Les Frontières du Monde quantique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Frontières du Monde quantique"

Transcription

1 Les Frontières du Monde quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de Physique Ecole Normale Supérieure IUF, Lille, Mars

2 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La théorie quantique nous a donné les clés de la compréhension de ce monde La théorie physique avec le plus vaste champ d applications (des constituants élémentaires de la matière à la structure du cosmos) La théorie physique la plus précise et la mieux vérifiée Et cependant une description du monde microscopique contraire à l intuition et au «bon sens»: Les portes sont ouvertes ET fermées Les chats sont morts ET vivants la mécanique quantique continue à nous surprendre après près d un siècle IUF, Lille, Mars

3 Superpositions quantiques État quantique Notation de Dirac (ket) Contient toute l'information sur le système Une particule localisée en x x Une particule localisée en y y La mécanique quantique est une théorie linéaire. Toute somme d'états possibles est aussi un état possible est un état possible de la particule 1» Une particule dans deux endroits à la fois??? 2 x y» Commode, mais choquant. Fonction d onde Superposition d une infinité de positions Une fonction qui décrit où il est le plus probable de trouver la particule IUF, Lille, Mars

4 Interférences quantiques Interférences d Young Photons, mais aussi atomes, molécules Modulations de la fonction d onde sur l écran: Une manifestation directe du principe de superposition quantique IUF, Lille, Mars

5 Superpositions, jusqu où? Le «chat de Schrödinger» Pas de superpositions quantiques à notre échelle. Nous n observons qu une infime partie des états quantiques possibles. Pourquoi? IUF, Lille, Mars

6 Décohérence Couplage à l environnement 1 2 Environment Un objet macroscopique (chat) est couplé à son environnement. Cet environnement "l'observe" en permanence. Les superpositions quantiques macroscopiques sont très rapidement détruites par ce couplage Temps d autant plus court que les états superposés sont plus différents Ridiculement court pour un objet macroscopique Jamais de superpositions quantiques macroscopiques IUF, Lille, Mars

7 Décohérence et mesure Une étape essentielle dans la mesure quantique Si les appareils de mesure étaient quantiques Évolution dans une superposition de toutes les indications possibles Interférences entre les résultas de mesure Appareil nécessairement macroscopique Le couplage de l appareil à l environnement transforme la superposition quantique en une simple alternative probabiliste Une frontière presque infranchissable qui isole le monde macroscopique des monstres quantiques IUF, Lille, Mars

8 Décohérence à la fontière classique/quantique Où est cette frontière? IUF, Lille, Mars

9 Explorer la frontière classique/quantique Expériences sur des systèmes quantiques uniques dans un environnement bien contrôlé atomes, ions, photons, circuits supraconducteurs, oscillateurs mécaniques Réalisation des expériences de pensée des pères fondateurs de la physique quantique boîtes à photons, chats de Schrödinger Une nouvelle lumière sur les phénomènes quantiques fondamentaux Une exploration directe de la décohérence Mettre un objet mésoscopique dans une superposition d états Observer son évolution. IUF, Lille, Mars

10 Un objet mésoscopique Un champ de quelques photons dans une «boîte à photons» Cavité supraconductrice Les meilleurs miroirs Stocke un champ micro-onde (51 GHz, longueur d onde 6mm) pendant un temps macroscopique: 0.13 s IUF, Lille, Mars

11 Un objet mésoscopique Champ créé par une source classique dans cette «boîte à photons» Description classique: Une amplitude, une phase Description quantique Une «fonction d onde» (fonction de Wigner) 2.5 photons Fluctuations quantiques IUF, Lille, Mars

12 Comment préparer un chat? Interaction du champ avec un unique atome Etat atomique très particulier très fortement couplé au champ Atome et cavité non résonants Pas d échange d énergie Atome modifie la fréquence de résonance de la cavité Change la phase classique du champ Atome dans une superposition quantique d états Champ dans une superposition quantique de deux phases différentes! Un objet mésoscopique dans une superposition d états avec des propriétés classiques différentes! IUF, Lille, Mars

13 Portrait d un chat de Schödinger S. Deléglise et al, Nature, 455, 510 (2008) IUF, Lille, Mars

14 50 millisecondes dans la vie d un chat S. Deléglise et al, Nature, 455, 510 (2008) IUF, Lille, Mars

15 Sonder et apprivoiser la décohérence Premières explorations de la frontière classique-quantique Mise en évidence directe de la décohérence Un phénomène redoutablement efficace Un obstacle à l utilisation de l étrangeté quantique à l échelle macroscopique (ordinateur quantique) Mieux comprendre la décohérence «métrologie de la décohérence» Pour mieux la combattre Correction d erreurs quantique Rétroaction quantique IUF, Lille, Mars

16 Notre équipe S. Haroche, M. Brune, G. Nogues, JM Raimond S. Kuhr, I. Dotsenko, A. Lupascu S. Gleyzes, C. Guerlin, J. Bernu, A. Emmert, S. Deléglise, C. Sayrin, X. Zhou,B. Peaudecerf : JST (ICORP) EC (Conquest, Qgates, Scala) CNRS UMPC IUF CdF IUF, Lille, Mars

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique

Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique Photons, expériences de pensée et chat de Schrödinger: une promenade quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de

Plus en détail

Le quantique dévoilé. J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Laboratoire Kastler Brossel Département de Physique Ecole Normale Supérieure

Le quantique dévoilé. J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Laboratoire Kastler Brossel Département de Physique Ecole Normale Supérieure Le quantique dévoilé J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Laboratoire Kastler Brossel Département de Physique Ecole Normale Supérieure SFP 1/2/13 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique

Plus en détail

Information quantique

Information quantique Information quantique J.M. Raimond LKB, Juin 2009 1 Le XX ème siècle fut celui de la mécanique quantique L exploration du monde microscopique a été la grande aventure scientifique du siècle dernier. La

Plus en détail

Voir un photon sans le détruire

Voir un photon sans le détruire Voir un photon sans le détruire J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie UPMC sept 2011 1 Un siècle de mécanique quantique: 1900-2010 Planck (1900) et Einstein (1905): Quanta lumineux la lumière est

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Médaille d or 2009 du CNRS :

Médaille d or 2009 du CNRS : DOSSIER DE PRESSE Médaille d or 2009 du CNRS : Serge Haroche, physicien et explorateur du monde quantique Contacts Presse l Cécile Pérol l T 01 44 96 43 90 l cecile.perol@cnrs-dir.fr Elsa Champion l T

Plus en détail

Puissance et étrangeté du quantique Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure (Paris)

Puissance et étrangeté du quantique Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure (Paris) Puissance et étrangeté du quantique Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure (Paris) La physique quantique nous a donné les clés du monde microscopique des atomes et a conduit au développement

Plus en détail

Etrangeté et paradoxe du monde quantique

Etrangeté et paradoxe du monde quantique Etrangeté et paradoxe du monde quantique Serge Haroche La physique quantique nous a donné les clés du monde microscopique des atomes et a conduit au développement de la technologie moderne qui a révolutionné

Plus en détail

Explorer le monde quantique avec des atomes et des cavités. J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie

Explorer le monde quantique avec des atomes et des cavités. J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Explorer le monde quantique avec des atomes et des cavités J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie 1 Atomes et photons au coeur de la révolution quantique Les «petits nuages» de Lord Kelvin Problème

Plus en détail

Mesures à la limite quantique

Mesures à la limite quantique Mesures à la limite quantique ~ 3 ème ème cours ~ A. Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Plan du troisième cours Mesures en continu, mesure de position Mesures en continu théorie de la photodétection

Plus en détail

Le sphinx quantique. Le problème de la mesure

Le sphinx quantique. Le problème de la mesure Le sphinx quantique. Le problème de la mesure «Qu est-ce qui est à la fois mort et vivant et n apparaît jamais comme tel?», dit le monstre fabuleux. Rares sont les énigmes scientifiques qui ont suscité

Plus en détail

Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique

Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique Introduction aux VI principes fondamentaux de Physique Quantique L A D U A L I T É Une balle de ping-pong quantique, serait à la fois elle même, et une onde. De telle manière qu elle réagirait face à la

Plus en détail

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure, Paris 2 Mars 2010: Atomes et Lumière Puissance et étrangeté du quantique 16 Mars

Plus en détail

Puissance et étrangeté de la physique quantique

Puissance et étrangeté de la physique quantique Puissance et étrangeté de la physique quantique S.Haroche, Collège de France et ENS La théorie quantique nous a ouvert au XX ème siècle le monde microscopique des particules et des atomes..et nous a ainsi

Plus en détail

LE VIRTUEL ET LE POSSIBLE DISCOURS PRONONCE PAR. M. Serge HAROCHE. Délégué de l Académie des sciences

LE VIRTUEL ET LE POSSIBLE DISCOURS PRONONCE PAR. M. Serge HAROCHE. Délégué de l Académie des sciences LE VIRTUEL ET LE POSSIBLE DISCOURS PRONONCE PAR M. Serge HAROCHE Délégué de l Académie des sciences Comme nous le constatons aujourd hui, on peut aborder le virtuel avec l approche du financier, de l architecte,

Plus en détail

Optique Quantique en région parisienne

Optique Quantique en région parisienne Optique Quantique en région parisienne Antoine Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Ecole Normale Supérieure, Université P. et M. Curie http://www.lkb.ens.fr/information-et-optique-quantique Pourquoi utiliser

Plus en détail

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique Histoire des sciences : La Mécanique Quantique «Personne ne comprend vraiment la physique quantique.» Richard Feynman Plan Chapitre I : Introduction I. Définition de la mécanique quantique II. Applications

Plus en détail

PHYSIQUE II - PHYS 1071 ondes et physique moderne Université de Saint-Boniface Hiver 2014

PHYSIQUE II - PHYS 1071 ondes et physique moderne Université de Saint-Boniface Hiver 2014 PHYSIQUE II - PHYS 1071 ondes et physique moderne Université de Saint-Boniface Hiver 2014 Professeur : Michel Gagnon Bureau : 3236 Téléphone : 237-1818 poste 491 Adresse électronique : MiGagnon@UStBoniface.ca

Plus en détail

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur!

La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! La physique quantique couvre plus de 60 ordres de grandeur! 10-35 Mètre Super cordes (constituants élémentaires hypothétiques de l univers) 10 +26 Mètre Carte des fluctuations du rayonnement thermique

Plus en détail

Collège de Physique et de Philosophie Séance du 14 mars 2011 à l Institut de France Exposé de Jean-Michel Raimond (Département de Physique de l ENS)

Collège de Physique et de Philosophie Séance du 14 mars 2011 à l Institut de France Exposé de Jean-Michel Raimond (Département de Physique de l ENS) 1 Collège de Physique et de Philosophie Séance du 14 mars 2011 à l Institut de France Exposé de Jean-Michel Raimond (Département de Physique de l ENS) Bernard d Espagnat. Nous allons avoir le plaisir d

Plus en détail

Physique quantique. J.M. Raimond

Physique quantique. J.M. Raimond Physique quantique J.M. Raimond Université Pierre et Marie Curie Institut Universitaire de France Laboratoire Kastler Brossel Département de Physique Ecole Normale Supérieure Le XX ème siècle fut celui

Plus en détail

Les photons sont des vecteurs d'information infatiguables.

Les photons sont des vecteurs d'information infatiguables. La détection des photons est habituellement un processus brutal, dans lequel les quanta lumineux sont détruits. Cette destruction n'est pas exigée par la mécanique quantique qui autorise un détecteur parfaitement

Plus en détail

1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en

1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en Le monde quantique 1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en physique 6. Le spin Rayonnement dans

Plus en détail

Quelques généralités et faits historiques sur les

Quelques généralités et faits historiques sur les Quelques généralités et faits historiques sur les phénomènes électriques L. Villain 1 Notion de charge électrique 1.1 Historiques et principaux faits La notion fondamentale à la base de la description

Plus en détail

Quantification de l énergie pour les systèmes simples

Quantification de l énergie pour les systèmes simples Les buts de cet amphi Quantification de l énergie pour les systèmes simples Chapitre 4 Utiliser le formalisme de la physique ondulatoire pour aborder des problèmes de physique d une grande importance pratique

Plus en détail

Décohérence, Complémentarité et Intrication: des aspects complémentaires du monde quantique

Décohérence, Complémentarité et Intrication: des aspects complémentaires du monde quantique Décohérence, Complémentarité et Intrication: des aspects complémentaires du monde quantique J.M. Raimond Laboratoire Kastler Brossel, ENS S. Haroche M. Brune G. Nogues A. Rauschenbeutel P. Bertet S. Osnaghi

Plus en détail

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND

LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 2012 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND LE PHYSICIEN FRANCAIS SERGE HAROCHE RECOIT CONJOINTEMENT LE PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 0 AVEC LE PHYSICIEN AMERCAIN DAVID WINELAND SERGE HAROCHE DAVID WINELAND Le physicien français Serge Haroche, professeur

Plus en détail

Physique des fluides quantiques

Physique des fluides quantiques Physique des fluides quantiques Généralités et exemple des embouteillages électroniques M. Albert 1 1 Institut Non-Linéaire de Nice - Nice Rôle de la physique théorique La physique théorique Modèlise le

Plus en détail

Interprétation quantique du logiciel

Interprétation quantique du logiciel Interprétation quantique du logiciel François Pessaux Institute of Useless and Dummy Theories 42 rue Dev Null, 07700 Bidon, France firstname lastname@yahoo.fr 1 Introduction Depuis des décennies, les évolutions

Plus en détail

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques.

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Notions et contenus : Transferts quantiques d énergie Émission et absorption quantiques.

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé Ateliers de l information Bibliothèque Universitaire, Grenoble Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et

Plus en détail

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière Dualité onde-corpuscule Pour la lumière Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s E. Ouvrard (PC Lycée Dupuy de Lôme) Mécanique quantique 1 / 8 Au XVII e siècle, deux écoles s affrontent afin de modéliser

Plus en détail

L INTERPRÉTATION DE LA MÉCANIQUE QUANTIQUE

L INTERPRÉTATION DE LA MÉCANIQUE QUANTIQUE L INTERPRÉTATION DE LA MÉCANIQUE QUANTIQUE Les grands systèmes philosophiques des XVII e et XVIII e siècles étaient en relation étroite avec la science de leur temps. Descartes, Leibniz, étaient eux-mêmes

Plus en détail

ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE

ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE Chapitre 8 ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE Patrice Remaud LAII-ENSIP (Laboratoire d Automatique et d Informatique Industrielle Ecole Nationale Supérieure d Ingénieurs de Poitiers) patrice.remaud@univ-poitiers.fr

Plus en détail

La mécanique quantique et la photonique pour tous. La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa

La mécanique quantique et la photonique pour tous. La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa La mécanique quantique et la photonique pour tous La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa Il existe au moins 2 physiques La mécanique Newtonienne La mécanique Quantique

Plus en détail

Les machines de traitement automatique de l information

Les machines de traitement automatique de l information L ordinateur quantique : un défi pour les epérimentateurs Fonder un système de traitement de l information sur la logique quantique plutôt que sur la logique classique permettrait de résoudre infiniment

Plus en détail

Une mesure quantique idéale de la lumière

Une mesure quantique idéale de la lumière Séminaire du Laboratoire de Physique Nucléaire et des Hautes Energies Jeudi 8 février 8 Une mesure quantique idéale de la lumière Julien BERNU LABORATOIRE KASTLER BROSSEL Ecole Normale Supérieure (Paris)

Plus en détail

Conférences Esprit des Sciences 2007-2008

Conférences Esprit des Sciences 2007-2008 Conférences Esprit des Sciences 2007-2008 Novembre 2007 Jean-François Allemand, Professeur à l Ecole Normale Supérieure, Membre Junior de l'institut Universitaire de France Moteurs moléculaires Décembre

Plus en détail

Aucune frontière entre. Jean-Louis Aimar

Aucune frontière entre. Jean-Louis Aimar Jean-Louis Aimar Aucune frontière entre la Vie et la Mort 2 2 «Deux systèmes qui se retrouvent dans un état quantique ne forment plus qu un seul système.» 2 3 42 Le chat de Schrödinger L expérience du

Plus en détail

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES

III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Page : 17/ 77 III CRITERES POUR CHOISIR UN COUPLE DE FLUOROPHORES Le choix d un couple donneur-accepteur dépend de la technique utilisée (FRET, TR- FRET, BRET, etc.) et des molécules disponibles pour ces

Plus en détail

Perspectives de la recherche en physique

Perspectives de la recherche en physique Perspectives de la recherche en physique et quelques réflexions sur la meilleure manière d avoir des scientifiques pour la mener dans le futur Jean Dalibard Chercheur au CNRS, Professeur à l Ecole polytechnique

Plus en détail

Concours Supélec 2009 Sciences et Technologies dans l Art. Le 30 Décembre 2009 Alain MADY-FETHERSTONE (2007) France HUREAUX (2007)

Concours Supélec 2009 Sciences et Technologies dans l Art. Le 30 Décembre 2009 Alain MADY-FETHERSTONE (2007) France HUREAUX (2007) Concours Supélec 2009 Sciences et Technologies dans l Art Le 30 Décembre 2009 Alain MADY-FETHERSTONE (2007) France HUREAUX (2007) [LE JEU DES 7 ERREURS QUANTIQUES] Introduction à la physique quantique

Plus en détail

Physique quantique au lycée

Physique quantique au lycée Physique quantique au lycée Une expérience au Liceo di Locarno Christian Ferrari Cours de formation CRP/CPS Champéry, 23 septembre 2011 Plan de l exposé 1 1 L expérience dans l option spécifique (OS) et

Plus en détail

Chap. III : Le modèle quantique de l atome

Chap. III : Le modèle quantique de l atome Monde atomique beaucoup trop petit pour la physique classique de Newton et Maxwell développement d une nouvelle physique, la physique dite quantique Le français Louis de Broglie (prix Nobel de physique

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau But du TP : Découvrir les couplages étoile ou triangle des résistances Problématique : Vous devez raccorder le circuit électrique d un chauffe-eau à élément stéatite comportant 3 résistances de chauffe.

Plus en détail

Cours S8 Introduction au monde quantique

Cours S8 Introduction au monde quantique Cours S8 Introduction au monde quantique Image originally created by IBM Corporation David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le monde

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures ÉCOE POYTECHNIQUE Promotion 2009 CONTRÔE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 undi 12 juillet 2010, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC Indiquer

Plus en détail

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel

L a radiothérapie forme avec la chirurgie et l oncologie médicale le trépied essentiel La radiothérapie adaptative dans les tumeurs cervico-faciales Pierre Castadot 1,4, John A. Lee 1, Xavier Geets 1,2, Benoît Macq 3, Vincent Grégoire 1,2 1 Laboratoire d Imagerie Moléculaire et de Radiothérapie

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir?

Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? exposé UE SCI, Valence Qu est-ce qu un ordinateur quantique et à quoi pourrait-il servir? Dominique Spehner Institut Fourier et Laboratoire de Physique et Modélisation des Milieux Condensés Université

Plus en détail

Les Prix Nobel de Physique

Les Prix Nobel de Physique Revue des Questions Scientifiques, 2013, 184 (3) : 231-258 Les Prix Nobel de Physique Plongée au cœur du monde quantique Bernard Piraux et André Nauts Institut de la Matière Condensée et des Nanosciences

Plus en détail

Éléments de correction du TD

Éléments de correction du TD Septembre 011 Éléments de correction du TD Stéphane Blin Introduction Je donne ici les éléments de correction de la question - de la marche de potentiel, ainsi que les éléments de corrections pour les

Plus en détail

Faits marquants Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité

Faits marquants Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité 1 Faits marquants Laboratoire Collisions Agrégats Réactivité J. Billy & M. Büchner Interaction laser-matière Structure et dynamique moléculaire Atomes froids Coord: D. Guéry-Odelin Interférométrie Coord:

Plus en détail

Spectrométrie de masse

Spectrométrie de masse 1 Principe Technique fondée sur la mesure du rapport masse sur charge d ions en phase gazeuse obtenus à partir d un analyte. m z (avec z 1) Les ions (+ ou -) formés dans la source de l appareil sont accélérés,

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

Physique quantique et physique statistique

Physique quantique et physique statistique Physique quantique et physique statistique 7 blocs 11 blocs Manuel Joffre Jean-Philippe Bouchaud, Gilles Montambaux et Rémi Monasson nist.gov Crédits : J. Bobroff, F. Bouquet, J. Quilliam www.orolia.com

Plus en détail

SUPRACONDUCTIVITE Louis Dumoulin CSNSM Orsay

SUPRACONDUCTIVITE Louis Dumoulin CSNSM Orsay SUPRACONDUCTIVITE Louis Dumoulin CSNSM Orsay Introduction -Phénomène spectaculaire qui a marqué profondément la Physique des Solides -Une propriété incontournable des très basses Températures -Une place

Plus en détail

Cours 2012-2013: Troisième Leçon Intrication, portes quantiques et complémentarité en électrodynamique quantique en cavité

Cours 2012-2013: Troisième Leçon Intrication, portes quantiques et complémentarité en électrodynamique quantique en cavité Physique quantique - 26 Mars 2013 Cours 2012-2013: Troisième Leçon Intrication, portes quantiques et complémentarité en électrodynamique quantique en cavité Nous décrivons aujourd hui les expériences de

Plus en détail

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE

BILANS THERMIQUES 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE 2. ENERGIE INTERNE 1. DU MICROSCOPIQUE AU MACROSCOPIQUE BILANS THERMIQUES La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique: L approche microscopique décrit le comportement individuel

Plus en détail

MESURES ET INCERTITUDES

MESURES ET INCERTITUDES MESURES ET INCERTITUDES OBJECTIFS DE CE CHAPITRE : Savoir exprimer une mesure avec le bon nombre de chiffres significatifs. Savoir arrondir le résultat d un calcul avec le bon nombre de chiffres significatifs.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I. Les quanta s invitent TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS III CHAPITRE I Les quanta s invitent I-1. L Univers est en constante évolution 2 I-2. L âge de l Univers 4 I-2.1. Le rayonnement fossile témoigne 4 I-2.2. Les amas globulaires

Plus en détail

Physique subatomique: zoom sur la physique au LHC

Physique subatomique: zoom sur la physique au LHC Physique subatomique: zoom sur la physique au LHC 1 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des

Plus en détail

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation

RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation RAPPORT DE LABORATOIRE DE PHYSIQUE Polarisation Benjamin Frere & Pierre-Xavier Marique ème candidature en sciences physiques, Université de Liège Année académique 003-004 1 1 Objectifs Le but de cette

Plus en détail

Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes)

Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes) Travaux Pratiques de Physique vers. septembre 014 Calcul d erreur (ou Propagation des incertitudes) 1) Introduction Le mot "erreur" se réfère à quelque chose de juste ou de vrai. On parle d erreur sur

Plus en détail

Chapitre 14 : Transferts macroscopiques d'énergie I- La matière du macroscopique au microscopique Figure 1 : 2)a) 3)a)

Chapitre 14 : Transferts macroscopiques d'énergie I- La matière du macroscopique au microscopique Figure 1 : 2)a) 3)a) Chapitre 14 : Transferts macroscopiques d'énergie I- La matière du macroscopique au microscopique Si l existence des atomes a été imaginée dès l Antiquité par les grecs Leucippe, Empédocle et Démocrite

Plus en détail

SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13

SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13 SDM Module Ph13 Marie Girardot IPSA 2012/13 Plan du cours Cours 1 : La lumière, onde ou corpuscule? Cours 2 : Les limites de la mécanique classique Cours 3 : Les bases de la mécanique quantique Cours 4

Plus en détail

La Problématique de la Mesure en Mécanique Quantique

La Problématique de la Mesure en Mécanique Quantique La Problématique de la Mesure en Mécanique Quantique Jacques Levrat et Marc Vuffray Département de Physique Travail de Master en Sciences Humaines et Sociales dirigé par Michael Esfeld Professeur d Epistémologie

Plus en détail

Comprendre le bruit et son effet sur les mesures d oscilloscope 2 ème partie : Mesurer en présence de bruit

Comprendre le bruit et son effet sur les mesures d oscilloscope 2 ème partie : Mesurer en présence de bruit Comprendre le bruit et son effet sur les mesures d oscilloscope 2 ème partie : Mesurer en présence de bruit Par : Johnnie Hancock, Agilent Technologies Introduction Aucun oscilloscope n échappe à cette

Plus en détail

SCIENCES DE L INGENIEUR GENIE ELECTRIQUE

SCIENCES DE L INGENIEUR GENIE ELECTRIQUE TP N 4 page 1/8 Centres d intérêt abordés : Thématiques : CI9 Acquisition et conditionnement des informations I4 Transformation d une grandeur physique à mesurer Activités proposées : Compétences visées

Plus en détail

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations 4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ 4.1 Échelles d observations et fluctuations On s intéresse à un volume V de gaz très grand : qq m 3 dans les conditions normales de température et de pression. Au sein de ce

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Acquisition de dispositifs de stockage d énergie Phase II Document d information Le 23 novembre 2015

Acquisition de dispositifs de stockage d énergie Phase II Document d information Le 23 novembre 2015 Acquisition de dispositifs de stockage d énergie Phase II Document d information Le 23 novembre 2015 Utilité du stockage d énergie Parfois appelé «le couteau suisse» des ressources en électricité en raison

Plus en détail

www.russe- facile.fr

www.russe- facile.fr Apprenez le russe facilement www.russe- facile.fr Ce guide est destiné à partager mon expérience. Je vous explique comment j'ai appris le russe sans douleur. Mon histoire avec le russe A 18 ans je maîtrisais

Plus en détail

Les méthodes d observation

Les méthodes d observation Les méthodes de biologie cellulaire et moléculaire Les méthodes d observation Cocher la (ou les) proposition(s) vraie(s) 1. Concernant les constituants du microscope photonique : A. La lentille la plus

Plus en détail

Physique quantique - 7 Février 2011 Cours 2010-2011: Cinquième Leçon Synthèse et reconstruction d états en Electrodynamique des Circuits

Physique quantique - 7 Février 2011 Cours 2010-2011: Cinquième Leçon Synthèse et reconstruction d états en Electrodynamique des Circuits Physique quantique - 7 Février 011 Cours 010-011: Cinquième Leçon Synthèse et reconstruction d états en Electrodynamique des Circuits Nous décrivons dans cette leçon des expériences de manipulation et

Plus en détail

IVUS. Intra-Vascular Ultra-Sound. PCVI 92, Hopital Privé d Antony

IVUS. Intra-Vascular Ultra-Sound. PCVI 92, Hopital Privé d Antony IVUS Intra-Vascular Ultra-Sound PCVI 92, Hopital Privé d Antony L Ultra-Son Un peu de physique : c est une onde mécanique ( à la différence de la lumière ou des RX qui sont des ondes électromagnétiques)

Plus en détail

BASES DE LA FLUORESCENCE

BASES DE LA FLUORESCENCE BASES DE LA FLUORESCENCE Aurélie Le Ru, Ingénieur d étude CNRS Agrobiosciences, Interactions et Biodiversité, Plateau d imagerie, 24 chemin de Borde Rouge 31326 Castanet-Tolosan Cedex leru@lrsv.ups-tlse.fr

Plus en détail

les têtes sans faire mal

les têtes sans faire mal L art de couper les têtes sans faire mal Erwan Le Pennec, chargé de recherche Inria à l Université Paris-Sud Le principe du scanner implique de savoir retrouver un objet à partir d une collection de radiographies

Plus en détail

L'ENTROPIE. Ludwig Boltzmann

L'ENTROPIE. Ludwig Boltzmann L'ENTROPIE Ludwig Boltzmann Entropie et probabilités BUT : décrire le comportement dynamique d'un gaz formé d'un nombre N de particules à l'aide d'une fonction d'état MOYEN : La description macroscopique

Plus en détail

De l atome au composant électronique

De l atome au composant électronique PHYSIQUE DES MATERIAUX ET DES MICROSTRUCTURES De l atome au composant électronique Y.M. Niquet CEA Grenoble, INAC, SP2M/L_Sim, France Plan Le transistor MOS. Son évolution. Les enjeux pour la simulation.

Plus en détail

Application des normes CEM, Radio et EMF aux équipements non-radio associés à un module radio RFID

Application des normes CEM, Radio et EMF aux équipements non-radio associés à un module radio RFID Application des normes CEM, Radio et EMF aux équipements non-radio associés à un module radio RFID Directive R&TTE Intégration des modules radio Norme EN50364 : 2010 DAS Directive R&TTE Directive R&TTE

Plus en détail

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN

La diversité du monde et l émergence de la complexité. Jean-Philippe UZAN La diversité du monde et l émergence de la complexité Jean-Philippe UZAN Nous observons un univers structuré à toutes les échelles. Pourquoi les lois fondamentales de la nature permettent-elles l émergence

Plus en détail

L expérience de Stern et Gerlach. ~ k3. Chapitre 8

L expérience de Stern et Gerlach. ~ k3. Chapitre 8 L expérience de Stern et Gerlach ~ k3 Chapitre 8 Quiz de bienvenue Si vous avez changé de canal, tapez: [Ch]-[4]-[1]-[Ch] ou [Go]-[4]-[1]-[Go] On considère un aimant placé dans un champ magnétique homogène.

Plus en détail

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Université Pierre et Marie Curie Master de sciences et technologie Interaction matière-rayonnement Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Introduction On considère un système atomique

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

LICENCE Sciences de la Matière

LICENCE Sciences de la Matière LICENCE Sciences de la Matière Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Formation diplômante Tours Formation initiale Formation continue Type de diplôme : Durée des études : Licence

Plus en détail

Cours de révision MASC

Cours de révision MASC Cours de révision MASC 1) Décrire les rayonnements émis par un matériau irradié par un faisceau de rayons X. Diffusion élastique Nom et nature du rayonnement diffusés élastiquement Caractéristiques (énergie,

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s

PANNEAUX SOLAIRES IN SITU : ÉNERGIE 2. Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s IN SITU : ÉNERGIE 2 PANNEAUX SOLAIRES Réalisation : Noël Faltas Scénario : Alain Lartigue CNDP, 1998 Durée : 02 min 55 s Ce film montre des applications pratiques des générateurs électriques que sont les

Plus en détail

Seconde partie de l épreuve

Seconde partie de l épreuve Seconde partie de l épreuve Le sujet comprend 3 documents notés de A à C. L image ci-dessous présente un capteur d énergie intégré à la couverture d un bâtiment industriel : Question 1 (3 points) En vous

Plus en détail

ANNALES. OFFICIELLES 2014 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 2 / Japonais. www.ecricome.

ANNALES. OFFICIELLES 2014 concours. ecricome. prepa ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE. z Langue vivante 2 / Japonais. www.ecricome. ANNALES OFFICIELLES 2014 concours ÉPREUVE ÉCRITE ÉPREUVE COMMUNE z Langue vivante 2 / Japonais www..org esprit de l épreuve Esprit général Les épreuves de langues ont pour but de : - vérifier l existence

Plus en détail

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION

MODELE DE L ŒIL HUMAIN COMPOSITION : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr MODELE DE L ŒIL HUMAIN Ref: OS-8477 COMPOSITION Adaptateur pupille Ecran rétine Lentilles Support Globe oculaire Compas optique - un modèle

Plus en détail

GELE5223 Chapitre 4 : Adaptation d impédances

GELE5223 Chapitre 4 : Adaptation d impédances GELE5223 Chapitre 4 : Adaptation d impédances Gabriel Cormier, Ph.D., ing. Université de Moncton Automne 200 Gabriel Cormier (UdeM) GELE5223 Chapitre 4 Automne 200 / 44 Introduction Contenu Contenu Adaptation

Plus en détail

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE Physique Quantique FSAB 123 APE 12 Auteur(s) : VB, XG, ON, BN, JPR FSAB 123 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE PÉRIODIQUE, ATOME D HYDROGÈNE, SEMICONDUCTEURS BARRIERE DE POTENTIEL

Plus en détail

3 ème A DS2 calcul littéral puissances et grandeurs 2014-2015 Sujet 1

3 ème A DS2 calcul littéral puissances et grandeurs 2014-2015 Sujet 1 3 ème A DS2 calcul littéral puissances et grandeurs 2014-2015 Sujet 1 A = 4 x² B = (x + 2)(x - 3) + 2(x + 2) C = (3 2x)² - 4 D = 4x² + 4x + 1 A = (3x - 5)² B = (5x 4)² C = (7x 2)(7x + 2) D = (x + 5)² +

Plus en détail

De la bougie au LASER

De la bougie au LASER De la bougie au LASER Les objets émettent des «simulacres», espèces de fines écorces qui se détachent de la surface même des corps.s élancent dans l air en conservant leur forme entrent en nous en reproduisant

Plus en détail

Notes sur la mesure de la vitesse des neutrinos dans l expérience OPERA

Notes sur la mesure de la vitesse des neutrinos dans l expérience OPERA Notes sur la mesure de la vitesse des neutrinos dans l expérience OPERA Éric Gourgoulhon Laboratoire Univers et Théories (LUTH) Observatoire de Paris / CNRS / Université Paris Diderot Meudon, France http://luth.obspm.fr/~luthier/gourgoulhon/

Plus en détail

S 5 : Introduction au monde quantique

S 5 : Introduction au monde quantique : PCSI 2015 2016 I Confrontation entre la mécanique classique et l epérience 1. Mécanique classique Vers la fin du XIX e siècle et le début du XX e, les physiciens utilisent la mécanique (Newton) et l

Plus en détail