Exprimer Verdun : Comment la Grande Guerre a-t-elle influencé les arts?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exprimer Verdun : Comment la Grande Guerre a-t-elle influencé les arts?"

Transcription

1 Classe de troisième Exprimer Verdun : Comment la Grande Guerre a-t-elle influencé les arts? Décor de Parade par Pablo Picasso autour de Parade d Eric Satie, Jean Cocteau et Pablo Picasso (1917)

2 Au front : dessins de guerre (1916) de Fernand Léger Ferand Léger ( ) Dessin du front Dessin du front : la fragmentation de l objet Verdun était pour Léger «l académie du cubisme» : «Il y a dans ce Verdun des sujets tout à fait inattendus et bien faits pour réjouir mon âme cubiste. Par exemple, tu découvres un arbre avec une chaise perchée dessus. Les gens sensés te traiteront de fou si tu leur présentes un tableau composé de cette façon. Pourtant il n y a qu à copier. Verdun autorise toutes les fantaisies picturales.» Soldat assis : la géométrisation des formes «Le fait de se battre, l action individuelle est réduite au minimum. Tu pousses la gâchette d un fusil et tu tires sans voir. Tu agis à peine. En somme on arrive à ceci : des êtres humains agissant dans l inconscient et faisant agir des machines.» Dans ses représentations des poilus, Léger donne à la guerre son caractère «abstrait» par l élimination de l humain. «Cette guerre-là, c est linéaire et sec comme un problème de géométrie.» Ainsi pour Léger, «il n y a pas plus cubiste qu une guerre comme celle-là qui te divise plus ou moins proprement un bonhomme en plusieurs morceaux et qui l envoie aux quatre points cardinaux». Soldat assis

3 Loin du front : Parade (1917) Ballet réaliste en un tableau d Erik Satie, Jean Cocteau et Pablo Picasso Parade : une bataille de la guerre (1916) Une parade est une scène burlesque, jouée à la porte d un théâtre forain pour attirer le monde. Parade de Satie, Cocteau et Picasso est un ballet, dansé par les ballets russes. En mai 1916, pendant une permission, le poète Jean Cocteau invente les personnages de sa parade : le prestidigitateur chinois, la petite fille américaine, l acrobate. Ces personnages n ont rien d humoristique pour Cocteau : le chinois est capable de torurer des missionnaires, la petite fille américaine de sombrer sur le Titanic, l acrobate d être en confidence avec les anges. Pour Cocteau, Parade est la plus grande bataille de la guerre. Il explique en quoi elle consistait : «Il n y avait pas de gauche ni de droite politique, il n y avait qu une gauche et une droite de l art, et nous étions dans le patriotisme de l art. et tout à coup le patriotisme de l art a pris une intensité extraordinaire nous étions partagé entre ce spectacle et celui des bombes et du feu d artifice, mais il est de toute évidence que notre véritable combat était à Paris, à Montparnasse». Eric Satie écrit la musique de Parade, et Pablo Picasso en crée les décors. Guillaume Apollinaire : Parade et l Esprit nouveau (1917) «Dans cette alliance nouvelle, il est résulté, dans Parade, une sorte de sur-réalisme où je vois le point de départ d une série de manifestations de cet esprit nouveau qui, trouvant aujourd hui l occasion de se montrer, ne manquera pas de séduire l élite et se promet de modifier de fond en comble les arts et les murs. Jean Cocteau appelle Parade un ballet réaliste. Les décors et les costumes cubistes de Picasso témoignent du réalisme de son art. Ce réalisme, ou ce cubisme, comme on voudra, est ce qui a le plus profondément agité les arts durant ces dix dernières années.» Eric Satie ( ) L arme de Parade : le rire «Nous souhaitons que le public considère Parade comme une uvre qui cache des poésies sous la grosse enveloppe du guignol. Le rire est de chez nous ; il importe qu on s en souvienne et qu on le rescuscite même aux heures les plus graves. C est une arme trop latine pour qu on la néglige. Parade groupe le premier orchestre d Erik Satie, les premières chorégraphies cubistes de Léonide Massine, et le premier essai pour un poète de s expirmer dsans paroles. Pablo Picasso Jean Cocteau

4 Parade : la simplicité du music-hall face à l horreur de la guerre «Soyons vulgaires, puisque c est impossible», dit Jean Cocteau, l auteur du livret. Autrement dit, inspirons-nous de la vraie vie, prenons nos références dans la culture populaire. Une proposition inadmissible pour les tenants du grand art. Cocteau imagine la trame d une pièce «réaliste», en un acte, constituée simplement d une «Parade» de music-hall, jouée dans la rue près d une baraque foraine, et devant un public plutôt indifférent qui refuse d entrer dans le théâtre. Il établit également la liste des personnages qui, tour à tour, viendront faire leur numéro : le prestidigitateur chinois, la petite fille américaine et l acrobate. Diaghilev laisse à l auteur carte blanche pour constituer son équipe. Et Cocteau réalise un sans-faute : il choisit Erik Satie pour la musique et Pablo Picasso pour le rideau, les décors et les costumes. Un assemblage réussi. Le cheval de Parade, conçu par Picasso Les numéros de Parade 1 Choral Prélude du Rideau Rouge Prestidigitateur Chinois 2 Petite Fille Américaine 3 Acrobates Final Suite au Prélude du Rideau Rouge L acrobate chinois

5 La Petite Fille Américaine Extrait du ballet Parade «Entrez apprendre la vie américaine entrez voir les trépidations, les courts-circuits, les détectives, l Houdson, le Rag Time, les usines, les chemins de fer qui déraillent et les paquebots qui coulent.» Extrait du livret (1916) La petite fille américaine Chantons le thème de la partie centrale de La Petite Fille Américaine, le «Ragtime du Paquebot», puis écoutons toute cette partie centrale. (Le texte est inventé à partir du livret pour le cours de musique.) Oui, c est ça l Amérique, Ragtime, Houdson, les detectives privés, Les usines, les courts-circuits Et les paquebots qui coulent Oui, c est ça l Amérique du ballet Parade Erik Satie, Cocteau et Picasso S y donnent à cur joie. De quel paquebot qui coule parle Cocteau dans son livret? Peux-tu décrire en trois adjectifs cette musique? Que penses-tu d une telle musique en pleine guerre, écrite en même temps que la bataille de Verdun? Ecoutons ce ragtime de plus près. Fais bien attention au rythme sur «les détectives privés» et «Cocteau et Picasso». Ce rythme décalé s appelle une syncope. Une syncope (un rythme décalé) Le ragtime est un genre musical d'origine américaine, extrêmement populaire entre 1890 et le milieu des années Il a été introduit en France par les Américains au moment de la Première Guerre mondiale. Les syncopes sont caractéristiquyes du ragtime. Le nom ragtime (temps en lambeaux, déchiqueté) vient de l'utilisation décalée du rythme.

6 4. Rag-Time du Paquebot Ragtime of the Packet Steamer Oui, c est ça l Amér- i- que, ragtime, Houdson, les détectives privés Les u- sines, les courts- cir cuits! Et les paquebots qui cou- lent Oui, c est ça l Amé- rique, du ballet Pa- ra- de Er- ik Sa- tie, Cocteau et Picasso s y donnent à cur joie!

7 Disctinction musique populaire / musique savante Ecoute : That mysterious rag d Irving Berlin et Ted Snyder (1911) Il s agit de la musique dont Erik Satie s est inspiré pour écrire son Ragtime du Paquebot. Quelle est la différence entre ce ragtime et le Ragtime du Paquebot que tu sais chanter? Différences Ragtime du Paquebot That mysterious Rag Points communs Quelles sont donc les différences entre une musique populaire (That mysterious rag) et une musique savante (Ragtime du Paquebot)? Musique populaire : Musique savante : Jeu interactif : Entends-tu une musique populaire ou une musique savante?

8 Bruit et musique construisent ensemble une oeuvre «J ai composé un fond à certains bruits que Cocteau juge indispensable pour préciser l atmosphère des personnages.» Erik Satie Ecoutons le début de La Petite Fille Américaine. Note tes premières impressions et remarques. Cocteau parle dans son livret de trépidations, de courts-circuits, de détectives, du Houdson, des usines, des chemins de fer qui déraillent et des paquebots qui coulent. Peux-tu trouver quelques-uns de ces éléments qui s expriment dans la musique de Satie et préciser comment Satie s y prend pour les exprimer? Erik Satie connaissait très bien la peinture cubiste, où l on essayait justement d introduire des éléments de la réalité dans la peinture, un bout de tissu, de bois ou de papier par exemple. Quels sont les éléments réels que Satie utilise dans sa musique? Nature morte à la chaise cannelée, Pablo Picasso, 1912 : Le premier collage jamais réalisé (un bout de tissu est présent sur la toile) Les percussions de La Petite Fille Américaine : Tambour de basque, cymbales, grosse caisse, machine à écrire, revolver, tarolle, sirène grave.

9 Une fragmentation des thèmes Dans cette première partie de La Petite Fille Américaine, peux-tu repérer un thème qui ressort clairement, que tu peux rechanter? Ou au contraire, sont-ce plutôt des parties courtes qui s enchaînent rapidement? Comment peux-tu faire le lien entre ce que tu constates et le livret de Jean Cocteau? Relis le texte de Fernand Léger sur son dessin du front. Quel est le lien entre les remarques de Léger et la musique d Erik Satie? Différents styles dans une seule musique Ecoutons La Petite Fille Américaine en entier. Combien de fois entends-tu le ragtime? Combien de fois entends-tu la partie avec des bruits? Quel est le thème que tu entends le plus dans cette uvre, et auquel tu peux te raccrocher? Dans La Petite Fille Américaine, deux influences sonores se font sentir : - l influence de la musique américaine qui donne de la legèreté (ragtime du paquebot) - l influence des procédés cubistes (fragmentation des thèmes, présence de bruits réels) L auditeur ne peut se raccrocher qu au Paquebot du ragtime. Vision difficile quand on sait que le Titanic a déjà sombré.

10 Et Verdun vu par les soldats? Projet musical : On ne passe pas à Verdun Chant patriotique français écrit en 1916 paroles : Eugène Joullot et Jack Cazol musique : René Mercier arrangement : Cyrille Lehn Un aigle noir a plané sur la ville, Il a juré d être victorieux. De tous côtés les corbeaux se faufilent Dans Les sillons, les chemins creux, Mais tout à coup le coq gaulois claironne : Cocorico, debout petits soldats, Le soleil luit partout, le canon tonne, Jeunes héros voici le grand combat. Refrain : Et Verdun la victorieuse Pousse un cri que portent là-bas Les échos des bords de la Meuse : Halte là! on ne passe pas. Plus de morgue, plus d arrogance, Fuyez barbares et laquais, C est ici la porte de la France Et vous ne passerez jamais. Les ennemis s avancent avec rage, Énorme flot d un vivant océan Semant la mort partout sur son passage, Ivres de bruit, de carnage et de sang ; Ils vont passer quand relevant la tête, Un officier dans un suprême effort, Quoique mourant crie : à la baïonnette, Hardi les gars, debout, debout les morts. (Refrain) Mais nos enfants dans un élan sublime Se sont dressés ; et bientôt l aigle noir, La rage au cur impuissante en son crime, Vit disparaître son suprême espoir. Les vils corbeaux devant l âme française, Tombent sanglants, c est le dernier combat. Pendant que nous chantons la Marseillaise, Les assassins fuient devant les soldats. (Refrain) Au début de l année 1916, le commandement allemand décide d user complètement l armée française en l obligeant à s engager à fond. Il choisit d attaquer Verdun, un pivot du front fortifié que les Français voudront défendre coûte que coûte. En prenant Verdun, le général von Falkenhayn savait que Paris serait à la portée des Allemands et que l'issue de la guerre leur serait victorieuse. Mais la bataille de Verdun se résume à une lutte acharnée qui consistait à se battre pour quelques mètres carrés de terrain, à un orage d'acier qui a bouleversé le paysage meusien. On se battait dans la boue où croupissaient des cadavres que les obus venaient déterrer sans cesse. Pour ceux qui en sont revenus vivant, Verdun était un enfer. Ce chant militaire montre la détermination de l'armée française en glorifiant le courage des soldats Français, rappelant l importance de défendre Verdun (devise de cette époque : "on ne passe pas" inscrite sur le monument aux morts construit depuis) et de ne pas permettre aux Allemands de pénétrer plus avant sur le territoire français.

11 3 3 long p U 6 Ó b j b b Au b b même b 4 tempo 101 Voix 1 & 2 & bb b b Tous b4 j Un ai-gle long p U b j noir b b b b b 4 long > >> > > U p b b b b b Voix 1 & 2 Un ai-gle tés a pla-né sur la vil - le, Il a ju - ré d'ê tre Au même tempo Le Bestiaire sanguinaire j j - vic-to-ri - eux De tous cô &b b b b b 4 n <b> w ? b b b b b 4 4 n n bn n bn n bn sf > U n b b b b b & bb b b b j n j les cor-beaux se fau - fi - lent Dans les sil - lons et dans les che-mins & bb b b b n j wẇ 3 3 3? b b b b b bn n n nb b Voix 1 & & bb b b b creux f j nb j n n j n Mais tout à coup le coq gau lois clai - ron - ne: Co-co-ri - co, de bout pe-tits sol &b b b b b nb j n n b f 3? b b b b > b bnb Œ r b > >>> n j n Voix 1 & &b b b b b j j J n dats; Le so-leil luit par-tout le ca-non ton- ne, Jeu-nes hé - ros voi - ci le grand com & bb b b b b? b b b b b r > > > >> Ÿ~~~~~~~~~~~~~~~~~ w n n b

12 Voix 1 Voix 2 Voix 1 Voix &b b b b b &b b b b b bat bat cri se, Pousse un cri Le Bestiaire sanguinaire 7 ff Joyeusement J J Œ Œ Et Ver - dun, la vic-to-ri - eu - se, Pousse un ff 3 Et Ver- dun, la vic-to-ri-eu - Joyeusement 3 & bb b b bnn b b ff. J. J >. J > > > Œ J J J J? b b b b. b n r Ó. R >.... > > 119 p &b b b b b que por-tent là - bas Les é - chos des bords de la p que por-tent là-bas Les 3 & bb b b b é - chos des bords de la &b b b b b J J Ó J J J J sim. p >? b b > > > b b. b.. n b. Voix 1 Voix Meu Meu f &b b b b 3 b n n - se, Hal-te - là! on ne pas-se pas... Plus de mor f & bb b b b n Œ Œ ff - gue plus d'ar-ro ff - se, Hal-te - là! on ne pas-se pas... Plus de mor - & bb b b b n n Œ. f ff. J. J. J Œ? b b b b b... J n n Œ Ó b... 3

13 8 Voix 1 Voix &b b b b b gan gue Le Bestiaire sanguinaire &b b b b 3 b J J - ce Fu-yez bar - ba - res et la- quais, C'est 3 3 j j plus d'ar-ro-gan - ce Fu-yez bar-ba - res et la- quais, C'est & bb b b b? b b b b b J J J J J j J J n J J J sim. J J Voix 1 Voix 2 Voix 1 Voix & bb b b b &b b b b b & bb b b b 133 i i - ci la por-te de Fran - ce Et - ci la por-te de Fran - ce Et j J J n J J J J J? b b b b n b > toute la force! vous ne pas-se - rez ja - toute la force! vous ne pas-se - rez ja - p &b b b b w b Ó Œ j b b b b mais! & bb b b b w b b b b mais! J fff En rallentissant En rallentissant n - - & bb b b b p? b b b b b & & - - col pedale * Œ j n j n Œ j n J n w Œ j nn b b ww 1.Coq b b b b b b b b

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Le Petit Musée Fiche pédagogique - à découvrir en classe ou à la maison

Le Petit Musée Fiche pédagogique - à découvrir en classe ou à la maison Le Petit Musée Fiche pédagogique - à découvrir en classe ou à la maison Nom : Prénom : Classe : Naissance du collage Pablo Picasso, Nature morte à la chaise cannée, 1912 Max Ernst, Le Rossignol chinois,

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn

Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM. Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN. LARDEUX Solenn Dossier Réalisation Artistique Personnelle ESKEMM Réalisé le 23 Avril 2009 à PolN LARDEUX Solenn Créer un projet ayant pour intitulé «réalisation artistique personnelle» laisse une très grande liberté.

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

Réinsertion des enfants soldats en RDC

Réinsertion des enfants soldats en RDC Réinsertion des enfants soldats en RDC D après le Protocole facultatif à la Convention internationale des droits de l enfant, un enfant soldat est un combattant âgé de moins de 18 ans. L ONU estime à 300

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE

LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Espace Education Art et Culture, 19, rue du Cambout, 57000 METZ, P.W. 2011 03 87 36 01 88 www.espace-eac.fr contact@espace-eac.fr LA GARE DE METZ ET SON ARCHITECTURE Inaugurée en 1908, œuvre de l architecte

Plus en détail

La partie de cartes, Fernand Léger, 1917

La partie de cartes, Fernand Léger, 1917 Correction du questionnaire La partie de cartes, Fernand Léger, 1917 Analyser une œuvre : la regarder, la comprendre, la situer. I) Première approche de l œuvre : 1. Ce que je vois, ce qui saute aux yeux

Plus en détail

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917)

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917) EXPOSITION : LES ENFANTS DE LA PATRIE - VOLET 2 : «La Patrie en danger» (1914-1918) NIVEAU COLLÈGE ET LYCÉE (histoire instruction civique / lecture d image) ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode

HISTOIRE DES ARTS. Fiche méthode HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 3 ème Période historique : XXème siècle Moment choisi : Guerre de Corée Thématique : Arts, Etats, pouvoir Sujet : Guerre froide Domaine artistique : Art du visuel Œuvre : Massacre

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5

Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 Otto DIX, Les joueurs de Skat 1920 - Huile et collage sur toile 117 cm x 97 cm 1/5 HISTOIRE DES ARTS - 3e LES JOUEURS DE SKAT 1 : IDENTIFICATION : Artiste : Otto DIX (Allemagne, 1891-1969) Titre : Les

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

Mina Tindle. Chanson. Pas les saisons. Défaut de 16 langue On a voulu tout réciter Nous voilà bêtes Sauvages 17 hissés 18 hissés au passé

Mina Tindle. Chanson. Pas les saisons. Défaut de 16 langue On a voulu tout réciter Nous voilà bêtes Sauvages 17 hissés 18 hissés au passé Chanson Tu es l étrange 1 Tu es l étranger 2 Mon boa sur le pas des anges 3 Tu peines tu peines tu peines à 4 marcher 5 Défaut de 16 langue On a voulu tout réciter Nous voilà bêtes Sauvages 17 hissés 18

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Découverte sensible d une œuvre musicale

Découverte sensible d une œuvre musicale Découverte sensible d une œuvre musicale Fiche extraite du répertoire musical «Danse, écoute et chante- volume 16» - CPEM de l Académie de Dijon production ADPEP 21 http://lespep21.lespep.org/ewb_pages/p/productionmusicales3214.php

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

LIVRET DE VISITE / 8-12 ans

LIVRET DE VISITE / 8-12 ans - ON : la France et ses alliés / LES : l Allemagne et ses alliés. 5. La représentation du soldat - Triple Alliance : Allemagne, Italie, Empire d Autriche-Hongrie Triple Entente : France, Royaume Uni, Russie

Plus en détail

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ

CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ CARTES POSTALES FRANÇAISES : SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE PREMIER DEGRÉ Objectif général Dégager la notion de propagande à travers l étude de cartes postales. Objectifs spécifiques Lire des cartes postales, les

Plus en détail

4ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B) 01 février 2009. (Deutéronome 18,15; Marc 1, 21-28)

4ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B) 01 février 2009. (Deutéronome 18,15; Marc 1, 21-28) 4ème dimanche du Temps Ordinaire (Année B) 01 février 2009 (Deutéronome 18,15; Marc 1, 21-28) Laurent Dupont (président) ; Sylvain Caron (orgue), Yves St-Amant (chantre) Orientation de l homélie : le mystère

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

Évangiles (N bleus pages 35 à 42)

Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles (N bleus pages 35 à 42) Évangiles pages 1/5 N 12 Matthieu 28, 18-20 Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu Au temps de Pâques, Jésus ressuscité adressa ces paroles aux Apôtres : «Tout

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail

14-18 en chansons. Par la voix du canon d'alarme, La France appelle ses enfants. Allons, dit le soldat, aux armes! C'est ma mère, je la défends.

14-18 en chansons. Par la voix du canon d'alarme, La France appelle ses enfants. Allons, dit le soldat, aux armes! C'est ma mère, je la défends. «Mourir pour la patrie», ou «Le choeur des Girondins» : Chanson écrite par Alexandre Varney en 1847 à l'occasion de la représentation d'un drame théâtral intitulé Le Chevalier de Maison-Rouge, écrit par

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris. 1.-2. Paris est la destination touristique au.

CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris. 1.-2. Paris est la destination touristique au. CHAMPS-ELYSEES 23-2: extrait 5 - à la découverte de Paris NOM 1.-2. Paris est la destination touristique au. 3.-4. Les sont les premiers touristes à visiter la capitale. 5. Quel pourcentage des touristes

Plus en détail

Séquence n 1 : le timbre et les instruments à travers le conte

Séquence n 1 : le timbre et les instruments à travers le conte Ecoute principale : Pierre et le loup, conte musical composé par Serge Prokofiev Version audio racontée par Gérard Philippe, puis version cartoon de Walt Disney 1 ère écoute : Présentation des personnages

Plus en détail

C est beau la vie Jean Ferrat

C est beau la vie Jean Ferrat C est beau la vie Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil à l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre déjà roux Et son

Plus en détail

Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Exemple de tranchée de Verdun

Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Exemple de tranchée de Verdun Nom, Prénom : Classe : Exemple de tranchée de Verdun Le dossier est à rendre à votre enseignant avant les vacances de Toussaint. Il fera l'objet d'une évaluation notée. Dossier réalisé par Mmes Ballestero,

Plus en détail

Berkeley Center for new media

Berkeley Center for new media Berkeley Center for new media Greg Niemeyer : Comme nous le savons, le monde visuel consiste en une réflexion de la lumière qui est constituée elle même de molécules. La lumière se diffuse par ondes dont

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Tété : Mon trésor. Paroles et musique : Tété Epic-Jive / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Liste des activités. siècle. L amour, la rupture.

Tété : Mon trésor. Paroles et musique : Tété Epic-Jive / Sony BMG. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Liste des activités. siècle. L amour, la rupture. Tété : Mon trésor Paroles et musique : Tété Epic-Jive / Sony BMG Thèmes L amour, la rupture. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer une opinion. Identifier des informations visuelles. Associer des

Plus en détail

le verre Quel est l ingrédient principal du verre? Entoure la bonne réponse. sucre eau sable

le verre Quel est l ingrédient principal du verre? Entoure la bonne réponse. sucre eau sable technique le verre PRÉNOM : 1 / L INGRÉDIENT PRINCIPAL DU VERRE Quel est l ingrédient principal du verre? Entoure la bonne réponse. sucre eau sable 2 / LA RECETTE DU VERRE Ces matières sont-elles à l état

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

LEARNING BY EAR EPISODE

LEARNING BY EAR EPISODE LEARNING BY EAR Filles 10ème épisode Beauté Texte : Zainab Aziz Rédaction : Andrea Schmidt/Christine Harjes/Guy Degen Adaptation : Aude Gensbittel Personnages : Présentateur pour Intro/Outro Bibiy : personnage

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Un vent froid souffle en ce début d été Une bougie allumée Comme chaque année Fleurs et photos à côté

Un vent froid souffle en ce début d été Une bougie allumée Comme chaque année Fleurs et photos à côté Chanson Patricia Kaas Un vent froid souffle en ce début d été Une bougie allumée Comme chaque année Fleurs et photos à côté Refrain Un gâteau d anniversaire Bien au contraire Une larme de feu au rythme

Plus en détail

A chaque lieu, son ambiance sonore

A chaque lieu, son ambiance sonore A chaque lieu, son ambiance sonore 1 La place du village (en 5 tableaux) C est le lieu traditionnel de toutes les manifestations et rassemblements de la population, elle connaît évidemment les jours de

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

En attendant Esclarmonde

En attendant Esclarmonde Danielle Mémoire En attendant Esclarmonde P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e À Mademoiselle, Mademoiselle Claire Nioche Un petit livre de rien du tout que je tenterais d écrire en attendant Esclarmonde,

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 REPERE : 16GENFRQME1 FRANÇAIS Série générale Coefficient : 2 Première partie : 1 h 30 - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 - Dictée (6 points)

Plus en détail

Travail sur les techniques

Travail sur les techniques EXEMPLES D ACTIVITES POUR TRAVAILLER L ILLUSTRATION Travail sur les techniques - Rechercher et savoir repérer les différentes techniques utilisées dans l'illustration des livres de littérature de jeunesse

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève Dossier pédagogique 1

dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève Dossier pédagogique 1 dossier pédagogique pour les 6 > 12 ans www.atomium.be manuel de l élève 1 Comment bien se comporter dans un lieu culturel? Entoure les dessins ci-dessous : en rouge pour ce qu un visiteur ne peut pas

Plus en détail

PREMIERE SEQUENCE : NOTRE PROJET MUSICAL

PREMIERE SEQUENCE : NOTRE PROJET MUSICAL PREMIERE SEQUENCE :. NOTRE PROJET MUSICAL Nous allons travailler jusqu aux vacances du mois d octobre un air d opéra très célèbre : Noï Siamo Zingarelle. Il est extrait de l opéra La Traviata composé par

Plus en détail

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS

BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS BIENVENUE À LA MAISON DES ARTS LIVRET JEU POUR ENFANTS Exposition du 17 janvier au 24 mars 2013 «Au pays du jamais-jamais» Anne Brégeaut Bienvenue à toi jeune visiteur! Tu as pris place à bord du vol 2413

Plus en détail

Le chant des partisans

Le chant des partisans Le chant des partisans Historique Le Chant des partisans ou Chant de la libération est l hymne de la Résistance française durant l occupation par l Allemagne nazie, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE

DOSSIER DE PRESSE. Jeudi 19 juin 2014 à 14h30. Contact presse Isabelle POUGEADE Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 19 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE «Les petits artistes de la mémoire» La grande guerre vue par les enfants Concours du centenaire

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

LA MAGIE DE NOËL! COMÉDIE MUSICALE EN TROIS TABLEAUX

LA MAGIE DE NOËL! COMÉDIE MUSICALE EN TROIS TABLEAUX LA MAGIE DE NOËL! COMÉDIE MUSICALE EN TROIS TABLEAUX Enseignantes du PAVILLON NOTRE-DAME AVANT-PROPOS L organisation d un spectacle de Noël au sein d une école exige, il va sans dire, beaucoup de temps

Plus en détail

B - «L art engagé» (L œuvre d art et le pouvoir) 1) Le chant des partisans, Joseph Kessel, Maurice Druon, Anna Marly (1943)

B - «L art engagé» (L œuvre d art et le pouvoir) 1) Le chant des partisans, Joseph Kessel, Maurice Druon, Anna Marly (1943) B - «L art engagé» (L œuvre d art et le pouvoir) 1) Le chant des partisans, Joseph Kessel, Maurice Druon, Anna Marly (1943) Le régime de Vichy Rappelé au gouvernement français le 17 mai 1940 au moment

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

Connaissez-vous la chapelle romane de Saint-Julien de Salinelles? Elle est à quelques. Saint-Julien et Marco Polo

Connaissez-vous la chapelle romane de Saint-Julien de Salinelles? Elle est à quelques. Saint-Julien et Marco Polo 6 e 7 Projet Architecture et Plein Air Saint-Julien et Marco Polo Quand l architecture invite au voyage Connaissez-vous la chapelle romane de Saint-Julien de Salinelles? Elle est à quelques kilomètres

Plus en détail

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook

La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Pulchérie Abeme Nkoghe La Vie est un bouquet de fleurs Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

Les cercles de lecture Les rôles

Les cercles de lecture Les rôles Les cercles de lecture Les rôles Voici cinq rôles utilisés pour les cercles de lecture. Ces rôles peuvent être assignés par l enseignant ou choisis par l élève. Idéalement, chaque élève aura l occasion

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

1895 Maison Maria sur la route de Château Noir 65 x 81 cm. Huile sur toile

1895 Maison Maria sur la route de Château Noir 65 x 81 cm. Huile sur toile LE CUBISME Le Cubisme désigne la révolution picturale initiée en 1907-1908 par Pablo Picasso et Georges Braque, bientôt suivis par Juan Gris, Fernand Léger, Robert Delaunay entre autres. Pour la première

Plus en détail

Mon cirque. Théâtre des Tarabates DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Marionnettes, musique et boniments

Mon cirque. Théâtre des Tarabates DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Marionnettes, musique et boniments Mon cirque Théâtre des Tarabates Marionnettes, musique et boniments DOSSIER PÉDAGOGIQUE ÉDITO Pourquoi un dossier pédagogique? C'est un outil que nous mettons à votre disposition pour vous donner les éléments

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

La chanson du hérisson Philippe Châtel

La chanson du hérisson Philippe Châtel La chanson du hérisson Philippe Châtel 1 - Analyse de la chanson Présentation du morceau Ce morceau est extrait de la Comédie Musicale «Emilie Jolie» de 1979 Comédie musicale dont l auteur est Philippe

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu

CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL. Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu CARNET MUSEO MÔMES A BIENTÔT AU MUSEE PIERRE NOEL +7 Conception / Jennifer Fangille avec l aide de Karine Laine et Didier Mathieu LE CENTENAIRE DE LA 1ère GUERRE MONDIALE Képi Le soldat français Il y a

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Un soir, le magicien Amstardam apparaît au seuil de la maison de Léo et frappe à l entrée de leur demeure.

Un soir, le magicien Amstardam apparaît au seuil de la maison de Léo et frappe à l entrée de leur demeure. Tout débuta ainsi Frank le Guerrier, le meilleur combattant du seigneur d Artatia nommé Sengalos, partit en aventure pour sauver Artatia des mains de leur ennemi Lorslavas le Terrible. Il emmena avec lui

Plus en détail

Progression en éducation musicale au cycle 1

Progression en éducation musicale au cycle 1 Progression en éducation musicale au cycle 1 BO n 3 du 19 juin 2008 : «à la fin de l'école maternelle, l'enfant est capable de: Avoir mémorisé et savoir interpréter des chants, des comptines... Ecouter

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

13 - CLAIRE DENAMUR, 34 septembre

13 - CLAIRE DENAMUR, 34 septembre PAROLES Il y a des jours on ne revient pas des incendies furieux d'autrefois Il y a des jours on reste là au beau milieu du chemin noir d'autrefois et que passent les heures passent les leurres 1 Il y

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook Constance Larsen Le Livre à écrire Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Le cercle de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON)

Le cercle de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON) Depuis une semaine les élèves de CM2 découvrent et participent au cercle de lecture dont voici quelques explications Le cercle de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON) 1 Le principe : C est

Plus en détail

«Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération. Appelé pour conduire à la liberté Exode 2 : 11 à 4 : 17, Moïse, sa fuite et sa vocation

«Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération. Appelé pour conduire à la liberté Exode 2 : 11 à 4 : 17, Moïse, sa fuite et sa vocation «Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération Appelé pour conduire à la liberté Exode 2 : 11 à 4 : 17, Moïse, sa fuite et sa vocation Narration en cercle, animée au moyen d objets symboliques Matériel

Plus en détail

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland La mort n est rien. Je suis seulement passé dans la pièce d à côté. Je suis moi, tu es toi : Ce que nous étions l un pour l autre, Nous le sommes toujours.

Plus en détail

1) Circonstances de composition

1) Circonstances de composition 1) Circonstances de composition City life est une commande faite à Steve Reich en 1995 par 3 orchestres de musique contemporaine de pays différents (Paris, Londres et Francfort). Il s agit pour le compositeur

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

26 février 1918. Marie,

26 février 1918. Marie, Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre Lettres écrites par Julie, élève de 1L 26 février 1918 Je suis tellement heureux, ce temps maussade ne se finira jamais il me semble, maintenant. Mais je

Plus en détail