DE COUPLAGE 6 ERM AUTOMATISMES INDUSTRIELS 280 Rue Edouard Daladier 84973 CARPENTRAS Cedex Tél : 04 90 60 05 68 - Fax : 04 90 60 66 26 Site : http://www.erm-automatismes.com/ E-Mail : Contact@erm-automatismes.com 1

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum

Les bouquets sont classés par ordre croissant d ambition, sous les appellations suivantes : - premium - premium+ - medium - optimum Présentation des s de travaux et des Gains en économies d énergie générés par la réalisation des travaux préconisés, en logement ancien de taille moyenne La définition de bouquets de travaux a pour objectif

Plus en détail

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction!

Mardi de la DDT du 6 septembre 2011. La réglementation thermique 2012. change la construction! Mardi de la DDT du 6 septembre 2011 La réglementation thermique 2012 change la construction! Les objectifs de la réglementation thermique 2012 Objectif 1 : Réduire les consommations d énergie des bâtiments

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France

Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Le Conseil régional de Picardie crée le Service Public de l Efficacité Energétique et une régie dédiée : une initiative unique en France Amiens, le 15 novembre 2013 Contacts Presse CONSEIL REGIONAL DE

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte

L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte L essentiel de la loi Transition énergétique pour la croissance verte Yann DEFFIN - DREAL Midi-Pyrénées RDV durables CCIR - 28 septembre 2015 1 Contexte : facture énergétique de la France : > 65 milliards

Plus en détail

La Réglementation Thermique 2012

La Réglementation Thermique 2012 La Réglementation Thermique 2012 La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est le fruit d une réflexion de deux ans des acteurs des différents secteurs du bâtiment, faisant suite au dernier Grenelle

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

Direction Productions et Energies Durables Service Réseaux et Energies Renouvelables

Direction Productions et Energies Durables Service Réseaux et Energies Renouvelables Direction Productions et Energies Durables Service Réseaux et Energies Renouvelables Appel à projets national «Grandes installations solaire thermique de production d eau chaude» Date limite de réception

Plus en détail

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment

Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Charte de confiance et d engagement dans la Rénovation Globale Performante pour les entreprises générales du bâtiment Enjeux énergétiques de l habitat - Le secteur du bâtiment est responsable de 45% des

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION

NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION NOUVELLE OFFRE CLIPS HOME SOLUTIONS EN AUTO-CONSOMMATION Produire et consommer son électricité En route vers l autonomie énergétique Le soleil, votre énergie à vie L autoconsommation C Le principe Des

Plus en détail

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN Rencontres CEA INDUSTRIE en région PACA N 1 La cité des énergies Cadarache K. Zunino 12/12/2012 Référence Présentation jj mmm aaaa PLAN 1. L énergie

Plus en détail

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes

Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Building Technologies Pour des bâtiments plus performants, sûrs, confortables et économes Siemens, votre partenaire pour la conception et la rénovation de bâtiments intelligents et innovants Retrouvez

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de développement? Contexte Depuis le début des années 1990, l Etat, l ADEME et la Région travaillent sur le développement des

Plus en détail

Dossier de presse novembre 2015. Innovation. Micro-cogénération par pile à combustible. Quand le chauffage de demain produit déjà de l électricité...

Dossier de presse novembre 2015. Innovation. Micro-cogénération par pile à combustible. Quand le chauffage de demain produit déjà de l électricité... Dossier de presse novembre 2015 Innovation Micro-cogénération par pile à combustible Quand le chauffage de demain produit déjà de l électricité... Chauffage, eau chaude, électricité : le système 3 en 1

Plus en détail

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique Petit Rappel Quelles sont les conditions pour en bénéficier en 2012? Votre situation : Vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ; Vous êtes fiscalement domicilié en France.

Plus en détail

Plan d action pour les énergies renouvelables

Plan d action pour les énergies renouvelables Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l énergie OFEN Fiche d information 6 Date 21 février 2008 Plan d action pour les énergies

Plus en détail

Des difficultés en copropriété au réseau de copropriétés éco-responsables: le réseau REG Grand Lyon

Des difficultés en copropriété au réseau de copropriétés éco-responsables: le réseau REG Grand Lyon Des difficultés en copropriété au réseau de copropriétés Le réseau éco-responsables: REG Grand Lyon Réseau des résidences Economes en énergie du Grand Lyon le réseau REG Grand Lyon Jean LAMBERT Copropriétaire

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012

Réseau Pro - Panofrance : un dispositif complet au service de la rénovation positive Jeudi 14 Juin 2012 Face aux enjeux du Grenelle de l environnement et aux exigences de la RT 2012, Réseau Pro et Panofrance, les deux principales enseignes de la Division Bois et Matériaux de Wolseley France, affirment leur

Plus en détail

L état des lieux en mai 2013 JF Cousin et Ph Beutin ADEME

L état des lieux en mai 2013 JF Cousin et Ph Beutin ADEME Les Etoiles Le Port L état des lieux en mai 2013 JF Cousin et Ph Beutin ADEME Journée européenne du solaire- 13 mai 2013 Le logement locatif social Période 2007/2012: - 221 opérations aidées - 24 000 m2

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013 1 er Contrat de Performance Energétique en logement social Présentation des résultats 14 novembre 2013 Introduction Daniel BIARD Président du Comité Exécutif Pourquoi un CPE? François GUIDOT, Directeur

Plus en détail

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers

Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Critères d éligibilité à la sélection des dossiers Les investissements éligibles au co-financement de la Banque: Doivent avoir lieu sur le territoire de la région Centre Peuvent avoir la forme de tout

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Sur Mesure. La fiche des politiques régionales

Sur Mesure. La fiche des politiques régionales Sur Mesure La fiche des politiques régionales Publication de la Région Poitou-Charentes N 06, mars 2009 ENVIRONNEMENT 186 maisons bois économes en énergie aidées en 2008 par la Région Poitou-Charentes

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

BlueBat 2011 Lyon QUALIBAT

BlueBat 2011 Lyon QUALIBAT BlueBat 2011 Lyon QUALIBAT Le Grenelle Environnement Formidable enjeu en terme de marché de rénovation, Opportunité extraordinaire pour les entreprises de construction, Evolution des métiers vers une démarche

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants 23/05/2012 Certivéa : un partenaire du changement Certivéa, filiale du Groupe CSTB, est un partenaire du changement pour les acteurs

Plus en détail

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets La récupération de chaleur fatale, une source d énergie compétitive pour l industrie et les collectivités Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets Daniel CAPPE - Vice-président

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

Affichage énergétique

Affichage énergétique ffichage énergétique des systèmes solaires pplication des directives Ecodesign et Energy Labelling Pedro IS ESTIF Valérie LPLGNE UNICLIM Frédéric MYKIET HELIOFRNCE 1 ffichage énergétique pplication des

Plus en détail

Création de «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

Création de «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements Création de «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 20 partenaires se mobilisent pour mettre en œuvre l engagement du Grenelle Environnement Partenaires L Etat, représenté par

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique des bâtiments

Diagnostic de performance énergétique des bâtiments Diagnostic de performance énergétique des bâtiments Direction générale de l urbanisme, de l habitat et de la construction Pierre Viola Sous-direction de la qualité et du développement durable dans la construction

Plus en détail

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités?

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Fédération Française du Bâtiment Quelques idées reçues trop cher Trop compliqué pas fiable polluant pas assez de soleil Dépassons les préjugés! Installer

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION Axe Objectif thématique (art. 9 Règ. général et Règ. FEDER) Objectif Spécifique Priorité d investissement (art. 5 Règ. FEDER) Progresser vers la transition énergétique et l'autonomie électrique OT4 : Soutenir

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Zoom sur le dispositif

Zoom sur le dispositif Zoom sur le dispositif RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT A L HORIZON 2014 Chambre de Métiers et de l'artisanat de l Eure-et-Loir Véronique JOBARD 24, boulevard de la Courtille 28000 CHARTRES Tél : 02.37.91.57.00

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation

Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Pour des «bâtiments responsables» : les défis pour la profession ; les défis pour la formation Une approche globale de la relation marché / emploi / formation dans le secteur du Bâtiment en Bretagne 2

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail