Physique subatomique: zoom sur la physique au LHC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physique subatomique: zoom sur la physique au LHC"

Transcription

1 Physique subatomique: zoom sur la physique au LHC 1

2 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 2

3 Programme de Lycée Bac S 3

4 Constituants élémentaires Les 4 éléments Réponse de la physique des particules : 12 particules élémentaires today Le LHC permettra peut-être d'en découvrir de nouvelles... «Toute chose est faite de petits grains incassables et de vide : ATOMOS» Des réponses qui évoluent au cours de l'histoire... Démocrite 4

5 Constituants élémentaires L atome : 0.1 nm = mm Le monde quantique Le noyau, les protons et neutrons 1 fm = mm Les particules élémentaires quarks et leptons, sans structure <<< fm 5

6 Constituants élémentaires Comment sonder la structure de la matière? Dualité onde-corpuscule (M.Q.) Fonction d onde pour décrire les particules longueur d onde de De Broglie L atome : 0.1 nm Le monde quantique = mm Sonde la matière à petite échelle = grande énergie Les particules élémentaires quarks et leptons, sans structure <<< fm On peut utiliser des électrons de haute énergie à la place de photons Avec un microscope électronique en transmission : 0,08 nm Avec un faisceau d'électron de 100 GeV : m 6

7 Constituants élémentaires s Diffusion électron-proton avec échange de photon virtuel Complexe expérimental: Accélérateur e - p ( ) à DESY (Hambourg/Germany) Energies 920 GeV (proton) et 27.5 GeV (electron/positron) 3 expériences ponctuel Objet étendu Energie Constitué de quarks Mer de quarks et gluons Longueur d onde 7

8 Constituants élémentaires s Charge électrique hadrons = fort MeV MeV Trois particules élémentaires suffisent à expliquer le contenu de toute la matière «ordinaire» et sa diversité. Lepton = léger Masse Spin 8

9 Constituants élémentaires s Spectre continu des électrons dans les désintégrations β Les neutrinos sont produits en abondance par le soleil les centrales nucléaires etc Très faible interaction avec la matière Existence postulée par W.Pauli en 1930 Découverte en 1956 par F.Reines (Nobel en 95) 4 Zoo des particules élémentaires 9

10 Constituants élémentaires s En 1932, C.D. Anderson découvre le positron (antiélectron) avec des rayons cosmiques interagissant dans une chambre à brouillard (prix Nobel en 36) Les antiparticules ont des nb quantiques opposés aux particules tels que la charge électrique. Elles ont les mêmes masses et spin 10

11 Constituants élémentaires s En 1936, C.D. Anderson découvre le muon avec des rayons cosmiques m(µ) = 105 MeV/c 2 ~(soit ~ 200 x m(e)) instable temps de vie : 2,2 µs Depuis lors d autres particules instables ont été découvertes Chambre à étincelles Chambre à brouillard 11

12 Constituants élémentaires s Le vide «existe» et sa densité d énergie est non nulle!! Le vide contient en son sein toutes les «potentialités», ie il encode l existence de toutes les particules et de leur interaction même lorsqu elle ne se matérialise pas. Il peut interagir avec les particules «réelles» Exemple de manifestations du vide: effet Casimir, effet Lamb Comprendre sa structure comprendre les lois de la physique fondamentale 12

13 Constituants élémentaires s Particules de spin 1/2 Suivent la statistique de Fermi-Dirac Prince d exclusion de Pauli Observable sous forme d'états liés (mésons, baryons) Production de jets à haute énergie pion proton jet Difficilement détectable Interaction fait apparaître un lepton de même saveur Électron = stable Muon = se désintègre stable dans détecteur ( s) cτ = 600 mètres Tau = se désintègre très rapidement ( s) 1 ère 2 ème 3 ème génération 13

14 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 14

15 Forces et interactions Théorème de Noether: Les symétries induisent des quantités conservées Symétrie «locale»: Imposer une invariance locale (x,t) induit l introduction de nouveaux champs correspondant aux médiateurs d interaction L existence du photon peut-être déduit de l invariance de jauge en QED Interaction électromagnétique Matérialisation Il en va de même pour les autres interactions 15

16 Forces et interactions s Désintégration du neutron Désintégration du muon Théorie de Fermi Interaction faible avec Production d un boson W virtuel Masse (p) ~ 1 GeV/c 2 Masse(µ) ~ 105 MeV Masse(W) ~ 80 GeV 16

17 Forces et interactions s 17

18 Constituants élémentaires s Fermions Bosons Particules de spin 1 Suit la statistique de Bose-Einstein Médiateur de l'électromagnétisme Charge électrique nulle Masse nulle Médiateur de l'interaction forte Porte une «charge de couleur» Masse nulle Médiateur de l'interaction faible Porte une «hypercharge faible» Très massifs Brisure de symétrie électro-faible 18

19 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 19

20 Relativisté restreinte Deux postulats : Les lois de la physique ont la même «forme» dans tous les référentiels d'inertie La vitesse de la lumière dans le vide est une constante (c km/s) Albert Einstein ( ) Propagation de l'information Simultanéité Conséquences (si v proche c): Dilatation des durées Contraction des longueurs Référentiel propre temps propre masse au repos Exemple : le temps de vie du muon de s Considérons un muon de 6 GeV Vitesse: c Boost de Lorentz 7.55 Probabilité de parcourir 10 km: Sans dilatation du temps: 2.7 E -7 Avec: 0.14 Concept d'espace-temps 4 dimensions 20 Dilatation Janvier du 2015 temps Rencontre Temps UFR de viep&i Eric Chabert 20

21 Relativité restreinte Equivalence masse - energie : E = mc 2 création de matière à partir d'énergie (accel. de particules) possibilité de transformer la matière pour obtenir de l'énergie Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme (Lavoisier) e + e - µ + µ - ou u u ou W + W - ou 2e + 2e - ou... Au LHC, les protons accélérés à plus de % de la vitesse de la lumière Le nombre de particules n'est pas conservé La «masse» n'est pas conservée MAIS... Conservation énergie - impulsion «Lois de transformation» 21

22 Mécanique quantique Le principe d'incertitude de Heisenberg Δp Δx Ћ/2 Limite intrinsèque (hors expérimentale), notions de position et trajectoire modifiées par rapport à une vision classique ΔE Δt Ћ/2 fluctuation de l'énergie (ΔE) sur des temps Δt Un monde probabiliste Particule décrite par des probabilités d'être dans différents «états» Expérimentalement, une condition initiale peut conduire à différentes observations Longueur d'onde Compton : Monde Quantique vs Monde Classique Objet macroscopique: Fraise : m~30 g, R=5 cm λ=10-35 m R>>λ Monde «classique» Objets microscopique: e - : m~ 9.1x10-31 kg, R=10-18 m λ=2x10-12 m R<<λ Monde «quantique» Les objets qui nous entourent ne sont pas soumises aux règles du monde quantique... 22

23 Mécanique quantique Le principe d'incertitude de Heisenberg Δp Δx Ћ/2 Limite intrinsèque (hors expérimentale), notions de position et trajectoire modifiées par rapport à une vision classique ΔE Δt Ћ/2 fluctuation de l'énergie (ΔE) sur des temps Δt Un monde probabiliste Particule décrite par des probabilités d'être dans différents «états» Expérimentalement, une condition initiale peut conduire à différentes observations 23

24 Mécanique quantique 24

25 Le modèle standard 25

26 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 26

27 Le LHC 27

28 Le LHC: frontière en énergie Nécessité d'avoir des collisions de protons de haute énergie pour produire des particules massives non encore observées 13 TeV au LHC Montée en énergie des accélérateurs 28

29 Le LHC 29

30 Les expériences du LHC 30

31 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 31

32 Expérience CMS 43 countries involved 191 institutes 3500 scientists, engineers & PhD students 32

33 Expérience CMS 33

34 Expérience CMS 34

35 Expérience CMS 35

36 Collisions proton-proton au LHC 36

37 Collision p-p observée par CMS 37

38 38

39 39

40 40

41 41

42 42

43 43

44 Collision p-p dans CMS 44

45 Transmission de l information 45

46 Transmission de l information 46

47 Observation de particules 47

48 Mesures et incertitudes Analogie «fit»-> «fitness» Variation quotidienne du poids (err stat.) Variation saisonniere (err. syst.) Balance: resolution - range (ex: 4g vs avion).. 48

49 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 49

50 Mesures de précisions s La théorie repose sur 19 paramètres libres qui doivent être déterminés expérimentalement Masses Constantes de couplages Toutes les mesures effectuées jusqu à présent sont compatible avec le modèle standard (à 2 σ) L observation de déviations reviendrait à remettre en question la validité du modèle («nouvelle physique») 50

51 Mesures de précisions s Structure du proton Accesible expérimentalement Correction quantique d ordre 1 + corrections aux ordres supérieurs 51

52 Mesures de précisions s 52

53 Mesures de précisions s Mesures réalisées par plusieurs expériences Incertitudes sur chaque mesure: Statistiques Systématiques ex: LEP energy La combinaison de mesures permet de diminuer l incertitude totale 53

54 Mesures de précisions s Incertitudes sur l échelle en énergie des jets PDF Etc.. 54

55 Mesures de précisions s 55

56 Mesures de précisions s Nombre de collisions = σ i Luminosité 56

57 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 57

58 Mécanisme de Higgs s Le fait que les bosons W et Z soient massifs brise la symétrie électrofaible Il faut trouver une manière de respecter la symétrie tout en rendant compte de la masse de ces bosons La solution: un mécanisme de brisure spontané Exemple avec les mains: La solution brise la symétrie du problème Introduction d un champ scalaire Présence d un potentiel avec une forme «bien choisie» Postulé en 1964 Découvert en

59 Mécanisme de Higgs s Champs scalaire Prédiction d un nouveau boson massif (auto-couplage) Les bosons W et Z acquièrent une masse à travers leur interaction avec le champ de Higgs Les fermions acquièrent une masse à travers leur couplage dit de Yukawa avec le champ de Higgs Autocouplage du Higgs La masse du boson de Higgs est un paramètre libre 59

60 Mécanisme de Higgs s 60

61 Mécanisme de Higgs s 61

62 Mécanisme de Higgs s 62

63 Mécanisme de Higgs s Quelques canaux importants Canal bb (57%) Canal ττ (6.3%) Canal WW (22%) Canal ZZ (3%) Canal γγ (0.2%) 63

64 Mécanisme de Higgs s 64

65 Mécanisme de Higgs s 65

66 Mécanisme de Higgs s 66

67 Mécanisme de Higgs s 67

68 Découverte annoncée le 4/07/2012 Prix Nobel

69 Découverte du boson de Higgs s 69

70 Mécanisme de Higgs s Mesure des nombres quantiques J PC 70

71 Mécanisme de Higgs s 71

72 Mécanisme de Higgs s Désintégrations ne conservant pas le nombre leptonique Désintégrations ne conservant pas la saveur BR(Hèτμ)<1.6% à 95% CL BR(tèHq)<1% à 95% CL Recherche de particules invisibles, couplées au boson de Higgs et candidats à la matière noire BR(Higgsèinvisible)<60% à 95% CL BR(Higgsèinvisible)<30% à 95% CL 72

73 Mécanisme de Higgs s L accumulation de données dans les années à venir va permettre de réduire les incertitudes sur les mesures (notamment les couplages) et d abaisser les limites sur les modes rares (voir de faire de nouvelles découvertes ) Cela permettra aussi d explorer de nouveaux modes de production: 73

74 Sommaire La physique des particules Constituants élémentaires Forces et interactions Fondements théoriques Zoom sur le LHC Le LHC Le fonctionnement des expériences Résultats expérimentaux Mesures de précision La découverte du boson de Higgs La recherche de «nouvelle physique» 74

75 Recherche de «nouvelle physique» s 75

76 Recherche de «nouvelle physique» s Motivation scientifique pour effectuer cette recherche Définir l état final recherché 76

77 Recherche de «nouvelle physique» s Définir des critères de sélection dans les données adapté à l événement considéré Ex: recherche de «stop» prédit par des modèles de supersymétrie 77

78 Recherche de «nouvelle physique» s Estimation des contributions pouvant provenir d autres processus physiques ou de bruit de fond instrumentaux 78

79 Recherche de «nouvelle physique» s Définir des critères de sélection dans les données adapté à l événement considéré Estimation des contributions pouvant provenir d autres processus physiques ou de bruit de fond instrumentaux On optimise le set de sélection appliquées voir on utilise des outils d analyse multivariée Traitement statistique des résultats obtenus en vue de faire une découverte ou à défaut de mettre des contraintes sur des modèles théoriques 79

80 Recherche de «nouvelle physique» s Traitement statistique des résultats obtenus en vue de faire une découverte ou à défaut de mettre des contraintes sur des modèles théoriques 80

81 Recherche de «nouvelle physique» s 81

82 Recherche de «nouvelle physique» s Le LHC vient juste de redémarrer avec une énergie de 13 TeV (contre 8 TeV précédemment) Le LHC devrait fournir > 10 x fois de données dans les 6 ans à venir La communauté scientifique espère que des découvertes restent à venir 82

COMMENT LE CMS PERMET-IL DE FAIRE DES

COMMENT LE CMS PERMET-IL DE FAIRE DES COMMENT LE CMS PERMET-IL DE FAIRE DES DÉCOUVERTES? Introduction à la physique expérimentale à haute énergie. Voyage au CERN 2015 Martin DELCOURT 11 février 2015 M. Delcourt (UCL/CP3) CMS - Comment marche

Plus en détail

GENERALITES SUR LES RAYONNEMENTS. Pr. S.SECK GASSAMA

GENERALITES SUR LES RAYONNEMENTS. Pr. S.SECK GASSAMA GENERALITES SUR LES RAYONNEMENTS Pr. S.SECK GASSAMA INTRODUCTION La terre et les êtres vivants qui la peuplent sont exposés de façon continue ou discontinue à différents types de rayonnements. Pour comprendre

Plus en détail

UNIVERSITE DE CAEN LMNO 6 avril 2010. Physique des particules et invariance de jauge C. LONGUEMARE

UNIVERSITE DE CAEN LMNO 6 avril 2010. Physique des particules et invariance de jauge C. LONGUEMARE UNIVERSITE DE CAEN LMNO 6 avril 2010 Physique des particules et invariance de jauge C. LONGUEMARE Quelques repères historiques [1] électricité : Coulomb - Ampère 1827 Faraday-Maxwell 1861 [2] électron

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I Les forces newtoniennes Les forces d interaction gravitationnelle et électrostatique ont une propriété commune : leur 1 valeur est proportionnelle à, où r représente la distance

Plus en détail

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique

Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique (1) (2) (3) (4) (5) (6) Classe de TS Partie D-chap 16 Chapitre 16 : L atome et la mécanique de Newton : Ouverture au monde quantique Connaissances et savoir-faire exigibles : Connaître les expressions

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa -

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux. - Section i-prépa - POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Section i-prépa - I. Limites de la mécanique de Newton : Au niveau macroscopique : un satellite peut graviter à une distance quelconque d un

Plus en détail

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction

Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction Le Monde Quantique L3 PHYTEM Bases de la Mécanique Quantique Cours d introduction C. Fabre fabre@spectro.jussieu.fr rdres de grandeur - échelle terrestre : d 7 10 m 25 10 Kg - échelle terrestre : d 7 10

Plus en détail

Le modèle standard : une introduction...

Le modèle standard : une introduction... Le modèle standard : une introduction... Né dans les années '70, de la volonté de décrire de manière cohérente : toutes les particules élementaires : quarks, leptons chargés et neutrinos et leurs interactions

Plus en détail

Table des matières. Présentation du laboratoire 2

Table des matières. Présentation du laboratoire 2 Reconstruction d'électrons provenant du boson Z 0 dans l'expérience ATLAS auprès du LHC Rapport de Stage Auteur : Raphaël-David Lasseri Mai-Juin 2013 Responsable : Frédéric Derue Table des matières Présentation

Plus en détail

Une histoire standard de l Univers

Une histoire standard de l Univers Cet ouvrage tend à montrer les éléments qui ont permis de comprendre les tous débuts de l Univers, et propose ainsi de découvrir la vision actuelle et globale des processus «historiques» de l Univers pendant

Plus en détail

Physique des Hautes Energies. pour Non Physiciens. Stephan Narison. CNRS - IN2P3 - LPTA (Montpellier)

Physique des Hautes Energies. pour Non Physiciens. Stephan Narison. CNRS - IN2P3 - LPTA (Montpellier) Physique des Hautes Energies pour Non Physiciens Stephan Narison CNRS - IN2P3 - LPTA (Montpellier) L échelle de l Univers : les deux infinis Qu est ce la Physique des Hautes Energies? Qu est ce la Physique

Plus en détail

Commentaires pour le diaporama : Compte rendu du stage au CERN

Commentaires pour le diaporama : Compte rendu du stage au CERN Commentaires pour le diaporama : Compte rendu du stage au CERN Diapo 1 : Récit d une semaine de stage au CERN, pour donner un aperçu du contenu d une telle formation. Tous les diaporamas proposés par les

Plus en détail

Pourquoi une telle excitation?

Pourquoi une telle excitation? Pourquoi une telle excitation? Le Higgs R. Jacobsson 1 Qu est-ce que la physique des particules? Une quête pour comprendre: Les constituants fondamentaux de la matière- les particules de matière Les interactions

Plus en détail

Notes sur la mesure de la vitesse des neutrinos dans l expérience OPERA

Notes sur la mesure de la vitesse des neutrinos dans l expérience OPERA Notes sur la mesure de la vitesse des neutrinos dans l expérience OPERA Éric Gourgoulhon Laboratoire Univers et Théories (LUTH) Observatoire de Paris / CNRS / Université Paris Diderot Meudon, France http://luth.obspm.fr/~luthier/gourgoulhon/

Plus en détail

S 5 : Introduction au monde quantique

S 5 : Introduction au monde quantique : PCSI 2015 2016 I Confrontation entre la mécanique classique et l epérience 1. Mécanique classique Vers la fin du XIX e siècle et le début du XX e, les physiciens utilisent la mécanique (Newton) et l

Plus en détail

«L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit»

«L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit» «L Expérience de Franck et Hertz : Un regard sur l infiniment petit» Pr Smain BALASKA Laboratoire de Physique Théorique d Oran Département de Physique, Faculté des Sciences Exactes & Appliquées, Université

Plus en détail

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction

PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction PHYS-H-200 Physique quantique et statistique Chapitre 1: Introduction Jean-Marc Sparenberg Université Libre de Bruxelles 2011-2012 1 / 18 1 Fondements microscopiques de la physique 2 Espace-temps et relativité

Plus en détail

Thèse. présentée devant. l Université Claude Bernard Lyon 1. pour l obtention du. par. Hugues BRUN

Thèse. présentée devant. l Université Claude Bernard Lyon 1. pour l obtention du. par. Hugues BRUN N o d ordre 22-2012 LYCEN T 2012-14 Thèse présentée devant l Université Claude Bernard Lyon 1 École Doctorale de Physique et d Astrophysique pour l obtention du DIPLÔME de DOCTORAT Spécialité : Physique

Plus en détail

Chap. III : Le modèle quantique de l atome

Chap. III : Le modèle quantique de l atome Monde atomique beaucoup trop petit pour la physique classique de Newton et Maxwell développement d une nouvelle physique, la physique dite quantique Le français Louis de Broglie (prix Nobel de physique

Plus en détail

Table des matières. Table des matières

Table des matières. Table des matières Table des matières Table des matières Introduction... 3 Chapitre 1. La physique des particules et le concept de matière... 13 1.1. La matière selon Descartes, Leibniz et Newton...14 1.2. La matière et

Plus en détail

Université Paris-Sud. Thèse de doctorat. Alice Florent

Université Paris-Sud. Thèse de doctorat. Alice Florent Université Paris-Sud Ecole Doctorale 517 : Particules, Noyaux et Cosmos Laboratoire Leprince-Ringuet Thèse de doctorat Discipline : Physique Alice Florent Contraindre les distributions de partons dans

Plus en détail

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique

Histoire des sciences : La Mécanique Quantique Histoire des sciences : La Mécanique Quantique «Personne ne comprend vraiment la physique quantique.» Richard Feynman Plan Chapitre I : Introduction I. Définition de la mécanique quantique II. Applications

Plus en détail

Introduction à la physique des particules. Hubert Trépanier Étudiant à la maîtrise en physique des particules à l UdeM, groupe ATLAS

Introduction à la physique des particules. Hubert Trépanier Étudiant à la maîtrise en physique des particules à l UdeM, groupe ATLAS Introduction à la physique des particules Hubert Trépanier Étudiant à la maîtrise en physique des particules à l UdeM, groupe ATLAS La Physique avec un grand «P» Science tentant de comprendre, de modéliser

Plus en détail

La Physique Nucléaire. La Φν

La Physique Nucléaire. La Φν La Physique Nucléaire La Φν Sophie Péru Qu est ce que le noyau de l atome? Découverte du noyau Les premiers modèles classiques? Le noyau : particule élémentaire ou système complexe? Les caractéristiques

Plus en détail

Physique des particules

Physique des particules Physique des particules De quoi le monde est il fait? Comment décrire son évolution? Master Class 2009 Laurent Favart 1 L'atome..... Pourquoi les électrons ne tombent ils pas sur le noyau? Quantification

Plus en détail

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1

TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES. Partie I Vibrations et mouvement ondulatoire... 1 Références TABLES DES MATIÈRES DE LIVRES SERWAY, Raymond A. (1992). Physique III : optique et physique moderne, 3 e édition, Laval, Éditions Études Vivantes, 760 p. Table des matières Partie I Vibrations

Plus en détail

Dans la physique non-relativiste, l impulsion d un objet matériel ponctuel est définie comme:

Dans la physique non-relativiste, l impulsion d un objet matériel ponctuel est définie comme: COURS 7,8. DYNAMIQUE RELATIVISTE. 14. Impulsion, masse, énergie. Dans la physique non-relativiste, l impulsion d un objet matériel ponctuel est définie comme: p n.r. = m 0 v = m 0 d x dt où m 0 est la

Plus en détail

LE VIRTUEL ET LE POSSIBLE DISCOURS PRONONCE PAR. M. Serge HAROCHE. Délégué de l Académie des sciences

LE VIRTUEL ET LE POSSIBLE DISCOURS PRONONCE PAR. M. Serge HAROCHE. Délégué de l Académie des sciences LE VIRTUEL ET LE POSSIBLE DISCOURS PRONONCE PAR M. Serge HAROCHE Délégué de l Académie des sciences Comme nous le constatons aujourd hui, on peut aborder le virtuel avec l approche du financier, de l architecte,

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

L émergence de la masse : le boson de Brout-Englert-Higgs et les dernières découvertes du CERN. Jean-René Cudell

L émergence de la masse : le boson de Brout-Englert-Higgs et les dernières découvertes du CERN. Jean-René Cudell L émergence de la masse : le boson de Brout-Englert-Higgs et les dernières découvertes du CERN. Jean-René Cudell dép. AGO, Université de Liège 1/80 Physics Letters B Volume 716, Issue 1, 17 September 2012,

Plus en détail

Quantification de l énergie pour les systèmes simples

Quantification de l énergie pour les systèmes simples Les buts de cet amphi Quantification de l énergie pour les systèmes simples Chapitre 4 Utiliser le formalisme de la physique ondulatoire pour aborder des problèmes de physique d une grande importance pratique

Plus en détail

Boson de Higgs chronique d une découverte annoncée. Gautier HAMEL de MONCHENAULT CEA-Saclay Irfu/SPP

Boson de Higgs chronique d une découverte annoncée. Gautier HAMEL de MONCHENAULT CEA-Saclay Irfu/SPP Boson de Higgs chronique d une découverte annoncée Gautier HAMEL de MONCHENAULT CEA-Saclay Irfu/SPP Qu est-ce que le boson de Higgs? Les briques de la matière (=lepton) 1 mm ~10-9 m ~10-10 m ~10-14 m ~10-15

Plus en détail

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons

Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Explorer le monde quantique avec des atomes et des photons Serge Haroche Collège de France et Ecole Normale Supérieure, Paris 2 Mars 2010: Atomes et Lumière Puissance et étrangeté du quantique 16 Mars

Plus en détail

introduction à la physique des particules

introduction à la physique des particules introduction à la physique des particules masterclasses de Strasbourg février 2010 les particules élémentaires... c est quoi? taille (mètre) 10-10 10-12 10-15 10-18 dépend des moyens expérimentaux pour

Plus en détail

Introduction 11 1 Quelques points de repère historiques... 12 2 Etendue de la physique nucléaire... 13 3 Découverte de la radioactivité...

Introduction 11 1 Quelques points de repère historiques... 12 2 Etendue de la physique nucléaire... 13 3 Découverte de la radioactivité... Table des matières Introduction 11 1 Quelques points de repère historiques................... 12 2 Etendue de la physique nucléaire..................... 13 3 Découverte de la radioactivité.......................

Plus en détail

1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en

1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en Le monde quantique 1. L idée de quanta 2. La dualité onde-corpuscule 3. L équation d onde des quanta 4. Le principe de superposition 5. L indéterminisme s invite en physique 6. Le spin Rayonnement dans

Plus en détail

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations

4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ. 4.1 Échelles d observations et fluctuations 4 THÉORIE CINÉTIQUE DES GAZ 4.1 Échelles d observations et fluctuations On s intéresse à un volume V de gaz très grand : qq m 3 dans les conditions normales de température et de pression. Au sein de ce

Plus en détail

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie

solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie solaire photovoltaïque, solaire thermique, Solaire thermodynamique, Mur à accumulation d énergie Le mur, placé sur une façade exposée sud, accumule l énergie solaire sous forme thermique durant le jour

Plus en détail

Conférence NEPAL donnée aux élèves des classes préparatoires du lycée Rouvière Toulon 25 février 2005 Chafik Benchouk Centre de Physique des

Conférence NEPAL donnée aux élèves des classes préparatoires du lycée Rouvière Toulon 25 février 2005 Chafik Benchouk Centre de Physique des Comment on observe les particules élémentaires Conférence NEPAL donnée aux élèves des classes préparatoires du lycée Rouvière Toulon 25 février 2005 Chafik Benchouk Centre de Physique des Particules de

Plus en détail

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.

Année 2012-2013. DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris. Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm. février 2013 Année 2012-2013 DU Explorer et Comprendre l Univers Observatoire de Paris Cours : Ondes et instruments chantal.balkowski@obspm.fr Test de connaissances 1. Quelle est la caractéristique des

Plus en détail

Physique Statistique. N.Vandewalle S.Dorbolo

Physique Statistique. N.Vandewalle S.Dorbolo Physique Statistique N.Vandewalle S.Dorbolo Objectifs du cours Donner un aperçu de la physique statistique. Obtenir un autre regard du monde de la physique. Réaliser des TP originaux : «phénomène sans

Plus en détail

Symétries discrètes P C T Règles de sélection Table des matières

Symétries discrètes P C T Règles de sélection Table des matières Symétries discrètes P C T Règles de sélection Table des matières La parité :...2. Dans l'espace euclidien :...2.2 Dans l'espace de Hilbert :...3.3 Commutation de l'opérateur parité avec les observables

Plus en détail

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE

FSAB 1203 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE Physique Quantique FSAB 123 APE 12 Auteur(s) : VB, XG, ON, BN, JPR FSAB 123 : PHYSIQUE QUANTIQUE APE 12 : BARRIÈRE DE POTENTIEL, STRUCTURE PÉRIODIQUE, ATOME D HYDROGÈNE, SEMICONDUCTEURS BARRIERE DE POTENTIEL

Plus en détail

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière

E= h.ν et. Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s. Dualité onde-corpuscule. Pour la lumière Dualité onde-corpuscule Pour la lumière Constante réduite de Planck : h= h 10 34 J.s E. Ouvrard (PC Lycée Dupuy de Lôme) Mécanique quantique 1 / 8 Au XVII e siècle, deux écoles s affrontent afin de modéliser

Plus en détail

PHYSIQUE II - PHYS 1071 ondes et physique moderne Université de Saint-Boniface Hiver 2014

PHYSIQUE II - PHYS 1071 ondes et physique moderne Université de Saint-Boniface Hiver 2014 PHYSIQUE II - PHYS 1071 ondes et physique moderne Université de Saint-Boniface Hiver 2014 Professeur : Michel Gagnon Bureau : 3236 Téléphone : 237-1818 poste 491 Adresse électronique : MiGagnon@UStBoniface.ca

Plus en détail

Exercices de Cosmologie

Exercices de Cosmologie Master 1 & 2 Exercices de Cosmologie Distance angulaire 1/ Dans un univers Einstein de Sitter, exprimer la distance angulaire d un objet vu à l époque t, en fonction de z puis en fonction de t, l âge actuel

Plus en détail

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique.

Physique Subatomique. Techniques Expérimentales de la Physique. Université Joseph Fourier Grenoble 1 L3 physique, 2011-2012 Techniques Expérimentales de la Physique Physique Subatomique guillaume.pignol@lpsc.in2p3.fr 1 Chapitre 1 Généralités 1.1 Le monde subatomique

Plus en détail

Cours de physique des particules expérimentale et tests du modèle standard et au-delà. Centre de Physique des Particules de Marseille.

Cours de physique des particules expérimentale et tests du modèle standard et au-delà. Centre de Physique des Particules de Marseille. Cours de physique des particules expérimentale et tests du modèle standard et au-delà Eric Kajfasz kajfasz@cppm.in2p3.fr Arnaud Duperrin duperrin@cppm.in2p3.fr Centre de Physique des Particules de Marseille

Plus en détail

4. Equation de Schröninger

4. Equation de Schröninger 4. Equation de Schröninger Introduction Particule libre Paquets d ondes Particule libre localisée Puits de potentiel de profondeur infinie Puits de potentiel de profondeur finie Barrière de potentiel Microscope

Plus en détail

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004

LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 LEÇONS DE PHYSIQUE 2004 1. Utilisation des intégrales premières du mouvement en mécanique. Exemples et applications. 2. Contact entre deux solides. Frottement de glissement. Exemples. (PC ou 1 er CU) 3.

Plus en détail

SP6 Introduction au monde quantique

SP6 Introduction au monde quantique SP6 Introduction au monde quantique I Concepts initiau de la physique quantique I.1 Apparition de la notion d objet physique I.2 Objet physique, limite relativiste et approimation newtonienne I.3 Objet

Plus en détail

Introduction à la physique des particules Module PHYS805, Master 1 re année Notes de cours. Damir BUSKULIC, Université de Savoie

Introduction à la physique des particules Module PHYS805, Master 1 re année Notes de cours. Damir BUSKULIC, Université de Savoie 1 Introduction à la physique des particules Module PHYS805, Master 1 re année Notes de cours Damir BUSKULIC, Université de Savoie 2 Chapitre 1 Panorama, notions de base et zoologie (1.5) Pour une approche

Plus en détail

ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE

ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE Chapitre 8 ALBERT EINSTEIN ET LA REVOLUTION QUANTIQUE Patrice Remaud LAII-ENSIP (Laboratoire d Automatique et d Informatique Industrielle Ecole Nationale Supérieure d Ingénieurs de Poitiers) patrice.remaud@univ-poitiers.fr

Plus en détail

L'atome et les particules. Historique.

L'atome et les particules. Historique. 21 Physique moderne v 3.0 V 2005 1 L'atome et les particules. Historique. 1805 Gay Lussac et Dalton observent dans les réactions chimiques des combinaisons de corps simples: les atomes H 2 O = 2H + 1O.

Plus en détail

Ouverture au monde quantique

Ouverture au monde quantique Ouverture au monde quantique I) QUELQUES RAPPELS 1) Force de gravitation et force électrique 2) Les ondes électromagnétiques a) Domaine des ondes électromagnétiques - les infrarouges (IR), de 800 à 1400

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures ÉCOE POYTECHNIQUE Promotion 2009 CONTRÔE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 undi 12 juillet 2010, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC Indiquer

Plus en détail

Une ouverture sur le monde quantique

Une ouverture sur le monde quantique 1 Introduction Une ouverture sur le monde quantique L exploration de l infiniment petit tout au long du siècle dernier est certainement une des aventures les plus fascinantes de la science. Elle a abouti,

Plus en détail

Observation d une nouvelle particule à une masse de 125 GeV

Observation d une nouvelle particule à une masse de 125 GeV Observation d une nouvelle particule à une masse de 125 GeV Expérience CMS, CERN 4 Juillet 2012 Résumé Au cours d un séminaire commun entre le CERN et la conférence ICHEP 2012 [1] à Melbourne, les chercheurs

Plus en détail

Éléments de correction du TD

Éléments de correction du TD Septembre 011 Éléments de correction du TD Stéphane Blin Introduction Je donne ici les éléments de correction de la question - de la marche de potentiel, ainsi que les éléments de corrections pour les

Plus en détail

Particules et interactions

Particules et interactions Particules et interactions ν e e - W + d u La physique des particules recherche et étudie les particules élémentaires qui composent la matière et la manière dont elles interagissent entre elles. "élémentaire"

Plus en détail

Cours S8 Introduction au monde quantique

Cours S8 Introduction au monde quantique Cours S8 Introduction au monde quantique Image originally created by IBM Corporation David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le monde

Plus en détail

Quelques généralités et faits historiques sur les

Quelques généralités et faits historiques sur les Quelques généralités et faits historiques sur les phénomènes électriques L. Villain 1 Notion de charge électrique 1.1 Historiques et principaux faits La notion fondamentale à la base de la description

Plus en détail

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES

C - LES REACTIONS NUCLEAIRES C - LES RECTIONS NUCLEIRES Toute réaction nucléaire met en jeu la transformation spontanée ou provoquée de noyaux atomiques. C - I EQUIVLENCE MSSE ENERGIE I - 1 MISE EN EVIDENCE Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

Physique des particules

Physique des particules Les expériences du laboratoire Leprince- Ringuet Ecole polytechnique / IN2P3- CNRS Henri.Videau@in2p3.fr http://polywww.in2p3.fr 1 Astronomie gamma Physique des particules Un labo d'environ 100 personnes

Plus en détail

Le spectre électromagnétique

Le spectre électromagnétique Thème du programme : Observer Sous-thème : Sources de lumière colorée Spectres et niveaux d énergie Type d activité : Activité documentaire Conditions de mise en œuvre : (application, durée indicative

Plus en détail

L effet tunnel. BCM 2505 Introduction à l enzymologie Effet tunnel Page 1/7

L effet tunnel. BCM 2505 Introduction à l enzymologie Effet tunnel Page 1/7 L effet tunnel La matière est habituellement traitée comme une particule. Cependant, elle peut également être traitée comme une vague (dualité onde-particule). Les propriétés associées au comportement

Plus en détail

Voyage au CERN. Loïc Quertenmont

Voyage au CERN. Loïc Quertenmont Voyage au CERN Loïc Quertenmont Université Catholique de Louvain & FNRS Center for Particle Physics and Phenomenology Voyage au CERN (Bac3) 05 Mars 2008 Introduction Vous êtes ICI 05/03/2009 - UCL - CP3

Plus en détail

Revue expérimentale des résultats jets, hadrons et photons à haut p T. Astrid Morreale SUBATECH QGP France 2015

Revue expérimentale des résultats jets, hadrons et photons à haut p T. Astrid Morreale SUBATECH QGP France 2015 Revue expérimentale des résultats jets, hadrons et photons à haut p. Astrid Morreale SUBAECH QGP France 2015 Introduction 2 La matière produite dans des collisions d ions lourds est: 1. Opaque aux sondes

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

Mesures à la limite quantique

Mesures à la limite quantique Mesures à la limite quantique ~ 3 ème ème cours ~ A. Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Plan du troisième cours Mesures en continu, mesure de position Mesures en continu théorie de la photodétection

Plus en détail

Un modèle simple de formation d étoiles

Un modèle simple de formation d étoiles Un modèle simple de formation d étoiles [Exercice classique] Un modèle simple d étoile consiste à supposer que celle-ci est constituée d une masse M d atomes d hydrogène, adoptant une configuration sphérique

Plus en détail

Le modèle standard de la physique des particules et au delà. 08/03/15 Masterclass - Le Modèle Standard 1

Le modèle standard de la physique des particules et au delà. 08/03/15 Masterclass - Le Modèle Standard 1 Le modèle standard de la physique des particules et au delà 08/03/15 Masterclass - Le Modèle Standard 1 Des particules élémentaires? Taille (mètres) 10-9 10-10 10-15 10-18 ª Notion qui varie avec l époque

Plus en détail

CERN faq Guide du LHC LHC SPS CMS. LHCb ALICE ATLAS CNGS BOOSTER ISOLDE. n-tof LEIR. neutrinos. Gran Sasso. CTF3 e LINAC 2. neutrons.

CERN faq Guide du LHC LHC SPS CMS. LHCb ALICE ATLAS CNGS BOOSTER ISOLDE. n-tof LEIR. neutrinos. Gran Sasso. CTF3 e LINAC 2. neutrons. CERN faq Guide du LHC TI2 ALICE LHC TT10 TT60 CMS ATLAS North Area SPS TT40 TI8 TT41 LHCb CNGS neutrinos Gran Sasso TT2 n-tof neutrons AD p p LINAC 2 LINAC 3 Ions BOOSTER ISOLDE LEIR PS East Area CTF3

Plus en détail

Réalité et théorie en physique du XX e siècle

Réalité et théorie en physique du XX e siècle Réalité et théorie en physique du XX e siècle Gaëtan Borot La relativité et la mécanique quantique répondent (initialement) à deux échecs de la physique classique, et imprègnent depuis presque un siècle

Plus en détail

Les outils du physicien expérimentateur. Ou la grande chasse aux particules

Les outils du physicien expérimentateur. Ou la grande chasse aux particules Les outils du physicien expérimentateur Ou la grande chasse aux particules Chapitre1 : La traque, oucomment faire sortirles particulesde leurcachette... Le principe du réveil-matin Question n 1: Comment

Plus en détail

Introduction à la physique des particules élémentaires. Julien Cogan

Introduction à la physique des particules élémentaires. Julien Cogan Introduction à la physique des particules élémentaires Julien Cogan 1 Sommaire Descente vers l'infiniment petit : structure la matière ordinaire Le Modèle Standard de la physique des particules Illustrations

Plus en détail

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012 DS le er octobre 202 OPTIQUE ATOMISTIQUE NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Les copies illisibles ou mal présentées seront

Plus en détail

Le champ et le boson de Higgs : La masse sans masse

Le champ et le boson de Higgs : La masse sans masse Le champ et le boson de Higgs : La masse sans masse Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble CNRS/IN2P3 - Université de Grenoble collot@in2p3.fr http://lpsc.in2p3.fr/collot 1 Ce

Plus en détail

Jouer aux cartes avec des particules

Jouer aux cartes avec des particules Jouer aux cartes avec des particules 64 cartes: + tous les constituants élémentaires + les 3 forces 32 cartes: on met de côté l interaction forte Plusieurs jeux possibles: + 7 familles (se familiariser)

Plus en détail

Le tableau périodique

Le tableau périodique Le tableau périodique Le développement du tableau périodique à l époque de Mendeleïev, on n avait même pas encore découvert l électron Mendeleïev était convaincu que les propriétés des éléments avaient

Plus en détail

Isospin et particules

Isospin et particules Cours 2 Isospin et particules Introduction à la physique nucléaire Master MREE, Printemps 2017 Pr. Mohammed Benjelloun Introduction Particules Introduction à la physique nucléaire Master MREE, Printemps

Plus en détail

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule

Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Dates partiel MASC : Mardi 29/04, 8h-9h30 Documents autorisés : 3 feuilles A4 recto-verso Programme limité au premier fascicule Déplacement d un TD : ven 18/04, 14h-15h30 (groupe II) Créneau de remplacement

Plus en détail

Témoignage d'un professeur qui a suivi une précédente édition du stage au CERN

Témoignage d'un professeur qui a suivi une précédente édition du stage au CERN Témoignage d'un professeur qui a suivi une précédente édition du stage au CERN Morgan PIEZEL Lycée Camille Claudel TROYES Université de Technologie de Troyes Utilisation des heures A.P. en 1S Atelier

Plus en détail

Simulation de cascades électromagnétiques de haute énergie. Julien/Renaud/Natalie

Simulation de cascades électromagnétiques de haute énergie. Julien/Renaud/Natalie Simulation de cascades électromagnétiques de haute énergie Julien/Renaud/Natalie Cascades/Gerbes Ensemble de particules crées par l interaction d'une particule incidente avec son milieu environnant. Electromagnétiques

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT

Nanophosphors 27-09-07. Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT Nanophosphors 27-09-07 Auteurs Guy BARET / Pierre Paul JOBERT SARL 26 rue Barthélemy de Laffemas 26000 VALENCE tel +33 475 xxx xxx info@gritche-technologies.com www.gritche-technologies.com : nanomaterials

Plus en détail

Physique du quark top dans l expérience CMS au démarrage du LHC

Physique du quark top dans l expérience CMS au démarrage du LHC Physique du quark top dans l expérience CMS au démarrage du LHC Thomas Le Grand To cite this version: Thomas Le Grand. Physique du quark top dans l expérience CMS au démarrage du LHC. Autre [cond-mat.other].

Plus en détail

Interactions fondamentales et particules élémentaires. Luc Louys

Interactions fondamentales et particules élémentaires. Luc Louys Interactions fondamentales et particules élémentaires Luc Louys Interactions fondamentales et particules élémentaires 2 Table des matières Table des matières... 2 1. Introduction... 3 2. Les éléments de

Plus en détail

Chp3 Particules de matière 5 récapitulatif : classification des constituants de base

Chp3 Particules de matière 5 récapitulatif : classification des constituants de base Chp3 Matière 5 récapitulatif M5 Chp3 Particules de matière 5 récapitulatif : classification des constituants de base La découverte des particules étranges a causé une grande excitation car elle était complètement

Plus en détail

Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION

Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION 8 Chapitre II PHÉNOMÈNES RADIATIFS: PROPRIÉTÉS D EMISSION Compte tenu des règles de sélection une émission peut être observée si un gap d énergie important existe entre l état fondamental et un des états

Plus en détail

Physique des semi-conducteurs

Physique des semi-conducteurs Physique des semi-conducteurs Christian Ngô Hélène Ngô Physique des semi-conducteurs Cours et exercices corrigés 4 e édition Illustration de couverture : DJM-Photo Fotolia.com Dunod, Paris, 1998, 2003,

Plus en détail

THÉORIE DE LA TRANSFORMATION STÉNOPÉIQUE (TS) par Claude LAVAT Mars 2009

THÉORIE DE LA TRANSFORMATION STÉNOPÉIQUE (TS) par Claude LAVAT Mars 2009 Ovniologie: THÉORIE DE LA TRANSFORMATION STÉNOPÉIQUE (TS) par Claude LAVAT Mars 2009 1 Énoncé Selon la théorie de la TS, certains ovnis seraient la manifestation locale et momentanée dans notre environnement

Plus en détail

A la recherche du boson de Higgs

A la recherche du boson de Higgs Le carnaval de la physique A la recherche du boson de Higgs Plan Présentation du modèle standard de la physique des particules Qu'est ce qu'un accélérateur de particules? Qu'est ce que le LHC au CERN?

Plus en détail

TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil

TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil TP 4 : caractéristiques radio des réseaux locaux d accès sans fil 1. OBJECTIFS Ce TP vous permettra d évaluer les performances des technologies WiFi, dans différentes configurations. Il est basé sur l

Plus en détail

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013

PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 PROGRAMME ANNEE SCOLAIRE 2012/2013 Classe : Terminale S Section linguistique : toutes Matière : Physique et Chimie Obligatoire Langue d enseignement : français Nom de l ensei gnant : GOULARD Hélène Nombre

Plus en détail

La découverte du boson de Higgs au LHC. Nikola Makovec

La découverte du boson de Higgs au LHC. Nikola Makovec La découverte du boson de Higgs au LHC Nikola Makovec Prix Nobel de Physique 2013 Le Prix Nobel de Physique 2013 a été décerné à François Englert et Peter Higgs pour la découverte théorique du mécanisme

Plus en détail

Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon. Mark O. Goerbig

Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon. Mark O. Goerbig Le graphène : la relativité rencontre la mécanique quantique dans un trait de crayon Mark O. Goerbig ENS, Cachan, 23/11/2010 Prix Nobel de Physique 2010 : Graphène Kostya Novoselov Andre Geim "for groundbreaking

Plus en détail

CHAPITRE 8 ANALYSE DE GAZ RESIDUELS. Parfois il est utile de connaître la composition des gaz résiduels dans une enceinte à vide, car elle

CHAPITRE 8 ANALYSE DE GAZ RESIDUELS. Parfois il est utile de connaître la composition des gaz résiduels dans une enceinte à vide, car elle CHAPITRE 8 ANALYSE DE GAZ RESIDUELS Parfois il est utile de connaître la composition des gaz résiduels dans une enceinte à vide, car elle permet de comprendre l'interaction avec la croissance d'une couche

Plus en détail

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES

PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES PARTIE B : TRANSFORMATIONS NUCLEAIRES (1) Chapitre 4 : Radioactivité, décroissance radioactive Pré requis : La structure de l atome et de son noyau vue en nde et en 1 ère S (composition, ordre de grandeur

Plus en détail

PROGRAMME DES COURS :

PROGRAMME DES COURS : PROGRAMME DES COURS : M1 : Physique des Matériaux Propriétés thermiques des isolants Défauts et imperfections dans les matériaux cristallins Théorie des électrons libres Capacité calorifique, Conductivités

Plus en détail