Concours Supélec 2009 Sciences et Technologies dans l Art. Le 30 Décembre 2009 Alain MADY-FETHERSTONE (2007) France HUREAUX (2007)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concours Supélec 2009 Sciences et Technologies dans l Art. Le 30 Décembre 2009 Alain MADY-FETHERSTONE (2007) France HUREAUX (2007)"

Transcription

1 Concours Supélec 2009 Sciences et Technologies dans l Art Le 30 Décembre 2009 Alain MADY-FETHERSTONE (2007) France HUREAUX (2007) [LE JEU DES 7 ERREURS QUANTIQUES] Introduction à la physique quantique au travers des œuvres «Persistance de la mémoire» et «La désintégration de la persistance de la mémoire» de Salvador Dali

2 Introduction «L art est fait pour troubler. La science rassure.» Cette phrase de Braque surprend et est tout à fait contestable, surtout quand on traite du domaine si complexe et peu observable qu est la physique quantique. Un des artistes qui s est fait porte parole de cette science à travers son œuvre est Salvador Dali. En effet dès les années 50 les mathématiques vont devenir sa source d inspiration (Fibonacci, le nombre d or et la spirale logarithmique de sa célèbre trompe de rhinocéros). Pr la suite, Dali deviendra un fervent admirateur des travaux du cosmologue Stephen Hawking. Nous avons choisi de décrire une œuvre tout à fait originale et surprenante :«La désintégration de la persistance de la mémoire». Pour réaliser ce tableau, Dali a appliqué les principes de physique quantique énoncés par les physiciens de son temps à une de ses premières et plus célèbre toiles: «La persistance de la mémoire». C est donc une transposition de la première œuvre par le prisme de la physique quantique. Description des œuvres Tableau 1 - «Persistance de la mémoire» 1931 MoMa Figure 1 - La persistance de la mémoire (61 83 cm) 2

3 «La Persistance de la mémoire» est une des œuvres les plus représentatives de l œuvre de Salvador Dali, peinte en 1931, à l âge de 27 ans seulement. Dans la vie secrète de Salvador Dali, Dali raconte avoir peint cette toile après avoir mangé un «excellent camembert»:«je restai un moment accoudé à la table, réfléchissant aux problèmes posés par le «super mou» de ce fromage coulant. Je me levai et me rendis dans mon atelier». Très vite cette toile fut vendue à une galerie américaine. Tableau 2 - «Désintégration de la persistance de la mémoire» 1952 Salvador Dali Museum, Florida Figure 2 - Désintégration de la persistance de la mémoire Vingt-et-un-an après avoir peint «La persistance de la mémoire», Dali crée cette toile qui s en inspire en y intégrant la nature corpusculaire de la matière et les principes quantiques énoncés par Einstein ou Hawking quelques années auparavant. 3

4 Principes physiques et leur interprétation aux travers des œuvres de Dali Comment Dali a-t-il «désintégré» son premier tableau? C est dans cette logique que nous avons voulu analyser le tableau de Nous avons essayé d identifier les principes quantiques appliqués par Dali à son premier tableau. Cette approche, rigoureuse et scientifique, permet de mettre en avant la grande connaissance de Dali sur ce sujet et nous semblait rendre hommage à sa seconde passion : la science. 1. «Il est plus facile de désintégrer un atome qu'un préjugé» - Einstein La description du monde corpusculaire que fournit la mécanique quantique s'appuie sur une vision radicalement nouvelle, et s'oppose en cela à la mécanique classique. Le cadre posé par la mécanique quantique est à l échelle atomique et met en évidence que chaque élément a une dualité onde-corpuscule. En décomposant le premier plan en petits pavés élémentaires, Dali nous introduit à la physique quantique. En effet, il pose ici les postulats de base, le principe fondamental de la physique quantique : les particules ont un comportement indépendant de leur environnement. L'état quantique de deux objets doit être décrit globalement, sans pouvoir séparer un objet de l'autre, bien qu'ils puissent être spatialement séparés. Dali nous oblige à raisonner dans un monde corpusculaire, dans un monde inconnu. Le monde tel que nous le connaissions, le monde tel que peint dans le tableau 1, «La persistance de la mémoire», n existe plus et n est pas régit aux mêmes lois. C est ainsi que Dali nous invite dans un monde quantique, un monde soumis à des nouveaux principes, en rupture avec les principes intuitifs de la mécanique galiléenne : nous sommes maintenant projetés dans le monde où ce sont les principes de Heisenberg qui s appliquent. Décomposition du premier plan en particules élémentaires 4

5 2. 1er principe d incertitude d Heisenberg Premier Principe d incertitude d Heisenberg Le premier principe d incertitude d Heisenberg nous indique les limites sur la précision de mesure que l on puisse obtenir sur l information d un système donné (ici le premier tableau). Ainsi, lorsqu on essaie de mesurer la position d une particule avec précision, l information sur sa vitesse est incertaine. Cette notion de mouvement indissociable de l observation s observe dans le tableau de Dali où les objets quantiques, fixes dans le premier tableau, sont mis en mouvement et déformés (impact sur l observation). La vitesse est omniprésente dans le tableau de Dali, où tous les objets semblent pris dans une aspiration vers un point de fuite imaginaire. 3. L énergie du vide Dans son deuxième énoncé, Heisenberg traduit la non existence du vide par l'équation du Second principe d'incertitude : E. T h /( 2 Π ). Autrement dit, si nous effectuons une mesure sur un système, pendant un temps extrêmement court, le vide est habité par une énergie et cette énergie est d'autant plus grande que le temps de la mesure est bref. On appelle ce phénomène fluctuation du vide. Le vide est donc habité par une énergie qui peut prendre des proportions faramineuses sur des échelles de temps très courtes. 5

6 Dali applique bien le principe de fluctuation du vide dans le sens où dans le deuxième tableau, le vide n existe plus tout l espace est occupé. Il y a néanmoins un espace nouveau, l espace sous le sol au premier plan. Que représente ce vide? Un rappel de la physique newtonienne? Un garde fou qui nous suggère que nous serons toujours limités par notre perception du monde tel que nous le connaissons. Car dans le monde quantique le vide n existe pas puisque il y a toujours une probabilité de trouver une particule, une énergie dans l espace d observation. Alors que représente cet espace, ce nouvel espace qui n existait pas dans son premier tableau? La réalité nous rattrapera-t-elle toujours? 4. Introduction à la relativité? Dans une tentative de banalisation du principe de relativité restreinte, Einstein a formulé cet énoncé simple : «Placez votre main sur un poêle une minute et ça vous semble durer une heure. Asseyez-vous auprès d'une jolie fille une heure et ça vous semble durer une minute. C'est ça la relativité» Dans le monde quantique, le temps est une dimension au même titre que les trois dimensions de l espace. En raisonnant à l échelle atomique, il est nécessaire de se poser différemment la question de l espace et du temps. Distorsion du temps Dans le deuxième tableau, dans le monde quantique, nous avons l impression d assister à une distorsion, de l espace et du temps. En effet, la relativité est introduite par Dali par la 6

7 différence d heure présentée sur chaque horloge. L une indique 6h00 l autre 5h50. Le temps dépend du référentiel, de la position. L Espace-temps est distordu. 5. Les trous noirs donnent l heure! Champ gravitationnel infini Une des découvertes fondamentale du 20 ème siècle en astrophysique est bien évidemment l existence des trous noirs.. Leur existence a été expliquée par la théorie de la relativité générale d Einstein puis mise en évidence par Stephen Hawking dont Dali était un grand admirateur. Le trou noir est un champ gravitationnel si intense qu il empêche toute forme de matière de s en échapper. Dans «la désintégration de la persistance de la mémoire», on distingue 2 trous noirs : les deux montres (celle posée sur le socle ainsi que celle posée dans l olivier mort). Les éléments constitutifs du socle qui passent dans l environnement des montres sont «happés» par le champ gravitationnel et ne poursuivent plus leur course vers le point de fuite initial. L effet de distorsion (allongement) à l approche des trous noirs confirme la métaphore imagée de la montre et du trou noir. 6. Principe de la cohérence Principe de la cohérence Au niveau atomique les particules n ont peu ou pas d interactions avec l environnement, on dit qu elles sont en «cohérence» avec le monde quantique. A l inverse, notre monde est composé de milliards de particules où les interactions sont fréquentes. Il se produit la «décohérence». C est pourquoi à notre échelle le phénomène quantique n est pas observable et que notre tasse de café ne traverse pas notre bureau 7

8 Dans son tableau, Dali intègre fortement ce phénomène de cohérence notamment en faisant traverser le sol à une des montres. Cette montre est «la montre de Newton» du précédent tableau, la seule rigide, qui maintenant indique également l heure? Dali a-t-il voulu ici exprimer que sans être observable dans notre univers de solidité «Newtonien», la physique quantique est néanmoins fondamentale ntale à l explication du cosmos? 7. «L art c est moi, la science c est nous.» - Claude Bernard «Durant la période surréaliste, j ai voulu créer l iconographie du monde intérieur, le monde merveilleux de mon père Freud et j y suis arrivé. À partir des années 1950, le monde extérieur celui de la physique a transcendé celui de la psychologie. Mon père, aujourd hui, est le Docteur Heisenberg». Dans le préambule de son Manifeste de l Antimatière, Dali annonce la différence fondamentale entre ses deux tableaux : la place qu il donne à son individualité. Dans «La persistance de la mémoire», Dali se positionne, au travers du fœtus, au centre de l œuvre. C est une approche égoïste et psychologique qui a pour but l exploration du monde intérieur de l artiste, de la recherche du soi :«L art c est moi» Dans «La désintégration de la persistance de la mémoire», Dali entreprend une approche scientifique, il ne se positionne plus comme étant le centre de l œuvre, la distorsion du fœtus ne permet plus de reconnaitre l aspect humain de la forme. Cet objet est devenu amorphe et transparent. Une approche scientifique ne laisse aucune place à l individualité. Dali l a bien compris, il s efface de l œuvre, il ne se positionne plus au centre de l œuvre, il veut donner une dimension scientifique à ses travaux il a rejoint la vision de Claude Bernard rd :«La science, c est nous.» 8

9 Conclusion «La persistance de la mémoire» est un des tableaux les plus célèbres de Dali. Les interprétations sont nombreuses et couvrent principalement l analyse «freudienne» du tableau. «La désintégration de la persistance de la mémoire» est en revanche beaucoup moins célèbre et célébré. Peu d analyses, d articles de presse existent. Une des explications à ce décalage est sans doute le niveau de compétence scientifique nécessaire à la compréhension du deuxième tableau. En effet, Dali était un passionné, à la pointe de la connaissance scientifique (il fut abonné jusqu à sa mort aux plus grands journaux scientifiques de l époque et passa de longs moments à décrypter les travaux des grands physiciens de son temps). Ainsi cette œuvre est-elle moins accessible à l amateur d art classique. 9

C est la première impression qui compte

C est la première impression qui compte Ann Demarais et Valerie White C est la première impression qui compte Traduit de l américain par Emily Borgeaud, 2004 ISBN : 2-7081-3240-7 Table des matières INTRODUCTION... 1 Notre expérience... 3 Nos

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR

GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR INSCRIPTION AU C2i R (Certificat Informatique et Internet) GUIDE UTILISATEUR VERSION CORRESPONDANT UFR Nicolas Cazin 2 Table des matières 1 Un mot sur ce manuel 3 2 Votre rôle, vos responsabilités 3 3

Plus en détail

Entretien avec Richard Silver

Entretien avec Richard Silver Entretien avec Richard Silver par Claude Larivière et Sarah Boucher-Guévremont 1. Richard Silver, vous combinez deux domaines de formation professionnelle, le droit et le travail social. Pour plusieurs

Plus en détail

L adolescent et le patrimoine

L adolescent et le patrimoine Intervention de Jean-Claude QUENTEL dans le cadre de la journée Coup de jeune sur la patrimoine organisée le vendredi 15 novembre 2013 aux Champs Libres, à Rennes, par le Conseil régional de Bretagne.

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique Histoire des sciences : La Mécanique Quantique «Personne ne comprend vraiment la physique quantique.» Richard Feynman Plan Chapitre I : Introduction I. Définition de la mécanique quantique II. Applications

Plus en détail

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark

2012 Pearson France Le regard d'une mère Tracey Clark 38 ComPosition Et CRÉAtivitÉ CADRAGE ET ESPACE Lorsque vous regardez au travers de votre viseur, considérez ce que vous voyez comme une toile. Tout ce qui est dans le cadre (ou sur la toile) joue un rôle

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

UN MOT DEUX PASSES. Mireille Scemama. Toulouse, décembre 2005.

UN MOT DEUX PASSES. Mireille Scemama. Toulouse, décembre 2005. UN MOT DEUX PASSES Mireille Scemama Toulouse, décembre 2005. Freud et Lacan sont morts. La psychanalyse, elle, reste. La psychanalyse se transmet. Mais seule la pratique ne suffit pas à justifier son existence.

Plus en détail

RELATIVITE RESTREINTE

RELATIVITE RESTREINTE RELATIVITE RESTREINTE Introduction A la fin du 19eme siècle, la physique a atteint un niveau de développement remarquable. Un vaste ensemble de phénomènes naturels sont expliqués. La mécanique de Newton

Plus en détail

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Exercice et méthode de recherche sur Internet Dans le cadre du thème Histoire des arts retenu pour la classe de 4 ( Mouvement et vitesse

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Institut des Reviseurs d Entreprises

Institut des Reviseurs d Entreprises Institut des Reviseurs d Entreprises Assemblée Générale 27 avril 2007 Jacques Potdevin 1. Je suis particulièrement heureux d être parmi vous ce jour et je voudrais avant tout rendre hommage aux contributions

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

Techniques de questionnement axées sur les solutions

Techniques de questionnement axées sur les solutions Techniques de questionnement axées sur les solutions 1 Questions circulaires 1.1 Brève description de la méthode Les questions circulaires ont été développées dans les domaines du coaching et de la consultation

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

COURS A DOMICILE - SPECIALISATION MATIERES SCIENTIFIQUES

COURS A DOMICILE - SPECIALISATION MATIERES SCIENTIFIQUES +$ % "$ e "ax2 dx = 1 2 DOSSIER DE PRESSE - Août 2007 - # a ih " "t #(r r,t) = $ h2 2m %#(r r,t) + V ( r r,t)#( r r,t) Page 0 sur 7 EasyMath, LE spécialiste de l enseignement des matières scientifiques

Plus en détail

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU

THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU THEORIE SUR LES TROIS MODES DE FONCTIONNEMENT DU CERVEAU Position du problème Soient O un observateur, X la chose qu il observe et F(X) l expression de l idée qu il se fait de la chose qu il observe. Schéma1

Plus en détail

Reconnaître et écouter

Reconnaître et écouter Pour aider son jeune à s orienter Reconnaître et écouter L E R Ô L E D E S P A R E N T S D A N S L O R I E N T A T I O N D E L E U R S J E U N E S! Une conférence offerte par: Diane Fortin, conseillère

Plus en détail

association adilca www.adilca.com LES RÉFÉRENTIELS

association adilca www.adilca.com LES RÉFÉRENTIELS LES RÉFÉRENTIELS La force centrifuge est encore aujourd hui le concept le plus représentatif de l esprit sécurité routière. En 1999, un article publié dans la revue Formation & Sécurité démontrait qu une

Plus en détail

THÉORIE DE LA TRANSFORMATION STÉNOPÉIQUE (TS) par Claude LAVAT Mars 2009

THÉORIE DE LA TRANSFORMATION STÉNOPÉIQUE (TS) par Claude LAVAT Mars 2009 Ovniologie: THÉORIE DE LA TRANSFORMATION STÉNOPÉIQUE (TS) par Claude LAVAT Mars 2009 1 Énoncé Selon la théorie de la TS, certains ovnis seraient la manifestation locale et momentanée dans notre environnement

Plus en détail

Peindre une nature morte

Peindre une nature morte Peindre une nature morte Introduction Bonjour mon nom est Nathalie Mantha, je travaille pour le Musée des beaux-arts du Canada, aujourd hui nous allons nous pencher sur les techniques acryliques. Nous

Plus en détail

La mécanique quantique et la photonique pour tous. La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa

La mécanique quantique et la photonique pour tous. La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa La mécanique quantique et la photonique pour tous La mécanique quantique pour les nuls La photonique pour les braves Ou vice versa Il existe au moins 2 physiques La mécanique Newtonienne La mécanique Quantique

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Comprendre et construire les groupes. Auteure : Chantal Leclerc Éditions : Les Presses de l Université Laval, 1999

Comprendre et construire les groupes. Auteure : Chantal Leclerc Éditions : Les Presses de l Université Laval, 1999 RECENSIONS Comprendre et construire les groupes Auteure : Chantal Leclerc Éditions : Les Presses de l Université Laval, 1999 En commençant à rédiger ce commentaire, je me suis rappelé une réflexion d un

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Berkeley Center for new media

Berkeley Center for new media Berkeley Center for new media Greg Niemeyer : Comme nous le savons, le monde visuel consiste en une réflexion de la lumière qui est constituée elle même de molécules. La lumière se diffuse par ondes dont

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Présentation de PHOTOS

Présentation de PHOTOS Mesures de Contraintes Pour me présenter, je suis Alban LANGLOIS, je suis infirmier, je viens des soins somatiques (et ceci a son importance, à mes yeux, pour l expression de mon ressenti) et je suis membre

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

Gérard Garouste, éloge du questionnement

Gérard Garouste, éloge du questionnement Peinture Entretien avec Philippe Piguet Gérard Garouste, éloge du questionnement Face à la critique radicale de l acte de peindre, reprendre la peinture à l origine. La confronter aux Maîtres du passé

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Modèle des grains en électricité classe de 4 ème

Modèle des grains en électricité classe de 4 ème Modèle des grains en électricité classe de 4 ème François Connes, collège Feuchères de NIMES francois.connes@ac-montpellier.fr Remerciements... 1 Avant propos : la démarche suivie... 1 Mes objectifs (certes

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Cognition & Emotions

Cognition & Emotions Université Nice Sophia-Antipolis Département Sociologie Anthropologie Cognition & Emotions L Emotion et le Virtuel : Le Cas Heavy Rain Julien ROCCHI Master 1 Sociologie Semestre 2 Enseignement A. HALLOY

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE

SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES. 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE SEMINAIRE SUR LA QUALITE DE LA LEGISLATION : PERSPECTIVES ESPAGNOLES 9 juin 2006 ALLOCUTION D OUVERTURE Claire-Françoise Durand INTRODUCTION C est pour moi un grand plaisir et un grand honneur d ouvrir

Plus en détail

PMU Analyses et logiques pour bien jouer!

PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Dany Jurdeczka PMU Analyses et logiques pour bien jouer! Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli

Partie 1. Camera raw. 2013 Pearson France Les Ateliers de retouche Photoshop CS6 et CC Serge Ramelli Partie 1 Camera raw Camera Raw est une partie de Photoshop qui permet de développer vos photos à la manière des chambres noires de l époque argentique, mais avec beaucoup, mais alors beaucoup plus de facilité.

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

EL CAMPO 84 minutes DCP 1.85 Dolby Numérique / 5.1 Couleur Argentine / Italie / France 2011 VOSTFR

EL CAMPO 84 minutes DCP 1.85 Dolby Numérique / 5.1 Couleur Argentine / Italie / France 2011 VOSTFR FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM D AMIENS PRIX SPÉCIAL DU JURY PRIX D'INTERPRETATION MASCULINE EL CAMPO 84 minutes DCP 1.85 Dolby Numérique / 5.1 Couleur Argentine / Italie / France 2011 VOSTFR AU CINEMA

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

L approche des nombres en maternelle

L approche des nombres en maternelle L approche des nombres en maternelle I. Du côté théorique et didactique: A. Le nombre ça sert à quoi? a) Les nombres servent à mémoriser les quantités et à construire ainsi des collections ayant le même

Plus en détail

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités Le numérique, permet de mettre en phase l École avec un monde en perpétuel mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre

Plus en détail

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet.

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet. Pourquoi un stage sur la relation à l argent? Nous sommes confrontés à l argent au quotidien et tellement peu de personnes se posent la question de son rapport l argent. Nous utilisons donc cette porte

Plus en détail

Éléments de correction du TD

Éléments de correction du TD Septembre 011 Éléments de correction du TD Stéphane Blin Introduction Je donne ici les éléments de correction de la question - de la marche de potentiel, ainsi que les éléments de corrections pour les

Plus en détail

Comprendre et pratiquer. la Process. Communication (PCM)

Comprendre et pratiquer. la Process. Communication (PCM) Comprendre et pratiquer la Process Communication (PCM) Bruno Dusollier Comprendre et pratiquer la Process Communication (PCM) Un outil efficace de connaissance de soi, management et coaching Avant-propos

Plus en détail

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Des heures de remédiations sont organisées dans tous les établissements et présentes dans toutes les

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

Le Bonheur d Être Soi

Le Bonheur d Être Soi Formation d épanouissement personnel Le Bonheur d Être Soi Sandrine LAURIER Nava Créatrice de Bien-être Guide en épanouissement personnel Numérologie Mobile : 06.85.72.48.50 E-mail : slaurier@sfr.fr Site

Plus en détail

Institut Jean-Pierre Lallemand

Institut Jean-Pierre Lallemand Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (2 e partie) (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2011-2012 Cours de

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Modification de la Constitution

Modification de la Constitution Votation cantonale du 25 novembre 2012 Codex2010 Volet «Protection de l adulte et de l enfant» Modification de la Constitution Brochure-vot-121125.indd 1 04.10.2012 09:46:47 En bref Votation cantonale

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts

Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Bilan du concours pilote de bourses de recherche du printemps 2013 tenu dans le cadre de la réforme des programmes ouverts Table des matières Introduction... 3 Méthodes... 4 Résumé des résultats... 5 Conclusion

Plus en détail

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner.

Chapitre un. J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. Chapitre un 15 janvier Objet :Résiliation J aimerais résilier mon abonnement. Puis-je m y prendre ainsi? Cordialement, E. Rothner. 18 jours plus tard Objet :Résiliation Je veux résilier mon abonnement.

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

Les matériologies de Sarah Moon

Les matériologies de Sarah Moon > Photographie Les matériologies de Sarah Moon Entretien avec Alexandra Fau Pour la photographe, chaque prise de vue n incarne pas seulement un instant éphémère : elle porte en soi la marque de sa disparition.

Plus en détail

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil!

1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! 1, 2, 3 Soleil... Toutes les règles du jeu pour profiter au mieux du soleil! Tes parents ont-ils les bons réflexes pour se protéger du soleil? Teste-les et calcule leur note! Voici 10 questions à poser

Plus en détail

La dataviz, entre business intelligence et design. BIG DATA PARIS 12 david biscarrat // richanalysis

La dataviz, entre business intelligence et design. BIG DATA PARIS 12 david biscarrat // richanalysis La dataviz, entre business intelligence et design BIG DATA PARIS 12 david biscarrat // richanalysis Bonjour. Je suis très heureux de m exprimer à ce premier congrès français consacré à la «Big Data» qui,

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

LIN3710 Devoir 2 La structure argumentale

LIN3710 Devoir 2 La structure argumentale LIN3710 Devoir 2 La structure argumentale Dû le 8 février 2012 Ce devoir a l air long, mais vos réponses ne devraient pas l être. Prenez du temps pour bien penser sur ces questions, et répondez-y de la

Plus en détail

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012

Une énigme par jour Cycle 3 Semaine des maths 2012 Ces «énigmes» permettent d initier une démarche fondée sur l initiative des élèves pour utiliser les connaissances acquises et montrer leur capacité à les utiliser dans des situations où elles ne sont

Plus en détail

Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie

Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie Colloque QuébecStrasbourg Octobre 2008 Présenté par Gilles Cantin, Ph.D. Département

Plus en détail

Incohérences au niveau de la modélisation

Incohérences au niveau de la modélisation Incohérences au niveau de la modélisation Software Group Claudio Grolimund: Il importe d identifier et éliminer les incohérences à l échelle des modèles, a souligné le professeur Alexander Egyed dans le

Plus en détail

La machine de Monsieur Turing

La machine de Monsieur Turing S il faut désigner une seule personne comme le père de l informatique, c est sans nul doute Alan Mathison Turing, qui, à la fois, a défini l objet d étude de l informatique le calcul, a contribué de manière

Plus en détail

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains,

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains, 1 Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Colloque mécénat : financement privé et public de la culture en France et aux Etats-Unis Mesdames, Messieurs, Chers amis

Plus en détail

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017.

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017. Les nouveaux taux de conversion s appliquent à compter de janvier 2017. Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquemment posées et vous découvrirez les conséquences des modifications sur les prestations

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans!

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans! LE MOT DU FONDATEUR : Laurent KOEHLER Depuis 2002, les agences KOEHLER IMMOBILIER n ont cessé de prendre des parts de marché dans un contexte concurrentiel toujours plus difficile, et des exigences clients

Plus en détail

Les Plumes des Colverts

Les Plumes des Colverts Les Plumes des Colverts Contenu du journal Avril 2016 Sports (Résultats à venir) Recette et Bricolage Page 2 Annonces et Concours Page 3 NOUVEAUTÉ! Expérience page 4 Gagnants Concours Page 5-6 Recette

Plus en détail

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale)

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) Pouvez-vous vous présenter? Je suis Philip English, économiste en chef pour 5 pays, notamment le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie,

Plus en détail

Cycle 1 : 7 étapes vers la sérénité. Une source de bien-être et d accomplissement

Cycle 1 : 7 étapes vers la sérénité. Une source de bien-être et d accomplissement Les bases indispensables du développement personnel Cycle 1 : 7 étapes vers la sérénité Découvrez les chemins de la connaissance et de la maîtrise de soi et de ses potentiels Une source de bien-être et

Plus en détail

Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA. 17 décembre 2012. Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre

Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA. 17 décembre 2012. Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre Discours du Chef de projet pour ouverture PASCRENA 17 décembre 2012 Salutations protocolaires Chers amis de la société civile, Je vous remercie d avoir bien voulu répondre par votre présence à cette invitation

Plus en détail

Prix Tangente du livre

Prix Tangente du livre Prix Bernard-Novelli Soutenir les jeunes créateurs Prix Tangente du meilleur article Raconter les mathématiques Prix Tangente du livre Donner envie d en savoir plus www.tropheestangente.com Contacts Stéphane

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

L ouverture des magasins le dimanche

L ouverture des magasins le dimanche L ouverture des magasins le dimanche Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 6 décembre 2015 Levée d embargo le samedi 5 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

A la découverte des Grandes Découvertes

A la découverte des Grandes Découvertes A la découverte des Grandes Découvertes Séance 1 2 heures Séance 2 Séance 3 Objectifs Qu est-ce qu un livre de merveilles? Histoire culturelle et littéraire Lecture et compréhension Supports Document 1

Plus en détail

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui»

Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Jean-Michel Longneaux : «L exercice de l autorité aujourd hui» Conférence-débat dans le cadre de la plate-forme «Ecole Lien». Aquascope-Virelles, le 23 mai 2013 Le point de départ : un constat. Aujourd

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Tous droits réservés, Leclerc Entertainment Inc.

TABLE DES MATIÈRES. Tous droits réservés, Leclerc Entertainment Inc. TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Biographie... 4 3. Description du spectacle... 5 4. Exercices... 6 4.1 La prédiction impossible 1089... 6 4.2 Devine mon âge et ma fête!... 7 4.3 Le fameux tour

Plus en détail

Université Catholique de Louvain. Ecole Polytechnique de Louvain Département de Mathématiques Appliquées. Trafic Autoroutier

Université Catholique de Louvain. Ecole Polytechnique de Louvain Département de Mathématiques Appliquées. Trafic Autoroutier Université Catholique de Louvain Ecole Polytechnique de Louvain Département de Mathématiques Appliquées Trafic Autoroutier Analyse, gestion et stabilité au niveau microscopique François Massonnet Résumé

Plus en détail

Récupérer un fichier effacé par erreur avec le logiciel Recuva

Récupérer un fichier effacé par erreur avec le logiciel Recuva Récupérer un fichier effacé par erreur avec le logiciel Recuva Quelle galère!!! Avoir supprimé un fichier par erreur puis vidé la corbeille de Windows Il faut avoir, dès la prise de conscience de l erreur

Plus en détail

Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des

Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des 1 Dans cette capsule portant sur la stratégie lors des coopétitions de robotique FRC, nous verrons que la stratégie d équipe se concrétisera lors des matchs et hors du terrain avec son point culminant

Plus en détail

Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes.

Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes. 1 Premier bilan d une utilisation du tableau blanc interactif en cours de langues, Lycée Chateaubriand de Rennes. Ce petit bilan ne peut faire l économie d une brève présentation des TICE au lycée Chateaubriand

Plus en détail